Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars Symposium PFIZER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars 2011. Symposium PFIZER"

Transcription

1 Société Algérienne de Dermatologie Pédiatrique 12èmes Journées Nationales Alger, 3-4 mars 2011 Symposium PFIZER Psoriasis de l enfant et traitement biologique B. Bouadjar, Alger

2 Traitement du psoriasis Actuellement bien codifié Psoriasis limité ( -10% surface corporelle ) TTT topiques +++ ( corticoides, Tazarotène, Calcipotriol, préparations à base d anthraline ) seuls ou associés )

3 Psoriasis étendu ou dans certaines localisations ( cuir chevelu, plis,paumes plantes ) : TTT topiques inefficaces photothérapie, méthotrexate, ciclosporine, rétinoides

4 Susan Bard, Am J Clin Dermatol 2010; 11 Suppl. 1: 15-17

5 Mais de plus en plus, besoin d un TTT en même temps efficace, pratique et bien toléré, particulièrement chez l enfant, en raison de la chronicité de la maladie et de la nécessité d un TTT au long cours.

6

7 Anti TNF

8 Un rappel Il existe des cellules T et de cellules dendritiques activées au niveau des plaques de psoriasis Ces cellules libèrent des cytokines proinflammatoires ( tumor necrosis factor (TNF)-alpha, interleukin (IL)- 17, IL-23, et interferon gamma ) qui entraînent une cascade d autres cytokines ( IL-1, IL-6, IL-8, nuclear factor kb activation, adhesion molecules et vascular endothelial growth factor ) hyperproliferation des kératinocytes

9 Taux de TNF-alpha augmenté au niveau des lésions de psoriasis / aux zones de peau non lésée et de la peau chez le sujet sain. Taux de TNF lésionnel et sérique diminuent après TTT du psoriasis et sont corrélés avec une amélioration clinique. ces observations ont suggéré qu une action sur les effets pro inflammatoires du TNF pourrait réduire l inflammation observée dans les lésions du psoriasis.

10 Et ce d autant plus que quelques agents biologiques, commercialisés pour le traitement de l arthrite rhumatoide, se sont déjà montrés efficaces dans le psoriasis.

11 Récemment, avancées dans l utilisation des TTT biologiques dans les maladies autoimmunes en pédiatrie et dans le psoriasis de l enfant nouvelle alternative aux TTT systémiques actuels. Nous nous proposons donc de résumer les données actuelles sur les TTT biologiques dans le psoriasis pédiatrique.

12 Les Anti TNF alpha

13 1/ Etanercept

14 Etanercept Proteine de fusion Inhibe de façon compétitive le transport du tumor necrosis factor (TNF) endogène sur son récepteur. Administré en injections s/c, 1 à 2x/semaine.

15 Etanercept Janvier 2009, Etanercept approuvé en Europe dans le traitement du psoriasis en plaque sévère de l enfant à partir de l âge de 8 ans. EPARs for authorised medicinal products for human use. Enbrel. Available from: htm

16 Etude randomisée en double aveugle contre placebo, de phase 3 pour évaluer l efficacité et la tolérance de l Etanercept chez 106 enfants et adolescents porteurs de psoriasis en plaque sévère. AS Paller and al. Etanercept Treatment for Children and Adolescents with Plaque Psoriasis N Engl J Med 2008;358:241-51

17 Critères d inclusion: age 4-17 ans psoriasis intéressant au moins 10% de la surface corporelle ATCD de psoriasis d une durée > 6 mois Résistance à un traitement topique et/ou systémique ( photothérapie, méthoterexate, cyclosporine, rétinoides ) AS Paller and al. Etanercept Treatment for Children and Adolescents with Plaque Psoriasis N Engl J Med 2008;358:241-51

18 Etude sur 48 semaines. 106 enfants et adolescents 42 services aux USA et au Canada 3 phases: Phase initiale, 12 semaines, en double aveugle contre placebo but : établir l efficacité - 2è phase, 24 semaines, en ouvert : but : évaluer l efficacité de l Etanercept chez tous les patients - 3è phase, 12 semaines, randomisée, en double aveugle, avec arrêt puis reprise du traitement but : examiner les effets de l arrêt et de la reprise du traitement Contrôle des patients :1er jour, semaine 2 et 4, puis toutes les 4 semaines AS Paller and al. Etanercept Treatment for Children and Adolescents with Plaque Psoriasis N Engl J Med 2008;358:241-51

19 Parameter Etanercept (n = 106) Placebo (n = 105) PASI 75a 57%* 11% PASI 90 27%* 7% PASI 50 75%* 23% PGA of >1 53%* 13% CDLQIb 52%* 18% All results are at week 12. a Primary endpoint. b Mean improvement in children s dermatology life quality index (CDLQI). PASI = psoriasis area and severity index; PGA= physician s global assessment; * p < versus placebo. Paller AS, Siegfried EC, Langley RG, et al. Etanercept treatment for children and adolescents with plaque psoriasis. N Engl J Med 2008; 358:

20 Patient 1, 6 ans at baseline et à la 4è semaine

21 Patient 2,10 ans, at baseline et à la 12è semaine

22 Efficacité 57% des patients sous Etanercept ont atteint une amélioration du PASI de 75% dés la semaine 12 Après l arrêt de l Etanercept, chez plus de la moitié des patients, ce pourcentage d amélioration s était maintenu jusqu à la fin de l étude. AS Paller and al. Etanercept Treatment for Children and Adolescents with Plaque Psoriasis N Engl J Med 2008;358:241-51

23 Chez 80% de 69 patients sous Etanercept, efficacité ( PASI 75) maintenue à la fin de la12è semaine de la période d arrêt et de reprise du TTT EC. Siegfried and al. Intermittent etanercept therapy in pediatric patients with psoriasis J Am Acad Dermatol 2010;63:769-74

24 Tolérance Gastroentérite : 1 patient Pneumonie : 1 patient Infections : 3 patients AS Paller and al. Etanercept Treatment for Children and Adolescents with Plaque Psoriasis N Engl J Med 2008;358:241-51

25 Cette étude démontre : l amélioration du psoriasis dés la 2è semaine de traitement avec Etanercept à la dose de 0,8 mg/kg / semaine ( pour un maximum de 50 mg) chez les enfants et adolescents porteurs de psoriasis en plaque sévère La bonne tolérance du produit AS Paller and al. Etanercept Treatment for Children and Adolescents with Plaque Psoriasis N Engl J Med 2008;358:241-51

26 Etanercept au long cours dans le psoriasis pédiatrique?

27 Etude sur 96 semaines de TTT avec Etanercept = la plus longue période de suivi du psoriasis pédiatrique avec un anti TNF Etanercept utilisé à la dose de 0.8 mg/kg 1x/semaine ( dose maximum 50 mg ) chez plus de 180 enfants avec un psoriasis en plaque sévère. Amy S. Paller and al. Long-term etanercept in pediatric patients with plaque Psoriasis J Am Acad Dermatol 2010;63:762-8.

28 N=180 patients Durée = 96 semaines Amy S. Paller and al. Long-term etanercept in pediatric patients with plaque Psoriasis J Am Acad Dermatol 2010;63:762-8.

29 N=180 patients Durée = 96 semaines Amy S. Paller and al. Long-term etanercept in pediatric patients with plaque Psoriasis J Am Acad Dermatol 2010;63:762-8.

30 Conclusions de l étude Bone tolérance en général Efficacité maintenue jusqu au terme de 96 semaines Réponse thérapeutique dés la reprise d Etanercept chez les patients ayant interrompu leur TTT Une étude sur 264 semaines sur l utilisation d Etanercept au long cours dans le psoriasis pédiatrique est actuellement en cours Amy S. Paller and al. Long-term etanercept in pediatric patients with plaque Psoriasis J Am Acad Dermatol 2010;63:762-8.

31 Etanercept et Qualité de vie des enfants porteurs de psoriasis

32 1 ère étude Effets de l Etanercept sur la qualité de vie évalués chez les enfants et adolescents porteurs de psoriasis sévère. 211 patients agés de 4 à 12 ans et de 13 à 17 ans sont traités de façon randomisée par Etanercept ou placebo. RG Langley et al. Patient-reported outcomes in pediatric patients with psoriasis undergoing etanercept treatment: 12-weekresults from a phase III randomized controlled trial J Am Acad Dermatol, Vol. 64, 1, Jan 2011

33 Index de Qualité de Vie et Etanercept et placebo RG Langley et al. Patient-reported outcomes in pediatric patients with psoriasis undergoing etanercept treatment: 12-weekresults from a phase III randomized controlled trial J Am Acad Dermatol, Vol. 64, 1, Jan 2011

34 Index de Qualité de Vie en fonction du PASI75 RG Langley et al. Patient-reported outcomes in pediatric patients with psoriasis undergoing etanercept treatment: 12-weekresults from a phase III randomized controlled trial J Am Acad Dermatol, Vol. 64, 1, Jan 2011

35 Conclusion de l étude Amélioration de l Index de Qualité de Vie ( IQV) similaire dans les deux groupes d âge. Chez les patients de 4-12 ans, % moyen de l IQV 55.7% (median, 66.7%) chez les patients sous Etanercept et 17.5% (median, 0%) chez ceux traités par placebo. - Chez les patients de ans, % moyen de l IQV 49.7% (median, 66.7%) chez patients traités par Etanercept et 17.6% (median, 23.5%) chez ceux traités par placebo RG Langley et al. Patient-reported outcomes in pediatric patients with psoriasis undergoing etanercept treatment: 12-weekresults from a phase III randomized controlled trial J Am Acad Dermatol, Vol. 64, 1, Jan 2011

36 2 ème étude Comme chez l adulte, amélioration précoce du score de qualité de vie chez l enfant ( DLCQI) dés le 2è semaine de traitement par Etanercept. Feldman SR and al. Etanercept improves the health related quality of life of patients with psoriasis: results of a phase III randomized clinical trial. J Am Acad Dermatol 2005;53:887-9

37 2/ Infliximab

38 Anticorps monoclonal, cible le TNF alpha et fonctionne comme un antagoniste Approuvé par la FDA dans le psoriasis de l adulte, le psoriasis arthropatique, l arthrite rhumatoide, la SPA, la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn de l adulte et de l enfant > 6 ans. Administré uniquement en perfusion IV.

39 Infliximab et psoriasis de l enfant 3 cas rapportés en er cas : fille de 8 ans, psoriasis en plaque sévère résistant à photothérapie, méthotrexate, mycophénolate mophetil, acitrétine et cyclosporine. 200 mg d Infliximab à la semaine 0, 2, 6 et maintien de ces doses toutes les 8 semaines. amélioration nette après la 6ème perfusion. Pas d effets secondaires rapportés Menter MA, Cush JM: Successful treatment of pediatric psoriasis with infliximab. Pediatr Dermatol 21:87-88, 2004

40 Infliximab et psoriasis de l enfant 2 ème cas : Garçon de 14 ans Psoriasis recalcitrant Etanercept durant 8 mois : échec. Infliximab, 5mg/kg 2x/mois : amélioration nette Pas d effets secondaires Farnsworth NN, George SJ, Hsu S: Successful use of infliximab following a failed course of etanercept in a pediatric patient. Dermatol Online J 11:11, 2005

41 Infliximab et psoriasis de l enfant 3ème cas : Fille de 3 ans avec psoriasis pustuleux résistant à cyclosporine et acitrétine. 2 semaines après Infliximab, amélioration importante. Après 1 an d Infliximab, aggravation lésionnelle et infection pulmonaire. L Infliximab était arrêté et reprise de cyclosporine, prednisone et acitretine sans amélioration. Etanercept est alors débuté avec une amélioration progressive après 6 mois. Pereira TM, Vieira AP, Fernandes JC, et al. Anti-TNF-alpha therapy in childhood pustular psoriasis. Dermatology 2006; 213: 350-2

42 3/ Adalimumab

43 Anticorps monoclonal qui bloque l interaction TNF alpha récepteurs de surface cellulaires Administré en s/c, 40 mg/15jours Approuvé par la FDA chez l enfant dans l arthrite juvénile idiopathique ( AJI), la colite inflammatoire et l uvéite. Effets II : infections, réactions au site d injection

44 Adalimumab Efficacité dans l arthrite juvénile idiopathique de l enfant et dans le psoriasis de l adulte Seulement quelques cas de psoriasis pédiatrique rapportés de façon anecdotique. F. Bachmann and al. Safety and Efficacy of the Tumor Necrosis Factor AntagonistsSemin Cutan Med Surg 29:35-47, 2010 Susan Bard and al. Managing Pediatric Patients with Psoriasis Am J Clin Dermatol 2010; 11 Suppl. 1: 15-17

45 Autres agents biologiques

46 La plupart des études ont surtout concerné les anti TNF alpha chez l enfant. Mais d autres agents sont actuellement en cours d évaluation mais dans le psoriasis de l adulte Alefacept Ustekinumab Efalizumab Biakimumab Golimumab Certolizumab

47 Effets secondaires et Tolérance

48 Place à part pour la tuberculose

49 Il est admis actuellement que les anti TNF alpha peuvent réactiver une tuberculose ( TBC ) nécessité de rechercher une TBC latente avant d initier tout TTT par anti TNF Winthrop KL: Risk and prevention of tuberculosis and other serious opportunistic infections associated with the inhibition of tumor necrosis factor. Nat Clin Pract Rheumatol 2: , 2006

50 Incidence de la TBC : 0.5 / 1000 patients / an avec ETA 0.9 / 1000 patients / an avec ADA 1.5 / 1000 patients / an avec IFX TBC : 4.9 x plus fréquente avec IFX comparée avec ETA 3.5 x plus fréquente avec ADA comparée avec ETA Dixon WG, Watson K, Lunt M, et al: Rates of serious infection, including site-specific and bacterial intracellular infection, in rheumatoid arthritis patients receiving anti-tumor necrosis factor therapy: Results from the British Society for Rheumatology Biologics Register. Arthritis Rheum 54: , 2006

51 Début de la TBC : 12 semaines après initiation de IFX 30 semaines après ADA et 46 semaines après ETA Ellerin T, Rubin RH, Weinblatt ME: Infections and Anti-tumor Necrosis Factor alpha therapy. Arthritis Rheum 48: , % des cas de TBC rapportés sont extra pulmonaires ou des formes disséminées Dinarello CA: Differences between Anti-tumor Necrosis Factor-alpha monoclonal antibodies and soluble TNF receptors in host defense impairment. J Rheumatol Suppl 74:40-47, 2005

52 Conduite pratique Si TBC latente suspectée, pretraitment avec 300 mg d isoniazide et pyridoxine pendant 1 mois minimum avant d initier tout TTT biologique Ce TTT sera poursuivi durant 6 à 9 mois si possible. La présence d une TBC active reste une contrindication absolue à tout TTT biologique. F. Bachmann, Safety and Efficacy of thetumor Necrosis Factor Antagonists Semin Cutan Med Surg 29:35-47, 2010

53 Effets secondaires et Tolérance chez l enfant

54 Evaluation de la tolérance des agents biologiques chez les enfants et les adolescents difficile en raison du nombre limité des études sur l utilisation à long terme de ces agents. Anti TNF alpha infections ( sepsis, infections opportunistes, réactivation d une TBC latente )

55 Vaccination : risque de dissémination potentielle dans ce contexte Recommendations actuelles : pas de vaccination chez les patients sous anti TNF. Si vaccination necessaire, anti TNF doivent être stoppés 3 6 mois avant la vaccination et ne seront réintroduits que 3 4 semaines après la vaccination Duchet-Niedziolka P, Coutsinos Z, Hanslik T, Launay O. Anti-TNF-alpha therapy and vaccination of adults. Joint Bone Spine 2007: 74 (6):

56 Malignité Aucune donnée concernant une augmentation du risque de cancer avec Alefacept. Mais la majeure partie des analyses sont limitées à un effet à court terme. Brimhall AK, King LN, Licciardone JC, Jacobe H, Menter A. Safety and efficacy of alefacept, efalizumab, etanercept and infliximab in treating moderate to severe plaque psoriasis: a meta-analysis of randomized controlled trials. Br J Dermatol 2008;159: Idem pour Efalizumab. Papp KA, Bressinck R, Fretzin S, et al. Safety of efalizumab in adults with chronic moderate to severe plaque psoriasis: a phase IIIb randomized controlled trial. Int J Dermatol 2006;45:

57 Malignité Plus de données sont disponibles pour les anti TNF alpha : etanercept, infliximab et adalimumab Dans une étude sur 618 patients psoriasiques adultes recrutés dans un essai randomisé contre placebo avec Etanercept pendant 12 semaines 23 cas de cancers rapportés dont 14 cancers cutanés Tyring S, Gordon KB, Poulin Y, et al. Long-term safety and efficacy of 50 mg of etanercept twice weekly in patients with psoriasis. Arch Dermatol 2007;143:719-26

58 Malignité En 2005, une revue systématique de 9 études randomisées portant sur plus de 3496 patients adultes avec arthrite rhumatoide sous Infliximab et Adalimumab, souligne l augmentation du risque de malignité et d infections. Bongartz T, Sutton AJ, Sweeting MJ, et al. Anti-TNF antibody therapy in rheumatoid arthritis and the risk of serious infections and malignancies: systematic review and meta-analysis of rare harmful effects in randomized controlled trials. JAMA 2006;295:

59 Malignité Cependant, ce risque de malignité chez les adultes sous anti-tnf reste encore controversé quand on sait que les patients avec arthrite rhumatoide et psoriasis sont à risque de développer des cancers en raison de l imunodépression role des anti TNF dans la survenue de néoplasies reste encore inconnu.

60 Association anti TNF et développement de lymphomes et d autres cancers chez les enfants et adolescents : actuellement à l étude par la FDA Les cancers se développant parfois sur des années, des études à long terme sont nécessaires pour déterminer si les anti TNF augmentent l occurrence de cancers chez les enfants Smita V. Sukhatme Pediatric psoriasis: updates in biologic therapies Dermatologic Therapy, Vol. 22, 2009, 34 39

61 Bien que le nombre d études de tolérance et d efficacité des agents biologiques dans le psoriasis de l enfant soit limité, les données disponibles actuellement autorisent un réel espoir Conclusion Etanercept et Infliximab augurent de l émergence d une nouvelle classe thérapeutique dans le psoriasis de l enfant

62 Ces TTT biologiques chez l enfant restent cependant à réserver uniquement aux psoriasis sévères ( en plaque, pustuleux, arthropatique) ou réfractaires aux traitements conventionnels Conclusion

63 Conclusion Risques et bénéfices doivent être considérer dans la décision d un TTT biologique par les parents et les médecins traitants Nécessité encore de plus d études contrôlées randomisés pour évaluer l efficacité et la tolérance de ces TTT dans le psoriasis de l enfant. Jackleen S. Margi and al. Use of biologics agents in pediatric psoriasis Journal of Drugs in Dermatology vol 9 issue 8 August 2010

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Psoriasis et travail dans le BTP. Pr E. Delaporte

Psoriasis et travail dans le BTP. Pr E. Delaporte Psoriasis et travail dans le BTP Pr E. Delaporte 30 Mai 2013 Janvier 2013 : File active de 335 malades traités (293) ou ayant été traités (42) par immunosupp./ modulateurs (MTX CyA biomédicaments) 214

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 novembre 2009 LEDERTREXATE 5 mg, solution injectable B/1 ampoule de 2 ml (Code CIP : 315 012-5) LEDERTREXATE 25 mg, solution injectable B/1 ampoule de 1 ml (Code CIP

Plus en détail

Nouvelle option thérapeutique pour les enfants présentant cette forme rare et sévère d arthrite

Nouvelle option thérapeutique pour les enfants présentant cette forme rare et sévère d arthrite Communiqué de presse Bâle, 18 avril 2011 La FDA homologue Actemra dans le traitement de l arthrite juvénile idiopathique systémique (AJIS) Nouvelle option thérapeutique pour les enfants présentant cette

Plus en détail

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis?

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Nathalie QUILES TSIMARATOS Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Ce que nous savons Le psoriasis Affection dermatologique très fréquente,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

LES ANTI-TNF DANS LES MALADIES AUTO-IMMUNES ET LES VASCULARITES

LES ANTI-TNF DANS LES MALADIES AUTO-IMMUNES ET LES VASCULARITES LES ANTI-TNF DANS LES MALADIES AUTO-IMMUNES ET LES VASCULARITES par X. MARIETTE* Les inhibiteurs du TNFα représentent une révolution thérapeutique en rhumatologie dans le traitement de la polyarthrite

Plus en détail

Traitement du Psoriasis en 2015 Quoi de neuf? Dr Emmanuel Laffitte Clinique de Dermatologie HUG, Genève

Traitement du Psoriasis en 2015 Quoi de neuf? Dr Emmanuel Laffitte Clinique de Dermatologie HUG, Genève Traitement du Psoriasis en 2015 Quoi de neuf? Dr Emmanuel Laffitte Clinique de Dermatologie HUG, Genève Psoriasis 1 à 3% de la population adulte 1/3 modéré à sévère Psoriasis: une seule maladie? Une maladie

Plus en détail

et l utilisation des traitements biologiques

et l utilisation des traitements biologiques et l utilisation des traitements biologiques Choisir le meilleur traitement pour retrouver la qualité de vie que vous êtes en droit d avoir Les agents biologiques (biothérapies) Étant les plus récents

Plus en détail

Les nouveaux traitements du psoriasis

Les nouveaux traitements du psoriasis Les nouveaux traitements du psoriasis Ci-après, vous trouverez 3 articles, parus récemment, parmi d'autres tout aussi intéressants, dans notre bulletin trimestriel Pso Magazine: - un extrait de l'exposé

Plus en détail

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Communiqué Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis Media: Sylvie Légaré (514) 832-7268 Abbott Gabrielle Collu 514)

Plus en détail

Traitements Ciblés du Psoriasis

Traitements Ciblés du Psoriasis Traitements Ciblés du Psoriasis Professeur Hervé Bachelez, Sorbonne Paris Cité Université Paris Diderot, Hôpital Saint Louis, Paris Déclaration de Liens d intérêts Advisory board: Abbvie, Actelion, Amgen,

Plus en détail

Les rhumatismes inflammatoires. Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante

Les rhumatismes inflammatoires. Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante Les rhumatismes inflammatoires Arthrite Rhumatoïde, Arthrite psoriasique, Spondylarthrite ankylosante Arthrite Rhumatoïde (RA) Voorstelling van de ziekte Arthrite Rhumatoïde Inflammation chronique des

Plus en détail

Les biothérapies en dermatologie : une avancée thérapeutique importante. Stratégie de prise en charge du psoriasis. Les lasers fractionnels en 2008

Les biothérapies en dermatologie : une avancée thérapeutique importante. Stratégie de prise en charge du psoriasis. Les lasers fractionnels en 2008 K E R AT I N a c t u a l i t é s e n r e c h e r c h e d e r m a t o l o g i q u e N 14-2008 Les biothérapies en dermatologie : une avancée thérapeutique importante Stratégie de prise en charge du psoriasis

Plus en détail

TYNDALL. 13 rue Dubrunfaut 75012 PARIS Tél. : 01 74 05 74 23 >SIREN N 451 386 544 APE N 00014. Bulletin d Informations. et d échanges N 24 MARS 2009

TYNDALL. 13 rue Dubrunfaut 75012 PARIS Tél. : 01 74 05 74 23 >SIREN N 451 386 544 APE N 00014. Bulletin d Informations. et d échanges N 24 MARS 2009 TYNDALL Bulletin d Informations 13 rue Dubrunfaut 75012 PARIS Tél. : 01 74 05 74 23 >SIREN N 451 386 544 APE N 00014 Site internet : www.inflamoeil.org SOMMAIRE 1. L éditorial de la Présidente 2. Des immunosuppresseurs

Plus en détail

Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014

Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014 Obésité et rhumatismes inflammatoires Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014 Obésité 1 Obesity Trends* Among U.S. Adults BRFSS, 1985 (*BMI 30, or ~ 30 lbs overweight for

Plus en détail

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa

Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Rapport sur les nouveaux médicaments brevetés Iressa Au titre de son initiative de transparence, le CEPMB publie les résultats des examens des prix des nouveaux médicaments brevetés effectués par les membres

Plus en détail

Traitement de l hépatite C: données récentes

Traitement de l hépatite C: données récentes Traitement de l hépatite C: données récentes J.-P. BRONOWICKI (Vandœuvre-lès-Nancy) Tirés à part : Jean-Pierre Bronowicki Service d Hépatogastroentérologie, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy. Le

Plus en détail

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu Comprendre son Psoriasis du Cuir Chevelu Vous avez un psoriasis du cuir chevelu ou une personne de votre entourage en est atteinte. Cette brochure vous est destinée. Grâce aux informations transmises,

Plus en détail

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014 Psoriasis Rapport du Secrétariat 1. Le Conseil exécutif, à sa cent trente-troisième session,

Plus en détail

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Jean Daniel Lelièvre, Yves Lévy, Pierre Miossec I-Introduction... 2 II-Les interférons... 2 II-1.L interféron... 3 II-1-a.

Plus en détail

1289($8;75$,7(0(176 '(69$6&8/$5,7(6

1289($8;75$,7(0(176 '(69$6&8/$5,7(6 1289($8;75$,7(0(176 '(69$6&8/$5,7(6 M De Bandt. La découverte de la présence des ANCA, au cours de certaines formes de vascularites systémiques a il y a une quinzaine d année, a provoqué de nombreux travaux

Plus en détail

Introduction. Cours APEPPU Psoriasis. Clinique. Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques

Introduction. Cours APEPPU Psoriasis. Clinique. Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques Introduction Cours APEPPU Psoriasis Dr Cécile Perrigouard Dermatologie, Hôpital Civil de Strasbourg Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques Médicamenteux Prédisposition

Plus en détail

OUI. Principes du traitement. Faut-il traiter l acné? Acné rétentionnelle. Hyperséborrhée isolée

OUI. Principes du traitement. Faut-il traiter l acné? Acné rétentionnelle. Hyperséborrhée isolée Stratégie thérapeutique dans l acné de l adolescent Liens d intérêt 30 janvier 2014 Pr Ludovic Martin Service de Dermatologie Invitation à des congrès: Galderma Participation à des essais cliniques: 0

Plus en détail

Psoriasis et biothérapies

Psoriasis et biothérapies A qui s adressent les biothérapies? Comment agissent les biothérapies? Quels bénéfices puis-je attendre d une biothérapie? Comment puis-je contribuer au succès de mon traitement? Qu est-ce qu une biothérapie?

Plus en détail

Psoriasis. EPU Bats CARMI Esther

Psoriasis. EPU Bats CARMI Esther Psoriasis EPU Bats CARMI Esther Idées clefs Co morbidité Biothérapies Intérêt Risque Psoriasis «Exclusion sociale pour impureté» 1805 : individualisation Importance de la microcirculation du derme superficiel

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 ACTUALITES THERAPEUTIQUES Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 Traitement de fond Objectifs: Réduire le nombre de poussées Arrêter ou freiner la progression du handicap Les traitements disponibles

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

Le psoriasis est une dermatose

Le psoriasis est une dermatose [ Synthèse Dermatologie Prise en charge thérapeutique du psoriasis F. Aubin Service de Dermatologie, CHU Saint-Jacques, Besançon Le psoriasis est une dermatose chronique pouvant revêtir diverses formes

Plus en détail

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Quelle(s) affirmation(s) sont vraies? 1- Il n y a pas de traitement efficace de la SEP 2- On peut traiter les

Plus en détail

La maladie de Still de l adulte

La maladie de Still de l adulte La maladie de Still de l adulte Syndrome de Wissler-Fanconi La maladie Le diagnostic Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur Cette fiche est destinée

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay Etude AMARCOR Tolérance et immunogénicité du vaccin contre la fièvre jaune chez des sujets recevant une corticothérapie par voie générale : étude de cohorte observationnelle S. Kernéis, T. Ancelle, V.

Plus en détail

Quelle est l incidence

Quelle est l incidence Printemps 2012 Quelle est l incidence de ce médicament en voie de commercialisation sur mon régime d assurance-? Quelle est l incidence de ce médicament en voie de commercialisation sur mon régime d assurance?

Plus en détail

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021

Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges. Membre enseignant chercheur EA 4021 Dr Pascale Vergne-Salle Service de Rhumatologie, CHU de Limoges Membre enseignant chercheur EA 4021 Rhumatisme inflammatoire chronique Prévalence des SA ies en Europe = 1 à 2% Age moy : 26 ans, ratio homme/femme:

Plus en détail

TUBERCULOSE Nouveautés 2009

TUBERCULOSE Nouveautés 2009 TUBERCULOSE Nouveautés 2009 Dr Grégoire Gex Rencontres Genevoises de Pneumologie Avril 2010 Introduction 6044 articles dans PubMed avec Tuberculose dans titre en 2009 Stratégie de recherche : Sélections

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Avis 17 octobre 2012

Avis 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 octobre 2012 BETESIL 2,25 mg, emplâtre médicamenteux Boite de 8 emplâtres médicamenteux en sachets (CIP : 34009 377 977 4 0) Laboratoire GENEVRIER DCI Code ATC (2012)

Plus en détail

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III

Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III COMMUNIQUE DE PRESSE Alemtuzumab (Lemtrada * ) réduit significativement les rechutes dans la sclérose en plaques comparé à l interféron Bêta-1a dans une étude de Phase III - Présentation de nouvelles données

Plus en détail

Le psoriasis de l enfant : a-t-on révolutionné la prise en charge?

Le psoriasis de l enfant : a-t-on révolutionné la prise en charge? Mises au point interactives réalités Thérapeutiques en Dermato-Vénérologie # 237_Novembre 2014_Cahier 1 Le psoriasis de l enfant : a-t-on révolutionné la prise en charge? A. PHAN Service de Dermatologie

Plus en détail

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Hiver 2013 Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les

Plus en détail

Maladie de Behçet Les Nouvelles Thérapeutiques

Maladie de Behçet Les Nouvelles Thérapeutiques Maladie de Behçet Les Nouvelles Thérapeutiques 60ème Congrès de la SNFMI & 4ème Congrès Franco-Maghrébin de Médecine Toulouse, 9 12 Décembre 2009 Professeur Fifi OTMANI Service de Médecine CHU Mustapha

Plus en détail

Objectifs pédagogiques Lecture critique d article

Objectifs pédagogiques Lecture critique d article Objectifs pédagogiques Lecture critique d article groupe V Evaluer les applications cliniques Evaluer les applications cliniques 21 ) Discuter la ou les décisions médicales auxquelles peuvent conduire

Plus en détail

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Des journées scientifiques pour accompagner l arrivée des nouvelles molécules qui vont modifier

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Simponi 50 mg, solution injectable en stylo prérempli. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un stylo prérempli de 0,5

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition

Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition Emilie MONTASTIER, Carle PAUL Endocrinologie, Nutrition, Dermatologie Université Paul Sabatier, Hôpital Larrey UMR CNRS 5165,

Plus en détail

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence

Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence Le dropéridol n est pas un traitement à considérer pour le traitement de la migraine à l urgence On pose fréquemment le diagnostic de migraine sévère à l urgence. Bien que ce soit un diagnostic commun,

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

Stelara (ustekinumab)

Stelara (ustekinumab) Les autorités de santé de l Union européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Stelara de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03 A Randomized Trial of Hyperglycemic Control in Pediatric Intensive Care Lalande Marion, Biblio du 3/03 Justification de l étude Etat actuel des connaissances sur le contrôle glycémique chez l adulte :

Plus en détail

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris 8 Avant l introduction des traitements antirétroviraux hautement actifs (HAART), la majorité des patients

Plus en détail

BIOTHERAPIES ET MALADIE DE BEHCET. Pr Fifi OTMANI Médecine Interne, CHU Mustapha, Alger

BIOTHERAPIES ET MALADIE DE BEHCET. Pr Fifi OTMANI Médecine Interne, CHU Mustapha, Alger BIOTHERAPIES ET MALADIE DE BEHCET Pr Fifi OTMANI Médecine Interne, CHU Mustapha, Alger INTRODUCTION MB : Maladie auto-inflammatoire chronique multisystémique Maladie de Behçet Les Vascularites : Classification

Plus en détail

Case series. Méthotrexate et psoriasis: à propos de 46 cas. Open Access. Kawtar Inani 1,&, Mariame Meziane 1, Fatimazahra Mernissi 1

Case series. Méthotrexate et psoriasis: à propos de 46 cas. Open Access. Kawtar Inani 1,&, Mariame Meziane 1, Fatimazahra Mernissi 1 Case series Open Access Méthotrexate et psoriasis: à propos de 46 cas Kawtar Inani 1,&, Mariame Meziane 1, Fatimazahra Mernissi 1 1 Service de Dermatologie, CHU Hassan II, Fès, Maroc & Corresponding author:

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie :

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie : ANNEXE A : Formulaire de première demande Formulaire de première demande de remboursement de la spécialité HUMIRA pour une spondylarthrite axiale sévère sans signes radiographiques de spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD?

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? Hélène MANGEARD François MALADRY Tuberculose : infection mycobactérienne Infection mycobactérienne chronique (M. Tuberculosis ++ ou bacille

Plus en détail

Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV

Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV Guide méthodologique développé par l équipe de projets ci-dessous : Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV EQUIPE PROJET Chef de projet : Maryline CHARRA, Pharmacien Conseil Responsable de la mission

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE RÉVOLUTION DES PRINCIPES DE TRAITEMENT Mise à disposition de nouvelles molécules Traitements de fond classiques ( Méthotrexate, Salazopyrine ) : plus efficaces

Plus en détail

Le syndrome SAPHO Ostéomyélite multifocale chronique récidivante Spondylarthrite hyperostosante pustulo-psoriasique

Le syndrome SAPHO Ostéomyélite multifocale chronique récidivante Spondylarthrite hyperostosante pustulo-psoriasique Ostéomyélite multifocale chronique récidivante Spondylarthrite hyperostosante pustulo-psoriasique La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre

Plus en détail

. Arthritepsoriasique

. Arthritepsoriasique Les traitements biologiques dans les rhumatismes inflammatoires Dr Clio RIBBENS Service de Rhumatologie. Centre HospitalierUniversitairede Liège Nouveautés dans l'arthrite : Thérapeutiques anti-nf a..

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

BEST OF XXIII ème Congrès de la STPI Tunis le 19.04.2013

BEST OF XXIII ème Congrès de la STPI Tunis le 19.04.2013 BEST OF XXIII ème Congrès de la STPI Tunis le 19.04.2013 http://www.infectiologie.org.tn Access to Subspecialty Care for Patients With Mobility Impairment: A Survey T. Lagu et al. Ann Intern

Plus en détail

COMMENT CHOISIR SON INHIBITEUR DE L'ACÉTYLCHOLINESTÉR ASE? Présenté par: Nicolas-Simon Tremblay

COMMENT CHOISIR SON INHIBITEUR DE L'ACÉTYLCHOLINESTÉR ASE? Présenté par: Nicolas-Simon Tremblay COMMENT CHOISIR SON INHIBITEUR DE L'ACÉTYLCHOLINESTÉR ASE? Présenté par: Nicolas-Simon Tremblay Alzheimer 10 personnes affectées par malade 80% des soins à domicile par aidants naturels Les coûts annuels

Plus en détail

XAMIOL (calcipotriol + bétaméthasone)

XAMIOL (calcipotriol + bétaméthasone) Documents préparatoires pour la dernière soirée du cycle 2014 DERMATOLOGIE XAMIOL (calcipotriol + bétaméthasone) XAMIOL est un nouveau médicament pour le traitement du psoriasis du cuir chevelu. Pour cette

Plus en détail

RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ

RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ RGO: CAFÉ OU DÉCAFÉINÉ QUESTION : Est-ce que le café décaféiné est une alternative au café chez les patients qui souffrent d un RGO? AUTEUR : Alexis Du Cap (JUILLET 2009) SUPERVISEUR : Guylène Thériault

Plus en détail

TOXIC SHOCK SYNDROME DESC REANIMATION MEDICALE

TOXIC SHOCK SYNDROME DESC REANIMATION MEDICALE TOXIC SHOCK SYNDROME DESC REANIMATION MEDICALE TOXIC SHOCK SYNDROME Généralités Syndrome du à une sécrétion d exotoxine Staphylocoques, Streptocoque groupe A Manifestations cliniques non liées au lieu

Plus en détail

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES QUI, COMMENT ET COMBIEN DE TEMPS DESENSIBILISER? JOËLLE BIRNBAUM UPRES EA 3287 Université de la Méditerranée Service Pneumo-alergologie Hôpital Ste Marguerite, Marseille

Plus en détail

SANTÉ CANADA POUR LE TRAITEMENT DES PATIENTS ATTEINTS DE MYÉLOFIBROSE

SANTÉ CANADA POUR LE TRAITEMENT DES PATIENTS ATTEINTS DE MYÉLOFIBROSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Pr JAKAVI MD, LE PREMIER MÉDICAMENT À RECEVOIR UNE AUTORISATION DE COMMERCIALISATION DE SANTÉ CANADA POUR LE TRAITEMENT DES PATIENTS ATTEINTS DE MYÉLOFIBROSE La myélofibrose est

Plus en détail

Prise en charge des dysplasies et carcinomes in situ de la surface oculaire au CHT de Nouvelle-Calédonie

Prise en charge des dysplasies et carcinomes in situ de la surface oculaire au CHT de Nouvelle-Calédonie Prise en charge des dysplasies et carcinomes in situ de la surface oculaire au CHT de Nouvelle-Calédonie Congrès de la SFO Mai 2011 M. Le Loir (Brest), E. Mancel (Nouméa), L.W. Hirst (Brisbane) Dysplasie

Plus en détail

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006

Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006 Cancer du rein à cellules claires métastatique (CRM) Plus de 30 % des CR deviendront métastatiques

Plus en détail

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Parc d Innovation d Illkirch, France, le 22 mars 2010 Transgene S.A. (Euronext Paris: FR0005175080) présente

Plus en détail

Crèmes, gels ou lotions? Les traitements topiques de l acné

Crèmes, gels ou lotions? Les traitements topiques de l acné Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Crèmes, gels ou lotions? Les traitements s de l acné Audrée Anne Duchesneau et Caroline Dostie Vous voulez prescrire un traitement de l acné? Lisez ce qui

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

Revue de la littérature

Revue de la littérature Résultats à long terme des anévrysmes traités Revue de la littérature Cours de DES de neurochirurgie Inter-région Rhône-Alpes / Auvergne Vendredi 22/04/11 Méthode (1): sélection bibliographique en fonction

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

Arthrite de l enfant. Guide pour les parents et les proches

Arthrite de l enfant. Guide pour les parents et les proches Arthrite de l enfant Guide pour les parents et les proches Chers parents, Les enfants atteints d une inflammation articulaire chronique doivent, si possible, grandir et s épanouir comme tous les autres

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses

Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses Tests de détection de la production d Interferon gamma pour le diagnostic des infections tuberculeuses Recommandations de l HAS Lille le 23 Octobre 2007 Tuberculose infection et tuberculose-maladie Contact

Plus en détail

Les formes cliniques. Maxime Breban

Les formes cliniques. Maxime Breban Reconnaître la Spondylarthrite en 2011 Les formes cliniques Maxime Breban maxime.breban@apr.aphp.fr Qu'est-ce que les rhumatismes inflammatoires? Inflammation chronique des articulations Maladies complexes

Plus en détail

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux Epidémiologie Cholestérol et accidents ischémiques cérébraux: plan I Lipides et atteintes des grosses artères cérébrales: 4 Epidémiologie lipides et risque

Plus en détail

Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique

Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique 1 Qu entend on par évaluation au remboursement? L évaluation est

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

LES BIOMÉDICAMENTS ET LES PETITES MOLÉCULES IMMUNOMODULATRICES ET IMMUNOSUPPRESSIVES

LES BIOMÉDICAMENTS ET LES PETITES MOLÉCULES IMMUNOMODULATRICES ET IMMUNOSUPPRESSIVES LES BIOMÉDICAMENTS ET LES PETITES MOLÉCULES IMMUNOMODULATRICES ET IMMUNOSUPPRESSIVES Jean SIBILIA, Marie-Odile DUZANSKI, Coralie VAROQUIER, Christelle SORDET, Emmanuel CHATELUS, Jacques-Éric GOTTENBERG.

Plus en détail

LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD

LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD Service de Pneumologie Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 Bilan initial Objectifs Bilan de base Traitement pharmacologique Autres traitements pharmacologiques Autres

Plus en détail

Par Docteur RADAKICHENANE

Par Docteur RADAKICHENANE Par Docteur RADAKICHENANE 1 SOMMAIRE 1 / EVALUATIONS DE PR 2/ BIOTHERAPIES A / ANTI TNF alpha INFLIXIMAB - ADALIMUMAB - ETANERCEPT CERTOLIZUMAB POGOL B/ PROTEINES DE FUSION ABATACEPT - ATACICEPT BAMINERCEPT

Plus en détail

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters Le pansement idéal pour cathéters IV3000 diminue sensiblement le risque d infection en maintenant sec le site de ponction. IV3000 est jusqu à 8 fois plus efficace en terme d évaporation d humidité que

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Médicaments du futur : Tendances et enjeux Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Quelques mots sur Debiopharm Groupe fondé en 1979 Siège à Lausanne 350 collaborateurs Financièrement

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

LES ANTI TNF ALPHA. Dr. Myriam Blandin

LES ANTI TNF ALPHA. Dr. Myriam Blandin LES ANTI TNF ALPHA Dr. Myriam Blandin Maladie de Crohn Polyarthrite rhumatoïde Bloquent le TNFα en excès diminution de l inflammation des tissus Année com. DCI Spécialités Voie d'adm. Disponible en

Plus en détail

Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses

Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses 3 à 5/100 000 habitants Augmente avec l age 175 /100 000 >70 ans Notre file active toutes les maladies interstitielles confondues plus de 120 patients

Plus en détail

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités Immunité & Vieillissement Vaccinations universelles Grippe Zona Coqueluche Pneumocoque Voyageur LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités La vaccination

Plus en détail

Y-a-t-il des raisons médicales qui

Y-a-t-il des raisons médicales qui é NQUÊTE Programmes industriels d observance : sans justification médicale L analyse Prescrire des programmes à mi-mai 2007 révèle que les programmes industriels d observance ne sont pas justifiés par

Plus en détail