Avec QualityCare TM et MonPso, Prenez le contrôle du psoriasis!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avec QualityCare TM et MonPso, Prenez le contrôle du psoriasis!"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Avec QualityCare TM et MonPso, Prenez le contrôle du psoriasis! Conférence de presse Paris, le 8 décembre 2014 #MonPso Interviews vidéos sur 1

2 Avec QualityCare TM et MonPso, Prenez le contrôle du psoriasis! Sommaire Communiqué de presse QualityCare TM : un site d information et l appli MonPso pour aider les patients à prendre le contrôle de leur psoriasis... 3 L application MonPso : un véritable carnet de bord interactif pour le patient atteint de psoriasis... 7 Un outil d auto-évaluation du psoriasis... 7 Une personnalisation du traitement pour une meilleure observance... 8 Le site : de l information et des conseils pour aider les patients et leur entourage à prendre le contrôle du psoriasis... 9 Un site d information pédagogique dédié aux patients et à leurs proches... 9 Une meilleure compréhension du vécu des malades par l entourage... 9 Une observance indispensable pour mieux vivre avec le psoriasis Réduire les symptômes durablement Un niveau d observance insuffisant Prescrire le traitement le mieux adapté pour améliorer l observance Le rôle de l entourage dans l observance Tout ce qu il faut savoir sur le psoriasis Une maladie inflammatoire chronique de la peau Une pathologie qui n est ni contagieuse, ni psychosomatique Un fort impact sur la qualité de vie des patients

3 Communiqué de presse Paris, le 8 décembre 2014 QualityCare TM : un site d information et l appli MonPso pour aider les patients à prendre le contrôle de leur psoriasis Qu est-ce qui déclenche le psoriasis? Comment réduire la fréquence des poussées? Comment réussir à bien suivre son traitement? Pour répondre à toutes ces questions, LEO Pharma met à disposition des patients et de leur entourage les services QualityCare comprenant le site internet et l application mobile MonPso dont l objectif peut se résumer ainsi : «Prenez le contrôle de votre psoriasis!» Les services QualityCare TM sont destinés à accompagner tous les patients atteints de psoriasis et leur entourage dans la gestion quotidienne de la maladie. Ils comprennent deux outils : - L application mobile MonPso, téléchargeable gratuitement sur AppStore et Google Play, qui est un véritable carnet de bord interactif permettant de visualiser l évolution de son psoriasis et de mesurer ses progrès ; - Le site grand public qui offre de l information fiable pour répondre aux questions des patients et de leurs proches. «Ces outils ont été conçus avec le soutien d un groupe d experts en dermatologie, pour permettre au patient de s impliquer complètement dans sa prise en charge. Dans les maladies chroniques telles que le psoriasis, le rôle du patient est très important et souvent mésestimé par le praticien», affirme le professeur Jean-François Stalder, dermatologue au CHU de Nantes. Que cela soit en relais d information ou pour suivre l évolution de la maladie entre deux consultations, les professionnels de santé pourront également s appuyer sur ces outils et optimiser le temps précieux passé avec leurs patients. En France, 8% des personnes déclarent souffrir de psoriasis 1. Cette maladie inflammatoire chronique de la peau et non contagieuse impacte la qualité de vie des patients et celle de leur entourage 2. 1 «Connaissance et prévalence de la Kératose actinique dans la population française en 2014», Kantar Health 11 avril Panel national représentatif de la population de plus de 15 ans en France. 2 Eghlileb AM et al Psoriasis has a mejor secondary impact etc Brit J Dematol

4 Bien suivre le traitement est essentiel pour faire disparaitre les plaques et contrôler les poussées. Pour autant, 1 patient sur 2 ne suit pas son traitement correctement 3. L application MonPso : le carnet de bord du patient atteint de psoriasis Cette application, didactique, interactive et simple d utilisation, a été conçue avec la participation de dermatologues et l Association France Psoriasis. Elle aide le patient à suivre l évolution de sa maladie, à mesurer ses progrès afin de rester motivé, et à suivre convenablement son traitement tout en bénéficiant d astuces et services pour mieux vivre au quotidien. Concrètement, l appli MonPso permet au patient de : 82% des patients expriment un désir de vouloir agir pour améliorer leur psoriasis donc leur vie de tous les jours 4 prendre ses plaques en photo par localisation et observer l évolution de sa maladie identifier les facteurs déclenchant ses poussées réaliser un historique de ses poussées mettre une alarme pour penser à son traitement déterminer les raisons qui ont conduit au manque d observance faire un compte-rendu sur une période souhaitée et le transmettre à son médecin, si ce dernier le lui demande. «Le fait d avoir une appli permettant d engranger des photos et de pouvoir les placer à des moments clés dans l évolution de la maladie est un gain inestimable pour enrichir la connaissance de l évolution du psoriasis du patient et de la personnalisation de son traitement. Il s agit d un véritable outil d auto-évaluation», explique le Pr Jean- François Stalder. «Pour le médecin, cette application offre un prolongement de la consultation ; elle lui permet d avoir des plans d action personnalisés et d augmenter la qualité du service rendu à son patient.» Cette application est téléchargeable gratuitement sur AppStore et Google Play. Un site d information, comprenant plus de 70 articles scientifiques et simples à la fois, pour aider les patients atteints de psoriasis et leur entourage Le site grand public est le fruit d une étude montrant l impact du psoriasis sur la qualité de vie des patients. Il met à disposition des patients et de leurs proches des informations et des conseils ciblés suivant leurs demandes et leurs besoins. Ce site, réalisé avec la participation de dermatologues et de France Psoriasis, propose 73 articles validés scientifiquement, organisés autour de 16 sujets d intérêt pour les patients : efficacité du traitement, localisations du psoriasis, gestion des effets indésirables, oublis de traitement, gestion du stress, contrôle des démangeaisons, échanges avec le médecin... Ces articles ont été rédigés de manière à être facilement accessibles au Grand Public. Cette véritable bibliothèque d information sera régulièrement mise à jour dès B. Halioua Les patients non-observants en dermatologie Ann Dermatolog Venereol A. Bewley et al Identifying individual psychosocial and adherence support needs in patients with psoriasis Journal of the European Academy of Dermatology and Venerology

5 Il offre également la possibilité : - d obtenir rapidement les informations souhaitées et ciblées selon ses sujets d intérêt - de télécharger gratuitement un magazine personnalisé - de recevoir des articles et conseils par . «Le patient et son entourage vont y trouver des articles et des conseils à la fois éthiques, mis à jour, informatifs, qui vont leur permettre de ne pas avoir à consulter des informations ailleurs où l information n est pas toujours de bon niveau. Un des objectifs de ce site est de faciliter la communication du patient avec son médecin, sa famille sur son vécu de la maladie», témoigne le Pr Jean-François Stalder. L observance, un facteur indispensable pour réduire les symptômes du psoriasis durablement 79% attendent que leur traitement soit efficace rapidement 4 78% souhaitent contrôler la prise de leur traitement 4 Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau qui se caractérise par des plaques rouges recouvertes de squames blanches et des lésions s accompagnant de démangeaisons. Ces plaques sont généralement localisées au niveau des zones de frottement telles que les coudes, les genoux, le bas du dos ou encore au niveau du cuir chevelu. Les traitements existants permettent de réduire la fréquence des poussées et leur intensité. Pour autant, le niveau d observance des patients est faible : «environ 1 patient sur 2 ne suit pas convenablement son traitement comme il le lui a été prescrit», explique le Docteur Jean-Noël Dauendorffer, dermatologue. «Plus le traitement va durer de longues semaines, moins l observance est importante au fur et à mesure du temps.» Contraignant, pas suffisamment efficace, fastidieux, chronophage Les raisons qui poussent les patients à ne pas bien suivre leur traitement sont multiples. Pourtant, «sans observance, le traitement ne peut pas être efficace», insiste le Dr Jean-Noël Dauendorffer. «Mais, le médecin doit également être à l écoute de son patient afin de lui prescrire le traitement qui lui soit le mieux adapté pour favoriser cette observance.» Une maladie handicapante qui impacte la qualité de vie des patients et de leur entourage D après la dernière étude Kantar Health¹, 8% des Français déclarent souffrir de psoriasis. Les traitements permettent d atténuer significativement les plaques et de maîtriser les poussées. Néanmoins, à ce jour, ils ne font pas disparaitre définitivement le psoriasis. Cette maladie n est pas sans conséquence sur le quotidien des patients et de leur entourage. Elle impacte la vie professionnelle, sociale et sentimentale. «La peau est un organe différent des autres, qui participe à la vie relationnelle et à la séduction. Une peau altérée par le psoriasis va influer sur le regard des autres de façon assez péjorative», explique le Docteur François Maccari, dermatologue et vénérologue à l hôpital Bégin, Saint-Mandé. «Les patients atteints de psoriasis ont une qualité de vie dégradée et un grand nombre d entre eux finissent par avoir des attitudes d évitement social, d anxiété voire de dépression à cause de la maladie.» Le psoriasis a également un impact sur la qualité de vie de l entourage du patient, de son conjoint, de ses enfants. En effet, 57% des proches se sentent angoissés ou inquiets pour l avenir du malade, 37% relatent même une détérioration de leurs relations avec leur entourage². «Les outils QualityCare vont permettre de mieux sensibiliser les proches aux réalités du psoriasis, d améliorer leur compréhension, d être davantage à l écoute du patient atteint de psoriasis et de réduire ainsi les malentendus, sources de souffrance», ponctue le Pr Jean-François Stalder. #MonPso Interviews vidéos sur 5

6 A propos de LEO Pharma LEO Pharma aide les patients à avoir une peau saine. En proposant des solutions thérapeutiques dans plus de 100 pays à travers le monde, LEO Pharma aide les personnes à gérer leurs problèmes de peau. Fondée en 1908, l entreprise pharmaceutique est détenue intégralement par la Fondation LEO. Depuis des décennies, LEO Pharma dédie sa recherche et son développement aux médicaments et aux solutions destinés aux personnes souffrant de maladies cutanées. La maison mère de LEO Pharma est basée au Danemark et emploie environ 4800 personnes dans le monde. Pour plus d'informations, rendez-vous sur et Direction de la Communication LEO Pharma France / Frédérique Saas - T : Contact presse, Capital Image / Stéphanie Chevrel Tél. : Fax :

7 L application MonPso : un véritable carnet de bord interactif pour le patient atteint de psoriasis Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau ponctuée de périodes de poussée, plus ou moins longues et intenses. Pour réduire au maximum la fréquence et l intensité des poussées, bien suivre son traitement est primordial. Or, «près de la moitié des patients ne suit pas convenablement le traitement tel que son médecin lui a prescrit», affirme le Docteur François Maccari, dermatologue à l hôpital Bégin, Saint-Mandé. L application MonPso, mise au point avec la participation de dermatologues et de l Association France Psoriasis, offre aux patients plusieurs services et conseils pour les accompagner au mieux dans la prise en charge de leur psoriasis et améliorer leur observance. En effet, «même si la prescription du médecin est claire et explicite, il y a un énorme fossé avec ce qui se passe pour le patient dans sa salle de bain avec ses crèmes, pommades et lotions. Il fallait un outil permettant au patient de prolonger les connaissances qu il avait acquises au cours de sa consultation chez son dermatologue», explique le professeur Jean- François Stalder, dermatologue au CHU de Nantes. Un outil d auto-évaluation du psoriasis L application MonPso permet au patient de : prendre des clichés de ses plaques par localisation et suivre leur évolution dans le temps suivre l évolution des symptômes (démangeaisons, squames, douleur, rougeurs) et ainsi de mieux préparer la prochaine consultation identifier les facteurs déclenchant des poussées et en réaliser l historique paramétrer un rappel pour penser à son traitement déterminer les raisons ayant conduit à l oubli du traitement. Des conseils sont également mis à disposition du patient pour l aider à rester motivé et à suivre son traitement convenablement réaliser un rapport consultable sur la période souhaitée (15 jours, 3 mois ou 1 an) que le patient peut envoyer à son médecin, si ce dernier le lui demande. Il peut aussi joindre les photos datées de ses plaques. 82% des patients souhaitent vouloir agir pour améliorer leur psoriasis Source : A. Bewley et al Identifying individual psychosocial Journal of the European Academy of Dermatology and Venerology 2013 «Nous assistons aujourd hui au développement de nombreux outils d auto-évaluation pour les maladies chroniques telles que l hypertension artérielle ou le diabète. Pour le psoriasis, nous souhaitons la même chose pour que le patient se responsabilise et prenne en main sa prise en charge», témoigne le Pr Jean-François Stalder. «De plus, l intervalle de temps qui s écoule entre deux consultations chez le dermatologue est à prendre en compte. Pendant ce laps de temps, le patient va être confronté à des problèmes qui peuvent le démotiver. Ces difficultés ne seront pas forcément transmissibles ou visibles à la prochaine consultation. Cet outil va donc permettre au patient d engranger des photos et de les placer à des moments clés de l évolution de la maladie, ce qui offre un gain inestimable pour enrichir la connaissance de l évolution du psoriasis et personnaliser son traitement.» 7

8 Une personnalisation du traitement pour une meilleure observance MonPso offre au médecin la possibilité d optimiser sa consultation en la prolongeant à travers une application, qui va servir d aide et de support au patient. Avec cette appli, le patient va pouvoir montrer à son dermatologue lors de sa prochaine consultation ou lui envoyer par , si celui-ci l y invite, des photos de ses plaques, ses difficultés à utiliser son traitement «Cet outil offre au patient la possibilité d exprimer ses symptômes, l évolution de sa maladie et l aide à préparer sa prochaine consultation avec son dermatologue, à dialoguer davantage avec lui. Pour le professionnel de santé, cette application peut servir à mieux percevoir l état de sa maladie et optimiser son degré d observance et d implication dans son traitement», justifie le Dr François Maccari. «Tout ce qui va dans le sens d un accompagnement du patient, d une plus grande autonomisation de sa part dans la gestion du traitement de ses plaques est utile pour le professionnel de santé.» L application MonPso est téléchargeable gratuitement sur l App Store et Google Play. Le regard du Pharmageek «Toutes les études le montrent, et encore récemment avec l étude de PatientView sur les attentes des patients et des professionnels de santé vis à vis des applications mobiles santé : TOUS veulent des applications mobiles santé qui permettent de comprendre la pathologie et d informer sur les choix de traitement.» déclare Lionel REICHARDT, expert e-santé. «Ce qui est très intéressant dans la démarche de LEO Pharma, c est que le laboratoire participe à ce qui est appelé le «patient empowerment», la prise de contrôle du patient sur sa pathologie chronique, en lui fournissant un outil mobile, donc du quotidien, d automesure et de suivi. MonPso va donc permettre au patient qui le souhaite de développer sa connaissance de sa maladie, de maintenir sa motivation pour son observance et d enrichir la relation qu il a avec son professionnel de santé par le partage de cette information. Le design de l application, la simplicité de son utilisation et la complémentarité avec le site internet font la grande force de cette solution.» 8

9 Le site : de l information et des conseils pour aider les patients et leur entourage à prendre le contrôle du psoriasis Un site d information pédagogique dédié aux patients et à leurs proches Qu est-ce que le psoriasis? Quels sont les traitements existants? Comment aider son conjoint ou son enfant à bien suivre son traitement? Pour répondre à toutes ces questions des patients et de leur entourage, le site QualityCare TM met à leur disposition de l information fiable et ciblée ainsi que de nombreux conseils pour leur apprendre à mieux gérer leur psoriasis au quotidien. Ce site a été conçu avec la participation de dermatologues et de l Association France Psoriasis. «Différentes études menées ont permis de voir concrètement les charges induites par le psoriasis sur le quotidien des patients mais aussi des proches. Ce site a été créé de sorte à répondre au mieux à leurs besoins pour les aider à prendre le contrôle du psoriasis. Les patients et l entourage vont y trouver des informations éthiques, vérifiées et mises à jour», indique le Professeur Jean-François Stalder, dermatologue au CHU de Nantes. Le site QualityCare TM propose aux patients et à leurs proches 73 articles validés scientifiquement et organisés autour de 16 sujets d intérêt pour les patients : efficacité du traitement, localisations du psoriasis, gestion des effets indésirables, oublis du traitement, gestion du stress, contrôle des démangeaisons, échanges avec le médecin... Ces articles ont été rédigés de manière à être facilement accessibles au Grand Public. Il offre également la possibilité: - d obtenir rapidement les informations souhaitées et ciblées selon ses sujets d intérêt - de télécharger gratuitement un magazine personnalisé - de recevoir des articles et conseils par «Le temps d une consultation est relativement court, en moyenne 15 minutes, donc nous n avons pas toujours le temps de tout expliquer et d être suffisamment à l écoute du patient», reconnaît le Docteur François Maccari, dermatologue à l hôpital Bégin, Saint-Mandé. «Or, nous savons qu un patient bien informé est un patient qui se traite mieux et qui vit mieux sa maladie.» Une meilleure compréhension du vécu des malades par l entourage D après une étude publiée en 2013 dans le Journal of the European Academy of Dermatology and Venerology¹, 43% des personnes atteintes de psoriasis pensent que personne ne peut comprendre ce qu elles vivent et 34% affirment ne pas recevoir beaucoup de soutien de leur famille ou de leurs amis. «Il existe toujours de fausses croyances sur le psoriasis, comme l aspect psychosomatique. Les proches n y font pas exception. Le site a vocation à apporter des informations concrètes aux proches sur ce qu est le psoriasis pour qu ils aient une vision plus réelle et moins réductrice de la maladie. Cet apport de connaissances permet de gommer les idées reçues, les malentendus pour que le patient se sente mieux compris de son entourage. Les aidants ont un rôle important à jouer pour aider le patient dans sa prise en charge et améliorer son observance», affirme le Pr Jean-François Stalder. 9

10 Plus d information sur Le regard du Pharmageek «Le site est à la fois complémentaire et indépendant de l application. Il s adresse à tous les patients, utilisateurs ou non de MonPso, et à leur entourage» témoigne Lionel REICHARDT, expert e-santé. «Il y a trois critères auxquels je suis sensible pour les sites santé. Le premier c est la qualité des informations dispensées, leur fondement scientifique et éthique. Le second, souvent négligé, concerne l accessibilité de ces informations. Trop de sites sont écrits en jargon médical et les concevoir avec une association de patients est essentiel. Le troisième concerne la navigation, donc l ergonomie et le design du site. Psoriasis-QualityCare.fr a travaillé sur ces 3 critères afin d offrir une solution pertinente aux patients et à leur entourage.» Référence ¹ A. Bewley et al Identifying individual psychosocial and adherence support needs in patients with psoriasis Journal of the European Academy of Dermatology and Venerology

11 Une observance indispensable pour mieux vivre avec le psoriasis Réduire les symptômes durablement Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau qui, à ce jour, ne se guérit pas définitivement mais se soigne. Pour diminuer la fréquence et l intensité des poussées de psoriasis léger à modéré, qui touche plus de 80% 1 des personnes souffrant de psoriasis, le médecin dispose de tout un arsenal de traitements sous différentes formes galéniques comme les crèmes, les pommades, les gels ou encore les lotions. «Nous prescrivons essentiellement pour le psoriasis léger à modéré, des corticoïdes et des dérivés de la vitamine D», explique le Docteur Jean-Noël Dauendorffer, dermatologue à Paris. «Au sein d un même topique, nous avons aussi un corticoïde et un dérivé de la vitamine D ce qui augmente l efficacité de chacun des produits.» Les 17% 1 des patients souffrant de psoriasis plus sévère sont, quant à eux, souvent traités par traitement injectable ou oral. Un niveau d observance insuffisant D après le Docteur François Maccari, dermatologue à l hôpital Bégin, Saint-Mandé, «le niveau d observance des patients atteints de psoriasis est insuffisant. Environ 1 patient sur 2 ne suit pas convenablement son traitement comme il lui a été prescrit.» Ce manque d assiduité dans la prise du traitement s explique en partie par le fait que le psoriasis est une maladie chronique nécessitant un traitement au long cours, «ce qui est perçu comme contraignant par le patient.» Les résultats d une étude récente révèlent, également, que 79% des patients attendent que leur traitement soit efficace rapidement 2. «Les traitements actuels sont efficaces mais les résultats ne se font sentir que sur le long terme. D où la nécessité que le patient soit bien observant. Il ne doit pas se décourager si les effets ne sont pas au rendez-vous immédiatement», affirme le Dr Jean-Noël Dauendorffer. «De plus, le patient doit bien utiliser le traitement prescrit pour qu il soit efficace. Il doit accepter d appliquer son ou ses produits quotidiennement voire pluriquotidiennement jusqu à ce que ses plaques disparaissent et réaliser un traitement d entretien en utilisant son produit une à deux fois par semaine après la disparition des plaques.» 78% souhaitent contrôler la prise de leur traitement 2 Prescrire le traitement le mieux adapté pour améliorer l observance La localisation des plaques influe sur le choix thérapeutique. En effet, «pour traiter un psoriasis du cuir chevelu, le médecin ne doit pas prescrire un produit gras qui va salir les cheveux ; il ne va pas faciliter l observance. Il faut adapter le traitement et pour cela le médecin doit se montrer à l écoute de son patient et lui proposer tous les traitements existants», affirme le Dr Jean-Noël Dauendorffer. 81% des patients qui consultent souvent un dermatologue affirment que ce dernier prend son temps pour l écouter sur son psoriasis 2, mais seulement 60% déclarent être informés par leur spécialiste des nouveaux traitements existants 2. 76% des patients qui consultent souvent un dermatologue affirment que leur médecin sait choisir le traitement qui leur convient le mieux suivant leur quotidien et leurs souhaits¹ «Pour favoriser l observance de mon patient, je lui demande les précédents traitements qu il a eus ; ceux qu il a aimé ou détesté employer pour diverses raisons. Comme nous disposons actuellement d une large palette de produits, j essaye de choisir avec mon patient ce qui est le mieux adapté en lui décrivant les avantages et les inconvénients de chacun. Je fais en sorte que le choix thérapeutique soit commun et non imposé, pour améliorer l observance.» explique le Dr Jean-Noël Dauendorffer. Le rôle de l entourage dans l observance 11

12 Aide dans l application des différents produits, soutien psychologique Les proches ont un rôle crucial dans l observance des patients. «Dans des périodes de découragement du malade, ce qui se comprend sachant que les traitements sont chronophages et au long cours, l entourage peut être présent pour motiver le patient et pour aussi lui faire remarquer que son psoriasis s améliore. Parfois, le patient ne le voit pas tout de suite ou manque de recul sur sa maladie», témoigne le Dr Jean-Noël Dauendorffer. «L observance thérapeutique est directement corrélée au degré d implication du patient qui passe par une bonne information et par des outils qui lui permettent de s intéresser à sa maladie» Docteur François Maccari, dermatologue, hôpital Bégin, Saint-Mandé Références : 1 Dubertret European patients perspectives on the impact of psoriasis: the EUROPSO patient membership survey British Journal of Dermatology 2006, pp A. Bewley et al Identifying individual psychosocial and adherence support needs in patients with psoriasis Journal of the European Academy of Dermatology and Venerology

13 Tout ce qu il faut savoir sur le psoriasis Une maladie inflammatoire chronique de la peau Le psoriasis se manifeste généralement sous forme de plaques rouges épaisses et recouvertes de squames blanches. Elles sont généralement localisées au niveau des zones de frottement à savoir les coudes, les genoux, le bas du dos et au niveau du cuir chevelu. Mais, elles peuvent s étendre à l ensemble du corps. Ces plaques s accompagnent souvent de démangeaisons. «Cette maladie survient sur un terrain génétique prédisposant qui fait intervenir un dérèglement de l immunité du patient. Cette immunité va se retourner contre la structure de la peau, ce qui va entraîner une inflammation, des troubles de la kératinisation et de la vitesse de renouvellement de la peau», explique le docteur François Maccari, dermatologue à l hôpital Bégin, Saint-Mandé. Une pathologie qui n est ni contagieuse, ni psychosomatique 8% des Français déclarent souffrir de psoriasis 1. Cette maladie se déclare à tout âge et touche aussi bien l homme que la femme. La forme la plus sévère de psoriasis se produit généralement avant l âge de 25 ans. 49% des patients déclarent que les gens pensent que le psoriasis est contagieux 2 Le psoriasis est sous l influence de facteurs environnementaux responsables du déclenchement ou de l aggravation des poussées mais ne sont pas responsables de la maladie : le stress, les facteurs traumatiques cutanées (le frottement), la fatigue, certaines infections et certains médicaments (type bétabloquants, lithium). Des gestes simples pour lutter contre le psoriasis Ne pas gratter les lésions, ni les frotter, ne pas enlever les peaux mortes. «Il faut éviter les facteurs traumatiques. C est ce qu on appelle le phénomène de Koebner : 5 minutes de grattage relancent le psoriasis pour trois semaines», indique le Dr François Maccari. Appliquer un émollient une à deux fois par semaine pour graisser la peau. D après le Dr Maccari, «une peau bien hydratée se défend mieux contre le psoriasis.» Ne pas porter de vêtements trop serrés pour éviter d agresser les plaques avec le frottement. Bien se rincer à l eau douce après un bain en piscine ou à la mer. Eponger avec la serviette de bain, ne pas frotter. Eviter les excès. «Le tabac et l obésité sont des facteurs aggravants du psoriasis», affirme le Dr François Maccari. Repérer les facteurs déclenchants ou aggravants des poussées pour éviter de se retrouver dans cette situation. Par exemple : éviter au mieux les situations stressantes. 13

14 Un fort impact sur la qualité de vie des patients Le psoriasis n est pas sans conséquence sur le quotidien du patient et de son entourage mais aussi sur sa vie professionnelle, sociale et sentimentale. «La peau est un organe différent des autres qui participe à la vie relationnelle et à la séduction. Une peau altérée par le psoriasis va influer sur le regard des autres de façon assez péjorative», explique le Docteur François Maccari. En effet, 66% des personnes atteintes de psoriasis tentent de le cacher 2 ; 51% ont peur que les gens pensent qu ils sont sales ou peu soigneux à cause de leur psoriasis 2 ; 40% se sentent sales à cause de leur maladie 2. 27% des patients affirment que le psoriasis dicte leur manière de vivre leur vie 2 «Les patients atteints de psoriasis ont une qualité de vie dégradée et un grand nombre d entre eux finissent pas avoir des attitudes d évitement social, d anxiété voire de dépression à cause de la maladie.» Plus de la moitié des malades se demandent pourquoi ils sont touchés par cette maladie 2 ; 34% affirment que le psoriasis interfère dans leur vie professionnelle et leur productivité 2. Enfin, 31% déclarent qu ils ne peuvent pas avoir une vie intime ou sexuelle aussi souvent qu ils le souhaiteraient à cause de leur maladie 2. Un entourage qui n est pas épargné par le psoriasis Le psoriasis est une maladie qui a des répercussions aussi bien physiques que psychologiques chez le patient. Et chez les proches? Les résultats d une étude révèlent que 3 : 70% des proches déclarent que le traitement de leur conjoint ou parent les conduit à faire davantage les tâches ménagères 57% se sentent angoissés ou inquiets pour l avenir du malade 55% indiquent des perturbations dans leur vie sociale provoquée par un embarras dû à la maladie ou à un manque de temps engendré par les soins à apporter au patient 44% affirment également que le psoriasis de leur proche perturbe les projets de vacances, les possibilités de loisirs ou encore de sorties le soir 37% relatent une détérioration de leurs relations proches. «Le psoriasis peut se répercuter sur l entourage du patient, dans la vie sentimentale. Ce n est pas toujours évident d avoir un partenaire qui a des plaques, surtout si elles sont localisées sur les parties génitales», explique le Docteur François Maccari. «Un patient couvert de psoriasis qui sera dans un état de mal-être peut retentir sur l entourage. L état dépressif n est jamais neutre pour l entourage. Enfin, les parents d enfants psoriasiques sont très anxieux, inquiets de la maladie de leur enfant. C est source d un grand sentiment de culpabilité notamment.» Références : 1 «Connaissance et prévalence de la Kératose actinique dans la population française en 2014», Kantar Health 11 avril Panel national représentatif de la population de plus de 15 ans en France. 2 A. Bewley et al Identifying individual psychosocial and adherence support needs in patients with psoriasis Journal of the European Academy of Dermatology and Venerology Eghlileb AM et al Psoriasis has a mejor secondary impact etc Brit J Dematol

15 A propos de LEO pharma LEO Pharma aide les patients à avoir une peau saine En proposant des solutions thérapeutiques dans plus de 100 pays à travers le monde, LEO Pharma aide les personnes à gérer leurs problèmes de peau. Fondée en 1908, l entreprise pharmaceutique est détenue intégralement par la Fondation LEO. Depuis des décennies, LEO Pharma dédie sa recherche et son développement aux médicaments et aux solutions destinés aux personnes souffrant de maladies cutanées. La maison mère de LEO Pharma est basée au Danemark et emploie environ personnes dans le monde. Pour plus d'informations, rendez-vous sur et SERVICE DE PRESSE Capital Image / Stéphanie Chevrel 45, rue de Courcelles Paris Tél. : Fax : LEO Pharma France Frédérique Saas / Directeur Communication 2, rue René Caudron Voisins-le-Bretonneux Tél. : /38I 15

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se Le psoriasis est une maladie fréquente Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se traduit le plus souvent par des plaques rouges sur la peau, légèrement surélevées

Plus en détail

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu Comprendre son Psoriasis du Cuir Chevelu Vous avez un psoriasis du cuir chevelu ou une personne de votre entourage en est atteinte. Cette brochure vous est destinée. Grâce aux informations transmises,

Plus en détail

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014 Psoriasis Rapport du Secrétariat 1. Le Conseil exécutif, à sa cent trente-troisième session,

Plus en détail

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis?

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Nathalie QUILES TSIMARATOS Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Ce que nous savons Le psoriasis Affection dermatologique très fréquente,

Plus en détail

Le Psoriasis Qui est touché?

Le Psoriasis Qui est touché? LE PSORIASIS 1 Le Psoriasis Qui est touché? De 2 à 5 % de la population française soit2 à 3 millionsde personnes en France Deux "pics" de survenue : à l'adolescence et vers la soixantaine Parfois sur des

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Mon RECHERCHE EN DERMATOLOGIE

Mon RECHERCHE EN DERMATOLOGIE s i s a i r o s P Mon t e n r a c ivi de su RECHERCHE EN DERMATOLOGIE "Le psoriasis est une maladie chronique de la peau. Pour une prise en charge optimale, cette pathologie nécessite des consultations

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

et l utilisation des traitements biologiques

et l utilisation des traitements biologiques et l utilisation des traitements biologiques Choisir le meilleur traitement pour retrouver la qualité de vie que vous êtes en droit d avoir Les agents biologiques (biothérapies) Étant les plus récents

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement Communiqué de presse Bayer HealthCare S.A.S. Parc Eurasanté 220, avenue de la Recherche 59120 LOOS France Tel.+333 28 16 34 00 www.bayerhealthcare.fr Favoriser l observance avec ALTO : l engagement de

Plus en détail

Psoriasis et travail dans le BTP. Pr E. Delaporte

Psoriasis et travail dans le BTP. Pr E. Delaporte Psoriasis et travail dans le BTP Pr E. Delaporte 30 Mai 2013 Janvier 2013 : File active de 335 malades traités (293) ou ayant été traités (42) par immunosupp./ modulateurs (MTX CyA biomédicaments) 214

Plus en détail

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Communiqué Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis Media: Sylvie Légaré (514) 832-7268 Abbott Gabrielle Collu 514)

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA État de santé, conditions de travail

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

La goutte la maladie des rois

La goutte la maladie des rois La goutte la maladie des rois Tous droits protégés Pharmanetis Sàrl Tout savoir sur la goutte Comment bien gérer sa maladie? Par Van Nguyen et Xavier Gruffat (pharmaciens) Photo: Matthew Cole - Fotolia.com

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Avis 17 octobre 2012

Avis 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 octobre 2012 BETESIL 2,25 mg, emplâtre médicamenteux Boite de 8 emplâtres médicamenteux en sachets (CIP : 34009 377 977 4 0) Laboratoire GENEVRIER DCI Code ATC (2012)

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

LE PSORIASIS EN 20 QUESTIONS

LE PSORIASIS EN 20 QUESTIONS LE PSORIASIS EN 20 QUESTIONS UF Allergologie et Immunologie Clinique, CH Lyon-Sud Université Lyon1, UFR Médecine Lyon-Sud 1. Qu est-ce que le psoriasis? Est-ce une maladie «orpheline»? 2. Comment se présente

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

La prise en charge de votre épilepsie

La prise en charge de votre épilepsie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre épilepsie Vivre avec une épilepsie sévère Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

La fibromyalgie Mieux l'évaluer pour mieux la traiter

La fibromyalgie Mieux l'évaluer pour mieux la traiter La fibromyalgie Mieux l'évaluer pour mieux la traiter Dr Patrick GINIES, Anesthésiste, Centre d'évaluation et de traitement de la douleur CHU MONTPELLIER Patient partenaire et soignant partenaire Le rôle

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.»

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» «Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» Moins je me connais, mieux je me porte. Clément Rosset, Loin de moi, 1999 Faut-il tout «psychiatriser»? Tout événement de vie difficile tel qu une rupture

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

APS résumé partie III

APS résumé partie III 1 APS résumé partie III Les outils d évaluation de l activité physique Le but est de quantifier/ évaluer les activités physiques habituelles (non-structurées).on a plusieurs méthodes : - Indirectes (subjectives)

Plus en détail

La prise en charge d un trouble bipolaire

La prise en charge d un trouble bipolaire GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge d un trouble bipolaire Vivre avec un trouble bipolaire Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Stress et enseignement Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Recherche sur Internet Moteur de recherche: GOOGLE Mots-clés: + stress + enseignement Nombre de pages francophones

Plus en détail

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques France MARCHAND Nagi MIMASSI Psychologue clinicienne stagiaire doctorante Praticien hospitalier Consultation des douleurs chroniques

Plus en détail

Comprendre le psoriasis

Comprendre le psoriasis Comprendre le psoriasis Brochure d information et guide pratique Le psoriasis est une maladie chronique de la peau, qui se manifeste par des altérations visibles de la surface cutanée. Aussi pose-t-il

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Les nouveaux traitements de fond de la SEP

Les nouveaux traitements de fond de la SEP Sclérose en plaques : les nouveaux traitements Guillaume MATHEY, Hôpital de Metz-Mercy Les nouveaux traitements de fond de la SEP Le but des traitements de fond Forme par poussées 2 ième ligne TYSABRI

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

Après votre chirurgie à la rétine

Après votre chirurgie à la rétine 2011 Après votre chirurgie à la rétine Le Eye Care Centre Veuillez apporter la présente brochure à l hôpital le jour de votre opération. Après votre chirurgie à la rétine Après la chirurgie...2 Injection

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

L été est arrivé et les vacances aussi.

L été est arrivé et les vacances aussi. L été est arrivé et les vacances aussi. Toute la famille se prépare pour aller à la plage, es-tu prêt à en profiter avec eux? Hélios et Hélia ont hâte de retrouver leurs amis et surtout de profiter de

Plus en détail

Calendrier des formations INTER en 2011

Calendrier des formations INTER en 2011 Calendrier des formations INTER en 2011 THEMES Liste des formations INTER MOTIVEZ ET DYNAMISEZ VOS EQUIPES 98 % de participants satisfaits et se sentant reconnus à la sortie de nos formations! L environnement

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres?

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres? 12èmes Journées Régionales d échanges en Education du Patient EDUCATION DU PATIENT : «Entre bénéfices possibles et attendus.vers de nouveaux équilibres» jeudi 29 et vendredi 30 novembre 2012 ATELIER 2:

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique :

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique : Introduction Image classique = Cadre supérieur + grande responsabilité Mais aussi le bas de l échelle Zéro défauts, l excellence a un prix = Le Stress I Définition Interaction entre un environnement et

Plus en détail

Anémie et maladie rénale chronique. Phases 1-4

Anémie et maladie rénale chronique. Phases 1-4 Anémie et maladie rénale chronique Phases 1-4 Initiative de qualité en matière d issue des maladies rénales de la National Kidney Foundation Saviez-vous que l initiative de qualité en matière d issue des

Plus en détail

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010.

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010. Octobre 00 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Agence Thomas Marko & Associés Echantillon : 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Stress des soignants et Douleur de l'enfant

Stress des soignants et Douleur de l'enfant 5e rencontre francophone Suisse et France voisine de la douleur chez l enfant Stress des soignants et Douleur de l'enfant Céline ROUSSEAU-SALVADOR Psychomotricienne - Psychologue Clinicienne Service d

Plus en détail

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 19 janvier 2015 Levée d embargo le 19 janvier

Plus en détail

LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES. Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone

LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES. Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone SOMMAIRE 1. La mort aux urgences 2. Les Limitations et Arrêts des Thérapeutiques

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT!

LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! LA DOULEUR INDUITE C EST PAS SOIGNANT! Douleur induite Douleur induite Douleur de courte durée, causée par le soignant ou une thérapeutique dans des circonstances de survenue prévisibles et susceptibles

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès : une maladie très répandue En France, on estime qu environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès à

Plus en détail

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Pendant la grossesse Troubles mineurs, dépressions

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

Pour le parent à la recherche de son enfant enlevé par l autre parent

Pour le parent à la recherche de son enfant enlevé par l autre parent enfant enlevé par l autre parent En cas d urgence, COMPOSEZ LE 911. Premières étapes à faire immédiatement Cette liste de contrôle vous aidera à rassembler toute l information utile aux corps policiers.

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

Éducation permanente des conseillers

Éducation permanente des conseillers Éducation permanente des conseillers connaissances formation permanente éducation en ligne participation Description générale de l assurance de soins de longue durée. Objectifs d apprentissage Après avoir

Plus en détail

Approche centrée e sur le patient

Approche centrée e sur le patient Approche centrée e sur le patient Objectifs Prendre conscience des différences de type d approche Connaître le concept de l approche centrée sur le patient Savoir utiliser un outil d approche centrée sur

Plus en détail

ENFANT ASTHMATIQUE? PAS DE PANIQUE Contrôlez et équilibrez l asthme de votre enfant

ENFANT ASTHMATIQUE? PAS DE PANIQUE Contrôlez et équilibrez l asthme de votre enfant ENFANT ASTHMATIQUE? PAS DE PANIQUE Contrôlez et équilibrez l astme de votre enfant Membre de la Fédération Française de Pneumologie Avec le soutien de la Direction Générale de la Santé et le parrainage

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH En introduction : référence au site rps.hypotheses.org Un questionnaire anonyme sera mis en ligne d ici peu. Un petit film

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Qu est-ce que le psoriasis?

Qu est-ce que le psoriasis? Qu est-ce que le psoriasis? Le psoriasis est une maladie cutanée chronique (persistante ou récidivante) immunologique, caractérisée par des plaques rouges et squameuses. Votre système immunitaire demande

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1 C E N T R E H O S P I T A L I E R U N I V E R S I T A I R E D ' A N G E R S Simulation en santé Outil de gestion des risques 1 La Simulation : définition 2 Le terme «simulation en santé» correspond à l

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants Premiers résultats Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Objectifs de l enqul enquête Mieux identifier la souffrance psychique

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

le guide DON D ORGANES : DONNEUR OU PAS, je sais pour mes proches, ils savent pour moi L Agence de la biomédecine

le guide DON D ORGANES : DONNEUR OU PAS, je sais pour mes proches, ils savent pour moi L Agence de la biomédecine le guide L Agence de la biomédecine L Agence de la biomédecine est un établissement public national de l État créé par la loi de bioéthique de 2004. Elle exerce ses missions dans les domaines du prélèvement

Plus en détail

CAS CLINIQUES. Technologie

CAS CLINIQUES. Technologie CAS CLINIQUES Technologie 1 APPLICATIONS CLINIQUES DE LA TECHNOLOGIE B.LED F.L.A.G. TM for B.LED est un liquide fluorescent révélateur de plaque dentaire. Utilisé en avec la lumière bleue de la pièce à

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail