Précautions de lecture

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Précautions de lecture"

Transcription

1 Précautions de lecture Les données utilisées et leur traitement Les filières traitées sont celles sur lesquelles ont pu être dégagées les données suffisantes. Aucune distinction n a été faite entre les productions conventionnelles et les productions sous SIQO dont Bio. L étude a ainsi été réalisée pour la production de viande, fruits et légumes, salade, pomme de terre, œufs, miel et lait de vache. Intitulé et date de la réunion 1

2 Précautions de lecture Les données utilisées et leur traitement L absence de données départementales suffisantes sur la production d œufs, de miel et de viande restreint l étude de ces filières à un niveau régional. La production de salade a fait l objet d un focus du fait de son importance dans la filière des fruits et légumes franciliens (2 de la production totale en fruits et légumes) On notera que les pommes de terre ne sont pas incluses dans la filière fruits et légumes. Intitulé et date de la réunion 2

3 Précautions de lecture Les données utilisées L estimation de la consommation a été faite avec des données nationales (viande, fruits et légumes, salade, pomme de terre, œufs, miel, lait de vache) Il a été considéré que l ensemble de production partait à la consommation humaine départementale (lait de vache, fruits et légumes, salade, pomme de terre) Il a été considéré que l ensemble de production partait à la consommation humaine régionale (viande, miel, œufs) du fait de l absence des données de production par département. Les données du 75,92,93 et 94 ont été regroupées sous le terme «Grand Paris» Intitulé et date de la réunion 3

4 Précautions de lecture Implications L évaluation réalisée de l autosuffisance alimentaire des départements, et de la région, est donc vraisemblablement surestimée (absence d export, de transformation, d utilisation hors alimentation humaine ). Il s agit donc d un portrait optimiste reflétant l autosuffisance théorique maximale de l Île-de-France et de ses départements. Intitulé et date de la réunion 4

5 Vue d ensemble Autosuffisance de l'île-de-france F&L Salade Pommes de terre Lait de vache Viande Miel Œufs Intitulé et date de la réunion 5

6 L importance de l échelle de territoire Autosuffisance de l'île-de-france F&L Salade Pommes de terre Lait de vache Autosuffisance du 77 Autosuffisance du Grand Paris F&L Salade Pommes de terre Lait de vache 2 1 F&L Salade Pommes de terre Lait de vache Intitulé et date de la réunion 6

7 L importance de l échelle de territoire Autosuffisance du Grand Paris F&L Salade Pommes de terre Lait de vache Intitulé et date de la réunion 7

8 L importance de l échelle de territoire Production de pommes de terre de conservation francillienne par département Production et Consommation de Pomme de terre Tonnes Tonnes Grand Paris Grand Paris Part de la consommation de pommes de terre d'origine départementale Grand Paris Intitulé et date de la réunion 8

9 Bilan Constats Aucun département n est autosuffisant. Paris et la Petite Couronne dépendent presque entièrement des importations d autres régions, voire de l Europe. L Île-de-France n est pas en mesure d être autosuffisante, même si ses productions étaient nettement augmentées, du fait du fort décalage entre l offre et la demande régionale. Intitulé et date de la réunion 9

10 Bilan Conséquences Si tous les franciliens souhaitaient manger des produits régionaux toute l année, il serait impossible de satisfaire leur demande. Il est indispensable d assurer l approvisionnement de la région par des importations. L élaboration de Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) nécessite une réflexion préalable sur l échelle à adopter. Intitulé et date de la réunion 1

11 Bilan Pistes d action Afin de garantir un approvisionnement optimale de la région en produits les plus locaux possibles, en particulier dans la restauration collective, il est essentiel : - D harmoniser les réflexions, entre les différents acteurs régionaux (collectivités, conseil régional, conseils généraux ), dans le but d identifier les besoins de chacun et les circuits d approvisionnements pouvant y répondre. - de mettre en place des actions permettant de favoriser la consommation des produits franciliens sur le territoire. - D encourager l établissement de partenariats avec des représentants de régions limitrophes de l Île-de-France (coopératives agricoles, groupements de producteurs ). Créer un groupe de travail autour des PAT. Intitulé et date de la réunion 11

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Elaboration d'une définition commune et partagée du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective»

Table ronde régionale. «Manger local & Manger français en restauration collective» Table ronde régionale «Manger local & Manger français en restauration collective» en présence de Stéphane Le Foll ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la Forêt, Porte Parole du Gouvernement

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

Panorama de la filière de fruits bio transformés. Laetitia Leray Agence BIO

Panorama de la filière de fruits bio transformés. Laetitia Leray Agence BIO Panorama de la filière de fruits bio transformés Laetitia Leray Agence BIO Le marché bio se développe en France 25 467 producteurs engagés en bio fin 2013, 26 501 au 30 septembre 2014 Plus d'1 million

Plus en détail

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux

Pense. global, choisis. local! NOS ACTIONS Produits locaux Pense global, choisis local! NOS ACTIONS Produits locaux «LE PLAISIR DE BIEN MANGER» UN SLOGAN QUI PARLE! «Nous pensons global, nous achetons local!» Restopolis est un service gouvernemental de la restauration

Plus en détail

L agriculture biologique en Pays de la Loire. 20 février 2013

L agriculture biologique en Pays de la Loire. 20 février 2013 L agriculture biologique en Pays de la Loire février 13 Les Pays de la Loire deuxième région française pour la superficie en agriculture biologique (et 6ème pour le nombre d exploitations) 1 Surfaces et

Plus en détail

LA FILIERE COURTE. Définition :

LA FILIERE COURTE. Définition : LA FILIERE COURTE Envie de manger plus frais, plus goûteux, de consommer local, de connaître l origine des aliments et la façon dont ils sont produits, de se réapproprier son alimentation... Nombreuses

Plus en détail

N 89 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 89 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 89 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUINZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 6 juillet 2017. PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR LE SÉNAT, visant à favoriser

Plus en détail

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009

La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires. Saint Etienne, le 12 mai 2009 La restauration collective et le rôle de la commande publique dans le développement des stratégies alimentaires Saint Etienne, le 12 mai 2009 Les chiffres et le contexte de la restauration collective,

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt :

Appel à manifestation d intérêt : Appel à manifestation d intérêt : Associations locales, collectivités, professionnels de l alimentation, réseaux existants de producteurs, consommateurs, artisans commerçants, restaurateurs Vous souhaiteriez

Plus en détail

Aix-en-Provence. le 6 septembre 2017

Aix-en-Provence. le 6 septembre 2017 EGA en région - 1ère journée de travail La structuration et la valorisation des filières Atelier 2 : Les atouts des produits régionaux Aix-en-Provence le 6 septembre 2017 Atouts Présence de produits diversifiés,

Plus en détail

Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne. Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017

Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne. Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017 Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017 Qu est-ce qu une Agence d urbanisme? Une structure partenariale d aide à la décision

Plus en détail

Approvisionnement local de la restauration collective

Approvisionnement local de la restauration collective Approvisionnement local de la restauration collective Le 4 avril 2015 Quimper Bernadette LOISEL Approvisionnement local de la restauration collective Quelques chiffres clés Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur 28 juin 2016

Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur 28 juin 2016 Séminaire international «Les achats publics au service de l agriculture familiale : conditions de mise en œuvre» Circuits courts et achat public : quelle dynamique en Île-de-France? Centre l Ilon -Namur

Plus en détail

La Région Normandie présente le plan. Je mange normand dans mon lycée

La Région Normandie présente le plan. Je mange normand dans mon lycée La Région Normandie présente le plan Je mange normand dans mon lycée PRÉAMBULE Priorité à une alimentation normande La Région Normandie a souhaité élaborer une nouvelle politique régionale de restauration

Plus en détail

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités DRAAF Caroline Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Quinio - mars 2016 Le Programme régional de l alimentation mars 2016 Thématiques

Plus en détail

2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d Écologie Urbaine 2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

- Présentation des résultats de l étude -

- Présentation des résultats de l étude - Ludivine Tatieu-Bilhère La restauration collective : Une opportunité pour une agriculture et une alimentation durables? - Présentation des résultats de l étude - Table ronde - 21 septembre 2009 Le contexte

Plus en détail

Circuits courts alimentaires et approvisionnement local en restauration collective. 20 juin CNFPT

Circuits courts alimentaires et approvisionnement local en restauration collective. 20 juin CNFPT Circuits courts alimentaires et approvisionnement local en restauration collective 20 juin 2013 - CNFPT Plan : -De l opération «Manger bio et autrement» dans les collèges à une politique alimentaire départementale

Plus en détail

Etude sur les marche s de plein vent gardois Questionnaire producteur

Etude sur les marche s de plein vent gardois Questionnaire producteur Etude sur les marche s de plein vent gardois Questionnaire producteur Dans le cadre de la mise en œuvre de sa Politique Alimentaire, le Conseil départemental souhaite développer l'accès aux produits locaux

Plus en détail

«Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite»

«Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite» «Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite» Module n 3 25 janvier 2015 INTRODUCTION Rappel du contexte par quelques chiffres Rappel du contexte

Plus en détail

Nom: Gaspillage alimentaire

Nom: Gaspillage alimentaire Nom: En Suisse, quelque 300 kilos de denrées alimentaires en parfait état sont jetés à la poubelle par personne et par an. Pour l ensemble de la population, cela représente 2,3 millions de tonnes de nourriture.

Plus en détail

Le contexte départementald. Étude comparée Offre/Demande pour l approvisionnement de la restauration hors domicile. Séminaire de clôture 26 avril 2012

Le contexte départementald. Étude comparée Offre/Demande pour l approvisionnement de la restauration hors domicile. Séminaire de clôture 26 avril 2012 Étude comparée Offre/Demande pour l approvisionnement de la restauration hors domicile Séminaire de clôture Siège Social 20, Place du Foirail 65917 TARBES Cedex 9 Tél : 05 62 34 66 74 Fax : 05 62 93 59

Plus en détail

Carte des producteurs biologiques Normands de la coopérative Inter Bio Normandie Services (mars 2016)

Carte des producteurs biologiques Normands de la coopérative Inter Bio Normandie Services (mars 2016) Carte des producteurs biologiques Normands de la coopérative Inter Bio Normandie Services (mars 2016) Nous sommes plus de 40 producteurs biologiques sociétaires, organisés pour approvisionner la restauration

Plus en détail

UNE POLITIQUE ALIMENTAIRE DEPARTEMENTALE

UNE POLITIQUE ALIMENTAIRE DEPARTEMENTALE L exemple du département du UNE POLITIQUE ALIMENTAIRE DEPARTEMENTALE Marie-Claude Chitry-Clerc, vice-présidente Jean Richert, dir. agriculture environnement I LE DEPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT, ACTEUR

Plus en détail

PRESENTATION DU GROUPE COOPERATIF TERRES DU SUD

PRESENTATION DU GROUPE COOPERATIF TERRES DU SUD PRESENTATION DU GROUPE COOPERATIF TERRES DU SUD PRESENTATION DU GROUPE COOPERATIF TERRES DU SUD 1 602 Salariés 6 000 Adhérents 659 M Chiffre d affaires PRESENTATION DU GROUPE COOPERATIF TERRES DU SUD Les

Plus en détail

Evaluation des pertes alimentaires dans la chaîne d approvisionnement de la tomate au Rwanda

Evaluation des pertes alimentaires dans la chaîne d approvisionnement de la tomate au Rwanda Evaluation des pertes alimentaires dans la chaîne d approvisionnement de la tomate au Rwanda Dr Niyitanga Fidèle Consultant Université du Rwanda fniyitanga@yahoo.fr Plan de la présentation - Justification

Plus en détail

LE CONSEIL REGIONAL PROPOSE UN PLAN D ACTIONS PRIORITAIRES

LE CONSEIL REGIONAL PROPOSE UN PLAN D ACTIONS PRIORITAIRES Nantes, février 2016 Crise agricole LE CONSEIL REGIONAL PROPOSE UN PLAN D ACTIONS PRIORITAIRES Malgré ses réussites et ses nombreux atouts, l agriculture ligérienne n échappe pas à la crise profonde que

Plus en détail

«COOPÉRATION» Recensement & Charte durable et équitable

«COOPÉRATION» Recensement & Charte durable et équitable Leader 2007-2013 «COOPÉRATION» Recensement & Charte durable et équitable Mercredi 25 septembre 2013 Les Herbiers RESTITUTION DU RECENSEMENT DES PRODUCTEURS LOCAUX INTERESSÉS POUR APPROVISIONNER LA RESTAURATION

Plus en détail

Comment se fait la rencontre entre offres et demandes locales pour la restauration collective publique? Premiers enseignements.

Comment se fait la rencontre entre offres et demandes locales pour la restauration collective publique? Premiers enseignements. Journée nationale de la restauration collective responsable Paris, 21/06/2010 Comment se fait la rencontre entre offres et demandes locales pour la restauration collective publique? Premiers enseignements.

Plus en détail

Table ronde Restauration hors domicile

Table ronde Restauration hors domicile Table ronde Restauration hors domicile Préfecture DOSSIER DE PRESSE 19 février 2015 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle TILY: 02 43 01 50 70

Plus en détail

La consommation de viande a de nouveau légèrement augmenté en 2013.

La consommation de viande a de nouveau légèrement augmenté en 2013. L`interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Brunnhofweg 37 Case postale CH-3001 Berne +41 (0)31 309 41 11 +41 (0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Communiqué

Plus en détail

L ancrage territorial de l alimentation l restauration collective

L ancrage territorial de l alimentation l restauration collective L ancrage territorial de l alimentation l en restauration collective Retour d expérience de la ville de Lons-le-Saunier 04 juillet 2016 1 Ville de Lons-le-Saunier Le point de départ, d la qualitéde l eau

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE REUNION EN VUE DE MUTUALISER LES PROJETS POUR AMELIORER LA QUALITE DE L AIDE AU DEVELOPPEMENT

CONSEIL NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE REUNION EN VUE DE MUTUALISER LES PROJETS POUR AMELIORER LA QUALITE DE L AIDE AU DEVELOPPEMENT CONSEIL NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE STAGE AU BURKINA FASO RESEAU DES ACTEURS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE/ECOLOGIQUE Structuration de la filière agriculture biologique et écologique au Burkina

Plus en détail

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013

HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 HAUT CONSEIL DE LA COMMANDE PUBLIQUE. RÉUNION DU 16 AVRIL 2013 Produits locaux en restauration collective Présentation des actions engagées par le CHU de la Réunion et GCS- Restauration / UPAC Présentation

Plus en détail

La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée. Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016

La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée. Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016 La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016 1 Sommaire C est quoi un prix juste? Qu est-ce qu une «concertation-chaîne»? Pourquoi

Plus en détail

Conférence Filière «Légumes Biologiques»

Conférence Filière «Légumes Biologiques» Conférence Filière «Légumes Biologiques» «Valorisation des légumes biologiques: des stratégies diverses adaptées à des marchés spécifiques» Clément LEPEULE Animateur de la Commission Filières Biologiques

Plus en détail

ORGANISATION DES FILIERES AGRICOLES A LA REUNION

ORGANISATION DES FILIERES AGRICOLES A LA REUNION AVRIL 2014 ORGANISATION DES FILIERES AGRICOLES A LA REUNION La production agricole réunionnaise a atteint 374 millions d'euros en 2010 (365 millions en 2009) : 265 millions d'euros en production végétale,

Plus en détail

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges

Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Miam 31 Pour une alimentation locale et de qualitédans les services de restauration scolaire des collèges Les axes politiques Le Conseil départemental de la Haute-Garonne est engagé dans : une politique

Plus en détail

CHIFFRES CLES ET FILIERE BOVINE FRANCAISE

CHIFFRES CLES ET FILIERE BOVINE FRANCAISE Titre du diaporama CHIFFRES CLES ET FILIERE BOVINE FRANCAISE Yves BERGER, directeur général INTERBEV Titre du diaporama ❶ PRODUCTION DE VIANDE BOVINE EN FRANCE PRODUCTION DE VIANDE BOVINE DANS LE MONDE

Plus en détail

Table de Cana Montpellier. 515 rue de l industrie Montpellier

Table de Cana Montpellier. 515 rue de l industrie Montpellier . Table de Cana Montpellier. 515 rue de l industrie 34070 Montpellier. 04.67.60.45.81 montpellier@table-cana.com Présentation La Table de Cana Montpellier est une entreprise d insertion qui a démarré en

Plus en détail

«Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite»

«Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite» «Restauration collective, intérêts et limites. Conditions techniques, juridiques et économiques de réussite» Module n 3 25 janvier 2015 De la restauration collective au projet alimentaire de territoire

Plus en détail

Introduction à la Microbiologie Alimentaire

Introduction à la Microbiologie Alimentaire Introduction à la Microbiologie Alimentaire La qualité est définie comme l ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui confèrent l aptitude à satisfaire des besoins

Plus en détail

LE MARCHÉ DES FRUITS À PÉPINS BIO EN FRANCE

LE MARCHÉ DES FRUITS À PÉPINS BIO EN FRANCE LE MARCHÉ DES FRUITS À PÉPINS BIO EN FRANCE Le marché des fruits à pépins bio en France Tech&Bio 18 et 19 septembre 2013 Floraine Vieux-Rochas - Comité BIO Interfel Sommaire 1. Production biologique en

Plus en détail

L assiette du Belge en chiffres

L assiette du Belge en chiffres Tournai, Maison de l Entreprise, le 23 octobre 2007 L assiette du Belge en chiffres Dr Brigitte Duquesne Observatoire de la Consommation Alimentaire L évolution de la consommation alimentaire en Belgique

Plus en détail

Nom de l Enseignement Pédagogique Interdisciplinaire

Nom de l Enseignement Pédagogique Interdisciplinaire Nom de l Enseignement Pédagogique Interdisciplinaire Autour de l alimentation durable Disciplines concernées Histoire-Géographie et Enseignement Civique et Moral, Terre. Aussi, le cas échéant : Français,

Plus en détail

Note pour le GT PAC OCM F&L

Note pour le GT PAC OCM F&L Note pour le GT PAC OCM F&L Evolution de la consommation des fruits et légumes par les ménages français Le global fruits et légumes Source : INSEE kg/personne/an 3 287,7 25 La consommation des principaux

Plus en détail

Coopérative agricole biologique en Nord Pas de Calais

Coopérative agricole biologique en Nord Pas de Calais Intervention d Isabelle Maes, responsable planification Coopérative agricole biologique en Nord Pas de Calais Présentation Structure d approvisionnement et de mise en marché des productions issues de l

Plus en détail

Préambule. Pour plus de facilité, vous trouverez dans ces fiches les noms des personnes que vous pouvez contacter pour répondre à vos questions.

Préambule. Pour plus de facilité, vous trouverez dans ces fiches les noms des personnes que vous pouvez contacter pour répondre à vos questions. Préambule Ce document est mis à votre disposition par la Chambre d Agriculture des Hautes-Alpes, en partenariat avec la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations).

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE

CHARTE D ENGAGEMENTS POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE CHARTE D ENGAGEMENTS 2011-2014 POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE Entre : L établissement.. La Fédération Régionale des AgroBiologistes

Plus en détail

FILIÈRE BIO L ESSENTIEL EN

FILIÈRE BIO L ESSENTIEL EN FILIÈRE BIO 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 FORTE CROISSANCE DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE En France, l agriculture biologique représente plus de 5 % de la surface agricole utile (SAU) en 2015, soit 1,37 million

Plus en détail

PRODUIRE DES LEGUMES POUR LES CIRCUITS COURTS. Repères pour les porteurs de projet

PRODUIRE DES LEGUMES POUR LES CIRCUITS COURTS. Repères pour les porteurs de projet PRODUIRE DES LEGUMES POUR LES CIRCUITS COURTS Repères pour les porteurs de projet PROJET LAUREAT CASDAR 2010 «Elaboration d un référentiel pour évaluer la performance technique, économique, sociale et

Plus en détail

Rencontres de la restauration collective bio en Limousin. Retour d'expérience du Conseil général de la Corrèze

Rencontres de la restauration collective bio en Limousin. Retour d'expérience du Conseil général de la Corrèze Rencontres de la restauration collective bio en Limousin Retour d'expérience du Conseil général de la Corrèze Contexte réglementaire Loi de décentralisation août 2004 : les conseils généraux sont en charge

Plus en détail

Evolution du marché bio en Allemagne

Evolution du marché bio en Allemagne Marktgesellschaft mbh der Naturland Betriebe Evolution du marché bio en Allemagne Tomás Sonntag, Paris le 26 Février 2009 Marktgesellschaft mbh der Naturland Betriebe Eichethof, D-85395 Hohenkammer t.sonntag@naturland-markt.de

Plus en détail

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013 Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le 25 novembre 2013 Une définition commune du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte national de lutte contre le gaspillage Gaspillage

Plus en détail

Politique agricole réunionnaise Enjeu de la diversification et interventions publiques

Politique agricole réunionnaise Enjeu de la diversification et interventions publiques Politique agricole réunionnaise Enjeu de la diversification et interventions publiques Diversification agricole, mettons nous d accord? UNE ACTIVITE Travaux et services agricoles Transformations de produits

Plus en détail

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE APCA- SDPAR REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE La directive 93/43/CEE relative à l hygiène des aliments à instauré une harmonisation des règles d hygiènes pour

Plus en détail

Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires

Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires Note de Conjoncture N 64 Page 1 Investissements: les premières prévisions 2015 Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0 8 8 7 7 7 6 0 Prévision

Plus en détail

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

Réunion du 6 août 2016 à La Foa

Réunion du 6 août 2016 à La Foa DOSSIER DE PRESSE PPAP 2025 (Politique Publique Agricole Provinciale) Réunion du 6 août 2016 à La Foa LA PPAP EN MARCHE 1 DOSSIER DE PRESSE Politique Publique Agricole Provinciale, PPAP 2025 LA PPAP EN

Plus en détail

LA PROVENANCE DES PRODUITS ET INGRÉDIENTS: COMMENT GARANTIR UNE ALIMENTATION DE PROXIMITÉ?

LA PROVENANCE DES PRODUITS ET INGRÉDIENTS: COMMENT GARANTIR UNE ALIMENTATION DE PROXIMITÉ? LA PROVENANCE DES PRODUITS ET INGRÉDIENTS: COMMENT GARANTIR UNE ALIMENTATION DE PROXIMITÉ? Marine Friant-Perrot MCF-HDR Université de Nantes Programme Lascaux-Celt Restauration collective locale et durable

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, c est 24%

Plus en détail

Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective

Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective Anne-Hélène Bunod Chambre Régionale d Agriculture Franche-Comté Enjeux Rendre accessible une

Plus en détail

PHYTOTHERAPIE EUROPEENNE

PHYTOTHERAPIE EUROPEENNE Réflexion sur la ressource et la provenance des plantes médicinales et aromatiques. 2 ème partie Dans la première partie de mon exposé, j ai proposé d observer quelques éléments relatifs à l histoire de

Plus en détail

Etat des lieux et évolution de l agriculture en Pays de la Loire

Etat des lieux et évolution de l agriculture en Pays de la Loire Etat des lieux et évolution de l agriculture en Pays de la Loire Journée régionale d'échanges sur la reconquête de la qualitéde l'eau dans les bassins versants en Pays de la Loire Le 21 janvier 2014 Les

Plus en détail

Développement de la production biologique en Suède

Développement de la production biologique en Suède Développement de la production biologique en Suède Dirk van der Krogt Coordinateur du développement du marché à l Association des Agriculteurs Biologiques Suédois Ekologiska Lantbrukarna dirk.vanderkrogt@ekolantbruk.se

Plus en détail

Les emplois directs et indirects liés à l élevage français

Les emplois directs et indirects liés à l élevage français Les emplois directs et indirects liés à l élevage français Agathe Lang (GIS Idele/CIV), Pierre Dupraz (Inra), Christophe Perrot (Idele), Yves Trégaro (FranceAgriMer), Pierre Michel Rosner (CIV) Objectif

Plus en détail

Produire du lait demain : cinq scénarios prospectifs

Produire du lait demain : cinq scénarios prospectifs Produire du lait demain : cinq scénarios prospectifs Rémi Espinasse Pôle Herbivores Chambre d agriculture de Bretagne remi.espinasse@bretagne.chambagri.fr 29 ème Journée d étude de Remouchamps 27 janvier

Plus en détail

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur L agriculture Biologique Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur Le marché des produits bio Part de la consommation des produits bio en Europe Marché

Plus en détail

La contractualisation est-elle un des moyens de valorisation des produits de la mer?

La contractualisation est-elle un des moyens de valorisation des produits de la mer? 20.11.2013 La contractualisation est-elle un des moyens de valorisation des produits de la mer? «Qu est ce que la contractualisation et comment s applique-t-elle dans plusieurs filières alimentaires?»

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 5 : Consommer localement ce qui est produit localement Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 2 «Les filières d excellence, présentes ou en devenir du Pays source d emploi durable»

Plus en détail

Cumul des points hebdomadaires. Cumul des points hebdomadaires

Cumul des points hebdomadaires. Cumul des points hebdomadaires BILAN HEBDOMADAIRE «MAIGRIR INTELLIGEMMENT & SANS FRUSTRATION» Activité physique hebdomadaires Je n ai pas fais d activité physique, de la semaine. J ai fais des efforts, mais j ai effectué moins de 3

Plus en détail

E N M AT I È R E D E S É C U R I T É A L I M E N TA I R E

E N M AT I È R E D E S É C U R I T É A L I M E N TA I R E NOTRE ENGAGEMENT E N M AT I È R E D E S É C U R I T É A L I M E N TA I R E NOTRE ENGAGEMENT EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE La vocation de notre entreprise est d apporter une entière satisfaction à

Plus en détail

Les circuits courts en restauration collective

Les circuits courts en restauration collective Les circuits courts en restauration collective Anne Gauthier, chargée des marchés publics à la Chambre d Agriculture du Doubs-Territoire de Belfort et l EIE. Rappel des seuils de procédure-marchés de fournitures

Plus en détail

Retour d expérience d un territoire de Parc

Retour d expérience d un territoire de Parc Retour d expérience d un territoire de Parc 1 Développement territorial de l AB en Avesnois L AB : un enjeu fort pour le PNR Avesnois. Fait partie intégrante de la politique de valorisation du bocage et

Plus en détail

Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne. pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens

Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne. pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens Organisation et structuration de la filière légumes finistérienne pour réussir à nourrir les petits écoliers brestois et finistériens Historique MAB 29 et RC 1999 : premières demandes de collectivités

Plus en détail

Entre savoir-faire, produits et territoires : L exemple de la filière ovin. lait des Pyrénées Atlantiques

Entre savoir-faire, produits et territoires : L exemple de la filière ovin. lait des Pyrénées Atlantiques Entre savoir-faire, produits et territoires : L exemple de la filière ovin lait des Pyrénées Atlantiques Jean Michel ANXOLABEHERE Président de l ACAP (Association des Chambres d Agriculture des Pyrénées)

Plus en détail

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes RÉFET Journée limentation et activité physique : our des politiques territorialisées Déclinaison du rogramme ational pour l limentation en Rhône-lpes F Direction Régionale de l limentation, de l griculture

Plus en détail

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014

DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 1 CR 23-14 DELIBERATION DU 14 FEVRIER 2014 RENFORCER LE SERVICE PUBLIC DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DANS LES EPLE D ILE DE FRANCE : VERS UNE TARIFICATION PLUS JUSTE, UNE QUALITE NUTRITIONNELLE ET GUSTATIVE

Plus en détail

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence

Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence Restauration collective et circuits courts L expérience de Salon de Provence 1 La Restauration collective à Salon-de-Provence Une restauration en régie directe, en liaison froide, assurant des livraisons

Plus en détail

Le programme national pour l'alimentation (PNA)

Le programme national pour l'alimentation (PNA) Le programme national pour l'alimentation (PNA) Margaux DENIS Direction générale de l alimentation 17 février 2016 Contexte et enjeux Durabilité des systèmes ; environnement Plus de 3 millions de personnes

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un d colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, l

Plus en détail

Introduction au module Politiques de l alimentation et gestion de la restauration collective

Introduction au module Politiques de l alimentation et gestion de la restauration collective Introduction au module Politiques de l alimentation et gestion de la restauration collective Sébastien Gardon Docteur en science politique Ecole Nationale des Services Vétérinaires (VetAgro Sup, Campus

Plus en détail

Comité bovins. La dépense alimentaire des ménages français résiste à la crise. 22 janvier 2015 FranceAgriMer MEP EPAT - UAT

Comité bovins. La dépense alimentaire des ménages français résiste à la crise. 22 janvier 2015 FranceAgriMer MEP EPAT - UAT Comité bovins La dépense alimentaire des ménages français résiste à la crise 22 janvier 2015 FranceAgriMer MEP EPAT - UAT La dépense de consommation des ménages français subit globalement les effets de(s)

Plus en détail

La formation en soutien. à l approvisionnement des produits locaux. Teddy COLOMBEIX Conseiller formation CNFPT

La formation en soutien. à l approvisionnement des produits locaux. Teddy COLOMBEIX Conseiller formation CNFPT La formation en soutien à l approvisionnement des produits locaux de qualité Contexte L approvisionnement des produits locaux de qualité est un enjeu pour de nombreuses collectivités locales. Elles sont

Plus en détail

Etats Généraux de l Alimentation. 20 juillet 2017

Etats Généraux de l Alimentation. 20 juillet 2017 Etats Généraux de l Alimentation Situation économique des principales filières alimentaires françaises? Quelles connaissances sur l évolution des prix et la répartition de la valeur? 20 juillet 2017 1

Plus en détail

L AGRICULTURE IRRIGUEE AU MAROC: ENJEUX ET MARGES DE PROGRES M. Blghiti 1

L AGRICULTURE IRRIGUEE AU MAROC: ENJEUX ET MARGES DE PROGRES M. Blghiti 1 Art. 9 Belghiti (139) 29/06/09 11:37 Page 35 L AGRICULTURE IRRIGUEE AU MAROC: ENJEUX ET MARGES DE PROGRES M. Blghiti 1 PLAN DE L EXPOSE L irrigation au Maroc : Rappel de quelques chiffres Les multiples

Plus en détail

ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET QUALITE NUTRITIONNELLE? DIETETICIENNE NUTRITIONNISTE Hombeline ROGER Conférence 22 janvier 2015

ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET QUALITE NUTRITIONNELLE? DIETETICIENNE NUTRITIONNISTE Hombeline ROGER Conférence 22 janvier 2015 ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET QUALITE NUTRITIONNELLE? DIETETICIENNE NUTRITIONNISTE Hombeline ROGER Conférence 22 janvier 2015 Le bio c'est bon au goût! mais à la santé? Pour répondre à cette question je vais

Plus en détail

L Affichage Environnemental et la Base de données Agri-BALYSE

L Affichage Environnemental et la Base de données Agri-BALYSE L Affichage Environnemental et la Base de données Agri-BALYSE Afsaneh LELLAHI Aurélie TAILLEUR a.lellahi@arvalisinstitutduvegetal.fr a.tailleur@arvalisinstitutduvegetal.fr Plan L affichage environnemental

Plus en détail

Domaine d intervention : Aménagement et mise en valeur de l espace rural et périurbain

Domaine d intervention : Aménagement et mise en valeur de l espace rural et périurbain Domaine d intervention : Aménagement et mise en valeur de l espace rural et périurbain 206/266 Partager avec les communes et les EPCI les enjeux d urbanisme et de planification (Plan local d urbanisme

Plus en détail

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus Les TEPos en témoignent : la transition est un levier de développement local 24-25-26 septembre 2014 dans les landes Pour en savoir plus www.territoires-energie-positive.fr/ 1 Qu est ce qu un territoire

Plus en détail

Lifestyle Balanced Solutions

Lifestyle Balanced Solutions Lifestyle Balanced Solutions Un programme proposé par Amway Connaissances générales et informations détaillées Dr. Claudia Osterkamp Parcours professionnel : Diplômée de l Université de Munich en Nutrition

Plus en détail

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010 Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Quelles plus-values? Les menus sont à la croisée de la

Plus en détail

Lifestyle Balanced Solutions

Lifestyle Balanced Solutions Programme Amway Lifestyle Balanced Solutions Informations de fond Dr. Claudia Osterkamp Parcours professionnel : Diplômée de l Université de Munich en Nutrition et Science de l Alimentation. Nutritionniste

Plus en détail

Co C m o mission o a g a ricultu t re- filière bois- IAA 9 février 2011

Co C m o mission o a g a ricultu t re- filière bois- IAA 9 février 2011 Commission agriculturefilière bois- IAA 9 février 2011 Ordre du jour Information générale sur le nouveau règlement financier de la Région Présentation des projets soutenus en 2010 et leur perspective 2011

Plus en détail

Plan. La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration 28/11/2012

Plan. La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration 28/11/2012 Plan La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration Conférence «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22/11/2012 Céline Lecoeur Présentation d A

Plus en détail

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,!

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,! TOP TOP MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE AUX IDEES RECUES,!, STO IDÉE REÇUE N 1 Si je mets du bio et du local dans ma cantine JE VAIS EXPLOSER MON

Plus en détail

ELABORATION D UNE MÉTHODOLOGIE ACV POUR L ÉVALUATION DE LA DURABILITÉ DES SYSTÈMES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS AGRICOLES FRAIS :

ELABORATION D UNE MÉTHODOLOGIE ACV POUR L ÉVALUATION DE LA DURABILITÉ DES SYSTÈMES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS AGRICOLES FRAIS : ELABORATION D UNE MÉTHODOLOGIE ACV POUR L ÉVALUATION DE LA DURABILITÉ DES SYSTÈMES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS AGRICOLES FRAIS : EXEMPLE DE LA FILIERE POMME DE TERRE EN PICARDIE Joachim

Plus en détail

Les Entrepôts Frigorifiques Portuaires de Tunis

Les Entrepôts Frigorifiques Portuaires de Tunis Les Entrepôts Frigorifiques Portuaires de Tunis La Tunisie, so us l égide de techniciens français et avec l aide de capitaux métropolitains, poursuit activement la réalisation du plan d cquipement de la

Plus en détail

LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER. 14 février 2013

LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER. 14 février 2013 LE MARCHÉ BIO EN FRANCE ELISABETH MERCIER 14 février 2013 DE PLUS EN PLUS D OPÉRATEURS BIO, ET DE PRODUCTIONS BIO DE PROXIMITÉ 18 500 exploitants conventionnels ont déclaré être intéressés pour convertir

Plus en détail