Performances et corrections d un système asservi analogique linéaire. Tbf(p) = R(p) X(p) =

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Performances et corrections d un système asservi analogique linéaire. Tbf(p) = R(p) X(p) ="

Transcription

1 BS EL. La sabilié d un sysème asservi.. rappel du problème posé X(p) ε(p) Tbo(p) R(p) Le sysème asservi rédui a pour ransmiance en boucle fermée Tbf(p) = R(p) X(p) = Tbo(p) + Tbo(p). La sabilié es une noion liée au régime ransioire. Le crière de sabilié d un sysème linéaire a déjà éé cié lors de l éude des sysèmes linéaires : ous les pôles de la foncion de ransfer T(p) doiven avoir une parie réelle négaive. Si on ne dispose pas d une méhode pour déerminer les pôles, on éudie la sabilié à parir de l équaion du dénominaeur de la FTBO. Si on ne dispose pas de l équaion mahémaique, l éude se fai à l aide des diagrammes de Bode ou de Nyquis de la FTBO qu il es oujours possible de relever expérimenalemen..2. condiions d oscillaion en boucle fermée Cee condiion es évidemmen à évier en asservissemen si on ne souhaie pas obenir un oscillaeur. On réalise un oscillaeur s il exise une pulsaion ω o (ou fréquence f o ) pour laquelle la FTBF es infinie. Dans ce cas il suffi d un parasie ou un brui conenan dans son specre la fréquence f o pour que la sorie produise un signal sinusoïdal de même fréquence f o. Tbf (jω o ) = T bo (jω o ) + T bo (jω o ) + si T bo (jω o ) = - Dans ce cas l amplificaion dans la boucle, à cause de l inversion au niveau du comparaeur es de +. L oscillaeur es un serpen qui se mord la queue. ε(p) R(p) Im(T(jω)) Le lieu de Nyquis de la FTBO d un el sysème oscillan passe donc par le poin appelé le poin criique d affixe - comme le monre la figure ci-conre. - ω croissans T bo (jω ) Ré(T(jω)) ωo = ϕ = arg Tbo (jω ω ) ω2 Remarque : le lieu de Nyquis représené correspond à un passe-bas d ordre 3 : lorsque ω croî de à l infini, l amplificaion T bo (jω) diminue e la phase passe de à - 3π 2 (-27 ). Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page / 5

2 BS EL.3. crières de Nyquis e du revers Le crière de Nyquis : un sysème asservi es sable en boucle fermée si le lieu de Nyquis de la FTBO n enoure par le poin criique d affixe -. sysème sable Im(T bo (jω)) sysème insable Im(T bo (jω)) - Ré(Tbo (jω)) - Ré(Tbo (jω)) ω = ω = ω croissans ω croissans Le crière du revers es une simplificaion du héorème précéden : un sysème asservi es sable en boucle fermée si le lieu de Nyquis de la FTBO passe à droie du poin criique d affixe - pour les ω croissans. sysème sable Im(Tbo (jω)) sysème insable Im(Tbo (jω)) - Ré(T bo (jω)) - Ré(Tbo (jω)) ω = ω = ω croissans ω croissans Exension du crière de sabilié au plan de Bode : G db = 2 log T bo G db = 2 log T bo db db ϕ bo ϕ bo -8-8 Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 2 / 5

3 BS EL.4. les marges de sabilié Si le lieu de Nyquis es rop poche du poin criique le sysème risque l insabilié. Les marges de gain e de phase son des crières servan à quanifier l éloignemen du lieu de Nyquis de la FTBO au poin criique. a) la marge de phase M ϕ la marge de phase vau M ϕ = 8 + arg T bo (jω T ) où ωt es la pulsaion de ransiion ou de croisemen, c es la pulsaion pour laquelle le module de la FTBO es de, c es la pulsaion pour laquelle le gain es de db b) la marge de gain MG la marge de gain MG vau M G = - 2 log T(jω π ) où ωπ es la pulsaion pour laquelle l argumen es de π T(jω π ) c) les marges de gain e de phase dans le plan de Nyquis - Im(T bo (jω)) ω = + Ré(T bo (jω)) d) les marges de gain e de phase M ϕ ω = ω croissans dans le plan de Bode : dans le plan de Black : G db = 2 log T bo M ϕ G bo db db ω T ω π MG -8 ω = ϕ bo ϕ bo ω T ω π MG -8 M ϕ ω + le poin criique correspond à G db = db e -8 e) les degrés de sabilié suffisans les degrés de sabilié suffisans corresponden à M ϕ > 45 e M G > 6 db Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 3 / 5

4 BS EL g) exemple : T o Prenons le cas rès couran d un processus don la FTBO s écri T bo (p) = p ( + τ p) En effe cee FTBO correspond à un inégraeur suivi d un sysème du premier ordre de consane de emps τ. T bo T bf (p) = + Tbo = + Tbo e par idenificaion avec = + K + 2m ωo p + p 2 ω o 2 = p( + τp) T o l'amplificaion saique en boucle fermée vau K = la pulsaion propre ωo es elle que ωo 2 e le coefficien d amorissemen m es el que 2m = m = ω o = ω o T o 2T o + p T o + τ T o p2 = τ T o e vau ωo = T o τ. 2T o m = 2 To.τ Si on accepe un dépassemen de 2%, ce qui correspond à un coefficien d amorissemen de m =,456, T o = 4m2τ =,2 e ω τ o =,. τ Calculons dans ces condiions la marge de phase Mϕ :. sysème du deuxième ordre, La pulsaion de ransiion ω T pour laquelle G db = es elle que,2 j τ ω T ( + j τ ω T ) d où (τ ω T ) + (τ ω T )2 =,2 (τ ω T )2( + (τ ω T )2) =,22 en posan x = (τ ω T ) 2, on résou x(+x)-,2 2 =, c'es à dire x 2 +x-,2 2 =, pour rouver x = (τ ωt) 2 =,8 finalemen e M ϕ = 8 + arg,2 j,8( + j,8) d où la marge de phase de M ϕ = 48. To τ = arcan,8 = La marge de gain ne peu pas êre définie puisque ω π end vers l infini. = Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 4 / 5

5 BS EL 2. La précision d un sysème asservi On rappelle qu un sysème es précis, si, en régime éabli (permanen), la grandeur de sorie se rapproche de la grandeur de consigne. 2.. expression de l erreur saique ε appelé aussi l écar La précision es définie par la valeur de l erreur saique ε = lim + ε () = lim [ e() - s() ]. + L erreur se calcule à l aide du héorème de la valeur finale que l on rappelle : ε () = p. ε (p). Cherchons d abord l expression de ε(p) : + p Tbo(p) ε(p) = E(p) - S(p) = E(p) - E(p). + Tbo(p) = E(p).( - Tbo(p) + Tbo(p) ) = E(p). + T bo(p) - Tbo(p) + Tbo(p) d où la relaion à reenir : ε(p) = E(p) + Tbo(p) Donc l erreur en régime permanen vau : ε = ε () = + p p. E(p) + T bo (p). L erreur relaive es parfois exprimée en pourcenage lim ε() lim ε % =. + e() =. p p. ε(p) E(p) = lim p p. + T bo (p) On éudie la précision pour des formes simple du signal d'enrée : l échelon : e() = E o Γ() E(p) = E o p ; l échelon produi une erreur de posiion noée ε p, la rampe ou échelon de viesse : e() = s. E(p) = s p 2 ; la rampe produi une erreur de raînage noée ε, s car en anglais, la pene se di slope ; rappelons que s es en vols par seconde : V / s, la parabole ou échelon d accéléraion : e() = a 2 2 E(p) = a p 3, elle produi une erreur d accéléraion noée εa, a comme accéléraion, rappelons que a es en vols par seconde au carré : V / s la classe ou le ype d un asservissemen L erreur saique, qui vau ε = ε () = + p p. E(p) + Tbo(p), dépend de E(p) e de T bo(p). Si la FTBO peu se mere sous la forme Tbo(p) = C p α. + b p + b2p ap + a2p 2 +, on a lim p T bo( p) = C p α. E(p) K(p) comparaeur X(p) R(p) ε(p) H(p) K(p) S(p) Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 5 / 5

6 BS EL Le coefficien enier α es la classe de l asservissemen. La classe correspond donc au nombre d inégraeur conenus dans la boucle ouvere. Exemples : - si T bo( p) = p + 2, lim p T bo( p) = 2 l asservissemen es de classe - si Tbo( p) = 5 p(p + 3), lim p T bo( p) = 5 3p l asservissemen es de classe 8 - si T bo( p) = p2(p + 2), lim p T bo( p) = 2 l asservissemen es de classe 2 e on p2 ne dépasse pas la classe 2, car chaque inégraion diminue la marge de phase de 9, augmenan l insabilié erreurs de posiion, de raînage e d accéléraion a) précision d un sysème de classe : Tbo( p) =C. + b p + b2p2 + + ap + a2p 2, sysème sans + e() = E Γ() inégraeur : E - l erreur de posiion vau ε p = ε () = + p p. E(p) + Tbo(p) = lim p p. E o / p + C = E o + C elle es consane, diminue si on augmene C s() erreur de posiion ε p - l'erreur de raînage vau ε = ε () = + p p. E(p) + T bo (p) = lim s / p2 p. p + C = + e comme ε(p) = ε() = s p 2 ( + C) s + C. + ε() e() = s. s() erreur de raînage ε - l erreur d accéléraion es aussi infinie puisqu on inrodui une inégraion supplémenaire. b) précision d un sysème de classe : T bo( p) = C p. + b p + b 2 p ap + a2p 2, sysème à inégraeur, + - l erreur de posiion vau ε p = ε () = + p p. E(p) + T bo (p) = lim p p. E o / p + C / p il n y a pas d erreur de posiion. = ; Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 6 / 5

7 BS EL - l'erreur de raînage vau ε = ε () = + p p. E(p) + Tbo(p) = lim p s / p2 p. + C / p = s C - l erreur d accéléraion es infinie puisqu on inrodui une inégraion supplémenaire. e() = s. s() erreur de raînage ε c) précision d un sysème de classe 2 : T bo( p) = C p 2. + b p + b2p2 + + ap + a2p 2, sysème à 2 inégraeurs, + - l erreur de posiion vau εp = ε () = + p p. E(p) lim + Tbo (p) = p p. Eo / p + C / p 2 il n y a pas d erreur de posiion. = ; - l'erreur de raînage vau ε = ε () = + p p. E(p) + T bo (p) = lim p p. s / p 2 + C / p 2 = ; il n y a pas d erreur de raînage. - l erreur d accéléraion vau ε a = d) ableau récapiulaif e conclusions : ε () = + p p. E(p) + T bo (p) = lim p p. a / p3 + C / p 2 = a C e() erreurs classe classe classe 2 pas d inégraion une inégraion deux inégraions échelon E o. Γ() ε p E o + C rampe s. ε + s C parabole a 2. 2 ε a + + a C le dilemme sabilié - précision : l augmenaion de la classe augmene la précision mais diminue la sabilié, augmener la classe se fai en ajouan un inégraeur (muliplier par / p), pour diminuer l erreur ε, on peu augmener C en ajouan un amplificaeur, c es ce qu on appelle la correcion proporionnelle, mais cela diminue la sabilié du sysème. Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 7 / 5

8 BS EL 3. Les correcions d un sysème bouclé Le problème consise à rouver un compromis pour assurer au sysème asservi les rois qualiés suivanes : un maximum de sabilié, une meilleure précision saique e une rapidié suffisane. Le correceur C s ajoue au sysème bouclé e son acion agi habiuellemen sur la grandeur d erreur ε() fournie par le comparaeur. Il fourni le signal de commande u() du processus. Yc(p) R(p) ε(p) C(p) correceur U(p) K(p) H(p) processus Y(p) Corriger consise à agir inelligemmen sur des crières conradicoires pour les rendre compaibles : le correceur à acion proporionnelle es compléé par une acion inégrale qui assurera une meilleure précision e par une acion dérivée amélioran la rapidié du sysème. 3.. la commande proporionnelle L acion es dosée suivan la valeur de l erreur : u() = K ε() donc C(p) = K. Si K es grand, la correcion es énergique e il y a des risques de dépassemen e d oscillaions (pompage). Si K es faible, la correcion es molle e lene. Donc si on augmene K, on augmene la précision e en même emps l insabilié du sysème. bande proporionnelle La sauraion de u inrodui la noion de bande proporionnelle BP qui es la plage d erreur pour laquelle on vérifie la relaion u() = K ε(). Elle s exprime en pourcenage, alors BP% = K. Analogie avec la conduie auomobile : la correcion proporionnelle c es écraser l accéléraeur. L acion es franche mais rese limiée. En effe la secion de l injeceur es limiée e on obien des à-coups qui ne son peu-êre pas souhaiés. Usa -ε max +ε max u -U sa ε Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 8 / 5

9 BS EL 3.2. la loi de commande inégrale, le correceur à reard de phase Pour obenir une commande progressive (pour évier d écraser l accéléraeur ou de démarrer brusquemen), on uilise une loi de commande de ype inégrale : u() = Ti ε(x) dx U(p) = ε(p) Ti p puisque C(p) = U(p), la foncion de ransfer du ε(p) correceur inégral es C(p) = Ti p. L effe du correceur sur un échelon ε() = E Γ() perme de comprendre la significaion de la consane d inégraion Ti, c es le emps au bou duquel la ension a aein la ension d enrée. E ε() = E Γ() E ε() u() u() = E Ti ε() T i T i La correcion inégrale assure un rarapage progressif de l erreur saique. T i doi êre accordé sur la consane de emps dominane du sysème. Remarquons aussi, que même si ε es nulle, u ne l es pas, assuran oujours la ension nécessaire pour aeindre le poin de foncionnemen. Le correceur de ype proporionnel e inégral : PI G db = 2 log C(jω) Le correceur PI a comme foncion de ransfer C(p) = K + T i p on peu agir sur les deux paramères K e Ti. Son acion es limiée aux basses fréquences ω << Ti. Le correceur de ype proporionnel e inégral approché ϕ -9 T i G db = 2 log C(jω) Ce correceur perme d évier les amplificaions excessives aux basses fréquences. Sa foncion de ransfer s écri C(p) = K + T i p + a Ti p avec a >. On l appelle correceur à reard de phase. ϕ -9 ati T i Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 9 / 5

10 BS EL On peu monrer que la phase es maximale pour la pulsaion ω o = Ti a, alors ϕ max = - arc an a - 2 a pour un gain G o = 2 log K - log a. L inégraion améliore la précision mais inrodui un reard. Exemple de correceurs PI : le correceur passif : le correceur acif : + R2C p C(p) = + (R + R2)C p C(p) = R 2 R. + RC p + (R + R2)C p R2 R R2 C R R C + - Ro Ro + - Les effes d un correceur inégral sur les diagrammes de la FTBO : Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page / 5

11 BS EL 3.3. la loi de commande dérivée, le correceur à avance de phase Il fau aussi enir compe de l évoluion plus ou moins rapide de l erreur ε. Une variaion raide appelle une acion énergique, alors qu une variaion lene appelle une commande molle. u() = Td. dε d U(p) = T d.p.ε(p) C(p) = Td p Td es la consane de dérivaion du correceur, elle perme de doser l acion dérivée. Le correceur de ype proporionnel e dérivé, noé PD u() = K (ε() + Td. dε() d ) C(p) = K ( + Td p) ε Exemple : T d. dε d ε u erme proporionnel : Kε résulane : Kε + KTd. dε d I erme dérivé : KT d. dε d L accosage d un navire doi êre de ype PD. L erreur ε es la disance du baeau au quai. La grandeur u() peu êre considérée comme éan la viesse du baeau. Lorsque le baeau se rapproche du quai il fau ralenir e au poin I inverser le sens de roaion des machines. I es appelé le poin d inversion des hélices. Pour en savoir plus, rappelons que le nœud es l unié de viesse uilisée pour les navires, équivalan à mille (852 m) par heure («filer 5 nœuds»). L acion dérivée améliore la sabilié e la rapidié d un sysème. G db = 2 log C(jω) Le diagramme de Bode du correceur monre que celui ce agi aux haues fréquences e réabli la marge de phase. En haues fréquences, malheureusemen l amplificaion es rop imporane ;les bruis e parasies son amplifiés, donc ce correceur doi êre modifié. ϕ +9 Td Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page / 5

12 BS EL GdB = 2 log C(jω) Le correceur PD approché ϕ +9 atd Td Exemples de monages à avance de phase uilisés : Il limie le gain aux haues fréquences e sa foncion de ransfer s écri : C(p) = K + a Td p + Td p avec a >. R C R R + - R2 R C R2 + - Ro Ro la commande P.I.D. Rappels : le correceur PI améliore la précision en inervenan aux basses fréquences (régime permanen). le correceur PD améliore la sabilié en inervenan aux haues fréquences (régime ransioire). Conclusion : si l une des correcions ne suffi pas il fau les uiliser ensemble avec Ti < Td donc avec T i > T d. La ransmiance héorique serai C(p) = K ( + T i p + T d p ). Le correceur réel doi avoir une foncion de ransfer C(p) = K (+ Ti p + Td p + τ p ) avec τ<<t d. On en dédui rois ypes de correceurs PID : le ype série ε C(p) = K ( + P I D T i p )( + T d p ) u ε le ype parallèle P D C(p) = K + I T i p + T d p + τ p u Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 2 / 5

13 BS EL le ype mixe I ε D P u Le ype mixe es le plus couran car il a une acion inermédiaire enre le ype parallèle, plus modéré, e le ype série, plus énergique. Le diagramme de Bode résulan es dédui des diagrammes PI e PD filré aux haues fréquences. C(p) = K ( + Ti p + Td p + τ p ) GdB = 2 log C(jω) L effe du correceur PID sur un sysème asservi du deuxième ordre es représené ci-dessous ϕ +9-9 Ti Td dans le plan de Bode G db = 2 log FTBF sans correceur dans le plan de Black ϕ BF -8 T i T d avec PID avec PID sans correceur M G -8 M ϕ G bo db ω = ϕ bo dans le plan de Nyquis - Im(T bf (jω)) Ré(T bf (jω)) ω + ω croissans Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 3 / 5

14 BS EL Annexe Les crières algébrique de sabilié de Rouh - Hürwiz Ces crières permeen d éudier la sabilié d un sysème connaissan le dénominaeur D(p) de la FTBF. Tbo(p) Soi Tbf(p) = + T bo (p) = N(p) D(p) = N(p) anp n + an-p n- + + ap + a a) premier examen : si cerains coefficiens a i son négaifs ou nuls, le sysème es insable. En effe si cerains coefficiens ai son négaifs ou nuls, les pôles son dans la parie droie du plan complexe. b) deuxième examen : on écri le ableau de Rouh suivan e on calcule le conenu de chaque case jusqu au premier zéro dans la première colonne. Crière nécessaire e suffisane de sabilié : ous les coefficiens de la première colonne doiven êre de même signe. Consrucion du ableau : colonne à poser a n a n-2 a n-4 a n- a n-3 a n-5 à déerminer A A 2 A 3 B B 2 B 3 M M 2 N N 2 où A = a n-an-2 - anan-3 an- A 2 = a n- a n-4 - a n a n-5 a n-, A 3 = a n- a n-6 - a n a n-7 a n- B = A a n-3 - a n- A 2 A, B 2 = A a n-5 - a n- A 3 A O = N M 2 - M N 2 N, ;,, exemple : T(p) = exemple 2 : T(p) = K + 6p - 3p2 + 3p3 + p4 es K + 6p + 3p2 + 3p3 + p4 exemple 3 : T(p) = K ( + τ p ) + 6p + 3p 2 + 3p 3 + p 4 es Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 4 / 5

15 BS EL K exemple 4 : T(p) = + 6p + 3p2 + 5p3 + p4 exemple 5 : soi le sysème asservi suivan : Tbo (p) = Ki Ao Ti p( + 2p + 2p 2 ) Tbf(p) = = Y(p) Yc(p) = Tbo (p) + Tbo(p) = + Tbo(p) + T i p( + 2p + 2p 2) Ki Ao = Y c (p) K i A o / T i 2p3 + 2p2 + p + K i Ao T i d où le ableau : e la condiion de sabilié du sysème : K exemple 6 : T(p) = + 6p + 2p 2 + 3p 3 + p4 ce exemple nous monre que si un zéro rend impossible le calcul des coefficiens, on remplace la première valeur nulle par ε >. ε(p) Ki Ti p A o + 2p + 2p2 Y(p) exemple 7 : T(p) = K p 4 + 3p 3 + p 2 + 3p + exemple 8 : T(p) = K p4 + 3p3 + 4p2 + 3p + 3 Physique Appliquée - HASSENBOEHLER page 5 / 5

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

La réponse d un système linéaire en questions

La réponse d un système linéaire en questions La réponse d un sysème linéaire en quesions Version juille 00 Quesions La réponse d un sysème linéaire en quesions _1_ Un sysème es caracérisé par la ransmiance : jω) = 3 + 5jω quelle es l équaion différenielle

Plus en détail

CHAÎNE D ACTION. écart Réguler. mesure Mesurer CHAÎNE D INFORMATION

CHAÎNE D ACTION. écart Réguler. mesure Mesurer CHAÎNE D INFORMATION ANALYSE DES SYSTÈMES ASSERVIS 7. Caracérisaion des sysèmes asservis 7.. Srucure des sysèmes asservis Un sysème asservi linéaire peu se représener par le schéma 7.. On y rerouve, une chaîne d acion qui

Plus en détail

2/20 1) L e L s di ff f érent n s t ypes de ystèmes 2) L e L s s ystèmes as servis 3) S i S gnau x c anon on que qu s d ent n rée 4) C r C itères de

2/20 1) L e L s di ff f érent n s t ypes de ystèmes 2) L e L s s ystèmes as servis 3) S i S gnau x c anon on que qu s d ent n rée 4) C r C itères de 2/20 1) Les différens ypes de sysèmes 2) Les sysèmes 3) canoniques d enrée 4) Crières de qualié 5) Sabilié 6) Précision 7) Rapidié 8) Amorissemen 1) Les différens ypes de sysèmes 3/20 Vous avez di «sysème»???

Plus en détail

TD N 5 : Systèmes linéaires Les outils mathématiques

TD N 5 : Systèmes linéaires Les outils mathématiques Sysèmes Elecronique DUT APP 06 / 07 TD N 5 : Sysèmes linéaires Les ouils mahémaiques Chap. : Inroducion aux SA S.POUJOULY @poujouly hp://poujouly.ne Elémens de correcion Exercice n 3 : Modélisaion d'un

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

1 Analyse des systèmes asservis

1 Analyse des systèmes asservis i TABLE DES MATIÈRES Analyse des sysèmes asservis. Caracérisaion des sysèmes asservis......................................... Srucure des sysèmes asservis.........................................2 Caracérisiques

Plus en détail

T(p) = C(p). H(p) fonction de transfert de la chaîne directe en boucle ouverte. F( p) = V s ( p) V e ( p) fonction de transfert en boucle fermée.

T(p) = C(p). H(p) fonction de transfert de la chaîne directe en boucle ouverte. F( p) = V s ( p) V e ( p) fonction de transfert en boucle fermée. G. Pinson - Physique Appliquée Correceurs analogiques A22-P / A22 - Correceurs analogiques ère parie : correcion d'un sysème du er ordre Bu : corriger un sysème du premier ordre (simulé par un réseau RC)

Plus en détail

Exemple de système asservi CONCEPT DU SCOOTER AUTOBALANCE

Exemple de système asservi CONCEPT DU SCOOTER AUTOBALANCE Cours 8 Sabilié des SLCI Lycée Bellevue Toulouse CPGE MP Sabilié des SLCI Uno I (Concep iniial) Uno III Le scooer Uno III es un parfai exemple de sysème asservi qui doi êre nécessairemen sable pour un

Plus en détail

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures TEE Sciences e Technologies de l'indusrie e du Développemen Durable Dae Lycée Nicolas Apper OBJECTIFS Régulaion de la viesse d un rain TP 2 Séquence 2 Décoder un schéma élecrique Décoder un schéma bloc

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ )

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ ) SESSION 1998 Page 1/5 Examen : BTS Coef. : 2 Spécialié : MECANIQUE ET AUTOMATISME INDUSTRIEL Durée : 2h Epreuve : U.32 SCIENCES PHYSIQUES Code : MSE 3 SC ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

ÉLECTROCINÉTIQUE CHAP 00

ÉLECTROCINÉTIQUE CHAP 00 ÉLECTROCINÉTIQUE CHAP 00 Filrage d'une ension riangulaire par un passe-bande On considère un filre de foncion de ransfer : f 0 =2kHz e de coefficien de qualié Q=0.. Déerminer la naure du filre 2. Tracer

Plus en détail

I. Mesure de température et chaîne de transmission optique

I. Mesure de température et chaîne de transmission optique IRSCPA BTS INFORMATIQUE INDUSTRIELLE Session 1998 Epreuve de : Physique Appliquée Durée : 3 heures Coefficien :3 Les amplificaeurs opéraionnels son ous considérés comme idéaux. Un formulaire es fourni

Plus en détail

Automatique. Commande des Systèmes Linéaires Continus

Automatique. Commande des Systèmes Linéaires Continus Automatique Commande des Systèmes Linéaires Continus M1 U.E. Csy module P2 Christophe Calmettes christophe.calmettes@univ-jfc.fr séquence d enseignement... Concernant la partie Analyse et Synthèse des

Plus en détail

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13.

C est lui qui va fixer la rapidité de la boucle vitesse. Nous invitons le lecteur à se reporter à la fig 13. 1.3/ Régulaeur Proporionnel C es lui qui va fixer la rapidié de la boucle viesse. 1.3.1/ Schéma du régulaeur P Nous invions le leceur à se reporer à la fig 13. 1.3.2/ Foncionnemen Le monage perme l ajusage

Plus en détail

II. Observation d une seule courbe à l oscilloscope

II. Observation d une seule courbe à l oscilloscope PC - Lycée Dumon D Urville TP 1 : uilisaion de l oscilloscope numérique I. Compéences à acquérir Les compéences évaluées au cours de ce TP son: - Uiliser un GBF - Uiliser un oscilloscope : Afficher des

Plus en détail

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

Conditionnement du signal

Conditionnement du signal Lycée Technique Mohammedia Condiionnemen du signal 1 ère STE Unié ATC Professeur : MAHBAB 1STE CONDITIONNER UN SIGNAL L.T Mohammedia F.Cours n 12 La chaîne d'acquisiion Prof : MAHBAB Page 1 / 2 1. Inroducion

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension

Circuits R -C Réponse à un échelon de tension Lycée Viee TSI ircuis - -L -L- éponse à un échelon de ension I. égime libre. Définiion d un régime libre Le régime libre ( ou propre ) d un circui es un régime obenu lorsque les sources libres son éeines.

Plus en détail

Performances des SLCI

Performances des SLCI Fichier : _SLCI_performances. Définitions.. Stabilité Il existe plusieurs définition de la stabilité : Pour une entrée e(t) constante, la sortie s(t) du système doit tendre vers une constante. Un système

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonne Maser GSI - Capeurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriéés générales des capeurs Noion de mesure Noion de capeur: principes, classes, caracérisiques

Plus en détail

Chapitre 4: Les modèles linéaires

Chapitre 4: Les modèles linéaires Chapire 4: Les modèles linéaires. Inroducion: Dans ce chapire on va voir successivemen les modèles linéaires saionnaires: auoregressifs (AR), de moyennes mobiles (MA) e mixes (ARMA) en pariculier. Finalemen,

Plus en détail

Temporisation par bascules monostables

Temporisation par bascules monostables Temporisaion par bascules Monosables TSTI 00-0 Chrisian Loverde Temporisaion par bascules monosables Rappels :. Charge d un condensaeur à ension consane i R C Débu de la charge u C (0)= 0 V u C A la fin

Plus en détail

COMPARATEURS ANALOGIQUES

COMPARATEURS ANALOGIQUES I/ RAPPEL COMPARATEURS ANALOGIQUES Page 1 Signal logique e signal On di qu'un signal élecrique es logique lorsqu'il. analogique V On di qu'un signal es analogique lorsque son évoluion (en général en foncion

Plus en détail

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures niversié de Paris X Nanerre École Docorale MP DA conomie Inernaionale, Modélisaion e Analyse des Poliiques Économiques Année 2004-2005 XAMN FINAL Économie Monéaire Inernaionale 27 janvier 2005 2 heures

Plus en détail

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages Chapire 3 Pourcenages Objecifs du chapire : iem références auo évaluaion relier évoluions e pourcenages éudier des évoluions successives calculer le aux d évoluion réciproque 19 I lien enre une évoluion

Plus en détail

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé CINETIQUE CHIMIQUE. Viesse de réacion en réaceur fermé. Généraliés sur la cinéique chimique L obje de la cinéique chimique es l éude de l évoluion au cours du emps d une réacion hermodynamiquemen possible.

Plus en détail

Troisième semaine de travail : Transformée de Fourier - Convolution

Troisième semaine de travail : Transformée de Fourier - Convolution Première Année à Disance - Module Analyse de Fourier - Transformée de Fourier Troisième semaine de ravail : Transformée de Fourier - Convoluion Exercices Type enièremen corrigés avec remarques e méhodologie.

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le ransisor bipolaire onsiuion- Symbole 2 1. aracérisiques Foncionnemen 2 1.1. aracérisiques d enrée I =f(v E ) 2 1.2. aracérisiques de Transfer I =f(i ) 3 aracérisiques de sorie I =f(v E ) 4 1.4. Résumé

Plus en détail

Correction des systèmes asservis

Correction des systèmes asservis Asservissements continus Correction des systèmes asservis 3 ème année Polytech Paris Sud Département EES Cédric KOENIGUER Plan I. Objectifs de la correction II. Correcteur proportionnel III. Correcteurs

Plus en détail

1 - Etude d'une alimentation à découpage

1 - Etude d'une alimentation à découpage 1 - Eude d'une alimenaion à découpage BTS ELECTROTECHNIQUE - Session 1997 - PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures Coefficien : 3 Cee éude compore rois paries, liées enre elles, mais pouvan êre raiées indépendammen

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Concours Ecole Nationale de la Statistique et de l Analyse Informatique. Deuxième composition de Mathématiques PARTIE I. et comme la fonction t f(t)

Concours Ecole Nationale de la Statistique et de l Analyse Informatique. Deuxième composition de Mathématiques PARTIE I. et comme la fonction t f(t) SESSION Concours Ecole Naionale de la Saisique e de l Analyse Informaique Deuième composiion de Mahémaiques PARTIE I. Soien f E e >. La foncion f( es coninue sur ], [ en an que quoien de foncions coninues

Plus en détail

Amplificateur opérationnel

Amplificateur opérationnel ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Académie de Casablanca DÉLÉGATION DE MOHAMMEDIA Lycée Technique Maière : Science de l Ingénieur A.T.C Pr.MAHBAB Secion : Sciences e Technologies Élecriques

Plus en détail

d 2 X dt 2 = F 2KX (14) M B ω 2 X + 2K X = F X = ω B =

d 2 X dt 2 = F 2KX (14) M B ω 2 X + 2K X = F X = ω B = 1. Couplage par inerie e amorisseur accordé a b α m k F F x 0 0 (a Bâimen de masse sans le disposiif d amorissemen Les forces qui s appliquen au bâimen son : - la force due aux rafales de ven, - la force

Plus en détail

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION LTOINTIQU Duperray Lycée FBUISSON PTSI PONS DS IUITS A UN HLON D TNSION Dans les circuis élecriques, les régimes on oujours un débu Nous allons éudier commen à parir des condiions iniiales, les courans

Plus en détail

Les filtres passe-haut

Les filtres passe-haut Les filres passe-hau Je ais ener ici de ous expliquer le foncionnemen d un filre passe-hau. Nous allons oir dans l ordre : - le schéma ype - l éude de la ransmiance - l éude du diagramme de Bode - l uilié

Plus en détail

CHAP III. PRÉCISION ET STABILITÉ D'UNE BOUCLE

CHAP III. PRÉCISION ET STABILITÉ D'UNE BOUCLE TS2 CIRA Régulation - Chap III Précision et stabilité d'une boucle CHAP III PRÉCISION ET STABILITÉ D'UNE BOUCLE 1 Stabilité d'un système bouclé 11 Etude des pôles de F(p) On considère le système suivant

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE Session 2014 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE E3 Sciences Physiques U-32 PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Coefficien : 2,5 Maériel auorisé : - Toues les calcularices

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

Chapitre 4 : systèmes asservis linéaires.

Chapitre 4 : systèmes asservis linéaires. Chapitre 4 : systèmes asservis linéaires. A) Structure d'un système asservi : nécessité du système bouclé : Système en boucle ouverte : consigne venant du cerveau Poussée des muscles. vitesse, trajectoire,

Plus en détail

CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté

CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté CHAPITRE II Oscillaions libres amories Sysème à un degré de liberé 011-01 CHAPITRE II Oscillaions libres amories : Sysèmes à un degré de liberé Inroducion : Le pendule élasique comme le pendule pesan,

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique

1 Représentation des fonctions élémentaires de l'électronique EN1 Foncions e composans élémenaires de l élecronique Foncions élémenaires de l'élecronique Les foncions élémenaires de l'élecronique son celles que l'on rerouve régulièremen dans les différenes applicaions

Plus en détail

TP 7 : Numérisation d un signal : quantification et traitement numérique

TP 7 : Numérisation d un signal : quantification et traitement numérique Parie I : Élecronique TP TP 7 : Numérisaion d un : quanificaion e raiemen numérique I Inroducion Lors du précéden TP, nous avons éudiée une éape de la numérisaion d un : l éape d échanillonnage. Il ne

Plus en détail

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques

Corrigé du devoir surveillé de Mathématiques Corrigé du devoir surveillé de Mahémaiques Eercice Soien a e b deu réels avec < a < b.. La foncion h : e a e b es coninue e posiive sur ], + [ a < b e a > e b. Au voisinage de, on a : h e a e b Ce calcul

Plus en détail

Ch 12 : CONVERSION NUMERIQUE ANALOGIQUE ( CNA ). CONVERSION ANALOGIQUE NUMERIQUE ( CAN ).

Ch 12 : CONVERSION NUMERIQUE ANALOGIQUE ( CNA ). CONVERSION ANALOGIQUE NUMERIQUE ( CAN ). h 12 : ONVRSON NUMRQU ANALOGQU ( NA ). ONVRSON ANALOGQU NUMRQU ( AN ). 1. Définiion 1.1. Signal analogiue. Un signal analogiue es un signal don la valeur évolue coninûmen en foncion d'une variable coninue.

Plus en détail

La régulation industrielle

La régulation industrielle FICHE N 25 La régulaion indusrielle LES NOIONS DE BASE La majorié des processus indusriels nécessien de conrôler un cerain nombre de paramères : empéraure, pression, niveau, débi, ph, concenraion d oxygène,

Plus en détail

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht)

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht) Corrigé des exercices de l examen du 3 janvier 7 (Les N de page fon référence au livre «Physique» de E. Hech) Q1. Deux charges poncuelles de +5 µc e +1 µc se rouven sur l axe des x aux poins des coordonnées

Plus en détail

Amplification de puissance

Amplification de puissance Académie de Marinique Préparaion Agrégaion Sciences Physiques B. Ponalier Amplificaion de puissance Objecifs Comparer les différenes classes d amplificaion du poin de vue: du foncionnemen du rendemen Classe

Plus en détail

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proporionnalié -Acivié préparaoire n : Suies de nombres proporionnelles -l indicaion «0,88 /L» perme de calculer les pri manquans dans le ableau ci-dessous. Indiquer

Plus en détail

Correction Exercices Chapitre 10 - Intégrales impropres

Correction Exercices Chapitre 10 - Intégrales impropres Correcion Eercices Chapire - Inégrales impropres. Déerminer si les inégrales suivanes son convergenes, e le cas échéan, calculer leur valeur :.. 3. 4. e d. d ( + ) d e d 5. 6. 7. 8. d 3 d e d d +. Convergence

Plus en détail

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301 FSMH TOULOUSE Biomécanique L1 UE11 Suppor de cours Amaranini Waier Duclay Laurens Julien DUCLAY julien.duclay@univ-lse3.fr Pôle Spor - Bureau 31 z (m) Exemple 1 : équaions horaires O ez Chue libre vericale

Plus en détail

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE -

SECONDE PARTIE - ELECTRONIQUE - ENS de Cachan Concours d enrée en 3 ème année pour la préparaion à l agrégaion de Génie Elecrique Session 2001 SECONDE PARTIE - ELECTRONIUE - Ce problème se propose d éudier le foncionnemen de l élecronique

Plus en détail

Mathématiques M1205. Harmonisation des connaissances et des outils pour le signal. Hugues GARNIER

Mathématiques M1205. Harmonisation des connaissances et des outils pour le signal. Hugues GARNIER Mahémaiques M25 Harmonisaion des connaissances e des ouils pour le signal Hugues GARNIER Déparemen Réseaux & Télécommunicaions IUT Nancy-Brabois Conenu indicaif Harmonisaion des connaissances e des ouils

Plus en détail

STRUCTURE GENERALE D UN SYSTEME ASSERVI

STRUCTURE GENERALE D UN SYSTEME ASSERVI Drone élécommandé . STRUCTURE GENERALE D UN SYSTEME ASSERVI -----------------------------------------------------------------------------------------------.. Rael sur la srucure générale d un sysème asservi

Plus en détail

Conversion analogique numérique (CAN)

Conversion analogique numérique (CAN) Conversion analogique numérique (CAN) Schéma foncionnel d un sysème de raiemen numérique de l informaion : Grandeur physique Capeur Filrage Passe bas Amplificaion Echanillonnage Conversion analogique numérique

Plus en détail

Examen Final EL40. Durée : 1H40. Calculatrice non autorisée car inutile. Aucun document personnel n'est autorisé.

Examen Final EL40. Durée : 1H40. Calculatrice non autorisée car inutile. Aucun document personnel n'est autorisé. NOM : Examen Final EL4 Noe : Durée : H4. Calcularice non auorisée car inuile. Aucun documen ersonnel n'es auorisé. Pour chaque réonse, on exliquera la démarche qui condui au résula roosé. Les exressions

Plus en détail

Systèmes asservis linéaires

Systèmes asservis linéaires Systèmes asservis linéaires I Systèmes asservis 1. définition 2. transmittance 3. schéma bloc 4. transmittance d une chaîne II système commandé en boucle fermée 1. système asservi 2. principe de fonctionnement

Plus en détail

2) Stabilite et precision

2) Stabilite et precision Table des matières Les nombres complexes 2. Présentation..................................... 2.2 Plan complexe.................................... 2.3 Module et argument................................

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

Presser la touche F5 pour faire apparaître les signets qui favorisent la navigation dans le document.

Presser la touche F5 pour faire apparaître les signets qui favorisent la navigation dans le document. ASSERVISSEMENTS Presser la ouche F5 pour faire apparaîre les signes qui favorisen la navigaion dans le documen. Sommaire Généraliés sur les sysèmes asservis.... Inroducion....2 Organisaion d'un sysème

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

SYNTHETISEUR DE FREQUENCE FM

SYNTHETISEUR DE FREQUENCE FM SYNTHETISEUR DE FREQUENCE FM Pour réalier un émeeur FM de fréquence comprie enre 87,5 MHz e 108 MHz, on uilie un ynhéieur de fréquence à bae de P.L.L. Horloge à quarz FH : N Fe Comparaeur de phae vef Filre

Plus en détail

2nde FICHE n 8 Utiliser les différents types de pourcentage

2nde FICHE n 8 Utiliser les différents types de pourcentage 2nde FICHE n 8 Uiliser les différens ypes de pourcenage Lorsque l on éudie un problème avec des pourcenages, il convien d abord de se poser la quesion du ype de pourcenage uilisé dans ce problème : le

Plus en détail

Chapitre 14. Circuits résistifs et réactifs. Sommaire. Introduction. Circuits résistifs et réactifs

Chapitre 14. Circuits résistifs et réactifs. Sommaire. Introduction. Circuits résistifs et réactifs Circuis résisifs e réacifs Chapire 14 Circuis résisifs e réacifs Sommaire Elémens résisifs e réacifs Comporemen d une résisance en régime alernaif sinusoïdal Comporemen d un condensaeur en régime alernaif

Plus en détail

Formalisme des processus aléatoires

Formalisme des processus aléatoires HAPITRE Formalisme des processus aléaoires. - Signal déerminise e signal aléaoire.. - Signal déerminise Les signaux déerminises son connus par leur représenaion emporelle e specrale. Dans le domaine emporel,

Plus en détail

2. Performances d'un Système : Stabilité - Précision - Rapidité

2. Performances d'un Système : Stabilité - Précision - Rapidité . Performanes d'un Sysème : Sabilié - Préision - Raidié STBILITE Condiion générale de sabilié Sabilié au sens sri (sysème asymoiquemen sable, sabilié au sens de Lyaunov) Il y a reour à l'équilibre arès

Plus en détail

Cinétique de l oxydation du sulfite de cuivre

Cinétique de l oxydation du sulfite de cuivre Cinéique de l oxydaion du sulfie de cuivre Grégory Vial 11 avril 2006 Résumé On s inéresse à l oxydaion du sulfie de cuivre : il s agi d une réacion d auocaalyse don l éude cinéique condui à un problème

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC

LES ONDULEURS Convertisseurs DC/AC Chapire VI - Les onduleurs - LES ONDULEURS Converisseurs DC/AC I- Inroducion : L éude va porer sur les onduleurs : monophasés, de ension :Source d enrée (DC) = Source de Tension Source de sorie (AC) =

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF Chapire 4 LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF I- PARAMETRES CARACTERISTIQUES D UN SIGNAL ALTERNATIF : Un signal alernaif es caracérisé par sa forme (sinus, carré, den de scie, ), sa période (

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Courbes paramérées Exercices de Jean-Louis Rouge. Rerouver aussi cee fiche sur www.mahs-france.fr * rès facile ** facile *** difficulé moyenne **** difficile ***** rès difficile I : Inconournable

Plus en détail

Notion d oscillateur mécanique

Notion d oscillateur mécanique CHAPITRE 11 SYSTÈMES OSCILLANTS 1 Noion d oscillaeur mécanique 1. Définiion On appelle oscillaeur (ou sysème oscillan) un sysème pouvan évoluer, du fai de ses caracérisiques propres, de façon périodique

Plus en détail

Chapitre 8 : Onduleur autonome de tension

Chapitre 8 : Onduleur autonome de tension Terminale GT hapire 8 : Onduleur auonome de ension I / préambule : inerrupeurs en élecronique de puissance 1. diode à joncion 2. ransisor bipolaire II / principes des onduleurs auonomes 1. définiion 2.

Plus en détail

La transformée de Laplace

La transformée de Laplace a ransformée de alace Méhode mahémaique ayan our objecif: Conourner la difficulé de résoluion des équaions différenielles Offrir une résoluion algébrique Très bien adaée à l élecronique Commen le cours

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

La fonction générer un signal rectangulaire

La fonction générer un signal rectangulaire Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique La foncion générer un signal recangulaire I Idenificaion de la foncion Générer un signal élecrique consise à produire des variaions de ension don

Plus en détail

Signal 4 Les oscillateurs amortis

Signal 4 Les oscillateurs amortis Signal 4 Les oscillaeurs amoris Lycée Polyvalen de Monbéliard - Physique-Chimie - TSI 1-2016-2017 Conenu du programme officiel : Noions e conenus Circui RLC série e oscillaeur mécanique amori par froemen

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail

L équation de Schrödinger dépendante du temps

L équation de Schrödinger dépendante du temps Universié Pierre e Marie Curie, Paris VI Licence de physique ENS Cachan PHYTEM PHYSIQUE NUMÉRIQUE TD 10 L équaion de Schrödinger dépendane du emps La résoluion de l équaion de Schrödinger indépendane du

Plus en détail

Echantillonnage d un signal : principe et conditions à satisfaire.

Echantillonnage d un signal : principe et conditions à satisfaire. Page 1 Echanillonnage d un signal : principe e condiions à saisfaire. I. Inroducion. L acquisiion d une grandeur analogique par l inermédiaire d une care d acquisiion possédan plusieurs enrées analogiques

Plus en détail

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO UITÉ 6 : LA PROPORTIOALITÉ UMÉRIQUE POUR DÉBUTER Il fau rappeler - Définiion de grandeur : Une grandeur es une caracérisique qui es mesurée, e la valeur es exprimée par un nombre. Le concep de grandeur

Plus en détail

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU Soluionnaire hysique, Élecricié e Magnéisme, Harris Benson Soluionnaire rédigé par Maxime Verreaul, professeur CHATE 7 LES CCUTS À COUANT CONTNU 7 FAUX. Le couran es le même en ou poin du circui. 7 Comme

Plus en détail

Résolution approchée de problèmes de dynamique en régime transitoire par superposition modale F. Louf

Résolution approchée de problèmes de dynamique en régime transitoire par superposition modale F. Louf Résoluion approchée de problèmes de dynamique en régime ransioire par superposiion modale F. Louf Dans cee fiche, on monre commen calculer une soluion approchée à un problème de dynamique ransioire par

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur. DS de Sciences de l Ingénieur, MPSI1, octobre 15. Corrigé sur le site :

Sciences de l Ingénieur. DS de Sciences de l Ingénieur, MPSI1, octobre 15. Corrigé sur le site : DS de, MPSI, ocobre 5 Durée : h Corrigé sur le sie : h://erso.numericable.fr/sarnaud/ Exercice.. Tracer la foncion e ( ( ). u( ) ( ). u( ) u( 4) e donner sa ransformée de Lalace.. Soi le sysème défini

Plus en détail

INTRODUCTION A LA CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS

INTRODUCTION A LA CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS INTRODUCTION A LA CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS - POSITION DU PROBLEME Le chapitre précédent à permis de définir le comportement d un système asservi à partir de 3 caractéristiques majeures: la rapidité

Plus en détail

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 Mécanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEMATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en

Plus en détail

Redressement commandé

Redressement commandé Redressemen commandé Exercice 1 On donne ci-dessous le chronogramme de la ension aux bornes de la charge u C.( 1 V / div ) La fréquence du signal u issue du ransformaeur es de 5 Hz. De plus, on donne E

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce documen a éé numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Naionale des Sujes d Examens de l enseignemen professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peu êre reprodui, représené, adapé ou radui

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. b) Etablir. 1 t. 2 dt. t dt. b) Etablir

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. b) Etablir. 1 t. 2 dt. t dt. b) Etablir hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le juille 4 Enoncés Calculs d inégrales Eercice 666 ] correcion] Calculer les inégrales suivanes : a d + + b e e e + e + ln + c ln + b Eablir + 4 + 4 c En facorisan + 4

Plus en détail