Projet éducatif, des valeurs partagées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet éducatif, des valeurs partagées"

Transcription

1 BULLETIN D'INFORMATIONS DE L'HUISSERIE Le Projet éducatif, des valeurs partagées Successeur du PEL, le nouveau Projet éducatif dégage les valeurs qui guident tous les acteurs intervenant, de près ou de loin, dans les parcours que suivent toute l'année les enfants et les adolescents de notre commune. Les deux suppléments joints expliquent ce projet. A découvrir dans les deux documents joints P.10 P.20 L'Europe s'invite à L'Huisserie P.17 Une cinquantaine de petits européens ont passé quatre jours avec les élèves de l'école publique de L'Huisserie. Cette première dans le département est un symbole fort, mais aussi une belle expérience pour tous les jeunes qui ont vécu l'europe, grandeur nature Mines de charbon de L'Huisserie Il n'y a pas de corons chez nous, mais il y a bien eu des mineurs, et pendant près d'un siècle. Une récente étude des risques liés à ces extractions a été rendue publique. Présidentielles Les nouveaux quartiers ont-ils les mêmes tendances électorales que les lotissements les plus anciens? Nous présentons en dernière page les deux tours des présidentielles, bureau par bureau.

2 Le P.2 Taxe foncière propriétés bâties Fin de l exonération de deux ans Ce mois-ci, le Conseil municipal a délibéré en faveur de la suppression de l exonération de deux ans de la taxe foncière sur les propriétés bâties. Cette taxe concerne les constructions nouvelles et les additions de construction, reconstructions, conversions de bâtiments ruraux en logements, pour les immeubles d'habitation achevés depuis le 1 er janvier Cette exonération était compensée par l'état auprès de la commune, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Cette nouvelle mesure s'appliquera à partir du 1 er janvier Les personnes concernées seront avisées sur leur avis d'imposition. A noter que cette disposition ne concerne pas les exonérations de plus longue durée accordées sous certaines conditions, comme l'exonération de 10 ans pour les habitations financées à plus de 50% par des prêts aidés par l'état. SOMMAIRE Budget 2012 p 4-5 un budget général équilibré à 8 millions d'euros sans augmentation d'impôts Plan local d'urbanisme p 6-7 beaucoup de questions (et de réponses!) lors de la réunion publique du 30 mars Maison de santé p 8 l'espace des Lavoirs se dessine au cœur du village Promenade dans les Bois p 9 les 14 hectares du Domaine du Bois prennent forme Des mines à L'Huisserie? p l'état a lancé une étude sur les risques éventuels liés à l'exploitation de mines de charbon durant une cinquantaine d'années à l'ouest du bourg Nos aînés s'éclatent! p 12 le repas offert par la municipalité a ravi l'assistance Carrés de jardin p 13 pour qui, pouquoi, comment, avec qui... on vous dit tout Désherbage et élagage p 14 les pratiques des équipes Espaces verts de la commune s'affinent après trois années d'expériences Épouvantails p 15 nouvelle fête musicale le 4 juillet Jeunesse p 16 une cinquantaine de petits européens découvrent notre commune et l'enseignement français Ça marche le marché? p 18 les commercçants du jeudi ne rentabilisent pas toujours leur déplacement à L'Huisserie, souvent faute de fréquentation ; leur départ serait dommage pour le bourg Analyse de la présidentielle p 20 retrouvez les résultats du premier et deuxième tour de l'élection présidentielle de mai, bureau par bureau Directeur de publication Christian Briand - Comité de rédaction Commission Communication Réalisation XD communication - Impression Imprimerie Trohel L Huisserie Imprimé sur papier issu d une gestion forestière durable

3 P.3 Le EDITO Le plan local d'urbanisme, à chaque étape de la vie Le 30 mars dernier, notre avons eu une importante réunion publique sur le PLU à laquelle vous étiez tous conviés. Entre 160 et 180 personnes, élus et habitants de L Huisserie, ont échangé sur les choix et les propositions de l équipe municipale en matière d organisation pour l'avenir de notre commune et de notre cadre de vie. Les enjeux du PLU sont très importants. Il s agit de définir l aménagement des espaces de notre commune, pour nous, car il va entrer très prochainement en application, et pour les générations qui vont suivre, car lorsque nous construisons des routes, des quartiers, des immeubles, nous occupons l'espace pour plusieurs décennies. Ce plan est une orientation politique en matière d aménagement, qui tient compte des contraintes et des obligations. Il sert à préparer l'avenir pour que chacun puisse s'y épanouir, pour favoriser le développement économique, pour que la vie associative s'y sente bien. Nous voulons faire de L Huisserie une commune attractive, dynamique et accueillante. Avec une croissance annuelle de la population de 1%, nous serons près de habitants en C'est aujourd'hui que nous devons orienter l organisation de notre espace de vie et en faire un atout. Il est inimaginable que L Huisserie ne veuille plus accueillir de nouveaux habitants. Notre commune y perdrait son dynamisme et sa vitalité. Nous devons envisager l accueil de commerces et de services qui correspondent à cette taille de commune. Elle peut avoir une fonction de pôle structurant, être intermédiaire entre Laval et certaines communes éloignées. Capacité d'accueil et espace de vie Nous devons aussi tenir compte de l'allongement de la durée de vie, des séparations dans les couples, de la diminution du nombre d'habitants par foyer. Tout cela génère ce que l'on appelle le desserrement des ménages. Nous avons besoin de 20 à 25 nouveaux logements chaque année pour maintenir le nombre d habitants. Parallèlement, il faut construire une trentaine de logements pour accueillir les nouveaux habitants, ce qui représente un besoin pouvant aller jusqu'à 50 nouveaux logements chaque année. La préservation de l'espace rural est une volonté de la municipalité. Ainsi, pour accueillir une nouvelle population, nous devons densifier les zones à construire ainsi que certains espaces anciens. Car l'espace agricole est important pour les agriculteurs, mais aussi pour nous tous, au titre de la qualité de l'air, de l'eau, ainsi que pour la conservation de notre cadre de vie. C'est un bien commun mis à notre disposition, mais que nous devons transmettre aux générations suivantes dans les meilleures conditions, sinon c est la vie de nos petits-enfants que nous mettons en danger. Brassage de la population et déplacements La mixité sociale doit permettre d'accueillir une population diversifiée, jeunes et moins jeunes, dans différents types de logements, maisons individuelles, logements sociaux mais aussi dans d'autres habitats, notamment pour ceux qui ne bénéficient pas des aides sociales et souhaiteraient trouver un appartement sur notre commune. Il faut également traiter les aspects de déplacement, car, le nombre d habitants sur notre commune et les communes proches augmentant, nous risquerions d avoir des difficultés de circulation. Il faut favoriser et faciliter les modes de déplacements autres que la voiture, d autant que le prix du carburant augmente. Piétons, vélos, voitures peuvent cohabiter harmonieusement sur un même espace. Les bus, formule économique et pratique, seront de plus en plus utilisés. Intéressez-vous au PLU et exprimez-vous! Le plan local d urbanisme est un outil très important qui nous concerne tous. Il sera soumis prochainement à enquête publique. Je vous recommande de prendre du temps pour aller le consulter, échanger avec le commissaire-enquêteur, faire état de vos questionnements et de vos observations. Si vos orientations sont jugées cohérentes avec le projet d ensemble par le commissaireenquêteur et les élus, elles seront prises en compte. L enquête publique est un droit hérité de la démocratie. Ce serait dommage de s'en priver et de ne pas se faire entendre. Christian Briand LÉGISLATIVES L Huisserie change de circonscription Les élections législatives se dérouleront début juin : 1 er tour le 10 juin et 2 nd tour la semaine suivante, le 17. En juillet 2008, le gouvernement a lancé un projet de redécoupage électoral. L'objectif affiché de ce réajustement est d'adapter les circonscriptions aux évolutions démographiques, tout en restant à 577 députés. 33 circonscriptions sont créées, 33 supprimées, 11 remodelées. En Mayenne, le nouveau découpage impose que la 1 ère circonscription (Laval, Evron, Pré-en-Pail) perde les cantons de Saint-Berthevin (dont L Huisserie fait partie) et Laval nord-ouest au profit de la 2 e circonscription (sud Mayenne). En contre-partie le canton de Laval nord-est (Changé, Saint-Germainle-Fouilloux, Saint-Jeansur-Mayenne et les Pommeraies à Laval) rejoint la 1 ère circonscription. Le canton de Loiron quitte la 2 e pour rejoindre la 3 e circonscription (nord Mayenne).

4 Le P.4 Financement des budgets 2012 Commune Fonctionnem t Investissem t autofinancem t ,2% subventions ,4% emprunts ,3% Eau Total Fonctionnem t Investissem t autofinancem t ,8% subventions ,2% emprunts - - 0,0% Assainissement collectif Fonctionnem t Total Investissem t autofinancem t ,4% subventions ,6% emprunts - - 0,0% Assainissement autonome Total Fonctionnem t Investissem t autofinancem t % subventions - - 0,0% emprunts - - 0,0% Production d'électricité Fonctionnem t Total 914 Investissem t autofinancem t % subventions - - 0,0% emprunts - - 0,0% Lotissem t La Hamardière Fonctionnem t Total Investissem t autofinancem t % subventions - - 0,0% emprunts - - 0,0% Total BUDGET millions pour le budget Le Conseil municipal du 2 mars a voté tous les budgets Le budget général se caractérise : - par une section de fonctionnement d un montant de , + 4% par rapport à par une inscription de en section d investissement, + 16,8% par rapport à Ce fort engagement financier est essentiellement lié à la construction de l Espace du Maine. Cette opération est préparée depuis quelques années par un désendettement progressif. L Huisserie disposait début 2012 d une solide capacité à emprunter. Emprunts Après de nombreuses années sans pratiquement emprunter, la commune a contracté fin 2011 pour d emprunts, débloqués en Un autofinancement de et des subventions d un montant de viennent équilibrer la section investissement. Notre situation financière permet également de consacrer une partie significative du budget 2012, , au lancement de la création de la maison de santé. Ces deux lourds programmes d investissement ne freinent pas pour autant les investissements annuels de gros entretien des bâtiments, de la voirie, ni les équipements pour le bon fonctionnement des services. Le budget du lotissement de La Hamardière doit se clore en Il est attendu un excédent final de l ordre de , transférés en recettes. Le budget du lotissement de La Perrine inclut les études de conception et les frais financiers liés à l emprunt réalisé pour l achat du foncier. Les budgets eau, assainissement collectif et assainissement autonome, sont établis sans investissements lourds en 2012, aux mêmes tarifs qu'en Le budget Production d électricité reste limité à la seule production des panneaux photovoltaïques implantés sur la salle des Rosiers. La grosse opération, envisagée en 2011, de pose de panneaux sur la salle du Fougeray est pour le moment suspendue à des compléments d analyse technique, environnementale et économique. Pour l ensemble des budgets de la commune, budget général et budgets des services, l autofinancement représente 50%, les subventions 20%, les emprunts 30%. L équilibre des budgets lotissements est assuré in fine par les ventes de terrains et, en l attente de celles-ci, par la valeur comptable des stocks des terrains et équipements. L autofinancement provient des recettes fiscales et de la contribution des habitants au fonctionnement des services, dont l eau et l assainissement qui doivent règlementairement s équilibrer. Le Conseil municipal a reconduit, sans changement 2012, les taux fiscaux de 2010 et de 2011, à savoir 14,08% pour la taxe d habitation, 24,14% pour la taxe foncière sur les propriétés bâties et 37,22% pour la taxe foncière sur les propriétés non bâties. Budget fonctionnement 2012 Dépenses Recettes Lotissem t La Perrine Fonctionnem t Investissem t autofinancem t % subventions - - 0,0% emprunts - - 0,0% Total Charges générales Frais de personnel Charges financières Virement investissm t Produits des services Dotations subventions Produits fiscaux

5 P.5 Le Investissements 2012 Le budget 2012 est important, avec deux grosses opérations engagées : la réalisation d'une grande partie Postes financiers de l'espace du Maine et l'inscription de crédits pour la maison de santé. Dépenses E Report antérieur résultat ,70 - Recettes E Affectation résultat de fonctionnement ,88 Prélèvement fonctionnement ,00 Dotations subventions ,13 Amortissements 765, ,00 Emprunts , ,13 Opérations immobilières engagées 3 200, ,00 Provisions acquisitions immobilières ,00 - Equipements et mise à niveau du patrimoine Bâtiments communaux ,30 - Voiries diverses ,29 - Accessibilité ,71 - Eclairage public ,22 - Espaces verts ,80 - Matériel ateliers ,50 - Petite enfance ,00 - Enfance et périscolaire (Château des Mômes) 4 700,00 - Enfance jeunesse 4 750,00 - Groupes scolaires ,00 - Culture - Sports - Loisirs ,65 - Equipement communication 9 200,00 - Informatique et bureautique 8 300,00 - Programmes pluriannuels d équipement Etudes communales ,83 - Chemin de la rivière 2 997,03 - Espace du Maine ,11 - Maison de santé ,00 - Total général , ,14 Evolution des investissements Subventions 2012 Ecoles 67,9% OGEC Ecole Privée (ligne de crédit) Groupe public (voyage scolaire) Projet Comenius (transfert subvention État) Amicale laïque Activités diverses Sainte Marie Ecole maternelle publique APEL Prévention Routière Culture - Sports - Loisirs 19,6% FASL (14 associations sportives) UDAL Cyclos VH ARACH assoc. animateurs Music Avenir BMX Trail Assoc. Boules Dingues Assoc. Parents Ecole Musique Assoc. Boules bretonnes Assoc. Aubépine Assoc. Les Lauriers Construire Ensemble Jeunes...70 Randonnée pédestre Social - Solidarité 8,2% ADMR CLIC (centre info & coord. gérontologie) Amicale Beausoleil Restos du Cœur Secours Catholique Association Paralysés de France UNAFAM Secours Populaire Lutte contre le cancer Croix d Or Donneurs de sang UDAF Croix Rouge Hommes Peuples Solidaires Children of the sun Assoc. Infirmes Moteurs Cérébraux France Alzheimer Les p'tits soleils Divers 4,3% Comité de jumelage Assoc. personnel communal Société courses hippiques Paroisse (chauffage église) Anciens Prisonniers Guerre AFN CAUE Mayenne Nature Environnement Société Protection Animaux Comice Agricole Groupe défense cultures départementales AFN (location parquet) Groupe défense cultures locales...84 Total

6 Le P.6 Dernières étapes du PLU juin : arrêt en Conseil municipal juin/août : avis des personnes publiques consultées sept. : enquête publique oct. : conclusions du commisssaire-enquêteur déc. : approbation en Conseil municipal janv. : validation par la préfecture L'enquête publique va se dérouler en septembre. Ce sera l'occasion pour les l'huissériens d'avoir accès à l'ensemble des pièces. Au cours de la réunion publique, les élus et l'urbaniste se sont relayés pour répéter aux participants que cette ultime consultation était importante. «Faites-vous expliquer ce que vous ne comprenez pas. Ne repartez pas si quelque chose vous échappe» a-t-il été précisé. Plusieurs documents seront disponibles lors de cette enquête. Les plus importants sont les zonages pour situer votre parcelle et le règlement pour savoir ce que vous pouvez faire et ne pas faire. Pour vos remarques, vous pouvez écrire sur le registre, rencontrer le commissaire-enquêteur ou lui écrire. A ce moment-là, il est possible d'apporter des modifications au PLU. Après, il n'est plus possible de le modifier. Vous n'aurez aucune excuse plus tard si vous n'y êtes pas allés. Le vendredi 30 mars, l'équipe municipale présentait, comme annoncé l'an passé, ses réflexions sur les zonages et les propositions de règlement pour le plan local d urbanisme (PLU). L'objectif de cette soirée était d échanger sur les orientations stratégiques retenues par les élus dans leur projet et les traductions schématiques en zonages qui en découlent. Les élus en charge de l'élaboration du PLU ont présenté une synthèse pour expliquer leurs choix et présenter l'enjeu de l'enquête publique qui sera soumise aux habitants de la commune en septembre prochain. Les calculs ont été basés sur un rythme annuel de croissance démographique de 1%, taux de développement raisonné. Cela portera la population de L Huisserie à 5000 habitants à l horizon Pour permettre à toutes ces personnes de vivre harmonieusement, cela nécessite d'envisager dès aujourd'hui les options à prévoir en termes d habitat et d urbanisme, d équipements et de services, d économie, de déplacements et bien sûr d environnement. Si vous souhaitez (re)découvrir en détail les réflexions PLAN LOCAL D'URBANISME Aujourd'hui, le choix pour demain des élus et de l urbaniste qui les accompagne, vous pouvez consulter ces synthèses sur lhuisserie.fr, rubrique Cadre de vie, onglet PLU. Nombreuses questions Au cours du débat, deux espaces de réflexion ont été réservés pour permettre un échange avec les personnes présentes. Les questions ont été nombreuses et très intéressantes. Nous reprenons ici quelques extraits de questions posées et des réponses apportées. «Vous avez parlé d'une densification à 20 logements par hectare, mais ne faudra-t-il pas un jour aller plus loin?» «Sur un hectare de lotissement, 40% sont dédiés à la voirie et aux espaces verts, 60% cédés pour les constructions. Ainsi, avec des terrains de 400 m² on peut envisager 15 maisons sur ces 6000 m², c'est à dire en dessous du seuil minimal fixé. Et avec des surfaces encore supérieures, il faudra qu'ailleurs elles soient plus petites. C'est pour cela qu'à La Perrine il y aura de petits collectifs, pour densifier.» «Au niveau de la maison de santé, est-il prévu seulement un rez-de-chaussée ou un bâtiment avec étage?» «L'opérateur retenu, Méduane Habitat, a lancé un appel d'offres pour un bâtiment de services avec 20 logements en étage. Il est important de densifier aussi dans le centre. Nous voulons que tous les nouveaux immeubles construits sur la commune soient équipés d'ascenseur, car il faut permettre aux habitants de vieillir confortablement dans leur logement. L'étage au-dessus de la maison de santé pourra être utilisé pour des bureaux un jour. Cet investissement communal ne va pas être rentabilisé immédiatement, mais l'enjeu est important pour l'attractivité de L'Huisserie.» «Vous avez indiqué prévoir une résidence pour personnes âgées. Sera-t-elle dans l'esprit du square des âges à Château-Gontier?» «La demande existe depuis longtemps. Il est un peu trop tôt pour en parler car les négociations sont en cours. Mais si nous menons à bien le dossier, elle sera située en cœur de bourg.» «Y-aura-t-il quelque chose d'envisagé sur le grand espace vide de la place des Enfants de l'an 2000?» «Une étude sur l'urbanisme va être lancée. Imaginez un espace entre la rue des Lilas et la limite du lotissement des Lauriers, dont la place des Enfants de l'an 2000, la rue des Œillets et la salle de Beausoleil ; c'est tout cet espace qui est concerné par la densification. On souhaite élargir le cœur du bourg.» «Que prévoyez-vous dans les prolongements des espaces de loisirs et savez-vous quelle superficie est prévue pour le plan d'eau?» «Ces prolongements se feront à moyen terme. Le POS prévoyait déjà une zone de loisirs

7 P.7 Le entre la route d'entrammes et le terrain de foot. Ça pourra être une salle ou un terrain. Le terrain près de la Villa était classé en zone d'activité ; le PLU l'affecte en espace de loisirs. Pour le plan d'eau, rien n'est fait. Nous aurons sans doute besoin à cet endroit d'un bassin tampon, alors pourquoi ne pas en faire quelque chose de ludique?» «N'y avait-il pas d'autres idées pour la voie de contournement, comme l'amener sur la route Laval-Entrammes? Et un axe vers l'ouest est-il prévu?» «Cette question correspond à celles que nous nous posons dans le cadre du schéma de cohérence territoriale entre les communes de Laval Agglomération et celles du pays de Loiron. Le débat dans le SCOT porte sur l'ensemble du contournement. Un axe nord est au cœur des questions d'actualités à l'occasion de la création du parc multimodal d'argentré. La priorité est l'axe est. Le contournement sud-ouest ne s'inscrit pas avec la même priorité. Nous voulons multiplier à L'Huisserie les possibilités de circulation et éviter de concentrer les véhicules venant du sud uniquement vers l'église ou la rue des Lilas. Nous voulons permettre aux futures équipes municipales de faire une voie de dégagement à l'est.» «L'agglomération va-t-elle envisager de desservir des bus via le Bois de L'Huisserie?» «Cette ligne est un engagement de notre mandat. La volonté des élus est toujours forte pour obtenir une ligne menant vers l'ouest de l'agglomération. A l'échelle d'un mandat, c'est compliqué ; à l'échelle d'un PLU, c'est jouable.» «La zone d'activité du Tertre ne fonctionne pas et Laval Agglomération continue à créer d'autres zones ailleurs. Ne faudrait-il pas mieux réaffecter ce terrain en espace agricole?» «C'est vrai que la commercialisation des zones relève de la compétence de l'agglomération. Mais nous souhaitons créer un atelier-relais pour attirer des entreprises, artisanales ou de service. Il faut que la commune participe à l'équilibre territorial de l'agglomération parce que nous avons une responsabilité d'aménagement du territoire.» La carte des zonages met en évidence un centre compact et des zones résidentielles bien agglomérées autour. Le PLU veut limiter la consommation d'espaces agricoles ; 28 hectares qui étaient destinés dans le POS à l'habitat seront restitués en zone agricole, espace dans lequel aucun nouvel habitat ne sera possible

8 Le P.8 Travaux à la salle des fêtes Après la pose du parquet en 2011, une nouvelle série de travaux de restauration est programmée à la salle des fêtes. Ils concerneront l'isolation extérieure du bâtiment et le remplacement des fenêtres par du double-vitrage. L'opération est inscrite au budget La commission travaux consulte actuellement les entreprises. Le chantier devrait se dérouler en fin d'été. Plusieurs solutions sont à l'étude : - bardage extérieur en bois ou en matériau composite en lames, - châssis de fenêtres en PVC avec ouverture à l'italienne ou en oscillobattant. Les critères à prendre en compte sont la qualité technique, le coût des travaux et l'esthétique. Le projet de santé prend forme L espace des Lavoirs (voir l'encadré cidessous pour comprendre ce nom) est désormais prêt à accueillir le cabinet dentaire, la maison de santé et des logements. Les travaux de démolition des bâtiments existants et l'enlèvement des haies ont dégagé un espace dont on ne soupçonnait pas l'étendue en longeant la rue des Mines. C est une surface d environ 3000 m 2 qui est libérée pour réaliser le projet. Le passage qui relie ce terrain au cœur de bourg est un énorme avantage. Cet accès permettra une liaison piétonne directe de quelques dizaines de mètres entre la maison de santé et les commerces du centre. Nouveau cabinet dentaire Il s'agit d'une structure de 200 m 2, construite selon le label BBC (bâtiment basse consommation). Les plans sont dessinés. Le permis de construire est accepté. Les travaux vont débuter sur un mode un peu particulier puisque des fondations spéciales doivent être entreprises, le bâtiment se situant sur une ancienne mare. Sa livraison est prévue pour la fin de l'année, voire début Maison de santé Suite aux dernières réunions avec les professionnels de santé et à l'établissement du projet de soins réalisé par les médecins généralistes, la municipalité a consulté chaque profession afin de connaître les différents besoins. L'opération immobilière a été confiée à Méduane Habitat. Il s'agit d'un programme de locaux à usage de services sur environ 700 m 2 comprenant les cabinets, salles d attente,etc. Ces locaux permettront d accueillir 6 médecins mais aussi infirmiers, pédicurepodologue, ostéopathe, kiné, diététicienne, psychologue, assistante sociale et d'autres professionnels de santé. La réalisation d'une vingtaine de logements est comprise dans l'opération. Le marché de maîtrise d'œuvre a été lancé fin mars. De nombreux cabinets d'architecture ont répondu à l'appel d'of- Par ce passage, la place de la mairie n'est qu'à quelques dizaines de mètres de l'espace des Lavoirs fre. Le cabinet retenu débutera ses études après l'été. Rappelons que les communes d'entrammes et de Parné-sur- Roc sont associées au projet, avec d'ici 2017 un projet d'aménagement à Entrammes pour recevoir également des professionnels de santé à temps plein ou sur des jours de permanence. Des professionnels arrivent déjà En attendant la mise en service du bâtiment, Laure Billy, psychologue, et Thomas Houdou, ostéopathe, se sont tous les deux installés place de l'église, dans l ancien cabinet dentaire. La première intervient les mercredis et le second consultera, à compter du 1 er juin, les lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi matin. Après le parquet, c'est l'isolation de la salle de Beausoleil qui va être entreprise Sur les anciens plans on voit bien la situation des lavoirs, à la sortie du bourg, rue des Mines C'était hier... les lavoirs de L Huisserie Aujourd'hui, il ne reste plus aucune trace des lavoirs sur le site. Ils étaient situés rue des Mines au niveau de l actuel parking de la place des enfants de l an 2000, comme l'indique le plan cadastral de 1970 (voir ci-contre). La forme des bassins est présentée sur un dessin sans doute élaboré au moment de la construction qui a été réalisée vers L'espace des Lavoirs relie la place des Enfants de l'an 2000 (à gauche) au cœur du bourg Vous vous en souvenez? Vous en savez davantage sur ces lavoirs? Peut-être les avez-vous utilisés. Jusqu'à quand? Si vous souhaitez nous faire partager vos connaissances sur l histoire de ces lavoirs, n'hésitez pas à vous signaler à la mairie. Nous prendrons bientôt contact avec vous, et les informations recueillies feront l objet d un article dans le BIL.

9 P.9 Le DOMAINE DU BOIS Un lotissement de 14 hectares Sur les 100 parcelles de 400 m² à m² mises en vente par le CIL au Domaine du Bois, 91 permis de construire ont été délivrés par la mairie pour l ensemble des deux tranches. Deux programmes de construction de logements groupés ou collectifs sont en préparation sur la première tranche. Sur le premier îlot, 8 à 10 logements sont prévus au permis de lotir accordé par le maire. Sur le deuxième îlot, il y aura 14 logements locatifs et 6 en accession à la propriété. Trois autres programmes de logements locatifs ou en accession sont prévus sur la deuxième tranche pour environ 30 à 35 logements Fin de la première tranche Les plantations des végétaux, le paillage des espaces sont les dernières opérations d aménagement de la première tranche réalisées par le CIL. Cependant le transfert dans le domaine communal des espaces communs et des équipements ne pourra se faire qu'une fois réalisé l'aménagement complet de l ensemble du Domaine, en accord avec l association des co-lotis (voir encadré). Les chaussées des voies de la première tranche désormais achevées permettent le passage en toute sécurité des camions et la collecte individuelle des ordures ménagères qui a pu débuter fin avril sur la première tranche. Liaisons piétonnes et espaces verts Ce quartier, si près du bois de L Huisserie, ne pouvait se passer d un accès direct vers les grandes allées de la forêt. L acquisition par la commune d une bande de terrain à l'extrémité est du bois privé dit des brouillards, son aménagement discret sans dénaturer le paysage permet de prolonger vers le bois le chemin creux traversant le quartier qui a été conservé. Le quartier doit conserver Le nouveau quartier du Bois est en place, la végétation doit maintenant s'épanouir son aspect naturel, les haies existantes sont préservées notamment celles qui bordent les chemins qui sont inscrites comme haies protégées. La taille des arbres n est pas autorisée. Association Selon le code de l urbanisme, la création d une association syndicale du lotissement est obligatoire dès la création du lotissement. L'adhésion se fait automatiquement par l'acquisition d'un lot situé dans le périmètre du lotissement. Une clause est insérée à cet effet dans l'acte de vente du terrain lors de la création du lotissement. Le rond-point relie les deux lotissements Les travaux de finition sont terminés, le rondpoint est donc totalement opérationnel. Les objectifs visés étaient de sécuriser les usagers, de maintenir une circulation fluide tout en préservant l environnement paysager. La réflexion menée et la consultation avec les représentants du quartier et les riverains ont été efficaces. Deux autres voies assurent des liaisons interquartiers : l allée de la Peupleraie et l allée des Pruneliers. Elles permettent de diversifier les parcours que peuvent emprunter les automobilistes. Accessibilité Le Conseil municipal a voté pour la troisième année consécutive une ligne de dépenses de pour réaliser les travaux permettant une meilleure circulation pour faciliter l'accessibilité. Cette année, les efforts sont concentrés aux abords des écoles et du pôle enfance, car ces lieux sont parmi les plus fréquentés de la commune. Les bandes d éveil podotactiles aux passages piétons sont relativement peu coûteuses mais s il faut abaisser une bordure de trottoir ou redéfinir un stationnement handicapé avec élargissement de l accès, les prix grimpent vite, limitant le nombre d interventions. Dès 2008 L Huisserie a établi un état des lieux exhaustif sur tout le territoire. Chaque rue, chaque quartier a fait l objet d une analyse précise et les préconisations sont toutes recensées dans un document qui sert de guide au groupe de travail, avec photos à l appui. Au delà de l aspect obligatoire, c est l avancée vers un mieux-vivre ensemble qu il faut souligner. Essayons par exemple d être attentifs à ne pas stationner sur un trottoir. Pour laisser le passage aux landaus, aux fauteuils roulants ou à une personne avec des béquilles, un peu de citoyenneté suffit. Les élus en charge du programme 2012 d'accessibilité ont analysé les situations sur le terrain

10 Le P.10 Repères pour relevés d'altitude Mi-mars, la municipalité a organisé une réunion avec les propriétaires des terrains et bâtiments situés sur le secteur des anciennes mines de L'Huisserie, qui vont recevoir un point de repère. L'objectif de cette rencontre était de restituer l'étude sur les aléas miniers réalisée par le bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) en juin Le constat de très faibles risques n'empêche pas de suivre les éventuelles conséquences des anciennes extractions de minerai. Aussi a-t-il été décidé de faire dresser un relevé d'altitude des bâtiments situés dans le périmètre de localisation des mines. Cette opération, réalisée par un cabinet géomètre de Laval, consiste à poser des points de repères fixes sur chacun des bâtiments. Ils permettront dans les années à venir de vérifier que l'altitude n'a pas changé et donc qu'aucun affaissement ne s'est produit. Un passé minier à surveiller L'exploitation de mines de charbon à la fin du 19 e et au début du 20 e siècle a joué un rôle important pour le développement de L'Huisserie. Accroissement de la population par la venue de mineurs, installation du réseau électrique, arrivée du chemin de fer, la vocation jusqu'alors agricole de la commune a évolué dans une L'ancien vestiaire de la mine, dimension plus industrielle. à droite, est situé sur le Près d'un siècle après la fermeture, ce passé minier est à Ce secteur de la commune secteur de Pierre Blanche nouveau d'actualité. Mais il est identifié dans le cadre du n'est plus question d'extraction de charbon puisque les en zone agricole et zone natu- propriété privée, sont en mau- plan local d'urbanisme (PLU) Saint-Charles, situés sur une gisements ont été exploités relle, donc interdisant toutes vais état, donc dangereux. Il jusqu'à épuisement. Ce qui nouvelles constructions. est évidemment interdit d'en retient aujourd'hui l'attention approcher. des élus est lié aux dangers A l'ouest du bourg Concernant la qualité du charbon extrait, Marcel Réauté si- consécutifs au percement des La zone d'exploitation composait un couloir coudé orienté gnalait dans le livre retraçant galeries. Des investigations ont été faites en 2009 pour sud est, nord ouest, d'environ l'histoire de L'Huisserie, «Le évaluer les aléas de mouvements de terrain. Les risques Moësière vers La Godelinière, mineurs de l'époque très dur à 2500 mètres, partant de La charbon était aux dires des consécutifs à des affaissements, à des effondrements de la Tonnerie, au sud de Donc, il n'était pas question puis remontant au sud ouest allumer et très dur à éteindre. localisés ou à des tassements l'angerie et de la Mine pour pour les ménages de le brûler. ont été jugés faibles. terminer dans les environs Ils utilisaient le bois.» Il était de Pierre Blanche (voir carte vendu aux chaufourniers pour page suivante). La concession alimenter les fours à chaux. s'étendait aussi un peu sur la commune de Montigné. Relevés d'altitude Les principaux désordres constatés dans ce secteur de prairies ont été des cuvettes topographiques de grande dimension et des mises en pente importantes. Le rapport sur l'évaluation des niveaux d'aléas conclut qu'[il apparaît que l'intégrité structurelles des bâtiments situés en zone d'affaissement ne sera pas affectée en cas de mouvement de terrain, qui seront donc sans danger pour les personnes. Il est toutefois recommandé d'établir un levé altimétrique des zones pouvant être affectées par le phénomène d'affaissement.] Donc, pour vérifier d'éventuels mouvements sur les bâtiments situés dans le périmètre de localisation des mines, un cabinet de géomètre lavallois va poser des points de repère (voir article à gauche). Le sous-sol était très riche en dépôts carbonifères. La couche de charbon était très irrégulière, avec une moyenne de 3 à 6 mètres d'épaisseur mais pouvant excéder 30 mètres par endroit. Sur les 37 puits inventoriés, seuls deux orifices sont encore visibles en surface. Les puits de l'angerie et Cette galerie de service a été découverte lors du creusement du tout-à-l'égout Nous évoquerons dans un prochain numéro les aspects historiques du passé minier de la commune.

11 P.11 Le La Poulinière La Grange Les Telliers Pierre Blanche Rond-point des Mines La Mine La Plaine L'Aubépin Les mines de charbon exploitées entre 1832 et 1923 sur L'Huisserie et Montigné ont généré peu d'aléas (affaissements, tassements) et présentent peu de risques, selon l'étude de 2009 du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) L'Angerie L'Étang Centre bourg C'est quoi ces bassins? Tous les l'huissériens ont remarqué ces réserves d'eau, sorte d'étangs entourés de murs, vers La Plaine. Il s'agit de deux bassins d'alimentation bien conservés et toujours en eau. Le Bocage La Tonnerie La Moësière Le Pont Pottier Rond-point de La Moësière Cette cuvette, près de La Godelinière, est sans doute consécutive à un affaissement d'une galerie peu profonde Ils servaient à approvisionner les machines à vapeur qui remontaient le charbon. Sur ce circuit d'extraction, il y avait aussi des sortes de grandes barriques munies de clapet qui étaient remplies par les mineurs au fond des galeries par les eaux de ruissellement qu'il fallait extraire pour éviter d'ennoyer la mine. Ces bassins n'ont rien à voir avec les écoulements, parfois de couleur rouge, qui sont observés vers La Poulinière ou La Mine. Là, ce sont des écoulements d'eau ayant transité par le réseau minier, chargés de pyrite. Près du socle (en bas à gauche) ayant servi d'ancrage au treuil du puits de l'angerie (au- dessus), le propriétaire a mis à jour il y a quelques années le départ d'une galerie qui se prolonge en descenderie sur plusieurs mètres (à droite). Le puits de l'angerie avait une profondeur de 200 mètres

12 Le P.12 Ecole de musique La fin d'année de l'école de musique est riche en moments musicaux. Toutes les classes de l'école se sont mobilisées pour présenter des concerts de qualité. Les jeunes débutants et les élèves plus avancés dans leur formation ont largement participé à ces événements. Et pourtant, l'année 2012 commençait difficilement. En effet, le dimanche 5 février devait avoir lieu à la salle polyvalente une rencontre des orchestres de Laval Agglomération, mais pour cause de neige ce concert a dû être reporté au dimanche 2 décembre Jeudi 9 février à la salle des fêtes de Nuillé, les classes de formation musicale ont présenté à un large public un concert-reportage organisé par leurs soins. Ce fut une vraie réussite pour cette première édition de concerts réalisés en autonomie puisque les élèves assuraient entièrement la création de cet événement. Dimanche 25 mars la classe de piano et leurs invités nous ont invités à voyager aux Amériques, de la Patagonie au Canada. Pour l'occasion, les pianistes ont joué sur un véritable piano de concert. Le service jeunesse et les volleyeuses de L'Huisserie étaient de la fête. Ils ont préparé un apéritif aux couleurs américaines. Vendredi 6 avril ce sont les saxophonistes et leurs invités qui ont recueilli un franc succès à la salle des fêtes. Le meilleur moment sans doute fût Mon premier concert du vendredi 4 mai organisé pour mettre en valeur les jeunes graines de musiciens. Ils ont été applaudis par un public nombreux et enthousiaste. Et pour finir cette année en beauté, vous êtes invités le mercredi 4 juillet au festival Les épouvantails puisque nos musiciens comme d'autres artistes locaux se produiront pour cette soirée rendez-vous de la musique et des arts de la rue (à lire aussi dans le P'tit Journal). REPAS DES AÎNÉS Ils ont fait tourner les serviettes Le samedi 31 mars, l'équipe municipale avait invité à déjeuner les habitants ayant dépassé 70 ans. Près de 180 convives ont honoré le repas de leur présence. Ce rendez-vous annuel est un moment privilégié où règne toujours la bonne humeur autour d'un menu très soigné, concocté par Frédéric Goisbault, le traiteur local. Cette année, l'animation entre les plats et à la fin du repas a été assurée de manière époustouflante par Lucette et Jean-François Doreau. Ils ont entraîné le public dans un voyage à travers le temps en interprétant avec beaucoup de vivacité et de maestria des chansons populaires. Emportés par l'enthousiasme, certains hôtes se sont laissés entraîner par une valse ou un charleston. Les élus et leur conjoint qui assuraient le service ont pris beaucoup de plaisir à participer à cette ambiance bon enfant Les soucis de l'âge ou les tracas du quotidien étaient bien loin! Dans cette ambiance très festive, certains sont même montés sur leur chaise pour faire tourner leur serviette. Personne n'a vu le temps passé. Tous ont chanté, ri, bien Lucette et Jean-François Doreau ont véritablement enflammé le déjeuner offert aux aînés de la commune mangé, bu aussi mais raisonnablement. Le couple d'animateurs a reçu une véritable ovation en fin d'après-midi. Et tous étaient d'accord pour qu'ils reviennent l'année prochaine. Les doyens de L'Huisserie ont été honorés et ont reçu des cadeaux et des fleurs. Il s'agit de Marguerite Lenain, Simone Lemercier, Aline Racin, Madeleine Bochereau, Jeanne Saudrais, Germaine Lenain, Edouard Hamonic, Lucienne Tessier, Fernande et Roger Lepage, Hélène Abafour

13 P.13 Le LE JARDIN DANS MA VILLE Carrés coup de pousse Dans le cadre du projet Les Carrés coup de Pousse* de Daniel Moquet, des jardins au carré ont été installés dans le quartier des Lauriers. Ce projet solidaire se veut «une participation au chemin de l insertion, en offrant une part d'autonomie, ainsi qu'une aide à se repositionner à l'égard des autres, à rompre le désœuvrement, à retrouver un rythme de travail, à manger sain.» Cette action solidaire est relayée sur la commune par l association Les Cantous. Elle se décline à L Huisserie en un lieu de lien social qui vise à rassembler les générations dans des activités autour d un même espace de vie. Tout en aidant à une action solidaire, le jardin devient prétexte à de multi-activités Pour jardiner, pour se promener, pour se poser, pour apprendre ou transmettre, pour bavarder, pour récolter, pour goûter, pour se détendre L association Les Cantous a souhaité intégrer différents acteurs au projet, de tous âges et tous horizons, particuliers, associations, école, maison de retraite et représentants de la municipalité, pour que chacun puisse donner ses idées. Quelques idées d'activités Voici, parmi tant d autres, quelques idées de ce que l on peut mettre en œuvre autour du jardin : - apprentissage et échange des gestes, des savoirs et des techniques du jardinage bio - compostage - fabriquer un hôtel à insectes - le jardin peut être un lieu de créations artistiques, œuvres éphémères ou durables - créer un panneau informatif qui pourrait être créatif et artistique lui aussi - échange de plants et graines - mise en œuvre de démarches expérimentales pour comprendre le fonctionnement du vivant - apprendre des attitudes éco-citoyennes en matière d eau, de biodiversité, d alimentation et d environnement - cuisiner un repas gastronomique avec des produits issus du jardin - concours d épouvantails ou de la plus belle courge - ateliers d écriture sur le thème du jardin. Le jardin peut aussi être tout ça à la fois et surtout un lieu de plaisir où les habitants de la commune se retrouvent et créent du lien. Maintenant c est à chacun d imaginer son jardin. Vous avez des idées? Vous voulez jardiner? Manifestez vous auprès de l association Les Cantous (retrouvez les contacts dans le P tit Journal). * aide par le jardinage pour les familles isolées Ces huits carrés de jardin sont pensés comme un lieu d'échange de savoirs et d'apprentissage de la nature La Mégnannerie Résultats de la concertation Ce petit quartier d'une vingtaine d'habitants est situé entre la Poterie et Chantemerle mais on y accède uniquement par la route de Laval. C'est à ce niveau que sera créé le rond-point qui permettra d'accéder au futur quartier de la Perrine (voir carte du document PLU page 7). En 2010, les résidents se sont mobilisés pour réfléchir ensemble à l'amélioration de leur cadre de vie. Un questionnaire a été proposé et chacun a pu s'exprimer. La synthèse a été présentée aux élus. L'année 2011 a été consacrée à la préparation des dossiers concernant la voirie, l'éclairage public, la circulation, la signalétique... Plusieurs rencontres ont eu lieu entre les représentants du quartier et les élus des commissions concernées sera l'année des travaux qui ont été décidés en concertation, principalement la gestion des écoulements des eaux pluviales et le renforcement de l'éclairage public.

14 Le P.14 Plan d'élagage La mise en place d un plan de gestion des arbres poussant sur les espaces publics de la commune devra permettre d organiser un entretien par quartier. Ainsi, des interventions seront programmées chaque année selon les endroits de la commune. Il s'agira essentiellement d'élagage destiné à la sécurité, suppression des branches mortes, tout en préservant la santé de l'arbre et l'équilibre de son port. Les travaux d'élagage sont assurés par une entreprise privée. Le petit bois issu de ces élagages sera broyé. Les grosses branches seront mises en vente à destination des particuliers et la recette versée au centre communal d'action social (CCAS). Il n'en reste pas moins que les grands arbres, qui font partie du patrimoine végétal de la commune, ont des feuilles et des fruits qui tombent chaque année à l'automne. Et cette caractéristique est bien naturelle. Les travaux d'élagage nécessitent une formation et un matériel spécial pour être exécutés en toute sécurité Plan de désherbage, trois ans déjà! Engagé en 2009, le plan de désherbage est désormais bien en place. L'objectif reste de diminuer au maximum l'utilisation des pesticides, désherbants, fongicides et insecticides. La première étape, avant la mise en œuvre de ce plan, a été la classification des espaces en associant à chacun une gestion différenciée selon son statut. Qu'en est-il après trois ans de pratique? Différencier les espaces Le centre-bourg et le cimetière conservent un niveau élevé d exigence. Ils sont suivis de près, et du temps est même consacré au désherbage manuel. Fleurissement et désherbage manuel régulier sont programmés dans le centre Les terrains de sport nécessitent un suivi spécifique, lié à la pratique du sport. Certains espaces font l'objet d'un entretien moins fréquent, avec une valorisation sur place des déchets sans besoin de les exporter, notamment grâce au mulching qui valorise les coupes en engrais naturel. Cependant et quel que soit le lieu, il est nécessaire de combattre les chardons dont le système de reproduction exige une intervention avant la floraison. De même, les orties et les ronces sont maîtrisées ou supprimées. Les autres plantes sont laissées libres de développement, leur présence en couvre-sol évitant la prolifération des indésirables. Seuls quelques roseaux poussant dans les bassins d'orage nécessitent de couper leurs inflorescences avant essaimage des graines, sinon gare aux envols floconneux. Des pratiques qui s'affinent avec l'expérience Certaines allées sablées de la commune sont désherbées naturellement grâce au passage des utilisateurs. Le résultat de ces essais est concluant. Cette pratique sera donc étendue cette année à d'autres cheminements. Le paillage reste plus délicat à mettre en œuvre durablement. Si l'écorce de bois ou le broyat de végétaux sont économiques à la pose, ils laissent passer des repousses importantes, notamment de chardons. Cela nécessite beaucoup de main d œuvre et ces couvertures doivent être renouvelés au mieux tous les trois ans, tous les ans pour les paillages de qualité médiocre. Le paillage de bois broyé est économique, mais demande plus d'entretien pour une durée moindre, par rapport aux ardoises pilées par exemple Le paillage minéral est plus performant sur la durée, même si la mise en œuvre est plus coûteuse. La bâche est aussi une solution alternative, d'autant qu'elle peut être recouverte d'un paillage minéral de faible épaisseur. Il s'agit d'une solution qui a fait ses preuves et reste bon marché. Et contrairement aux informations qui circulaient il y a cinq ou six ans, il n est plus question d en interdir l utilisation. Ce sont les passages des utilisateurs qui désherbent naturellement ces allées Entretien des voiries et trottoirs Le traitement chimique est désormais proscrit. Ces espaces redeviennent propres au sens écologique. Le désherbage manuel demande bien sûr davantage de temps. Mais de plus en plus d'habitants assurent eux-mêmes un entretien devant chez eux. Ce petit coup de main éco-citoyen est une bonne initiative à développer.

15 P.15 Le Épouvantails... aïe, aïe, aïe! La traditionnelle Une restauration variée est fête musicale saluant l'arrivée des décor, des épouvantails! prévue sur place. Et comme vacances est associée au Carnaval Pour que la fête soit belle, les du soleil. services enfance et jeunesse, l'école de musique et plusieurs Cette année, elle va installer associations s'activent sur le ses estrades en plein cœur du projet. Les commerçants assureront la restauration et la bourg, le mercredi 4 juillet. boisson, car la chaleur estivale sera certainement de re- De 18 heures à... tard dans la soirée! tour. Le spectacle est gratuit. Trois podiums accueilleront chanteurs, choristes et musiciens, d ici et d ailleurs, amateurs et professionnels. Au programme, blues, comédie musicale, chants traditionnels, jazz manouche, fanfare électro... Mais aussi, un groupe d'art de rue, des stands pour enfants et même un flash-mob qui mobilisera en un éclair des personnes dans une chorégraphie originale. Les organisateurs sont prêts! ETAT CIVIL Naissances Ethan Guitton né le 1 er février (14 rue des Lauriers) Colin Garnier né le 6 février (14 allée des Eglantiers) Hayden Horpin née le 9 février (5 imp. de la Sarriette) Lily Verdon née le 9 février (7 imp. des Noisetiers) Léo Richard né le 10 février (2 imp. de la Marjolaine) Marius Besnier né le 16 février (10 ZA Grand Chemin) Albane Rachenne née le 17 février (12 rue des Lauriers) Mathéo Froger né le 19 février (4 imp. de la Coriandre) Nolwen Thomas née le 11 mars (13 imp. de la Barrerie) Alban Rousseau né le 19 mars (5 imp. Jean Racine) Inès M'Tamar née le 3 avril (47 Dom. Sainte-Croix) Sarah Roger née le 5 avril (20 allée Chèvrefeuille) Sacha Morlier né le 5 mai (18 rue des Lauriers) Mariages Maël Le Quay et Aurore Vadaine le 11 février Décès M.-Thérèse Surirey, veuve Le Bart Grosse Duperon de la Broise le 12 février Jeannine Fournier, veuve Bouvet le 16 février Francis Lebéon le 21 mars Robert Deschamps le 27 mars Geneviève Péan, veuve Le Roy le 5 avril Marie Boëffard, veuve Casaucau le 11 avril Yvonne Dalibard, veuve Lesourd le 13 avril Paulette Lorandel, veuve Laffiche le 13 avril Henri Thoreau le 16 avril Léa Tourrenc le 1 er mai Espace du Maine Bientôt la charpente La grue installée depuis le début de l année rappelle la présence de cet important chantier en plein cœur du bourg. Lorsqu on passe rue du Maine, il suffit de tourner la tête pour voir l évolution des travaux. Où en sommes-nous après bientôt cinq mois? Au rez-de-chaussée, les planchers sont coulés et les murs sont élevés. Maintenant, on distingue clairement la disposition des locaux tels qu ils ont été dessinés sur les plans. Au moment où nous écrivons, chacun s active sur le chantier à la préparation de la dalle du plancher de l étage qui sera coulée. Les élévations de l étage vont apparaître et ensuite viendra la charpente qui donnera son volume à l ensemble. Il s agit de portique en lamellé-collé qui sont préfabriqués et livrés par camion. Ce genre d opération est toujours impressionnant, compte tenu de la dimension des portiques. En juin et juillet, la couverture mettra le bâtiment hors d eau. La grue sera alors démontée et ce sera l'arrivée des corps de métier concernés par les aménagements de l intérieur. Retrouvez des photos du chantier sur lhuisserie.fr, rubrique Culture-Sport- Loisirs, onglet Espace associatif. Les ouvriers s'affairent avant de couler la dalle du plancher à l'étage

16 Le P.16 Récompenses à Exposciences Al o c c a s i o n de la 7 e Exposcience Mayenne qui s est déroulée du 15 au 18 mars à la salle polyvalente de Laval, les enfants du Château des Mômes ont présenté deux stands sur les énergies renouvelables. Tu ne manques pas d air! était l'intitulé du premier stand, présenté par des enfants de maternelles. Il permettait d'expérimenter l air de façon ludique, comme souffler dans une paille pour faire avancer une balle de ping-pong ou faire des courants d'air avec un éventail pour déplacer un objet sur un parcours. Ce projet éducatif a été préparé en partenariat avec une classe de grande section de l école publique. Ça avance? cet autre stand, animé par des enfants de 7 à 9 ans, permettait de faire des expériences de propulsion en faisant avancer un objet, un pot de yaourt en l'occurrence, grâce à un ballon de baudruche. Cet atelier a été réalisé par la classe CE2 de l école publique de L Huisserie. Il faut signaler que plus de 500 voitures pot de yaourt ont été réalisées! Ces jeunes l'huissériens ont également réalisé un questionnaire sur les énergies renouvelables et présenté un exposé sous forme de bandes dessinées. Ces deux projets sont l'aboutissement d'un partenariat entre le Château des Mômes et les écoles. Nos jeunes ont remporté le grand prix de la catégorie loisirs et le troisième prix de la démarche scientifique. Ces deux reconnaissances ont été remises aux enfants par le malouin Romain Charles, qui a passé 500 jours (un an et demi quand même!) en simulation pour un voyage vers Mars. Il était venu en voisin parrainer l édition mayennaise Nos petits scientifiques présentent leur projet à Romain Charles, le marsien Chantiers argent de poche Vous avez plus de 16 ans, vous souhaitez gagner un peu d argent de poche durant vos vacances... il est encore possible de vous inscrire auprès de Bruno ou Yohann à l Espace Jeunes pour le mois de juillet et les vacances de novembre. Accueil de loisirs d avril Pendant les vacances d avril, Tarzan se déplaçant de liane en liane est arrivé au Château des Mômes. Au programme de ces deux semaines de nombreux défis et épreuves ont été réalisés par les enfants : construction de cabanes, jardinage, cuisine, confection de costume, parcours de la jungle Et une sortie bien méritée pour nos aventuriers au refuge de l arche à Château- Gontier. Quelle vie de jungle! Ambiance détente ce printemps au Château des Mômes Les coups de main des jeunes sont très utiles, comme ici la construction des carrés de jardin

17 P.17 Le COMÉNIUS Les enfants vivent l'europe... pour de vrai! C'était une première en Mayenne! 53 enfants venus de Grèce, de Pologne, d'allemagne et d'angleterre, accompagnés de 34 enseignants et parents, ont rencontré les élèves de l'école publique de L'Huisserie. Ce rendez-vous organisé du 23 au 27 avril par le groupe scolaire public est l aboutissement du projet européen Coménius mené depuis deux ans par les équipes enseignantes. Il regroupe au total huit pays européens, rejoints par la Hongrie, la Suède et l Italie. Cette délégation européenne a d'abord été accueillie par l inspecteur d'académie. Il a souligné qu un tel rassemblement d enfants de maternelle et de cours élémentaire de cinq pays était une première sur le département. Ensuite, les enfants ont chanté les Une pause multilingue permettant des échanges entre les encadrants couleurs de l Europe avec la chorale dirigée par Laurence Barroche, professeur de chant à l'école de musique. Tout au long de la semaine, les enfants des cinq pays ont partagé des activités pédagogiques, des sorties découvertes ainsi que des activités sportives, avec le soutien de Jean-Yves Racin et Romain Arnaud du comité départemental d'athlétisme. Cet événement exceptionnel a aussi été salué par la municipalité qui a félicité les enseignants de chaque école impliquée dans cette aventure. Les élus ont aussi souligné la chance de pouvoir offrir aux enfants cette ouverture sur l Europe, en permettant cet échange, véritable enrichissement culturel et social. Patricia Huchedé, adjointe responsable de la commission scolaire, est entourée de deux traductrices pour accueillir la cinquantaine de petits européens au nom de la commune Si vous souhaitez plus d'informations sur les projets pédagogiques, connectez-vous sur le site sur lhuisserie.fr sur la page d'accueil où vous trouverez le lien pour le site de l'école. Dans les ateliers sportifs, les gestes comptent autant que les mots, sous le regard bienveillant (et un peu timide!) des grands photos : Courrier de la Mayenne Le Château des Mômes prêt pour l'été Juillet Les équipes ont été recrutées fin janvier pour préparer un nouvel été au Château des Mômes et à l Espace Jeunes. Depuis, nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises. Les enfants vivront leurs vacances au rythme des Mille et une nuits. Comme les autres années, nous proposons pour chaque tranche d âge une palette de camps et de stages. A vos agendas : - distribution des programmes le 15 mai - préinscription pour les camps et les stages entre le 28 mai et le 8 juin - 8 juin, réunion de présentation de l été à 20h30 au Château des Mômes - du 11 au 22 juin, inscription au Château des Mômes - vendredi 6 juillet, ouverture du centre Août Nous accueillerons les enfants du 28 au 31 août dans le bois de L Huisserie pour profiter de la verdure avant le retour en classe. Le 3 septembre, nous revenons dans nos locaux au Château des Mômes. Inscriptions rentrée 2012 Pour les inscriptions des enfants à la prochaine rentrée à l'école publique, vous pouvez prendre rendez-vous avec Gérard Travers, le directeur de l'école, en téléphonant au

18 Le P.18 DÉCHETTERIE Les pratiques s'améliorent Le début d'après-midi est l'heure d'affluence Horaires de la déchetterie La déchetterie est ouverte 4 jours par semaine. lundi et vendredi 14 h à 18h mercredi et samedi : 9h à 12h et 14h à 18h Désormais, les quais sont éclairés pour les fins de journée d'hiver. La fréquentation à la déchetterie reste soutenue. La modification de la collecte des déchets par Laval Agglo a-t-elle entraîné une hausse de fréquentation de la déchetterie? Il est encore un peu tôt pour l'affirmer un an après la mise en place du nouveau mode de ramassage. Les bennes sont réparties en cinq familles de déchets : tout-venant, déchets verts, gravats et matériaux inertes, bois, ferraille. La fréquentation varie beaucoup selon le jour de la semaine et la météo. Certains jours semblent plus fréquentés sur le graphique ci-dessus, mais il faut tenir compte des horaires d'ouverture. Où vont les déchets spéciaux? L amiante, les vêtements, les Suivi de la fréquentation journalière meubles réutilisables, les seringues ne sont pas acceptés à L'Huisserie mais tous les résidents de l'agglomération peuvent se rendre à Laval. Pneus et extincteurs sont repris par les fournisseurs, ils ne sont donc pas acceptés en déchetterie. La benne à gravats ne reçoit que les déchets inertes, donc placoplâtre, plastiques, emballages sont à déposer dans la benne tout-venant. N'hésitez pas à demander conseil et information au gardien. Les samedis sont bien sûr plus fréquentés, ainsi qu'avril et octobre Point d apport volontaire Laval Agglomération a choisi de maintenir encore les points d'apports volontaires, même depuis la mise en place de la collecte sélective en porte-àporte des papiers et plastiques. Mais ces points de dépôts sont réservés uniquement aux déchets recyclables, les ordures ménagères sont évidemment exclues. Il faut rappeler également que tout dépôt au sol est interdit. Nous sommes tous responsables de nos déchets, jusqu'à leur élimination. Du nouveau sur le marché Bonne ambiance sur le marché du jeudi, que de nombreux l'huissériens plébiscitent, mais il ne peut vivre et animer notre centre que si nous le fréquentons Vouloir installer un marché le jeudi soir est un challenge un peu osé. Les clients qui y passent régulièrement sont satisfaits de leurs achats et du côté agréable de l espace. Mais le bouche à oreille ne fonctionne pas suffisamment aux dires de certains commerçants : la clientèle est un peu restreinte et les affaires sont difficiles certains jeudis. Cependant on insiste encore. N hésitez-pas à venir découvrir le marché, vous y trouverez des fruits et légumes, du poisson, des crêpes et galettes, des produits fins régionaux, des œufs fermiers, des produits traiteur et à la quinzaine des escargots et dérivés. Récemment, l offre s est encore élargie avec la venue d un fromager et d une vendeuse de vêtements femme et enfant. En y faisant quelques emplettes, vous contribuerez à sa pérennité. Ce marché, dont tout le monde pense que c est une bonne chose pour la vie et l animation du centre-bourg, ne peut pas vivre sans nous.

19 P.19 L Huisserie ensemble du groupe minoritaire au Conseil municipal Commentaires sur l exposé PLU du 30 mars Les dégagements d espaces réalisés dans le centre de L Huisserie pour gérer la circulation et installer de nouveaux services vont dans le bon sens. Cela le rend plus attractif et améliore le transit avec les communes voisines puisque c est aussi une donnée avec laquelle nous devons vivre. En périphérie, les quartiers récents ou sur plans ont été conçus volontairement cloisonnés et non marchands. Les communications passent par le centre où le trafic continue à croître et il n y aura jamais assez de place pour y installer tous les services dont nous avons besoin. On ne peut qu espérer que la voie du lotissement de la Perrine contribue au délestage des encombrements et qu elle soit conçue assez large pour absorber une partie des flux actuels et futurs. En plus du millier de résidents supplémentaires elle servira écoles, installations sportives, et contour nord de L Huisserie. D où quelques doutes si l aménagement de ce quartier suit les schémas traditionnels : - faut il y installer autant de lots individuels? - faut il en exclure des activités de commerce et services en croyant protéger ceux du centre qui ont besoin de fluidité? Des voiries et parkings trop étroits afin de rentabiliser aujourd hui nos budgets annexes prévus par lotissement feraient ressortir plus tard des coûts d évolution hors de proportions. A ces remarques s ajoute le souhait qu un plan d aménagement commercial soit proposé afin que celui de Laval Agglomération ne se décide pas sans prendre en compte les besoins et opportunités de L Huisserie. Si la ZA du Tertre ne trouve l utilisation que prévoyait le POS précédent, pourquoi ne pas imaginer qu elle puisse évoluer en zone commerciale? Hubert de Quatrebarbes Loïc Houdayer Le Faites la fête avec vos voisins vendredi 1 er juin La Fête des voisins, également nommée Immeubles en fête, est une fête à l'origine française. Elle se donne pour but de permettre à des voisins de se rencontrer de façon conviviale, pour rompre l'isolement qui gagne de plus en plus, et tenter de créer un sentiment d'appartenance au quartier. Cet événement a dépassé ses frontières d'origine, avec l'extension à la Belgique et depuis 2004 la Journée européenne des voisins (European neighbours' day), qui se déroule dans plus de 150 villes d'europe, et même au Canada, en Turquie et Azerbaïdjan. Alors, pourquoi pas vous avec vos voisins? w Les élus et les services municipaux s efforcent d améliorer au quotidien l environnement et le cadre de vie de la commune. Vos remarques et commentaires concernant votre quartier ou votre environnement peuvent contribuer à l améliorer davantage. Question : aménagement du bas-côté RD1 (Remarque d'un habitant de Sainte-Croix) Le chemin de la rivière est une réussite et nous l empruntons souvent pour aller au bourg. Mais le trajet le plus direct nous fait longer la RD1 sur quelques mètres après l abribus. Le bas-côté n est pas empierré ce qui nous met en danger, avant de prendre le chemin de la rivière, près du panneau 70 km/h. Réponse de la municipalité : Vous avez raison lorsque vous écrivez que longer la route départementale est dangereux. La traverser l est tout autant, surtout à cet endroit où la vitesse est importante. Le risque d accident est trop élevé et pour cette raison l aménagement du bas-côté n est pas envisageable. Les seules traversées sécurisées se situent au niveau de Saint-Pierre le Pottier ou au rond-point de la Chevallerie. Une troisième traversée sera réalisée en même temps que le futur rond-point au niveau de la Mégnannerie. Remarques - Suggestions - Observations envoyez vos suggestions à la mairie sur papier libre ou découpez la partie ci-dessous Nom.... Prénom.... Adresse.... Tél Sujet... Vos remarques Pour que nous répondions à vos remarques, critiques, votre message doit présenter un intérêt collectif

20 Le P.20 ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES Résultats des votes La situation géographique de chaque bureau est donnée sur le plan ci-dessous, pour faciliter une analyse plus fine des votes par quartier à L'Huisserie. Bureau n 1 1 er tour 2 nd tour Participation 89,40% 85,03% Blancs/nuls 2,29% 5,03% Eva Joly 16 1,70% Marine Le Pen 98 10,44% Nicolas Sarkozy ,43% ,35% Jean-Luc Mélenchon 69 7,35% Philippe Poutou 12 1,28% Nathalie Arthaud 5 0,53% Jacques Cheminade 1 0,11% François Bayrou ,27% Nicolas Dupont-Aignan 21 2,24% François Hollande ,65% ,65% TOTAL % % Total des bureaux 1 er tour 2 nd tour Participation 87,64% 86,31% Blancs/nuls 2,76% 5,35% Eva Joly 59 2,15% Marine Le Pen ,05% Nicolas Sarkozy ,07% ,88% Jean-Luc Mélenchon 244 8,87% Philippe Poutou 52 1,89% Nathalie Arthaud 19 0,69% Jacques Cheminade 4 0,15% François Bayrou ,60% Nicolas Dupont-Aignan 64 2,33% François Hollande ,20% ,12% TOTAL % % Bureau n 2 1 er tour 2 nd tour Participation 89,06% 89,25% Blancs/nuls 2,99% 5,43% Eva Joly 23 2,53% Marine Le Pen ,35% Nicolas Sarkozy ,32% ,32% Jean-Luc Mélenchon 93 10,24% Philippe Poutou 18 1,98% Nathalie Arthaud 6 0,66% Jacques Cheminade 1 0,11% François Bayrou ,44% Nicolas Dupont-Aignan 22 2,42% François Hollande ,95% ,68% TOTAL % % Bureau n 3 1 er tour 2 nd tour Participation 84,56% 84,75% Blancs/nuls 3,01% 5,57% Eva Joly 20 2,21% Marine Le Pen ,41% Nicolas Sarkozy ,37% ,00% Jean-Luc Mélenchon 82 9,08% Philippe Poutou 22 2,43% Nathalie Arthaud 8 0,89% Jacques Cheminade 2 0,22% François Bayrou ,07% Nicolas Dupont-Aignan 21 2,33% François Hollande ,99% ,00% TOTAL % % entre rue du Bois (incluse) et rue de Laval entre rue de Laval (incluse), rte de Nuillé (incluse) et rue d'anjou (incluse) entre rue du Bois, rte de Nuillé et rue d'anjou Contacts mairie Tél : Fax : site web : Horaires lundi : 13h30/18h mardi au vendredi : 8h30/12h et 13h30/18h samedi : 8h30/12h

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE ANTONAVES, CHATEAUNEUF DE CHABRE, RIBIERS CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE VAL BUËCH-MÉOUGE - HAUTES ALPES - PRINCIPES FONDATEURS Une commission d élus des communes d Antonaves, Châteauneuf de Chabre, Ribiers

Plus en détail

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES «Domaine des Saules» CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES Réunion publique 18 Octobre 2012 Table des Matières 1. PREAMBULE 1. LOCALISATION DU PROJET 2. OBJECTIFS ET ENJEUX DU PROJET D AMENAGEMENT

Plus en détail

Aimez la. à Sathonay-Camp

Aimez la. à Sathonay-Camp Aimez la à Sathonay-Camp ÉDITO Sathonay est une ville où il fait bon vivre. Son esprit village caractéristique offre une qualité de vie remarquable aux portes de la 2 e agglomération de France. Le quartier

Plus en détail

Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie. Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015

Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie. Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015 Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015 1 Plan de la Présentation La ville de Changé La Barberie La Gestion du projet - Calendrier - Acteurs

Plus en détail

ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE»

ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE» COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX COMMUNE DE BEGLES AQUITANIS ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE» RAPPORT DE PRÉSENTATION 1/6 ZAC QUARTIER DE LA MAIRIE RAPPORT DE PRESENTATION JANVIER 2013 1 PREAMBULE 1.1 Rappel

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat Le logement dans tous ses états 17/10/ 2012 Définition : le logement et l'habitat Le logement est un produit : une maison, un appartement, un type 3, un duplex L'habitat est un service : l'espace produit

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME DEPARTEMENT DE LA MOSELLE COMMUNE DE HAGEN PLAN LOCAL D'URBANISME Document conforme à celui annexé à la délibération du Conseil Municipal de HAGEN en date du 23 mai 2013 APPROUVANT le Plan Local d'urbanisme

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051 COMMUNE DE BEAUZAC PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Projet 6 Mai 2013 Réf : 37051 Le Plan Local d Urbanisme est l expression du projet urbain de la commune de Beauzac et constitue ainsi

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. Les aires de stationnement

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. Les aires de stationnement Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine

Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine Ville de Fontaine Synthèse du travail sur la trame verte et bleue urbaine Synthèse rédigée par C. Drouin Mise en place d'une trame verte et bleue à Fontaine En 2010, la ville de Fontaine s'est engagée

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN 21/05/2015 STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE BLAIN Blain, Bouvron, La Chevallerais, Le Gâvre Conseil Communautaire du 22 octobre 2014 Arrêté préfectoral du 21 mai 2015 Application au

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction 19 avril 2013

Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction 19 avril 2013 DOSSIER DE PRESSE Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction Contacts VILLE DE BESANÇON Direction de l'urbanisme et de l'habitat Franck BOURGAIGNE 03 81 61 52 86 Contact presse Laurence DEFEUILLE

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D.

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D. PAYS (SI NECESSAIRE) NOM DU CLIENT SERVICECOMMUNE 'AUREILHANE PUYOO(65) DE GENOS NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL (faire en sorte que le Titre vienne se poser sur la forme ci dessous

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines.

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines. Zone A CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est à protéger en raison de la valeur agricole des terrains ou de la richesse du sol ou du soussol. Elle comprend les secteurs : Ac correspondant à une zone où les

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

Comprendre le Plan local d'urbanisme et de l'habitat

Comprendre le Plan local d'urbanisme et de l'habitat Comprendre le Plan local d'urbanisme et de l'habitat intensité urbaine Logements Espaces publics, espaces privés Nature Mixité(s) Déplacements Identité Patrimoine Comprendre le PLU-H du Grand Lyon et les

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008. I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008. I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008 I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ - Aide Aux Personnes Solidarités - Sécurité / Environnement

Plus en détail

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT Mercredi 21 septembre, salle des fêtes, à 20 h DEUX TEMPS DANS LA RÉUNION 1. Bilan et perspectives 2008 / 2011 : bilan - les 7 thèmes de notre programme : Nous nous

Plus en détail

Fiche communale BOURG LES VALENCE

Fiche communale BOURG LES VALENCE Fiche communale BOURG LES VALENCE Synthèse de l entretien en commune du 30 juin 2011 CARACTERISTIQUES GENERALES DE LA COMMUNE La ville de Bourg les Valence est traversée par différents axes de communication

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT

PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT CHANTEPIE PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT Révision Approuvée par DCM du 25 février 2013 2 FEV 2013 CHANTEPIE - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT AGENCE DBW SOMMAIRE Chapitre 1 Les entrées de

Plus en détail

Ordre du jour. Date et lieu. Participants

Ordre du jour. Date et lieu. Participants Ordre du jour Présentation et débat autour des grands principes du règlement et du zonage du projet de Plan local d urbanisme Date et lieu Mardi 19 mars 2013 de 18h30 à 20h30 à l espace Gérard Philipe.

Plus en détail

Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010.

Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010. - 1 - Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Sur proposition de Monsieur le Maire, le conseil municipal, à l'unanimité,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE RENNES METROPOLE Commune de Bourgbarré Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation Révision approuvée par DCM du 10/05/2011 Modification n 1 approuvée

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Communiqués de presse

Communiqués de presse s Nos étudiants pour l obtention du permis de conduire Parce qu il est difficile de trouver un emploi, un stage ou une formation pour les étudiants qui ne sont pas titulaires du permis de conduire, les

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Que faire de la maison Fugier? 2001 : préemption pour 41 000 de la maison Fugier 2013 Projet «nouvelle mairie» liée à l'accessibilité des bâtiments

Que faire de la maison Fugier? 2001 : préemption pour 41 000 de la maison Fugier 2013 Projet «nouvelle mairie» liée à l'accessibilité des bâtiments Que faire de la maison Fugier? 2001 : préemption pour 41 000 de la maison Fugier 2013 Projet «nouvelle mairie» liée à l'accessibilité des bâtiments publics : abandonné Que faire de la maison Fugier? Une

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Commune de Siaugues Sainte Marie. Réunion du Conseil Municipal du vendredi 14-09-2012

Commune de Siaugues Sainte Marie. Réunion du Conseil Municipal du vendredi 14-09-2012 Commune de Siaugues Sainte Marie Réunion du Conseil Municipal du vendredi 14-09-2012 Etaient présents : R. Chausse, A. Carlet, G.Ruat, M. Pigeon, Y. Figon, C. Viallet, M. Pays, P. Pierre-Favard, G. Paparic,

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE LANTHEUIL PLAN LOCAL D'URBANISME PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE SETUPENVIRONNEMENT 41, avenue de la Côte de Nacre BP 5112 14 079 CAEN Cedex 05 Tél :

Plus en détail

Fiche-conseil I Urbanisme

Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle, Vancé - Sarthe Fabienne Paumier, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien penser pour bien construire De la recherche du terrain à l aménagement de sa maison et de son jardin, le

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013

COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013 Commune de Passy COMPTE RENDU Conseil municipal - 27 juin 2013 Ordre du jour du conseil municipal 1 Approbation du projet de Plan Local d Urbanisme de Passy 2 Institution du droit de préemption urbain

Plus en détail

1 - PILOTAGE, MANAGEMENT DES RESSOURCES

1 - PILOTAGE, MANAGEMENT DES RESSOURCES s 1 - PILOTAGE, MANAGEMENT DES RESSOURCES 1- Direction générale 1 Directeur général de collectivité ou d'établissement public 2 Directeur général adjoint 3 Contrôleur de gestion 4 Conseiller méthodes et

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre Sommaire Arrêtés du Maire : DIVERS /79/DIV Arrêté portant autorisation d ouverture de la maison de retraite Saint Martin (Bât 1) /80/DIV Arrêté municipal

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Projet Pédagogique. Espace Ados

Projet Pédagogique. Espace Ados 1 Projet Pédagogique Espace Ados «L adolescence est l âge où les enfants commencent à répondre par eux même aux questions qu ils se posent» Année 2014-2015 Espace Ados-ALSH 11-15 ans 4 avenue du Général

Plus en détail

CHAPITRE II LES ORIENTATIONS D'AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) Page 36

CHAPITRE II LES ORIENTATIONS D'AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) Page 36 CHAPITRE II LES ORIENTATIONS D'AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION (OAP) Page 36 PREAMBULE LA NATURE ET LA PORTÉE DES ORIENTATIONS D'AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION LA NATURE Depuis la loi Urbanisme et Habitat,

Plus en détail

Extrait du plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest. Projet approuvé par le Conseil de Communauté du 22 mars 2002

Extrait du plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest. Projet approuvé par le Conseil de Communauté du 22 mars 2002 Extrait du plan de déplacements urbains de la communauté urbaine de Brest Projet approuvé par le Conseil de Communauté du 22 mars 2002 1 Chaque jour vont et viennent dans la Communauté Urbaine de Brest

Plus en détail

Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr

Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr Philippe Briand, Jean-Yves Couteau et le Conseil municipal vous présentent... un quartier nouveau se dessine à Saint-Cyr Bienvenue à Central parc, votre nouveau quartier nature et "éco-logique"! Situé

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles»

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation : France Principales interventions

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption

Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE BRETAGNE Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption LE DIRECTEUR GENERAL DE L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE BRETAGNE Vu le Code de l Urbanisme et notamment

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Opération «remarquable» - Isère Habitat - Harmonia HARMONIA. Isère Habitat

Opération «remarquable» - Isère Habitat - Harmonia HARMONIA. Isère Habitat HARMONIA Isère Habitat Sommaire Contexte urbain Présentation de l opération «Harmonia» Une collectivité investie Bâtiment Bilan économique Démarche d innovation sociale HSS Mixité sociale Mixité générationnelle

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction Tél. : 05 46 30 34 générale 00 Fax : 05 46 30 34 09 des www.agglo-larochelle.fr services techniques contact@agglo-larochelle.fr Service Études Urbaines Plan local d'urbanisme Pièce N 3 Saint

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. PREAMBULE. a) Le contexte

CAHIER DES CHARGES I. PREAMBULE. a) Le contexte CAHIER DES CHARGES Aménagement d un pôle réunissant commerces de proximité, de services dans le domaine de la santé et d un programme d habitat diversifié. I. PREAMBULE a) Le contexte Suite à la révision

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire, P. GOUPIL, R. FOLTETE, B NUYTEN, N. DUPUIS, C. LECHARPENTIER, B. JEAN, L. PARDOEN, DELAUNAY Elodie,

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

LA GAZETTE BASTIDOISE

LA GAZETTE BASTIDOISE LA GAZETTE BASTIDOISE JUILLET 2009-1 - Réunion publique du vendredi 13 février 2009 Après les votes des comptes administratifs et des comptes de gestion, avant la préparation du budget primitif 2009, une

Plus en détail

I PÔLE SANTE COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

I PÔLE SANTE COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Mardi 27 octobre 2015 Présents : M. Gabriel FOURNIER, maire MM Patrick LEFLAIVE, Thierry BELLANG, Mme Frédérique PANOUILLOT, adjoints MM Mmes Patrick DEVIGNE,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

BIENVENUE A ATHIS DE L ORNE

BIENVENUE A ATHIS DE L ORNE CONCOURS DES VILLES ET VILLAGES FLEURIS VILLE ET VILLAGE FLEURIS 25 AOUT 2010 BIENVENUE A ATHIS DE L ORNE ATHIS DE L ORNE Notre commune : Athis de l Orne, chef lieu de Canton. Département : Orne (61430)

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER CENTRE

CONSEIL DE QUARTIER CENTRE CONSEIL DE QUARTIER CENTRE Compte rendu de la réunion du 02/07/09 Salle Louise Michel Bruno CRISTOFOLI Déroulement de la soirée - Introduction (5mn) - Le programme «DYNAMIQUE VERTE» (5mn) - Les contributions

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Commission de quartier. Réunion publique SAINT SIMON. Jeudi 18 octobre 2012

Commission de quartier. Réunion publique SAINT SIMON. Jeudi 18 octobre 2012 Commission de quartier SAINT SIMON Réunion publique Jeudi 18 octobre 2012 Au programme ce soir Présentation des travaux de rénovation de la salle associative Saint Simon Présentation du projet de jardin

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL Les Parcs naturels régionaux, institués il y a maintenant 40 ans, ont pour objectif de protéger le patrimoine naturel et culturel remarquable d'espaces ruraux de qualité

Plus en détail

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015)

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015) Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 1. Présentation de Lannion-Trégor Communauté : Après le regroupement de Lannion-Trégor Agglomération et la commune de Perros- Guirec, avec la

Plus en détail

PROJET DE STATION REVISION SIMPLIFIEE DU PLU N 2 DE VIDE COMMUNE DE VAYRES. Février-Mars 2010

PROJET DE STATION REVISION SIMPLIFIEE DU PLU N 2 DE VIDE COMMUNE DE VAYRES. Février-Mars 2010 COMMUNE DE VAYRES REVISION SIMPLIFIEE DU PLU N 2 PROJET DE STATION DE VIDE Février-Mars 2010 Dossier de concertation Février-Mars 2010 23 La commune de Vayres est desservie par un réseau de collecte des

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014 - tarifs municipaux - tarifs eau - tarifs assainissement collectif - tarifs assainissement non collectif - tarifs contrôle branchement assainissement collectif eaux

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

La semaine du. développemement durable. www.senart.com www.facebook.com/sansenart

La semaine du. développemement durable. www.senart.com www.facebook.com/sansenart La semaine du CONTACTS PRESSE Jeanne Rebuffat 01 64 13 17 31 j.rebuffat@san-senart.fr Pierre Galinou 01 64 10 53 96 p.galinou@san-senart.fr www.senart.com www.facebook.com/sansenart développemement durable

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

ZONE UC. Il s'agit d'une zone d extension du tissu urbain ancien central à dominante d habitat. Son tissu est essentiellement de type pavillonnaire.

ZONE UC. Il s'agit d'une zone d extension du tissu urbain ancien central à dominante d habitat. Son tissu est essentiellement de type pavillonnaire. ZONE UC CARACTERE DE LA ZONE Il s'agit d'une zone d extension du tissu urbain ancien central à dominante d habitat. Son tissu est essentiellement de type pavillonnaire. Cette zone comporte deux secteurs

Plus en détail

programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement.

programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement. programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement.fr programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:28 Page2 Joël Bias

Plus en détail

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME»

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» La lettre d information municipale n 7 de mars 2005 vous a présenté et expliqué le pourquoi du Plan Local d Urbanisme (PLU).

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Lettre infos Chantier

Lettre infos Chantier Lettre infos Chantier Septembre 2012 Après les travaux d amélioration de 301 logements réalisés par Atlantique Habitations au Moulin du Bois, c est maintenant l espace public qui bénéficie de travaux de

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école Le Ministère de l Education Nationale a confié à l USEP une mission de service public portant sur : la construction d une culture sportive par l organisation de rencontres, l apprentissage de la citoyenneté

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

guide pratique LE PERMIS DE CONSTRUIRE MAISON INDIVIDUELLE ET SES ANNEXES

guide pratique LE PERMIS DE CONSTRUIRE MAISON INDIVIDUELLE ET SES ANNEXES LE PERMIS DE CONSTRUIRE MAISON INDIVIDUELLE ET SES ANNEXES guide pratique Vous avez un projet - de construction d'une maison d'habitation? - d'annexe (+ de 20 m²) à votre habitation? - d'extension de votre

Plus en détail

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE MÉMOIRE DU FORUM JEUNESSE DE L ÎLE DE MONTRÉAL POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE PRÉSENTÉ AU MAIRE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA DÉMARCHE DE CONSULTATION SAINTE-CATHERINE OUEST S

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 25 février 2014

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 25 février 2014 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 25 février 2014 Présents : BIENVENU Alain, BODIN Madeleine, CHAIGNEAU Valérie, VERDON Gérard, PELLETIER Annie, BELAUD Annie, SUIRE Michel, PICHEREAU Richard, DOUST Julia,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 septembre 2013. Ordre du Jour

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 30 septembre 2013. Ordre du Jour M A I R I E DE D I J O N PALAIS DES ETATS DE BOURGOGNE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 30 septembre 2013 Ordre du Jour 1 - Conseil du 24 juin 2013 - Procès-verbal - Approbation I- ECOLOGIE URBAINE A- URBANISME

Plus en détail

Saulxures infos n 22

Saulxures infos n 22 Saulxures infos n 22 Juillet 2015 LE MOT DU MAIRE Le 11 juillet 2015, la Base de Loisirs fêtera le 20ème anniversaire de l ouverture de ses installations au public. Il y a plus de 20 ans déjà, les élus

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE juillet 2013

DOSSIER DE PRESSE juillet 2013 DOSSIER DE PRESSE juillet 2013 Orgeval 2015 : une maison de quartier et une salle municipale pour les habitants Conférence de presse vendredi 12 juillet 2013, 10 heures Groupe scolaire Gallieni Contact

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Informer les habitants sur les modes de transports

Plus en détail