U c y m v n. Sommaire. Séance 1. Séance 2. Séance 3. Séance 4. Séance 5. Séance 6. Pendant cette séquence 5, voici ce que tu vas apprendre :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "U c y m v n. Sommaire. Séance 1. Séance 2. Séance 3. Séance 4. Séance 5. Séance 6. Pendant cette séquence 5, voici ce que tu vas apprendre :"

Transcription

1 O E N oair Pdat tt éq 5, oii q t a ardr : éa 1 Ditigr diért iax d ag. éa 2 Ditigr dior dirt t dior idirt. éa 3 Ditigr gr t obr. éa 4 Diérir tr t oditio. tiir rét d oditio. éa 5 tiir rb d diaog. éa 6 Coaîtr ri d o -a t -ai. 37 Cd - Aadéi ig

2 Cd Pirrot, N t iqièt a, j ai rtroé da a ara dot q t hrhai. J t oi a tt ttr. C t o gart qi aait i da tiroir d bra a dir. J ai or roé t o d habitd o t âhé. J ai roité or i air d rarq r a aço d agotr, r a tiga. t arti da a habr t a aqé a ort. L oir, o t or arohé à tab. jtt r a orritr o goir t ça aga. t orti d tab a iir o aitt riat q i aait arr d ir da tt bioq. a traité o tit rèr d ordad t o d atoard! trar ériod oiqé. Hrt q troi atr ot ai à ir!(mhdi a tojor atat d t à rêar!!) J orrai a iir to boot or dai oir : igr-toi q t airair d otr drièr t q a a iité doz d aarad. A tot tt arai da a aio, j ai aoir d a à tror oi traqi t i adra q j do o d ai. J ai aé d ordr ag q t a oié or tradir. J baragoi trè a agai t j ai d a. Ma ra ia. J t ohait bo rétio d orrir. N héit a à ar : j t rai goûtr oa i q j i d ahtr. t xtraordiair : à t or o! Ri à oir a a iqtt q o a b hz Li ardi drir! Aiat, Adré 38

3 Ditigr diért iax d ag N J doi aoir o irota, otr ag tii troi rgitr diért.» Faiir, x : J ai ri a ott.» Corat, x : J ai été oié ar a i.» ot, x : J ai été arroé ar odé. La rooiatio («Ch t di a» or «J t di a»...), xiq ( ba or gi), o a otrtio d hra («J t ai a» or «J t ai a») arqt diér d rgitr. La ag d éo t d étd t orat o ot. La ttr t érit da agag aiir. Crtai ot ot éjorati. C ot d ot qi ritiqt. Qad Adré ar d a aço d agotr d o i, o t bi, da oi d rb qi igii habir a goût, q èr aréi a d tot oortt titair d o at. ot a og d a ttr, o tro d atr ot éjorati. Li q i déigt agag orat t rtro- da a ttr. Lagag orat at trrib Pro qi ag bao t at tit aio déabré hr abodat t a igé Pro qi ai rtr hz Gro d at brat t taagr traai xrir a da ag D ta d air aroi déordr Lagag aiir, ot éjorati Rhrh da ditioair d ot éjorati iat t roi- a r déiitio r to ahir ro. Gaoi Raiot Via Chaard Bdai Mar Jaar Da a it iat, ot t ot éjorati. oig-. Board a rra Magai Liai Poigard Frrai Voai C ot t-i da ditioair? Q t o? Voii xrio agag aiir. Éri-a agag orat. a igé q j t ai dit? La hra iat t agag ot. Éri-a agag orat. Ma hèr Grtrd, otr hagri éètr t j i éraé igrat qi a da otr aio. 39 Cd - Aadéi ig

4 Diérir dior dirt t dior idirt N J doi aoir 1. Da txt arrati, diaog rd txt iat ; i do d ioratio oétair t o rt d ix ordr roag t r aratèr. L dx-oit t git aot diaog. rb réi ot a hra t dit (rra, ria...) C ot d rb itrodtr d aro. (Voir taba da agda.) L tirt ( ) idiq hagt d itrotr. L ot, o rit à a ig or haq hagt d ro. 2. L aro t êtr raorté a dior dirt, t q ot été rooé. Da a, ot éaré d txt d aço iib. (O dit ai q t t dirt.) L aro d qq t êtr raorté a dior idirt. E ot aor odiié or êtr itégré a txt. (O ar ai d t idirt.) Por ar d dior idirt a dior dirt (o ir) i at :» Chagr a dioitio d txt.» Chagr roo.» tiir a otatio d diaog.» Chagr t d rtai rb. Ex : a : J doi rêr!» a q i dait rêr. L txt qi oort d aro raorté doit êtr i ag or êtr iib t oréhib. at ttr a otatio d diaog t rir à a ig or hagt d roag. Rt txt i-do ag réériat r to ahir ro. Rt règ d otatio éoé da J doi aoir. L arè-idi, tot a a ait or r d o à trar ar. L oir, Hg dad à oai qi a Lart Cot ai-t or rtrr hz toi? Pa d robè, réod Lart, o èr it hrhr. o a ê qtio à Daid qi réiq C t tot i, o o it t i dirig tot. Obr x t éri o hra. Ex : Pirr dit q i t ré.» Pirr dit : «J i ré!»» J i ré, dit Pirr. J réit q i rtrra tard q ré a a oitr.»» L aîtr dit ax éè d ragr r aair.»» L hra iat ot a dior idirt. Mt- a dior dirt. Dai hra q agir oçait r x. L L aair aoèrt q i artait à a d a i. No L aoat aira q o it était iot. Mo 40

5 N Ditigr gr t obr D «tit ot» ot été aié r a tab d a ii ar diért br d ê ai. o br d tt ai ot trè oé t ot ot abt. roit à i t oiqt grâ à ag. Li-. Mag 1 Mag 2 Mag 3 Mag 4 Mar t Max, J i déoé : j x a ir o hrhr oir. Rtrz b. Maa. D obi d ro tt ai t- ooé? Lq? L ot déoé rit da haq ag, ai orthograhié diért. Obr bi ag t oèt taba i-do. Mag 1 Mag 2 Mag 3 Mag 4 atr ag a été aié ar art. Li-. L artii aé rtré t a ai ri, do trié ar -é. La arq d ri aaraît ( ), ai a arq d éii (or aa) aaraît a da a. Porqoi? Par q, da orthograh raçai, ai ort r éii. L gro aa t aa t do a ai ri. J doi aoir Mar, J i déoé : j ai a troé t ror. J oti à hrhr. Paa L o t détriat, rtai roo t adjti qaiiati o artii aé, t rdr arq d dx gr d raçai ai t éii t d dx obr igir t ri. Ex : C io éié ar a har t bogr. Ctt io éié ar a har t bogr. C io éié ar a har t bogr. C io éié ar a har t bogr. Aord ot tr arthè. oig ot a q i aordt. (Fatigé ) ar oag, t (arrêté ) da hôt. Mar t bi (arrié ). ohi t (itaé ) da a tit habr t o rèr t (ré ) d a rjoidr. L ai ot (ié ) a-d d a grad aroir. L art, (éié ) ar oag, ot (aogé ) ot. Grad-èr t (dori ) t ai Rogr t (éhaé ). Li t o hi ot (arti ) à a êh. 41 Maa, No o déoé or oir, ai o ro rtard. À oir. Mar t Max Mar, No o déoé ai o orro a t aoagr dai arè-idi hz Robrt. À oir. Lara t abria Qi a érit Orthograh Gr d ot Nobr d riaio ag? d ot déoé déoé : ot déoé : d ot déoé da ai igir da ag o éii o ri ag L at, No ro rtré r 19 hr. À oir. Paa t aa. Cd - Aadéi ig

6 Roaîtr t tiir rét d oditio N J doi aoir Por orr rét d oditio, o tii radia d rb a tr t o ajot triaio d iarait. Atttio ax oio. Prét d oditio arait d idiati Ftr d idiati j idrai t idrai i idrait o idrio o idriz i idrait j ai t ai i ait o io o iz i ait j idrai t idra i idra o idro o idrz i idrot trora od da tabax d ojgaio. L jorait tiit ai od t d atr or orq i t rdr d a dita ar raort à ioratio q i dot. Ex : o éiait, t orrait or à d 200 kioètr à hr. D arè x, trrib têt aorait. brait q iitr oit a a orat d tt aair. orrait air dior da a oiré. L txt i-do t érit a tr d idiati. Éri- r to ahir ro a oditio rét oçat to txt ar «o oait ttr otr t d rr, o» LE MERE CONRE L EFFE DE ERRE O iitra a axi rjt d arbo d oitr. O otira d diir éart d rix tr gazo t a-ob. La tax gééra r atiité oat agtra rogrit. O ttra a ri d éiio d gaz arboiq. L agritr qi tiirot tro d grai rot taxé. L orêt rot rboié ( arbr aidt à éiir arbo d air). Éri haq rb ax t dadé. (Atttio ax rb dot iiiti t trié ar -tr o -r. Aid-toi d to taba d ojgaio.) diati rét diati iarait diati tr Coditio rét O ohait O rjtt O ohaitait O ohaitra O ohaitrait O dait O rédira brait E tiiat tabax d ojgaio, traî-toi à érir rb iat a oditio rét. J o (êtr) roaiat d air arir raidt No o (êtr) roaiat d bi ooir o air arir. Vo (êtr)-i oib d o air arir raidt? (Pooir)-o aoir aabiité d o air arir raidt? (Vooir)-t t rigr r rix d a? (Aoir)-t obiga d air aoir raidt? Et- q t (ooir) t rigr? 42

7 tiir rb d diaog N J doi aoir Da diaog, o t rar rb dir ar d rb réi qi rigt r tit t a aço d arr d roag. C rb xrit : ordr : ooir, xigr, ior, ordor. déaratio : airr, déarr, otatr, raotr, réiqr, aor. tit : érr, ohaitr, rottr. t ar aat aro, arè aro o a ii d aro. Ex : «t tard! J doi rtrr!» réodit ohi. ohi réodit : «t tard! J doi rtrr!» «t tard, réodit ohi, j doi rtrr!» Voii iq rb o d rb dir. Coèt diaog a rb qi oit : dad, déid, orrig, rott, réod. «doi ragr ta habr aat d artir hz to ai, aa. Mai était a ré! Lara. C t o ça! o, t rt ii! aa. Doi-j ai air o it? Lara. Fair to it t ar airatr», aa. Rééri a hra ttat rb oigé a aé i d idiati. La hra t doé a rét d idiati. Atttio a roo jt! «N ri ii! hr-t-i. «Pa a qtio!» brdoi-t-i. «Ça it!» dit-i.! -t-i.! -t-i.! t-i.! -t-i.! -t-i.! -t-i. Ra rb dir ar rb réi t roi txt r to ahir ro. «t ir, tigr, a r gri, dit a r. a a d tigr r a aèt, dit Ptit Pri. Ah bo? dit a r. Et i tigr agt a d hrb, dit Ptit Pri. J i a hrb! dit a r. Pardoz-oi!» 43 Cd - Aadéi ig

8 N Coaîtr ri -a t -ai Li t réod à a qtio. ha d hax ; boa d boax ; araa d araa Q x-t dir r a oratio d ri d o a? L éai éax ; détai détai ; ortai ortai Q x-t dir r a oratio d ri d o ai? J doi aoir L o trié a ot r ri ax, a t o qi rt a ri : ba a araa haa tia réita réga. L o trié ai rt a ri, a t o qi ot r ri ax : bai orai éai oirai traai atai itrai. Coèt ar o rooé. N obi a d érir a ri. Chaa orai jora. t d arhad d réi d Ditt. Qi o-o? Da égi, o o trè ooré t o aio ar a ièr : Da ha o r arbr, o ro à air r ax oiax : No o d oi aigab ré ar ho : Mt ot a ri t barr itr. Réga hôita égéta. Étai ortai traai. Rai tia gééra hadai. Éri a igir. D étax D oiax D abax D igax Etor o qi rt a ri. Chadai tia bai réita joa gorai oa atai attirai ada. Voii d o a igir : t- a ri t a- da taba i-do. h bra ha rba a j hâta oia z. Pri Pri X N hag a a ri 44

Pendant cette séquence 10, voici ce que tu vas apprendre : Connaître la formation du passé composé. Conjuguer des verbes au passé composé.

Pendant cette séquence 10, voici ce que tu vas apprendre : Connaître la formation du passé composé. Conjuguer des verbes au passé composé. O E oair G Pdat tt éq 10, oii q t a ardr : éa 1 Graair éa 2 Orthograh éa 3 Voabair éa 4 Ltr éa 5 Ltr Coaîtr a oratio d aé ooé. Cojgr d rb a aé ooé. Ditigr hooho o ot. ror otrair d ot. Roaîtr ttr ari d

Plus en détail

Pendant cette séquence 9, voici ce que tu vas apprendre : Comprendre l usage de l imparfait et du passé simple dans un récit.

Pendant cette séquence 9, voici ce que tu vas apprendre : Comprendre l usage de l imparfait et du passé simple dans un récit. O E G N oair Pdat tt éq 9, oii q t a ardr : éa 1 Rérr diért éta d réit. éa 2 Érir éta d réit. éa 3 Rérr t tiir d otr d t. éa 4 Cordr ag d iarait t d aé i da réit. éa 5 Cordr igré d ot o d xrio. éa 6 Érir

Plus en détail

Pendant cette séquence 9, voici ce que tu vas apprendre : Connaître les caractéristiques d un texte explicatif.

Pendant cette séquence 9, voici ce que tu vas apprendre : Connaître les caractéristiques d un texte explicatif. O E N oair Pdat tt éq 9, oii q t a ardr : éa 1 Coaîtr aratéritiq d txt xiati. éa 2 Lir t otrir grahiq. éa 3 dtiir attribt d jt. éa 4 Roaîtr t tiir atr t ooé. éa 5 Lir t ordr di itiiq. éa 6 Ditigr iarait

Plus en détail

Pendant cette séquence 6, voici ce que tu vas apprendre :

Pendant cette séquence 6, voici ce que tu vas apprendre : O E G N oair Pdat tt éq 6, oii q t a ardr : éa 1 dtiir éét d ortrait. éa 2 Erir ortrait. éa 3 Rérr xaio d o. éa 4 Roaîtr t tiir iarait d idiati. éa 5 Ditigr o t ato. éa 6 Coaîtr o éii trié ar -é t -té

Plus en détail

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social.

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire s inscrivent dans les 3 axes du développement durable : environnemental, économique, social. a qi tt ct gaiag aimtai LE EJEX L jx d a tt ct gaiag aimtai icivt da 3 ax d dévmt dab : vimta, écmiq, cia. Ltt ct gaiag aimtai, c t : RÉERVER L EVREME évitat d dé itimt d ac ctivab, d a, d égi t évitat

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Boîte à idées à explorer, à déjouer

Boîte à idées à explorer, à déjouer Bî à ié à xlrr, à éjr Prii ravax à xr a C92 a l ar rj éaral «U aé av ri ar» 15 avril a 17 ai 2013, a C92 Aé lair 2012-2013 D ré ar : Cahri Frié Dirri, él aliai L Glaièr, Blg-Billar Mari-Fraçi Ja-Ja Cillèr

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

EXISTE EN PHOTOVOLTAÏQUE

EXISTE EN PHOTOVOLTAÏQUE c 2 kg/m 4,7 r à m Pid à mai a r i d I. r! Fac r ra char, rgi /m² à Ada r 1 r vr iq m Ac h c,! i miq c c, rdi r i a T d fabriq rgg. B rc r aièr v à a m rr. E grâc rcycab r a rcyc 100% à r d x a r a v T

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Résultat de la sélection des allocations de masters régionaux avec et sans mobilité Année 2015-2016 liste classée par formation

Résultat de la sélection des allocations de masters régionaux avec et sans mobilité Année 2015-2016 liste classée par formation Ré é éx v bé Aé 205-206 é p y Ié v v vé é yp ' bé é 'é A j b, évpp IAVOG IGY 07/05/99 2 b pé éq 2 GARIA AI 20/04/992 2 pé éq 3 AO I RAG 02/07/993 V 2 pé éq 4 KV Y 07/09/992 b 2 A é v bé pé éq 5 KAOG AOA

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Offrz d Pair Cadax Ac haq ccai! cada Livrai Martiiq 24h 48h DOM & Métrpl Editi Martiiq Décbr 2011 Offrz d Chaq Occai Spécial Nël! Tt l aé, fait par v ag avc d flr d pair chargé d affcti t d tit t t prété

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps a l e i y m u r o f n v w s j z Une lettre qui donne un son bref (en valeur de base) d t b p c k q g 2-3 lettres qui donnent ensemble toujours

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Programme des mercredis et des vacances de Printemps

Programme des mercredis et des vacances de Printemps 3/1 0 10 12 / 13 1 8 Pg i t v Pit MARS - AVRIL L g i Mi 25 fvi g 5-6 tivit 7-10 jx it Mi 4 iv t t ig 5-6 ât fi 7-10 ii Mi 11 jx it 5-6 jx à «vt» 7-10 t Mi 18 ii 5-6 jx it 7-10 fti bijx t tivit Mi 25 jx

Plus en détail

partenariat éprotop étude de Assurément experts. Essentiellement humains. www.maxance.com

partenariat éprotop étude de Assurément experts. Essentiellement humains. www.maxance.com X r 28 b Pri Chrltt BP 169 - Mt-Crl 98007 MONACO Cx tl. 01.49.15.33.00 fx. 01.49.15.19.80 www.x. éprtp ét prtrit Arét xprt. Etillt hi. COMMENT DEVENIR PARTENAIRE? CONSTITUTION DU DOSSIER Pr vir Prtir,

Plus en détail

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 e Journée de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute rep 55 ème journée d Etude et de 1 de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute reproduction même partielle et interdite. DEVIENT

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

on t acts petite enfance petite enfance Un accompagnement dans vos démarches un accueil adapté aux tout-petits un choix de services

on t acts petite enfance petite enfance Un accompagnement dans vos démarches un accueil adapté aux tout-petits un choix de services Commaté Comm la Bai Ki o t at ptit fa Rvi ptit fa Mlti ail «Ty A Vgal» Maio l Efa - ZA Khall 29233 CLEDER tél : 02.98.24.35.75 Mail : mltiaill@yahoo.f Mlti ail «Ax Doo Magiq» Maio l Efa - Bllv 29430 PLOUNEVEZ-LOCHRIST

Plus en détail

CHOR ÉG RAP H I E M I SE EN S C ÈN E MA RIE-J O S É E BA ST I E N

CHOR ÉG RAP H I E M I SE EN S C ÈN E MA RIE-J O S É E BA ST I E N CHOR ÉG RAP H I E HA RO L D R H É AU M E M I SE EN S C ÈN E MA RIE-J O S É E BA ST I E N D RA M AT U R G I E MA RIE-J O S É E BA ST I E N ST EV E G AG N O N QU EST-CE QUE L ÉVEIL? L ÉVEIL est la toute

Plus en détail

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa Q U CM é o é o é é M MSI è é CSI SI CS Coo é L o o éo M o-l o éo Cooo : IoLo Mq é : No o Mq o : No o www.-o.o HCHEE LIVRE 4 q G 7595 C 5 ISN : 978---84-7 o o o oo o éé o o. L Co oéé o L. 4 L. 5 q «o

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

Jusqu à 20 % de rabais! www.gvb.ch he et Une couverture étanche et us assurons parasismique? Nous assurons cunes! votre maison sans lacunes

Jusqu à 20 % de rabais! www.gvb.ch he et Une couverture étanche et us assurons parasismique? Nous assurons cunes! votre maison sans lacunes d ra Jq à 20 % www.gvb.ch! bai ch t ta é r t r v o c U r o a o N? iq pa ra i c! la a o i a v o tr Arz votr aio chz o. Coplètt. Avc o arac coplétair, vo covrz votr bi itégralt. Si l toit d bâtit prét défat

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

!" #!# $%!""#$%&!'(%$)

! #!# $%!#$%&!'(%$) !" #!# $%!""#$%&!'(%$) & *& +",++-.-/0' "!(12$ ' '# # ' ("""!)*+,!- *&+.",0' 3*"(4$./ ' *&5,++-.-0'/3*"(4$ # #.') $ ' 0+1* 2 "!)*+)1+ *&+",++-.- 0'3*"(4$ ' '# # ' (3,4!53""!)*+,! +&!!- *& +",++-.-/0'3*"(4$

Plus en détail

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e Aménager Développer Anticiper Yann Arthus-Bertrand / Altitude. , u n a c t e u r m a j e u r d e l aménagement Le g r o u p e SOFIREL, f o rt d e la réalisation

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

S A L L E D E L A M A I R I E

S A L L E D E L A M A I R I E M e J é r ô m e G A R N I E R -2 1 R u e d e B a r b e n t a n e F 7 6 3 4 0 B L A N G Y S U R B R E S L E C A T A L O G U E D E L A V E N T E A U X E N C H E R E S P U B L I Q U E S S a m e d i 1 6 N

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &,+-%$7...!5

!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &,+-%$7...!5 !"## $%!+ &&'()$*$%+,%-.../ 0+ &&'()$*$%+($$%...0 1+ &&$%,$1'&)$1$%+2%+%+$$3,4 $%$ +...5 "+ 6%$&2%&&%,42%()$*$%+... $+,%$$'4&$1$%&1$%+...! #+ +$*$% +2%+7%&$,4$)...! 2+ +$&2%+7%&$,4$)...!/ &+,2$1+$%%%$+,,+&1$%+

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

!"#$%#&%'() !"#$"%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7"#*'%8"+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;"';<&2 *%$+,-+.

!#$%#&%'() !#$%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7#*'%8+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;';<&2 *%$+,-+. !"#$%#&%'()!"#$"%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7"#*'%8"+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;"';

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 0 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e d e

Plus en détail

c y m v n W Y Sommaire Séquence 1 Séance 1 Séance 2 Séance 3 Séance 4 Séance 5 Séance 6 Pendant cette séquence 1, voici ce que tu vas apprendre :

c y m v n W Y Sommaire Séquence 1 Séance 1 Séance 2 Séance 3 Séance 4 Séance 5 Séance 6 Pendant cette séquence 1, voici ce que tu vas apprendre : éqee 1 O oare Pedat ette éqee 1, o e qe t a aredre : éae 1 re de extrat de texte. Reérer le texte doetare. V éae 2 Rédger texte doetare. éae 3 Coredre la oto de hrae. éae 4 Idetfer le ere ojgé da e hrae

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch. regis.loiseau@acceo.eu 2udes et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.fr rmation Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute reproduction même partielle

Plus en détail

T a b l e d es M a t i è r es

T a b l e d es M a t i è r es T a b l e d es M a t i è r es Intr o d u c t i o n...4 Le jar di n pot a g e r...4 Le s pa y s a g e s co m e s t i b l e s...5 La cult u r e en ba c...5 Le s typ e s de pl a n t e s...8 Le s pla n t e

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00)

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00) IU DE GENOBLE MESUES PHYSIQUES DS Electroniqe d'intrmentation I (SP3 9 /6 Nom : Prénom : Deoir reillé d Vendredi 6 Mar (drée impartie h Docment non atorié alclatrice atoriée Partie : Le filtrage paif (7

Plus en détail

International : les références d Ineo Systrans

International : les références d Ineo Systrans International : les références d Ineo Systrans Ineo Systrans Références SAEIV* *Système d Aide à l Exploitation et d Information des Voyageurs ZONE EUROPE BELGIQUE Bruxe l les Liège Mons ROYAUME-UNI Edimbourg

Plus en détail

Exploration interactive d archives de forums : Le cas des jeux de rôle en ligne

Exploration interactive d archives de forums : Le cas des jeux de rôle en ligne Exploration interactive d archives de forums : Le cas des jeux de rôle en ligne Anne Lavallard To cite this version: Anne Lavallard. Exploration interactive d archives de forums : Le cas des jeux de rôle

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech «La place du Manager Qualité dans les Organisations; Aujourd hui et Demain» [3mars 2009 ] - [Version n 1] Direction de l Organisation - LHD Allianz

Plus en détail

!" #$ %! %!"#$#%&%' ( %! +%,$% ---. /$%.

! #$ %! %!#$#%&%' ( %! +%,$% ---. /$%. !" #$ %! % &'(() *!"#$#%&%' ( %! +%,$% ---. /$%. Comprendre, anticiper et gérer les cybercrises Didier HEIDERICH &) " " #"*%"$"+,!#" &!! "#" -. $/'0 12#&!3# ## "*%" 2"" &&4)*#%)& &!"#"#&)#&"*!#"5 4&!4*

Plus en détail

!!!!!! "#$!%&'(&)*%+,&#!-"../012!3245"67/489!$+!:271! 6&#+;%+!?@A?@B?A=?==!

!!!!!! #$!%&'(&)*%+,&#!-../012!324567/489!$+!:271! 6&#+;%+!<!=>?@A?@B?A=?==! "#$%&'(&)*%+,&#-"../0123245"67/489$+:271 6&#+;%+?@A?@B?A=?== "##$%&'()'*+",-$*./(&-(0'-&()'&/&.-&.-( HISTOIRES DE NOEL GULLIVER PRODUCTIONS ET ARTE ONT DEMANDE A DES REALISATEURS PARTICULIEREMENT IMAGINATIFS

Plus en détail

LE PRoGRAMME octobre décembre 2015

LE PRoGRAMME octobre décembre 2015 PoGMM ocb déceb 2015 xi li hé Mf um Mf v l Habi Dévee Dab a e diff if o a. ot JONÉ D ÉOONTTION Vddi 9 ocb 9h 18h (ofel lcivi ) aedi 10 ocb 9h 18h ( public) Jo o Qu vioe e lib V h déi oj d éo d ég? V olu

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013.

En effet, l avantage fiscal est fortement réduit en 2011 et 2012, puis disparaîtrait en 2013. P ROMETH E E CO NS E I L A NALY S E DE P L A CEMENT Point au 12 Avril 2011 Loi de Finances pour 2011 LE DISPOSITIF «SCELLIER» Devant la nécessite absolue de redynamiser le secteur de l investissement locatif,

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

Bilan Carbone de la commune d UCCLE

Bilan Carbone de la commune d UCCLE 14 Octobre 2008 Bilan Carbone de la commune d UCCLE Les résultats Récolte des données : conclusions Patrimoine & Services Patrimoine & Services Résultats Globaux, par compétence 30.000 Patrimoine & Services

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

Une histoire de famille!

Une histoire de famille! L ig i U hii fi! D 5 à 12 i L ig i, ii g T f g è 'i i z q ê, i i è, C z i 'i gg f E ii i à f, i ' z, z gû à P i, i à i i à P i g à i L i ffz f g Aii, fç ggè C i ig - z à i z C Li, ' i! Iz à hq j i q i

Plus en détail

Repérage et vecteurs

Repérage et vecteurs Repérage et ecters Chapitre 10 page 241 Introdction : Rappels por démarrer : Page 241 I-Egalité de ecters 1- Détermination d'n ecter. Un ecter non nl est déterminé par : - sa direction ; - son sens ; -

Plus en détail

ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL .,,_.,...,,... ,... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - 1ntr...,..

ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL .,,_.,...,,... ,... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - 1ntr...,.. F.A.C. D'AIDE ET DE COOPÉRATION ORGANISATION. LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR LA MISE EN VALEUR DU. FLEUVE SÉNÉGAL.,,_.,...,,...,..... Il r r ' C fi. ;f rlfcii - ntr...,.., D'EX~CUTION DU BARRAGE DE Marché

Plus en détail

L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne

L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne Directeur Général : Pr Gilles Brücker Nantes 9 novembre 2007 www.invs.sante.fr Institut de Veille sanitaire (InVS) www.invs.sante.fr Création :

Plus en détail

Pougues Casino <> Banlay

Pougues Casino <> Banlay L Chat Pé atg d Ct d At Cotmpoa d pat Jaco t c St lég Ac Etablmt Thmal Cot a o t G vé Lot. L Ecl d o gy l Vx Gé gy POUGUESLESEAUX Pdox La Bgtt ch a Fa Ecol d PogLEx oct Bllv Ac Cmtè Ct d Géat Gavè A t

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 5 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e d e

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

Chapitre 2. LA BATTERIE

Chapitre 2. LA BATTERIE Chpir 2 LA BATTERIE 21 Fi : Priip d l bri Lrq l plg dx l d éx différ d b id bi d r élriq L bri élriq d vir pr rôl d lr d rir l r élriq D ièr géérl, bri liq i x br d 12 vl ié d 6 élé d 2 vl é éri + - Bri

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

! " #!! $% & %!' & ( )! * $ ++,- ++.!$ / & / 0 / )1 2

!  #!! $% & %!' & ( )! * $ ++,- ++.!$ / & / 0 / )1 2 !! " #!! $% & %!' & ( )! * $ ++,- ++.!$ / & / 0 / )1 2 "#$ %$& ' ( )*$& $'$* $'$ (& @ @ A @ E + *, ( -. $ %$ ( (/ 0 (* % (0 *$ @ AA ) - 3 $ ( %! %!% % $ "! $ $ ( %! &!! "! $ ( %! $ 4 J AA 5 6 /! 7 3 8

Plus en détail

! " # $ %&! '&! ' ' (! &! & )! (!! * +,,-

!  # $ %&! '&! ' ' (! &! & )! (!! * +,,- !" $%&!'&!''(!&!&)!(!! *+,,- !"! "$"%&& " ( './ )'.0 12!''.3 *+$", &-'.3 **+$ " &., '.3 *+$" "&/'.1, *'+$"- 0%&1'.11 +$)2 2%/3," 1"3'.14 *+$45 2'.1- +$&& )&& ".'.15 '+$ ) &.".'.16 '.13 63'.+, +2!"2('.+1

Plus en détail

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

------------------------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------------------------ - 32 - ---- Les cinq premiers quartiers correspondent aux circonscriptions administratives des Bureaux Municipaux (.Ma.iries-annexes~,sous la responsabilité d Adjoints au Maire de Brazzaville. Le quartier

Plus en détail

Service Administratif Régional MEMENTO DES FRAIS DE JUSTICE

Service Administratif Régional MEMENTO DES FRAIS DE JUSTICE COUR D' 'APPEL DE BASSE--TERRE Service Administratif Régional MEMENTO DES FRAIS DE JUSTICE !"#!"$""%"$ "#!"$!"#$$%!! '( ) * +, - +., '"!('!"$#. / 0 +, + (/- ) (/- ) (( ( ( !)(!''!"* - )+()!"$$'' 2 '")($"

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Vallejo Olivier. Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg

Vallejo Olivier. Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg Ce l e s t i a Vallejo Olivier Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg T u t o ri el A q u o i s e r t Ce l e s t i a? Celestia est un logiciel libre de droit qui permet de simuler le système solaire

Plus en détail

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s DROIT DE L INTERNET DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN Céline CASTETS-RENARD Professeur à l'université de Toulouse Capitole 2e édition Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s TABLE DES MATIÈRES P réface...

Plus en détail

Portrait de Monomur Tt

Portrait de Monomur Tt projet de construction. II est fondamental de choisir la bonne solution quant aux materiaux à utiliser. Les murs de votre maison constituent la seule partie sur laquelle il est impossible de revenir. Cette

Plus en détail

Guide d utilisation MEDIVG

Guide d utilisation MEDIVG Gestion des fiches de liaison Partie Médecin Documentation Logiciel MEDIVG - 7/04/08 - Page 1 de 13 Ta bl e d es m atièr e s Table des matières 2 INTRODUCTION 4 Installer la version PC ou Mac 4 Version

Plus en détail

Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD)

Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD) Journée Concertation 2 RM Paris 16 nov. 2010 Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD) CGDD SOeS Marina Robin / Philippe Roussel

Plus en détail

Pyram. Cône Cylind. Boule

Pyram. Cône Cylind. Boule Académies et années Prisme Pavé ou cube Volumes Pyram. Cône Cylind. Boule k, Thèmes annexes k 2, k. Trigo. Pythag. Thalès Fctions. Bordeaux 00 x x Grenoble 00 x x x x Grenoble 00 pb x x x x Nancy 00 pb

Plus en détail

Jeux de société de notre enfance

Jeux de société de notre enfance Jx ci r fac livr 96 pag rc : l j l i 4 pi figri i 1 pa j Bx : L 16 x H 23,5 x P 4 c Livr : L 16 x H 16,5 c Pa j : L 30 x H 32 c vr : l j l chll 1 cffr ca livr 96 pag, pa j rc-vr, 4 figri-pi 2 A4 rpr_jx_bxi

Plus en détail