ITEM 324 Thérapeutiques non médicamenteuses et dispositifs médicaux Appareillage, aides techniques, cures thermales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ITEM 324 Thérapeutiques non médicamenteuses et dispositifs médicaux Appareillage, aides techniques, cures thermales"

Transcription

1 ITEM 324 Thérapeutiques non médicamenteuses et dispositifs médicaux Appareillage, aides techniques, cures thermales Charline RAYMOND, Duong-Minh N GUYEN (internes DES) Dr Claire ANQUETIL, Dr Claire PALAYER Dr Claire JOURDAN, Pr Arnaud DUPEYRON, Pr Isabelle LAFFONT Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation Montpellier-Nîmes

2 Orthèses : suppléer un membre ou un segment de membre déficient ou le rachis Prothèses : remplacer un membre ou un segment de membre manquant Chaussures orthopédiques Orthèses plantaires Aides techniques et assistance technologique : dispositif non appliqué directement sur le corps permettant de diminuer les limitations d activité et contribuant à l amélioration de l autonomie.

3 Bilan initial : déficiences, limitations d activité, restrictions de participation et facteurs environnementaux. Prescription Evaluation des résultats Ajustement de la thérapeutique Balance bénéfices/risques et efficacité/tolérance

4 Orthoprothésiste Conception et fabrication, application et suivi de l appareillage Podo-orthésiste Appareillage du pied (Chaussures thérapeutiques sur mesure, orthèses plantaires, coques talonnières, orthoplasties) Chaussures thérapeutiques de série (CHUP-CHUT)

5 Petit Appareillage = Appareillage de série Prescription sur ordonnance simple, PEC 60% si inscrit sur la LPPR Délivré par les pharmacie, podoorthésiste (Si appareillage concernant le pied) et orthoprothésistes Grand appareillage Dispositif médical sur mesure Ordonnance spécifique, entente préalable, PEC 100% Délivré par les orthoprothésistes et podo-orthésistes

6 Prescription de l appareillage Podo-orthèses, orthèses sur mesure, prothèses : MPR, Orthopédie, Rhumatologie, Neurochirurgie, Neurologie, Endocrinologie, Chirurgie plastique et reconstructrice, Chirurgie vasculaire, Pédiatrie, Dermatologie, Gériatrie. Renouvellement podo-orthèses possible par médecin généraliste

7 Orthèses de série ou sur mesure, Objectifs Immobilisation Statique, circulaire ou bivalvée (traitement orthopédique) Stabilisation Statique ou dynamique, de fonction. Limites pour permettre cicatrisation. Correction Orthèse de posture Eviter l aggravation d une déformation ou la corriger Suppléance Remplacer une fonction perdue

8 Orthèses : Evaluation Efficacité thérapeutique Tolérance (ex : Douleur, lésion cutanée) A court terme A long terme : Qualité de vie, gain fonctionnel, complications telles que lésion cutanée ou allergie de contact, complications liées à l immobilité (Raideur, amyotrophie)

9 Prothèses Remplacer un membre ou segment de membre manquant - Restauration de la fonction : marche, préhension - Esthétique - Adaptation au projet de vie du patient et à sa participation

10 Manchon I - Appareillage Prothèses Emboiture Articulation Effecteur distal Manchon servant d interface entre le membre résiduel et l emboiture Emboiture sur mesure qui reçoit le membre résiduel Articulation et pièces de liaison selon la localisation Effecteurs distaux : ex. Pied prothétique

11 II - Les aides techniques «Dispositifs médicaux non appliqué directement sur le corps permettant de diminuer les limitations d activité et contribuant à l amélioration de l autonomie, de la sécurité et du bien-être des personnes en situation de handicap.» Préhension Marche Fauteuil roulant

12 II - Les aides techniques 1) PRESCRIPTION DES AIDES À LA DÉAMBULATION Ordonnance simple ou bizone. Toutes spécialités autorisées. 2) PRESCRIPTION DES FAUTEUILS ROULANTS - Fauteuil Roulant Manuel Ordonnance simple ou bizone. Toutes spécialités autorisées. Pec 100%. - Fauteuil Roulant Électrique Demande d entente préalable. Pec 100% Essai préalable par médecin MPR avec un ergothérapeute ou un kinésithérapeute : systématique pour la première prescription ou si changement de fauteuil lors d un renouvellement. Forfait de réparation. Délivrés par les orthoprothésistes, les revendeurs de matériel médical ou les pharmaciens. Remboursements : - Sécurité sociale + MDPH si < 60 ans après accord CDAPH. - Si > 60 ans : sécurité sociale.

13 III Cures thermales Mode d action complexe et polyfactoriel - effets liés aux propriétés physiques ou chimiques des agents crénothérapiques : eaux, des boues, des gaz ou des vapeurs - Effets généraux : repos, rupture du quotidien Contre-Indications - Générales : cancers et hémopathies malignes, AEG, maladies aigues, insuffisances viscérales graves, AVC récents, HTA mal stabilisée, troubles mentaux sévères - Spécifiques : incontinence urinaire, conjonctivite, patho ORL évolutive, troubles cutanés avec perte de substance, insuffisance veineuse, poussées inflammatoires de certaines affections rhumatismales Indications : affections chroniques Affections rhumatologiques +++ : arthrose des membres, rachialgies communes, rhumatismes inflammatoires hors poussée.

14 III Cures thermales La cure thermale peut être prescrite soit par le médecin généraliste, soit par un médecin spécialiste (rhumatologue par ex.) Formulaire spécial : orientation médicale principale, station thermale proposée, nécessité d hospitalisation, absence de contre-indication, conditions de remboursement (ALD, AT, Maladie professionnelle) Durée classique : 21 jours dont 18 jours de traitement thermal. Rythme annuel. PEC par assurance maladie : - Soins, sans condition de ressource - Sous condition de ressource, remboursement partiel et forfaitaire des frais d hébergement et de transport - Sur congés annuels si activité sauf AT ou MP

ITEM 118 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation

ITEM 118 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation Médecin MPR Médecin traitant Ergothérapeute Podo-orthésiste Kinésithérapeute Patient Podologue Enseignant en APA Orthophoniste Psychologue Psychomotricien Orthoprothésiste Assistant socio-éducatif ITEM

Plus en détail

Item 180. Prescription d une cure thermale

Item 180. Prescription d une cure thermale Item 180. Prescription d une cure thermale Pr B. Bannwarth Objectifs Expliquer les modalités des cures thermales et climatiques et En justifier la prescription I. DEFINITIONS 1. Cure thermale : ensemble

Plus en détail

L abord kinésithérapique dans la PR. CH Louis Pasteur Dole septembre 2007

L abord kinésithérapique dans la PR. CH Louis Pasteur Dole septembre 2007 L abord kinésithérapique dans la PR CH Louis Pasteur Dole septembre 2007 Introduction La kinésithérapie, avec l ergothérapie, la podologie et l appareillage, fait partie des spécialités mises en œuvre

Plus en détail

AVERTISSEMENT page 3 LE MÉTIER D ORTHOPÉDISTE-ORTHÉSISTE. DES PIEDS À LA TÊTE pages 4 et 5. COMPÉTENCE DE L ORTHOPÉDISTE-ORTHÉSISTE page 6

AVERTISSEMENT page 3 LE MÉTIER D ORTHOPÉDISTE-ORTHÉSISTE. DES PIEDS À LA TÊTE pages 4 et 5. COMPÉTENCE DE L ORTHOPÉDISTE-ORTHÉSISTE page 6 SOMMAIRE AVERTISSEMENT page 3 LE MÉTIER D ORTHOPÉDISTE-ORTHÉSISTE DES PIEDS À LA TÊTE pages 4 et 5 COMPÉTENCE DE L ORTHOPÉDISTE-ORTHÉSISTE page 6 L ENSEIGNEMENT EN ORTHOPÉDIE-ORTHÈSE pages 7 et 8 POIDS

Plus en détail

CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION

CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION Eva HAREL Mini Congrès SASPAS 07 Octobre 2014 1 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 INDICATIONS, CONTRE- INDICATIONS ET EFFETS INDESIRABLES Indications Contre Indications

Plus en détail

PRINCIPES DE LA PRISE EN CHARGE DES INCAPACITES PAR LA REEDUCATION

PRINCIPES DE LA PRISE EN CHARGE DES INCAPACITES PAR LA REEDUCATION PRINCIPES DE LA PRISE EN CHARGE DES INCAPACITES PAR LA REEDUCATION MODALITES DE LA PRISE EN CHARGE REEDUCATIVE LE DIAGNOSTIC LE TRAITEMENT MEDICAL LA REEDUCATION L APPAREILLAGE LES INTERVENANTS MEDECINS

Plus en détail

Roland THIRIAT Conseiller technique appareillage NANCY

Roland THIRIAT Conseiller technique appareillage NANCY Roland THIRIAT Conseiller technique appareillage Régime généralg NANCY CONDITIONS D EXERCICE Être Conventionné : c est-à-dire pouvoir pratiquer le 1/3 payant. En cas de 100%, le patient n a pas à avancer

Plus en détail

A. Declemy (Interne de MPR) Dr Claire Anquetil, Dr Claire Palayer, Dr Marion Prats Dr Claire Jourdan, Pr Arnaud Dupeyron, Pr Isabelle Laffont

A. Declemy (Interne de MPR) Dr Claire Anquetil, Dr Claire Palayer, Dr Marion Prats Dr Claire Jourdan, Pr Arnaud Dupeyron, Pr Isabelle Laffont Prise en charge MPR & ITEMS TRANSVERSAUX Item 95 : Polyradiculonévrite Item 101 : Vertiges et troubles de l équilibre Item 102 : Sclérose en plaques - Item 104 : Maladie de Parkinson Item 125 : Arthrose

Plus en détail

DOULEURS et AMPUTATION DE MEMBRE. Amiens, 23 et 24 mai 2013

DOULEURS et AMPUTATION DE MEMBRE. Amiens, 23 et 24 mai 2013 DOULEURS et AMPUTATION DE MEMBRE Amiens, 23 et 24 mai 2013 Causes d amputation Ischémies non revascularisables Traumatismes graves Infections et lésions chroniques Déformations non appareillables Certaines

Plus en détail

ANGERS Thierry AGRAPART Roland THIRIAT Centre d appareillage du Service Médical NANCY. Modérateur: Dr Pierre TOUBOUL Médecin-conseil NANTES

ANGERS Thierry AGRAPART Roland THIRIAT Centre d appareillage du Service Médical NANCY. Modérateur: Dr Pierre TOUBOUL Médecin-conseil NANTES ANGERS 2009 Thierry AGRAPART Roland THIRIAT Centre d appareillage du Service Médical NANCY Modérateur: Dr Pierre TOUBOUL Médecin-conseil NANTES Cas 1 Prescription d un médecin généraliste remplaçant Cas

Plus en détail

AS 6 Z ,32 TTC. Référence L.P.P.R. Référentiel Médico-administratif : Référence commerciale. générique

AS 6 Z ,32 TTC. Référence L.P.P.R. Référentiel Médico-administratif : Référence commerciale. générique AS 6 Z 03 Manchon en silicone préfabriqué ou injecté de qualité médicale 952,32 TTC Référence commerciale générique Le tarif comprend le manchon, le dispositif de liaison adapté au patient et le travail

Plus en détail

Chapitre 7 Item 118 UE 5 Principales techniques de rééducation et de réadaptation

Chapitre 7 Item 118 UE 5 Principales techniques de rééducation et de réadaptation Chapitre 7 Item 118 UE 5 Principales techniques de rééducation et de réadaptation I. Définitions II. Moyens thérapeutiques du domaine de la rééducation III. Aspects juridiques et pratiques de la prescription

Plus en détail

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 24 janvier 2007

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 24 janvier 2007 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 24 janvier 2007 CONCLUSIONS Nom : PANTORZOTE CHAUSSURE THERMOFORMABLE, chaussure thérapeutique de série à usage prolongé (CHUP)

Plus en détail

Item 53 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Item 53 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie Item 53 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

CONCLUSIONS. COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 09 juin 2009

CONCLUSIONS. COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 09 juin 2009 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 09 juin 2009 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Rendu (SR)

Plus en détail

COURS ETUDIANTS MEDECINE: MODULE 4 -APPAREILLAGE

COURS ETUDIANTS MEDECINE: MODULE 4 -APPAREILLAGE COURS ETUDIANTS MEDECINE: MODULE 4 -APPAREILLAGE HANDICAP INCAPACITE DEPENDANCE S.EHRLER CRF CLEMENCEAU 03/02/2013 1 GRAND APPAREILLAGE: LPPR prothèses de membre inférieur orthèses de membre inférieur

Plus en détail

GUIDE DE GESTION SUR LA MESURE CHAUSSURES ORTHÉTIQUES

GUIDE DE GESTION SUR LA MESURE CHAUSSURES ORTHÉTIQUES GUIDE DE GESTION SUR LA MESURE CHAUSSURES ORTHÉTIQUES Le 30 août 1999 Guide de gestion 1 OBJECTIF GÉNÉRAL Permettre l intégration sociale des personnes ayant une déficience physique entraînant des incapacités

Plus en détail

Chapitre 6. - Podo-orthèses

Chapitre 6. - Podo-orthèses Maj Du 25.11.2011 LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES PRÉVUE À L ARTICLE L 165 1 DU CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Chapitre 6. - Podo-orthèses Spécifications techniques des chaussures orthopédiques,

Plus en détail

Une étude inédite de l Assurance Maladie sur les dispositifs médicaux

Une étude inédite de l Assurance Maladie sur les dispositifs médicaux Point d information de l Assurance Maladie 6 décembre 2007 Une étude inédite de l Assurance Maladie sur les dispositifs médicaux La Liste des Produits et Prestations (LPP) regroupe l ensemble des produits

Plus en détail

Toxine Botulique et Neuro-Orthopédie

Toxine Botulique et Neuro-Orthopédie Année Universitaire 2016-2017 Diplôme Universitaire Toxine Botulique et Neuro-Orthopédie Validant DPC Coordinateur : Pr Isabelle Laffont Directeurs : Pr Bertrand Coulet, Pr Arnaud Dupeyron Pr Jacques Pelissier,

Plus en détail

5 Juillet 2012, nouveau décret sur les prescriptions et délivrances des produits et prestations (décret n ) Quel impact pour l appareillage?

5 Juillet 2012, nouveau décret sur les prescriptions et délivrances des produits et prestations (décret n ) Quel impact pour l appareillage? 5 Juillet 2012, nouveau décret sur les prescriptions et délivrances des produits et prestations (décret n 2012-860) Quel impact pour l appareillage? Thierry Agrapart, Roland Thiriat, Dr André Rouyer 13/06/2013

Plus en détail

PIED DIABETIQUE. APPAREILLAGE et CHAUSSAGE. Docteur M-Elisabeth SAINT-EVE Rhumatologue CHR Metz-Thionville 19/06/09

PIED DIABETIQUE. APPAREILLAGE et CHAUSSAGE. Docteur M-Elisabeth SAINT-EVE Rhumatologue CHR Metz-Thionville 19/06/09 PIED DIABETIQUE APPAREILLAGE et CHAUSSAGE Docteur M-Elisabeth SAINT-EVE Rhumatologue CHR Metz-Thionville 19/06/09 SELON LE GRADE PODOLOGIQUE L'évaluation du risque permet une adaptation de la prise en

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Scoliose idiopathique structurale évolutive

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Scoliose idiopathique structurale évolutive ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Scoliose idiopathique structurale évolutive Juillet 2017 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service communication

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION. 17 avril 2012 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION. 17 avril 2012 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 17 avril 2012 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant et demandeur : Données disponibles

Plus en détail

Dispositifs Médicaux

Dispositifs Médicaux Dispositifs Médicaux Catégorie III Titre II chapitre 1er de la L.P.P. Orthèses (ex petit appareillage) 1/ Appareils divers de correction (1) Niveau pied (1.1) Chaussures et attelles pour malpositions réductibles

Plus en détail

Dispositifs Médicaux

Dispositifs Médicaux Dispositifs Médicaux Catégorie I Titre II chapitre 1er de la L.P.P. Orthèses (ex petit appareillage) 1/ Genouillères d immobilisation Annexe 17 2/ Annexe 18 Genouillères articulées 3/ Membre inférieur

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016

Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016 Document préparé par l équipe du CRDS montréalais Dernière mise à jour : 14 juin 2016 LE CRDS MONTRÉALAIS 1. CONTEXTE 2. LE CRDS MONTRÉALAIS Rôles et objectifs Avantages Trajectoires des demandes de services

Plus en détail

ADMISSION EN EHPAD DOSSIER MEDICAL STANDARDISE

ADMISSION EN EHPAD DOSSIER MEDICAL STANDARDISE ADMISSION EN EHPAD DOSSIER MEDICAL STANDARDISE A remplir par le médecin-traitant Elaboré par les médecins gériatres de Côte d Or ETAT CIVIL NOM :. NOM de JEUNE FILLE :. PRENOMS :. DATE et LIEU de NAISSANCE

Plus en détail

Extrait de la brochure d assurance collective des cadres au 1 er janvier 2017

Extrait de la brochure d assurance collective des cadres au 1 er janvier 2017 Extrait de la brochure d assurance collective des cadres au 1 er janvier 2017 Médicaments Médicaments sur la liste de la RAMQ* maximal par protection 100 % après application de la franchise de 750 $ Note

Plus en détail

Annexe 1 au règlement mutualiste de la Mutuelle Familiale des Cheminots de France n * * *

Annexe 1 au règlement mutualiste de la Mutuelle Familiale des Cheminots de France n * * * Annexe 1 au règlement mutualiste de la Mutuelle Familiale des Cheminots de France n 784 394 413 Conditions applicables du 1 er janvier 2017 au 31 décembre 2017 Tableau des prestations complémentaires versées

Plus en détail

AVENANT DU 17 DECEMBRE 2015 PORTANT REVISION DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE ETENDUE DE LA PHARMACIE D'OFFICINE DU 3 DECEMBRE 1997

AVENANT DU 17 DECEMBRE 2015 PORTANT REVISION DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE ETENDUE DE LA PHARMACIE D'OFFICINE DU 3 DECEMBRE 1997 AVENANT DU 17 DECEMBRE 2015 PORTANT REVISION DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE ETENDUE DE LA PHARMACIE D'OFFICINE DU 3 DECEMBRE 1997 RELATIF AUX REGIMES DECES, INCAPACITE DE TRAVAIL, INVALIDITE, MATERNITE-

Plus en détail

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 16 mai 2007

CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION. 16 mai 2007 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 16 mai 2007 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Attendu (SA) : Indications

Plus en détail

1. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE

1. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE MANUEL DES DIRECTIVES Programme d appareils suppléant à une déficience physique Sujet : ordonnance médicale 1. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive, portant sur l ordonnance médicale, découle des

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

FILIERE AMPUTES INTRODUCTION

FILIERE AMPUTES INTRODUCTION FILIERE AMPUTES INTRODUCTION Suite à certaines modifications de l orientation d activité d établissements, dans le cadre d une politique d organisation territoriale et en filière, il est proposé une structuration

Plus en détail

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2016 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2016 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2016 AGENTS DE Multi Santé, la formule classique Multi Santé la formule classique Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie,

Plus en détail

Rôle central du médecin rééducateur au cours des infections ostéoarticulaires

Rôle central du médecin rééducateur au cours des infections ostéoarticulaires Rôle central du médecin rééducateur au cours des infections ostéoarticulaires Diplôme interuniversitaire national des infections ostéo-articulaires. Docteur François RIGAL. 20 novembre 2014 Le médecin

Plus en détail

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS 2005 Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa 1 Plan Introduction Epidémiologie Evaluation initiale Stratégie thérapeutique

Plus en détail

Fiche d évolution réglementaire N 131

Fiche d évolution réglementaire N 131 Fiche d évolution réglementaire N 131 Actualisation des tables 2 et 20.x pour la spécialité 69 Date d application de la mesure : Textes associés : Immédiate Décret du 31/03/2011 JO du 19/04/2011 Professionnels

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 novembre 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite, pour une durée limitée, conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté

Plus en détail

60% 80% 30% 110% 80% 20% 100% Néant OUI OUI

60% 80% 30% 110% 80% 20% 100% Néant OUI OUI 9 rue Général Ferrié - BP 42542-38035 Grenoble CEDEX 2 Tél : 04 76 63 35 10 Fax : 04 76 63 35 15 contact@fraternelle.fr www.fraternelledesterritoriaux.fr 2017 (Selon la législation Sécurité Sociale en

Plus en détail

Auteur : hannache kamel

Auteur : hannache kamel الجمعية الجزائرية للطب الداخلي Société Algérienne de Médecine Interne (SAMI) & AILE (Association des internistes libéraux de l Est) Tout sur la Polyarthrite Rhumatoïde Polyarthrite rhumatoïde : Cures thermales,

Plus en détail

MEDECINE THERMALE ET FIBROMYALGIE

MEDECINE THERMALE ET FIBROMYALGIE MEDECINE THERMALE ET FIBROMYALGIE Origines du Thermalisme Les origines du thermalisme en France remontent aux bains grecs et romains, créés dans le pays à l époque de la domination romaine. La pratique

Plus en détail

Pourquoi prescrire l hydrothérapie en rééducation?

Pourquoi prescrire l hydrothérapie en rééducation? Pourquoi prescrire l hydrothérapie en rééducation? 29 ème colloque Médecine du sport et de l appareil locomoteur Dr Lorquet F Médecine physique Libramont Hydrothérapie : plan * Introduction * Propriétés

Plus en détail

La prescription de soins infirmiers

La prescription de soins infirmiers Formation des internes en médecine générale La prescription de soins infirmiers Direction régionale du Service médical PACA-C n 1 La prescription d actes infirmiers Deux cas : La prescription d actes médicaux

Plus en détail

RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS * Sujets qui risquent d avoir ou qui ont des raideurs

RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS * Sujets qui risquent d avoir ou qui ont des raideurs RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS * Sujets qui risquent d avoir ou qui ont des raideurs PLACE DE LA MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION Pr Jean-Michel Viton, Pr Laurent Bensoussan, Dr

Plus en détail

ANNEXE DOSSIER DE PRESSE *** Eléments techniques portant sur les présentations et les ateliers ***

ANNEXE DOSSIER DE PRESSE *** Eléments techniques portant sur les présentations et les ateliers *** ANNEXE DOSSIER DE PRESSE *** Eléments techniques portant sur les présentations et les ateliers *** 1 Visite libre des différents ateliers l après-midi : o Atelier 1 : Spasticité Les patients souffrant

Plus en détail

Toxine Botulique et Neuro-Orthopédie

Toxine Botulique et Neuro-Orthopédie 1 Diplôme Universitaire Toxine Botulique et Neuro-Orthopédie validant pour le DPC Coordinateur : Pr Isabelle Laffont Directeurs : Pr Bertrand Coulet, Pr Christian Herisson, Pr Jacques Pelissier Responsables

Plus en détail

Agence nationale du DPC

Agence nationale du DPC Organisme Titre Description CHU de Rennes Centre hospitalier universitaire de Rennes Journées armoricaines Plaies et Cicatrisation Action : Evaluation des pratiques professionnelles, Formation continue

Plus en détail

Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A

Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation et Médecine et Traumatologie du Sport Acte médical

Plus en détail

APPAREILLAGE DE L ENFANT OBESE

APPAREILLAGE DE L ENFANT OBESE APPAREILLAGE DE L ENFANT OBESE L.Schifano, K.Patte, L.Boyer, M.Thomaso, M.Porte Service de MPR B.Doan Service UDM Institut St Pierre Introduction : l obésité de l enfant, une question actuelle de santé

Plus en détail

ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N

ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N 784 394 413 Conditions applicables du 1 er juillet 2017 au 31 décembre 2017 Tableau prestations complémentaires versées

Plus en détail

Hospitalisation Honoraires chirurgicaux et d anesthésie

Hospitalisation Honoraires chirurgicaux et d anesthésie Reflexio Plénitude Reflexio Plénitude VOS BESOINS CHANGENT, VOTRE GARANTIE ÉVOLUE France Mutuelle a conçu pour vous Reflexio Plénitude, la mutuelle santé qui se préoccupe de vos attentes, de votre budget

Plus en détail

Lien vers Journal Officiel "Profession de Podo-orthésiste" JO prix. podo profession. podoorthop condition exercice

Lien vers Journal Officiel Profession de Podo-orthésiste JO prix. podo profession. podoorthop condition exercice Lien vers Journal Officiel "Profession de Podo-orthésiste" JO 14 06 07 prix podo profession podoorthop condition exercice Copyright 2007, serge55100@free.fr. Tous droits réservés. 14 juin 2007 JOURNAL

Plus en détail

Assises du médicament Groupe 6. Séance du 1er avril 2011

Assises du médicament Groupe 6. Séance du 1er avril 2011 Assises du médicament Groupe 6 Séance du 1er avril 2011 Présentation des statistiques de l assurance maladie Analyse des dépenses Près de 6 milliards de dépenses en 2010 tous régimes (y compris les dispositifs

Plus en détail

VÉHICULE POUR PERSONNE HANDICAPÉE

VÉHICULE POUR PERSONNE HANDICAPÉE MEMO Conditions de prise en charge des articles de la Liste des Produits et Prestations - LPP COMMENT RESPECTER LES RÈGLES DE PRESCRIPTION? La prescription d un fauteuil roulant à propulsion manuelle La

Plus en détail

Quelles sont les maladies appelées «

Quelles sont les maladies appelées « J ai une maladie chronique : est-ce une affection de longue durée? Vous avez une affection de longue durée (ALD). Votre médecin va effectuer différentes formalités afin que la réalité de cette maladie

Plus en détail

Certificat médical A joindre à une demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

Certificat médical A joindre à une demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) Certificat médical A joindre à une demande à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) Articles R.146-26 et D.245-25 du code de l action sociale et des familles. Ce certificat est un document

Plus en détail

Les prothèses tibiales Pour la mobilité au quotidien

Les prothèses tibiales Pour la mobilité au quotidien Les prothèses tibiales Pour la mobilité au quotidien Nos compétences à votre service Information destinée aux utilisateurs Votre mobilité, votre indépendance Que ce soit pour le travail, les loisirs ou

Plus en détail

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : N 115. La personne handicapée : bases de l'évaluation fonctionnelle et thérapeutique - Savoir organiser le retour ou le maintien à domicile d'une personne handicapée. Monsieur

Plus en détail

Journée Portes Ouvertes du 14 Juin 2012 Les alternatives à l hospitalisation

Journée Portes Ouvertes du 14 Juin 2012 Les alternatives à l hospitalisation Journée Portes Ouvertes du 14 Juin 2012 Les alternatives à l hospitalisation Les alternatives à l hospitalisation Mode d hospitalisation en lien avec la médecine de ville - admissions directes dans plus

Plus en détail

Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits).

Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits). Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits). Le service a deux parties : 1) La pouponnière qui accueille des enfants de 0 à 3 ans

Plus en détail

Annexe II - Garanties

Annexe II - Garanties SURCOMPLEMENTAIRE CCN DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D IMMEUBLE Annexe II - Garanties OPTION 1 : L Institution verse les prestations au titre du contrat déduction faite du remboursement de la Sécurité

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait! INFORMER

L arthrose, ses maux si on en parlait! INFORMER INFORMER Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une maladie du cartilage : il s agit de la «destruction» du cartilage

Plus en détail

Réforme du Troisième Cycle Réunion d information. 03 Février 2016

Réforme du Troisième Cycle Réunion d information. 03 Février 2016 Réforme du Troisième Cycle Réunion d information 03 Février 2016 Ali Bellamine Représentant étudiant au conseil d UFR de Médecine 1 / 24 2 / 24 Réforme du Troisième Cycle - Réunion d information > Le troisième

Plus en détail

Motifs de consultation durant l enquête. Dr F. Benachenhou

Motifs de consultation durant l enquête. Dr F. Benachenhou Motifs de consultation durant l enquête Dr F. Benachenhou Introduction Ce travail, effectué dans le cadre de l étude P.U.R.M.A, a eu lieu fin automne 26 / début hiver 27. Il porte sur les motifs de consultation

Plus en détail

Santé 16 Entreprise : Les Garanties

Santé 16 Entreprise : Les Garanties Taux exprimés en BR sauf mention contraire ANI OP1 OP2 OP3 OP4 OP5 HONORAIRES Consultations, visites, généralistes signataires CAS (2) 100% 100% 130% 150% 170% 200% Consultations, visites, spécialistes

Plus en détail

... une solution adaptée aux besoins des salariés de plus de 50 ans (et de leur famille) quittant leur entreprise Pour éviter toute rupture de

... une solution adaptée aux besoins des salariés de plus de 50 ans (et de leur famille) quittant leur entreprise Pour éviter toute rupture de [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] ANCIENS ASSURÉS anté accueil... une solution adaptée aux besoins des salariés de plus de 50 ans (et de leur famille) quittant leur entreprise Pour éviter toute rupture de garanties

Plus en détail

Les séjours en rééducation: qu en attendre?

Les séjours en rééducation: qu en attendre? Les séjours en rééducation: qu en attendre? Prise en charge spécifique en MPR Basée sur un suivi au long cours Comporte en premier lieu une évaluation globale et pluridisciplinaire, répétée à chaque étape

Plus en détail

MODIFICATION DE LA NGAP ET DE LA CCAM MESURES APPLICABLES AUX MEDECINS PEDIATRES

MODIFICATION DE LA NGAP ET DE LA CCAM MESURES APPLICABLES AUX MEDECINS PEDIATRES n 180-4 avril 2012 Nord / Pas-de-Calais L info régionale réglementaire spécial info Etablissements MODIFICATION DE LA NGAP ET DE LA CCAM La décision du 20 décembre 2011 de l Union Nationale des Caisses

Plus en détail

RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS La raideur. Association raideur et laxité. Evolution temporelle

RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS  La raideur. Association raideur et laxité. Evolution temporelle DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Pathologies médicales et chirurgicale de l appareil locomoteur Paris-Cochin : 25-26 janvier 2007 Titre : Raideurs des articulations des membres inférieurs

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2018

APPEL A PROJETS PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2018 APPEL A PROJETS RELATIF AU PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2018 Association Loi 1901 1, rue Cels 75014 PARIS Tél : 01 53 91 05 77 Fax : 01 43 21 01 80 afreth@wanadoo.fr 1 I - EXPOSE

Plus en détail

APPEL A PROJETS et APPEL d OFFRES PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2010

APPEL A PROJETS et APPEL d OFFRES PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2010 APPEL A PROJETS et APPEL d OFFRES RELATIFS AU PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2010 Association Loi 1901 1, rue Cels 75014 PARIS Tél : 0153 91 05 77 Fax : 01 43 21 01 80 afreth@wanadoo.fr

Plus en détail

GUIDE DES PRESTATIONS

GUIDE DES PRESTATIONS www.empn.fr GUIDE DES PRESTATIONS Tarifs applicables à partir du 01/01/2017 INITIUM MEDIUM PRIMUM SOLIDUM Soins courants Consultations visites généralistes CAS et NON CAS Consultations visites spécialistes

Plus en détail

Mon carnet de liaison. Nom.. Prénom.

Mon carnet de liaison. Nom.. Prénom. Mon carnet de liaison Nom.. Prénom. 1 Carnet de liaison RESRIP : Réseau pour les rhumatismes inflammatoires pédiatriques en Île de France Votre enfant présente une maladie rhumatologique pour laquelle

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de la santé met à disposition un tableau de bord

Plus en détail

prolongé (CHUP) Demandeur Les modèles Indications retenues : commerce. Comparateu retenu : Amélioration commission du 9 juin 2009 Nom de marque - 1 -

prolongé (CHUP) Demandeur Les modèles Indications retenues : commerce. Comparateu retenu : Amélioration commission du 9 juin 2009 Nom de marque - 1 - COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 9 septembre 2014 CONCLUSIONS Aire, Dax, Douai : chaussures thérapeutiques dee série à usage

Plus en détail

OPG - Orthèses Prothèses Générales Nos solutions d appareillage orthopédique. Filiale du groupe

OPG - Orthèses Prothèses Générales Nos solutions d appareillage orthopédique. Filiale du groupe OPG - Orthèses Prothèses Générales Nos solutions d appareillage orthopédique Filiale du groupe OPG Nos compétences à votre service OPG - Orthèses Prothèses Générales, fondé en 1993, met son savoir-faire

Plus en détail

Tableau des prestations Vita Santé 2016

Tableau des prestations Vita Santé 2016 pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Vita Santé 2016 AGENTS DE Vita Santé, la formule active Vita Santé la formule active Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie, Soins

Plus en détail

LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique. A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi

LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique. A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi VIEILLISSEMENT DU PIED l Le pied connaît les mêmes phénomènes de vieillissement que le reste de

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S RÉFORMES EN COURS

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S RÉFORMES EN COURS C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S RÉFORMES EN COURS Compléments d informations C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S LA CONVENTION MÉDICALE DU 25 AOÛT 2016 Page 2 La convention

Plus en détail

Définitions. La santé. Concepts de santé, bien être, maladie chronique (définition et caractéristiques), chronicité et 10/02/2011

Définitions. La santé. Concepts de santé, bien être, maladie chronique (définition et caractéristiques), chronicité et 10/02/2011 Concepts de santé, bien être, maladie chronique (définition et caractéristiques), chronicité et évolution. Cours IFSI Décembre 2010 A Nozères Service de Médecine Physique & Réadaptation C.H.U. Pellegrin

Plus en détail

13 novembre 2015 Inauguration du centre de médecine nucléaire

13 novembre 2015 Inauguration du centre de médecine nucléaire DOSSIER DE PRESSE 13 novembre 2015 Inauguration du centre de médecine nucléaire Le centre de médecine nucléaire est installé dans les locaux de la Clinique Mutualiste de l'estuaire à Saint-Nazaire sur

Plus en détail

santé d'arcachon pôle T.4 - Identification des entrées Cadre de l'étude :. Pôle de santé d Arcachon

santé d'arcachon pôle  T.4 - Identification des entrées Cadre de l'étude :. Pôle de santé d Arcachon Cadre de l'étude :. Pôle d Arcachon Missions :.Etude d'implantation.conception du système.définition du design produit.définition du design graphique.fabrication et mise en place 35 Typologie :.Signalétique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MEDICO-SOCIALE DE L ADULTE RESUME DES PRINCIPALES AIDES

PRISE EN CHARGE MEDICO-SOCIALE DE L ADULTE RESUME DES PRINCIPALES AIDES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE Pôle Clinique Universitaire des Spécialités Médicales SERVICE DE DERMATOLOGIE Responsable du Centre Pr Jean Philippe LACOUR Praticien hospitalier Dr Christine CHIAVERINI

Plus en détail

Fiche du programme de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE

Fiche du programme de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE Fiche du programme 26821500012 de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE Descriptif du programme: Référence Programme Agence nationale du DPC 26821500012 du programme LA PREVENTION

Plus en détail

Roland THIRIAT Conseiller technique appareillage NANCY

Roland THIRIAT Conseiller technique appareillage NANCY Roland THIRIAT Conseiller technique appareillage Régime généralg NANCY REMARQUE Il existe une possibilité de louer un fauteuil roulant manuel au titre I de la LPPR (Tarif à la semaine). Le titre IV ne

Plus en détail

* La prothèse totale de hanche

* La prothèse totale de hanche * La prothèse totale de hanche De quoi s agit-il? Les surfaces articulaires habituellement recouvertes de cartilage sont usées, à l origine d une arthrose de la hanche (appelée coxarthrose). Cette usure

Plus en détail

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés.

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. A Duruflé, C Le Meur, MP Reillon, N Clerc, H Angot, S Sabarots, B Nicolas Pôle Saint Hélier, Rennes

Plus en détail

Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique.

Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique. Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique. Dr N. SAFFON Equipe Résonance CHU Toulouse Soins Oncologiques de Support DHOS, juin 2004 : «l ensemble des soins et soutiens nécessaires

Plus en détail

Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG

Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG Spécialité médicale concernée par les affections physiques, mentales, fonctionnelles

Plus en détail

Stage hospitalier de :

Stage hospitalier de : Royaume du Maroc Université Mohammed Premier Faculté de Médecine et de Pharmacie Oujda CARNET DE STAGE DE L EXTERNE DE LA 5 ème ANNEE DE MEDECINE Stage hospitalier de : Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelle

Plus en détail

L appareillage et le positionnement

L appareillage et le positionnement x Journées EVC-EPR L appareillage et le positionnement Point de vue de l ergothérapeute et de l infirmière Gwénaëlle REBOURS, ergothérapeute Evelyne HENNEQUIN, infirmière Service du Docteur Maugourd HOPITAL

Plus en détail

TABLEAU DES GARANTIES ÔJI RÉFÉRENCE

TABLEAU DES GARANTIES ÔJI RÉFÉRENCE TABLEAU DES GARANTIES ÔJI RÉFÉRENCE PRESTATIONS DES BE ET MPJ SOINS COURANTS ACTES MÉDICAUX COURANTS Consultations / Visites de généralistes ou de sages-femmes dans et hors parcours de soins. Consultations

Plus en détail

GARANTIE DE RÉFÉRENCE COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

GARANTIE DE RÉFÉRENCE COLLECTIVITÉS TERRITORIALES GARANTIE DE RÉFÉRENCE COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ACORIS Mutuelles propose à l ensemble des agents territoriaux, la possibilité de souscrire aux garanties santé labellisées «Collectivités Territoriales».

Plus en détail

NEUROLOGIE Chef de Pôle / Médecin Chef : Docteur François SELLAL

NEUROLOGIE Chef de Pôle / Médecin Chef : Docteur François SELLAL NEUROLOGIE Chef de Pôle / Médecin Chef : Docteur François SELLAL Le service de Neurologie prend en charge le traitement des pathologies du système nerveux : Accident Vasculaire Cérébral, maladie d Alzheimer,

Plus en détail

Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES. Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1

Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES. Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1 Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1 Contexte général pour le cancer De plus en plus de cancers.

Plus en détail

Difficultés de réalisation d un essai clinique : Exemple de l étude Caloprothèse.

Difficultés de réalisation d un essai clinique : Exemple de l étude Caloprothèse. Difficultés de réalisation d un essai clinique : Exemple de l étude Caloprothèse. Conférence AFCROs DM du 29/09/2016 PRESENTATION DE L ETUDE Présentation de l étude Conférence AFCROs DM du 09/09/2016 1

Plus en détail

CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION. ALBER TWION, dispositif d'assistance électrique à la propulsion pour fauteuil roulant manuel

CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION. ALBER TWION, dispositif d'assistance électrique à la propulsion pour fauteuil roulant manuel COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 27 juin 2017 Faisant suite à l examen du 27 juin 2017, la CNEDiMTS a adopté le projet d avis

Plus en détail