Gérer le risque actions dans un environnement de taux bas. UNE EXPERTISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gérer le risque actions dans un environnement de taux bas. www.seeyond-am.com UNE EXPERTISE"

Transcription

1 Gérer le risque actions dans un environnement de taux bas UNE EXPERTISE

2 Les livres blancs de la Recherche Quantitative # 2 2

3 # 2 Les livres blancs de la Recherche Quantitative SOMMAIRE Introduction 5 Protection endogène : l assurance dynamique de portefeuille 5 Protection endogène : les titres à faible volatilité 8 Protection exogène : les futures de volatilité 1 Conclusion 14 Glossaire 15 3

4 Les livres blancs de la Recherche Quantitative # 2 RÉSUMÉ Les investisseurs opérant dans un environnement de taux bas, où la classe d actifs actions bénéficie encore d une prime de risque attrayante, se voient confrontés à un grand dilemme : comment tirer profit de cette prime de risque tout en limitant le risque de baisse? Notre publication explore en profondeur les stratégies d investissement permettant de gérer durablement le risque actions. Nous présentons différentes solutions d une manière objective, afin de porter un éclairage sur les avantages et les inconvénients liés à chacune d entre-elles du point de vue concret d un investisseur. 4

5 # 2 Les livres blancs de la Recherche Quantitative INTRODUCTION Les faibles niveaux de financement constituent une réelle contrainte pour la mise en place d assurances de portefeuille. En effet, le faible niveau des taux d intérêt ne permet qu une faible participation dans des options de vente (puts), ce qui limite la couverture du portefeuille. Depuis la baisse des taux amorcée aux Etats-Unis en 29, le taux Libor 3 mois ne permet de financer qu un niveau de couverture inférieur à 1 % de la valeur faciale d un portefeuille S&P 5 à horizon trois mois (cf. figure 1). FIGURE 1 I NIVEAU DE PROTECTION EN FONCTION DU NIVEAU DES TAUX COURTS 3 225% % 5% 4% 15 75% 1 3% 2% 5 1% nov-5 mai-7 nov-8 mai-1 nov-11 nov-5 mai-7 nov-8 mai-1 nov-11 nov-5 mai-7 nov-8 mai-1 nov-11 % du portefeuille couvert Prime du Put 3M Libor Source: Bloomberg, données quotidiennes, Taux de participation (i.e. % de l actif couvert) à un Put 3 mois 95% sur S&P 5 possiblement financé par un coupon upfront égal au LIBOR 3 mois actualisé. Les primes des puts ont été déterminées en fonction du modèle de Black & Scholes, en se basant sur des volatilités implicites 3 mois. Malgré le faible niveau des taux prévalant dans ces configurations de marché, les passifs à long terme demeurent rétrospectivement ancrés à des niveaux de taux relativement élevés. Leur couverture requiert alors la recherche de vecteurs d investissement offrant un rendement supérieur aux niveaux de taux actuels. Cette demande de rendement constitue ainsi le principal catalyseur favorable au développement des stratégies dites de rendement, vendeuses de puts en dehors de la monnaie, autrement dit vendeuses de volatilité. Cette évolution de l offre et de la demande engendre des changements structurels sur la dynamique anticipée de la volatilité des marchés actions. Cette leçon nous vient du marché japonais qui expérimentait, depuis la crise qui l a frappé au début des années 9, ces conséquences structurelles d un faible environnement de taux. Un environnement de taux bas, conjugué à des changements de comportement de la volatilité, pose donc la problématique de l adaptation de la gestion de la couverture du risque actions à ce contexte. Nous avons d abord exploré deux solutions endogènes à la construction du portefeuille. La première s appuie sur les approches d assurance dynamique de portefeuille et fait appel à un actif sans risque. La seconde consiste à exploiter le biais des titres à faibles bêta ou à faible volatilité au cœur même du portefeuille actions. Enfin, nous avons étudié une troisième famille de solutions qui procède d un angle de vue différent, à savoir celui d une protection intégrant de manière exogène et flexible des futures sur volatilité. La dernière partie de cette étude est consacrée à une analyse comparative de ces différentes solutions. PROTECTION ENDOGÈNE : L ASSURANCE DYNAMIQUE DE PORTEFEUILLE Il existe une catégorie de solutions procurant une protection d une façon endogène au portefeuille, autrement dit en ajustant régulièrement l allocation de la part actions. Il s agit des techniques d assurance dynamique de portefeuille dont la déclinaison la plus rudimentaire est le CPPI (Constant Proportion Portfolio Insurance) 1. Contrairement aux approches passives basées sur des stratégies optionnelles, celles-ci se veulent plus flexibles dans le sens où elles consistent à limiter le risque de perte en se repliant d une façon dynamique sur des actifs considérés sans risque, au fur et à mesure que la valeur du portefeuille actions baisse. Dans le scénario opposé, la pondération des actifs sans risque est réduite au profit d une exposition plus élevée aux actions. 1 Voir le glossaire. 5

6 Les livres blancs de la Recherche Quantitative # 2 Les graphiques de la figure 2 présentent une analyse comparative des profils de rendements historiques d une stratégie d assurance passive acheteuse de puts et d une stratégie CPPI procurant toutes deux un niveau de protection de 95 % du capital à un horizon de trois mois. Le CPPI présente un profil convexe qui tend à surperformer l approche passive sous des scénarios de performances négatives à l échéance ou des scénarios extrêmes de hausses. Il se révèle moins performant dans les autres cas. Ce constat se vérifie également à la lecture de la distribution des rendements. Ce profil convexe ne se présente pas sans quelques inconvénients majeurs que nous pouvons résumer en deux points : (1) le CPPI souffre d un coût de rebalancement qui augmente avec la volatilité du portefeuille, ce coût (dit coût du gamma) est engendré par les mouvements d achat/vente à la hausse/baisse ; (2) il est particulièrement exposé au problème de cash lock-in consécutif à un scénario de marché en V (baisse importante suivie d une hausse), et qui se traduit par une consommation prématurée du coussin du portefeuille et par un coût d opportunité pour avoir manqué la hausse à l échéance. FIGURE 2 I PROFIL DE RENDEMENT D UNE STRATÉGIE CPPI (MULTIPLE D INVESTISSEMENT CONSTANT) performance 3 mois de la stratégie 55% 45% 35% 25% 15% 5% -5% -15% -25% performance 3 mois du sous-jacent Stratégie passive Stratégie CPPI m=5 Source: Bloomberg. Données quotidiennes, période de simulation Probabilité 3 25% 2 15% 1 5% Performance 3 mois Sous-jacent Stratégie Statique Stratégie CPPI m=5 Profil (gauche) et distribution (droite) des rendements d une stratégie CPPI de multiple d investissement constant, dont le sous-jacent est le MSCI World ($) DNR, comparés à ceux d un portefeuille MSCI World ($) DNR couvert par un put 3 mois 95% sur S&P 5 (stratégie statique). Les primes des puts ont été déterminées en fonction du modèle de Black & Scholes (voir Glossaire), en se basant sur des volatilités implicites 3 mois ainsi que sur les paramètres de marché prévalant aux dates d initiation de la stratégie. Les deux stratégies sont mises en place quotidiennement pour une durée de 3 mois, et ce sur toute la période de simulation. Ces failles sont d autant plus pesantes que le niveau des taux d intérêt est faible au moment de la mise en route de la stratégie. D une façon générale, toutes les stratégies d assurance de portefeuille se révèlent peu accommodantes dans un environnement de taux bas. Dans le cas spécifique du CPPI, le niveau du coussin est déterminé par le niveau des taux. Un faible niveau de taux implique un faible coussin et requiert, par conséquent, un multiple d investissement plus important en vue d atteindre l exposition ciblée aux actions. Cela se traduit alors par une prise de risque plus élevée et conduit à exacerber le problème de cash lock-in. Il devient alors indispensable d adapter le CPPI à cet environnement. Une des solutions les plus courantes consiste à dynamiser la gestion du coussin afin de réduire la probabilité d arrêt de la stratégie. Cette dynamisation porte le plus souvent sur le multiple d investissement, qui devient évolutif au gré de signaux ou de mesures de risque tels que la volatilité. Le type d approche qui s y associe est connu sous le nom de target volatility. Elle consiste à faire varier le multiple linéairement en fonction du rapport de la volatilité du portefeuille actions et d un seuil de volatilité cible. La pondération des actions aura alors tendance à décroître par anticipation d un mouvement de baisse à mesure que la volatilité augmente. La figure 3 rapporte les résultats d une analyse du profil de rendements historiques de cette approche. Ces résultats montrent que la dynamisation du multiple d investissement en fonction de la volatilité implicite permet d améliorer significativement la performance de la stratégie pendant les phases de baisse. Néanmoins, elle génère une contreperformance pendant les périodes de reprise des marchés. Cela s explique principalement par la relation non linéaire qui lie la dynamique de la volatilité à celle des cours des titres : au terme d un choc, la volatilité implicite tend à baisser plus lentement que la hausse des cours, ce qui conduit le mécanisme de target volatility à ralentir l ajustement à la hausse du poids des actions dans le portefeuille. 6

7 # 2 Les livres blancs de la Recherche Quantitative FIGURE 3 I PROFIL DE RENDEMENT D UNE STRATÉGIE D ASSURANCE DYNAMIQUE DE POR- TEFEUILLE (MULTIPLE FONCTION DE LA VOLATILITÉ IMPLICITE) performance 3 mois de la stratégie performance 3 mois du sous-jacent Stratégie CPPI m=5 Stratégie CPPI m=f(vol) Probabilité 45% 4 35% 3 25% 2 15% 1 5% Sous-jacent Performance 3 mois Stratégie CPPI m=5 Stratégie CPPI m=f(vol) Source: Bloomberg. Données quotidiennes, période de simulation Profil (gauche) et distribution (droite) des rendements d une stratégie d assurance de portefeuille avec un multiple d investissement dynamique comparés à ceux d une stratégie CPPI de multiple constant (m=5). Le sous-jacent est le MSCI World ($) DNR. Le multiple d investissement est une fonction du VIX telle que: m= f(vix) = m x min(1; max(; 1/VIX)), avec m une constante fixée de telle sorte que la valeur moyenne du multiple soit égale à 5 sur toute la période la simulation (m=6.6). Les deux stratégies sont mises en place quotidiennement pour une durée de 3 mois, et ce sur toute la période de simulation. FIGURE 4 I PROFIL DE RENDEMENT D UNE STRATÉGIE D ASSURANCE DYNAMIQUE DE PORTEFEUILLE (MULTIPLE FONCTION DU MTI) performance 3 mois de la stratégie performance 3 mois du sous-jacent Stratégie CPPI m=5 Stratégie CPPI m=f(mti) Probabilité Performance 3 mois Source: Bloomberg. Données quotidiennes, période de simulation % 3 25% 2 15% 1 5% Sous-jacent Stratégie CPPI m=5 Stratégie CPPI m=f(mti) Profil (gauche) et distribution (droite) des rendements d une stratégie d assurance de portefeuille avec un multiple d investissement dynamique comparés à ceux d une stratégie CPPI de multiple constant (m=5). Le sous-jacent est le MSCI World ($) DNR. Le multiple d investissement est une fonction du MTI telle que: m= f(mti) = m x (1-MTI), avec m une constante fixée de telle sorte que la valeur moyenne du multiple soit égale à 5 sur toute la période la simulation (m =9.7). Les deux stratégies sont mises en place quotidiennement pour une durée de 3 mois, et ce sur toute la période de simulation. La performance de la dynamisation du multiple d investissement est inextricablement tributaire de la pertinence de l indicateur utilisé. L analyse dans la figure 4 donne l exemple d un indicateur qui s avère plus performant que la simple volatilité implicite. Cette mesure, libellée MTI 2, agrège plus d informations dans le sens où elle s appuie aussi bien sur des facteurs de risque endogènes au marché actions que sur des facteurs exogènes. Nous pouvons noter ainsi une nette augmentation de la convexité de la stratégie. Cela la conduit à surperformer le CPPI dans les zones de hausse comme dans les zones de baisse, sauf dans quelques rares cas consécutifs à des divergences entre les signaux envoyés par le MTI et l évolution des cours des actions. Ces exemples montrent ainsi que la dynamisation de la stratégie d assurance de portefeuille peut parfois être source de contreperformance si la mesure utilisée est inadéquate. Elle conduirait alors à accentuer le coût du gamma à la suite d une variabilité erronée du multiple d investissement due à de faux signaux. 2 La définition est donnée dans le glossaire. 7

8 Les livres blancs de la Recherche Quantitative # 2 FIGURE 5 I DISTRIBUTION DE LA MOYENNE DES RENDEMENTS DES STRATÉGIES D ASSU- RANCE DYNAMIQUE DE PORTEFEUILLE SELON LE NIVEAU DES TAUX COURTS 5 4 Fréquence ]-8%;-5%] ]-5%;-3%] ]-3%;] ];3%] Source: Bloomberg. Données quotidiennes, période de simulation ]3%;5%] ]5%;8%] Intervalles des Performances 3 Mois d'une Stratégie d'assurance de Portefeuille ]8%;1] ]1;6] Dynamique Régime de taux bas (Libor 3M) Régime de taux élevé (Libor 3M) Distribution de la moyenne des rendements des trois stratégies d assurance de portefeuille (CPPI avec multiple constant et multiples dynamiques) décrites auparavant en fonction du niveau du LIBOR 3 mois, ce niveau étant défini par les terciles historiques. Le sous-jacent des stratégies est le MSCI World ($) DNR. Celles-ci sont mises en place quotidiennement pour une durée de 3 mois, et ce sur toute la période de simulation. En dépit des vertus de la dynamisation de la gestion du coussin, la performance des approches dynamiques d assurance de portefeuille reste toutefois structurellement dépendante de l environnement des taux d intérêt. La figure 5 montre l effet des taux courts sur la distribution de la moyenne des rendements historiques des trois stratégies que nous venons d analyser. Il en ressort qu un faible niveau de taux conduit à recentrer la distribution des rendements des stratégies d assurances de portefeuille autour d un niveau proche du taux sans risque, donc autour d une espérance de rendement faible. PROTECTION ENDOGÈNE : LES TITRES À FAIBLE VOLATILITÉ Une autre famille de solutions consiste à protéger un portefeuille actions à travers une sélection de titres et une construction de portefeuille appropriées. Dans ce cadre, il est désormais bien établi que les actions à faible volatilité ont tendance à surperformer sur le moyen terme le marché, ce dernier étant représenté par les indices pondérés par les capitalisations. Certes, ce phénomène, que l on peut qualifier d anomalie, est aux antipodes des préceptes de la théorie financière. Force est d admettre néanmoins que cette anomalie de la faible volatilité constitue un facteur et donc une prime de risque à part entière 3. Les titres à faible volatilité présentent des propriétés singulières. Tout d abord, ils ont tendance à nettement surperformer le marché pendant ses phases de baisse, autrement dit pendant les régimes de hausse de volatilité. Ainsi, la corrélation de leur performance relative à court terme avec la volatilité du marché augmente pendant de tels régimes, comme le montrent les résultats de l analyse rapportés dans le tableau 1. Pour autant, ils enregistrent en moyenne une performance à long terme meilleure que celle du marché. Ces caractéristiques leur procurent alors un profil de rendement relatif asymétrique qui s apparente à celui de la volatilité, ainsi que nous pouvons le constater dans l analyse historique représentée sur le graphique gauche de la figure 6. La figure de droite montre quant à elle que le profil rendement/risque de ces titres, évalué relativement à la performance du marché actions internationales, n est pas significativement sensible à l environnement des taux d intérêt. En effet, les écarts des performances relatives et de leur volatilité entre les deux régimes de taux ne sont pas statistiquement significatifs 4. 3 Voir notre précédent numéro sur le sujet : «L apport d un nouveau facteur de risque dans une allocation actions». 4 Significativité évaluée à partir du test statistique d égalité des moyennes au seuil de 1 %. 8

9 # 2 Les livres blancs de la Recherche Quantitative TABLE 1 I PROFIL DE PERFORMANCE RELATIVE DES TITRES DE FAIBLE VOLATILITÉ PAR RÉGIME DE VOLATILITÉ RÉGIME DE VOLATILITÉ FAIBLE ÉLEVÉ CORRÉLATION VS. VOLATILITÉ HISTORIQUE 12 MOIS 13% 3 BETA VS. VOLATILITÉ HISTORIQUE 12 MOIS.22.76* ECART DE RENTABILITÉ MOYEN 1 MOIS VS. MSCI WORLD AC ($) DNR 2.2% 11.83% RENDEMENT MSCI WORLD AC ($) DNR 18.36% % Source: Bloomberg. Données de (*) Significatif au seuil de 5%. Les titres de faible volatilité sont sélectionnés dans l univers MSCI Monde AC ($) et correspondent au 1er quintile en terme de volatilité réalisée sur trois ans glissants. Le classement est mis à jour mensuellement. Les régimes de volatilité implicite (VIX) sont identifiés grâce à un modèle de chaines de Markov Cachées (voir glossaire). Le régime élevé est caractérisé par une volatilité 12 mois moyenne de 17% pour un écart type de 9%. Le régime faible affiche une moyenne de 11% et un écart type de 3.2. FIGURE 6 I PERFORMANCE RELATIVE HISTORIQUE DES TITRES DE FAIBLE VOLATILITÉ 4 35% 3 25% 2 15% 1 5% jan- jui-1 oct-2 fév-4 jui-5 oct-6 fév-8 jui-9 oct-1 fév Actions Monde Volatilité Réalisée 1an (Ech G) Ecart de Performance 1an (Actions Monde Faible Volatilité -Actions monde) (Ech D) Taux Fed Source: Bloomberg. Données de Ces patterns suggèrent donc d exploiter ce facteur de risque d une façon endogène à un portefeuille actions en vue de réduire le risque de baisse, et ce quel que soit le niveau des taux d intérêt. On observe dans le tableau 2 ci-dessous que l augmentation de la pondération des titres à faible volatilité au sein d un portefeuille actions monde conduit à une nette amélioration de ses performances. Ainsi, sur la période , un ajustement de 4 % de la pondération des titres à faible volatilité aurait permis de doubler le rapport rendement/ risque, tout en réduisant le risque de baisse maximale sur douze mois de 1 %. Cela conduirait donc à doubler également le rapport performance/risque de baisse maximale (Calmar ratio, voir glossaire). Le portefeuille ainsi ajusté hérite de l asymétrie des rendements des titres à faible volatilité (figure 7). En effet, ce dernier dégage une performance annuelle significativement supérieure à celle du marché pendant les phases de chocs, tandis qu il génère par ailleurs une performance relative moyenne positive (27 bps environ). Cette solution de protection, que nous avons qualifiée d endogène, permet certes de réduire le risque de baisse, mais n offre pas pour autant une assurance explicite de portefeuille. Elle demeure par ailleurs tributaire de la persistance du biais de la faible volatilité. + Volatilité - - Écart de Performances Annualisées Actions Low Volatilité et Actions Monde 14.6% 8.9% (13.3%) (13.2%) 1.4% 2.8% (4.7%) (2.9%) + Gauche : Écart de performance historique 1 an glissant entre le portefeuille des titres à faible volatilité et l indice MSCI Monde AC ($). Les titres sont sélectionnés dans l univers MSCI Monde AC ($) et correspondent au 1 er quintile en terme de volatilité réalisée sur trois ans glissant. Le classement est mis à jour mensuellement. Droite : Profil rendement/risque relatif des titres à faible volatilité en fonction des régimes de taux et de volatilité. Les chiffres en gras correspondent aux écarts de performance moyens annualisés par rapport à l indice MSCI Monde AC ($). Les chiffres entre () correspondent à la volatilité annualisée de ces écarts de performance (i.e. tracking error). Les régimes de volatilité implicite (VIX) et de taux (Taux Fed) sont identifiés grâce à un modèle de chaines de Markov Cachées (voir glossaire). 9

10 Les livres blancs de la Recherche Quantitative # 2 FIGURE 7 I PERFORMANCE HISTORIQUE D ALLOCATION À BASE DE TITRES DE FAIBLE VOLATILITÉ Performance Absolue 1 an Glissant jan- avr-1 jui-2 oct-3 jan-5 avr-6 Source: Bloomberg, données mensuelles de jui-7 oct-8 jan-1 avr-11 Actions monde (Ech G) 6 Actions monde 4 Actions monde faible volatilité (Ech D) 8Actions monde 2 Actions monde faible volatilité (Ech D) jui-12 15% 1 5% -5% -1-15% Performance Relative 1 an Glissant Les titres à faible volatilité sont sélectionnés dans l univers MSCI Monde AC ($) et correspondent au 1er quintile en terme de volatilité réalisée sur trois ans glissants. Le classement est mis à jour mensuellement. TABLE 2 I STATISTIQUES DESCRIPTIVES D ALLOCATION À BASE DE TITRES DE FAIBLE VOLATILITÉ 8 ACTIONS MONDE 2 ACTIONS MONDE FAIBLE VOLATILITÉ 6 ACTIONS MONDE 4 ACTIONS MONDE FAIBLE VOLATILITÉ ACTIONS MONDE ACTIONS MONDE FAIBLE VOLATILITÉ RENDEMENT ANNUALISÉ 5.61% 7.6% 4.17% 11.56% MAX DRAWDOWN 12 MOIS % % MAX DRAWDOWN 24 MOIS % % % MAX DRAWDOWN 36 MOIS % % % KURTOSIS SKEWNESS VOLATILITÉ ANNUALISÉE 14.97% 13.77% 16.26% 11.18% VOLATILITÉ 12 MOIS MOYENNE 13.92% 12.83% % RISK-REWARD RATIO CALMAR RATIO* PAIN RATIO* Source: Bloomberg, données mensuelles de (*) Voir Glossaire. Les titres de faible volatilité sont sélectionnés dans l univers MSCI Monde AC ($) et correspondent au 1 er quintile en terme de volatilité réalisée sur trois ans glissant. Le classement est mis à jour mensuellement. Les définitions des ratios de performance utilisés sont fournies dans le glossaire. PROTECTION EXOGÈNE : LES FUTURES DE VOLATILITÉ Grâce notamment au développement accru des marchés des dérivés sur la volatilité pendant les dix dernières années, la volatilité actions est devenue une classe d actifs à part entière. Les futures et les options sur VIX et sur VStoxx offrent une indexation directe à la volatilité implicite. Ces dérivés présentent par ailleurs une particularité qui réside dans l évolution de leur liquidité. En effet, contrairement aux Credit Default Swaps, la liquidité de ces instruments end à croître pendant les périodes de chocs (voir figure 8), ce qui constitue un atout majeur. 1

11 # 2 Les livres blancs de la Recherche Quantitative FIGURE 8 I LIQUIDITÉ DES DÉRIVÉS SUR VIX VS. LIQUIDITÉ CDS Volume traité Cours de clôture fév-6 fév-7 fév-8 fév-9 fév-1 fév-11 fév-12 fév-13 jan-6 déc-6 déc-7 nov-8 nov-9 oct-1 oct-11 sep-12 Volume des dérivés listés sur VIX (Ech G) Liquidité CDS US (Ech G) S&P 5 (Ech D) S&P 5 (Ech D) Source: données quotidiennes à partir de Bloomberg, période Liquidité,6,5,4,3,2, Cours de clôture Évolution historique des volumes de transactions sur les options et les futures listés sur VIX (gauche) comparée à l évolution de la liquidité des CDS US (univers de l indice MarkIt CDX IG North America 5Y). La liquidité est mesurée par l inverse de la fourchette bid-ask moyenne sur les constituants de l indice. Par ailleurs, la dynamique de la volatilité actions en tant que classe d actifs est également contingente à l environnement des taux d intérêt. Ainsi, dans un environnement de taux bas, la volatilité tend à se contracter et à rester contenue le plus souvent dans des niveaux relativement faibles. Rappelons que ce phénomène est engendré par les faibles niveaux de rendement, qui conduisent les investisseurs à vendre des options afin d encaisser des primes permettant d améliorer le rendement de leurs portefeuilles d actifs. Cette relation entre l évolution historique des taux (taux réels américains) et la dynamique de la volatilité (indice VIX), avec un décalage dans le temps généralement compris entre dix-huit et trente-six mois, apparaît dans le graphique de gauche de la figure 9. Au-delà du risque moyen représenté par la volatilité, l analyse (graphique de droite) permet également d établir un lien de causalité a priori entre les niveaux des taux et l évolution du risque extrême des marchés actions. La baisse des chocs de marché consécutive à une baisse des taux courts s interprète par l effet bénéfique des politiques monétaires accommodantes, qui conduit à un afflux de liquidités sur les marchés et finit par contraindre les investisseurs à réinvestir d abord sur les instruments de crédit puis sur les actions dans les vingt-quatre mois qui suivent, participant ainsi à réduire leur volatilité. FIGURE 9 I INCERTITUDE DES MARCHÉS ACTIONS ET ÉVOLUTION DES TAUX COURTS mar-88 jan-91 déc-93 oct-96 sep-99 jui-2 jui-5 avr-8 mar-11 VIX dans 24 mois en % (Ech G) Taux réels US en % (Ech D) 6 4,5 3 1,5-1,5-3 Source: données hebdomadaires à partir de Bloomberg, période mar-88 jan-91 déc-93 oct-96 sep-99 jui-2 jui-5 avr-8 Nbre chocs hebdos 3 ans dans 24 mois (Ech G) Taux FED en % (Ecg D) mar-11 1,5 9 7,5 6 4,5 3 1,5 Évolution historique du taux de la FED (droite) ajusté de l inflation (gauche) comparée au nombre de chocs dans 24 mois supérieurs à 5% en valeur absolue (droite) ainsi qu au niveau du VIX dans 24 mois (gauche). La dynamique des prix de futures sur volatilité se retrouve également impactée par l environnement des taux d intérêt. En effet, ces prix présentent, en moyenne, une structure par terme croissante et plus pentue (i. e. les futures de maturité plus éloignée coûtent plus cher, ce qui traduit une anticipation à la hausse de la volatilité à terme). Cela implique alors un coût de portage plus important et conduit à dégrader considérablement la performance des stratégies passives acheteuses de futures (exemple : stratégies de roll de futures sous-jacents à l indice SPVXSTR). A titre d exemple, dans un environnement de taux courts inférieurs à 1,5 %, le coût moyen de portage de futures de maturité constante 11

12 Les livres blancs de la Recherche Quantitative # 2 d un mois (i. e. l indice SPVXSTR) sur un horizon de trois mois est de 26 % si l indice VIX reste contenu dans un régime faible 5 (voir figure 1). Ce coût moyen se réduit à 2 % dans un régime intermédiaire de taux. FIGURE 1 I COÛT DE PORTAGE DE LA VOLATILITÉ Ecarts de Performance 3 mois : SPVXSTR - VIX 9% 3% 5.5% VIX %.7% -26% -2-17% - 1.5% % > 4.5% Taux Fed Source: données quotidiennes à partir de Bloomberg, période Évolution du coût de portage 1 mois en fonction du niveau de VIX et celui des taux courts. Ce coût est considéré comme étant la différence de performance 3 mois entre l indice SPVXSTR et le VIX. Ces spécificités de la dynamique de la volatilité ainsi que sa contingence à l environnement des taux d intérêt suggèrent de s indexer à cette classe d actifs selon une approche flexible. Cette flexibilité permettrait alors d exploiter tous les aspects de la dynamique de la volatilité, particulièrement dans un environnement de taux bas. Ces aspects peuvent être résumés en trois éléments. (1) Le momentum : il s agit de la tendance de la volatilité, qui est considérablement impactée par ailleurs par le coût de portage, plus particulièrement lorsque les taux courts sont faibles. (2) Le retour à la moyenne : la volatilité a tendance à retrouver son régime de croisière après des phases de hausse ou de baisse importantes. (3) Les changements de régime : la dynamique de la volatilité est caractérisée par des régimes ou des phases de ruptures pendant lesquels ses attributs changent (par exemple, la volatilité de la volatilité, la vitesse de retour à la moyenne ). Ces trois éléments caractéristiques peuvent être exploités en vue de construire une stratégie d indexation à la volatilité avec un coût de portage minimal. La figure 11 trace l évolution historique d un portefeuille type construit à partir de deux briques ayant comme sous-jacent l indice SPVXSTR. La première est une combinaison de deux stratégies : d une part, une stratégie de suivi de tendance (trend following) et, d autre part, une stratégie de retour à la moyenne (mean reversion). La seconde brique consiste en une indexation passive à la volatilité via l indice SPVXSTR. Le portefeuille est alors alloué dans ces deux briques de telle sorte à minimiser le coût de portage ex post. Comme nous pouvons le constater, le comportement de la stratégie résultante se rapproche beaucoup plus de celui du VIX que l indice SPVXSTR. Elle présente ainsi des caractéristiques très intéressantes pour la couverture du risque actions. Les deux dernières colonnes du tableau 3 comparent la performance d une approche de couverture dynamique d un portefeuille actions internationales, basée sur la stratégie de coût de portage minimal, à celle d une approche passive acheteuse de l indice SPVXSTR à hauteur de 2 % de la valeur du portefeuille. L approche dynamique présente une nette surperformance par rapport à l approche passive dans le sens où elle génère un écart de rendement important (+ 6 % environ sur la période considérée) pour un niveau de risque de baisse équivalent, ce qui conduit à une amélioration substantielle du profil rendement/risque. Cette performance s explique notamment par l effet de la réduction du coût de portage de la volatilité Les régimes de volatilité implicite (VIX) sont identifiés grâce à un modèle de chaînes de Markov cachées (voir glossaire). Le régime élevé est caractérisé par un VIX moyen de 3.87 pour un écart type de Le régime faible affiche une moyenne de et un écart type de La moyenne du VIX dans le régime médian est de 2. et son écart type est de 2.95.

13 # 2 Les livres blancs de la Recherche Quantitative FIGURE 11 I DYNAMISATION DE LA GESTION DE LA VOLATILITÉ Rendements annuels (base log) déc-5 oct-6 jui-7 mai-8 fév-9 déc-9 sep-1 jui-11 avr-12 fév-13 VIX (base 1) SPVXSTR (base 1) Carry neutral (base 1) Source: données quotidiennes à partir de Bloomberg, période Évolution historique d une stratégie combinant les deux approches momentum et mean reversion et permettant de minimiser le coût de portage de l indice SPVXSTR. FIGURE 12 I STRATÉGIES DE PROTECTION À BASE DE FUTURES SUR VOLATILITÉ 6 Performance 1 an glissant déc-6 sep-7 jui-8 avr-9 jan-1 oct-1 jui-11 mai-12 fév-13 Actions monde Protection passive Protection dynamique Source: données quotidiennes à partir de Bloomberg, période Performance historique d un portefeuille actions monde (MSCI World ($)) partiellement couvert par deux approches de protection à base de futures sur VIX. La première est passive. Elle consiste à porter un montant notionnel de l indice SPVXSTR égal à 2 de la valeur portefeuille. La deuxième approche fait appel à la stratégie flexible minimisant le coût de portage de l indice SPVXSTR. Elle y consacre le même montant (2). TABLE 3 I STATISTIQUES DESCRIPTIVES DE STRATÉGIES DE PROTECTION À BASE DE FUTURES SUR VOLATILITÉ MSCI WORLD SPVXSTR CARRY NEUTRAL PROTECTION PASSIVE PROTECTION DYNAMIQUE RENDEMENT ANNUALISÉ 4.38% -4.72% -1.18% -1.52% 4.95% MAX DRAWDOWN 12 MOIS -55.1% -84.9% -67.2% -38.9% -39.2% MAX DRAWDOWN 24 MOIs -57.8% -94.1% -83.2% -43.7% -44.1% MAX DRAWDOWN 36 MOIS -57.8% -96.6% -83.5% -43.7% -44.1% KURTOSIS SKEWNESS VOLATILITÉ ANNUALISÉE 19.6% 63.8% 44.7% 13.9% 16. VOLATILITÉ 12 MOIS MOYENNE 19.1% 63.7% 44.6% 13.2% 15.6% RISK-REWARD RATIO CALMAR RATIO PAIN RATIO Source : données quotidiennes à partir de Bloomberg, période Statistiques descriptives de deux approches de protection avec les futures sur VIX. La première est passive. Elle consiste à porter un montant notionnel de l indice SPVXSTR égal à 2 de la valeur portefeuille constitué des composantes de l indice MSCI World ($). La deuxième approche fait appel à la stratégie flexible minimisant le coût de portage de l indice SPVXSTR. Elle y consacre le même montant (2). 13

14 Les livres blancs de la Recherche Quantitative # 2 CONCLUSION QUELLE SOLUTION RETENIR? Par construction, ces différentes approches de couverture du risque actions présentent des avantages et des inconvénients qui méritent d être soulignés. A la lumière des analyses que nous venons de présenter, nous avons retenu trois critères de comparaison, auxquels nous avons ajouté un quatrième critère qui représente les contraintes réglementaires et statutaires liées à l utilisation des instruments dérivés. La grille suivante établit une analyse comparative selon ces quatre critères. Il en ressort que l approche flexible basée sur les futures de volatilité présente un avantage considérable selon les trois premiers critères. Cependant, la présence de contraintes limitant (ou interdisant) l utilisation des dérivés constitue un handicap majeur pour cette approche. A contrario, ces contraintes constituent un avantage pour l approche de protection endogène basée sur les titres à faible volatilité, dont l inconvénient majeur reste tout de même le degré de protection implicite qu elle procure. TABLE 4 I AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DES DIFFÉRENTES APPROCHES DE PROTECTION CRITÈRES DE COMPARAISON NIVEAU DE PROTECTION ACHAT DE PUTS ASSURANCE DYNAMIQUE DE PORTEFEUILLE TITRES À FAIBLE VOLATILITÉ APPROCHE FLEXIBLE BASÉE SUR LES FUTURES SUR VOLATILITÉ COÛT DE LA PROTECTION SENSIBILITÉ À L ENVIRONNEMENT DES TAUX D INTÉRÊT CONTRAINTES LIÉES À L UTILISA- TION DES INSTRUMENTS DÉRIVÉS - + Source Les livres blancs de la recherche quantitative, Equipe de recherche quantitative Seeyond, Natixis AM. Cette étude, qui met en exergue la contingence de la gestion du risque actions à l environnement de taux, a une portée globale qui dépasse la question relative à la problématique de couverture du seul risque action dans un environnement de taux bas. En effet, ces résultats conduisent à questionner la capacité de la volatilité actions, en tant que classe d actifs, à répondre à la problématique de l assurance de rendement d un portefeuille d actif global. Cette problématique grandissante est posée par la baisse séculaire des rendements de la classe d actifs obligataire. La question est alors de savoir comment exploiter les caractéristiques singulières de la volatilité et la contingence de son comportement à l environnement des taux d intérêt afin de protéger le rendement d un portefeuille global diversifié taux/ actions? Nous tenterons de répondre à cette problématique dans de futures investigations. 14

15 # 2 Les livres blancs de la Recherche Quantitative RÉFÉRENCES L apport d un nouveau facteur de risque dans une allocation action, Les Livres blancs de la Recherche Quantitative, N 1, Novembre 212, Seeyond. Guobuzaite R. and Martellini L. (212), The benefits of volatility derivatives in equity portfolio management, EDHEC Risk Institute Publication. Stoyanov S. (211), Structured Equity Investment Strategies for Long-Term Asian Investors, EDHEC Risk Institute Publication. GLOSSAIRE Calmar ratio Chaîne de Markov Cachées Le ratio de Calmar d un actif est le rapport entre sa performance annualisée et la valeur absolue de sa perte maximale sur la même période. Il s agit d un processus aléatoire à temps discret sans mémoire (c està-dire la prédiction du futur ne dépend pas des éléments du passé) avec un nombre fini d états et dont la probabilité de passage d un état à un autre état ne varie pas avec le temps. Les états de la chaîne de Markov ne sont pas directement observables (ils sont «cachés») mais le sont au travers d une loi de probabilité du signal. Nous utilisons ce modèle pour déterminer le régime (l état) de la dynamique du MTI (le signal) ainsi que sa probabilité de changer de régimes. CPPI La gestion CPPI (Constant Proportion Portfolio Insurance) est une gestion dynamique de portefeuille qui permet de garantir un niveau de protection à l investisseur à maturité ou bien durant la vie du portefeuille. Ce dernier est investi dans une poche risquée (actions, indices, fonds ou fonds de fonds,...) et dans une poche non riquée (obligations, fonds monétaires...) L allocation entre ces deux poches est déterminée à chaque rebalancement de telle sorte que la valeur du portefeuille soit toujours supérieure au niveau de protection, tout en cherchant à bénéficier de la hausse de la poche risquée. On définit plusieurs paramètres : Le Plancher est la valeur du portefeuille qui représente la valeur minimale qu il faut investir dans la poche non risquée, ceci afin de garantir le niveau de protection. Le Coussin est la différence entre la valeur du portefeuille et le Plancher. On définit également un niveau de «coefficient multiplicateur» ou Multiple. La somme placée en actifs risqués est déterminée en multipliant ce multiple par le coussin. Valeur du Portefeuille = Actifs Risqués + Actifs Non Risqués Coussin = Valeur du Portefeuille Plancher Exposition en actifs risqués = Multiple Coussin Drawdown 12 mois Future front month Le drawdown 12 mois d un sous-jacent est le rapport de la différence entre sa plus haute valeur observée sur une période de 12 mois et sa valeur à 12 mois, sur sa valeur à 12 mois. Front Month-Futures désigne le prochain contrat à termedans l ensemble des contrats à terme (futures) considérés. 15

16 Les livres blancs de la Recherche Quantitative # 2 Market Tension Indicator Maximum Drawdown Modèle Black & Scholes Pain ratio SPVXSTR Index L indicateur de Tension de Marché (ou Market Tension Indicator - MTI) est une métrique bornée qui mesure le niveau de risque/d incertitude sur les marchés financiers. Il combine 4 facteurs de risque: les volatilités implicites, les primes de liquidité, la convexité des obligations souveraines et les spreads de crédit. Sa valeur varie entre et 1, selon 3 régimes (Sans risque, Neutre, Risqué). Les changements de régimes sont identifiés en utilisant un modèle de «Chaînes de Markov Cachées». Le maximum drawdown d un sous-jacent S sur une période p est le rapport de la différence entre la plus haute valeur et la plus basse valeur de S sur sa plus basse valeur, observées sur la période p. Il mesure la perte maximale historique sur p. Il s agit d un modèle standard d évaluation des options de type européen. Il donne la valeur d une option à partir des hypothèses suivantes : pas de frais de transaction, possibilité de vendre à découvert l actif sous-jacent, la volatilité et les taux d intérêt sont constants (ou déterministes). En considérant deux variables (la date d évaluation t et le niveau du sousjacent S) et les paramètres suivants : prix d exercice K, taux d intérêt r, taux de dividende q, date d échéance T et volatilité implicite s, on peut alors déterminer la valeur d un call de maturité t =T-t par la formule : C = exp ( - q.t ). S. N( d1 ) - exp ( - r.t ). K. N( d2 ) avec d1 = [ Ln( S / K ) + ( ( r - q +.5s² ).t)] / ( s t ), d2 = [ Ln( S / K ) + ( ( r - q -.5s² ).t)] / ( s t ) = d1 - ( s τt ) et N(.) est la densité cumulée de la distribution Gaussienne. Le Pain ratio d un sous-jacent S est le rapport de la performance annualisée de S sur la valeur absolue de la moyenne de ses Drawdowns 12 mois. Indice d indexation au VIX développé par le CBOE. Sa méthodologie se base sur un roll quotidien du premier vers le second contrat future sur le VIX, afin de maintenir une maturité constante de 1 mois. 16

17 AVERTISSEMENT Ce document est destiné à des clients professionnels au sens de la directive MIF. Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l autorisation préalable et écrite de Natixis Asset Management. Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Il constitue une présentation conçue et réalisée par Natixis Asset Management à partir de sources qu elle estime fiables. Natixis Asset Management se réserve la possibilité de modifier les informations présentées dans ce document à tout moment et sans préavis. Natixis Asset Management ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base d une information contenue dans ce document, ni de l utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les références à un classement, un prix ou à une notation d un OPCVM ne préjugent pas des résultats futurs de ce dernier. Les analyses et les opinions mentionnées dans le présent document représentent le point de vue de l auteur référencé, sont à la date indiquée et sont susceptibles de changer. Il n y aucune garantie que les développements futurs correspondront à ceux prévus dans le présent document. Lorsque la réglementation locale l exige, ce document est fourni uniquement sur demande écrite. Aux pays francophones de l UE, le présent document est fourni aux Clients Professionnels par NGAM S.A. ou sa succursale sous-mentionnée. NGAM S.A. est une société de gestion luxembourgeoise qui est autorisée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier, constituée conformément à la loi luxembourgeoise et immatriculée sous le numéro B Siège social de NGAM S.A. : 51, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg. France : NGAM Distribution (n RCS Paris). Siège social: 21 quai d Austerlitz, 7513 Paris. En Suisse, le présent document est fourni aux Investisseurs Qualifiés (Qualified Investors) par NGAM, Switzerland Sàrl. Les entités susmentionnées sont des unités de développement commercial de Natixis Global Asset Management, la holding d un ensemble divers d entités de gestion et de distribution de placements spécialisés présentes dans le monde entier. Bien que Natixis Global Asset Management considère les informations fournies dans le présent document comme fiables, elle ne garantit pas l exactitude, l adéquation ou le caractère complet de ces informations. Document achevé de rédiger le 3 novembre

18 Natixis Asset Management S.A. Capital social de ,76 RCS Paris Agrément AMF n quai d Austerlitz Paris Cedex 13 Seeyond est une marque de Natixis Asset Management Crédit photo : istoockphoto. Jasmina 211 Décembre 213.

Investir dans la volatilité :

Investir dans la volatilité : Investir dans la volatilité : un nouvel horizon pour les solutions traditionnelles de diversification des portefeuilles Destiné aux clients professionnels au sens de la directive MIF www.seeyond-am.com

Plus en détail

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles LE CERCLE INVESCO 006 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management Section 01 Section 0 Section 03 Les principaux indicateurs

Plus en détail

Cours Gestion de patrimoine. Les produits structurés

Cours Gestion de patrimoine. Les produits structurés Cours Gestion de patrimoine Les produits structurés Plan Introduction Importance de la garantie pour les épargnants Utilité des fonds garantis Méthodes de gestion des fonds garantis Méthode du coussin

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

PERSPECTIVES ALLOCATION

PERSPECTIVES ALLOCATION PERSPECTIVES ALLOCATION Document destiné aux clients professionnels La patience de la Fed bientôt à bout? Raphaël Gallardo Stratégiste - Investissement et Solutions Clients A lors que la grande majorité

Plus en détail

Seeyond Europe MinVariance 1 : bilan 2014 et perspectives

Seeyond Europe MinVariance 1 : bilan 2014 et perspectives Destiné aux clients professionnels au sens de la directive MIF Seeyond Europe MinVariance 1 : bilan 214 et perspectives 12 Performance cumulée en 214 Volatilité 3 mois glissants en 214 (%) 25 6 115 113.37

Plus en détail

Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en risque

Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en risque DOCUMENT RESERVE EXCLUSIVEMENT AUX CLIENTS PROFESSIONNELS AU SENS DE LA DIRECTIVE MIF Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en

Plus en détail

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Les produits structurés après la crise Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Sommaire Introduction Besoins en placement: un peu d histoire Les produits structurés Fonctionnement Le zéro

Plus en détail

Les options : Lien entre les paramètres de pricing et les grecs

Les options : Lien entre les paramètres de pricing et les grecs Cette page est soutenue par ALGOFI Cabinet de conseil, d ingénierie financière et dépositaire de systèmes d information financiers. Par Ingefi, le Pôle Métier Ingénierie Financière d Algofi. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Décrochage de la bourse chinoise : y a-t-il des risques pour les marchés actions européens?

Décrochage de la bourse chinoise : y a-t-il des risques pour les marchés actions européens? Décrochage de la bourse chinoise : y a-t-il des risques pour les marchés actions européens? 11 JANVIER 2016 Par Yves Maillot Directeur gestion actions européennes Natixis Asset Management S uite au fort

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

Séminaire Wegelin. Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé. Lausanne, le 11 octobre 2011

Séminaire Wegelin. Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé. Lausanne, le 11 octobre 2011 Séminaire Wegelin Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé Lausanne, le 11 octobre 2011 Agenda Introduction Gestion de l allocation et exemple d approches

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible»

Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible» Exercice du cours Gestion Financière à Court Terme : «Analyse d un reverse convertible» Quand la trésorerie d une entreprise est positive, le trésorier cherche le meilleur placement pour placer les excédents.

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre.

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre. Objet : votre épargne salariale Evolution du FCPE ETOILE SELECTION 75 [Civilité], Nous souhaitons vous informer d une modification au sein du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) ETOILE SELECTION

Plus en détail

Options et Volatilité (introduction)

Options et Volatilité (introduction) SECONDE PARTIE Options et Volatilité (introduction) Avril 2013 Licence Paris Dauphine 2013 SECONDE PARTIE Philippe GIORDAN Head of Investment Consulting +377 92 16 55 65 philippe.giordan@kblmonaco.com

Plus en détail

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos?

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos? Equity First une gamme d invest First une gamme d investisseme une gamme d investissements in ga d investissements intelligents Eq intelligents Equity First une gam Equity First une gamme d invest First

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund Un placement obligataire flexible et une exposition pilotée aux taux d intérêt Insight + Process = Results Sortir de la gestion obligataire classique Après

Plus en détail

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Janvier 2008 Livret des rapports Communiquez efficacement vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Rapport Illustration hypothétique 4 Sommaire

Plus en détail

Horizon Europe 2019. FCP non conforme, soumis au droit français. Éligible au PEA et au compte titres

Horizon Europe 2019. FCP non conforme, soumis au droit français. Éligible au PEA et au compte titres Horizon Europe 2019 FCP non conforme, soumis au droit français Éligible au PEA et au compte titres Fonds commun de placement présentant un risque de perte en capital Économie du produit Horizon Europe

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

-.! / * 0' / '+ 2 -# (+) 3 4/ $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - + -# 6 0 / 1 -. 3+ +*0 % ()"+ 0'*. * -/# $ + * &

-.! / * 0' / '+ 2 -# (+) 3 4/ $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - + -# 6 0 / 1 -. 3+ +*0 % ()+ 0'*. * -/# $ + * & #$ & '()* *+ #, -. &# * 0' '+ +0& + $-#, + #, 2 -# (+) 3 4 $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - '-* + -# 6 0-0&+ -. 3+ +*0 #+' + ()+ 0'*. +# LE POINT SUR LES MARCHÉS 7&8, && - +# 9 + #, : ;* '# < ** + *. * & *#

Plus en détail

Zoom Sur Prosperity Note

Zoom Sur Prosperity Note Prosperity Un panier diversifié composé de fonds gérés par des sociétés de gestion renommées Une protection à tout moment de 80% de la plus haute valeur du Portefeuille de Référence Titre de créance non

Plus en détail

Phase de «décumulation» : quelle approche?

Phase de «décumulation» : quelle approche? Phase de «décumulation» : quelle approche? Avril 2012 Forum International d Epargne Retraite Allocation Globale & ALM Les différents étapes de l épargne 2 Phase de restitution En phase de restitution,

Plus en détail

Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital

Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital Document destiné aux clients non professionnels* Document à caractère promotionnel * au sens de la directive des Marchés des Instruments

Plus en détail

France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts

France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts France et Allemagne : deux moteurs aux régimes distincts Philippe Waechter Directeur de la recherche économique de Natixis AM L a dynamique de l'économie française est-elle franchement différente de celle

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Les options Plan Les options standards (options de 1 ère génération) Les produits de base: calls

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Méthodologies et Glossaire

Méthodologies et Glossaire Caractéristiques Précisions Calculs de performance 1.Performance 2.Performance relative 1.Volatilité 2.Tracking error 3.Ratio d'information 4.Bêta 5.Alpha 6.Ratio de Sharpe 7.Sensibilité Indicateurs de

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Les Obligations Convertibles (introduction)

Les Obligations Convertibles (introduction) TROISIEME PARTIE Les Obligations Convertibles (introduction) Avril 2011 Licence Paris Dauphine 2011 Sommaire LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES Sect 1 Présentation, définitions Sect 2 Eléments d analyse et typologie

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1 AG Protect+ Select Observation 1 Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1 Obtenez le meilleur du potentiel des actions européennes 2! Les actions européennes

Plus en détail

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières

Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières La gamme de fonds «Finance Comportementale» de JPMorgan Asset Management : Une approche rationnelle Investir dans un monde où la psychologie affecte les décisions financières Document réservé aux professionnels

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille

Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille Les stratégies de gestion de portefeuille d actions: Style de gestion et indexation de portefeuille I. Concept d'efficience des marchés et stratégies de gestion - Efficience opérationnelle des marchés

Plus en détail

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 ENTREPRISES Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 Conformément aux dispositions de l article R. 3332-1 du Code du travail,

Plus en détail

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*?

Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? Épargne Comment profiter à l échéance d opportunités pour mon épargne et d une garantie du capital*? AXA Double Garantie 5 Votre capital net investi est garanti à l échéance* en cas de baisse des marchés

Plus en détail

au Plan Epargne en Actions (PEA) au contrat d assurance vie du 24 août au 15 novembre 2012 avant 12h30 dans le compte-titres ordinaire ou le PEA

au Plan Epargne en Actions (PEA) au contrat d assurance vie du 24 août au 15 novembre 2012 avant 12h30 dans le compte-titres ordinaire ou le PEA BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE Objectif EuroStep Fonds à formule de droit français Placement à capital non garanti et présentant un risque de perte en capital Objectif Fonds éligible au compte-titres

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement Une gamme composée de 5 fonds diversifiés La gamme HSBC World Selection (1) est composée de 5 fonds afin de correspondre aux différents

Plus en détail

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours.

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. Résumé / conclusion : La bonne performance du secteur immobilier coté en 2012 a principalement bénéficié aux grandes capitalisations du

Plus en détail

AXA Rendement Période de souscription : Durée d investissement conseillée éligibilité

AXA Rendement Période de souscription : Durée d investissement conseillée éligibilité AXA Rendement AXA Rendement est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

VOTRE RÉFLEXE. octobre. Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital

VOTRE RÉFLEXE. octobre. Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital Fonds à formule Présentant un risque de perte en capital PEA, compte-titres, assurance-vie (y compris Fourgous), PERP airbag octobre 2015 VOTRE RÉFLEXE ÉPARGNE Commercialisation du 28 septembre au 12 décembre

Plus en détail

Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs

Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs Coninco Master Class 2-3 novembre 2009 A member of the Man Group Le présent document est publié par Man Investments. La

Plus en détail

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Sélection Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Sélection est une alternative

Plus en détail

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1

RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) - Rivoli Equity Fund - Page 1 RIVOLI EQUITY FUND (Mise à jour Janvier 2010) Page 1 Avertissement L'accès à certains de ces produits et/ou services peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou dans certains

Plus en détail

federal multi patrimoine

federal multi patrimoine federal multi patrimoine bâti POUR réussir. Federal multi Patrimoine : Processus de gestion L allocation Les modèles de suivi de tendances «multi classes d actifs» sont issus de la recherche Federal Finance,

Plus en détail

ESSEC. Cours FIN 260 Gestion de portefeuille. Séance 8 Mesures de performance

ESSEC. Cours FIN 260 Gestion de portefeuille. Séance 8 Mesures de performance ESSEC Cours FIN 260 Gestion de portefeuille Séance 8 Mesures de performance François Longin Plan Introduction Mesures de performance des fonds: développements académiques Premier niveau: la rentabilité

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015 Point de Analyse vue sur le marché du pétrole Septembre 2015 Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Les investisseurs en obligations ne seront pas étonnés de

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP

Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP Réservé aux Professionnels de l investissement au sens de la MIF LES MEILLEURS TALENTS EN EUROPE PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP 5 D INVESTIR DANS RAISONS PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP 1 LES PETITES

Plus en détail

PROCESSUS DE GESTION. GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM

PROCESSUS DE GESTION. GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM PROCESSUS DE GESTION GESTION Palatine Asset Management ACTIONS WWW.PALATINE-AM.COM AM.COM Processus de gestion actions La gestion de Palatine Asset Management est active et pragmatique Le processus est

Plus en détail

Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015

Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015 PERSPECTIVES 2015 Actions Européennes : 3 thèmes pour 2015 Diego Franzin, Directeur de la Gestion Actions Européennes Janvier 2015 Actions européennes : perspectives Diego Franzin Directeur de la Gestion

Plus en détail

risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée Éligibilité

risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée  Éligibilité Orange Dégressif Orange Dégressif est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis

Plus en détail

SAF GBMN 300 USD Classe G

SAF GBMN 300 USD Classe G Reporting mensuel juin 2010 Valeur liquidative Performances Global Bond Market Neutral Millions USD Encours du fonds 487 Capit. : 16245.41 USD Sur 1 mois : 0.26% Fonds luxembourgeois 364 Depuis le 28/06/01

Plus en détail

PANTONE 7536C. Document destiné aux clients non professionnels* Document à caractère promotionnel

PANTONE 7536C. Document destiné aux clients non professionnels* Document à caractère promotionnel Fonds Commun de Placement présentant un risque en capital et constituant une alternative risquée à un placement de type actions PANTONE 7536C Document destiné aux clients non professionnels* Document à

Plus en détail

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS . MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS Objectifs et politique d investissement : Profil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé,

Plus en détail

La Française PEA Flex

La Française PEA Flex Accédez à la gestion flexible Patrimoine Flexible PEA Flex De la souplesse pour votre épargne Des marchés financiers incertains Une exposition figée aux marchés actions peut générer une performance décevante.

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013?

Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013? FLASH EXPERTISE Rédigé le 28 février 2013 Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013? L'année 2012 s'est achevée favorablement pour les marchés actions,

Plus en détail

Gestion de portefeu ille

Gestion de portefeu ille CYCLE SUPERIEUR AUDIT ET CONTRÔLE DE GESTIO Semestre : 8 Module : Gestion de portefeu ille Évaluation des actifs à revenu fixe I- Mesure du rendement des obligations II- Les risques de placement des titres

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

La parité des risques

La parité des risques 24 La parité des risques La pertinence des stratégies de parité des risques Si l on devait résumer la notion de «parité des risques» (ou Risk Parity en anglais) en un seul mot, le terme de «diversification»

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Skandia 1, 1, rue de la la Pépinière 75008 PARIS Tél : 01 58 22 27 00 Fax : 01 58 22 27 09 E-mail : servicepartenaires@skandia.fr

Plus en détail

3- Valorisation d'options

3- Valorisation d'options 3- Valorisation d'options Valorisation des options classiques : options d'achat (call) options de vente (put) Une pierre angulaire de la finance moderne : décisions d'investissement (options réelles) conditions

Plus en détail

Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE»

Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE» Paris, le 25/04/2014 Lettre aux porteurs du FCP «FS MULTIGESTION MONDE» Objet : Opération de mutation Fusion/Absorption du FCP FS MULTIGESTION MONDE (FR0010378430) par la part R du FCP AMILTON GLOBAL ALLOCATION

Plus en détail

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital.

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. Certificats TURBO Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les Certificats Turbo Le Certificat Turbo est

Plus en détail

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300!

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! TURBOS Jour TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRéSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

COMPARTIMENTS TAUX. * cette action n est pas enregistrée en France

COMPARTIMENTS TAUX. * cette action n est pas enregistrée en France NATIXIS AM FUNDS Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social: 5 allée Scheffer, L-2520 Luxembourg Grand Duché de Luxembourg R.C Luxembourg B 177 509 COMPARTIMENTS TAUX

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Le risque Idiosyncrasique

Le risque Idiosyncrasique Le risque Idiosyncrasique -Pierre CADESTIN -Magali DRIGHES -Raphael MINATO -Mathieu SELLES 1 Introduction Risque idiosyncrasique : risque non pris en compte dans le risque de marché (indépendant des phénomènes

Plus en détail

Fonds présentant un risque de perte en capital

Fonds présentant un risque de perte en capital action plus Novembre 2019 Fonds à formule Durée de placement : 4 ans (1) éligible au PEA et au compte titres Commercialisation du 12 novembre au 12 décembre 2015 (sauf clôture anticipée des souscriptions)

Plus en détail

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite IMPLEMENTED RISK MANAGEMENT CANADA INC. (GESTION IMPLÉMENTÉE DU RISQUE) Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite Nicholas Ricard, M.A écon. 18 et 19 avril 2013

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT D ENTREPRISE «ARCANCIA»

REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT D ENTREPRISE «ARCANCIA» REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT D ENTREPRISE «ARCANCIA» Société de Gestion : SOCIETE GENERALE GESTION (S2G) 170 Place Henri Regnault 92043 PARIS LA DEFENSE CEDEX Dépositaire : SOCIETE GENERALE TOUR

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille

Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille P R O D U I T S Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille MEMBRE DE L'ASSOCIATION SUISSE DES BANQUIERS Spécialisée dans l assurance de portefeuille, Dynagest est considérée

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail