Quelles pistes pour maintenir un abattage de proximité pour nos éleveurs en circuit court? Propositions issues de rencontres citoyennes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelles pistes pour maintenir un abattage de proximité pour nos éleveurs en circuit court? Propositions issues de rencontres citoyennes"

Transcription

1 Quelles pistes pour maintenir un abattage de proximité pour nos éleveurs en circuit court? Propositions issues de rencontres citoyennes Sylvie La Spina Nature & Progrès

2 Plan Présentation du contexte : Projet EA, question de l abattage Comment impliquer les consommateurs dans la question de l abattage? Evolution du secteur de l abattage Etat des lieux des possibilités d abattage de proximité pour les éleveurs circuits courts Quels outils d abattage de proximité? Analyse de cas : l abattoir mobile Conclusions générales TABLE-RONDE

3 Le projet «Echangeons sur notre agriculture» Impliquer les consommateurs dans l évolution de l agriculture wallonne. Information et sensibilisation des citoyens. Rencontres et échanges avec le secteur agricole. Représentation des consommateurs au sein du Collège des Producteurs.

4 La question de l abattage Question soulevée par les éleveurs lors des assemblées sectorielles du Collège des producteurs Frein au circuit-court, seconde priorité des citoyens consommateurs Mais : sujet tabou et sensible alors que 97 % des wallons mangent de la viande! -> Nécessité d informer correctement le consommateur sur ce maillon méconnu de la filière viande.

5 Impliquer les consommateurs dans la question de l abattage Journée d information Visites d abattoirs, boucheries et fermes

6 Evolution du secteur de l abattage 19 ème siècle : Hygiène - des tueries particulières aux abattoirs publics 20 ème siècle : Rentabilité - des abattoirs publics aux abattoirs privés Evolution récente : deux dynamiques principales Abattoirs «de masse» : privés, spécialisés, automatisés pour une cadence plus rapide et une meilleure rentabilité, animaux standardisés, grands effectifs nécessaires (1 million de porcs ou 50,000 bovins par an), en lien avec des chevilleurs et industries agro-alimentaires, coût d abattage minimisé. Abattoirs «de qualité différenciée» : de plus petite taille, multi-espèces, cadence plus lente, peu d automatisation et nombreuses étapes manuelles, mise sur des techniques de qualité, souplesse du travail, coût d abattage plus élevé.

7 Etat des lieux des possibilités d abattage de proximité pour les éleveurs circuits courts (vente directe) Pourquoi un outil de proximité (max. 30 kilomètres)? Bien-être animal Logistique (coût, temps, énergie du transport) Qualité de la viande Sensibilité envers l alimentation locale et l empreinte écologique Méthodologie : inventaire des abattoirs, données complétées par des visites ou contacts téléphoniques. Prise en compte de la certification bio.

8 Etat des lieux des possibilités d abattage de proximité pour les éleveurs circuits courts (vente directe) - BOVINS Bonne couverture globale Gedinne -> bio? Hesbaye?

9 Etat des lieux des possibilités d abattage de proximité pour les éleveurs circuits courts (vente directe) - OVINS Gedinne -> bio? Manque en province de Liège et de Namur?

10 Etat des lieux des possibilités d abattage de proximité pour les éleveurs circuits courts (vente directe) - PORCS Gedinne -> bio? Manque en province de Liège, est de Namur et Nord de la province de Luxembourg?

11 Etat des lieux des possibilités d abattage de proximité pour les éleveurs circuits courts (vente directe) - VOLAILLES X 3 abattoirs agréés Tous certifiés bio Proximité? Menace de fermeture à Sclayn?

12 Etat des lieux des possibilités d abattage de proximité pour les éleveurs circuits courts (vente directe) - VOLAILLES Possibilité d abattage à la ferme des volailles et lagomorphes Déclaration : <250 lapins / an ou < 500 volailles / an (nombre de fermes :?) Autorisation : lapins / an ou volailles / an (4 fermes en Wallonie) Restrictions commerciales : vente directe au consommateur final sur le lieu de production, découpe uniquement en présence du consommateur vente sur le marché public local vente pour la livraison à un débit de viande ou à un restaurant exploité par le même opérateur sur le lieu de production

13 Etat des lieux des possibilités d abattage de proximité pour les éleveurs circuits courts (vente directe) Conclusions : Manque d outils de proximité dans certaines provinces pour les porcs et ovins notamment. Très peu de possibilités d abattage de volailles pour valorisation extérieure (restauration, épiceries, transformation à la ferme ) Bonne couverture bio par les outils en place Il est nécessaire de compléter cet état des lieux par une enquête auprès des éleveurs afin de connaître leurs besoins en abattage de proximité (+ ateliers de découpe)

14 Quels outils d abattage de proximité? Renforcer les structures existantes Créer de nouveaux outils Classiques : abattoir multi-espèces de taille moyenne (exemple : Virton) Innovants : Microstructures d abattage? (// Allemagne) Abattoirs à la ferme? (// abattoirs de boucheries particulières, 5 en Wallonie) Abattoir mobile? (// Allemagne, Suède, Autriche) Abattoirs modulaires? (// France, pour volailles)

15 Quels outils d abattage de proximité? Renforcer les structures existantes Augmenter les recettes : valoriser le tarif d abattage (qualité, souplesse, ) Réduire les coûts : Assouplissement des normes? (possibilités du paquet hygiène) Réduction des coûts énergétiques? (panneaux solaires, biométhanisation ) Aides publiques? Abattoir de proximité = outil fondamental de développement rural, service aux éleveurs et particuliers

16 Quels outils d abattage de proximité? Créer de nouveaux outils Etablir un modèle en minimisant les coûts tout en garantissant l hygiène (collaboration avec l AFSCA) Demander éventuellement les dérogations nécessaires (possibilité du Paquet hygiène) Estimer les investissements nécessaires et charges de fonctionnement Estimer les potentialités du terrain (demandes des éleveurs) Analyse de la rentabilité Il est indispensable de s inspirer des expériences d autres pays européens qui ont pu mettre en place ces outils!

17 Analyse de cas : l abattoir mobile Un outil modèle! Maximisation du bien-être animal (+ impact sur la qualité de la viande) et de la notion de proximité, minimisation des contraintes logistiques pour les éleveurs. Forte demande des éleveurs, y compris pour un couplage avec atelier de découpe mobile. Cas des particuliers à étudier (risques sanitaires). A la ferme ou sur aire d accueil? Ferme : maximise tous les avantages Aires : moins de déplacements de l unité -> plus économique et facile pour l unité d abattage

18 Analyse de cas : l abattoir mobile Un outil étudié et utilisé en Europe Abattoirs mobiles actifs : Allemagne, Suède, Autriche Etudes sur les abattoirs mobiles : Belgique, France, Pays-Bas, Islande Principaux freins identifiés : règlementation sanitaire et rentabilité économique Comment font les abattoirs mobiles actifs? (exemple : bovins)

19 Analyse de cas : l abattoir mobile Un abattoir mobile est-il économiquement envisageable en Wallonie? Difficultés : Investissements élevés ( euros selon étude du CER pour abattoir seul, pour abattoir mobile et atelier de découpe), amortissement en 5 ans. Charges salariales (2 bouchers à temps plein = euros par an) Charges de fonctionnement (transport, ressources en énergie et eau, inspection vétérinaire, frais d analyse, contributions et rétributions AFSCA, élimination des déchets ) Faible cadence d abattage!

20 Analyse de cas : l abattoir mobile Pour être rentable, les tarifs de prestations de l abattoir mobile doivent être élevés! Selon nos premières évaluations (à affiner), le montant peut atteindre % du prix d un abattage classique. Impensable?

21 Analyse de cas : l abattoir mobile Et pourtant (1) Déduire les frais de transport des animaux et carcasses lors des abattages classiques -> A estimer! (2) Souhait de nombreux éleveurs d opter pour un abattage alternatif (3) Plus-value environnementale et éthique à faire valoir auprès du consommateur (attention à la communication!) Finalement, la hausse de prix nécessaire, déduction faite des économies de transport, et ramenée au prix par kilogramme de viande est relativement faible!

22 Analyse de cas : l abattoir mobile En conclusion Approfondir l étude de la faisabilité technique d un abattoir mobile en s inspirant des structures existantes ailleurs en Europe Evaluer les besoins des producteurs afin d évaluer les effectifs potentiellement pris en charge par l outil et définir son rayon d action Dans l étude de la rentabilité, évaluer le coût du transport dans l abattage classique, et mener une enquête pour estimer la propension du consommateur à payer plus cher une viande issue d un abattage mobile à la ferme (ex: Etude suédoise).

23 Conclusions générales de notre analyse Manque d outils de proximité pour l abattage privé, à affiner par une enquête producteurs Renforcer les structures existantes (revalorisation des tarifs, réduction des coûts // assouplissement des normes, gestion énergétique, aides publiques ) Etudier la faisabilité de nouveaux outils innovants (abattoir mobile, micro-abattoir, abattoir modulaire ) en s inspirant des expériences ailleurs en Europe Analyse de la rentabilité : impacts des transports, propension des consommateurs à payer plus cher pour un abattage alternatif.

24 Table-ronde Présentation des participants Points de discussion : - Quels assouplissements possibles dans le paquet hygiène? - Quelles possibilités d aides publiques pour outils existants / nouveaux outils? - Prise en compte des transports et propension consommateur, vous y croyez? - Autres pistes pour renforcer les abattoirs existants? - Secteur volaille, quelle solution d abattage de proximité pour une valorisation commerciale dépassant les conditions de l arrêté fermier? -

25 Merci beaucoup pour votre attention!

Quelles pistes pour développer les possibilités d abattage de proximité pour nos éleveurs wallons en circuits courts?

Quelles pistes pour développer les possibilités d abattage de proximité pour nos éleveurs wallons en circuits courts? Quelles pistes pour développer les possibilités d abattage de proximité pour nos éleveurs wallons en circuits courts? Propositions issues de rencontres citoyennes Sylvie La Spina Nature & Progrès Plan

Plus en détail

L abattage de proximité: quels options et leviers d action? Sandrine Wattiez (Collège des Producteurs) Benoît Delpeuch (Nature & Progrès)

L abattage de proximité: quels options et leviers d action? Sandrine Wattiez (Collège des Producteurs) Benoît Delpeuch (Nature & Progrès) L abattage de proximité: quels options et leviers d action? Sandrine Wattiez (Collège des Producteurs) Benoît Delpeuch (Nature & Progrès) Contexte Le contexte difficile est issu d un ensemble de problèmes

Plus en détail

Constitution de la valeur à l aval de la filière porcine française

Constitution de la valeur à l aval de la filière porcine française Constitution de la valeur à l aval de la filière porcine française Vincent Legendre IFIP Pôle Economie Journée d étude des productions porcines et avicoles, Namur 25 novembre 2015 Présentation De la sortie

Plus en détail

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES Collège des Producteurs - Assemblée sectorielle Porc 9/10/2015 Christine Anceau DGARNE-Département

Plus en détail

Assemblée Générale de SIFCO

Assemblée Générale de SIFCO Assemblée Générale de SIFCO Paris, le 16 juin 2005 Dirk Dobbelaere Secrétaire général de l EFPRA Les aides d Etat liées aux tests EST, aux animaux trouvés morts et aux déchets d abattoirs Lignes directrices

Plus en détail

Les circuits courts : définition et approche quantitative au niveau wallon. 7 juin 2016 Stéphane Winandy

Les circuits courts : définition et approche quantitative au niveau wallon. 7 juin 2016 Stéphane Winandy Les circuits courts : définition et approche quantitative au niveau wallon 7 juin 2016 Stéphane Winandy est une association de compétences ayant pour but d accompagner les agriculteurs-transformateurs

Plus en détail

INNOVATION Produits de montagne, territoires et innovation VALORISER LA PRODUCTION LOCALE: ATELIER DE DÉCOUPE ET DE TRANSFORMATION SUR BRIOUDE

INNOVATION Produits de montagne, territoires et innovation VALORISER LA PRODUCTION LOCALE: ATELIER DE DÉCOUPE ET DE TRANSFORMATION SUR BRIOUDE INNOVATION Produits de montagne, territoires et innovation VALORISER LA PRODUCTION LOCALE: ATELIER DE DÉCOUPE ET DE TRANSFORMATION SUR BRIOUDE Les Assises de la montagne 23 octobre 2014 Localisation de

Plus en détail

Restitution des principaux enseignements du projet Casdar Atomic

Restitution des principaux enseignements du projet Casdar Atomic Restitution des principaux enseignements du projet Casdar Atomic Introduction de la journée du jeudi 10 octobre 9h30 10h30 Plan de la restitution Le projet Atomic? ATC et agroalimentaire paysan : définition

Plus en détail

Relations de voisinage entre éleveurs et riverains en Région wallonne

Relations de voisinage entre éleveurs et riverains en Région wallonne Relations de voisinage entre éleveurs et riverains en Région wallonne Marie Hoffelinck et Sylvie La Spina Nature & Progrès Démarche Problématique soulevée lors de l assemblée du Collège des producteurs

Plus en détail

LA FILIERE COURTE. Définition :

LA FILIERE COURTE. Définition : LA FILIERE COURTE Envie de manger plus frais, plus goûteux, de consommer local, de connaître l origine des aliments et la façon dont ils sont produits, de se réapproprier son alimentation... Nombreuses

Plus en détail

Mieux connaître les marchés de la filière équine pour adapter sa stratégie 3 ème journée du Réseau Économique de la Filière Équine 19 janvier 2010

Mieux connaître les marchés de la filière équine pour adapter sa stratégie 3 ème journée du Réseau Économique de la Filière Équine 19 janvier 2010 Mieux connaître les marchés de la filière équine pour adapter sa stratégie 3 ème journée du Réseau Économique de la Filière Équine 19 janvier 2010 Le marché de la viande chevaline et son organisation Célia

Plus en détail

«Grenelle de l Environnement, source de valeur pour l entreprise» Passer du déchet à la matière

«Grenelle de l Environnement, source de valeur pour l entreprise» Passer du déchet à la matière «Grenelle de l Environnement, source de valeur pour l entreprise» Passer du déchet à la matière PARTIE 1 PARTIE 2 Le nouveau cadre règlementaire des Grenelle 1 et 2 Les déchets des entreprises en France

Plus en détail

Le marché de la viande chevaline et son organisation

Le marché de la viande chevaline et son organisation Mieux connaître les marchés de la filière équine pour adapter sa stratégie 1ère journée du Réseau Economique de la Filière Equine Sud-Ouest - 21 avril 2010 Le marché de la viande chevaline et son organisation

Plus en détail

Impliquer les consommateurs

Impliquer les consommateurs Impliquer les consommateurs pour définir l agriculture de demain Sylvie La Spina - Nature & Progrès Vendredi 9 décembre 2016 «Construisons ensemble notre alimentation» Crise Impliquer du lait en les Wallonie

Plus en détail

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur

L agriculture Biologique. Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur L agriculture Biologique Le marché des produits bio L évolution de la consommation et caractérisation du consommateur Le marché des produits bio Part de la consommation des produits bio en Europe Marché

Plus en détail

Préambule. Pour plus de facilité, vous trouverez dans ces fiches les noms des personnes que vous pouvez contacter pour répondre à vos questions.

Préambule. Pour plus de facilité, vous trouverez dans ces fiches les noms des personnes que vous pouvez contacter pour répondre à vos questions. Préambule Ce document est mis à votre disposition par la Chambre d Agriculture des Hautes-Alpes, en partenariat avec la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations).

Plus en détail

Diversification et circuits courts en Nord Pas de Calais. Quelles sont les logiques individuelles, comment se construisent les projets collectifs?

Diversification et circuits courts en Nord Pas de Calais. Quelles sont les logiques individuelles, comment se construisent les projets collectifs? Diversification et circuits courts en Nord Pas de Calais Quelles sont les logiques individuelles, comment se construisent les projets collectifs? La diversification de l exploitation Un prolongement de

Plus en détail

Etat des lieux et diagnostic de compétitivité de la filière volaille de chair. Pascale Magdelaine ITAVI

Etat des lieux et diagnostic de compétitivité de la filière volaille de chair. Pascale Magdelaine ITAVI Etat des lieux et diagnostic de compétitivité de la filière volaille de chair Pascale Magdelaine ITAVI Colloque «Compétitivité des filières animales françaises» Paris - 10 décembre 2013 MT Dynamisme de

Plus en détail

Chiffres clés des Industries d abattage et de transformation des filières avicoles et cunicoles françaises

Chiffres clés des Industries d abattage et de transformation des filières avicoles et cunicoles françaises Chiffres clés des Industries d abattage et de transformation des filières avicoles et cunicoles françaises Une industrie de transformation ancrée dans les territoires ruraux 415 établissements de transformation

Plus en détail

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d écologie urbaine 2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période 2015-2020. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

Chiffres clés des Industries d abattage et de transformation des filières avicoles et cunicoles françaises

Chiffres clés des Industries d abattage et de transformation des filières avicoles et cunicoles françaises Chiffres clés des Industries d abattage et de transformation des filières avicoles et cunicoles françaises Une industrie de transformation ancrée dans les territoires ruraux 492 établissements * d abattages

Plus en détail

Evolution de l économie agricole en Province de Liège

Evolution de l économie agricole en Province de Liège Evolution de l économie agricole en Province de Liège Dr Brigitte DUQUESNE Battice, 05 septembre 2008 Unité d Economie et Développement rural Observatoire de la consommation alimentaire duquesne.b@fsagx.ac.be

Plus en détail

Comparaison des systèmes de production avicoles. Indicateurs économiques et perspectives de marché. Commission avicole INRA, 9 janvier 2007

Comparaison des systèmes de production avicoles. Indicateurs économiques et perspectives de marché. Commission avicole INRA, 9 janvier 2007 Comparaison des systèmes de production avicoles. Indicateurs économiques et perspectives de marché Commission avicole INRA, 9 janvier 2007 Volailles de chair Volailles de chair Des systèmes de production

Plus en détail

Constructeur d énergie verte. La production d énergie propre à partir de biomasse. Montage d un projet. biogaz

Constructeur d énergie verte. La production d énergie propre à partir de biomasse. Montage d un projet. biogaz La production d énergie propre à partir de biomasse Montage d un projet biogaz Constructeur d énergie verte Qui sommes nous? - Nos activités ETHADEV est une entreprise spécialisée en création, éveloppement

Plus en détail

Protéines et alimentation animale Situation et défis

Protéines et alimentation animale Situation et défis Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l'agriculture OFAG Protéines et alimentation animale Situation et défis Dominique Kohli, sous-directeur OFAG

Plus en détail

L économie de proximité en Dordogne

L économie de proximité en Dordogne L économie de proximité en Dordogne LE CONTEXTE DEPARTEMENTAL Date L environnement Grand département rural d intérieur Aucune grande ville : Bordeaux à 1H30, Toulouse à 2H30 Plus de 550 communes Un potentiel

Plus en détail

Evolution de la consommation quelles opportunités pour les producteurs?

Evolution de la consommation quelles opportunités pour les producteurs? Evolution de la consommation quelles opportunités pour les producteurs? Vincent Legendre Pôle Economie - IFIP 30 novembre 2016 Présentation Des tendances de consommation en pleine évolution Quelles pistes

Plus en détail

LA FILIÈRE AXÉRÉAL ÉLEVAGE

LA FILIÈRE AXÉRÉAL ÉLEVAGE LA FILIÈRE AXÉRÉAL ÉLEVAGE A X É R É A L É L E VA G E D É V E L O P P E 3 M É T I E R S FABRIC ANT D ALIMENTS, ORGANISATEUR DE PRODUCTION ET ACCOUVEUR Leader sur la grande Région Centre et le Massif Central,

Plus en détail

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole

Isère : La Département de l Isère et sa politique agricole La Département de l Isère et sa politique agricole Isère : Superficie : 7 431 km² Population : 1,225 millions d habitants Agriculture : 6300 exploitations agricoles ; SAU = 241000 ha 2000 agriculteurs

Plus en détail

FILIÈRE VIANDE L ESSENTIEL EN

FILIÈRE VIANDE L ESSENTIEL EN FILIÈRE VIANDE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 1ER CHEPTEL EUROPÉEN EN BOVINS Avec plus de 19 millions de bovins, la France dispose du 1 er cheptel européen. Le pays compte près de 3,7 millions de

Plus en détail

La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée. Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016

La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée. Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016 La concertation de la Chaîne et le partage de la valeur ajoutée Libramont Collège des Producteurs 15 décembre 2016 1 Sommaire C est quoi un prix juste? Qu est-ce qu une «concertation-chaîne»? Pourquoi

Plus en détail

Fromage et produits laitiers

Fromage et produits laitiers CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA HAUTE-GARONNE Conseil DÉPARTEMENTAL de la Haute-Garonne Introduction de produits locaux de qualité dans les services de restauration des collèges Quelles démarches effectuer

Plus en détail

Filière viande en Circuits Courts en Poitou-Charentes - Juillet

Filière viande en Circuits Courts en Poitou-Charentes - Juillet Filière viande en Circuits Courts en Poitou-Charentes - Juillet 2011 - Enquêtes réalisées par : Elise Vilchange, Afipar Synthèse et mise en page : Alexiane Spanu, Afipar Termes utilisés Définition des

Plus en détail

Produire et commercialiser des porcs en circuits courts.

Produire et commercialiser des porcs en circuits courts. Produire et commercialiser des porcs en circuits courts. Le 18 Septembre 2015 Pierre FROTIN http://www.ifip.asso.fr/sites/default/files/pdf-documentations/rcc-produire-et-commercialiser-des-porcs.pdf 1.

Plus en détail

Le bien-être des animaux : une préoccupation sociale et éthique croissante? Freins et valorisations pour les acteurs de la filière distribution

Le bien-être des animaux : une préoccupation sociale et éthique croissante? Freins et valorisations pour les acteurs de la filière distribution Le bien-être des animaux : une préoccupation sociale et éthique croissante? Freins et valorisations pour les acteurs de la filière distribution Christine CESAR et Henry BULLER Programme de Recherche Welfare

Plus en détail

Communauté de Communes du canton de Lembeye en Vic-Bilh. Présentation des projets d abattoir / conserverie et de zone agricole

Communauté de Communes du canton de Lembeye en Vic-Bilh. Présentation des projets d abattoir / conserverie et de zone agricole Communauté de Communes du canton de Lembeye en Vic-Bilh Présentation des projets d abattoir / conserverie et de zone agricole Origine du projet : engagement de la CDC auprès de producteurs locaux, utilisateurs

Plus en détail

Le Bio en chiffres. Contact. BioForum Wallonie Rue Nanon, Namur T : 081/ F : 081/

Le Bio en chiffres. Contact. BioForum Wallonie Rue Nanon, Namur T : 081/ F : 081/ Le Bio en chiffres 2011 Contact BioForum Wallonie Rue Nanon, 98 5000 Namur T : 081/390 690 F : 081/390 691 wallonie@bioforum.be www.bioforum.be 1. Production 1.1 Evolution de l agriculture biologique en

Plus en détail

Certificat vétérinaire pour l exportation de viande de volaille et de dinde et de viande séparée mécaniquement vers la République de Cuba

Certificat vétérinaire pour l exportation de viande de volaille et de dinde et de viande séparée mécaniquement vers la République de Cuba I. Domaine d application Description du produit Code NC Pays Viande de volaille 0207 020890 II. Certificat bilatéral Code AFSCA EX.VTP.CU.01.02 Titre du certificat Certificat vétérinaire pour l exportation

Plus en détail

OCP INNOVATION FUND FOR AGRICULTURE

OCP INNOVATION FUND FOR AGRICULTURE OCP INNOVATION FUND FOR AGRICULTURE L innovation et l entrepreunariat au service d une agriculture durable FILIALE GROUPE OCP FONDS D INVESTISSEMENT OCP Innovation Fund For Agriculture est un Fonds d

Plus en détail

Structures et organisation des filières poulet de chair en Europe

Structures et organisation des filières poulet de chair en Europe Structures et organisation des filières poulet de chair en Europe Analyse comparée des filières britannique, allemande, néerlandaise, espagnole et belge 1 AG du SNA, Paris, le 18 octobre 2013 Production

Plus en détail

L AVICULTURE RURALE EN FRANCE. Assemblée Générale ERPA Cécile RIFFARD ITAVI Ŕ Institut Technique de l Aviculture

L AVICULTURE RURALE EN FRANCE. Assemblée Générale ERPA Cécile RIFFARD ITAVI Ŕ Institut Technique de l Aviculture Assemblée Générale ERPA 25-02-2011 L AVICULTURE RURALE Cécile RIFFARD ITAVI Ŕ Institut Technique de l Aviculture riffard@itavi.asso.fr EN FRANCE 2/27/2011 1 LES VOLAILLES RURALES On distingue, selon les

Plus en détail

Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire

Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire Etude relative au potentiel d exportation du secteur agro-alimentaire Bruxelles, le 20 janvier 2016 Une étude du SPF Economie portant sur l industrie agroalimentaire belge révèle qu entre 2000 et 2014,

Plus en détail

Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective

Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective Développer l approvisionnement en produits régionaux et en produits bio locaux dans la restauration collective Anne-Hélène Bunod Chambre Régionale d Agriculture Franche-Comté Enjeux Rendre accessible une

Plus en détail

Journée sanitaire Circuits Courts Filières de proximité Bienvenue à la ferme 19/1/ Pontivy

Journée sanitaire Circuits Courts Filières de proximité Bienvenue à la ferme 19/1/ Pontivy Journée sanitaire Circuits Courts Filières de proximité Bienvenue à la ferme 19/1/2016 - Pontivy Reproduction et communication à un tiers après autorisation préalable de la Chambre d agriculture de Bretagne

Plus en détail

LA CACG VOTRE PARTENAIRE POUR L AMENAGEMENT DURABLE DES TERRITOIRES

LA CACG VOTRE PARTENAIRE POUR L AMENAGEMENT DURABLE DES TERRITOIRES LA CACG VOTRE PARTENAIRE POUR L AMENAGEMENT DURABLE DES TERRITOIRES Consciente du rôle qu elle a à jouer en tant que Société d Economie Mixte (SEM), elle allie valeurs de service public et efficacité économique,

Plus en détail

Agriculture en Alsace Alsace Nature propose : Des Initiatives Locales pour Valoriser la Protection de la Nature et le Bien-Etre des Animaux

Agriculture en Alsace Alsace Nature propose : Des Initiatives Locales pour Valoriser la Protection de la Nature et le Bien-Etre des Animaux 1 Agriculture en Alsace Alsace Nature propose : Des Initiatives Locales pour Valoriser la Protection de la Nature et le Bien-Etre des Animaux Rédaction : Anne Vonesch Mai 2012 2 3 Respect en Plus ÉTHIQUE

Plus en détail

Collèges communaux du Pays de Herve Pays de Herve - Futur. Démarches «paysage» et «devenir de l agriculture» du Pays de Herve

Collèges communaux du Pays de Herve Pays de Herve - Futur. Démarches «paysage» et «devenir de l agriculture» du Pays de Herve Collèges communaux du Pays de Herve Pays de Herve - Futur Limbourg, séance publique du 30 octobre 2010 Démarches «paysage» et «devenir de l agriculture» du Pays de Herve Pistes concrètes de travail et

Plus en détail

LA PROVENANCE DES PRODUITS ET INGRÉDIENTS: COMMENT GARANTIR UNE ALIMENTATION DE PROXIMITÉ?

LA PROVENANCE DES PRODUITS ET INGRÉDIENTS: COMMENT GARANTIR UNE ALIMENTATION DE PROXIMITÉ? LA PROVENANCE DES PRODUITS ET INGRÉDIENTS: COMMENT GARANTIR UNE ALIMENTATION DE PROXIMITÉ? Marine Friant-Perrot MCF-HDR Université de Nantes Programme Lascaux-Celt Restauration collective locale et durable

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU MARCHÉ DU PORC BRETON. Jeudi 23 juin 2016

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU MARCHÉ DU PORC BRETON. Jeudi 23 juin 2016 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU MARCHÉ DU PORC BRETON Jeudi 23 juin 1 hausse de production dans l UE 2015 + 6,65 millions (+ 2,7 % / 2014) + 8,81 millions (+ 3,6 % / 2013) 2 Poursuite de l embargo Russie 2015 Perte

Plus en détail

Le secteur de l abattage au Québec. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 11 octobre 2013

Le secteur de l abattage au Québec. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 11 octobre 2013 Le secteur de l abattage au Québec Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 11 octobre 2013 Plan de la présentation Les entreprises: type, spécialisation et localisation;

Plus en détail

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU MARCHÉ DU PORC BRETON. Jeudi 23 juin 2016

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU MARCHÉ DU PORC BRETON. Jeudi 23 juin 2016 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU MARCHÉ DU PORC BRETON Jeudi 23 juin 1 hausse de production dans l UE 2015 + 6,65 millions (+ 2,7 % / 2014) + 8,81 millions (+ 3,6 % / 2013) 2 Poursuite de l embargo Russie 2015 Perte

Plus en détail

Produits Pays Réunion une démarche collective autour d une mention valorisante

Produits Pays Réunion une démarche collective autour d une mention valorisante Produits Pays Réunion une démarche collective autour d une mention Par Carole Ramalingum FRCA / APPR Plan de la présentation 1 Le contexte 2 Le système actuel de valorisation des produits 3 Intérêts et

Plus en détail

Les principes et valeurs de l'économie sociale et solidaire appliqués à la filière agricole: des bases pour la souveraineté alimentaire

Les principes et valeurs de l'économie sociale et solidaire appliqués à la filière agricole: des bases pour la souveraineté alimentaire Les principes et valeurs de l'économie sociale et solidaire appliqués à la filière agricole: des bases pour la souveraineté alimentaire Lara Baranzini Responsable pôle développement et promotion ESS Eco-congrès

Plus en détail

Systèmes d information et outils de pilotage du secteur élevage. dans les pays du Sud

Systèmes d information et outils de pilotage du secteur élevage. dans les pays du Sud Systèmes d information et outils de pilotage du secteur élevage dans les pays du Sud Postures et méthodes Atelier de formation collective Montpellier 11-13 juillet 2011 Observation et contrôle des marges

Plus en détail

FILIERE VIANDES ROUGES PRESENTATION ET AXES DE DEVELOPPEMENT

FILIERE VIANDES ROUGES PRESENTATION ET AXES DE DEVELOPPEMENT FILIERE VIANDES ROUGES PRESENTATION ET AXES DE DEVELOPPEMENT MARS 2011 0 0 PLAN I PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA FILIÈRE VIANDES ROUGES II RAPPEL DES OBJECTIFS DU CONTRAT PROGRAMME III APERCU SUR L ETAT

Plus en détail

François PATRIAT. Quelle place pour la méthanisation en Bourgogne? Journée d échanges ADEME Bourgogne 23 avril Introduction

François PATRIAT. Quelle place pour la méthanisation en Bourgogne? Journée d échanges ADEME Bourgogne 23 avril Introduction 1 Introduction François PATRIAT Président du Conseil régional de Bourgogne 2 Etat des lieux et enjeux de la méthanisation dans la transition énergétique Bertrand AUCORDONNIER ADEME Bourgogne 3 Etat des

Plus en détail

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud

E I S M V. Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud Académie Française, Communication du 20 juin 2013 Impacts de l évolution de la consommation des protéines animales sur le secteur de l élevage et les éleveurs dans les pays du Sud 3w.eismv.org L.J. PANGUI

Plus en détail

La Filière Viande Bio en Restauration Collective. Octobre 2015

La Filière Viande Bio en Restauration Collective. Octobre 2015 La Filière Viande Bio en Restauration Collective Octobre 2015 Ordre du jour Présentation d EBIO et UNEBIO Le Comptoir des Viandes Bio La viande bio en Restauration Hors Domicile Un peu d histoire 1995

Plus en détail

N 745 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 745 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 745 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 27 février 2013. PROPOSITION DE LOI tendant à limiter l utilisation

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

Comment réduire l urbanisation des sols? Propositions issues de rencontres citoyennes Sylvie La Spina Nature & Progrès

Comment réduire l urbanisation des sols? Propositions issues de rencontres citoyennes Sylvie La Spina Nature & Progrès Sylvie La Spina Nature & Progrès Le projet «Echangeons sur notre agriculture» Impliquer les consommateurs dans l évolution de l agriculture wallonne. Information et sensibilisation des citoyens. Rencontres

Plus en détail

Formation professionnelle en agriculture. Appel à projet en vue de sélectionner des formations pour l année 2017

Formation professionnelle en agriculture. Appel à projet en vue de sélectionner des formations pour l année 2017 Formation professionnelle en agriculture Appel à projet en vue de sélectionner des formations pour l année 2017 Méthodologie Le présent appel à projets vise à sélectionner des formations professionnelles

Plus en détail

FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT

FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT EXPLOITATION AGRICOLE 1. CONDITIONS D ENGAGEMENTS (à lire attentivement) A. Objet Les Chambres d agriculture des Pays de la Loire 1 ont mis en place un site internet destiné

Plus en détail

Le point de vue du Maillon Abattage. Gilles HUTTEPAIN Président de la FIA

Le point de vue du Maillon Abattage. Gilles HUTTEPAIN Président de la FIA Le point de vue du Maillon Abattage Gilles HUTTEPAIN Président de la FIA Le point de vue du Maillon Abattage 2 INTERVENTION DE G ILLES HUTTEPAIN PRÉSIDENT DE LA FIA Volailles chair la fin des turbulences?

Plus en détail

Contact presse Département de la Mayenne Nathalie MOREAU Directrice adjointe de Cabinet en charge de la communication Attachée de presse

Contact presse Département de la Mayenne Nathalie MOREAU Directrice adjointe de Cabinet en charge de la communication Attachée de presse Contact presse Département de la Mayenne Nathalie MOREAU Directrice adjointe de Cabinet en charge de la communication Attachée de presse 02 43 66 53 38-06 88 49 33 95 - nathalie.moreau@lamayenne.fr Un

Plus en détail

LA VENTE DIRECTE POURQUOI? Pour valoriser mieux ses produits; Pour redorer l image de l agriculture; Pour offrir un produit de qualité;

LA VENTE DIRECTE POURQUOI? Pour valoriser mieux ses produits; Pour redorer l image de l agriculture; Pour offrir un produit de qualité; LA VENTE DIRECTE POURQUOI? Pour valoriser mieux ses produits; Pour redorer l image de l agriculture; Pour offrir un produit de qualité; Pour en retirer un revenu complémentaire; DANS QUELLE EXPLOITATION?

Plus en détail

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,!

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,! TOP TOP MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE AUX IDEES RECUES,!, STO IDÉE REÇUE N 1 Si je mets du bio et du local dans ma cantine JE VAIS EXPLOSER MON

Plus en détail

Réunion de présentation du 11 mars

Réunion de présentation du 11 mars ORGANISATION DE L INSPECTION SANITAIRE ET ÉVALUATION DE LA SITUATION ÉCONOMIQUE DES ABATTOIRS Remarque: Ce document constitue le support d une présentation orale. Privé des commentaires l accompagnant,

Plus en détail

Méthodes de calcul des marges brutes de transformation et au détail pour le porc frais

Méthodes de calcul des marges brutes de transformation et au détail pour le porc frais Rappel : une marge brute est fondamentalement une différence entre : - la valeur du produit vendu et la valeur du même produit acheté : c est la «marge commerciale» ; - la valeur du produit transformé

Plus en détail

Signalisation de la qualité et de l origine des produits agricoles - Application à la production porcine wallonne -

Signalisation de la qualité et de l origine des produits agricoles - Application à la production porcine wallonne - Signalisation de la qualité et de l origine des produits agricoles - Application à la production porcine wallonne - Jean-Marc CHEVAL 3 ème Assemblée sectorielle des producteurs de porcs 09/10/15 1 Qualité(s)

Plus en détail

15 janvier 2003 ACCORD INTERPROFESSIONNEL RELATIF AUX ABATTAGES FAMILIAUX ET AUX VENTES DE VIANDE EN CIRCUIT DIRECT PAR LES ELEVEURS

15 janvier 2003 ACCORD INTERPROFESSIONNEL RELATIF AUX ABATTAGES FAMILIAUX ET AUX VENTES DE VIANDE EN CIRCUIT DIRECT PAR LES ELEVEURS 15 janvier 2003 ACCORD INTERPROFESSIONNEL RELATIF AUX ABATTAGES FAMILIAUX ET AUX VENTES DE VIANDE EN CIRCUIT DIRECT PAR LES ELEVEURS PROTOCOLE D ACCORD Entre les organisations professionnelles membres

Plus en détail

Indicateur de compétitivité des filières porcines européennes Résultats de l année 2012

Indicateur de compétitivité des filières porcines européennes Résultats de l année 2012 Indicateur de compétitivité des filières porcines européennes Résultats de l année 2012 5 décembre 2014, Rennes Boris Duflot IFIP, Pôle Economie boris.duflot@ifip.asso.fr Vendredi 5 décembre 2014 1 Rappel

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT 1

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT 1 AMENDEMENT 1 ARTICLE 19 Après le onzième alinéa, sont insérés sept alinéas ainsi rédigés : «1 ter A Lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire en responsabilisant et en mobilisant les producteurs,

Plus en détail

Introduction aux Chaines de Valeur

Introduction aux Chaines de Valeur Introduction aux Chaines de Valeur - Analyse socio-économique- Rappel: étapes menées jusqu à présent Approche descriptive Quels sont les mouvements d animaux et produits animaux? Etape 1. Définir l objectif

Plus en détail

L intérêt des démarches de qualité dans les filières herbivores

L intérêt des démarches de qualité dans les filières herbivores L intérêt des démarches de qualité dans les filières herbivores Gérard You* Responsable du service Economie des filières Institut de l Elevage Colloque INAO jeudi 6 octobre 2016 * Avec le concours du service

Plus en détail

FILIERES ANIMALES 4 Conseil de Direction du 18 au 21 novembre 2008

FILIERES ANIMALES 4 Conseil de Direction du 18 au 21 novembre 2008 FILIERES ANIMALES 4 Conseil de Direction du 18 au 21 novembre 2008 MARTINIQUE Programme sectoriel porcs 2008-2010 1 II ETAT DES LIEUX ET DIAGNOSTIC DE LA FILIERE La production organisée de viande porcine

Plus en détail

VALORISATION DES DECHETS DE L ABATTOIR DE SOGAS A DAKAR OU LA PRODUCTION D ENERGIE PROPRE PAR LE BIOGAZ : UN EXEMPLE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

VALORISATION DES DECHETS DE L ABATTOIR DE SOGAS A DAKAR OU LA PRODUCTION D ENERGIE PROPRE PAR LE BIOGAZ : UN EXEMPLE DE DEVELOPPEMENT DURABLE VALORISATION DES DECHETS DE L ABATTOIR DE SOGAS A DAKAR OU LA PRODUCTION D ENERGIE PROPRE PAR LE BIOGAZ : UN EXEMPLE DE DEVELOPPEMENT DURABLE SITUATION ACTUELLE L abattoir de Dakar est le plus grand du

Plus en détail

LES VOLAILLES. Hoareau Giovanni, Dalodier Laure, Do Aline, Bozec Vincent

LES VOLAILLES. Hoareau Giovanni, Dalodier Laure, Do Aline, Bozec Vincent LES VOLAILLES Hoareau Giovanni, Dalodier Laure, Do Aline, Bozec Vincent volaille : tout oiseau élevé ou détenu en captivité à des fins de reproduction, de production de viande, d'œufs de consommation et

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 4 ET 5 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 4 ET 5 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/E3/120 ASSEMBLEE DE CORSE 3 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013 4 ET 5 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF PARTICIPATION DE LA

Plus en détail

La situation et les enjeux du secteur des ovoproduits en France et en Europe

La situation et les enjeux du secteur des ovoproduits en France et en Europe La situation et les enjeux du secteur des ovoproduits en France et en Europe FranceAgriMer, le 3/11/11 Comité volailles et oeufs MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Contexte et objectifs de l étude

Plus en détail

COLLOQUE LES RENDEZ-VOUS DE LA DIVERSIFICATION 1 ER FÉVRIER GEMBLOUX

COLLOQUE LES RENDEZ-VOUS DE LA DIVERSIFICATION 1 ER FÉVRIER GEMBLOUX COLLOQUE LES RENDEZ-VOUS DE LA DIVERSIFICATION 1 ER FÉVRIER 2017 - GEMBLOUX Enquête sur le Gaspillage alimentaire Valérie OP DE BEECK Collège des producteurs Maryvonne CARLIER DiversiFerm - Pôle Economique

Plus en détail

écologie énergies énergies renouvelables renouvelables

écologie énergies énergies renouvelables renouvelables GUIDE des aides régionales écologie énergies énergies renouvelables renouvelables LA RÉUNION AU PATRIMOINE MONDIAL DE L HUMANITÉ CIRQUES, PITONS ET REMPARTS la réunion que nous construisons la réunion,

Plus en détail

Portrait de la situation de l élevage des grands gibiers

Portrait de la situation de l élevage des grands gibiers Portrait de la situation de l élevage des grands gibiers Fédération des éleveurs de grands gibiers du Québec (FEGGQ) Par Marylène Tessier, secrétaire générale Le 26 octobre 2006 DISPERSION GÉOGRAPHIQUE

Plus en détail

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010 Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Quelles plus-values? Les menus sont à la croisée de la

Plus en détail

Faisabilité d un nouvel outil pour le groupement des fermiers de la forêt de Rambouillet. 12 avril 2013

Faisabilité d un nouvel outil pour le groupement des fermiers de la forêt de Rambouillet. 12 avril 2013 Faisabilité d un nouvel outil pour le groupement des fermiers de la forêt de Rambouillet 12 avril 2013 1 Contexte et historique des ateliers du CEZ Conséquence de la fermeture de l atelier du CEZ Etude

Plus en détail

ÉVOLUTION ET TENDANCES DEPUIS 1997

ÉVOLUTION ET TENDANCES DEPUIS 1997 La production agricole et la transformation des produits agroalimentaires au Saguenay-Lac Saint-Jean ÉVOLUTION ET TENDANCES DEPUIS 1997 Par Raynald Lapointe, agr. Conseiller régional en économie et développement

Plus en détail

APPEL À PROJETS INNOV BIO MIDI-PYRÉNÉES 2016

APPEL À PROJETS INNOV BIO MIDI-PYRÉNÉES 2016 APPEL À PROJETS INNOV BIO MIDI-PYRÉNÉES 2016 PLAN BIO MIDI-PYRÉ NÉ ÉS 2014-2020 1. CONTEXTE Première région en nombre d hectares consacrés à la bio (145 686 ha), Midi-Pyrénées a converti 6,4 % de sa surface

Plus en détail

La durabilité des biocarburants :

La durabilité des biocarburants : La durabilité des biocarburants : Rappel de la directive européenne et stratégie de la filière oléoprotéagineuse Julien Coignac Direction du développement Durable, Sofiprotéol 1 Introduction / contexte

Plus en détail

Déroulement de la Fête du Sacrifice en Brabant wallon en 2017

Déroulement de la Fête du Sacrifice en Brabant wallon en 2017 Déroulement de la Fête du Sacrifice en Brabant wallon en 2017 1. Préambule : Ce document fixe les modalités arrêtées par le CPAR pour l organisation, en Brabant wallon, de la Fête du sacrifice 2017. Cette

Plus en détail

Projet de territoire & candidature LEADER du Pays du Lunévillois. Forum territorial n 5 : stratégie LEADER

Projet de territoire & candidature LEADER du Pays du Lunévillois. Forum territorial n 5 : stratégie LEADER Projet de territoire & candidature LEADER du Pays du Lunévillois Forum territorial n 5 : stratégie LEADER 1 Compte-rendu 20 mai 2015 Baccarat ************* Le forum territorial en quelques photos Atelier

Plus en détail

PERTES ET GASPILLAGES ALIMENTAIRES

PERTES ET GASPILLAGES ALIMENTAIRES PERTES ET GASPILLAGES ALIMENTAIRES Etat des lieux des masses et de leur gestion par étapes de la chaine alimentaire Synthèse mai 2016-1 - MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS Qualifier et quantifier les pertes

Plus en détail

FILIERE COURTE : VIANDE OVINE

FILIERE COURTE : VIANDE OVINE FILIERE COURTE : VIANDE OVINE Synthèse des analyses de filières réalisées en Champagne-Ardenne Fiches réalisées en Mai 2014 A partir de données récoltées en 2013 sur 3 exploitations ovines de Champagne-Ardenne

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 5 : Consommer localement ce qui est produit localement Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 2 «Les filières d excellence, présentes ou en devenir du Pays source d emploi durable»

Plus en détail

Consommation des produits fermiers en Normandie et circuits courts de commercialisation

Consommation des produits fermiers en Normandie et circuits courts de commercialisation Consommation des produits fermiers en Normandie et circuits courts de commercialisation Qui consomme des produits fermiers en Normandie? Quand? Quoi? Où? Pourquoi? Pourquoi pas? Mai août 2014 Méthodologie

Plus en détail

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir

La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir La durabilité dans la filière laitière : des opportunités à saisir 16ième Carrefour des Productions Animales 2.03.2011 Renaat Debergh Confédération Belge de l industrie Laitière (CBL) BCZ-CBL 16 Carrefour

Plus en détail

Restauration collective durable. Sonia Curto

Restauration collective durable. Sonia Curto Restauration collective durable Sonia Curto Sommaire INTRO Qu est-ce que l alimentation et la restauration collective durable? Principes et enjeux de l alimentation durable Alimentation écologique Pilier

Plus en détail

La traçabilité, nouvelle réalité de l agroalimentaire

La traçabilité, nouvelle réalité de l agroalimentaire Article publié dans Porc Québec Avril 2001 Qualité La traçabilité, nouvelle réalité de l agroalimentaire LYNE RAVARY M. Sc., agronome, conseillère en assurance de la qualité, FPPQ La traçabilité consiste

Plus en détail

Inventaire biomasse en Nord Pas de Calais

Inventaire biomasse en Nord Pas de Calais Inventaire biomasse en Nord Pas de Calais 1 Sommaire Inventaire du gisement en NPdC (2010) Mise à jour de l étude Biomasse inventoriée Méthodologie de l inventaire : exemple des pailles de céréales INVENTAIRE

Plus en détail

Annie MORGENTHALER, ADEME Alsace

Annie MORGENTHALER, ADEME Alsace Synthèse de l étude : Gisements de matière organique en Alsace et perspectives de valorisation en méthanisation XXI Rencontres Professionnelles RITTMO le 09 décembre 2013 à Colmar Annie MORGENTHALER, ADEME

Plus en détail

Enquêtes sur l utilisation des antibiotiques dans la filière lapin

Enquêtes sur l utilisation des antibiotiques dans la filière lapin Enquêtes sur l utilisation des antibiotiques dans la filière lapin Sophie Le Bouquin Claire Chauvin Agence française de sécurité sanitaire des aliments Laboratoire d études et de recherches avicoles, porcines

Plus en détail