Innovation : jouez, riez... apprenez!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Innovation : jouez, riez... apprenez!"

Transcription

1 9 Les enjeux du numérique dans la stratégie des entreprises du grand Ouest Innovation : jouez, riez... apprenez! p Paroles de dirigeants p. 06 à 08 Emmanuel Pétrinko, Directeur Administratif et Financier chez Eurial Franck Périnet, secrétaire général au Département de Loire-Atlantique Nicolas Marionneau, directeur associé de l EEGP Mars 2013 Association des Décideurs du Numérique de l Ouest

2 Passez à la vitesse supérieure avec la fibre popix FIBRE VoIP Externalisation Services 10 Mbps Mutualisez 25 Mbps OPTIQUE 50 Mbps Partage Cloud Visio INTERNET Engagements Mbps Echanges HAUT DEBIT Evolutif 500 Mbps PRA Espace Performance Bât. A - La Fleuriaye 1, avenue du professeur Jean Rouxel Carquefou (Nantes)

3 3 Editorial Une année 2013 numérique Qu on se le dise : le numérique est un domaine clé de l avenir Et ce sont nos décideurs eux-mêmes qui l affirment! Dans un récent Baromètre (BVA-Syntec numérique-01) sur la perception du numérique par la population européenne, nos chefs d entreprise, hommes politiques et journalistes plébiscitent le développement du numérique pour favoriser la croissance. Au motif que c est un secteur qui mêle recherche, innovation et transformation de la société. ADN Ouest l a compris depuis longtemps et cette étude confirme, en effet, notre vision : l avenir de notre société touchée par la crise n est pas dans le repli sur soi mais réside, bien au contraire, dans l investissement numérique créateur de valeur pour les entreprises en mal d avenir. Côté innovation, ADN Ouest cherche toujours à inventer de nouvelles solutions pour dynamiser le secteur du numérique. L association réfléchit, par exemple, en région, à une manière d inciter les dirigeants d entreprise à mieux investir dans le numérique pour booster la croissance de leur société. Pour se faire, un audit réalisé par des professionnels certifiés leur permettrait de connaître de manière approfondie les meilleurs projets apportant de la valeur dans leur organisation grâce aux outils numériques. Le chef d entreprise aurait alors la possibilité de faire appel à des prestataires de proximité, aptes à répondre aux cahiers des charges découlant de cet audit. Vers un Diagnostic de Performance Numérique? Projet ambitieux à suivre En ce début d année 2013, ADN Ouest s inscrit plus que jamais dans l ouverture. Au-delà des frontières de l agglomération nantaise, l association renforce ainsi sa présence en Anjou, en Bretagne et en Vendée et propose à de nouveaux décideurs une dynamique réelle et visible au niveau régional, une logistique et une structure déjà existante et ayant fait ses preuves, des ressources directement disponibles et des moyens, pour mettre en œuvre de nouvelles actions. Les premières réunions des pôles angevin, breton et vendéen s annoncent d ores et déjà prometteuses pour l avenir de notre territoire. Bienvenue aux nouveaux arrivants. Christophe Chapet Président ADN Ouest DSI de Nantes Habitat

4 Sommaire 4 Sommaire Actualités > Quelle place pour l Ouest dans le paysage numérique français? Paroles de dirigeants > 3 questions à Emmanuel Pétrinko, Directeur Administratif et Financier chez Eurial Franck Périnet, secrétaire général au Département de Loire-Atlantique Nicolas Marionneau, directeur associé de l EEGP Regards > De l Homo Sapiens à l Homo Mobilis Perspectives > Apprendre autrement : quand le jeu s invite aux formations & 11 Terminaux perso au boulot : y aller ou pas? Focus > BaroJob : les besoins en compétences numériques analysés DG, bluffez votre DSI! > Sécurité informatique : que faut-il vérifier? Les prochains rendez-vous Séminaires : 21 mars 2013 : Métiers du numérique : la relation École - Entreprise Juin 2013 : Prospective Innovation Octobre 2013 : Le Cloud, que devient-il? Retour trois ans après le premier séminaire Contact : Christine Bretel Tél Fax ADN Ouest en bref : L Association des Décideurs du Numérique de l Ouest regroupe 300 entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d activité publics ou privés. Il poursuit trois objectifs : Apporter de la visibilité aux métiers du numérique dans les entreprises. Donner envie aux jeunes et contribuer à leur formation pour les recruter. Nourrir les échanges entre l ensemble des acteurs du numérique du grand Ouest. Envie de devenir partenaire? Contactez Alphacoms au ou par mail à Pour toute question, contacter le secrétariat : Christine Bretel - Tél Fax Chambre de Commerce et d Industrie de Nantes et Saint-Nazaire BP Nantes Cedex 4 Directeur de publication : Christophe Chapet, Président ADN Ouest, DSI de Nantes Habitat Comité de rédaction : Vincent Barré, Catherine Boidin, Christophe Chapet, Emmanuel Desmontils, Hélène Kerambloc h, Pierre-Yves Luminet, Christophe Marquès, Ivan Medvedieff, Thierry Gicquel. Conception, rédaction et réalisation :

5 5 Actualités Quelle place pour l Ouest dans le paysage numérique français? Alors que les entreprises du numérique restent créatrices d emploi sur notre territoire et que les Pays de la Loire se positionnent comme la place forte des start-up, l Ouest a plus que jamais sa place dans le paysage numérique français Un constat confirmé par Christophe Clergeau, 1 er viceprésident de la Région. Vos rencontres avec les acteurs californiens du numérique vous poussent-elles à imaginer que notre région devienne un jour une Silicon Valley à la française? Je vois beaucoup de points communs entre notre région et la Californie, des similitudes sur un état d esprit, une culture d ouverture et une prise de risques. Sur le numérique, les Ligériens n ont pas froid aux yeux : ils ont des idées, ils ont des compétences, tant sur les projets, les concepts que sur le management. Nous n avons pas de complexe à avoir! Nos entreprises sont en pleine dynamique de développement et elles montrent des ambitions de plus en plus fortes. Dans une logique complémentaire, les Pays de la Loire et Rennes ont, peu à peu, créé un pôle numérique qui compte en France et en Europe. Ce pôle est en pleine phase d accélération avec un but : faire grandir les entreprises et les porteurs de projets. Nous avons beaucoup d autres atouts en main, notamment si l on pense à notre solide terreau académique, composé d écoles d ingénieurs, de laboratoires de recherche de pointe comme par exemple le LINA (Laboratoire Informatique de Nantes Atlantique) de l université de Nantes qui excelle dans le traitement du langage naturel et les moteurs de recherche sémantique. Sans compter l arrivée toujours importante de jeunes actifs sur notre territoire avec des projets en tout genre. En revanche, nous avons aussi nos faiblesses : nous manquons, par exemple, de financements faute de capitaux-risqueurs et nous aurions aussi besoin de sponsors privés, des grandes entreprises capables de fédérer autour d elles des acteurs du numérique. Comment éviter aux acteurs du numérique de se disperser? Quel rôle la Région peut-elle jouer sur ce plan? Jusqu à présent, nous étions trop nanto-centrés, alors que d autres villes se mobilisent sur le numérique, comme Laval avec la Cité de la réalité virtuelle, Angers (avec Mainelabs) ou encore la ruche numérique au Mans, sans oublier la Vendée. Il est intéressant de voir que des liens se tissent entre les villes autour du numérique. La Région travaille en ce moment à finaliser une convention avec Un concours de start-up le soutien des associations professionnelles du territoire - ADN Ouest, Atlantic 2.0 et Alliance Libre - afin de clarifier le projet de mobilisation de la filière Ouest Numérique. Celle-ci doit s affirmer en région : elle ne doit pas se construire dans une logique institutionnelle, mais bien être portée par des entreprises capables de mener des programmes d actions. Sur notre territoire, nous avons plutôt des petites entreprises innovantes. Répondre à des projets communs pourrait faire émerger de nouvelles dynamiques et les aider à grandir. Pour y arriver, la Région envisage de renforcer les moyens humains au service de projets réels et d établir un programme d activités sur trois ans autour de trois axes : l animation, les métiers et l internationalisation. Chaque année, IBM organise en France un concours de start-up IBM Smart Camp. Ce concours, qui se passe habituellement à Paris, aura lieu, cette année, à Nantes à la rentrée Il sera centré sur le green et, notamment, le green IT, s inscrivant ainsi pleinement dans Nantes Capital Verte de l Union Européenne.

6 Paroles de dirigeants 6 Trois questions à Emmanuel Pétrinko, Directeur Administratif et Financier chez Eurial La périodicité des reportings et, surtout, leur fiabilité sont essentielles pour nous permettre d ajuster le budget initialement prévu à la situation réelle. Au sein de votre groupe, la Direction des Systèmes d Information est rattachée à la Direction Administrative et Financière. Comment expliquez-vous ce choix? Ce choix résulte d un historique chez Eurial et c est un modèle que l on rencontre fréquemment dans le secteur de l agroalimentaire. Cela s explique par le fait que nous fonctionnons avec de très petites marges. Nous avons donc besoin d un modèle de gestion d une extrême précision pour piloter au mieux l entreprise. La moindre modification du coût de l une des matières premières peut occasionner des impacts importants (une hausse du prix du pétrole se répercute sur le transport, l emballage, etc.). La périodicité des reportings et, surtout, leur fiabilité sont donc essentielles pour nous permettre d ajuster le budget initialement prévu à la situation réelle. Nos systèmes d information doivent donc être capables de mesurer quasiment en temps réel nos coûts alloués et de différencier clairement les écarts dus à l effet prix ou à l effet volumes. Ces contraintes financières majeures expliquent pourquoi notre Direction des Systèmes d Information, dont l équipe est composée de 13 personnes, est directement rattachée à la Direction Financière. Dans votre groupe qui réunit 18 entités juridiques très hétéroclites, comment gérezvous l harmonisation de vos Systèmes d Information? Eurial est très homogène dans le déploiement de ses Systèmes d Information : sur nos 18 entités, 12 sont déjà équipées des mêmes solutions et outils de gestion pour tout ce qui est standard, comme notre ERP par exemple. Bien évidemment, pour les métiers particuliers, des solutions spécifiques sont développées par notre équipe informatique. Ce déploiement se poursuit en continu : en 2013, l ensemble des 18 entités devraient toutes être équipées des mêmes outils et des chantiers initiés en 2012 devraient s achever, comme par exemple la mise en place dans toutes les filiales d un cube d analyse. Cet agrégateur de données va nous permettre d harmoniser nos présentations et de passer plus de temps à analyser les données qu à les produire. C est une réelle valeur ajoutée! Le Groupe Eurial en bref Quelles sont vos attentes vis-àvis de votre DSI? J attends de la Direction des SI qu elle apporte aux utilisateurs des réponses à leurs besoins métiers, de garantir la sauvegarde et la protection de nos données et surtout d être capable de faire évoluer le système au fil des besoins et des nouveautés technologiques. Nous externalisons très peu de prestations informatiques car nous préférons conserver notre savoir-faire en interne. Connaissant parfaitement toutes nos singularités, notre équipe est capable de développer des solutions surmesure pour nos utilisateurs. Activité : Eurial valorise le lait des producteurs de quatre coopératives laitières. Effectif : collaborateurs, producteurs de lait Service informatique : 13 personnes

7 7 Paroles de dirigeants Trois questions à Franck Périnet, secrétaire général du Département de Loire-Atlantique Ce ne sont pas les contraintes techniques qui guident notre application des solutions, mais plutôt l inverse! Quelle est la place de la Direction des Solutions Numériques au sein de l organisation du Département? Elle a une place stratégique! D ailleurs, sa nouvelle dénomination comme Direction des Solutions Numériques est très révélatrice d un changement de posture et d état d esprit : ce ne sont pas les contraintes techniques qui guident notre application des solutions mais plutôt l inverse! Aujourd hui, la Direction des Solutions Numériques se doit d accompagner le Département, non seulement dans ses usages informatiques, mais également dans Le Département de Loire-Atlantique en bref Activité : collectivité territoriale Population gérée : habitants Effectif : collaborateurs Direction des Solutions Numériques : 100 personnes Budget informatique : 16 M d euros son action stratégique. En Loire- Atlantique, elle revêt trois axes majeurs : l ouverture, l équilibre et l innovation. L ouverture de la DSN s est incarnée très concrètement via l open data, mis en place en Le Département de Loire-Atlantique est un des tout premiers à avoir ouvert ses données de manière libre! La notion d équilibre désigne, quant à elle, l ambition dans laquelle nous nous inscrivons pour rendre le service public le plus efficient possible sans alourdir le montant des ressources allouées. Enfin, l innovation constitue en quelques sortes un des moteurs de la DSN. Elle s applique au quotidien, dans la manière de rendre service à la population, dans le développement de nouvelles offres à destination des habitants. C est notamment le cas pour tout ce qui relève de la e-administration. Concrètement, quels sont les grands projets dans lesquels s appliquent ces trois axes de développement? Nos projets sont directement guidés par nos domaines de compétence. Nous gérons ainsi un important projet numérique auprès des collèges du Département, nous travaillons également à la dématérialisation de nos services. Ce projet est essentiel car il répond à une demande forte. Mais pour qu il réussisse, c est toute une démarche de conduite du changement qu il est nécessaire de mettre en place! Nous avons aussi beaucoup de projets en interne, dont le principal est l accompagnement de notre réorganisation territoriale. Pour ce faire, il est essentiel que nous puissions bénéficier d un réseau sécurisé et performant, qui favorise le travail à distance, tout en offrant un service optimum aux agents. Comment est positionnée la Direction des Solutions Numériques au sein de votre organisation? La DSN est intégrée au cœur de la Direction Générale des Ressources (qui comprend également la Direction des Ressources Humaines, la Direction des Finances). De manière globale, il y a une très grande sensibilité autour des questions informatiques au sein du Département et la DSN a vocation à éclairer l ensemble de l institution en apportant sa vision stratégique et son conseil.

8 Paroles de dirigeants 8 Trois questions à Nicolas Marionneau, directeur associé de l EEGP, l école des créatifs, à Angers En quoi pensez-vous que l innovation et la créativité contribuent au développement des entreprises? L innovation et la créativité sont des leviers de croissance stratégiques pour la compétitivité des entreprises. C est pourquoi nous formons des étudiants qui, par leurs compétences techniques, leurs capacités créatrices et leur énergie, vont constituer un véritable apport d idées et de pouvoir créatif pour les entreprises. En imaginant de nouveaux produits, de nouveaux services, de nouveaux concepts et process de communication et de design, ils fournissent aux entreprises un fort potentiel de renouvellement. Sur quelles innovations technologiques misez-vous dans les années à venir? Nous pensons que l impression 3D et le prototypage rapide sont des besoins que les entreprises devraient exprimer fortement d ici deux à trois ans. Développée par le MIT (Massachussets Institut of Technology), l impression 3D commence à se répandre aux Etats- Unis. Certains auteurs parlent même à son sujet de nouvelle Nous pensons que l impression 3D et le prototypage rapide sont des besoins que les entreprises devraient eximer fortement d ici deux à trois ans. révolution industrielle. Il est vrai que, par leurs applications très larges, l impression 3D et le prototypage rapide, rénovent en profondeur, entre autres, le design publicitaire et la signalétique. L impression 3D permet, en effet, de créer rapidement un objet physique à partir d un fichier CAO. Son fonctionnement est assez proche de celui des imprimantes classiques. Mais, au lieu de sortir un dessin sur une feuille de papier, la machine réalise un objet en trois dimensions en déposant de fines couches de matières les unes sur les autres. Les procédés les plus récents permettent de créer des objets, non seulement en plastique, mais aussi en résine, métal, céramique, plâtre ou encore ciment. L impression 3D, ainsi que les autres technologies de prototypage rapide, ont pour résultat de réduire le temps de développement des nouveaux produits, diminuant ainsi les coûts associés de conception et de fabrication. Pour les entreprises, ces nouvelles technologies revêtent donc des enjeux énormes en termes de compétitivité et d innovation. C est pourquoi, via ses réseaux de veille, notre école a intégré le prototypage rapide dans la filière bac+2 BTEC Design 3D et propose d ores et déjà aux étudiants d utiliser cette technologie. Comment votre école s organise-t-elle pour répondre aux attentes des entreprises en matière de créativité et d innovation? Pour répondre aux attentes des entreprises, nous sommes en permanence à l affût des dernières évolutions et nous jouons la carte de l innovation, en misant notamment sur la double, voire la triple compétence. Nous proposons ainsi, en partenariat avec le CNAM Pays de la Loire, un cycle diplômant en alternance bac+4 Management de la création et, en partenariat avec IMIE, Institut de la filière numérique, un cycle bac+4 diplômant, également en alternance, Webmaster & Webdesigner. Ces cursus intègrent à la fois des compétences graphiques, aussi bien traditionnelles que numériques, et le développement des capacités à créer et à innover. Ce faisant, nous formons des profils, de type moutons à cinq pattes, expressément recherchés par les entreprises. Ces dernières demandent des gens immédiatement opérationnels alliant technicité et créativité.

9 9 Regards De l Homo Sapiens à l Homo Mobilis Quel est l impact des nouvelles technologies sur nos modes de vie, nos pratiques professionnelles, sur notre rapport au temps et aux lieux? Catherine Lejealle nous apporte quelques éléments de réponse. Les Smartphones changent-ils notre vie professionnelle et personnelle? Catherine Lejealle est sociologue et professeur associé à l ESG Management School, co-titulaire de la Chaire Digital Business. Depuis leur apparition en 2005, les Smartphones sont devenus encore plus indispensables que les anciens téléphones portables qu ils remplacent. Avec toutes ses applications, le Smartphone est à la fois un support de sociabilité pour joindre n importe qui, n importe où et n importe quand, un support de pratiques culturelles (jeux, TV, clips) et aussi un objet utilitaire. Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, il existe une application souvent gratuite qui répond à toutes nos attentes : vous montez une étagère, il sert de niveau à bulles. Vous cherchez une stationservice en urgence, combiné à la géolocalisation, il vous en trouve une. Ainsi, aujourd hui, sur son mobile, on passe plus de temps sur les applications ou sur le web qu à téléphoner. Fait-il gagner du temps ou invite-t-il à découvrir d autres usages et à passer du temps autrement? En tout cas, il est aimé des utilisateurs puisque 3 % dorment avec leur mobile et 3 % lui donnent un petit nom. Une enquête montre que c est l objet que les Français craignent le plus de perdre, 69 % préfèrent perdre leur portefeuille ou leur porte-monnaie. On comprend qu une nouvelle maladie voit le jour : la nomophobie ou no mobile phobie. La peur de le perdre ou de ne pas l avoir avec soi. Autant dire qu il a révolutionné notre vie privée et professionnelle et que cela n est pas prêt de s arrêter. Avec les NFC (Near Field Communication, communication en champ proche), il servira prochainement de portemonnaie électronique et de terminal de paiement! Les nouvelles technologies sontelles synonymes de gain de temps et d efficacité? Ces nouvelles fonctionnalités ont aussi pour conséquence d accentuer le décloisonnement de la sphère publique et de la sphère privée, avec un entrelacement des usages. On parle de porosité des univers. Et donc indiscutablement, les nouvelles technologies nous permettent, au final, de faire plus de choses en autant de temps. Internet nous ouvre, grâce aux liens hypertextes, les portes d une recherche plus élargie, plus riche, plus diversifiée. On ne peut toutefois pas réellement parler de gain de temps car ces outils provoquent des interruptions toutes les cinq minutes. Ceci induit une fragmentation de l attention et peut conduire à ce que les chercheurs en science cognitive appellent le syndrome de débordement cognitif (COS), voire le début de burn out! Il est plus productif et moins fatigant de n effectuer qu une tâche à la fois. Mais ces pratiques s inscrivent dans une époque qui valorise la multi-activités, l adaptabilité, le zapping, l urgence généralisée. Cependant la demande de salles de travail en silence commence à poindre en entreprises. L alternance de journées de travail en présence et de télétravail serait également, au moins pour les cadres, plus productive. Laissons cela décanter mais des signaux faibles sont visibles. En quoi les nouvelles technologies affectent-elles notre rapport aux autres? Dans la mesure où ils modifient notre rapport au temps et à l espace, les nouveaux usages que ces outils permettent modifient profondément notre rapport aux autres, ce que les philosophes allemands appellent le Dasein. Les normes de politesse évoluent mais pas aussi rapidement que les objets technologiques. L articulation du collectif et de l individuel connaît quelques frottements. Certains parlent fort au téléphone dans les lieux publics ou les transports, d autres n hésitent pas à vous appeler sur le mobile. Mais on observe que les chartes de bons usages se multiplient. La SNCF nous rappelle qu ils ont mis en place des plates-formes d appels. Les théâtres nous rappellent d éteindre notre mobile pendant le spectacle. Le droit à la déconnexion temporaire et à la réponse différée s instaure. Les usagers mettent à profit les filtrages d appels et mode vibreur. Sur le plan professionnel, il convient d édicter des chartes de bon usage sur la réception des appels entrants en réunions. Doit-on répondre à tous en mode reply all à des mails administratifs? L entreprise comme le salarié doivent mettre en place de nouvelles normes de gestion des tâches et des priorités. Il est d autant plus urgent d instaurer une gestion raisonnée que les courriels sont maintenant présents sur les mobiles. Or, le courriel est une nouvelle source d interruption et la politique de mise en copie généralisée contribue à inonder chacun de quelques centaines de mails tous les jours. En conclusion, puisqu il est toujours possible d éteindre son mobile, pourquoi se priver de ces nombreux atouts en réactivité, micro-coordination (le code a changé!) et SMS ludiques ou amicaux qui apportent du réconfort et de l optimisme tout au long de la journée. Les normes d usage mettent nécessairement du temps à suivre le rythme des évolutions technologiques. ADN Ouest a organisé un séminaire sur le thème de la mobilité le 25 octobre 2012.

10 Perspectives 10 Apprendre autrement : quand Si les entreprises ont bien compris l intérêt de former leurs collaborateurs pour se développer, la formation prend depuis quelques années un nouveau visage. Finies les formations papier-crayon-tableau. Pour mieux apprendre, il faut savoir sortir du cadre et s amuser! Tu me dis, j oublie. Tu m enseignes, je me souviens. Tu m impliques, j apprends : cette citation de Benjamin Franklin est plus que jamais d actualité. Que ce soit sur un voilier, face à un écran d ordinateur ou devant un tas de Lego (oui, oui, ces petits cubes avec lesquels nous jouions enfants!), le cerveau humain comprend a priori mieux et retient mieux les informations enseignées lorsque les participants sont directement et personnellement impliqués, si possible en s amusant. Présents depuis une dizaine d années dans les entreprises, les administrations et universités, les Serious Game font maintenant partie intégrante de leur arsenal d outils de formation. La ludification se prête parfaitement bien à des projets de conduite du changement ou à des sensibilisations sur des process de travail ou de production, explique Sidonie Tacquet, consultante chez Exeis Conseil. Rien de tel pour booster la créativité, améliorer l organisation au travail et les méthodes collaboratives dans des entreprises où des méthodes traditionnelles ont été testées sans apporter les résultats escomptés. Les entreprises de tous les secteurs d activité ont bien compris l intérêt de ces Serious Game que les organisateurs savent adapter en fonction de la taille de l entreprise, de sa demande et de son budget. Séance de Simulation de Scrumb avec des briques Lego pendant le séminaire organisé par ADN Ouest. Une bonne illustration de l esprit agile : un vrai travail sur les interactions entre personnes, sur la collaboration, l auto-organisation, la simplicité, le changement, le feedback, etc. ADN Ouest a récemment organisé une journée de séminaire pour découvrir les Serious Game. Merci à Agile Garden, Succubus, Planète Insight, Paraschool, Reliences, le CNAM Pays de la Loire, Daesign, Personae user lab et Exeis pour leurs animations hautes en couleurs!

11 11 Perspectives le jeu s invite aux formations Temoignages Favoriser le changement pour être plus performant Notre entreprise est performante, conquérante. Dès sa genèse, elle a conquis son marché par sa capacité d innovation. Cette exigence nous impose aussi de trouver une organisation réactive et proactive, y compris sur la gestion des changements, en particulier sur la gestion de projet. Dans leur phase d apprentissage à la méthode SCRUM, nos Caroline Gressel, de l équipe qualité de CBP. équipes projets bénéficient d une formation, dont la première journée est consacrée à l expérimentation d un projet agile. Avec des jeux très simples, des exercices ludiques, déconnectés de nos métiers, nous avons pu trouver des solutions en dehors du cadre, mettre le doigt sur des méthodes de gestion de projet différentes ce que nous avions l habitude de faire. Des prises de conscience sont apparues, notamment sur l importance de l efficacité globale d une équipe au regard de la recherche d efficacité personnelle, très autocentrée, au final moins efficace. Le Serious Game offre un excellent apprentissage, en créant un univers parallèle où les règles sont différentes de celles du monde de l entreprise. Pour comprendre certains basiques, il aurait fallu une formation traditionnelle plus longue. Dès le lendemain, l équipe se mettait en ordre de marche. On a touché du doigt les problématiques liées à notre contexte, les goulets d étranglement par exemple. De nouvelles bases de travail ont été mises en place, de l ancien fonctionnement au nouveau, sans blocage, ni rejet. L accompagnement des équipes par notre coach pour la mise en pratique, sur le terrain, des méthodes adaptées à nos métiers a été un autre facteur clé de succès. Un Serious Game Antitrust chez Michelin Johanne Peyre, responsable du département Antitrust Groupe Michelin Chez Michelin, nous devons impérativement mettre sous contrôle le risque Antitrust en Europe, un risque essentiellement de nature comportementale. C est pourquoi, nous faisons suivre à nos équipes Vente et Marketing, les plus exposées, une formation tous les deux ans en présence d un juriste et à chaque changement de poste. Or les équipes nous exprimaient très largement qu elles comprenaient ce qui était interdit, mais qu elles avaient besoin de mieux comprendre comment éviter les risques tout en apportant une réponse commercialement acceptable. Pour faire en sorte que les équipes s approprient la matière Antitrust, nous avons créé un Serious Game Antitrust, développé sur-mesure en collaboration avec Daesign, qui apporte un fort niveau d interactivité et un caractère plus ludique que la formation classique. Ce Serious Game nous sert de mise en situation et non de e-learning! Nous faisons jouer uniquement les personnes qui ont déjà suivi la formation de base. La communication que nous avons faite auprès de personnes ciblées, avant le lancement du jeu, a joué un rôle déterminant pour assurer une bonne participation. À cet effet, le teaser (sorte de bande-annonce dont le but est de susciter de la curiosité et l envie de jouer chez les participants) et un courriel expliquant les modalités et le but visé sont des éléments clés à ne surtout pas négliger. Les retours des équipes ont été très positifs. Certains responsables pays nous ont même exprimé leur souhait de se servir de ce Serious Game dans les formations commerciales et nous avons reçu des demandes de traduction de la part de certains pays dont la langue n avait pas été initialement prévue. La formation embarquée Apprendre à construire une équipe performante en embarquant une journée sur un voilier, telle est la formation originale suivie par Christiane Jenny, directrice Marketing de l aéroport de Nantes. Les thématiques du management correspondent à la fois à une conviction personnelle et à ma pratique professionnelle quotidienne. À l aéroport de Nantes, nous investissons en effet beaucoup dans l accompagnement des équipes, la mise en place de dynamiques collectives, l instauration de temps de partage J ai donc souhaité embarquer pour expérimenter cette formation Voile et Performance organisée par Terre & Ciel. Aucune pratique de la voile n est requise, les participants sont encadrés par un skipper chevronné et un coach spécialisé dans l accompagnement des leaders et de leurs équipes. À bord, je me suis retrouvée dans la situation d intégrer une équipe inconnue avec l objectif d atteindre un objectif commun. Au fil de la journée alternent des moments d action consacrés à la navigation et des moments de débrief. À cette occasion, j ai découvert un module efficace et puissant, très révélateur de la façon dont se construit une équipe, dont elle fonctionne et du comportement de chacun en son sein. L exercice est très apprenant car il n y a pas de masques, on touche les limites de chacun avec toutes les précautions nécessaires. À la fin de la journée, on atteint un niveau de cohésion vraiment étonnant. En cela, la formation est également un excellent exercice de team building. Le moment le plus fort? Quand j ai barré ce voilier de 15 m, les yeux bandés, avec quelqu un, à mes côtés, qui me guidait. Cela fait vraiment travailler le lâcher prise. Avec cette formation, j ai vécu une aventure fabuleuse, une journée très riche en émotions.

12 Perspectives 12 Terminaux perso au boulot : BYOD, y aller ou pas? Abréviation de l anglais Bring your own device (apportez vos propres terminaux), le BYOD pose question dans de nombreuses entreprises : doit-on laisser travailler les collaborateurs avec leur propre matériel? Quelles conséquences cela peut avoir? Et surtout, si l on se lance dans le BYOD, comment peut-on le mettre en place? Traditionnellement, les innovations technologiques ont émergé dans les environnements professionnels pour se propager ensuite vers le grand public. Avec l avènement de la société numérique, l apparition des tablettes tactiles et le développement des réseaux sociaux, la tendance s inverse. L innovation s accélère. Le grand public montre une capacité extraordinaire à s approprier et à rendre familières les technologies numériques. Résultat : les collaborateurs disposent parfois d outils plus performants, plus ergonomiques que ce que leur propose l entreprise, explique Didier Daras, consultant sur les projets de transformations des SI chez Tibco. C est l usage du Smart phone qui a amorcé le phénomène du BYOD en facilitant, pour les salariés, l usage professionnel de leur propre téléphone en contrepartie du remboursement par l entreprise du forfait. Selon une étude indépendante menée par Vanson Bourne Omnibus au Royaume-Uni et en France, 40 % des entreprises françaises ne régulent pas l utilisation des appareils mobiles personnels sur le lieu de travail et aucune politique n est adoptée. En parallèle, seules 15 % des sociétés françaises envisagent ou acceptent que les employés apportent leurs propres Smartphones pour travailler. Pour autant, le phénomène BYOD s accélère considérablement avec le développement du télétravail où l entreprise permet aux salariés de se connecter à distance au serveur de l entreprise, avec leur propre ordinateur. Cela bouleverse la manière de faire des DSI qui, traditionnellement, fournissent les postes de travail informatiques, les services, etc. Il est, en effet, très difficile de savoir comment encadrer, gérer et sécuriser l utilisation d outils à la fois personnels et professionnels. Les mesures de sécurité à mettre en place La sécurité de l information est l un des problèmes majeurs du BYOD. Aujourd hui, le nombre d utilisateurs d appareils mobiles augmente énormément et le volume d informations véhiculées s amplifie. Ce qui induit le développement d opérations frauduleuses, visant à récupérer les données personnelles et professionnelles (malware, vols des terminaux, écoutes téléphoniques ). Même si des solutions commencent à arriver sur le marché, les DSI sont obligées de mettre en place des procédures de sécurité et des outils de protection adaptés, précise Didier Daras. Et, au-delà de ces considérations sécuritaires, d autres questions se posent, notamment sur le plan du droit du travail. Une porosité entre sphère professionnelle et vie privée En effet, un employé peut maintenant travailler partout, mais aussi tout le temps. Du côté juridique, cela implique-t-il une modification du contrat de travail? Du règlement intérieur? De la charte informatique? Autant de questions auxquelles les entreprises se doivent de répondre, face à l amplitude que prend cette pratique. La porosité entre la sphère professionnelle et la vie privée peut parfois être mal vécue. Il est important d afficher une vraie politique d ouverture sur ces sujets, commente Didier Daras. Le BYOD doit impérativement réunir autour d une table les RH et les représentants du personnel. On le voit, les questions sont multiples et montrent que les aspects sociaux et juridiques sont déterminants et doivent être pris en compte. Ce sont surtout les chartes d utilisation qui risquent d être affectées, avec un niveau de difficulté supplémentaire lié au fait que le matériel utilisé relève de la sphère privée. Quelques réflexions à mettre sur la table : si j utilise mon ordinateur professionnel chez moi pour aller sur un site de téléchargement illégal ou si j utilise ma tablette pour aller sur ces mêmes sites, mais sur mon lieu de travail : qui est responsable?

13 13 Informatique durable BaroJob : les besoins en compétences numériques analysés Dans son enquête sur la France du numérique parue en novembre 2012, l Usine Nouvelle constatait que dresser le panorama de l économie numérique en France est un défi. En région, ADN Ouest prend les devants en éditant plusieurs baromètres professionnels : parmi ceux-ci le BaroJob. L idée de ce baromètre, réalisé par A2JV, est de recueillir auprès des acteurs du numérique de l Ouest des Indicateurs sur l évolution des Métiers et des Compétences dans le secteur numérique. Nous cherchons à éclairer les établissements de recherche et d enseignement sur les attentes des employeurs locaux. Ils peuvent ainsi ajuster leurs programmes pédagogiques et leur offre de formations, commente Sylvain Redondie, responsable de A2JV. En disposant régulièrement d indicateurs de tendance régionale, issus du terrain (entreprises, établissements d enseignement, jeunes) sur les métiers et compétences disponibles ou attendues dans le secteur Informatique/TIC, nous facilitons la mise en phase des professionnels et des enseignants. Deux fois par an, pas moins de 270 acteurs (Prestataires, DSI, Enseignants Chercheurs) sont interrogés, un panel en constante progression, sur les profils embauchés dans les six derniers mois ou qui devraient être embauchés dans les six prochains mois, leurs compétences et niveau d expérience attendu, etc. Les résultats sont, ensuite, diffusés auprès des adhérents ADN Ouest, ainsi que vers certains institutionnels. La tendance en ce début d année reste plutôt positive si l on se réfère au dernier Barojob. En effet, malgré une légère dégradation de la situation, l emploi est resté dynamique dans la filière au dernier semestre Bons signes d optimisme : le Contrat à Durée Indéterminée reste loin devant le Contrat à Durée Déterminée et l emploi devrait se maintenir à un niveau élevé dans la filière sur les six prochains mois. À noter que dans cette période un peu plus tendue, les acteurs du numérique de l Ouest préfèrent recruter des profils plus expérimentés, aux dépens des débutants et surtout des primo-expérimentés. Les fonctions autour des Etudes- Développement sont les plus recrutées. Viennent ensuite les métiers de l Infrastructure (Systèmes, Réseau, BDD), puis du Support (particulièrement dans les DSI). Les technologies J2EE, JAVA, PHP ainsi que la virtualisation et le Cloud sont bien attendus dans les 3 ans à venir. Du côté des méthodologies et autres référentiels, AGILE tient la corde devant ITIL, CMMI et UML. Les autres baromètres professionnels réalisés par A2JV pour ADN Ouest Le BaroTIC permet de faire remonter, tous les 6 mois, les indicateurs de conjoncture régionale concernant les entreprises prestataires du numérique (ex : évolution de l activité, de la santé financière, prospective technologique, etc.). Le BaroQL, plus technique, permet de garder un œil sur la qualité logicielle, l Ouest souhaitant devenir une terre d excellence sur ce sujet. Il est réalisé une fois par an. Quelques résultats du dernier BaroJob 125 acteurs du numérique de l Ouest, représentant entre et emplois dans le secteur numérique y ont répondu. 60 % des entreprises interrogées ont embauché dans les six derniers mois. Cette bonne tendance se poursuivrait sur le prochain semestre. 70 % 30 % des profils recherchés sont des Bac +4-5 (profils Ingénieurs) 77 % des derniers recrutés étaient domiciliés en Pays de la Loire Curriculum Vitæ 57 % des entreprises interrogées ont reçu des candidatures adaptées. des profils recherchés sont des Bac+2-3 (DUT, BTS, licence professionnelle ) dont 45 % en Loire Atlantique

14 DG, bluffez votre DSI! 14 Sécurité informatique : que faut-il vérifier? Alors que la norme ISO définie pas moins de 133 points de vigilance et que l Agence Nationale de la Sécurité des SI en cible une quarantaine, on peut résumer tout cela à trois grands principes. Point de vigilance n 1 : Bien connaître son SI, les usages, les interconnexions possibles avec les partenaires de l entreprise. Les informations et les traitements sont amenés à sortir de plus en plus du périmètre de l entreprise, morcelant toujours plus le SI. L arrivée du cloud computing, les évolutions liées à la mobilité des utilisateurs, le renforcement des logiques de raccordement à des partenaires externes, clients ou fournisseurs, constituent autant de facteurs de cet éclatement du SI. Qu on se le dise : on ne protège bien que ce que l on connaît bien! Point de vigilance n 2 : S assurer que les mises à jour des logiciels sont effectuées régulièrement, Chaque jour, des vulnérabilités sont mises en évidence dans de très nombreux logiciels largement utilisés, quelques heures sont parfois suffisantes pour que des codes malveillants exploitant ces vulnérabilités commencent à circuler sur Internet. Point de vigilance n 3 : Un SI bien protégé l est si tout le monde est responsabilisé! Si l on sort du périmètre de la technique pure, le rôle de sensibilisation à la sécurité informatique est certainement le plus important des points de vigilance. L apprentissage des bonnes pratiques reste la meilleure protection face aux tentatives de vols de données ou d attaques. Les droits et obligations de chacun en matière d usage (conditions de circulation sur internet, téléchargement de fichiers ou de logiciels...) doivent donc être clairement mentionnés dans un document remis à chaque collaborateur. Avec piqûre de rappel régulière! En 2013, un accent tout particulier devra être mis sur la menace des réseaux sociaux qui sont la source de nombreuses attaques. Les services Ressources Humaines doivent, eux aussi, prendre conscience des enjeux de protection du SI à l arrivée d un nouveau collaborateur. Celui-ci doit impérativement être sensibilisé sur les bonnes pratiques de protection avant de mettre la main sur une machine. Il convient de leur réserver des accès limités à leurs seuls domaines d intervention. Cela suppose donc de bien prévenir en amont la DSI de l arrivée d un nouveau collaborateur et de son départ. L utilisateur fait partie intégrante du système de protection contre les menaces informatiques, mais représente aussi la plus importante vulnérabilité.

15

16 Plus de 300 certifications éditeurs et constructeurs : la vraie compétence pour vos projets certifier les compétences Nous sommes attachés à faire certifier la compétence de nos 100 collaborateurs par les éditeurs et constructeurs. C est l assurance pour vous de disposer de compétences réelles, certifiées par un tiers. disposer d un haut Potentiel technique 80% de nos effectifs est ingénieur ou Bac+5. Comportement, culture, compétences et curiosité techniques, sont autant d atouts pour la réussite de vos projets. enrichir les acquis Nos collaborateurs sont suivis invididuellement et bénéficient en moyenne de 8 jours de formation par an : technologique, gestion de projet, méthodologie... 2, rue Michaël Faraday Nantes - St Herblain Tél Fax

La transition numérique de l Enseignement Supérieur et de la Recherche en Pays de la Loire à l horizon 2020

La transition numérique de l Enseignement Supérieur et de la Recherche en Pays de la Loire à l horizon 2020 DOSSIER DE PRESSE La transition numérique de l Enseignement Supérieur et de la Recherche en Pays de la Loire à l horizon 2020 Une révolution majeure est en cours, porteuse de nombreuses innovations et

Plus en détail

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012

ÉTUDE IT FOCUS. Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI. En partenariat avec DÉCEMBRE 2012 DÉCEMBRE 2012 ÉTUDE IT FOCUS Enjeux et perspectives 2013 pour la DSI En partenariat avec SOMMAIRE INTRODUCTION IT FOCUS...4 MÉTHODOLOGIE...4 BUDGETS ET ORIENTATIONS...5 Disposez-vous d un budget qui vous

Plus en détail

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement COLLECTION > PRATIQUES RH IN THE BUSINESS OF YOUR SUCCESS TM 7 pratiques RH à la loupe Indicateurs Analyses Expertises Perspectives Evaluation Business intelligence Formation Performances Masse salariale

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée

Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée En optant pour le progiciel Déclic de Prios Groupe, Huttepain Aliments s est doté d une solution métier taillée sur-mesure,

Plus en détail

Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives

Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives Centre Industriel de Réalité Virtuelle, plateforme de l IRT Jules Verne Une PRI dédiée aux technologies 3D interactives Dossier de presse Montoir-de-Bretagne 7 novembre 2013 Sommaire : - Communiqué de

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec ! Objectif L ÉTUDE Ø Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014

BaroJOB. Une priorité : Donner Envie aux Jeunes. Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / Mars-Avril 2014 BaroJOB Une priorité : Donner Envie aux Jeunes Le Baromètre des Compétences Informatique/TIC en Pays de Loire Edition #5 / MarsAvril 2014 Filière IT : Confirmations et paradoxes 2 Filière IT : Confirmations

Plus en détail

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire Enquête sur les besoins de compétences dans les secteurs Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire du bassin d emploi de Blois. Etude réalisée par Jean Luc VEZON et Manuel CASIMIRO 41 janvier 2008 Objectifs

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail

Les PME parlent aux PME

Les PME parlent aux PME Les PME parlent aux PME Retour d expériences de 10 PME ayant mis en place la méthode ULYSSE Préambule Réalisation d une étude exploratoire auprès de 10 PME ayant utilisées au cours des derniers mois la

Plus en détail

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE O Reilly Consultants est un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines, formation et coaching qui vise à réconcilier l épanouissement individuel : Accompagner les individus dans la réappropriation

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Communiqué de Presse Massy, le 31 Mars 2009 La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Depuis quelques années, une nouvelle technologie révolutionne l informatique : la virtualisation.

Plus en détail

EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT

EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT GESTION ET MANAGEMENT COMPÉTENCES MANAGÉRIALES DÉVELOPPEMENT PERSONNEL SUIVI PERSONNALISÉ EDHEC CYCLE SUPÉRIEUR DE MANAGEMENT Développer ses compétences de manager 2 Sommaire Du potentiel à la performance

Plus en détail

SMART printers. NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE L IMPRESSION INTELLIGENTE

SMART printers. NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE L IMPRESSION INTELLIGENTE SMART printers L IMPRESSION INTELLIGENTE NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE www.smart-printers.com * Votre Nouvelle Expérience Business.

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

Créateurs - repreneurs d entreprise

Créateurs - repreneurs d entreprise Créateurs - repreneurs d entreprise L Offre BGE Atlantique-Vendée Loire-Atlantique, 2 ème sem. 2015 Association de conseils et formations en création & développement d entreprises Envie d indépendance?

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE La mission de la direction de l information légale et administrative est de donner un large accès à une information et à un débat public de qualité et cela à un moindre coût économique,

Plus en détail

3 minutes. pour tout savoir sur. Orange Consulting le conseil par Orange Business Services

3 minutes. pour tout savoir sur. Orange Consulting le conseil par Orange Business Services 3 minutes pour tout savoir sur Orange Consulting le conseil par Orange Business Services la technologie digitale est partout et n a jamais été aussi riche en promesses Notre ambition dans notre plan stratégique

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Notre vision. 6 clés d un programme de professionnalisation efficace & réussi. La formation sur mesure : un levier de la performance de l entreprise

Notre vision. 6 clés d un programme de professionnalisation efficace & réussi. La formation sur mesure : un levier de la performance de l entreprise objectif professionnalisation # La formation sur mesure : un levier de la performance de l entreprise Notre vision Les besoins en formation au sein des entreprises sont croissants et pleinement justifiés.

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012. Comment bien choisir son équipement informatique?

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012. Comment bien choisir son équipement informatique? CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012 Comment bien choisir son équipement informatique? Vous êtes plutôt PC... ou plutôt Mac? o Depuis plus de 20 ans, le couple PC/Windows représente le poste

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET. 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 :

DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET. 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 : DIX, école supérieure du numérique RAMBOUILLLET http://ecole-superieure-du-numerique.fr http://dix-rambouillet.fr 6 formations post bac, de Bac+1 à Bac+5 : 3 formations de Bac+1 à Bac+3 aux métiers du

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

L INNOVATION AU SERVICE DE SOLUTIONS MÉTIER TECHNOLOGIES

L INNOVATION AU SERVICE DE SOLUTIONS MÉTIER TECHNOLOGIES L INNOVATION AU SERVICE DE SOLUTIONS MÉTIER TECHNOLOGIES DU VIRTUEL AU RÉEL le constat Une plate-forme logistique dispose de nombreux équipements et systèmes d informations. Ils interagissent et communiquent

Plus en détail

ogiciel Véronique Messager

ogiciel Véronique Messager énie ogiciel Véronique Messager Préface de Bernadette Lecerf-Thomas Postface de Françoise Engrand Coacher une équipe agile Guide à l usage des ScrumMasters, chefs de projets, managers et de leurs équipes!

Plus en détail

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011 Groupe de travail Vers une cartographie interactive des métiers et des compétences Réunion 4 8 décembre 2011 Partenaires présents D.Anglaret DireccteIledeFrance P.Henry DireccteIledeFrance F.Suarez MDEMVS

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

Informatique et création numérique

Informatique et création numérique Enseignement d exploration en classe de seconde 30 septembre 2015 Groupe de Formation-Action EE ICN Lycée Koeberlé de Sélestat Horaire Objectifs de l enseignement Une dimension interdisciplinaire Perspectives

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire mémo eld / novembre 2014 2 introduction Une expérimentation basée sur la spécialisation des conseillers de Pôle

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances

IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances IBM Software IBM Business Process Manager - Simplicité et performances Gérer ses processus métier et bénéficier d une visibilité totale avec une plateforme de BPM unique IBM Software 2 IBM Business Process

Plus en détail

Les rendez-vous Numérique 14

Les rendez-vous Numérique 14 Les rendez-vous Numérique 14 Ben Chams - Fotolia Programme d actions avec le soutien du FRED (Fonds pour les REstructurations de la Défense) dans le cadre du PLR (Plan Local de Redynamisation) d Angers

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR L es technologies mobiles impactent en profondeur le fonctionnement des organisations. Elles sont également à

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux

Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 9 Synthèse Avril 2015 Les «commerciaux» dans les Entreprises de Propreté : état des lieux Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 9 Synthèse Avril

Plus en détail

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage»

MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» MEETIC PROFITE DU NOUVEAU POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE DE MISMO : Une offre orientée «Forget Technology» et «usage» DOSSIER DE PRESSE Nantes, le 15 janvier 2014 Sommaire I. 20 ans de croissance et d innovation

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT. du 2 au 4 décembre 2015. Une aventure unique!

DOSSIER DE PARTENARIAT. du 2 au 4 décembre 2015. Une aventure unique! DOSSIER DE PARTENARIAT du 2 au 4 décembre 2015 Une aventure unique! EDITO En 2030, la consommation électrique d Internet sera équivalente à celle de toute l humanité en 2008 (source : étude de l Université

Plus en détail

Grille d analyse Business Game

Grille d analyse Business Game Grille d analyse Business Game SPÉCIFICATIONS GÉNÉRALES Nom du jeu et éditeur Business Game Business Game a été élaboré dans le cadre du projet MEET (Management E-learning Experience for Training secondary

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Chiffres clés. Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel. SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT»

Chiffres clés. Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel. SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT» Chiffres clés Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT» 1 SOMMAIRE 1 Introduction...3 2 Périmètre de l étude...4 3 Déroulement...5 4

Plus en détail

FORMATION CONSEIL. La formation créative. L intelligence collective

FORMATION CONSEIL. La formation créative. L intelligence collective La formation créative CONSEIL FORMATION L intelligence collective formation Partenaire des Centres de formation, des Ecoles, des Universités et des Entreprises Alliance Formation propose Des solutions

Plus en détail

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs.

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs. 1 Innovation & Design Thinking kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds Design our futures. Inventer nos futurs. innovation & design thinking KEDGE Design school LE PARCOURS KEDGE Design SCHOOL L1 / Développer

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

> Positionnement d Averoes

> Positionnement d Averoes > Positionnement d Averoes Depuis plus de 10 ans, l équipe d Averoes se retrouve autour de valeurs communes : l'engagement auprès de nos clients, la qualité des audits et des solutions réseau que nous

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé. www.cnam-alsace.fr

Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé. www.cnam-alsace.fr Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé Titre de Responsable Commercial & Marketing (Bac + 4) M2 Marketing, Vente & Distribution (Bac + 5) PAR L état Formations en Alternance www.cnam-alsace.fr

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016 Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action Janvier 2016 Contexte Pour la 2ème année, ROOMn - Rencontre d'affaires de la mobilité et du digital - fait le point auprès de son écosystème sur l'intégration

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

CEMEX : ISO 14001. Certification

CEMEX : ISO 14001. Certification CEMEX : Certification ISO 14001 CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 94 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.fr - www.cemexbetons.fr Dossier de presse CEMEX Certification

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat

La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat DAROUX Géraldine (7109) La validation des acquis de l expérience dans une Formation d Ingénieur en Partenariat Ce texte relate l expérience conduite au sein de l Institut Supérieur des Techniques Productiques

Plus en détail

Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation "Stratégie de Croissance des PME"

Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation Stratégie de Croissance des PME Mardi 1er octobre 2013 Montpellier Agglomération et le labex Entreprendre remettent les 1ers diplômes universitaires de la formation "Stratégie de Croissance des PME" Les sept chefs d entreprises, au cours

Plus en détail

Université de la Transformation

Université de la Transformation Université de la Transformation L E X P E R I E N C E U N I Q U E La mission de l Université de la Transformation au sein de Capgemini Consulting Accompagner l évolution des compétences et comportements

Plus en détail

www.bestpractices-si.fr Intégrer la gestion des actifs informatiques et le Service Management

www.bestpractices-si.fr Intégrer la gestion des actifs informatiques et le Service Management www.bestpractices-si.fr Intégrer la gestion des actifs informatiques et le Service Management Intégrer la gestion des actifs informatiques et le Service Management Réduire les coûts, renforcer l agilité,

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

CHALLENGES NUMERIQUES

CHALLENGES NUMERIQUES Programme d Investissements d Avenir CHALLENGES NUMERIQUES Appel à manifestation d intérêt Cahier des charges ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise

Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise Article paru dans la revue de l Association des Directeurs de Comptabilité et de Gestion, décembre 2007. Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise

Plus en détail

GPEC Territoriale : le portfolio, outil RH de développement personnel, révélateur de compétences «clandestines» des agents

GPEC Territoriale : le portfolio, outil RH de développement personnel, révélateur de compétences «clandestines» des agents GPEC Territoriale : le portfolio, outil RH de développement personnel, révélateur de compétences «clandestines» des agents GPEC Territoriale : le porfolio, outil RH de développement personnel, révélateur

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

HAUTE ECOLE EPHEC. Baccalauréats en marketing et en commerce extérieur. Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts

HAUTE ECOLE EPHEC. Baccalauréats en marketing et en commerce extérieur. Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts HAUTE ECOLE EPHEC Baccalauréats en marketing et en commerce extérieur Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts A. Commentaire général Ce commentaire général prend en compte le diagnostic

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Human Relationship Management

Human Relationship Management Human Relationship Management LE MONDE CHANGE, LES ENTREPRISES AUSSI. Les transformations permanentes issues de la révolution digitale modifient profondément les Business Models des entreprises. Menaces

Plus en détail

La gouvernance documentaire dans les organisations françaises

La gouvernance documentaire dans les organisations françaises LIVRE BLANC La gouvernance documentaire dans les organisations françaises Enquête serdalab Mars 2011 serdalab Page 1 Sommaire Les problématiques auxquelles la gouvernance documentaire répond...4 La définition

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Chefs d L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Programme Ambition Développement, développé par les BGE des Pays de la Loire Envie de développer votre? BGE, spécialiste de la création & développement

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts. Section marketing du département économique

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts. Section marketing du département économique Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Section marketing du département économique Décembre 2011 La démarche d évaluation effectuée tant en interne qu avec les experts de l agence

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

Licence professionnelle Banque, fiscalité, vente de produits financiers, gestion de patrimoine

Licence professionnelle Banque, fiscalité, vente de produits financiers, gestion de patrimoine Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Banque, fiscalité, vente de produits financiers, gestion de patrimoine Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Les Retraites en France

Les Retraites en France Les Retraites en France Pour une Réforme Durable Strategie I Conseil I Digital I Technologie I Operations Une réforme en profondeur Alors que la réforme des retraites fait à nouveau l actualité, il apparaît

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

ROMAIN HENNION HUBERT TOURNIER ÉRIC BOURGEOIS. Cloud. computing. Décider Concevoir Piloter Améliorer. Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13404-9

ROMAIN HENNION HUBERT TOURNIER ÉRIC BOURGEOIS. Cloud. computing. Décider Concevoir Piloter Améliorer. Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13404-9 ROMAIN HENNION HUBERT TOURNIER ÉRIC BOURGEOIS Cloud computing Décider Concevoir Piloter Améliorer Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13404-9 Avant-propos Cloud computing : du buzz aux perspectives

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Dans le monde des services, Lean Six Sigma est en train de s imposer comme démarche d excellence opérationnelle et de progrès permanent. Au

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Nos propositions de coaching

Nos propositions de coaching 1 Nos propositions de coaching 1) Nous accompagnons nos clients sur des demandes opérationnelles très concrètes : Faire face à des difficultés personnelles et /ou professionnelles. Pour soi même, pour

Plus en détail

INNOVATION & DESIGN THINKING

INNOVATION & DESIGN THINKING 1 INNOVATION & DESIGN THINKING @kedgeds facebook.com/kedgeds DESIGN OUR FUTURES. INVENTER NOS FUTURS. INNOVATION & DESIGN THINKING 3 KEDGE DESIGN SCHOOL LES + DU PARCOURS KEDGE Design School est une École

Plus en détail

Newsletter EDITO FORMER ET COMMUNIQUER PAR LE JEU L ÉQUIPE. Avril 2014

Newsletter EDITO FORMER ET COMMUNIQUER PAR LE JEU L ÉQUIPE. Avril 2014 FORMER ET COMMUNIQUER PAR LE JEU Newsletter Avril 2014 EDITO Ces derniers mois, de nouveaux projets - de véritables défis pour certains d entre eux - ont occupé nos esprits et nos journées. Nous y avons

Plus en détail

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES

PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES PERSPECTIVES DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES Le futur de la Direction des Systèmes d Information à 3 ans Objectifs JEMM Vision propose un séminaire intitulé Perspectives des technologies informatiques Le

Plus en détail

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients Un trait d union Cabinet de conseil en management et ressources humaines, PRANA aide les organisations à faire de la relation de travail et des relations au travail une source d énergie et de création

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

[ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain»

[ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain» [ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain» Une aide financière et méthodologique CONVENTION Durée de l'action : jusqu'au

Plus en détail

Communication Visuelle

Communication Visuelle Communication Visuelle L image de marque : la cerner, la créer. Public : Chefs d entreprises, Franchises, Entrepreneurs indépendants, Etudiants en Marketing ou Communication, Directeurs Marketing, Directeurs

Plus en détail