IBAF 2014 Techniques d'analyse par faisceaux d'ions rapides 7-10 octobre 2014 Obernai, France Dernière mise à jour : jeudi 18 septembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IBAF 2014 Techniques d'analyse par faisceaux d'ions rapides 7-10 octobre 2014 Obernai, France Dernière mise à jour : jeudi 18 septembre 2014"

Transcription

1 PROGRAMME 13h 14h Accueil des participants Ouverture des Journées Dominique Muller, Président du Comité IBAF 2014 Chair : D. Muller 14h15 14h45 15h05 Total IBA au service de la Métrologie J.L. Colaux University of Surrey (UK) Mesures de sections efficaces de réactions nucléaires d intérêt astrophysique P-L. Debarsy, G. Terwagne Université de Namur (B) DIADDHEM : dispositif d analyse de la diffusion du Deutérium et de l Hélium dans les matériaux T. Sauvage 1, JP Trasbot 1, O. Wendling 1, A. Bellamy 1, P. Dom 1, B. Courtois 1, G. Martin 2, P. Desgardin 1, G. Carlot 2, P. Garcia 2, F. Chamssedine 3, R. Bès 2, S. Peuget 4 1 CEMHTI/CNRS, Université d Orléans (F) 2 CEA/DEC, Saint-Paul-Lez-Durance (F) 3 Université Libanaise, Faculté des sciences V, Nabatiyeh, (LB) 4 CEA/ DEN/VRH/DTCD/SECM/LMPA, Marcoule (F) 15h25 Etude par spectroscopie Raman (ex- et in-situ) de matériaux irradiés aux ions sur la plateforme JANNUS S. Miro 1, P. Trocellier 1, Y. Serruys 1, E. Bordas 1, F. Leprêtre 1, L. Thomé 2, J-M. Costantini 3, J. Huguet-Garcia 3, D. Brimbal 1, D. Gosset 3, S. Pellegrino 1,4, G. Sattonnay 5, N. Mejai 2, L. Beck 1 1 CEA DEN, JANNUS, Gif-sur-Yvette, (F) 2 CSNSM, CNRS-IN2P3, Université Paris-Sud, Orsay (F) 3 CEA DEN, SRMA, Gif-sur-Yvette (F) 4 CEA INSTN, UEPTN, JANNUS, Gif-sur-Yvette (F) 5 ICMMO-LEMHE, Université Paris Sud, Orsay (F) 15h45 Pause 30'

2 Chair : I. Vickridge 16h15 Micro-irradiation ciblée et micro-analyse appliquées à la biologie sur la plateforme AIFIRA P. Barberet 1,2, G. Devès 1,2, L. Daudin 1,2, Q. Le Trequesser 1,2, G. Saez 1,2, G. Muggiolu 1,2, C. Michelet 1,2, P. Moretto 1,2, H. Seznec 1,2 1 Université de Bordeaux, CENBG, Gradignan (F) 2 CNRS, IN2P3, CENBG, Gradignan (F) 16h45 17h05 17h25 17h45 18h25 Cinétique du radical hydroxyle HO en milieux aqueux sous irradiation alpha ou proton pour une application en hadronthérapie F. Torche 1, Q. Raffy 1, D. Muller 2, Y. Le Gall 2, R. Barillon 1 1 IPHC, Strasbourg (F) 2 ICube, Strasbourg (F) Ionoluminescence de la silice amorphe sous irradiations séquentielles D. Bachiller-Perea 1,2, D. Jiménez-Rey 1,3, A. Debelle 2, F. Agulló-López 1, A. Muñoz-Martín 1 1 Centro de Micro-Análisis de Materiales, Universidad Autónoma de Madrid, (E) 2 CSNSM, Université Paris-Sud, CNRS-IN2P3, Orsay (F) 3 Laboratorio Nacional de Fusión, EURATOM/CIEMAT, CIEMAT, Madrid (E) Analyse des défauts complexes dans des cristaux par la méthode de rétrodiffusion Rutherford. J. Jagielski 1,2, A.Turos 1,2, L. Nowicki 1, P. Jozwik 1,2, R.Ratajczak 1, A.Stonert 1, I. Jozwik-Biala 2, L. Thomé 3 1 National Centre for Nuclear Research, Otwock (PL) 2 Institute for Electronic Materials Technology, Warszawa (PL) 3 CSNSM, Orsay (F) Présentation orale des posters Fin de la journée 19h30 Soirée Flammekueche La Halle aux Blés, Obernai

3 Chair : T. Sauvage 9h Devenir de l Hélium dans les verres nucléaires : apports des études utilisant les faisceaux d ions S. Peuget CEA Marcoule (F) 9h30 Effets de l irradiation sur le comportement du 13 C et du 37 Cl implantés dans le graphite N. Galy 1, N. Toulhoat 1,2, N. Moncoffre 1, N. Bérerd 1,3, Y. Pipon 1,3, G. Silbermann 1, A. Blondel 4, P. Sainsot 5, J-N. Rouzaud 6, D. Deldicque 6, C. Bernard 1 1 Université de Lyon, CNRS/IN2P3,, IPNL, Villeurbanne (F) 2 CEA DEN, Centre de Saclay, Gif sur Yvette (F) 3 Université de Lyon, UCBL-IUT A, département chimie, Villeurbanne (F) 4 Andra, Châtenay-Malabry (F) 5 Université de Lyon, LaMCoS, INSA-Lyon, CNRS, Villeurbanne (F) 6 Laboratoire de Géologie de l Ecole Normale Supérieure, CNRS, Paris (F) 9h50 10h10 Les spécificités des mécanismes de rétention de l Hélium dans les céramiques nucléaires revisités P. Trocellier 1, S. Agarwal 1, S. Miro 1, F. Leprêtre 1, S. Vaubaillon 2, Y. Serruys 1 1 CEA DEN, JANNUS, Gif-sur-Yvette (F) 2 CEA INSTN, UEPTN,Gif-sur-Yvette (F) Etude des évolutions élémentaires et structurales induites par l irradiation et la température dans le carbure de Bore B 4 C G. Victor 1, Y. Pipon 1, N. Bérerd 1, N. Toulhoat 1, N. Moncoffre 1, S. Miro 2, N. Pradeilles 3, O. Rapaud 3, A. Maître 3, D. Gosset 4, N. Djourelov 5 1 IPNL, Université Claude Bernard, Villeurbanne (F) 2 CEA Saclay, DEN/DMN/SRMP/JANNUS, Gif sur Yvette (F) 3 SPCTS, Centre européen de la céramique, Limoges (F) 4 CEA, Saclay, DEN/DMN/SRMA/LA2M, Gif sur Yvette (F) 5 INRNE, Bulgarian Academy of Sciences, Sofia (BG) 10h30 Pause 30'

4 Chair : N. Moncoffre 11h00 11h30 Irradiation et caractérisation de polymères par faisceaux d'ions légers M. Abdesselam 1,D. Muller 2, A.C. Chami 1, M. Djebara 1 1 Faculté de Physique, USTHB, Bez (DZ) 2 Laboratoire ICube, CNRS, Université de Strasbourg (F) Evolution structurale des silices mésoporeuses sous irradiation ionique Y. Lou, X. Deschanels, S. Dourdain, C. Rey, G. Toquer Institut de Chimie Séparative de Marcoule, CEA-CNRS ENSCM, Bagnols sur Cèze (F) 11h50 Oxydes de terres rares sous irradiation aux ions : applications dans le domaine de l'énergie nucléaire N. Mejai CSNSM CNRS IN2P3 Université Paris-Sud, Orsay (F) 12h10 Sous quelle forme se trouve l hydrogène implanté? Complémentarité des méthodes µerda, µraman et SIMS L. Beck 1, D. Brimbal 1, T. Loussouarn 1, P. Trocellier 1, S. Miro 1, C. Raepsaet 2,3, F. Jomard 4 1 CEA, DEN, JANNUS, Gif-sur-Yvette (F) 2 CEA, DSM, IRAMIS, NIMBE, LEEL, CEA/Saclay, Gif-sur-Yvette (F) 3 SIS2M/LEEL, CEA Saclay, Gif-Sur-Yvette (F) 4 Groupe d Étude de la Matière Condensée, CNRS Université Versailles-Saint Quentin, Versailles (F) 12h30 Déjeuner Après-midi Ateliers : 14h15 Détecteurs pour la spectroscopie et l'imagerie / Traitement numérique des impulsions Animé par Arnold Müller et Ian Vickridge 15h45 Pause 30 16h15 17h45 Réseau d Aide Scientifique et Technique aux Accélérateurs (RASTA) Animé par le Comité RASTA Fin de la journée Soirée libre

5 Chair : L. Beck 9h 9h30 Apports de l analyse par faisceaux d ions à l étude des cycles de l hydrogène et du fluor dans la terre profonde H. Bureau IMPMC, Paris (F) Intercalation d alliages binaires dans le graphene : exploration des diagrammes de phase par diffusion élastique de protons P. Berger 1,2, M. Fauchard 3, H. Rida 3, S. Pruvost 3, S. Cahen 3, C. Hérold 3 1 CEA, IRAMIS, NIMBE, LEEL Gif-sur-Yvette (F) 2 SIS2M, CNRS, CEA, Gif-sur-Yvette (F) 3 IJL, CNRS, Université de Lorraine, Vandœuvre-lès-Nancy (F) 9h50 10h10 Migration du Deuterium dans le graphite nucleaire : conséquences sur le comportement du Tritium dans des réacteurs de type UNGG et sur la décontamination des graphites irradiés M. Le Guillou 1,2, N. Moncoffre 1, N. Toulhoat 1,3, Y. Pipon 1,4, N. Bérerd 1,4, H. Khodja 5, M.R. Ammar 6, R. Rapegno 1 1 IPNL, Université de Lyon, CNRS/IN2P3, Villeurbanne (F) 2 Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs, Châtenay-Malabry (F) 3 CEA/DEN, Centre de Saclay, Gif-sur-Yvette (F) 4 Université de Lyon, IUT Lyon 1, Département de Chimie, Villeurbanne (F) 5 CEA/DSM/IRAMIS/NIMBE/LEEL, SIS2M, Centre de Saclay, Gif-sur-Yvette (F) 6 CNRS, CEMHTI, Université Orléans (F) Dommages induits par un faisceau de protons dans le blanc de plomb des œuvres peintes V. Gonzalez 1,2, T. Calligaro 1, D. Gourier 2, Y. Le Du 2, Q. Lemasson 1, C. Pacheco 1, L. Pichon 1, B. Moignard 1, G. Wallez 2, M. Menu 1 1 C2RMF, Palais du Louvre, Paris (F) 2 IRCP, CNRS, Chimie ParisTech, Paris (F) 10h30 Pause 30'

6 Chair : G. Terwagne 11h 11h30 11h50 Annulée 11h50 Recent developments at ETHZ in AMS A.M. Müller, M. Döbeli, H.-A. Synal Laboratory of Ion Beam Physics ETHZ, Zurich (CH) Mesures de stabilité de la Microsonde de Saclay R. Roux, F. Pontiggia, D. Guillier, J. Hoarau, H. Khodja, Y-P. Kilisky CEA/DSM/IRAMIS/NIMBE/LEEL, CEA Saclay, Gif sur Yvette (F) Evolution sous irradiation par faisceau d ions de cibles destinées à la production de champs neutroniques monoénergétiques de référence V. Gressier, A. Martin, M. Pepino, F. Vianna IRSN, Saint-Paul Lez Durance (F) Détection à très grand angle solide : application à la NRA V. Gorlychev, J. Hoarau, H. Khodja CEA/DSM/IRAMIS/NIMBE/LEEL, CEA Saclay, Gif sur Yvette (F) 12h10 13h45 17h30 19h30 Déjeuner Départ pour visite du Château du Haut-Koenigsbourg Visite de cave et dégustation de vins Maison Klipfel (Barr) Dîner de Gala La Folie Marco (Barr)

7 Chair : D. Jalabert 9h00 9h30 L apport du MEIS pour la caractérisation structurale nanométrique de boîtes quantiques et nanofils de nitrures III-V B. Daudin Institut Néel, Grenoble (F) Caractérisation de nanocristaux de Germanium et Silicium produits par implantation ionique dans une couche d oxyde de silicium A. Nélis, G. Terwagne LARN-PMR, Université de Namur (B) 9h50 Etude par RBS-C et par analyse par reactions nucleaires de films isolant topologique Bi 2 Se 3 epitaxies sur GaAs V. Alarcon-Diez 1, M. Eddrief 2, I. Vickridge 2 1 Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06, INSP, Paris (F) 2 CNRS, INSP, Paris (F) 10h10 Détermination par RBS-C quantitative de la répartion du MN en sites interstitiels et substitutional en Ga x MN 1-x As ultra-mince avec température critique élevée I. Vickridge 1, H.J. von Bardeleben 1, D. Benzeggouta 3, K. Khazen 3, L. Chen 2, X.Z. Yu 2, J.H. Zhao 2 1 INSP, CNRS, Paris (F) 2 State Key Laboratory of Superlattices and Microstructures, Institute of Semiconductors, Beijing (CN) 3 Sorbonne Universités, UPMC Université Paris 06, INSP, Paris (F) 10h30 Pause 30 Chair : F. Garrido 11h00 Interdiffusion induite par recuit dans des tricouches Oxyde/Co/Pt D. Jalabert 1,2, P. Warin 1,3, A. Marty 1,3, M. Jamet 1,3 1 Université de Grenoble Alpes, Grenoble (F) 2 CEA/INAC/SM2M/LEMMA, Grenoble (F) 3 CEA/INAC/SM2M/NM, Grenoble (F) 11h20 11h40 12h30 14h15 Formation de couches très minces de graphite par implantation ionique F. Aweke 1, F. Le Normand 1, M. Benyahia 1, C. Speisser 1, D. Muller 1, G. Gutierrez 1, J. Arabski 2, G. Morvan 3 1 ICube, CNRS, Université de Strasbourg (F) 2 IPCMS, CNRS, Université de Strasbourg (F) 3 LHyGeS, CNRS, Université de Strasbourg (F) Délibération du Jury / Remise des prix Déjeuner Visite Technique icube, Strasbourg

«Physique nucléaire et applications»

«Physique nucléaire et applications» UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 UFR de PHYSIQUE MASTER DÉLOCALISÉ A HANOI (avec le soutien de l Agence universitaire de la Francophonie) «Physique nucléaire et applications» ANNÉE UNIVERSITAIRE 2008-2009 RÉSUMÉ

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Master CSMP. Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire

Master CSMP. Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire Master CSMP Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire Cohabilitation : Université Montpellier 2 - ENS Chimie de Montpellier - CEA.INSTN Partenaires complémentaires

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

NANOBIOTECHNOLOGIES. Informations Générales et Inscriptions

NANOBIOTECHNOLOGIES. Informations Générales et Inscriptions NANOBIOTECHNOLOGIES La miniaturisation des méthodes physiques d analyse a fourni la possibilité d observer et de manipuler des molécules individuelles et des nanoobjets, tant en Chimie qu en Biologie.

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

LILLE COMPIÈGNE REIMS NANTES LYON GRENOBLE MARSEILLE LA1. LA5 Laboratoire fusion nucléaire contrôlée Fusion nucléaire, LHCD, rayons X durs

LILLE COMPIÈGNE REIMS NANTES LYON GRENOBLE MARSEILLE LA1. LA5 Laboratoire fusion nucléaire contrôlée Fusion nucléaire, LHCD, rayons X durs nucléaire - 57 - IMPNTATION GéOGRAPHIQUE DES BORATOIRES ET RéSEAUX CONJOINTS IMPNTATION GéOGRAPHIQUE DES BORATOIRES ET RéSEAUX CONJOINTS DUNKERQUE LILLE COMPIÈGNE NANTES REIMS PARIS PARIS et Île-de-france

Plus en détail

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

Quel avenir pour l énergie énergie nucléaire?

Quel avenir pour l énergie énergie nucléaire? Quel avenir pour lénergie l énergie nucléaire? Origine de l énergie nucléaire État critique du réacteur Utilité des neutrons retardés Quel avenir pour le nucléiare? 2 Composant des centrales nucléaires

Plus en détail

Ecole d été des spectroscopies d électrons.

Ecole d été des spectroscopies d électrons. Lundi 08 juin 2015 16h00 16h30 Principe et fondements de la technique - Les interactions photon-matière, l émission des photoélectrons - l analyse chimique par XPS Jean-Charles DUPIN Appareillage et instrumentation

Plus en détail

Prix ampère De l electricité De FranCe. lauréat de l année 2014. Gilles CHabrier

Prix ampère De l electricité De FranCe. lauréat de l année 2014. Gilles CHabrier Prix ampère De l electricité De FranCe lauréat de l année 2014 1974 Prix annuel (50 000 ) fondé par électricité de France en l'honneur du grand savant dont le 200 ème anniversaire de la naissance a été

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

Master Ingénierie Nucléaire Master of Science Nuclear Energy

Master Ingénierie Nucléaire Master of Science Nuclear Energy Master Ingénierie Nucléaire Master of Science Nuclear Energy Frederico Garrido et Bertrand Reynier Université Paris-Sud, Orsay Campus Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées ParisTech frederico.garrido@u-psud.fr

Plus en détail

Atelier «Innovation et Société»

Atelier «Innovation et Société» Atelier «Innovation et Société» Journée de présentation AAP Andra,15 décembre Luis Aparicio, Direction R&D Andra Les installations à l arrêt ou en démantèlement en France Usines de retraitement de La Hague

Plus en détail

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission LA COLLECTION > 1 > L atome 2 > La radioactivité 3 > L homme et les rayonnements 4 > L énergie 6 > Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 > Le cycle du combustible nucléaire 8 > La microélectronique

Plus en détail

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES Questionnaire EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES SCP 4010-2 LE NUCLÉAIRE, DE L'ÉNERGIE DANS LA MATIÈRE /263 FORME C Version corrigée: Équipe sciences LeMoyne d'iberville, septembre 2006. QUESTION 1 (5 pts) 1. La

Plus en détail

Dossier de Presse. Opportunités de Sponsoring

Dossier de Presse. Opportunités de Sponsoring Dossier de Presse et Opportunités de Sponsoring ORGANIZING COMMITTEE Dr. Stéphane BELLEMIN IPCMS-Université de Strasbourg.Dr. Christophe BUCHER ENS-Lyon Dr. Stéphane CAMPIDELLI CEA-Saclay Prof. Thomas

Plus en détail

Document propriété du CEA Reproduction et diffusion externes au CEA soumises à l autorisation de l émetteur CEA - Cadarache PAGE 1

Document propriété du CEA Reproduction et diffusion externes au CEA soumises à l autorisation de l émetteur CEA - Cadarache PAGE 1 PAGE 1 Cadarache : un centre au cœur de la région Préparer les réacteurs de demain Hautes-Alpes Soutenir le parc actuel Vaucluse Alpes-de-Haute-Provence Alpes-Maritimes Bouches-du-Rhône Cadarache Var Promouvoir

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER)

Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER) Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER) Virginie Grandgirard Institut de Recherche sur la Fusion Magnétique CEA Cadarache 1 Plan

Plus en détail

Droit fondamental et appliqué et droit de l'entreprise (DEG)

Droit fondamental et appliqué et droit de l'entreprise (DEG) Annexe n 1 : Offre de formation de l Université Paris-Sud 11 Diplômes de Masters demandés en habilitation ou cohabilitation pour le contrat quadriennal 2010-2013. Deux domaines (DEG = Droit Economie Gestion,

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

Sophie Guézo Alexandra Junay

Sophie Guézo Alexandra Junay Sophie Guézo Alexandra Junay sophie.guezo@univ-rennes1.fr alexandra.junay@univ-rennes1.fr Unité Mixte de Recherche (UMR) Université Rennes I et CNRS Physique moléculaire Matière molle Matériaux Nanosciences

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par : Etude du comportement du tungstène sous irradiation : Applications aux réacteurs de fusion

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par : Etude du comportement du tungstène sous irradiation : Applications aux réacteurs de fusion UNIVERSITÉ D ORLÉANS ÉCOLE DOCTORALE ENERGIE, MATERIAUX, SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS Laboratoire CEMHTI : Conditions Extrêmes et Matériaux : Haute Température et Irradiation THÈSE présentée par

Plus en détail

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30 Terminales S1, S2, S3 2010 Vendredi 29 janvier BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures 30 Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Chaque exercice sera traité sur une

Plus en détail

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE UFR Sciences Orsay Isabelle DEMACHY Les étudiants à la faculté des Sciences 9000 étudiants (1/3 de l ensemble de l université) 800 enseignants-chercheurs, 800

Plus en détail

Le Master spécialisé Techniques Nucléaires et Radioprotection (TNRP) a pour objectif de former des professionnels en sciences et

Le Master spécialisé Techniques Nucléaires et Radioprotection (TNRP) a pour objectif de former des professionnels en sciences et LOGO Université IBN TOFAIL Faculté des Sciences de Kénitra Master spécialisé Techniques Nucléaires et Radioprotection Présentation du Master Spécialisé : Techniques Nucléaires et Radioprotection La formation

Plus en détail

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL Ion Beam Services ZI Peynier / Rousset Rue G. Imbert Prolongée 13790 Peynier, France Tel. : +33 4 42 53 89 53 Fax : + 33 4 42 53 89 59 Email : frank.torregrosa@ion-beam-services.fr APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

Introduction. Installation de SPIRAL

Introduction. Installation de SPIRAL JOURNEES ACCELERATEURS Roscoff 20/22 mars 2000 PROJET SPIRAL : LE POINT M.P. Bourgarel, P. Bertrand, C. Barué, D. Bibet, B. Bru, A. Chabert, F. Chautard, M. Di Giacomo, M. Duval,G. Gaubert, S. Gibouin,

Plus en détail

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov V. Les réactions r thermonucléaires 1. Principes a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov 2. Taux de réactions r thermonucléaires a. Les sections

Plus en détail

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche

La gravure. *lagravureparvoiehumide *lagravuresèche La gravure Après avoir réalisé l étape de masquage par lithographie, il est alors possible d effectuer l étape de gravure. L étape de gravure consiste à éliminer toutes les zones non protégées par la résine

Plus en détail

CNRS/IN2P3 23 2014 FTP 2014, CERN

CNRS/IN2P3 23 2014 FTP 2014, CERN Actions pédagogiques du CNRS/IN2P3 Vers les enseignants et leurs élèves 23 octobre 2014 FTP 2014, CERN Nicolas Arnaud (narnaud@lal.in2p3.fr) Laboratoire de l Accélérateur Linéaire (CNRS/IN2P3 et Université

Plus en détail

LISTE DES ECOLES PERMETTANT UN RECLASSEMENT DANS LE 3 ème GRADE D INGENIEUR DE LA FILIERE TECHNIQUE

LISTE DES ECOLES PERMETTANT UN RECLASSEMENT DANS LE 3 ème GRADE D INGENIEUR DE LA FILIERE TECHNIQUE Direction générale des services ----- Nouméa, le 22 octobre 2009 Direction des ressources humaines et de la fonction publique de Nouvelle-Calédonie ----- Service des affaires juridiques, des études et

Plus en détail

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie ACTION 5 : Poursuivre la dynamique d équipements et de laboratoires d excellence pour composants dotés de fonctionnalités nouvelles. La Lorraine dispose de forces de recherche exceptionnelles dans le domaine

Plus en détail

Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces

Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces Communiqué de presse Dübendorf,St. Gall, Thun, le 22 août 2013 Deux-en-un : le NanoChemiscope 3D Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces Le NanoChemiscope 3D est une merveille issue des plus

Plus en détail

Programme Formations Vivelys

Programme Formations Vivelys Programme Formations Vivelys Année 2011 FORMATION DUREE BORDEAUX NÎMES TAIN L HERMITAGE AIX EN PROVENCE TARIF HT (par pers. avec repas) PILOTAGE DE LA MICRO-OXYGÉNATION 1 journée 10/03/2011 Sur demande

Plus en détail

Quelques liens entre. l'infiniment petit et l'infiniment grand

Quelques liens entre. l'infiniment petit et l'infiniment grand Quelques liens entre l'infiniment petit et l'infiniment grand Séminaire sur «les 2» au CNPE (Centre Nucléaire de Production d'électricité) de Golfech Sophie Kerhoas-Cavata - Irfu, CEA Saclay, 91191 Gif

Plus en détail

Faculté des Sciences d ORSAY

Faculté des Sciences d ORSAY Université Paris-Sud 11 Faculté des Sciences d ORSAY Personnes ressources des disciplines représentées : Département de Biologie Vice-Président : Hervé DANIEL Secrétaire : Malika DERRAS Université Paris-Sud

Plus en détail

Matériaux pour les réacteurs de fusion nucléaire : Problèmes fondamentaux

Matériaux pour les réacteurs de fusion nucléaire : Problèmes fondamentaux Matériaux pour les réacteurs de fusion nucléaire : Problèmes fondamentaux 21-22 novembre 2007 Fondation Simone & Cino del Duca, 10 rue Alfred de Vigny, 75008 Paris organisé avec le soutien du CEA-DEN (Saclay)

Plus en détail

Ce chapitre est dédié à la mémoire de Joseph Salomon, physicien, responsable d AGLAÉ de 1989 à 2009, décédé le 3 février 2009.

Ce chapitre est dédié à la mémoire de Joseph Salomon, physicien, responsable d AGLAÉ de 1989 à 2009, décédé le 3 février 2009. Aglaé, ou la Beauté vue la par Science un accélérateur de particules au Louvre depuis 20 ans Philippe Walter Aglaé, ou la Beauté vue par la Science Ce chapitre est dédié à la mémoire de Joseph Salomon,

Plus en détail

GRANDS PRIX ATTRIBUÉS EN 2012

GRANDS PRIX ATTRIBUÉS EN 2012 Paris, le 18 septembre 2012 GRANDS PRIX ATTRIBUÉS EN 2012 PRIX LAMONICA DE NEUROLOGIE (Fondation pour la recherche biomédicale P.C.L) (125 000 ). Le prix est décerné à Brigitte KIEFFER, Directeur de recherche

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA 3-1 : Physique Chapitre 8 : Le noyau et les réactions nucléaires Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Finalité du chapitre

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses.

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. I/ Présentation du monde nano. Vidéo «Science Suisse : Christian Schönenberger, nano-physicien», 12 min. «Christian Schönenberger conduit le Swiss Nanoscience

Plus en détail

LAboRAToiRE expertises Chimiques & physico- Chimiques Le Laboratoire Expertises Chimiques & Physicochimiques (LECP) caractérise les matériaux, principalement inorganiques, afin de déterminer leur composition

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

JOURNÉES PARIS 2006 AVIGNON 13-14 MARS 2007

JOURNÉES PARIS 2006 AVIGNON 13-14 MARS 2007 1 JOURNÉES PARIS 2006 AVIG 13-14 MARS 2007 Fiche de participation À envoyer impérativement avant le 28 février 2007 à Mme Annie TALBOT Institut de Physique Nucléaire Tél. : 01.69.15.51.00; Fax : 01.69.15.30.93.

Plus en détail

1 ÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE DE PHYSIQUE MÉDICALE

1 ÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE DE PHYSIQUE MÉDICALE 1 ÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE DE PHYSIQUE MÉDICALE www-instn.cea.fr Jeudi 7 novembre 2013 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 Contexte au niveau international Number of Radiotherapy Machines Per Million People no

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Principe de fonctionnement des batteries au lithium

Principe de fonctionnement des batteries au lithium Principe de fonctionnement des batteries au lithium Université de Pau et des pays de l Adour Institut des Sciences Analytiques et de Physicochimie pour l Environnement et les Matériaux 22 juin 2011 1 /

Plus en détail

Les batteries électriques pour les camions et bus électriques Etat de l'art, perspectives et interrogations

Les batteries électriques pour les camions et bus électriques Etat de l'art, perspectives et interrogations Les batteries électriques pour les camions et bus électriques Etat de l'art, perspectives et interrogations L Ion Rallye 2012 : Camions et Bus électriques - Le transport branché Lyon 30/11/2012 Serge PELISSIER

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

Saadi KHOCHBIN. Directeur de recherche CNRS. médaille d Argent. Institut des sciences biologiques. Institut Albert Bonniot (IAB)

Saadi KHOCHBIN. Directeur de recherche CNRS. médaille d Argent. Institut des sciences biologiques. Institut Albert Bonniot (IAB) Saadi KHOCHBIN Directeur de recherche CNRS Institut Albert Bonniot (IAB) Inserm / UJF Institut des sciences biologiques médaille d Argent Les projets développés par Saadi Khochbin s inscrivent essentiellement

Plus en détail

Programme consultant expert (PCE)

Programme consultant expert (PCE) Programme consultant expert (PCE) Bénéficiez par le biais du PCE de l expertise d un consultant sénior et/ou d un jeune chercheur expérimenté Ce programme s adresse aux entreprises de la filière chimie

Plus en détail

Panorama de l astronomie

Panorama de l astronomie Panorama de l astronomie 7. Les étoiles : évolution et constitution des éléments chimiques Karl-Ludwig Klein, Observatoire de Paris Gaël Cessateur & Gilles Theureau, Lab Phys. & Chimie de l Environnement

Plus en détail

Laboratoire franco-chinois. Physique atomique et moléculaire, optique quantique, information quantique, nano-photonique, métrologie, atomes froids

Laboratoire franco-chinois. Physique atomique et moléculaire, optique quantique, information quantique, nano-photonique, métrologie, atomes froids PHYSIQUE FONDAMENTALE 18 localisation*: physique fondamentale france chine Groupement manipulation quantique d atomes et de photons (QMAP) Physique atomique et moléculaire, optique quantique, information

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Quelques applications. de la radioactivité. et des réactions nucléaires

Quelques applications. de la radioactivité. et des réactions nucléaires Quelques applications de la radioactivité et des réactions nucléaires 1 Positive Médecine Science Alimentation Agriculture Utilisation des rayonnements imagerie, radio, scanner, scintigraphie radiothérapie

Plus en détail

NOM :... Prénom :...

NOM :... Prénom :... UFR de Sciences Physiques Service de la Scolarité 3-5 rue de l Université 67084 STRASBOURG Cedex Tél. 03.90.24.06.70 Année universitaire 2006/2007 NOM :... Prénom :... DEMANDE D INSCRIPTION LICENCE SCIENCES

Plus en détail

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique.

Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Etude des nanofils en trois dimensions et à l échelle atomique par sonde atomique tomographique. Mike El Kousseifi K. Hoummada, F. Panciera, D. Mangelinck IM2NP, Aix Marseille Université-CNRS, Faculté

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

L INSTITUT DE RADIOPROTECTION ET DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (IRSN)

L INSTITUT DE RADIOPROTECTION ET DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (IRSN) CHAPITRE 18 L INSTITUT DE RADIOPROTECTION ET DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (IRSN) Introduction 367 Les missions de l IRSN 367 Bilan des activités de l IRSN en 2007 369 Appui de nature réglementaire 369 Expertise

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2014 autorisant au titre de l année 2014 l ouverture de recrutements sans concours

Plus en détail

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer Complétez le schéma de gestion des déchets nucléaires en vous aidant du panneau, les surfaces des cercles sont proportionnelles à leur importance Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ

Plus en détail

Le Centre Technique France

Le Centre Technique France Le Centre Technique France AREVA offre des solutions pour produire de l électricité avec moins de CO 2 Leader mondial du nucléaire Un modèle intégré unique, de l extraction du minerai d uranium jusqu au

Plus en détail

Le monitoring de flux réseaux à l'in2p3 avec EXTRA

Le monitoring de flux réseaux à l'in2p3 avec EXTRA Le monitoring de flux réseaux à l'in2p3 avec EXTRA Journée JoSy «Supervision systèmes et réseaux dans un laboratoire de recherche» 27 mars 2008, ENS Paris Denis Pugnère, CNRS / IN2P3 / IPNL basé sur une

Plus en détail

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure

Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure J. Phys. IV France 1 () 53-58 EDP Sciences, Les Ulis DOI: 1.151/jp:17 Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure D. Del Frari, S. Diliberto,

Plus en détail

Le savoir-faire du Centre d Études Nucléaires de Bordeaux-Gradignan au service d une mission spatiale internationale

Le savoir-faire du Centre d Études Nucléaires de Bordeaux-Gradignan au service d une mission spatiale internationale Le savoir-faire du Centre d Études Nucléaires de Bordeaux-Gradignan au service d une mission spatiale internationale La naissance de la mission internationale GLAST Observer des étoiles et des planètes,

Plus en détail

Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients

Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients Préparation de lame TEM dans un FIB principe, avantages, inconvénients B. Domengès Journée scientifique annuelle de l Institut de Recherche sur les matériaux avancés 28 juin 2012 - Caen Plan Introduction

Plus en détail

Politique régionale pour le développement de l enseignement supérieur et de la recherche. Allocations de recherche doctorale (ARED) Fiche projet 2015

Politique régionale pour le développement de l enseignement supérieur et de la recherche. Allocations de recherche doctorale (ARED) Fiche projet 2015 - Date de la demande : 17/03/2015 1- Identification du projet (en langue française) - Acronyme du projet (8 caractères maximum) : ElVeBaLi - Intitulé du projet (en langue française) : Electrolytes à base

Plus en détail

Microsonde nucléaire Gilles REVEL Jean-Paul DURAUD Principales interactions utilisées Appareillage Domaines d'application Pour en savoir plus

Microsonde nucléaire Gilles REVEL Jean-Paul DURAUD Principales interactions utilisées Appareillage Domaines d'application Pour en savoir plus Microsonde nucléaire par Gilles REVEL Docteur ès Sciences Directeur du Laboratoire Pierre-Süe (CEA-CNRS) et Jean-Paul DURAUD Docteur ès Sciences Directeur-adjoint du Laboratoire Pierre-Süe (CEA-CNRS) 1.

Plus en détail

par Alain Bonnier, D.Sc.

par Alain Bonnier, D.Sc. par Alain Bonnier, D.Sc. 1. Avons-nous besoin d autres sources d énergie? 2. Qu est-ce que l énergie nucléaire? 3. La fusion nucléaire Des étoiles à la Terre... 4. Combien d énergie pourrait-on libérer

Plus en détail

Stabilité et Réactivité Nucléaire

Stabilité et Réactivité Nucléaire Chapitre 1 Stabilité et Réactivité Nucléaire Les expériences, maintes fois répétées, montraient chaque fois que les déflexions subies par les particules chargées en interaction avec les noyaux ne correspondaient

Plus en détail

La Plateforme GALA. Un projet régional structurant. avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique CPER 2007-2013

La Plateforme GALA. Un projet régional structurant. avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique CPER 2007-2013 La Plateforme GALA Un projet régional structurant CPER 2007-2013 avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique Labellisé en avril 2009 Plateforme GALA : quel rôle? Principe

Plus en détail

Ouvrir un compte Twitter dans son labo Mars 2014 à Paris

Ouvrir un compte Twitter dans son labo Mars 2014 à Paris Ouvrir un compte Twitter dans son labo Mars 2014 à Paris Présentation issue des discussions de la journée des correspondants communication de l Institut de physique, le 20 mars 2014 1 I Titre de chapitre

Plus en détail

SFEN. Groupe Régional des Hauts de Seine. Réunion du 27 avril 1993. Domus MEDICA - 75007 PARIS LE PLUTONIUM EN QUESTIONS LE PLUTONIUM

SFEN. Groupe Régional des Hauts de Seine. Réunion du 27 avril 1993. Domus MEDICA - 75007 PARIS LE PLUTONIUM EN QUESTIONS LE PLUTONIUM SFEN Groupe Régional des Hauts de Seine Réunion du 27 avril 1993 Domus MEDICA - 75007 PARIS LE PLUTONIUM EN QUESTIONS LE PLUTONIUM Brève présentation de ses propriétés nucléaires et physico - chimiques

Plus en détail

Identifier et faire enlever. vos objets radioactifs

Identifier et faire enlever. vos objets radioactifs Identifier et faire enlever vos objets radioactifs Certains objets radioactifs très variés et souvent anciens se trouvent encore dans des collections, des brocantes ou des greniers. Leur dangerosité est

Plus en détail

NEEDS- MILIEUX POREUX

NEEDS- MILIEUX POREUX Grand défi interdisciplinaire NEEDS Nucléaire : énergie, environnement, déchets, société Appel à propositions de recherche 2012 du Projet Fédérateur NEEDS- MILIEUX POREUX Date de publication de l appel

Plus en détail

Actinides et stockage des déchets. Chimie des actinides pour la gestion de déchets radioactifs

Actinides et stockage des déchets. Chimie des actinides pour la gestion de déchets radioactifs Actinides et stockage des déchets. Chimie des actinides pour la gestion de déchets radioactifs Hélène Capdevila Christophe Poinssot Pierre Vitorge pierre.vitorge /\T cea.fr CEA DEN Direction de l'energie

Plus en détail

Nanociencia et Moletrónica

Nanociencia et Moletrónica F. Sehlan, A. Ramírez, E. Torres, A. Zehe 913 Internet Electronic Journal* Nanociencia et Moletrónica Mayo 2007, Vol. 5, N 1, pp. 913-920 Ánalyse des surfaces des couches épitaxiales isolantes de CaF 2

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION Journées SFRP : Démantèlement des installations nucléaires et problématiques associées Serge PEREZ CEA/INSTN, Alain PIN CEA/INSTN. www-instn.cea.fr GRENOBLE 23 ET 24 OCTOBRE

Plus en détail

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie.

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie. Physique. Partie 2 : Transformations nucléaires. Dans le chapitre précédent, nous avons étudié les réactions nucléaires spontanées (radioactivité). Dans ce nouveau chapitre, après avoir abordé le problème

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

hydrogène au service des énergies renouvelables

hydrogène au service des énergies renouvelables Le stockage solide de l hydrogl hydrogène au service des énergies renouvelables P. de Rango, D. Fruchart, S. Miraglia, Ph. Marty*, M. Jehan** J. Chabonnier, A. Chaise, S. Garrier, B. Delhomme, S. Nachev,

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

Formation de la Personne Compétente en Radioprotection

Formation de la Personne Compétente en Radioprotection Formation de la Personne Compétente en Radioprotection Cécile Etard - INSTN SFRP - Cherbourg - 18/6/2004 1 Rappel «historique» Décret 86-1103 du 2 octobre 1986 Arrêté du 25 novembre 1987 Formation de 7

Plus en détail

Principe et fonctionnement des bombes atomiques

Principe et fonctionnement des bombes atomiques Principe et fonctionnement des bombes atomiques Ouvrage collectif Aurélien Croc Fabien Salicis Loïc Bleibel http ://www.groupe-apc.fr.fm/sciences/bombe_atomique/ Avril 2001 Table des matières Introduction

Plus en détail