LE MARIAGE FORCÉ, LA RÉALITÉ DES INTERVENANTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE MARIAGE FORCÉ, LA RÉALITÉ DES INTERVENANTS"

Transcription

1 LE MARIAGE FORCÉ, LA RÉALITÉ DES INTERVENANTS Par Madeline Lamboley CSSS Bordeaux-Cartierville-St-Laurent, 15 septembre 2010 Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes

2 CONTEXTE Problématique émergente, occultée et non-ordinaire Pratique culturelle et non religieuse Distinction entre mariage arrangé et mariage forcé pas si évidente Aucune statistique disponible Réalité du travail des intervenants se transforme Paysage de plus en plus multiculturel CONFRONTATION DE VISIONS ET DE VALEURS DIFFÉRENTES VOIRE OPPOSÉES

3 Proportion d immigrants récents (arrivés au Québec depuis moins de 5 ans) selon la région de naissance, CSSS Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent, Montréal, 2006

4 Proportion d immigrants, territoires de CSSS, Montréal, 2006

5 OBJECTIFS DE LA RECHERCHE 1. Comprendre le phénomène des mariages forcés ; 2. Rendre compte des expériences tant des femmes victimes que des intervenants ; 3. Identifier les conséquences personnelles, économiques, juridiques et sociales d une telle problématique ; 4. Proposer des modes d intervention adaptés à la situation découverte ; 5. Envisager la pertinence d éventuels changements législatifs.

6 MÉTHODOLOGIE Recherche exploratoire Volet juridique-politique Analyse des conventions internationales, des mesures politiques et juridiques canadiennes et belges (droit civil et criminel, politiques culturelles et d immigration) Volet empirique-criminologique Analyse des entretiens faits auprès des femmes victimes (15 au Québec et 15 en Belgique) Analyse des entretiens faits auprès des intervenants tant des milieux sociaux, judiciaires ou de la santé (15 au Québec et 15 en Belgique) Les difficultés rencontrées jusqu à présent dans la collecte...

7 Jusqu où peut-on aller lorsque certaines pratiques culturelles vont à l encontre des droits de la personne, en particulier de la femme, et sont contraires à l égalité des sexes promue dans le pays d accueil? Comment concevoir l intervention dans le respect de l autre et comment créer les conditions favorables qui la rendraient possible?

8 L APPROCHE INTERCULTURELLE 1. Phase de décentration Prendre conscience de valeurs de l un et de l autre ; Créer un lien de confiance ; 2. Phase de recherche du sens Faire preuve d ouverture ; d écoute ; ne pas porter de jugement ; 3. Phase de négociation Comprendre les besoins de sa cliente. Trouver une solution qui convienne aux deux parties ; Demande de la souplesse dans sa pratique de l intervention.

9 «Intervenir en violence conjugale en contexte interculturel, c est comme un tango, une danse à deux. Il faut que chacun prenne conscience de ses valeurs, de ses normes, de ses choix et sache les affirmer sans les imposer» (Carbonneau, 2005 :110)

10 RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES (DES ENTRETIENS FAITS AUPRÈS DES INTERVENANTS) RÉFLEXIONS DE LA GRC : Avant tout, comprendre la problématique dans son ensemble avant d agir ; Offre de prévention et sensibilisation des policiers sur le terrain, ainsi que des séances d information pour savoir reconnaître les signes et comment réagir suivant la situation découverte ; Partenariats établis tant au fédéral (Justice Canada, Agence des Services Frontaliers, Citoyenneté et Immigration Canada) qu au provincial (SPVM, SQ, Procureur aux poursuites criminelles et pénales) ; Légiférer? Oui, au criminel? Seul moyen pour les policiers d agir, mais question délicate encore à ce stade ; Trouver des moyens de sensibiliser la population sans stigmatiser les communautés culturelles ; Pas le tout de dénoncer, il faut pouvoir offrir des services ensuite ; Revoir certaines méthodes d intervention (Ex : DPJ travaille avec les parents).

11 RÉFLEXIONS DU PROCUREUR AUX POURSUITES CRIMINELLES ET PÉNALES : Intérêt personnel plus que professionnel ; Pas formé pour débusquer ce genre de problématique. Traité comme un cas de violence conjugale ; Développer des formations conjointes pour se sensibiliser, s informer, reconnaître les signes ; Soulève le problème de la preuve et de la protection future de la victime ; Nécessité de conscientiser les parents des méfaits que cela peut avoir sur une jeune femme. Il faut que ça vienne des communautés elles-mêmes.

12 RÉFLEXIONS D UN FOCUS GROUPE AVEC DES INTERVENANTS SOCIAUX : Intérêt personnel plus que professionnel ; Femmes n expriment pas ce problème, on le devine à travers leur parcours ; D abord elles consultent pour violence conjugale, ensuite on découvre un mariage forcé ; Divergences de perception entre femmes et intervenants. Ce que l on considère comme un mariage forcé ne l est pas nécessairement pour elles. Déni face à la problématique et/ ou conditionnement ; Nécessité de répertorier, de lever les tabous pour que les femmes n aient pas peur de parler ; Prendre en considération que l honneur est souvent plus fort que le bien-être de la personne. Ex : un divorce, une séparation n est pas forcément la bonne solution pour elles ;

13 Donner les outils aux femmes pour qu elles puissent être actrices de leurs vies. Ex : forcées à se marier, on ne doit pas les forcer à divorcer. Si ça ne vient pas d elles, ça ne marchera pas. À la prochaine épreuve, elles sauront qu elles sont capables de se relever elles-mêmes ; Être attentif aux méthodes de travail, ne pas se laisser porter par l élan. Il faut respecter le rythme de la personne, s attendre à ce qu il y ait des rechutes. Tout un défi! L intervenant ne doit pas le prendre comme un échec de son intervention ; STABILITÉ DE L INTERVENTION COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR Pour pouvoir agir, il faut donner des moyens financiers!

14 PROJET PILOTE DE VERVIERS EN BELGIQUE 1. Politique à la fois de prévention, de recherche et de poursuite des infractions Approche intégrée et intégrale 2. Identification des victimes via associations culturelles, l analyse des rapports journaliers d interventions de la police locale, sensibilisation du secteur médicosocial, sensibilisation du secteur de l enseignement. 3. Politique criminelle. Enquête par la police judiciaire fédérale appuyée par investigations préliminaires de la police locale. 4. Protection des victimes. Offre d un service d accompagnement, protection policière si nécessaire, contacts encadrés, et d un hébergement stable et sécuritaire.

15 CONCLUSION : «Savoir vivre ensemble» dans une société multiculturelle est un défi de taille

16 MERCI ET BON APRÈS-MIDI! Pour toute information :

LE MARIAGE FORCÉ DE FEMMES IMMIGRANTES AU QUÉBEC

LE MARIAGE FORCÉ DE FEMMES IMMIGRANTES AU QUÉBEC LE MARIAGE FORCÉ DE FEMMES IMMIGRANTES AU QUÉBEC Par Madeline Lamboley, candidate au Ph.D. École de criminologie, Université de Montréal À Montréal, le 20 mai 2015 Colloque du Bouclier d Athéna INTRODUCTION

Plus en détail

Les décisions de justice en matière de violence conjugale

Les décisions de justice en matière de violence conjugale Les décisions de justice en matière de violence conjugale Rémi Boivin École de criminologie, UdeM Centre international de criminologie comparée 24 août 2016 Le cheminement judiciaire d une plainte enregistrée

Plus en détail

Impact et conséquences de l engagement 810 du C.Cr. pour les victimes de violence conjugale. Étude réalisée par Adriana Bungardean CAVAC de Laval

Impact et conséquences de l engagement 810 du C.Cr. pour les victimes de violence conjugale. Étude réalisée par Adriana Bungardean CAVAC de Laval Impact et conséquences de l engagement 810 du C.Cr. pour les victimes de violence conjugale Étude réalisée par Adriana Bungardean CAVAC de Laval 36e Congrès de la Société de criminologie du Québec: Mont

Plus en détail

Les neufs principes directeurs qui guident l intervention en violence conjugale selon la politique gouvernementale du Québec depuis 1995

Les neufs principes directeurs qui guident l intervention en violence conjugale selon la politique gouvernementale du Québec depuis 1995 Maritza Guillen Intervenante psychosociale auprès des femmes Pavillon Marguerite de Champlain Les neufs principes directeurs qui guident l intervention en violence conjugale selon la politique gouvernementale

Plus en détail

Le processus spécialisé en violence conjugale pour le district de Montréal

Le processus spécialisé en violence conjugale pour le district de Montréal Le processus spécialisé en violence conjugale pour le district de Montréal Forum interprovincial sur le traitement judiciaire de la violence conjugale Montréal, Québec Par M e Natalie Brissette, procureure

Plus en détail

LE MARIAGE ARRANGÉ OU FORCÉ, UN EXPOSÉ GÉNÉRAL EN VUE DE METTRE EN LUMIÈRE UN PHÉNOMÈNE PRÉSENT DANS NOS SOCIÉTÉS OCCIDENTALES

LE MARIAGE ARRANGÉ OU FORCÉ, UN EXPOSÉ GÉNÉRAL EN VUE DE METTRE EN LUMIÈRE UN PHÉNOMÈNE PRÉSENT DANS NOS SOCIÉTÉS OCCIDENTALES LE MARIAGE ARRANGÉ OU FORCÉ, UN EXPOSÉ GÉNÉRAL EN VUE DE METTRE EN LUMIÈRE UN PHÉNOMÈNE PRÉSENT DANS NOS SOCIÉTÉS OCCIDENTALES Présentation par : Madeline Lamboley ; Marie-Marthe Cousineau et Jacqueline

Plus en détail

Canada Différences Québec

Canada Différences Québec Paris 2005 Société Française de Pédiatrie Association des Pédiatres de Langue Française Association des Pédiatres du Québec Les services de protection de l enfance du Québec à la France: différences et

Plus en détail

Violence faite aux femmes au Canada

Violence faite aux femmes au Canada MESURE DE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES : TENDANCES STATISTIQUES PRINCIPALES CONSTATATIONS La présente fiche d information donne un aperçu des principales données statistiques contenues dans le rapport

Plus en détail

violence conjugale Plan d action gouvernemental

violence conjugale Plan d action gouvernemental VOLET AUTOCHTONE en matière de violence conjugale Plan d action gouvernemental 2004-2009 Édition originale produite par : La Direction des communications du ministère de la Justice Adaptation par : La

Plus en détail

Forum interprovincial sur le traitement judiciaire en violence conjugale Montréal, les 11 et 12 mai 2015

Forum interprovincial sur le traitement judiciaire en violence conjugale Montréal, les 11 et 12 mai 2015 Établir les liens dans les cas de violence familiale : Collaboration entre les systèmes du droit de la famille, de protection de la jeunesse et de justice pénale Forum interprovincial sur le traitement

Plus en détail

Sortir ou rester : facteurs en cause dans la trajectoire de violence conjugale chez les femmes arabo-musulmanes

Sortir ou rester : facteurs en cause dans la trajectoire de violence conjugale chez les femmes arabo-musulmanes Sortir ou rester : facteurs en cause dans la trajectoire de violence conjugale chez les femmes arabo-musulmanes Salima Massoui. Ph.D. Professionnelle de recherche École de travail social, UQAM Structure

Plus en détail

Violence faite aux femmes en statistique..

Violence faite aux femmes en statistique.. Violence faite aux femmes en statistique.. Produit en collaboration avec le Forum fédéral-provincial-territorial (FPT) des ministres responsables de la condition féminine MESURE DE LA VIOLENCE FAITE AUX

Plus en détail

Le service d intervention 24/7: un partenariat dans l immédiat

Le service d intervention 24/7: un partenariat dans l immédiat CENTRE D AIDE AUX VICTIMES D ACTES CRIMINELS Le service d intervention 24/7: un partenariat dans l immédiat PRÉSENT SENTÉ PAR: Valérie Létourneau, L t.s., m.s.s., CAVAC de l Estrie Denis Jr Nadeau, t.s.,

Plus en détail

Le défi d intervenir auprès des conjoints violents : De l injonction thérapeutique à l invitation au changement

Le défi d intervenir auprès des conjoints violents : De l injonction thérapeutique à l invitation au changement Le défi d intervenir auprès des conjoints violents : De l injonction thérapeutique à l invitation au changement Service d évaluation pour mise en liberté provisoire de conjoints violents Le 2 octobre 2008

Plus en détail

Fichiers de renseignements personnels

Fichiers de renseignements personnels Fichiers de renseignements personnels À la suite des dispositions de l article 76 de la Loi sur l accès aux documents des organisme publics et sur la protection des renseignements personnels (L.R.Q., chapitre

Plus en détail

PROTOCOLE DE COLLABORATION EN MATIÈRE DE RÉCUPÉRATION DES EFFETS PERSONNELS ESSENTIELS PAR LA VICTIME DE VIOLENCE CONJUGALE

PROTOCOLE DE COLLABORATION EN MATIÈRE DE RÉCUPÉRATION DES EFFETS PERSONNELS ESSENTIELS PAR LA VICTIME DE VIOLENCE CONJUGALE PROTOCOLE DE COLLABORATION EN MATIÈRE DE RÉCUPÉRATION DES EFFETS PERSONNELS ESSENTIELS PAR LA VICTIME DE VIOLENCE CONJUGALE LA FÉDÉRATION DE RESSOURCES D HÉBERGEMENT POUR FEMMES VIOLENTÉES ET EN DIFFICULTÉ

Plus en détail

Groupes de responsabilisation pour auteurs de vols et d'agressions.

Groupes de responsabilisation pour auteurs de vols et d'agressions. Groupes de responsabilisation pour auteurs de vols et d'agressions. Penser sa victime, penser son acte. L'asbl arpège-prélude est subventionnée par le SPF Justice depuis octobre 1995. L'asbl est chargée

Plus en détail

Témoignage. Présenté par. le Comité d action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII)

Témoignage. Présenté par. le Comité d action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) Témoignage Présenté par le Comité d action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) au Comité permanent de la Justice et des droits de la personne concernant Le projet de loi C-452 Loi

Plus en détail

Stratégie de lutte contre le racisme dans le milieu de travail du RHDCC : enquête auprès d'employeurs et de syndicats de la région de Montréal

Stratégie de lutte contre le racisme dans le milieu de travail du RHDCC : enquête auprès d'employeurs et de syndicats de la région de Montréal Stratégie de lutte contre le racisme dans le milieu de travail du RHDCC : enquête auprès d'employeurs et de syndicats de la région de Montréal Annick Lenoir, Ph.D. Université Sherbrooke et Immigration

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS Programme 2013 CATALOGUE DE FORMATIONS 2013 Introduction Depuis 40 ans, les CIDFF œuvrent à la promotion du droit et de l autonomie des femmes, quelque soit leur âge et leur milieu social. Les CIDFF adhèrent

Plus en détail

Enjeux des maisons d hébergement de 2 e étape pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants

Enjeux des maisons d hébergement de 2 e étape pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants Enjeux des maisons d hébergement de 2 e étape pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants Université d été Nouveaux regards sur la violence conjugale Aout 2016 Par Gaëlle Fedida Les sujets

Plus en détail

FÉDÉRATION DES MAISONS D HÉBERGEMENT POUR FEMMES. Présentation par Manon Monastesse et Jessica Gosselin, Acfas 2016

FÉDÉRATION DES MAISONS D HÉBERGEMENT POUR FEMMES. Présentation par Manon Monastesse et Jessica Gosselin, Acfas 2016 Violences et interventions judiciaires : perspective critique des maisons d hébergement sur l expérience du processus judiciaire vécue par les femmes violentées FÉDÉRATION DES MAISONS D HÉBERGEMENT POUR

Plus en détail

1e Conférence Mondiale des Refuges pour Femmes. 11 septembre 2008

1e Conférence Mondiale des Refuges pour Femmes. 11 septembre 2008 Le développement d un modèle québécois d actions intersectorielles pour améliorer la sécurité des victimes de violence conjugale : Défis et réalisations Mme Denise Tremblay, M.Ps Directrice LA SÉJOURNELLE

Plus en détail

Bureaux du CIDFF: 9 avenue Jean-Marie Bécel, Vannes Cité Allende, 12 rue Colbert, Lorient

Bureaux du CIDFF: 9 avenue Jean-Marie Bécel, Vannes Cité Allende, 12 rue Colbert, Lorient Bureaux du CIDFF: 9 avenue Jean-Marie Bécel, Vannes Cité Allende, 12 rue Colbert, Lorient LE BUREAU D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE VERS L EMPLOI Lever les freins à l insertion sociale et professionnelle:

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION 2017 DU CIDFF 35

OFFRE DE FORMATION 2017 DU CIDFF 35 OFFRE DE FORMATION 2017 DU CIDFF 35 Fondé en 1972 à l initiative de l Etat, le CNIDFF- constitué en fédération nationale- et les 106 CIDFF du territoire sont un relais essentiel de l action des pouvoirs

Plus en détail

Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux

Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir un autre exemplaire de ce document, faites parvenir votre commande : par télécopieur

Plus en détail

L entreprise. L'Equipe d INITIATIVE ECO:

L entreprise. L'Equipe d INITIATIVE ECO: L entreprise L'Equipe d INITIATIVE ECO: INITIATIVE ECO «Case Initiative» Association loi 1901 Organisme de formation n : 95 97 0 1092 97 5, Cité Casse Résidence Saint-Hyacinthe 97100 BASSE-TERRE Tel :

Plus en détail

Document présentation-école. Projet Intimidateur en encadrement

Document présentation-école. Projet Intimidateur en encadrement Document présentation-école Projet Intimidateur en encadrement Qu est-ce que le projet Intimidateur en encadrement? - Projet-pilote (année scolaire 2011-2012) - École secondaire Lucien-Pagé (quartier Villeray)

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

eunes de 12 à 17 ans ayant contrevenu au Code criminel et aux lois fédérales ou provinciales (2010 à 2012) Mise à jour Janvier 2014

eunes de 12 à 17 ans ayant contrevenu au Code criminel et aux lois fédérales ou provinciales (2010 à 2012) Mise à jour Janvier 2014 DÉTERMINANTS DE LA SANTÉ ADAPTATION SOCIALE J eunes de 12 à 17 ans ayant contrevenu au Code criminel et aux lois fédérales ou provinciales (2010 à 2012) Mise à jour Janvier 2014 DÉFINITION Nombre moyen

Plus en détail

Mariage, si je veux! Bienvenu-e-s à la séance d information et de sensibilisation aux mariages forcés

Mariage, si je veux! Bienvenu-e-s à la séance d information et de sensibilisation aux mariages forcés Mariage, si je veux! Bienvenu-e-s à la séance d information et de sensibilisation aux mariages forcés Programme 1. Contextualisation et projet de sensibilisation 2. Le mariage forcé, c est quoi? 3. Que

Plus en détail

CONJOINTS ET CONJOINTES DE MÊME SEXE

CONJOINTS ET CONJOINTES DE MÊME SEXE Page 1 of 6 C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL NO.: 500-05-059656-007 COUR SUPÉRIEURE Michael HENDRICKS et René LEBŒUF -c- Requérants La Procureure générale du Québec La Procureure générale

Plus en détail

Julie Dault Directrice Service d intervention et de référence policière (SIRP) CAVAC de Montréal

Julie Dault Directrice Service d intervention et de référence policière (SIRP) CAVAC de Montréal Les agents d intervention immédiate en postes de quartier: un partenariat novateur entre le CAVAC de Montréal et le SPVM pour un service optimal aux victimes Julie Dault Directrice Service d intervention

Plus en détail

DEMANDE DE CERTIFICAT DE SÉLECTION Catégorie du regroupement familial. 1. Renseignements sur l identité de la personne parrainée principale

DEMANDE DE CERTIFICAT DE SÉLECTION Catégorie du regroupement familial. 1. Renseignements sur l identité de la personne parrainée principale DEMANDE DE CERTIFICAT DE SÉLECTION Catégorie du regroupement familial A-0520-BF (2014-08) Vous devez lire le Guide du parrainé avant de remplir ce formulaire. À titre de personne parrainée, vous devez

Plus en détail

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école contre la violence et l intimidation

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école contre la violence et l intimidation Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école contre la violence et l intimidation École : De La Durantaye Date : 20 juin 2016 Nombre de signalements de violence : 11 Nombre de signalements

Plus en détail

The Peace Dividends of Women in the Frontline of Service Delivery 26 June 2012

The Peace Dividends of Women in the Frontline of Service Delivery 26 June 2012 The Peace Dividends of Women in the Frontline of Service Delivery 26 June 2012 Prestations de Service et Accès à la justice de la famille: Rôle de l Assistante Sociale Judiciaire Cas du Maroc Hanane KHADARI

Plus en détail

La perception des citoyens de la communauté haïtienne en ce qui a trait à la problématique des gangs de rue criminalisés à Montréal

La perception des citoyens de la communauté haïtienne en ce qui a trait à la problématique des gangs de rue criminalisés à Montréal La perception des citoyens de la communauté haïtienne en ce qui a trait à la problématique des gangs de rue criminalisés à Montréal Méthodologie Consultation sur une période d un an (juillet 2004 à juillet

Plus en détail

A-GIR. Arrimage- Groupe d intervention rapide pour les dossiers à haut risque d homicide ou suicide.

A-GIR. Arrimage- Groupe d intervention rapide pour les dossiers à haut risque d homicide ou suicide. A-GIR Arrimage- Groupe d intervention rapide pour les dossiers à haut risque d homicide ou suicide. Mme Marie-Claude Côté, Directrice générale, CAVAC de Laval M. Martin Métivier, t.s., Chef de division,

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL CAPITALE-NATIONALE (03) FAITS SAILLANTS 2011

PORTRAIT RÉGIONAL CAPITALE-NATIONALE (03) FAITS SAILLANTS 2011 PORTRAIT RÉGIONAL CAPITALE-NATIONALE (03) FAITS SAILLANTS 2011 Depuis les dix dernières années, la criminalité de la région de la Capitale- Nationale continue son mouvement à la baisse et le recul du taux

Plus en détail

CAVAC de Montréal Annexe Données statistiques

CAVAC de Montréal Annexe Données statistiques 2009 2010 CAVAC de Montréal Annexe Données statistiques U n e é p a u l e Services courants Portrait de la clientèle Victimes directes 3423 (73%) Proches 577 (1) (290) 6% 4672 personnes rejointes 1 Intervenants

Plus en détail

LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES la double peine

LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES la double peine LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES la double peine Constat général En France, une femme sur dix est régulièrement victime de violences. Une femme meurt tous les quatre jours des suites de violences conjugales!

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Cellulaire au volant Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR 1 19 novembre 2008 Plan de la présentation Données disponibles avant la prise de décision Disponibilité des données

Plus en détail

LANCEMENT DU PROJET "SYNERGIE POUR L ACCÈS DES FEMMES IMMIGRANTES AUX RESSOURCES D AIDE" (SAFIRA)

LANCEMENT DU PROJET SYNERGIE POUR L ACCÈS DES FEMMES IMMIGRANTES AUX RESSOURCES D AIDE (SAFIRA) LANCEMENT DU PROJET "SYNERGIE POUR L ACCÈS DES FEMMES IMMIGRANTES AUX RESSOURCES D AIDE" (SAFIRA) Présenté par Francine Sulubika, chargée de projet Contexte Femmes immigrantes Une réalité complexe lorsqu

Plus en détail

Gangs, violence, jeunesse et controverse

Gangs, violence, jeunesse et controverse Gangs, violence, jeunesse et controverse 11 es journées annuelles de santé publique Agir ensemble, une condition d insertion des jeunes en difficulté Sylvie Hamel, Ph.D. Professeure, département de psychoéducation

Plus en détail

Geneviève Landry. Auteure du livre Enquête de paternité Directrice générale de l Entraide pour hommes Vallée-du- Richelieu/Longueuil.

Geneviève Landry. Auteure du livre Enquête de paternité Directrice générale de l Entraide pour hommes Vallée-du- Richelieu/Longueuil. Être femme et intervenir auprès des hommes présenté dans le cadre du 1er colloque régional Tous ensemble pour la santé et le bien-être des hommes Montréalais. Geneviève Landry Auteure du livre Enquête

Plus en détail

au Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles

au Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles Mémoire du ministre de la Sécurité publique du Québec concernant le projet de loi C-19 visant l abolition de l enregistrement obligatoire des armes d épaules et la destruction des données relatives à l

Plus en détail

Mimi Gauthier Atelier IDD/CREPUQ 5 Mai, 2006

Mimi Gauthier Atelier IDD/CREPUQ 5 Mai, 2006 Mimi Gauthier Atelier IDD/CREPUQ 5 Mai, 2006 Disponibilité des données Données déclarées par la police Données sur les tribunaux de juridiction criminelle (adultes et jeunes) Donnée sur les services correctionnels

Plus en détail

Lutte contre la traite des êtres humains : l État se mobilise

Lutte contre la traite des êtres humains : l État se mobilise Lutte contre la traite des êtres humains : l État se mobilise 2 Plan d action national contre la traite des êtres humains Le gouvernement mobilisé autour d une stratégie nationale Adopté après une concertation

Plus en détail

Architecture d alignement des programmes (AAP) pour l année fiscale Ministère de la Justice du Canada

Architecture d alignement des programmes (AAP) pour l année fiscale Ministère de la Justice du Canada Architecture d alignement des programmes (AAP) pour l année fiscale 2017-2018 Ministère de la Justice du Canada Justice Canada Architecture d alignement des programmes (AAP) 2017-2018 RS 1 Un système de

Plus en détail

CEDAW/PSWG/2005/I/CRP.1/Add.3

CEDAW/PSWG/2005/I/CRP.1/Add.3 5 août 2004 Français Original: anglais Comité pour l élimination de la discrimination à l égard des femmes Groupe de travail présession pour la trente-deuxième session 10-28 janvier 2005 Liste des thèmes

Plus en détail

Présentation au Colloque Les services aux victimes d aujourd hui à demain. Cour itinérante : l intervention dans les communautés autochtones

Présentation au Colloque Les services aux victimes d aujourd hui à demain. Cour itinérante : l intervention dans les communautés autochtones Présentation au Colloque 2009 Les services aux victimes d aujourd hui à demain Cour itinérante : l intervention dans les communautés autochtones Par Casimir Picard et Isabelle Fortin 1 Mission des CAVAC

Plus en détail

Conseil canadien de la magistrature

Conseil canadien de la magistrature Conseil canadien de la magistrature OBSERVATIONS SUR LE PROJET DE LOI C-337 Loi sur la responsabilité judiciaire par la formation en matière de droit relatif aux agressions sexuelles 20 avril 2017 Conseil

Plus en détail

DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL

DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL DESCRIPTIF DES COURS DE 2 E ET 3 E CYCLES EN SERVICE SOCIAL Sigle Titre / Session Description 6000 Projet individuel (3 cr) Ce cours est réservé aux étudiants inscrits au programme de maîtrise en service

Plus en détail

VIOLENCES CONJUGALES ET INTRAFAMILIALES : LES CIRCULAIRES FEDERALES COL 3/2006 ET 4/2006

VIOLENCES CONJUGALES ET INTRAFAMILIALES : LES CIRCULAIRES FEDERALES COL 3/2006 ET 4/2006 «2006-2009 : les COL 3 et 4 trois ans après» (1/5) VIOLENCES CONJUGALES ET INTRAFAMILIALES : LES CIRCULAIRES FEDERALES COL 3/2006 ET 4/2006 Par René Begon, chargé de projet au CVFE Trois ans après l entrée

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

Recherche sur les violences et politiques publiques en France

Recherche sur les violences et politiques publiques en France Recherche sur les violences et politiques publiques en France Christelle Hamel, Chargée de recherche, sociologue Institut national d études démographiques Unité de recherche Genre, démographie et société

Plus en détail

toutes les personnes victimes : victimes d atteintes à la personne Réseau associatif spécialisé d atteintes aux biens

toutes les personnes victimes : victimes d atteintes à la personne Réseau associatif spécialisé d atteintes aux biens Depuis 30 ans, toutes les personnes victimes d une infraction et celles qui en subissent les conséquences peuvent faire valoir leurs droits et bénéficier d une aide et d un accompagnement par un Réseau

Plus en détail

PLAN D ACTION. École secondaire l Escale POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE

PLAN D ACTION. École secondaire l Escale POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE PLAN D ACTION POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE École secondaire l Escale BUT 1 : Présenter le plan d action, le protocole et le rôle des intervenants de l Escale 1.1 Expliquer

Plus en détail

PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE

PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE Le plan d action pour prévenir et traiter la : ça vaut le coup d agir ensemble! PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE Date d approbation du conseil d établissement : 14 décembre

Plus en détail

EXPERIENCE DE L ASSEMBLE NATIONALE DE COTE D IVOIRE

EXPERIENCE DE L ASSEMBLE NATIONALE DE COTE D IVOIRE EXPERIENCE DE L ASSEMBLE NATIONALE DE COTE D IVOIRE PRESENTATION Madame YACE De Mel Laurette, Députée, membre de la Commission Sécurité et Défense, Présidente de la Sous- Commission «Sécurité» INTRODUCTION-

Plus en détail

Le mariage forcé. détruit les projets des femmes et souvent leur santé.

Le mariage forcé. détruit les projets des femmes et souvent leur santé. Mon frère affirme que je dois absolument aller au bled parce que ma grand-mère est malade. J ai peur qu il me tende un piège, comme à ma sœur l année dernière Elle s est retrouvée mariée Ma grand-mère

Plus en détail

LA RÉFÉRENCE JURIDIQUE FRANCOPHONE POUR SAVOIR, COMPRENDRE ET AGIR. Catalogue des ressources pédagogiques. Écoles élémentaires francophones du Canada

LA RÉFÉRENCE JURIDIQUE FRANCOPHONE POUR SAVOIR, COMPRENDRE ET AGIR. Catalogue des ressources pédagogiques. Écoles élémentaires francophones du Canada LA RÉFÉRENCE JURIDIQUE FRANCOPHONE POUR SAVOIR, COMPRENDRE ET AGIR Catalogue des ressources pédagogiques Écoles élémentaires francophones du Canada Facebook.com/cliquezjustice.ca SUIVEZ-NOUS POUR RECEVOIR

Plus en détail

Comprendre et prévenir le mauvais traitement des personnes ayant un handicap

Comprendre et prévenir le mauvais traitement des personnes ayant un handicap Comprendre et prévenir le mauvais traitement des personnes ayant un handicap Projet du Réseau contre l abus envers les personnes ayant un handicap Présenté par: Kwan et Murphy Réseau contre l abus envers

Plus en détail

Approche du Canada en matière de prévention : Explorer les facteurs contributifs de la radicalisation à la violence

Approche du Canada en matière de prévention : Explorer les facteurs contributifs de la radicalisation à la violence Approche du Canada en matière de prévention : Explorer les facteurs contributifs de la radicalisation à la violence Shawn Tupper, colloque du CIPC Palerme (Italie) Du 17 au 19 novembre 2014 Les grandes

Plus en détail

L UNICEF et les droits de l enfant

L UNICEF et les droits de l enfant L UNICEF et les droits de l enfant 2 QU EST-CE QUE L UNICEF? Fonds des Nations unies pour l enfance dédiée à la protection de l enfance créée en 1946 Positionnement : organisation apolitique et non religieuse

Plus en détail

Planning Familial

Planning Familial Présentation de l association Planning Familial http://www.planning-familial.org/actualites-internationales Le Planning Familial œuvre pour la reconnaissance des droits en matière de sexualité et de reproduction

Plus en détail

LE PHENOMENE TERRORISME

LE PHENOMENE TERRORISME TERRORISME Depuis le 11 septembre 2001, le terrorisme est toujours d actualité et bénéficie toujours d une attention constante de la part des autorités. Il figure d ailleurs comme priorité du dernier Plan

Plus en détail

PRATIQUES DE PRÉPARATION ET D ACCOMPAGNEMENT DES MILIEUX D ACCUEIL DES

PRATIQUES DE PRÉPARATION ET D ACCOMPAGNEMENT DES MILIEUX D ACCUEIL DES PRATIQUES DE PRÉPARATION ET D ACCOMPAGNEMENT DES MILIEUX D ACCUEIL DES ORGANISMES DE RÉGIONALISATION DE L IMMIGRATION : UNE TYPOLOGIE SELON LE CONTEXTE RÉGIONAL Caroline Duteau, Laura Anson Pérez et Michèle

Plus en détail

RADICALISATION(S) MENANT À LA VIOLENCE : LES CONTOURS D UNE APPROCHE QUÉBÉCOISE

RADICALISATION(S) MENANT À LA VIOLENCE : LES CONTOURS D UNE APPROCHE QUÉBÉCOISE RADICALISATION(S) MENANT À LA VIOLENCE : LES CONTOURS D UNE APPROCHE QUÉBÉCOISE Herman Okomba-Deparice, PhD, Directeur général 5 ème Conférence International sur l observation de la criminalité et l analyse

Plus en détail

Bilan du BOFVAC : printemps 2017

Bilan du BOFVAC : printemps 2017 Bilan du BOFVAC : printemps 2017 Salutations du Bureau de l ombudsman fédéral des victimes d actes criminels (BOFVAC) L ombudsman a souligné cette semaine en participant au Colloque fédéral qui se tenait

Plus en détail

Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique

Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique Michèle Vatz Laaroussi Université de Sherbrooke CEETUM 1 Objectifs Présenter les spécificités de l intervention

Plus en détail

INTÉRIORISATION DE LA DISCRIMINATION & EMPLOI

INTÉRIORISATION DE LA DISCRIMINATION & EMPLOI INTÉRIORISATION DE LA DISCRIMINATION & EMPLOI SÉMINAIRE 10/03/2017 Bruxelles ENGIE Tower En partenariat Avec le soutien SOMMAIRE 1. RECHERCHE-ACTION DE PLS 2. TERMINOLOGIE 3. THÉORIE 4. FACTEURS EXPLICATIFS

Plus en détail

Les familles lesboparentales recomposées : état des connaissances et perspective de recherche

Les familles lesboparentales recomposées : état des connaissances et perspective de recherche Les familles lesboparentales recomposées : état des connaissances et perspective de recherche Kévin Lavoie Agent de développement Coalition des familles homoparentales Mona Greenbaum Directrice générale

Plus en détail

Colloque «Femmes à la marge» Semaine nationale des victimes Le 11 avril 2014, Université de Montréal

Colloque «Femmes à la marge» Semaine nationale des victimes Le 11 avril 2014, Université de Montréal Colloque «Femmes à la marge» Semaine nationale des victimes Le 11 avril 2014, Université de Montréal ACTE - Recrutement - Transport - Transfert - Hébergement -Accueil de personnes MOYEN -Menace de recours

Plus en détail

Analyse et contextualisation des statistiques de sécurité

Analyse et contextualisation des statistiques de sécurité Analyse et contextualisation des statistiques de sécurité Drugs in Brussels Journée d étude du 22 février 2017 Nathanaël BAILLY Bruxelles Prévention & Sécurité Observatoire Sommaire 1. Un nouvel acteur

Plus en détail

MOBILISER, RELIER, DONNER LES MOYENS NÉCESSAIRES POUR AGIR CONTRE LA CRIMINALITÉ

MOBILISER, RELIER, DONNER LES MOYENS NÉCESSAIRES POUR AGIR CONTRE LA CRIMINALITÉ FONDATION INTERPOL MOBILISER, RELIER, DONNER LES MOYENS NÉCESSAIRES POUR AGIR CONTRE LA CRIMINALITÉ ENSEMBLE, NOUS POUVONS RENDRE LE MONDE PLUS SÛR À chaque époque, ses innovations et de nouveaux défis

Plus en détail

VIOLENCE À L ENDROIT DES AÎNÉS AU QUÉBEC STATISTIQUES 2010

VIOLENCE À L ENDROIT DES AÎNÉS AU QUÉBEC STATISTIQUES 2010 VIOLENCE À L ENDROIT DES AÎNÉS AU QUÉBEC STATISTIQUES. Dans ces statistiques, que signifie «violence à l endroit des aînés»? Le terme «aîné» désigne les personnes âgées de ans et plus. Par «violence à

Plus en détail

Règles Comportements attendus Raison d être

Règles Comportements attendus Raison d être Règles Comportements attendus Raison d être J adopte un comportement sécuritaire pour moi et pour les autres en tous lieux. Je respecte les autres en gestes, paroles et attitudes. Je m engage dans ma vie

Plus en détail

Accueil Multiethnique et Intégration de Nouveaux Arrivants à Terrebonne et les Environs

Accueil Multiethnique et Intégration de Nouveaux Arrivants à Terrebonne et les Environs Accueil Multiethnique et Intégration de Nouveaux Arrivants à Terrebonne et les Environs PLAN D ACTION 2011-2012 Enjeu 1. Mise en œuvre des mécanismes de sensibilisation et d appui de la communauté Orientation:

Plus en détail

Fiche synthèse LES ACCUSATIONS D'ALIÉNATION PARENTALE ENVERS LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE :

Fiche synthèse LES ACCUSATIONS D'ALIÉNATION PARENTALE ENVERS LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE : Mise en contexte Fiche synthèse LES ACCUSATIONS D'ALIÉNATION PARENTALE ENVERS LES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE : perspectives d'intervenantes en maisons d'hébergement Le concept d aliénation parentale

Plus en détail

Préparé par Silvanus WOULDATA Assistant service communautaire IEDA-Relief, Mokolo, Cameroun

Préparé par Silvanus WOULDATA Assistant service communautaire IEDA-Relief, Mokolo, Cameroun IEDA Relief Rapport Cameroun IEDA Relief lance une campagne de sensibilisation en SGBV Camp de Minawao et communautés hôtes (Zamai, Gadala et Gwar) 15 au 19 septembre 2015 Préparé par Silvanus WOULDATA

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION BULLETIN D INFORMATION Des modifications à venir dans le Programme de déclaration uniforme de la criminalité DIRECTION DE LA PRÉVENTION ET DE LA LUTTE CONTRE LA CRIMINALTIÉ MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE

Plus en détail

Chemin de la Prairie Lausanne.

Chemin de la Prairie Lausanne. Chemin de la Prairie 34 1007 Lausanne www.malleyprairie.ch www.violencequefaire.ch L accueil à MalleyPrairie L accueil des enfants au CMP fait l objet d une attention toute particulière Les enfants exposés

Plus en détail

NÉCESSITÉ ET PARTICULARITÉS DE L'APPROCHE ETHNOCULTURELLE EN CONTEXTE DE VIOLENCE CONJUGALE

NÉCESSITÉ ET PARTICULARITÉS DE L'APPROCHE ETHNOCULTURELLE EN CONTEXTE DE VIOLENCE CONJUGALE 1 NÉCESSITÉ ET PARTICULARITÉS DE L'APPROCHE ETHNOCULTURELLE EN CONTEXTE DE VIOLENCE CONJUGALE Estibaliz Jimenez, Ph.D criminologie Professeure au Département de psychoéducation Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

INITIATIVE AIDES PHASE II BESOINS DES ENFANTS, PARTAGE DES RESPONSABILITÉS ET COHÉRENCE DES ACTIONS ENVERS EUX

INITIATIVE AIDES PHASE II BESOINS DES ENFANTS, PARTAGE DES RESPONSABILITÉS ET COHÉRENCE DES ACTIONS ENVERS EUX INITIATIVE AIDES PHASE II BESOINS DES ENFANTS, PARTAGE DES RESPONSABILITÉS ET COHÉRENCE DES ACTIONS ENVERS EUX Présentation de résultats finaux 13 décembre 2016 Actuellement financée par le ministère de

Plus en détail

Offres de stage. Bureau international des droits des enfants (IBCR) 6 postes. Stage débutant en Août, Septembre ou Octobre

Offres de stage. Bureau international des droits des enfants (IBCR) 6 postes. Stage débutant en Août, Septembre ou Octobre Offres de stage Bureau international des droits des enfants (IBCR) 6 postes Stage débutant en Août, Septembre ou Octobre Lieu du stage : Montréal (Canada) Date-limite pour postuler : 5 août 2014 L organisation

Plus en détail

A.C.J.M. Projet Associatif A S S O C I A T I O N D AIDE AUX VICTIMES, DE C O N T R O L E JUDICIAIRE SOCIO-

A.C.J.M. Projet Associatif A S S O C I A T I O N D AIDE AUX VICTIMES, DE C O N T R O L E JUDICIAIRE SOCIO- A.C.J.M. Projet Associatif 2015 A S S O C I A T I O N D AIDE AUX VICTIMES, DE C O N T R O L E JUDICIAIRE SOCIO- E D U C A T I F, D ENQUETE DE PERSONNALITE ET DE MEDIATION PENALE Projet Associatif Le projet

Plus en détail

F. Leslie Seidle. Directeur de recherche (Diversité, immigration et intégration) Institut de recherche en politiques publiques (IRPP)

F. Leslie Seidle. Directeur de recherche (Diversité, immigration et intégration) Institut de recherche en politiques publiques (IRPP) F. Leslie Seidle Directeur de recherche (Diversité, immigration et intégration) Institut de recherche en politiques publiques (IRPP) Déjeuner-causerie IRPP 5 décembre 2011 Survol de la présentation Opinion

Plus en détail

Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents Les adolescents contrevenants

Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents Les adolescents contrevenants Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents Les adolescents contrevenants Dans cette brochure le mot «adolescent» est utilisé pour alléger le texte ; il désigne aussi bien les filles que

Plus en détail

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme

Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Stratégie pour déterminer des indicateurs de résultats en évaluation de programme Expérimentation à partir du programme Fluppy Jenny Tremblay Doctorante en Administration et évaluation en éducation, Université

Plus en détail

SEMINAIRE REGIONAL SUR LES ENJEUX DE LA FORMATION POLICIERE DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

SEMINAIRE REGIONAL SUR LES ENJEUX DE LA FORMATION POLICIERE DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES SEMINAIRE REGIONAL SUR LES ENJEUX DE LA FORMATION POLICIERE DANS LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES DISCOURS D OUVERTURE DE MADAME LA MINISTRE DE L ACTION SOCIALE DE LA PROMOTION DE LA FEMME

Plus en détail

PLAN DE LUTTE POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE

PLAN DE LUTTE POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE PLAN DE LUTTE POUR PRÉVENIR ET COMBATTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE À L ÉCOLE Date d approbation du conseil d établissement : Date : Nom de l école : Yamachiche-St-Léon École primaire École secondaire

Plus en détail

Les violences faites aux femmes à La Réunion

Les violences faites aux femmes à La Réunion Les violences faites aux femmes à La Réunion 9 avril 2016 Matinée d échanges DE L OBSERVATION A L ACTION Mémorial ACTe Guadeloupe Observatoire de la Santé Océan Indien Dr Emmanuelle RACHOU Monique RICQUEBOURG

Plus en détail

Colloque international

Colloque international Les travaux comparatifs qui s appuient sur au moins un cas québécois et un cas français se sont multipliés ces dix dernières années. Cette tendance est à l origine de ce colloque, dont l objectif principal

Plus en détail

Résoudre un conflit avec le. Centre Notarial de Médiation Cour d Appel de DIJON

Résoudre un conflit avec le. Centre Notarial de Médiation Cour d Appel de DIJON Résoudre un conflit avec le Centre Notarial de Médiation Cour d Appel de DIJON La Médiation Une méthode simple, rapide et accessible pour résoudre une situation conflictuelle qui offre un espace d expression

Plus en détail

ANNEXE 6. Programmes sociaux appliqués à la Cour municipale de Montréal

ANNEXE 6. Programmes sociaux appliqués à la Cour municipale de Montréal ANNEXE 6 Programmes sociaux appliqués à la Cour municipale de Montréal PROGRAMME D INCITATION DES ALCOOLIQUES À LA DÉSINTOXICATION OBJECTIF Assurer la protection du public dans les rues de Montréal tout

Plus en détail

Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité

Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité Atelier présenté aux Journées annuelles de santé publique Marthe Hamel Montréal 23 octobre 2006

Plus en détail

TABLE RONDE NATIONALE SUR LES FEMMES ET LES FILLES AUTOCHTONES DISPARUES ET ASSASSINÉES

TABLE RONDE NATIONALE SUR LES FEMMES ET LES FILLES AUTOCHTONES DISPARUES ET ASSASSINÉES TABLE RONDE NATIONALE SUR LES FEMMES ET LES FILLES AUTOCHTONES DISPARUES ET ASSASSINÉES CADRE D INTERVENTION POUR PRÉVENIR ET CONTRER LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES ET AUX FILLES AUTOCHTONES INTRODUCTION

Plus en détail

des pratiques de qualité

des pratiques de qualité Des pour des pratiques de qualité Les services de garde éducatifs sont engagés dans l amélioration continue de la qualité des services qu ils offrent aux enfants et à leurs familles. Depuis 2 ans, 4 regroupements

Plus en détail

XVIe rencontre du RIIFT Tunis-Hammamet, 9 et 10 juillet 2012.

XVIe rencontre du RIIFT Tunis-Hammamet, 9 et 10 juillet 2012. XVIe rencontre du RIIFT Tunis-Hammamet, 9 et 10 juillet 2012. Contrôle des lois sociales Cellule formation Damien Delatour inspecteur social Conseiller La formation des inspecteurs du travail dans la promotion

Plus en détail