OPTIQUE. Anisotropie Anisotropique. Séparatrice, séparateur de faisceau

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OPTIQUE. Anisotropie Anisotropique. Séparatrice, séparateur de faisceau"

Transcription

1 OPTIQUE ANGLAIS Absorbing media Absorptance Absorption coefficient Achromat Achromatic lens Admittance Admittance locus (pl. loci) Angular frequency Anisotropy Anisotropic Antireflection coating Aperture Band-pass filter Beam Beam expander Beamsplitter Bend Bevel Biconcave lens Biconvex lens Birefringence Bound modes Boundaries Boundary / Interface Boundary conditions Brewster angle window Broad band-pass filter Broadband Broadband source Caustic Cladding Optical cladding Mechanical cladding / Jacket Clear aperture Coated FRANÇAIS Milieux absorbants Absorption Coefficient d'absorption Achromat Lentille achromatique Admittance Lieu(x) d'admittance Pulsation (fréquence angulaire) Anisotropie Anisotropique Antireflet Ouverture Filtre passe-bande Faisceau Elargisseur de faisceau Séparatrice, séparateur de faisceau Courbure Chanfrein Lentille biconcave Lentille biconvexe Biréfringence Modes guidés Rayons guidés Dioptre Conditions aux limites Fenêtre de Brewster Filtre large bande Spectre large Source à spectre large Caustique Gaine (de fibre) Gaine optique Gaine mécanique Ouverture utile Traité, avec couche Thierry Kakouridis 1

2 Coherence Coherence length Collimated beam Connector Core (of fiber) Coupler Critical angle Cross-section Cross-talk Design Dielectric constant Diffraction Diffuse source Diopter Distributed sensors Double exposure interferometry Edge filter / Dichroic filter Eikonal equation Electromagnetic field Elliptical Evaporation Extinction coefficient Extrinsic sensor Field Focal length Fourier transform Free-space speed of light Free-space wave number Free-space wavelength Gaussian approximation Generalized frequency Fiber parameter Waveguide parameter Graded profile Grating Group index Group speed / velocity Cohérence Longueur de cohérence Faisceau de rayons parallèles (faisceau collimaté) Connecteur Coeur (de fibre) Coupleur Angle limite Section droite Diaphonie Formule (d'un filtre) Constante / Permittivité diélectrique Diffraction Source diffuse Dioptrie Capteurs répartis Interférométrie à double exposition Filtre dichroïque Equation de l'eikonal Elliptique Evaporation Coefficient d'extinction Capteur extrinsèque Champ Distance focale Transformée de Fourier Vitesse de la lumière dans le vide Nombre d'ondes dans l'espace libre Longueur d'onde dans l'espace libre Approximation gaussienne Fréquence normalisée Profile à gradient d'indice Réseau Indice de groupe Vitesse de groupe Thierry Kakouridis 2

3 High index Holder Hologram Holographic imagery Holographic plate Holography Illuminate (to) Illumination Incident beam Index Induced transmission Infrared The near infrared...the far infrared Interferometric holography Interferometry Interferometer Intrinsic sensor Ion beam sputtering (I.B.S.) Ion-assisted deposition (I.A.D.) L.E.D. (Light Emitting Diode) Lambertian source Laser beam Laser damage Leaky modes Leaky rays Lens Light source Local plane waves Long-pass filter Losses Propagation losses Low index m-lines (m-line technique) Magnesium fluoride Magnesium oxide Magnetic constant Haut indice Barillet, monture Hologramme Imagerie holographique Plaque holographique Eclairer Eclairement Faisceau incident Indice Transmission induite Infrarouge Le proche infrarouge L'infrarouge lointain Holographie interférométrique Interférométrie Interféromètre Capteur intrinsèque Pulvérisation par faisceau d'ions Dépôt assisté par faisceau d'ions D.E.L. (Diode Electro-Luminescente) Source lambertienne Faisceau laser Endommagement laser Modes à fuite Rayons à fuite Lentille, objectif Source de lumière Ondes planes locales Filtre passe-haut Pertes Pertes à la propagation Bas indice m-lines (technique des m-lines) Fluorure de magnesium Oxyde de magnesium Perméabilité magnétique Thierry Kakouridis 3

4 Matched layers Material / Medium (pl. Media) Material dispersion Maxwell equations Meridional rays Metal dielectric filter Mirror Modal parameters Mode-coupling Molecular beam deposition (M.B.D.) Molecular beam epitaxy (M.B.E.) Monomode fiber Multilayer Multilayer coating Multimode fiber Multiple half-wave filter (Fabry-Perot) Multiplexer / Demultiplexer Narrow band-pass filter Negative meniscus lens Nonlinear optics Non polarizing Numerical aperture Offset Optical bench Optical coatings Optical component Optical fiber 2 Optical monitoring Optical path / Ray path Optical path difference Optical set-up Optical thickness Optical wedge Optics Couches quart d'onde adaptées à une incidence (Couches "matchées") Milieu Dispersion du milieu Rayons méridiens Filtre metal-diélectrique Miroir Paramètres modaux Couplage de modes Dépôt par jet moléculaire Epitaxie par jet moléculaire Fibre unimodale Multicouche Traitement multicouche Fibre multimodale Filtre Fabry-Perot multicavité Multiplexeur / Démultiplexeur Filtre bande étroite Ménisque divergent Optique non linéaire Insensible à la polarisation Ouverture numérique Décalage Banc optique Traitements optiques Composant optique Fibre optique Contrôle optique Chemin optique Différence de marche (de chemin optique) Montage optique Epaisseur optique Déflecteur optique L'optique 2 Orthographe : fiber en anglais américain et fibre en anglais britannique. Attention : l'expression fiber optics désigne l'optique des fibres. Thierry Kakouridis 4

5 Optimum profile Optoelectronics Parabolical Permeability Permittivity Phase difference Phase matching Phase shift Photodetector Planar waveguide Plane concave lens Plane convex lens Plasma enhanced chemical vapor deposition (C.V.D.) Plasma impulsed C.V.D. Plate polarizer Polarized light Polarizer Positive meniscus lens Power-low profiles Poynting vector Propagation constant Pulse spreading Quarter-wave layer Radiation caustic Radiation modes Ray Ray invariant Ray transit time Real-time holography Reflectance / Reflection Refracting ray Refraction Refractive index Refractive index profile Retarder Scattering Profile d'indice optimum Parabolique Différence de phase Accord de phase Décalage de phase Photorécepteur Guide d'onde planaire Lentille plan concave Lentille plan convexe Dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma Dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma pulsé Lame polarisante Lumière polarisée Polariseur Ménisque convergent Profiles d'indice en (fonction) puissance Constante de propagation Elargissement d'impulsion Couche quart d'onde Caustique de radiation Modes de radiation Rayon Invariant de rayon Temps de transit Holographie en temps réel Réflexion Rayon réfracté Indice de réfraction Profile d'indice Déphaseur Diffusion Thierry Kakouridis 5

6 Sensor Optical fiber sensor Short-pass filter Silica Silicon Skew rays Slit / Slot Snell's laws Source of illumination Spacer Spatial transient Speckle Spectral bandwidth Spectrum (pl. Spectra) Speed / Velocity of light Splice Splicing Sputtering Stack Step profile Substrate Tantalum pentoxide Thin films Tilt Total reflection Transmittance Tunnel effect Tunneling rays Turning-point Two-layer antireflection coating Ultraviolet Visible spectrum Wave Waveguide Wavelength Wavelet Weak guidance Weakly guiding fibers Capteur Capteur à fibre(s) optique(s) Filtre passe-bas Silice Silicium Rayons en "hélice" Fente Lois de Snell-Descartes Source d'éclairement Couche médiane Régime / Zone transitoire Speckle Largeur spectrale Spectre Vitesse de la lumière Epissure / Epissurer Epissurage Pulvérisation Empilement Profile à saut d'indice Substrat Pentoxyde de tantale Couches minces Décalage angulaire Réflexion totale Transmission Effet tunnel Rayons à fuite par effet tunnel Point tournant Antireflet à deux couches Ultraviolet Visible (le) Onde Guide d'ondes Longueur d'onde Ondelette Guidage faible Fibres à guidage faible Thierry Kakouridis 6

7 Weakly guiding waveguides Zinc selenide Zinc sulphide Zoom lens Guides d'ondes à guidage faible Sélénure de zinc Sulphure de zinc Zoom Thierry Kakouridis 7

8 FRANÇAIS Absorption Accord de phase Achromat Admittance Lieu(x) d'admittance Angle limite Anisotropie Anisotropique Antireflet Antireflet à deux couches Approximation gaussienne Banc optique Barillet, monture Bas indice Biréfringence Capteur Capteur à fibre(s) optique(s) Capteur extrinsèque Capteur intrinsèque Capteurs répartis Caustique Caustique de radiation Champ Chanfrein Chemin optique Coefficient d'absorption Coefficient d'extinction Coeur (de fibre) Cohérence Longueur de cohérence Composant optique Conditions aux limites Connecteur Constante / Permittivité diélectrique Constante de propagation Contrôle optique ANGLAIS Absorptance Phase matching Achromat Admittance Admittance locus (pl. loci) Critical angle Anisotropy Anisotropic Antireflection coating Two-layer antireflection coating Gaussian approximation Optical bench Holder Low index Birefringence Sensor Optical fiber sensor Extrinsic sensor Intrinsic sensor Distributed sensors Caustic Radiation caustic Field Bevel Optical path / Ray path Absorption coefficient Extinction coefficient Core (of fiber) Coherence Coherence length Optical component Boundary conditions Connector Dielectric constant Propagation constant Optical monitoring Thierry Kakouridis 8

9 Couche médiane Couche quart d'onde Couches minces Couches quart d'onde adaptées à une incidence (Couches "matchées") Couplage de modes Coupleur Courbure D.E.L. (Diode Electro-Luminescente) Décalage Décalage angulaire Décalage de phase Déflecteur optique Déphaseur Dépôt assisté par faisceau d'ions Dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma Dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma pulsé Dépôt par jet moléculaire Diaphonie Différence de marche (de chemin optique) Différence de phase Diffraction Diffusion Dioptre Dioptrie Dispersion du milieu Distance focale Eclairement Eclairer Effet tunnel Elargissement d'impulsion Elargisseur de faisceau Elliptique Empilement Endommagement laser Epaisseur optique Spacer Quarter-wave layer Thin films Matched layers Mode-coupling Coupler Bend L.E.D. (Light Emitting Diode) Offset Tilt Phase shift Optical wedge Retarder Ion-assisted deposition (I.A.D.) Plasma enhanced chemical vapor deposition (C.V.D.) Plasma impulsed C.V.D. Molecular beam deposition (M.B.D.) Cross-talk Optical path difference Phase difference Diffraction Scattering Boundary / Interface Diopter Material dispersion Focal length Illumination Illuminate (to) Tunnel effect Pulse spreading Beam expander Elliptical Stack Laser damage Optical thickness Thierry Kakouridis 9

10 Epissurage Epissure / Epissurer Epitaxie par jet moléculaire Equation de l'eikonal Evaporation Faisceau Faisceau de rayons parallèles (faisceau collimaté) Faisceau incident Faisceau laser Fenêtre de Brewster Fente Fibre multimodale Fibre optique Fibre unimodale Fibres à guidage faible Filtre bande étroite Filtre dichroïque Filtre Fabry-Perot multicavité Filtre large bande Filtre metal-diélectrique Filtre passe-bande Filtre passe-bas Filtre passe-haut Fluorure de magnesium Formule (d'un filtre) Fréquence normalisée Gaine (de fibre) Gaine optique Gaine mécanique Guidage faible Guide d'onde planaire Guide d'ondes Guides d'ondes à guidage faible Haut indice Hologramme Splicing Splice Molecular beam epitaxy (M.B.E.) Eikonal equation Evaporation Beam Collimated beam Incident beam Laser beam Brewster angle window Slit / Slot Multimode fiber Optical fiber Monomode fiber Weakly guiding fibers Narrow band-pass filter Edge filter / Dichroic filter Multiple half-wave filter (Fabry-Perot) Broad band-pass filter Metal dielectric filter Band-pass filter Short-pass filter Long-pass filter Magnesium fluoride Design Generalized frequency Fiber parameter Waveguide parameter Cladding Optical cladding Mechanical cladding / Jacket Weak guidance Planar waveguide Waveguide Weakly guiding waveguides High index Hologram Thierry Kakouridis 10

11 Holographie en temps réel Holographie interférométrique Imagerie holographique Indice Indice de groupe Indice de réfraction Infrarouge Le proche infrarouge L'infrarouge lointain Insensible à la polarisation Interférométrie Interféromètre Interférométrie à double exposition Invariant de rayon L'optique Lame polarisante Largeur spectrale Lentille achromatique Lentille biconcave Lentille biconvexe Lentille plan concave Lentille plan convexe Lentille, objectif Lois de Snell-Descartes Longueur d'onde Longueur d'onde dans l'espace libre Lumière polarisée m-lines (technique des m-lines) Ménisque convergent Ménisque divergent Milieu Milieux absorbants Miroir Modes à fuite Modes de radiation Modes guidés Montage optique Multicouche Real-time holography Interferometric holography Holographic imagery Index Group index Refractive index Infrared The near infrared...the far infrared Non polarizing Interferometry Interferometer Double exposure interferometry Ray invariant Optics Plate polarizer Spectral bandwidth Achromatic lens Biconcave lens Biconvex lens Plane concave lens Plane convex lens Lens Snell's laws Wavelength Free-space wavelength Polarized light m-lines (m-line technique) Positive meniscus lens Negative meniscus lens Material / Medium (pl. Media) Absorbing media Mirror Leaky modes Radiation modes Bound modes Optical set-up Multilayer Thierry Kakouridis 11

12 Multiplexeur / Démultiplexeur Nombre d'ondes dans l'espace libre Onde Ondelette Ondes planes locales Optique non linéaire Ouverture Ouverture numérique Ouverture utile Oxyde de magnesium Parabolique Paramètres modaux Pentoxyde de tantale Perméabilité magnétique Pertes Pertes à la propagation Photorécepteur Plaque holographique Point tournant Polariseur Profile à gradient d'indice Profile à saut d'indice Profile d'indice Profile d'indice optimum Profiles d'indice en (fonction) puissance Pulsation (fréquence angulaire) Pulvérisation Pulvérisation par faisceau d'ions Rayon Rayon réfracté Rayons à fuite Rayons à fuite par effet tunnel Rayons en "hélice" Rayons guidés Rayons méridiens Réflexion Réflexion totale Régime / Zone transitoire Multiplexer / Demultiplexer Free-space wave number Wave Wavelet Local plane waves Nonlinear optics Aperture Numerical aperture Clear aperture Magnesium oxide Parabolical Modal parameters Tantalum pentoxide Magnetic constant Losses Propagation losses Photodetector Holographic plate Turning-point Polarizer Graded profile Step profile Refractive index profile Optimum profile Power-low profiles Angular frequency Sputtering Ion beam sputtering (I.B.S.) Ray Refracting ray Leaky rays Tunneling rays Skew rays Boundaries Meridional rays Reflectance Total reflection Spatial transient Thierry Kakouridis 12

13 Réseau Section droite Sélénure de zinc Séparatrice Silice Silicium Source d'éclairement Source de lumière Source diffuse Source lambertienne Speckle Spectre Spectre large Source à spectre large Substrat Sulphure de zinc Temps de transit Traité, avec couche Traitement multicouche Traitements optiques Transformée de Fourier Transmission Transmission induite Ultraviolet Visible (le) Vitesse de groupe Vitesse de la lumière Vitesse de la lumière dans le vide Grating Cross-section Zinc selenide Beamsplitter Silica Silicon Source of illumination Light source Diffuse source Lambertian source Speckle Spectrum (pl. Spectra) Broadband Broadband source Substrate Zinc sulphide Ray transit time Coated Multilayer coating Optical coatings Fourier transform Transmittance Induced transmission Ultraviolet Visible spectrum Group speed / velocity Speed / Velocity of light Free-space speed of light Thierry Kakouridis 13

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Design and Realization of Fiber. Monitoring Applications

Design and Realization of Fiber. Monitoring Applications Design and Realization of Fiber Integrated Grating Taps for Performance Monitoring Applications THÈSE N O 3882 (2007) PRÉSENTÉE le 24 août 2007 À LA FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR LABORATOIRE

Plus en détail

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Communication par fibre optique: des Romains a nos jours Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Incroyable mais vrai. la fibre optique! Aussi mince qu un cheveu mais tres resistante

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

FIBRES OPTIQUES. B. AMANA et J.-L. LEMAIRE

FIBRES OPTIQUES. B. AMANA et J.-L. LEMAIRE FIBRES OPTIQUES B. AMANA et J.-L. LEMAIRE A/ THEORIE I INTRODUCTION Nous allons présenter ici les notions de base ainsi que les relations nécessaires à la réalisation du TP «Fibres Optiques». Le concept

Plus en détail

La fibre optique CNAM

La fibre optique CNAM La fibre optique - Qu est-ce qu une fibre optique? - Principes de base - Monomode / Multimode - Atténuation, fenêtres de propagation - Principales caractéristiques - Transmission sur fibre optique - Boucle

Plus en détail

SOMMAIRE. TP "Avancés" TP "Classiques"

SOMMAIRE. TP Avancés TP Classiques CATALOGUE 20 009 SPECIAL TRAVAUX PRATIQUES SOMMAIRE TP "Avancés" Effet Pockels et Modulation Electro-Optique p.3 Effet et Modulation Acousto-Optique p.4 Caractéristiques Electriques et Optiques d une Diode

Plus en détail

Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation

Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation URSI-France Journées scientifiques 26/27 mars 2013 Superstrat tout Dielectrique Pour le Contrôle de l Ouverture Angulaire d'une Antenne à Double Polarisation All Dielectric Superstrate to Control the Half-Power-BeamWidth

Plus en détail

Les fibres optiques Notions fondamentales (Câbles, Connectique, Composants, Protocoles, Réseaux...) - 2ième édition

Les fibres optiques Notions fondamentales (Câbles, Connectique, Composants, Protocoles, Réseaux...) - 2ième édition Généralités sur les fibres optiques 1. Définition 17 2. Préjugés et vérités 18 3. Définition d'une liaison optique 20 4. Avantages des fibres optiques 22 4.1 Largeur de bande passante et débit 22 4.2 Affaiblissement

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées

Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi. Les solutions envisagées Polissage des Miroirs d Advanced Virgo : un nouveau défi Les solutions envisagées Laurent PINARD Responsable Technique Laboratoire des Matériaux Avancés - Lyon 1 Plan de l exposé Introduction Virgo, les

Plus en détail

Module HVAC - fonctionnalités

Module HVAC - fonctionnalités Module HVAC - fonctionnalités Modèle de radiation : DO = Discrete Ordinates On peut considérer l échauffement de solides semi transparents causé par le rayonnement absorbé par le solide. On peut également

Plus en détail

SESSION 2013 MPP2008! PHYSIQUE 2. Durée : 4 heures!

SESSION 2013 MPP2008! PHYSIQUE 2. Durée : 4 heures! SESSION 2013 MPP2008 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP " PHYSIQUE 2 Durée : 4 heures " N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures)

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Câble optique et connectique Connection fibre à fibre ou connecteur à ferrule: Exemples de connecteurs

Plus en détail

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE Exercice en classe EXERCICE 1 : La fibre à gradient d indice On considère la propagation d une onde électromagnétique dans un milieu diélectrique

Plus en détail

Interférences et applications

Interférences et applications Interférences et applications Exoplanète : 1ère image Image de la naine brune 2M1207, au centre, et de l'objet faible et froid, à gauche, qui pourrait être une planète extrasolaire Interférences Corpuscule

Plus en détail

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION?

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION? QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS LE MATCH µm VS 62,5 µm Dans les années 70, les premières fibres optiques de télécommunications avaient un coeur de µm : ces dernières ont été remplacées

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique?

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique? ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D TITRE : Comment s affranchir de la limite de la diffraction en microscopie optique? Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

La fibre optique technologie sept.-07

La fibre optique technologie sept.-07 La fibre optique 1 - LES FONDAMENTAUX :... 50 1.1 - SCHEMA GENERAL D UNE LIAISON OPTIQUE :... 50 1.2 - LOIS PHYSIQUES DE L OPTIQUE :... 50 2 - LA FIBRE OPTIQUE :... 52 2.1 - CONSTITUTION :... 52 2.2 -

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau PHYSIQUE-CHIMIE L absorption des radiations lumineuses par la matière dans le domaine s étendant du proche ultraviolet au très proche infrarouge a beaucoup d applications en analyse chimique quantitative

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - PARTIE D. Mesures sur les fibres optiques

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - PARTIE D. Mesures sur les fibres optiques ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - PARTIE D TITRE : Mesures sur les fibres optiques 0 Temps de préparation :... h 5 minutes Temps de présentation devant le jury :.0 minutes Entretien avec le jury :..0 minutes GUIDE

Plus en détail

SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie

SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie SCHOTT élargit ses compétences en filtres pour l'astronomie Des filtres interférentiels très complexes pour l'astronomie Mayence (Allemagne) & Clichy (France), 11 mars 2015 - SCHOTT se concentre actuellement

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

La Fibre Optique J BLANC

La Fibre Optique J BLANC La Fibre Optique J BLANC Plan LES FONDAMENTAUX : LA FIBRE OPTIQUE : LES CARACTÉRISTIQUES D UNE FIBRE : TYPES DE FIBRES OPTIQUES: LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA FIBRE : QUELQUES EXEMPLES DE CÂBLES

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Propriétés de l atome

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Propriétés de l atome PHYSIQUE-CHIMIE Ce sujet traite de quelques propriétés de l aluminium et de leurs applications. Certaines données fondamentales sont regroupées à la fin du texte. Partie I - Propriétés de l atome I.A -

Plus en détail

Université Joseph Fourier Grenoble. Master Pro "Physique et Ingénieries" Spécialité "Optique et Photonique"

Université Joseph Fourier Grenoble. Master Pro Physique et Ingénieries Spécialité Optique et Photonique Université Joseph Fourier Grenoble Master Pro "Physique et Ingénieries" Spécialité "Optique et Photonique" Campus de Saint Martin d Hères, Bt C 3 ème étage (salle 312) Logiciel de conception de systèmes

Plus en détail

ETHERNET : Distance supportée sur fibre optique

ETHERNET : Distance supportée sur fibre optique ETHERNET : Distance supportée sur fibre optique Un lien optique, est constitué par un ensemble de fibres, ponts de raccordement, épissures et autres éléments qui assurent une liaison efficace entre un

Plus en détail

Des MOEMS dans les instruments astronomiques du futur

Des MOEMS dans les instruments astronomiques du futur Des MOEMS dans les instruments astronomiques du futur Frederic Zamkotsian 1, Patrick Lanzoni 1, Michael Canonica 2, Wilfried Noell 2, Laurent Marchand 3 Laboratoire d Astrophysique de Marseille, France

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction Au programme Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE POLYCOPIE DE COURS

OPTIQUE GEOMETRIQUE POLYCOPIE DE COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE POLYCOPIE DE COURS PR. MUSTAPHA ABARKAN EDITION 014-015 Université Sidi Mohamed Ben Abdallah de Fès - Faculté Polydisciplinaire de Taza Département Mathématiques, Physique et Informatique

Plus en détail

Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux.

Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux. Le stockage de données pérenne dans les verres : Etat de l avancement du projet à Bordeaux. A. Royon 1,2, Y. Deshayes 2, Y. Petit 1,3, T. Cardinal 3, et L. Canioni 1 1 LOMA-CNRS / Université de Bordeaux,

Plus en détail

Chapitre II. Étude de risques spécifiques. Risques optiques

Chapitre II. Étude de risques spécifiques. Risques optiques Chapitre II Étude de risques spécifiques Risques optiques L exposition maximale permise (E.M.P.) est le niveau maximal auquel l œil peut être exposé sans subir de dommage immédiat ou à long terme. Cette

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier Procédés plasmas à faisceau d ions P.Y. Tessier Institut des Matériaux Jean Rouxel, CNRS Groupe des plasmas et des couches minces Université de Nantes Plan Introduction Gravure par faisceau d ions Dépôt

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE?

RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE? RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE? 1. L EVOLUTION DES RESEAUX LAN Si les années 80 et 90 furent une période d explosion des débits, la généralisation des applications Gigabit

Plus en détail

Ecole d'ete Systemes Optiques

Ecole d'ete Systemes Optiques Ecole d'ete Systemes Optiques La realisation 400 E. Pelletier une des c!6s essentielles pour le developpement de 1'instrumentation et, si les couts de fabrication ne sont pas prohibitifs, le nombre des

Plus en détail

OHANA-SPE-ALAR. OHANA : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard. Version 1.0

OHANA-SPE-ALAR. OHANA : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard. Version 1.0 -SPE-ALAR : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard Version 1.0 Observatoire de Paris 61, avenue de l Observatoire 75014 Paris France tél 33 (0)1 40 51 21 58 fax 33 (0)1 43

Plus en détail

Licence Physique/Chimie

Licence Physique/Chimie Licence Physique/Chimie Cours d Optique Instrumentale 2007-2008 Sébastien Forget SOMMAIRE COURS D OPTIQUE INSTRUMENTALE 1 INTRODUCTION A L OPTIQUE 5 I. INTRODUCTION 6 II. LA LUMIERE 6 II.1. LES SOURCES

Plus en détail

Les interférences lumineuses

Les interférences lumineuses Les interférences lumineuses Intérêt de l étude des interférences et de la diffraction : Les interférences sont utiles pour la métrologie, la spectrométrie par transformée de Fourier (largeur de raie),

Plus en détail

101 Adoptée : 12 mai 1981

101 Adoptée : 12 mai 1981 LIGNE DIRECTRICE DE L OCDE POUR LES ESSAIS DE PRODUITS CHIMIQUES 101 Adoptée : 12 mai 1981 «Spectres d'absorption UV-VIS» (Méthode spectrophotométrique) 1. I N T R O D U C T I O N I n f o r m a t i o n

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

L PRESENTATION GENERALE SCPIO

L PRESENTATION GENERALE SCPIO L PRESENTATION GENERALE SCPIO Nom : DEPARTEMENT PLATEFORME TECHNOLOGIQUE Sigle: CEA / DRT / LETI / DPTS SILICUIM Etablissement : CEA Grenoble Adresse : 7 rue des Martyrs Site Web : 804 GRENOBLE Cedex 9

Plus en détail

Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique

Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique Projet tutoré en laboratoire : Année 2009/2010 Miradji Faoulat Barnaoui Serine Ben Abdeljellil Wael Encadrant : Mr. Anders Kastberg 1 Remerciement

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Cours de physique 2C2 - LRSL

Cours de physique 2C2 - LRSL Cours de physique 2C2 - LRSL 2013 2014 Table des matières 1 Optique géométrique 6 1.1 Propagation de la lumière........................... 6 1.1.1 L œil et les objets lumineux...................... 6 1.1.2

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

Voir cours Transmission de l'information

Voir cours Transmission de l'information Chapitre 2 1 Couche Physique Signal / Codage / Matériels niveau 1 Couche Physique 2 Voir cours Transmission de l'information Rappel : Voie de transmission 3 Données émises Position d'échantillonnage idéale

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS ISO/IEC 17025 Chapitre 5 : EXIGENCES TECHNIQUES QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE Nicole GRABY PA/PH/OMCL (07)

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

2.1. Éléments à votre disposition. 2.2. Travail demandé. 2.1.1. Matériel. 2.1.2. Documentation. 2.1.3. Logiciels

2.1. Éléments à votre disposition. 2.2. Travail demandé. 2.1.1. Matériel. 2.1.2. Documentation. 2.1.3. Logiciels ETUDE ENERGETIQUE DE FAISCEAUX U52 - MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME 2.1. Éléments à votre disposition 2.1.1. Matériel Voir cadre 3. 2.1.2. Documentation Voir cadre 1 2.1.3. Logiciels Voir cadre 2. 2.2. Travail

Plus en détail

Equation LIDAR : exp 2 Equation RADAR :

Equation LIDAR : exp 2 Equation RADAR : Contexte scientifique Systèmes LIDAR/RADAR Equation LIDAR : exp Equation RADAR : p (r) : puissance rétrodiffusée r : altitude ou profondeur. C : constante instrumentale. β : coefficient de rétrodiffusion

Plus en détail

1 Préambule 1. 2 Les étapes du contrôle 2. 3 Méthodologie de mesure et précautions opératoires 6. 4 Sanctions applicables 14

1 Préambule 1. 2 Les étapes du contrôle 2. 3 Méthodologie de mesure et précautions opératoires 6. 4 Sanctions applicables 14 SOMMAIRE C.R.E.D.O Page 1 Préambule 1 2 Les étapes du contrôle 2 3 Méthodologie de mesure et précautions opératoires 6 4 Sanctions applicables 14 5 Recette et documents de recette 16 6 Exploitation et

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

III. Connectique et câblage réseaux

III. Connectique et câblage réseaux III. Connectique et Câblage des Réseaux Câblage et Connectique des Réseaux (1):L'application réseau est le programme informatique utilisant les capacités de communication du réseau : accès à des fichiers

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique

Microscopie à Force Atomique M1 SCIENCES DE LA MATIERE - ENS LYON ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 Microscopie à Force Atomique Compte-rendu de Physique Expérimentale Réalisé au Laboratoire de Physique de l ENS Lyon sous la supervision de

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE N d ordre : Série : UNIVERSITE MENTOURI CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCE DE L INGENIEUR

Plus en détail

Chapitre1: Concepts fondamentaux

Chapitre1: Concepts fondamentaux Dans ce chapitre, nous présentons un certain nombre de concepts et des notions scientifiques qui seront utilisés dans notre étude. Dans cette partie qui constitue un support théorique pour notre mémoire,

Plus en détail

Guide de sélection des fibres

Guide de sélection des fibres Introduction: Le but de ce guide de sélection est de vous fournir l aide nécessaire pour vous permettre de choisir la fibre la mieux adaptée à vos besoins (En fonction du type d équipement actif utilisé

Plus en détail

Elaboration de matériaux micro et nanostructurés

Elaboration de matériaux micro et nanostructurés Elaboration de matériaux micro et nanostructurés Thierry FOURNIER CNRS/Institut Néel thierry.fournier@grenoble.cnrs.fr Tel:0476889071 SMB2009 Sciences de la Miniaturisation et Biologie 1 FEYNMAN 29/12/1959

Plus en détail

Les bases de l optique

Les bases de l optique Vision to Educate Les 10 pages essentielles Edition 2014 Introduction Edito Si résumer le métier d opticien dans un livret de 12 pages n est pas possible, nous avons essayé dans ce document d apporter

Plus en détail

COMMUNICATIONS OPTIQUES A TRES HAUT DEBIT

COMMUNICATIONS OPTIQUES A TRES HAUT DEBIT CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS CENTRE DE PARIS DEPARTEMENT STIC EXAMEN PROBATOIRE SPECIALITE ELECTRONIQUE Présenté par Jérôme LAURENT COMMUNICATIONS OPTIQUES A TRES HAUT DEBIT Soutenu le 3

Plus en détail

Instrumentation capteur au CERN

Instrumentation capteur au CERN Journée d échange CERN - EDF DTG Instrumentation capteur au CERN Hélène MAINAUD DURAND CERN, le 4 décembre 2014 Introduction Dans les années 90, développement de capteurs de mesure en continu: - pour l

Plus en détail

COUPLEUR DIVISEUR, BANDE LARGE, DOUBLE FENÊTRE

COUPLEUR DIVISEUR, BANDE LARGE, DOUBLE FENÊTRE Caractéristiques: COUPLEUR DIVISEUR, BANDE LARGE, DOUBLE FENÊTRE Haute fiabilité Basses pertes d insertion Très basse PDL (Polarization dependent loss- Sensibilité à la polarisation) Uniformité excellente

Plus en détail

D Utilisation des Spectromètres à CCD

D Utilisation des Spectromètres à CCD D Utilisation des Spectromètres à CCD (de marque Ocean Optics, Avantes ou Getspec version USB2000 et USB650) I PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU SPECTROMETRE : La lumière à analyser est transmise au spectromètre

Plus en détail

UNIVERSITE DE LIMOGES. ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé. FACULTE des Sciences. Thèse. pour obtenir le grade de

UNIVERSITE DE LIMOGES. ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé. FACULTE des Sciences. Thèse. pour obtenir le grade de UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé FACULTE des Sciences Année : 2005 Thèse N 24-2005 Thèse pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE DE LIMOGES Discipline / Spécialité

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Approche d'un projecteur de diapositives...2 I.Questions préliminaires...2 A.Lentille divergente...2 B.Lentille convergente et

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR. Lecteurs optiques numériques

COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR. Lecteurs optiques numériques ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP Option Physique et Sciences de l Ingénieur CONCOURS D ADMISSION 2010 COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

GELE5222 Chapitre 9 : Antennes microruban

GELE5222 Chapitre 9 : Antennes microruban GELE5222 Chapitre 9 : Antennes microruban Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Hiver 2012 Gabriel Cormier (UdeM) GELE5222 Chapitre 9 Hiver 2012 1 / 51 Introduction Gabriel Cormier (UdeM)

Plus en détail

Microscopie de fluorescence Etat de l art

Microscopie de fluorescence Etat de l art Etat de l art Bibliométrie (Web of sciences) CLSM GFP & TPE EPI-FLUORESCENCE 1 Fluorescence Diagramme de JABLONSKI S2 S1 10-12 s Excitation Eex Eem 10-9 s Émission Courtoisie de C. Spriet

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

Université Bordeaux 1 MIS 103 OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

Université Bordeaux 1 MIS 103 OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Université Bordeaux 1 MIS 103 OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Année 2006 2007 Table des matières 1 Les grands principes de l optique géométrique 1 1 Principe de Fermat............................... 1 2 Rayons lumineux.

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre VI Polarisation de la lumière Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Dénition 2 Types de polarisation 3 Polariseurs / analyseurs 4 Les lames de

Plus en détail

Mémento à l usage du personnel des laboratoires

Mémento à l usage du personnel des laboratoires Mémento à l usage du personnel des laboratoires sécurité laser édition février 2005 Pôle Maîtrise des Risques Direction de la Protection et de la Sûreté Nucléaire Symbole des nouvelles technologies, l

Plus en détail

Tout savoir sur. la fibre optique. Livret didactique

Tout savoir sur. la fibre optique. Livret didactique Tout savoir sur Livret didactique la fibre optique EXPERIDE 10 place Charles Béraudier, Lyon Part-Dieu, 69428 LYON CEDEX 3, France Tel. +33 (0)4 26 68 70 24 Fax. +33(0)4 26 68 70 99 contact@experide-consulting.com

Plus en détail

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes.

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. Farouk Khecib, Olivier Latry, Mohamed Ketata IUT de Rouen, Université de Rouen Département Génie Électrique

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

L acoustique ultrasonore et ses applications 1 re partie

L acoustique ultrasonore et ses applications 1 re partie 4 L acoustique ultrasonore et ses applications 1 re partie Le but de cet article est de présenter les principes de base de la propagation des ultrasons dans les milieux solides (différents types d ondes,

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Optimisation mécanique et optique des filtres Ha Partie 1 : Filtres mica-spaced Daystar ou SolarSpectrum 1 Filtre "étalon de Fabry-Perrot" --fenêtre fenêtreoptique, optique, --BF : BF :55àà10 10AA --polarisant

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

Mesures par fibres optiques

Mesures par fibres optiques 1 Mesures par fibres optiques Introduction La fibre optique, aussi mince qu un cheveu est plus résistante que l acier, elle demeure l une des plus grandes avancées technologiques en matière de câblage

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail