BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech"

Transcription

1 BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

2 ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions Budget total : k Durée : 36 mois ( ) Labellisation par le pôle de compétitivité MOV EO (mars 2010) Coordinateurs du projet : Marco Daturi (Professeur) & Philippe Bazin (Ingénieur) Laboratoire Catalyse et Spectrochimie/CNRS, ENSICAEN CAEN Institut Lavoisier

3 Amélioration de l efficacité et réduction des coûts des dispositifs de réduction des émissions polluantes NOx, CO et HC Par la création de nano-particules catalyseur pour Abaisser la température de travail d un dispositif catalytique Augmenter la durée de vie du catalyseur Réduire la quantité de catalyseur nécessaire pour une efficacité comparable Introduire de nouvelles compositions de catalyseurs, ou de nouveaux catalyseurs moins coûteux (or, argent )

4 A partir d une Nano-Technologie de Surface développée par Quertech Pour nano-fragmenter et disperser par bombardement ionique d un catalyseur déposé sur films ou sur poudres Moyennant un faisceau d ions issu d un microaccélérateur de particules La nano-structuration du catalyseur qui en résulte permet de créer des nano-particules De taille controlée (0,5 à 5 nm) Dotées d un pouvoir catalytique accrue (hyperactivité) Résistantes au viellissement à haute température Et cela indépendament de la nature du métal cible

5 Organisation du projet Quertech Nanotechnologie de surface: contrôle et optimisation des paramètres de traitement PSA Renault Adéquation des besoins Expertise dépollution & marché Création de nanoparticules catalytiques Caractérisation et analyse LCS Caractérisation de la réaction catalytique spectroscopie IR operando, TPO, TPR, vieillissement hydrothermal, XTEM Lavoisier Caractérisation de la nanotexturation du catalyseur: XPS, AFM, Voltamétrie.

6 Rapport Pt /(Pt+ Si) Rugosité (nm) Création de nanoparticules par bombardement d un dépôt métallique Couche initiale de Pt (10nm)/Si 1,2 Taux de couverture de la couche Pt 2,5 Nano-rugosité de la surface RMS - 1 μm 1 2 0,8 1,5 0,6 0,4 1 0,2 0, Nombre de passes passes 1000 passes 2000 passes 3000 passes 4000 passes 6000 passes 8000 passes Fragmentation de la couverture en Pt Apparition des nanoparticules en Pt

7 Contrôle de la taille et de la dispersion des nanoparticules (nanotexturation) nano-fragmentation d un dépôt de Pt (10nm) sur Si Dose faible Dose forte Contrôle précis de la taille et de la dispersion des nanoparticules en réglant les paramètres du bombardement ionique

8 Production de nanoparticules hybrides Nano-sonde Auger Pt Pt x Si Si Conservation du caractère métallique en surface (pour la catalyse) Ancrage en profondeur dans le substrat (résistance au vieillissement)

9 Rappel sur les poudres dans la catalyse 90% du marché de la catalyse Composition des poudres : Substrat poreux: Al 2 O 3, CeO 2, Imprégnées de nanoparticules métalliques Pt, Pd, Co Facilité d application par enduction: structure en nid d abeilles des pots catalytiques électrodes piles combustibles

10 Application du traitement aux poudres Plusieurs types de poudres: Pt/Al 2 O 3 ; Pd/Al 2 O 3; (catalyseur) Ce 0.7 Zr 0.3 O 2; CeO 2 (promoteur) Pt/Ce 0.7 Zr 0.3 O 2; Pt/CeO 2; (catalyseur sur promoteur) Plusieurs types de réactions: Oxydation (TPO): CO, C 3 H 6, C 6 H 14,CH 4 (pots catalytiques) Réduction (TPR): H 2 +1/2O 2 ->H 2 O Essais de résistance vieillissement 600 et 750 C

11 Un premier exemple: augmentation de l activité du promoteur (Ce 0.7 Zr 0.3 O 2 ) Réduction significative de la température d oxydation (light off) - 42 C - 17 C - 9 C Ce 0.7 Zr 0.3 O 2 non traité traité Accroissement de la mobilité de l oxygène dans Ce 0.7 Zr 0.3 O 2

12 Un deuxième exemple: augmentation de l activité du catalyseur Pt sur un promoteur Réduction significative de la température d oxydation (light off) C C - 43 C - 29 C Pt/ Ce 0.7 Zr 0.3 O T50-CO T50-C3H6 T50-C6H14 8,6 CH4 C 7,4 traité non traité Cumul des effets obtenus sur le catalyseur et sur le promoteur

13 Forte diminution de la température de réduction du catalyseur sur un promoteur H 2 consumption H 2 consumption (ppm) (ppm) K traité 180 K 2H 2 +1/ > 2 H 2 0 traité 585 K 520 K 110 K non traité Ce 0.7 Zr 0.3 O K non traité Pt/Ce 0.7 Zr 0.3 O T (K) Promoteur traité presqu aussi efficace que le promoteur avec catalyseur

14 Retombées scientifiques Analyse et connaissance des matériaux à l échelle nanométrique et sub-nanométrique o "High energy ion bombardment of thin films: from platinum on silicon to platinum silicide" Arnaud Etcheberry, Antoine Hervier, Damien Aureau, Marion Woytasik, Marie-Paule Planté, Jackie Vigneron, and Denis Busardo dans Electrochemical Society Journal Description des phénomènes physico-chimiques à l échelle catalytique o Ion beam surface engineering for highly active nanocatalysts Nancy Artioli, Hanna Solt, Philippe Bazin, Damien Aureau, Arnaud Etcheberry, Denis Busardo, Séverine Rousseau, Gilbert Blanchard, Najat Moral, Alina Bruma 6, Sylvie Malo, Marco Daturi dans Science o Conference NAM (North American Meeting) à Pittsburgh juin 2015

15 Retombées techniques et économiques Développement d une technologie innovante Optimisation des paramètres du traitement sur plusieurs types de catalyseurs Développement dispositif brassage de poudres sous faisceau Extension possible du traitement à l échelle industrielle (bols vibrants sous faisceau) Ouverture du traitement à d autres types d applications: pile à combustibles Elargissement du champ d efficacité des catalyseurs

16 Merci de votre attention Quertech 9 rue de la Girafe F Caen Tel +33 (0)

Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application à l'élimination des composés organiques volatils

Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application à l'élimination des composés organiques volatils Congrès européen Ecotechnologies pour le futur Atelier Qualité de l'air Gaëlle BULTEAU Département Climatologie Aérodynamique Pollution Epuration Traitement de l'air par oxydation photocatalytique Application

Plus en détail

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC

MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE LA MICROSTRUCTURE APPLICATION AUX PILES SOFC Société Française de Thermique 22/01/2010 Design de matériaux à propriétés radiatives fonctionnalisées : de l angström au millimètre MISE EN FORME DE REVÊTEMENTS CERAMIQUES PAR VOIE SOL-GEL, CONTRÔLE DE

Plus en détail

Etude par spectroscopie infrarouge operando de l effet de H 2 en oxydation de CO catalysée par Au/TiO 2

Etude par spectroscopie infrarouge operando de l effet de H 2 en oxydation de CO catalysée par Au/TiO 2 Réunion plénière, 1-3/12/2008, Bordeaux Etude par spectroscopie infrarouge operando de l effet de en oxydation de C catalysée par Au/Ti 2 Laurent PICCL IRCELYN, CNRS / Université de Lyon, France Helen

Plus en détail

Weinheim, Germany, 1997 21 Surface Science 416 (1998) L1114 L1117

Weinheim, Germany, 1997 21 Surface Science 416 (1998) L1114 L1117 Dans l optique environnementale actuelle, d importants moyens sont mis en œuvre afin de réduire la pollution atmosphérique, notamment par l introduction d unités de conversion catalytique sur les véhicules

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses.

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. I/ Présentation du monde nano. Vidéo «Science Suisse : Christian Schönenberger, nano-physicien», 12 min. «Christian Schönenberger conduit le Swiss Nanoscience

Plus en détail

PRÉSENTATION D UMICORE

PRÉSENTATION D UMICORE PRÉSENTATION D UMICORE Présentation d Umicore CATALYSIS ENERGY MATERIALS PERFORMANCE MATERIALS RECYCLING 1 Nous sommes un groupe mondial spécialisé dans la technologie des matériaux et le recyclage. Nous

Plus en détail

Ecole d été des spectroscopies d électrons.

Ecole d été des spectroscopies d électrons. Lundi 08 juin 2015 16h00 16h30 Principe et fondements de la technique - Les interactions photon-matière, l émission des photoélectrons - l analyse chimique par XPS Jean-Charles DUPIN Appareillage et instrumentation

Plus en détail

A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE?

A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE? 1 A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE? Le principe du catalyseur a été mis au point par les constructeurs automobiles dans le souci de mieux respecter l'environnement et afin de répondre aux normes internationales

Plus en détail

Réseaux Thématiques de Recherche Avancée Comité de pilotage Audition des plateformes technologiques. PFNC - PlateForme NanoCaractérisation

Réseaux Thématiques de Recherche Avancée Comité de pilotage Audition des plateformes technologiques. PFNC - PlateForme NanoCaractérisation Réseaux Thématiques de Recherche Avancée Comité de pilotage Audition des plateformes technologiques - PlateForme NanoCaractérisation O. Lemaire, J.-C. Royer, J.-M. Gerard C. Cayron, P. Bayle-Guillemaud

Plus en détail

MORPHOLOGIE ET COMPORTEMENT ELECTROCHIMIQUE DES COUCHES MINCES DE Pt ET DE Pd PREPAREES PAR PULVERISATION SOUS COURANT CONTINU

MORPHOLOGIE ET COMPORTEMENT ELECTROCHIMIQUE DES COUCHES MINCES DE Pt ET DE Pd PREPAREES PAR PULVERISATION SOUS COURANT CONTINU June 2001 Phys. Chem. News 2 (2001) 15-19 MORPHOLOGIE ET COMPORTEMENT ELECTROCHIMIQUE DES COUCHES MINCES DE Pt ET DE Pd PREPAREES PAR PULVERISATION SOUS COURANT CONTINU A. Chtaini 1*, D. Takky 1, R. Najih

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

L PRESENTATION GENERALE SCPIO

L PRESENTATION GENERALE SCPIO L PRESENTATION GENERALE SCPIO Nom : DEPARTEMENT PLATEFORME TECHNOLOGIQUE Sigle: CEA / DRT / LETI / DPTS SILICUIM Etablissement : CEA Grenoble Adresse : 7 rue des Martyrs Site Web : 804 GRENOBLE Cedex 9

Plus en détail

Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée

Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée Fabrication de nanocontacts métalliques par nanoindentation résistivo-contrôlée Objectif : créer un nanocontact sur une structure Carrey et al, APL 2001 Indentation par AFM d une couche d isolant déposée

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

TOTAL EXCELLIUM DIESEL l assurance d une consommation maîtrisée

TOTAL EXCELLIUM DIESEL l assurance d une consommation maîtrisée TOTAL EXCELLIUM DIESEL l assurance d une consommation maîtrisée COnCEnTRÉ DE TECHnOLOGiE Maîtrisez vos consommations grâce au concentré de technologie TOTAL EXCELLIUM DIESEL ) ) Une meilleure protection

Plus en détail

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012

Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie. PREDAT 1 juin 2012 Ancrage de l innovation en Région Plateforme AlHyance Nouvelles Technologies pour l Energie PREDAT 1 juin 2012 Axes stratégiques du CEA : Positionnement d AlHyance 3 segments l hydrogène (Production, Stockage,

Plus en détail

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Nouveaux matériaux_ae 7

Terminale spécialité_thème 1_LES MATERIAUX Nouveaux matériaux_ae 7 LES NANOTECHNOLOGIES : Pour une planète plus verte Quels pourraient être les solutions radicalement nouvelles apportées par les nanotechnologies? Les nanotechnologies nous promettent un monde plus vert

Plus en détail

Synthèse et propriétés physico-chimiques de nanoparticules produites par ablation laser de cibles métalliques et bimétalliques en milieu liquide

Synthèse et propriétés physico-chimiques de nanoparticules produites par ablation laser de cibles métalliques et bimétalliques en milieu liquide Synthèse et propriétés physico-chimiques de nanoparticules produites par ablation laser de cibles métalliques et bimétalliques en milieu liquide Réunion commune des GdR Nanoalliages & Or-Nano 3/11/29 Rami

Plus en détail

TEPZZ 86Z 67A_T EP 2 860 367 A1 (19) (11) EP 2 860 367 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

TEPZZ 86Z 67A_T EP 2 860 367 A1 (19) (11) EP 2 860 367 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) TEPZZ 86Z 67A_T (11) EP 2 860 367 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 1.04.1 Bulletin 1/16 (21) Numéro de dépôt: 14183.8 (1) Int Cl.: F01N 3/08 (06.01) F01N 3/ (06.01) F01N

Plus en détail

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15

Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 SEPOLBE Effet de la composition chimique de la solution interstitielle d un béton jeune sur la passivation d un acier doux C15 S. CHAKRI, I. FRATEUR, E. SUTTER, B. TRIBOLLET, V. VIVIER CNRS, UMR 8235,

Plus en détail

50 nm ZnO CFD X Y Z. Demineralized water (c) Mixing zone. (d) Outlet P (0,Y,Z) ZrO 2 Y 2 O 3. JSC2012 Journées SuperCritiques-15 et 16 mars 2012 -Albi

50 nm ZnO CFD X Y Z. Demineralized water (c) Mixing zone. (d) Outlet P (0,Y,Z) ZrO 2 Y 2 O 3. JSC2012 Journées SuperCritiques-15 et 16 mars 2012 -Albi Reactive solutions (a) (b) Mixing zone (0,Y,Z) X Y Z Demineralized water (c) (d) Outlet 21/03/2012 réparation en Continu d'oxydes Métalliques Nanométriques au-delà du oint Critique de l Eau F. DEMOISSON,

Plus en détail

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple Comité National Français de Radioélectricité Scientifique Section française de l Union Radio Scientifique Internationale Siège social : Académie des Sciences, Quai de Conti Paris Journées scientifiques

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Doctorante : Safa LABIDI Directeur de thèse : Maxime MIKIKIAN Mélissa Fauvet Nicolas Vernier Oceane Coudray

Plus en détail

Actualités du pôle et du DAS CTT

Actualités du pôle et du DAS CTT Actualités du pôle et du DAS CTT Chaînes de Traction Thermiques DAS CTT Enjeu : Développer et optimiser des chaînes de traction à faibles émissions de CO2 utilisant des moteurs thermiques, en prenant en

Plus en détail

Diapo n : 1. Diapo n : 1

Diapo n : 1. Diapo n : 1 Diapo n : 1 Diapo n : 1 1 Qu est-ce que Welience? Votre support à l innovation bourguignon Welience est une marque créée par ub-filiale, structure privée (SAS), filiale de l université de Bourgogne Au

Plus en détail

LA SONDE A OXYGENE. Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre!

LA SONDE A OXYGENE. Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre! LA SONDE A OXYGENE Grâce à la Sonde λ (Lambda) l air est plus propre! LA DEPOLLUTION Nécessité de protéger l environnement et de diminuer les émanations toxiques polluant les agglomérations. 1993: Mise

Plus en détail

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges

CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges CADISCOM CAractérisation Dynamique des pièges aux Interfaces diélectriques/semi- Conducteurs Organiques. Application aux polymères obtenus par Métathèse. Kamal LMIMOUNI IEMN UMR CNRS 8520 Journées Nationales

Plus en détail

Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique

Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique Marc Chaussidon CRPG-CNRS, Nancy Laboratoire de sonde ionique (laboratoire national INSU-CNRS) (chocho@crpg.cnrs-nancy.fr) http://www.crpg.cnrs-nancy.fr/sonde/intro-sonde.html

Plus en détail

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite.

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. L. Bardotti, D. Taïnoff, F. Tournus, P. Mélinon, N. Blanc et V. Dupuis Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et

Plus en détail

Principe de fonctionnement des batteries au lithium

Principe de fonctionnement des batteries au lithium Principe de fonctionnement des batteries au lithium Université de Pau et des pays de l Adour Institut des Sciences Analytiques et de Physicochimie pour l Environnement et les Matériaux 22 juin 2011 1 /

Plus en détail

Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température

Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température CEFRACOR 24 Octobre 2013 Analyse Thermogravimétrique couplée à l Emission Acoustique pour l étude de la corrosion d alliages à haute température Omar Al haj ; Véronique Peres ; Eric Serris ; Michel Cournil

Plus en détail

On peut être «lourd» et agile!

On peut être «lourd» et agile! éditorial Traitements & Matériaux 412 Octobre - Novembre 2011 3 On peut être «lourd» et agile! La métallurgie est considérée comme une industrie «lourde», les traitements thermiques comme de «vieux» procédés,

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

Usinage laser ultra bref et contrôle des procédés

Usinage laser ultra bref et contrôle des procédés Usinage laser ultra bref et contrôle des procédés. Pr Eric AUDOUARD1,2 1, Laboratoire Hubert Curien, Saint Etienne, France. 2, IMPULSION SAS, Saint Etienne France audouard@univ-st-etienne.fr Contexte Scientifique

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Silicalloy Concept. Comment une solution chrome-free élaborée en laboratoire conduit à renforcer l activité économique en région wallonne. S.

Silicalloy Concept. Comment une solution chrome-free élaborée en laboratoire conduit à renforcer l activité économique en région wallonne. S. Silicalloy Concept Comment une solution chrome-free élaborée en laboratoire conduit à renforcer l activité économique en région wallonne S. Le Craz Avec le soutien financier de la Région wallonne 1 Projet

Plus en détail

Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG

Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG Techniques de microscopie pour la caractérisation des propriétés thermiques des matériaux inertes envisagés dans les RCG L. David 1, G. Carlot 2, S. Gomès 1, P. Garcia 2, M. Raynaud 1,T. Petit 2 1 INSA-Lyon,

Plus en détail

Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients

Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients B. Domengès Journée scientifique annuelle de l Institut de Recherche sur les matériaux avancés 28 juin 2012 - Caen Plan Introduction

Plus en détail

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation La passion de l'excellence Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation Comités et séminaires RTI Phase : Initiation - Détection 1 Projets Objectif Faciliter les échanges entre les membres de NAE

Plus en détail

Programme consultant expert (PCE)

Programme consultant expert (PCE) Programme consultant expert (PCE) Bénéficiez par le biais du PCE de l expertise d un consultant sénior et/ou d un jeune chercheur expérimenté Ce programme s adresse aux entreprises de la filière chimie

Plus en détail

Contrôle et système d antipollution

Contrôle et système d antipollution Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014 Contrôle et système d antipollution Nom : Prénoms : LYCÉE GASTON BARRÉ 1 Contrôle et

Plus en détail

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique

Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Fonctionnalisation de surfaces de carbone nanostructuré et son effet sur la réponse électrochimique Méthodes d analyses chimiques et microbiologiques dites alternatives ou rapides : Biocapteurs Utilisation

Plus en détail

Dossier de presse LabEx SOLSTICE

Dossier de presse LabEx SOLSTICE Dossier de presse LabEx SOLSTICE Le Centre de Recherche RAPSODEE de l Ecole des Mines d Albi partie prenante du Laboratoire d'excellence "SOLSTICE» (SOLaire : Science, Technologie, Innovation pour la Conversion

Plus en détail

La plate-forme Caractérisation CIM PACA

La plate-forme Caractérisation CIM PACA La plate-forme Caractérisation CIM PACA Un partenaire de choix pour la caractérisation chimique de vos matériaux Partenaires: Qui sommes-nous? La plate-forme Caractérisation CIM PACA est une association

Plus en détail

THÈSE. Ecole Doctorale : Gay Lussac. Présentée par. Patrick URCHAGA

THÈSE. Ecole Doctorale : Gay Lussac. Présentée par. Patrick URCHAGA THÈSE Pour l'obtention du grade de DOCTEUR DE L'UNIVERSITÉ DE POITIERS (Faculté des Sciences Fondamentales et Appliquées) (Diplôme National Arrêté du 7 août 2006) Ecole Doctorale : Gay Lussac Secteur de

Plus en détail

AméliE_CO 2. Denis Roizard. Laboratoire Réactions et Génie des Procédés UPR CNRS 3349 Université de Lorraine Denis.Roizard@ensic.inpl-nancy.

AméliE_CO 2. Denis Roizard. Laboratoire Réactions et Génie des Procédés UPR CNRS 3349 Université de Lorraine Denis.Roizard@ensic.inpl-nancy. Amélioration de l Efficacité énergétique des centrales thermiques intégrant le captage de CO2 assisté par contacteurs AméliE_CO2 Denis Roizard Laboratoire Réactions et Génie des Procédés UPR CNRS 3349

Plus en détail

Advanced Materials & Structures (AMS)

Advanced Materials & Structures (AMS) Compétences Advanced Materials & Structures (AMS) Principaux axes de recherche Élaboration de matériaux: Matériaux innovants Matériaux personnalisés (traitement de surface ou bulk) Amélioration des performances

Plus en détail

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Les défis d aujourd hui: Les nouveaux substrats Revêtir et préserver Fonctionnaliser

Plus en détail

Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R)

Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R) Etude du vieillissement des disques optiques numériques (CD-R, DVD-R) Réunion du GIS-SPADON Le 30 Novembre 2012 LAM, Paris 1 Steeve COLLIN Contexte CD-R = support d archivage de nombreux organismes publics

Plus en détail

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques J. Burgin 1, C. Guillon 1, P. Langot 1 et F. Vallée 1,2 1 - CPMOH, Université Bordeaux 1, 351 cours de la Libération, 33 405 Talence 2 - FNO group,

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010 1 Clean Tuesday 03-2010 Un jeune homme israélien de 16 ans, découvre, presque par hasard, les effets de différents alliages sur l air utilisée dans les moteurs à combustion. Deux années de recherche et

Plus en détail

Plateforme d Imagerie, de Mesures en Microscopie et d Analyses par Diffraction des Rayons X

Plateforme d Imagerie, de Mesures en Microscopie et d Analyses par Diffraction des Rayons X Plateforme d Imagerie, de Mesures en Microscopie et d Analyses par Diffraction des Rayons X Utilisation de la microscopie pour la caractérisation structurale et morphologique de mélanges de polymères immiscibles

Plus en détail

Capteurs de gaz optique dans le domaine industriel Enjeux et positionnement du LETI S.Joly

Capteurs de gaz optique dans le domaine industriel Enjeux et positionnement du LETI S.Joly Capteurs de gaz optique dans le domaine industriel Enjeux et positionnement du LETI S.Joly Optics and Photonics Division (DOPT) CEA-LETI Minatec Campus Agenda La problématique des procédés biocarburants

Plus en détail

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si)

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) 1 Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) Contexte : Limitations du a-si:h Le silicium nanocristallin déposé par plasma La cristallisation en phase solide (silicium poly-cristallin) Le recuit

Plus en détail

Umicore Materials Technology MSc Awards : liste des lauréats

Umicore Materials Technology MSc Awards : liste des lauréats Contact Tél.: 02 504 92 40 Fax: 02 504 92 10 prix@frs-fnrs.be Umicore Materials Technology MSc Awards : liste des lauréats 2007 : Prix UMICORE Mémoire de Master Julie LECLERCQ, Bio-ingénieur, Faculté Universitaire

Plus en détail

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION Dr. Mohamed SENNOUR Responsable de la plate-forme JOURNÉE PLATES-FORMES EVRY, GÉNOCENTRE 25 juin 2013 Contexte et historique 2000 : constitution du

Plus en détail

1 BioViVe : Biomasse Viticole dans les fours à Verre. Laurent Pierrot, Verallia, Coordinateur du projet

1 BioViVe : Biomasse Viticole dans les fours à Verre. Laurent Pierrot, Verallia, Coordinateur du projet 1 BioViVe : Biomasse Viticole dans les fours à Verre Laurent Pierrot, Verallia, Coordinateur du projet Colloque «Energies 2012», Lyon, 12 13 janvier 2012 Plan Présentation du projet BioViVe Faits marquants

Plus en détail

Introducing Umicore May 2008

Introducing Umicore May 2008 Introducing Umicore May 2008 L approche Umicore de la technologie des matériaux Connaissances des applications métaux Chimie Science des Matériaux Métallurgie Solutions à base De métaux recyclage 2 2 3

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU DESIGN ET DES ARTS APPLIQUES SESSION 2013 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

SIMS. Les techniques d analyse de surfaces : SIMS. Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires

SIMS. Les techniques d analyse de surfaces : SIMS. Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires SIMS Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires La Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires (SIMS) est une technique d analyse physico-chimique de l'extrême surface des matériaux. Elle est basée sur la

Plus en détail

Pile à Combustible (document provisoire)

Pile à Combustible (document provisoire) Pile à Combustible (document provisoire) 1 Aspects généraux (source http://club.pac.free.fr/version3/index2.html) La pile à combustible à membrane échangeuse de protons (PEMFC en anglais : Proton Exchange

Plus en détail

MASTER «Nanosciences, Nanotechnologies» (N 2 ) Majeure «NanoChimie et NanoMatériaux» (NanoCHeM)

MASTER «Nanosciences, Nanotechnologies» (N 2 ) Majeure «NanoChimie et NanoMatériaux» (NanoCHeM) MASTER «Nanosciences, Nanotechnologies» (N 2 ) Majeure «NanoChimie et NanoMatériaux» (NanoCHeM) Porteurs du Projet : Isabelle Gautier-Luneau et Guy Royal Isabelle Gautier-Luneau (IN), Responsable du M1

Plus en détail

Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur

Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur Le recyclage des Véhicules Hors d Usage Rôle dans l économie circulaire et défis pour l ingénieur Pierre-François BAREEL Dr. Ir. Civil des Mines 23 Avril 2015 Introduction RUDOLOGIE [RydɔlɔƷi] : n.f. 1985

Plus en détail

La révolution des microscopies en champ proche

La révolution des microscopies en champ proche La révolution des microscopies en champ proche Benjamin Grévin CR-CNRS UMR 5819 SPrAM CEA-CNRS-UJF CEA-Grenoble INAC/SPrAM Bactéries 1 à 10 microns Virus 20 à 450nm Rayon des atomes 0.1nm Distances inter-atomiques

Plus en détail

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1

La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 La technologie Plasma dans l industrie automobile SLIDE # 1 SLIDE # 2 Presentation Qu est qu un plasma Définition Caractéristiques du Plasma Types de plasma Procédés plasma Les relations entre le Plasma

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY

Stockage de l hydrogène, Piles à combustible. Gérald POURCELLY Stockage de l hydrogène, Piles à combustible Gérald POURCELLY Institut européen des membranes, Institut de chimie du CNRS Directeur du GDR Piles à combustible et systèmes (PACS) Mercredi 27 février 2013,

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies.

Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies. LUDIVINE TASSERY 1ere S 5 Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies. Lors de la seconde visite, Monsieur PAREIGE, nous a parlé des nanotechnologies et

Plus en détail

SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE

SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE Raccord de bobine Fixation de composants silicones Languette de pelage Résiste aux hautes températures Résiste aux agents chimiques S enlève sans trace www.gergonne.com Idéale

Plus en détail

Collège Pablo Picasso Concours C Génial année 2013

Collège Pablo Picasso Concours C Génial année 2013 François Mathieu Victor Théo Antoine Bastien Anthony Maxime Clément Collège Pablo Picasso Concours C Génial année 2013 Intervenant : Mme Lemeur, ingégieur à Air Normand Choisir un sujet On s est réuni

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail

Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test

Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test Compte rendu des analyses AFM réalisées sur 5 échantillons test 1. Contexte En vue de l acquisition par la SF Fermat d un Microscope à Force Atomique (AFM), les analyses de cinq échantillons ont été réalisées

Plus en détail

Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange.

Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange. Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange. Des dispositifs antipollution pour un futur plus écologique

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi Les solutions envisagées Laurent PINARD Responsable Technique Laboratoire des Matériaux Avancés - Lyon 1 Plan de l exposé Introduction Virgo, les

Plus en détail

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo)

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Christine Laporte-Magoni Géochimiste Laboratoire PPME, EA3325 UNC 1 Contexte du Projet Que sont

Plus en détail

LE TRANSPORT URBAIN ET L ENVIRONNEMENT. Constructeur Belge d autobus, autocars et vehicules industriels. Alger 03 Mai 2015

LE TRANSPORT URBAIN ET L ENVIRONNEMENT. Constructeur Belge d autobus, autocars et vehicules industriels. Alger 03 Mai 2015 LE TRANSPORT URBAIN ET L ENVIRONNEMENT Constructeur Belge d autobus, autocars et vehicules industriels Alger 03 Mai 2015 Entreprise Familiale Belge Chiffre d affaires 450 Millions d Euro / an Personnel

Plus en détail

Technologie d ozonation EFFIZON evo

Technologie d ozonation EFFIZON evo Technologie d ozonation EFFIZON evo Maximiser la production d ozone. Minimiser l énergie. Bienvenue dans la nouvelle dimension de l oxydation par l ozone L oxydation par l ozone est l une des méthodes

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie

Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie 1 Workshop Dispositifs Médicaux 20 novembre 2012 Micro/Nanofabrication pour la microfluidique et la biologie Anne-Marie HAGHIRI-GOSNET LABORATOIRE DE PHOTONIQUE ET DE NANOSTRUCTURES route de Nozay, 91460

Plus en détail

Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts

Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques Université Paris 12 Val de Marne Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts Charbel AFIF JSE 2008 5 mai 2008 Le système atmosphérique

Plus en détail

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

De la carte perforée à L atome...

De la carte perforée à L atome... bertrand kierren - LPM PSV LPS Orsay - 2006 http://www.lpm.u-nancy.fr/activite_surface/ De la carte perforée à L atome... CONQUETE À l échelle du nano Le nano monde 1 nm 1 μm 1 mm 1 m Les nano technologies

Plus en détail

Réductions des pollutions intérieures: exemple. Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL

Réductions des pollutions intérieures: exemple. Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL Réductions des pollutions intérieures: exemple Sylvie DUCROS - CRITT BOIS EPINAL Les pollutions à l intérieur des bâtiments Votre logo La qualité de l air intérieur, une résultante complexe: - de l environnement

Plus en détail

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch 1 L UTILISATION DU PLOMB EN DENTISTERIE : MYTHE OU REALITE Dr Berdj HAROUTUNIAN, Genève Le plomb ne devrait en principe pas être utilisé en dentisterie car il n est pas considéré comme un oligo-élément

Plus en détail

Procédé pour la capture post-combustion du CO 2 des fumées d incinération. Sylvain DURECU Responsable Recherche s.durecu@tredi.groupe-seche.

Procédé pour la capture post-combustion du CO 2 des fumées d incinération. Sylvain DURECU Responsable Recherche s.durecu@tredi.groupe-seche. Procédé pour la capture post-combustion du CO 2 des fumées d incinération Sylvain DURECU Responsable Recherche s.durecu@tredi.groupe-seche.com Objectifs Mise en forme de matériaux céramiques de nouvelle

Plus en détail

Les véhicules sont responsables de 62% des rejets de monoxyde de carbone dans l'air.

Les véhicules sont responsables de 62% des rejets de monoxyde de carbone dans l'air. NOTE TECHNIQUE : JANVIER 2006 LE POT CATALYTIQUE ET LA REPONSE MECACYL Le pot catalytique, positionné à la sortie de l'échappement du moteur, est l'élément le plus important de l'épuration des gaz. En

Plus en détail

Evolutions des batteries : applications et perspectives

Evolutions des batteries : applications et perspectives Stockage d énergie électrique : quels nouveaux concepts? pour quelles applications? Evolutions des batteries : applications et perspectives Anne de GUIBERT Directeur de la recherche anne.de-guibert@saft.alcatel.fr

Plus en détail

GAMME INDUSTRIELLE POUR APPLICATIONS ENGINS DE CHANTIER. LA FORCE DE L INNOVATION.

GAMME INDUSTRIELLE POUR APPLICATIONS ENGINS DE CHANTIER. LA FORCE DE L INNOVATION. GAMME INDUSTRIELLE POUR APPLICATIONS ENGINS DE CHANTIER. LA FORCE DE L INNOVATION. Tier 4 interim/stage IIIB. Énergie propre pour moteurs de 130 kw (174 ch) et plus. Powering the future Depuis 1996, les

Plus en détail