Grossesse, Accouchement, Allaitement avec le Virus de l Immunodéficience Humaine. Par Laetitia, Sage-Femme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grossesse, Accouchement, Allaitement avec le Virus de l Immunodéficience Humaine. Par Laetitia, Sage-Femme"

Transcription

1 Grossesse, Accouchement, Allaitement avec le Virus de l Immunodéficience Humaine Par Laetitia, Sage-Femme

2

3 Quel est l impact d une grossesse sur le VIH? Les études ont démontré que la grossesse, en elle-même, n accélère ou ne ralentit pas le cours de l infection par le VIH.

4 Quel est l impact du VIH sur la grossesse? Tant que la mère reste en bonne santé, l infection par le VIH ne semble pas modifier la façon dont sa grossesse progresse. Le risque de complications augmente pour la mère et pour le bébé lorsque la mère développe, pendant la grossesse, une infection opportuniste liée au VIH, telle qu une pneumonie à Pneumocystis. Ce risque augmente lorsque la numération de CD4+ (cellules T) chez la femme tombe à moins de 200. Le VIH ne semble pas affecter le développement du fœtus. Le principal risque auquel on se heurte durant la grossesse est celui d infecter le fœtus. Le risque moyen de transmission mèreenfant chez les femmes qui ne suivent aucun traitement est d environ 20 à 25 %. Diverses méthodes permettent de réduire ce risque de façon significative.

5 Transmission du VIH de la mère à l enfant La transmission du VIH de mère à enfant peut se produire à trois moments différents: pendant la grossesse pendant la naissance (travail et accouchement) pendant l allaitement. La plupart des chercheurs estiment que la transmission du VIH se produit le plus souvent pendant les dernières semaines de la grossesse ou pendant l accouchement.

6 Les facteurs qui AUGMENTENT le risque de transmission du virus de mère à enfant incluent : une charge virale élevée ou une numération de CD4+ basse; une infection génitale (comme de l herpès) pendant la grossesse; la consommation d alcool, le tabagisme ou l utilisation de drogues à usage récréatif/illicites pendant la grossesse; une perte des eaux plus de quatre heures avant l accouchement; un accouchement par voie basse (vaginale); un travail difficile qui exige de couper le vagin (épisiotomie) et d utiliser des instruments; l allaitement. Les facteurs qui REDUISENT le risque de transmission du virus de mère à enfant incluent : une charge virale faible/indécelable et une numération élevée de CD4+; le recours à des médicaments anti-vih; une césarienne élective; la prévention active des infections opportunistes; le traitement actif des infections génitales coexistantes; l accès à de bons soins prénataux ainsi qu à des services de santé; l évitement d interventions dites invasives (envahissantes) effectuées durant la grossesse dans le cadre d une quelconque étude de recherche médicale; l alimentation au biberon plutôt que l allaitement; l administration de médicaments anti-vih au nouveau-né.

7 Traitements qui réduisent et préviennent la transmission de mère à enfant Médicaments anti-vih Il a été démontré que l AZT (zidovudine), un médicament anti-vih, permet de réduire le risque de transmission mère-enfant. L AZT est recommandé pendant les six derniers mois de la grossesse, par voie intraveineuse pendant le travail et pendant l accouchement, et pour le bébé, pendant les six premières semaines suivant la naissance. D autres études ont démontré que même si l AZT est pris tard au cours de la grossesse, ou peu de temps avant l accouchement, il parvient malgré tout à réduire le risque de transmision d environ de moitié. De récentes études ont démontré qu une dose unique de névirapine (Viramune) donnée à la mère pendant le travail et une dose unique administrée au bébé après la naissance permettaient aussi de réduire considérablement les risques de transmission mère-enfant.

8 Césarienne L accouchement par césarienne plutôt que par voie vaginale permet aussi de réduire le risque de transmission mère-enfant. On parle de césarienne «élective» ou de convenance, que l on prévoit généralement pour la 38e semaine de la grossesse.

9 Traitement anti-vih pour femmes enceintes On encourage les femmes enceintes infectées par le VIH à suivre le traitement anti-vih dont elles ont besoin, en dépit de leur grossesse. On leur recommande toutefois d éviter l efavirenz (Sustiva) et la delavirdine (Rescriptor), deux médicaments anti-vih, ainsi que l association de ddi et de d4t

10 Je suis une femme enceinte séropositive au VIH. Mon bébé aura-t-il le VIH? Les bébés peuvent contracter le virus d immunodéficience humaine (VIH) de leur mère pendant la grossesse, pendant l accouchement (le mode d infection le plus courant) et par l allaitement. Cependant, la plupart des bébés ne contractent pas le VIH. Comment puis-je protéger mon bébé contre le VIH? Sans traitement, 1 bébé sur 4 contractera le VIH. Certaines mesures peuvent cependant réduire ce risque. Pendant votre grossesse et votre accouchement, vous pouvez prendre des antirétroviraux (utilisés pour traiter le VIH) afin de réduire le risque de transmettre l infection à votre bébé. Si vous prenez ces médicaments pendant votre grossesse et votre accouchement et qu ils sont administrés à votre nouveau-né, la possibilité que votre bébé soit infecté par le VIH peut chuter à 1 % (1 cas sur 100). Devrais-je accoucher pas césarienne? Votre mode d accouchement (par césarienne ou par voie vaginale) dépend de la quantité de virus dans votre sang au moment de l accouchement. Votre médecin peut vous conseiller sur la meilleure solution pour vous. Si vous ne prenez pas de médicaments contre le VIH, il est préférable d accoucher par césarienne. Si vous prenez plusieurs médicaments et que la quantité de virus dans votre sang n est pas décelable (elle est si faible qu on ne peut trouver le virus), il n y a pas d avantage clair à accoucher par césarienne plutôt que par voie vaginale afin d éviter que votre bébé soit infecté par le VIH.

11 Les antirétroviraux sont-ils dangereux pour mon bébé? Les antirétroviraux sont utilisés depuis 1994 pour éviter que les nourrissons soient infectés par le VIH. Tous les médicaments peuvent avoir des effets secondaires chez certaines personnes. C est pourquoi tous les bébés sont surveillés pour s assurer qu ils peuvent prendre les médicaments. Jusqu à présent, les enfants exposés à ces médicaments pendant la grossesse et lorsqu ils étaient bébés n ont pas de problèmes graves pendant la première enfance et l enfance. Il est encore trop tôt pour savoir si ces enfants en ressentiront des effets à l âge adulte. Quand vais-je savoir si mon bébé est séropositif au VIH? Des analyses sanguines (des prises de sang), comme celles qui ont déterminé votre charge virale par le VIH, peuvent vous indiquer si votre bébé est atteint du VIH. En général, il faut effectuer 3 analyses sanguines : dans les quelques 1ersjours et les quelques 1ères semaines suivant la naissance de votre bébé, à 1 mois, à 2 mois. Si les 3 analyses sont négatives au VIH, votre bébé n a pas le virus. De nombreux médecins le confirmeront par un nouveau test du dépistage du VIH lorsque votre bébé aura environ 1 an. Si l 1 des tests effectués pendant la première enfance est positif, il faut effectuer un autre test. Si les 2 tests sont positifs, le bébé est infecté par le VIH.

12 Puis-je allaiter mon bébé si je suis séropositive au VIH? Non. Votre bébé peut contracter le VIH du lait maternel. Vous devriez donner à votre enfant une préparation lactée pour nourrisson, enrichie de fer, pour remplacer le lait maternel en toute sécurité. Mon bébé devra-t-il prendre des médicaments particuliers? Oui. Après sa naissance, votre bébé devra prendre un antirétroviral, la zidovudine (sous forme de sirop), pendant 6 semaines. Il lui assurera une protection supplémentaire contre l infection par le VIH.

13 Mon bébé devrait-il recevoir les mêmes vaccins que les autres bébés? Oui, votre bébé devrait recevoir les mêmes vaccins que les autres bébés. Mon bébé devrait-il être vu par un spécialiste du VIH? Votre médecin devrait vérifier auprès d un spécialiste du VIH chez les enfants afin de s assurer que vous recevez l information et les services dont vous avez besoin. La plupart des spécialistes du VIH font partie d une équipe de dispensateurs de soins (médecins, infirmières, travailleurs sociaux, diététistes, pharmaciens, physiothérapeutes et ergothérapeutes) qui peuvent être des ressources utiles pour vous.

14

Guide de formation. VIH, contraception, conception et grossesse

Guide de formation. VIH, contraception, conception et grossesse Guide de formation VIH, contraception, conception et grossesse 08/07/2009 Préparé en même temps que le diaporama Women for Positive Action et les notes du conférencier, ce guide pratique fait partie du

Plus en détail

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir. épatite

Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir. épatite Se faire dépister, c est se donner des chances de guérir épatite Qu est-ce qu une hépatite C? L hépatite C est une maladie du foie due au virus de l hépatite C (VHC). Il ne faut pas la confondre avec les

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane

NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane NOTE DE SYNTHESE Intervention CORE VIH Guyane Intervention du Docteur Leïla ADRIOUCH PRESENTATION du CORE VIH Guyane Le CORE VIH (Coordination Régionale de lutte face au Virus de l Immunodéficience Humaine)

Plus en détail

BIEN VIVRE AVEC LE VIH

BIEN VIVRE AVEC LE VIH BIEN VIVRE AVEC LE VIH 1 BIEN VIVRE AVEC LE VIH Cette brochure est adressée à vous qui avez récemment appris votre contamination par le VIH. Elle vous fournit quelques informations sur la vie en Finlande

Plus en détail

LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE

LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE dépistage du SE VOIT PAS / je passe le test / LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE SE VOIT PAS LE VIH NE SE VOIT PAS QU EST-CE QUE LE VIH? L infection par le VIH, ou virus de

Plus en détail

RÉCAPITULATIF DES NOUVELLES RECOMMANDATIONS

RÉCAPITULATIF DES NOUVELLES RECOMMANDATIONS 27 RÉCAPITULATIF DES NOUVELLES RECOMMANDATIONS Le tableau ci-dessous donne un récapitulatif des nouvelles recommandations de l OMS formulées dans les lignes directrices de 2013 et relatives au conseil

Plus en détail

STI réalités. Chlamydia. fsdfs

STI réalités. Chlamydia. fsdfs Chlamydia Par quoi c est causé? La chlamydia est une infection transmissible sexuellement (ITS); elle est causée par une bactérie : la chlamydia trachomatis. Cette ITS est très répandue parmi les adolescent(e)

Plus en détail

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI VIH et GROSSESSE Docteur Fabienne MESSAOUDI Praticien Hospitalier en gynécologie-obstétrique Centre Hospitalier de Versailles Journées d échanges Tiaret mai 2014 INTRODUCTION L association grossesse et

Plus en détail

1. Un début plus précoce du TAR1 pour un nombre plus important de femmes enceintes séropositives

1. Un début plus précoce du TAR1 pour un nombre plus important de femmes enceintes séropositives MESSAGES IMPORTANTS Nouvelles recommandations de l OMS : Prévenir la transmission mère enfant L (OMS) révise ses lignes directrices relatives à l utilisation des antirétroviraux (ARV) pour la prévention

Plus en détail

Informations de base sur le VIH et Sida. S. Mohammad Afsar, Spécialiste technique principal, ILOAIDS

Informations de base sur le VIH et Sida. S. Mohammad Afsar, Spécialiste technique principal, ILOAIDS Informations de base sur le VIH et Sida S. Mohammad Afsar, Spécialiste technique principal, ILOAIDS Qu est-ce que le VIH, le sida? VIH: Virus de l immunodéficience humaine L infection par le virus se traduit

Plus en détail

PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs.

PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs. PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs. 4. Méthodologie. 4.1. Analyse théorique. 4.2. Analyse pratique. - Mise en évidence des moyens de prévention dans chaque pays. - Ce qui se fait

Plus en détail

Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés

Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés Traitement antiviral chez la femme enceinte Rapport DORMONT 1996-1997 Etude ACTG 076/ANRS 024:1994 AZT à partir de 14 SA Diminution

Plus en détail

ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA Union-Discipline-Travail PROGRAMME NATIONAL DE PRISE

ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA Union-Discipline-Travail PROGRAMME NATIONAL DE PRISE MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA ---------------- ----------------- Union-Discipline-Travail PROGRAMME NATIONAL DE PRISE EN CHARGE MEDICALE DES PVVIH -----------------

Plus en détail

Chapitre 24 VIH et Sida

Chapitre 24 VIH et Sida Chapitre 24 VIH et Sida VIH (virus de l immunodéficience humaine) est un microbe très petit, que l on ne peut pas voir sans un microscope. Le Sida (Syndrome d immunodéficience acquise) est une maladie

Plus en détail

Femme et VIH. Prise en charge de la femme pendant la grossesse. P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard

Femme et VIH. Prise en charge de la femme pendant la grossesse. P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard Université Lille II, Faculté de Médecine, 23 octobre 2007 Femme et VIH Prise en charge de la femme pendant la grossesse P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard Grossesse et infection par VIH

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

Rappel : les maladies causées par des virus ne se guérissent pas avec les ANTIBIOTIQUES mais avec des VACCINS.

Rappel : les maladies causées par des virus ne se guérissent pas avec les ANTIBIOTIQUES mais avec des VACCINS. LE SIDA Syndrome d Immunodéficience acquise ou HIV (Virus d Immunodéficience Humaine ou VIH en anglais) Syndrome : ensemble des signes (symptômes) qui définissent une maladie. Exemple : les symptômes de

Plus en détail

Transmission du VIH de la mère à l enfant (TME) Dr. Marialuisa PARTISANI 8 septembre 2009

Transmission du VIH de la mère à l enfant (TME) Dr. Marialuisa PARTISANI 8 septembre 2009 Transmission du VIH de la mère à l enfant (TME) Dr. Marialuisa PARTISANI 8 septembre 2009 TME Identifiée dès les années 80 Taux de TME du VIH-1 variable selon les zones géographiques Afrique: 30 % (50%)

Plus en détail

FEMME ENCEINTE RISQUES INFECTIEUX POUR LE FOETUS CHAPITRE 5 SITUATIONS ET POPULATIONS PARTICULIÈRES

FEMME ENCEINTE RISQUES INFECTIEUX POUR LE FOETUS CHAPITRE 5 SITUATIONS ET POPULATIONS PARTICULIÈRES Dans cette section, seules les particularités liées à la femme enceinte et son ou ses fœtus sont présentées. Pour plus de renseignements sur chacune des maladies, voir les sections correspondantes du chapitre

Plus en détail

COREVIH Auvergne Loire CHU de Clermont-Ferrand 58 rue Montalembert 63000 CLERMONT-FERRAND Tél. 04 73 75 45 05 SecretariatCOREVIH@chu-clermontferrand.fr www.corevih-auvergne-loire.org Sur une idée originale

Plus en détail

PLAN DE NAISSANCE. Préambule

PLAN DE NAISSANCE. Préambule PLAN DE NAISSANCE Préambule Le Centre familial de naissance (CFN) de l Hôpital Montfort mise sur la compassion, les pratiques exemplaires et la sécurité des familles. C est dans cette optique que Montfort

Plus en détail

Syndrome D Immuno- Déficience Acquise

Syndrome D Immuno- Déficience Acquise Les M.S.T. (Maladies Sexuellement Transmissibles) sont des maladies infectieuses transmises principalement à l occasion de relations sexuelles. Certaines de ces maladies, comme le SIDA ou les hépatites,

Plus en détail

Virus de l immunodéficience humaine et syndrome d immunodéficience acquise (VIH et sida)

Virus de l immunodéficience humaine et syndrome d immunodéficience acquise (VIH et sida) PS2008_006 V2014 FRE Exposé de prise de position Virus de l immunodéficience humaine et syndrome d immunodéficience acquise (VIH et sida) Contexte Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) provoque

Plus en détail

L infection par le VIH en obstétrique

L infection par le VIH en obstétrique L infection par le VIH en obstétrique Pr. Ludovic CRAVELLO Maternité de La Conception CHU - MARSEILLE Epidémiologie 1- L ampleur du problème dans le monde 2- Le rôle de la TMF dans l épidémie L ensemble

Plus en détail

Soins prénataux. Centre de ressources Meilleur départ - Programme d éducation prénatale

Soins prénataux. Centre de ressources Meilleur départ - Programme d éducation prénatale Soins prénataux Centre de ressources Meilleur départ - Programme d éducation prénatale Importance des soins prénataux périodiques Aide à vivre une grossesse en santé. Permet de prévenir et de déceler les

Plus en détail

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI VIH et GROSSESSE Docteur Fabienne MESSAOUDI Praticien Hospitalier en gynécologie-obstétrique Centre Hospitalier de Versailles Journées d échanges Annaba Solimed/Aniss Mars 2013 INTRODUCTION L association

Plus en détail

Le DÉPISTAGE DU VIH PENDANT LA GROSSESSE: des réponses à vos questions

Le DÉPISTAGE DU VIH PENDANT LA GROSSESSE: des réponses à vos questions Le DÉPISTAGE DU VIH PENDANT LA GROSSESSE: des réponses à vos questions Un document à l intention des femmes qu est-ce que le vih? Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) est un virus qui affaiblit

Plus en détail

*Une Promesse pour la Vie

*Une Promesse pour la Vie *Une Promesse pour la Vie Bibliographie 1. Act Up Paris. SIDA Glossaire. Juillet 2005. 2. Yéni P. Prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH. Recommandations du groupe d experts, rapport

Plus en détail

Test de dépistage du sida

Test de dépistage du sida Test de dépistage du sida À qui s adresse ce fascicule? Ce fascicule s adresse aux personnes (ou à leurs aidants) à qui on a proposé ou recommandé d effectuer un test de dépistage du sida. Quel est le

Plus en détail

L épilepsie, la grossesse et l allaitement

L épilepsie, la grossesse et l allaitement L épilepsie, la grossesse et l allaitement Qu est-ce que l épilepsie? L épilepsie est une maladie qui touche environ 1 personne sur 150 à 200, soit plus de 60.000 personnes en Belgique. Il existe de nombreux

Plus en détail

DIU Méd Trop cours 4. La prévention de la transmission mère-enfant du VIH : Aspects thérapeutiques

DIU Méd Trop cours 4. La prévention de la transmission mère-enfant du VIH : Aspects thérapeutiques DIU Méd Trop cours 4 La prévention de la transmission mère-enfant du VIH : Aspects thérapeutiques Transmission mère-enfant sans interventions dans les pays du Nord et du Sud 40 35 30 25 20 15 10 5 0 Cote

Plus en détail

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 VIH - SIDA V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 V I H Virus de l Immunodéficience Humaine lorsqu une personne est infectée par ce virus, celui-ci va détruire les lymphocytes T4 apparition de maladies

Plus en détail

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC*

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC* Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET

Plus en détail

ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL

ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL CHAPITRE 5 CONTACTS AVEC LE SANG ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL CONDUITE À TENIR LORS D UNE ERREUR D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL Il est très important que les enfants reçoivent le lait de

Plus en détail

Direction de santé publique et des soins de santé primaires

Direction de santé publique et des soins de santé primaires Direction de santé publique et des soins de santé primaires Présentation Table des matières Le lait maternel est le meilleur aliment pour le nouveau-né et l allaitement au sein est la meilleure façon de

Plus en détail

Interventions recommandées par l OMS pour améliorer la santé de la mère et du nouveau-né

Interventions recommandées par l OMS pour améliorer la santé de la mère et du nouveau-né WHO/MPS/07.05 Interventions recommandées par l OMS pour améliorer la santé de la mère et du nouveau-né Les programmes de santé maternelle et néonatale devraient comprendre des interventions essentielles

Plus en détail

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI. Praticien Hospitalier en gynécologie Centre Hospitalier de Versailles échanges Solimed/Aniss Mars 2011

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI. Praticien Hospitalier en gynécologie Centre Hospitalier de Versailles échanges Solimed/Aniss Mars 2011 VIH et GROSSESSE Docteur Fabienne MESSAOUDI Praticien Hospitalier en gynécologie cologie-obstétriquetrique Centre Hospitalier de Versailles Journées d éd échanges Solimed/Aniss Mars 2011 INTRODUCTION L

Plus en détail

Groupements de population ayant de faibles taux d allaitement

Groupements de population ayant de faibles taux d allaitement Groupements de population ayant de faibles taux d allaitement Renseignements généraux Révisé en juillet 2014 Avantages de l allaitement maternel L allaitement maternel est le mode d alimentation naturel

Plus en détail

COMBATTRE LA MORTALITÉ

COMBATTRE LA MORTALITÉ Objectif 2015 réduire de deux tiers la mortalité infantile et maternelle Aider à sauver 16 millions de vies COMBATTRE LA MORTALITÉ maternelle & infantile Chaque jour, chaque minute, des causes qui détruisent

Plus en détail

La prise en charge des patients séropositifs au Burkina Faso. Ladina Vonzun, Lara Martinez, Marine Mercier, Jennifer Socquet

La prise en charge des patients séropositifs au Burkina Faso. Ladina Vonzun, Lara Martinez, Marine Mercier, Jennifer Socquet La prise en charge des patients séropositifs au Burkina Faso Ladina Vonzun, Lara Martinez, Marine Mercier, Jennifer Socquet Présentation du pays Superficie: 274 222 km2 ( 6,5 fois la Suisse) Population:

Plus en détail

Nouvelles recommandations 2010 de la PTME et protocole thérapeutique effective en Afrique subsaharienne. Expérience du TOGO

Nouvelles recommandations 2010 de la PTME et protocole thérapeutique effective en Afrique subsaharienne. Expérience du TOGO Nouvelles recommandations 2010 de la PTME et protocole thérapeutique effective en Afrique subsaharienne Expérience du TOGO Dr Lawson-EVI K. Dr Singo-Tokofaï A. Situation épidémiologique: Prévalence du

Plus en détail

Léonard a 9 ans. Il aime trop jouer au ballon...

Léonard a 9 ans. Il aime trop jouer au ballon... Léonard a 9 ans. Il aime trop jouer au ballon... 1 Les autres enfants ne veulent pas jouer avec lui... La mère de Léonard a la maladie. Elle a négligé son ILS DIS IL A ENT QU LE SIDA! Le sida est une maladie

Plus en détail

C est avant tout un trait d union entre la mère et son enfant.

C est avant tout un trait d union entre la mère et son enfant. Le lait maternel C est avant tout un trait d union entre la mère et son enfant. Comble le déficit immunitaire du jeune enfant. Adapté à son système digestif immature. En perpétuelle mouvance. Equilibre

Plus en détail

familiale et les infections sexuellement transmises, y inclus par le VIH

familiale et les infections sexuellement transmises, y inclus par le VIH familiale et les infections La planification sexuellement transmises, y inclus par le VIH Introduction Les gens doivent, pour se protéger, disposer d informations exactes sur les infections sexuellement

Plus en détail

19 septembre L alimentation du nourrisson dans le contexte du virus Ebola Mise à jour

19 septembre L alimentation du nourrisson dans le contexte du virus Ebola Mise à jour 19 septembre 2014 L alimentation du nourrisson dans le contexte du virus Ebola Mise à jour Les principaux points révisés du document d orientation sur l alimentation du nourrisson dans le contexte du virus

Plus en détail

DE LA TRANSMISSION MÈRE - ENFANT (PTME) DU VIH / SIDA GUIDE DE PRÉVENTION. Livret des personnels de santé pour le conseil PTME

DE LA TRANSMISSION MÈRE - ENFANT (PTME) DU VIH / SIDA GUIDE DE PRÉVENTION. Livret des personnels de santé pour le conseil PTME GUIDE DE PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION MÈRE - ENFANT (PTME) DU VIH / SIDA Livret des personnels de santé pour le conseil PTME 1 er SEMESTRE 2007 2 eme ÉDITION Qu est-ce que l infection par le VIH et le

Plus en détail

Des infections par le virus du SIDA, l'hépatite B et l hépatite C ne sont pas seulement

Des infections par le virus du SIDA, l'hépatite B et l hépatite C ne sont pas seulement Cher couple, Des infections par le virus du SIDA, l'hépatite B et l hépatite C ne sont pas seulement dangereuses pour votre santé, mais peuvent aussi nuire à la santé de votre partenaire et de votre enfant

Plus en détail

11.1 Ig : immunoglobulines non spécifiques

11.1 Ig : immunoglobulines non spécifiques 11.1 : immunoglobulines non spécifiques Composition Les non spécifiques sont distribuées au Québec par Héma-Québec : amastan S/D (rifols Therapeutics Inc.). Elles contiennent : une solution stérile concentrée

Plus en détail

Qu est-ce que le VIH?

Qu est-ce que le VIH? L ABC DU VIH Il n existe aucun vaccin pour prévenir le VIH. Le VIH est incurable, mais il y a un traitement. N importe qui peut être infecté par le VIH. Qu est-ce que le VIH? Le VIH est un virus qui peut

Plus en détail

Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST)

Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) Page1 Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Source : jactiv.ouest-france.fr Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) CONTEXTE (SITUATION 1) : alloecouteado.org source

Plus en détail

VIH/SIDA chez les enfants en l an 2000

VIH/SIDA chez les enfants en l an 2000 WHO/HIV_AIDS/BN/2001.2 Original: Anglais Distribution.: Générale Le VIH chez l enfant est un problème qui va croissant, notamment dans les pays les plus durement frappés par l épidémie de SIDA. L immense

Plus en détail

Syndrome d'immunodéficience Acquise

Syndrome d'immunodéficience Acquise Syndrome d'immunodéficience Acquise Sommaire Qu'est ce que le SIDA? Qu'elles sont les particularités structurelles d'un tel virus? Comment le VIH infecte t-il l'organisme? Comment ces cellules se multiplient-elles?

Plus en détail

SANTÉ DE LA REPRODUCTION

SANTÉ DE LA REPRODUCTION SANTÉ DE LA REPRODUCTION 8 Mamadou Dian BAH Au cours de l EDSG-III, des informations sur la santé des mères ont été collectées. Ces informations concernent les soins pré et postnatals, les conditions d

Plus en détail

Plan de naissance Accouchement de siège par voie vaginale

Plan de naissance Accouchement de siège par voie vaginale Plan de naissance Accouchement de siège par voie vaginale Avertissement Ce document présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils d un professionnel qualifié. Consultez

Plus en détail

Plan de soins : Accouchement après une césarienne

Plan de soins : Accouchement après une césarienne Plan de soins : Accouchement après une césarienne Avertissement Ce document présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils d un professionnel qualifié. Consultez un professionnel

Plus en détail

CARNET - PATIENTE ATTENTION. Vous devez conserver ce carnet et le présenter lors de toute consultation médicale.

CARNET - PATIENTE ATTENTION. Vous devez conserver ce carnet et le présenter lors de toute consultation médicale. CARNET - PATIENTE Vous devez conserver ce carnet et le présenter lors de toute consultation médicale. Votre pharmacien ne pourra vous délivrer votre traitement qu après avoir vérifié ce carnet. Il est

Plus en détail

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA. Informations et dépistage gratuit

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA. Informations et dépistage gratuit INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES & SIDA Informations et dépistage gratuit Dialoguer, s informer p Les infections sexuellement transmis QU EST-CE-QU UNE IST? Une infection sexuellement transmissible

Plus en détail

L hépatite C, l hépatite B et le virus de l immunodéficience humaine dans les communautés ethniques d'immigrants à risque élevé

L hépatite C, l hépatite B et le virus de l immunodéficience humaine dans les communautés ethniques d'immigrants à risque élevé UN PROJET DU CONSEIL ETHNOCULTUREL DU CANADA L hépatite C, l hépatite B et le virus de l immunodéficience humaine dans les communautés ethniques d'immigrants à risque élevé en partenariat avec 2014 PROJET

Plus en détail

Prévention du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles : ce qu'il faut savoir

Prévention du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles : ce qu'il faut savoir Prévention du cancer du col de l'utérus chez les jeunes filles : ce qu'il faut savoir Ces informations sur la vaccination anti- HPV dans le cadre de la prévention du cancer du col de l utérus vous concernent

Plus en détail

VIH. et alimentation du nourrisson. Introduction. Une déclaration politique de l'onusida, l'oms et l'unicef

VIH. et alimentation du nourrisson. Introduction. Une déclaration politique de l'onusida, l'oms et l'unicef VIH et alimentation du nourrisson Une déclaration politique de l'onusida, l'oms et l'unicef Introduction Le nombre d enfants qui naissent porteurs du VIH augmente chaque jour. La pandémie de SIDA compromet

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Exposition aux infections sexuellement transmissibles IST Livret de suivi et d information Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

LIVRET LYCÉEN. La meilleure prévention contre le VIH reste la connaissance.

LIVRET LYCÉEN. La meilleure prévention contre le VIH reste la connaissance. LIVRET LYCÉEN La meilleure prévention contre le VIH reste la connaissance. Qu est-ce que le VIH? Le virus de l immunodéficience humaine (VIH). Lorsqu il pénètre dans l organisme, le VIH attaque le système

Plus en détail

Compétences des infirmiers dans la prise en charge du VIH (adulte et enfant)

Compétences des infirmiers dans la prise en charge du VIH (adulte et enfant) Notes Compétences des infirmiers dans la prise en charge du VIH (adulte et enfant) Compétences des infirmiers dans la prise en charge du VIH (adulte et enfant) La conception de ce guide de formation a

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE BASE - FEMME SÉROPOSITIVE

QUESTIONNAIRE DE BASE - FEMME SÉROPOSITIVE INSTRUCTIONS POUR LE PERSONNEL DE L'ÉTUDE : Lors de l'inclusion dans l'étude, demandez aux participants à l'étude de remplir ce questionnaire de référence. Veillez à distribuer le questionnaire approprié.

Plus en détail

*Une Promesse pour la Vie LE SIDA?

*Une Promesse pour la Vie LE SIDA? *Une Promesse pour la Vie LE SIDA? Bibliographie 1. Act Up Paris. SIDA Glossaire. Juillet 2005. 2. Yéni P. Prise en charge médicale des personnes infectées par le VIH. Recommandations du groupe d experts,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE juin 2015

DOSSIER DE PRESSE juin 2015 DOSSIER DE PRESSE juin 2015 Contacts presse > Christophe Barrières : 04 13 55 82 85 / 06 16 19 29 27 > Coordinatrice semaine Flash test Chrystel Hamadouche-Ferretti 06 26 61 46 84 1 DOSSIER DE PRESSE SEMAINE

Plus en détail

Sommaire 01 - LES ORGANES GENITAUX DE LA FEMME 02 - LES ORGANES GENITAUX DE L HOMME

Sommaire 01 - LES ORGANES GENITAUX DE LA FEMME 02 - LES ORGANES GENITAUX DE L HOMME Sommaire 01 - LES ORGANES GENITAUX DE LA FEMME 02 - LES ORGANES GENITAUX DE L HOMME 03 - Qu est ce qu une personne séropositive? 04 - La Transmission du VIH par voie sexuelle 05 - La Transmission par voie

Plus en détail

Prévention du VIH. Diaporama d aide à l information du public

Prévention du VIH. Diaporama d aide à l information du public Prévention du VIH Diaporama d aide à l information du public CDROM à la disposition de toute association investie dans le sujet, auprès de son public Merci à Stop SIDA (support financier) Bonne route aux

Plus en détail

votre foie Pensez à l hépatite

votre foie Pensez à l hépatite Prenez soin de votre foie Pensez à l hépatite /WHOEMRO @WHOEMRO #Hépatite Journée mondiale contre l hépatite 2014 www.emro.who.int/fr/whepd2014 Définition de l hépatite? L hépatite est le terme commun

Plus en détail

Le SIDA : une affection. du système immunitaire

Le SIDA : une affection. du système immunitaire Le SIDA : une affection du système immunitaire Particularités structurales du VIH Le VIH a une enveloppe virale formée de protéines gp 120 et gp 41. D autres protéines forment les capsides : p17 et p24.

Plus en détail

RANGER ICI Votre Accord de soins remis par votre médecin (copie signée par vous-même)

RANGER ICI Votre Accord de soins remis par votre médecin (copie signée par vous-même) RANGER ICI Votre Accord de soins remis par votre médecin (copie signée par vous-même) A REMPLIR par le médecin et A VÉRIFIER par le pharmacien : o Accord de soins et de contraception (à conserver dans

Plus en détail

LE VIH, LE SIDA POUR COMPRENDRE

LE VIH, LE SIDA POUR COMPRENDRE LE VIH, LE SIDA POUR COMPRENDRE Le VIH, le sida 4 Le VIH, ça se soigne 6 Le VIH s attrape lors des rapports sexuels 8 Le VIH ne s attrape pas comme ça 10 Je me protège au moment des rapports sexuels 12

Plus en détail

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes

Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes Prophylaxie primaire et secondaire : Redéfinitions des termes AES??? Administration Economique et Sociale? Aérothermie et Energie Solaire? Association d Etablissements Sportifs? AEV??? Aménagement d Espaces

Plus en détail

LE VIH/SIDA. Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage

LE VIH/SIDA. Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage LE VIH/SIDA Historique Épidémiologie Modes de transmissions Prévention Le dépistage Historique En bref L épidémie a 30 ans 1981: les premiers malades Découverte en 1983 du VIH1, et en 1986 du VIH2 1987:

Plus en détail

Fiche de questions posées fréquemment sur la méthode de l allaitement maternel et de l aménorrhée (MAMA)

Fiche de questions posées fréquemment sur la méthode de l allaitement maternel et de l aménorrhée (MAMA) Fiche de questions posées fréquemment sur la méthode de l allaitement maternel et de l aménorrhée (MAMA) FICHE de uestions 3 Du Projet LINKAGES Mai 2000 La Fiche de uestions est une série de publications

Plus en détail

OMS Microcéphalie et maladie à virus Zika: réponses aux questions de...

OMS Microcéphalie et maladie à virus Zika: réponses aux questions de... 1 of 5 14/02/2016 14:59 Microcéphalie et maladie à virus Zika: réponses aux questions des femmes Questions-réponses Février 2016 Le risque que des enfants naissent atteints de microcéphalie suscite des

Plus en détail

L hépatite C, l hépatite B et le VIH,

L hépatite C, l hépatite B et le VIH, L hépatite C, l hépatite B et le VIH, et la communauté chinoise au Canada Selon Statistique Canada, en 2011, 1,5 millions de personnes ont déclaré être d origine chinoise. Parmi les répondants à l enquête

Plus en détail

Le partage des rôles en soins infirmiers en GMF

Le partage des rôles en soins infirmiers en GMF Le partage des rôles en soins infirmiers en GMF Johanne Gauthier, conseillère cadre en soins infirmiers Johanne Grondin, adjointe à la DSI 20 mars 2017 Cadre légal et partage des activités professionnelles

Plus en détail

Je comprends ce qu'est un herpès et comment il se

Je comprends ce qu'est un herpès et comment il se Je comprends ce qu'est un herpès et comment il se propage Les infections à herpès virus sont des infections bénignes et fréquentes qui concernent la peau et les muqueuses de l enfant comme de l adulte.

Plus en détail

INFECTION A VIH DE L ENFANT ET ADOPTION INTERNATIONALE

INFECTION A VIH DE L ENFANT ET ADOPTION INTERNATIONALE INFECTION A VIH DE L ENFANT ET ADOPTION INTERNATIONALE Fiche d information établie à partir d une intervention faite à l AFA le 13/02/2014 du docteur Florence VEBER de l hôpital Necker Enfants Malades

Plus en détail

Mises à jour et nouveau contenu prévus pour 2014

Mises à jour et nouveau contenu prévus pour 2014 Mises à jour et nouveau contenu prévus pour 2014 octobre 2014 Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles Le présent document décrit les principales modifications qui seront apportées

Plus en détail

Hépatite B. Ce qu il faut savoir. > Faites le test > Prenez vos précautions

Hépatite B. Ce qu il faut savoir. > Faites le test > Prenez vos précautions Hépatite B Ce qu il faut savoir > Faites le test > Prenez vos précautions Hépatite B Ce qu il faut savoir Virus de l'hépatite B Deux milliards de personnes ont été en contact avec le virus de l'hépatite

Plus en détail

La prévention de l infection au VIH chez les nourrissons et les jeunes enfants

La prévention de l infection au VIH chez les nourrissons et les jeunes enfants WHO/HIV/2002.08 Original : anglais Organisation mondiale de la Santé La prévention de l infection au VIH chez les nourrissons et les jeunes enfants Données disponibles et activités de l OMS Un problème

Plus en détail

VIH et suivi de grossesse. Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, Marseille

VIH et suivi de grossesse. Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, Marseille VIH et suivi de grossesse Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, 13005 Marseille Epidémiologie 1- L ampleur du problème dans le monde 2- Le rôle

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM Date : 24/07/90 - les MEDECINS CONSEILS REGIONAUX - le MEDECIN CHEF de la REUNION Origine

Plus en détail

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien.

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. J. Massardier, A. Bordes, C. Battie, M. Doret, M. Massoud, M Kaemmerlen, P. Gaucherand Service d Obstétrique, Diagnostic Anténatal et

Plus en détail

VIH/SIDA ET TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL. Maladies générales Tuberculose Grippe Diarrhée Malaria

VIH/SIDA ET TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL. Maladies générales Tuberculose Grippe Diarrhée Malaria VIH/SIDA ET TRAITEMENT ANTIRETROVIRAL Maladies générales Tuberculose Grippe Diarrhée Malaria maladie Updated February 2015 Image 1: Système immunitaire et infections opportunistes Rôle du système immunitaire

Plus en détail

du VIH au SIDA Bases théoriques pour un langage commun Par Anthony Beauchet (coordinateur service prévention)

du VIH au SIDA Bases théoriques pour un langage commun Par Anthony Beauchet (coordinateur service prévention) du VIH au SIDA Bases théoriques pour un langage commun Par Anthony Beauchet (coordinateur service prévention) Définition Immuno déficience Virus Humaine VIH Immuno Déficience Syndrome SIDA Acquise Transmission

Plus en détail

Leçon 4 La protection immunitaire

Leçon 4 La protection immunitaire Leçon 4 La protection immunitaire problème : Comment le VIH rend notre immunité déficiente? I. Un système de protection parfois inefficace : cas du SIDA Activité de recherche : SIDA Q1. Que signifie le

Plus en détail

J'ai peut être une IST,

J'ai peut être une IST, J'ai peut être une IST, Infection Sexuellement Transmissible : que faire? Ces maladies correspondent à des infections transmises au moment des rapports sexuels. Lorsqu elles sont traitées à temps, elles

Plus en détail

L infection par le VIH en 2007

L infection par le VIH en 2007 L infection par le VIH en 2007 L épidémie a 25 ans 1981 : les premiers malades Découverte en 1984 du VIH1, et en 1986 du VIH2 1987: le 1 er médicament AZT 1996 2006 Trithérapie, longue maladie 1981-2007

Plus en détail

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Elargoubi Aida 15/04/2016 Virus et Grossesse Passage transpalcentaire Conséquences sur la maman et le bébé VIRUS

Plus en détail

Fondé en 1879, le DDM fournit des aliments sains et réparateurs aux personnes pauvres

Fondé en 1879, le DDM fournit des aliments sains et réparateurs aux personnes pauvres Se nourrir mieux = Enfanter mieux Dispensaire diététique de Montréal (DDM) Véronique Binek, Dt.P. Enfanter le monde Québec Le 25 novembre 2010 Le Dispensaire Fondé en 1879, le DDM fournit des aliments

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

préconçues sur le vaccin antigrippal...et 10 raisons expliquant pourquoi elles sont

préconçues sur le vaccin antigrippal...et 10 raisons expliquant pourquoi elles sont C est votre santé qui est en jeu. Faites confiance aux experts. Consultez votre médecin au sujet du vaccin antigrippal dès aujourd hui. 10 idées préconçues sur le vaccin antigrippal...et 10 raisons expliquant

Plus en détail

CONSENTEMENT AU DON SANG DE CORDON / LAIT MATERNEL

CONSENTEMENT AU DON SANG DE CORDON / LAIT MATERNEL Raison d être Quelques critères pour s inscrire Inscription Votre qualification Suite à votre qualification Conservation des unités de sang provenant du cordon ombilical. Ce sang est constitué de cellules

Plus en détail

MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO

MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO Objectif L objectif principal de ce document est de définir le modèle de pratique des sagesfemmes. Définition L Ordre des sages-femmes adopte la définition

Plus en détail

ORGANISATION DES LIGNES DIRECTRICES 04

ORGANISATION DES LIGNES DIRECTRICES 04 ORGANISATION DES LIGNES DIRECTRICES 04 4 Continuum de soins 56 4.1 Structure de la présentation des nouvelles recommandations 58 4.2 Structure de la présentation de certaines recommandations tirées de

Plus en détail

MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE)

MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE) CHAPITRE 5 CONTACTS AVEC LE SANG MORSURES HUMAINES AVEC BRIS CUTANÉ ET AUTRES EXPOSITIONS AU SANG (EXCLUANT LES PIQÛRES D AIGUILLE) GÉNÉRALITÉS Une morsure humaine avec bris cutané peut s infecter ou permettre

Plus en détail