- Hasrrer. - plaques c phaliques. la femelle. Pupille ronde, iris brun ou dor6.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Hasrrer. - plaques c phaliques. la femelle. Pupille ronde, iris brun ou dor6."

Transcription

1 CHAPITRE VII LE LEZARD VIVIPARE 'CenecrünBs Bxrf,RrEURs. - Hasrrer. LE, PnosLi[{B DE r.'ovovrvrpemrf cr.r,z LES Rpprrr-rs.. Lacerta aiuipara, Jacquin, Pl. IV. Forme et dimensinns. - Töte plus courte et moins distincte du cou que chez le Lözard des murailles, museau un peu obtus. Tympan peu apparent. Le mäle a la töte un peu plus forte que la femelle. Pupille ronde, iris brun ou dor6. La longueur totale du mäle est de r5i millimötres, dont gb pour la queue; celle de la femelle est de r7b millimötres, dont rob pour la queue, cette derniöre 6tant respectivement de un ä deux cinquiömes et de un ä deux tiers plus longue que la töte et le corps. La queue du mäle ölargie ä la base. Plaques et dcailles. (Fig.+) (voir fig. z et sa ldgende). - La ros-' trale n'atteint pas la narine; r post-nasale, I lordale antörieure en contact avec la frontonasale, et 4 labiales supdrieures en avant de la sous-oculaire; pas de granules audessous de la sus-oculaire; occipitale plus petite que les inter-pariitales, tempes recouvertes de plaques irrdguliöres, parmi lesquelles il y a parfois Frc plaques c phaliques une massdtdrine et toujours une tym- du L{zard Vivipare. panique. Pli gulaire absent ou faiblernent marqud; r+ ä n öcailles alignies entre le collier et la troisiöme paire de mentonniöres; collier composd de 7 ä9plaques".

2 rgb LA VIE DES REPTILES Ecailles dorsales hexagonales, plus longues que larges, plus ou ;moins distinctement cardnies, parfois ldgörement imbriqudes,.un peu plus petites que les latdrales qui sont lisses. Plaques cle la nuque arrondies et lisses. Deux dcailles lat rales correspondant ä la longueur d'une plaque ventrale; z6 ä 97 rangdes cl'dcailles au milieu du corps. Plaques ventrales en 6 ä B sdries longitudinales, la seconde sdrie ä partir de la ligne m6- "diane formde des plaques les plus grandes i 24 ä 30 sdries transversales. Deux sdries d'dcailles bordent la pr anale. Patte postirieure plus longue que la töte. 7 ä r3 pores femo-,raux; caudales grandes, celles de la face supirieure fortement cardndes et pointues en arriöre. Les dcailles de la queue :forment des cercles imbriquds. Coloration. - Brun jaunätre ou rougeätre en dessus ch'ez,l'adulte, avec de petites taches sombres et d'autres claires; frd-.quemment une ligne latdrale noirätre et une bande sombre latdrale bordde de jaune, d'orange ou de vermillon chez Ie mäle, largement tachie de noir, jaune ou orange päle chez la femelle, unie ou marqude de noir. Le nouveau-nd est presque.noir, il conserve parfois sa coloration ä l'6tat adulte. Pattes et,queue brunes en dessus, le dessous ayant la möme coloration.que Ia face ventrale. ' La livrie de la femelle surtout ressemble beaucoup ä celle,du Lizard des murailles, mais sa forme gdnirale est moins allongde. Habitat. Rend Martin a trouvd assez souvent le Lö2afi, - vivipare dans I'arrondissement du Blanc (Indre), dans les grandes brandes et les marais de la Brenne. Il est rare et localisd dans les endroits humides, otr il habite ordinairement des trous creusds dans les adossements des fossds. Cet auteur signale qu'il est la proie des Hdrons, des Rapaces et de tous les ennemis ordinaires des Ldzards. Postdrieurement ä I'ouvrage que nous avons publid ensemble en r8g4, sur les Vertöbrds sauuages du däpartement de I'Indre, Rend Martin m'a dit avoir trouvd le

3 LE LfZARD VIVIPARE Lözard vivipare sur la chaussde de I'dtang tout prös du village de la Cabriöre. J'y suis alli souvent depuis cette dpoque, et je I'ai recherchd en vain. J'ai interrogd des habitants du vil- Iage, et ils m'ont dit n'avoir aucune connaissance d'un Lözard mettant bas des petits vivants; tous ceux qu'ils ont tuis ou icrasds ou qu'ils ont trouvis ouverts, contenaient parfois des cuß, jarnais de jeunesl mais ils n'ignoraient pas que l'orvet et la Vipöre sont ovo-viviparesl quant ä la Couleuvre lisse, qui est aussi ovovivipare, ils la confondaient avec la Vipöre. Rend Martin connaissait assez les Reptiles Pour ne pas faire de confusion; il est donc probable que cette espöce existe bien en Brenne, contrde mardcageuse qui convient parfaitement ä son genre de vie. D'aprös d'autres auteurs, qui ont donnd la liste des Reptiles de la France centrale, et dont les travaux ont 6td consultds par Martin, le Lözardvivipare existerait, mais serait rare, dans la Vienne, le Loir-et-Cher et l'allier, et il n'aurait pas itd signald dans la l{iövre, la Creuse, la Corröze et le Puy-de- Döme; on le rencontrerait peut-ötre.dans ces derniers ddpartements si l'on y faisait des recherches minutieuses. Lataste l'a trouvd dans la Gironde, aux environs de Bordeauxl Lantz l'a signald dans le Nord, I'Aisne, les Ardennes, la Marne, I'Aube et le Haut-Rhin. Il m'a envoyd des sujets vivants provenant de la Suisse. J'en ai reeu plusieurs fois d'allemagne en Ce sont donc des sujets venant de loin, que j'ai surtout observds en captivitd n'ayant jamais capturd moi-möme ce L6zard, et ne l'ayantjamais regu vivant ou mort d'une rdgion de l'indre ou d'un ddpartement du centre de la France. Nourriture. En cage et en terrarium, les Lözatds vivipares - vivent ä la faeon des autres Ldzards, et se nourrissent des mömes proies. A 1'6poque de l'hivernage, je les voyais souvent jusqu'ä la rni-octobre se rdchauffant aux rayons du soleil. Parfois, mais rarement cependant, un ou deux se montraient en plein hivernage. Un ro ddcembre, par trös beau temps, un mäle ötait sorti du refuge et s'dtalait au soleil; le lendemain, la plus grande r99

4 LA VIE DES REPTILES des femelles faisait de m me. Le 15 du m6me mois, par un temps brumeux, un mäle s'est montr6; je I'ai trouvd reposant sur la couverture de laine du refuge, lorsque j'ai enlevd les toitures du terrarium; il dtait lä en compagnie d'un mäle adulte de L zard des souches et de plusieurs jeunes de cette espöce. Tous dtaient un peu engourdis, et je les mis dans le foin du refuge. Le z5 ddcembre, et aussi le e9 par beau temps, j,ai vu un Löz?rd vivipare mäle sortir du refuge, ainsi que plusieurs jeunes Ldzards des souches, c'dtait en rgz3. Le rz mars suivant, une femelle adulte de lizard vivipare tait sortie du refuge et s'exposait au soleil; elle semblait en bon dtat. J,en vis une autre le rg mars et plusieurs fois j'en vis d'autres de cette espöce au ddbut et dans Ie courant du mois d'avril. Reproduction et ddueloppement de I'embr1on. Je n'ai jamais ä I'accouplement du Lözard vivipare, car, en terrarium assistd ä I'accounlement dt L6,zard vivinar surtout, cette espöce ne devient pas trös farniliöre. Le B juillet r8g5, je sacrifiai et dissdquai aprös chloroformisation une femelle de Lözard vivipare ayant ses euß dans les oviductes. Aux ovaires, on remarquait de trös petits ovules incolores ou trös ligörement jaunätres, d'environ un millimötre de diamötre. L'oviducte droit contenait cinq auß et le gauche quatre. Les embryons avaient en moyenne 15 millimötres de longueur; la töte ötait relativement assez grosse et les yeux, noirätres, itaient trös apparents et prodminents. Les membres se formaient; on les voyait trös bien, munis de leurs doigts; la queue se ddveloppait. Entourd de ses membranes embryonnaires et enrould sur lui-möme, il reposait sur le vitellus, avec lequel il communiquait par l'ombilic. Les euß mesuraient en moyenne rz millimötres de longueur et B de largeur; Ieur enveloppe itait trös mince, ä peine opaque, et laissait apercevoir I'embryon. Chez une autre femelle dissdqude deux jours plus tard, les embryons dtaient beaucoup plus ddveloppds. Les ovaires dtaient comme ceux de la femelle prdcddente. L'oviducte droit contenait cinq euß, dont un non fdcondd, trös rdtr ci et ä vitellus durci; Ie gauche contenait galement cinq euß. Les auß, de

5 LE Lf,ZARD VIVIPARE 2OI forme trös ovale, avaient une enveloppe dont la ldgöre opacitd permettait cependant de voir le fatus, qui commengait ä se colorer et itait d'un brun noirätre; on voyait aussi le vitellus aux trois quarts utilis6. L'embryon, enrould sur lui-m me, avait, lorsqu'on le ddveloppait, g2 ä 35 millimötres de longueur, les euß dtaient de möme dimension que ceux de la femelle prdcddente. Le ro juillet r8g5, je vis plusieurs petits Ldzards noirs, finement pointillds de brun foncd en dessus et portant plusieurs rangs de minuscules points blanchätres apparents ä Ia loupe, grimper ä la toile mdtallique de la cage contenant des femelles; celles-ci m'avaient itd envoydes quinze jours auparavant de la Foröt-noire et de la Thuringe. Dans la mousse de la cage, je trouvai un amas d'euß collds ensemble, et dont I'un contenait un embryon mort. L'enveloppe de ces auß itait flasque, molle, et on voyait dans chacun la ddchirure faite par le museau du jeune Reptile pour s'en 6vader. Ces coques dtaient beaucoup moins opaques et beaucoup moins solides que celles des autres espöces de Ldzards. Eclosion. - I-e jeune Lözard vivipare porte une dent caduque aplatie et dipassant ä peine le museau; elle tombe promptement; des sujets que j'avais conservis vivants la perdirent dös le jour ou le lendemain de leur naissance. Lorsqu'il vient d'dclore, le petit Lözard a g+ ä 4r et m me 5o millimötres de longueur totale. Il est trös vif, trös vigoureux et fort joli. Il se nourrit de la möme fagon que les autres trös jeunes Ldzards, surtout de petites larves, de mouches ä viande. D'aprös Fatio, il se reproduirait ä trois ans; les jeunes femelles metuaient bas de 3 ä 5 petits et les plus adultes debärz. Une femelle pondit en cage dans la matinde du rb juillet lbg5.j'ai trouvd sa ponte imm diatement; elle reposait sur le sable, en dessous de la couche de mousse. Elle formait un amas d'enveloppes affaissdes. [Jn des petits tait encore dans l'cuf; on le voyait trös bien ä travers son enveloppe molle

6 2O2 LA VIE DES REPTILES t ä demi transparente. Les nouveau-nds avaient une coloration presque noire, relevöe de nombreux petits points ou taches d'un brun assez foncd. Sur eux, les minuscules points blanchätres apparaissaient jaunätres. La face dorsale de tous ces petits dtait noire, ä reflets verdätres mdtalliques, lorsqu'on les cxaminait sous une certaine incidence. En dessous, ils dtaient de coloration noirätre indöcise et avaient une apparence trös ldgörement cendrde. Je constatai que tous ces petits nouvellement nds, avaient leur faible dent caduque, situie ä l'extrdmitd de la mächoire supdrieure, ddpassant ä peine l'extrdmitd du museau. BlIe ne semble pas avoir une grande utilitd chez cette espöce; elle n'aurait pu couper l'enveloppe trop molle de l'euf qui, du reste, se ddchire facilement sous les efforts du jeune; elle est beaucoup moins ddveloppde que celle des autres Lizards indigönes. Un auf pondu en rnöme temps que les autres n'avait pas itd ficondd; il contenait un vitellus ddformd et ldgörement durci. L'auf qui contenait le petit non 6clos, fut mis en alcool, et Ie petit, en se ddbattant, ddchira de son museau I'enveloppe et en sortit promptement; il lui restait un peu de vitellus ä utiliser. En libertd, le Lözard vivipare pond sous les pierres ou dans une petite cavitd quelconque, et quand le petit n'est pas en 6tat de naitre, alors que ses fröres sortent presque tout de suite aprös la ponte, il reste dans sa coque molle et attend Ie moment opportun. Lorsqu'on touche cet amas d'enveloppes, on le trouve gluant parce qu'il s'est dchappd un peu <l'albumen au moment des naissancesl cette humiditd maintient la souplesse de I'enveloppe du petit qui reste ä naitre quelques jours plus tard. D'autres femelles pondirent, et leurs petits sortirent peu de temps aprös des euß. Le r r aoüt l8g5,la derniöre femelle ddposa sa ponte; mais les petits n'itaient pas assez ddveloppds pour sortir de leur enveloppe; j'eus le grand tort de les mettre en alcool. Quand les femelles pondaient, elles ne se donnaient pas la peine de creuser une galerie, sachant probablement que leurs jeunes allaient bientöt naitre. Lantz a constatd que, möme ä l'6tat sauvage, I'ovoviviparitd

7 LE LEZARD VIVIPARE 203 n'dtait pas absolue et qu'aux environs de Bagnöres-de-Bigorre, cette espöce dtait plutöt ovipare, et voici ce qu'il dit ä ce sujet dans un article qu'il a publid en rgqt (numdros de janvier et fevrier de la Reaue d'histoire naturelle appliquäe) : < Le B septembre rg24, au-dessus du village de Gerde, non loin d'un ruisseau et en un terrain trös humide, je ddcouvris sous une grosse pierre une soixantaine d'auß de ldzards; quelques-uns, lorsque je les examinai, laissörent dchapper de petits ldzards noirs, en Iesquels je reconnus immddiatement de jeunes Ldzards vivipares. Oes euß, ä coque parcheminde, mesuraient environ r r mm. 5 de longueur sur g millimötres de large; le degri du diveloppement des embryons dtait variable; beaucoup d'entre eux itaient sur le point d'dclore, mais certains n'en dtaient qu'ä la moitid de leur dvolution embryonnaire. Les jeunes venant d'dclore mesuraient de 4z mm. 5 ä 49 millimötres de longueur, dont ry ä zi pour la töte et le tronc. La dent intermaxillaire caduque, qui sert au jeune lözard ä trancher sa coque au moment de 1'6closion, dtait bien ddveloppde et aisde ä trouver au toucher chez tous les sujets. Le trös grand nombre d'auß trouvds sous une seule et möme pierre est un fait remarquable en lui-möme, car le nombre des femelles qui sont venues contribuer ä cette ponte collective doit ötre de douze ä quinze. Chose plus importante, la preuve est ainsi fournie qu'il ne s'agit point lä d'une anomalie individuelle, mais que l'oviparitd est bien Ia rögle dans cette rdgion. > L'enveloppe des auß trouvds par M. Lantz dtant plus ferme que celle de ceux des ldzards franchement ovovivipares, la dent caduque plus ddveloppde que chez ces derniers, permet au petit lözard de faire les coupures ä sa coque comme l'opörent les petits des espöces nettement ovipares. M. Lantz croit que l'oviparitd des Ldzards pyrindens doit provenir de ce que leurs ascendants sont toujours restds ovipares, alors que dans d'autres r gions, I'espöce dvoluait vers I'ovoviviparit6. Les trös intdressantes observations de M. Lantz confirment un travail que j'ai publid en rgo4 dans les Mdmoires de Ia Sociötä,(oologique de France dans lequel je disignais le Lözard vivipare

8 20+ LA VIE DES REPTILES comme I'espöce la moins anciennement ovovivipare de nos Reptiles. Je l'avais intituld : Obseraati.ons sur la tendance uers l'oaoaiaiparitä cltez quelques Sauriens et Opltidiens de la France centrale. Ayant dissdqud un grand nombre de Sauriens et d'ophidiens, et ayant obtenu dans mes cages les petits d'espöces ovovivipares, ou les auß d'espöces ovipares, j'ai pu constater que certaines espöces considdrdes comme franchement ovipares tendaient vers l'ovoviviparitd, de m me que j'ai pu me rendre compte, par l'exarnen de la dent caduque des espöces ovovivipares, ä quel rang ii fallait placer quelques-uns de ces derniers Reptiles en ce qui concerne I'anciennetd de leur ovoviviparitd. Mes observations ont portd principalement sur le Lözard vert, le L zard des murailles, l'orvet, la Couleuvre ä collier, la Couleuvre vipdrine, la Couleuvre lisse et la Vipöre aspic, Reptiles qu'on peut se procurer facilement aux environs d'argenton; sur le Ldzard des souches, capturd alors que les femelles ont leurs ceuß dans les oviductes et qui ont pondu dans mes cages, et sur le Lözard vivipare, dont plusieurs femelles pondirent des euß d'oü les petits sortirent aussitöt aprös la ponte. La Couleuvre d'esculape qu'on ne rencontre pas ä Argenton, est commune ä une dizaine de kilomötres au sud-est de cette ville. Malheureusement, si je me suis procurd de nombreux spicimens de cette espöce, je n'aijamais pu avoir en ma possession une femelle capturde alors qu'elle 6tait sur le point de pondre. Ayant obtenu plus tard une ponte d'une femelle de cette espöce qui m'avait dtd donnde par M'u Phisalix, on verra, quand je parlerai de cette couleuvre ce qu'est la dent caduque de ce Serpent ovipare. Quant ä la Couleuvre verte et jaune, et ä la Vipöre bdrus, ces Ophidiens sont tellement rares dans Ie ddpartement de l'indre, mörne dans les endroits oü ils ont 6td ddcouverts, qu'il est difficile de s'en procurer en nombre suffisant Pour faire ä leur sujet des observations ddtaill es.

9 LE LI6,ZARD VIVIPARE 205 Le probläme de l'oaouiuiparitö. Pourquoi certains de nos Reptiles sont-ils devenus ovovivipares, alors que leurs ancötres ötaient ovipares? Il est bien difficile de le dire d'une fagon certaine. Peut-ötre l'habitat des Reptiles influa-t-il sur leur fagon de se reproduire? La trop grande sdcheresse, je I'ai souvent constatö, est nuisible au ddveloppement de I'embryon, de m6rne que la trop grande humidit. Or, le Lözard vivipare et l'orvet vivent surtout dans les endroits humides, tandis que la Couleuvre lisse et les Vipöres habitent principalement les endroits secs. Toutes ces espöces 6tant ovovivipares, les deux premiöres le seraient devenues par suite de leur habitat trop humide, alors que les deux derniöres le devenaient par suite de leur habitat en des endroits trop secs. Dans un cas comme dans l'autre, la ponte se trouvait retardde, ce qui favorisait la continuitd du ddveloppement du fetus ä l'intdrieur de l'auf. I1 faut se garder cependant d'ötre trop affirmatif relativement ä la cause invoquöe, car le Lözard des murailles, qui habite la plupart du temps des endroits secs et chauds, est restd ovipare, mais il cherche les endroits suffisamment humides pour y ddposer ses aufs, et nos Couleuvres Tropidonotes, qui se plaisent d'ordinaire dans le voisinage des eaux, n'ont encore qu'une tendance vers I'ovoviviparitö; la Couleuvre ä collier pond, le plus souvent, dans les tas de fumier des fermes, ou, comme la Vipdrine, dans les trous abandonnis des Taupes, Campagnols et Mulots, parfois möme dans les fissures du sol, dans les endroits ni trop secs ni trop humides. En rdsumd, dans la France Centrale, Ie Lözard vivipare, est lui, tout ä fait ovovivipare. Les femelles pondent des auß ä coque membraneuse trös molle, assez dpaisse cependant, mais qui peut ötre ddfoncde par le museau du jeune Saurien; sa dent caduque est plus petite que chez les espöces nettement ovipares, elle est ddjä un peu atrophide, et ddpasse ä peine le museau. Elle tombe promptement, parfois dös le jour ou le lendemain de la naissance

10 4. a- N'

La caille de Chine. «Cotumix chinensis chinensis»

La caille de Chine. «Cotumix chinensis chinensis» La caille de Chine «Cotumix chinensis chinensis» NL : Chinese Dwergkwartel D : Chinesische Zwergwachtel GB : Chinese painted Quail F : autres noms : caille peinte caille peinte de Chine Origine : Inde,

Plus en détail

Les serpents RÉSUMÉ ------

Les serpents RÉSUMÉ ------ Les serpents COLLECTION : Petit monde vivant TEXTE : John Crossingham et Bobbie Kalman Traduction : Marie-Josée Brière Âge : 6 à 10 ans ISBN-10 2-89579-100-7 ISBN-13 978-2-89579-100-3 32 pages couleur

Plus en détail

Canard colvert. Anas platyrhynchos

Canard colvert. Anas platyrhynchos Canard colvert Anas platyrhynchos Alain Frèmond Canards colverts. Brenne France. Principaux caractères spécifiques Le colvert est un canard de grande taille, d une longueur de 50 à 65 cm pour une envergure

Plus en détail

Association Terroir et Nature en Yvelines

Association Terroir et Nature en Yvelines Association Terroir et Nature en Yvelines Hors Série Le bulletin des adhérents Les Batraciens ou Amphibiens sont des vertébrés tétrapodes (4 membres) à la peau nue (absence d écailles, de poils ou de plumes

Plus en détail

LA GROSSE VRILLETTE. Appartient aux Anobiidés

LA GROSSE VRILLETTE. Appartient aux Anobiidés LA GROSSE VRILLETTE Appartient aux Anobiidés Les anobiidés font partie de l ordre des coléoptères xylophages, ce qui signifie que la larve de certaines espèces s attaque au bois. Deux espèces se retrouvent

Plus en détail

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau Vespa velutina est originaire d Asie. Son introduction en France date de 2004 suite à des importations de poteries chinoises dans le Lot-et- Garonne. Depuis cette date l espèce ne fait que progresser sur

Plus en détail

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation Punaise des lits À quoi ressemblent-elles? Lorsqu elle est à jeun, la punaise des lits présente une coloration allant du brun au brun jaunâtre. Une fois gorgée de sang, elle devient brune rougeâtre et

Plus en détail

Nain de couleurs (NC)

Nain de couleurs (NC) Nain de couleurs (NC) Race naine de couleurs diverses Poids minimum 1,1 kg Poids idéal 1,25-1,4 kg Poids maximum 1,5 kg Hérédité nette Hérédité divisée : Gris fer, hotot, martre Pays d origine Angleterre

Plus en détail

Les Serpents des Deux-Sèvres. Petit guide d identification

Les Serpents des Deux-Sèvres. Petit guide d identification Les Serpents des Deux-Sèvres Petit guide d identification Ce livret pédagogique est édité dans le cadre d un programme de médiation sur la faune sauvage et plus particulièrement sur les serpents. Ce programme

Plus en détail

QCM sur la reproduction animale Prénom :... Date :...

QCM sur la reproduction animale Prénom :... Date :... Pour chaque question, coche la bonne réponse a) Qu'est-ce que la fécondation? Un animal ovipare. La rencontre entre un ovule et un spermatozoïde. Un animal vivipare. c) Quel animal est ovipare? Le criquet.

Plus en détail

- 1320 - Cordonniers, sigans

- 1320 - Cordonniers, sigans click for previous page - 1320 - Cordonniers, sigans Corps ovale, très comprimé latéralement et couvert de petites écailles. Bouche petite, avec une seule rangée serrée de petites dents incisiformes. Nageoire

Plus en détail

Les oiseaux des zones humides

Les oiseaux des zones humides Les oiseaux des zones humides Buse variable Comme son nom l indique, la Buse peut présenter des plumages très variables allant du blanc pur au brun sombre. On peut remarquer la présence d un croissant

Plus en détail

Standard Standard du King Charles Spaniel, réflexions...

Standard Standard du King Charles Spaniel, réflexions... Standard du King Charles Spaniel, réflexions... Dans toutes les Races, la forme et le type en tête est un des éléments le plus important pour différencier chaque chien, chaque race, ainsi chaque race de

Plus en détail

Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens

Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens Aide à la détermination des espèces indigènes d amphibiens Silvia Zumbach Feb 2011 Photos: Kurt Grossenbacher Signes distinctifs de la grenouille rousse - Silhouette massive - Peau lisse - Pattes plutôt

Plus en détail

Les petites bêtes. Les décomposeurs utiles

Les petites bêtes. Les décomposeurs utiles Les petites bêtes Voici une liste non exhaustive des «bêtes» que vous pourrez observer dans votre lombricomposteur. Mais la plupart apparaîtront dans votre caisse seulement si elle se trouve en extérieur.

Plus en détail

S8 : les milieux de vie

S8 : les milieux de vie Animal Qui? Nourriture Milieu Milieu Savoir compléter le tableau pour 1 animal (autre qu un oiseau) cm1 ; 2 cm2 Autres renseignements Le crocodile Thomas Des animaux Dans les fleuves et les marais des

Plus en détail

Clé de détermination des Reptiles de la France

Clé de détermination des Reptiles de la France Clé de détermination des Reptiles de la France Cette clé s inspire de celles réalisées par ARNOLD, BURTON et OVENDEN (1978), GENIEZ et GRILLET (1989), GENIEZ (1996), CHEYLAN, GENIEZ et FONDERFLICK (1999),

Plus en détail

Un chat pas si méchant!

Un chat pas si méchant! Fiche 1 Un chat pas si méchant! 1 Un chat pas si méchant! (sur l air de Il était un petit navire) Monsieur le chat vient à la ferme, Monsieur le chat vient à la ferme. Qui répond : «Ch, ch, ch» quand on

Plus en détail

#6 Oiseaux champêtres ou fores4ers

#6 Oiseaux champêtres ou fores4ers Pic chevelu (Picoides villosus) Pic chevelu juvénile Les pics sont des oiseaux qui possèdent de bonnes pa;es munies de grosses griffes et d une queue courte composée de plumes solides. Ces caractères leur

Plus en détail

Nurseries de la mer. Objectif : Découvrir l importance du littoral comme nurserie pour de nombreux êtres vivants. Parciper à une enquête scientifique.

Nurseries de la mer. Objectif : Découvrir l importance du littoral comme nurserie pour de nombreux êtres vivants. Parciper à une enquête scientifique. Nurseries de la mer Objectif : Découvrir l importance du littoral comme nurserie pour de nombreux êtres vivants. Parciper à une enquête scientifique. Tous les êtres vivants se reproduisent. Dans le milieu

Plus en détail

ALIMENTATION DÉPLACEMENT REPRODUCTION CROISSANCE HABITATION MORPHOLOGIE REMARQUES. PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé

ALIMENTATION DÉPLACEMENT REPRODUCTION CROISSANCE HABITATION MORPHOLOGIE REMARQUES. PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé Se confond avec brindille ( défense ) FOURMI Omnivores +sucre marche Reine et mâles ont des ailes; après reproduction elle les perd et lui meurt

Plus en détail

Observation des étoiles. 1 Le texte de Galilée

Observation des étoiles. 1 Le texte de Galilée Observation des étoiles 1 Le texte de Galilée Après avoir évoqué les observations lunaires nous montrons brièvement les résultats de nos observations portant sur les étoiles fixes. Nous remarquons d'abord

Plus en détail

DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive

DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive DACUS STICK Le piège à glu ADOLIVE Contre la mouche de l olive 1 Sommaire La mouche de l olive. P 3 Le principe de nos pièges P 4, 5 Dacus Stick A et Dacus Stick S P 6 Présentation P 7, 8 Fonctionnement

Plus en détail

Descriptions. Descriptions. Qui suis-je? Qui suis-je? Nom :

Descriptions. Descriptions. Qui suis-je? Qui suis-je? Nom : J ai deux petits yeux ronds, noirs et bleus. J ai une bouche arrondie avec un trait noir. Je détiens une barrette en forme de feuille. Je porte un foulard en laine. J ai une petite robe et un petit voile.

Plus en détail

Odile ORGER MARCHAL 1

Odile ORGER MARCHAL 1 Odile ORGER MARCHAL 1 ***1*** - Dessus gris ou brun avec des taches blanches dans les aires discales et postdiscales. - Dessous de l aile antérieure gris ou noir avec des taches blanches --> 2 - Franges

Plus en détail

TERRIER AUSTRALIEN. FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 06.12.

TERRIER AUSTRALIEN. FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 06.12. 06.12.2012 / FR Standard-FCI N 8 FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) TERRIER AUSTRALIEN (Australian Terrier) Cette illustration

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 2. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 2. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions SOMMAIRE Des jeux tout prêts A chacun son bec Les modes de locomotion Animaux à plumes, à poils ou à écailles Des empreintes à rechercher Ovipare ou vivipare? Des familles bien différentes page 2 page

Plus en détail

Morphologie et vocabulaire

Morphologie et vocabulaire Objectif : cette clé a pour but d'aider les débutants à mémoriser les principaux critères d'identification utiles sur le terrain et à suivre un chemin logique pour procéder à l'identification des odonates.

Plus en détail

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts

Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts Présentation générale de la drosophile du cerisier, Drosophilasuzukii: description, biologie, cycle, plantes-hôtes et dégâts J. Zini, M. Dubrulle, E. Bullen, GFWasbl C. Fassotte, CRA-W D. suzukii- taxonomie

Plus en détail

Aide technique pour la vie courante

Aide technique pour la vie courante p.8 Aide technique pour la vie courante Couverts courbés A cause d une diminution des mouvements des membres supérieurs, surtout une déviation du poignet, il peut être utile de donner un autre angle à

Plus en détail

Entretien de votre coiffure selon le type de cheveux

Entretien de votre coiffure selon le type de cheveux Entretien de votre coiffure selon le type de cheveux Coiffure avec les cheveux fins et les gros cheveux Le cheveu normal est équilibré au point de vue eau et protéines. Mais le cheveu fin manque de protéines

Plus en détail

Standard officiel enregistré à la FCI n 144 / 05.06.1993 / F. BOXER (Deutscher Boxer)

Standard officiel enregistré à la FCI n 144 / 05.06.1993 / F. BOXER (Deutscher Boxer) Standard du Boxer Standard officiel enregistré à la FCI n 144 / 05.06.1993 / F. BOXER (Deutscher Boxer) Traduction Monique PRAS en collaboration avec R. triquet et J. M. Paschoud Pays d'origine Allemagne

Plus en détail

LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES

LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES LA REPRODUCTION ANIMALE EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES I. La reproduction des animaux Observer le comportement des parents, suivre la croissance des jeunes est si intéressant que, dès le CP, les enfants

Plus en détail

Clé de détermination. Auteurs : Romaric Leconte, Michel et Vincent Baudraz

Clé de détermination. Auteurs : Romaric Leconte, Michel et Vincent Baudraz Clé de détermination Auteurs : Romaric Leconte, Michel et Vincent Baudraz Illustrations reproduites avec l aimable autorisation de Hans-Peter Wymann. Source des illustrations : Les papillons de jour et

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

1 Photo: Bruce MacQueen

1 Photo: Bruce MacQueen Introduction Le moustique Il existe environ 82 espèces de moustiques au Canada et plus de 2 500 dans le monde. Dans des conditions optimales de température, le cycle biologique complet allant de l'œuf

Plus en détail

LES BASES DU TRICOT LA MAILLE ENDROIT

LES BASES DU TRICOT LA MAILLE ENDROIT LE MONTAGE DES MAILLES Monter les mailles consiste à réaliser un rang de mailles qui servira de base au tricot : 1) Faites un nœud autour de l'aiguille à 1 mètre environ de l extrémité du fil et le placer

Plus en détail

La grenouille vit à côté d'un petit coin d'eau, par exemple : mare, étang, lac, ruisseau. Les têtards

La grenouille vit à côté d'un petit coin d'eau, par exemple : mare, étang, lac, ruisseau. Les têtards Carte d'identité : Description Que mange-t-elle? Taille La grenouille mesure entre 4 et 5 cm. La grenouille avale ses proies. La grenouille a la peau nue. Elle possède quatre pattes. La grenouille nage

Plus en détail

Identification des principaux ordres d'insectes

Identification des principaux ordres d'insectes Identification des principaux ordres d'insectes Ailes bien apparentes quand l'insecte est au repos------------------------------------ A Ailes peu évidentes quand l'insecte est au repos. Ailes antérieures

Plus en détail

Glacis à l acrylique

Glacis à l acrylique Sommaire 1. Le glacis 2. Notions de base en acrylique 3. Réalisation pratique: tableau avec glacis 4. Modèle Séance du 31 janvier 2014 dirigée par Maurice Lopès Travaux pratiques de peinture Glacis à l

Plus en détail

Dossier pédagogique pour l'exposition temporaire «Poussins» Musée d'histoire naturelle de Fribourg 2012. Poussins, poules et coqs

Dossier pédagogique pour l'exposition temporaire «Poussins» Musée d'histoire naturelle de Fribourg 2012. Poussins, poules et coqs Dossier pédagogique pour l'exposition temporaire «Poussins» Musée d'histoire naturelle de Fribourg 2012 Poussins, poules et coqs 1 Table des matières 1. Introduction... 3 Informations pratiques... 4 2.

Plus en détail

Traiter et Soigner les bois

Traiter et Soigner les bois Pour bien agir, bien connaître les régions à risques. les termites sont plus présents dans le Sud, Corse, Sud-Ouest et l Ouest de la France ainsi qu en région parisienne. Bois attaqués: Tous les types

Plus en détail

L identification des poissons. Par Jean-François Desroches 28 mai 2014

L identification des poissons. Par Jean-François Desroches 28 mai 2014 L identification des poissons Par Jean-François Desroches 28 mai 2014 Aperçu de la présentation Survol de la faune ichtyenne d eau douce du Québec Critères d identification principaux Poissons à connaître

Plus en détail

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! Zone libérée des poux français Guide anti-poux Double efficacité: Elimine les poux Endommage la membrane chitineuse des lentes empêchant ainsi l éclosion de

Plus en détail

ARRIVÉE D'UN GROUPE DE 10 TORTUES GÉANTES DE TERRE

ARRIVÉE D'UN GROUPE DE 10 TORTUES GÉANTES DE TERRE ARRIVÉE D'UN GROUPE DE 10 TORTUES GÉANTES DE TERRE La Ferme aux Crocodiles de Pierrelatte et le Gouvernement des Seychelles viennent de signer un accord de prêt d'élevage d'un groupe de 10 tortues géantes

Plus en détail

1 étape : Construction de la couverture.

1 étape : Construction de la couverture. Matériel : - Kit Mini-Album «Petit Monstre» - Novembre 2010 - Scotch double face - Papier blanc A4 - Encre noire - Plioir - Restes de laine - 7 photos 10 x 15 cm portrait - 7 photos 5 x 7.5 cm portrait

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

Sarcelle d été. Anas querquedula

Sarcelle d été. Anas querquedula Sarcelle d été Anas querquedula Neil Fifer Sarcelles d été Hong Kong. R.P de Chine Principaux caractères spécifiques La sarcelle d été est un canard de petite taille, un peu plus massif que la sarcelle

Plus en détail

FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 18.04.1997 / FR.

FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 18.04.1997 / FR. FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 18.04.1997 / FR Standard FCI N 30 PORCELAINE Cette illustration ne représente pas forcément

Plus en détail

Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre PONS

Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre PONS Sommaire 1. La composition 2. Type de portrait 3. Proportions du corps 4. Proportions de la tête 5. Dessin des yeux Le portrait en peinture Atelier du 25 janvier 2013 dirigé par Luis CLEMENTE et Jean Pierre

Plus en détail

Les ravageurs du poireau

Les ravageurs du poireau Les ravageurs du poireau Mars 2008 17 Le poireau connait depuis quelques années une augmentation des attaques de ravageurs. Dans ce dossier sont présentés les 3 principaux ravageurs du poireau : la teigne

Plus en détail

Rivières. des. Reconnaître les espèces des eaux courantes. Dour ha Stêroù Breizh

Rivières. des. Reconnaître les espèces des eaux courantes. Dour ha Stêroù Breizh Libellules des Rivières Reconnaître les espèces des eaux courantes Dour ha Stêroù Breizh 2 3 Un peu de systématique Les libellules ou odonates (qui signifie «mâchoires dentées») sont des insectes. Elles

Plus en détail

Le contrôle des couveuses

Le contrôle des couveuses Management Article The premier supplier of turkey breeding stock worldwide Le contrôle des couveuses Aviagen Turkeys Ltd BR03 Version 3 Définition Dans la nature, la dinde se met à pondre au printemps,

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

Les rapaces. L Oiseau libre

Les rapaces. L Oiseau libre Les rapaces Reconnaissance et populations L autour des palombes (Accipiter gentilis) L autour des palombes mâle est plus petit que la femelle d environ un tiers. Il a le dessus brun gris, la femelle l

Plus en détail

Liste des enfants. Je visite avec ma classe

Liste des enfants. Je visite avec ma classe A chaque arrêt : on observe l'animal et son environnement, l'adulte lit le panneau en expliquant les mots difficiles, puis ensemble on essaie de répondre aux questions (une seule au choix par animal pour

Plus en détail

Les Massages Ayurvédiques de Pierre et de Véronique 6/8 - Les Massages du Visage * * Le Massage du Nez à l huile de Moutarde. Durée totale : 15 mn

Les Massages Ayurvédiques de Pierre et de Véronique 6/8 - Les Massages du Visage * * Le Massage du Nez à l huile de Moutarde. Durée totale : 15 mn Les Massages Ayurvédiques de Pierre et de Véronique 6/8 - Les Massages du Visage * * Le Massage du Nez à l huile de Moutarde. Durée totale : 15 mn Position : Le patient est allongé sur le dos, les bras

Plus en détail

MAACH MAT(H) 99-1. 1. CHOCOLATS (Cat. 3)

MAACH MAT(H) 99-1. 1. CHOCOLATS (Cat. 3) 1. CHOCOLATS (Cat. 3) Dans cette boîte, les chocolats étaient bien alignés et disposés régulièrement. Mais il ne reste plus que 17 chocolats. Combien de chocolats de cette boîte ont déjà été mangés? Expliquez

Plus en détail

Bleus. Guide de teinture avec colorants de base

Bleus. Guide de teinture avec colorants de base Bleus Bleu vert Trans 401 0341 Bleu avec un ton vert de face et un double ton très rouge. À n utiliser que s il est déjà utilisé dans la formule. Bleu éclatant 401 0342 Bleu avec un ton vert de face et

Plus en détail

Vipère ou couleuvre?

Vipère ou couleuvre? Vipère ou couleuvre? Une promenade à la campagne peut être l occasion d un «tête à tête» avec un serpent Oui, mais est-ce une couleuvre? ou une vipère? Quelques indices pour vous permettre de différencier

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

Cette publication a été rendue possible grâce au financement accordé par Pour plus d' informations, contacter:

Cette publication a été rendue possible grâce au financement accordé par <Partemaire> Pour plus d' informations, contacter: Ces fiches d'identification sont produites dans le cadre d'une série d'outils de sensibilisation développés par la Commission des Thons de l'océan Indien et le Secrétariat Général de la Communauté du Pacifique

Plus en détail

Découverte du monde en cycle 2. Étudier un espace lointain : l Australie

Découverte du monde en cycle 2. Étudier un espace lointain : l Australie Découverte du monde en cycle 2 Étudier un espace lointain : l Australie Etude d un espace lointain : l Australie (séquence de découverte du monde) 1. Place dans le programme de découverte du monde du cycle

Plus en détail

BEAGLE. FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 15.06.

BEAGLE. FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 15.06. FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 15.06.2012 / FR Standard-FCI N 161 BEAGLE M.Davidson, illustr. NKU Picture Library Cette

Plus en détail

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre.

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Gö r l i t z La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Pouvait-il l avoir raté? Il s était pourtant caché dès

Plus en détail

Matériel : Technique 1 : Effet à sec Avec Mask

Matériel : Technique 1 : Effet à sec Avec Mask Matériel : - Sticks Gelatos - Outils Gelatos (pipette, spatules, pinceaux, ) - Tapis téflon (ou pochette plastique) - Eau - Masks, pochoirs de gaufrage, tampons Technique 1 : Effet à sec Avec Mask Vous

Plus en détail

Quoi de n œuf? Sommaire. Descriptif et objectifs de l atelier. Réponses aux jeux

Quoi de n œuf? Sommaire. Descriptif et objectifs de l atelier. Réponses aux jeux Quoi de n œuf? Sommaire Descriptif et objectifs de l atelier Jeux Réponses aux jeux p2 p3 p10 Biotropica Butte de la capoulade 27100 Val de Reuil www.biotropica.fr - 02.32.40.71.44 1 Descriptif et objectifs

Plus en détail

- 807 - SCYLIORHINIDAE. Chiens, roussettes

- 807 - SCYLIORHINIDAE. Chiens, roussettes click for previous page - 807 - SCYLIORHINIDAE Chiens, roussettes Petits requins au corps élancé et allongé à modérément épais. Cinq fentes branchiales, les deux dernières en arrière de l origine des pectorales;

Plus en détail

Construction d'un four à pain en terre crue

Construction d'un four à pain en terre crue Construction d'un four à pain en terre crue Valérie Calvat Céramiste www.creation-ceramique.com http://www.onpeutlefaire.com/ilslontfait/ilof-four-a-pain-en-terre-crue.php Site de référence dans lequel

Plus en détail

Siège social : Les Couestes 83390 CUERS France Téléphone : 04 94 13 84 10 Fax : 04 94 48 60 77

Siège social : Les Couestes 83390 CUERS France Téléphone : 04 94 13 84 10 Fax : 04 94 48 60 77 Siège social : Les Couestes 83390 CUERS France Téléphone : 04 94 13 84 10 Fax : 04 94 48 60 77 C.C.T.F. Affilié à la Société centrale canine, reconnue d utilité publique Agréé par le Ministère de l Agriculture

Plus en détail

PARULINES DE L OUTAOUAIS, adultes au printemps

PARULINES DE L OUTAOUAIS, adultes au printemps PARULINES DE L OUTAOUAIS, adultes au printemps A. Espèces communes Vous devriez apprendre ces espèces et leurs chants en premier. Certaines espèces ont plusieurs chants. La seule méthode pour en venir

Plus en détail

Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré

Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré Identification des principaux lépidoptères ravageurs du maïs sucré Rencontre du groupe RAP Maïs sucré, 3 avril 2013 Jean-Philippe Légaré, M. Sc., biologiste-entomologiste, Laboratoire de diagnostic en

Plus en détail

Comment vit la fourmi?

Comment vit la fourmi? Comment vit la fourmi? Le corps Le corps de la fourmi est construit en trois parties: il y a la tête, le thorax et l abdomen. Le corps est tout recouvert d un subterfuge, un peu comme une carapace. La

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

chez vous! Invitez la faune La petite faune : amphibiens, reptiles et micromammifères Fiche 2 Invitez la faune chez vous La petite faune 1

chez vous! Invitez la faune La petite faune : amphibiens, reptiles et micromammifères Fiche 2 Invitez la faune chez vous La petite faune 1 Fiche 2 Invitez la faune chez vous! Tortue géographique Josh More La petite faune : amphibiens, reptiles et micromammifères Invitez la faune chez vous La petite faune 1 Musaraigne à queue courte Gilles

Plus en détail

SPITZ ALLEMANDS, Y COMPRIS KEESHOND ET POMERANIEN

SPITZ ALLEMANDS, Y COMPRIS KEESHOND ET POMERANIEN FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 25.01.2013 / FR Standard-FCI N 97 SPITZ ALLEMANDS, Y COMPRIS KEESHOND ET POMERANIEN (Deutsche

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

55 Combien d œufs peut pondre une femelle. Punaise se nourrissant d'œufs de doryphore. Combien d œufs peut pondre une femelle d insecte?

55 Combien d œufs peut pondre une femelle. Punaise se nourrissant d'œufs de doryphore. Combien d œufs peut pondre une femelle d insecte? Combien d œufs peut pondre une femelle d insecte? LA REPRODUCTION ET LA CROISSANCE DES INSECTES Punaise se nourrissant d'œufs de doryphore Le chorion des œufs d insectes apparaît la plupart du temps lisse,

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE À CONSERVER TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants... Le saviez-vous?

Plus en détail

Cette infatigable travailleuse. loupe

Cette infatigable travailleuse. loupe Daniel Steenhaut Cette infatigable travailleuse Les abeilles sauvages et domestiques sont des insectes qui appartiennent à l ordre des hyménoptères (groupe d insectes qui comprend aussi les guêpes et les

Plus en détail

Dessin de l observation réalisée par Magalie d après le récit du témoin.

Dessin de l observation réalisée par Magalie d après le récit du témoin. FO970705 2 C Samedi 05 juillet 1997 vers 02:00/02:30, Joël quitte ses amis à Brevilly. Il roule sur la D 119 au volant de sa voiture à une vitesse d'environ 80 km/h. Il prend la direction de Moiry. Dès

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS

EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS DIVISION IV EXIGENCES POUR L'APPLICATION DE BARDEAUX D'ASPHALTE SUR DES SUPPORTS DE COUVERTURE EN BOIS AVEC PENTE DE 1:3 OU PLUS Note: Les bardeaux avec armatures organiques ont été retirés du marché.

Plus en détail

tait de retourner chez lui. Et maintenant, il avait faim et pas de pilule nutritive. Que faire? Où aller et où dormir? Pour Zic, le pays ne pouvait

tait de retourner chez lui. Et maintenant, il avait faim et pas de pilule nutritive. Que faire? Où aller et où dormir? Pour Zic, le pays ne pouvait 13 Zic et tim Où est encore passé Zic? La mère de Zic appuya sur un bouton et la maison se mit à pivoter doucement; ainsi, elle pouvait, d un coup d œil, visualiser le parc qui entourait la villa. Quelle

Plus en détail

BRAS Á TOUT FAIRE. Pourquoi ne pas reproduire ce principe en plus grand et plus solide? L'idée était là!

BRAS Á TOUT FAIRE. Pourquoi ne pas reproduire ce principe en plus grand et plus solide? L'idée était là! BRAS Á TOUT FAIRE Tout le monde connaît le bras magique? Mais si vous savez cet accessoire qui sert à presque tout fixer dans n'importe quelle position! Vous pouvez lui fixer toutes les pinces, clamps

Plus en détail

LES ŒUFS DE SAUMON UNITÉ 4 VUE D ENSEMBLE IDÉE GÉNÉRALE MOTS CLÉS

LES ŒUFS DE SAUMON UNITÉ 4 VUE D ENSEMBLE IDÉE GÉNÉRALE MOTS CLÉS UNITÉ 4 LES ŒUFS DE SAUMON VUE D ENSEMBLE Les élèves examinent les parties d une graine de haricot et celles d un œuf de poule, et les comparent avec celles d un œuf de saumon. Ils se servent de l affiche

Plus en détail

Bouleau jaune (merisier) Betulas alleghaniensis

Bouleau jaune (merisier) Betulas alleghaniensis Bouleau jaune (merisier) Betulas alleghaniensis Famille : Bétulacées Zone de rusticité : 3b Croissance : Moyenne ou mi-ombre Hauteur : 20 m Largeur : 15 m Longévité : 150-250 ans Valeur ornementale : Moyenne

Plus en détail

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base 1 Quelques rappels sur le fonctionnement du clavier Voici quelques rappels, ou quelques appels (selon un de mes profs, quelque chose qui

Plus en détail

Comment créer votre propre lampes LED

Comment créer votre propre lampes LED Comment créer votre propre lampes LED Intro Un tutorial pour faire fabriqué des ampoules LED comme à l usine. Après de nombreuses tentatives pour faire toutes sortes de conversions LED, j ai enfin trouvé

Plus en détail

Standard FCI N 301/22.01.1999/ F. CHIEN D EAU AMERICAIN (American Water Spaniel)

Standard FCI N 301/22.01.1999/ F. CHIEN D EAU AMERICAIN (American Water Spaniel) Standard FCI N 301/22.01.1999/ F CHIEN D EAU AMERICAIN (American Water Spaniel) TRADUCTION : Prof. R. Triquet. 2 ORIGINE : U.S.A. DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR : 14.02.1995. UTILISATION

Plus en détail

Les rongeurs. Septembre 2006

Les rongeurs. Septembre 2006 Les rongeurs 14 Septembre 2006 Trous dans la pelouse, taupinières, légumes ou arbres rongés sont autant de signes de la présence d un ou plusieurs petits mammifères indésirables. Mais qui sont-ils? Taupes,

Plus en détail

Comment faites vous pour faire des circuits imprimés si vous n avez pas d insoleuse?

Comment faites vous pour faire des circuits imprimés si vous n avez pas d insoleuse? Comment faites vous pour faire des circuits imprimés si vous n avez pas d insoleuse? Et bien, j ai la solution pour vous puisque presque tout le monde peut avoir accès à une imprimante laser, soit au bureau

Plus en détail

POISSONS OSSEUX. TERMES TECHNIQUES Principales mensurations utilisées (la plus courte distance entre les points marqués ) longueur totale

POISSONS OSSEUX. TERMES TECHNIQUES Principales mensurations utilisées (la plus courte distance entre les points marqués ) longueur totale Page Précédente 1 TERMES TECHNIQUES Principales mensurations utilisées (la plus courte distance entre les points marqués ) longueur standard longueur totale espace interdorsal longueur à la fourche longueur

Plus en détail

Thys Ready Door classic porte et ébrasement prêts à poser

Thys Ready Door classic porte et ébrasement prêts à poser Un concept unique. 1. Fermeture de porte avec 6 charnières visibles Pose de panneau de porte pivotant à droite aussi Thys Ready Door classic porte et ébrasement prêts à poser bien qu à gauche. - pivote

Plus en détail

Bonjour! Je suis collombine, votre guide. Mes ancêtres, les ours des cavernes et moi-même avons habité pendant des millénaires dans ces montagnes.

Bonjour! Je suis collombine, votre guide. Mes ancêtres, les ours des cavernes et moi-même avons habité pendant des millénaires dans ces montagnes. Bonjour! Je suis collombine, votre guide. Mes ancêtres, les ours des cavernes et moi-même avons habité pendant des millénaires dans ces montagnes. Je vivais à la préhistoire, à l époque de la dernière

Plus en détail

ATELIER DE RELIURE. Comment créer un livre en utilisant la technique de la reliure japonaise?

ATELIER DE RELIURE. Comment créer un livre en utilisant la technique de la reliure japonaise? ATELIER DE RELIURE Association Départementale OCCE des Landes 281 avenue Pierre de Coubertin 05 58 06 04 56 http://www.occe.coop/~ad40/ Comment créer un livre en utilisant la technique de la reliure japonaise?

Plus en détail

Probabilités sur un univers ni

Probabilités sur un univers ni POIRET Aurélien TD n o 21 MPSI Probabilités sur un univers ni 1 Événements et probabilités Exercice N o 1 : Dans un centre de loisirs, une personne peut pratiquer trois activités. On considère les événements

Plus en détail

VINCENT 06.82.59.56.89

VINCENT 06.82.59.56.89 Pour tout renseignement sur les animations proposées par la fédération vous pouvez contacter nos deux animateurs diplômés du BPJEPS Pêche de Loisir aux numéros ci-dessous. VINCENT 06.82.59.56.89 ARNAUD

Plus en détail

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION

RESEAU D'EPIDEMIO-SURVEILLANCE Bulletin n 12 du 30 août 2015 SITUATION SITUATION Le Dollar spot reste très actif pour cette rentrée! L incidence du Dollar spot ne semble pas avoir ralenti, les intendants et gestionnaires sont confrontés à des attaques répétées sur toutes

Plus en détail

Standard commun de l'agapornis lilianae

Standard commun de l'agapornis lilianae Standard commun de l'agapornis lilianae Établis par les comités techniques de : ANBvV, AOB, BVA, KBOF, ONZE PARKIETEN, Parkietenspeciaalclub ANBvV, PSC, Psittacula Pays-Bas, NBvV, yc MUTAVI 2002-2011 Ce

Plus en détail