L Expatriation pour une vie professionnelle différente

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Expatriation pour une vie professionnelle différente"

Transcription

1 L Expatriation pour une vie professionnelle différente

2 Et si vous regardiez. pour devenir expatrié de la santé, quelques idées Une population qui atteint pour la région près de 600 millions d habitants, une classe moyenne indonésienne devant passer de 45 à 130 millions, dont 30 millions d aisés en recherchent du très haut de gamme; Une croissance moyenne de 5% sur 10 ans, Une population de 600 M avec une classe moyenne en pleine expansion, une envie d occidentalisation et de consommation Une bonne image de l Europe et de la France en particulier Une croissance moyenne de 5% = 2% pour Singapour à 8% pour le Laos, une moyenne de 5% pour le Vietnam. Une richesse allant de l un des pays les plus riche du monde SINGAPOUR, à la BIRMANIE où tout est à faire, en passant par la MALAISIE, la belle ignorée. Des populations bien formées et réactives facilitant l installation de sociétés développant des technologies médicales, implants, composants, comme en Malaisie et Singapour; Des pays qui s ouvrent comme le CAMBODGE, la BIRMANIE dont les sanctions internationales doivent être abolies mais aussi le premier accord de libre échange entre SINGAPOUR et l UNION EUROPEENNE; une volonté politique de stabilité retrouvée; une compétitivité élevée grâce au faible coût du travail et un secteur touristique très dynamique. des besoins médicaux locaux considérables très hétérogènes selon les pays.

3 pour devenir expatrié de la santé quelques idées Vers la Chine :La partie du monde de tous les superlatifs Après une longue période d investigations initiales de «principe» réalisées par ANSEL auprès des autorités chinoises dans différentes régions: toutes les demandes visant l expatriation de professionnels de santé, dentistes, matériel, dans les centres publiques et privés sont accueillies favorablement. Les chirurgiens-dentistes pourraient démarrer rapidement. La chirurgie esthétique aussi et aurait sans doute un gros succès. Une zone en forte croissance : 5,9% en moyenne en 2010 à une prévision de 4% en 2013; Une population de 600 M avec une classe moyenne en pleine expansion, consommatrice de produits occidentaux; Des relations franco-sud-américaines qui se sont intensifiées autour du Brésil Le Brésil c est ici et tout de suite en terme de consommation, innovation ou investissement. Porteur de la croissance de la région le BRESIL représente à lui seul plus de 50% du PIB de la région L Argentine, une situation complexe allant de la grave crise financière de 2001 débouchant sur le plus important défaut de paiement de l'histoire (75 milliards d'euros), remboursé en 2012, à une croissance estimée à 6% à la faveur d'exportations de céréales. Un pays où rien n est tranquille! La Colombie et le Chili, des pays émergents en pleine croissance ANSEL organise un séminaire en octobre 2013 de découverte du BRESEIL avec possibilité d extensions dans les pays de la zone

4 Regardez à travailler dans un autre pays, c est soigner des membres du pays accueillant, mais aussi accéder au tourisme médical Traverser les frontières pour un bistouri Depuis le début des années 2000, de plus en plus de patients sautent dans un avion pour rejoindre leur hôpital, à l autre bout de la planète. Chaque année, quelques 3 millions de «touristes médicaux» défient ainsi les fuseaux horaires, qui pour une prothèse de hanche en Thaïlande, qui pour un sourire de star en Hongrie ou un cœur tout neuf en Inde Près de 3 millions de patients se font traiter à l'étranger chaque année; le chiffre d'affaires attendu en 2012 devrait atteindre 100 milliards de dollars (contre 79 milliards en 2010), et 130 milliards d'ici 2015, selon le cabinet de conseil KPMG. Un business florissant et dont la France est jusque-là exclue, en dehors d un accord très timide de L Assistance publique (AP-HP) avec une société implantée dans une dizaine de pays du Moyen-Orient Traditionnellement, les flux sont assez balisés. Le Mexique pour les patients américains, la Thaïlande, l'inde ou la Malaisie pour les Asiatiques, la Hongrie et ses soins dentaires à des prix défiant toute concurrence, sont les destinations classiques de ceux qui cherchent des traitements moins chers et souvent plus rapides que dans leur pays. Beaucoup de Russes fortunés se font soigner en Allemagne, tout comme les ressortissants des pays du Golfe; les Africains bien lotis viennent en France, les résidents d'amérique Latine à Miami. De manière générale "le tourisme médical n'est pas global, il est régional", affirme Keith Pollard, qui anime le site internet spécialisé Treatment Abroad. Mais un nombre croissant de pays et d'hôpitaux s'engouffrent dans la brèche. Le gouvernement turc, par exemple, "veut être l'un des acteurs" du marché. Ankara a lancé un programme de démolition de vieux hôpitaux, pour les remplacer par des établissements destinés en priorité aux étrangers. En ligne de mire, les clients des pays arabes et du Golfe. Même chose à Dubaï, où une "zone franche médicale" a vu le jour, qui veut attirer la clientèle des pays voisins. Le groupe hospitalier allemand Vivantes est en train d'équiper plusieurs de ses cliniques berlinoises de "chambres confort" pour ses patients étrangers, avec personnel hôtelier aux petits soins. La ville de Monterrey est devenue, en quelques années, la capitale mexicaine du tourisme médical avec plus de 100 chirurgiens se dédiant entièrement à une clientèle internationale ayant attiré américains en Le cout d une intervention est en moyenne 40% inférieur à celui pratiqué chez le voisin du nord avec une qualité égale. Parmi les services les plus sollicités apparaissent les chirurgies programmées, esthétiques et plastiques ainsi que les traitements dentaires, ophtalmologiques, orthopédiques.

5 Le tourisme médical inspire le malade Une pratique qui connait des mutations profondes Jusqu à récemment, le "tourisme médical" consistait surtout en une mobilité de mieuxêtre avec une demande centrée sur la médecine esthétique ou des pathologies à morbidité relativement bénigne. Ce n est plus tout à fait le cas maintenant avec: La chirurgie orthopédique La neurochirurgie/neurologie La chirurgie cardiovasculaire L oncologie Les greffes d organe La fertilité Pour des déplacements de plus en plus grands, vers des pays considérés comme spécialisés: les pays émergents. La mondialisation des échanges, la diffusion des savoirs ou bien encore l amélioration des moyens de transports ont provoqué un fort accroissement du tourisme médical et aussi une extension des distances parcourues. L originalité de cette pratique réside aussi dans le choix des destinations. En effet, les flux s orientent principalement vers les pays émergents et en développement. Traditionnellement, on considérait ces lieux comme des lieux de mauvaise santé, et par une offre de soins déficiente et insalubre. Aujourd hui ces images demeurent, mais elles cohabitent avec une autre vision de l offre médicale qui, cette fois, est caractérisée par un savoir-faire de qualité et la présence de technologies médicales de pointe. Ce savoir-faire médical dans les pays émergents et en développement est souligné par le nombre croissant d hôpitaux qui reçoivent une accréditation internationale. Implications pour les consommateurs En recherchant des services médicaux à l étranger, le public doit avoir la certitude que les services fournis sont du même calibre que ceux de son pays d origine. Le patient veut s assurer de la coordination des soins afin de se garantir une transition sans problème dès le retour dans son pays d origine. Il sera en droit d obtenir des réponses à ce genre de questions : - L établissement médical à l étranger est-il accrédité par des organismes internationaux? - Les pratiques médicales, le matériel et les technologies sont-ils à jour? - Les renseignements sur la sécurité, la qualité et l efficacité de l établissement médical sont-ils disponibles? - Quel type de coordination pré et postopératoire est fourni et de quelle manière l établissement médical étranger communique-t-il pour le suivi médical? - Dossiers personnels et outils électroniques pour faciliter la coordination? - Le suivi médical post opératoire par exemple.

6 Le tourisme médical inspire les pays Les facteurs de croissance du déplacement à but thérapeutique En Thaïlande, Malaisie ou bien encore en Inde, le secteur du "tourisme médical" augmente plus vite que les autres secteurs liés au tourisme. Certaines régions offrent à la fois des compétences médicales de grande qualité et un environnement propice au tourisme. D ailleurs, les hôpitaux qui accueillent les "touristes médicaux" proposent également des services touristiques, certains allant jusqu à passer des accords commerciaux avec des tour-opérateurs. En Allemagne ou au Canada par exemple, certaines agences de voyage proposent des produits composés à la fois d un acte chirurgical et d un circuit touristique. Aux États-Unis, on recense plus d une cinquantaine de sociétés de "tourisme médical" qui proposent des "scalpels-safaris" Dans le même ordre d idée, l office de tourisme de l Inde à Paris délivre la liste des hôpitaux du pays avec leurs spécialités. Il en va de même avec l office du tourisme de la Hongrie qui délivre des brochures sur les cliniques dentaires du pays. Pour certains pays, le "tourisme médical" est en passe de devenir un secteur économique majeur C est notamment le cas pour les pays d Amérique Centrale et du Sud qui, selon les prévisions, vont bénéficier du vieillissement de la population des pays dits développés et plus particulièrement des États-Unis où se trouve de plus une importante communauté hispanique. En effet, au cours des prochaines décennies, la proportion des plus de 65 ans va augmenter plus rapidement qu au cours des décennies précédentes. Or, la majorité de ces Américains n auront pas les ressources financières suffisantes pour se faire soigner dans leur pays. Déjà, ils sont de plus en plus nombreux à se rendre au Panama, au Mexique, au Costa Rica, en Colombie, en Argentine ou bien encore au Chili. Et la France me direz-vous? A part quelques rares initiatives personnelles courageuses, elle est absente du jeu international, les politiques étant plus concentrées à brimer la demande médicale nationale (guerre des tarifs entre le privé et le public, numerus clausus des personnes et des technologies, ) qu à développer et libérer les forces vives de la nation.

7 Quels sont aujourd hui les candidats français à l expatriation? 1. De jeunes diplômés conscients des difficultés d installation en France ou tout simplement ayant le désir de découvrir autre chose; 2. Des professionnels aguerris de la tranche d âge des 55/65 ans frustrés des conditions d exercices hexagonaux, ou tout simplement ayant le désir de découvrir autre chose; 3. Des jeunes retraités cumulant une pension et une nouvelle activité ayant encore un désir de poursuivre leur art médical Qui sommes nous? 1. L ANSEL, association regroupant des professionnels de la santé exerçants au sein de sociétés: sociétés médicales : médecin spécialiste ou non, chirurgiendentiste, biologiste, pharmacien, paramédical, sage-femme, vétérinaire. 2. De nombreux médecins spécialistes, anesthésistes, chirurgiens et obstétriciens, travaillant sur des plateaux techniques lourds Que cherchons nous à construire? Des relations durables avec des états étrangers pour une prise en charge des patients: 1. Redevables de techniques locorégionales: ORL, Ophtalmologie, gastro-entérologie, gynécologie, chirurgie ambulatoire, chirurgie dentaire,.. 2. Redevables de techniques lourdes: chirurgie cardiaque, chirurgie digestive, chirurgie orthopédique,.. On cherche à construire des relations durables aussi avec des sociétés multidisciplinaires de technologies médicales, rééducation, implants Comment? Par un strict respect des règles d accréditation dans le pays d accueil; Par une communication au patient du permis d exercer ou d accréditation de l établissement, du dossier médical; Par des contrats de travail établis à durée déterminée avec rotation entre praticiens pour la cohérence de la poursuite des soins; Par des contrats à durée de longue durée entre 2 et 5 ans

8 L Association vous propose en 2013: Un séminaire sur l expatriation en CHINE Pour la préparation et la négociation avec les gouvernements de Province et avec les Directeurs d hôpitaux et Chefs de service concernés, nous avons besoin de connaitre: la liste des spécialités représentées Quelques exemples de praticiens connus participant pour attiser l intérêt des personnalités décideuses. Le nombre minimal et maximal de personnes annuellement concernées pour aller en Chine (pour déterminer les seuils de rentabilité et les capacités maximales d accueil en Chine) C est pourquoi, nous vous demandons de remplir et de nous retourner le petit questionnaire qui fait suite à ce document. Un séminaire au Brésil en octobre 2013 Après une partie touristique de découverte de Rio et de Salvador et de la région de Bahia, considérée comme l équivalent de la Polynésie Française, nous vous donnerons la possibilité de vous rendre dans les pays de la zone : Colombie, Pérou, Chili, Argentine. La découverte des pays de la zone se fera par l intermédiaire d UBIFRANCE, l agence gouvernementale française d aides à l expatriation. Le bulletin d inscription à notre manifestation est publié sur notre site internet: mais aussi dans cette revue.

9 Votre intérêt pour la CHINE NOTRE ENQUETE Nom : Prénom : Profession: Spécialité: Mon statut actuel: Libéral seul Libéral associé en SEL ou en SCP Libéral avec collaborateur Salarié hospitalier temps plein Salarié temps partiel et libéral Retraité actif (cumul) Adresse : Tél : Suis intéressé pour me rendre en Chine en 2013 pour des prises de contacts professionnels: dans le monde hospitalier dans le monde libéral Si les investigations sont positives, je pourrais envisager m y rendre partiellement mois/an par roulement avec un confrère totalement pendant années. Suis intéressé par une autre région du monde: préciser: Bulletin à renvoyer à ANSEL, BP 60194, Beaune Cedex

Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique

Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique Pôle Santé Méditerranée Création d une plateforme mutualisée de soins associée à une offre touristique Marseille, le 12 juillet 2011 Fruit d une réflexion et d une vision partagée, le Pôle Santé Méditerranée

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage Validé par un certificat - Crédit de 200 points Accrédité par le Conseil National de la Formation Continue en Odontologie Numéro d accréditation

Plus en détail

CHIRURGIEN-DENTISTE SOMMAIRE

CHIRURGIEN-DENTISTE SOMMAIRE CHIRURGIEN-DENTISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CHIRURGIEN-DENTISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CHIRURGIEN-DENTISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU CHIRURGIEN-DENTISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU CHIRURGIEN-DENTISTE...

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Le tourisme médical : Enjeux et risques des soins à l étranger

Le tourisme médical : Enjeux et risques des soins à l étranger Le tourisme médical : Enjeux et risques des soins à l étranger Travail réalisé dans le cadre du module 713 - Tourisme international Figure 1 : Tourisme et soins médicaux à travers le monde Réalisé par

Plus en détail

Revue de presse. Eurodentaire dans les médias entre 2007 et 2015. les parcours de soins

Revue de presse. Eurodentaire dans les médias entre 2007 et 2015. les parcours de soins Revue de presse Eurodentaire dans les médias entre 2007 et 2015 les parcours de soins Reportages radio Page 02 Articles de presse Page 03 Reportages de télévision Page 14 Reportages radio Grand reportage

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES EN FRANCE

RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES EN FRANCE RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES EN FRANCE La consultation sur rendez vous durant laquelle la demande du patient est appréciée et discutée, donne lieu à une ou plusieurs propositions de correction qui doivent

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 RELAIS EXP A T L ASSURANCE SANTÉ EN COMPLÉMENT DE LA POUR EXPATRIÉS MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat Relais Expat de l ASFE : pourquoi vous couvrir?

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Chiffre d affaires du 3 ème trimestre et des 9 premiers mois 2013 16 octobre 2013 Croissance organique des 9 premiers mois : +5,5% Tendances solides dans l ensemble du Groupe Impact

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

La clientèle d affaires

La clientèle d affaires La clientèle d affaires venue en avion, en train et par la route Résultats 2014 Méthodologie d enquête aéroports, Soit trains et 15,2 32,6% millions de touristes d affaires à Paris Île-de-France. de l

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

BUREAU CENTRAL DE TARIFICATION - 1 rue Jules Lefebvre 75431 Paris Cedex 09 Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale

BUREAU CENTRAL DE TARIFICATION - 1 rue Jules Lefebvre 75431 Paris Cedex 09 Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale QUESTIONNAIRE PROPOSITION PROFESSIONNELS DE SANTE Document général CONTRAT EN COURS : DATE DE FIN DES GARANTIES :.. NOM DE L'ASSUREUR :..

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE

QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE Catarina Pascoal Equipe M Himali Patabendi 2013-2014 Sandrine Tan TABLE DES MATIERES I - Quimbaya Tours

Plus en détail

MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 5 L'ACTIVITÉ DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE...

Plus en détail

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE Cas cliniques CAS N 1 M. X, subit une première dilatation oesophagienne par endoscopie. Il est re-programmé un mois plus tard pour vérification sous anesthésie. On décide

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le tourisme dentaire Des informations pratiques dont vous aurez besoin avant de partir vous faire soigner les dents en Hongrie E-BOOK GRATUIT 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT

REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT A. RASCLE CIO de L Haÿ les Roses Novembre 2013 Sommaire Les métiers médicaux PACES Médecine Maïeutique (sage-femme) Pharmacie

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé La loi du 13 août 2004 relative à l Assurance Maladie a instauré la possibilité d une prise en charge partielle de l assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP) par la CPAM, pour les médecins

Plus en détail

W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION

W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION DÉCOUVREZ LES ENTREPRENEURS FRANÇAIS DE L ÉTRANGER. Une deuxième édition pour aller encore plus loin... C est par ici! www.wproject.fr W Project : Définition En février

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280 Document du 11 février 2014. Contribution de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire à la réflexion préparatoire au projet de loi d adaptation de la société au vieillissement Contacts : Dr. Sophie

Plus en détail

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux HAS réunion des gestionnaires d Organismes agréés 25 novembre 2013 Participation à l Assurance

Plus en détail

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS Intervenant Paul ROLL Directeur Général de l Office du Tourisme et des Congrès de Paris Président du conseil de l IREST MASTER 1 DATT - IREST UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 RELAIS EXPAT L ASSURANCE SANTÉ EN COMPLÉMENT DE LA POUR EXPATRIÉS MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat Relais Expat de l ASFE : pourquoi vous couvrir?

Plus en détail

ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE

ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE Instructions Merci : de répondre complètement à toutes les questions, d écrire lisiblement, de signer et dater

Plus en détail

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes IB DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI COMMERCE ET Gestion Niveau supérieur ÉPREUVE 2 22065024 Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes Instructions destinées

Plus en détail

www.asfe-mb.com Assurance complémentaire santé des Français à l étranger l assurance santé sans frontières

www.asfe-mb.com Assurance complémentaire santé des Français à l étranger l assurance santé sans frontières www.asfe-mb.com Assurance santé Prévoyance Assistance et rapatriement sanitaire Responsabilité civile Protection juridique Assurance complémentaire santé des Français à l étranger bénéficiaires de la Sécurité

Plus en détail

WWW.FRANCE-EXPATRIES.COM

WWW.FRANCE-EXPATRIES.COM Dossier spécial Mars 2008 WWW.FRANCE-EXPATRIES.COM Les français dans le monde Bilan 2007 Le nombre de ressortissants français à l étranger n a cessé d augmenter ces dernières années. En moyenne une hausse

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? Pourquoi choisir? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Le Tourisme Médical : un Enjeu Stratégique pour la Tunisie. Lotfi Boumediene

Le Tourisme Médical : un Enjeu Stratégique pour la Tunisie. Lotfi Boumediene Le Tourisme Médical : un Enjeu Stratégique pour la Tunisie Lotfi Boumediene Décembre 2012 1 Introduction Le "tourisme médical", se définit comme le déplacement dans un pays autre que celui de sa résidence

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Janvier 2006 I. PROMOTEURS Association dentaire française (ADF). Haute Autorité de santé (HAS). II. SOURCE Agence nationale d accréditation et

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France

POURQUOI NOUS CHOISIR?! DESTINADENT. -50 à 65% d économies sur les frais dentaires -remboursement en France POURQUOI NOUS CHOISIR? DESTINADENT Agence Française organisation de Séjour Dentaire en Hongrie POURQUOI NOUS CHOISIR? -plus de 25.000 patients traités à ce jour -clinique dentaire 100% Allemande -50 à

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE

DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE Année universitaire 2015/2016 DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE Information importante : Compte tenu de la capacité d accueil limitée, l établissement ne pourra donner

Plus en détail

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR : «Le patient après prothèse totale de hanche» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

Politique économique extérieure:

Politique économique extérieure: Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche / DEFR Secrétairiat d état à l économie Direction des affaires économiques extérieures Politique économique extérieure: Chances et

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes Équipe expansion Mondiale de BDC Mission L équipe de l expansion mondiale apporte son soutien aux PME canadiennes qui étendent

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Le marché automobile mondial

Le marché automobile mondial Le Bulletin Économique N 1210 août-septembre 2014 CE DOCUMENT est un extrait de notre Bulletin économique N 1210 (août - sept. 2014). Pour recevoir ce numéro et vous abonner à nos publications, merci d

Plus en détail

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel 3 Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel Rendements revenus au risque, de stables et de gains en capital Mai 2015 1 6 5 2 2 de 0 1 2 3 4 5 6 7 8 Rendement Marchés émergents

Plus en détail

Le Congrès annuel de la Fédération Dentaire Internationale

Le Congrès annuel de la Fédération Dentaire Internationale Secteur Dentaire Le Congrès annuel de la Fédération Dentaire Internationale La FDI (Fédération dentaire internationale, www.fdiworldental.org) représente plus d un million de dentistes à travers 200 fédérations

Plus en détail

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Problématique : Existe-t-il un modèle de développement pour les pays du Sud? Page 2 Document 1 Evaluation : 1. Présentez le document.(x

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

Notre association vous accompagne dans toutes les étapes de votre vie professionnelle: le passage en SEL de la simulation à la réalisation,

Notre association vous accompagne dans toutes les étapes de votre vie professionnelle: le passage en SEL de la simulation à la réalisation, Aide, assistance et accompagnement à la décision et à la gestion d installations de professionnels (SEL), de leurs évolutions (regroupement, holding, cession de parts,..) et des extinctions d activités

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

Compte rendu de l audit de la d implantologie d Obuda

Compte rendu de l audit de la d implantologie d Obuda Compte rendu de l audit de la d implantologie d Obuda Audit réalisé le 3 mars 2012 Dernier contrôle effectué sur place le 20 Avril 2012 La clinique d implantologie d Obuda répondant parfaitement à nos

Plus en détail

Gold Expat CFE. Nos points forts:

Gold Expat CFE. Nos points forts: Vous vivez ou partez vivre à l étranger? Une assurance expatriation est primordiale pour vous protéger vous et votre famille. Partez vivre à l étranger en toute confiance! Mondassur vous propose une assurance

Plus en détail

Informations Grand Public : +33 (0) 892 707 407 (0,34 /mn) www.nicetourisme.com - email : info@otcnice.com

Informations Grand Public : +33 (0) 892 707 407 (0,34 /mn) www.nicetourisme.com - email : info@otcnice.com Nice France A propos de l économie touristique Dossier de presse Coordonnées : Direction de la Communication Tél. +33 (0) 4 92 14 46 10 - Fax +33 (0) 4 92 14 46 19 email : communication@otcnice.com Convention

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde

Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde Powering Informed Decisions Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde En 2015 l écosystème du digital continue d évoluer rapidement. Mais les annonceurs comprennent-ils

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs

touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs Sport, loisirs et développement touristique : quelle vision partager? Les perspectives de normalisation internationales Marie Solange BUREAU AFNOR Responsable Développement Sport, Loisirs 1 Normalisation

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS

ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS Tokyo Séoul Hong Kong Varsovie Amsterdam Bruxelles Londres New York Atlanta Mexico nos clients dans le monde entier ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS 4 votre avenir, notre

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Certificats de dépôt :

Certificats de dépôt : Certificats de dépôt : Ils rehaussent la valeur des marchés émergeants DANS CE NUMÉRO Avant-propos 4 Note de synthèse 5 Introduction 5 Performance des CD cotés 7 Performance des CD hors cote 11 Impact

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI DIRECTION GENERALE DE LA COMPETITIVITE DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE DERNIERES TENDANCES

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Informations générales

Informations générales PHARMACEUTICAL INSPECTION CONVENTION PHARMACEUTICAL INSPECTION CO-OPERATION SCHEME Informations générales PS/INF 71/2012 26 septembre 2012 Le schéma de coopération dans le domaine de l inspection pharmaceutique

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

INFIRMIER LIBÉRAL. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

INFIRMIER LIBÉRAL. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 INFIRMIER LIBÉRAL SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 5 L'ACTIVITÉ DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'INFIRMIER LIBÉRAL... 10

Plus en détail

BACHELOR COMMERCE ET MARKETING

BACHELOR COMMERCE ET MARKETING BACHELOR COMMERCE ET MARKETING Institut Supérieur JUVENTHERA Esthétique Parfumerie Hygiène Diététique Produits de luxe 254 rue du Faubourg Saint Martin 75010 PARIS Tél. 01.53.32.85.70 Fax 01.42.09.65.85

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH

Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH 1 2 VIH/SIDA La prise en charge dentaire en Haute-Normandie Le COREVIH Haute-Normandie, comité de COordination RÉgionale

Plus en détail

Combien coûte la santé? Tableaux et graphiques empruntés à D. Polton (Credes 2002)

Combien coûte la santé? Tableaux et graphiques empruntés à D. Polton (Credes 2002) Combien coûte la santé? Tableaux et graphiques empruntés à D. Polton (Credes 2002) V. Halley des Fontaines Psychomotricité oct 2006 Plus un pays est riche, plus il dépense pour la santé de la population

Plus en détail

GREFFE A L ETRANGER : ATTENTION DANGER!

GREFFE A L ETRANGER : ATTENTION DANGER! GREFFE A L ETRANGER : ATTENTION DANGER! Merveilles de l Art antique, vestiges de civilisations disparues, sites prestigieux, palmeraies, oasis, océan aux reflets turquoise, sont aussi devenus les destinations

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Titres de spécialiste pour tous?

Titres de spécialiste pour tous? Titres de spécialiste pour tous? Octroi de titres postgrades fédéraux à des médecins sans titre en vertu des dispositions transitoires Ch. Hänggeli, responsable du secrétariat pour la formation prégraduée,

Plus en détail

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF Atelier «accueil des étudiants étrangers» 8 décembre d 2007-1 Accompagner l inscription Aider les établissements dans leur sélection Un guichet unique en ligne

Plus en détail

Aide à la prime Responsabilité Civile Médicale par l Assurance Maladie Explications.

Aide à la prime Responsabilité Civile Médicale par l Assurance Maladie Explications. 01 39 84 41 80 Aide à la prime Responsabilité Civile Médicale par l Assurance Maladie Explications. Les médecins spécialistes libéraux exerçant en établissement de santé peuvent, sous certaines conditions,

Plus en détail

Implants dentaires, chirurgie des yeux payez moins cher. à l étranger

Implants dentaires, chirurgie des yeux payez moins cher. à l étranger S A N T É Implants dentaires, chirurgie des yeux payez moins cher à l étranger Les Français sont de plus en plus nombreux à se rendre à l étranger pour s y faire soigner. Leur principale motivation : réduire

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

Country factsheet - Juin 2014 Singapour

Country factsheet - Juin 2014 Singapour Country factsheet - Juin 2014 Singapour Sa superficie s étend sur quelques 700 km² et sa population ne dépasse que de peu les 5 millions d habitants, mais du point de vue de la compétitivité et de la modernité,

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail