THÈME 1: Sociologie. Être capable de définir. Notions à acquérir en première

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THÈME 1: Sociologie. Être capable de définir. Notions à acquérir en première"

Transcription

1 THÈME 1: Sociologie Les processus de socialisation et la construction des identités sociales Être capable de définir Notions à acquérir en première normes valeurs rôles socialisation différenciée socialisation primaire/socialisation secondaire socialisation anticipatrice Présentation de la sociologie : quelques grandes questions que se posent les sociologues Les pères fondateurs de la sociologie tel qu Émile DURKHEIM ( ) et Max WEBER ( ) ont été marqués par les grandes transformations qu ont connues les sociétés occidentales à partir du XIX siècle. Selon une première approche, les structures collectives préexistent aux individus et encadrent leurs activités. Il appartient à la sociologie de mettre à jour les déterminismes sociaux et les expliquer. Donc cette analyse donne la priorité au tout (le système social) sur les ensembles qui le composent (les individus). E. Durkheim a cette approche déterministe et globale, il est à l origine du holisme méthodologique (méthode qui consiste à expliquer les comportements humains par l influence du groupe ou de la société). Dans cette logique, la société est extérieure et contraignante pour l action de l individu. Selon une deuxième approche, ce sont les actions individuelles qui forment le cadre de la société. Le sociologue doit comprendre les motivations qui animent les individus lorsqu ils agissent en interaction avec autrui. M. Weber a cette approche d interrelation entre les individus, il est à l origine de l individualisme méthodologique (méthode qui consiste à expliquer les phénomènes sociaux par les comportements individuels). Dans cette logique, le tout ne serait pas indépendant des ensembles puisqu il en est le résultat, un phénomène social n est que la conséquence d actions individuelles. On peut imaginer une société sans règles collectives, mais pourrait-elle perdurer? Les règles collectives doivent être connues et apprises par les acteurs du jeu social. La fonction de socialisation qui permet l'intégration des acteurs sociaux au système se traduit par l'apprentissage de ces diverses règles indispensables à la pérennité de la société. Tout de même, la socialisation diffère en fonction des milieux sociaux, dans l'espace et dans le temps dans la mesure où elle reproduit la diversité des positions et des conditions des acteurs au sein de la structure sociale. 1 : Comment la socialisation de l enfant s effectue-t-elle? Problématique : Comment se construit la personnalité des enfants? Qui socialise les enfants? Il s agira de montrer que la socialisation est un processus qui articule héritage familial et interactions avec l ensemble de la société. 1

2 A/ La socialisation : un processus d intériorisation Document 1: Comment devient-on un être social? 1) Pourquoi en vient-on à réprimer nos pulsions immédiates? 2) Chercher des exemples montrant que le rapport au corps varie d'une société à l'autre. 3) Expliquer la phrase soulignée dans le texte. 1) Définition de la socialisation Document 2 : L'éducation selon Emile Durkheim L'éducation est l'action exercée par les générations adultes sur celles qui ne sont pas encore mûres pour la vie sociale. Elle a pour objet de susciter et de développer chez l'enfant un certain nombre d'états physiques, intellectuels et moraux que réclament de lui et la société politique dans son ensemble et le milieu spécial auquel il est particulièrement destiné. [ ] Il est vain de croire que nous 2

3 pouvons élever nos enfants comme nous voulons. Il y a des coutumes auxquelles nous sommes tenus de nous conformer; si nous y dérogeons trop gravement, elles se vengent sur nos enfants. Ceux-ci, une fois adultes, ne se trouvent pas en état de vivre au milieu de leurs contemporains, avec lesquels ils ne sont pas en harmonie. Émile Durkheim, Éducation et sociologie (1re édition : Alcan, 1922) Coll. Quadrige, Presses universitaires de France, 2007 Questions : a) Que se passent-ils quand les parents n ont pas une éducation conforme à ce qu attend la société? b) Rechercher la définition d un fait social chez Durkheim. En quoi l éducation correspond-t-elle à un fait social pour Durkheim? 2) Quels éléments sont intériorisés lors de la socialisation? Document 2 p.180 Document 3: Les normes et les valeurs Les normes sont des règles qui régissent l action des individus à l intérieur des sociétés. Elles existent d une part sous la forme de règles explicites qui s imposent officiellement aux individus et peuvent être juridiques (un texte de loi) ou réglementaire (le règlement intérieur d un établissement scolaire). Ces règles explicites ont pris une importance croissante dans les sociétés modernes. Mais d autre part, les règles implicites (les mœurs et les usages), intériorisées lors du processus de socialisation, importent tout autant et régissent la plupart des relations à l intérieur des groupes restreints. [ ]. Alors que les normes sont concrètes et «disent» ce qu un individu doit faire, les valeurs sont abstraites. Ce sont des idéaux collectifs, susceptibles d orienter les actions individuelles. La liberté, le travail, l égalité, l amour de son prochain, etc. sont quelques uns des idéaux les plus caractéristiques des sociétés occidentales. Une fois ordonnées, ces valeurs porteuses d une vision du monde, donnent un sens aux pratiques des individus. Bien qu elles ne soient pas normatives, les valeurs participent à l orientation de l action en conférant aux normes leur légitimité. Ainsi, se serrer la main, se saluer n a aucun sens si ce n est celui d exprimer le respect que l on doit aux autres membres de la société. Et, de la même manière que le respect des autres peut s exprimer de plusieurs façons, une seule valeur peut s incarner dans un grand nombre de normes. M. Montoussé, G. Renouard, 100 fiches pour comprendre la sociologie, Bréal, 1997 Questions : 1) Les normes et les valeurs sont-elles communes à toutes les sociétés? 2) Quelle est la fonction des normes et valeurs? 3) Quelles méthodes de socialisation? Document 2 p.182 Document 4: La reproduction de l'habitus selon Pierre BOURDIEU Pierre BOURDIEU ( ) sociologue français 3

4 a) Les méthodes traditionnelles de socialisation b) Les orientations plus contemporaines B/ Les acteurs de la socialisation Documents 1, 3, 4 p Document 5: La construction d'une identité et ses influences Question: Montrer qu'il peut exister des contradictions entre les normes et les valeurs transmises par les différentes instances de socialisation C/ Une socialisation différentielle 1) Définition Document 6: Des modes de socialisation différenciés 1) Quelles sont les différenciations sociales à l'œuvre dés la maternelle? 2) Donner une définition de la socialisation différentielle 2) Selon le milieu social Documents 3 et 4 p.185 3) Selon le genre Documents 1 et 2 p.184 4

5 2 : La socialisation : continuité ou rupture? Problématique : La socialisation primaire façonne-t-elle durablement l individu? Comment se construit l identité sociale d un individu? Il s agira de montrer que la socialisation est un processus qui se poursuit tout au long de la vie d un individu. A/ Les étapes de la socialisation 1) Définitions de la socialisation primaire et socialisation secondaire Document 3 p.181, document 1 p. 186, documents 3 et 4 p ) Un processus uniforme? a) La reproduction sociale Document 7: «Tel père, tel fils» Question : Que vous évoque le titre du document en regardant les deux photos Documents 1, 2, 3 p b) L'importance de la socialisation secondaire Documents 1, 2 4 p

6 B/ L identité sociale de l individu se reconstruit à l âge adulte 1) La socialisation anticipatrice Document 1 p.192 Document 8: Un parcours en rupture 1) Quelle est la trajectoire sociale de Didier Eribon? 2) Montrer à partir d'exemples, comment Didier cache ses origines. Expliquer leurs objectifs 3) Expliquer la dernière phrase du texte b) Une socialisation non linéaire Document 3 p.193 Document 9: Choc culturel de l'immigration 1) En quoi l'expérience de l'immigration affecte-t-elle l'identité des individus? 2) A quelles contradictions se heurtent les parents immigrés dans la définition "du bon parent"? Comment peuvent-ils les résoudre? 6

THÈME 2 LES PROCESSUS DE SOPCIALISATION ET LA CONSTRUCTION DES IDENTITÉS SOCIALES

THÈME 2 LES PROCESSUS DE SOPCIALISATION ET LA CONSTRUCTION DES IDENTITÉS SOCIALES THÈME 2 LES PROCESSUS DE SOPCIALISATION ET LA CONSTRUCTION DES IDENTITÉS SOCIALES Être capable de définir Notions à acquérir en première normes valeurs rôles socialisation différenciée socialisation primaire/socialisation

Plus en détail

CHAPITRE 1 LES PROCESSUS DE SOCIALISATION ET LA CONSTRUCTION DES IDENTITES SOCIALES

CHAPITRE 1 LES PROCESSUS DE SOCIALISATION ET LA CONSTRUCTION DES IDENTITES SOCIALES SOCIOLOGIE GENERALE ET SOCIOLOGIE POLITIQUE CHAPITRE 1 LES PROCESSUS DE SOCIALISATION ET LA CONSTRUCTION DES IDENTITES SOCIALES PLAN DETAILLE I COMMENT LA SOCIALISATION DE L'ENFANT S'EFFECTUE-T-ELLE? Objectifs

Plus en détail

Thème 1 Les processus de socialisation et la construction des identités sociales Chapitre 1 Comment la socialisation de l enfant s effectue-t-elle?

Thème 1 Les processus de socialisation et la construction des identités sociales Chapitre 1 Comment la socialisation de l enfant s effectue-t-elle? Thème 1 Les processus de socialisation et la construction des identités sociales Sandrine Parayre (Académie d Aix-Marseille) Rappel du Programme 1. Les processus de socialisation et la construction des

Plus en détail

THEME Comment la socialisation de l'enfant s'effectue-t-elle?

THEME Comment la socialisation de l'enfant s'effectue-t-elle? Sociologie générale & sociologie politique THEME 1 LES PROCESSUS DE SOCIALISATION ET LA CONSTRUCTION DES IDENTITES SOCIALES 1.1 Comment la socialisation de l'enfant s'effectue-t-elle? Année Scolaire 2013-14.

Plus en détail

Différencier pour mieux adapter l'enseignement des mathématiques à tous les élèves

Différencier pour mieux adapter l'enseignement des mathématiques à tous les élèves Différencier pour mieux adapter l'enseignement des mathématiques à tous les élèves Marie-Alix Girodet Maître de conférence à Paris 5 Françoise Duquesne-Belfais Maître de conférence à l INS HEA de Suresnes

Plus en détail

SCOLARISATION PRECOCE : UN ENJEU

SCOLARISATION PRECOCE : UN ENJEU SCOLARISATION PRECOCE : UN ENJEU Suzelle Leclercq PRESENTATION D UN OUVRAGE E. Brun PRESENTATION DU LIVRE La scolarisation massive, de plus en plus précoce, constitue en France un véritable phénomène de

Plus en détail

JOUER POUR APPRENDRE Synthèse du cadrage général

JOUER POUR APPRENDRE Synthèse du cadrage général JOUER POUR APPRENDRE Synthèse du cadrage général Ce document à une vocation de synthèse. Néanmoins, la ressource d'accompagnement «Jouer pour apprendre-cadrage général» fournit plus de précisions. Nous

Plus en détail

Catalogue 2016 : Marketing - Communication

Catalogue 2016 : Marketing - Communication Catalogue 2016 : Marketing - Communication Méthodologie de la communication évènementielle : comment réussir une manifestation Durée de la formation : 2 jours. Maitriser les techniques d un projet de communication

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL SAINT-VIGOR-LE-GRAND. Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps»

ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL SAINT-VIGOR-LE-GRAND. Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps» ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL 14400 SAINT-VIGOR-LE-GRAND Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps» Année 2014 Toute l équipe pédagogique doit avoir dans l esprit de faire passer un bon

Plus en détail

LA DEMARCHE DE RECHERCHE

LA DEMARCHE DE RECHERCHE LA DEMARCHE DE RECHERCHE I. Différentes méthodes d'acquisition des connaissances... 1 II. Les trois grandes phases d'une démarche de recherche... 2 A. La phase conceptuelle ou théorique... 2 B. Phase méthodologique...

Plus en détail

la Composition (d histoire)

la Composition (d histoire) la Composition (d histoire) Définition : la composition est une démonstration. l'épreuve se décompose en trois temps : 1- l'analyse du sujet. 2- la Construction du plan. 3- la Rédaction du devoir. l'analyse

Plus en détail

Séance 1.3 : LE LANGAGE SYSML

Séance 1.3 : LE LANGAGE SYSML 1. INTRODUCTION Un système peut être décrit suivant plusieurs représentations et selon différents points de vue indépendamment des objectifs visés : - la représentation schématique (schéma de principe,

Plus en détail

La rationalisation du droit chez Max Weber

La rationalisation du droit chez Max Weber La rationalisation du droit chez Max Weber Aujourd hui, Max Weber (1864-1920) est considéré comme un des pères fondateurs de la sociologie moderne, et on retrouve l héritage de Weber chez beaucoup de sociologues

Plus en détail

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 Méthodologie 1/6 Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 L Analyse suppose de rendre compte de l ensemble du corpus proposé de façon argumentée en référence aux textes et documents

Plus en détail

LA DYNAMIQUE DES INÉGALITÉS DOSSIER DOCUMENTAIRE

LA DYNAMIQUE DES INÉGALITÉS DOSSIER DOCUMENTAIRE LA DYNAMIQUE DES INÉGALITÉS DOSSIER DOCUMENTAIRE Plan du chapitre I Identifier les inégalités A. Inégalités et différences B. Quels outils pour mesurer les inégalités? 1) Des outils statistiques 2) La

Plus en détail

Thème : Les processus de socialisation et la construction des identités sociales

Thème : Les processus de socialisation et la construction des identités sociales Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire Objectifs : Quels intitulés? Quels types de documents? Quels attendus? PROPOSITION 1 : Thème : Les processus de socialisation et la construction des

Plus en détail

PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS

PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS La coconstruction de récit : jumelage entre des élèves d adaptation scolaire et des élèves de classe ordinaire Émilie Lapointe, Congrès ITA 2016 (v1. 7) IDÉE DE DÉPART Souhait

Plus en détail

16 septembre ESEN ENSEIGNEMENT EN / DE LANGUE DES SIGNES FRANCAISE

16 septembre ESEN ENSEIGNEMENT EN / DE LANGUE DES SIGNES FRANCAISE 16 septembre 2010 - ESEN ENSEIGNEMENT EN / DE LANGUE DES SIGNES FRANCAISE 1 - Spécificités de la LSF 2 - L évaluation diagnostique. 3 - Une «séance de cours» (démonstration) 4 - Du matériel, des équipements

Plus en détail

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de

aptitudes fondamentales, lesquelles traversent à la fois les domaines d apprentissage et l ensemble de la scolarité» (p. 6). Catégoriser permet de Introduction Enseigner c est «faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons» ( Enseigner, s.d.). Apprendre, toujours

Plus en détail

Le programme de seconde

Le programme de seconde Le programme de seconde Inspection Pédagogique Régionale. Novembre 2009 OBJECTIFS Introduction La seconde est une classe de détermination. Le programme de mathématiques y a pour fonction : de conforter

Plus en détail

Etre accueillant d'un Lieu d'accueil Parents / Enfants de la naissance à 6 ans

Etre accueillant d'un Lieu d'accueil Parents / Enfants de la naissance à 6 ans Etre accueillant d'un Lieu d'accueil Parents / Enfants de la naissance à 6 ans «Etre accueillant d un lieu d accueil parents/enfants de la naissance à 6 ans» Niveau 1 Cette formation est organisée en lien

Plus en détail

L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés

L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés William A. «Bill» Ninacs COSMOSS Assemblée des partenaires Rimouski, novembre 2010 L empowerment, c est : un processus par lequel

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

L école du mouvement, ça déménage!

L école du mouvement, ça déménage! L école du mouvement, ça déménage! L Ecole du mouvement 1. Présentation générale Activités psychomotrices hebdomadaires Pour enfants de 18mois à 8 ans Méthodologie varie suivant l âge Concept créé par

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF DES ACCUEILS DE LOISIRS ET DES ACCUEILS PERISCOLAIRES DE L UFCV

PROJET ÉDUCATIF DES ACCUEILS DE LOISIRS ET DES ACCUEILS PERISCOLAIRES DE L UFCV PROJET ÉDUCATIF DES ACCUEILS DE LOISIRS ET DES ACCUEILS PERISCOLAIRES DE L UFCV L UFCV s enracine dans un projet de société L UFCV est une association d éducation, de formation et d animation qui s inscrit

Plus en détail

circulaire n du

circulaire n du 1 circulaire n 2010-087 du 18-6-2010 Le livret personnel de compétences, tel que défini par l'arrêté du 14 juin 2010 est entré en vigueur dans tous les établissements scolaires du 1er degré et du 2nd degré

Plus en détail

LA FONCTION DE DIRECTEUR GENERAL

LA FONCTION DE DIRECTEUR GENERAL LA FONCTION DE DIRECTEUR GENERAL «L appréciation permettant de définir la fonction de Direction Générale repose en fait sur l étude de la nature et de l étendue des attributions conférées au Directeur

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management ICF Monaco 9 av président Kennedy 98000 Monaco 00 377 97 97 95 77 www.icfmonaco.com 1 Index 1. Optimiser les Entretiens Professionnels... 3 2. Les Soft- Skills au Service d un Recrutement

Plus en détail

Culture d entreprise Formation & Accompagnement PROCESSUS

Culture d entreprise Formation & Accompagnement PROCESSUS PROCESSUS (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg PROCESSUS Page 1 sur 5 QU EST-CE QU UN PROCESSUS? «Processus» en latin signifie «Action de s avancer». Dans le cadre

Plus en détail

LE BILAN DE CARRIÈRE VERS L INTERNATIONAL

LE BILAN DE CARRIÈRE VERS L INTERNATIONAL LE BILAN DE CARRIÈRE VERS L INTERNATIONAL Méthodologie détaillée Performance Career Center PERFORMANCE CAREER CENTER contact@performance-career-center.com http://www.performance-career-center.com Direction

Plus en détail

Quelles sont les dernières évolutions des programmes scolaires dans le domaine de la lecture? Anne Vibert LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE

Quelles sont les dernières évolutions des programmes scolaires dans le domaine de la lecture? Anne Vibert LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE LIRE, COMPRENDRE, APPRENDRE ENS de Lyon 16-17 mars 2016 Quelles sont les dernières évolutions des programmes scolaires dans le domaine de la lecture? Anne Vibert Inspection générale de l éducation nationale

Plus en détail

Socle commun et livret personnel de compétences

Socle commun et livret personnel de compétences Socle commun et livret personnel de compétences Sommaire 1. Qu est-ce que le socle commun? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment est validée une compétence? 4. Relations avec

Plus en détail

Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique

Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique Michèle Vatz Laaroussi Université de Sherbrooke CEETUM 1 Objectifs Présenter les spécificités de l intervention

Plus en détail

Disponibilités. Description du cours 30/08/07 CONNAISSANCE DES MÉDIAS QUÉBÉCOIS. Avant et après le cours (sans rendez-vous)

Disponibilités. Description du cours 30/08/07 CONNAISSANCE DES MÉDIAS QUÉBÉCOIS. Avant et après le cours (sans rendez-vous) CONNAISSANCE DES MÉDIAS QUÉBÉCOIS (COM-17649) Professeur : Jean Charron Bureau : CSL-4426 Téléphone : 656-2131, poste 7870 Télécopie : 656-7807 Courriel : Jean.Charron@com.ulaval.ca 1 Disponibilités Avant

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT RH WEBINAIRES ET FORMATIONS

ACCOMPAGNEMENT RH WEBINAIRES ET FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT RH WEBINAIRES ET FORMATIONS 2016 CALENDRIER 21 juillet WEBINAIRE La construction de l équipe et l articulation des fonctions Définir la façon dont le travail est découpé et coordonné 14

Plus en détail

COMPRENDRE LE BULLETIN PRONOTE DE MON ENFANT

COMPRENDRE LE BULLETIN PRONOTE DE MON ENFANT COMPRENDRE LE BULLETIN PRONOTE DE MON ENFANT COMPRENDRE LA PHILOSOPHIE DU BULLETIN L équipe enseignante a décidé en 2011 de faire évoluer le bulletin scolaire des élèves pour : suivre l acquisition progressive

Plus en détail

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie?

Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? Qu est-ce qu une dissertation de philosophie? «La dissertation est l'étude méthodique et progressive des diverses dimensions d'une question donnée. À partir d'une première définition de l'intérêt de cette

Plus en détail

Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN,

Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN, Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN, Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer Ce domaine s exerce en transversalité. Il recouvre des types de langage, qui sont à la fois des objets

Plus en détail

Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles

Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Claire MARLIAS, IEN mathématiques sciences physiques et chimiques Ahmed MIRI, Chargé de mission Sciences biologiques,

Plus en détail

Présentation du DVD Apprendre à parler

Présentation du DVD Apprendre à parler Présentation du DVD Apprendre à parler Réunion de directeurs Novembre 2011 Muriel Martin Conseillère RAPPELS Importance de la Maîtrise de la langue. Le rôle majeur du travail en maternelle Des outils déjà

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES L éducation musicale aux cycles 2 et 3 BOEN spécial n 11 du 26 novembre 2015

ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES L éducation musicale aux cycles 2 et 3 BOEN spécial n 11 du 26 novembre 2015 ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES L éducation musicale aux cycles 2 et 3 BOEN spécial n 11 du 26 novembre 2015 Jean-Paul BURKIC - I.E.N. Mission Arts et culture 1 ier degré Académie de La Réunion Le parcours d

Plus en détail

Rentrée Programme des enseignements en classe de seconde au Lycée E Herriot Ste Savine Page 1

Rentrée Programme des enseignements en classe de seconde au Lycée E Herriot Ste Savine Page 1 Rentrée 2013 La 2 nde Générale LYCEE EDOUARD HERRIOT 8 rue de la Maladière 10300 Sainte Savine Tél : 03 25 72 15 50 Fax : 03 25 72 15 99 www.lyceeherriot.fr Contact mail : ce.0101016a@ac-reims.fr http://sepia.ac-reims.fr/lyc-ste-savine

Plus en détail

Les EPG dans les universités canadiennes

Les EPG dans les universités canadiennes Les EPG dans les universités canadiennes 1 Pierre Canisius Kamanzi Sylvie Bonin Pierre Doray Amélie Groleau Jake Murdoch CIRST- Équipe Transition Les EPG dans les universités s canadiennes 2 Mise en contexte

Plus en détail

L insertion dans les échanges internationaux est-elle favorable au développement économiques?

L insertion dans les échanges internationaux est-elle favorable au développement économiques? L enseignement de spécialité : quel objectif? Ce que vous allez découvrir tout au long de l enseignement de spécialité ES doit vous permettre d approfondir l étude de certains thèmes que vous aborderez

Plus en détail

Certificat de pairs praticiens en santé mentale

Certificat de pairs praticiens en santé mentale Certificat de pairs praticiens en santé mentale Cycle de formation 2013 2014 En collaboration avec l'association romande Pro Mente Sana et la Coordination romande des associations d'action en santé psychique

Plus en détail

Faites leur jouer le rôle qu ils méritent

Faites leur jouer le rôle qu ils méritent Faites leur jouer le rôle qu ils méritent Démarche de Changement Interactive et Structurée Une démarche pour aider vos managers à relever les défis et votre organisation à progresser! Le constat. Nous

Plus en détail

La réforme du collège Rentrée 2016

La réforme du collège Rentrée 2016 La réforme du collège Rentrée 2016 Les raisons de la réforme : 1- Une réforme globale voulue par le législateur, dans le cadre de la loi n 2013-595 du 08 juillet 2013 d orientation et de programmation

Plus en détail

Projet Les Sentinelles des Zones Humides au Maghreb Le Réseau MedWet de la Société Civile En Algérie, au Maroc et en Tunisie

Projet Les Sentinelles des Zones Humides au Maghreb Le Réseau MedWet de la Société Civile En Algérie, au Maroc et en Tunisie Projet Les Sentinelles des Zones Humides au Maghreb Le Réseau MedWet de la Société Civile En Algérie, au Maroc et en Tunisie DRAFT DE PROGRAMME DE FORMATION SOUS REGIONALE SUR LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 10 janvier 2002 (OR. en) 14757/01 EDUC 155

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 10 janvier 2002 (OR. en) 14757/01 EDUC 155 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 10 janvier 2002 (OR. en) 14757/01 EDUC 155 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet: Résolution du Conseil sur la promotion de la diversité linguistique

Plus en détail

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir.

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La liberté; l État; la société; autrui. THÈSE ADVERSE La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION L auteur s appuie

Plus en détail

Axe 1 : assurer la maîtrise par tous les élèves des savoirs fondamentaux à la fin de l école élémentaire Axe 2 : favoriser la différenciation

Axe 1 : assurer la maîtrise par tous les élèves des savoirs fondamentaux à la fin de l école élémentaire Axe 2 : favoriser la différenciation Axe 1 : assurer la maîtrise par tous les élèves des savoirs fondamentaux à la fin de l école élémentaire Axe 2 : favoriser la différenciation pédagogique pour prendre en compte l hétérogénéité des élèves

Plus en détail

LES ACTIVITES RITUALISEES D'APPRENTISSAGE A L'ECOLE MATERNELLE

LES ACTIVITES RITUALISEES D'APPRENTISSAGE A L'ECOLE MATERNELLE STAGE MATERNELLE 38 n 207 du 27 janvier au 4 février 2011 Nicolas PICOD-CPD LES ACTIVITES RITUALISEES D'APPRENTISSAGE A L'ECOLE MATERNELLE Groupe Départemental "Maternelle" - Inspection académique de l'isère

Plus en détail

Le coin sciences. en maternelle

Le coin sciences. en maternelle Le coin sciences en maternelle Sciences en maternelle: découverte du monde Quelle «découverte»? Découvrir un vrai monde grâce à d authentiques objets et phénomènes, à d authentiques activités et démarches

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

Vous Perdez Des Clients!

Vous Perdez Des Clients! e-réputation 2016 Vous Perdez Des Clients! Nicole Devosse topdepart.be Internet vous suit et vous expose partout jour et nuit! QUE S EST-IL PASSE? Depuis que l internet est entré dans les maisons, il n

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES. Sommaire Liste des abréviations Préface Introduction générale... 21

TABLES DES MATIÈRES. Sommaire Liste des abréviations Préface Introduction générale... 21 TABLES DES MATIÈRES Sommaire... 11 Liste des abréviations... 13 Préface... 17 Introduction générale... 21 PREMIÈRE PARTIE LE DÉPASSEMENT DES CONCEPTS D USAGER ET DE CONSOMMATEUR : L EXISTENCE D UN CONCEPT

Plus en détail

Invitation aux ateliers de l étude transfrontalière «Emploi Formation et Economie Sociale et Solidaire»

Invitation aux ateliers de l étude transfrontalière «Emploi Formation et Economie Sociale et Solidaire» Invitation aux ateliers de l étude transfrontalière «Emploi Formation et Economie Sociale et Solidaire» Pour accompagner les évolutions des ressources humaines de l économie sociale, La CRESS Nord Pas

Plus en détail

Exercice : Les différents types de plans

Exercice : Les différents types de plans NOM :... Prénom :... Français automne 2014 Mathieu RODUIT Exercice : Les différents types de plans Le plan progressif Le plan progressif répond à la problématique par étapes successives, par un approfondissement

Plus en détail

Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale. Chapitre 1 : Principes du management actuel

Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale. Chapitre 1 : Principes du management actuel Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale Chapitre 1 : Principes du management actuel L'impératif de la compétitivité Qu est-ce que le facteur humain? Le rôle du Manager : concevoir et animer

Plus en détail

Formation initiale des directeurs- volet interréseaux- MP 2016

Formation initiale des directeurs- volet interréseaux- MP 2016 Formation initiale des directeurs- volet interréseaux- MP 2016 Fiches techniques Lot n 1 : Formation relative à l axe relationnel du volet commun à l ensemble des réseaux : 20 heures 1.1. Objectif général:

Plus en détail

Plan de formation. Préparation à l insertion professionnelle des étudiants de l Université Jean Monnet

Plan de formation. Préparation à l insertion professionnelle des étudiants de l Université Jean Monnet L3 M1 M2 Plan de formation Préparation à l insertion professionnelle des étudiants de l Université Jean Monnet Présentation de l offre de formation Contexte : Depuis plusieurs années, l Université Jean

Plus en détail

Langues et cultures de l'antiquité Cahier d' auto-évaluation des compétences

Langues et cultures de l'antiquité Cahier d' auto-évaluation des compétences Nom :... Prénom :... Classe :... Langues Cahier d' auto-évaluation des compétences Plusieurs items du Livret Personnel de Compétences peuvent être renseignés dans les cours de langues et cultures de l

Plus en détail

Apport des jeux pour la culture mathématique et les apprentissages en général

Apport des jeux pour la culture mathématique et les apprentissages en général Apport des jeux pour la culture mathématique et les apprentissages en général Joëlle LAMON Colloque "Le jeu dans tous ses éclats", Anderlecht, 25 avril 2014 Parcours proposé 1. Présentation 2. Apport des

Plus en détail

MASTER MENTION INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES

MASTER MENTION INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES MASTER MENTION INFORMATION, COMMUNICATION PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Culture et Communication Mention : Information, communication Parcours

Plus en détail

- savoir distinguer les analyses théoriques en termes de classes sociales par exemple des analyses empiriques en termes de PCS

- savoir distinguer les analyses théoriques en termes de classes sociales par exemple des analyses empiriques en termes de PCS La structure sociale ~ Acquérir des savoirs: -notions essentielles du programme : inégalité économique, inégalité sociale, classes sociales, groupe de statut, catégories socioprofessionnelles. -acquis

Plus en détail

GESTION DE CLASSE (MA)

GESTION DE CLASSE (MA) GESTION DE CLASSE (MA) Responsable de l unité d enseignement : Pascal CARRON Ce cours traite de la relation pédagogique dans le cadre de la classe, sous différents angles d approches et à l aide d outils

Plus en détail

SYSML. Lycée de la Communication de Metz

SYSML. Lycée de la Communication de Metz Ressource : SysML par l exemple de Pascal Roques - Édition Eyrolles. Concepteur : Jean-Michel Gaborit Professeur de STI2D Lycée de la Communication de Metz Définition d un système : Un système est un ensemble

Plus en détail

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5.

PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer. Projet TOP DEPART INFREP Drôme /5. PROJET «TOP DEPART» Une semaine de coaching professionnel intensif pour se lancer 2016 Projet TOP DEPART INFREP Drôme 2016 1/5 www.infrep.org 1/ Contexte «En ou hors périodes de crises, le taux d emploi

Plus en détail

Les mathématiques dans le LPC : enjeux, principes-clés clés et modalités de renseignement

Les mathématiques dans le LPC : enjeux, principes-clés clés et modalités de renseignement Les mathématiques dans le LPC : enjeux, principes-clés clés et modalités de renseignement APMEP - Journée de la Régionale de Toulouse - 18 janvier 2012 ENFA Auzeville-Tolosane Au plan national : Le contexte

Plus en détail

Sabine Clockers Marie Claire Nyssen. Journée de réflexion CEDES Pôle 26 janvier 2016

Sabine Clockers Marie Claire Nyssen. Journée de réflexion CEDES Pôle 26 janvier 2016 Prendre en compte, au sein des activités d apprentissage, l hétérogénéité des étudiants dans la maitrise de compétences transversales indispensables à la réussite dans l enseignement supérieur. Sabine

Plus en détail

La Voix de Kodály en France Formation pédagogique à Lyon

La Voix de Kodály en France Formation pédagogique à Lyon La Voix de Kodály en France Formation pédagogique 2014 2015 à Lyon La pédagogie Kodály en pratique Samedi et dimanche 22-23 novembre 2014 7-8 février 2015 Samedi 9h00 17h00 Dimanche 9h00-13h00 (18h de

Plus en détail

Organisation générale - fonctionnement pour les 3 /11 ans révolus

Organisation générale - fonctionnement pour les 3 /11 ans révolus PROJET EDUCATIF Centre de Loisirs Sans Hébergement de la commune de Pomponne Année 2009/2010 Selon le décret n 2002 du 3 mai 2002 art. L 227-4 du code de l action sociale et des familles Le projet éducatif

Plus en détail

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE (cycle 3) DOMAINE A : La sensibilité : soi et les autres.

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE (cycle 3) DOMAINE A : La sensibilité : soi et les autres. ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE (cycle 3) Surligner les objets d'enseignements étudiés à chaque niveau, et compléter les pratiques qui y sont associées. DOMAINE A : La sensibilité : soi et les autres. A.

Plus en détail

Projet Niveau 4 ème La relation enseignant enseigné en 4 ème 9.

Projet Niveau 4 ème La relation enseignant enseigné en 4 ème 9. Projet Niveau 4 ème La relation enseignant enseigné en 4 ème 9. PROJET 4 9 Mr Baro Année scolaire 2011 2012 : Institution Sainte-Marie La grand Grange Institution Sainte-Marie La Grand Grange / 1 Objet

Plus en détail

Résoudre des problèmes pour construire le nombre en maternelle. Référence : Conférence André Jacquart (IUFM de Douai)

Résoudre des problèmes pour construire le nombre en maternelle. Référence : Conférence André Jacquart (IUFM de Douai) Résoudre des problèmes pour construire le nombre en maternelle Référence : Conférence André Jacquart (IUFM de Douai) La construction du nombre et les situations problèmes dans les programmes Dans les programmes

Plus en détail

Thème 3 : stratification sociale et inégalités. Chapitre 7 : Comment analyser les évolutions de la mobilité et de l égalité des chances?

Thème 3 : stratification sociale et inégalités. Chapitre 7 : Comment analyser les évolutions de la mobilité et de l égalité des chances? Thème 3 : stratification sociale et inégalités Chapitre 7 : Comment analyser les évolutions de la mobilité et de l égalité des chances? Introduction En cherchant les éléments constitutifs de l introduction

Plus en détail

Sociologie des réseaux sociaux

Sociologie des réseaux sociaux Sociologie des réseaux sociaux CRDP de Caen Lundi 24 mars 2014 Jeanferrette@free.fr http://jeanferrette.free.fr Programme de la journée 9:00 10:30 Les grands textes de la sociologie des réseaux Pause :

Plus en détail

FICHE. La vie associative et démocratique

FICHE. La vie associative et démocratique FICHE # 4 La vie associative et démocratique La vie associative et démocratique Pourquoi insister sur l importance de la vie associative et démocratique? Parce que la démocratie au sein d un organisme

Plus en détail

Conception physique. Projet base de données 1A ENS Cachan. GROSSHANS Nathan 25 mars 2016

Conception physique. Projet base de données 1A ENS Cachan. GROSSHANS Nathan 25 mars 2016 Conception physique Projet base de données 1A ENS Cachan GROSSHANS Nathan nathan.grosshans@lsv.ens-cachan.fr 25 mars 2016 Introduction Motivation Un Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) met en

Plus en détail

Max Weber et la naissance de la sociologie allemande. Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010

Max Weber et la naissance de la sociologie allemande. Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010 Max Weber et la naissance de la sociologie allemande Pierre FRANCOIS Le 23 septembre 2010 Weber (1864-1920) : quelques étapes Un juriste, professeur d économie, et fondateur de la sociologie ; L interrogation

Plus en détail

L atlas de paysages des Pays-de-la-Loire Objectifs, méthode et premiers résultats

L atlas de paysages des Pays-de-la-Loire Objectifs, méthode et premiers résultats L atlas de paysages des Pays-de-la-Loire Objectifs, méthode et premiers résultats Un Atlas pour mieux préserver la diversité des paysages qui composent un territoire Car ces paysages sont Support du cadre

Plus en détail

Estime de soi et évaluation

Estime de soi et évaluation Estime de soi et évaluation Yves Michaud Université de tous les savoirs au lycée Plan 1. La notion d estime de soi 2. La sollicitude 3. L évaluation: définition 4. L évaluation: remarques historiques 5.

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE. Dans le cadre de la semaine de la presse à l école CYCLE 1 CYCLE 2. TITRE DE L ACTIVITÉ : La chouette chevêche en images

FICHE PÉDAGOGIQUE. Dans le cadre de la semaine de la presse à l école CYCLE 1 CYCLE 2. TITRE DE L ACTIVITÉ : La chouette chevêche en images Dans le cadre de la semaine de la presse à l école TITRE DE L ACTIVITÉ : La chouette chevêche en images DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ Découverte du monde : monde du vivant Maîtrise de la langue :

Plus en détail

Cycle de Matinales DIVA Septembre L innovation sociale : du concept aux pratiques

Cycle de Matinales DIVA Septembre L innovation sociale : du concept aux pratiques Centre de transfert en Pratiques solidaires et Innovation sociale Cycle de Matinales DIVA Septembre 2015 L innovation sociale : du concept aux pratiques Objectifs de la Matinale Objectif général : circonscrire

Plus en détail

L éthique et les TIC. Pour faire bon usage des réseaux sociaux en éducation. Nancy Gagnon Manon Lessard

L éthique et les TIC. Pour faire bon usage des réseaux sociaux en éducation. Nancy Gagnon Manon Lessard L éthique et les TIC Pour faire bon usage des réseaux sociaux en éducation Nancy Gagnon Manon Lessard 1. Personnel enseignant 2. Personnel professionnel 3. Cadre 4. Ministère 5. Autres 54% 35% 11% 0% Personnel

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE N 17. (8.008 signes)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE N 17. (8.008 signes) Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE N 17 (8.008 signes) La reconnaissance du volontariat Quelles responsabilités pour le volontaire

Plus en détail

Mettre en œuvre le parcours Avenir

Mettre en œuvre le parcours Avenir Mettre en œuvre le parcours Avenir Ateliers A/ Piloter le parcours Avenir 1/ Quel pilotage académique mettre en place? Impulser le parcours Avenir par un message académique fort inscrit dans le projet

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

Mise en œuvre du. Livret Personnel. de Compétences ÉCOLE PRIMAIRE

Mise en œuvre du. Livret Personnel. de Compétences ÉCOLE PRIMAIRE Mise en œuvre du Livret Personnel de Compétences ÉCOLE PRIMAIRE Sommaire Pourquoi un livret personnel de compétences? Qu est-ce que le livret personnel de compétences? Comment valider une compétence? Liens

Plus en détail

Méthodologies pour «L Architecture d Entreprise» L'initiative CEISAR

Méthodologies pour «L Architecture d Entreprise» L'initiative CEISAR Méthodologies pour «L Architecture d Entreprise» L'initiative CEISAR Métadonnées L initiative CEISAR Center of Excellence in Enterprise Architecture Sponsorisée par Air France, Axa, BNP Paribas, Michelin

Plus en détail

Le réseau face au consommateur et le consommateur face à la franchise. Les bonnes pratiques

Le réseau face au consommateur et le consommateur face à la franchise. Les bonnes pratiques Le réseau face au consommateur et le consommateur face à la franchise Les bonnes pratiques fédération française de la franchise LE RESEAU FACE AU CONSOMMATEUR ET LE CONSOMMATEUR FACE A LA FRANCHISE juin

Plus en détail

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES

LES MODULES DE FORMATION ET LES SÉMINAIRES Advanced Management Program 6 jours La vocation de l «Advanced Management Program» est de développer son potentiel de manager en améliorant la conscience des processus relationnels et des positions adoptées

Plus en détail

FORMATION. Planification stratégique COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD. Document complémentaire

FORMATION. Planification stratégique COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD. Document complémentaire FORMATION COMMENT FAIRE DES AFFAIRES DANS LE NORD Document complémentaire 1 En vue d atteindre les objectifs visés, il est essentiel pour le dirigeant d entreprise de bien positionner sa stratégie globale

Plus en détail

INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION

INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION MAJ AVRIL 2016 Une aide incontournable à la prise de décisions 2 INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION POURQUOI LE CONTRÔLE DE GESTION? Toute organisation se définit par rapport

Plus en détail

La qualité de vie au travail : la démarche ANACT-ARACT. Salon Préventica octobre 2015 Béatrice Baudo

La qualité de vie au travail : la démarche ANACT-ARACT. Salon Préventica octobre 2015 Béatrice Baudo La qualité de vie au travail : la démarche ANACT-ARACT Salon Préventica octobre 2015 Béatrice Baudo 1- La Qualité de vie au travail, c est quoi? Contexte : les transformations du travail Une réponse aux

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION SUR LE PROGRAMME D INTÉGRATION PÉDAGOGIQUE

DOCUMENT D INFORMATION SUR LE PROGRAMME D INTÉGRATION PÉDAGOGIQUE DOCUMENT D INFORMATION SUR LE PROGRAMME D INTÉGRATION PÉDAGOGIQUE Documents à l intention des chargées et chargés de cours, présenté par le Comité universitaire d intégration pédagogique en conformité

Plus en détail

LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES. Danielle ZENATI

LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES. Danielle ZENATI LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES LE LEADERSHIP Un concept Flou? Un nouveau mode de management? Une nouvelle façon de gérer les changements? LEADERSHIP ET MANAGEMENT 1. Contrairement

Plus en détail

LES PISTES POUR ORGANISER LA PROGRESSION D'APPRENTISSAGE EN INFORMATION-DOCUMENTATION

LES PISTES POUR ORGANISER LA PROGRESSION D'APPRENTISSAGE EN INFORMATION-DOCUMENTATION LES PISTES POUR ORGANISER LA PROGRESSION D'PRENTISSAGE : Apprentissage : En cours d'acquisition A : Acquis EN INFORMATION-DOCUMENTATION POUR LE COLLÈGE CHARLES GOUNOD Information - Documentation (curriculum

Plus en détail

Master Ressources Humaines & Responsabilité Sociale de l'entreprise Apprentissage Master 2

Master Ressources Humaines & Responsabilité Sociale de l'entreprise Apprentissage Master 2 Master Ressources Humaines & Responsabilité Sociale de l'entreprise Apprentissage 2015/2016 Module 1 LES PROCESSUS RH Patrick Gilbert HEURES : 90 Introduite en GRH, dans le courant des années 1990, via

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Patrick d Humières Coordination de Sarah Vignoles Le développement durable Le management de l entreprise responsable, 2005 ISBN : 2-7081-3290-3 REMERCIEMENTS... VII UN MANUEL À DISPOSITION DE TOUS LES

Plus en détail