COPL: Regroupement stratégique des chercheurs en optique photonique du Québec. Réal Vallée, dir. Centre d optique photonique et laser (COPL)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COPL: Regroupement stratégique des chercheurs en optique photonique du Québec. Réal Vallée, dir. Centre d optique photonique et laser (COPL)"

Transcription

1 COPL: Regroupement stratégique des chercheurs en optique photonique du Québec Réal Vallée, dir. Centre d optique photonique et laser (COPL) Réal Vallée Assemblée annuelle du RPQ, 29 septembre 2011

2 Plan Nature et Composition Axes de recherche Le POP Équipements majeurs

3 Un passé glorieux! COPL, Nov Symposium 1967 Lab circa 1970

4 Principaux jalons historiques! Convergence de différentes disciplines (physique, génie électrique, etc.) Convergence des expertises de plusieurs institutions

5 Composition des effectifs 33 professeurs-chercheurs - 21 Laval - 2 INRS - 5 ÉPM - 1 ÉTS - 2 McGill - 2 Sherbrooke 25 postdocs 134 étudiants au doctorat 91 étudiants à la maîtrise 17 Personnel technique et administratif

6 Mission Formation de main d oeuvre hautement qualifiée (MSc & PhD) Activités de recherche, pure et appliquée Support à l industrie de la photonique

7 Objectifs Formation de Personnel (quantité et qualité!) Accroître le nombre d étudiants: Bassins de clientèles cibles outre frontière (e.g. France, Chine, etc.) Miseen place de nouveaux programmes (e.g. MSc et PhD en biophotonique) Accroître le nombre de co directions: Incitatifs financiers pour les co directions inter institutionnelles Diversification de la formation Incitatif pour la formation continue (e.g. optical design) Échanges d étudiants (e.g. en partenariat avec réseau ICIP) Ateliers pour la clientèle étudiante (partenariat avec REPOL) Développer la fibre entrepreneuriale (ateliers, concours, etc.)

8 Promotion de la recherche Partage des ressources physiques Équipements de la FCI (e.g. inventaire, manuels et réservations par intranet) Infrastructures de recherche (e.g. POP, 20% de lab. communs) Mise en commun des ressources techniques et profess. mapping des expertises complémentaires et pointues Support logistique Objectifs Organisation de conf. internationales, de séminaires, d ateliers Planification stratégique pour aller chercher des subventions communes (e.g. Ateliers de travail thématiques) Créer et maintenir des liens entre les chercheurs (OSA, REPOL, RPQ)

9 Objectifs Support à l industrie Projets de recherche conjoints (Univ Industrie) e.g. Innov (CRSNG) PSVT (MDEIE), BMP (FQRNT CRSNG) Co directions d étudiants ( Univ. Industrie) Contrats de recherche Services professionnels et techniques aux entreprises Basés sur nos expertises et nos équipements de pointe Forum d échanges Journées de rencontre et d échanges, échange de personnel techn. (e.g. EXFO, RDDC Valcartier, Telops, Gentec)

10 Organigramme

11 Nos partenaires INSTITUTIONNELS: INDUSTRIELS:

12 LE REGROUPEMENT DES ÉTUDIANTS EN PHOTONIQUE ET OPTIQUE DE LAVAL Représente ses membres auprès du SPIE, de l'osa, du COPL et de l'université Laval Les 60 membres sont également membres des associations professionnelles SPIE et OSA Mandat: Organiser des conférences et ateliers de formation Planifier des visites d'entreprises et des activités de réseautage aves des représentants de l'industrie Organiser des activités de réseautage pour les étudiants et le personnel du COPL Mettre en place des ateliers et des activités éducatives visant le grand public sur le thème de l optique et la photonique Les bénévoles des Jeux Photoniques 2010

13 Activités de réseautage avec l industrie en : Cocktail with the Experts Visites industrielles chez INRS Varennes, Photon etc. et ABB Bomem Table ronde industrielle Activités éducatives en : Les Jeux Photoniques Laboratoire d holographie 24 heures de science Les filles et les sciences Défi sports et sciences Participation au développement de la trousse photonique de l ICIP Les participants de la table ronde industrielle Distorsion d une lentille panamorphe Laboratoire d holographie

14 Distinctions: Forces Avenir, finaliste, pour les Jeux Photoniques (2010 et 2011) finaliste local, pour les Jeux Photoniques (2009) Gala de la relève en or de la Coop Zone, gagnant dans la catégorie des Associatifs (2011) OSA Foundation Photo contest, gagnant du Donor s Choice Award (2011) OSA, finaliste de la compétition Feeding Young Minds (2010) OSA Recruitment Contest (2010 et 2009) OSA Student Chapter Excellence Award (2009)* (également remporté par la section étudiante de l OSA de l ÉPM en 2007 et 2008) La photo gagnante du Donor s Choice Award

15 Excellence et rayonnement en recherche 272 publications arbitrées sur 2.5 années. Une moyenne de 4 publications par chercheur par an dans des journaux à facteur d impact élevé. 7 chaires de recherche (1 CERC, 5 CRC, 1 CRSNG industrielle) Création de 4 spin offs au cours des 5 dernières années Brevets: en moyenne 12 demandes par année Nombreuses ententes-cadres de collaboration internationale signées depuis 2005 (Chine, France, Japon, Allemagne, etc.) 15

16 Axes de recherche

17 De la science fondamentale aux applications Frontières de la photonique Femto-photonique Nanophotonique Procédés & Instrumentation Biomédical (Biophotonics) Optique Quantique Télécommunications

18 Axes de recherche et diagramme des expertises Allen, C. Borra, E. Boudreau, D. Chin, S.L. Côté, D. De Koninck, Y. Galstian, T. Genest, J. LaRochelle, S. McCarthy, N. Messaddeq, Y. Nguyen Dang, T. Piché, M. Rainville, S. Ritcey, A. Rusch, L.A. Sheng, Y. Thibault, S. Tremblay, P. Vallée, R. Witzel, B. Télécommunications optiques Lasers & Phénomènes Ultrarapides Biophotonique Fibres optiques & optique integrée Matériaux photoniques Ingénierie optique pour la défense et la sécurité Azana, J. Bérubé Lauzière, Y. Boudoux, C. Charette, P. Chen, L. Francoeur, S. Godbout, N. Kashyap, R. Morandotti, R. Rochette, M. Skorobogatiy, M. Tremblay, C.

19 Axes de recherche (1/6) Axe 1 MATÉRIAUX PHOTONIQUES (Resp. : Younès Messaddeq) Thème 1.1 Nouveaux matériaux vitreux Mots clés: Pertes intrinsèques réduites, nonlinéarité optique exacerbée, verres d'oxydes; verres de métaux lourds; verres infrarouge; verres de chalcogénure, verres de phosphate, verres de Tellurite; vitro céramique (Galstian; Kashyap; Messaddeq; Skorobogatiy; Vallée) Thème 1.2 Polymères et cristaux liquides Mots clés: Cristaux liquides, membranes de cellulose bactérienne, photopolymérisation, matériaux PV organiques, matériaux mésogènes, effets photoréfractifs, photochromes, thermochromes, FOLED (Boudreau; Galstian; Messaddeq; Ritcey) Thème 1.3 Matériaux fonctionnels Mots clés: Matériaux nanostructurés; nanoparticules; nanosondes, matériaux intelligents; matériaux hybrides; matériaux mésoporeux; conducteurs ioniques et électroniques; points quantiques colloïdaux. (Allen; Boudreau; Francoeur; Galstian; Messaddeq; Ritcey; Vallée)

20 Chaire d excellence en recherche du Canada Chaire d excellence du Canada (Prof. Y. Messaddeq): «Enabling Photonic Innovations for Information and Communications» Contributions de 28 M$ sur 7 ans

21 Laboratoire de purification des verres

22 TLCL/Lens Vector: Camera wafer scale Lentille ajustable développée au COPL Lentilles déplaçables par l effet magnéto mécanique (concurrence) Camera «wafer scale» avec lentille ajustable (pour une mise au point automatique) développé au COPL

23 Retombées: TLCL/Lens Vector Financial Post Magazine, sept.2010

24 Axes de recherche (2/6) Axe 2 OPTIQUE GUIDÉE ET FIBRES OPTIQUES (Resp. : Nicolas Godbout) Thème 2.1 Fabrication de fibres optiques spéciales Mots clés: Fibres micro structurées, fibres de chalcogénure, fibres de verres à métaux lourds, fibres de phosphate, fibres de germanate, fibres infrarouges, fibres à très faibles pertes, fibres multi coeurs, fibres à coeurs creux, fibres de Bragg, fibres de polymères. (Messaddeq; Galarneau; Galstian; Godbout; Kashyap; Skorobogatiy; Vallée) Thème 2.2 Composants à base de fibres optiques Mots clés: Filtres tout fibre à bande étroite, accordables, à égalisation de gain, multicanaux; microsondes à pointe de fibre; dispositifs à base de coupleurs fusionnés; FBG inscrits par laser femtoseconde; capteurs à fibres; composants d'optique quantique (Galstian; Godbout; Kashyap; LaRochelle; Lacroix; Rochette; Sheng; Vallée) Thème 2.3 Composants d'optique intégrée Mots clés: Guides 2D et 3D inscrits par laser femtoseconde; couches minces; structures multi couches; composants plasmoniques; capteurs optiques intégrés. ( Galstian; Godbout; Kashyap; LaRochelle; Messaddeq; Sheng; Vallée)

25 Axes de recherche 3/6 Axe 3 LASERS ET IMPULSIONS BRÈVES (Resp. : Michel Piché) Thème 3.1 Sources d'impulsions ultra brèves et dynamique ultra rapide Mots clés: Plasma induit par laser; ionisation multiphotonique; filamentation laser dans les gaz, les liquides et les solides; accélération d'électrons; dynamique en champ intense; sources attoseconde et rayons X; spectrométrie d'électrons femtoseconde; sources terahertz. (Chin; Nguyen Dang; Piché; Witzel) Thème 3.2 Sources lasers tout fibre Mots clés: Lasers à gain Raman; laser à fibre dopée aux terres rares; lasers accordables; lasers à fibre visibles et IR; lasers femtosecondes; sources pour le Mid IR (Allen; Chen; Godbout; Kashyap; LaRochelle; Lacroix; McCarthy; Piché; Rochette; Vallée) Thème 3.3 Applications laser Mots clés: Écriture de guides d'onde par impulsions femtoseconde; nanostructure photoinduites; soudure et clive laser; micro usinage par laser CO 2 et femtoseconde; sources accordables pour test et mesure. ( Chen; Chin; Godbout; Kashyap; McCarthy; Piché; Vallée)

26 Laser à fibre à 3 µm Er 3+ :FG Laser-diode 80 W Laser output power (W) 2825 nm 4.6m % % Absorbed pump power (W) D. Faucher et al., Opt. Lett. 36 (7) (2011) 1104 CMS Coreless end-cap Transmission (%) BS GMC Thermopile detector InSb Wavelength (nm) nm

27 Soudure du verre au moyen d impulsions laser ultrabrèves Impulsion laser femtoseconde Filamentation, absorption et ionisation non linéaire Formation de plasma et refroidissement très rapide Joint de soudure microscopique sans contrainte Absorption non linéaire Possibilité de joindre matériaux transparents sans absorbant. Effets thermiques limités très faibles contraintes résiduelles Procédé pour joindre matériaux dissemblants

28 Soudure du verre au moyen d impulsions laser ultrabrèves Combinaisons de matériaux réussies : Silice fondue Silice fondue Silice fondue BK7 Saphir Saphir Silice fondue Cuivre Silice fondue Silicium Silice fondue Tungstène

29 Axes de recherche (4/6) Axe 4 INGÉNIERIE OPTIQUE POUR LA SÉCURITÉ ET L ENVIRONNEMENT (Resp. : Jérôme Genest) Thème 4.1 Instrumentation pour la métrologie et la spectroscopie Mots clés: Monitoring environnemental; spectroscopie par filamentation; étalonnage de capteurs infrarouge avancés; peignes de fréquence; spectroscopie à haute sensibilité; (Allen; Boudreau; Chin; Genest; Messaddeq; Piché; Thibault; Tremblay) Thème 4.2 Conception optique et couches minces Mots clés: Revêtements optiques; assemblage optique; optique de l'espace; optique de l IR moyen et lointain; miroirs déformables; optique adaptative (Borra; Genest; Messaddeq; Piché; Thibault; Vallée) Thème 4.3 Imagerie et télédection Mots clés: Imagerie hyperspectrale; imagerie infrarouge; imagerie super résolution fusion d'images; détection d'aérosols; LIDAR (Borra; Chin; Galstian; Genest; Messaddeq; Piché; Thibault; Tremblay) 29

30 Interférométrie à 2 peignes de fréquence f rep (t) ( ) h periodic (t) ( ) Peigne sonde t Dispositif h(t) d sampling (t) t Peigne d échantillonage T sampling t Un peigne sonde le dispositif: réponse impulsionnelle périodique L autre peigne échantillonne le dispositif Applications: Deux taux de rep. légèrement différents Spectroscopie large-bande haute résolution Synchronisation parfaite des deux impulsions Tomographie optique cohérente Télédétection (LIDAR spectral) Métrologie (standard)

31 Chaire industrielle du CRSNG en conception optique

32 Axes de recherche (5/6) Axe 5 COMMUNICATIONS OPTIQUES (Resp. : Sophie LaRochelle) Thème 5.1 Formats de modulation Mots clés: UDWDM, QPSK, M PSK, QAM, M QAM, format multiniveaux, propagation, amplification et régénération optique, détection et traitement de signal, conversion de format de modulation, caractérisation et monitoring, FEC. (Azana; Chen; Godbout; LaRochelle; Lacroix; Rochette; Rusch; Tremblay) Thème 5.2 Réseaux tout optique Mots clés: Commutation de paquets, routage en longueur d'onde, conversion de longueur d'onde, réseaux locaux, étiquette optique, traitement de signal tout optique. (Azana; Chen; Godbout; LaRochelle; Lacroix; Rochette; Rusch; Tremblay) Thème 5.3 Accès large bande Mots clés: Radio sur fibre, ultra wide band, PON, communication en espace libre. ( Azana; Kashyap; LaRochelle; Rusch; Tremblay)

33 GPS sur Fibre Local Station Remote Station 1 Electrical filter PD LO & GPS over fiber LO over fiber DM SOA GPS IF AMP & MIXER LO GPS IF LO 1.5 GHZ LO PD GPS receiver GPS IF Mixer Electrical filter LO DFB Laser PD LO over fiber LO & GPS over fiber Remote Station 2 DM SOA LO PD AMP & MIXER

34 Axes de recherche (6/6) Axe 6 BIOPHOTONIQUE (Resp. : Daniel Côté) Thème 6.1 Imagerie et diagnostic Mots clés: Contraste moléculaire; résolution spatiale cellulaire; imagerie 3D; microscopie; endoscopie; sondes à fibres optiques imageantes; micro sondes multimodales; imagerie fluorescente; Raman cohérent; imagerie invivo structurelle et fonctionnelle; imagerie neuronale et synaptique; imagerie par holographie; spectroscopie Raman cohérente; suivi de biomarqueurs. (Boudoux; Bérubé Lauzière; Charette; Côté; De Koninck; Galstian; Messaddeq; Piché; Sheng; Skorobogatiy; Vallée) Thème 6.2 Thérapeutique et intervention Mots clés: Chirurgie et microchirurgie; biofilms; optogénétique; contrôle optique de l'activité neuronale; imagerie longitudinale; migration de cellules souches; maladie de Parkinson; sclérose en plaque; suture photochimique (Boudreau; Charette; Côté; De Koninck; Rainville; Sheng; Vallée) Thème 6.3 Outils analytiques Mots clés: Détection de matériel génétique; détection de pathogènes; détection de bactéries; sondes optiques fluorescentes et spécifiques; capture cellulaire; pinces optiques; systèmes microfluidiques (Allen; Boudreau; Charette; De Koninck; Messaddeq; Ritcey; Vallée)

35 Fibres optiques et biophotonique -sonde d enregistrement opto-électrophysiologique Fibre optique Microélectrode 100 μm 600 m 100 m 900 m Fibre optique en polymère biocompatible et biodegradable

36 NATURE Methods, 8(4), , April 2011 Sonde opto électrophysiologique

37 Wikipedia: The term biophotonics denotes a combination of biology and photonics Bringing Light to Life 37

38 a new Network of Centres of Excellence in the application of optical science & technology to address major challenges in health care and the life sciences Elements: Research & Development Highly Qualified Personnel Knowledge & Technology Exchange Networking & Partnering Proactive Management accelerating translation to impact direct economic health care biodiscovery 38

39 BioMedLight Representatives Dr Daniel Cote Université Laval Dr Calum MacAulay BC Cancer Research Centre/ University of British Columbia Dr Dennis Matthews Center for Biophotonics Science & Technology, UC Davis/Lawrence Livermore Lab Dr Fred Sweeney Tornado Medical Systems Dr Brian Wilson University Health Network/ University of Toronto Scientific Co-Director & Optical S&T Driver Host University Delegate Biomedical Theme Champion Board Member Project industry partner Scientific Director 39

40 Le POP!

41 Contrôle des vibrations Profil aplati 2 édifices en un Matrice carrée de colonnes Dalles gaufrées (f res =17 Hz) Fondations isolées Composantes architecturales isolées Contreforts, contreventements, etc. Le POP (concept) Contrôle de l environnement Empoussièrement (classe 10,000) Contrôle de T = ± 0.5C et Humidité: 40-50% Services dans les plafonds (électricité, 110/220V, eau refrigérée, azote, internet, air comprimé, etc) Flux laminaires

42 Mesures des particules

43 Mesure d empoussièrement Number of particules >0.5µm COULOIR COULOIR M. C. COULOIR LABO COULOIR COULOIR LABO COULOIR LABO LABO COULOIR LABO COULOIR CLASSE 10k CLASSE 10k M. C. PLAFOND PLAFOND PLAFOND PLAFOND LABO

44 Contrôle des vibrations

45 Mesures de Vibrations

46 SEM (Q3D FEG) low noise requirements gn rms Octave1(f) Q3D FEG L-R LOW Q3D FEG L-R HIGH Q3D FEG requirements 1.00E-05 POP performances Sept 24, E E Frequency (Hz) L 100.0

47 Les Équipements Fibres optiques (4M$) Couches minces & Nano (3.5M$) Chaines laser Femtoseconde (2.0M$) Autres (> 10.0M$)

48 Fibres optiques (fabrication) Fabrication de préformes par procédé MCVD (SG Control) Tours d étirement de F.O.

49 Fabrication de Fibres optiques Différents matériaux: Silice, Chalcogénures, Phosphates, etc. Différentes géométries (muti cœurs, micro structurées, etc.) Applications diverses (biophotonique, télécom, capteurs, etc) Partenariat unique avec CorActive et INO Plateforme unique au Canada et d envergure internationale

50 Couches minces (Fabrication) Syrus PRO de Leyblod (canon à e ) Nanochrome d Intlvac (sputtering ac) POP 00565B POP 00565B

51 Exemples Transmission (%) Filtre 488 nm Longueur d'onde (nm) Revêtement d aluminium Évaporation thermique INTLVAC + ions X X X X

52 Chaines Laser femtoseconde fs, 1kHz fs, khz POP 0901 POP 0907

53 Chaines Laser femtoseconde

54 Nanophotonique Quanta 3D FEG de FEI Microscope à balayage d électron (SEM) Faisceau d ion focalisé pour gravure jusqu à une résolution de 10 nm Module de déposition de platine Détecteur de rayon X (EDAX) Ion Beam Electron Beam POP 00553

55 SEM (Scanning Electron Microscopy): Matériaux conducteurs(hi Vac) et non conducteurs(low Vac) Résolution maximale de 1.2 nm Grandissement de 50X à X FIB (Focused Ion Beam) Structures micro et nanométriques Analyse en profondeur (e.g. dépôts de couches minces) Résolution: 7nm (imagerie) 30 nm (gravure) Quanta 3D FEG

56 Salle blanche: autre équipement AFM, Veeco POP 00565C Mask aligner Reactive Ion Etcher, Unaxis POP 00565C POP 00565C

57 Remerciements Renouvellement de l appui financier du FQRNT au COPL : $ par année sur 6 ans ( ) 57

58 COPL

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde

Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde Activités et projets de recherche du laboratoire de spectroscopie femtoseconde par Denis Morris Département de physique, Université de Sherbrooke Septembre 2013 Activités de recherche en cours Étude des

Plus en détail

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Technologies photoniques appliquées aux communications 13 juin 2005 Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Raymond Roberge Conseiller technique senior Plan de la présentation

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution

Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Détection exaltée de molécules fluorescentes avec des structures photoniques : application aux mesures dynamiques en solution Jérôme Wenger Institut Fresnel, CNRS, Université Aix-Marseille, Ecole Centrale

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Litographie. L'écriture laser vectorielle

Litographie. L'écriture laser vectorielle Litographie L application la plus connue et la plus industrialisée des technologies d'écriture directe par laser vient du secteur de l imprimerie. Dans ce secteur, les résolutions recherchées sont de l

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire Théorie & applications F. Brau FP CNRS Avril 2009 Absorption multi-photonique Maria Göppert-Mayer Principe E hc 1931 Prédiction théorique Un atome

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon)

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon) Nom : DEL FATTI Corps : Professeur des universités Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : NATALIA Grade : Professeur des Universités (PR2 5ème échelon) Section : 30 Equipe de recherche

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - IV

Les LASERS et leurs applications - IV Les LASERS et leurs applications - IV Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Lasers Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES

BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES BTS SYSTÈMES PHOTONIQUES La lumière dans tous ses états La photonique est le domaine industriel et scientifique qui s appuie sur les phénomènes physiques et savoirs technologiques associés à la lumière.

Plus en détail

Plan industriel : Lasers et applications. 17 juin 2015

Plan industriel : Lasers et applications. 17 juin 2015 Plan industriel : Lasers et applications 17 juin 2015 1 La technologie laser 30 µm 3 mm 30 cm 300 m 3 Le laser : un marché en forte croissance Année 2014 (M ) Positionnement du plan laser Communications

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

... Catalogue des offres de Technologies en Laser

... Catalogue des offres de Technologies en Laser ... Catalogue des offres de Technologies en Laser Version du 11avril 2013 est la Société d Accélération du Transfert de Technologies de la région Aquitaine (SATT Aquitaine). Créée en juillet 2012 à l initiative

Plus en détail

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS

Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Atelier Plasmonique du 5 février 2015, LAAS-CNRS, Toulouse Intégration de lentilles métalliques dans des capteurs d'images silicium CMOS Thomas Lopez 1, Sébastien Massenot 1, Magali Estribeau 1, Pierre

Plus en détail

Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4)

Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4) Détail des enseignements scientifiques du 1 er semestre du M2 SMART-Nano (Blocs 1 à 4) Bloc 1 Physique des milieux désordonnés Les Verres Les Polymères Comportements collectifs des colloïdes Structure

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Optronique

SOMMAIRE Thématique : Optronique SOMMAIRE Rubrique : Optique... 2 Rubrique : Opto-Electronique... 5 Rubrique : Sécurité laser...11 1 Rubrique : Optique SOMMAIRE Initiation à l optique (1ère partie)... 3 Initiation à l optique (2ème partie)...

Plus en détail

Conception des spectromètres proche infrarouge

Conception des spectromètres proche infrarouge Montpellier le 27 novembre 2012 Conception des spectromètres proche infrarouge Dominique Bertrand data_frame 1 X Ray Ultraviolet Infrarouge Micro-onde Radio Fréquence Ultraviolet Visible Proche infrarouge

Plus en détail

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS Les universités membres de Plasma-Québec mettent à la disposition des étudiants de maîtrise et de doctorat une brochette de neuf cours avancés couvrant

Plus en détail

Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique

Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique Du SNOM infrarouge au STM à rayonnement thermique Yannick DE WILDE (dewilde@optique.espci.fr) Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles (ESPCI) Laboratoire d Optique Physique UPR A0005-CNRS,

Plus en détail

Accélérer la fabrication additive par la parallélisation massive des procédés de tracé laser

Accélérer la fabrication additive par la parallélisation massive des procédés de tracé laser Accélérer la fabrication additive par la parallélisation massive des procédés de tracé laser Kevin Heggarty Département d'optique - Telecom Bretagne Colloque Industrie du Futur IMT-Paris 26 novembre 2015

Plus en détail

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz,

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, en régime continu ou impulsionnel. Applications opto-microondes. NGOC DIEPLAI Laboratoire d Electronique Quantique

Plus en détail

Usinage laser ultra bref et contrôle des procédés

Usinage laser ultra bref et contrôle des procédés Usinage laser ultra bref et contrôle des procédés. Pr Eric AUDOUARD1,2 1, Laboratoire Hubert Curien, Saint Etienne, France. 2, IMPULSION SAS, Saint Etienne France audouard@univ-st-etienne.fr Contexte Scientifique

Plus en détail

Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives

Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives Journées de l optique Réseau Optique et Photonique 9/10/07-11/10/07 Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives P. Bourdon (ONERA/DOTA/SLS) 1 Plan 1) Les lasers à fibres - historique,

Plus en détail

Ablation laser? chauffage liquéfaction vaporisation. seuil. Résolution micrométrique ionisation. Ablation laser femtoseconde. Absorption à un photon

Ablation laser? chauffage liquéfaction vaporisation. seuil. Résolution micrométrique ionisation. Ablation laser femtoseconde. Absorption à un photon SOLUTION DE MARQUAGE LASER DIFFERENCIANTE MICRO-USINAGE & MICROMARQUAGE LASER FEMTO-SECONDE Tijani MESSAOUDI IPV // Atelier Pôle Pilote des Microtechniques / Besançon, 23 06 2011 MICRO-USINAGE LASER FEMTO-SECONDE

Plus en détail

Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes

Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes Fiabilité pour les Micro et Nano Systèmes Trends in Micro Nano 28 octobre 2015 Dr. Olha Sereda Copyright 2015 CSEM Characterization and Quality Assurance Page 1 Fiabilité dans Micro et Nano Systèmes Les

Plus en détail

OPTIQUE PHOTONIQUE. Québec à l avant-garde de l industrie

OPTIQUE PHOTONIQUE. Québec à l avant-garde de l industrie Des expertises de pointe, un savoir-faire distinctif OPTIQUE PHOTONIQUE Québec à l avant-garde de l industrie DE LA RECHERCHE À L INNOVATION AU SUCCÈS D AFFAIRES ABB inc. Mesure analytique CorActive Creaform

Plus en détail

Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet

Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet Sources cohérentes de laboratoire dans l extrême ultraviolet Thierry Ruchon (1) (thierry.ruchon@cea.fr), Pascal Salières (1), Philippe Zeitoun (2) et Stéphane Sebban (2) (1) Service de physique des atomes

Plus en détail

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser

Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Caractérisation de la formation de poudres/suies dans un plasma analysée par diagnostics laser Doctorante : Safa LABIDI Directeur de thèse : Maxime MIKIKIAN Mélissa Fauvet Nicolas Vernier Oceane Coudray

Plus en détail

Activités de recherche à l INRS-EMT

Activités de recherche à l INRS-EMT Laboratoire de Micro et Nanofabrication Activités de recherche à l INRS-EMT Professeur Mohamed Chaker Chaire de recherche du Canada de niveau 1 en Plasmas appliqués aux technologies de micro- et nanofabrication

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - III

Les LASERS et leurs applications - III Les LASERS et leurs applications - III Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques

Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques Spectroscopie femtoseconde de nanoparticules bimétalliques J. Burgin 1, C. Guillon 1, P. Langot 1 et F. Vallée 1,2 1 - CPMOH, Université Bordeaux 1, 351 cours de la Libération, 33 405 Talence 2 - FNO group,

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Introduction à VirtualLab

Introduction à VirtualLab Introduction à VirtualLab David BATTE, Scoptique Matinale OpticsValley : 14 octobre 2014 Sommaire Section Description Diapositives 1. Introduction au Tracé de Champ 2. Introduction aux Techniques de Tracé

Plus en détail

Rappel des technologies utilisées // Nouvelles technologies. (Synthèse par J.Ph GOURRAUD d une conférence des Dr B.BEUMER et Dr I.

Rappel des technologies utilisées // Nouvelles technologies. (Synthèse par J.Ph GOURRAUD d une conférence des Dr B.BEUMER et Dr I. ANALYSEUR DE SOUFRE TOTAL DANS LES PROCEDES DE CARBURANTS PETROLIERS Caractéristiques Principales Détermination du soufre total par le procédé MWD XRF Etendue de mesure dynamique de 0.6ppm à 3000ppm Temps

Plus en détail

PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015

PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015 PHS 3210 - Spectroscopie Plan de cours Hiver 2015 Description du cours Professeur : Site web du cours : Nombre de crédits : Heures par semaine : Disponibilité : Cours préalables : Sébastien Francoeur B559.6

Plus en détail

Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique

Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique Lasers femtosecondes : principes et applications en physique, chimie et biologie (3/6) Génération d impulsions femtosecondes du visible à l ensemble du spectre électromagnétique 1. Oscillateurs femtosecondes

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée

Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée Métrologie des propriétés électro-optiques dans les composants d'optique libre et intégrée Effet élecro-optique YCOB pour la mise en oeuvre de plusieurs fonctionnalités optiques sur un même substrat BBO

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

SIMS. Les techniques d analyse de surfaces : SIMS. Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires

SIMS. Les techniques d analyse de surfaces : SIMS. Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires SIMS Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires La Spectroscopie de Masse d Ions Secondaires (SIMS) est une technique d analyse physico-chimique de l'extrême surface des matériaux. Elle est basée sur la

Plus en détail

Couches minces optiques sous flux laser intense. L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel.

Couches minces optiques sous flux laser intense. L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel. Couches minces optiques sous flux laser intense L. Gallais Maître de Conférences à l'ecole Centrale Marseille laurent.gallais@fresnel.fr Plan de l'exposé Introduction La problématique de l'endommagement

Plus en détail

Application et méthodologie d acquisition d images

Application et méthodologie d acquisition d images Application et méthodologie d acquisition d images Application industrielle et acquisition de l image 2 Imagerie industrielle est utilisée comme outil de contrôle et de gestion augmentation flexibilité

Plus en détail

axes stratégiques majeurs

axes stratégiques majeurs ASSISES NATIONALES 2010 DE L OPTIQUE PHOTONIQUE Fiches de synthèse 21 axes stratégiques majeurs Les Assises Nationales de lʼoptique-photonique ont réuni, lors de 5 ateliers régionaux qui se sont tenus

Plus en détail

Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse)

Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse) Equipement de l IS2M (Institut de Sciences des Matériaux de Mulhouse) L'IS2M dispose d'un ensemble permettant de faire de la spectroscopie XPS, cet appareillage comporte deux analyseurs ainsi qu'une chambre

Plus en détail

Mise en forme programmable de faisceau laser femtoseconde pour le micro-usinage et la photoinscription de guides d ondes

Mise en forme programmable de faisceau laser femtoseconde pour le micro-usinage et la photoinscription de guides d ondes Soutenance de thèse Mise en forme programmable de faisceau laser femtoseconde pour le micro-usinage et la photoinscription Nicolas SANNER 1 RESEARCH & TECHNOLOGY Laboratoire Traitement du Signal et Instrumentation

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail

LASEO. Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser

LASEO. Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser LASEO Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser Patrick Even 5 rue de Louis De Broglie, 22300 Lannion Tel : 02 96 48 92 14 / www.laseo-tech.com Journées de la Photonique et de l'optique

Plus en détail

Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique

Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique Imagerie infrarouge thermique jusqu au millimétrique Fondamentaux des caméras thermiques et évolutions Jacques LONNOY, Sagem Défense Sécurité Sagem est le nom commercial de la société Sagem Défense Sécurité

Plus en détail

TP fibre optique dopée erbium

TP fibre optique dopée erbium TP fibre optique dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : le faisceau du laser de pompe est puissant. Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si)

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) 1 Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) Contexte : Limitations du a-si:h Le silicium nanocristallin déposé par plasma La cristallisation en phase solide (silicium poly-cristallin) Le recuit

Plus en détail

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire TD n 1 Compléments sur les microscopes Les différents types de microscopes photoniques A. Le microscope à fond noir B.Le microscope polarisant C.Le microscope à contraste

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Licence professionnelle Biotechnologies option Biophotonique

Licence professionnelle Biotechnologies option Biophotonique UFR de Physique Licence professionnelle Biotechnologies option Biophotonique Pr. Giuseppe Leo CFA ID2F E.N.C.P.B. La biophotonique Application de l'optique pour l analyse d objets biologiques Nouvelle

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008 Simulation de la propagation de fissures dans les lentilles du Laser Méga Joule : de la physique des matériaux au calcul haute performance en passant par l'algorithmique, la visualisation et le pilotage

Plus en détail

SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie

SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie Des filtres interférentiels très complexes pour l'astronomie Mayence (Allemagne) & Clichy (France), 11 mars 2015 - SCHOTT se concentre actuellement

Plus en détail

Répartition des exportations internationales du secteur de l instrumentation en 2009. (Exportations de produits fabriqués ou transformés au Québec)

Répartition des exportations internationales du secteur de l instrumentation en 2009. (Exportations de produits fabriqués ou transformés au Québec) Québec Chef de file en instrumentation Développement économique Innovation Exportation Aperçu de l industrie Le secteur de l instrumentation au Québec, c est : environ 145 établissements de fabrication,

Plus en détail

Repérage des changements de phase par thermographie bi-spectrale

Repérage des changements de phase par thermographie bi-spectrale Repérage des changements de phase par thermographie bi-spectrale Philippe HERVÉ Julie CEDELLE Laboratoire d Énergétique et d Économie d Énergie, Université Paris X Nanterre, 50 Rue de Sèvres, 92140 Ville

Plus en détail

4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie

4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie 4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie a) Classifications b) Microscope métallographique c) Microscope électronique à balayage d) Microscope électronique en transmission e) Diffraction des rayons

Plus en détail

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION Dr. Mohamed SENNOUR Responsable de la plate-forme JOURNÉE PLATES-FORMES EVRY, GÉNOCENTRE 25 juin 2013 Contexte et historique 2000 : constitution du

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

Le disjoncteur basse tension et l'arc électrique

Le disjoncteur basse tension et l'arc électrique Le disjoncteur basse tension et l'arc électrique J.M. BAUCHIRE, D. HONG, F. GENTILS*, C. FIEVET* Plan de l'exposé Qu'est ce qu'un disjoncteur basse tension? Quel est sont fonctionnement? Pourquoi des recherches

Plus en détail

Les méthodes d observation

Les méthodes d observation Les méthodes de biologie cellulaire et moléculaire Les méthodes d observation Cocher la (ou les) proposition(s) vraie(s) 1. La limite de résolution d un microscope optique : A. Est la distance à laquelle

Plus en détail

Les bionanotechnologies au Québec

Les bionanotechnologies au Québec Les bionanotechnologies au Québec Josée Blanchard, Ph.D., MBA Directeur, développement des affaires, Sciences de la vie Sherbrooke Innopole CA de NanoQuébec Un peu d info sur moi Formation en Biologie

Plus en détail

SCIENCES - TECHNOLOGIES - SANTE SCIENCE DE LA MATIERE PHYSIQUE-LASER-MATERIAUX. 214 h 70 h 76 h 0 h 0 h 360 h

SCIENCES - TECHNOLOGIES - SANTE SCIENCE DE LA MATIERE PHYSIQUE-LASER-MATERIAUX. 214 h 70 h 76 h 0 h 0 h 360 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : SCIENCES - TECHNOLOGIES - SANTE SCIENCE DE LA MATIERE M2 Spécialité : Volume horaire étudiant : PHYSIQUE-LASER-MATERIAUX 120 ES 214 h 70 h 7 h 0 h 0 h 30 h cours

Plus en détail

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER Chapitre 2 LE LASER Objectifs : - Connaître le principe de fonctionnement du LASER - Connaître les différents types de LASER et les précautions liées à son utilisation - Connaître les applications médicales

Plus en détail

Laboratoire Lasers Plasmas et Procédés Photoniques web site : http://www.lp3.univ-mrs.fr Luminy, Marseille, France Sentis@LP3.univ-mrs.

Laboratoire Lasers Plasmas et Procédés Photoniques web site : http://www.lp3.univ-mrs.fr Luminy, Marseille, France Sentis@LP3.univ-mrs. MICRO/NANO USINAGE ET STRUCTURATION DE SURFACE PAR LASER FEMTOSECONDE Université de la Méditerranée M. Sentis, Laboratoire Lasers Plasmas et Procédés Photoniques web site : http://www.lp3.univ-mrs.fr Luminy,

Plus en détail

INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT)

INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT) INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT) Conception, intégration et valorisation : des nanotechnologies aux systèmes et à leurs applications NOTRE VISION L INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE

Plus en détail

Diapo n : 1. Diapo n : 1

Diapo n : 1. Diapo n : 1 Diapo n : 1 Diapo n : 1 1 Qu est-ce que Welience? Votre support à l innovation bourguignon Welience est une marque créée par ub-filiale, structure privée (SAS), filiale de l université de Bourgogne Au

Plus en détail

Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge

Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge Procédé de détection de gaz par imagerie infrarouge Après les détecteurs de gaz ponctuels et linéaires, voici un procédé de détection qui donne enfin une image du nuage. 1 Introduction L actualité récente

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

La mammographie numérique avec ERLM ou CAPTEUR PLAN

La mammographie numérique avec ERLM ou CAPTEUR PLAN La mammographie numérique avec ERLM ou CAPTEUR PLAN Comparaison des deux méthodes Sophie KINZELIN - Centre Alexis VAUTRIN - Service de Radiodiagnostic du Dr STINES SOMMAIRE Historique Principe de fonctionnement

Plus en détail

MICROSCOPIE ELECTRONIQUE EN TRANSMISSION (MET) TRANSMISSION ELECTRON MICROSCOPY (TEM)

MICROSCOPIE ELECTRONIQUE EN TRANSMISSION (MET) TRANSMISSION ELECTRON MICROSCOPY (TEM) MICROSCOPIE ELECTRONIQUE EN TRANSMISSION (MET) TRANSMISSION ELECTRON MICROSCOPY (TEM) La microscopie électronique en transmission est proche dans son principe de la microscopie optique. Cependant la longueur

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

Etat et perspectives de développement de la plateforme laser IXL ATLAS

Etat et perspectives de développement de la plateforme laser IXL ATLAS Etat et perspectives de développement de la plateforme laser IXL ATLAS Vincent POUGET Historique Laser IXL 1988 : banc laser continu (He-Ne) pour l analyse OBIC 1990 : banc laser continu (Argon) pour le

Plus en détail

Présentation C(PN)2. Convention technologique LPL Mardi 19 juin

Présentation C(PN)2. Convention technologique LPL Mardi 19 juin Présentation C(PN)2 Convention technologique LPL Mardi 19 juin Opération soutenue par l Etat / fonds national d aménagement et de développement du territoire. Centrale de Proximité en Nanotechnologies

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

Les rencontres scientifiques du vendredi

Les rencontres scientifiques du vendredi Les rencontres scientifiques du vendredi Un élément de l Animation Scientifique de l axe 2 Techniques & Méthodes : Mesurer la taille des Particules Natalia Nicole Rosa Doctorante de l Axe 2 UMR IATE 29

Plus en détail

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique

Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Caractérisation thermique à haute température de films fins par Radiométrie PhotoThermique Andrea CAPPELLA, Vincent SCHICK, Jean-Luc BATTAGLIA, Andrzej KUSIAK 1/27 Plan de l exposé Matériaux caractérisés

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Principe de la microscopie par absorption biphotonique. La microscopie à 2 photons

Principe de la microscopie par absorption biphotonique. La microscopie à 2 photons Principe de la microscopie par absorption biphotonique L optique non-linéaire ou 1 photon + 1 photon = 1photon! Principe de la fluorescence Absorption Emission e 1 > e 2 λ 1 < λ 2 e 2 = hν 2 e 1 = hν 1

Plus en détail

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Communication par fibre optique: des Romains a nos jours Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Incroyable mais vrai. la fibre optique! Aussi mince qu un cheveu mais tres resistante

Plus en détail

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ

Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS. * hυ hυ Rayons Rayons X Ultra-violets Infra-rouges Micro-ondes Ondes radio 1 Chapitre I PHENOMENE DE FLUORESCENCE ORIGINE ET PROCESSUS Définitions * hυ hυ La fluorescence ou luminescence est l émission d énergie

Plus en détail

Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche

Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche Sondes actives à base de nanocristaux individuels de CdSe pour l optique en champ proche N. Chevalier, M. J. Nasse, Y. Sonnefraud J.F. Motte, J.C. Woehl, S. Huant Laboratoire de Spectrométrie Physique,

Plus en détail

LES DIFFERENTS LASERS MEDICAUX ET LA TRANSMISSION DU FAISCEAU. Guy Delacrétaz

LES DIFFERENTS LASERS MEDICAUX ET LA TRANSMISSION DU FAISCEAU. Guy Delacrétaz - 1 - LES DIFFERENTS LASERS MEDICAUX ET LA TRANSMISSION DU FAISCEAU Guy Delacrétaz Laboratoire de Photonique Avancée, Faculté des Sciences et Techniques de l ingénieur, Ecole Polytechnique Fédérale de

Plus en détail

Technologie laser. Laser fibre FOL-3015 AJ

Technologie laser. Laser fibre FOL-3015 AJ Technologie laser Laser fibre FOL-3015 AJ Le laser FOL-3015 AJ : vitesse et qualité de découpe Le savoir-faire AMADA au service de l avenir Forte de son expertise technologique en matière de systèmes d

Plus en détail

Voir dans le nanomonde

Voir dans le nanomonde Voir dans le nanomonde Spectroscopie La lumière visible permettra-t-elle de «voir» les atomes? Fréquence micro onde Infrarouge Visible et UV Rayon X réaction des molécules rotation vibration des liaisons

Plus en détail

Détecteur à comptage de photons uniques, ultra-rapide, pour applications bio-photoniques A. Dominjon (1) (1) Institut de Physique Nucléaire de Lyon IN2P3/CNRS - Université de Lyon E. Chabanat (1), P. Depasse

Plus en détail

Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux.

Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux. Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux. A. Royon 1,2, Y. Deshayes 2, Y. Petit 1,3, T. Cardinal 3, et L. Canioni 1 1 LOMA-CNRS / Université de Bordeaux,

Plus en détail

Microscopie Electronique en Transmission

Microscopie Electronique en Transmission Microscopie Electronique en Transmission Le principe de la microscopie électronique en transmission (MET) utilise le caractère ondulatoire des électrons en mouvement : un faisceau électronique est une

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail