Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme"

Transcription

1 Dérivés Financiers Futures et Contrats à Terme Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Introduction Les forwards et futures sont des engagements à acheter ou vendre un actif à une date future donnée, pour un prix convenu. Les contrats futures sont négociés sur des marchés organisés, avec des caractéristiques standardisées. Les contrats forwards sont des accords de gré à gré, entre deux institutions financières, ou entre une institution et une entreprise. > 3 Plan Fonctionnement des marchés de futures Stratégies de couverture par les contrats futures Détermination des prix forwards et des prix futures 1

2 Fonctionnement des marchés de futures > 5 Négociation des contrats futures Marchés les plus importants Aux Etats-Unis : Chicago Board of Trade (CBOT, Chicago Mercantile Exchange (CME, En Europe : London International Financial Futures and Options Exchange (www.liffe.com, racheté en 2001 par Euronext) Eurex (www.eurexchange.com, résultat de l association des bourses allemandes et suisses) > 6 Spécifications d un contrat Lorsqu un contrat est créé, les autorités de marché doivent spécifier les obligations des deux parties (acheteur et vendeur). Cela suppose de préciser : Le sous-jacent La taille du contrat Le lieu de livraison La période de livraison Les cotations Les variations maximales 2

3 > 7 Spécifications d un contrat L actif sous-jacent Dans le cas de matières premières, le contrat spécifie les qualités acceptables Possibilité d ajustement de prix pour tenir compte des différences de qualité Le problème ne se pose pas en général pour un actif financier > 8 Spécifications d un contrat La taille du contrat Quantité d actifs sous-jacents livrable pour un contrat Décision importante : quantité trop élevée exclut de nombreux investisseurs, alors que quantité trop faible implique des coûts fixes importants Existence de mini-contrats pour attirer de «petits investisseurs», comme le Mini Nasdaq100 sur le CME (taille 5 fois inférieure à celle d un contrat normal) > 9 Spécifications d un contrat La livraison Le ou les lieux de livraison sont spécifiés, dans la mesure où le coût de transport peut être élevé (cas des marchandises et matières premières) Possibles variations de prix pour plusieurs lieux de livraison Les mois de livraison La période du mois pendant laquelle la livraison est possible (peut être le mois entier) 3

4 > 10 Spécifications d un contrat Les cotations Le prix futures est coté d une manière qui soit facile à comprendre Exemple : Le contrat futures sur le pétrole est coté en USD par baril Les contrats sur indice sont cotés en points d indice, avec un équivalent monétaire par point d indice Les variations minimales (ticks) dépendent de l unité de cotation. Exemples : USD 10 et 0,01 point pour l indice sur pétrole EUR 5 et 0,50 point pour le contrat sur CAC40 USD 12,50 et ¼ point pour le contrat sur maïs USD 31,25 et 1/32 point pour le contrat U.S. T-Bond > 11 Spécifications d un contrat Les variations journalières maximales Les autorités de marché fixent des variations maximales journalières Les transactions cessent quand ces limites sont atteintes Volonté des autorités de freiner les mouvements de cours dus à une spéculation excessive > 12 Future sur Blé 4

5 > 13 Future sur Porc > 14 Future sur West Texas pétrole brut > 15 Future S&P 500 5

6 > 16 Future S&P 500 e-mini > 17 Les appels de marge Compte de dépôt: marge initiale, puis marge de maintenance, déposées par l investisseur chez le broker. Mécanisme d ajustement quotidien (marking to market) : si l investisseur ne peut pas répondre à un appel de marge, sa position est soldée Les dépôts et règles gouvernant les appels de marge sont fixés par les autorités de marché Les apports dépendent de la volatilité des prix de l actif sous-jacent (prix très volatils apport élevé) Le dépôt minimise la possibilité de perte en cas de risque de défaut. > 18 Les appels de marge La chambre de compensation Permet d assurer la bonne fin des contrats Enregistre et gère toutes les transactions, tient les comptes et réalise les appels de marge Organisation destinée à éviter le défaut des contreparties (a plutôt bien fonctionné jusqu à présent) 6

7 > 19 Exemple de Future Un investisseur prend une position longue sur 2 contrats futures sur l or, horizon décembre, le 5 juin Taille du contrat : 100 onces. Prix future : 600 USD par once Marge initiale : 2000 USD/contrat (4000 USD en tout) Marge de maintenance : 1500 USD/contrat (total 3000) A la fin de chaque journée, le compte de dépôt est ajusté > 20 Volumes / Positions ouvertes Volume de transactions : le nombre d échanges en un jour Position ouverte : le nombre total de contrats vivants Egal au nombre de positions longues ou au nombre de positions courtes > 21 Convergence Future/Comptant (spot) A l approche de l échéance, le prix d un contrat converge vers le prix de l actif sous-jacent. A la livraison, les 2 prix sont égaux ou très proches. Sinon, il y aurait une opportunité d arbitrage : par exemple, si les futures étaient au-dessus du prix spot, on pourrait (et devrait) exploiter l opportunité d arbitrage suivante : Vendre un future + acheter l actif - le livrer 7

8 Stratégies de couverture par les contrats futures > 23 Couverture par les futures Si une entreprise sait qu elle doit vendre un actif particulier à une date donnée dans le futur, elle peut se couvrir en prenant une position courte, et ainsi bloquer le prix de vente. Si une entreprise doit acheter un actif dans le futur, elle peut prendre une position longue sur un future, et ainsi bloquer le prix d achat. La couverture vise seulement à réduire l'incertitude. > 24 Contexte Nombreux intervenants sur les marchés de futures sont des opérateurs en couverture (hedgers) Utilisation des contrats futures pour réduire le risque Une couverture parfaite permet d éliminer complètement le risque (rarement possible) Objectif : Définir des principes permettant la construction de stratégies dont les résultats sont aussi proches que possible d une couverture parfaite 8

9 > 25 Exemple de couverture (position courte) Une entreprise sait qu elle peut perdre pour chaque baisse d un cent du prix d une matière première. Pour se couvrir, le trésorier peut prendre une position courte sur un future sur cette matière première. Position construite de façon que le contrat futures gagne quand le prix baisse d un cent. Si le prix augmente, le gain sur la matière première est compensé par une perte sur le contrat futures. > 26 Exemple de couverture (position courte) Couverture appropriée quand le hedger détient l actif sousjacent et prévoit de le vendre dans un avenir plus ou moins proche Dès lors que le sous-jacent et l actif sont parfaitement corrélés, ce type de couverture neutralise complètement le risque. Couverture également utile quand on ne détient pas encore l actif, mais qu on doit le recevoir dans les mois à venir Les pertes comme les gains sont compensés. Exemple Cette contrats de couverture (position longue) 120 cents stratégie a pour effet de fixer le prix d achat achat futur de à 4 Contrats sur le cuivre : quotité livres Soit une entreprise qui doit acheter livres de cuivre dans 4 mois Le prix spot du cuivre est de 140 cents la livre, et le prix futures du contrat échéance 4 mois est de 120 cents la livre > 27 9

10 L actif Le La laquelle Le risque dénouer jacent de base échéance hedger stratégie à du couvrir il la contrat devra peut position couverture n est ne acheter futures pas sur pas connaitre les forcément peut contrats vendre éventuellement avec l actif futures le même exactitude bien que imposer avant la le date sous- leur de à En pratique c est généralement moins simple pour plusieurs raisons : Les exemple précédents présentent une couverture parfaite > 28 Ces éléments donnent naissance au risque de base > 29 La base Définition : la base b est la différence entre le prix au comptant et le prix futures b = S - F S est le prix spot et F le prix du future (dont la date de maturité est une date T future). Si l actif à couvrir et le sous-jacent du contrat futures coïncident, la base sera nulle à l échéance du contrat. Avant l échéance, la base peut être positive ou négative > 30 Le choix du contrat Lorsqu une couverture parfaite n est pas disponible, deux décisions doivent être prises : Choisir l actif sous-jacent du contrat parmi les contrats disponibles Choisir le mois de livraison 10

11 taille > 31 Le choix du contrat Exemple Le 8 juin, une entreprise sait qu elle devra acheter barils de pétrole brut en octobre ou novembre La taille des contrats est de 1000 barils par contrat L entreprise décide de prendre une position longue sur 20 contrats échéance décembre à un prix futures de 18 USD le baril L achat du pétrole est finalement réalisé le 10 novembre, et la position sur les contrats est dénouée à cette date, alors que les spot et futures sont respectivement à 20 USD et 19,1 USD Quel est le prix réellement payé par l entreprise? > 32 Le choix du contrat Exemple (suite) Gain sur les contrats : 19,1 18 = 1,1 USD par baril À la date de clôture, la base est de 20 19,1 = 0,9 USD Le prix effectivement payé par baril est la différence entre le prix spot et le gain sur les contrats : 20 1,1 = 18,9 Ce prix peut également être exprimé comme le prix futures initial plus la base : ,9 = 18,9 USD Le prix total payé est donc 18,9 * = USD > 33 Le ratio de couverture de variance minimum Le ratio de couverture, h =. position sur futures. taille position sur l actif à couvrir La minimisation du risque par le hedger n impose pas toujours de choisir un ratio égal à 1 11

12 > 34 Le ratio de couverture de variance minimum C est le ratio qui minimise le risque de la position, celui-ci étant mesuré comme la volatilité, dans l esprit du MEDAF. Donc, si un investisseur est long d une unité de l'actif, il doit avoir une position courte de h unités futures (short hedge). La position initiale vaut Π = S hf Le changement de valeur de la position sera Π = S h F > 35 Le ratio de couverture de variance minimum La variance sera : σ 2 2 σ = σ + h σ 2hρσ σ σ Π 2 S Où S et F sont les écarts-types de et respectivement, et la corrélation entre eux. ρ Pour minimiser cela nous prenons alors le ratio optimal 2 F σ S h* = ρ σ F S S F F > 36 Le ratio de couverture de variance minimum Notations S ou δs : variation du prix spot pendant la période de couverture F ou δf : variation du prix futures pendant la période de couverture σ S : écart-type de S σ F : écart-type de F ρ : corrélation entre S et F h* : ratio de couverture qui minimise le risque de la position du hedger σ S h* = ρ σ F 12

13 > 37 Le nombre optimal de contrats Le nombre optimal de contrats pour couvrir une position donnée peut être obtenu comme : Notations Q A : taille de la position à couvrir (en unités) Q F : taille d un contrat futures (en unités) N* : nombre optimal de contrats futures pour la couverture h* Q N* = Q F A > 38 Le nombre optimal de contrats - Exemple Une société doit acheter un titre ou une matière première risquée dans le future (une compagnie aérienne doit acheter des millions de gallons de kérosène dans 4 mois) L achat de futures sur le pétrole (fortement corrélé au kérosène) réduira le risque au risque de base. Si les prix du pétrole montent, la société recevra du pétrole peu cher, le revendra et, avec les bénéfices, paiera l augmentation de prix du kérosène. Si les prix baissent, la société fera une perte sur l achat/revente du pétrole. Cependant, les économies faites sur le kérosène devraient la compenser. Le risque de base est la possibilité que le pétrole monte plus le kérosène, et vice versa. > 39 Le nombre optimal de contrats - Exemple Si la compagnie aérienne doit acheter 2 millions de gallons de kérosène dans 4 mois L historique des variations du kérosène (δs) et du futures sur fuel domestique (δf) nous permet de calculer les écarts-types et les corrélations (formules statistiques usuelles) On obtient : σ S = 0,0263, σ F = 0,0313, ρ = 0,928 Sachant que chaque contrat porte sur gallons, quel est le nombre optimal de contrats? 13

14 > 40 Le nombre optimal de contrats - Exemple L équation nous donne le ratio de variance minimum (h*): 0,928 * 0,0263 / 0,0313 = 0,78 Chaque contrat porte sur gallons, ce qui nous donne le nombre de contrats optimal (N*): 0,78 * / > 41 Les futures sur indices Utilisés pour couvrir un portefeuille d actions Notons P la valeur du portefeuille aujourd hui et A la valeur du contrat future sur indice Si le portefeuille duplique exactement l indice, le ratio de couverture est égal à 1, et le nombre optimal de contrats est : N* = V A / V F Exemple d un portefeuille qui vaut 3 millions d et qui duplique le CAC40. Le futures CAC40 porte sur 10 fois l indice. Si l indice est à 3000, on a V A = et V F = 10 * Il faut donc prendre une position courte sur 100 contrats pour couvrir la position > 42 Les futures sur indices Quand le portefeuille ne duplique pas l indice (cas le plus courant), utilisation du β du portefeuille (CAPM) Dans ce cas, le nombre optimal de contrats est défini par : N* = β * V A / V F Cette relation suppose que la maturité du contrat est proche de celle de la couverture 14

15 > 43 Les futures sur indices Exemple Valeur du CAC40 = 3000 Valeur du portefeuille = Taux sans risque = 5 % Rendement en dividende de l indice = 2 % Bêta du portefeuille = 1,5 Supposons que la couverture souhaitée soit de 3 mois, et que le contrat CAC40 utilisé ait une durée de vie de 4 mois Le prix futures du contrat est : 3000 * e (0,05-0,02)*4/12 = 3030,15 (voir plus loin) > 44 Les futures sur indices Exemple (suite) Le nombre de contrats futures à utiliser est : 1,5 * / Une position courte sur 80 contrats doit être prise Si l indice chute à 2700 trois mois plus tard, le prix futures sera : 2700 * e (0,05 0,02)*1/12 = 2706,75 Et le gain réalisé sur les futures : 80 * (3030, ,75) * 10 = Les futures sur indices Exemple (suite) Perte sur l indice de 10%, dividende de 2%, soit 0,5% sur 3 mois (pour simplifier) Une rentabilité de -9,5% Taux sans risque annuel de 5%, soit 1,25% sur 3 mois D après le CAPM : E[Rp] = 1,25 + 1,5 * (-9,5 1,25) = -14,875% La valeur espérée du portefeuille est donc : 1,6 * (1 0,14875) = 1,362 millions d > 45 15

16 > 46 Les futures sur indices Exemple (suite) La valeur finale de la position s écrit : = Des simulations pour diverses valeurs de l indice montrent que cette position est stable, pratiquement indépendante de la valeur de l indice > 47 Les futures sur indices Changer le bêta d un portefeuille Dans l exemple précédent, le bêta de la position devient nul après la mise en place de la couverture Possibilité de modifier le bêta sans l annuler Dans l exemple précédent : Pour réduire le bêta de moitié, position courte sur deux fois moins de contrats, soit 40 Pour faire passer le bêta à 3, position longue sur 80 contrats > 48 Les futures sur indices De manière générale, pour faire passer le bêta d une valeur β à une valeur β* : Si β > β*, il faut prendre une position courte sur un nombre de contrats égal à : N* = (β β*) V A / V F Si β < β*, il faut prendre une position longue sur un nombre de contrats égal à : N* = (β* -β) V A / V F 16

17 > 49 Les futures sur indices La couverture contre les variations de prix d une action individuelle repose sur les mêmes principes Il n existe pas toujours de contrats futures sur actions Dans ce cas, utiliser les contrats sur indice, avec le même raisonnement en termes de bêta Résultat obtenu nettement moins bon, car couverture contre les mouvements de marché mais pas contre les variations spécifiques à l action Couverture envisageable pour un investisseur optimiste sur l action mais pessimiste sur l évolution du marché dans son ensemble > 50 La couverture glissante Nous avons vu que la couverture optimale n était pas toujours parfaite. Si l actif à couvrir est différent du sous-jacent des contrats futures, alors nous devons choisir les contrats futures qui ont la plus forte corrélation avec l actif à couvrir. S il n y a pas de contrats futures sur l actif qui expirent à la date de maturité de la couverture, alors nous devons choisir les futures qui expirent aussi près que possible mais pas avant - la date de maturité de la couverture. Si l actif à couvrir a un horizon qui dépasse celle de tous les futures disponibles, alors le hedger doit faire glisser sa couverture d une échéance à l autre. > 51 La couverture glissante Ceci est fait en fermant les positions arrivées à maturité et en achetant ou vendant les futures suivants. Dans cette stratégie, il y a n-1 risques de base : la différence entre le prix future du contrat dénoué et son successeur. Il y a un n ième risque de base, la différence classique entre le dernier contrat et le prix spot du sous-jacent à la date t. 17

18 La détermination des prix forward et futures > 53 Forward et Futures Forward Futures Négocié sur un marché de gré à gré Non standardisé Négocié sur un marché organisé Contrat standardisé Une date de livraison Une période de livraison Un seul flux à la fin du contrat Mark-to-market quotidien Livraison ou dénouement en cash sont la norme Positions le plus souvent dénouées avant l échéance > 54 Composition continue des intérêts En réalité la cotation des taux d intérêts, pour les futures et forwards, a généralement lieu chaque jour, mois, an etc. Cependant, pour le cohérence et la simplicité des formules, nous utiliserons surtout la composition continue des intérêts. Si une somme A est déposée n années and composées m fois, au taux annualisé r, sa valeur finale sera ( ) m V n F = A 1+ r m Pour composer de manière continue, nous devons augmenter m jusqu à l infini, et m n rn V F = lim A( 1+ r m) = Ae m Réciproquement, actualiser de manière continue donnera : V P = Ae rn 18

19 > 55 La vente à découvert Une stratégie souvent utilisée pour l'arbitrage, consiste dans la vente de quelque chose que l'investisseur n'a pas. En pratique : Le courtier du client emprunte les titres à un autre investisseur et les vend sur le marché. A un moment donné (futur), le vendeur à découvert doit acheter les titres sur le marché, et les déposer sur le compte du prêteur. Le vendeur à découvert à l obligation de payer les dividendes et autres bénéfices au possesseur des titres empruntés. Il est évident que la vente à découvert requiert un agrément entre un investisseur et son courtier, l investisseur devant maintenir un compte de marge. > 56 Hypothèses Par la suite, nous allons faire un certain nombre de suppositions : Pas de frais de transaction Taux d imposition identique pour tous Prêts et emprunts réalisés au même taux sans risque Les opérateurs profitent des opportunités d arbitrage dès qu elles apparaissent > 57 Notations Les notations suivantes seront utilisées : T : délai jusqu à la date de livraison d un contrat forward ou futures (en années) S 0 : prix du sous-jacent en 0 (aujourd hui) F 0 : prix forward ou futures aujourd hui r : taux sans risque 19

20 > 58 Arbitrage Il y a arbitrage quand on peut générer un profit certain sans investissement initial. A partir de ces notions, vient le principe de pricing dit d absence d arbitrage : If le prix diffère de sa valeur théorique, on peut réaliser un profit sans risque ni investissement initial Un portefeuille parfaitement couvert est totalement sans risque : Il devrait donc rémunérer au taux sans risque! > 59 Prix forward Cas d un contrat dont le sous-jacent n engendre aucun revenu sur la durée de vie du contrat (action ne versant pas de dividende ou obligation ZC) Illustration Contrat forward échéance 3 mois sur une action ne versant pas de dividendes Cours action = 40 Taux sans risque r = 5% > 60 Prix forward Illustration (suite) 1 er cas : Le prix forward est 43 Un arbitragiste emprunte 40 au taux sans risque, achète l action et vend un contrat forward À la fin des 3 mois, remboursement emprunt (40*e 0,05*3/12 = 40,5 ) et livraison de l action (reçoit 43 ), soit un gain assuré de 2,5 2 ème cas : Le prix forward est 39 Un arbitragiste achète le forward, vend l action à découvert et place le montant de la vente À la fin des 3 mois, le placement rapporte (40*e 0,05*3/12 = 40,5 ) et il paie 39 pour obtenir l action et dénouer la vente à découvert, soit un gain assuré de 1,5 Quel est le prix forward qui assure l absence de ces arbitrages? 20

21 > 61 Prix forward Généralisation Soit F 0 le prix d un contrat forward sur un actif S 0, de durée de vie T. Alors : F 0 = S 0 * e rt Si le prix diffère de ce prix théorique, un profit certain peut être réalisé sans investissement Si F 0 > S 0 * e rt, arbitragiste achète l actif et vend le forward Si F 0 < S 0 * e rt, arbitragiste achète le forward et vend l actif > 62 Cas d un flux intermédiaire connu Cas d un contrat où l actif sous-jacent paie un flux (dividende ou coupon), supposé connu, pendant la durée de vie du contrat Illustration Contrat forward échéance 10 mois sur une action versant des dividendes égaux à 0,75 par action dans 3, 6, et 9 mois Cours action = 50 Taux sans risque r = 8% > 63 Cas d un flux intermédiaire connu Illustration (suite) 1 er cas : Le prix forward est 53 Un arbitragiste emprunte pour acheter l action et vend un contrat forward Montant emprunté : 0,75* (e- 0,08*3/12 + e- 0,08*6/12 + e- 0,08*9/12 ) = 2,162 qui seront remboursés par les dividendes Seule la différence (50 2,162) est empruntée sur 10 mois À la fin des 10 mois, remboursement emprunt ((50 2,162) * e 0,08*10/12 = 51,14 ) et livraison de l action (reçoit 53 ), soit un gain assuré de 53 51,14 = 1,86 21

22 > 64 Cas d un flux intermédiaire connu Illustration (suite) 2 ème cas : Le prix forward est 50 Un arbitragiste achète le forward, vend l action à découvert et place le montant de la vente (une partie à 3, 6 et 9 mois pour payer les dividendes, le reste à 10 mois) À la fin des 10 mois, le placement rapporte : [50 0,75 * (e -0,08*3/12 + e -0,08*6/12 + e -0,08*9/12 )]*e 0,08*10/12 = 51,14 Il paie 50 pour obtenir l action et dénouer la vente à découvert, soit un gain assuré de 1,14 Quel est le prix forward qui assure l absence de ces arbitrages? > 65 Cas d un flux intermédiaire connu Généralisation Soit F 0 le prix d un contrat forward sur un actif S 0 payant des flux, de durée de vie T. Soit I la valeur actuelle des flux, alors : F 0 = (S 0 I) * e rt Si F 0 > (S 0 I) * e rt, arbitragiste achète l actif et vend le forward Si F 0 < (S 0 I) * e rt, arbitragiste achète le forward et vend l actif > 66 Cas d un actif à rendement connu Cas d un contrat où l actif sous-jacent paie un rendement continu au taux q, plutôt qu un flux à une date donnée. En supposant que le rendement est composé en continu (comme les taux), la valeur du forward est : F 0 = S 0 * e (r-q)t 22

23 > 67 Cas d un actif à rendement connu Illustration Contrat forward à 6 mois, sur un actif procurant un revenu de 3,96% par an (taux continu) Taux sans risque = 10% Prix de l actif = 25 Le prix forward est : F 0 = 25 * e (0,1 0,0396)*6/12 = 25,77 > 68 Évaluation des contrats forward La valeur d un contrat forward est toujours nulle au moment où il est créé Il peut ensuite avoir une valeur positive ou négative Notons : K le prix de livraison (F 0 toujours le prix forward aujourd hui) f la valeur du contrat forward aujourd hui T la durée de vie résiduelle du contrat r le taux sans risque Alors : f = (F 0 K) * e -rt > 69 Évaluation des contrats forward Illustration Position longue sur un forward sur action ne versant pas de dividende, prise il y a quelques mois Il reste 6 mois avant l échéance. Taux sans risque = 10% Action = 25 Prix de livraison K = 24 Le prix forward est F 0 = 25 * e 0,1*6/12 = 26,28 La valeur du contrat forward est alors : f = (26,28 24) * e -0,1*6/12 = 2,17 23

24 > 70 Évaluation des contrats forward La valeur d un contrat forward peut aussi s écrire : f = S 0 K e rt f = S 0 I K e rt f = S 0 e qt K e rt si l actif ne paie aucun flux si l actif paie des flux intermédiaires si l actif a un rendement q > 71 Prix forward et prix futures Les prix forward et futures sont identiques pour des contrats de même maturité, lorsque les taux sont constants. Si les taux sont aléatoires, prix forward et futures peuvent être différents, la différence est fonction de la corrélation entre le sous-jacent et les taux. D autres paramètres peuvent justifier un écart de prix : liquidité, risque de contrepartie, fiscalité, coûts de transaction, procédures d appels de marge, En général la différence est négligeable et sera ignorée. Nous noterons les prix futures et forward par le même F. > 72 Contrats futures sur indices Un indice reflète les variations d un portefeuille hypothétique de titres Le poids d une action dans l indice est la proportion de la valeur du portefeuille investie dans l action Même si le portefeuille hypothétique n est pas modifié, les poids des titres qui le constituent changent au cours du temps Les contrats sur indice ne donnent pas lieu à la livraison du sous-jacent, mais sont dénoués en cash 24

25 > 73 Contrats futures sur indices Exemples de prix de contrats futures sur quelques indices européens (les Echos du 9 octobre 2003, échéance DEC03) Premier + haut + bas Dernier Comp Volume CAC , DAX ,5 3356,5 3410, FTSE- EUROFIRST > 74 Contrats futures sur indices Prix futures des contrats sur indices Un indice peut être vu comme un actif d investissement (le portefeuille d actions qui constitue l indice) qui paie des dividendes Hypothèse de dividendes payés en continu au taux q Le prix futures du contrat s écrit : F 0 = S 0 e (r-q)t > 75 Contrats futures sur indices Arbitrage sur indice Si F 0 > S 0 e (r-q)t, un profit peut être réalisé en achetant au comptant les actions composant l indice et en vendant le contrat futures Si F 0 < S 0 e (r-q)t, il faut adopter la stratégie symétrique. Cet arbitrage peut être monté par un fonds de pension qui possède déjà un portefeuille répliquant l indice Ces stratégies d arbitrage sur indice sont souvent opérés à partir d un système de program trading qui émet les ordres de manière automatique 25

26 > 76 Contrats futures et forwards sur devises Notons: r d le taux sans risque du pays domestique r f le taux sans risque du pays étranger S 0 le taux de change au comptant F 0 = S 0 e (r d - r f)t Quand r d > r f, les taux de change futures augmentent avec la maturité > 77 Matières premières, actifs d investissement La détention d or ou d argent est génératrice de revenus (banques centrales facturent un taux d intérêt pour prêter l or, par exemple) La relation entre prix forward et prix au comptant en l absence de coûts de stockage: F 0 = S 0 e rt > 78 Matières premières, actifs de consommation Les coûts de stockage peuvent être interprétés comme des revenus négatifs dus à la détention de l actif Soit U, la valeur actuelle du stockage : F 0 = (S 0 + U)e rt Si les coûts de stockage sont exprimés par un taux, µ F 0 = S 0 e (r + µ)t 26

27 > 79 Matières premières, actifs de consommation Arbitrage sur matières premières F 0 > (S 0 + U)e rt Emprunter au taux sans risque, acheter l actif et payer les coûts de stockage. Position courte sur un forward. F 0 < (S 0 + U)e rt Absence d arbitrage sur les matières premières qui ne jouent pas de rôle d actifs d investissement Par conséquent : F 0 (S 0 + U)e rt > 80 Le rendement d opportunité La détention d une matière première procure des avantages pour une entreprise qui s en sert dans son processus de production Appelons y le rendement d opportunité (convenience yield) : F 0 e yt = (S 0 + U)e rt F 0 e yt = S 0 e (r+u)t Pour un actif d investissement, y = 0 Quand y > (r + u), les prix futures sont décroissants avec les maturités y reflète les anticipations des opérateurs quant à la disponibilité future de l actif > 81 Le coût de portage Notons: c, le coût de portage : c = coût de stockage + coût de financement - revenu engendré par l actif Coût de portage pour un actif d investissement : F 0 = S 0 e ct Coût de portage pour un actif de consommation : F 0 = S 0 e (c-y)t 27

28 > 82 Espérance du prix spot futur Admettons des flux à la date 0 (-F 0 e -rt ) et à la date T (S T ), la valeur espérée de l investissement s écrit: -F 0 e -rt + E(S t )e -kt où k = le taux d actualisation Si tous les investissements ont une valeur actuelle nette espérée nulle: F 0 = E(S t )e (r-k)t Si l actif n est pas corrélé avec le marché M, le risque systématique est nul et k = r F 0 = E(S t ) 28

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

Fahmi Ben Abdelkader ESCP, Paris 9/14/2014 8:20 PM 2

Fahmi Ben Abdelkader ESCP, Paris 9/14/2014 8:20 PM 2 Fondements de Finance Chapitre 13. Introduction aux Forwards et au Futures Le risque de prix et des les futures Fahmi Ben Abdelkader ESCP, Paris 9/14/2014 8:20 PM 2 Le risque de prix et des les futures

Plus en détail

FUTURE CONTRACT OUTLOOK

FUTURE CONTRACT OUTLOOK I/ Définition FUTURE CONTRACT OUTLOOK Un contrat future est un contrat standard entre deux parties pour échanger un actif sous jacent à un prix convenu aujourd hui pour une livraison qui aura lieu dans

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Le 12 avr. 2012 Les crises.fr - Des images pour comprendre 0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Ce billet fait suite à celui présentant les produits dérivés. Les futures, sur taux d intérêt Les

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Les options Plan Les options standards (options de 1 ère génération) Les produits de base: calls

Plus en détail

II. LE PRINCIPE DE LA BASE

II. LE PRINCIPE DE LA BASE II. LE PRINCIPE DE LA BASE Le comportement des opérateurs (position longue ou courte) prend généralement en compte l évolution du cours au comptant et celle du cours à terme. Bien qu ils n évoluent pas

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Hedging delta et gamma neutre d un option digitale

Hedging delta et gamma neutre d un option digitale Hedging delta et gamma neutre d un option digitale Daniel Herlemont 1 Introduction L objectif de ce projet est d examiner la couverture delta-gamma neutre d un portefeuille d options digitales Asset-Or-Nothing

Plus en détail

Produits financiers dérivés. Octobre 2007

Produits financiers dérivés. Octobre 2007 Produits financiers dérivés Octobre 2007 Plan Généralités sur les produits dérivés Les contrats Forward Les contrats Futures Les swaps Les options «plain vanilla» Les options exotiques Page 2 Généralités

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Owen Williams Grenoble Ecole de Management Accréditations > 2 Introduction Une option donne au détenteur le droit de faire quelque chose dans

Plus en détail

Théorie Financière 8 P. rod i u t its dé dérivés

Théorie Financière 8 P. rod i u t its dé dérivés Théorie Financière 8P 8. Produits dit dérivés déié Objectifsdelasession session 1. Définir les produits dérivés (forward, futures et options (calls et puts) 2. Analyser les flux financiers terminaux 3.

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options

TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options Université de Lorraine Modélisation Stochastique Master 2 IMOI 2014-2015 TP1 Méthodes de Monte Carlo et techniques de réduction de variance, application au pricing d options 1 Les options Le but de ce

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Options, Futures, Parité call put

Options, Futures, Parité call put Département de Mathématiques TD Finance / Mathématiques Financières Options, Futures, Parité call put Exercice 1 Quelle est la différence entre (a) prendre une position longue sur un forward avec un prix

Plus en détail

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action

Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Dérivés Financiers Evaluation des options sur action Owen Williams Grenoble Ecole de Management > 2 Définitions : options sur actions Option : un contrat négociable donnant le droit d acheter ou vendre

Plus en détail

Chapitre 13 - Le MEDAF

Chapitre 13 - Le MEDAF Chapitre 13 - Le MEDAF Plan Présentation et utilité du Medaf Deux propositions Tous les individus investissent dans le portefeuille de marché Les individus n'investissent pas dans les mêmes proportions

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Gestion financière internationale GSF-2104 Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Introduction Partie 1 : les produits financiers des marchés des changes (chapitre

Plus en détail

Economie Monétaire et Financière

Economie Monétaire et Financière Economie Monétaire et Financière Jézabel Couppey- Soubeyran et Bruno Tinel Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne Licence 2 ème année. Dossier de TD n 3 : Taux d intérêt Partie I : Capitalisation et actualisation

Plus en détail

Mathématiques Financières

Mathématiques Financières Mathématiques Financières 3 ème partie Marchés financiers en temps discret & instruments financiers dérivés Université de Picardie Jules Verne Amiens Par Jean-Paul FELIX Cours du vendredi 19 février 2010-1

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Vontobel Mini Futures Futures Investissement minimum, rendement maximum Vontobel Investment Banking Vontobel Mini Futures Investir un minimum pour un maximum de rendement Avec

Plus en détail

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan

Chapitre 15 Options et actifs conditionnels. Plan Chapitre 15 Options et actifs conditionnels Plan Fonctionnement des options Utilisation des options La parité put-call Volatilité et valeur des options Les modèles de détermination de prix d option Modèle

Plus en détail

Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques

Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques Etude de Cas de Structuration Magistère d Economie et de Statistiques David DUMONT - TEAM CALYON 22 avril 2008 Dans 2 ans, si l EURODOL est inférieur à 1,40 touchez 116% du nominal investi en euros, sinon

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

reverse exchangeable notes Guide Explicatif

reverse exchangeable notes Guide Explicatif reverse exchangeable notes Guide Explicatif www.warrants.commerzbank.com Un coupon attrayant? De plus en plus d investisseurs découvrent les avantages des Reverse Exchangeable Notes (REN) avec un coupon

Plus en détail

Dérivés Financiers Options

Dérivés Financiers Options Stratégies à base d options Dérivés Financiers Options 1) Supposons que vous vendiez un put avec un prix d exercice de 40 et une date d expiration dans 3 mois. Le prix actuel de l action est 41 et le contrat

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

Éléments de calcul actuariel

Éléments de calcul actuariel Éléments de calcul actuariel Master Gestion de Portefeuille ESA Paris XII Jacques Printems printems@univ-paris2.fr 3 novembre 27 Valeur-temps de l argent Deux types de décisions duales l une de l autre

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2 Instruments et produits financiers Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de

Plus en détail

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1

Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 Master IMEA 1 Calcul Stochastique et Finance Feuille de T.D. n o 1 1. a. On considère un modèle de marché (B, S) à une étape. On suppose que S = 5 C et qu à la date t = 1 on a (S u 1 = 51, S d 1 = 48).

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards

Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards Olivier Brandouy Université de Bordeaux 2014 2015 Diapo 1/60 Olivier Brandouy Master 2 Métiers de la Banque (CPA) Plan 1 Introduction Futures et Forwards

Plus en détail

L évaluation des obligations

L évaluation des obligations Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan du chapitre 8 8.1. Flux monétaires, prix et rentabilité des obligations Caractéristiques générales des obligations Obligations zéro-coupon Obligations couponnées

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) 08.11.2013 Plan du cours Espérance de rentabilité d un portefeuille Volatilité d un portefeuille Choix du portefeuille efficient Prise en compte de l actif

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 2 : FONCTIONNEMENT D UNE BOURSE : ORGANISATION DES ÉCHANGES PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 2 I LES DIFFÉRENTS ORDRES DE BOURSE 1. Les caractéristiques d un ordre de bourse

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos Guide Pédagogique Produits à effet de levier avec barrière désactivante Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos 2 Sommaire Introduction : Que sont les Turbos? 1. Les caractéristiques

Plus en détail

Cours de gestion financière (M1) Choix d investissement (compléments) Diagrammes de flux. Diagrammes de flux. Diagramme de flux :

Cours de gestion financière (M1) Choix d investissement (compléments) Diagrammes de flux. Diagrammes de flux. Diagramme de flux : Cours de gestion financière (M) Séance (7) du 3 novembre 205 Choix d investissement (compléments) Choix d investissement (compléments) Investissements simples, investissements renouvelés Unicité du TRI

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers INTERMEDIATE. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers INTERMEDIATE. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext. p. 2 Index 1. Introduction 3 2. Options sur devises 4 Trois contrats d options sur devises 4 Pourquoi

Plus en détail

Chapitre 2 : Evaluation des obligations Pourquoi évaluer les titres (contrats à revenus fixes) Actualisation d une séquence de flux (rappel)

Chapitre 2 : Evaluation des obligations Pourquoi évaluer les titres (contrats à revenus fixes) Actualisation d une séquence de flux (rappel) Chapitre 2 : Evaluation des obligations Pourquoi évaluer les titres (contrats à revenus fixes) une obligation peut être revendue avant son échéance un emprunt peut être renégocié Actualisation d une séquence

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente 5 Prix d exercice 5 Échéance 5 4. Possibilités pour

Plus en détail

2- Comment les traders gèrent les risques

2- Comment les traders gèrent les risques 2- Comment les traders gèrent les risques front office middle office back office trading échange d'actifs financiers contrôle des risques, calcul du capital requis enregistrement des opérations traitement

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Pour les investisseurs, le risque de taux d intérêt est celui : - d une dévalorisation du patrimoine - d

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Une obligation pas comme les autres Sommaire Introduction 5 Nature de l investissement 7 Avantages et inconvénients 7 Mécanismes de performance 8 Avec ou sans protection du capital

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de placement Emprunts

Plus en détail

Obligation : transfert dans le temps

Obligation : transfert dans le temps Obligation : transfert dans le temps Dans ce premier chapitre nous introduirons les principales notions concernant les obligations. Les principes élémentaires de la notion d arbitrage y sont décrits. Une

Plus en détail

ETF. Brochure destinée aux investisseurs particuliers INTERMEDIATE. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

ETF. Brochure destinée aux investisseurs particuliers INTERMEDIATE. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Introduction 3 2. ETF physiques 4 3. ETF synthétiques 5 Avantages et inconvénients

Plus en détail

Marchés à terme et marchés dérivés. Michel FERRET FranceAgriMer / MEP

Marchés à terme et marchés dérivés. Michel FERRET FranceAgriMer / MEP Marchés à terme et marchés dérivés Michel FERRET FranceAgriMer / MEP Partie I- Généralités Définitions Contexte général Evolutions Marchés dérivés : Définitions / Catégories (1) Ce sont tous les marchés

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de

Plus en détail

Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC

Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS Avant d utiliser un contrat à terme (produits dérivés, contrat à terme ferme ou contrat d option) le client (l investisseur) doit apprécier les risques liés a l utilisation de contrats à terme. Il doit

Plus en détail

Options et des stratégies sur dérivés

Options et des stratégies sur dérivés Options et des stratégies sur dérivés 1. Les stratégies impliquant les options 2. Les propriétés des options sur actions 1. Stratégies sur les options De nombreuses combinaisons sont possibles Prendre

Plus en détail

Suites numériques 2. n=0

Suites numériques 2. n=0 Suites numériques 1 Somme des termes d une suite Dans les applications, il est souvent nécessaire de calculer la somme de quelques premiers termes d une suite (ou même de tous les termes, mais on étudiera

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (50 points) Vous êtes analyste auprès de l unité d investissements obligataires d une compagnie d assurance située dans le pays Z. Vous devez préparer

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

Le CVG (certificat de valeur garantie) comme actif patrimonial : une étude de cas Professeur Didier MAILLARD Janvier 2003

Le CVG (certificat de valeur garantie) comme actif patrimonial : une étude de cas Professeur Didier MAILLARD Janvier 2003 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 4 (GP) Le CVG (certificat de valeur garantie) comme actif patrimonial : une étude de cas Professeur Didier MAILLARD Janvier

Plus en détail

Méthodologies et Glossaire

Méthodologies et Glossaire Caractéristiques Précisions Calculs de performance 1.Performance 2.Performance relative 1.Volatilité 2.Tracking error 3.Ratio d'information 4.Bêta 5.Alpha 6.Ratio de Sharpe 7.Sensibilité Indicateurs de

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F RBC Marchés des Juin 2014 TITRES LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT I SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1 LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan Paper Audit & Conseil 1 Sommaire 1. Définition de la relation de couverture 2. Le swap

Plus en détail

Financement des entreprises.

Financement des entreprises. 1 Financement des entreprises. 2 SOMMAIRE Les contrats forward : P-3 Les swaps de taux :. P-4 Conversion de monnaies au comptant... P-5 3 Les contrats forward. Un contrat forward est un actif très simple.

Plus en détail

IAE Master 2 Gestion de Portefeuille Année 2011 2012. Feuille 3 Pricing et couverture Modèles discret

IAE Master 2 Gestion de Portefeuille Année 2011 2012. Feuille 3 Pricing et couverture Modèles discret Université de Paris Est Créteil Mathématiques financières IAE Master 2 Gestion de Portefeuille Année 2011 2012 1. Le problème des partis 1 Feuille 3 Pricing et couverture Modèles discret Le chevalier de

Plus en détail

Gestion des risques liés aux prix des produits de base au moyen d opérations de couverture et d options P. Chessman

Gestion des risques liés aux prix des produits de base au moyen d opérations de couverture et d options P. Chessman Gestion des risques liés aux prix des produits de base au moyen d opérations de couverture et d options P. Chessman COMMANDE N O 08-054 AGDEX 840 OCTOBRE 2008 (En remplacement de la fiche technique n o

Plus en détail

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX Définition du FOREX : FOREX est l abréviation de Foreign Exchange market et désigne le marché sur lequel sont échangées les devises l une contre l autre. C est un des marchés les plus liquides qui soient.

Plus en détail

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur.

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur. Investir sur les taux et les obligations Définition Le marché des taux d intérêts aussi connu sous le nom de «marché de la dette» est le marché le plus important en termes de volumes puisqu il s y échange

Plus en détail

Les options classiques

Les options classiques Les options classiques des options sur contrat : 1) Spéculation : Les options sur contrat est un remarquable instrument de spéculation permettant de spéculer sur la hausse ou la baisse du prix du contrat

Plus en détail

Chapitre 1 - Les marchés dérivés

Chapitre 1 - Les marchés dérivés Chapitre 1 - Les marchés dérivés Les cours des produits qui s y prêtent dépendent des cours d autres produits notamment des actions et des obligations. Sont négociés des contrats à termes standardisés

Plus en détail

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés par Newedge Group S.A. pour le compte d un client «le Client». Le Client est informé qu il existe

Plus en détail

Examen Mesures de Risque de Marché

Examen Mesures de Risque de Marché ESILV 2012 D. Herlemont Mesures de Risque de Marché I Examen Mesures de Risque de Marché Durée: 2 heures. Documents non autorisés et calculatrices simples autorisées. 2 pt 1. On se propose d effectuer

Plus en détail

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 Mathématiques Financières Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 C. FISCHLER & S. GOUTTE T.D. 1 Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous, répondre aux questions suivantes : Est-ce une suite monotone?

Plus en détail

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :...

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :... FACULTE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeurs : D. Andrei C. Bobtcheff Matière : Principes généraux de finance Session : Automne 2012 Informations générales: o Documentation

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes

A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes A propos du calcul des rentabilités des actions et des rentabilités moyennes On peut calculer les rentabilités de différentes façons, sous différentes hypothèses. Cette note n a d autre prétention que

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

L apport d une créance en présence d un passif net 1

L apport d une créance en présence d un passif net 1 L apport d une créance en présence d un passif net 1 Claude Janssens Expert-comptable, analyste financier et économiste d entreprises Comme dans le numéro 4/2007, nous allons vous présenter un exemple

Plus en détail