Communication. Julien Pansier. Formatrice en communication commerciale et marketing. Expert en communication opérationnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communication. Julien Pansier. Formatrice en communication commerciale et marketing. Expert en communication opérationnelle"

Transcription

1 Communication Chantal Lancelin Formatrice en communication commerciale et marketing Julien Pansier Expert en communication opérationnelle

2 Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs. Largement répandu dans les établissements d enseignement, le photocopillage menace l avenir du livre, car il met en danger son équilibre économique. Il prive les auteurs d une juste rémunération. En dehors de l usage privé du copiste, toute reproduction totale ou partielle de cet ouvrage est interdite. ISBN Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans le présent ouvrage, faite sans autorisation de l éditeur ou du Centre français d exploitation du Droit de copie (20, rue des Grands-Augustins, Paris), est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d une part, les reproductions strictement réservées à l usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d autre part, les analyses et courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d information de l œuvre dans laquelle elles sont incorporées (Loi du 1er juillet art. 40 et 41 et Code pénal - art. 425). Éditions Foucher, Malakoff, 2012.

3 P réface Les métiers de la communication entretiennent une relation interactive avec une réalité sans cesse en mouvement. Le changement est partout, plus ou moins rapide, mais permanent : technologies, tendances, conditions de vie, composantes sociales, modes opératoires, etc. Pour ceux qui veulent s y consacrer, cela nécessite qualité d adaptation et volonté de réflexion, et, plus que jamais, des méthodes, des techniques, des compétences. Le professionnel d aujourd hui n a pas à être un surhomme, mais il doit être un homme sûr dont la rigueur et l efficacité se marient à la curiosité d esprit et à l esprit de synthèse. Former les professionnels de demain, c est leur donner les outils nécessaires à une approche à la fois intelligente, pragmatique, modulable des différents aspects de leur métier. Apprendre à bâtir une stratégie, à construire un projet, apprendre à collecter, à synthétiser, à traiter, à diffuser des informations, apprendre à sélectionner, à vendre, à acheter des prestations, à traiter les problèmes concrets sans jamais perdre de vue ni les détails, ni les stratégies d ensemble, tel est le but. Le travail des ouvrages et de ceux qui les conçoivent consiste donc à tenter de donner aux lecteurs/utilisateurs à la fois les outils du jour et les méthodes de demain. Du moins les reflexes intellectuels et professionnels qui leur permettront de conserver à travers les changements de société et les évolutions techniques la maîtrise de leur travail. Formateurs et praticiens, passionnés de communication et de pédagogie, C. Lancelin et J. Pansier étaient programmés pour relever ce défi. Xavier Baux Président de la CSOFA mat ériels et appareils à usage domest ique 3

4 S OMMAIRE Préface Les métiers de la communication... 7 Partie 1 Le projet 2 Les annonceurs Prendre en charge le dossier de l annonceur Utiliser les médias La promotion des ventes et le marketing direct La communication sur le lieu de vente et les relations presse L événementiel et les foires et salons Le mécénat et le sponsoring Les réseaux sociaux Proposer des solutions Réaliser et suivre un projet Effectuer des ajustements dans un projet Préparer et acheminer des éléments techniques Évaluation technique d un prestataire Les différents modèles de communication Les éléments porteurs du message Élaborer des maquettes Le logo La charte graphique L affiche L annonce presse La fiche produit La campagne teasing Mettre en œuvre et suivre une production Réaliser des opérations de communication mat ériels et appareils à usage domest ique Partie 2 Conseil et relation annonceur 26 Réaliser des outils d aide à la vente Réaliser des supports de communication Gérer le portefeuille annonceurs et assurer son suivi commercial

5 29 Construire un plan de prospection Préparer un entretien de vente L offre commerciale : la notion de produit L offre commerciale : la notion de prix Conduire un entretien de vente Effectuer le suivi commercial d un dossier annonceur Gérer la relation annonceurs Sélectionner des prestataires Conduire un entretien d achat Gérer des relations commerciales avec les prestataires Partie 3 La veille opérationnelle mat ériels et appareils à usage domest ique SOMMAIRE 39 Organiser des flux d informations : la collecte Le stockage et la diffusion des flux d information Les domaines de veille Les sources d informations Créer des liens permanents à des sources d informations Mener une étude documentaire Réaliser une étude qualitative Réaliser une étude quantitative Utiliser une étude Diffuser les résultats d une étude Mettre à jour une base d informations Améliorer la qualité et la sécurisation d un système d information Partie 4 Les techniques de production 51 La chaîne graphique Les différents types de papiers Les procédés d impression Le façonnage Les règles typographiques Partie 5 Les épreuves professionnelles 56 Le projet de communication L entretien de communication

6 SOMMAIRE Partie 6 Cas Pratiques Cas pratique 1 : Bilboa Cas pratique 2 : Chronéo Cas pratique 3 : L Avignonnaise Cas pratique 4 : Radio Citadelle Cas pratique 5 : Com Action Cas pratique 6 : J2C Cas pratique 7 : Ostrale Cas pratique 8 : Athlétic Club Salonais Cas pratique 9 : Élise Lancard Cas pratique 10 : XXL Cas pratique 11 : La Gazette de Nîmes Cas pratique 12 : SARL Altitude Cas pratique 13 : Conseil général Cas pratique 14 : Studio Partie 7 Corrigés Cas pratiques Cas pratique 1 : Bilboa Cas pratique 2 : Chronéo Cas pratique 3 : L Avignonnaise Cas pratique 4 : Radio Citadelle Cas pratique 5 : Com Action Cas pratique 6 : J2C Cas pratique 7 : Ostrale Cas pratique 8 : Athlétic Club Salonais Cas pratique 9 : Élise Lancard Cas pratique 10 : XXL Cas pratique 11 : La Gazette de Nîmes Cas pratique 12 : SARL Altitude Cas pratique 13 : Conseil général Cas pratique 14 : Studio Lexique Tableau de correspondance pour les BTS Communication

7 15 PRODUCTION DE SUPPORTS ET D OPÉRATIONS DE COMMUNICATION Les différents modèles de communication Il est très courant, au cours de la réalisation d un projet, de participer à l élaboration d un message. Le message est une composante essentielle des différentes théories de communication. 1 2 Avant de commencer Rappelons, à ce stade du projet, que c est à l équipe graphique de réaliser les supports. Le chargé de projet prépare la conception, lance les idées directrices (stratégie créative), organise le bon déroulement d un événement en vue de fournir tous les éléments aux équipes créatives intégrées à l agence, ou aux prestataires concernés : graphistes, illustrateurs, photographes, webmasters, designers Les différents modèles de communication Depuis le xx e siècle, des théories de communication ont été élaborées afin de représenter schématiquement les échanges d informations. Ces modèles de communication ont longtemps été utilisés dans le montage de campagnes publicitaires par les premiers géants de la publicité. Même si certains ne sont aujourd hui plus d actualité, ils doivent tout de même être maitrisés. A Le modèle de Harold D. Lasswell ( ) Lasswell s intéresse à la communication de masse. Selon ce théoricien, on peut décrire convenablement une action de communication en répondant aux questions de la fi gure suivante : Qui? Dit quoi? Par quel canal? À qui? Avec quels effets? 64 Figure 15.1 Le modèle de Harold D. Lasswell 1. Qui? C est ici l émetteur du message. Dans le cadre d un projet de communication, il s agit vraisemblablement de l annonceur. 2. Dit quoi? Le modèle de Lasswell prend en compte le contenu du message, à savoir l information à transmettre à la cible. 3. Comment ou Par quel canal? Lasswell s interroge à ce niveau sur le support ou le média employé pour faire passer le message. 4. À qui? Il s agit ici du récepteur du message, plus communément appelé, en stratégie de communication, «la cible».

8 5. Avec quels effets? Le théoricien pousse la réflexion sur les conséquences du message sur le récepteur, c està-dire l aspect conatif sur la cible : acte d achat, adhésion Le modèle de Harold D. Lasswell est utilisé dans des constructions de messages de communication tels que des lettres commerciales et courriers de prospection. Cette théorie matérialise l information (message) comme un processus amené à influencer et persuader le récepteur. Il peut être utilisé dans les mêmes conditions que la méthode AIDA (Voir 27. Réaliser des supports de communication). Ce schéma ne prend pas en compte le phénomène de rétroaction. Les retours éventuels d opinion ne sont pas considérés. le projet B Le modèle de Shanon et Weaver (1949) Ce modèle porte le nom d un ingénieur (Shannon) et d un philosophe (Weaver). Ces deux personnages ont matérialisé le premier schéma de communication. Le modèle de Shannon et Weaver a été développé pour répondre aux problématiques rencontrées dans les transmissions télégraphiques. L émetteur doit transmettre un message au récepteur via un signal. La difficulté réside dans la restitution fidèle du message, sachant que des facteurs sont susceptibles de parasiter la transmission. Cette approche «physique» du système d information met en évidence les facteurs perturbants de la transmission. Toutefois, ce schéma simpliste trouve ses limites : il ne peut s appliquer à toutes les situations de communication. En effet, l existence de plusieurs récepteurs n est pas envisagée. Il délaisse les éléments psychologiques et sociologiques pouvant influencer la compréhension du message. Autre inconvénient, l émetteur de l information ne peut mesurer les réactions du récepteur (appelées la rétroaction ou le feedback). En ne pouvant prendre en compte cette boucle, il est impossible de mesurer l efficacité du message. Émetteur MESSAGE Canal Récepteur Codage Décodage Figure 15.2 Le modèle de Shanon et Weaver C Le modèle de Wiener (1948) Ce modèle intègre la notion de feedback. Il permet de se projeter dans un système d information bidirectionnelle : de l émetteur au récepteur ; du récepteur à l émetteur. Ce modèle se différencie des deux précédents, qui intègrent seulement une vision unidirectionnelle. On conceptualise ainsi l échange d informations dans une approche circulaire. Wiener ouvre la voie à des schémas de communication plus complexes. Dans le schéma de Wiener, on distingue 2 types de feedback : le feedback positif : accentue un phénomène avec un effet boule de neige ; le feedback négatif : maintient une relation dans un état d équilibre entre les acteurs dans un phénomène de régulation. 65

9 26 VENTE DE SOLUTIONS DE COMMUNICATION Réaliser des outils d aide à la vente Les agences de communication jouent un rôle de plus en plus commercial auprès des annonceurs. Pour répondre aux besoins de ces annonceurs, elles construisent des outils commerciaux composés d outils d aide à la vente, qui permettent au commercial d argumenter face à son client et de mettre celui-ci en confiance. Les outils d aide à la vente permettent de valoriser l offre des agences de communication aux yeux de leurs clients. Une belle plaquette, une présentation vidéo ou encore un guide d entretien téléphonique sont autant de moyens qui seront utiles aux agences. On distingue plusieurs outils d aide à la vente. 1 Le plan de découverte C est la liste de l ensemble des questions à poser lors de la rencontre avec le prospect ou le client. Le prospect est un futur client. Il a le statut de prospect tant qu il n a pas signé de bon de commande. Dès lors qu il a effectué un achat, il devient client. Le plan de découverte est essentiel dans la démarche de gestion de la relation client (GRC) mise en place aujourd hui dans toutes les entreprises. Ce support doit être structuré et préparé avant le rendez-vous pour ne pas omettre les questions primordiales. Il a une structure en forme d entonnoir : les questions abordées en premier lieu sont plutôt d ordre général («Avez-vous déjà communiqué?»), puis sont de plus en plus précises («Quel est le budget que vous souhaitez consacrer à cette campagne?»). Avec l expérience, le vendeur connaît l ensemble des points à aborder avec l annonceur, et les questions apparaissent naturellement dans le cadre de la discussion. Les réponses données par le prospect ou client permettent ainsi de compléter la fi che prospect/client, aujourd hui gérée grâce à des logiciels ou prologiciels comme Microsoft Dynamics CRM, Salesforce ou Sage CRM. Témoignage Thomas, jeune commercial d'une agence de communication «au cours de mon cursus scolaire, j ai appris à construire un plan de découverte mais je trouvais cela très théorique et, à dire vrai, je n y attachais pas beaucoup d importance. Quand je suis entré dans cette agence de communication et que j ai rencontré mes premiers clients seul, je me suis rapidement rendu compte qu il me fallait établir un plan de découverte car mes entretiens n étaient absolument pas structurés. Je pense que j ai même loupé des ventes! Je me suis donc créé une liste de questions incontournables et, désormais, je connais l ensemble des éléments que je dois maîtriser pour répondre efficacement aux attentes de mon client.» 102

10 Exemple de plan de découverte ANNONCEUR ACTIONS Nom de l enseigne : Temps forts de l année : Rattachement groupe : Modes de vente : Décisionnaires : Message prioritaire (notoriété/trafic) : CA de l'année N : Type de site Web (image/produit/marchand) : Évolution : Nombre de visiteurs uniques/mois : Nombre de salariés : Type de référencement : Autres activités : Efficacité vente : Médias et publicité : Supports : Budget par support : Préférence par hiérarchie : Hors média : Conseil et rel at ion annonceur 2 L argumentaire de vente C est un support commercial incontournable puisqu il rassemble les caractéristiques essentielles d un produit, les avantages que celles-ci procurent au client et les arguments que le vendeur peut avancer face à l annonceur. Si le commercial ne maîtrise pas ce document, il sera obligatoirement, à un moment donné, mis en difficulté par le client qui lui avancera une objection à laquelle il ne pourra apporter aucune réponse. L argumentaire renvoie à une notion du marketing bien connue des commerciaux : les mobiles d achat selon SONCAS. Sécurité Orgueil Nouveauté Confort Argent Sympathie Figure Les mobiles d achat selon SONCAS Un argumentaire de vente se construit en plusieurs étapes. 1. Repérer toutes les caractéristiques propres au produit ou service, qu elles soient d ordre technique (impression offset), commercial (prix en dessous du marché) ou psychologique (présence sur un salon de renommée internationale). 2. Retranscrire ces caractéristiques en avantages (la présence de logos sur le dos d un teeshirt pour un événement permet une meilleure visibilité). 3. Classer les avantages à l aide de la méthode SONCAS. Grâce à cette méthode, le vendeur peut classer ses arguments en fonction des mobiles d achat des prospects ou clients. Il hiérarchise ainsi l argumentaire et le rend plus facile à exploiter. 4. Trouver une preuve à chaque avantage pour convaincre l annonceur. 5. Construire chaque argument en le personnalisant afin que le client soit touché. 103

11 Cas pratiques 6 219

Guide pédagogique pour le BTS Communication

Guide pédagogique pour le BTS Communication L Guide pédagogique pour le BTS Communication a transversalité du diplôme (plusieurs apprentissages utilisés indifféremment dans plusieurs épreuves différentes) est sans doute pour vous inhabituelle. En

Plus en détail

Rédacteur territorial Rédacteur principal

Rédacteur territorial Rédacteur principal Concours Rédacteur territorial Rédacteur principal Annales corrigées Concours externe, interne, 3 e voie et examens professionnels Bruno Rapatout Formateur au centre national de la fonction publique territoriale

Plus en détail

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 9 Introduction à la comptabilité. 3 e ÉDITION. Michel Parruitte.

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 9 Introduction à la comptabilité. 3 e ÉDITION. Michel Parruitte. LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DCG 9 Introduction à la comptabilité 3 e ÉDITION Michel Parruitte Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie sans

Plus en détail

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE 6 MODULES DE FORMATION MARKETING COMMUNICATION EXPERTS COMPTABLES 1 DÉFINISSEZ L IDENTITÉ & LE POSITIONNEMENT DE VOTRE CABINET 4 INITIEZ UNE COMMUNICATION ON-LINE PERFORMANTE (SITE WEB, E- NEWSLETTER )

Plus en détail

d Internet à la couette

d Internet à la couette maxx d Internet à la couette Une méthode infaillible pour rencontrer et séduire les femmes sur Internet D Internet à la couette par Maxx Magnard-Vuibert - mars 2009-5, allée de la 2 e DB - 75015 Paris

Plus en détail

Communication. Julien Pansier Spécialiste en stratégie de communication et communication opérationnelle

Communication. Julien Pansier Spécialiste en stratégie de communication et communication opérationnelle Communication Chantal Lancelin Formatrice en communication commerciale et marketing Julien Pansier Spécialiste en stratégie de communication et communication opérationnelle Le photocopillage, c est l usage

Plus en détail

La vente ophtalmique

La vente ophtalmique Marketing : la vente ophtalmique 1 La vente ophtalmique La vente représente la finalité pour commerçant. Pour la réussir il faut la préparer. I. LES CONAISSANCE PRÉALABLES A. Connaitre les produits La

Plus en détail

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION

LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION LES STAGES ET LES MISSIONS DES ETUDIANTS EN BTS COMMUNICATION Les étudiants sont engagés dans les missions, soit : - avec des responsabilités directes et complètes d exécution - avec un rôle d observateur

Plus en détail

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet management sup gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet Le pictogramme qui figure ci-contre mérite une explication. Son objet est d alerter le lecteur sur la menace que

Plus en détail

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2)

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) BTS COMMUNICATION Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) Fonction Le titulaire du BTS Communication conçoit et met en œuvre des opérations de communication, qui peuvent revêtir une forme publicitaire, événementielle,

Plus en détail

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations La Communication Définition & acteurs Communication institutionnelle Communication des associations Définition La communication est une action verbale ou non verbale par laquelle deux ou plusieurs personnes

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication Bande de Com! Tableau de Bord Julien Pansier PROJET Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur - Comprendre

Plus en détail

quick business Version 4

quick business Version 4 plein pot INFORMATIQUE quick business Version 4 Quick Business et YellowBox CRM sont des marques déposées de la société Yellowstone Software w FOUCHER Le photocopillage, c'est l usage abusif et collectif

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Les épreuves professionnelles du BTS Communication

Les épreuves professionnelles du BTS Communication Les épreuves professionnelles du BTS Communication EPREUVE E4 COEFFICIENT 4 Contrôle continu (CCF) + Oral EPREUVE E6 COEFFICIENT 4 Contrôle continu (CCF) + Oral EPREUVE E5 COEFFICIENT 4 Ecrit EPREUVES

Plus en détail

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2)

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) BTS COMMUNICATION Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) Fonction Le titulaire du BTS Communication conçoit et met en œuvre des opérations de communication, qui peuvent revêtir une forme publicitaire, événementielle,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION BGE Provence Alpes Méditerranée ACCES CONSEIL Siège social 7 rue Gaston FLOTTE 13012 MARSEILLE Tél. : 04 91 90 88 66 Siret : 33447279200103 www.acces-conseil.com REPARTITION DU STAGE

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP - CODE NSF : 320 REFERENTIEL D ACTIVITES

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS Des formations et séminaires en éco-marketing et en éco- innovation - 1 Pourquoi choisir une formation econcepts? Les formations s adressent aux managers de l entreprise

Plus en détail

STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS. Organisé par

STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS. Organisé par NOM DE VOTRE INSTITUTION (Logo de l institution) STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS Organisé par L Association Francophone des

Plus en détail

LE PASSEPORT PAPIER p 1-2. Tout ce qu il faut savoir pour remplir son passeport p3-5

LE PASSEPORT PAPIER p 1-2. Tout ce qu il faut savoir pour remplir son passeport p3-5 ÉCOLE ESARC 2010-2011 BTS COMMUNICATION LE PASSEPORT PAPIER p 1-2 Tout ce qu il faut savoir pour remplir son passeport p3-5 PASSEPORT PAPIER ÉTUDIANT :... COM... 1 / DESCRIPTION DE LA SITUATION 1.1Classe

Plus en détail

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur Situation : Sit 2.1.1 Réalisation d'outils commerciaux Compétence : C21.1 - Préparer les outils de vente Description : J'ai appris à identifier les besoins de la prospection en matière d'outils de vente

Plus en détail

IFSI. Le concours d entrée. Michèle Eckenschwiller Maître de conférences en sciences de l éducation

IFSI. Le concours d entrée. Michèle Eckenschwiller Maître de conférences en sciences de l éducation IFSI Le concours d entrée Michèle Eckenschwiller Maître de conférences en sciences de l éducation Fabienne Sonzogni Professeure certifiée en sciences médico-sociales Laurent Turquat Professeur de culture

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Accélérateur de croissance DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Contact presse : Johann Fourmond Tél. : 02 99 65 05 47 - Port. : 06 07 89 09 44 j.fourmond@releasepresse.com Sommaire Communiqué de presse p 3-4

Plus en détail

NEW. 4 200m2 dédiés aux prestataires de services en parallèle des salons LYON FEVRIER

NEW. 4 200m2 dédiés aux prestataires de services en parallèle des salons LYON FEVRIER NEW 4 200m2 dédiés aux prestataires de services en parallèle des salons LYON 3 4 5 FEVRIER 2015 LYON 3 4 5 FEVRIER 2015 Prestataires Image & Communication LE CONCEPT Le nouvel événement plurimédia qui

Plus en détail

Vous avez... Le sens des responsabilités Le sens de l organisation Des qualités relationnelles De l intérêt pour les nouvelles technologies

Vous avez... Le sens des responsabilités Le sens de l organisation Des qualités relationnelles De l intérêt pour les nouvelles technologies Communication et Industries Graphiques Vous avez... Le sens des responsabilités Le sens de l organisation Des qualités relationnelles De l intérêt pour les nouvelles technologies Vous aimez... Photoshop

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING, 2013 ISBN : 978-2-212-55553-0 Sommaire Introduction

Plus en détail

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social.

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social. Développement personnel Ressources humaines Management Bureautique Formations 2009 Vente Santé social Hygiène Linguistique professionnelle Langues vivantes étrangères Tél. : 03 85 42 44 98 www.ifpa-formation.com

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

BTS CI. Commerce international 1 GUIDE PÉDAGOGIQUE. 1 re ANNÉE. Collection fouchercommerce.com

BTS CI. Commerce international 1 GUIDE PÉDAGOGIQUE. 1 re ANNÉE. Collection fouchercommerce.com 4441_ Page 1 Lundi, 24. septembre 2007 10:49 10 Collection fouchercommerce.com BTS CI 1 re ANNÉE Commerce international 1 GUIDE PÉDAGOGIQUE Fiona Bibby, Miguel Chozas, Dany Deschamps, Jaouad Filali, Christine

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

L Efficacité est au coeur de nos actions!

L Efficacité est au coeur de nos actions! Agence Qui sommes-nous? Le monde, la société, les entreprises, l individu sont en mouvement! Nos expertises et nos prestations doivent l être également. L expérience, l observation et l anticipation sont

Plus en détail

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges Classe de situation (3) Clas.1.1. Conduite d'un projet de F1 Mise en œuvre et suivi de projets de (3 classes de situations / 10 situations / 12 compétences) Situations (4+2+4) Compétences (6+2+4) Compétences

Plus en détail

maquettiste info graphiste multimedia

maquettiste info graphiste multimedia maquettiste info graphiste multimedia Filière numérique du campus fonderie de l image www. Titre certifié de niveau IV inscrit au RNCP Formation gratuite et rémunérée en apprentissage sur 2 ans évaluation

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

HPCBIG DATASIMULATION

HPCBIG DATASIMULATION INNOVATION BY SIMULATION SIMULER POUR INNOVER le rendez-vous international The international meeting HPCBIG DATASIMULATION 23 & 24 juin/june 2015 ECOLE POLYTECHNIQUE PALAISEAU - FRANCE www.teratec.eu DOSSIER

Plus en détail

Sommaire. 1-Introduction.3

Sommaire. 1-Introduction.3 1 Sommaire 1-Introduction.3 2-Les 1ères Journées des Etudes Marketing et sondages d opinion.... 3 2.1- Présentation............3 2.2-Objectifs............3 3-Programme préliminaire......... 3 4-Public

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

Eleclive.com, l initiative.

Eleclive.com, l initiative. DOSSIER MARKETING E LECLIVE 2004,UNE INITIATIVE POUR MAXIMISER VOTRE V I S IBILITE A VANT, PENDANT ET A PRES E LEC 2 004 Eleclive.com, l initiative. Eleclive.com est une initiative Internet d ElecPromotion

Plus en détail

LES CONNAISSANCES ASSOCIEES

LES CONNAISSANCES ASSOCIEES LES CONNAISSANCES ASSOCIEES F 1 : / / Clas 1.1 Conduite d'un de Compétence générale : C11 Préparer le de 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur -

Plus en détail

Whaller.com. Créez votre réseau associatif!

Whaller.com. Créez votre réseau associatif! Whaller.com Créez votre réseau! 14.01.2015 Réseau social 2 Sommaire 1. Principes généraux 2. Whaller au service des associations 3. Concrètement 4. Pour aller plus loin Réseau social 1. Principes généraux

Plus en détail

Accompagner le changement

Accompagner le changement A faire suivre à : retour à : Accompagner Problématique Le changement, c est tous les jours! Il fait aujourd hui partie intégrante de l univers des entreprises et des salariés. Présenté le plus souvent

Plus en détail

MAQUETTISTE INFO GRAPHISTE MULTIMEDIA

MAQUETTISTE INFO GRAPHISTE MULTIMEDIA MAQUETTISTE INFO GRAPHISTE MULTIMEDIA DU CAMPUS FONDERIE DE L IMAGE www. Titre certifié de niveau IV inscrit au RNCP Formation gratuite et rémunérée en apprentissage sur 2 ans 1 semaine au CFA / 1 semaine

Plus en détail

Les outils de communication essentiels pour démarrer. Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII

Les outils de communication essentiels pour démarrer. Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII Les outils de communication essentiels pour démarrer Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII «On ne peut pas ne pas communiquer» Mais Paul WATZLAWICK (Ecole

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia Formations professionnelles De la création à la production transmedia Le savoir-faire du Transmedia Lab Le Transmedia Lab Nous avons la conviction que d ici 5 ans, 50% des productions audiovisuelles auront

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance Esarc - MASTER EUROPEEN EN COMMUNICATION STRATEGIES PUBLICITAIRES ET COMMUNICATION NUMERIQUE BAC+5 - MCOM Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles).

Plus en détail

BOOK. orlando Michael. extrait portfolio 2016

BOOK. orlando Michael. extrait portfolio 2016 orlando Michael BOOK extrait portfolio 2016 Le studio de création Mika Design est spécialisé dans la communication visuelle sur tout type de supports (Print, Web & Multimédias) Je vous propose mes services

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en architecture de l information cartographie. principes. objectifs.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en architecture de l information cartographie. principes. objectifs. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Communication. Les différentes sous-familles et leurs missions. Communication interne, externe, relations publiques (13A)

Communication. Les différentes sous-familles et leurs missions. Communication interne, externe, relations publiques (13A) 13 Communication Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de renforcer la notoriété de l entreprise, de mettre en valeur ses produits, d améliorer la qualité de ses échanges d informations

Plus en détail

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 7 Management. 2 e ÉDITION. Jean-François Soutenain Christophe Torset.

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 7 Management. 2 e ÉDITION. Jean-François Soutenain Christophe Torset. LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DCG 7 Management 2 e ÉDITION Jean-François Soutenain Christophe Torset Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

Présentation de BLACKBOX Studio

Présentation de BLACKBOX Studio Table des matières 2 Présentation de BLACKBOX studio... 3 La présentation vidéo... 4 Présenter votre entreprise, c est la rendre unique et irremplaçable... 4 Mettre en avant vos produits, pour conquérir

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE Communauté de communes de la haute vallée du Thoré Rue de la mairie 81240 Saint-Amans-Valtoret 05 63 97 98 08 CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Introduction Le référentiel de certification du BTS Communication est élaboré à partir des choix suivants : une imbrication étroite entre le référentiel des activités professionnelles

Plus en détail

objectif CURSUS PRÉPA ARTS APPLIQUÉS ANNÉE DE MISE A NIVEAU CONDITIONS D'ADMISSION VALIDATION apres la MANAA Organisation des enseignements

objectif CURSUS PRÉPA ARTS APPLIQUÉS ANNÉE DE MISE A NIVEAU CONDITIONS D'ADMISSION VALIDATION apres la MANAA Organisation des enseignements 1ère année 2ème année 3ème année BTS DESIGN GRAPHIQUE BACHELOR Design graphique Arts appliqués MANAA PRÉPA ARTS APPLIQUÉS ANNÉE DE MISE A NIVEAU AnnÉe préparatoire de mise a niveau en arts appliquées objectif

Plus en détail

Whaller.com. Réseau social d entreprise

Whaller.com. Réseau social d entreprise Whaller.com Réseau social 13.01.2015 Réseau social 2 Sommaire 1. Principes généraux 2. Whaller au sein de l entreprise 3. Concrètement 4. Pour aller plus loin Réseau social 1. Principes généraux Réseau

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

La conduite du changement Présentation du service

La conduite du changement Présentation du service La conduite du changement Présentation du service Expert en innovation Stratégie & Expertise numérique AGENDA 01 02 03 04 05 Notre vision de la conduite du changement Des compétences et un savoir-faire

Plus en détail

Création b-flower Paris Nantes- Sophia Antipolis 01 49 69 47 00

Création b-flower Paris Nantes- Sophia Antipolis 01 49 69 47 00 A partir du moment où vous avez fait le choix de commercialiser vos produits et services via un réseau de distribution la performance de votre entreprise dépend de celle de vos revendeurs. Dans un contexte

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. Référence : Offre_de_serviceV1.0 Date : 23/05/2014 Auteur : IPN Statut : Document diffusé

OFFRE DE SERVICES. Référence : Offre_de_serviceV1.0 Date : 23/05/2014 Auteur : IPN Statut : Document diffusé OFFRE DE SERVICES Référence : Offre_de_serviceV1.0 Date : 23/05/2014 Auteur : IPN Statut : Document diffusé 1. Présentation de IPN La société IPN au service de ses clients IPN (Imagerie Pub Neon) est un

Plus en détail

Le Code Génétique de la Marque

Le Code Génétique de la Marque Le Code Génétique de la Marque Le clé pour identifier et renforcer durablement le modèle de reussite de la marque Société de conseil international en gestion stratégique et opérationnelle des marques 39,

Plus en détail

Aide Plan de communication local, Comment le créer?

Aide Plan de communication local, Comment le créer? Aide Plan de communication local, Comment le créer? L objectif de ce document est de vous aider lors de la création et la mise en place de votre plan de communication local. Sommaire Sommaire... 1 1 Quels

Plus en détail

FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD

FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD FICHES MÉTIERS BY SHEFFERD COMMUNICATION - Directeur de la Communication - Responsable Social Média - Chargé de communication Web CREATION - Directeur Artistique - Directeur de la Création - Creative Technologist

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

Organiser un événement sportif

Organiser un événement sportif Michel DESBORDES Julien FALGOUX Organiser un événement sportif Préface de Michel Platini Président de l UEFA Troisième édition, 2007 ISBN : 978-2-212-53868-7 Sommaire Remerciements... 5 Table des figures,

Plus en détail

LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES Le contexte du marché algérien Les motifs d une bonne gestion de la relation client Les principes structurels de l Entreprise Les objectifs

Plus en détail

Cahier des charges Création d un logo et de la charte graphique du Club INNÉ

Cahier des charges Création d un logo et de la charte graphique du Club INNÉ Cahier des charges Création d un logo et de la charte graphique du Club INNÉ GRANDDE : Mylène ROI-SANS-SAC, Chargée de Communication mylene.roisanssac@grandde.fr 06.95.17.37.60 1 1) Présentation du projet

Plus en détail

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5

Sommaire 2. Généralités 3. ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4. Approche processus et cartographie 5 Sommaire 2 Généralités 3 ISO 27001 et SMG ou le pilotage de NC2 4 Approche processus et cartographie 5 D une organisation fonctionnelle vers des processus 6 Pilotage des processus et Amélioration continue

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL En alternant

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

GROUPE IDRAC MANAGEMENT DE LA COMMUNIATION STRATEGIQUE ET DIGITALE Bac+4

GROUPE IDRAC MANAGEMENT DE LA COMMUNIATION STRATEGIQUE ET DIGITALE Bac+4 GROUPE IDRAC MANAGEMENT DE LA COMMUNIATION STRATEGIQUE ET DIGITALE Bac+4 Juin 2015 Conception-rédaction et stratégie créative CODE Semestre Nombre heures Nombre crédits Langue d enseignement COMB705 7

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 24 MAI 2013 DELIBERATION N CR-13/20.283 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DES RESSOURCES HUMAINES Stratégie régionale de développement d'une gestion prévisionnelle des emplois

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Paris, mars 2013 page 1 ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Analyse de Guillaume Weill, Directeur Général MetrixLab France 5 CLÉS DE SUCCÈS POUR L E-TOURISME EN 2013 Les enseignements présentés dans ce document

Plus en détail

Carton Francine Carton francine.carton@orange.fr 2e édition

Carton Francine Carton francine.carton@orange.fr 2e édition 2 e édition TROUVER SES CLIENTS Éditions d Organisation Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris cedex 05 www.editions-organisation.com www.editions-eyrolles.com Dans la même collection S installer

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Valorisez votre offre et savoir-faire!

Valorisez votre offre et savoir-faire! Valorisez votre offre et savoir-faire! 20 novembre 2013 Ingrédients: 1. Présentez qui vous êtes Je m appelle Je suis (votre métier) Spécialisée dans 2. Présentez ce que vous faites Décrivez en une phrase

Plus en détail

I/ENSEIGNEMENT GENERAL : 200 H

I/ENSEIGNEMENT GENERAL : 200 H Cycle Mastère 1 Européen de la FEDE en Communication Spécialité Stratégies Publicitaires et Communication numérique Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 2 ; www.fede.org NIVEAU

Plus en détail

Méthodologie du mémoire

Méthodologie du mémoire Méthodologiedumémoire UFRCultureetcommunication LicenceInformationetcommunication Lesenjeuxdumémoire Un enjeu pédagogique: la préprofessionnalisation suppose de la part de l étudiant des facultésd adaptationenmilieuprofessionnel,etuncertainreculquidoitluipermettre,audelà

Plus en détail

Novembre 2011. DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net

Novembre 2011. DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net Novembre 2011 DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net Sommaire Contexte.3 Une nouvelle stratégie, un nouveau site web..4 Les objectifs...5 Un architecture entièrement revue.

Plus en détail

Délégation Régionale Rhône-Alpes Auvergne Formation Continue

Délégation Régionale Rhône-Alpes Auvergne Formation Continue Modalités de recueils des besoins en formation à l attention des Correspondants Formation et des agents des laboratoires Inserm de la région Rhône Alpes Auvergne POURQUOI UN RECUEIL DES BESOINS? - Les

Plus en détail

Un site web performant

Un site web performant Un site web performant Vivian VIDAL Fondateur Dirigeant du cabinet 4V Co fondateur du groupement id rezo Expert en stratégie marketing Expert en marketing touristique vidal@4v.fr http://www.facebook.com/4v.marketing.tourisme

Plus en détail

Communication et développement des institutions

Communication et développement des institutions Métiers de la communication Métiers du développement des institutions Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 255 métiers de la communication DIRECTEUR DE COMMUNICATION Code : COM01 Directeur

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens Systèmes éoliens du candidat Établissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve E51 : Maintenance corrective d un bien Durée : 6 heures Coefficient 2 E51c Support

Plus en détail

Enquête communication interne - restitution

Enquête communication interne - restitution Enquête communication interne - restitution Septembre 2014 Julie Gaillot et Ellen Walker Chargées de communication interne Groupe 1 1 Méthodologie et périmètre de l étude 2 Trois phases Phase qualitative

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA.

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. 1 LEGTA Georges Desclaude BP 10549 17119 SAINTES MODULE M 22 CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. Dossier de suivi de la démarche de recherche documentaire (Outil d aide méthodologique) Autre membre du

Plus en détail

AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION

AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION AGENCE CONSEIL EN COMMUNICATION Agence LDP Zone Alphasis - Espace performance 3 Bât. M 6 35760 St Grégoire Tel 09 84 45 94 41 / Fax 09 89 45 94 41 www.lunettesdepub.com contact@lunettesdepub.com AGENCE

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE CHARTE DES BONNES PRATIQUES INTERNET CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE PRÉAMBULE La Charte des bonnes pratiques

Plus en détail