RAPPORT ANNUEL 2012 Le GIP-MDS, DeS SuccèS collectifs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL 2012 Le GIP-MDS, DeS SuccèS collectifs"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL 2012 Le gip-mds, des succès collectifs

2 D.R. LE MOT DU Président «La valeur et la force du GIP-MDS, c est d abord le collectif. Tous les membres et collaborateurs du Groupement contribuent ensemble au succès des projets portés par le GIP-MDS et œuvrent solidairement pour un but commun : l intérêt collectif. Cette culture est aussi importante que l expertise pour la réussite de la DSN.» Éric Hayat Président du GIP-MDS

3 D.R. 2012, année de mutation Édito Avec le démarrage opérationnel des travaux sur la Déclaration Sociale Nominative (DSN) en 2012, le Groupement d Intérêt Public Modernisation des Données Sociales est désormais engagé dans la mutation qui lui est demandée, afin de répondre à la forte promesse de simplification que porte le projet. L e GIP-MDS est fort de ses acquis et de sa composition : près de 22 millions de déclarations en 2012 pour 2,8 millions d inscrits et un coût unitaire de la déclaration autour de 82 centimes d euros, des centaines d acteurs représentant les membres à tous les niveaux centraux et régionaux, des personnels mobilisés autour de la conviction de l intérêt du collectif, une satisfaction des utilisateurs de net-entreprises.fr qui se renforce au fil des ans. Ce sont des bases solides sur lesquelles nous pouvons appuyer les travaux à venir. Le GIP-MDS doit, plus que jamais, être un creuset permettant de fédérer les énergies autour de ce défi majeur que constitue la DSN. Le véritable changement de paradigme, introduit par la loi de simplification de mars 2012, fixe le cap qu il nous faut suivre ensemble. Les réalisations de 2012 témoignent des atouts dont l ensemble des organismes de protection sociale disposent au sein du GIP-MDS pour cheminer en ce sens. Le lot 1 a été conçu, développé et est entré en test fin 2012 après plus de 50 ateliers «Cahier des charges», 40 ateliers «Données» et 30 ateliers «Architecture». Des pilotes ont pu être recrutés en nombre et qualité significative, la réduction des données sur la phase 1 est de 36 %. Ces résultats sont à mettre au crédit de la mobilisation de tous, membres et personnels du GIP-MDS, mobilisation d autant plus remarquable qu elle s opère dans un contexte en pleine mutation. Le GIP-MDS devient de plus en plus le lieu de coordination des actions, et le pilotage s inscrivant dans des délais contraints, cela nécessite à la fois confiance et transparence dans les travaux menés, et respect mutuel des différentes missions. C est grâce au professionnalisme de chacun, et à l accompagnement sans faille de l ensemble des directions et administrateurs des organismes, que nous pourrons poursuivre dans cette noble direction que constitue la simplification. Élisabeth Humbert-Bottin Directeur général du GIP-MDS

4 Le GIP-MDS, une mission d intérêt général 16 organismes de protection sociale 9 fédérations professionnelles Le GIP-MDS a été créé en 2000 dans le but de mutualiser les moyens et les expertises des organismes de protection sociale en termes de dématérialisation, et surtout de faciliter aux entreprises et à leurs représentants l accès aux déclarations dématérialisées. Il regroupe les organismes de protection sociale mais aussi les représentants de la prévoyance collective, de la mutualité et des assurances. Les membres associés sont les fédérations patronales ainsi que trois confédérations de salariés et les représentants des grands utilisateurs que sont les éditeurs de logiciels et les experts-comptables. Le GIP-MDS est ainsi initiateur et bâtisseur de solutions innovantes au service de la simplification et de la modernisation des procédures de transfert de données sociales pour les entreprises. Il exerce ses missions en fédérant les énergies autour de projets communs, en faisant valoir l intérêt collectif au travers d un dialogue constructif, en aidant à revisiter les pratiques et les systèmes utilisés par les acteurs concernés et les entreprises. 23 comités régionaux 51 salariés du GIP-MDS 24 millions d euros de budget annuel 2,8 millions d entreprises inscrites sur net-entreprises.fr fin décembre millions de télédéclarations effectuées en 2012

5 Organigramme * Une organisation structurée pour assurer un niveau de service performant sur les applications en place, tout en construisant de manière opérationnelle les fondations de la DSN avec l ensemble des membres du GIP-MDS. Directeur Général Élisabeth Humbert-Bottin Information et communication Sophie de Talancé RSSI Lionel Gainet Ressources Humaines et Finances Michèle Blas Production Jacques Sallent Études Jérôme Joie Secrétaire Général Philippe Demeure * actualisé au 1 er avril 2013.

6 Administrateurs Membres du Conseil d administration Représentants CA titulaires Représentants CA suppléants Représentants AG titulaires Représentants AG suppléants ACOSS Christian PINEAU Jean-Paul LE BAIL Pierre RICORDEAU Ghislaine BELAYACHI- RIGOREAU Bernard MERTEN Jean-Eudes TESSON Pierre RICORDEAU CNAV Jacques ADAMSKI Pierre BURBAN Pierre MAYEUR Gérard RIVIÈRE François BROUSSE Véronique BROUSSE Vital FAUCHEUX Gérard RIVIÈRE Pierre BURBAN UNÉDIC Florence BUISSON Chantal RICHARD Lucie FOUCAUD Michel MONIER Florence BUISSON Michel MONIER Pôle Emploi Jean BASSERES Thomas CAZENAVE Thomas AUDIGE Reynald CHAPUIS Jean BASSERES Reynald CHAPUIS AGIRC Jean-Paul BOUCHET Philippe VIVIEN Jean-Jacques MARETTE Philippe FONTAINE Pierre-François LORÉAL Daniel LEFEBVRE Philippe VIVIEN Jean-Paul BOUCHET ARRCO Philippe PIHET Gérard MENEROUD Jean-Jacques MARETTE Jean-Louis DEROUSSEN Catherine THIBIER Daniel LEFEBVRE Philippe PIHET Gérard MENEROUD CNAM Franck GAMBELLI Michel REGEREAU Alain ROUCHE Frédéric VAN ROEKEGHEM Patrick BOÏS Michel GIORDANO Michel REGEREAU Frédéric VAN ROEKEGHEM CNAF Hervé DROUET Frédéric MARINACCE Hervé DROUET Frédéric MARINACCE CCMSA Claude BERTOLOTTI Laurent COLIN Jean-François BELLIARD Alain CARETTE Claude BERTOLOTTI Laurent COLIN RSI Stéphane SEILLER Gérard QUEVILLON Vincent CRESPIN Henri WALBERT Louis GRASSI Bernard DAGAND Alain KAMINSKI Jean-Philippe NAUDON Gérard QUEVILLON Louis GRASSI UCFCI-BTP Pierre-Yves TANGUY Marc KONCEWICZ Pierre-Yves TANGUY Marc KONCEWICZ CCVRP Bernard VERRON Jean-Yves HERROU Bernard VERRON Jean-Yves HERROU CAISSE DES CONGÉS SPECTACLES Régis BRAUT Régis BRAUT FFSA Didier PERSYN Patrick GRÉGORY Didier PERSYN Patrick GRÉGORY FNMF Christophe LAPIERRE Alain CARRON Christophe LAPIERRE Alain CARRON CTIP Jean-Louis FAURE Evelyne GUILLET Jean-Louis FAURE Evelyne GUILLET CRPCEN Jean-Luc IZARD Dominique MOLINIE Jean-Luc IZARD Dominique MOLINIE MEDEF Jean-Claude GUERY Émilie MARTINEZ Jean-Claude GUERY Émilie MARTINEZ UPA Roselyne LECOULTRE Jean-Louis MAITRE Roselyne LECOULTRE Jean-Louis MAITRE CGPME Marc LUCCIONI Georges TISSIÉ Marc LUCCIONI Georges TISSIÉ SYNTEC NUMÉRIQUE Emmanuel PRÉVOST Emmanuel PRÉVOST CGT Pierre MOCQUERY Bernadette HILPERT Pierre MOCQUERY Bernadette HILPERT CFDT Philippe LE CLÉZIO Xavier BECKER Philippe LE CLÉZIO Xavier BECKER CSOEC Jean SAPHORES Frank COURSOLLE Jean SAPHORES Frank COURSOLLE FNSEA Claude COCHONNEAU Alain DEVOOGHT Claude COCHONNEAU Alain DEVOOGHT CGT-FO Patrick PRIVAT Patrick PRIVAT

7 Le Cos et le COUTI mobilisés pour la réussite des projets du GIP-MDS Comité d Orientation Stratégique (COS) Le COS est chargé de la préparation technique des décisions soumises au Conseil d administration (CA) et à l Assemblée générale (AG). Il est composé du président du CA du GIP-MDS, des directeurs généraux des organismes membres du 1 er collège du CA (Acoss, Agirc-Arrco, Cnav, Unédic, RSI), du directeur de la Sécurité sociale, du directeur général du GIP-MDS. Il est présidé par Éric Hayat. Le COS a été, cette année, particulièrement investi sur les travaux relatifs à la DSN, tout en veillant à garantir le maintien des actions nécessaires au fonctionnement optimum des services en place sur net-entreprises.fr. L articulation des travaux avec la gouvernance DSN sous l égide de la Maîtrise d ouvrage stratégique, qui participe au COS, s est positionnée de manière naturelle et efficace, tous œuvrant vers le même but de simplification efficiente. Comité des Utilisateurs (COUTI) Le COUTI, lieu de concertation et de consultation, composé de représentants des «utilisateurs» de net-entreprises.fr, s est réuni à six reprises avec désormais la participation régulière de la Maîtrise d ouvrage stratégique DSN. Sur la DSN, le COUTI a donné des orientations sur les pistes de simplification des données et le périmètre des différentes phases de substitution des déclarations. En amont, il a été consulté sur l identification des attentes des utilisateurs aidant ainsi à l expression des priorités et sur les modalités et outils proposés pour le déploiement et la communication. Sous l égide du COUTI, un groupe permanent d expression des besoins sur la DSN a été initié en lien avec la DIMAP qui permettra à échéance régulière de recueillir l avis des gestionnaires de paie sur les fonctionnalités. Le COUTI a également été saisi sur le processus d inscription de masse pour les tiers déclarants et les entreprises multi-établissements. Sous la présidence de Marc Luccioni, représentant de la CGPME, le COUTI confirme être une structure précieuse au sein du collectif pour garantir la conformité des développements vis-à-vis des attentes réelles des utilisateurs.

8 Feuille de route : objectifs atteints! La feuille de route à 3 ans publiée en octobre 2010 a permis de progresser sur un ensemble de thèmes, préparant ainsi efficacement l arrivée de la DSN. Sur les 14 projets inscrits dans la feuille de route, 11 sont aujourd hui réalisés, deux autres sont en voie d achèvement ou en phase opérationnelle et un dernier a été pour le moment suspendu. Les suites éventuelles sont à situer seulement dans le cadre de la DSN. Les réalisations de l année 2012 concernent notamment le passage à la nouvelle norme 4DS qui s est opéré au début de l année dans de bonnes conditions. Remplaçant l ancienne norme DADS-U, cette nouvelle norme pour les déclarations dématérialisées de données sociales vise à rendre les formalités plus souples et plus modulaires. Le référentiel de nomenclatures, qui regroupe tous les codes utilisés par les déclarants, a également été mis en place. Les travaux engagés sur la normalisation de la DUCS et de la DUE ont permis de préparer l étape supplémentaire qui sera franchie avec la DSN afin d arriver à des normes communes pour l ensemble des déclarations. Des nouveaux services ont été proposés et rattachés à la DADS-U sur net-entreprises.fr : le Diagnostic Égalité Professionnelle et le Bilan Identification des Salariés. Le service DUCS EDI est ouvert depuis le début de l année Les travaux sur la génération automatique des contrôles à partir du cahier technique ont été utilisés à plein dans le cadre de la DSN, même s il s est avéré non praticable d opérer la même approche sur la DADS-U. Le contexte général de l EDI et les travaux pour l harmonisation des bilans dans le cadre de la DADS ont permis d éclairer les projets d importance à mener pour une offre de ce type, nécessairement harmonisée. constitue la DSN, et vont dans le sens de la simplification administrative pour les entreprises. Par ailleurs, la migration du portail est en voie d achèvement début 2013, et le projet RCD (Répertoire commun des déclarants) est entré en phase opérationnelle de conception pour une mise en place en novembre Enfin, le projet dit PKI sociale (Public Key Infrastructure) qui aurait permis le partage des certificats de référence entre tous les organismes de protection sociale est pour le moment suspendu dans l attente des orientations de la Direction de la Sécurité sociale. Prolongement naturel de l extension d Interops (référentiel d interopérabilité entre les sites Internet de la sphère sociale), ce projet sera à suivre dans le cadre d ensemble du soutien de la dématérialisation grâce aux échanges «au fil de l eau» dans les années à venir. Au global, tous les projets identifiés dans le cadre de la feuille de route auront été menés à leur terme à l échéance de 3 ans qui était établie (fin en octobre 2013). Il est ainsi proposé que le suivi de la feuille de route rejoigne désormais un suivi d ensemble «feuille de route à 4 ans du GIP-MDS» qui couvrira la période et englobera également la DSN, projet qui sera soumis au conseil en Des benchmarks ont été réalisés au plan européen alimentant ainsi utilement la réflexion sur la DSN : les raisons de l échec du projet national allemand ELENA, les modalités de paiements des contributions sociales dans les pays européens, les flux déclaratifs liés à la paie en Europe, le projet RTI au Royaume-Uni, le projet Banque Carrefour en Belgique. Toutes ces réalisations permettent de créer les conditions favorables à la mise en place de la procédure unique que

9 Gros plan sur quelques réalisations de 2012 Le lancement de la normalisation de la DUCS a enrichi les travaux ouverts sur ces champs dans le cadre de la DSN. ÉLARGISSEMENT DE L OFFRE DUCS Par ailleurs, le service DUCS EDI a été ouvert au début de l année 2013 dans une première version. Avec ce service, l utilisateur peut déposer sur une page web dédiée le fichier DUCS issu de son logiciel de paie. Cette prestation existe pour 2 organismes : DUCS EDI Urssaf et DUCS EDI retraite complémentaire prévoyance. En élargissant ainsi l offre conjointe des organismes de protection sociale, net-entreprises.fr répond toujours plus aux attentes de simplification des démarches de la part des entreprises. DIAGNOSTIC ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE catégories professionnelles, nombre d embauches et de départs, âge moyen, type de contrats, durée du travail, rémunérations. C est sur la base de ce diagnostic et de son analyse que des actions correctrices (recrutement, formation, promotion, conditions de travail ) pourront être mises en œuvre pour plus d égalité dans l entreprise, dans le cadre d un accord collectif ou d un plan d action. Ce service mis en place par la CNAV depuis 3 ans est désormais également accessible sur net-entreprises.fr, ce qui a renforcé sa visibilité et son usage. > Les entreprises de plus de 50 salariés sont tenues d établir un rapport écrit sur la situation comparée des conditions d emploi et de formation des hommes et des femmes. Sans être soumises à cette obligation, les entreprises de moins de 50 salariés n en sont pas moins tenues «de prendre en compte les objectifs en matière d égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans l entreprise et les mesures permettant de les atteindre». Pour les accompagner dans cette démarche, il a été décidé de leur proposer un service spécifique. Un état des lieux des conditions d emploi et de travail de leurs salariés, femmes et hommes, est mis à leur disposition, à partir des données déclarées dans les DADS et sans formalité supplémentaire : c est le Diagnostic Égalité Professionnelle. Il présente la situation comparée des femmes et des hommes salariés de l entreprise dans différents domaines : effectifs, RÉPERTOIRE COMMUN DES DÉCLARANTS > Le projet RCD (Répertoire commun des déclarants) est entré en phase opérationnelle de conception pour une mise en place en novembre Le RCD constitue une brique indispensable au bon fonctionnement de la DSN. Il est la garantie d une efficience renforcée de l ensemble des organismes de protection sociale par le partage des identifications de référence collectées via les circuits du régime général (REI) ou agricole (RNE), mais également avec les organismes complémentaires. Le RCD offrira aux organismes de protection sociale une identification unique de toute entreprise, enrichie de données telles que les noms et coordonnées des personnes habilitées à faire les déclarations sociales. Le RCD sera alimenté et mis à jour en temps réel. Un atout qui va bénéficier à tous les acteurs de la DSN.

10 Projet PISTE : un atterrissage réussi L évolution de l infrastructure technique du GIP-MDS était un chantier majeur de l année 2012 : il a été mené à bien. Dénommé PISTE (Projet d Installation du Socle Technique d Ensemble), ce projet a permis d homogénéiser les socles techniques des net-procédures et du portail. Pour des raisons historiques, les socles techniques étaient différents (Java Oracle Weblogic pour les net-procédures et Microsoft Dot-net SQL server pour le portail). Cela entraînait une complexité dans la gestion et la maintenance. Par ailleurs, les versions en place du SGBD Oracle et du serveur d applications Weblogic arrivaient en fin de vie. Compte tenu des forts enjeux à venir, PISTE s est imposé en vue de réduire la complexité du système d information du GIP-MDS en utilisant un socle technique unique et commun aux services de déclaration et au portail et de permettre de disposer d un cadre stable pour les 4 années à venir, années de montée en charge de la DSN. Un socle global de référence Beaucoup d obstacles sont venus contrarier ce chantier (évolution des personnels, mobilisation de l hébergeur, changement de produit pour le déploiement des applications, retards de livraison ). Après beaucoup de turbulences, l atterrissage s est réalisé début décembre. La campagne qui s est tenue en janvier 2013 a permis de confirmer la bonne tenue à la charge de ce nouveau socle, prêt à prendre en charge les transformations des années à venir. Ce projet était indispensable pour opérer la migration du portail qui est en voie d achèvement au début de l année Cette migration permettra de minimiser les risques technologiques et de mieux mutualiser les expertises autour d un socle global de référence. Il assure également plus de sécurité et de fiabilité pour l utilisateur et s inscrit dans le cadre de la mise en place de la DSN. Les principaux avantages de PISTE Réduire la complexité technique de notre système d information. Simplifier nos environnements de tests. Mieux maîtriser nos investissements matériels et logiciels. Mieux utiliser notre puissance. Partager nos ressources matérielles et logicielles. Assurer une meilleure maintenabilité de notre parc applicatif. Continuer à réduire nos coûts de fonctionnement. Avoir plus de flexibilité et de réactivité. Quelques précisions techniques sur PISTE PISTE a permis de mettre en œuvre la version du système d exploitation Red Hat 5.6. Le serveur d applications Weblogic est passé en version 11G et le serveur de bases de données Oracle a également migré en version 11G. Les applications JEE ont pu évoluer en Java 6.

11 La DSN, une réalité L année 2012 a fait de la DSN une réalité grâce à l installation d un cadre règlementaire, renforcé par un avis favorable de la CNIL, mais également compte tenu des travaux collectivement engagés qui ont permis de définir un périmètre applicatif précis et partagé. Cette activité soutenue et cette forte mobilisation de l ensemble des acteurs en 2012 ont permis ainsi d atteindre en fin d année les objectifs cadrés par la loi. Outre les impératifs opérationnels, qui ont été suffisamment étudiés pour envisager un démarrage sécurisé en 2013, les stratégies de déploiement et de communication ont également été arrêtées durant ce deuxième semestre 2012 permettant de disposer d une visibilité concrète quant à la manière de déployer la DSN. Les différentes communications constatées tout au long de l année autour de la DSN confèrent à cet ambitieux programme une obligation de résultat aussi bien sur sa mise en œuvre que sur l atteinte de l objectif de simplification qui lui a été formellement assigné. Plusieurs chiffres peuvent illustrer l intense travail fourni en 2012 par les membres et le GIP-MDS sur la DSN suite au vote de la loi de simplification du 22 mars années / hommes du GIP-MDS ont été engagées sur 2012 pour instruire les différentes thématiques, nombreuses sur un programme d une telle ampleur. 4 années / hommes représentent l investissement en réunions diverses et pour tous les sujets des différents collaborateurs des organismes intervenant sur la DSN. 62 fiches de décisions ont été soumises en 2012 à la validation du Comité des Directeurs de la DSN présidé par Jean-Louis Bühl, chef de la mission simplification et normalisation des données sociales. Ces décisions sont structurantes pour l avancement du projet car non seulement elles favorisent les échanges lors de ces comités, et permettent souvent de faire émerger des orientations importantes, mais elles constituent également un support partagé sur lequel les travaux opérationnels peuvent par la suite être engagés. 2 séminaires du Comité d Orientation Stratégique ont permis pour le premier de lancer officiellement les travaux et pour le second, de bien évaluer l impact futur de la DSN sur les processus métiers des différents partenaires destinataires des flux. Une soixantaine d ateliers de travail ont été nécessaires pour produire les livrables indispensables à un démarrage effectif des travaux de réalisation. 200 participants enregistrés lors de la présentation aux éditeurs de logiciels du cahier technique décrivant la structure du message DSN en phase % de réduction du nombre de données appelées à être remplacées par la DSN dans cette phase ateliers de travail ont permis d échanger avec les organismes de protection sociale au sujet du cahier des charges qui décrit et précise les éléments importants et structurants du dispositif applicatif validé pour le lot 1 en juin 2012.

12 net-entreprise.fr Une croissance soutenue Toujours plus d entreprises inscrites > Nombre d entreprises inscrites par an % en 8 ans Avec un rythme de croissance annuelle de l ordre de 20 %, le nombre total d entreprises inscrites (SIREN) est l indice le plus clair du succès du site Baisse du coût par télédéclaration Une forte baisse du coût par déclaration a été observée sur Celle-ci fait suite à une forte croissance du nombre de déclarations. > Coût par télédéclaration en euros 5,95 3,95 2,83 1,89 1,46 1,31 0, En appel pour 99 déclarations Le nombre de contacts par rapport au nombre de déclarations continue à diminuer sur l exercice Cette tendance, déjà présente en 2011, reflète l effort soutenu du GIP-MDS dans la simplification du site net-entreprises.fr.

13 > Évolution du nombre de télédéclarations en millions d augmentation des déclarations par rapport à % en 6 ans 22 Avec les nouvelles obligations déclaratives par voie électronique qui ont vu le jour en 2012, concernant les établissements de plus de 10 salariés pour les attestations employeurs, et les entreprises qui effectuent plus de embauches par an pour les Déclarations préalables à l embauche (DPAE), le taux de dématérialisation a progressé pour atteindre dans certains cas près de 90 %. Au niveau de la DUCS, l ACOSS et l AGIRC-ARRCO ont supprimé la DUCS papier Nombre d inscriptions 2012 Évolution/ 2011 DUE % DUCS % DADS-U % MSA % C3S % DSI % Attestation d assurance chômage (saisie) % Attestation de salaire IJ % net-intempérie BTP % DADS-U CI BTP % Déclarations congés spectacles % dat % Attestation d assurance chômage (dépôt) % Déclaration de l auto-entrepreneur % Attestation d assurance chômage (Insc.EDI) % Déclaration CCVRP % Compte AT/MP % CRPCEN Croissance des inscriptions aux différentes déclarations Une croissance toujours soutenue des inscriptions aux différentes déclarations est à souligner. Les débuts de la CRPCEN, service ouvert depuis le mois de septembre, sont prometteurs, avec comme objectif d atteindre 60 % de passage en dématérialisation d ici 2015.

14 Rapport financier de l exercice 2012 Le compte de résultat récapitule les charges et les produits liés à l exercice Il fait apparaître l ensemble des dépenses comptabilisées au 31 décembre 2012, ainsi que les écarts de réalisation constatés poste par poste et budget par budget. Le budget total du GIP-MDS, tel qu il ressort du vote du Conseil d administration du 17 octobre 2012 s élève à euros dont euros au titre du budget communautaire, le reste étant réparti entre les conventions de projet «DUCS», «C3S», «DADS-U», «DSI», «DSN», «Attestation Employeur Pôle Emploi», «Espace MSA», «DAT», «DSIJ», «DUE», «Net-intempéries», «DADS-U CI-BTP», «Congés Spectacles», «CCVRP», «auto-entrepreneur» et «CRPCEN». L ensemble des charges soumises à TVA est présenté toutes taxes comprises, les opérations effectuées par le GIP-MDS étant situées hors champ d application de la TVA. PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE DES COMPTES ANNUELS Les recettes sont constituées par : les contributions des membres qui se sont élevées à euros, le report du solde des produits constatés d avance de 2009 pour un montant de euros, le report d une partie des produits constatés d avance de 2010 pour un montant de euros, le report d une partie des produits constatés d avance de 2011 pour un montant de euros, les produits financiers pour un montant de euros. Soit un montant total de recettes égal à euros*. Les charges de fonctionnement de l exercice se sont élevées à euros, les charges d investissement à euros, soit un montant total de charges égal à euros*. Compte tenu de ces éléments, le résultat de l exercice clos le 31 décembre 2012 se traduit par un montant comptable des charges non dépensées de euros. Chiffres clés du compte de résultat consolidé du GIP-MDS Année 2012 Budget voté Budget réalisé Écart* % d exécution Total fonctionnement Total investissement Total fonctionnement & investissement Produits financiers TOTAL GÉNÉRAL * arrondi à l euro le plus proche.

15 Les membres du GIP-MDS ACOSS AGIRC-ARRCO CNAV CNAM/TS CNAF PÔLE EMPLOI UNÉDIC RSI CCMSA UCFCI-BTP CAISSE DES CONGÉS SPECTACLES CRPCEN CTIP FFSA FNMF CFDT CGPME CGT CGT-FO CSOEC FNSEA MEDEF SYNTEC INFORMATIQUE UPA

16 Juin Crédits photos : Thinkstock GIP-MDS Patio Saint-Jacques 4-14, rue Ferrus Paris Tél. : Fax :

rapport annuel2013 LE CERCLE Comité régional net-entreprises.fr LE CERCLE Comité régional net-entreprises.fr

rapport annuel2013 LE CERCLE Comité régional net-entreprises.fr LE CERCLE Comité régional net-entreprises.fr rapport annuel2013 LE CERCLE Comité régional net-entreprises.fr LE CERCLE Comité régional net-entreprises.fr Le mot du Président Chaque année, et 2013 ne dément pas cette règle, je suis toujours très fier

Plus en détail

La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC

La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC Présentation Le Cadre légal Le Calendrier et échéances Le déploiement, la mise en œuvre www.jedeclare.com La plateforme de dématérialisation des

Plus en détail

En route pour la N4DS et la dématérialisation des données. Sébastien CARETTE Consultant IVELEM Adel BEN HADJ - Consultant Chargé de Projets SAGE

En route pour la N4DS et la dématérialisation des données. Sébastien CARETTE Consultant IVELEM Adel BEN HADJ - Consultant Chargé de Projets SAGE En route pour la N4DS et la dématérialisation des données Sébastien CARETTE Consultant IVELEM Adel BEN HADJ - Consultant Chargé de Projets SAGE 5 Octobre 2011 Sommaire 1.La N4DS : Nouvelles exigences légales

Plus en détail

Université des Experts

Université des Experts Mardi 17 novembre 2015 Université des Experts La DSN, ça marche! Mais cela prend du temps! La DSN Une réalité en marche Les principes fondateurs de la DSN Le planning de déploiement Une réalité en marche

Plus en détail

La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé

La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé L Agirc et l Arrco au service des entreprises et des salariés L AGIRC ET L ARRCO, VOTRE RETRAITE, ON Y TRAVAILLE L Agirc et l Arrco,

Plus en détail

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DOSSIER DE PRESSE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE mars 2014 CONTACTS PRESSE GIP-MDS / net-entreprises.fr Alexandre Azar 01 58 10 47 28 alexandre.azar@gip-mds.fr Agence Wellcom Alexia Diez-Soto & Gaël

Plus en détail

1. net-entreprises.fr en bref... p. 3. 2. Un service proposé par le GIP Modernisation des déclarations sociales... p. 4

1. net-entreprises.fr en bref... p. 3. 2. Un service proposé par le GIP Modernisation des déclarations sociales... p. 4 Sommaire 1. net-entreprises.fr en bref... p. 3 2. Un service proposé par le GIP Modernisation des déclarations sociales... p. 4 3. Une référence en matière d administration électronique et de simplification

Plus en détail

La DSN, une déclaration pour les remplacer toutes Alors pourquoi attendre?

La DSN, une déclaration pour les remplacer toutes Alors pourquoi attendre? La DSN, une déclaration pour les remplacer toutes Alors pourquoi attendre? Un enjeu majeur de simplification pour les entreprises Un dispositif nouveau pour alléger les démarches administratives des entreprises.

Plus en détail

Nos 6 engagements de services. Entreprises

Nos 6 engagements de services. Entreprises RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Nos 6 engagements de services Entreprises Déclaration des salaires 2011 Deux moyens existent : la déclaration en ligne (aucune inscription préalable). le dépôt d une DADS-U sur

Plus en détail

Rencontre régionaler. régional Midi-Pyr. Carsat Midi-Pyr

Rencontre régionaler. régional Midi-Pyr. Carsat Midi-Pyr Rencontre régionaler des référents r rents du comité régional Midi-Pyr Pyrénées Carsat Midi-Pyr Pyrénées Accueil Mme Dominique Cornella Directrice retraite CARSAT Midi-Pyrénées Mme Danièle Roux Directrice

Plus en détail

LANCEMENT DE LA DSN. n Déclaration sociale nominative

LANCEMENT DE LA DSN. n Déclaration sociale nominative LANCEMENT DE LA DSN AU Régime agricole n Déclaration sociale nominative La DSN : une déclaration pour remplacer toutes les autres Instituée par la loi du 22 mars 2012 relative à la simplification du droit

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015. Allianz Courtage

Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015. Allianz Courtage Déclaration Sociale Nominative (DSN) 11/05/2015 Allianz Courtage Sommaire 1. La Déclaration Sociale Nominative (DSN) : présentation 2. Les pré requis à mettre en place par l entreprise pour télétransmettre

Plus en détail

1. net-entreprises.fr en bref... p. 3. 2. Un service proposé par le GIP Modernisation des déclarations sociales... p. 4

1. net-entreprises.fr en bref... p. 3. 2. Un service proposé par le GIP Modernisation des déclarations sociales... p. 4 Sommaire 1. net-entreprises.fr en bref... p. 3 2. Un service proposé par le GIP Modernisation des déclarations sociales... p. 4 3. Une référence en matière d administration électronique et de simplification

Plus en détail

Le groupement d intérêt public Modernisation des déclarations sociales

Le groupement d intérêt public Modernisation des déclarations sociales LE GIP MODERNISATION DES DÉCLARATIONS SOCIALES 219 Le groupement d intérêt public Modernisation des déclarations sociales La loi du 11 février 1994 relative à l initiative économique et à l entreprise

Plus en détail

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DOSSIER DE PRESSE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE octobre 2015 CONTACTS PRESSE GIP-MDS / net-entreprises.fr Marie-Amélie Roguet 01 58 10 47 05 marieamelie.roguet@gip-mds.fr Agence Wellcom Sandra Ciavarella

Plus en détail

Une déclaration pour remplacer toutes les autres : les conditions de la réussite. Rencontres des acteurs publics 5 juillet 2012

Une déclaration pour remplacer toutes les autres : les conditions de la réussite. Rencontres des acteurs publics 5 juillet 2012 Une déclaration pour remplacer toutes les autres : les conditions de la réussite Rencontres des acteurs publics 5 juillet 2012 La déclaration sociale nominative Principe et enjeux Stéphane EUSTACHE Adjoint

Plus en détail

UN SERVICE DE. Une seule déclaration pour les remplacer toutes

UN SERVICE DE. Une seule déclaration pour les remplacer toutes UN SERVICE DE Une seule déclaration pour les remplacer toutes O LA DSN, SIMPLIFICATION DES DÉCLARATIONS SOCIALES La Déclaration sociale nominative remplace et simplifie la majorité de vos déclarations

Plus en détail

LA DSN Présentation de l outil DSN? 6 novembre 2014

LA DSN Présentation de l outil DSN? 6 novembre 2014 2014 LA DSN Présentation de l outil DSN? 6 novembre 2014 Intervenants Stéphane Galois Chef de marché Paie & RH Division PME Marketing Produits Marc Dedei Directeur Général Page 2 Univers PAiE, spécialiste

Plus en détail

DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE

DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE Les 8 questions les plus fréquentes sur la généralisation progressive de la DSN Je suis concerné quand par la DSN? 1- Quelles sont les grandes échéances de la DSN pour les

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DOSSIER DE PRESSE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE mars 2015 CONTACTS PRESSE GIP-MDS / net-entreprises.fr Céline Tinot 01 58 10 47 05 celine.tinot@gip-mds.fr Agence Wellcom Sandra Ciavarella & Gaëlle

Plus en détail

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement du dispositif en Île-de-France I. Présentation générale de SPLS... 2 1. Des enjeux de pilotage et de conception des politiques de l habitat...

Plus en détail

MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE

MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE N 87 - SOCIAL n 40 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 août 2013 ISSN 1769-4000 MODALITES DE MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE L essentiel L article 35 de la loi du 22 mars

Plus en détail

Compte-rendu. 18 mars 2014 Pavillon Ledoyen

Compte-rendu. 18 mars 2014 Pavillon Ledoyen Compte-rendu 18 mars 2014 Pavillon Ledoyen 2 Sommaire Ouverture 3 Introduction 4 Table Ronde 5 Table ronde animée par Frédéric FERRER I) La DSN : un choc de simplification 5 II) La DSN : un choc de transformation

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

Sommaire. La DSN : une réalité. Démarrer dès maintenant

Sommaire. La DSN : une réalité. Démarrer dès maintenant La DSN c est parti! Sommaire 1 2 La DSN : une réalité Démarrer dès maintenant 2 La DSN : une réalité La DSN : une réalité Un rappel du contexte La loi de simplification du 22 mars 2012 institue la DSN

Plus en détail

DSN QUELQUES NOTIONS : Le 1er janvier 2016, la norme DSN devient obligatoire *

DSN QUELQUES NOTIONS : Le 1er janvier 2016, la norme DSN devient obligatoire * Mémo DSN COMPRENDRE QUELQUES NOTIONS : Le 1er janvier 2016, la norme DSN devient obligatoire * Les objectifs de la DSN : Simplifier et alléger la charge issue de la complexité des formalités sociales afin

Plus en détail

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN Matinale du 5 Février 2015 Vous présente LA DSN Benoit.coutouly@groupeadinfo.com Le Partenaire du Développement Informatique des Entreprises du Grand Ouest Le Groupe ADINFO, prestataire de services informatiques,

Plus en détail

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie»

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» Direction Informatique et Réseaux Direction 27DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BP 2015 Les équipements technologiques de l'administration Mme

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 La sécurité ferroviaire demande de réinterroger périodiquement

Plus en détail

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services www.orone.com VOUS ÊTES Une banque, un organisme de crédit, un acteur de l assurance ou de la protection sociale, une enseigne de la

Plus en détail

InteGraal PAIE/ RH. LA solution. pour gérer le social de l entreprise

InteGraal PAIE/ RH. LA solution. pour gérer le social de l entreprise InteGraal PAIE/ RH LA solution collaborative pour gérer le social de l entreprise InteGraal PAIE / RH La performance d'un outil collaboratif pour la gestion de la paie et l administration du personnel

Plus en détail

La Déclaration Sociale Nominative. Les Nouveautés RH 2015-2016

La Déclaration Sociale Nominative. Les Nouveautés RH 2015-2016 La Déclaration Sociale Nominative Les Nouveautés RH 2015-2016 La D.S.N: Déclaration Sociale Nominative Qu est ce que la DSN? La D.S.N Déclaration Sociale Nominative- est une norme qui est : Un enjeu majeur

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DSN

DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DSN i DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DSN CE QU IL FAUT SAVOIR POINTS DE VIGILANCE LA FIDUCIAIRE MALLET VOUS INFORME CE QU IL FAUT SAVOIR Les origines de la DSN : Assises de la simplification du 6 Décembre

Plus en détail

Gestion. Libérer. Développer RESSOURCES HUMAINES 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION. de la Gestion Quotidienne,

Gestion. Libérer. Développer RESSOURCES HUMAINES 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION. de la Gestion Quotidienne, Gestion 1 PAIE 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION & RESSOURCES HUMAINES Libérer de la Gestion Quotidienne, Développer la Stratégie d Entreprise. Dans un contexte légal fluctuant et souvent

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES

UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES SOLUTIONS & SERVICES PAIE/RH POUR RÉPONDRE AUX BESOINS SPÉCIFIQUES DE L HABITAT SOCIAL UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES 25 25 ANS D EXPÉRIENCE DES SOLUTIONS ET DES SERVICES SUR

Plus en détail

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume

Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc. M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Quels systèmes d information pour la gestion financière du secteur public local? Cas du Maroc M. MERZOUKI Mohammed Trésorerie Générale du Royaume Abidjan, 29 Novembre 2013 MISSIONS DE LA TRESORERIE GENERALE

Plus en détail

Caisse Nationale des Allocations Familiales

Caisse Nationale des Allocations Familiales Caisse Nationale des Allocations Familiales Axway API Gateway au cœur de la sécurisation des échanges pour le versement des prestations familiales en France Siège social Paris, France Secteur Service public

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Bonnes pratiques en sécurité sociale

Bonnes pratiques en sécurité sociale Bonne pratique implémentée depuis: 2008 Bonnes pratiques en sécurité sociale Standard d Interopérabilité des Organismes de la Protection Sociale (INTEROPS) Une pratique des Organismes de la Protection

Plus en détail

LA NORME 4DS DADS-U CONFORME

LA NORME 4DS DADS-U CONFORME LA NORME 4DS DADS-U CONFORME SOMMAIRE 1. QU EST-CE QUE LA N4DS? 2. POURQUOI CETTE EVOLUTION ESSENTIELLE? 3. QUELS AVANTAGES? 4. QUELLE ECHEANCE? 5. COMMENT ETRE PRET? 1. QU EST-CE QUE LA N4DS? LA NORME

Plus en détail

LA GESTION DE LA RECHERCHE : LE RECUEIL DES RÈGLES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES APPLICABLES AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE PUBLIQUE

LA GESTION DE LA RECHERCHE : LE RECUEIL DES RÈGLES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES APPLICABLES AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE PUBLIQUE LA GESTION DE LA RECHERCHE : LE RECUEIL DES RÈGLES BUDGÉTAIRES ET COMPTABLES APPLICABLES AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE PUBLIQUE Journée d études association des agents comptables 15 NOVEMBRE 2012 Amue-2012

Plus en détail

La dématérialisation

La dématérialisation La dématérialisation La dématérialisation : une priorité de l Etat La dématérialisation, la ligne d action prioritaire de l AIFE : Elle constitue un levier important d amélioration de l efficience des

Plus en détail

PEGASE. La paie sur mesure pour chacun de vos clients. La suite logicielle de paie spécialement conçue pour les cabinets d expertise comptable.

PEGASE. La paie sur mesure pour chacun de vos clients. La suite logicielle de paie spécialement conçue pour les cabinets d expertise comptable. PEGASE La suite logicielle de paie spécialement conçue pour les cabinets d expertise comptable. La paie sur mesure pour chacun de vos clients Production paie Déclaratif Ressources Humaines Accompagnement

Plus en détail

SOMMAIRE. DUCS EDI (Diapos 3 à 17) L'ÉVÈNEMENT SOCIAL (Diapos 18 à 21) DADS-U (Diapos 22 à 31) EDI-DSI (Diapos 32 à 33)

SOMMAIRE. DUCS EDI (Diapos 3 à 17) L'ÉVÈNEMENT SOCIAL (Diapos 18 à 21) DADS-U (Diapos 22 à 31) EDI-DSI (Diapos 32 à 33) Mars 2014 SOMMAIRE DUCS EDI (Diapos 3 à 17) L'ÉVÈNEMENT SOCIAL (Diapos 18 à 21) DADS-U (Diapos 22 à 31) EDI-DSI (Diapos 32 à 33) 2 DUCS EDI Cotisations sociales 3 Pourquoi télétransmettre? Obligation de

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH LES 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES RH C est en 1970 qu apparurent les premiers logiciels destinés au monde des ressources humaines et plus particulièrement

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE. Note différentielle Cahiers techniques de janvier et d avril 2015 Phase 3

DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE. Note différentielle Cahiers techniques de janvier et d avril 2015 Phase 3 DECLARATION SOCIALE NOMINATIVE Note différentielle Cahiers techniques de janvier et d avril 2015 Phase 3 1 Sommaire Introduction... 6 Légende... 6 Modification apportées dans la partie littéraire... 7

Plus en détail

C est quoi la DSN? SAGE HR Management. A partir de la V6 FLASH DSN. FLASH Sage HRM - DSN.docx Octobre 2014 1

C est quoi la DSN? SAGE HR Management. A partir de la V6 FLASH DSN. FLASH Sage HRM - DSN.docx Octobre 2014 1 SAGE HR Management A partir de la V6 FLASH DSN FLASH Sage HRM - DSN.docx Octobre 2014 1 Versions du document Document Revision History Date Version Contenu 11/07/2014 Version 1 Création : Information à

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

Invitation déjeuner presse Généralisation du tiers payant

Invitation déjeuner presse Généralisation du tiers payant Invitation déjeuner presse Généralisation du tiers payant La Fédération des Mutuelles de France a le plaisir de vous convier à un déjeuner le Vendredi 26 février 2016 à 12h : Il sera l occasion de débattre

Plus en détail

CIEL ASSOCIATIONS EVOLUTION 2014

CIEL ASSOCIATIONS EVOLUTION 2014 CIEL ASSOCIATIONS EVOLUTION 2014 Durée : 2J / 14H Groupe de : 4 max Formateur : Consultant certifié Ciel. Formateur confirmé. Objectifs : Gérer l activité d une association et tenir sa comptabilité en

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Base d argumentaire experts-comptables

Base d argumentaire experts-comptables Document interne à l Atelier Communication Version 1.0 Document validé Base d argumentaire experts-comptables Argumentaire THETIS experts_v1.0.doc Page 1 sur 8 12/09/03 Sommaire 1 Objet. 3 2 Qu est ce

Plus en détail

Webinaire du 13 avril 2015. spaiectacle et la DSN. - Phase 1 -

Webinaire du 13 avril 2015. spaiectacle et la DSN. - Phase 1 - Webinaire du 13 avril 2015 spaiectacle et la DSN - Phase 1 - Quel est l objectif de la DSN? Attention! On parle ici des déclarations sociales obligatoires : on ne parle pas des déclarations fiscales et

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS DSN

GUIDE D INFORMATIONS DSN GUIDE D INFORMATIONS DSN 1/6 Découvrez la D.S.N. Le 1 er janvier 2016, la Déclaration Sociale Nominative, ou DSN, apportera aux entreprises françaises un changement très important dans la gestion des déclarations

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 Septembre 2011 Cécile BAZIN Marie DUROS Henitsoa RAHARIMANANA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 Décembre 2014 Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 A compter du 1 er janvier 2015 le DIF ou Droit Individuel à la Formation n existera plus, il est remplacé

Plus en détail

La simplicité. d un service universel. CDC confiance électronique européenne

La simplicité. d un service universel. CDC confiance électronique européenne La simplicité d un service universel CDC confiance électronique européenne FAST, une solution conçue pour vous FAST a été développée en étroite collaboration avec les collectivités et les administrations

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE

DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE NEODeS - Passage de la phase 1 à la phase 2 Éléments de référence pour assurer la continuité Page 1 Sommaire 1. La relation employeur salarié... 3 2. Le positionnement du

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

C EST CLAIR, C EST NET-ENTREPRISES.FR DÉCOUVREZ LE SITE QUI VOUS SIMPLIFIE LES DÉCLARATIONS SOCIALES

C EST CLAIR, C EST NET-ENTREPRISES.FR DÉCOUVREZ LE SITE QUI VOUS SIMPLIFIE LES DÉCLARATIONS SOCIALES C EST CLAIR, C EST NET-ENTREPRISES.FR DÉCOUVREZ LE SITE QUI VOUS SIMPLIFIE LES DÉCLARATIONS SOCIALES LE GIP-MDS Le site net-entreprises.fr est mis en œuvre et financé par les organismes de protection sociale,

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Améliorer, simplifier et consolider la protection sociale des indépendants

Améliorer, simplifier et consolider la protection sociale des indépendants DOSSIER DE PRESSE Point presse du 2 juillet 2013 LES AVANCÉES DU RSI EN FAVEUR DES CHEFS D ENTREPRISE INDÉPENDANTS Améliorer, simplifier et consolider la protection sociale des indépendants Par Gérard

Plus en détail

DÉCLARATIONS SOCIALES EN LIGNE : des réponses et des solutions à toutes vos questions

DÉCLARATIONS SOCIALES EN LIGNE : des réponses et des solutions à toutes vos questions DÉCLARATIONS SOCIALES EN LIGNE : des réponses et des solutions à toutes vos questions GIP-MDS, un groupement qui vous veut du bien Concevoir et mettre en œuvre un éventail de solutions pour accompagner

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

La révision générale des politiques publiques

La révision générale des politiques publiques La révision générale des politiques publiques 1 François-Daniel MIGEON Directeur général de la modernisation de l Etat Forum des responsables de programme Jeudi 21 février 2008 Sommaire Point de situation

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative

Déclaration Sociale Nominative DSN Déclaration Sociale Nominative si nous repensions la mission sociale Plan de la présentation Plan de la présentation : Rappel du dispositif Quel cabinet êtes vous? Les actions à mener De la contrainte

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

Mise en place de la Déclaration Sociale Nominative (DSN)

Mise en place de la Déclaration Sociale Nominative (DSN) Mise en place de la Déclaration Sociale Nominative (DSN) INC du 17 septembre 2013 www.ccmsa.msanet La Déclaration Sociale Nominative La déclaration sociale nominative (DSN) est instituée par l article

Plus en détail

ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009

ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009 ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009 Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME),

Plus en détail

Socia3. Accompagner vos Richesses Humaines. Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation

Socia3. Accompagner vos Richesses Humaines. Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation Socia3 Accompagner vos Richesses Humaines www.socia3.fr Des solutions sur-mesure pour la gestion de la paie et des ressources humaines de votre organisation Socia 3, la 1 ère Entreprise Adaptée spécialisée

Plus en détail

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29

JORF n 0095 du 21 avril 2012. Texte n 29 1 JORF n 0095 du 21 avril 2012 Texte n 29 DECRET Décret n 2012-528 du 19 avril 2012 relatif au fonds d assurance formation des chefs d entreprise exerçant une activité artisanale NOR: EFII1126169D Publics

Plus en détail

gestion déléguée des Ressources Humaines

gestion déléguée des Ressources Humaines Audit de conformité Organisation du service paie Traitement de la Paie Formation gestion déléguée des Ressources Humaines La gestion des ressources humaines est une fonction à la fois stratégique et sensible

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013 Juin 2014 Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Amadou BA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Forum International de l Assurance

Forum International de l Assurance Forum International de l Assurance La dématérialisation des échanges en assurance santé Enjeux Retours d expériences Perspectives Antoine AIZPURU Président Cegedim Assurances 19 Avril 2013 Introduction

Plus en détail

«Pack Sérénité RH» Sage Paie & RH i7 Préparez-vous à la DSN

«Pack Sérénité RH» Sage Paie & RH i7 Préparez-vous à la DSN Optimiser la gestion de la paie et des ressources humaines. Anticipez dès maintenant la DSN Contexte légal Le 1 er janvier 2016, la Déclaration Sociale Nominative, ou DSN, apportera aux entreprises françaises

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Vu le code de la sécurité sociale et, notamment les articles L. 115-2, L. 161-28, L. 221-1, R. 115-1 et suivants ;

Vu le code de la sécurité sociale et, notamment les articles L. 115-2, L. 161-28, L. 221-1, R. 115-1 et suivants ; Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Délibération n 04-059 du 01 juillet 2004 Délibération portant avis sur la demande d avis présentée par la CNAMTS concernant la gestion individualisée

Plus en détail

LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS

LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS LE RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS L ordonnance n 2005-1528 du 8 décembre 2005 a créé le Régime Social des Indépendants (RSI). Celui-ci, né de la fusion de la Caisse Nationale d Assurance Maladie des Professions

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/24/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 10 JUILLET 2015 Comité du programme et budget Vingt-quatrième session Genève, 14 18 septembre 2015 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET RELATIF AU RENFORCEMENT DES NORMES

Plus en détail

Communiqué de presse. Naissance du groupe Aprionis. Vendredi 9 janvier 2009

Communiqué de presse. Naissance du groupe Aprionis. Vendredi 9 janvier 2009 page 1 Communiqué de presse Vendredi 9 janvier 2009 Naissance du groupe Aprionis Le groupe de protection sociale Aprionis est né le 8 janvier 2009. Les Conseils d administration des organismes membres

Plus en détail