Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux"

Transcription

1 Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1

2 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 2

3 Définitions Sécurité: Ensemble des techniques qui assurent que les données et les ressources (matérielles ou logicielles) soient utilisées uniquement dans le cadre où il est prévu qu'elles le soient. Sécurité des systèmes d informations Système d information: Ensemble d activités consistant à gérer les informations: acquérir, stocker, transformer, diffuser, exploiter Fonctionne souvent grâce à un système informatique Sécurité du système d information = sécurité du système informatique Hdhili M. H Cours Administration et sécurité des réseaux 3

4 Périmètre de la sécurité (1/3) Réseaux Bases de données Web Systèmes d exploitations SÉCURITÉ DE QUI? DE QUOI? Personnel Locaux Matériel Applications Hdhili M. H Cours Administration et sécurité des réseaux 4

5 Périmètre de la sécurité (1/3) Périmètre organisationnel et fonctionnel: Organisation de la sécurité Répartition des responsabilités Sensibilisations des utilisateurs Contrôle Politique et guides de sécurité Procédure de sécurité Sécurité physique Lutte anti-incendie, dégâts d eau Contrôle d accès physique Sauvegarde et archivage des documents Sécurité du matériel: climatisation SÉCURITÉ DE QUI? DE QUOI? Personnel Locaux Matériel Hdhili M. H Cours Administration et sécurité des réseaux 5

6 Périmètre de la sécurité (2/2) Sécurité logique: des données, des applications, des systèmes d'exploitation. Des communications réseaux Bases de données Web Systèmes d exploitations Réseaux SÉCURITÉ DE QUI? DE QUOI? Applications Hdhili M. H Cours Administration et sécurité des réseaux 6

7 Aspects de la sécurité Méthodes employées pour casser les services de la sécurité en détournant les mécanismes (2) ATTAQUES (1) SERVICES (3)MÉCANISMES Fonctionnalités requises pour assurer un environnement sécurisé en faisant appel aux mécanismes Moyens utilisés pour assurer les services de la sécurité en luttant contre les attaques Hdhili M. H Cours Administration et sécurité des réseaux 7

8 Hdhili M. H Aspects de la sécurité: services Authentification Assurance de l'identité d'un objet de tout type qui peut être une personne (identification), un serveur ou une application. Intégrité Garantie qu'un objet (document, fichier, message, etc.) ne soit pas modifié par un tiers que son auteur. Confidentialité Assurance qu une information ne soit pas comprise par un tiers qui n en a pas le droit Non répudiation Assurance que l'émetteur d'un message ne puisse pas nier l'avoir envoyé et que son récepteur ne puisse pas nier l'avoir reçu. Disponibilité Assurance que les services ou l'information soient utilisable et accessible par les utilisateurs autorisés Cours Administration et sécurité des réseaux 8

9 Aspects de la sécurité: attaques Exécutées par des entités externes au système victime Exécutées par des entités internes au système victime parce qu ils sont malicieux ou détenu par des attaquants Système Attaque interne Attaque externe Ecoute du système (réseau) pour l analyser Hdhili M. H Injection, suppression ou modification de données Cours Administration et sécurité des réseaux 9

10 Aspects de la sécurité: Mécanismes Hdhili M. H Cours Administration et sécurité des réseaux 10

11 Partie 2: Mécanismes cryptographique de la sécurité Hdhili M.H Cours sécurité et cryptographie 11

12 Définitions Cryptologie (Cryptology) : Science (branche des mathématiques) des communications secrètes. Composée de deux domaines d'études complémentaires : Cryptographie Cryptanalyse. 12

13 Définitions Cryptographie (cryptography) = Chiffrement=Encryptage Ensemble des méthodes et techniques qui permettent de transformer un message afin de le rendre incompréhensible pour quiconque n'est pas doté du moyen de le déchiffrer. On parle d'encrypter (chiffrer) un message, Le code résultant s'appelle cryptogramme. L'action inverse s'appelle décryptage (déchiffrement). Cryptographie Texte chiffré Texte clair Encryptage ou Texte crypté ou Décryptage Texte clair ou Cryptogramme ou Chiffrement Déchiffrement 13

14 Définitions Cryptanalyse (cryptanalysis) Art de révéler les messages qui ont fait l'objet d'un encryptage. Lorsqu'on réussie, au moins une fois, à déchiffrer un cryptogramme, on dit que l'algorithme qui a servi à l encrypter a été cassé. Cryptographie Cryptanalyse Texte chiffré Texte clair Encryptage ou Chiffrement ou Texte crypté ou Cryptogramme Décryptage ou Déchiffrement en disposant seulement du cryptogramme Texte clair 14

15 Définitions Clé : Information qui sera utilisée pour encrypter et / ou décrypter un message. On peut cependant concevoir un algorithme qui n'utilise pas de clé, dans ce cas c'est lui-même qui constitue le secret et son principe représente la clé Crypto système: Ensemble composé d'un algorithme, de tous les textes en clair, de tous textes chiffrés et de toutes clés possibles. 15

16 Mécanismes cryptographiques de la sécurité Confidentialit é Mécanismes Intégrité + Non répudiation + authentification Authentification 16

17 Chiffrement Chiffrement symétrique A B Message M C=E K ( M ) Clé = K Canal sécurisé C Canal non sécurisé M=D K (C ) Message original Clé secrète Cryptage xx Message chiffré Réseau Exemples: ECB, CBC, DES, AES, IDEA Clé secrète Décryptage Message Message chiffré original 17

18 Chiffrement Cryptosystèmes symetriques modernes Deux modes de chiffrement En Stream Par bloc Segmentation du message M à chiffrer M est scindé en un nombre de bloc de taille fixe Cryptage des blocs C est obtenu en concaténant les cryptogrammes des bloc Modes de chiffrement par bloc ECB (Electronic CodeBook) CBC( Cipher bloc Chaining) CBF (Cipher FeedBack) OFB (Output FeedBack) 18

19 Chiffrement Mode ECB (Electronic CodeBook) Un bloc de texte se chiffre indépendamment de tout en un bloc de texte chiffré 19

20 Chiffrement Mode CBC (Cipher Block Chaining) Chaque bloc du cryptogramme dépend du bloc de texte en clair et de tous les blocs précédents 20

21 Chiffrement Chiffrement symétrique : DES 21

22 Chiffrement Chiffrement asymétrique A( pk A, sk A ) B( pk B, sk B ) pk B Canal authentifié C= pk B ( M ) C Canal non sécurisé M=sk B (C ) Message original Clé publique du destinataire Cryptage xx Messag e chiffré Réseau Exemples: RSA, Rabin, Elgamal Messag xx e chiffré Clé privée du destinataire Décryptage Messag e original 22

23 Cryptosystèmes asymétriques 23

24 Chiffrement Chiffrement asymétrique: RSA 24

25 Chiffrement Chiffrement asymétrique: RSA 25

26 Chiffrement Chiffrement hybride Clé secrète Clé publique du destinataire Cryptage Clé secrète chiffrée Réseau xx Clé secrète chiffré Clé privée du destinataire Décryptage Clé secrète Messag e original Clé secrète Cryptage Message chiffré Exemples: PGP, GnuPG Message chiffré Clé secrète Décryptag e Message original 26

27 Signature électronique Permet l authentification, l intégrité et la non répudiation Message original Fonction de hachage Clé privé de l émetteur Condensât chiffré Messageo riginal Condensât Réseau Exemples: signatures RSA, Elgamal, Rabin, Schnorr, ESIGN Condensât chiffré Message original Fonction de hachage Condensât calculé par le récepteur Message authentique Clé publique de l émetteur Condensât reçu Sont ils identiques oui non La signature ou le message ont été modifiés 27

28 Signature électronique Signature RSA 28

29 Fonctions de hashage Fonction de hashage H (M) = C M est de taille quelconque C est de taille fixe (16 ou 20 octets) appelé condensât, ou empreinte, ou fingerprint, ou message digest Fonction à sens unique Si H (M1) = C1, il est très difficile de trouver : M2 différent de M1 tel que H (M2) = C1 Usage : checksums, «intégrité» Exemples MD5, SHA-1 29

30 Certificat numérique Permet l authentification Garantit l appartenance d une clé publique à une entité Principal format: certificats X

31 Certificat numérique Serial number : Numéro de série du certificat (propre à chaque CA). Signature Algorithm ID : Identifiant du type de signature utilisée. Issuer Name : Distinguished Name (DN) de CA qui a émis ce certificat. Subject Name : Distinguished Name (DN) du détenteur de la clé publique. Subject public key info : Informations sur la clé publique du certificat. Signature : Signature numérique du CA sur l'ensemble des champs 31

32 Vérification d un certificat Certificat Version: SN : Signature:1b:2b:c0 :3e:52:4d:14:43: Fonction de hashage Déchiffrement Empreinte1 Empreinte2 Certificat invalide non Égalit é? oui Certificat valide Clé publique de l'autorité de certification 32

33 PKI: Public Key Infrastructure Traitement des demande de: - Création - Révocation - Renouvellement de certificats - Création - Révocation - Renouvellement de certificats Autorité d Enregistrement Opérateur de Certification Service de séquestre Archiver les clés Publication des certificats émis ou révoqués Annuaire validation Vérifier la validité des certificats privées/publiques 33

34 PKI: Exemple de fonctionnement Enregistrement 34

35 PKI: Exemple de fonctionnement Création de certificats 35

36 PKI: Fonctionnement 36

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade.

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade. Crypt ographie Les risques réseau Spoofing ou masquarade Se faire passer pour quelqu'un d'autre Possible dès qu'il y a une association effectuée dynamiquement : adresse physique-ip adresse IP-nom redirection

Plus en détail

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Aristote Groupe PIN Utilisations pratiques de la cryptographie Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Objectifs Décrire les techniques de cryptographie les plus courantes Et les applications qui les utilisent

Plus en détail

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D.

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. 2013 Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. Table des matières 1 Les architectures sécurisées... 3 2 La PKI : Autorité de certification... 6 3 Installation

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE Université du Luxembourg - Laboratoire LACS, LUXEMBOURG CNRS/INPG/INRIA/UJF - Laboratoire LIG-IMAG Sebastien.Varrette@imag.fr http://www-id.imag.fr/~svarrett/ Cours Cryptographie & Securité Réseau Master

Plus en détail

Chiffrement et signature électronique

Chiffrement et signature électronique Chiffrement et signature électronique (basée sur le standard X509) Frédéric KASMIRCZAK 1 Sommaire I. La cryptologie base de la signature électronique... 3 1. Les systèmes symétriques à l origine de la

Plus en détail

«La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques»

«La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques» Séminaire «Journées d Informatique Pratique JIP 2005» Département Informatique, ISET Rades 31 Mars, 1et 2 Avril 2005 «La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques» Présenté par: Mme Lamia

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

Sécurité informatique

Sécurité informatique Sécurité informatique Université Kasdi Merbah Ouargla Master RCS Octobre 2014 Département Informatique 1 Master RCS 1 Sécurité informatique Organisation du cours Ce cours a pour but de présenter les fondements

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie)

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) FORMATION SUR LA «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES» POUR LES OPERATEURS ET REGULATEURS DE TELECOMMUNICATION Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) CRYPTOGRAPHIE ET SECURITE

Plus en détail

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Année scolaire 2009-2010 IG2I L5GRM Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Enseignant : Armand Toguyéni Durée : 2h Documents : Polycopiés de cours autorisés Note : Ce sujet comporte deux parties. La

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

Public Key Infrastructure (PKI)

Public Key Infrastructure (PKI) Public Key Infrastructure (PKI) Introduction Authentification - Yoann Dieudonné 1 PKI : Définition. Une PKI (Public Key Infrastructure) est une organisation centralisée, gérant les certificats x509 afin

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

Cryptographie quantique. Mercredi 15 mars 2006

Cryptographie quantique. Mercredi 15 mars 2006 Cryptographie quantique Mercredi 15 mars 2006 Plan Préambule Principe d incertitude d Heisenberg Polarisation de photons Cryptographie quantique Caractéristiques Usages Limitations 2 Préambule La présentation

Plus en détail

Signature et Chiffrement

Signature et Chiffrement UNIVERSITE LIBANAISE (Faculté de Génie) UNIVERSITE SAINT-JOSEPH (Faculté d'ingénierie) Sous l'égide de l'agence Universitaire de la Francophonie AUF Diplôme d'etudes Approfondies Réseaux de télécommunications

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

INF 4420: Sécurité Informatique Cryptographie II

INF 4420: Sécurité Informatique Cryptographie II : Cryptographie II José M. Fernandez M-3106 340-4711 poste 5433 Aperçu Crypto II Types de chiffrement Par bloc vs. par flux Symétrique vs. asymétrique Algorithmes symétriques modernes DES AES Masque jetable

Plus en détail

Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité

Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité Date : 2010-09-08 Référence 20100906-CSPN-CibleSécurité-V1.1.doc VALIDITE DU DOCUMENT Identification Client Projet Fournisseur

Plus en détail

Serge Aumont - CRU Claude Gross CNRS/UREC Philippe Leca CNRS/UREC. Novembre 2001

Serge Aumont - CRU Claude Gross CNRS/UREC Philippe Leca CNRS/UREC. Novembre 2001 Serge Aumont - CRU Claude Gross CNRS/UREC Philippe Leca CNRS/UREC - Novembre 2001 1 Sommaire 1. Rappels sur les services de bases de la cryptologie...4 1.1 Définitions...4 1.2 Notions de chiffrement...4

Plus en détail

Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité

Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité Septembre 2014 Chiffrement : Confidentialité des données Malgré les déclarations de Google et autres acteurs du Net sur les questions

Plus en détail

Chapitre 3 : Crytographie «Cryptography»

Chapitre 3 : Crytographie «Cryptography» Agence Nationale de Sécurité Informatique Support du Cours : Initiation aux 10 domaines fondamentaux de l expertise en sécurité des systèmes d Information, pour entamer la préparation aux certifications

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Cryptographie Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Plan du cours Différents types de cryptographie Cryptographie à clé publique Motivation Applications, caractéristiques Exemples: ElGamal, RSA Faiblesses,

Plus en détail

Gestion des Clés Publiques (PKI)

Gestion des Clés Publiques (PKI) Chapitre 3 Gestion des Clés Publiques (PKI) L infrastructure de gestion de clés publiques (PKI : Public Key Infrastructure) représente l ensemble des moyens matériels et logiciels assurant la gestion des

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Le format OpenPGP. Traduit par : Sébastien Person. personseb@yahoo.fr. Matthieu Hautreux. matthieu.hautreux@insa-rouen.fr.

Le format OpenPGP. Traduit par : Sébastien Person. personseb@yahoo.fr. Matthieu Hautreux. matthieu.hautreux@insa-rouen.fr. Le format OpenPGP Traduit par : Sébastien Person personseb@yahoo.fr Matthieu Hautreux matthieu.hautreux@insa-rouen.fr Odile Weyckmans odile.weyckmans@insa-rouen.fr Relu et maintenu par : Yvon Benoist benoist@insa-rouen.fr

Plus en détail

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES L article 34 de la loi «Informatique et Libertés» impose à un responsable de traitement de prendre toutes les précautions utiles pour préserver la sécurité des données dont il est responsable, en fonction

Plus en détail

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 PLAN Introduction Notions de sécurité Types d attaques Les solutions standards Les solutions temporaires La solution

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe -

ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe - ROYAUME DU MAROC Politique de certification - Autorité de Certification Externe - BKAM, tous droits réservés Page 1 sur 45 Table des matières 1 INTRODUCTION... 8 1.1 Présentation générale... 8 1.2 Définitions

Plus en détail

Ce document fait office d introduction au cryptage des données ainsi qu aux solutions de stockage à cryptage fiable proposées par LaCie.

Ce document fait office d introduction au cryptage des données ainsi qu aux solutions de stockage à cryptage fiable proposées par LaCie. Livre blanc : CRYPTAGE Au regard du formidable succès des disques durs externes pour le stockage et la sauvegarde des données personnelles, commerciales et organisationnelles, le besoin de protection des

Plus en détail

Sécurité. Objectifs Gestion de PKI Signature Cryptage Web Service Security

Sécurité. Objectifs Gestion de PKI Signature Cryptage Web Service Security Sécurité Objectifs Gestion de PKI Signature Cryptage Web Service Security 1 1. Objectifs Ensemble de protocoles pour sécuriser les échanges XML Les problèmes à résoudre : Authentification des utilisateurs

Plus en détail

ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE

ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE I-INTRODUCTION... 3 II- RAPPEL DES BASES DE LA CRYPTOGRAPHIE... 4 II-1 LA CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE... 4 II-2 LA CRYPTOGRAPHIE ASYMETRIQUE... 4 II-3 LA CRYPTOGRAPHIE HYBRIDE...

Plus en détail

Gestion des clés cryptographiques

Gestion des clés cryptographiques PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 28 mars 2006 N 724/SGDN/DCSSI/SDS/AsTeC Gestion des clés cryptographiques

Plus en détail

Le protocole sécurisé SSL

Le protocole sécurisé SSL Chapitre 4 Le protocole sécurisé SSL Les trois systèmes de sécurisation SSL, SSH et IPSec présentés dans un chapitre précédent reposent toutes sur le même principe théorique : cryptage des données et transmission

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

TP : Cryptographie. Important : Un rapport doit être rendu au plus tard 10 jours après le TP.

TP : Cryptographie. Important : Un rapport doit être rendu au plus tard 10 jours après le TP. TP : Cryptographie Important : Un rapport doit être rendu au plus tard 10 jours après le TP. Objectif : Comprendre le mécanisme de chiffrement des mots de passe sous Linux Mise en œuvre d un algorithme

Plus en détail

quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs

quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs quelques problèmes de sécurité dans les réseaux de capteurs Marine MINIER Laboratoire CITI INSA de Lyon Journées EmSoC 2007 1 Introduction Réseaux sans fil multi-sauts utilisés en général pour monitorer

Plus en détail

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL VPN SSL : Présentation Master Informatique 1ère Année Année 2006-2007 2007 Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL Durée : 20 minutes Remarques Intervention : 15-20

Plus en détail

Signature Électronique

Signature Électronique Jean-Philippe Gaulier, jp@gaulier.info Pascal Bernard, pascal.a.bernard@free.fr 9 octobre 2006 1 Qu est ce que la signature électronique? 2 le courrier électronique Les paquets logiciels 3 4 GPG S/MIME

Plus en détail

Le protocole SSH (Secure Shell)

Le protocole SSH (Secure Shell) Solution transparente pour la constitution de réseaux privés virtuels (RPV) INEO.VPN Le protocole SSH (Secure Shell) Tous droits réservés à INEOVATION. INEOVATION est une marque protégée PLAN Introduction

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte thawte thawte thawte thawte

Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte thawte thawte thawte thawte Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte UN GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE, pour tester, acheter et utiliser un certificat numérique

Plus en détail

Politique de Certification Pour les Certificats de classe 0 et 4 émis par l autorité de certification Notaires PUBLIÉ

Politique de Certification Pour les Certificats de classe 0 et 4 émis par l autorité de certification Notaires PUBLIÉ PC Gestion des certificats émis par l AC Notaires Format RFC 3647 Politique de Certification Pour les Certificats de classe 0 et 4 émis par l autorité de certification Notaires PC Notaires Référence du

Plus en détail

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs HASH LOGIC s e c u r i t y s o l u t i o n s Version 1.0 de Janvier 2007 PKI Server Une solution simple, performante et économique Les projets ayant besoin d'une infrastructure PKI sont souvent freinés

Plus en détail

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 Version 2.2 / Decembre 2012 1 Notes Les informations de ce document vous sont fournies sans garantie

Plus en détail

Cryptographie Échanges de données sécurisés

Cryptographie Échanges de données sécurisés Cryptographie Échanges de données sécurisés Différents niveaux d'intégration dans l'organisation du réseau TCP/IP Au niveau 3 (couche réseau chargée de l'envoi des datagrammes IP) : IPSec Au niveau 4 (couche

Plus en détail

Politique de certification des certificats de personnes 1*

Politique de certification des certificats de personnes 1* Politique de certification des certificats de personnes 1* AC ChamberSign France - ChamberSign France Objet du document : Version 01 Date de diffusion 15/11/2012 Ce document est lié à la hiérarchie d autorités

Plus en détail

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises La banque en ligne et le protocole TLS : exemple 1 Introduction Définition du protocole TLS Transport Layer Security

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique

Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA JUSTICE Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique Par Monsieur AKKA Abdelhakim Directeur Général de la Modernisation

Plus en détail

Politique de Certification AC RACINE ALMERYS ALMERYS ROOT CA. Référentiel : Sous-Référentiel : Référence : Statut :

Politique de Certification AC RACINE ALMERYS ALMERYS ROOT CA. Référentiel : Sous-Référentiel : Référence : Statut : Politique de Certification AC RACINE ALMERYS ALMERYS ROOT CA P Procédure Référentiel : Sous-Référentiel : Référence : Statut : securite PKI 1.2.250.1.16.12.5.41.1.1.1 Approuvé par : Fonction : Date : Signature

Plus en détail

Audit des risques informatiques

Audit des risques informatiques Audit des risques informatiques Introduction à la Cryptographie Pierre-François Bonnefoi Université de Limoges Laboratoire XLIM # 1 # La cryptographie : Introduction et définitions Introduction Depuis

Plus en détail

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1 Cryptographie Master de cryptographie Architectures PKI 23 mars 2015 Université Rennes 1 Master Crypto (2014-2015) Cryptographie 23 mars 2015 1 / 17 Cadre Principe de Kercho : "La sécurité d'un système

Plus en détail

Fiche de l'awt Signature électronique

Fiche de l'awt Signature électronique Fiche de l'awt Signature électronique La reconnaissance juridique de la signature électronique constitue la pierre angulaire pour assurer la sécurité et la fiabilité des échanges en ligne. Présentation

Plus en détail

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple»

Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Responsable de la Sécurité de l Information --------- Politique de Certification Autorité de Certification Signature Gamme «Signature simple» Date : 22 septembre 2010 Version : 1.2 Rédacteur : RSI Nombre

Plus en détail

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe Génération des clés Gestion des clés Espaces de clés réduits Codage restreint, caractères choisis, clés faibles, Mauvais choix de clés Lettre, mnémotechnique, attaque par dictionnaire Clefs aléatoires

Plus en détail

Sécurité des systèmes d'information Cryptographie appliquée

Sécurité des systèmes d'information Cryptographie appliquée Sécurité des systèmes d'information Cryptographie appliquée ENSIIE 12 avril 2013 Julien Raeis Ou sur irc.iiens.net! Plan de cours 1. Cryptographie? 2. Un peu d'histoire 3. Cryptographie

Plus en détail

TP 2 : Chiffrement par blocs

TP 2 : Chiffrement par blocs USTL - Licence et Master Informatique 2006-2007 Principes et Algorithmes de Cryptographie TP 2 : Chiffrement par blocs Objectifs du TP utiliser openssl pour chiffrer/déchiffrer, étudier le remplissage

Plus en détail

Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86

Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86 Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86 Guillaume Duc Ronan Keryell Département Informatique École Nationale Supérieure des Télécommunications de Bretagne Symposium en

Plus en détail

CRYPTOGRAPHIE. Authentification et échange de clé. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie

CRYPTOGRAPHIE. Authentification et échange de clé. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie CRYPTOGRAPHIE Authentification et échange de clé E. Bresson SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr L authentification symétrique I. AUTHENTIFICATION I.1. L AUTHENTIFICATION

Plus en détail

D31: Protocoles Cryptographiques

D31: Protocoles Cryptographiques D31: Protocoles Cryptographiques Certificats et échange de clés Nicolas Méloni Master 2: 1er semestre (2014/2015) Nicolas Méloni D31: Protocoles Cryptographiques 1/21 Introduction Protocole Diffie Hellman:

Plus en détail

FORMATIONS 2010. www.ineovation.fr

FORMATIONS 2010. www.ineovation.fr Infrastructures à clefs publiques/pki X.509 Sécurité de la Voix sur IP Technologie IPSec VPN Introduction à la cryptographie Sécuriser un système Unix ou Linux Version 1.0: 17 MAI 2010 1 1 Infrastructures

Plus en détail

POLITIQUE DE CERTIFICATION AC RACINE JUSTICE

POLITIQUE DE CERTIFICATION AC RACINE JUSTICE POLITIQUE DE CERTIFICATION AC RACINE JUSTICE OID du document : 1.2.250.1.120.2.1.1.1 Nombre total de pages : 42 Statut du document : Projet Version finale Nom Alain GALLET Fonction Rédaction Responsable

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D TITRE : Les Fonctions de Hachage Temps de préparation :.. 2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002 IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr JTO décembre 2002 Chiffrement asymétrique Confidentialité d un message : le chiffrer avec la clé publique du destinataire.

Plus en détail

365 Authentification, chiffrement et. 1. Description de Sympa. Serge Aumont, sympa-authors AT cru.fr, Url: http://www.sympa.org

365 Authentification, chiffrement et. 1. Description de Sympa. Serge Aumont, sympa-authors AT cru.fr, Url: http://www.sympa.org S/MIME et le gestionnaire de listes de diffusion Sympa Utilisation des certificats X509 pour l authentification et la diffusion de messages chiffrés via un serveur de listes Serge Aumont, sympa-authors

Plus en détail

Politique de certification des certificats cachets 1*

Politique de certification des certificats cachets 1* Politique de certification des certificats cachets 1* AC ChamberSign France - ChamberSign France Objet du document : Version 00 Date de diffusion Ce document est lié à la hiérarchie d autorités de certification

Plus en détail

CRYPTOGRAPHIE. Signature électronique. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie

CRYPTOGRAPHIE. Signature électronique. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie CRYPTOGRAPHIE Signature électronique E. Bresson SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr I. SIGNATURE ÉLECTRONIQUE I.1. GÉNÉRALITÉS Organisation de la section «GÉNÉRALITÉS»

Plus en détail

Politique de certification de l AC portail de l armement pour les certificats les personnes physiques. Version 0.2

Politique de certification de l AC portail de l armement pour les certificats les personnes physiques. Version 0.2 de l AC portail de l armement pour les certificats les personnes physiques. Version 0.2 Circuit de validation Nom Organisation Date Visa Rédigé par : Y.Quenec hdu Rédacteur 01/04/2005 Relecture par : Mr

Plus en détail

Initiation au cryptage et à la signature électronique

Initiation au cryptage et à la signature électronique Bertrand Lemaire http://www.bertrandlemaire.com Initiation au cryptage et à la signature électronique Note : Ce document a été écrit par Bertrand Lemaire pour son propre site mais il peut être réutilisé

Plus en détail

Manuel de la sécurité intégrée HP ProtectTools Ordinateurs d entreprise HP modèle dx5150

Manuel de la sécurité intégrée HP ProtectTools Ordinateurs d entreprise HP modèle dx5150 Manuel de la sécurité intégrée HP ProtectTools Ordinateurs d entreprise HP modèle dx5150 Référence : 376352-051 Décembre 2004 Ce manuel contient le mode d emploi du logiciel permettant de définir les paramètres

Plus en détail

Les fonctions de hachage, un domaine à la mode

Les fonctions de hachage, un domaine à la mode Les fonctions de hachage, un domaine à la mode JSSI 2009 Thomas Peyrin (Ingenico) 17 mars 2009 - Paris Outline Qu est-ce qu une fonction de hachage Comment construire une fonction de hachage? Les attaques

Plus en détail

Intégration de ISAKMP au sein du protocole SSL

Intégration de ISAKMP au sein du protocole SSL UNIVERSITE LIBANAISE (Faculté de Génie) UNIVERSITE SAINT-JOSEPH (Faculté d'ingénierie) Sous l'égide de l'agence Universitaire de la Francophonie AUF Diplôme d'etudes Approfondies Réseaux de télécommunications

Plus en détail

Applications de la cryptographie à clé publique

Applications de la cryptographie à clé publique pplications de la cryptographie à clé publique Crypter un message M revient à appliquer à celui-ci une fonction bijective f de sorte de former le message chiffré M = f ( M ). Déchiffrer ce dernier consiste

Plus en détail

Courriel sécurisé. Extension Enigmail pour Thunderbird

Courriel sécurisé. Extension Enigmail pour Thunderbird Courriel sécurisé Extension Enigmail pour Thunderbird Auteur : Le Centre de Ressources et d'innovation Pédagogiques (CRIP) de l'université de Limoges (http://crip.unilim.fr). Date : Mai 2006. Licence Publié

Plus en détail

Securicam. Smart Public Key Solution. Securicam L'Auto Certification 14/01/2005

Securicam. Smart Public Key Solution. Securicam L'Auto Certification 14/01/2005 1 Securicam Smart Public Key Solution 2 Plan de la présentation La carte Securicam La protection des accès La protection des données La protection des échanges Conclusions 3 La carte Securicam Un concept

Plus en détail

Certificats et infrastructures de gestion de clés

Certificats et infrastructures de gestion de clés ÉCOLE DU CIMPA "GÉOMÉTRIE ALGÉBRIQUE, THÉORIE DES CODES ET CRYPTOGRAPHIE" ICIMAF et Université de la Havane 20 novembre - 1er décembre 2000 La Havane, Cuba Certificats et infrastructures de gestion de

Plus en détail

CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques

CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques Présenté par: AMBASSA PACÔME LANDRY Membre du laboratoire de Mathématiques Expérimentales (LME) Université

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre

Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre Falzon Marc BTS Informa tique de Gestion - Session 200 5 Epreuve E6 : Soutenance de projet Déploiement d'une Infrastructure de Gestion de Clés publiques libre Marc FALZON Page 1 1) Présent a t ion de l'association

Plus en détail

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Mai 2011 Julien Cathalo Section Recherches Cryptographie à clé publique Invention du concept : 1976 (Diffie, Hellman) Premier système

Plus en détail

LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES

LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES Dématérialisation des factures au service du cash management LES IMPACTS SUR VOTRE SYSTEME DE FACTURATION DE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE COMME OUTIL DE SECURISATION DE VOS ECHANGES DEMATERIALISES Conférence

Plus en détail

Mémoire Master École Doctorale de Mathématiques et Informatiques. Signatures numériques évoluées en XML (XMLDSIG et XAdES) Moez Ben MBarka

Mémoire Master École Doctorale de Mathématiques et Informatiques. Signatures numériques évoluées en XML (XMLDSIG et XAdES) Moez Ben MBarka Mémoire Master École Doctorale de Mathématiques et Informatiques Signatures numériques évoluées en XML (XMLDSIG et XAdES) Moez Ben MBarka Encadré par : Julien Stern (Docteur en cryptographie, Cryptolog).

Plus en détail