Jacky Brunel administrateur, membre du conseil de surveillance. 11 décembre 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jacky Brunel administrateur, membre du conseil de surveillance. 11 décembre 2007"

Transcription

1 Almerys : l expérience territoriale en matière de soins de santé et de soins aux personnes âgées Jacky Brunel administrateur, membre du conseil de surveillance. 11 décembre 2007

2 Plan > Les instances régionales et leurs missions essentielles > présentation Orange Healthcare > présentation des expériences almerys en région > des innovations au services de tous > annexes 11 décembre

3 Les différentes instances régionales > Les représentants de l Etat > Les agences régionales d hospitalisation > Les missions régionales de santé > Les unions régionales des caisses d assurance maladie > Le fonds d aide à la qualité des soins de ville > Les instances conventionnelles paritaires régionales 11 décembre

4 Les différentes instances régionales > Les caisses régionales d assurance maladie > Les unions régionales des médecins libéraux > Les observatoires régionaux de santé > Les groupements régionaux de santé publique > Les conférences régionales de santé publique > Les syndicats professionnels des différentes professions médicales. 11 décembre

5 Les missions essentielles > Les différentes instances ont des missions spécifiques qui sont développées en annexe, elles se résument à: - La définition des politiques de santé - La coordination entre les établissements publics et privés - Déterminer les ressources financières - Coordonner les réseaux de soins - Veiller à la qualité des soins de ville - Faciliter les études et l amélioration du fonctionnement des politiques de santé - Favoriser la recherche et les expériences pour faciliter les améliorations dans le domaine de la santé 11 décembre

6 Un passage obligé La profusion d instances et d interlocuteurs peut être perçue de différentes façons. > Un parcours semé d embûches. > Ou au contraire comme la présence de facilitateurs et surtout d instances de validation et en conséquence de formidables démultiplicateurs > Bien entendu, si vos solutions sont pertinentes 11 décembre

7 Plan > présentation Orange Healthcare > présentation des expériences d almerys en région > des innovations au service de tous > annexes 11 décembre

8 Orange Healthcare, fer de lance des nouveaux services - Une division Santé au cœur de la stratégie du Groupe dans les nouveaux services Une division de dimension mondiale Une offre de services segmentée par public - Des atouts essentiels pour devenir le leader européen de la e-santé Une fiabilité des communications et des terminaux Des partenaires leaders dans leur secteur Une marque mondiale - Une présence durable aux côtés des acteurs de la santé - Un réseau de vente présent dans toutes les régions où le Groupe est implanté R&D : Orange Labs dédiés à la santé avec plus de 100 experts Un acteur majeur des échanges électroniques dans la santé en France 11 décembre

9 Principaux enseignements de l enquête Ipsos > Des enjeux cruciaux - La lutte contre le développement des longues maladies - La pénurie de professionnels de santé - L autonomie des personnes dépendantes - La maîtrise des dépenses de santé > Des attentes fortes - Pour le maintien à domicile des personnes âgées et handicapées. - Pour la gestion, à distance, des maladies chroniques - Pour la localisation des personnes souffrant de troubles de mémoire - Pour le développement de l hospitalisation à domicile - Pour le prise de RV auprès des personnels de santé. 11 décembre

10 deux principaux marchés concernés par le programme santé d Orange services médicaux services aux personnes âgées et / ou dépendantes > toute activité médicale et paramédicale > services aux patients > services et systèmes pour les PS et les établissements > services à domicile > services en établissement / maison de retraite > 153 Md : marché France > 450 Md : marché Europe > 18 Md : marché France > ~ 50 Md : marché Europe tendances majeures : > manque de personnels et d expertises médicales > volonté de maîtrise des coûts > prise de conscience de l importance de la santé et de la prévention > hausse des maladies chroniques (Exemple :7,5 M patients en France) tendances majeures : > vieillissement de la population et augmentation du nb de personnes dépendantes (9% de + de 75 ans en 2010) > chacun souhaite rester chez soi aussi longtemps que possible 11 décembre

11 segmentation & solutions du marché patients acteurs de la santé médical prévention, éducation & accompagnement télé-monitoring des maladies chroniques * consultation et diagnostic à distance opération médicale à distance hospitalisation et soins à domicile* services aux hôpitaux / établissements médicaux (télé-images, gestion des urgences, services de chambre d hôpital) services aux professionnels de santé* services aux laboratoires pharmaceutiques services aux assurances et payeurs* autres services inter-professionnels Personnes âgées et/ou dépendantes séjour à domicile / soutien et services vitaux assistance et monitoring à distance à but non médical * Priorités à court-terme 11 décembre

12 3 axes prioritaires de développement de la e-santé A l hôpital la chambre multimédia l hôpital du futur Chez le médecin le suivi à distance des maladies chroniques la prise de rendez-vous par internet A la maison l hospitalisation à domicile le maintien à domicile 11 décembre

13 La chambre multimédia et l hôpital du futur > Pour le patient - Améliorer son confort - Garantir sa sécurité > Pour le médecin et le soignant - Simplifier et améliorer le travail de l équipe médicale - Optimiser l organisation des soins - Garantir la localisation des équipements et des patients - Garantir sa propre sécurité > Des services multimédia dans la chambre (tv, Internet, téléphone etc. ) > Rester joignable à tout moment (terminaux Wi-fi) > Accéder au dossier médical partout dans l hôpital, sans perte de données > Localiser les équipements > Localiser les patients > Bouton d urgence 11 décembre

14 Chez le médecin : le suivi d une pathologie chronique > 7,5M de personnes en France - Recueil des informations issues des capteurs ou saisies par le patient - Envoi de rappels automatiques, conseils, retours sur les signes vitaux - Informations générales ou éducatives - Soit grâce avec le logiciel métier du médecin - Soit en relation avec un centre d appels médical 11 décembre

15 A la maison: s organiser autour de la personne aidée > Accompagner la personne dépendante : maintenir le lien social > et prévenir, sécuriser > Soutenir les aidants: faciliter la gestion, la communication et l organisation autour de la dépendance > Suivre la maladie chronique: faciliter le suivi quotidien, améliorer la formation thérapeutique, aider à une bonne coordination des professionnels de santé > Centre de téléassistance > Authentification par carte à puce > Gestion du tiers payant social > Terminaux > Expérience du DMP et du carnet de vaccination électronique > Un réseau performant > Portail web permettant le développement de nouveaux services 11 décembre

16 plan > présentation Orange Healthcare > présentation des expériences almerys en région > des innovations au service de tous > annexes 11 décembre

17 service de télésurveillance médicale > la télésurveillance de l hypertension : - tensiomètre communiquant (tensiomètre + module communiquant): échange des données par GSM/PRS sécurisation de la transmission - stockage sécurisé des données - un outil de dialogue Médecin / Patient : consultation des mesures par le médecin possibilité de mise en oeuvre d alerte (SMS, ) - le contrôle d accès aux données : délivrance par le patient d une autorisation d accès permanente ou ponctuelle vérification de l historique des consultations 11 décembre

18 le carnet de vaccination > un dossier médical en ligne, renseigné par le médecin, à la disposition du patient - un dossier conçu pour le médecin accès multicritères (vaccin, pathologie) définition automatique du programme de vaccination - interfaçage possible avec les logiciels métiers (démarche en cours avec Axilog) > un outil de prévention prise en compte du calendrier vaccinal pour générer des alertes le patient définit lui même qui doit être alerté, et par quel moyen (SMS, e- mail, fax ) > le patient contrôle l accès aux données - par l utilisation de sa carte cleyris - par la vérification de l historique des consultations 11 décembre

19 Module SMS ou GSM/GPRS PS M to M Connect Patient Consultation Consultation almerys rappel / alerte par SMS ou Mail 11 décembre

20 les évolutions > un dossier d alerte allergie - fondée sur la qualité de l air et la météo des pollens fonction du dossier de chaque patient et des informations renseignées par le médecins traitant possibilité de géo localiser sa position ou de donner des adresses personnelle (bureau, domicile) > un carnet dentaire - prise en compte d un plan de soins défini par son dentiste possibilité d intégrer les règles de prévention de l assurance maladie ou propre à l OMC en cohérence avec ses garanties en V2, stockage des radios > un service de suivi de la prise thérapeutique - patient atteint du cancer et traité par voie orale - suivi des effets secondaires 11 décembre

21 Agenda > présentation Orange Healthcare > présentation des expériences almerys en région > des innovations au service de tous > annexes 11 décembre

22 TP 3 ème génération, carte cleyris et demain? > carte à puce cleyris, nouveau support des services santé - notamment du tiers payant > capacité à «signer» pour autoriser la transmission de données nominatives médicales détaillées - remboursement de médicaments ou d actes non remboursables - mise en œuvre des dispositions de prévention définies dans les contrats dit «responsables» > anonymisation du transport des données > hébergement des données de santé dans le respect des dispositions règlementaires > expérimentation «Babusiaux» en cours avec Swisslife 11 décembre

23 carte cleyris et services financiers > permettre le financement de prestations non couvertes par l assurance : - implant dentaire, chirurgie esthétique et réparatrice, cure - faciliter la mise en œuvre du crédit entre le professionnel de santé, l assuré et un organisme de crédit > permettre le paiement direct au PS pour des restes à charge réduits : - utilisation de la carte cleyris comme carte privative de paiement - utilisation de terminaux de paiement bancaire type CB - limiter le rôle du PS dans sa relation avec l assuré sur le plan du financement 11 décembre

24 carte à puce cleyris > outil d authentification et de signature - gestion d une PKI (gestion des certificats, CRL ) - intégration de principe d anonymisation dans le transfert des données - prise en compte de la volonté exprès du client à chaque transaction > base pour la création de nouveaux services - gestion de donnée médicale (carnet de vaccination ) - transmission de donnée détaillée avec consentement express ou avec principe d anonymisation - signature de formulaire en ligne > mais aussi des services existants - gestion du tiers payant et des droits RC 11 décembre

25 l infrastructure Cleyris l infrastructure Cleyris (2/5) Archivage données personnelles sécurisées Par exemple DMP ou autres actes de gestion Signature, notarisation, horodatage lecteur cleyris PKI+FSA+CCA+Temps réel Carte seule Traçabilité des échanges, Gestion des obligations et des engagements Utilisable au domicile de l assuré, pour de l authentification, de la signature, mais aussi chez les PS. extension à d autres secteurs d activité Uniquement chez les PS, pour des fonctions «Tiers Payant» et de transmission de données nominatives de santé Uniquement chez les PS, pour des fonctions «Tiers Payant» S E R V I C E S > Les briques logiciels : - PKI infrastructure à clé publique - FSA pour la sécurité serveur - CCA pour la sécurité locale et l intégration au poste de travail 11 décembre

26 plan > présentation Orange Healthcare > présentation des expériences almerys en région > des innovations au service de tous > annexes 11 décembre

27 annexes 11 décembre 2007

28 Plan > Rôles et responsabilités des différentes instances régionales > Présentation d Almerys 11 décembre

29 Les agences régionales d hospitalisation > Créées en 1996, les ARH sont des groupements d intérêt public État/Assurance maladie dotés d une autonomie administrative et financière. Le directeur est nommé en conseil des ministres. Il préside une commission constituée à parité de représentants de l État et des caisses d Assurance maladie. Leurs missions > Définir et mettre en œuvre la politique régionale de soins hospitaliers à travers le schéma régional d organisation sanitaire (SROS) > Coordonner l activité des établissements publics et privés, contrôler leur fonctionnement et déterminer leurs ressources financières ; > Délivrer les autorisations pour la création d établissements de santé, la reconversion ou le regroupement d activités de soins et l installation des équipements lourds. En accord avec le directeur de l URCAM, son directeur fixe le montant du financement attribué aux réseaux de soins 11 décembre

30 Les missions régionales de santé > Créées par la loi du 13 août 2004 relative à l Assurance maladie, les missions régionales de santé font le lien entre l ARH et l URCAM. > Leurs missions > Fixer les orientations pour la répartition géographique des professionnels de santé libéraux (en fonction du SROS) > Organiser le dispositif de permanence des soins (après consultation du conseil régional de l Ordre des médecins et des organisations syndicales) ; > Etablir un programme d actions pour améliorer la coordination dans le système de soins (notamment réseaux et télémédecine). 11 décembre

31 Les URCAM > Les Unions Régionales des Caisses Assurance Maladie (URCAM) Créées en 1996, les URCAM représentent les principaux régimes d Assurance maladie en région. Leur rôle : rationaliser les dépenses d Assurance maladie (soins de ville) : > L URCAM promeut la coordination des soins et la mise en œuvre des bonnes pratiques professionnelles ; > Dans les zones rurales ou urbaines où l offre de soins est déficitaire, elle encadre les contrats avec les libéraux pour les inciter à se regrouper (contrats transmis pour avis aux URML). Chaque URCAM élabore un plan régional de l Assurance maladie (PRAM), pluriannuel : il fixe (en partenariat avec l ARH, l URML, et la Mutualité française) les grandes lignes de la politique de l Assurance maladie dans la région, pour la prise en charge des malades, la prévention et l éducation pour la santé. 11 décembre

32 Le fonds d aide à la qualité des soins de ville > (FAQSV) > Quatre-vingts pour cent des crédits du FAQSV sont ventilés au plan régional. Le comité régional de gestion de ce fonds (composé de représentants des caisses, des professionnels de santé libéraux et des établissements de santé) est placé sous la direction de l URCAM. Il attribue des aides à des professionnels de santé, des groupes de professionnels libéraux ou des centres de santé pour l amélioration de la qualité des soins (dépenses d équipement, d études ou de recherche). Le financement des réseaux de soins, assuré par le FAQSV, se fait désormais par le biais d une dotation régionale. Les directeurs de l ARH et de l URCAM, à la tête de deux instances dédiées, décident de leur financement puisé sur cette dotation. 11 décembre

33 Les instances conventionnelles paritaires régionales La commission conventionnelle paritaire régionale et le comité médical paritaire régional ont été créés en 2003, la première pour assurer le suivi des dispositifs de permanence des soins et de régulation du système de soins, le second pour conseiller la commission sur le plan médical. 11 décembre

34 Les caisses régionales d assurance maladie Antennes régionales du régime général d Assurance maladie, les CRAM sont des établissements de droit privé chargés d une mission de service public. Elles interviennent principalement sur les risques professionnels : > En établissant les barèmes et gérant les cotisations «accidents du travail et maladies professionnelles» > En s impliquant dans la prévention de ces risques, menant des actions de promotion de la santé en milieu professionnel. 11 décembre

35 Les unions régionales des médecins libéraux (URML) > Organismes de droit privé, les URML regroupent dans chaque région des médecins élus pour six ans (généralistes et spécialistes, à parité). Financées par des cotisations obligatoires versées par les médecins libéraux conventionnés, elles ont pour mission de participer à : > L évaluation des pratiques professionnelles des médecins libéraux ; > La prévention et les actions de santé publique ; > L information et la formation des médecins et des usagers ; > Transmettre aux médecins les recommandations de bonne pratique clinique ; > Analyser chaque trimestre l évolution des dépenses médicales (soins de ville) à partir des données des feuilles de soins électroniques télétransmises par les praticiens libéraux ; > Mener études et enquêtes sur des questions de santé publique, les pratiques professionnelles, etc. 11 décembre

36 Les observatoires régionaux de santé > Les observatoires, nés dans les années 1980, sont pour la plupart des associations loi Leurs équipes pluridisciplinaires (médecins de santé publique, épidémiologistes, démographes, sociologues, statisticiens, économistes...) réalisent des études précieuses, les données en matière de santé publique étant rares 11 décembre

37 Les groupements régionaux de santé publique > Créés par la loi de santé publique de 2004, ils sont chargés de mettre en œuvre les PRSP, déclinaison, > au niveau régional, des objectifs de santé publique nationaux. Présidés par les préfets de région, ils doivent permettre à ceux-ci de mener à bien la politique de santé publique. 11 décembre

38 Les conférences régionales de santé publique > Créées par la loi de santé publique de 2004, ces organismes consultatifs composés se doivent de contribuer à la définition et à l évaluation des objectifs régionaux de santé publique. Lors de l élaboration du PRSP, le Préfet consulte la conférence pour avis et propositions. Et encore : > Les comités régionaux de l organisation sanitaire (CROS), instances consultatives chargées d émettre un avis sur les SROS > Les comités régionaux d éducation pour la santé (CORES), structures associatives liées par une charte à l IINPES (Institut national pour la promotion et l éducation à la santé) ; > Les comités de protection des personnes, entités juridiques indépendantes chargées de donner un avis sur les projets de recherche biomédicale sur l homme. 11 décembre

39 almerys > présentation 11 décembre

40 chiffres clés > SAS almerys activité Services Tiers Payant, Édition Logiciels C.A.2005 : 9 M 2006 : 13,5 M 2007 (prév.): 19 M > organisation Effectif: 90 personnes - 5 pôles: Commercial, Innovation, Veille réglementaire Systèmes d information Service Clients Supports - 3 implantations Clermont Ferrand : siège et relations avec les professionnels de santé Toulouse: Informatique et relation avec nos clients Paris > almerys s appuie sur les services de R&D du Groupe pour les projets transversaux : signature, consentement exprès, authentification, anonymisation, nouveaux services santé 11 décembre

41 qui sommes-nous? > almerys, activité santé d Orange Business Services, filiale de France Télécom - aux services des assureurs santé facultatifs - aux services des acteurs de la santé - opérateur de l infrastructure sécurisé cleyris > en 2002, almerys a créé ou acquis 2 filiales : Codelis, Organisme Concentrateur Technique pour tous les Professionnels de Santé et RMS : Système de Remboursement Mutuelle Simultané sur base de cartes à puce pour les Régimes Complémentaires > En 2003, almerys a repris l activité informatique d Essilor pour la gestion des magasins d optique (Développement du logiciel PVO) > Aujourd hui, almerys étudie différents projets d implantation dans la Communauté Européenne, en phase avec la stratégie santé du groupe 11 décembre

42 solutions & services services assurances santé* acteurs de la santé gestion des flux de factures (FSE/DRE, B2.), dématérialisation des factures papier service de Tiers Payant service de Tiers Payant personnalisé serveur de droit et de prise en charge frontal chaîne administration carte Vitale offre de décompte dématérialisé concentration de factures carnet de vaccination électronique services de prévention personnalisée - partenariat avec Institut Moncey carnet dentaire (1) service d observance (hypertension, diabète, asthme..) (1) infrastructure Cleyris - carte à puce personnalisée - signature, authentification - hébergement sécurisé de données nominatives - notarisation des données transmises * Régime Obligatoire ou Complémentaire (1) En cours de développement 11 décembre

43 clients et références Mutuelle Générale SMECO / SMERA / SMEREB (Régimes obligatoires étudiants) Swiss Life prévoyance et Santé (Carte Blanche TP) Generali Assurance AG2R - Terciane Réunica AON France SMATIS Groupe France Mutuelle Assurance Saint Honoré ASSUREMA Owliance ECA Solly Azar / Qualiteam Vauban Ampli Tranquillité Santé (CBTP) Cegema (CBTP) Plus de 7,5 millions de bénéficiaires gérés en gestion déléguée et chez nos clients 11 décembre

44 Client almerys décembre

45 11 décembre

46 Mais aussi, 11 décembre

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Connected Hospital une solution globale au service des établissements de santé

Connected Hospital une solution globale au service des établissements de santé une solution globale au service des établissements de santé la meilleure solution pour vos services de communication! Pour répondre aux enjeux technologiques qui doivent accompagner l évolution du système

Plus en détail

Offre de gestion 2014. www.gestineo.com

Offre de gestion 2014. www.gestineo.com Offre de gestion 2014 www.gestineo.com PRÉSENTATION DE GESTINEO 2 OBJECTIF ET ATOUTS Gestineo est une société spécialisée dans la gestion pour compte de tiers de contrats Santé et Prévoyance collective

Plus en détail

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Journée nationale d information Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Nadia TAMRABET Direction des accords collectifs Jeudi 18 juin 2015 SOMMAIRE 1. Présentation du Groupe AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

www.mutuelle-et-assurance.net Le Conseil Mutuelle-et-Assurance

www.mutuelle-et-assurance.net Le Conseil Mutuelle-et-Assurance Le Conseil Mutuelle-et-Assurance Des Conseillers Indépendants au Service de votre Protection Sociale => Dans un contexte où les législations sociales sont régulièrement modifiées Notre rôle consiste par

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

= Meilleure coordination des soins

= Meilleure coordination des soins Intérêts pour l Assurance Maladie Rationalisation des soins Maitrise des dépenses de santé Intérêts pour le corps médical Meilleur suivi du patient Connaissance des antécédents du patient Connaissance

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante. MÉDECIN S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E) DES PÉDICURES-PODOLOGUES

Plus en détail

Forum International de l Assurance

Forum International de l Assurance Forum International de l Assurance La dématérialisation des échanges en assurance santé Enjeux Retours d expériences Perspectives Antoine AIZPURU Président Cegedim Assurances 19 Avril 2013 Introduction

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

réservé aux établissements sanitaires et sociaux privés. Pour protéger vos salariés consultez les experts.

réservé aux établissements sanitaires et sociaux privés. Pour protéger vos salariés consultez les experts. réservé aux établissements sanitaires et sociaux privés. Pour protéger vos salariés consultez les experts. une expertise issue de l union des deux leaders de la protection des professionnels de la santé

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

/// TITRE DE LA PRESENTATION [Calibri-Gras-16] Une e-santé de confiance au service des patients et des acteurs de santé

/// TITRE DE LA PRESENTATION [Calibri-Gras-16] Une e-santé de confiance au service des patients et des acteurs de santé /// TITRE DE LA PRESENTATION [Calibri-Gras-16] Une e-santé de confiance au service des patients et des acteurs de santé /// TITRE DE LA PRESENTATION [Calibri-Gras-16] Le Groupe La Poste Un acteur de proximité

Plus en détail

Avec les astucieuses de. Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé. à partir de 11,90.

Avec les astucieuses de. Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé. à partir de 11,90. Avec les astucieuses de Swiss santé, payez moins cher tout en conservant l essentiel! Assurance santé à partir de 11,90 par mois* * tarif formule 1 des astucieuses de Swiss santé pour un homme de 20 ans

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr MÉDECIN SAGE-FEMME S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E)

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées. 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1

Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées. 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1 Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1 Le contexte L action sociale auprès des personnes âgées dans les Yvelines : 215 000 personnes de plus

Plus en détail

squadra Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQG PRÉS 100610

squadra Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQG PRÉS 100610 squadra G E S T I O N Présentation de Squadra Gestion Ensemble établissons de nouvelles règles... SQUADRA ASSURANCES a développé sa plate forme de gestion: SQUADRA GESTION. Ses équipes dédiées partagent

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7

Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7 Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7 www.h2ad.net Un Partenariat Basé sur l'innov Au travers de solutions innovantes en télésanté, de son expertise dans l acquisition et le traitement de données de

Plus en détail

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel BROChURE D information PATIENT Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel Créer votre DMP, un acte important pour votre santé au service de la santé www.dmp.gouv.fr 2 Le dmp et vos droits 4 Qu est-ce

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées)

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées) recru+e Offre d emploi L Institut MGEN de La Verrière (dans les Yvelines) oriente son projet médical autour de 4 pôles (Médecine-SSR-USP/ EHPAD / Psychiatrie Adulte / Psychiatrie jeune adulte et adolescent)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 DOSSIER DE PRESSE Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 2014 1 BERGER-LEVRAULT, PARTENAIRE INCONTOURNABLE DES ACTEURS DE SANTÉ PUBLICS ET PRIVÉS Dossier de presse 2014 I Page 3 1 BERGER-LEVRAULT,

Plus en détail

Assurance santé. Votre santé en toute sérénité! Swiss santé. Frontaliers Suisses - Jeunes

Assurance santé. Votre santé en toute sérénité! Swiss santé. Frontaliers Suisses - Jeunes Assurance santé Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses - Jeunes Des formules adaptées à tous vos besoins de santé. Soins dentaires, hospitalisation, ou encore remplacement de lunettes

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux.

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux. POSITION DE L UNPS SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE ÂGÉE EN PERTE D AUTONOMIE Présentation de l UNPS L Union Nationale des Professionnels de Santé (UNPS) est l institution crée par la loi qui regroupe

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins

La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins La nouvelle convention médicale Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins La convention a été signée le 26 juillet 2011 par trois syndicats représentatifs (CSMF, MG France, SML) et l assurance

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

La Qualité de SFR Business Team

La Qualité de SFR Business Team La Qualité de SFR Business Team au service de ses clients Faire équipe avec vous est la promesse de SFR Business Team faite à son marché. Présent et performant sur l ensemble des segments, de la TPE au

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN 1966 L avenant 328 du 1 er

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD Mai 2013 1 2 S informer sur le DMP Préparer votre q ALIMENTATION établissement Sur le site dmp.gouv.fr espace Structure

Plus en détail

Orange Healthcare tic & santé. Orange Healthcare -2013

Orange Healthcare tic & santé. Orange Healthcare -2013 Orange Healthcare tic & santé Orange Healthcare -2013 2 Orange Healthcare les enjeux de l hôpital et des systèmes de santé d aujourd hui être plus efficace intégrer l innovation médicale plus rapidement

Plus en détail

Carbet des aidants. Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées. Dossier de presse. sur les

Carbet des aidants. Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées. Dossier de presse. sur les Carbet des aidants sur les Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées Dossier de presse Le réseau Gérontologie-Alzheimer organise, le 16 novembre 2013 à l Auditorium de la Mairie de Rémire-Montjoly,

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Plus de suivi dans un monde en mouvement

Plus de suivi dans un monde en mouvement M O B I L I T Y Plus de suivi dans un monde en mouvement M O B I L I T Y S appuyant sur un vaste réseau d agences en France, les équipes Hub One fournissent des solutions clé en main pour répondre de façon

Plus en détail

GUIDE DE PRESENTATION PARTENARIAT SANTECLAIR RESEAU CHIRURGIENS-DENTISTES

GUIDE DE PRESENTATION PARTENARIAT SANTECLAIR RESEAU CHIRURGIENS-DENTISTES GUIDE DE PRESENTATION PARTENARIAT SANTECLAIR RESEAU CHIRURGIENS-DENTISTES Santéclair Qui sommes-nous? Notre système de santé est confronté à une série de mutations sans précédent. Allongement de la durée

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. La planification hospitalière... 3 2. De la planification hospitalière à la planification sanitaire...3

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle Assurance santé Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance Swiss santé Garantie additionnelle , garantie additionnelle Aujourd hui, vous bénéficiez déjà d un contrat d

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) SOMMAIRE PREAMBULE... 3 PRESENTATION DES ACTEURS LA CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Votre installation en libéral

Votre installation en libéral Votre installation en libéral Au moment de votre installation et dans votre exercice au quotidien, l Assurance Maladie souhaite vous accompagner à chaque étape clé de votre vie professionnelle et renforcer

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

SPÉCIAL ESEF NOV ESEF. Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale

SPÉCIAL ESEF NOV ESEF. Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale SPÉCIAL ESEF NOV ESEF Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale PRÉVOYANCE SANTÉ Parce que nous sommes déjà votre point d entrée

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Cliniques et hôpitaux privés, on peut tous y aller! Accessibles à tous Les cliniques et hôpitaux privés accueillent tous les patients y compris ceux qui

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

Pour notre assurance santé, nous faisons confiance au spécialiste!

Pour notre assurance santé, nous faisons confiance au spécialiste! Assurance santé Pour notre assurance santé, nous faisons confiance au spécialiste! Spécial frontaliers suisses hors canton de Genève Swiss santé Consultations médicales, pharmacie, hospitalisation, soins

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Plus de suivi dans un monde en mouvement

Plus de suivi dans un monde en mouvement M O B I L I T Y Plus de suivi dans un monde en mouvement M O B I L I T Y S appuyant sur un vaste réseau d agences en France, les équipes Hub One fournissent des solutions clé en main pour répondre de façon

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» QUESTIONS-REPONSES SUR L EXPERIMENTATION «PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE» Qui prévoit cette nouvelle expérimentation? Cette expérimentation figure à l article 70 de

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES Formalisation des engagements réciproques entre l EPS Ville-Evrard et les internes Ressources humaines médicales Delphine LEBIGRE AAH NOVEMBRE 2012 Objectifs L établissement

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPD Mars 01 Le Dossier Médical Personnel : pour améliorer la prise en charge des résidents Depuis 008, les établissements d hébergement

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité La Direction de la sécurité sociale DSS Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité 1, Place de Fontenoy 75350 Paris cedex Tél : 01 40 56 60 00 Fax : 01 40 56 72 88

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau Accessible aux salarié(e)s des réseaux partenaires sous conditions. Une complémentaire santé pour les salarié(e)s du réseau COORACE et de ses réseaux partenaires

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Atelier n 11 Monter un parcours de soins sur une approche territoriale ciblée 2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Françoise ELLIEN,

Plus en détail

ENTREPRISES OFFRE MOBILITÉ : LA PROTECTION SOCIALE DE VOS SALARIÉS À L ÉTRANGER

ENTREPRISES OFFRE MOBILITÉ : LA PROTECTION SOCIALE DE VOS SALARIÉS À L ÉTRANGER ENTREPRISES OFFRE MOBILITÉ : LA PROTECTION SOCIALE DE VOS SALARIÉS À L ÉTRANGER Malakoff Médéric propose aux entreprises envoyant des salariés travailler à l étranger des solutions d assurance collective

Plus en détail

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) Sommaire PRÉAMBULE... 3 PRÉSENTATION DES ACTEURS La CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Mes Solutions Mercer

Mes Solutions Mercer Votre spécialiste de la complémentaire santé et de la prévoyance Mes Solutions Mercer Votre spécialiste de la santé et de la prévoyance perfomrance www.messolutionsmercer.fr Qui est Mercer? Mercer, toute

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail