ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU"

Transcription

1 ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU TRAITEMENT DE L HÉPATITE C AU SEIN D UNE COHORTE DE PATIENTS CO-INFECTÉS VIH-VHC. N. Bertiaux-Vandaële, H. Montialoux, F. Borsa-Lebas, O. Goria, E. Lerebours, G. Riachi. CHU de Rouen

2 Introduction Co-infection VIH-VHC est fréquente car ces 2 virus partagent les mêmes modes de contamination. Influence du VHC sur l histoire naturelle du VIH: controversée. Influence - du VIH sur l histoire naturelle du VHC : Augmentation du risque d infection chronique par le VHC Augmentation de la charge virale VHC (facteur 2 à 8). Progression plus rapide de la fibrose.

3 BUTS DE L ÉTUDE Description de la cohorte de patients présentant une co-infection VIH-VHC suivis au CHU de Rouen. Évaluation de la fibrose et de la réponse aux traitements anti VHC.

4 MÉTHODES Patients majeurs co-infectés VIH-VHC ayant consulté au CHU de Rouen entre juin 2005 et juin 2008 Durée d évolution de l infection virale : à partir de la date de la première sérologie positive. Vitesse de progression de la fibrose : ratio entre le stade de fibrose (METAVIR) et la durée d évolution de l infection par le VHC.(Poynard et al. 1997) Consommation d alcool excessive si > 30g/jour pour un homme ou > 20g/jour pour une femme.

5 Résultats

6 CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES patients co-infectés VIH-VHC 12,6 % des patients VIH+ Suivi moyen de 16,5 ans Homme (74,1 %) Age moyen: 45,9 ans Originaire d Europe de l Ouest: 82,9 %

7 Caractéristiques générales -2Mode de contamination 59,3% Usage de drogues Transfusionnelle 20% 15,6% Hétérosexuelle 7,4% Homosexuelle Bisexuelle 0,7% Autre 0,7% Inconnu 0,7%

8 CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES -3 Consommation d alcool: Excessive : 29% Modérée : 5% Sevrée : 7% Aucune : 59% Troubles psychiatriques: 73 patients (56,3 %) : Dépression : 59 patients. Schizophrénie : 4 patients. Troubles psychiatriques sous interféron : 13 patients.

9 VHC Génotypes du VHC 5% 7% 48% 21% 19% 16,3 % guérison spontanée du VHC. génotype 1 génotype 4 génotype 3 génotype 2 inconnu

10 VIH Patients co-infectés VIH-VHC (n=135) Nadir des CD4 500/mm /mm3 < 200/mm3 Stade CDC 1993 Stade A Stade B Stade C 1,5 % (2) 39,3 % (53) 59,2 % (80) 49,6 % (67) 28,2 % (38) 22,2 % (30) Traitement antirétroviral 93,3 % (122) Charge virale VIH indétectable > 1 an 80,7 % (109)

11 ATTEINTE HÉPATIQUE Evaluation disponible chez 67,4 % des patients : PBH : 54,8% Fibrose significative ( F2) à la 1ere PBH: 35,1 % Stéatose : 45,9 % Fibroscan : 33,3 % 79 Fibroscan dont 30,4 % non valides. Fibrotest : 14,1 % Première évaluation 5,5 ans ± 5 ans après le diagnostic de l hépatite C. Vitesse médiane de progression de la fibrose: 0,189 unité de fibrose /an (IQR 0-0,94).

12 CIRRHOSE Cirrhose chez 15,5 % des patients durant le suivi. 18 hommes : âge moyen 38,6 ans (± 9,7). 3 femmes : âge moyen 50,4 ans (± 9,2). Délai moyen d apparition : 7,2 ± 5,2 ans. Aucun carcinome hépatocellulaire. 1 transplantation hépatique pour une cirrhose décompensée. Récidive de la cirrhose sur le greffon 7 ans après.

13 FACTEURS INFLUENÇANT LA FIBROSE HÉPATIQUE ANALYSE UNIVARIÉE Facteurs favorisants la fibrose significative ( F2) : Âge (p=0,03) Génotype 2 ou 3 (p=0,01) L activité A2 (p=0,001)

14 TRAITEMENTS Anti VHC -1Interféron= IFN : RVS Rechutes Non réponses INF-ribavirine : RVS Rechutes Non réponses Nombre de patients (n= 81) 16 patients 17 traitements 11,8 % (2) 11,8 % (2) 35,3 % (6) 17 patients 19 traitements 26,3 % (5) 10,5 % (2) 36,8 % (7) INFpeg-ribavirine : 61 patients 90 traitements RVS Rechutes Non réponses 25,6 % (23) 21,1 % (19) 21,1 % (19)

15 TRAITEMENT Anti VHC -2 Nombre 30 de traitement moyen par patient : 1,8 RVS : 20,1 %. 22 RVS lors du premier traitement. 8 RVS chez des patients ayant arrêtés prématurément le traitement antérieur ou chez des rechuteurs. Pas de RVS chez les patients non répondeurs antérieurement.

16 TRAITEMENT Anti VHC -3 28,9 % des traitements sont arrêtés prématurément. Causes: Médicales: 69,8 % : Mauvaise tolérance: 34,9 % Troubles psychiatriques: 16,3 % Anomalies hématologiques: 11,6 % Infection: 7 % Décision du patient: 16,3 % Autres: 13,9 %

17 FACTEURS INFLUENÇANT LA RVS ANALYSE UNIVARIÉE Facteurs favorisant la RVS: Le génotype 2/3 (p= 0,02) Absence de stéatose (p= 0,02) Présence d une RVP (p <0,0001)

18 DÉCÈS Seize patients sont décédés entre juin 2005 et mai Taux de décès: 11,8 % ou 0,03 patients-années de suivi. Causes de décès: Insuffisance hépatique : 4 patients (25 %) SIDA : 3 patients (18,8 %)

19 CONCLUSIONS Vitesse de progression de la fibrose hépatique plus importante chez les co-infectés VIH-VHC. Nécessité d outils d évaluation de la fibrose non invasifs, fiables, reproductibles, accessibles. RVS plus faible chez les patients co-infectés dans la «vraie vie». Mortalité d origine hépatologique. Nécessité d une prise en charge précoce de l hépatite C.

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections VIH/VHC D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH 1 Cohortes concernées CO 3 Aquitaine CO 13 HEPAVIH EP 25 PRETHEVIC CO 12 CIRVIR

Plus en détail

Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni

Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni Évaluation et évolution de l hépatopathie dans la co-infection Philippe Sogni 1 Pr Philippe Sogni, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes,

Plus en détail

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde 150 millions de sujets porteurs chroniques Prévalence entre 0,1 et 5 % selon les pays 5 millions en Europe de l Ouestl En Europe, le VHC est responsable

Plus en détail

Stéatose hépatique chez les patients coinfectés par VIH/VHC et traités par antirétroviraux

Stéatose hépatique chez les patients coinfectés par VIH/VHC et traités par antirétroviraux Stéatose hépatique chez les patients coinfectés par VIH/VHC et traités par antirétroviraux Valérie MARTINEZ TA Ti Dieu N, MOKHTARI Z, GUIGUET M, VALANTIN MA, CHARLOTTE F, BENHAMOU Y, CAUMES E, BRICAIRE

Plus en détail

Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest Expérience du service Dr N. GUESSAB

Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest Expérience du service Dr N. GUESSAB Les XXVI émes journées nationales d hépatolo-gastroentérolologie et d endoscopie digestive(sahgeed) 12/13/14 décembre 2014 Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest

Plus en détail

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B 1967: découverte de l antigène Australia (Blumberg et al., 1967), prix Nobel en 1976 1970: VHB en Microscopie

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment?

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Liens d intérêt Echosens Supersonic Imagine Pourquoi faut-il évaluer la fibrose?

Plus en détail

Construire un parcours de soins

Construire un parcours de soins Rapport Hépatites 2014 Construire un parcours de soins Georges-Philippe Pageaux CHU Saint Eloi, Montpellier M. Bonjour, M. Bourlière, N. Boyer, S. Chevaliez, D. Larrey, V. de Lédinghen, P. Marcellin, D.

Plus en détail

Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien?

Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien? Education thérapeutique Quels changements pour les patients au quotidien? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Rapport Dhumeaux Dépistage Diagnostic Traitement Prévention

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

L émergence des AAD et leur mise sur le marché a considérablement changé la prise en charge des patients infectés par le virus de l hépatite C (VHC).

L émergence des AAD et leur mise sur le marché a considérablement changé la prise en charge des patients infectés par le virus de l hépatite C (VHC). 1 L émergence des AAD et leur mise sur le marché a considérablement changé la prise en charge des patients infectés par le virus de l hépatite C (VHC). Les patients coinfectés VIH/VHC peuvent également

Plus en détail

L. Elkrief, P. Chouinard, N. Bendersky, B. Larroque, G. Babany, F. Durand, PE. Rautou, D. Valla. Hôpital Beaujon, AP-HP, Clichy

L. Elkrief, P. Chouinard, N. Bendersky, B. Larroque, G. Babany, F. Durand, PE. Rautou, D. Valla. Hôpital Beaujon, AP-HP, Clichy Le diabète est un facteur de risque de complications et de décès ou transplantation hépatique chez les malades atteints de cirrhose virale C, indépendamment du MELD L. Elkrief, P. Chouinard, N. Bendersky,

Plus en détail

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Rim Abdelmalek Le 30/1/2013 Introduction Hépatite C généralement asymptomatique Passage fréquent à la chronicité Traitement efficace, codifié Effets indésirables

Plus en détail

Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité

Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité D. Breilh* 1, S. Djabarouti 1, P. Trimoulet 3, C. Duprat 2, J.M. Ragnaud 2, M. Dupon 2, M.C. Saux

Plus en détail

Hépatite C Un traitement pour tous?

Hépatite C Un traitement pour tous? Hépatite C Un traitement pour tous? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Histoire naturelle de l hépatite C F0 F1 F2 F3 F4 CTP B CTP C HCC (Adapted from Asselah T,

Plus en détail

Le carcinome hépatocellulaire est avancé au moment du diagnostic chez les patients co-infectés VIH/VHC: Résultats d une étude cas témoin, intercohorte

Le carcinome hépatocellulaire est avancé au moment du diagnostic chez les patients co-infectés VIH/VHC: Résultats d une étude cas témoin, intercohorte Le carcinome hépatocellulaire est avancé au moment du diagnostic chez les patients co-infectés VIH/VHC: Résultats d une étude cas témoin, intercohorte M Gelu-Simeon 1, M Lewin 2, R Sobesky 1, M Ostos 1,

Plus en détail

Hépatite chronique C à transaminases normales

Hépatite chronique C à transaminases normales Hépatite chronique C à transaminases normales Philippe Sogni Service d Hépato-gastroentérologie, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Cochin Port-Royal (Université Paris 5) Au cours du suivi d une hépatite

Plus en détail

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements?

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Molécules disponibles en France Sofosbuvir Ribavirine PEG interféron Daclatasvir Lédipasvir Siméprévir Indications Sovaldi

Plus en détail

Régression de la cirrhose et bénéfices du traitement

Régression de la cirrhose et bénéfices du traitement Régression de la cirrhose et bénéfices du traitement Jean-Charles Nault Cours DES 13/02/2009 Hépatite C aiguë Années 0 Age à l infection 75-80 % Guérison 15-20 % Homme OH / insulinorésistance Co-infection

Plus en détail

Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective

Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective 1 2 3 < F4 F4 Cirrhose Child B Echecs AVD Naïf Echec PEG-Riba +/- T-B Naïf Echec PEG-Riba +/- T-B Naïf & prétraités Sof-sime 12s (G1b)(A) Sof-sim

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

Population d étude et critères de jugement en recherche clinique

Population d étude et critères de jugement en recherche clinique Population d étude et critères de jugement en recherche clinique Dr Karine Lacombe, INSERM UMR-S1136, IPLESP SMIT St Antoine, AP-HP Université Pierre et Marie Curie, Paris VI Objectifs du cours 1. Définir

Plus en détail

AEHV-LR 5 ans déjà. Dr André-Jean REMY Equipe Mobile Hépatites Centre Catalan des Hépatites Centre Hospitalier de Perpignan

AEHV-LR 5 ans déjà. Dr André-Jean REMY Equipe Mobile Hépatites Centre Catalan des Hépatites Centre Hospitalier de Perpignan AEHV-LR 5 ans déjà Hépatite C en 2014 L éducation thérapeutique Selon le rapport d experts DHUMEAUX Dr André-Jean REMY Equipe Mobile Hépatites Centre Catalan des Hépatites Centre Hospitalier de Perpignan

Plus en détail

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique R. Gérolami Généralités Epidémiologie Evaluation du foie non tumoral Diagnostic du CHC Bilan d extension Classifications CHC : Epidémiologie 620

Plus en détail

DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE

DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE Région : Département :..District :.. Prénom(s) :...Nom : Site :...Numéro d identification du patient : Date de l examen initial : / / 1 Caractéristiques sociodémographiques

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE C

HÉPATITE CHRONIQUE C ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS -1- SOMMAIRE SOMMAIRE...2 AVERTISSEMENT...3 LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS...4 I. ACTES MEDICAUX ET PARAMEDICAUX...4 II. BIOLOGIE...5 III. ACTES

Plus en détail

MÉTHODES NON INVASIVES DE MESURE DE

MÉTHODES NON INVASIVES DE MESURE DE MÉTHODES NON INVASIVES DE MESURE DE LA FIBROSE/CIRRHOSE HEPATIQUE Avis sur les actes Classements CCAM ou NABM : non classés - codes : non codés Décembre 2008 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC

La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC de «Cotrimo-CI

Plus en détail

Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques

Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques Y.Yazdanpanah Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur C.H.Tourcoing

Plus en détail

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010 Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs Recommandations 2010 Co-infection VHC : Rappels Séroprévalence VHC chez ¼ des sujets VIH+ 90% chez UDI < 10% chez HSH Infection VIH virémie VHC d un

Plus en détail

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de 1 À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ 500 000 personnes meurent chaque année de pathologies hépatiques liées à l hépatite C. L infection chronique

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

Virus C & Cancers Philippe Sogni. Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris

Virus C & Cancers Philippe Sogni. Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris Virus C & Cancers Philippe Sogni Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Liens d intérêt Boards, workshops ou

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

BEST OF INFECTIOLOGIE

BEST OF INFECTIOLOGIE Session «Best of Infectiologie (2)» Vendredi 12 juin 2009 BEST OF INFECTIOLOGIE Les hépatites h virales en 2008-2009 Dr Karine Lacombe SMIT Saint-Antoine, AP-HP UPMC, site Saint-Antoine, Paris Inserm UMR-S707

Plus en détail

Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie

Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie LC01 Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie Laurent CASTERA Service d Hepatologie, Hôpital Beaujon, Clichy Université Paris-7, France Justification du

Plus en détail

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014 AFEFoie @AFEFoie Association reconnue d utilité publique Traitement des hépatites virales C Avis d experts 4 décembre 2014 M. Bourlière (Marseille) JP. Bronowicki (Nancy) Ch. Hézode (Créteil) D. Larrey

Plus en détail

XXVI èmes Journées Nationales d Hépato-Gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive

XXVI èmes Journées Nationales d Hépato-Gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive XXVI èmes Journées Nationales d Hépato-Gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive EFFETS SECONDAIRES DUS A LA BITHERAPIE PEGYLEE AU COURS DU TRAITEMENT DE L HEPATITE VIRALE C CHEZ LES HEMODIALYSES DR

Plus en détail

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal Dr Judicaël Tine Objectif CI ANRS 12331 MOBSEN Réaliser un état des lieux des conditions actuelles

Plus en détail

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C La PCR en temps réel est fondée sur la détection et la quantification des produits d amplification au cours de la réaction de PCR, dans le tube fermé, plutôt qu à la fin de la réaction comme c est le cas

Plus en détail

HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON

HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON XXIII èmes journée d actualisation sur l infection VIH/Sida et les IST Valérie Canva, Centre Expert Hépatites CHRU Lille & Réseau Hépatites Nord - Pas de Calais Les enjeux

Plus en détail

EVALUATION PRAGMATIQUE DE LA FIBROSE HEPATIQUE SOUS METHOTREXATE

EVALUATION PRAGMATIQUE DE LA FIBROSE HEPATIQUE SOUS METHOTREXATE Séance pôle PACTE Jeudi 12 novembre 2009 EVALUATION PRAGMATIQUE DE LA FIBROSE HEPATIQUE SOUS METHOTREXATE Comparaison des patients atteints de psoriasis, polyarthrite rhumatoïde et maladie de Crohn Blandine

Plus en détail

ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ. Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015

ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ. Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015 ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015 2014 Janvier Juin Septembre Décembre Sofosbuvir Simeprevir

Plus en détail

Evaluation non invasive de la fibrose. dans les hépatites virales. Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble

Evaluation non invasive de la fibrose. dans les hépatites virales. Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Evaluation non invasive de la fibrose dans les hépatites virales Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Hépatite C : la fibrose a une valeur pronostique

Plus en détail

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

Dr. Boubakar MADOUGOU Hôpital National de Niamey - Niger

Dr. Boubakar MADOUGOU Hôpital National de Niamey - Niger Infections opportunistes (IO) chez les patients infectés par le VIH traités par ARV au sein de l Initiative Nigérienne d Accès aux Antirétroviraux (INAARV) Dr. Boubakar MADOUGOU Hôpital National de Niamey

Plus en détail

Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie

Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie PREVENTION/DEPISTAGE VIH, HEPATITES VHB VHC, IST LA DONNE CHANGE! Point épidémiologique en France et en Région Lundi 17 Novembre 2014 Sophie PLUMECOCQ Technicienne d Etudes Cliniques COREVIH Haute-Normandie

Plus en détail

Hépatite C : généralités et histoire naturelle Philippe Sogni Institut Cochin, Université Paris-Descartes, INSERM U-1016 & Service d Hépatologie,

Hépatite C : généralités et histoire naturelle Philippe Sogni Institut Cochin, Université Paris-Descartes, INSERM U-1016 & Service d Hépatologie, Hépatite C : généralités et histoire naturelle Philippe Sogni Institut Cochin, Université Paris-Descartes, INSERM U-1016 & Service d Hépatologie, Hôpital Cochin; Paris, France 1 Hépatite C : WHO Weekly

Plus en détail

Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC

Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC D. Salmon, A. Gervais, J. Durant, H. Stitou, Y. Quertainmont, E. Teicher, K. Barange, F. Bani Sadr pour

Plus en détail

Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C

Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C Marc Bourliere, MD Hôpital Saint Joseph Marseille, France 1 er colloque francophone méditerranée VIH / hépatites 27-29 Mars 2015 Alger Conflits d

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE MONOCENTRIQUE CHEZ LES UD A RISQUE = UDIV

ETUDE PROSPECTIVE MONOCENTRIQUE CHEZ LES UD A RISQUE = UDIV Difficulté d évaluer l incidence virale C chez les UD : suivi irrégulier situation précaire mauvais état veineux Dernière évaluation prospective en France = 1999-2001 Etude menée dans le Nord de la France

Plus en détail

HEPATITES VIRALES. Plan 21/10/2016. Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C

HEPATITES VIRALES. Plan 21/10/2016. Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C HEPATITES VIRALES Pr Pascal Crenn APHP-UVSQ pascal.crenn@aphp.fr Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C Plan Etiologie Conséquences / incidences Mécanisme

Plus en détail

Pour que vous puissiez bénéficier de ce dispositif :

Pour que vous puissiez bénéficier de ce dispositif : Grille de référence : conditions d accès à une assurance emprunteur dans le cadre des titres III, IV et VI 1) de la Convention AERAS. Mise à jour en date du 30/03/17 Pour les personnes qui ne peuvent pas

Plus en détail

COORDINATION REGIONALE DE LUTTE CONTRE L INFECTION DUE AU VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE

COORDINATION REGIONALE DE LUTTE CONTRE L INFECTION DUE AU VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE COORDINATION REGIONALE DE LUTTE CONTRE L INFECTION DUE AU VIRUS DE L IMMUNODEFICIENCE HUMAINE DONNEES MEDICO-EPIDEMIOLOGIQUES des patients infectés par le VIH FINISTERE 2010 Jean-Charles DUTHE Technicien

Plus en détail

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 :

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Quelle actualité sur la prise en charge des personnes détenues infectées par le virus de l hépatite B ou de l hépatite C? Dr Laura Harcouët Pharmacien PH GH Cochin

Plus en détail

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Bulletin n 945 Le 29 mars 2017 Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Cette mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick entre

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

mai 2016 Hépatite C Co-infection par le VIH Cette brochure a été réalisée avec le soutien de

mai 2016 Hépatite C Co-infection par le VIH Cette brochure a été réalisée avec le soutien de magpatients mai 2016 > Hépatite C Co-infection par le VIH Cette brochure a été réalisée avec le soutien de www.magpatients.org/hepatologie MagPat3Def.indd 1 08/06/2016 13:41 Particularités de la co-infection

Plus en détail

Traitement préemptif de la réactivation virale B

Traitement préemptif de la réactivation virale B Traitement préemptif de la réactivation virale B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, INSERM. 567 Hôpital Cochin - Paris La problèmatique o Homme de 65 ans, né au Laos

Plus en détail

Critères de démarrage des traitements pour le VIH et le VHC. Gilles Pialoux Paris

Critères de démarrage des traitements pour le VIH et le VHC. Gilles Pialoux Paris Critères de démarrage des traitements pour le VIH et le VHC Gilles Pialoux Paris VIH & FOIE en 2004 : QUESTIONS! Quelle est la toxicité directe des ARV? Quelle est la toxicité indirecte (restauration immune)

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

Conflits d intérêt: Aucun

Conflits d intérêt: Aucun La combinaison de variants génétiques influençant la production de cytokines proinflammatoires prédit le risque de survenue de carcinome hépatocellulaire chez des patients ayant une cirrhose virale C Arige

Plus en détail

SFLS Lille 2008 P. Dellamonica

SFLS Lille 2008 P. Dellamonica Etude coût et déterminants du coût, d un premier traitement anti-rétroviral chez des patients VIH naïfs de traitement Colombie Vincent (CHU Tourcoing) Pugliese-Wehrlen Sylvia (CHU Nice) Burban Sylvie (Biostatistique

Plus en détail

La Transplantation Hépatique. Claire Francoz Réanimation Hépatique et Transplantation, Hépatologie, Hôpital Beaujon, Clichy

La Transplantation Hépatique. Claire Francoz Réanimation Hépatique et Transplantation, Hépatologie, Hôpital Beaujon, Clichy La Transplantation Hépatique Claire Francoz Réanimation Hépatique et Transplantation, Hépatologie, Hôpital Beaujon, Clichy TRANSPLANTATION HÉPATIQUE Les indications de Transplantation Hépatique Indications

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 83 page 1 Copyright CMIT ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE

Module 7 - Edition Item 83 page 1 Copyright CMIT ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE Module 7 - Edition 2008 - Item 83 page 1 ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une hépatite virale II. Argumenter

Plus en détail

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Dr Laurence MORAND-JOUBERT CHU Saint-Antoine-Inserm U943 Qu appelle-t on tests rapides d orientation diagnostique? Ce sont des

Plus en détail

Hépatites B et C et transplantation rénale

Hépatites B et C et transplantation rénale Hépatites B et C et transplantation rénale Dr Gilles Blancho Service de Néphrologie CHU Nantes La problématique des infections VHB et VHC en transplantation rénale Prévalence supérieure dans les populations

Plus en détail

Hépatite B Recommandations Philippe Sogni

Hépatite B Recommandations Philippe Sogni Hépatite B Recommandations Philippe Sogni 1 Pr Philippe Sogni, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité; Assistance Publique

Plus en détail

Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister?

Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister? Le VIH en 2011 Pourquoi faut-il se dépister? Luc PARIS Consultation des maladies infectieuses, parasitaires et tropicales Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris, France Epidémiologie du VIH Sang Toxicomanie

Plus en détail

La a d onne e c hange g Novembre 2014

La a d onne e c hange g Novembre 2014 Novembre 2014 La donne change IST -Chaque année 500 millions de personnes dans le monde contractent une IST parmi chlamydia, gonocoque, syphilis, trichomonase - 530 millions de personnes atteintes de HSV2-290

Plus en détail

Virus de l Hépatite C : la cascade de prise en charge. Françoise Roudot Thoraval Santé Publique

Virus de l Hépatite C : la cascade de prise en charge. Françoise Roudot Thoraval Santé Publique Virus de l Hépatite C : la cascade de prise en charge Françoise Roudot Thoraval Santé Publique Cascade de prise en charge du VIH en France en 2010 160000 149900 140000 120000 100000 80000 100% 121100 81%

Plus en détail

patients atteints d hépatite C

patients atteints d hépatite C Comment prendre en charge les patients atteints d hépatite C th PARIS HEPATITIS CONFERENCE Dr Najet Bel Hadj Service Hépato Gastroentérologie CHU Mongi Slim La Marsa Tunis Mme R.B. âgée de 35 ans Hépatite

Plus en détail

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Bulletin n 947 Le 4 avril 2017 Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Cette mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick entre

Plus en détail

Base de données hospitalières françaises sur l infection à VIH (ANRS CO4 FHDH)

Base de données hospitalières françaises sur l infection à VIH (ANRS CO4 FHDH) Pour toute impression ou sauvegarde, ouvrir la version Word de cette page. Type de source : Registre Type de substance considéré : Drogues illicites Population concernée : Population générale/registres

Plus en détail

Cotrimoxazole pour la toxoplasmose cérébrale : Moins cher et moins toxique?

Cotrimoxazole pour la toxoplasmose cérébrale : Moins cher et moins toxique? Cotrimoxazole pour la toxoplasmose cérébrale : Moins cher et moins toxique? G. Béraud, S. Pierre-François, A. Foltzer, D. Smadja, A. Cabié JNI 2008 Marseille La Toxoplasmose cérébrale Infection opportuniste

Plus en détail

Le traitement d'une hépatite C, une occasion pour arrêter le tabac?

Le traitement d'une hépatite C, une occasion pour arrêter le tabac? Le traitement d'une hépatite C, une occasion pour arrêter le tabac? Dr Jean- Bap+ste Trabut Hôpitaux Henri- Mondor Créteil, Limeil- Brévannes L hépatite C dans le monde Modes de contamination par le VHC

Plus en détail

Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C

Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C 1. Quels médicaments utilisés pour traiter l hépatite C sont financés? Le 28 février

Plus en détail

Point sur le droit à l oubli

Point sur le droit à l oubli 11 Point sur le droit à l oubli L Assurance Emprunteur MUTLOG LL/02/2016 2 PLAN I. Rappel du contexte 1) Le sujet 2) Les textes 3) Les délais de mise en place 1)Principe et complément 2)Les documents à

Plus en détail

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Cas à épisodes de Mr S Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Monsieur S. Patient HSH âgé de 55 ans, coinfécté VIH/VHC(Génotype 3a) sur toxicomanie «ancienne» Sur la plan VIH : depuis

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE

PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE PRISE EN CHARGE DE LA CIRRHOSE VHC SÉVÈRE Valérie Canva, CHRU Lille XXIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 13/1/215 Liens d intérêts Orateur, participation boards & symposiums, invitations congrès

Plus en détail

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients.

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. D OUZAN Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. Surveillance du sujet AgHBs positif non traité Denis OUZAN

Plus en détail

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus?

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Impact clinique de l hépatite

Plus en détail

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 Ce tableau est présenté à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du professionnel de la santé. Les informations

Plus en détail

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC 2015 Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Observation Chirurgien : 36 ans, poids 100 kg, Taille 180 cm, BMI 30,9. - jamais transfusé,

Plus en détail

Le diabète: un facteur pronostique chez les malades atteints de cirrhose. Laure Elkrief Service d hépatologie, Hôpital Beaujon

Le diabète: un facteur pronostique chez les malades atteints de cirrhose. Laure Elkrief Service d hépatologie, Hôpital Beaujon Le diabète: un facteur pronostique chez les malades atteints de cirrhose Laure Elkrief Service d hépatologie, Hôpital Beaujon Plan Causes de diabète chez les malades atteints de cirrhose Diabète au cours

Plus en détail

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I Présentation clinique Présenté par Rdte KOOLI.I Patiente A.A âgée de 38 ans Médecin ATCDS : RAS FRH : *Soins Dentaires (+) *Relations Sexuelles Extraconjugales (-) *Tatouage (-) *Scarification (-) Consulte

Plus en détail

ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C

ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C GUIDE MEDECIN -1- SOMMAIRE SOMMAIRE...2 INTRODUCTION...3 GUIDE MEDECIN POUR L ALD 6 - VHC...4 I. BILAN INITIAL...4 I.1. Objectifs...4 I.2. Professionnels impliqués...4 I.3. Rappel

Plus en détail

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses Je suis victime d un AES (Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? IMMEDIATEMENT Peau J effectue les premiers gestes : Je ne fais pas saigner (laisser saigner

Plus en détail

Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny. Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives

Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny. Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives VHD satellite du VHB AgHBc p24 p27 AgHBs ARN Delta ADN VHB Virus de

Plus en détail

Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie du foie... 3 2. Généralités... 3 2.1. Ponction biopsie (PBH) et hépatites

Plus en détail

FOIE ET VIH : les co-morbidités hépatiques. Dr N Talbodec, CH Tourcoing COREVIH, Nord-Pas de Calais 20/10/2011

FOIE ET VIH : les co-morbidités hépatiques. Dr N Talbodec, CH Tourcoing COREVIH, Nord-Pas de Calais 20/10/2011 FOIE ET VIH : les co-morbidités hépatiques Dr N Talbodec, CH Tourcoing COREVIH, Nord-Pas de Calais 20/10/2011 Anomalies hépatiques et VIH Observées chez environ 60% des patients VIH + = rechercher cause

Plus en détail

Primo-infection par le VIH

Primo-infection par le VIH Primo-infection par le VIH Recommandations du groupe d experts Rapport 2010 sous la direction du Pr. Patrick Yeni Cécile GOUJARD, CHU Bicêtre Épidémiologie des infections récentes en France Estimation

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC)

VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) Page 1/7 VIRUS DE L HEPATITE C (VHC) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2 1.4 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Actualité sur l épidémiologie du VIH/sida Unité VIH-IST-VHC-VHB chronique, DMI, Institut de Veille Sanitaire

Actualité sur l épidémiologie du VIH/sida Unité VIH-IST-VHC-VHB chronique, DMI, Institut de Veille Sanitaire Actualité sur l épidémiologie du VIH/sida Unité VIH-IST-VHC-VHB chronique, DMI, Institut de Veille Sanitaire Réunion des Associations Jeudi 19 Novembre 2009 Surveillance du VIH/sida un nouvel indicateur

Plus en détail

Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C?

Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C? Faut-il traiter les patients âgés atteints d hépatite C? T.Fontanges FMC francophones 2005 quelles sont les particularités du sujet âgé porteur du VHC? existe-t-il un rationnel pour traiter? Définition

Plus en détail

L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni. SFLS Octobre 2014

L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni. SFLS Octobre 2014 L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni SFLS Octobre 2014 1 Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes, Sorbonne

Plus en détail

Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie

Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie 6 ème Congrès Maghrébo-Français de Médecine Interne 19 ème Congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Oran 10, 11 et 12 Mai 2013 Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie Notre expérience

Plus en détail