Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos"

Transcription

1 Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos Laurent Veillard UMR ICAR (CNRS, Université Lyon 2, ENS de lyon)

2 LE PROJET VISA : VERS UNE INSTRUMENTATION DE LA RECHERCHE EN ÉDUCATION

3 ORIGINES Les enregistrements vidéo numériques, des matériaux d étude de plus en plus utilisés dans les recherches sur l éducation, mais une durée de vie réduite au temps d une recherche alors qu ils pourraient servir à d autres chercheurs pour : compléter ou constituer leur corpus (gain en temps) pour des études à plus large échelle susciter des collaborations autour de corpus commun valider des procédures analytiques et des résultats antérieurs constituer un patrimoine des pratiques d enseignement Des pratiques méthodologiques d utilisation des vidéos encore balbutiantes et souvent peu explicites Spécificités des enregistrements vidéo en tant que matériaux de recherche en lien avec d autres types de données (rapport analogique) Liens approches théoriques méthodologies d analyse Explicitation des procédures analytiques et fondements épistémologiques

4 ORIGINES Des technologies à évolution très rapide et à plus large diffusion : Dispositifs de prise de son et d image (caméra, micros, appareils annexes, ) Techniques et formats de Compression et de Stockage (types de support, encapsulage, format de compression, ) Outils d analyse et de traitement des matériaux audio-visuels (Annotation, Analyse, ) à des fins de recherche Outils de diffusion/publication (film pour la diffusion des résultats, la formation, etc.) Une complexification des problématiques juridiques et éthiques Droit à l image Diffusion sur internet Propriétés des méta-données

5 DÉVELOPPEMENTS ACTUELS Financement ACI / ENS et INRP Cible large : enregistrements vidéo de situations d enseignement et/ou d apprentissage Modules d Indexation et de dépôt d enregistrements vidéo et de documents associés de consultation selon des critères propres à la recherche et de mise à disposition d enregistrements vidéo

6 ORGANISATION Mise au point d une organisation, d un processus de gestion et de procédures fondées sur le plan juridique et éthique

7 ANIMATION D UN RÉSEAU DE LABORATOIRES Financement PPF puis Structure Fédérative Travail épistémologique sur les méthodologies de constitution et d analyse de corpus comprenant des enregistrements vidéo (journées d études bisannuelles) : Lien approche théorique choix méthodologique ; Spécificités des données vidéo et des données associées Réception des enregistrements filmiques selon la place du spectateur (fiction, recherche, formation, etc.) Conditions pour le travail collectif sur un même corpus (informations sur les corpus, objets-frontières, etc.) Analyse des ressources techniques mobilisables et formation à leur utilisation : Technologies et techniques de prises de son et d image ; Techniques de stockage/compression ; Outils logiciels et procédures d aide à l analyse ou à la présentation des résultats,

8 DÉPASSER LES LIMITES ACTUELLES Aller plus loin que : la mise à disposition de données vidéo et associées le recul réflexif sur les pratiques méthodologiques et les outils disponibles la formation aux ressources Des possibilité de recherches à plus large échelle grâce aux technologies numériques audio-visuelles : spécificité de l objet d étude «processus d enseignement/apprentissage» des phénomènes liés à des échelles de temps variées (temps très court, moyen et très long) et dans des lieux différents (disciplines) Ex : les études sur le changement conceptuel à long terme ne sont possibles qu avec des capacités importantes d archivage d enregistrements vidéo sur plusieurs mois et même des années d apprentissage dans les classes (e.g., Jordan & Henderson, 1995; Strom, Kemeny, Lehrer & Forman, 2001)

9 DÉPASSER LES LIMITES ACTUELLES Limitation intrinsèque des méthodes d analyse manuelles et individuelles : Réduction de l ampleur temporelle et géographique des recherches Procédures analytiques limitées liées à la linéarité des matériaux vidéo et la faiblesse des manipulations des données Exemple des recherches en linguistique Création de bases de données textuelles de plus en plus importantes Développement d instruments logiciels d aide à l analyse à partir des années 90 Mise en circulation des corpus et des procédures analytiques Modification des conditions de constitution d observables et d analyses de données

10 DÉPASSER LES LIMITES ACTUELLES Woods (2002, Digital Insight Project) : des décalages de 2 sortes entre les besoins analytiques des chercheurs et les outils disponibles : Volume des données Ex : recherche sur l implémentation d un nouveau curriculum en maths aux US (grades 3 à 5) 3 classes dans une même école pendant 4 ans = 1200 heures de vidéos Gestion impossible avec des outils de gestion de fichiers classiques Pouvoir sélectionner des extraits issus de différentes classes pour les mettre en comparaison inadéquation d outils logiciels uniquement capables de travailler sur un enregistrement vidéo à la fois Circulation des données et des analyses Distribution du travail au sein des équipes pouvoir disposer de logiciels multi-utilisateurs Diffusion et partage au delà des équipes pour projets collectifs reproductibilité des analyses / formats de diffusion standardisés des enregistrements vidéos, des annotations, des fichiers d analyses associés

11 OBJECTIF : UNE INSTRUMENTATION POUR LA RECHERCHE Un système d indexation et de requête plus performant Indexation évolutive en fonction des usages Choix systématique d extraits vidéos significatifs Des outils de gestion des données Gestion (classement, archivage, annotation) de ses données vidéos et associées via une interface améliorée Outil en ligne de transcodage : transformation d une variété de fichiers en quelques Formats standardisés en fonction des usages (travail, partage, etc.)

12 OBJECTIF : UNE INSTRUMENTATION POUR LA RECHERCHE Veille juridique et éthique Veille technologique (dispositifs de prise de vue et de son ; techniques de compression, etc.) Outils (téléchargement, en ligne) permettant: La production de processus analytiques nouveaux (ex : manipulation souple et réversible d extraits vidéos pour rapprochement des phénomènes) La production de systèmes sémiotiques hybrides (annotation mutuelle) Le partage des analyses ou la realisation d analyses menées en collaboration Réflexion spécifique sur les formes de diffusion des résultats Limites de l hyper-domination de la forme écrite dans la diffusion des résultats de la recherche Quelle place possible des supports multimédias complexes (analyse de l évolution des supports et pratiques journalistiques)?

13 OBJECTIF : UNE INSTRUMENTATION POUR LA RECHERCHE ViSA n est pas une plateforme de ressources de formation Mais à vocation à devenir un espace de réflexion épistémologique sur la production de ressources à des fins de formation à partir d enregistrements vidéos et d analyses de recherche Fondements théoriques Méthodologies spécifiques Principes éthiques Etc.

14 ANALYSE ÉPISTÉMOLOGIQUE DE QUELQUES INSTRUMENTS LOGICIELS D AIDE À L ANALYSE

15 QUELQUES CLARIFICATIONS PRÉALABLES (HABERT, 2005) Distinction entre : Instrument (spécialisé) : quelque chose qui prend une donnée langagière et/ou filmique et qui permet d obtenir une représentation transformée, soit automatiquement, soit semi-automatiquement Outil (polyvalent) : logiciels multi-usages, polyvalents, non spéfiquement orientés vers des données langagières ou filmiques (ex : access, excel, etc.) (Simondon, 1989) Ressources : Données (bases de données textuelles, audiovisuelles) Nécessitent de plus en plus des instruments spécifiques de gestion, classification, exploration, filtrage car non manipulables telles quelles Dispositif expérimental (Latour,): Montage de techniques manuelles, d instruments (parfois) d outils, et de ressources servant à produire des faits dont la reproductibilité et le statut font l objet de controverses

16 VIE ET TRANSFORMATION D UN DISPOSITIF EXPÉRIMENTAL Processus d évolution : Dispositif Expérimental Prototype Instrument ou lignée d instruments diffusion hors des labos de conception dans d autres dispositifs expérimentaux inscription dans d autres dispositifs adaptation de l instrument (feed-back aux concepteurs) L instrument devient une boîte noire pour les utilisateurs : les opérations cristallisées dans l instrument, leur inscription dans le dispositif originel et les choix épistémologiques deviennent pour une part non transparentes Ce processus peut être long et parfois durablement freiné Milieu associé : ensemble des éléments naturels nécessaires au fonctionnement d un objet technique (Simondon) + Ensemble des pratiques humaines qui facilitent l adaptation de l instrument dans un champs social donné (Stiegler) Le passage d un dispositif à un ou plusieurs instrument est conditionné par un consensus relatif ou filtre social et sa capacité à vivre dans des milieux associés plus ou moins variés (Simondon) Ex1 : Moteurs de recherche actuels issus de dispositifs expérimentaux des années 50 Ex2 : Campagnes d évaluation nationales et internationales en linguistique sur les systèmes d annotation de corpus

17 DIFFÉRENTS TYPES D INSTRUMENTS ET OUTILS MOBILISÉS EN SHS Enregistrement : Statiques : appareil photo scanner Dynamiques : caméra enregistreurs audio enregistreurs de paramètres physiologiques (ex : fréquence cardiaque, etc.) Traitement des signaux (analogiques/numériques) : logiciels de numérisation, compression, machines de stockage Classement / Annotation: Base de données (ex : ViSA, CLAPI, TalkBank, etc.), logiciels (Ex : Advene, etc.) Aide à l analyse : Logiciels d analyse quantitative : lexicométrie, sphinx, spss Logiciels d aide à l analyse qualitative : CLAN, Atlas.ti, Transana, Kronos actogram, Observer, Videograph, etc. Diffusion des analyses et Formation : logiciels de montage (ex : Avid, Vegas, etc.) ; lecteurs multimédia ; plateforme de formation (ex : Neopass ; Pegase ; etc.)

18 CARACTÉRISTIQUES DES INSTRUMENTS LOGICIELS D AIDE À L ANALYSE EN SHS Cristallisation d opérations symboliques humaines d analyse dans des systèmes de type computationnel (opérations logiques) «Ce qui réside dans les machines, c est de la réalité humaine, du geste humain fixé et cristallisé en structures qui fonctionnent» (Simondon, 1989) Données opérations informatisées Représentation transformée Automatisation des opérations réalisées plus ou moins importante Quelle valeur ajoutée? Facilitation de l exploration des données Découpage en segments et déplacement de ces segments : Délinéarisation des enregistrements temporels Opérations possibles de rapprochement pour comparaison d évènements, d états, de phénomènes, etc. (similarités, différences, écarts, etc.) Alignement automatique de données de nature différentes Ex : transcription alignée sur un fichier son ou vidéo (Transana, Videograph, etc.) ; copie d une cahier d élèves liée à un fichier son ou vidéo (ViSA) Explicitation des procédures analytiques (contrainte imposée par le logiciel) archivage de ces procédures et circulation entre chercheurs

19 DIFFÉRENTS TYPES DE LOGICIELS D ANALYSE Exemple des logiciels d analyse textuelle en linguistique (Lejeune, 2010) Explorer Lexicométrie Concordanciers Calculer Dictionnaires Registres Automates Réflexifs Montrer Analyser

20 L AUTOMATISATION : JUSQU OÙ? Une différence entre enregistrements texte et vidéo liée à la nature des données : analogique ou digitale Données textuelles : Digitales Opérations automatiques possibles (mais avec des limites) sur ces éléments symboliques discrets Enregistrements filmiques : Analogiques Certaines opérations automatiques de reconnaissance de formes, de mouvements, de configurations (relations entre éléments) possibles mais beaucoup complexes Conséquence : selon la catégorisation de Lejeune, les logiciels d analyse vidéo sont principalement de type réflexif (aide à l analyse) avec des possibilités limitées de calcul et des formes de représentation plus ou moins variées

21 EX 1 : VIDEOGRAPH : ORGANISATION DE L INTERFACE Structure de l interface : 3 fenêtres 1 : Catégories de codage et transcription 2 :Vidéo(s) avec possibilité de lier plusieurs vidéos 3 : Ligne de temps et visualisation des codages 1 2 3

22 LE DISPOSITIF EXPÉRIMENTAL INITIAL Un logiciel créé pour instrumenter un dispositif expérimental à collectif large échelle : le les projets TIMSS vidéo maths et sciences (ex : TIMSS Sciences, 8 pays, plus de 80 leçons par pays Utilisation de vidéograph

23 STRUCTURE DU SYSTÈME DE CODAGE Un système de codage organisé selon une structure inclusive en arborescence Le chercheur définit un certain nombre de variables, renvoyant à différentes catégories. Une catégorie peut avoir une seule valeur ou une échelle de valeurs. Codage de 2 façons possibles par intervalle de temps (time sampling scheme) : dans ce cas tout codage à une même durée, définie auparavant par événement (event sampling scheme) : le codage se poursuit jusqu à ce que l on indique la fin de l évènement, mais la durée de l évènement est un multiple de l intervalle de temps de base.

24 LIMITATIONS Un instrument conçu initialement pour mettre en œuvre un système de codage entièrement défini a priori peu aisé pour construire progressivement les catégories de l analyse Pas de représentation élaborée des résultats : exportation des codes et des catégorisations pour traitement sous spss ou excel Pas de possibilité de segmentation du film pour réaliser des comparaisons

25 EX2 : ACTOGRAM KRONOS - DISPOSITIFS EXPÉRIMENTAUX INITIAUX «Actogram est un logiciel initialement conçu pour répondre aux besoins des ergonomes et des psychologues du travail» (Kerguelen, 2008) «La principale caractéristique de l outil était d inciter fortement à une planification des observations en imposant la réalisation préalable d un protocole de description» Utilisation : En observation directe sur le terrain (palm) Pour analyser des enregistrements vidéo Un système d analyse par codage inspiré des champs de l éthologie et de l ergonomie du travail

26 ORGANISATION DE L INTERFACE 3 onglets correspondant à 3 zones de travail séparés visuellement Définition des protocoles de description (répertoire) Réalisation des relevés (avec pilotage vidéo) et visualisation des graphes d activité Statistiques

27 STRUCTURE DU SYSTÈME DE CODAGE Protocole de description Classes d observable Evènements exclusifs changement d états ( 1 seul état pour une classe donnée)

28 RELEVÉS D OBSERVATION 1 Modes de relevé Par menu contextuel (1) Par plan (2) Par boutons (3) Possibilités de courts relevés de communications verbales 2 3

29 REPRÉSENTATION DES RÉSULTATS Graphes d activité Statistiques Exportations possibles

30 LIMITATIONS Le découpage en états mutuellement exclusifs opérationnalise le traitement des données d observation. Mais permet-il de rendre compte de la manière la plus appropriées de certaines situations / comportements? Ex : opératrice en charge d une machine de fabrication de pièces plastiques : Actions : approvisionner la machine ; trier les pièces produites dans différents bacs ; contrôler la qualité ; etc. Codes : approvisionnement ; Tri ; Nettoyage ; Contrôle Qualité Activité de contrôle qualité déborde le moment prescrit et se fait partiellement aussi pendant le tri Pas de segmentation possible des vidéos (en clips manipulables) travail d interprétation uniquement basé sur des représentations symboliques (statistiques, graphs, etc.) Pas de possibilités de jouer plusieurs enregistrements en même temps

31 EX3 : TRANSANA STRUCTURE DE L INTERFACE 4 zones

32 CARACTÉRISTIQUES DES DISPOSITIFS EXPERIMENTAUX INITIAUX Développement en s inspirant des logiciels d analyse textuels (collaboration TalkBank) et dans un esprit «ground theory» (Strauss, Glaser) Représentation graphique des fréquences sonores Travail non directement sur la vidéo mais sur les transcriptions Grande souplesse de segmentation et déplacement (virtuel, similaire aux techniques utilisées dans les logiciels de montage non destructifs) des segments vidéos Logique de construction progressive des catégories d analyse : Exploration, segmentation, étiquetage par mots clés, constitution de collection de segments vidéos ayant des caractéristiques communes (événement, geste, verbalisation, savoir, etc.) Pas de hiérarchie des catégories Existence d une version multi-user permettant le partage des analyses et des données.

33 STRUCTURE DU SYSTÈME D ANALYSE Une structure type base de données Episode = un enregistrement vidéo auquel il est possible d associer plusieurs types de textes : notes de terrain, verbatim, transcription type Jacobson (ou autre), description des gestes, etc. L organisation en séries chronologiques permet de garder à tout moment la structure temporelle originale des enregistrements.

34 DIFFUSION VERS DES MILIEUX ASSOCIÉS DIVERS Kronos Actogram reste très marqué par une logique éthologique / ergonomique Videograph et Actogram présupposent la construction préalable d un système de catégories Transana est sans doute actuellement le logiciel le plus adapté aux besoins de la recherche en éducation par sa souplesse et sa logique base de données qui permet l inscription dans une grande diversité de dispositifs expérimentaux

Crea Learning Manuel utilisateur

Crea Learning Manuel utilisateur Crea Learning Manuel utilisateur LOGIPRO : 2 rue Pierret Cité Négocia 43000 Le Puy Tél. : 04 71 09 15 53 Fax : 04 69 96 06 25 E-mail : logipro@logipro.com Site web :www.logipro.com TABLE DES AUTEURS/LECTEURS

Plus en détail

Scénarios d usage Modèles d analyse

Scénarios d usage Modèles d analyse Scénarios d usage Modèles d analyse Valérie Legrand (FMSH ESCoM-AAR) Paris, Fondation Maison des Sciences de l Homme (FMSH) 11 Mars 2014 PLAN I. Scénario général: Archivage / Analyse / Publication 1. Etapes

Plus en détail

La synchronisation. Présentation du système. Congrès de l Association française de Sociologie

La synchronisation. Présentation du système. Congrès de l Association française de Sociologie La synchronisation audiotextuelledes entretiens Présentation du système Congrès de l Association française de Sociologie Grenoble, le 5 Juillet 2011 Alex ALBER Université F. Rabelais (Tours) / UMRCITERES

Plus en détail

Protéger. Faire découvrir Gérer

Protéger. Faire découvrir Gérer Protéger Faire découvrir Gérer Tutoriel N 1 Les bases pour bien débuter Étape N 1 Créer une base de donnée Étape N 1 Etape N 1 Créer une nouvelle base Voici l interface d accueil du logiciel SERENA. Cette

Plus en détail

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON

Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Outils et Recherches pour les Corpus d'acquisition du Langage, 18-19 nov 2010 Transcription phonétique et analyse phonologique avec PHON Naomi Yamaguchi Laboratoire de Phonétique et Phonologie & Structures

Plus en détail

Gestion collaborative de documents

Gestion collaborative de documents Gestion collaborative de documents ANT box, le logiciel qui simplifie votre GED Les organisations (entreprises, collectivités, associations...) génèrent chaque jour des millions de documents, e-mails,

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

Troisièmes Rencontres Jeunes Chercheurs en EIAH UTILISATION DES TRACES D INTERACTION COMME OUTILS D AIDE À L OBSERVATION SUR SIMULATEUR

Troisièmes Rencontres Jeunes Chercheurs en EIAH UTILISATION DES TRACES D INTERACTION COMME OUTILS D AIDE À L OBSERVATION SUR SIMULATEUR Troisièmes Rencontres Jeunes Chercheurs en EIAH Université Lyon 1 les 6 et 7 mai 2010 UTILISATION DES TRACES D INTERACTION COMME OUTILS D AIDE À L OBSERVATION SUR SIMULATEUR Olivier Champalle Silex / LIRIS

Plus en détail

FCA SI2 GUIDE RAPIDE DE L UTILISATEUR

FCA SI2 GUIDE RAPIDE DE L UTILISATEUR FCA SI2 GUIDE RAPIDE DE L UTILISATEUR Introduction...2 1 Démarrage...3 1.1 Se connecter...3 1.2 Mettre à jour son Profil...3 1.3 Fonctionnalités du Système...4 2 Comment faire pour...5 2.1 Naviguer d un

Plus en détail

Démarrer avec Transana

Démarrer avec Transana Démarrer avec Transana Télécharger et installer Transana www.transana.org Une version de démonstration http://www.transana.org/download/demo.htm est disponible pour une première approche. La limitation

Plus en détail

PREMIERS PAS AVEC ELAN. Christophe Parisse, Inserm, Modyco/CNRS Université Paris Ouest Nanterre

PREMIERS PAS AVEC ELAN. Christophe Parisse, Inserm, Modyco/CNRS Université Paris Ouest Nanterre PREMIERS PAS AVEC ELAN Christophe Parisse, Inserm, Modyco/CNRS Université Paris Ouest Nanterre TÉLÉCHARGEMENTS Elan: http://tla.mpi.nl/tools/tlatools/elan/download/ Le logiciel ELAN pour PC Windows ou

Plus en détail

Conférence de presse 17 mars 2008. Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson

Conférence de presse 17 mars 2008. Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson Conférence de presse 17 mars 2008 Jean-Charles Hourcade, Directeur Général adjoint et CTO Thomson 17 Actualité La Direction générale de la concurrence de la Commission européenne approuve le financement

Plus en détail

Chapitre 1 L interface de Windows 7 9

Chapitre 1 L interface de Windows 7 9 Chapitre 1 L interface de Windows 7 9 1.1. Utiliser le menu Démarrer et la barre des tâches de Windows 7... 10 Démarrer et arrêter des programmes... 15 Épingler un programme dans la barre des tâches...

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» GAAV (version 1.0) un logiciel de gestion d archives

Plus en détail

Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention

Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention Journal des interventions Planning Gestion des tâches planifiées

Plus en détail

Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015

Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015 Compte-rendu re union Campus AAR 3 mars 2015 Table des matières Liste d actions... 2 I. Environnement d analyse : INA, Armadillo... 3 a. Connexion de l outil INA avec API Armadillo... 3 b. Outil d analyse

Plus en détail

Contenu des cellules 36 Sélectionner des cellules 37 Sélectionner des lignes, des colonnes et des plages spéciales 38

Contenu des cellules 36 Sélectionner des cellules 37 Sélectionner des lignes, des colonnes et des plages spéciales 38 1 2 Introduction XVII Débuter avec Excel 1 Démarrer Excel 2 Nouveau! La fenêtre Excel 3 Utiliser le ruban 4 Nouveau! Choisir des commandes 5 Nouveau! Utiliser le ruban et les barres d outils 6 Nouveau!

Plus en détail

Lutin Laboratoire des Usages en Technologies

Lutin Laboratoire des Usages en Technologies Lutin Laboratoire des Usages en Technologies d Information Numérique (à la Cité des Sciences) Offres à destination des entreprises (club d entreprises) Le principe de la plate-forme RNRT Le laboratoire

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

Guide pratique pour aligner une transcription sous ELAN

Guide pratique pour aligner une transcription sous ELAN Guide pratique pour aligner une transcription sous ELAN Version 2.0 Juin 2009 Isabel Colón de Carvajal Laboratoire ICAR (CNRS & Université de Lyon) 1 Introduction générale... 1 2 Installation du logiciel...

Plus en détail

Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE

Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE Toute personne désirant faire le point sur ses compétences réelles en bureautique et les valider par une certification européenne Obtenir une certification

Plus en détail

INITIATION ENVIRONNEMENT WINDOWS / 1 er Niveau Module du Brevet Informatique et Internet / B2I

INITIATION ENVIRONNEMENT WINDOWS / 1 er Niveau Module du Brevet Informatique et Internet / B2I INITIATION ENVIRONNEMENT WINDOWS / 1 er Niveau Module du Brevet Informatique et Internet / B2I Aucun Etre capable d utiliser les notions de base du logiciel d exploitation d un ordinateur :Windows 98 -

Plus en détail

Un exemple de transcription et annotation vidéo

Un exemple de transcription et annotation vidéo Un exemple de transcription et annotation vidéo Pourquoi utiliser la vidéo? Quelles possibilités offre le codage vidéo? Comment peut-on réaliser ces codages? Quels outils existent et pour quels usages?

Plus en détail

SharePoint 2013 L'environnement de travail collaboratif

SharePoint 2013 L'environnement de travail collaboratif Généralités Présentation générale 11 Prérequis matériel, logiciel et système 11 L interface utilisateur avec ou sans Silverlight 11 Accéder à la page d accueil du site 12 Afficher/modifier ses paramètres

Plus en détail

Rank, l outil de la visibilité web

Rank, l outil de la visibilité web Rank, l outil de la visibilité web Développé par le pôle R&D de la société Brioude Internet, Rank a pour vocation de nous aider à suivre le positionnement d un site et de ses concurrents. Il ne s agit

Plus en détail

Possibilités et limites du traitement d mage

Possibilités et limites du traitement d mage Possibilités et limites du traitement d mage Jean Serra Journée industrielle de l Ecole des Mines de Douai 9 décembre 1999 Historique du traitement d mage Trois périodes Années 70 : - en Europe, Imagerie

Plus en détail

Organiser le disque dur Dossiers Fichiers

Organiser le disque dur Dossiers Fichiers Ce document contient des éléments empruntés aux pages d aide de Microsoft Organiser le disque dur Dossiers Fichiers Généralités La connaissance de la logique d organisation des données sur le disque dur

Plus en détail

Logiciel QDA Miner. Deuxième partie Gestion du livre des codes et codage manuel

Logiciel QDA Miner. Deuxième partie Gestion du livre des codes et codage manuel PLAN DE COURS «ANALYSE DE DONNEES TEXTUELLES» Trois approches pour l analyse de textes Analyse qualitative Analyse quantitative Fouille de textes Introduction au logiciel QDA Miner Introduction et gestion

Plus en détail

Logiciel de Test et d Analyse des Matériaux

Logiciel de Test et d Analyse des Matériaux Logiciel de Test et d Analyse des Matériaux Innovation et performance avec une interface Simple, Intuitive, Puissante et Conviviale. @ Bureau et écran d accueil NEXYGEN Plus Le nouveau logiciel NEXYGEN

Plus en détail

Sommaire. 02 / MGM Cloud, une plateforme complète Gestion Site internet Inscription Logistique Reporting

Sommaire. 02 / MGM Cloud, une plateforme complète Gestion Site internet Inscription Logistique Reporting Sommaire. 01 / Les avantages de MGM Cloud Quels bénéfices pour vous? Quels bénéfices pour vos invités? Pourquoi choisir MGM pour gérer vos inscriptions et votre logistique? 02 / MGM Cloud, une plateforme

Plus en détail

Présentation du système MCAGED

Présentation du système MCAGED Sommaire Sommaire Présentation du système MCAGED... 3 Première Partie MCAGED Courrier... 4 Deuxième Partie MCAGED Archives... 7 Troisième partie MCAGED Pnumeris...10 Présentation du système MCAGED Le système

Plus en détail

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains Vincent DELCOURT ASC 1 Contexte: Introduction: Besoin Les actes de malveillance et les agressions sur le réseau SNCF

Plus en détail

NOTATION, ANNOTATION ET ANALYSE

NOTATION, ANNOTATION ET ANALYSE OBJECTIF NOTATION, ANNOTATION ET ANALYSE DE CORPUS MULTIMODAUX AVEC ELAN ATELIER DE FORMATION 19 et 20 NOVEMBRE 2015 Centre Pouchet, 59 rue Pouchet 75 017 PARIS Le consortium «Corpus oraux et multimodaux»

Plus en détail

WORD Base OBJECTIFS DETAILLES : Documents. Mises en valeur

WORD Base OBJECTIFS DETAILLES : Documents. Mises en valeur WORD Base Objectifs principaux : Formation destinée à acquérir des connaissances de base sur les documents, les mises en valeur, les tableaux, les objectifs graphiques et la gestion des textes. Documents

Plus en détail

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale CONTENU DES U.E MASTER JMIN Contenu des U.E UE 101 Communication, culture et expression (anglais, expression écrite et orale) UE 102 Conception et développement informatique UE 103 Conception sonore Expression

Plus en détail

Section des Unités de recherche. VISA Base de données d enregistrements Vidéo de Situations d enseignement-apprentissage

Section des Unités de recherche. VISA Base de données d enregistrements Vidéo de Situations d enseignement-apprentissage Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : VISA Base de données d enregistrements Vidéo de Situations d enseignement-apprentissage sous tutelle des établissements

Plus en détail

PROJECT. Guide pratique pour les chefs de projet APPLICATIONS MÉTIERS. Vincent Capitaine

PROJECT. Guide pratique pour les chefs de projet APPLICATIONS MÉTIERS. Vincent Capitaine APPLICATIONS MÉTIERS PROJECT 2010 Guide pratique pour les chefs de projet Vincent Capitaine Table des matières Avant-propos................................................. XI Chapitre 1 Découvrir Project

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

UltraBackup NetStation 4. Guide de démarrage rapide

UltraBackup NetStation 4. Guide de démarrage rapide UltraBackup NetStation 4 Guide de démarrage rapide Table des matières 1 Fonctionnalités... 3 1.1 Ce qu UltraBackup NetStation permet de faire... 3 1.2 Ce qu UltraBackup NetStation ne permet pas de faire...

Plus en détail

Traitement de l image

Traitement de l image Traitement de l image Vidéosurveillance + + Détection et reconnaissance d objets + + Suivi d objets et de personnes + + Analyse automatique de scènes Multimédia + + Classification interactive de données

Plus en détail

Horaire élève réglementaire : 1h30 (groupe) 25 élèves

Horaire élève réglementaire : 1h30 (groupe) 25 élèves Séance N Lycée : A. HONNORAT BARCELONNETTE Planification prévisionnelle des enseignements de technologie. Mise en œuvre des programmes de 4 ème (00/0). La planification prévisionnelle est le résultat de

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

Un cycle de modélisation comme méthodologie supportant l élaboration d un construit théorique en recherche en éducation

Un cycle de modélisation comme méthodologie supportant l élaboration d un construit théorique en recherche en éducation Un cycle de modélisation comme méthodologie supportant l élaboration d un construit théorique en recherche en éducation Une valeur ajoutée à l anasynthèse Nicole Landry, Ph.D. Réjean Auger, Ph.D. TELUQ,

Plus en détail

iextranet Solution sécurisée de partage de fichiers et de travail collaboratif www.oodrive.com

iextranet Solution sécurisée de partage de fichiers et de travail collaboratif www.oodrive.com Solution sécurisée de partage de fichiers et de travail collaboratif www.oodrive.com Collaborer efficacement et en temps réel avec des collaborateurs nomades, des filiales, des clients, des prestataires

Plus en détail

Des traitements aux ressources linguistiques : le rôle d une architecture linguistique

Des traitements aux ressources linguistiques : le rôle d une architecture linguistique Des traitements aux ressources : le rôle d une architecture Frederik Cailliau Villetaneuse, le 9 décembre 2010 Sous la direction d Adeline Nazarenko 1. 2. 3. 4. 5. 6. 2 Sinequa Cifre à Sinequa Recherche

Plus en détail

Introduction à Business Objects. J. Akoka I. Wattiau

Introduction à Business Objects. J. Akoka I. Wattiau Introduction à Business Objects J. Akoka I. Wattiau Introduction Un outil d'aide à la décision accès aux informations stockées dans les bases de données et les progiciels interrogation génération d'états

Plus en détail

Présentation de la plateforme WINDCHILL. Invitation à rejoindre la plateforme

Présentation de la plateforme WINDCHILL. Invitation à rejoindre la plateforme Présentation de la plateforme WINDCHILL WINDCHILL est une plateforme de travail collaboratif qui vous permettra, entre autres, de partager des documents et de gérer votre projet. L interface est 100% web

Plus en détail

Je sais utiliser. Logiciel gratuit de gestion des photos. Étude en 5 parties

Je sais utiliser. Logiciel gratuit de gestion des photos. Étude en 5 parties Je sais utiliser Logiciel gratuit de gestion des photos Les modules ci-contre ont été élaborés lors de la sortie de Picasa 3,6 (avril 2010) Des modifications ont été apportées par les versions suivantes

Plus en détail

Système de vidéosurveillance Guide de configuration

Système de vidéosurveillance Guide de configuration Guide de configuration Introduction Les technologies de vidéosurveillance ne sont plus considérées comme «nouvelles» de nos jours, puisque l on enregistre et archive des vidéos depuis maintenant de nombreuses

Plus en détail

Guide pratique sur Utilisation du matériel de présentation pédagogique

Guide pratique sur Utilisation du matériel de présentation pédagogique Guide pratique sur Utilisation du matériel de présentation pédagogique Sommaire 1 Introduction 3 2 Tableau Blanc 3 3 Tableau papier 4 4 Rétroprojecteur 5 5 Projecteur de diapositives 6 5.1 Le matériel

Plus en détail

Adobe Lightroom Pré r s é en e t n a t t a i t on o n g é g n é é n r é a r l a e

Adobe Lightroom Pré r s é en e t n a t t a i t on o n g é g n é é n r é a r l a e Adobe Lightroom Présentation générale Ce que nous verrons dans cette partie Principe du flux de production Principe du flux de production Les modules de Lightroom Les zones de l écran Les modes d affichage

Plus en détail

BRZ GED : Il n'y a pas que sur vos chantiers que nous vous ferons gagner en productivité!

BRZ GED : Il n'y a pas que sur vos chantiers que nous vous ferons gagner en productivité! BRZ GED : Il n'y a pas que sur vos chantiers que nous vous ferons gagner en productivité! Introduction Les avantages d une GED : 1. Sécurise les données de votre entreprise : La GED devient la mémoire

Plus en détail

À LA DÉCOUVERTE d Excel 2010

À LA DÉCOUVERTE d Excel 2010 Vous venez d installer Excel 2010 sur votre ordinateur et vous avez eu raison de le faire car vous disposez maintenant d un outil d une puissance redoutable. Avec cette dernière version du tableur, vous

Plus en détail

Gesrisk. Tableau de bord de gestion. Logiciel édité par Optimum Conseil. Version 1.4 pour Microsoft Excel

Gesrisk. Tableau de bord de gestion. Logiciel édité par Optimum Conseil. Version 1.4 pour Microsoft Excel Logiciel édité par Optimum Conseil Gesrisk Tableau de bord de gestion Version 1.4 pour Microsoft Excel Copyright 2008-2014 Optimum Conseil page 1 / 14 Introduction Ce document est destiné aux utilisateurs

Plus en détail

ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0

ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0 ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0 V3 Sommaire Sommaire... 2 Note :... 2 Quelques Notions... 3 Profil :... 3 Pages :... 5 Créer du contenu... 6 Identification de l administrateur :...

Plus en détail

PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE

PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE Edition de Logiciels Professionnels PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE Gestion d un catalogue centralisé Gestion des prêts et des réservations Gestion des abonnements Bulletinage et listes de diffusion

Plus en détail

Évaluer les liens entre codage et les données structurées (variables) Introduction au gestionnaire de rapport et au journal de commandes

Évaluer les liens entre codage et les données structurées (variables) Introduction au gestionnaire de rapport et au journal de commandes Trois approches en analyse de texte L'Analyse Qualitative L'analyse de Contenu Quantitative (par dictionnaires) Le forage de texte ("Text Mining") Introduction aux logiciels de Provalis Research QDA Miner

Plus en détail

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique Les sections 6 et 7 du ComitéNational de la RechercheScientifique (CoNRS) Frédérique Bassino et Michèle Basseville Plan Le comité national Les missions des sections Les sections 6 et 7 Le comiténational

Plus en détail

Cours 7: Conception des systèmes interactifs (partie 1)

Cours 7: Conception des systèmes interactifs (partie 1) Cours 7: Conception des systèmes interactifs (partie 1) Anastasia.Bezerianos@lri.fr (plusieurs slides sont basés sur des slides de T. Tsandilas, W. Mackay, M. Beaudouin Lafon, D. Vogel et S. Greenberg)

Plus en détail

FICHES POUR PRÉPARER LA SCÉNARISATION DES PAGES ÉCRANS

FICHES POUR PRÉPARER LA SCÉNARISATION DES PAGES ÉCRANS FICHES POUR PRÉPARER LA SCÉNARISATION DES PAGES ÉCRANS L exemple utilisé pour illustrer la première section de la fiche de découpage d une page écran s appuie sur une interface graphique réalisée avec

Plus en détail

ALSACE DENTAIRE SERVICES Le puissance de la 3D au service de votre cabinet

ALSACE DENTAIRE SERVICES Le puissance de la 3D au service de votre cabinet ALSACE DENTAIRE SERVICES Le puissance de la 3D au service de votre cabinet Principaux avantages de la 3D Les deux composantes principales du système, le scanner et le logiciel 3D Ortho Analyzeroffrent

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier

Dan Istrate. Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Détection et reconnaissance des sons pour la surveillance médicale Dan Istrate le 16 décembre 2003 Directeur de thèse : Eric Castelli Co-Directeur : Laurent Besacier Thèse mené dans le cadre d une collaboration

Plus en détail

CONFERENCE EXPO-PROTECTION

CONFERENCE EXPO-PROTECTION CONFERENCE EXPO-PROTECTION Agenda Conférence Se conformer à l arrêté du 3 août 2007 : opportunités et menaces Points clés de l arrêté du 3 août 2007 et de la loi 95-73 Bénéfices de la mise en conformité

Plus en détail

Le parcours pédagogique Sage Business Intelligence. Utilisateur Niv I BO XI 3.0 WebI pour Sage 1000 2 jours

Le parcours pédagogique Sage Business Intelligence. Utilisateur Niv I BO XI 3.0 WebI pour Sage 1000 2 jours Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «formations Produits» Nous vous proposons des formations vous permettant

Plus en détail

Mode d emploi. www.itycom.com/itystudio

Mode d emploi. www.itycom.com/itystudio Mode d emploi www.itycom.com/itystudio Sommaire Glossaire Introduction 6 Qu est ce qu ITyStudio? 6 A qui est-il destiné? 6 Le concept 7 Fonctionnement Global 8 Interface générale 9 Header 9 Création d

Plus en détail

Programme des formations informatiques

Programme des formations informatiques Programme des formations informatiques agréées Formiris 2012-2013 Collège éditorial Le monde des nouvelles technologies évolue sans cesse et avec elles le besoin de formation. Après l'arrivée des tableaux

Plus en détail

NOTATION, ANNOTATION ET ANALYSE

NOTATION, ANNOTATION ET ANALYSE OBJECTIF NOTATION, ANNOTATION ET ANALYSE DE CORPUS MULTIMODAUX AVEC ELAN ATELIER DE FORMATION 19 et 20 NOVEMBRE 2014 MSHS Bât A5, 5 rue Théodore Lefebvre 86 000 POITIERS Le consortium «Corpus oraux et

Plus en détail

Table des matières ENVIRONNEMENT

Table des matières ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT Présentation de Windows 7.................13 Démarrer Windows 7......................15 Quitter.................................15 Les fenêtres..............................16 Généralités............................17

Plus en détail

Gérez et diffusez vos contenus médias

Gérez et diffusez vos contenus médias Digital Asset Management Gérez et diffusez vos contenus médias Plus qu un simple DAM*, la suite VCM* est une solution complète permettant la gestion de tous types de contenus et médias. * DAM : Digital

Plus en détail

Documents musicaux à la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam

Documents musicaux à la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam La numérisation de documents principalement sonores a débuté à l Ircam en interne et sur ressources propres lors de l établissement de sa Médiathèque

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la plate-forme logicielle TEXMEX (TELEMEX et DiVATex) ou presque tout!

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la plate-forme logicielle TEXMEX (TELEMEX et DiVATex) ou presque tout! Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la plate-forme logicielle TEXMEX (TELEMEX et DiVATex) ou presque tout! Arnaud Dupuis - IRISA - TEMEX Novembre 2007 1 1 Introduction / généralités 2 - Présentation

Plus en détail

FEN FICHE EMPLOIS NUISANCES

FEN FICHE EMPLOIS NUISANCES Version 4.8.2 Date mise à jour : 19 Février 2013 Auteur : LAFUMA Gilles Email : glfm02@orange.fr Web : www.procarla.fr/soft Présentation : FEN FICHE EMPLOIS NUISANCES Le Logiciel FEN Fiche emploi nuisance

Plus en détail

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement 5 Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement Les usages du blog en entreprise Démarrer un blog

Plus en détail

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch)

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch) REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'intérieur et de la mobilité Service de la mensuration officielle 02.2012 Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois

Plus en détail

Winrev page 1 Logiciel WINREV

Winrev page 1 Logiciel WINREV Logiciel Installation, «prise en main», exemple d une démarche de révision Winrev page 1 Logiciel Logiciel Installation, «prise en main», exemple d une démarche de révision Winrev page 2 INSTALLATION 1/

Plus en détail

Institut Paul Hankar

Institut Paul Hankar BES WEBDESIGNER ACTIVITE En utilisant des outils informatiques, le web designer réalise des éléments graphiques fixes ou animés, en 2 ou 3 dimensions, en respectant le schéma de navigation du site et sa

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

Voici la liste des cours offerts Automne 2014

Voici la liste des cours offerts Automne 2014 Voici la liste des cours offerts Automne 2014 Cours ACCUEIL ET SERVICE À LA CLIENTÈLE Le service à la clientèle et l approche client L employé impliqué dans le processus décisionnel du client L interprétation

Plus en détail

Guide de démarrage rapide de WinReporter

Guide de démarrage rapide de WinReporter Guide de démarrage rapide de WinReporter Pour plus d information à propos de WinReporter, vous pouvez contacter IS Decisions à : Tél : +33 (0)5.59.41.42.20 (Heure française : GMT +1) Fax : +33 (0)5.59.41.42.21

Plus en détail

L. Granjon, E. Le Goff, A. Millereux, L. Saligny MSH Dijon

L. Granjon, E. Le Goff, A. Millereux, L. Saligny MSH Dijon Le projet d un GeoCatalogue CArGOS CAtalogue de données GéOgraphiques pour les Sciences humaines et sociales http://cargos.tge-adonis.fr GeoSource.7 Présentation de l application Qu est-ce que CArGOS?

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

Nouveau Web Client marquant, Cumulus Video Cloud, optimisations de la base de données, et plus..

Nouveau Web Client marquant, Cumulus Video Cloud, optimisations de la base de données, et plus.. INFORMATION PRODUIT : Quoi de Neuf dans Cumulus 9.0? Nouveau Web Client marquant, Cumulus Video Cloud, optimisations de la base de données, et plus.. Les nouveautés marquantes et les améliorations disponibles

Plus en détail

UltraBackup NetStation 4. Guide de démarrage rapide

UltraBackup NetStation 4. Guide de démarrage rapide UltraBackup NetStation 4 Guide de démarrage rapide Table des matières 1 Fonctionnalités... 3 1.1 Ce qu UltraBackup NetStation permet de faire... 3 1.2 Ce qu UltraBackup NetStation ne permet pas de faire...

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction 13. Chapitre 2 Maîtriser rapidement le montage vidéo 31

Chapitre 1 Introduction 13. Chapitre 2 Maîtriser rapidement le montage vidéo 31 Chapitre 1 Introduction 13 1.1. Le montage virtuel... 14 Qu est-ce que le montage virtuel?... 14 Les problèmes liés au montage virtuel... 15 1.2. À propos d Adobe Premiere Elements... 16 Présentation d

Plus en détail

Emmanuelle Morlock. Journée d étude Bap F, INSHS, Paris, 21 nov 2014. IGE CNRS, UMR 5189 @emma_morlock

Emmanuelle Morlock. Journée d étude Bap F, INSHS, Paris, 21 nov 2014. IGE CNRS, UMR 5189 @emma_morlock Collaboration de métiers différents dans les projets d'humanités numériques : quel serait le socle commun idéal de connaissances techniques et méthodologiques? Emmanuelle Morlock IGE CNRS, UMR 5189 @emma_morlock

Plus en détail

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite:

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite: CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure Ensuite: Majeures Développement : J11 (-1,-2, -3 pour options) et J12 pour profession Sociale : J21 (-1,-2, -3

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation Chapitre 1 : Introduction A. Introduction 17 Chapitre 2 : Les langages A. L objectif 21 B. L HTML 21 1. L état des lieux 21 2. Les éléments HTML 21 3. Les attributs 22 4. Les caractères 23 5. Les espaces

Plus en détail

Windows Movie Maker Julien Rousset FTICE

Windows Movie Maker Julien Rousset FTICE Windows Movie Maker Julien Rousset FTICE Windows Movie Maker est un logiciel de montage vidéo simple, bénéficiant de fonctions avancés comme le titrage, les transitions, les effets vidéo. Windows Movie

Plus en détail

Sommaire. Procédurier Windows Movie Maker Mars 2009

Sommaire. Procédurier Windows Movie Maker Mars 2009 Procédurier Windows Movie Maker Mars 2009 Conception et réalisation Mathieu Brisson Technicien multimedia local Q3049 418.647.6600 poste 6776 mathieu.brisson@climoilou.qc.ca Sommaire L interface... 2 La

Plus en détail

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche»

Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» 1 Maison des Sciences de l Homme (MSH) Equipe Sémiotique Cognitive et Nouveaux Médias (ESCoM) Le Programme «Archives Audiovisuelles de la Recherche» L édition de CD/DVD Rapport rédigé par Peter Stockinger

Plus en détail

ANNEXE IV DE L APPEL D OFFRES

ANNEXE IV DE L APPEL D OFFRES ANNEXE IV DE L APPEL D OFFRES CAHIER DES CHARGES RELATIF AU LOT III ARCHIVAGE AUDIOVISUEL ET DIFFUSION WEB SERVICES INTÉGRÉS DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE, DE DIFFUSION ET D ARCHIVAGE APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail

Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatiq

Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatiq Initiation à la fouille de données et à l apprentissage automatique 1 Laboratoire d Informatique Fondamentale de Marseille Université de Provence christophe.magnan@lif.univ-mrs.fr www.lif.univ-mrs.fr/

Plus en détail

Des contenus pédagogiques standardisés SCORM sur la plate-forme Cognifer

Des contenus pédagogiques standardisés SCORM sur la plate-forme Cognifer Normes et standards FOAD «L interopérabilité pédagogique» Des contenus pédagogiques standardisés SCORM sur la plate-forme Cognifer Manuel du concepteur élaboré par Mokhtar BEN HENDA 2005 Le contenu de

Plus en détail

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités

Visual TOM 5.0 Fonctionnalités The job scheduling Company Visual TOM 5.0 Fonctionnalités 0 Interfaces existantes Xvision Mode multi-fenêtre Vision spécifique par écran Vision technique / hiérarchique Difficulté à faire évoluer 1 Interfaces

Plus en détail

La littératie médiatique multimodale, un nouveau volet de la formation universitaire en didactique du français

La littératie médiatique multimodale, un nouveau volet de la formation universitaire en didactique du français La littératie médiatique multimodale, un nouveau volet de la formation universitaire en didactique du français N. LACELLE, JF BOUTIN et M. LEBRUN Atelier LECLIC, congrès de l AIPU Plan de la présentation

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

CREATION D UN MONTAGE VIDEO OU FILM D ANIMATION avec Windows Movie Maker

CREATION D UN MONTAGE VIDEO OU FILM D ANIMATION avec Windows Movie Maker CREATION D UN MONTAGE VIDEO OU FILM D ANIMATION avec Windows Movie Maker I. PRESENTATION DU LOGICIEL Démarrer/accessoires/Windows Movie maker 1- Volet Contenu 2 - Volet tâche de la vidéo, collection 3-

Plus en détail