Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars Université Rennes 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1"

Transcription

1 Cryptographie Master de cryptographie Architectures PKI 23 mars 2015 Université Rennes 1 Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

2 Cadre Principe de Kercho : "La sécurité d'un système de chirement ne doit pas dépendre du secret de l'algorithme mais seulement du secret de la clé" La gestion des clés est un problème central Couplage cryptographie à clé publique/cryptographie à clé secrète La cryptographie à clé publique est utilisée pour s'échanger une clé de session. La cryptographie à clé secrète utilise cette clé de session pour chirer les communications. Ne protège pas de toutes les attaques (homme du milieu) Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

3 Cycle de vie des clés Génération (aléatoire, éviter les clés faibles) Activation Distribution Désactivation (expiration, révocation, clé compromise) Réactivation Destruction On utilise pour cela Chirement Hachage et Signature (intégrité) Certication (authentication) Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

4 Distribution des clés Trois types de distribution Physique (ancestrale, mais...) Basé sur la cryptographie symétrique Basé sur la cryptographie asymétrique Principe de la distribution des clés avec système symétrique But : limiter le nombre de clés nécessaires en cryptographie symétrique. Chaque utilisateur partage un secret avec un tiers de conance (ou autorité de conance) notée S. Lorsque 2 utilisateurs veulent communiquer entre eux, le tiers de conance leur fournit une clé de session Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

5 Le protocole de Needham-Schroeder (1978) Cadre : A et B veulent communiquer. A (resp. B) partage avec S la clé secrète K AS (resp. K BS ) 1 A demande à S une clé de session K AB pour communiquer avec B. Il utilise pour cela un jeton J A. En résumé A S : A, B, J A 2 S renvoie à A la clé de session chirée et un certicat pour B. S A : K AS (J A, B, K AB, K BS (K AB, A)) 3 A envoie le certicat à B 4 B chire avec K AB un jeton J B et l'envoie à A. 5 A chire avec K AB une modication simple de J B, par ex J B 1 et l'envoie à B. 6 A et B peuvent communiquer avec la clé de session K AB. Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

6 introduction de "timestamps" (Kerberos) Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17 Avantages et inconvénients Avantages Résous le problème du nombre de clés dans un système symétrique. Si les couples (A,K AS ) et (B,K BS ) sont dignes de conance, A et B sont authentiés. Aucune des 2 parties n'a besoin d'avoir conance en l'autre pour générer de bonnes clés. Grâce au jeton J B, on évite les attaques par rejeu. Inconvénients Il faut avoir conance en S, y compris en ses capacités et en sa résistance aux attaques. B ne sait pas si la clé est récente : un attaquant peut rejouer les données si il connaît une ancienne clé compromise (contraire au principe des clés de session).

7 Distribution des clés basée sur la cryptographie asymétrique Les plus grosses applications de la cryptographie à clé publique sont l'échange de clés la signature La clé privée doit être bien protégée Environnement personnel de sécurité (PSE) Un tiers de conance est tout de même nécessaire pour sécuriser l'association sujet/clé publique. Infrastructure à clé publique (PKI) Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

8 Environnement personnel de sécurité (PSE) La clé privée d'alice est privée doit être stockée de manière sûre dans le dispositif d'alice. Moins cher en logiciel Mieux en matériel (plus facile à protéger) La clé privée doit rester dans le PSE opérations cryptographiques faite dans le PSE. Encore mieux si même Alice n'a pas accès à sa clé privée (pour éviter la révocation de signature) Générer une clé privée peut être coûteux peut être fait par un tiers de conance Finalement, un autorité de conance est nécessaire pour calculer les clés privées et pour sécuriser le lien sujet/clé publique. Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

9 Infrastructure à clé publique (PKI) Rappel du problème Le lien sujet/clé publique doit être sécurisée : un attaquant peut générer une paire de clés et prétendre être Alice. Une autorité de certication (CA) associe à chaque utilisateur un certicat sécurisant ce lien. Etape 1 : Enregistrement Alice donne à l'autorité de certication ses informations personnelles et les prouve (carte d'identité, biométrie, registre,...) CA vérie les informations CA crée un nom d'utilisateur pour Alice Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

10 Public key infrastructure (PKI) Étape 2 : Génération de clé CA (ou Alice) engendre une paire clé publique/clé privée La clé privée est stockée sur le PSE d'alice et par l'autorité de séquestre (key escrow). La clé publique est stockée par CA. Rappel : Les clés pour signer, chirer et s'authentier doivent être diérentes. Exemple d'attaque si la clé de chirement est la même que la clé servant à l'authentication Alice veut être authentiée par Eve et utilise un système de dé/réponse. Eve choisit le haché de "Je dois 1000 euros à Eve" comme dé. Alice pense que le dé est aléatoire et le signe pour s'authentier auprès d'eve. Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

11 Étape 3 : Certication CA crée un certicat pour Alice qu'il stocke. Il y a des normes pour les certicats (X.509 par exemple) Le certicat est une chaîne de caractères, signé par le CA et contenant L'identité d'alice. La (ou les) clé publique d'alice. L'algorithme de clé publique utilisé. Un numéro de série. Une période de validité. Des informations sur le CA. Etape 4 : Utilisation (Bob veut utiliser la clé publique d'alice). Bob obtient le certicat d'alice via le CA ou en utilise un récent. Bob vérie le certicat et qu'il n'est pas révoqué grâce à une liste (CRL) maintenue par le CA. Bob peut utiliser la clé publique d'alice. Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

12 Diagramme PKI Une infrastructure à clé publique simpliée (pas d'autorité de sequestre, les utilisateurs génèrent eux même leurs clés) Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

13 Exemple de certicat Le meilleur moyen de voir un certicat est d'aller sur un site securisé (banque, site marchand,... commençant par https) et de cliquer sur le cadenas. Exemple : certicat d'amazon Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

14 Cryptographie basée sur l'identité Principe Utiliser l'identité d'un utilisateur comme clé publique. Le récepteur n'a pas besoin d'être déjà utilisateur. Plus besoin de certicats. Utilisable seulement depuis Fonctionnement L'autorité de conance (TA) possède une clé maître privée et publie la clé maître publique correspondante. Alice combine l'identité de Bob et la clé maître publique pour construire la clé publique de Bob et chirer son message. Bob demande à TA une clé privée attachée à son identité et joint une clé de session chirée avec la clé maître publique. TA construit la clé privée de Bob en combinant l'identité de Bob et la clé maître privée et l'envoie grâce à la clé de session. Bob peut déchirer le message envoyé par Alice. Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

15 Le partage de secret Problématique : Un utilisateur perd son PSE et veut retrouver sa clé privée. Solution : Utiliser un secret partagé pour plusieurs personnes toutes d'accord puissent régénérer la clé. Type de partage de secret On veut qu'un secret soit gardé par n utilisateurs et puisse être retrouvé si ils sont tous d'accord. On veut qu'un secret soit gardé par n utilisateurs et puisse être retrouvé par t < n d'entre eux. protocole de Shamir On veut que seuls certains sous ensembles prédéterminés puissent retrouver la clé. protocoles généraux mais très peu ecaces. Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

16 Certication RSA partagée Problématique : La clé privée du CA est très sensible, on veut donc la partager entre 3 serveurs distants. Cadre : clé publique (e, n) et clé privée d Fonctionnement On choisit d 1, d 2 et d 3 tels que d = d 1 + d 2 + d 3 mod ϕ(n) On distribue d 1, d 2 et d 3 sur les 3 serveurs. Un utilisateur veut un certicat, cad un message m signé par le CA, cad m d. Il demande donc aux 3 serveurs et recoit Il en déduit m d = s 1 s 2 s 3 s 1 = m d 1, s 2 = m d 2, s 3 = m d 3 On préfererait n'avoir besoin que de 2 serveurs (panne, maintenance,...) Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

17 Le protocole de Shamir 1 Initialisation : le distributeur choisit et publie un nombre premier p n + 1 et n éléments non nuls distincts x i de F p. 2 Partage du secret s Le distributeur choisit t 1 éléments a j de F p et construit le polynôme t 1 a(x ) = s + a j X j Il construit y i = a(x i ) et les envoie aux "gardiens". 3 Reconstitution du secret : t gardiens peuvent reconstituer le polynôme a par interpolation a(x ) = Le secret est a(0). t t j=1 x j X y i x j x i i=1 j=1,j i 4 Sécurité : On peut montrer que si m < t gardiens coopèrent il y a p t m polynômes interpolant les y i. Master Crypto ( ) Cryptographie 23 mars / 17

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

Gestion des Clés Publiques (PKI)

Gestion des Clés Publiques (PKI) Chapitre 3 Gestion des Clés Publiques (PKI) L infrastructure de gestion de clés publiques (PKI : Public Key Infrastructure) représente l ensemble des moyens matériels et logiciels assurant la gestion des

Plus en détail

Sécurité de l'information

Sécurité de l'information Sécurité de l'information Sylvain Duquesne Université Rennes 1, laboratoire de Mathématiques 24 novembre 2010 Les Rendez-Vous Mathématiques de l'irem S. Duquesne (Université Rennes 1) Sécurité de l'information

Plus en détail

Public Key Infrastructure (PKI)

Public Key Infrastructure (PKI) Public Key Infrastructure (PKI) Introduction Authentification - Yoann Dieudonné 1 PKI : Définition. Une PKI (Public Key Infrastructure) est une organisation centralisée, gérant les certificats x509 afin

Plus en détail

D31: Protocoles Cryptographiques

D31: Protocoles Cryptographiques D31: Protocoles Cryptographiques Certificats et échange de clés Nicolas Méloni Master 2: 1er semestre (2014/2015) Nicolas Méloni D31: Protocoles Cryptographiques 1/21 Introduction Protocole Diffie Hellman:

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

Arithmétique et Cryptographie, Partie II Applications cryptographiques des pairings

Arithmétique et Cryptographie, Partie II Applications cryptographiques des pairings Arithmétique et Cryptographie, Partie II Applications cryptographiques des pairings A. Bonnecaze Institut de Mathématiques de Luminy (IML) Oujda, Mai 2009 A. Bonnecaze (IML) Arithmétique et Cryptographie,

Plus en détail

Protocoles d authentification

Protocoles d authentification Sécurité des Réseaux, Master CSI 2 J.Bétréma, LaBRI, Université Bordeaux 1 Protocoles d authentification 1. Authentification simple 2. Authentification mutuelle 3. Clé de session 4. KDC Source 1. Authentification

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Cryptographie Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Plan du cours Différents types de cryptographie Cryptographie à clé publique Motivation Applications, caractéristiques Exemples: ElGamal, RSA Faiblesses,

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Mai 2011 Julien Cathalo Section Recherches Cryptographie à clé publique Invention du concept : 1976 (Diffie, Hellman) Premier système

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe Génération des clés Gestion des clés Espaces de clés réduits Codage restreint, caractères choisis, clés faibles, Mauvais choix de clés Lettre, mnémotechnique, attaque par dictionnaire Clefs aléatoires

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Étude technique. Cryptographie à clé publique et signature numérique Principes de fonctionnement

Étude technique. Cryptographie à clé publique et signature numérique Principes de fonctionnement Étude technique Cryptographie à clé publique et signature numérique Principes de fonctionnement Étude technique réalisée par CGI Septembre 2002 Page 1 sur 15 Introduction L'un des principaux défis auxquels

Plus en détail

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques Catalin Dima 1 Gestion des clés La gestion des clés concerne : La distribution de clés cryptographiques, Les mécanismes utilisés pour

Plus en détail

Les réseaux ad hoc : problèmes de sécurité et solutions potentielles

Les réseaux ad hoc : problèmes de sécurité et solutions potentielles Les réseaux ad hoc : problèmes de sécurité et solutions potentielles Jérôme LEBEGUE, Christophe BIDAN et Bernard JOUGA Supélec Rennes - Equipe SSIR 13 octobre 2005 Jérôme LEBEGUE - jerome.lebegue@supelec.fr

Plus en détail

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité

Les risques liés à la signature numérique. Pascal Seeger Expert en cybercriminalité Les risques liés à la signature numérique Pascal Seeger Expert en cybercriminalité Présentation Pascal Seeger, expert en cybercriminalité Practeo SA, Lausanne Partenariat avec Swisscom SA, Zurich Kyos

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

Protocoles d`authentification. Refik Molva et Yves Roudier. Institut EURECOM, BP 193 Sophia Antipolis Cedex - France

Protocoles d`authentification. Refik Molva et Yves Roudier. Institut EURECOM, BP 193 Sophia Antipolis Cedex - France Protocoles d`authentification Refik Molva et Yves Roudier Institut EURECOM, BP 193 Sophia Antipolis Cedex - France {refik.molva@eurecom.fr, yves.roudier@eurecom.fr} Résumé : cet article décrit les techniques

Plus en détail

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Aristote Groupe PIN Utilisations pratiques de la cryptographie Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Objectifs Décrire les techniques de cryptographie les plus courantes Et les applications qui les utilisent

Plus en détail

ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE

ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE I-INTRODUCTION... 3 II- RAPPEL DES BASES DE LA CRYPTOGRAPHIE... 4 II-1 LA CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE... 4 II-2 LA CRYPTOGRAPHIE ASYMETRIQUE... 4 II-3 LA CRYPTOGRAPHIE HYBRIDE...

Plus en détail

Protocoles cryptographiques

Protocoles cryptographiques MGR850 Hiver 2014 Protocoles cryptographiques Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan Motivation et Contexte Notations Protocoles

Plus en détail

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D.

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. 2013 Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. Table des matières 1 Les architectures sécurisées... 3 2 La PKI : Autorité de certification... 6 3 Installation

Plus en détail

Audit des risques informatiques

Audit des risques informatiques Audit des risques informatiques Introduction à la Cryptographie Pierre-François Bonnefoi Université de Limoges Laboratoire XLIM # 1 # La cryptographie : Introduction et définitions Introduction Depuis

Plus en détail

Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre

Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre Falzon Marc BTS Informa tique de Gestion - Session 200 5 Epreuve E6 : Soutenance de projet Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre Marc FALZON Page 1 1) Présent a t ion de l'association

Plus en détail

Le protocole SSH (Secure Shell)

Le protocole SSH (Secure Shell) Solution transparente pour la constitution de réseaux privés virtuels (RPV) INEO.VPN Le protocole SSH (Secure Shell) Tous droits réservés à INEOVATION. INEOVATION est une marque protégée PLAN Introduction

Plus en détail

CRYPTOGRAPHIE. Chiffrement asymétrique. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie

CRYPTOGRAPHIE. Chiffrement asymétrique. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie CRYPTOGRAPHIE Chiffrement asymétrique E. Bresson SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr I. CHIFFREMENT ASYMÉTRIQUE I.1. CHIFFREMENT À CLÉ PUBLIQUE Organisation de la section

Plus en détail

Cryptographie et fonctions à sens unique

Cryptographie et fonctions à sens unique Cryptographie et fonctions à sens unique Pierre Rouchon Centre Automatique et Systèmes Mines ParisTech pierre.rouchon@mines-paristech.fr Octobre 2012 P.Rouchon (Mines ParisTech) Cryptographie et fonctions

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

Authentification et Autorisation

Authentification et Autorisation Authentification et Autorisation Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Contrôle accès Identification Authentifiction Autorisation Imputabilité (Accoutability) Conclusion

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

DISTANT ACESS. Emna TRABELSI (RT3) Chourouk CHAOUCH (RT3) Rabab AMMAR (RT3) Rania BEN MANSOUR (RT3) Mouafek BOUZIDI (RT3)

DISTANT ACESS. Emna TRABELSI (RT3) Chourouk CHAOUCH (RT3) Rabab AMMAR (RT3) Rania BEN MANSOUR (RT3) Mouafek BOUZIDI (RT3) DISTANT ACESS Emna TRABELSI (RT3) Chourouk CHAOUCH (RT3) Rabab AMMAR (RT3) Rania BEN MANSOUR (RT3) Mouafek BOUZIDI (RT3) TABLE DES MATIERES I. PRESENTATION DE L ATELIER...2 1. PRESENTATION GENERALE...2

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

PKI. Tony Bernard bernard.tony@free.fr

PKI. Tony Bernard bernard.tony@free.fr PKI Tony Bernard bernard.tony@free.fr Université du Sud Toulon - La Garde Master Professionnel SSI 2004/2005 Plan Introduction 1. Infrastructure 2. Politique et pratique de certification 3. Certificats

Plus en détail

Cryptologie à clé publique

Cryptologie à clé publique Cryptologie à clé publique La cryptologie est partout Chacun utilise de la crypto tous les jours sans forcément sans rendre compte en : - téléphonant avec un portable - payant avec sa carte bancaire -

Plus en détail

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie)

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) FORMATION SUR LA «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES» POUR LES OPERATEURS ET REGULATEURS DE TELECOMMUNICATION Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) CRYPTOGRAPHIE ET SECURITE

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Fonction de hachage et signatures électroniques

Fonction de hachage et signatures électroniques Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Sécurité informatique

Sécurité informatique Sécurité informatique Université Kasdi Merbah Ouargla Master RCS Octobre 2014 Département Informatique 1 Master RCS 1 Sécurité informatique Organisation du cours Ce cours a pour but de présenter les fondements

Plus en détail

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO Page 1 Introduction Sommaire I- Présentation de la technologie II- Architectures classiques et étude du marché III- Implémentation en entreprise IV- Présentation de systèmes SSO Annexes Page 2 Introduction

Plus en détail

Petite introduction aux protocoles cryptographiques. Master d informatique M2

Petite introduction aux protocoles cryptographiques. Master d informatique M2 Petite introduction aux protocoles cryptographiques Master d informatique M2 Les protocoles cryptographiques p.1/48-1 Internet - confidentialité - anonymat - authentification (s agit-il bien de ma banque?)

Plus en détail

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE Université du Luxembourg - Laboratoire LACS, LUXEMBOURG CNRS/INPG/INRIA/UJF - Laboratoire LIG-IMAG Sebastien.Varrette@imag.fr http://www-id.imag.fr/~svarrett/ Cours Cryptographie & Securité Réseau Master

Plus en détail

Cryptographie Échanges de données sécurisés

Cryptographie Échanges de données sécurisés Cryptographie Échanges de données sécurisés Différents niveaux d'intégration dans l'organisation du réseau TCP/IP Au niveau 3 (couche réseau chargée de l'envoi des datagrammes IP) : IPSec Au niveau 4 (couche

Plus en détail

CHAPITRE 6 : Signature, identi cation.

CHAPITRE 6 : Signature, identi cation. CHAPITRE 6 : Signature, identi cation. La cryptographie ne se limite plus à l art de chi rer des messages, on va considérer dans ce chapitre de nouvelles tâches qu il est possible de réaliser. La signature

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

Certificats et infrastructures de gestion de clés

Certificats et infrastructures de gestion de clés ÉCOLE DU CIMPA "GÉOMÉTRIE ALGÉBRIQUE, THÉORIE DES CODES ET CRYPTOGRAPHIE" ICIMAF et Université de la Havane 20 novembre - 1er décembre 2000 La Havane, Cuba Certificats et infrastructures de gestion de

Plus en détail

TER Master Informatique : Etude du Single Sign-On (SSO) Sujet proposé par Francine HERRMANN. Etudiants LELOUP Julien & VAYEUR Guillaume

TER Master Informatique : Etude du Single Sign-On (SSO) Sujet proposé par Francine HERRMANN. Etudiants LELOUP Julien & VAYEUR Guillaume TER Master Informatique : Etude du Single Sign-On (SSO) Sujet proposé par Francine HERRMANN Etudiants LELOUP Julien & VAYEUR Guillaume 11 juin 2006 Table des matières 1 Notions essentielles 6 1.1 PKI :

Plus en détail

Chiffrement et signature électronique

Chiffrement et signature électronique Chiffrement et signature électronique (basée sur le standard X509) Frédéric KASMIRCZAK 1 Sommaire I. La cryptologie base de la signature électronique... 3 1. Les systèmes symétriques à l origine de la

Plus en détail

CRYPTOGRAPHIE. Authentification et échange de clé. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie

CRYPTOGRAPHIE. Authentification et échange de clé. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie CRYPTOGRAPHIE Authentification et échange de clé E. Bresson SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr L authentification symétrique I. AUTHENTIFICATION I.1. L AUTHENTIFICATION

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe -

ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe - ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe - BKAM, tous droits réservés Page 1 sur 45 Table des matières 1 INTRODUCTION... 8 1.1 Présentation générale... 8 1.2 Définitions

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques

CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques Présenté par: AMBASSA PACÔME LANDRY Membre du laboratoire de Mathématiques Expérimentales (LME) Université

Plus en détail

Problèmes arithmétiques issus de la cryptographie reposant sur les réseaux

Problèmes arithmétiques issus de la cryptographie reposant sur les réseaux Problèmes arithmétiques issus de la cryptographie reposant sur les réseaux Damien Stehlé LIP CNRS/ENSL/INRIA/UCBL/U. Lyon Perpignan, Février 2011 Damien Stehlé Problèmes arithmétiques issus de la cryptographie

Plus en détail

quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs

quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs Marine MINIER Laboratoire CITI INSA de Lyon Journées EmSoC 2007 1 Introduction Réseaux sans fil multi-sauts utilisés en général pour monitorer

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Politique de Certication. Certigna Cachet Serveur

Politique de Certication. Certigna Cachet Serveur Dhimyotis - Référentiel documentaire RGS Politique de Certication Certigna Cachet Serveur (Cachet Serveur) OID = 1.2.250.1.177.1.14.1.5 Entreprise et Administration Référence RD-120 Version 5.0 Dhimyotis

Plus en détail

Sécurité WebSphere MQ V 5.3

Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Guide MQ du 21/03/2003 Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Luc-Michel Demey Demey Consulting lmd@demey demey-consulting.fr Plan Les besoins Les technologies Apports de la version 5.3 Mise en œuvre Cas pratiques

Plus en détail

Les 7 méthodes d authentification. les plus utilisées. Sommaire. Un livre blanc Evidian

Les 7 méthodes d authentification. les plus utilisées. Sommaire. Un livre blanc Evidian Les 7 méthodes d authentification les plus utilisées Un livre blanc Evidian Appliquez votre politique d authentification grâce au SSO d entreprise. Par Stéphane Vinsot Chef de produit Version 1.0 Sommaire

Plus en détail

Guide de déploiement d'un mécanisme De SmartCardLogon par carte CPS Sur un réseau Microsoft

Guide de déploiement d'un mécanisme De SmartCardLogon par carte CPS Sur un réseau Microsoft Guide de déploiement d'un mécanisme De SmartCardLogon par carte CPS Sur un réseau Microsoft Statut : Validé Version : 1.2.4 Date prise d effet : 29/12/2009 Référence : Auteur : Frédéric BARAN Diffusion

Plus en détail

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur Emarche v1.5.1 Manuel Utilisateur Table des matières 1 Pré-requis...2 2 Présentation...3 3 Utilisation...4 3.1 Fenêtre de connexion...4 3.2 Interface principale...5 3.3 Mise à jour automatique...6 3.4

Plus en détail

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002 IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr JTO décembre 2002 Chiffrement asymétrique Confidentialité d un message : le chiffrer avec la clé publique du destinataire.

Plus en détail

Initiation au cryptage et à la signature électronique

Initiation au cryptage et à la signature électronique Bertrand Lemaire http://www.bertrandlemaire.com Initiation au cryptage et à la signature électronique Note : Ce document a été écrit par Bertrand Lemaire pour son propre site mais il peut être réutilisé

Plus en détail

INTRODUCTION AU CHIFFREMENT

INTRODUCTION AU CHIFFREMENT INTRODUCTION AU CHIFFREMENT Par Gérard Peliks Expert sécurité Security Center of Competence EADS Defence and Security Avril 2008 Un livre blanc de Forum ATENA Un livre blanc 1 / 6 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI

La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références C. Cachat et D. Carella «PKI Open Source», éditions O REILLY Idealx,

Plus en détail

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL VPN SSL : Présentation Master Informatique 1ère Année Année 2006-2007 2007 Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL Durée : 20 minutes Remarques Intervention : 15-20

Plus en détail

Protocoles utilisant des mécanismes d'authentification: TACACS+, RADIUS et Kerberos

Protocoles utilisant des mécanismes d'authentification: TACACS+, RADIUS et Kerberos Sécurisation des systèmes Protocoles utilisant des mécanismes d'authentification: TACACS+, RADIUS et Kerberos Tarik BOUDJEMAA Sadek YAHIAOUI 2007 2008 Master 2 Professionnel STIC Informatique Sécurisation

Plus en détail

Authentification de messages et mots de passe

Authentification de messages et mots de passe Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 1 1 et mots de passe Sébastien Gambs sgambs@irisa.fr 1 décembre 2014 Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 1 2 Introduction à l authentification

Plus en détail

Politique d utilisation par AC. Certification et protocoles. Contenu d un certificat (X.509)

Politique d utilisation par AC. Certification et protocoles. Contenu d un certificat (X.509) Politique d utilisation par AC et protocoles runo MARTIN, Université Nice Sophia Antipolis AC spécifie les champs obligatoires et optionnels. impose évent. cond. de validité sur des champs Exemple Vérif.

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation. Sunnystamp 2D-Doc Services CA

Conditions Générales d Utilisation. Sunnystamp 2D-Doc Services CA Sunnystamp 2D-Doc Services CA Version.0 Tous droits réservés Technopole de l Aube en Champagne BP 60-00 Troyes Cedex Tél. : + (0) 2 4 0 8 Fax : + (0) 8 40 0 08 www.lex-persona.com contact-2d-doc@lex-persona.com

Plus en détail

Plan. Cryptographie à clé publique II. Exemple. Un autre problème di. Bruno MARTIN, Université Nice Sophia Antipolis. par RSA par El Gamal

Plan. Cryptographie à clé publique II. Exemple. Un autre problème di. Bruno MARTIN, Université Nice Sophia Antipolis. par RSA par El Gamal Plan Cryptographie à clé publique II 1 Bruno MARTIN, Université Nice Sophia Antipolis 2 3 Bruno MARTIN, Université Nice Sophia Antipolis Cryptographie à clé publique II 1 Un autre problème di cile Bruno

Plus en détail

Les défis de l ordinateur quantique

Les défis de l ordinateur quantique Les défis de l ordinateur quantique Frédéric Magniez http://www.lri.fr/quantum Vers la nanotechnologie 2 Fin de la loi de Moore? "No exponential is forever. Your job is to delay forever.", Andrew Gordon

Plus en détail

Politique de Certication. Certigna ID PRIS Pro

Politique de Certication. Certigna ID PRIS Pro Dhimyotis - Référentiel documentaire RGS Politique de Certication Certigna ID PRIS Pro (Authentication et Signature) OID = 1.2.250.1.177.1.9.1.6 Entreprise et Administration Référence RD-102 Version 6.0

Plus en détail

Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades

Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades Gérard Péliks Responsable Marketing Solutions de Sécurité EADS TELECOM 01 34 60 88 82 gerard.peliks@eads-telecom.com Pouvoir utiliser son poste de

Plus en détail

Audit des risques informatiques. Introduction à la Cryptographie Pierre-François Bonnefoi

Audit des risques informatiques. Introduction à la Cryptographie Pierre-François Bonnefoi La cryptographie : Introduction et définitions Introduction Depuis l'egypte ancienne, l'homme a voulu pouvoir échanger des informations de façon confidentielle. En grec : Cryptographie : ( κρυπτο γραφ

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Cryptographie RSA. Introduction Opérations Attaques. Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1

Cryptographie RSA. Introduction Opérations Attaques. Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1 Cryptographie RSA Introduction Opérations Attaques Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1 Introduction Historique: Rivest Shamir Adleman ou RSA est un algorithme asymétrique de cryptographie à clé

Plus en détail

FORMATIONS 2010. www.ineovation.fr

FORMATIONS 2010. www.ineovation.fr Infrastructures à clefs publiques/pki X.509 Sécurité de la Voix sur IP Technologie IPSec VPN Introduction à la cryptographie Sécuriser un système Unix ou Linux Version 1.0: 17 MAI 2010 1 1 Infrastructures

Plus en détail

Livre blanc sur l authentification forte

Livre blanc sur l authentification forte s 2010 Livre blanc sur l authentification forte Fonctionnement de l authentification «One Time Password» et son implémentation avec les solutions actuelles du marché Dans le contexte actuel où le vol d

Plus en détail

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises La banque en ligne et le protocole TLS : exemple 1 Introduction Définition du protocole TLS Transport Layer Security

Plus en détail

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Année scolaire 2009-2010 IG2I L5GRM Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Enseignant : Armand Toguyéni Durée : 2h Documents : Polycopiés de cours autorisés Note : Ce sujet comporte deux parties. La

Plus en détail

Cadre de Référence de la Sécurité des Systèmes d Information

Cadre de Référence de la Sécurité des Systèmes d Information Cadre de Référence de la Sécurité des Systèmes d Information POLITIQUE DE CERTIFICATION AC EXTERNES AUTHENTIFICATION SERVEUR Date : 12 décembre 2011 Version : 1.1 État du document : Validé Reproduction

Plus en détail

Sujets des exercices dirigés. Sécurité et Réseaux UE RSX 112 2007-2008. G. Florin, S. Natkin

Sujets des exercices dirigés. Sécurité et Réseaux UE RSX 112 2007-2008. G. Florin, S. Natkin Sujets des exercices dirigés Sécurité et Réseaux UE RSX 112 2007-2008 G. Florin, S. Natkin CNAM- Année 2007/2008-1- Exercices UE Sécurité et Réseaux Table des matières CHAPITRE 1 : FONCTIONS CRYPTOGRAPHIQUES...

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail

TP : RSA et certicats avec openssl

TP : RSA et certicats avec openssl Univ. Lille 1 - Master Info 2013-2014 Principes et Algorithmes de Cryptographie TP : RSA et certicats avec openssl 1 Presentation de openssl 1.1 Protocole SSL Le protocole SSL (Secure Socket Layer) a été

Plus en détail

Les rootkits navigateurs

Les rootkits navigateurs Sogeti/ESEC Les rootkits navigateurs 1/52 Les rootkits navigateurs Christophe Devaux - christophe.devaux@sogeti.com Julien Lenoir - julien.lenoir@sogeti.com Sogeti ESEC Sogeti/ESEC Les rootkits navigateurs

Plus en détail

Panorama de la cryptographie des courbes elliptiques

Panorama de la cryptographie des courbes elliptiques Panorama de la cryptographie des courbes elliptiques Damien Robert 09/02/2012 (Conseil régional de Lorraine) La cryptographie, qu est-ce que c est? Définition La cryptographie est la science des messages

Plus en détail

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple»

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Responsable de la Sécurité de l Information --------- Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Date : 22 septembre 2010 Version : 1.2 Rédacteur : RSI Nombre

Plus en détail