M.A. PLANCHE. Cadre de Santé Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Nancy-Brabois Adultes, IRR Nancy 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M.A. PLANCHE. Cadre de Santé Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Nancy-Brabois Adultes, IRR Nancy 2010"

Transcription

1 M.A. PLANCHE Cadre de Santé Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Nancy-Brabois Adultes, IRR Nancy 2010

2 INTRODUCTION

3 OBJECTIFS kinésithérapiques! Prévenir les complications précoces : pulmonaires cardio-vasculaires de décubitus (déconditionnement, escarres )! Traiter les complications respiratoires si elles surviennent! Prévenir les complications secondaires : non-consolidation de la paroi abdominale perturbation de la statique lombo-pelvienne

4 Effets conjugués de l anesthésie et de l acte chirurgical = causes ou facteurs de risque Complications post-opératoires respiratoires peuvent altérer le pronostic postopératoire en termes de morbidité et de mortalité d autant plus que s y ajoutent des facteurs de risque liés au patient

5

6 ! En per-opératoire : drogues et ventilation artificielle hypersécrétion bronchique, spasme, sidération de l activité muco-ciliaire, troubles V A /Q, réduction de la CRF micro-atélectasie, inhalation liquide gastrique! En post-opératoire = transitoires (24h) hypoxie-hypocapnie, CRF persistante broncho-trachéo-plégie, toux (mauvaise fermeture de glotte)

7 Les effets de l acte chirurgical! La position du patient : DD, DL, déclive! La durée de l intervention! L incision : cicatrice. site = facteur prédictif des complications respiratoires. - Chirurgie abdominale haute - Chirurgie abdominale basse. longueur, trajet. traumatisme de la paroi : peau, fascia, muscles (abdominaux, diaphragme) péritoine et/ou plèvre (très innervés), viscères

8

9

10 Les effets de l acte chirurgical! Dysfonctionnement diaphragmatique / boucle réflexe inhibitrice des motoneurones phréniques à partir des récepteurs sympathiques viscéraux! Drains! Distension abdominale iléus post-op pression abdominale mise en tension des sutures et remontée du diaphragme! Douleur : inhibition de la mécanique ventilatoire, décourage la mobilité antalgiques

11 Conséquences : les modifications post-opératoires du système respiratoire! Examen clinique polypnée superficielle, ventilation thoracique, abdomen immobile, parfois respiration paradoxale et cyanose! Examens paracliniques hypoxémie-hypocapnie (gaz du sang), atélectasie des bases à la RP ou au scanner! Types d anomalies - réduction des volumes pulmonaires - perturbations du mode ventilatoire - altérations des échanges gazeux - troubles du sommeil

12 Syndrome restrictif : de tous les volumes CV CRF VEMS VEMS/CV 70% maxi 16 h. post-op VR non modifié VRE effondré ( efficacité toux)

13 Anomalies du mode ventilatoire! Ventilation minute ne varie pas : Vt Fr! Ventilation monotone : perte des soupirs! Contribution du compartiment abdominal ventilation thoracique, allant parfois à la ventilation paradoxale

14 Altérations des échanges gazeux! Hypoxémie, conséquence de : - CRF basse : collapsus des petites voies aériennes principalement dans les territoires déclives zones de micro-atélectasies ou atélectasies shunt vrai ou effet shunt - amélioration de l hypoxémie // à celle des volumes! Hypocapnie dans un premier temps : - ventilation minute identique avec Fr plus élevée

15 Physiopathologie des complications respiratoires Mobilisation de grands volumes CV Dysfonctionnement diaphragmatique Ventilation des bases V A /Q hypoxémie P abdominale atélectasie CRF

16 Physiopathologie des complications respiratoires Intervention chirurgicale : incidence des complications liée au type, à la durée, à l incision Syndrome restrictif Stase bronchique VEMS Vt, Fr - Hypoventilation alvéolaire - encombrement travail musculaire consommation O 2 oxygénation Fatigue Infection Complications

17 Les facteurs de risque aggravants! Âge : baisse de réactivité de la toux.! Tabagisme fonction de durée et de quantité : - nicotine Fc, les R. vasculaires et la p. artérielle ; - CO sature l Hb et capacité de transport O 2 ; - le tabac inhibe la clairance muco-ciliaire, irrite les bronches et défenses immunitaires.! Obésité : IMC 40 - compliance troubles VA/Q surtout en décubitus dorsal, syndrome restrictif, - CRF < volume fermeture hypoxémie, - W respiratoire fatigue, syndrome apnée du sommeil, système cardio-vasculaire modifié.! Malnutrition et troubles métaboliques : myopathie des muscles respiratoires, avec diminution de la contractilité musculaire.! Cypho-scoliose! Psychisme ou altération des fonctions cognitives

18 Les facteurs de risque favorisants! Antécédents : cardiaques, neurologiques respiratoires : dyspnée facteur prédictif de complications, BPCO, asthme.! Sonde naso-gastrique respiration sur un mode bucco-buccal, inflammation locale qui génère une hypersécrétion dont la viscosité est augmentée, obstacle à l expectoration (sécrétions adhèrent à la sonde et stagnent dans l arrière-gorge),inhalation! Décubitus prolongé : CV (- 9% en moyenne)! Non préparation : obligatoire si facteurs de risque! Caractère urgent de l intervention

19 Les complications postopératoires pulmonaires! Cliniques : Incidence des complications pulmonaires après chirurgie abdominale varie entre 6 et 65%. - encombrement bronchique - surinfection - bronchospasme - pneumopathie - inhalation liquide gastrique

20 Les complications postopératoires pulmonaires

21 Les complications postopératoires cardio-vasculaires! Phlébite! Embolie pulmonaire! Œdème pulmonaire! Défaillance cardiaque! Accident vasculaire cérébral

22 Les complications postopératoires secondaires

23 KINÉSITHÉRAPIE! Pré-opératoire : - durée fonction du risque (évaluation) : 24h à 8j, surtout pour patient à risque - à domicile de préférence! Post-opératoire : - immédiat (3 à 5 jours) : phase de réanimation - secondaire phase précoce en milieu chirurgical phase plus tardive, après retour à domicile

24 Diagnostic kinésithérapique! Evaluer : BDK, projet du patient! Objectifs de kinésithérapie : variables, adaptés Prévenir ou combattre les conséquences de l intervention - exemples : éducation, lutter contre l altération de la mécanique ventilatoire et les troubles de ventilation, augmentation des volumes, désencombrement - prévenir le déconditionnement musculaire! Principes à respecter : - maintien de la cicatrice, pas de tension des sutures - respect de la douleur demande d antalgiques avant séance - respect de la fatigue séances courtes et pluriquotidiennes - surveillance des drains, de la perméabilité de la sonde nasogastrique - surveillance clinique et des constantes

25 KINÉSITHÉRAPIE PRÉ-OPÉRATOIRE RESPIRATOIRE

26

27

28 KINÉSITHÉRAPIE PRÉ-OPÉRATOIRE 2- Pour patients avec antécédents respiratoires! Préparation plus longue et assistée médicalement! Désencombrement : aérosols, techniques de désencombrement! Lutte contre le bronchospasme! Oxygénation si nécessaire! Correction des troubles ventilatoires! Assouplissements de la cage thoracique! La préparation est trop courte pour obtenir un résultat par entraînement des muscles respiratoires! Si déconditionnement : prépa plus longue avec exercices analytiques et globaux d endurance selon le niveau.

29 KINÉSITHÉRAPIE PRÉ-OPÉRATOIRE GÉNÉRALE = ÉDUCATION! Conseils de protection des sutures : - maintien ferme des sutures pour toux, expectoration, lever.! Apprentissage du lever monobloc avec maintien cicatrice! Apprentissage de différents mouvements sans solliciter les sutures : - plier les M.I. l un après l autre, (pas les 2 M.I. en même temps) - se rehausser dans le lit avec M.S., M.I. et extenseurs du rachis, (ne pas se tirer à la potence)

30 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE IMMÉDIATE 1-Si sous assistance mécanique! Nursing général - Travail inter-disciplinaire lever au fauteuil. - Massages, mobilisation analytique des membres.! Nursing pulmonaire - humidification, aérosols, lavages et aspirations, - changements de position adaptée au problème (déclive, ventilation, décubitus ventral).! Sevrage ventilatoire - Participation au choix du mode adapté - Techniques avec participation active du patient dès que possible AUTONOMIE.

31 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE IMMÉDIATE 2- Phase de réanimation Savoir-faire choix judicieux des techniques selon évaluation et objectifs! O2 (choix interface), humidification, position ½ assise (Position de détente)! Apprentissage ou mise en pratique des précautions! Ventilation dirigée costale! ELTGO adaptée! Expectoration dirigée! (ou aspirations bronchiques)! Changement de position, postures préférentielles, ELTGOL! Lever et marche dès que possible

32 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE IMMÉDIATE

33 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE IMMÉDIATE

34 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE IMMÉDIATE Phase de réanimation VNI Si difficultés (hypoxémie grave, )

35 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE IMMÉDIATE

36 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE IMMÉDIATE Évaluation des techniques! Coopération du patient! Évaluation à chaque séance, chaque jour! Efficacité vérifiée par : - mesure de l expectoration - auscultation - RP - SaO2, gaz du sang.

37 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE SECONDAIRE En milieu chirurgical : 5 ème jour! Kinésithérapie respiratoire : - ventilation abdomino-diaphragmatique si non douleur - traitement des déficiences! Renforcement de la paroi abdominale : Risque majeur d éviscération entre J8 et J15 (respect des conseils) - expiration active, W statique des abdominaux! Renforcement musculaire - déambulation encouragée - W des extenseurs du tronc (appui sur l occiput, décollement du bassin avec appui nuque et pieds, auto-grandissements au lit)

38 KINÉSITHÉRAPIE POST-OPÉRATOIRE SECONDAIRE Convalescence! Pendant 6 semaines : pas de W concentrique des abdominaux, - W statique des fibres transversales (4 pattes : rentré ventral ) et des fibres obliques! Début W cinétique après avis chirurgical (cicatrisation)! Conseils à respecter - pas d effort en blocage inspiratoire - pas d activité nécessitant M.S. au dessus des épaules - pas de sport sauf marche

39 CONCLUSION! De nombreux travaux ont prouvé l intérêt de la kinésithérapie dans la réduction de la morbidité postopératoire! Mais pour être efficace, elle nécessite : - la coopération du patient - une étroite collaboration avec l équipe soignante. Après Avant kinésithérapie

40

41 Bénéfices attendus et délais après l arrêt du tabac Délais Bénéfices attendus 12-24h Diminution de l HbCO, amélioration du transport de l O h Diminution de la réactivité des voies aériennes supérieures et amélioration de la fonction ciliaire 1-2 semaines Réduction de la bronchorrhée après une phase d hyperproduction 4-6 sem Amélioration des EFR 6-8 semaines Normalisation des fonctions immunitaires et du métabolisme des médicaments 6-12 sem Réduction globale de la morbidité respiratoire post-op

42

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Insuffisance Respiratoire Chronique UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Plan L insuffisance respiratoire chronique : qu est ce que c est? Quelques rappels de physiologie

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Anesthésie et système respiratoire. Anesthésie et système respiratoire. Buts de la respiration. Métabolisme et oxygénation. Quotient respiratoire

Anesthésie et système respiratoire. Anesthésie et système respiratoire. Buts de la respiration. Métabolisme et oxygénation. Quotient respiratoire système respiratoire Au cours d'une anesthésie au chloroforme, la respiration est parfois due au seul diaphragme tandis que les JF. BRICHANT CHU de Liège muscles intercostaux sont paralysés John Snow,

Plus en détail

JE SUIS SÛR QUE VOUS SAVEZ:

JE SUIS SÛR QUE VOUS SAVEZ: JE SUIS SÛR QUE VOUS SAVEZ: Comment ça marche.. La respiration? LE BILAN RESPIRATOIRE 1 - interrogatoire état civil, âge Dyspnée profession douleur domicile fatigue tabac maux de tête alcool poids, taille

Plus en détail

Evaluation Fonctionnelle Respiratoire et techniques de kiné respiratoire utiles dans la réhabilitation respiratoire d un patient BPCO. A.

Evaluation Fonctionnelle Respiratoire et techniques de kiné respiratoire utiles dans la réhabilitation respiratoire d un patient BPCO. A. 18/01/0718/01/07 Evaluation Fonctionnelle Respiratoire et techniques de kiné respiratoire utiles dans la réhabilitation respiratoire d un patient BPCO Dr Jean-Marc Perruchini Service de Réhabilitation

Plus en détail

La sclérose Latérale amyotrophique et la respiration. F Baharloo CHR Citadelle

La sclérose Latérale amyotrophique et la respiration. F Baharloo CHR Citadelle La sclérose Latérale amyotrophique et la respiration F Baharloo CHR Citadelle titres Définition maladies neuromusc Mécanismes d insuffisance respi. Mécanismes dans neuro musc. Hypoventilation. Autres problèmes

Plus en détail

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE Et SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE Dr Thanh CAO - HUU 08/08/2016 Empruntés de : Sémiologie Médicale, Loïc GUILLEVIN, Ed. Lavoisier (Médecine Sciences Publications);

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Retentissement pulmonaire de l obésité

Retentissement pulmonaire de l obésité Retentissement pulmonaire de l obésité Dr Laure Belmont Service de Pneumologie Centre hospitalier d Argenteuil 16eme journée des formations de associations du val d Oise 08 février 2015 Poumons et obésité?

Plus en détail

Pathologies respiratoires obstructives

Pathologies respiratoires obstructives DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

MK et chir abdo. 1. Définition. 2. Objectifs. 3. Physiopatho de la chir abdo. 3.1. Effet de l anesthésie :

MK et chir abdo. 1. Définition. 2. Objectifs. 3. Physiopatho de la chir abdo. 3.1. Effet de l anesthésie : MK et chir abdo 1. Définition. Chir qui concerne l abdomen pas ses incisions (laparotomie ou laparoscopie = perforation de l abdomen pour introduire un endoscope.) Expl : chir digestive, voies urinaires,

Plus en détail

Quelle place pour le kinésithérapeute. F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon

Quelle place pour le kinésithérapeute. F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon Quelle place pour le kinésithérapeute F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon Antiquité: Massage thoracique et gymnastique respiratoire XIXème: Mobilisations précoces contre

Plus en détail

Les insuffisances respiratoires. Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques.

Les insuffisances respiratoires. Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques. Les insuffisances respiratoires Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques. A- Insuffisance respiratoire chronique (IRC) : 1. Définition : Stade ultime d une affection respiratoire

Plus en détail

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique Pr A.DJEBBAR F.CHAOUKI Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L appareil respiratoire : Un échangeur O² CO²

Plus en détail

dimanche 21 octobre 12 1 Source :

dimanche 21 octobre 12 1 Source : 1 Source : www.bpco.org Source : www.bpco.org 2 EXACERBATION aggravation de symptôme(s) DECOMPENSATION rupture de l'équilibre charge-capacité INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE hypoxie sévère ± acidose hypercapnique

Plus en détail

Gaz du sang : interprétation des analyses

Gaz du sang : interprétation des analyses Gaz du sang : interprétation des analyses Conditions d interprétation Pour évaluer correctement une anomalie des gaz du sang, il faut connaître : 1. Gazométrie artérielle : ph, PaO 2, PaCO 2. HCO 3-, BE

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

Interprétation des EFR

Interprétation des EFR Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Réadaptation dans les pathologies cardio-vasculaires et respiratoires Interprétation des EFR Gaëtan Deslée Service de

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION. Pr. André DENJEAN 2011 PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Pr. André DENJEAN 2011 Physiologie de la Respiration Comprend l étude de : La ventilation (commande, effecteurs, mécanique, contrôle) Des échanges gazeux et des transports

Plus en détail

GENESE ET EVALUATION DE L ENCOMBREMENT BRONCHIQUE. Dominique DELPLANQUE

GENESE ET EVALUATION DE L ENCOMBREMENT BRONCHIQUE. Dominique DELPLANQUE GENESE ET EVALUATION DE L ENCOMBREMENT BRONCHIQUE Dominique DELPLANQUE L épuration muco-ciliaire ciliaire Structure L épithélium bronchique: cellules ciliées (++), cellules sécrétrices et cellules basales.

Plus en détail

OCCLUSIONS. Dominique Concina Juin 2006

OCCLUSIONS. Dominique Concina Juin 2006 OCCLUSIONS Dominique Concina Juin 2006 OCCLUSIONS Choix du moment de l intervention Induction à séquence rapide CHOIX DU MOMENT DE LA CHIRURGIE Mécanismes de l occlusion Par strangulation souffrance du

Plus en détail

Anne Freynet CHU Bordeaux

Anne Freynet CHU Bordeaux Paralysie diaphragmatique bilatérale et kinésithérapie Anne Freynet CHU Bordeaux Cas clinique mais encore... Kinésithérapie ET muscle squelettiques +++ BPCO et renforcement Q4 +++ Maintenant: muscle diaphragme

Plus en détail

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une

Plus en détail

Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson

Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson Indications Toutes les pathologies respiratoires sécrétantes du nourrisson : Bronchiolite Asthme Dysplasie bronchopulmonaire Mucoviscidose

Plus en détail

Chirurgie e t et a nesthésie anesthésie chez chez le sujet â E. Lepresle P H

Chirurgie e t et a nesthésie anesthésie chez chez le sujet â E. Lepresle P H Chirurgie et anesthésie chez le sujet âgé E. Lepresle P.H.A.R PHAR Définir le sujet âgé 1- âge civil 2- fonctionnalité organique Au total : anesthésie et âge physiologique Modification du système nerveux

Plus en détail

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Dr Jesus Gonzalez-Bermejo UARD (Unité d Appareillage Respiratoire de Domicile) Service de Pneumologie et de Réanimation Groupe Hospitalier

Plus en détail

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009

Physiologie respiratoire III & IV. 28 janvier 2009 Physiologie respiratoire III & IV 28 janvier 2009 Objectifs et plan Objectifs Comprendre la compression dynamique des bronches Connaître le rôle de la plèvre dans la mécanique ventilatoire Connaître le

Plus en détail

Bronchopathies du nourrisson

Bronchopathies du nourrisson Bronchopathies du nourrisson Physiologie et BDK Thomas Castel DU Kinésithérapie cardiorespiratoire (Lyon) Formateur FC santé, IFMK Bordeaux Objectifs pédagogiques Connaitre les particularités du poumon

Plus en détail

CONSEQUENCES RESPIRATOIRES ET COMPLICATIONS. COSTA MAGDA DESC REA DESC REA Limoges 2008

CONSEQUENCES RESPIRATOIRES ET COMPLICATIONS. COSTA MAGDA DESC REA DESC REA Limoges 2008 CONSEQUENCES RESPIRATOIRES DE LA CHIRURGIE ABDOMINALE ET COMPLICATIONS COSTA MAGDA DESC REA DESC REA Limoges 2008 INTRODUCTION Pas de définition consensuelle Incidence: 32% 4% Maximales entre J3 et J7

Plus en détail

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES Définition de l insuffisance respiratoire Incapacité du poumon à assurer une Hématose normale Ceci conduit à une hypoxie, avec comme traduction une dyspnée initialement

Plus en détail

Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016

Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016 Quelle Kinésithérapie après une Chirurgie Thoracique? Johan DUPUIS ADIR Assistance Rouen Dimanche 31 janvier 2016 Aucun conflit d intérêt en rapport avec le sujet traité Contexte et enjeux Complications

Plus en détail

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES Définition de l insuffisance respiratoire Incapacité du poumon à assurer une Hématose normale Ceci conduit à une hypoxie, avec comme traduction une dyspnée initialement

Plus en détail

Ventilation de l obl. G. Lebuffe Clinique d Anesthd Hôpital Huriez CHU de Lille

Ventilation de l obl. G. Lebuffe Clinique d Anesthd Hôpital Huriez CHU de Lille Ventilation de l obl obèse G. Lebuffe Clinique d Anesthd Anesthésie-Réanimation Hôpital Huriez CHU de Lille population obèse Introduction Prévalence de 15% dans les pays développd veloppés 30,3% des français

Plus en détail

Syndrome de détresse respiratoire aiguë

Syndrome de détresse respiratoire aiguë Syndrome de détresse respiratoire aiguë I Physiopathologie Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est un syndrome se manifestant comme une détresse respiratoire aiguë, conséquence d une lésion

Plus en détail

«Nourrisson, enfant quelles techniques à quels âges?» V. GENINASCA A.GUILLIER 4 ème JPKRP

«Nourrisson, enfant quelles techniques à quels âges?» V. GENINASCA A.GUILLIER 4 ème JPKRP «Nourrisson, enfant quelles techniques à quels âges?» V. GENINASCA A.GUILLIER 4 ème JPKRP Paris 2016 Voies Aériennes Supérieures Particularités du Nourrisson Grosse tête / corps Petites narines Grosse

Plus en détail

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic

LA BPCO. Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic LA BPCO Définition, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, diagnostic BPCO : définition Maladie «soignable» et que l on peut prévenir Limitation des débits bronchiques non complètement réversible

Plus en détail

Pleurésie et mouvement. Rôle du kinésithérapeute dans le traitement

Pleurésie et mouvement. Rôle du kinésithérapeute dans le traitement Rôle du kinésithérapeute dans le traitement La plèvre est un espace virtuel cons1tué par deux feuillets et rempli de liquide Lors d une pleurésie, l augmenta1on de liquide doit être drainé Soit par une

Plus en détail

PLAN SURPRESSION PULMONAIRE FORMATION GP

PLAN SURPRESSION PULMONAIRE FORMATION GP PLAN SURPRESSION PULMONAIRE FORMATION GP La SP introduction Question réponses Causes et Mécanismes Prévention Symptômes Conduite à tenir : que faire? GLOSSAIRE La Surpression pulmonaire - GP Justif : Vous

Plus en détail

Le syndrome obésité hypoventilation

Le syndrome obésité hypoventilation Le syndrome obésité hypoventilation Docteur Sandrine Pontier Marchandise Hôpital Larrey CHU Toulouse Définition Insuffisance respiratoire hypercapnique (PaO 2 < 70 mmhg et PaCO 2 45 mmhg) chez un obèse

Plus en détail

Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie

Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie http://www.splf.org/s/spip.php?article1445 Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie Mr X, 55 ans Tabagisme à 40 paquet-années, encore actif, et HTA Symptomatologie de bronchite chronique

Plus en détail

Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)?

Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)? Comment interpréter une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR)? Document réalisé en collaboration avec le Docteur Marie-Laure Simon-Rigaud, pneumo-allergologue, service des explorations fonctionnelles

Plus en détail

La Respiration. Dans le poumon on a un phénomène de ventilation pulmonaire et alvéolaire. CO 2 O 2

La Respiration. Dans le poumon on a un phénomène de ventilation pulmonaire et alvéolaire. CO 2 O 2 La Respiration 1. Introduction Ensemble des mécanismes par lesquels les cellules procèdent à des échanges gazeux avec le milieu extérieur. On a un apport d O 2 et un rejet de CO 2. Dans le poumon on a

Plus en détail

Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie. D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus

Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie. D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus Mécanique respiratoire et influence de l anesthésie D re France Loisel Anesthésiologiste-intensiviste Hôpital de l Enfant-Jésus Plan Mécanique respiratoire Distribution normale de la perfusion et de la

Plus en détail

Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive

Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive Epidémiologie de la BPCO la + fréquente des maladies respiratoires : - 14 millions de Nord-Américains

Plus en détail

Kinésithérapie et réanimation. Guillaume FOSSAT, Réanimation Médicale CHRO

Kinésithérapie et réanimation. Guillaume FOSSAT, Réanimation Médicale CHRO Kinésithérapie et réanimation 1 Cadre légal Organisation des réanimations: Art. D. 712-110 L établissement de santé doit être en mesure de faire intervenir en permanence un masseur-kinésithérapeute justifiant

Plus en détail

FC 5 Transfert instable Gestion des voies aériennes Drain thoracique

FC 5 Transfert instable Gestion des voies aériennes Drain thoracique Objectifs: Identifier et connaître les points clefs des surveillances lors des transports de patients intubés ainsi que l utilisation du matériel. Savoir détecter et anticiper les problèmes de manière

Plus en détail

A BOUT DE SOUFFLE. Société de Médecine de Franche-Comté V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon

A BOUT DE SOUFFLE. Société de Médecine de Franche-Comté V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon A BOUT DE SOUFFLE Société de Médecine de Franche-Comté 16.12.2010 V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon Maladies neuromusculaires : définition Atteintes de l unité motrice, primitives,

Plus en détail

Mécanismes lésionnels et conséquences

Mécanismes lésionnels et conséquences TRAUMATISMES DU THORAX Question ECN n 329 Dr Raphaël BONNACORSI Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Hôpital de la Pitié Salpétrière - Paris Introduction et principes Les traumatismes du

Plus en détail

MECANIQUE VENTILATOIRE. Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY

MECANIQUE VENTILATOIRE. Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY MECANIQUE VENTILATOIRE Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY DEFINITIONS 4 étapes : Ventilation pulmonaire : mouvements d air entre l atmosphère et l alvéole (Convection) Mécanique

Plus en détail

R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes PRISE en CHARGE RESPIRATOIRE Des ENFANTS MYOPATHES

R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes PRISE en CHARGE RESPIRATOIRE Des ENFANTS MYOPATHES R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes PRISE en CHARGE RESPIRATOIRE Des ENFANTS MYOPATHES Intervenant : RODET Marie - Françoise, Pédiatre CENTRE MEDICAL INFANTILE

Plus en détail

Cours 11 Adaptations ventilatoires à l exercice

Cours 11 Adaptations ventilatoires à l exercice UE 12 Pneumologie Pr A. Denjean Le 13/02/17 à 14h30 Ronéotypeur : DE MONTALEMBERT Philippine Ronéolecteur : EICHEL Raphaëlle Cours 11 Adaptations ventilatoires à l exercice Il est important d avoir bien

Plus en détail

COLLAPSUS DE REVENTILATION

COLLAPSUS DE REVENTILATION COLLAPSUS DE REVENTILATION Entre mes poumons, mon coeur balance! Y.Yordanov @YordaYou COLLAPSUS DE REVENTILATION Chute de la pression artérielle dans les suites immédiates de la mise en route d une ventilation

Plus en détail

Sommeil et respiration. X. Drouot Service de Physiologie respiratoire & Service de Neurophysiologie (Pr Paquereau) Centre du Sommeil CHU de Poitiers

Sommeil et respiration. X. Drouot Service de Physiologie respiratoire & Service de Neurophysiologie (Pr Paquereau) Centre du Sommeil CHU de Poitiers Sommeil et respiration X. Drouot Service de Physiologie respiratoire & Service de Neurophysiologie (Pr Paquereau) Centre du Sommeil CHU de Poitiers Les grandes fonctions physiologiques durant le sommeil

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

INTUBATION. Art. 5 - Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier accomplit les actes ou

INTUBATION. Art. 5 - Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier accomplit les actes ou INTUBATION 1. DEFINITION L intubation endo-trachéale consiste à introduire une prothèse (tube) souple par les voies naturelles (bouche ou nez) à travers l orifice glottique jusque dans la trachée. 2. BUT

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

BPCO. EPU du 15/09/2004

BPCO. EPU du 15/09/2004 La BPCO EPU du 15/09/2004 Définition La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique qui est lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

L appareil respiratoire. Claudine Fabre

L appareil respiratoire. Claudine Fabre L appareil respiratoire Claudine Fabre 1 I. INTRODUCTION Ventilation = processus se schématisant en 5 phases 1. Mvt d entrée et de sortie de l air des poumons 2. Echange O 2 et CO 2 entre l air des poumons

Plus en détail

OBSTRUCTIONS BRONCHIQUES COMPAREES

OBSTRUCTIONS BRONCHIQUES COMPAREES 1 OBSTRUCTIONS BRONCHIQUES COMPAREES Maladies Définitions ASTHME Bronchopathie inflammatoire chronique caractérisée par une hyperréactivité des voies aériennes à différents stimuli avec bronchospasme,

Plus en détail

Kinésithérapie respiratoire dans les maladies neuromusculaires. Christian Devaux Kinésithérapeute conseil Direction des actions médicales

Kinésithérapie respiratoire dans les maladies neuromusculaires. Christian Devaux Kinésithérapeute conseil Direction des actions médicales Kinésithérapie respiratoire dans les maladies neuromusculaires Christian Devaux Kinésithérapeute conseil Direction des actions médicales Problématique de la prise en charge de l insuffisance respiratoire

Plus en détail

Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs

Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs Prise en charge de la trachéotomie percutanée aux soins intensifs BERNIER Françoise Soins intensifs Hôpital ERASME Médecins Infirmier(ère)s Kinésithérapeute Diététicienne Psychologue Préparation préopératoire:

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire A Introduction : La mécanique ventilatoire correspond à l étude de l ensemble des éléments ou phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement de l air alvéolaire, elle

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

CONSEQUENCES PHYSIOPATHOLOGIQUES DE LA DOULEUR POST-OPERATOIRE

CONSEQUENCES PHYSIOPATHOLOGIQUES DE LA DOULEUR POST-OPERATOIRE CONSEQUENCES PHYSIOPATHOLOGIQUES DE LA DOULEUR POST-OPERATOIRE PALIG KEVORKIAN, IADE DEPARTEMENT D ANESTHESIE HOPITAL HOTEL-DIEU PARIS 1) INTRODUCTION 2) CONSEQUENCES DES PERTURBATIONS NEURO-ENDOCRINIENNES

Plus en détail

O.P.I. L Oedème Pulmonaire en Immersion. Laurent MOREAU - E4-2017

O.P.I. L Oedème Pulmonaire en Immersion. Laurent MOREAU - E4-2017 O.P.I Ou L Oedème Pulmonaire en Immersion L O.P.I Depuis quelques années, une cause de détresse respiratoire en immersion apparaît de plus en plus fréquente, l oedème pulmonaire. Cet accident traduit les

Plus en détail

IPPB, Cough Assist, VNI : qu est-ce que ça signifie, à quoi ça sert?

IPPB, Cough Assist, VNI : qu est-ce que ça signifie, à quoi ça sert? R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes IPPB, Cough Assist, VNI : qu est-ce que ça signifie, à quoi ça sert? Jessica BEHRENS-VIEUDRIN Kinésithérapeute Allp Objectifs

Plus en détail

Les 3 causes essentielles d'irc obstructive sont BPCO, emphysème et asthme et sont souvent intriquées mais 1 principale : la BPCO.

Les 3 causes essentielles d'irc obstructive sont BPCO, emphysème et asthme et sont souvent intriquées mais 1 principale : la BPCO. PNEUMOLOGIE 2015 Dr Gilles DARNEAU INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE 1.DEFINITIONS / GENERALITES : Définition : Impossibilité pour l'appareil respiratoire d'assurer l'hématose (apport de

Plus en détail

Rôle du kinésithérapeute dans le succès de l extubation Revue de Littérature. Anne FREYNET Masseur-Kinésithérapeute C.H.U.

Rôle du kinésithérapeute dans le succès de l extubation Revue de Littérature. Anne FREYNET Masseur-Kinésithérapeute C.H.U. Rôle du kinésithérapeute dans le succès de l extubation Revue de Littérature Anne FREYNET Masseur-Kinésithérapeute C.H.U. Bordeaux Déclaration de liens mon intervention ne présente aucun conflit d intérêt

Plus en détail

Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances pulmonaires

Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances pulmonaires Mardi, 30 Juin 2009 20:52 Mis à jour Mardi, 30 Juin 2009 20:56 Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances

Plus en détail

ANALGÉSIE PLEURALE CHEZ L ENFANT À PROPOS DE 10 CAS DJEBARA.L, FERD.K, BENLARIBI.M-H, GRAINAT.N

ANALGÉSIE PLEURALE CHEZ L ENFANT À PROPOS DE 10 CAS DJEBARA.L, FERD.K, BENLARIBI.M-H, GRAINAT.N ANALGÉSIE PLEURALE CHEZ L ENFANT À PROPOS DE 10 CAS DJEBARA.L, FERD.K, BENLARIBI.M-H, GRAINAT.N Réanimation Chirurgicale -CHU BATNA INTRODUCTION I La douleur thoracique engendrée par le traumatisme ou

Plus en détail

BILAN DIAGNOSTIC KINESITHERAPIQUE

BILAN DIAGNOSTIC KINESITHERAPIQUE Page 1 ETAT GENERAL Température Température ( C)..................................... Heure prise température............................... Tabagisme Passif..............................................

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN

PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN Dr P. BAGAN Services de Chirurgie Thoracique HEGP Paris CHVD Argenteuil PHYSIOPATHOLOGIE PNEUMOTHORAX: Présence d air dans

Plus en détail

L appareil respiratoire. Stéphane Vinit

L appareil respiratoire. Stéphane Vinit L appareil respiratoire Stéphane Vinit stephanevinit@uvsq.fr Introduction 1 Organisation de l appareil respiratoire 2 Mécanismes ventilatoires 3 Les échanges et transports gazeux 4 Le contrôle de la respiration

Plus en détail

Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A

Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation et Médecine et Traumatologie du Sport Acte médical

Plus en détail

Physiologie respiratoire (2)

Physiologie respiratoire (2) Physiologie respiratoire (2) Différences régionales de ventilation BUI HN Réanimation Médicale Force liée à la cage thoracique Force liée à rétraction du parenchyme pulmonaire Force liée au poids du parenchyme

Plus en détail

ASTHME AIGU GRAVE CRISE D'ASTHME AIGUE SEVERE = ETAT DE MAL ASTHMATIQUE 2000 MORTS EN FRANCE LE PLUS SOUVENT EN DEHORS DE L'HOPITAL

ASTHME AIGU GRAVE CRISE D'ASTHME AIGUE SEVERE = ETAT DE MAL ASTHMATIQUE 2000 MORTS EN FRANCE LE PLUS SOUVENT EN DEHORS DE L'HOPITAL ASTHME AIGU GRAVE CRISE D'ASTHME AIGUE SEVERE = ETAT DE MAL ASTHMATIQUE I EPIDEMIOLOGIE =============== 2000 MORTS EN FRANCE LE PLUS SOUVENT EN DEHORS DE L'HOPITAL II CAUSES DE MORTALITE DE L'ASTHME GRAVE

Plus en détail

BILAN DIAGNOSTIC KINESITHERAPIQUE

BILAN DIAGNOSTIC KINESITHERAPIQUE Page 1 ETAT GENERAL Température Température ( C)..................................... Heure prise température............................... Tabagisme Passif..............................................

Plus en détail

Grille d évaluation - déroulement général de l anamnèse

Grille d évaluation - déroulement général de l anamnèse Grille d évaluation de l atelier «Système respiratoire» Compétence Réaliser l anamnèse d une anomalie respiratoire chez un patient réel ou simulé, posant les questions clés relatives à une plainte de douleur

Plus en détail

Le Syndrome respiratoire des chiens brachycéphales (type bouledogue)

Le Syndrome respiratoire des chiens brachycéphales (type bouledogue) Le Syndrome respiratoire des chiens brachycéphales (type bouledogue) Hypertrophie du voile du palais Symptômes : Des symptômes allant du simple ronflement à de graves syncopes sont rencontrés dans ce syndrome.

Plus en détail

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Pr Franck Verschuren Service des Urgences Cliniques Saint-Luc 02/ 764 1636 ou 1613 Cours Kiné 1035 Franck.verschuren@clin.ucl.ac.be Gaz du sang Saturomètre

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique en néonatologie

Principes de la ventilation mécanique en néonatologie Principes de la ventilation mécanique en néonatologie Pr. K. MENIF - Pr. M.DOUAGI Service de réanimation pédiatrique polyvalente - Hôpital d enfants de Tunis Service de néonatologie-hôpital militaire de

Plus en détail

COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DU TRAUMATISME THORACIQUE:

COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DU TRAUMATISME THORACIQUE: COMPLICATIONS RESPIRATOIRES DU TRAUMATISME THORACIQUE: épidémiologie, physiopathologie et pronostic. HOAREAU Stéphanie (DESC MU 1) Majorité des traumatismes thoraciques Accident de la voie publique Chute

Plus en détail

Dyspnées aux urgences

Dyspnées aux urgences Dyspnées aux urgences 1 Définition. 2 2 Signes de gravité. 2 2.1 Signes de gravité respiratoire. 2 2.2 Signes de gravité cardio-vasculaire. 2 2.3 Signes de gravité neurologiques. 2 3 Interrogatoire et

Plus en détail

BRONCHIOLITE. Dr Claudia HOSPICE Septembre 2013

BRONCHIOLITE. Dr Claudia HOSPICE Septembre 2013 BRONCHIOLITE Dr Claudia HOSPICE Septembre 2013 DEFINTION Inflammation des bronchioles obstruction par des sécrétions, risque de détresse respiratoire Maladie virale - VRS (virus respiratoire syncitial)++:

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE. Dr Wojciech Trzepizur

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE. Dr Wojciech Trzepizur PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE Dr Wojciech Trzepizur 4 étapes Ventilation : mécanismes permettant le renouvellement de l air dans les alvéoles pulmonaires Etape alvéolaire : diffusion des gaz au travers de

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

Les modes de ventilation

Les modes de ventilation Les modes de ventilation Introduction La ventilation artificielle (ou mécanique) est destinée à suppléer ou à remplacer chez un patient une ventilation inefficace ou absente. 2 modalités : ventilation

Plus en détail

EFFET DE LA KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE CHEZ LES ADULTES LAPAROTOMISES

EFFET DE LA KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE CHEZ LES ADULTES LAPAROTOMISES EFFET DE LA KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE CHEZ LES ADULTES LAPAROTOMISES A propos de 36 cas recensés au CNHU-HKM de Cotonou Nikiéma-Derra B, Kpadonou GT,Mehinto D, Alagnidé E, Padonou N. 07/10/2013 Présenté

Plus en détail

Troubles respiratoires chez l enfant présentant un handicap moteur : Pourquoi? Comment?

Troubles respiratoires chez l enfant présentant un handicap moteur : Pourquoi? Comment? R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Troubles respiratoires chez l enfant présentant un handicap moteur : Pourquoi? Comment? Dr M.C.Werck-Gallois Praticien Attachée,

Plus en détail

Anatomo m physio s logie r s e p s ira ir toire Dominiq ue DE L L P A L NQUE

Anatomo m physio s logie r s e p s ira ir toire Dominiq ue DE L L P A L NQUE Anatomophysiologie respiratoire Physio respi MK1 002 Dominique DELPLANQUE Spirométrie La ventilation L augmentation de volume de la cage thoracique crée ainsi une dépression qui aspire l air dans les

Plus en détail

Insuffisance respiratoire

Insuffisance respiratoire Insuffisance respiratoire La respiration est indispensable à la vie. Les cellules de notre organisme consomment de l'oxygène (O2) et rejettent du dioxyde de carbone (CO2), communément appelé gaz carbonique.

Plus en détail

LES POSITIONS DÉLÉTÈRES

LES POSITIONS DÉLÉTÈRES LES POSITIONS DÉLÉTÈRES Dehaut Odile Hargot Florence PLAN 1. Introduction 2. Les complications liées à l immobilité et au décubitus Cutanées Cardiovasculaires Respiratoires Digestives L appareil locomoteur

Plus en détail

PRINCIPES DE LA PRISE EN CHARGE DES INCAPACITES PAR LA REEDUCATION

PRINCIPES DE LA PRISE EN CHARGE DES INCAPACITES PAR LA REEDUCATION PRINCIPES DE LA PRISE EN CHARGE DES INCAPACITES PAR LA REEDUCATION MODALITES DE LA PRISE EN CHARGE REEDUCATIVE LE DIAGNOSTIC LE TRAITEMENT MEDICAL LA REEDUCATION L APPAREILLAGE LES INTERVENANTS MEDECINS

Plus en détail

Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique?

Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique? Comment préparer un sujet âgé à la chirurgie oncologique thoracique? Pr. Bruno Degano (Pneumologue Explorations fonctionnelles respiratoires CHRU Besançon) Chirurgie : traitement de choix si la tumeur

Plus en détail

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE Page 1 sur 6 INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE 1. RAPPEL PHYSIOLOLOGIQUE La fonction respiratoire, de même que la fonction digestive, sont indispensables à la vie : elles fournissent aux cellules une

Plus en détail

RESPIRATION EN PLONGEE

RESPIRATION EN PLONGEE RESPIRATION EN PLONGEE PLAN Dr B LEMMENS 1. PHYSIOLOGIE NORMOBARIQUE 2. MODIFICATION EN HYPERBARIE 3. CONSEQUENCES SUR LE PLONGEUR PHYSIOLOGIE EN NORMOBARIE L INSPIRATION Phénomène actif par contraction

Plus en détail