Altise d'hiver du colza d hiver et Charançon du bourgeon terminal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Altise d'hiver du colza d hiver et Charançon du bourgeon terminal"

Transcription

1 Sud-Ouest : Ondes 15 décembre 2010 Altise d'hiver du colza d hiver et Charançon du bourgeon terminal Yannick BALLANGER - CETIOM -

2 Altise d hiver du colza : cycle de développement Diapause obligatoire Diapause facultative Cycle de développement : 9-10 mois Adultes 1 Plante : larves Ad. 2 A S O N D J F M A M J J Sol : oeufs nymphes

3 Altise d hiver du colza : Dynamique des populations imaginales d Altise d hiver Levée Captures cumulées 1ères plantules VOL Adultes par m² Morsures par plante Levée Chute des cotylédons Temps BOURGES 1976 :

4 Altise d hiver du colza Psylliodes chrysocephala (le psylliode à tête d or)

5 Altise d hiver du colza : Dynamique de ponte de l Altise d hiver Captures cumulées VOL Œufs par m² Adultes par m² Morsures par plante Levée Chute des cotylédons Temps

6 Altise d hiver : dynamique des populations larvaires Larves par plante 1975 : Région de Bourges L1 L2 Feuilles L3 Tiges Nov. Déc. Janv. Fév. Mars Avril Mai 1978 : Région de Bourges Vol : 7 oct.

7 Altise d hiver : les larves Le développement complet des larves peut être réalisé dans les pétioles des feuilles Les larves peuvent investir le «cœur» des plantes au stade rosette

8 Altise d hiver : Modèle thermique (base : 7 C) Ponte Développement ovarien Prise de nourriture Développement ambryonnaire Développement larvaire Développement larvaire Développement larvaire Ovocyte oeuf L1 L2 L3 Somme de températures en C.jours (90) Accumulation des œufs dans le sol Translations de points : à chaque date d analyse de plantes pour la mise en évidence de larves, on a fait correspondre la date pour laquelle la somme des températures cumulées par rapport à 7 C est inférieure à 150 C.jours Larves par plante 04/11 11/ /10 01/04 15/03 25/02 23/ Septembre - Les dates indiquent, pour partie, les dates de prélèvements de plantes pour dénombrements de larves Apparition des altises sur la culture /02 03/01 27/12 Octobre 26/

9 Dégâts larvaires Nouvelle génération Culture infestée par les larves d Altise - détruite par le gel Traité sain Nymphose sol

10 Altise d hiver : conclusion Aujourd hui, dans quelques régions, de fortes populations d adultes (apparemment) peu ou pas maîtrisées par les traitements insecticides (pyréthrinoïdes) sont observées! Captures cumulées VOL Culture non traitée Culture traitée 1 ou plusieurs fois Culture traitée 1 fois envahissement des cultures atypique (réinfestations répétées)? Problèmes d efficacités des pulvérisations foliaires? Résistance aux pyréthrinoïdes? Levée Temps Semis précoce et levée rapide (= quantité de matière verte nourriture - élaborée avant l apparition des adultes) limitent l importance des dégâts. Le traitement des semences actuel (MESUROL) ne protège que plus ou moins bien la levée. Une solution annoncée apporterait un progrès significatif. D autres solutions sont à l étude.

11 Charançon du bourgeon terminal Automne Hiver Printemps Ch. du bourgeon terminal Sol adulte oeuf larve nymphe adulte à ne pas confondre avec le Ch. de la tige du choux Ch. de la tige du chou Mêmes causes, effets très différents

12 Charançon du bourgeon terminal A partir de l éclosion de l œuf (w) la larve (L) creuse une galerie descendante vers le «cœur» de la plante «Cœur» de la plante au stade rosette Pétiole w L w Pétiole Pivot Nuisibilité potentielle très élevée : 1 plante / 1 œuf / 1 plante perdue!

13 CBT : résultats d un réseau de piégeage Réseau de piégeage CHER - 15 postes - Automne 1978 Cultures Repousses Octobre Nov. Déc. Total Octobre N. D. Total X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X Total Total Avant levée Captures pour 2 pièges enterrés Après levée Traitement insecticide Repousses Après labour 1 piège en place n

14 CBT : résultats d un réseau de piégeage Réseau de piégeage CHER Cultures 15 postes Automne 1978 Relevé C D M F 0 1/4 1/2 3/ postes 1 3 Total % Moyenne 21 1 poste Octobre Nov. Relevé C D M F 0 1/4 1/2 3/ postes 3 Total % Moyenne 43 1 poste Octobre Nov. E : pour 2 cuvettes enterrées C : captures D : dissections 1/2 M : mâles O 1/4 1/2 3/ Maturation ovarienne +++ F : femelles V : pour 2 cuvettes sur végétation +

15 Charançon du bourgeon terminal Plantes infestées (œufs et/ou larves) le 19 janvier % 100 résultats d un réseau de piégeage Captures infestations Réseau CHER - Automne 1978 (15 + 1) postes (le 21 novembre ) Réseau 15 postes Parcelle d études non traitée Captures cumulées pour 2 cuvettes enterrées 4 parcelles non traitées 5 parcelles traitées Pas de levée avant fin novembre 1 parcelle traitée cultures 4 gros problèmes de levée retournées

16 Charançon du bourgeon terminal Estimations des niveaux d infestation : charançons pour 1 m² Automne 1978 : 12 coffres à épuisement (piégeage sous coffre) Sept. Octobre Novembre Charançons 0 0 0, ,3 0 1,4 0,5 0,7 0,7 1,6 * résultats d un réseau de piégeage 23/11 : 4 coffres grillagés : 0,5 charançons par m² (méthode «altise») 8 coffres opaques : 2,1 charançons par m² (phototactisme) Printemps 1979 : 12 coffres à épuisement (phototactisme) Coffre Moy. Charançons ,3 * Elevages de larves en fin de développement : parasitisme Avril Mai Total % Larves <mortalité> Charançons Parasitoïdes ,5 Colza d hiver : 18 St Michel de Volangis

17 Charançon du bourgeon terminal résultats d un réseau de piégeage Une Nuisibilité potentielle très élevée : 1 plante / 1 œuf / 1 plante perdue! Colza d hiver : 18 St Michel de Volangis 60 Œufs + larves pour 60 plantes Hauteur tige (cm) Oeufs L1 Larves Pétioles L2 L3 Cœurs Oct. Nov. Déc. Janv. Fév. Mars Avril +cœurs minés Plantes infestées %

18 Charançon du bourgeon terminal 4 points à retenir Semble plus présent sur d autres crucifères res (navette, navet) que sur colza d hiver (effet «variété» pour le colza? ; plantes pièges ; captures sur repousses de colza). Forte probabilité de détection du charançon (insecte commun) de fortes captures (plus de 100 prises cumulées) ne sont pas annonciatrices de dégâts de faibles captures ne signifient pas absence de risque (effet «année» ; emplacement du piège). La colonisation des parcelles peut rester très inégale avec des «ronds» de plus fortes attaques. Un gros colza est moins sujet à risque : atteintes sur «cœur» retardées et moins profondes, pertes de larves par renouvellement foliaire, élongation de la rosette dans certaines conditions, la ponte provoque une réaction cécidogène des tissus végétaux qui tend à expulser les œufs.

19 Charançon du bourgeon terminal Lutte chimique : quand intervenir? Théorie Traitement pyréthrinoïde Adultes : capture cumulées (quelques) Adultes par m² Oeufs par plante Larves par plante Cœurs-tiges attaquées % Plantes fasciées % S. O. N. D. J. F. M. A. M. J. J. S. O. N. D. J. F. M. A. M. J. J. Pyréthrinoïde Ù Efficacité Adultes (+++), œufs ( - - -), larves (- - -) Lutte chimique (peu) raisonnée : détruire les adultes avant (que) la ponte (ne soit trop importante), sans critère de décision quantitatif, dans un contexte de captures échelonnées (traitements répétés?).

20 Charançon du bourgeon terminal Lutte chimique : quand intervenir? Traitement pyréthrinoïde Adultes : capture cumulées (quelques) Adultes par m² Théorie Efficacité Adultes : +++ Œufs : Larves : Traitement pyréthrinoïde + nicotinoïde] [ou chlorpyriphos?] Adultes : capture cumulées (quelques) Adultes par m² Efficacité Adultes : +++ Œufs : ++ Larves : ++ Oeufs par plante Larves par plante Cœurs-tiges attaquées % Plantes fasciées % Oeufs par plante Larves par plante Cœurs-tiges attaquées % Plantes fasciées % S. O. N. D. J. F. M. A. M. J. J. S. O. N. D. J. F. M. A. M. J. J. Lutte chimique raisonnée : détruire les adultes, les œufs et les jeunes larves en fin de période de capture avec un produit efficace (systémique)

21 Charançon du bourgeon terminal Conclusion Les cuvettes jaunes (si elles fonctionnent), sont le seul critère qualitatif - de décision d intervention Les adultes ne sont pas observables directement dans la culture. Insecticides utilisables efficaces (adultes). La mise en évidence des œufs et des jeunes larves demande des observations fines (loupe binoculaire), à la parcelle. Lorsque les dégâts sont observables (larves dans le cœur des plantes, nécroses, plus tard, plantes au port buissonnant), il est trop tard pour intervenir. Insecticides utilisables non efficaces (œufs, larves) Des attaques graves peuvent résulter d infestations très faibles (en nombre d œufs ou de larves par plantes) mais qui correspondent à des proportions de plantes infestées % importantes. Situation d équilibre très instable mais, réussite du charançon (dégâts) peu probable Voir les nouvelles homologations «colza» PROTEUS PYRINEX??? en traitement curatif

Suivi des dynamiques de vol de l altise d hiver

Suivi des dynamiques de vol de l altise d hiver Suivi des dynamiques de vol de l altise d hiver Résultats des essais de l automne 211 Premiers résultats automne 212 1 Description - Adulte Psylliodes chrysocephala 3,5 à 5 mm 2 Description - Larve Plaque

Plus en détail

Le Charançon du bourgeon terminal en région Centre. ARVALIS - Institut du végétal

Le Charançon du bourgeon terminal en région Centre. ARVALIS - Institut du végétal Le Charançon du bourgeon terminal en région Centre 1 Pattes rousses Description A qui s attaque-t-on? 2,5 à 3,7 mm Tâches dorsales blanches Tâches latérales rousses 6,5 mm max - Absence de pattes - Tête

Plus en détail

Suspension de l autorisation de néonicotinoïdes

Suspension de l autorisation de néonicotinoïdes Suspension de l autorisation de néonicotinoïdes Concerne: traitement de semences colza, maïs et céréales de printemps (semis du 1 janvier au 30 juin) Matière active imidaclopride clothianidine thiametoxame

Plus en détail

Champagne-Ardenne. BSV du 10/11/ semaine 45 A RETENIR CETTE SEMAINE

Champagne-Ardenne. BSV du 10/11/ semaine 45 A RETENIR CETTE SEMAINE Champagne-Ardenne BSV du 10/11/2011 - semaine 45 A RETENIR CETTE SEMAINE COLZA : 7 à plus de 10 feuilles, 93% des parcelles ont atteint ou dépassé 8 feuilles poursuite du vol du charançon du bourgeon terminal

Plus en détail

Ravageurs d automne, insecticides et résistances

Ravageurs d automne, insecticides et résistances Ravageurs d automne, insecticides et résistances Larve d altise A quoi ça ressemble! Ducat 26/11 (larves) Zero traitement Larves : 50% d efficacité (Berlese) 2 CA 27 3 4 Les grands mécanismes de la résistance

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Grandes Cultures édition - LORRAINE Colza Bilan entrée d hiver ravageurs et maladies. Fin du vol du charançon du bourgeon terminal. Céréales Poursuite de l apparition des talles

Plus en détail

Essai variétal colza Courtedoux

Essai variétal colza Courtedoux Conseils et expertises/production végétale et environnement Essai variétal colza Courtedoux 2015-2016 Rapport d essai Responsable de l essai : Michel Petitat Fondation Rurale Interjurassienne 2852 COURTEMELON

Plus en détail

COLZA A RETENIR CETTE SEMAINE. N novembre Champagne-Ardenne

COLZA A RETENIR CETTE SEMAINE. N novembre Champagne-Ardenne N 41 26 novembre 2015 Champagne-Ardenne A RETENIR CETTE SEMAINE COLZA Bilan entrée hiver : État sanitaire satisfaisant et colzas de taille moyenne Macules de phoma sans incidence Dernier BSV de l année.

Plus en détail

Colza : nouveautés insecticides et herbicide. Gilles BEUGNIET CETIOM - Béziers

Colza : nouveautés insecticides et herbicide. Gilles BEUGNIET CETIOM - Béziers Colza : nouveautés insecticides et herbicide Gilles BEUGNIET CETIOM - Béziers Méligèthes : la résistance aux pyréthrinoides gagne du terrain au sud Cartes des 2 dernières campagnes de monitoring En cas

Plus en détail

La cécidomyie du chou-fleur (Contarinia nasturtii Kieffer)

La cécidomyie du chou-fleur (Contarinia nasturtii Kieffer) La cécidomyie du chou-fleur (Contarinia nasturtii Kieffer). Un nouveau ravageur des crucifères Crédit photo: Canola council of Ontario Pierre Lafontaine, agr., Ph.D. 8 mars 2016 Qu est-ce que CIEL? Centre

Plus en détail

Limaces : Pourquoi sont-elles si présentes? ARVALIS-INSTITUT DU VEGETAL

Limaces : Pourquoi sont-elles si présentes? ARVALIS-INSTITUT DU VEGETAL Limaces : Pourquoi sont-elles si présentes? Pour commencer 2 espèces principales La limace grise ou loche Deroceras reticulatum Müller La limace noire ou horticole Arion hortensis de Ferussac Dégâts engendrés

Plus en détail

Colza : nouveautés insecticides et herbicide. Franck DUROUEIX - CETIOM - AGEN

Colza : nouveautés insecticides et herbicide. Franck DUROUEIX - CETIOM - AGEN Colza : nouveautés insecticides et herbicide Franck DUROUEIX - CETIOM - AGEN Méligèthes : la résistance aux pyréthrinoides gagne du terrain vers la Dordogne Cartes des 2 dernières campagnes de monitoring

Plus en détail

Grandes cultures n 17 du 01 mars 2016

Grandes cultures n 17 du 01 mars 2016 1 A retenir cette semaine : - Mettre en place les cuvettes jaunes afin de détecter l arrivée des ravageurs - Les stades des colzas ont peu évolué cette semaine. Les parcelles sont pour la majorité aux

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DU COLZA : mise en place du rendement Rencontres Techniques Régionales CETIOM

PHYSIOLOGIE DU COLZA : mise en place du rendement Rencontres Techniques Régionales CETIOM PHYSIOLOGIE DU COLZA : mise en place du rendement Rencontres Techniques Régionales CETIOM 2008-2009 André Merrien Nathalie Landé Cartographie des rendements colza 2008 Rendement 2008 (qx/ha) Source : Agreste

Plus en détail

A RETENIR : COLZA. Répartition des stades (en %) par semaine d'observation

A RETENIR : COLZA. Répartition des stades (en %) par semaine d'observation GRANDES CULTURES / POMMES DE TERRE / LEGUMES INDUSTRIELS Bulletin n 45 du 22 novembre 2016 A RETENIR : Colza : Fin du risque pucerons verts Fin du vol d altises et du charançon du bourgeon terminal Toujours

Plus en détail

Les dégâts d oiseaux sur nos cultures. Céline ROBERT CETIOM GRIGNON

Les dégâts d oiseaux sur nos cultures. Céline ROBERT CETIOM GRIGNON Les dégâts d oiseaux sur nos cultures Céline ROBERT CETIOM GRIGNON Contexte Augmentation des dégâts liés aux oiseaux sur de nombreuses cultures en 2009 Des solutions en nombre limité, souvent peu efficaces

Plus en détail

BILAN CLIMATIQUE DE LA PHASE D INSTALLATION DES CULTURES

BILAN CLIMATIQUE DE LA PHASE D INSTALLATION DES CULTURES degrés-jours (base 13 C) Bulletin du 5 juin 2015 BILAN CLIMATIQUE DE LA PHASE D INSTALLATION DES CULTURES Le début de la campagne rizicole a été marqué par : - des épisodes pluvieux répétés durant la deuxième

Plus en détail

Colza Principales maladies

Colza Principales maladies Colza Principales maladies Mycosphaerella Différents faciès de mycosphaerella Infection de la feuille puis de la tige due aux pétales contaminés Alternaria Autres maladies Oïdium Pseudocercosporella Cylindrosporiose

Plus en détail

Réseau d épidémio-surveillance de Paca Horticulture PROTOCOLE DE SUIVI SPECIFIQUE THRIPS EN CULTURE DE ROSE FLEUR COUPEE

Réseau d épidémio-surveillance de Paca Horticulture PROTOCOLE DE SUIVI SPECIFIQUE THRIPS EN CULTURE DE ROSE FLEUR COUPEE PROTOCOLE DE SUIVI SPECIFIQUE THRIPS EN CULTURE DE ROSE FLEUR COUPEE E. CHAPIN, A. MAURY, réalisé en collaboration avec A. LHOSTE-DROUINEAU (SCRADH) et I. FOREST (PHILA FLOR) PRESENTATION L objectif du

Plus en détail

3 parcelles de pois d hiver et 21 parcelles de pois de printemps ont fait l objet d observations pour la réalisation de ce bulletin.

3 parcelles de pois d hiver et 21 parcelles de pois de printemps ont fait l objet d observations pour la réalisation de ce bulletin. Bulletin de santé du végétal Pois protéagineux BSV Pois Protéagineux N N 14 14 du 19 au 25 juin 2013 3 parcelles de pois d hiver et 21 parcelles de pois de printemps ont fait l objet d observations pour

Plus en détail

CÉRÉALES COLZA A RETENIR CETTE SEMAINE. N octobre Champagne-Ardenne

CÉRÉALES COLZA A RETENIR CETTE SEMAINE. N octobre Champagne-Ardenne N 36 22 octobre 2015 Champagne-Ardenne A RETENIR CETTE SEMAINE CÉRÉALES Stade : Stade majoritaire 1 feuille étalée Pucerons : Risque limité pour le moment. Maintenir la vigilance Cicadelles : Risque faible

Plus en détail

Tournesol «sauvage» ou Tournesol adventice : un enjeu et de larges implications

Tournesol «sauvage» ou Tournesol adventice : un enjeu et de larges implications Tournesol «sauvage» ou Tournesol adventice : un enjeu et de larges implications Franck Duroueix CETIOM Agen Reconnaître les tournesols «sauvages» Plante sur le rang (néo infestation) ou dans l inter rang

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza

FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza Concevoir des SYSTEMES de PRODUCTION INNOVANTS et DURABLES FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza On parle de plus en plus de «colza associé», en particulier dans les pratiques d agriculture de

Plus en détail

A RETENIR : COLZA NOMBRE DE PARCELLES OBSERVEES DANS LE RESEAU CETTE SEMAINE : 29 (41 PARCELLES ENREGISTREES)

A RETENIR : COLZA NOMBRE DE PARCELLES OBSERVEES DANS LE RESEAU CETTE SEMAINE : 29 (41 PARCELLES ENREGISTREES) GRANDES CULTURES / POMMES DE TERRE / LEGUMES INDUSTRIELS Bulletin n 42 du 3 novembre 2016 A RETENIR : Colza : Fin du risque pour les dégâts foliaires d altises et de limaces Pucerons verts toujours présents

Plus en détail

Détection & gestion de la résistance de la pyrale du maïs à la famille des pyréthrinoïdes

Détection & gestion de la résistance de la pyrale du maïs à la famille des pyréthrinoïdes Détection & gestion de la résistance de la pyrale du maïs à la famille des pyréthrinoïdes La pyrale du maïs Ostrinia nubilalis Cycle de développement Cas d une seule génération Incidences des attaques

Plus en détail

Les principaux ravageurs. Les foreurs sous haute surveillance. Ravageurs du maïs CULTURES 61

Les principaux ravageurs. Les foreurs sous haute surveillance. Ravageurs du maïs CULTURES 61 CULTURES 61 Ravageurs du maïs Les foreurs sous haute surveillance Les larves de certains lépidoptères, en particulier la pyrale et la sésamie, occasionnent des dégâts, parfois sévères, sur maïs. La mise

Plus en détail

Station d expérimentation légumière en Poitou-Charentes. Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB

Station d expérimentation légumière en Poitou-Charentes. Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB Avec le soutien financier de : Les groupes de producteurs de légumes de la Région Constats en production - Bacillus thuringiensis

Plus en détail

BULLETIN N 7 DU 30 AVRIL 2014

BULLETIN N 7 DU 30 AVRIL 2014 BULLETIN N 7 DU 30 AVRIL 2014 A RETENIR : Chou : présence possible d'asticots de la mouche du chou sur racines. Surveiller aleurodes, altises et limaces. Et, un nouvel insecte parasite sur chou : Xenostrogylus

Plus en détail

La lutte intégrée pour un ravageur introduit : l exemple de la teigne du poireau. Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine

La lutte intégrée pour un ravageur introduit : l exemple de la teigne du poireau. Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine La lutte intégrée pour un ravageur introduit : l exemple de la teigne du poireau Mario Leblanc, M.Sc., agr. MAPAQ, Ste-Martine LUTTE INTÉGRÉE - DÉFINITION Usage combiné de tout ce qui permet de: lutter

Plus en détail

METHODE D APPRECIATION D EFFICACITE D UN PRODUIT PHYTOSANITAIRE

METHODE D APPRECIATION D EFFICACITE D UN PRODUIT PHYTOSANITAIRE Cah.Tech. I.N.R.A., 2004 53, 9-13 METHODE D APPRECIATION D EFFICACITE D UN PRODUIT PHYTOSANITAIRE EN FORET : la coprométrie Frédéric Jean, René Mazet, Franck Rei. 1 Alain Chalon, Henry Picot² INTRODUCTION

Plus en détail

du 04/03/2015 au 10/03/2015

du 04/03/2015 au 10/03/2015 Nombre de parcelles Bulletin de santé du végétal Protéagineux du 04/03/2015 au 10/03/2015 N 1 BSV Céréales à paille N OO Pois R E S E A U 2014-2015 Les données sont actuellement collectées à partir de

Plus en détail

Stades : Les stades pour les parcelles observées cette semaine dans le réseau sont compris entre «semis» et «3 feuilles».

Stades : Les stades pour les parcelles observées cette semaine dans le réseau sont compris entre «semis» et «3 feuilles». N 30 10 novembre 2015 En Bref Colza (p. 2) Stades : Les parcelles de colza sont comprises entre les stades «3 feuilles vraies (B3)» et «12 feuilles vraies (B12)». 96% des parcelles suivies ont dépassé

Plus en détail

Puceron cendré du pommier Dysaphis plantaginea

Puceron cendré du pommier Dysaphis plantaginea Puceron cendré du pommier Dysaphis plantaginea Lutte à l automne : barrière physique, huiles minérales, défoliation Synthèse essais 2013-2014 - 2015 Myriam BERUD, Catherine REYNIER, François ORNY, Corentin

Plus en détail

Seuils d intervention contre les organismes nuisibles en grandes cultures (PER)

Seuils d intervention contre les organismes nuisibles en grandes cultures (PER) Seuils d intervention 1.33 Seuils d intervention contre les organismes nuisibles en grandes cultures (PER) Source : Groupe de travail pour les seuils d intervention en grandes cultures (AG BKSF). (Stations

Plus en détail

La lutte contre la processionnaire du pin : Un enjeu de santé publique

La lutte contre la processionnaire du pin : Un enjeu de santé publique La lutte contre la processionnaire du pin : Un enjeu de santé publique Petit déjeuner / table ronde Jeudi 19 juin 2014 Jean-Claude MARTIN - INRA Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne

Plus en détail

En Bref cette semaine

En Bref cette semaine N 5 29 avril 2016, page 1 En Bref cette semaine Bilan climatique Choux Mouche du chou : Accroissement des vols dans tous les secteurs Artichaut Pucerons verts : Absents Limaces : Risque faible Mildiou

Plus en détail

BULLETIN N 38 DU 13 NOVEMBRE 2013

BULLETIN N 38 DU 13 NOVEMBRE 2013 BULLETIN N 38 DU 13 NOVEMBRE 213 A RETENIR : Céréales d'hiver: Risque limaces toujours fort. Dernier BSV colza de l'année 213 : bilan larves de grosses altises, mouche du chou et phoma. CEREALES D'HIVER

Plus en détail

L essentiel de la semaine : Botrytis de la féverole

L essentiel de la semaine : Botrytis de la féverole BSV n 46 le 8 juin 206 (semaine 23) L essentiel de la semaine : Botrytis de la féverole Les fortes pluies qui se sont abattues sur la région ces derniers jours ont provoqué des dégâts importants sur les

Plus en détail

DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU POMMIER (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG)

DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU POMMIER (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG) DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG) Journées Techniques Nationales Fruits et Légumes Biologiques Paris 8 et 9 décembre 2009 Karine Wateau FREDON Nord

Plus en détail

Survol du suivi phytosanitaire dans la camerise

Survol du suivi phytosanitaire dans la camerise Survol du suivi phytosanitaire dans la camerise Journée horticole 2017 SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN Saint-Bruno, 9 mars 2017 Caroline Turcotte, agronome MAPAQ, direction régionale de l Estrie Les chèvrefeuilles

Plus en détail

Cycle biologique. Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu!

Cycle biologique. Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu! Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu! par François Fournier MSc. et Luc Brodeur, agr. Rappel de la biologie de la mouche de l

Plus en détail

Fiche culturale du radis sous abri

Fiche culturale du radis sous abri Fiche culturale du radis sous abri Le radis est une culture à cycle court exigeante en main d œuvre à la récolte et nécessitant un débouché commercial. La qualité du semis est déterminante pour sa réussite.

Plus en détail

LA MONTAISON DE LA BETTERAVE À SUCRE

LA MONTAISON DE LA BETTERAVE À SUCRE LA MONTAISON DE LA BETTERAVE À SUCRE 2016 Qu est-ce qu une montée à graine? Elongation de la tige en hampe florale production de SEMENCES Différents types de montées: Montées variétales MONTEE A GRAINES

Plus en détail

Le charançon du pin blanc dans les plantations d épinettes de Norvège et de pins blancs. Centre de foresterie des Laurentides

Le charançon du pin blanc dans les plantations d épinettes de Norvège et de pins blancs. Centre de foresterie des Laurentides Le charançon du pin blanc dans les plantations d épinettes de Norvège et de pins blancs Le charançon du pin blanc dans les plantations d épinettes de Norvège et de pins blancs R. Lavallée Plan de la présentation

Plus en détail

CHOU POMME. Brassicacée (crucifère)

CHOU POMME. Brassicacée (crucifère) Fiche technique. CHOU POMME Brassicacée (crucifère) ORIGINE. Le chou sauvage pousse spontanément sous les climats maritimes européens. Il est cultivé depuis plus de 2300 ans comme plante bisannuelle A

Plus en détail

Institut Technique de la Betterave. Comité technique : Bilan de la campagne 2012

Institut Technique de la Betterave. Comité technique : Bilan de la campagne 2012 Institut Technique de la Betterave Comité technique : Bilan de la campagne 2012 Semis précoces et groupés 1/5 26/4 21/4 16/4 Amplitude des dates de semis 11/4 6/4 Moy 10 ans 1/4 27/3 22/3 17/3 12/3 7/3

Plus en détail

ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE

ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE Evaluation sur un chou-fleur d'hiver AB récolté en mars 2010/2012 Objectif de l essai Rendre l agriculteur biologique plus autonome vis-à-vis

Plus en détail

Terres Inovia. Colza : fertilisation localisée au semis P & NP Bilan de 3 années d essais. Une pratique à conseiller dans le sud de la France

Terres Inovia. Colza : fertilisation localisée au semis P & NP Bilan de 3 années d essais. Une pratique à conseiller dans le sud de la France Colza : fertilisation localisée au semis & N Bilan de 3 années d essais Une pratique à conseiller dans le sud de la France Vincent Lecomte Baziège Coll. Luc Champolivier Toulouse Auzeville lan de l intervention

Plus en détail

CHOU- FLEUR Brassicacée (crucifère)

CHOU- FLEUR Brassicacée (crucifère) Fiche technique. CHOU- FLEUR Brassicacée (crucifère) ORIGINE. Le bassin méditerranéen. PARTICULARITES. Le chou-fleur serait issu du brocoli, lui-même dérivé du chou sauvage. La partie comestible est constituée

Plus en détail

Céréales à paille R E S E A U S T A D E S. Contexte d ob serv ation C I C A D E L L E S N 4

Céréales à paille R E S E A U S T A D E S. Contexte d ob serv ation C I C A D E L L E S N 4 Bulletin de santé du végétal Céréales à paille du 27/10/2015 N 4 Céréales à paille R E S E A U 2015-2016 S T A D E S Les observations ont été réalisées dans des parcelles déjà semées ou qui le seront dans

Plus en détail

Réussir son couvert végétal

Réussir son couvert végétal Réussir son couvert végétal La gestion des résidus de récolte Broyer dès la récolte afin de réduire la taille des pailles et surtout homogénéiser la répartition des résidus pour : - améliorer la décomposition

Plus en détail

Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions

Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions Nathalie Landé Gilles Sauzet CETIOM 1 Présentation Avancées sur l azote Avancées sur les insectes / Questions à la recherche Performances

Plus en détail

Charançon rouge du palmier Rhynchophorus ferrugineus (Olivier) au Maroc : Etat des lieux et stratégie de lutte

Charançon rouge du palmier Rhynchophorus ferrugineus (Olivier) au Maroc : Etat des lieux et stratégie de lutte Charançon rouge du palmier Rhynchophorus ferrugineus (Olivier) au Maroc : Etat des lieux et stratégie de lutte Par : Abdelhak BENAYAD Direction de la Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires Maroc

Plus en détail

Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions

Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions Couverts associés à l automne au colza d hiver : Avancées et Questions Nathalie Landé Gilles Sauzet CETIOM 1 Présentation Avancées sur l azote Avancées sur les insectes / Questions à la recherche Performances

Plus en détail

Le thrips de l oignon : un insecte difficile à réprimer

Le thrips de l oignon : un insecte difficile à réprimer Le thrips de l oignon : un insecte difficile à réprimer par Mario Leblanc, agr. Durant la saison 2002, le thrips de l oignon a été beaucoup plus présent qu à l habitude au Québec. La majorité des champs

Plus en détail

Lutte contre les ravageurs de l olivier et impacts environnementaux

Lutte contre les ravageurs de l olivier et impacts environnementaux Institut Libanais de Développement Economique et Social Lutte contre les ravageurs et impacts environnementaux Principes de base : L olivier n est pas seul dans le verger. Il est en relation étroite avec

Plus en détail

Cécidomyie de la lavande et du lavandin

Cécidomyie de la lavande et du lavandin Bulletin n 6 27 avril 2017 Stade phénologique des cultures de lavande et lavandin : - Apparition de jeunes feuilles dans les zones les plus tardives. - Apparition des épis en zone précoce. - Précocité

Plus en détail

Lutte contre la bruche du champ au stockage 04 février 2014 Le Robillard

Lutte contre la bruche du champ au stockage 04 février 2014 Le Robillard Lutte contre la bruche du champ au stockage 04 février 2014 Le Robillard Contexte actuel Aujourd hui en France : gestion du risque repose uniquement sur les traitements insecticides en végétation. traitements

Plus en détail

Faits marquants de la campagne viticole 2016

Faits marquants de la campagne viticole 2016 Faits marquants de la campagne viticole 2016 Naturellement plus proche... Marie-Charlotte MICHAUD Conseillère Viticole ADAR Haute Gironde Bilan viticole de l année 2016 Une saison longue, pluvieuse et

Plus en détail

BULLETIN N 10 DU 24 AOÛT 2011

BULLETIN N 10 DU 24 AOÛT 2011 BULLETIN N 10 DU 24 AOÛT 2011 A RETENIR : Altises : dégâts assez importants et variables selon les parcelles de chou.. Chenilles noctuelle gamma : petite présence très localisée sur salade, mais dégâts

Plus en détail

- Auvergne. Espaces Verts. 03 Octobre Bulletin n , page 1. Présence des ravageurs : situation actuelle

- Auvergne. Espaces Verts. 03 Octobre Bulletin n , page 1. Présence des ravageurs : situation actuelle Bulle n de Santé du Végétal - 03 Octobre 2016 - Bulletin n 8-2016, page 1 Buis Platanes Pins Marronniers Présence des ravageurs : situation actuelle Les ravageurs sont suivis par un réseau d observateurs

Plus en détail

L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE L abricotier est l espèce phare de la région Rhône Alpes, avec actuellement une prédominance de la variété Bergeron. C est aussi l espèce fruitière vers laquelle

Plus en détail

Les Noctuelles du maïs. ARVALIS - Institut du végétal

Les Noctuelles du maïs. ARVALIS - Institut du végétal Les Noctuelles du maïs La Pyrale du maïs Ostrinia nubilalis Pyrale du maïs Ostrinia nubilalis Jusqu à 20 25 mm de long au dernier stade larvaire Couleur beige à gris clair Ligne longitudinale foncée sur

Plus en détail

St Antoine de Ficalba

St Antoine de Ficalba St Antoine de Ficalba 2013-14 Une campagne en douceur, et de la pluie par alternance 05/09/2014 4 22 jours consécutifs de pluies Une forte proportion de semis tardifs Automne doux et pluvieux - Risque

Plus en détail

Le Cynips du Châtaignier : Qui est-il? Quels moyens de lutte?

Le Cynips du Châtaignier : Qui est-il? Quels moyens de lutte? Le Cynips du Châtaignier : Qui est-il? Quels moyens de lutte? Mairie de Malarce-sur-la-Thines Réalisé par JF. Lalfert 1 Présentation du ravageur Le Cynips du châtaignier (Dryocosmus Kuriphilus) est originaire

Plus en détail

Céréales. Normandie Céréales. Normandie. Céréales. Analyse de la situation. N 29 Céréales 27 juin 2012

Céréales. Normandie Céréales. Normandie. Céréales. Analyse de la situation. N 29 Céréales 27 juin 2012 N 29 27 juin 2012 Analyse de la situation Blé La majorité des blés sortent actuellement de la phase de sensibilité aux maladies (épiaison + 3 semaines en sols superficiels et épiaison + 4 semaines en sols

Plus en détail

Lutte alternative contre la mouche de la carotte Amandine GATINEAU (CAB) ou

Lutte alternative contre la mouche de la carotte Amandine GATINEAU (CAB) ou Compte-Rendu essai 2014 sur les dégâts liés à la La principale méthode de lutte contre Psila rosae est la couverture des cultures en période à risques, travaille coûteux, laborieux, entraînant des conséquences

Plus en détail

SYNTHESE EXPERIMENTATION Chambre d Agriculture 2009

SYNTHESE EXPERIMENTATION Chambre d Agriculture 2009 SYNTHESE EXPERIMENTATION Chambre d Agriculture 2009 Dossier réalisé par : Sylvain JONETTE Mars 2010 Document réalisé et imprimé par la Chambre d Agriculture de la Charente 1 ère Action : essais de comparaison

Plus en détail

Lutte sur OH contre les pucerons vecteurs de la JNO : résultats d essais récents

Lutte sur OH contre les pucerons vecteurs de la JNO : résultats d essais récents Lutte sur OH contre les pucerons vecteurs de la JNO : résultats d essais récents Céline DRILLAUD Laure PLANTECOSTE Une campagne 2013/2014 avec des dégâts JNO parfois conséquents sur certains secteurs 2

Plus en détail

PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure

PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure Sols Limons profonds et moyens Potentiel de Atouts / rendement et/ou RU Contraintes

Plus en détail

Lutte contre le taupin en production de maïs

Lutte contre le taupin en production de maïs Action n 5 Lutte contre le taupin en production de maïs Maître d œuvre : FRAB / GAB d Armor Partenaires : Arvalis, Semenciers, vendeurs d intrants bio, Producteurs de plants, Durée du programme : 2 ème

Plus en détail

Nord - Pas de Calais. LIN : 11 parcelles Du stade D7 (70cm) au stade F9 (fin floraison). Bulletin N 16 du 11 juin pages

Nord - Pas de Calais. LIN : 11 parcelles Du stade D7 (70cm) au stade F9 (fin floraison). Bulletin N 16 du 11 juin pages Nord - Pas de Calais Bulletin N 16 du 11 juin 2014 5 pages avec la participation -vision et des agriculteurs observateurs. ère lin, AGROMETEO Les conditions estivales se maintiennent avec un temps sec

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Crédit photo : Chambre d Agriculture du Puy-de-Dôme Bulletin de Santé du Végétal Edition Auvergne-Rhône-Alpes territoire auvergnat n 1 Date de publication 17 mai 2017 Pommes de terre Date d observation

Plus en détail

Grandes Cultures n 24 du 13 juillet 2016

Grandes Cultures n 24 du 13 juillet 2016 Grandes Cultures n 24 du 13 juillet 2016 A RETENIR Maïs Pyrale : les suivis de chrysalidation indique le début du vol de la seconde génération dans la Drôme. Sésamie : les larves sont désormais hors d'atteinte

Plus en détail

Bilan de 3 années d études dans le cadre du projet CASDAR D. suzukii. Claire Weydert

Bilan de 3 années d études dans le cadre du projet CASDAR D. suzukii. Claire Weydert Bilan de 3 années d études dans le cadre du projet CASDAR D. suzukii Claire Weydert Projet CASDAR D. suzukii 2013-2015 13 partenaires MINISTERE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET ADIDA

Plus en détail

Bilan de campagne colza

Bilan de campagne colza Bilan de campagne colza 2009-2010 Année de contraste, le rendement moyen national est en baisse de 5 quintaux/ha par rapport à 2009 qui était une année exceptionnelle. Le rendement moyen national devrait

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

Comment est réalisé le Bulletin de Santé du Végétal (BSV) colza en Bourgogne? Louis-Marie Allard - CETIOM

Comment est réalisé le Bulletin de Santé du Végétal (BSV) colza en Bourgogne? Louis-Marie Allard - CETIOM Comment est réalisé le Bulletin de Santé du Végétal (BSV) colza en Bourgogne? Louis-Marie Allard - CETIOM Etape 1 Constitution d un réseau d observations Elaboration d un BSV Etape 2 Observations régulières

Plus en détail

Orléans Le 24 janvier La hernie des crucifères : quoi de neuf?

Orléans Le 24 janvier La hernie des crucifères : quoi de neuf? La hernie des crucifères : quoi de neuf? 1 Symptômes générés par La hernie Plasmodiophora brassicae : protiste obligatoire du sol Symptômes racinaire et aérien Galle après contamination Alimentation hydrique

Plus en détail

Des résultats hétérogènes tant au niveau du rendement que de la qualité

Des résultats hétérogènes tant au niveau du rendement que de la qualité Des résultats hétérogènes tant au niveau du rendement que de la qualité Préparation de sol et semis Levées régulières sauf boulbènes Sécheresse Conditions peu favorables reprises et faux semis 1ers semis

Plus en détail

ÉCOLOGIE ET RÉPRESSION DE LA MOUCHE DE L OIGNON

ÉCOLOGIE ET RÉPRESSION DE LA MOUCHE DE L OIGNON ÉCOLOGIE ET RÉPRESSION DE LA MOUCHE DE L OIGNON Dr. Brian A. Nault Département d entomologie Université de Cornell New York State Agricultural Experiment Station 630 W. North Street Geneva, NY 14456 Tél:

Plus en détail

Oignon. Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon

Oignon. Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon Oignon Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon 2015 Sabine RISSO, Corinne PONS, Roger LANZA, Chambre d agriculture des Alpes-Maritimes Essai rattaché à l action n 04.2015.08 : Réduction

Plus en détail

STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE PHYTOMYZA

STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE PHYTOMYZA STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE PHYTOMYZA GYMNOSTOMA Rencontres techniques Languedoc Roussillon Vendredi 13 novembre Balandran 1 CONTEXTE Mouche mineuse du poireau, Phytomyza gymnostoma Apparue en France, en

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Grandes Cultures édition - LORRAINE A retenir cette semaine Colza Le pic de vol du charançon de la tige semble être passé et le risque s amenuise avec l avancée des stades.

Plus en détail

Pommes de Terre. Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 2 du 24/05/2016. Stade et état des cultures

Pommes de Terre. Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 2 du 24/05/2016. Stade et état des cultures Bulletin de santé du végétal - Auvergne n 2 du 24/05/2016 A retenir - En plaine, fin des buttages pour les parcelles les moins avancées. - Surveiller les doryphores à proximité des parcelles implantées

Plus en détail

Observatoire colza - Lorraine Un nombre de siliques limitant

Observatoire colza - Lorraine Un nombre de siliques limitant Observatoire colza - Lorraine 27-28 Un nombre de siliques limitant Secteurs suivis Le réseau observatoire couvre 3 parcelles réparties pour moitié sur des sols argilocalcaires du Barrois et pour l autre

Plus en détail

Observatoire colza - Lorraine Un nombre de siliques limitant

Observatoire colza - Lorraine Un nombre de siliques limitant Observatoire colza - Lorraine 27-28 Un nombre de siliques limitant Secteurs suivis Le réseau observatoire couvre 3 parcelles réparties pour moitié sur des sols argilocalcaires du Barrois et pour l autre

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Grandes Cultures édition - LORRAINE A retenir cette semaine Colza Bilan sanitaire de fin de cycle. Maïs 82% du réseau a atteint ou dépassé 10 feuilles. Pyrales : généralisation

Plus en détail

Guide pratique. Pour un jardin vraiment naturel. Phéromones

Guide pratique. Pour un jardin vraiment naturel. Phéromones Guide pratique Pour un jardin vraiment naturel Phéromones Protéger son jardin avec des solutions naturelles Une attraction irrésistible! Phéromones et pièges, une méthode 100% écologique Méthode parfaitement

Plus en détail

Bulle n de Santé du Végétal - Auvergne

Bulle n de Santé du Végétal - Auvergne Bulle n de Santé du Végétal - Buis Marronniers Pins Platanes Ambroisie 2 juillet 215 - Bulletin n 6-215, page 1 - Pyrale du buis : nouvelles chenilles apparaissent - Mineuse du marronnier : dégâts marqués

Plus en détail

Pour la période du 29 juin au 04 juillet, 58 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre-Val de Loire.

Pour la période du 29 juin au 04 juillet, 58 parcelles de maïs ont été observées dans le cadre du réseau BSV région Centre-Val de Loire. Bulletin de santé du végétal Maïs d u 4/7/217 N 1 Retrouvez des informations sur les adventices en lisant le «BSV Adventices» disponible via le lien : http://www.centre.chambagri.fr/developpement-agricole/bulletin-de-sante-du-vegetal/bsv-adventices.html

Plus en détail

Frelons asiatiques. Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale

Frelons asiatiques. Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale Frelons asiatiques Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale Sommaire Leur cycle de vie Pourquoi les détruire Les techniques de destruction Préventives Curatives Une démarche commune sur toutes

Plus en détail

Bilan de la saison 2014 pour le bleuet en Corymbe en Montérégie. Marina Ribeiro, agr.

Bilan de la saison 2014 pour le bleuet en Corymbe en Montérégie. Marina Ribeiro, agr. Bilan de la saison 2014 pour le bleuet en Corymbe en Montérégie Marina Ribeiro, agr. Les journées horticoles Saint-Rémi - 5 décembre 2014 Sommaire Météo Retour sur l automne-hiver 2013/2014 Conséquences

Plus en détail

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE :

L'essentiel de la semaine SOMMAIRE : L'essentiel de la semaine Comme les semaines précédentes, un temps couvert accompagné d averses éparses est annoncé pour les prochains jours. Salade : vigilance maladies, Poireau : vol de teigne en cours

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Arboriculture - LORRAINE BULLETIN N 18 EDITION DU 29 JUIN 2011 Prunes Carpocapses : Le vol de deuxième génération débutera rapidement. Mirabelles Tavelure : Période à risque

Plus en détail

Réunion Stratégie Fertilisation Opération Nitrates Moins

Réunion Stratégie Fertilisation Opération Nitrates Moins Réunion Stratégie Fertilisation 2017 Opération Nitrates Moins Déroulé de la réunion Valeurs des reliquats sortie hiver 2017 Moyennes départementales Explications des valeurs élevées Prévision des stades

Plus en détail

colza élongation 2 cm- C Gazet

colza élongation 2 cm- C Gazet Bulletin N 10 17 Novembre 2016 COLZA : Continuer d observer les larves d altises CÉRÉALES D HIVER : Vols de pucerons en baisse mais des parcelles non protégées éventuellement colonisées, limaces toujours

Plus en détail

COLZA: Conseils de saison. ARVALIS - Institut du végétal

COLZA: Conseils de saison. ARVALIS - Institut du végétal COLZA: Conseils de saison 1 Colza 2013 2014 fertilisation azotée : réglette azote, la méthode par pesée Marquer 2 placettes de 1m² (4 si irrégulier) et couper les plantes au niveau du sol sur une végétation

Plus en détail

Les stades des CEREALES

Les stades des CEREALES Les stades des CEREALES Retrouvez les stades en détails en cliquant sur celui qui vous intéresse! Semis levée Tallage Montaison Maturation Les chiffres entre parenthèses correspondent au stade BBCH Semis

Plus en détail

Nulle. Puceron du tilleul. Pyrale du buis. Oïdium du platane. Tigre du platane. Puceron du tilleul. (Eucallipterus tiliae)

Nulle. Puceron du tilleul. Pyrale du buis. Oïdium du platane. Tigre du platane. Puceron du tilleul. (Eucallipterus tiliae) Bulle n de Santé du Végétal Tilleul Buis Marronniers Pins Platanes Ambroisie Présence des ravageurs : situation actuelle Afi n d obtenir une représentation visuelle de la présence des ravageurs, le tableau

Plus en détail