Psoriasis et biothérapies

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Psoriasis et biothérapies"

Transcription

1 A qui s adressent les biothérapies? Comment agissent les biothérapies? Quels bénéfices puis-je attendre d une biothérapie? Comment puis-je contribuer au succès de mon traitement? Qu est-ce qu une biothérapie? Dois-je avoir peur des biothérapies? Quelles sont les précautions à prendre sous biothérapie? Par qui vais-je être suivi(e) pendant mon traitement? Quelles situations particulières dois-je anticiper? Comment gérer mon traitement par biothérapie? Psoriasis et biothérapies 10 réponses simples pour mieux les connaître

2 PREAMBULE Votre médecin spécialiste vous a parlé d un traitement par biothérapie (ou biomédicament) pour votre psoriasis. II s agit d une classe de médicaments utilisés depuis plusieurs années dans certaines maladies inflammatoires d évolution chronique, et notamment en dermatologie dans les formes modérées à sévères de psoriasis. Les biothérapies ont fait évoluer la prise en charge de ces maladies inflammatoires, à tel point que la rémission est maintenant à la portée de nombreux patients. Comme pour tout nouveau traitement de longue durée, vous vous posez des questions sur ses effets, son utilisation, ses précautions d emploi... Ce livret a été conçu pour apporter des réponses à vos interrogations, vous aider à bien gérer votre traitement et à participer activement à la prise en charge de votre maladie aux côtés de votre médecin. Si des questions demeurent, n hésitez pas à interroger votre médecin/pharmacien ou tout professionnel de santé en charge de votre suivi.

3 LES BIOTHÉRAPIES 1 - A qui s adressent les biothérapies? p Qu est-ce qu une biothérapie? p Comment agissent les biothérapies? p Dois-je avoir peur des biothérapies? p Quels bénéfices puis-je attendre d une biothérapie? p. 9 PRÉCAUTIONS À PRENDRE 6 - Quelles sont les précautions à prendre sous biothérapie? p Quelles situations particulières dois-je anticiper? p SUIVI DE MON TRAITEMENT 8 - Comment gérer mon traitement par biothérapie? p Par qui vais-je être suivi(e) pendant mon traitement? p Comment puis-je contribuer au succès de mon traitement? p

4 LES BIOTHÉRAPIES 1 les A qui s adressent biothérapies? Les biothérapies constituent une réelle avancée dans le traitement du psoriasis. Cependant, en raison de leur mode d action, de la possibilité d effets indésirables et de leur coût élevé, elles sont à ce jour réservées à certains patients. Il s agit des patients adultes présentant certaines formes de psoriasis modéré à sévère, chez lesquels les autres traitements pris par voie générale (y compris la puvathérapie) sont restés sans effet, sont contre-indiqués ou mal tolérés (1,2). LES BIOTHÉRAPIES I 4

5 2 biothérapie Qu est-ce qu une? Une biothérapie est un traitement dont la fabrication s appuie sur la biologie et non sur la chimie (3). Ces produits sont issus des techniques modernes de la biologie moléculaire et sont fabriqués à partir d organismes vivants (cellules humaines ou animales). Ces médicaments sont composés de substances naturelles, similaires à celles produites par l organisme humain lors de son bon fonctionnement (4). Les biothérapies sont spécifiquement conçues pour agir de façon à corriger un défaut précis de fonctionnement de l organisme, responsable d une maladie. 5 I LES BIOTHÉRAPIES

6 3 les Comment agissent biothérapies? L inflammation au cœur du psoriasis Les plaques de psoriasis sont en grande partie dues à une inflammation qui provoque une formation accélérée et excessive de cellules épidermiques qui s accumulent à la surface de la peau (quelques jours seulement contre environ un mois pour une peau normale) (5). C est cette inflammation, évoluant sur un mode chronique, qui est responsable des lésions cutanées (plaques rouges avec différents degrés de desquamation). PLAQUE DE PSORIASIS Le système immunitaire au cœur de l inflammation Dans le psoriasis, l inflammation cutanée est due à un dérèglement du système immunitaire* devenu hyperactif, et qui «attaque» l épiderme comme s il contenait des éléments étrangers : on parle de maladie auto-immune (3). Certaines cellules du système immunitaire,comme les lymphocytes (variété de globules blancs), envahissent le derme et produisent en trop grande quantité des molécules appelées cytokines (substances qui permettent aux cellules de communiquer entre elles) et de lutter contre les agressions extérieurs. Les cytokines sont naturellement présentes dans l organisme, mais lorsqu elles sont fabriquées en excès, elles deviennent nocives pour les cellules et favorisent l inflammation (3). Celle-ci devient alors chronique. *Le système immunitaire est un réseau complexe de cellules et d organes qui travaillent ensemble pour assurer la défense de l organisme contre les agressions extérieures. Normalement, ce système tolère les propres constituants de l organisme. Les maladies auto-immunes surviennent quand les mécanismes de tolérance sont défaillants (3). LES BIOTHÉRAPIES I 6

7 Les biothérapies au cœur du système immunitaire Les biothérapies sont des médicaments dont l efficacité à été démontrée, qui agissent de façon ciblée au cœur du système immunitaire. EPIDERME Elément DECLENCHEUR PLAQUE DE PSORIASIS Inflammation STOP MEDICAMENTS SANS CIBLAGE Les biothérapies agissent : A soit en bloquant les cytokines activatrices de lymphocytes, bloquant ainsi en amont la cascade inflammatoire. B soit en bloquant très précisément les effets d une ou plusieurs cytokines produites par les lymphocytes, les empêchant de renforcer le processus inflammatoire. Elles permettent donc de diminuer l inflammation des tissus à l origine du développement des lésions cutanées, de telle sorte que les symptômes du psoriasis seront atténués. DERME Cellules immunitaires du derme ACTIVATION des cellules Différentes cytokines Voies de l inflammation STIMULATION des lymphocytes A Lymphocyte STOP B STOP BIOTHÉRAPIE BLOQUANT LES CYTOKINES ACTIVATRICES DE LYMPHOCYTES Blocage en amont de la cascade inflammatoire Schéma d après (6,7,8) EXCES DE CYTOKINES BIOTHÉRAPIE BLOQUANT LES CYTOKINES PRODUITES PAR LES LYMPHOCYTES 7 I LES BIOTHÉRAPIES

8 4 des Faut-il avoir peur biothérapies? Même si elles ne sont utilisées que depuis 2005 dans le psoriasis (1), les biothérapies ne sont pas de nouveaux médicaments. Depuis leurs premières utilisations dans d autres maladies inflammatoires chroniques, de nombreux patients ont été et sont traités par biothérapies.ces années de recul ont permis de mieux maîtriser ces traitements et de définir la meilleure façon de les utiliser. Cependant, comme tous les médicaments, les biothérapies utilisées pour traiter le psoriasis peuvent occasionner des effets indésirables. Les risques liés à leur action sur le système immunitaire, dont l un des principaux est le risque d infection, restent cependant maîtrisables si l on respecte les précautions recommandées avant (bilan dit «pré-thérapeutique») et pendant le traitement. Ce que vous devez garder en tête, c est que ces traitements, autorisés par les autorités de santé, ont pour objectif d atténuer, voire de faire disparaître vos plaques de psoriasis et d améliorer votre vie quotidienne.! Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien même si vous considérez qu il n a aucun lien avec le médicament. LES BIOTHÉRAPIES I 8

9 5 d une Quels bénéfices puis-je attendre biothérapie? Le traitement va-t-il guérir mon psoriasis? Une guérison définitive du psoriasis n est malheureusement pas encore possible. Cependant, les biothérapies permettent généralement une amélioration notable du psoriasis et donc de la qualité de vie, en réduisant la gêne au quotidien et en obtenant souvent de longs intervalles durant lesquels la maladie est inactive (on parle de rémission). Quels symptômes vont être améliorés par le traitement? L objectif des biothérapies est d améliorer l état de la peau : diminution du nombre et de la taille des plaques, pouvant aller jusqu à leur disparition (1,13), diminution de l épaisseur des plaques (1,13), diminution voire disparition des rougeurs et des desquamations (1,13), diminution des troubles articulaires (1,13). Quand le traitement va-t-il me soulager? Les signes d amélioration peuvent être observés dès les premières semaines et, chez les patients répondant bien au traitement, une amélioration franche du psoriasis peut être observée après 4 à 6 mois (1). En poursuivant régulièrement le traitement, ce résultat peut se maintenir plusieurs années (dans les études menées avec les biothérapies, le recul est d au moins 5 ans) (1). Si le traitement choisi ne mène pas au succès escompté, votre médecin pourra vous proposer une autre biothérapie. 9 I LES BIOTHÉRAPIES

10 PRÉCAUTIONS À PRENDRE 6Quelles sont les précautions à prendre sous biothérapie? Comme tous médicaments, les biothérapies utilisées pour traiter le psoriasis peuvent occasionner des effets indésirables. Même s ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde, et peuvent varier d un patient à l autre, il est important que vous les connaissiez pour pouvoir les reconnaître et les signaler aussitôt à votre médecin. La plupart des effets indésirables observés avec les biothérapies n obligent pas à interrompre le traitement. La réaction locale au point d injection (1,2) Des réactions locales à l endroit où vous faites l injection peuvent se produire. La réaction peut se traduire par un endolorissement, une rougeur, un gonflement ou/et des démangeaisons... Généralement, les réactions locales disparaissent après quelques jours. Pour limiter leur survenue, vous devez suivre précisément les instructions figurant sur la notice de votre médicament. La réaction allergique (1,2) Des réactions allergiques peuvent se manifester, par exemple par des démangeaisons, des plaques rouges et/ou de l urticaire (...) sur une partie ou sur tout le corps. Si vous ne vous sentez soudainement pas bien et que vous transpirez, si votre langue ou votre visage gonfle, si vous avez des difficultés à respirer, consultez immédiatement votre médecin ou rendez vous à l hôpital le plus proche. PRÉCAUTIONS À PRENDRE I 10

11 Le risque d infection (1,2) Des précautions particulières doivent être prises avant le début du traitement (notamment mise à jour des vaccinations) et s imposent pendant toute sa durée. En effet, les biothérapies peuvent favoriser certaines infections car elles modulent les défenses immunitaires. Le plus souvent les infections sont banales : infections des voies respiratoires supérieures, bronchites, rhinopharyngites, infections gastro-intestinales, urinaires, cutanées (de la peau). Plus rarement, il peut s agir d infections graves : pneumonies, infections articulaires, septicémies... Parfois le traitement peut «réveiller» une tuberculose latente (maladie ancienne qui aurait été insuffisamment soignée). C est pourquoi votre dermatologue a vérifié l absence de risque en réalisant une radiographie des poumons et une intradermoréaction à la tuberculine (IDR) avant le début de votre traitement par biothérapie. Quelques conseils : Soyez à l écoute de votre corps et très attentif à l apparition de tout signe faisant penser à une infection. Soyez vigilant face à toute situation à risque d infection : plaie, brûlure, ulcère cutané Soyez prudent lors de tous les gestes pouvant créer des plaies : pédicurie, piercing portez des gants pour bricoler ou jardiner. Evitez autant que possible les risques de contagion : contacts avec de jeunes enfants fiévreux, varicelle Respectez les règles d hygiène courante : lavez vous régulièrement les mains, brossez vous soigneusement les dents. Si vous avez le moindre doute, n hésitez pas à en parler à votre médecin 11 I PRÉCAUTIONS À PRENDRE

12 En cas de doute sur une infection, la biothérapie pourra être momentanément suspendue par votre médecin, le temps d identifier précisément la source de cette infection, et ce jusqu à la résolution des symptômes et la fin de l antibiothérapie, le cas échéant. Vous avez de la fièvre, des frissons, des douleurs pharyngées, de la toux, des brûlures en urinant, une fatigue inhabituelle CONSULTEZ IMMEDIATEMENT LE MÉDECIN PRESCRIPTEUR DE VOTRE BIOTHÉRAPIE Prenez le traitement anti-infectieux prescrit par votre médecin pendant toute la durée recommandée Attendez l avis de votre médecin pour reprendre votre traitement par biothérapie PRÉCAUTIONS À PRENDRE I 12

13 Le risque de tumeurs malignes (1,2) Comme tous les traitements modulant l action du système immunitaire, le traitement par biothérapies peut favoriser l apparition de certaines tumeurs malignes ou de lymphomes.il s agit d un phénomène rare et sa relation directe avec le traitement n a pas été formellement prouvée (9,10). Les examens avant et en cours de traitement veillent notamment à dépister des lésions précancéreuses (ex : lésions cutanées, polypes, anomalies du col de l utérus ) afin de limiter ce risque. Si une tumeur était confirmée, le traitement par biothérapie devrait être arrêté. Le risque de troubles cardiaques (1,2) Des cas d aggravation de maladies cardiaques préexistantes ont été rapportés. Dans ces cas, le traitement par biothérapie doit être arrêté et vous devez consulter au plus vite votre médecin. Le risque de troubles nerveux (1,2) Des cas d atteintes du système nerveux ont été rapportés chez des patients traités par biothérapies. En cas de fourmillements, de picotements dans les extrémités, de faiblesse musculaire ou de troubles des sensations au froid ou au chaud, consultez votre médecin. 13 I PRÉCAUTIONS À PRENDRE

14 7 Quelles situations particulières dois-je anticiper? Certains évènements de vie nécessitent des précautions particulières et doivent donc être anticipés : vaccinations, soins dentaires, intervention chirurgicale, désir de grossesse, séjour à l étranger. Dans chacune de ces situations, la conduite à tenir devra être discutée avec votre médecin. Vaccins contre-indiqués : Fièvre jaune, Rougeole, Rubéole, Oreillons, Varicelle, Tuberculose (BCG), Poliomyélite Fièvre typhoïde Vaccin contre le virus varicelle-zona (12). Les vaccinations (1,12) Le risque d infection étant augmenté lorsque vos défenses immunitaires sont diminuées, certains vaccins sont fortement recommandés avant mais aussi pendant la durée de votre traitement : c est le cas notamment du vaccin contre la grippe (tous les ans) ou le pneumocoque (tous les 3 à 5 ans). A l inverse, les personnes traitées par biothérapies ne doivent pas être en contact avec certains vaccins dits dits «vivants» ou «vivants atténués*». Si vous prévoyez un séjour à l étranger qui nécessite des vaccinations obligatoires (exemple : fièvre jaune...), parlez en avec votre médecin pour anticiper l adaptation de votre traitement. * Vaccins composés de micro-organismes vivants mais dont la virulence a été atténuée. Les soins dentaires (11) Afin d éviter toute infection, une bonne hygiène bucco-dentaire et des soins dentaires réguliers (traitement des caries, détartrages...) sont recommandés sous biothérapies. Si des soins à risque infectieux (extraction, abcès...) sont nécessaires, votre dentiste vous prescrira un traitement préventif par antibiotique et, en cas d infection, le traitement par biothérapie devra être momentanément interrompu. La pose d implants dentaires est possible, mais il faut rester vigilant aux risques infectieux potentiels. PRÉCAUTIONS À PRENDRE I 14

15 Une intervention chirurgicale (11) Les biothérapies peuvent augmenter le risque de faire une infection après une intervention chirurgicale. En dehors des situations d urgence, si l intervention est programmée, parlez en à votre médecin prescripteur pour qu il se mette en relation avec votre chirurgien et vous informe des recommandations à suivre (par exemple, cesser temporairement le traitement). En cas d intervention d urgence, il pourra mettre en place les mesures adéquates pour qu elle se déroule dans les meilleures conditions. C est lui qui décidera de la reprise du traitement, après cicatrisation complète et en l absence d infection. Le désir de grossesse, la grossesse et l allaitement (1,2,11) Par mesure de prudence, les biothérapies sont déconseillées pendant la grossesse. Une méthode contraceptive efficace est donc nécessaire pendant toute la durée du traitement et pendant les semaines qui suivent son arrêt (temps nécessaire à l élimination de toute trace de médicament de l organisme, variable selon la biothérapie utilisée) (1). Chez un homme qui souhaite avoir un enfant, il n est pas nécessaire d interrompre le traitement par biothérapie (11). Par prudence également, le traitement sera interrompu pendant le temps de l allaitement (1).! En cas de grossesse survenant sous biothérapie, la poursuite du traitement sera discutée avec votre médecin prescripteur. Vous avez un projet de grossesse ou etes enceinte Parlez-en à votre médecin pour adapter le traitement et pour mener à bien votre désir sans risque. 15 I PRÉCAUTIONS À PRENDRE

16 SUIVI DE MON TRAITEMENT 8Comment suivre mon traitement? Comment gérer mon injection? Les biothérapies sont des médicaments s administrant par voie injectable. Certaines se pratiquent en injections sous-cutanées pouvant être faites à domicile. Vous pourrez peut-être, si vous le souhaitez, injecter vous-même le médicament (on parle d auto-injection). Cependant, avant cela, un médecin ou une infirmière vous montrera précisément comment préparer et réaliser cette injection. Des instructions détaillées sont également disponibles dans les notices des médicaments concernés.! Tenez toujours votre médicament et vos aiguilles hors de la vue et de la portée des enfants. Combien de temps prendre mon traitement? En cas de réponse positive ou bénéfique à une biothérapie, il est préférable de poursuivre le traitement de façon continue. Puis-je modifier ou arrêter mon traitement? Même lorsque les signes de la maladie ont disparu, il faut continuer le traitement tel qu il vous a été prescrit. Si elle est efficace et bien tolérée, votre biothérapie ne doit pas être interrompue (1,2). Vous discuterez, avec votre médecin, de ce qu il convient de faire pour la suite.! Vous ne devez en aucun cas modifier ou arrêter votre traitement sans l accord de votre médecin. SUIVI DE MON TRAITEMENT I 16

17 Puis-je voyager ou séjourner longtemps à l étranger? Un traitement par biothérapies n empêche pas de voyager si certaines précautions sont respectées. Si vous prévoyez un séjour dans un pays nécessitant une vaccination obligatoire, renseignez vous trois à quatre mois à l avance auprès de votre médecin pour vous assurer que celle-ci est effectivement possible (voir page 14). Si possible, planifiez vos voyages de telle sorte que votre injection puisse être faite avant le départ ou en rentrant. En cas de déplacement de longue durée, sachez qu il est possible de se fournir le traitement à l étranger sous certaines conditions : demandez l accord de la sécurité sociale qui vous fournira les imprimés nécessaires, et gardez avec vous votre ordonnance internationale. 17 I SUIVI DE MON TRAITEMENT Quand vous vous déplacez, ayez toujours avec vous une trousse de secours contenant de quoi désinfecter d éventuelles blessures. En cas de transport du traitement, il est nécessaire de respecter la chaîne du froid. En effet, les produits biologiques doivent être conservés au réfrigérateur, à une température d environ 4 C (1,2). Les fabricants de biothérapie fournissent souvent des boites isothermes pour les voyages : renseignez vous auprès de votre pharmacien. Vous devez également vous assurer de la présence d un frigo sur votre lieu de résidence. En cas de voyage en avion, pensez à demander à votre médecin un certificat médical ou une ordonnance, si possible en anglais, justifiant du transport de médicament et de matériel d injection,et précisant votre traitement en DCI (Dénomination Commune Internationale). Cela vous permettra de conserver le traitement dans la cabine de l avion. Si le voyage doit durer plus de 6 heures, confiez le produit au personnel de bord qui le placera dans le réfrigérateur de l avion le temps du voyage. Pensez également à prévenir la compagnie aérienne lors de votre réservation.

18 Par qui vais-je être suivi(e) pendant mon traitement par 9 biothérapie? H Mon dermatologue / rhumatologue à l hôpital (ou clinique) C est lui qui initie le traitement par biothérapie et assure avec votre dermatologue libéral le suivi de votre maladie. Vous devrez le revoir tous les 12 mois pour le renouvellement obligatoire de l ordonnance d exception (1). Mon dermatologue / rhumatologue en cabinet de ville En partenariat avec le spécialiste hospitalier, Il va vous aider à gérer vos différents traitements et évaluer leurs effets. Le dermatologue libéral pourra renouveler certaines biothérapies dans l intervalle des 12 mois suivant la prescription du praticien hospitalier (1). Mon médecin généraliste C est souvent lui que vous consultez en premier. Son rôle est fondamental, notamment dans la prévention et le traitement précoce des infections. Tenez-le toujours informé des détails de votre traitement et, si besoin, il se mettra en relation avec votre spécialiste. Sachez qu il ne peut ni prescrire, ni renouveler votre biothérapie. Mon infirmier(e) Il/elle assure le bon déroulement des injections et, si vous pouvez les réaliser vous-même à domicile, Il/elle vous apprend les bons gestes de cette injection. Il/elle peut répondre à vos questions sur l utilisation pratique de votre traitement, et alerter si besoin votre médecin en cas d événement pouvant être en rapport avec votre biothérapie. Mon pharmacien Pour les biothérapies administrées en ambulatoire, c est lui qui commandera votre traitement et vous le délivrera. N hésitez pas à faire appel à ses conseils. En cas de survenue d un effet indésirable, il pourra vous orienter vers le bon interlocuteur. PRÉCAUTIONS À PRENDRE I 18

19 Notez ci-dessus les numéros de téléphone des personnes qui assurent le suivi de votre maladie. Cela facilitera une prise de contact rapide en cas de question Mon médecin traitant : Dr... Téléphone :... Mon dermatologue de ville : Dr... Téléphone :... H Mon dermatologue à l hôpital : Dr... Téléphone :... Mon infirmier(e) :... Téléphone :... Mon pharmacien : Dr... Téléphone : I PRÉCAUTIONS À PRENDRE

20 Comment puis-je contribuer au succès de mon traitement 10 par biothérapie? Prenez régulièrement votre traitement La prise régulière et scrupuleuse de votre biothérapie est nécessaire à son efficacité, pour un contrôle durable de la maladie. Suivez fidèlement les conseils de surveillance Respectez le rythme des consultations de suivi convenu avec votre médecin traitant et/ou votre spécialiste, comme avec les autres professionnels de santé. Informez votre médecin des éventuels effets indésirables observés Cherchez avec lui les moyens de les éviter ou de les atténuer. N arrêtez jamais votre traitement, et ne sautez jamais une injection, sans en parler à votre médecin Si vous avez des questions ou des inquiétudes au sujet de votre traitement, n hésitez pas à en parler à votre médecin N hésitez pas à prendre contact avec d autres patients Les associations de patients peuvent être d une grande aide. France Psoriasis met à votre disposition des patients experts qui seront à votre écoute pour améliorer votre quotidien et vous aider à mieux gérer votre psoriasis. PRÉCAUTIONS À PRENDRE I 20

21 Association de patients : France Psoriasis 53 rue Compans Paris Permanence d écoute et conseils: Références bibliographique 1- Résumé des caractéristiques des produits de biothérapie indiqués dans le psoriasis 2- Notices des produits de biothérapie indiqués dans le psoriasis Article L du code la santé publique Jullien D. Physiopathologie du psoriasis. Ann Dermatol Venerol 2012; 139:S68-S Nestle FO, Kaplan DH, Barker J. Psoriasis. N Engl J Med 2009;361: Lowes MA, Bowcock MA, Krueger JG. Pathogenesis and therapy of psoriasis. Nature 2007; 445: Shing et al. Adverse effects of biologics: a network meta-analysis and Cochrane overview (Review). Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 2. Art. No.: CD Peyrin Biroulet L. et al. Efficacy and safety of tumor necrosis factor antagonists in Crohn s disease: meta-analysis of placebo-controlled trials. Clin Gastroenterol Hepatol. 2008;6(6): Fiche du CRI TRAITEMENTS ANTI-TNF ALPHA et suivi de la tolérance» décembre et Revue du Rhumatisme. 12- Fiche du CRI Conduites à tenir en cas de vaccination décembre et Revue du Rhumatisme Feldman SR et al. Psoriasis assessment tools in clinical trials. Ann Rheum Dis 2005;64(Suppl II):ii65 ii I

22 JA1309DER3671 Conception - Réalisation : Ipanema Healthcare- Illustrations : Alexia Besoin de soutien et/ou de conseils pour vos patients? France Psoriasis «JANSSEN-CILAG, S.A.S. au capital social de Euros, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Nanterre sous le n B , dont le siège social est au 1, rue Camille Desmoulins, TSA 91003, Issy-les-Moulineaux.»

Mon psoriasis, mes vacances et moi

Mon psoriasis, mes vacances et moi Mon psoriasis, mes vacances et moi Conseils et astuces du Dr François Maccari pour des vacances réussies www.aplcp.org Informations 01 42 39 02 55 Stelara_Leaflet_voyage.indd 1 Editorial Les vacances Une

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Stelara (ustekinumab)

Stelara (ustekinumab) Les autorités de santé de l Union européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Stelara de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Guide. Parcours. Guide à l usage des professionnels de santé confrontés à des. patients traités par anti-tnfa. bon usage anti-tnfα

Guide. Parcours. Guide à l usage des professionnels de santé confrontés à des. patients traités par anti-tnfa. bon usage anti-tnfα Parcours bon usage anti-tnfα Guide Guide à l usage des professionnels de santé confrontés à des patients traités par anti-tnfa Rhumatismes inflammatoires chroniques Maladies inflammatoires chroniques de

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre rectocolite hémorragique Vivre avec une RCH Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

LE GILENYA TRAITEMENT ORAL DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES

LE GILENYA TRAITEMENT ORAL DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES LE GILENYA TRAITEMENT ORAL DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES (Document à destination des patients) 1 Madame, Monsieur, Votre neurologue vous a prescrit un traitement oral pour votre sclérose en plaques : le

Plus en détail

La prise en charge de votre spondylarthrite

La prise en charge de votre spondylarthrite G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre spondylarthrite Vivre avec une spondylarthrite Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce

Plus en détail

Traitements contre la SP Gilenya MD

Traitements contre la SP Gilenya MD 1 Série Les Essentiels de MSology Gilenya MD (fingolimod) Document élaboré par MSology avec la précieuse collaboration des infirmières consultantes suivantes spécialisées en sclérose en plaques : Trudy

Plus en détail

Prévenir... par la vaccination

Prévenir... par la vaccination Prévenir... par la vaccination 6 La vaccination...... Soit c est OBLIGATOIRE (2)... Les vaccinations obligatoires pour l ensemble de la population et dont les lois sont inscrites dans le Code de la Santé

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

et l utilisation des traitements biologiques

et l utilisation des traitements biologiques et l utilisation des traitements biologiques Choisir le meilleur traitement pour retrouver la qualité de vie que vous êtes en droit d avoir Les agents biologiques (biothérapies) Étant les plus récents

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C

La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l hépatite chronique C Vivre avec une hépatite chronique C Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Contraception Ma pilule en 1O questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Question 1 J ai oublié de prendre ma pilule*. Que dois-je faire? Si l oubli est de moins de 12 heures (sauf Qlaira et Microval ) Si

Plus en détail

Humira Solution pour injection dans un injecteur prérempli

Humira Solution pour injection dans un injecteur prérempli Humira Solution pour injection dans un injecteur prérempli ABBOTT OEMéd Qu est-ce que Humira et quand doit-il être utilisé? Humira est un médicament qui limite le processus inflammatoire dans le cadre

Plus en détail

HépatiteC n 4. onseil. Pourquoi faut-il que je me soigne?

HépatiteC n 4. onseil. Pourquoi faut-il que je me soigne? HépatiteC n 4 onseil Ma maladie Mon traitement Ma vie sociale Pourquoi faut-il que je me soigne? Sommaire ( Pourquoi faut-il que je me soigne? 1 2 3 Le virus qui m a infecté : un ennemi pour mon foie L

Plus en détail

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K)

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Ce carnet a été réalisé sous la coordination de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Carte à découper

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES ADOS ET JEUNES ADULTES LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES Sous le parrainage de : La 7 e Journée Française de l Allergie est organisée par : Avec le soutien de : En partenariat avec : Allergie, j agis!

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. MINOCIN 100 mg gélules Minocycline

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. MINOCIN 100 mg gélules Minocycline NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR MINOCIN 100 mg gélules Minocycline Veuillez lire attentivement notice avant de prendre ce médicament. - Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Plus en détail

Perfusions de corticoïdes à domicile

Perfusions de corticoïdes à domicile Perfusions de corticoïdes à domicile Livret Infirmier Copyright France 2009 Physiopathologie de la SEP La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique inflammatoire, caractérisée par la destruction

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA TUBERCULOSE?

QU EST-CE QUE LA TUBERCULOSE? QU EST-CE QUE LA TUBERCULOSE? Information pour les patients TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 LA TUBERCULOSE GÉNÉRALITÉS 1.1 Qu est-ce que la tuberculose? 1.2 La tuberculose est-elle toujours contagieuse?

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR. Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR. Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant B. NOTICE 1 NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser

Plus en détail

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se Le psoriasis est une maladie fréquente Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se traduit le plus souvent par des plaques rouges sur la peau, légèrement surélevées

Plus en détail

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux.

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux. Les gencives et la santé générale Nous savons tous que la prévention est l une des clés du maintien de la santé générale. Nous faisons de l exercice et nous surveillons notre alimentation pour nous aider

Plus en détail

Les Arbres décisionnels

Les Arbres décisionnels Les Arbres décisionnels Les aides à la décision plainte-traitement (ou arbres décisionnels ) sont tirés de travaux effectués dans le cadre de l Organisation Mondiale de la Santé. Ils sont destinés à soutenir

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE RÉVOLUTION DES PRINCIPES DE TRAITEMENT Mise à disposition de nouvelles molécules Traitements de fond classiques ( Méthotrexate, Salazopyrine ) : plus efficaces

Plus en détail

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol.

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol. Notice publique MOTILIUM Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions,

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu Comprendre son Psoriasis du Cuir Chevelu Vous avez un psoriasis du cuir chevelu ou une personne de votre entourage en est atteinte. Cette brochure vous est destinée. Grâce aux informations transmises,

Plus en détail

1.1.2 : Indiquer la voie de pénétration du microorganisme

1.1.2 : Indiquer la voie de pénétration du microorganisme Situation n 2 : EN QUOI L EPIDEMIE DE CHIKUNGUNYA APPORTE T- ELLE DES CHANGEMENTS DANS NOTRE VIE QUOTIDIENNE? Séance n 1 : Le chikungunya Objectif : Prévenir le risque infectieux Tout d un coup, Adeline

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Spagulax M granulés. Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk)

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Spagulax M granulés. Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk) NOTICE 1 NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Spagulax M granulés Tégument de la graine d ispaghul (Plantago ovata Forssk) Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis?

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Nathalie QUILES TSIMARATOS Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Ce que nous savons Le psoriasis Affection dermatologique très fréquente,

Plus en détail

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques!

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! Brochure d information En utilisant mal une ressource, elle devient inefficace! Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! z6creation.net Une initiative européenne en matière de santé. Rhume ou grippe? Pas

Plus en détail

Maladies neuromusculaires

Maladies neuromusculaires Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladies neuromusculaires Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

Le Psoriasis Qui est touché?

Le Psoriasis Qui est touché? LE PSORIASIS 1 Le Psoriasis Qui est touché? De 2 à 5 % de la population française soit2 à 3 millionsde personnes en France Deux "pics" de survenue : à l'adolescence et vers la soixantaine Parfois sur des

Plus en détail

Protégeons-nous ensemble!

Protégeons-nous ensemble! Grippe saisonnière. Protégeons-nous ensemble! Informations importantes pour vous et votre famille. www.sevaccinercontrelagrippe.ch www.ofsp.admin.ch B C Qu est-ce que la grippe saisonnière et quels en

Plus en détail

Anémie et maladie rénale chronique. Phases 1-4

Anémie et maladie rénale chronique. Phases 1-4 Anémie et maladie rénale chronique Phases 1-4 Initiative de qualité en matière d issue des maladies rénales de la National Kidney Foundation Saviez-vous que l initiative de qualité en matière d issue des

Plus en détail

CONNAÎTRE LA TUBERCULOSE

CONNAÎTRE LA TUBERCULOSE Health CONNAÎTRE LA TUBERCULOSE Ce que tout le monde devrait savoir Nous sommes tous en relation par l air que nous respirons Table des matières Connaître la tuberculose Qu est-ce que la tuberculose et

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain)

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain) NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain) Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE- DDASS DE SEINE MARITIME

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE- DDASS DE SEINE MARITIME Département des situations d urgence sanitaire Personne chargée du dossier : Evelyne FALIP/Nicole BOHIC Tél : 01 40 56 59 65/02 32 18 31 66 evelyne.falip@sante.gouv.fr MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES

Plus en détail

Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 16 ans

Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 16 ans _0_ An Vag Enq N adresse N individuel... Prénom Année de naissance (réservé enquêteur) Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 6 ans Enquête sur la Santé et la Protection Sociale 00 Prénom

Plus en détail

Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive.

Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive. Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive. Pr Jean Beytout Service des maladies infectieuses et tropicales CHU de Clermont-Ferrand. Comité Technique des Vaccinations Conclusion Le principal

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Page -1- Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que les douleurs persistantes sont des "douleurs particulières", qui doivent donc être traitées en

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé)

vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé) EMA/90006/2015 EMEA/H/C/001104 Résumé EPAR à l intention du public vaccin pneumococcique polyosidique conjugué (13-valent, adsorbé) Le présent document est un résumé du rapport européen public d évaluation

Plus en détail

La SP et vous. connaître vos options de traitement

La SP et vous. connaître vos options de traitement La SP et vous connaître vos options de traitement Produit avec la collaboration de la Société canadienne de la SP, organisme de bienfaisance bénévole et indépendant œuvrant dans le domaine de la santé.

Plus en détail

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest Informations sur östradiolvalerat och dienogest Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Qlaira. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules.

Plus en détail

Conseils aux personnes porteuses de MRSA, hors des hôpitaux

Conseils aux personnes porteuses de MRSA, hors des hôpitaux Conseils aux personnes porteuses de MRSA, hors des hôpitaux Si vous êtes porteur de MRSA ce feuillet vous apportera des conseils pour votre vie de tous les jours. French 1 Qu est-ce que le MRSA? On trouve

Plus en détail

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French)

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) L acné, dont le nom scientifique est l acné vulgaire, est la maladie de la peau la plus répandue. Elle survient chez 85 % des adolescents, parfois dès

Plus en détail

Infection par le VIH/sida et travail

Infection par le VIH/sida et travail Documents publiés dans la collection VIH-sida du ministère de la Santé et de la Protection sociale : COLLECTION VIH/SIDA Sida-MST (maladies sexuellement transmissibles) Transmission - Diagnostic/dépistage

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Flunarizine

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Flunarizine NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg, comprimé sécable Flunarizine Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez

Plus en détail

La maladie de Still de l adulte

La maladie de Still de l adulte La maladie de Still de l adulte Syndrome de Wissler-Fanconi La maladie Le diagnostic Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur Cette fiche est destinée

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Notice: information de l utilisateur. ALOPEXY 2% solution pour application cutanée. Minoxidil

Notice: information de l utilisateur. ALOPEXY 2% solution pour application cutanée. Minoxidil Notice: information de l utilisateur ALOPEXY 2% solution pour application cutanée. Minoxidil Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

Vaccinations pour les professionnels : actualités

Vaccinations pour les professionnels : actualités Vaccinations pour les professionnels : actualités Dominique Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Les vaccins A (H1N1)v 4QUESTIONS +++++ Pas assez de recul???

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Etes-vous vacciné? La rougeole oblige à rester à la maison. www.stoprougeole.ch

Etes-vous vacciné? La rougeole oblige à rester à la maison. www.stoprougeole.ch Etes-vous vacciné? La rougeole oblige à rester à la maison. www.stoprougeole.ch 0844 448 448 La rougeole oblige à rester à la maison. www.stoprougeole.ch Eliminer la rougeole un objectif international

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Comment fonctionne notre respiration? Toutes les cellules de notre corps ont besoin d oxygène. En inspirant, de l air rentre dans les voies

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger

Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger La bouche est un acteur essentiel des fonctions vitales : alimentation, langage et communication. Elle participe

Plus en détail

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques La Société canadienne de la sclérose en plaques est fière d être une source d information sur la SP. Les renseignements fournis dans la présente publication

Plus en détail

Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle.

Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle. Qu est-ce que le glaucome? Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle. Le glaucome est attribuable à un mauvais écoulement du liquide intraoculaire (liquide

Plus en détail

Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 %

Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 % DOULEUR AUX GENOUX? Réduit la douleur articulaire et améliore la fonction Solution stérile d hyaluronate de sodium à 1,0 % La douleur articulaire est souvent reliée à l arthrose L arthrose ne touche pas

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

Vous pouvez les photocopier à loisir ou les télécharger sur le site de la Société Française de Dermatologie (www.sfdermato.net) au format PDF.

Vous pouvez les photocopier à loisir ou les télécharger sur le site de la Société Française de Dermatologie (www.sfdermato.net) au format PDF. PHOTODERMATOL OGIE Cher(e) ami(e), La Société Française de Dermatologie travaille conjointement avec divers groupes et sociétés thématiques pour mettre au point des fiches d information aux patients. Vous

Plus en détail

L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP)

L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP) L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP) Réponses à vos inquiétudes Pour vous, pour la vie Quel est le principe de l ACP? La technique d analgésie contrôlée par le patient (ACP) que vous propose votre

Plus en détail

Les nouveaux traitements du psoriasis

Les nouveaux traitements du psoriasis Les nouveaux traitements du psoriasis Ci-après, vous trouverez 3 articles, parus récemment, parmi d'autres tout aussi intéressants, dans notre bulletin trimestriel Pso Magazine: - un extrait de l'exposé

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès : une maladie très répandue En France, on estime qu environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès à

Plus en détail

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Communiqué Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis Media: Sylvie Légaré (514) 832-7268 Abbott Gabrielle Collu 514)

Plus en détail