Biologie de l abeille. Matthieu DACHER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Biologie de l abeille. Matthieu DACHER"

Transcription

1 Biologie de l abeille Matthieu DACHER

2 I. Généralités sur l abeille 1) Importance de l abeille Domestiqué depuis très longtemps (avec le ver à soie Bombyx mori) Domestication récentes : bourdons, entomophagie Existence de plusieurs races d abeilles

3 Apis mellifera : diversité des sous espèces (ou races) Croisements à des fins de sélection apicole (abeilles de l abbaye Buckfast) Hybrides agressives, exemple des abeilles tueuses d Amérique Apis mellifera ligustica (italienne) Apis mellifera mellifera (abeille noire, peu utilisée) Apis mellifera carnica (ou carniola) (autrichienne)

4 Dans le monde : différentes espèces d abeilles

5 I. Généralités sur l abeille 1) Importance de l abeille Domestiqué depuis très longtemps (avec le ver à soie Bombyx mori) A elle seule, l abeille pollinise 80% des plantes à fleurs Essentielle pour les arbres fruitiers (90%), importance économique D autres pollinisateurs ont une importance écologique Parmi eux, plusieurs centaines d espèces d abeilles solitaires rien qu en France Rôles secondaires : production de miel, de cire, de propolis, de pollen et de venin USA : l activité principale des apiculteurs est le transport industriel d abeilles

6 Importance économique de l abeille en Europe

7 Petit déjeuner dans un monde sans abeille

8 I. Généralités sur l abeille 1) Importance de l abeille Seul insecte domestiqué avec le ver à soie Bombyx mori A elle seule, l abeille pollinise 80% des plantes à fleurs 2) Un déclin inquiétant et multifactoriel Cercle vicieux de la relation plante/insecte Baisse de la variété des plantes / baisse des pollinisateurs (en général) L acarien Varroa destructor, un acarien parasite Vecteur de maladie, impose un traitement à suivre rigoureusement

9 Nymphe d abeille parasitée par un varroa

10 I. Généralités sur l abeille 1) Importance de l abeille Seul insecte domestiqué avec le ver à soie Bombyx mori A elle seule, l abeille pollinise 80% des plantes à fleurs 2) Un déclin inquiétant et multifactoriel Cercle vicieux de la relation plante/insecte L acarien Varroa destructor, un acarien parasite Maladies, notamment le parasite intestinal Nosema apis Importance des bonnes pratiques apicoles France : invasion du frelon asiatique à patte jaune Vespa velutina

11 Le frelon asiatique

12 Le frelon asiatique

13 I. Généralités sur l abeille 1) Importance de l abeille 2) Un déclin inquiétant et multifactoriel Insecticides dans l environnement En général faibles doses dans l environnement (sub-létale, difficiles à quantifier) Effet subtil sur le comportement (ex : désorientation) Peuvent agir en combinaison entre eux, ou avec d autres facteurs (Varroa) Pas systématiquement responsables des pertes d abeilles, mais souvent impliqués Études scientifiques : contrôle des ruches, suivi du vol des abeilles

14 Étude du comportement d orientation : abeille avec transpondeur Suivi individuel des vols par un radar harmonique, qui détecte ces antennes

15 Étude du comportement d orientation : abeille avec RFID (RadioFrequency IDentification) Comptage des entrées/sorties par un petit émetteur radio Bien plus petit qu un transpondeur, mais portée très faible

16 II. Cycle de vie 1) L essaim est un super-organisme Division du travail Reproduction par les sexués Métabolisme par les asexués, selon âge et besoin : rayons puis butinage Décision et résolution des problèmes à l échelle du groupe Construction collective d alvéoles en cire (couvain, réserves)

17 II. Cycle de vie 1) L essaim est un super-organisme 2) Division du travail et reproduction Ouvrières : femelles stériles, métabolisme du super-organisme Ovarioles non développées faute de gelée royale (hormones) Une fois adulte, inhibition par la phéromone de reine Mâles : inactifs en dehors de la reproduction ; tués à l automne Reine : ponte des œufs, reproduction/croissance super-organisme

18 Ouvrière Femelle (reine) Mâle (faux bourdon)

19 II. Cycle de vie 1) L essaim est un super-organisme 2) Division du travail et reproduction Ouvrières : femelles stériles, métabolisme super-organisme Mâles : inactifs sauf reproduction ; tués à l automne Reine : ponte des œufs, reproduction/croissance super-organisme Le nombre de chromosome X détermine le sexe Œuf non fécondé (X) : mâle Œuf fécondé (XX) : femelle (sauf cas de consanguinité) XX + gelée royale pendant 3 jours : ouvrière XX + gelée royale au-delà de 3 jours (+ agrandissement de la cellule) : reine Type de cellule et gelée royale : décision collective des ouvrières

20 Cellule de mâle

21 Cellule de reine Larve Gelée royale

22 II. Cycle de vie 1) L essaim est un super-organisme 2) Division du travail et reproduction 3) Essaimage En cas de nouvelle reine (ne se produit que dans la nature) S il y en a plusieurs qui naissent, elles s entretuent Accouplement lors du vol nuptial (seul rôle des faux-bourdons) Ancienne reine quitte la ruche avec une partie des abeilles Formation d un essaim, recherche d un nouveau nid (propagation) Perte d ouvrières acceptable pour la ruche, pas pour l apiculteur Essaims sauvages : peuvent être collectés ; sinon, commerce de reines

23

24 Daily Times, 2005

25 Insertion d un nouvelle reine

26 III. Activités dans la ruche (par ordre chronologique) 1) Soin du couvain Nourrissage (besoin de pollen), gelée royale Chauffage du couvain (34 C) Construction de nouveaux rayons

27 Production de cire Chauffage à 34 C

28 L hexagone est la seule forme géométrique qui : -1 évite les espaces inutilisés et permet des parois en commun (économie de cire) -2 pour une surface donnée, minimise le périmètre (et donc économise la cire) Karl von Frisch

29 III. Activités dans la ruche (par ordre chronologique) 1) Soin du couvain 2) Soins à la reine

30 Toujours accompagnée d ouvrières Phéromone de reine

31 III. Activités dans la ruche (par ordre chronologique) 1) Soin du couvain 2) Soins à la reine 3) Réception du nectar et du pollen

32 Un nid fait de rayons de cire organisés en alvéoles hexagonales Miel Pollen Couvain : œufs, larves, nymphes

33 Modification anatomique avec l âge/la fonction Différence âge physiologique/chronologique Karl von Frisch

34 IV. Activités hors de la ruche 1) Transition intérieur/extérieur Retardée par phéromone des plus âgées ; vol de propreté 2) Garde l entrée de la ruche 3) Butinage

35 IV. Activités hors de la ruche 1) Transition intérieur/extérieur 2) Garde l entrée de la ruche 3) Butinage

36 Posture de garde

37 IV. Activités hors de la ruche 1) Transition intérieur/extérieur 2) Garde l entrée de la ruche 3) Butinage Division du travail Récolte d eau Récolte de propolis Récolte de pollen

38 Récolte d eau Récolte de résine (propolis) Récolte de pollen

39 Karl von Frisch

40 IV. Activités hors de la ruche 1) Transition intérieur/extérieur 2) Garde l entrée de la ruche 3) Butinage Division du travail (sensibilité au sucre) Récolte d eau Récolte de propolis Récolte de pollen Récolte du nectar, apprend à reconnaitre les fleurs (constance floral) Vol sur 2~4 km, max 10 km ; 1 à 10 vols par jour ; capacité d orientation Trophallaxie et danse en 8 (danse frétillante ; aussi pour essaimer) Complété par la marquage des fleurs, suivi des expérimentées? Optimisation/auto-organisation (comparaison d info locales)

41 Le comportement de pillage, et ses conséquences inattendues

42 Ressources proches de la ruche : danse en cercle et rôle des odeurs (localisation des fleurs proches de la ruche) Karl von Frisch

43 Principe de la danse en 8

44 Évaluation des distances : notion de flux optique

45 Vision des UV : Coadaptation plante/pollinisateur

46

47

48

49

50 Sensilles antennaires et microstructure des pétales

51 V. Le bourdon Bombus terrestris 1) Généralités Petites colonies de quelques centaines d individus Division du travail : les plus gros et les plus robustes sont les butineurs Différences de tailles dues aux différence de nourrissage des larves Les larves sont moins nourries au centre du nid Récoltent du pollen et du nectar pour leurs larves Reine seule à hiverner, les autres meurent

52

53 V. Le bourdon Bombus terrestris 1) Généralités Petites colonies de quelques centaines d individus Récoltent du pollen et du nectar pour leurs larves Reine seule à hiverner, les autres meurent Pollinisateur Par rapport à l abeille : plus gros et robustes, trompe plus longue Endommage parfois les fleurs

54

55 V. Le bourdon Bombus terrestris 1) Petites colonies Quelques centaines d individus Récoltent du pollen et du nectar pour leurs larves Reine seule à hiverner, les autres meurent Pollinisateur Par rapport à l abeille : plus gros et robustes, trompe plus longue Endommage parfois les fleurs Butine dès 7 C (abeille : 12 C) Pas toujours assez de pollinisateurs pour agriculture Utilité d en rajouter : transhumance apicole, élevage de bourdons

56 V. Le bourdon Bombus terrestris 2) Élevage du bourdon A été difficile à mettre au point (car normalement annuel) Encore peu divulgué (secret de sociétés) Très utile pour le développement des tomates (entre autres) Colonie sous serre, 2 à 3 mois (avec sirop de sucre car pas de nectar) Moins cher que de vibrer Trace de mandibule indique aux producteurs que la pollinisation est faite Meilleure qualité Se combine bien avec lutte biologique (abandon des pesticides) Problèmes à résoudre Espèce introduite (pas le cas en France), import de maladies La production locale de reines est préférable, mais moins commode Rapport fleur/nb bourdons (car mandibules abiment), ex : tomates-cerises

57 VI. Le varroa : un acarien parasite 1) Généralités Varroa destructor, acarien suceur d hémolymphe Affaiblit et fragilise les abeilles, présence universelle Transmission de virus (paralysie, déformation des ailes) Reproduction dans le couvain Originaire d Asie (Apis cerana), espèce invasive (espèces locales inadaptées)

58 Femelle Nymphe d abeille Femelle Mâle

59 Bouclier dorsal La femelle en vue ventrale

60 L invasion Fernandez et Coineau, 2002.

61 Maladies virales Fernandez et Coineau, 2002.

62 VI. Le varroa : un acarien parasite 1) Généralités 2) Cycle de vie Entrée d une femelle fondatrice avant l operculage Établissement de zones de nourrissage et de défécation Pour la femelle et sa progéniture Chronologie précise du développement et de la ponte Un seul œuf de mâle pondu sur le côté, puis mue nymphale de l abeille Exuvie tombe au fond ; œufs suivants (tous femelles) pondus au fond S accouplent avec le mâle, attiré par phéromone des jeunes femelles Seules les femelles adultes survivront

63 Fernandez et Coineau, Cycle (développement plus long des faux-bourdons = plus d œufs!)

64 VI. Le varroa : un acarien parasite 1) Généralités 2) Cycle de vie 3) Traitement et prophylaxie Automne, quand peu de couvain Destruction du couvain de faux-bourdons Acide formique, oxalique ou lactique, huiles essentielles Acaricides : bien respecter les instructions, risque de résistance Existence de souches d abeilles hygiénistes

65 Bibliographie

Biologie de l abeille et notions d apiculture. Matthieu DACHER

Biologie de l abeille et notions d apiculture. Matthieu DACHER Biologie de l abeille et notions d apiculture Matthieu DACHER Plan Général I. Généralités sur l abeille II. Cycle de vie III. Activités des abeilles dans la ruche IV. Activités des abeilles hors de la

Plus en détail

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit.

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit. L abeille L abeille fait partie de la grande famille des insectes L espèce la plus connue est l Apis Mellifera, c'est à dire l'abeille à miel. Elle peut vivre à l état sauvage ou être élevée pour produire

Plus en détail

Les abeilles et l homme

Les abeilles et l homme Leurs Vie et Contribution Le rôle du Jardinier Les abeilles et l homme Leur Disparition : Le Syndrome d Effondrement des Abeilles Les abeilles vivent en essaim (abeilles sauvages) ou ruche (abeilles domestiques)

Plus en détail

Présenté par Didier Brick. Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI)

Présenté par Didier Brick. Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI) Présenté par Didier Brick Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI) 1) L abeille, une merveille de la nature 2) L abeille et l homme, une vieille histoire

Plus en détail

Cours d apiculture. Biologie apicole COURTEMELON

Cours d apiculture. Biologie apicole COURTEMELON Cours d apiculture Biologie apicole COURTEMELON 24.03.2015 Un peu de systématique Un «acronyme» dont il faut ce rappeler: RECOFGE COURTEMELON 24.03.2015 PAGE 2 Un peu de systématique Un «acronyme» dont

Plus en détail

Le problème sanitaire

Le problème sanitaire Le problème sanitaire Bien soigner ses abeilles contre les maladies et les protéger des ennemis Page 1 Le problème Pertes de colonies et mortalités hivernales - mortalité accrue - déclin des insectes pollinisateurs

Plus en détail

Sur la piste de l ABEILLE

Sur la piste de l ABEILLE Pour une cohabitation harmonieuse des hommes et des abeilles Sur la piste de l ABEILLE Support pédagogique pour les enfants (6-12 ans) Getty Image www.sauvonslesabeilles.com www.maisondesabeilles.fr LA

Plus en détail

Sixième / Le cycle de vie de l abeille

Sixième / Le cycle de vie de l abeille Sixième / Le cycle de vie de l abeille 1/ À l aide des informations apportées par le film, découpez les vignettes ci-dessous (DOCUMENT 1) et collez-les dans le cycle de développement page suivante. Puis

Plus en détail

La colonie d Abeille: un super-organisme

La colonie d Abeille: un super-organisme La colonie d Abeille: un super-organisme Gérard ARNOLD CNRS Abeille, abeilles - Abeille: l abeille domestique Apis mellifera (colonies sauvages et colonies élevées par les apiculteurs). - abeilles: des

Plus en détail

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques.

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques. Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Les ruchers... 2 3. Pratiques d élevage... 3 4. Alimentation... 4 5. Traitements vétérinaires... 4 6. Mixité... 5 1. Origine des animaux et conversion

Plus en détail

La ville et ses abeilles

La ville et ses abeilles La ville et ses abeilles Les abeilles jouent un rôle capital dans la vie des plantes. Elles assurent la pollinisation d'un très grand nombre de plantes. Quand une abeille pénètre à l'intérieur d'une fleur,

Plus en détail

L abeille mellifère Apis mellifera

L abeille mellifère Apis mellifera L abeille mellifère Apis mellifera Reproduction Métamorphose des larves Didier Brick Fédération Royale Provinciale Liégeoise d Apiculture 22 janvier 2012 Biologiste & Apiculteur Reproduction Chapitre I

Plus en détail

L ABEILLE. Dard de l abeille

L ABEILLE. Dard de l abeille L ABEILLE Photo: Siga Photo: Jean-Luc Dard de l abeille L'abeille Apis mellifera ou abeille domestique est la plus répandue dans le monde et se caractérise par un comportement social très développé. Inconnue

Plus en détail

Et s il n y avait plus d abeilles?

Et s il n y avait plus d abeilles? Classe de Madame Marjorie Jeanne, école de l'ouest, Vincennes mai 2015 RÉPONSE AU DÉFI «ET S'IL N'Y AVAIT PLUS D'ABEILLES» Nos réponses et illustrations Nos étapes - Il n y aurait plus de légumes. - On

Plus en détail

Guide Productions Apicoles

Guide Productions Apicoles Guide Productions Apicoles 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique du 15 Janvier 2010 Autres documents

Plus en détail

VARROASE. _ Déplacement de niche écologique (1960)

VARROASE. _ Déplacement de niche écologique (1960) La varroase, parasitose de l abeille et de son couvain. Apparue en France en 1982. Elle entraîne un nombre important de Pertes de colonies, et a contribué à la réapparition de pathologies jusque-là en

Plus en détail

. Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, par an et

. Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, par an et . Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, 130 000 par an et 500 000 dans sa vie. L'abeille d'été vit en moyenne 20 à 35

Plus en détail

Le rucher de Beyssac. 1. Les abeilles.

Le rucher de Beyssac. 1. Les abeilles. Le rucher de Beyssac. 1. Les abeilles. De tous temps, en tous pays, les hommes ont apprécié le miel des abeilles sauvages Beaucoup d animaux aussi aiment le miel! Les essaims d abeilles sauvages s abritent

Plus en détail

Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine?

Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine? Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine? Apis Bruoc Sella Bruxelles Pour la Nature, par les Abeilles Éducation à l environnement Sensibilisation à la nature urbaine Verdurisation raisonnée

Plus en détail

Anatomie et morphologie de l abeille domestique (Apis Mellifera)

Anatomie et morphologie de l abeille domestique (Apis Mellifera) Anatomie et morphologie de l abeille domestique (Apis Mellifera) Benoît Merlo Apiculteur #2225 route de la Terrasse 01380 Bâgé-la-Ville # 50 ch. du creux du loup 01280 Prévessin-mëns Etudiant ingénieur

Plus en détail

Dossier : comment installer une ruche chez soi

Dossier : comment installer une ruche chez soi Le 19/06/2016 à 10:05 - Dossier : comment installer une ruche chez soi Les motivations qui vous amèneront à accueillir une ruche chez vous peuvent être très diverses : lutter à votre échelle contre la

Plus en détail

abeilles Les comme vous ne les avez jamais vues Élisabeth Trotignon Patrice Boiron Les abeilles comme vous ne les avez jamais vues ortrait

abeilles Les comme vous ne les avez jamais vues Élisabeth Trotignon Patrice Boiron Les abeilles comme vous ne les avez jamais vues ortrait Les abeilles comme vous ne les avez jamais vues C e beau livre invite les lecteurs à partager les missions de l abeille pollinisatrice de nos cultures et son génie d organisation. Alors que les apiculteurs

Plus en détail

Formation en apiculture. Appel à projets Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base

Formation en apiculture. Appel à projets Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base Formation en apiculture Appel à projets 2016 Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base 1/12 Objectif Le présent référentiel de compétences définit les compétences minimales nécessaires

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 Qu est-ce que l apiculture? 1 Régions où est pratiquée l apiculture 2 Ressources nécessaires 2 Apiculture et foresterie 3 Biens créés par l apiculture 4 2. DESCRIPTION

Plus en détail

L abeille. Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille

L abeille. Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille . L abeille Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille Les habitants de la ruche Dans une ruche, vivent 20 000 à 80 000 abeilles ouvrières, plus ou moins 1 000 faux-bourdons(mâles)

Plus en détail

Introduction : Les abeilles : statut et importance au sein de la biodiversité

Introduction : Les abeilles : statut et importance au sein de la biodiversité Les abeilles à l ENS Jonathan Locqueville Février 2014 Table des matières 1 Des abeilles à l ENS? 2 1.1 La pollinisation........................................ 2 1.2 La pédagogie et la découverte du monde

Plus en détail

Les premiers pas en apiculture Biologie générale de l Abeille

Les premiers pas en apiculture Biologie générale de l Abeille L approche de la biologie de l abeille constitue la base de l apiculture. La connaissance du mode de vie de l abeille, de son organisation sociale et de ses différents comportements est essentielle à la

Plus en détail

Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures

Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures Pole3_Int-n1 Respectez les pollinisateurs Particulièrement attractives pendant la floraison, les cultures oléoprotéagineuses sont très visitées

Plus en détail

Cours n 4 Les divisions de la ruche :

Cours n 4 Les divisions de la ruche : Cours n 4 Les divisions de la ruche : La division d'une colonie... 2 à 4 Bilan des divisions...5 à 9 Les raisons de l essaimage...10 L essaimage...11 L élevage de reines...12 à 14 La récolte de gelée royale...15

Plus en détail

RENCONTRE MENSUELLE DU 13 MAI 2016

RENCONTRE MENSUELLE DU 13 MAI 2016 RENCONTRE MENSUELLE DU 13 MAI 2016 VESPA VELUTINA DANS SON MILIEU D ORIGINE pas de problème important sur son lieu d origine facteurs écologiques limitant ses niveaux de prédation le facteur de compétition

Plus en détail

L apiculture française. Notions de biologie de l abeille. Plan de l exposé

L apiculture française. Notions de biologie de l abeille. Plan de l exposé L apiculture française et Notions de biologie de l abeille ACADEMIE VETERINAIRE : séance du 1er décembre 2011 Docteur vétérinaire Apiculteur Plan de l exposé L apiculture française : - apiculteurs, nombre

Plus en détail

LES HABITANTS DE LA RUCHE

LES HABITANTS DE LA RUCHE LES HABITANTS DE LA RUCHE L'abeille, Apis mellifica est un insecte de l'ordre des hyménoptères. Dans une colonie d'abeille, nous rencontrons 3 types d'individus morphologiquement et physiologiquement différents

Plus en détail

Taille Ouvrière: 23 à 30 mm Reine: 35 mm maxi

Taille Ouvrière: 23 à 30 mm Reine: 35 mm maxi Réseau de surveillance du Frelon Asiatique Réseau de surveillance du Frelon Asiatique 1 Le Frelon Asiatique (Vespa velutina nigrithorax) Réseau de surveillance du Frelon Asiatique 2 1 Comment le reconnaitre?

Plus en détail

FRELON ASIATIQUE. mars 2016 Brest Métropole

FRELON ASIATIQUE. mars 2016 Brest Métropole FRELON ASIATIQUE mars 2016 Brest Métropole Apparition au début des années 2000 Rome Q., MNHN Paris Invasion : résultat de l introduction de très peu voire d une seule reine Importation de containers de

Plus en détail

Dossier S.O.S Abeilles

Dossier S.O.S Abeilles Dossier S.O.S Abeilles Présentation de l association Selva L'association Selva créée en 1992, développe des projets de sensibilisation à l environnement et au patrimoine culturel dans le cadre scolaire

Plus en détail

1/ L abeille LES ABEILLES : TOUR D HORIZON. Eric Tourneret. I. L abeille II. L apiculture en Alsace III. Ce qui a changé

1/ L abeille LES ABEILLES : TOUR D HORIZON. Eric Tourneret. I. L abeille II. L apiculture en Alsace III. Ce qui a changé LES ABEILLES : TOUR D HORIZON I. L abeille II. L apiculture en Alsace III. Ce qui a changé Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Service Elevage - Chambre d Agriculture Régionale d Alsace 1/ L abeille

Plus en détail

COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA

COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA Les abeilles assurent depuis des millions d années la pérennité de l espèce par l essaimage. L essaimage est un processus de division de colonie

Plus en détail

DANS LA RUCHE. La floraison du tilleul, source de nectar et pollen pour les abeilles

DANS LA RUCHE. La floraison du tilleul, source de nectar et pollen pour les abeilles DANS LA RUCHE Naissance d une reine La floraison du tilleul, source de nectar et pollen pour les abeilles Actuellement dans votre rucher... Comme vous pouvez l imaginer, la saison apicole est très difficile.

Plus en détail

Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles

Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles Présentée par : Dr MBAIKOUA OUAIMON Marie Noël Yaoundé du 17 au 19 Aout 2015 Définition suite C est la fécondation indispensable à la reproduction

Plus en détail

L apiculture, c est un partenariat entre l homme et l abeille Mellifère.

L apiculture, c est un partenariat entre l homme et l abeille Mellifère. LE RUCHER L apiculture, c est un partenariat entre l homme et l abeille Mellifère. L abeille date d il y a environ 100 millions d années, bien plus ancienne que l Homme (7 millions d années). Les colonies

Plus en détail

Le frelon asiatique. Vespa velutina var.nigrithorax Originaire d Asie du Sud Est.

Le frelon asiatique. Vespa velutina var.nigrithorax Originaire d Asie du Sud Est. Le frelon asiatique Vespa velutina var.nigrithorax Originaire d Asie du Sud Est. Espèce classée danger sanitaire 2 ème catégorie pour l abeille domestique 26 Décembre 2012 Tous droits réservés - 2016 -

Plus en détail

LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES

LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES Facteurs favorisants l essaimage Un manque de place. La ponte de la reine est bloquée avec trop de couvain operculé sur 5 ou

Plus en détail

La Reine. 1. Description et cycle de vie. 2. Son rôle

La Reine. 1. Description et cycle de vie. 2. Son rôle 1. Description et cycle de vie La Reine La reine est plus grosse et plus longue que l ouvrière. La taille de son thorax l empêche de passer à travers les grilles à reine (photo 1). Elle possède un aiguillon,

Plus en détail

Avant installation de la fièvre d essaimage. En fièvre d essaimage avec reine marquée. En fièvre d essaimage avec reine non marquée.

Avant installation de la fièvre d essaimage. En fièvre d essaimage avec reine marquée. En fièvre d essaimage avec reine non marquée. Essaimage artificiel. Michel FABRY - Conférencier apicole Je dispose d une colonie sur 7 à 8 cadres de couvain fin avril début mai et cette colonie N EST PAS en fièvre d essaimage. Légende : Cadre de couvain

Plus en détail

Frelons asiatiques. Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale

Frelons asiatiques. Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale Frelons asiatiques Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale Sommaire Leur cycle de vie Pourquoi les détruire Les techniques de destruction Préventives Curatives Une démarche commune sur toutes

Plus en détail

RENCONTRE MENSUELLE DU 12 MAI /05/2017 Rencontres mensuelle du Rucher Ecole du Béarn

RENCONTRE MENSUELLE DU 12 MAI /05/2017 Rencontres mensuelle du Rucher Ecole du Béarn RENCONTRE MENSUELLE DU 12 MAI 2017 1 VESPA VELUTINA DANS SON MILIEU D ORIGINE pas de problème important sur son lieu d origine facteurs écologiques limitant ses niveaux de prédation le facteur de compétition

Plus en détail

Cet article est tiré de

Cet article est tiré de Cet article est tiré de revue trimestrielle de la Société royale Cercles des Naturalistes de Belgique asbl Conditions d abonnement sur www.cercles-naturalistes.be Les pages du jeune naturaliste Une visite

Plus en détail

Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre

Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre A. Abeilles Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre E. essaim C.. colonie à l abri de la pluie rayons de cire accrochés à un support L apiculteur met l essaim dans une ruche R...ruche R..

Plus en détail

Introduction. Description. Bourdons:

Introduction. Description. Bourdons: Introduction Bourdons: Il y a à peu près 800 espèces d'abeilles au Canada Les abeilles sont considérées comme le groupe de pollinisateurs le plus important Le bourdon (du genre Bombus) est indigène au

Plus en détail

Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6 février 2013 à Eaubonne Lors de la réunion mensuelle de l AAVO

Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6 février 2013 à Eaubonne Lors de la réunion mensuelle de l AAVO Il y a une augmentation de la mortalité des abeilles depuis 15 ans. Soit sans symptômes, soit en lien avec des maladies. Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6

Plus en détail

Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014

Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014 Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014 Disparition de la reine Maladie Intoxication Famine Beaucoup d abeilles mortes

Plus en détail

Dossier. depresse 2015

Dossier. depresse 2015 Dossier depresse 2015 L APICULTURE PROFESSIONNELLE EN PROVENCE, UN SECTEUR DYNAMIQUE Depuis l apparition de l apiculture moderne au XIXe siècle, la région Sud-Est est une favorables au développement d

Plus en détail

Protocole 2014 à destination des apiculteurs - Projet Selapis -

Protocole 2014 à destination des apiculteurs - Projet Selapis - Protocole 2014 à destination des apiculteurs - Projet Selapis - Intitulé complet du projet Selapis : «Evaluation de la diversité génétique des abeilles domestiques, Apis mellifera L. en Wallonie et sélection

Plus en détail

Rallye des abeilles. Dès 7 ans. Fleurs d Abeilles. Fleurs d abeilles. avril. octobre. Exposition. en collaboration avec la Ville de Lausanne

Rallye des abeilles. Dès 7 ans. Fleurs d Abeilles. Fleurs d abeilles. avril. octobre. Exposition. en collaboration avec la Ville de Lausanne Fleurs d abeilles Rallye des abeilles A l aide Une de ce exposition plan, pars du à la Jardin recherche botanique d indices de Neuchâtel sur les abeilles! en collaboration avec la Ville de Lausanne Fleurs

Plus en détail

Promulgation avec délai de recours

Promulgation avec délai de recours Base CDC: Chap. 3.1 APICULTURE Règlement de la CLA du 8.6.2004, entré en vigueur le 1.1.2011 1 Exigences minimales Pour autant que les autres dispositions soient respectées, des unités apicoles peuvent

Plus en détail

L alimentation est la. première des médecines.

L alimentation est la. première des médecines. La nutrition des abeilles L alimentation est la première des médecines. L alimentation de l abeille La tête de l'abeille est pourvue d'un appareil buccal incluant les mandibules et une trompe (proboscis),

Plus en détail

Apiculture urbaine L art de jardiner avec les abeilles

Apiculture urbaine L art de jardiner avec les abeilles vertdeco.fr Apiculture urbaine L art de jardiner avec les abeilles L apiculture urbaine par Verdéco Crédit photographique: FlickR - JP TONN vertdéco Jardinier, développeur de biodiversité 2 Dossier technique

Plus en détail

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Vendredi 4 mars 2016 C est bientôt le printemps au Rucher Ecole! Une année d apiculture Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Transport et déplacement

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA - Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA - Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE DE L ELEVAGE ----------------------- REPOBLIKAN I MADAGASIKARA - Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana ----------------------- DECRET N 2004-1135 Relatif à l élevage des abeilles à Madagascar LE

Plus en détail

SYNDICAT DES APICULTEURS DE THANN & ENVIRONS

SYNDICAT DES APICULTEURS DE THANN & ENVIRONS SYNDICAT DES APICULTEURS DE THANN & ENVIRONS 89 route de Cernay 68800 VIEUX-THANN Site Internet : http://apiculture68.neuf.fr N 19 Textes : R. Neff - R. Hummel R. Jung Rédaction et mise en pages : J.J.

Plus en détail

Coopapiloire 8 mars 2017

Coopapiloire 8 mars 2017 Tout l art de l apiculteur consiste à avoir des ruches bien peuplées C est un principe dont on ne doit jamais s écarter Contardi (calendrier apicole 1890) Coopapiloire 8 mars 2017 La première année de

Plus en détail

Les abeilles sont sur terre depuis 100 millions d années. Défilement manuel Interlude musical : «Le vol du bourdon» de Nikolaï Rimski-Korsakov

Les abeilles sont sur terre depuis 100 millions d années. Défilement manuel Interlude musical : «Le vol du bourdon» de Nikolaï Rimski-Korsakov Les abeilles sont sur terre depuis 100 millions d années. Défilement manuel Interlude musical : «Le vol du bourdon» de Nikolaï Rimski-Korsakov La confiance des apiculteurs Essaim d abeilles sur vélo Essaim

Plus en détail

Produits de l apiculture

Produits de l apiculture Série Agrodok No. 42 Agrodok 42 - Produits de l apiculture Produits de l apiculture propriétés, transformation et commercialisation Agrodok 42 propriétés, transformation et commercialisation Marieke Mutsaers

Plus en détail

Découvrir le rôle des abeilles

Découvrir le rôle des abeilles Découvrir le rôle des abeilles dans notre environnement Présentation pour Ateliers-Rencontres Grez-Doiceau, le 17 février 2017 Réalisation: Michel Fraiteur, v170123 Images & photos: SP Wallonie, DGARNE,

Plus en détail

Si tu aimes le soleil

Si tu aimes le soleil Fiche 1 Le soleil fait la grasse matinée 1 Si tu aimes le soleil (sur l air de Si tu aimes le soleil) Si tu aimes le soleil, Frappe des mains. Eil, eil! Si tu aimes le soleil, Frappe des mains. Eil, eil!

Plus en détail

ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES

ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES Indice de biodiversité abeille ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES Une action concrète afin de répondre au besoin de sauvegarde de la biodiversité 1 Les abeilles sont des acteurs

Plus en détail

Anatomie et physiologie de l abeille

Anatomie et physiologie de l abeille Anatomie et physiologie de l abeille Cours pour débutants UNIL 2013 Daniel Favre Dr. en Biologie conseiller apicole conseiller@apiculture-lausanne.ch Table des matières Histoire de l apiculture Les espèces

Plus en détail

Le rucher de Beyssac. 2. Les ruches.

Le rucher de Beyssac. 2. Les ruches. Le rucher de Beyssac. 2. Les ruches. De tous temps les hommes ont apprécié le miel des abeilles sauvages les animaux aussi! Les essaims d abeilles sauvages s abritent dans les arbres creux, les vides des

Plus en détail

Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017

Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017 www.sebastiendelaunay.fr Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017 Document réalisé grâce aux éléments de la Fédération

Plus en détail

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Vendredi 10 mars 2017 C est bientôt le printemps au Rucher Ecole! Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Transport et déplacement des ruches Travaux du

Plus en détail

Produits phytopharmaceutiques : méthodologie d évaluation du risque pour les abeilles selon le document de l EFSA. Christine VERGNET ANSES, DPR

Produits phytopharmaceutiques : méthodologie d évaluation du risque pour les abeilles selon le document de l EFSA. Christine VERGNET ANSES, DPR Produits phytopharmaceutiques : méthodologie d évaluation du risque pour les abeilles selon le document de l EFSA Christine VERGNET ANSES, DPR Plan 3 1. Contexte 2. Contenu du document guide 3. Objectifs

Plus en détail

GROUPE D EXPRESSION Compte rendu

GROUPE D EXPRESSION Compte rendu GROUPE D EXPRESSION Compte rendu CR-GE-41 Date de réunion 11/05/2017 Lieu de réunion Salle d animation Début de réunion 16H30 Fin de réunion 17H30 Ordre du Jour : Présentation du jardin des abeilles et

Plus en détail

Pistes pour produire du miel : emplacement, environnement, matériel, bonnes pratiques. Etienne BRUNEAU - CARI asbl

Pistes pour produire du miel : emplacement, environnement, matériel, bonnes pratiques. Etienne BRUNEAU - CARI asbl Pistes pour produire du miel : emplacement, environnement, matériel, bonnes pratiques Etienne BRUNEAU - CARI asbl L apiculture wallonne Wallonnie U. E. Ruches 110.000 15.600.000 Apiculteurs 4.000 600.000

Plus en détail

Pourquoi des abeilles à Asnières?

Pourquoi des abeilles à Asnières? Pourquoi des abeilles à Asnières? L abeille pollinise de nombreuses plantes, elle est indispensable au bon fonctionnement des écosystèmes. SANS SON TRAVAIL, UN TIERS DE CE QUE NOUS MANGEONS N EXISTERAIT

Plus en détail

Ce soir, nous sommes aussi supporters

Ce soir, nous sommes aussi supporters Ce soir, nous sommes aussi supporters Recettes intégralement versées au «Relais pour la Vie», de Braine-l Alleud. Contribuez à la lutte contre le cancer, rejoignez notre équipe «Parvais & Friend s» et

Plus en détail

La Butineuse de Diagora

La Butineuse de Diagora La Butineuse de Diagora Février - Mars 2017 Bilan de l hiver 2016-2017 Dès lors que la température extérieure dépasse les 16 C, c est pour l apiculteur, l heure d ouvrir les ruches et de réaliser un premier

Plus en détail

Colloque Voler au secours des abeilles Produire du miel «made in France»

Colloque Voler au secours des abeilles Produire du miel «made in France» Colloque Voler au secours des abeilles Produire du miel «made in France» Table ronde Quelles politiques publiques pour les abeilles en France et en Europe? Jean-Marc Petat - Directeur Développement Durable

Plus en détail

Les amis des abeilles Chaponost Mercredi le 18 novembre 2015

Les amis des abeilles Chaponost Mercredi le 18 novembre 2015 Les amis des abeilles Chaponost Mercredi le 18 novembre 2015 2 Son corps est rayé noir, gris, orangé Son dard est cranté Elle nourrit son couvain avec des protéines végétales Elle vit en colonie 12 mois/

Plus en détail

Les abeilles d hiver ou comment bien démarrer la prochaine saison. Dr Therville-Tondreau Gérald Diplômé en apiculture, pathologie apicole Oniris/ENVA

Les abeilles d hiver ou comment bien démarrer la prochaine saison. Dr Therville-Tondreau Gérald Diplômé en apiculture, pathologie apicole Oniris/ENVA Les abeilles d hiver ou comment bien démarrer la prochaine saison. Dr Therville-Tondreau Gérald Diplômé en apiculture, pathologie apicole Oniris/ENVA Les abeilles d hiver ou comment bien démarrer la prochaine

Plus en détail

La communication chez les abeilles

La communication chez les abeilles La communication chez les abeilles Sommaire o Les insectes et les insectes sociaux o Les moyens de communications o La danse des abeilles 2 Les insectes Historique o Les insectes : -380 millions d années.

Plus en détail

ABEILLES HOMMES DES ET DES LIVRET PÉDAGOGIQUE EN PARTENARIAT AVEC. un film de MARKUS IMHOOF JOUR2FÊTE PRÉSENTE

ABEILLES HOMMES DES ET DES LIVRET PÉDAGOGIQUE EN PARTENARIAT AVEC. un film de MARKUS IMHOOF JOUR2FÊTE PRÉSENTE ABEILLES JOUR2FÊTE PRÉSENTE DES ET DES HOMMES un film de MARKUS IMHOOF LIVRET PÉDAGOGIQUE EN PARTENARIAT AVEC LE FILM S.O.S abeilles en danger! C est le message véhiculé par ce documentaire. La santé des

Plus en détail

CONSTITUTION DE NOUVELLES

CONSTITUTION DE NOUVELLES 03/06/2012 Cours de deuxième année CONSTITUTION DE NOUVELLES COLONIES. ESSAIMS ARTIFICIELS. 1) Introduction / généralités. Constituer des petites colonies à partir de ses ruches, fait appel à des techniques

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Partie 2a : Liste des normes auxquelles des dérogations peuvent être accordées pour l appellation

Plus en détail

La Ruche Warré : Le concept, ses avantages... Discussion... Le modèle Horizontal AAVO...

La Ruche Warré : Le concept, ses avantages... Discussion... Le modèle Horizontal AAVO... La Ruche Warré : Le concept, ses avantages... Discussion... Le modèle Horizontal AAVO... Le 02 Novembre 2016 I. Quelques mots sur l inventeur II. Comment est construite la Ruche Warré Verticale Horizontale

Plus en détail

Elevage de reines F1 sans perte de reine. Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone

Elevage de reines F1 sans perte de reine. Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone Elevage de reines F1 sans perte de reine Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone Introduction Chaque apiculteur devrait essayer d élever quelques reines afin de conserver et d améliorer la qualité de son

Plus en détail

Rucher école du Béarn. 10 février Teddy Fournier - Ecole rucher du Béarn

Rucher école du Béarn. 10 février Teddy Fournier - Ecole rucher du Béarn BUT : Vérifier le bon état de ses colonies Rotation des cadres Colonie bourdonneuse Nourissement Prérequis Température : 16 mini Activité de la colonie à l entrée de la ruche. volume occupé par les abeilles

Plus en détail

Dr Taoufik BEN HAMIDA INSTITUT DE LA RECHERCHE VÉTÉRINAIRE DE TUNISIE Laboratoire de Parasitologie et des Maladies des Abeilles

Dr Taoufik BEN HAMIDA INSTITUT DE LA RECHERCHE VÉTÉRINAIRE DE TUNISIE Laboratoire de Parasitologie et des Maladies des Abeilles Dr Taoufik BEN HAMIDA INSTITUT DE LA RECHERCHE VÉTÉRINAIRE DE TUNISIE Laboratoire de Parasitologie et des Maladies des Abeilles VIII ème Forum de l'apiculture Méditerranéenne. 22-23 novembre 2016. CHEFCHAOUEN,

Plus en détail

L apiculture FICHE D ACTIVITÉS. Avant-propos. Activités

L apiculture FICHE D ACTIVITÉS. Avant-propos. Activités FICHE D ACTIVITÉS L apiculture Avant-propos Destinée aux parents et aux enseignants désirant poursuivre l aventure AGROFUN avec leurs enfants à la maison ou avec les élèves en salle de classe, cette fiche

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DEUX JOURNEES AVEC Jos GUTH 21 ET 22 JANVIER 2006 A PARIS

COMPTE RENDU DES DEUX JOURNEES AVEC Jos GUTH 21 ET 22 JANVIER 2006 A PARIS COMPTE RENDU DES DEUX JOURNEES AVEC Jos GUTH 21 ET 22 JANVIER 2006 A PARIS CONDUITE APICOLE DE A à Z : Réussite : - l emplacement doit être bon pour satisfaire les besoins en pollen et en nectar d une

Plus en détail

FORMATION A L APICULTURE

FORMATION A L APICULTURE FORMATION A L APICULTURE RUCHER ECOLE DE L ENCHENBERG 89 Route de Cernay 68800 VIEUX-THANN Hervé BOEGLEN Plan 1. Historique 2. Les races d abeilles 3. Anatomie de l abeille 4. La colonie d abeilles 2/44

Plus en détail

Carte d identité de l abeille

Carte d identité de l abeille Carte d identité de l abeille Nouspouvonsvivrejusqu à100ans.lesabeillesviventpasplusde6semainesenété, 6moisenhiver. Nousmesuronsplusd 1mètre.Lesabeilles:1,5cm Nousavonsunnez.Lesabeillesontdesantennes.Ellesleurserventàsentir

Plus en détail

Le miel, la gelée royale, le pollen, la cire et la propolis limitent le développement des agents microbiens.

Le miel, la gelée royale, le pollen, la cire et la propolis limitent le développement des agents microbiens. 2 Le miel, la gelée royale, le pollen, la cire et la propolis limitent le développement des agents microbiens. L'abeille est protégée par sa cuticule. La fine pellicule de cire et de différentes substances

Plus en détail

Le rucher de Beyssac. 3. Nos ruches.

Le rucher de Beyssac. 3. Nos ruches. Le rucher de Beyssac. 3. Nos ruches. De tous temps les hommes ont apprécié le miel des abeilles sauvages. Nos abeilles sont des apis mellifera, des abeilles noires. Elles possèdent une intelligence évoluée,

Plus en détail

TD apiculture et pathologie apicole

TD apiculture et pathologie apicole TD apiculture et pathologie apicole Nicolas Vidal-Naquet Docteur Vétérinaire, Alfort 87 DIE apiculture pathologie apicole TD apiculture et pathologie apicole Le but de ce TD est de présenter: La filière

Plus en détail

Apis mellifera mellifera, une abeille de chez nous

Apis mellifera mellifera, une abeille de chez nous Apis mellifera mellifera, une abeille de chez nous Diversité génétique de l abeille en France Les études réalisées au laboratoire LEGS (avec le soutien financier de l Europe et de la filière apicole française)

Plus en détail

Association «De Feuilles en Fleurs» Norroy / Plesnois

Association «De Feuilles en Fleurs» Norroy / Plesnois Association «De Feuilles en Fleurs» Norroy / Plesnois www.defeuillesenfleurs.com CONFERENCE du 7 AVRIL 2017 «L abeille et la biodiversité» Salle des Fêtes de Plesnois Conférence animée par Julien Frizon

Plus en détail

Photo 1 (ALP Liebefeld)

Photo 1 (ALP Liebefeld) Lutte mécanique contre le Varroa : Piégeage dans le couvain mâle BALLIS Alexis - Conseiller technique apicole - Chambre d Agriculture d Alsace 25/11/10 La lutte contre le Varroa n est pas qu une affaire

Plus en détail

Les plantes mellifères. Pollen ou nectar? Pollen ou nectar? 10/05/2015. Les organes de la fleur. Les sources de nectar et de pollen de nos garrigues

Les plantes mellifères. Pollen ou nectar? Pollen ou nectar? 10/05/2015. Les organes de la fleur. Les sources de nectar et de pollen de nos garrigues Les organes de la fleur Diplotaxis erucoïdes (fausse roquette) Les plantes mellifères Les sources de nectar et de pollen de nos garrigues Fleur de colza (crucifères) J-Luc Delon - MDE Restinclières - Ruchers

Plus en détail

Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011

Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011 Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011 Nom / prénom :. Cours suivi : Ecole :. Département :.. * à renseigner par le professeur

Plus en détail

Varroa, l exemple de la nature L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N

Varroa, l exemple de la nature L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N BELGIQUE-BELGIË 1348 LOUVAIN-LA-N P.P. 7 1245 L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve Varroa, l exemple de la nature Bien que

Plus en détail