Introduction à la transfusion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à la transfusion"

Transcription

1 Introduction à la transfusion 1 Que savez-vous de la transfusion? 1- Les produits 2- Les consignes de sécurité 3- Les responsabilités 2

2 Le plus important Le bon produit Ordonnance Réception du colis Au bon patient Identité CNI au moment du prélèvement Identité biologique Identification active Au bon moment Ordonnance Anticipation Identité vérifiée, carte de groupe vérifiée, protocole transfusionnel connu, difficultés transfusionnelles anticipées Communication 3 Nouvelle organisation de la TS en France (2000) Séparation du Contrôle et de la production dans la transfusion sanguine : Production : Établissement Français du Sang (EFS) : monopole de la collecte et de la préparation des Produits Sanguins Labiles (PSL) Laboratoire Français de Biotechnologie (LFB) : monopole de la préparation des Médicaments Dérivés du Sang (MDS) Contrôle : ANSM : Organisation de l Hémovigilance 4

3 EFS : Établissement public de l État En 1996 : 43 Établissements de Transfusion Sanguine (gestion publique ou privée) 1er janvier 2000 : 14 Établissements Régionaux en métropole : une contrainte : budget équilibré quatre activités monopolistiques : 1- Collecte Dépenses 2- Qualification Dépenses 3- Préparation Dépenses 4- Distribution aux Établissements de Soins ou aux autres Établissements Régionaux Recettes 5 La collecte Donneur : en bonne santé, âgé de 18 à 65 ans, après une consultation médicale Contre-indications médicales pour le donneur Contre-indications liées à un danger pour le receveur : facteur de risque de maladies virales, parasitaires ou bactériennes (exemple : Atcd transfusionnels) Formulaire post-don : pour signaler les fièvres, vomissements, diarrhées apparues après le don Don anonyme, bénévole et gratuit : contreparties interdites Rythme : toutes les 8 semaines, 5 dons/an 6

4 Les dons possibles 1- Sang total : 5 à 10 mn 1 CGR + (1 Concentré de Plaquette Standard = CPS ) + 1 plasma qui est congelé et stocké au LFB pour fabrication de MDS 2- Plasma (Frais Congelé) (PFC) : 30 mn 3 PFC de 200 ml 3- C. de Plaquettes d Aphérèse : 2 heures 1 CPA : dose unitaire pour un malade 7 Contre-indications Liées à l état de santé du donneur Antécédents médicaux Maladie infectieuse en cours de traitement Pour préserver l état de santé du receveur Traitement médicamenteux Facteurs de risques de transmissions bactériennes, parasitaires ou virales 8

5 Qualification biologique du don 1- NFS : contre-indications : anémie, hyperleucocytose, (thrombopénie pour CPA ou CPS) 2- Groupe ABO, RAI, phénotype Rh-Kell (=D,C,E,c,e,K) (RAI + : contre-indication relative) 3-Sérologies virales : VIH, VHC, VHB, HTLV(contre-indications si positives), (CMV) 4- Diagnostic génomique viral : recherche VIH et VHC en biologie moléculaire (juillet 2001) 5- Sérologies parasitaires : syphilis, paludisme 9 DEPISTAGE GENOMIQUE VIRAL REDUCTION DU RISQUE RESIDUEL er juillet Mise en place du DGV au niveau national Virus Fenêtre (en jours) N / Million dons 1 / N dons VIH 11 0,37 1 / VHC 7 0,12 1 /

6 Préparation et stockage des PSL Depuis mai 2001 : tous les PSL sont déleucocytés Stockage: CGR : 42 jours entre 2 et 6 C CP : 5 jours entre 20 et 24 C PFC : 1 an à < - 20 C 11 Évolution des Prix des PSL CGR non déleucocyté CGR déleucocyté CGR déleucocyté et phénotypé CPA de 8 UP MCP de 8 UP CGR autologue PFC 12

7 Que comprend le prix des PSL? 1- La collecte (lieu, personnel, matériel) 2- La qualification (biologie) 3- La préparation (centrifugation, filtration.) 4- Les transports et les stockages 5- Le conseil transfusionnel (médecin) 6- La Délivrance (personnel) 13 Les précautions prises pour réduire le risque infectieux de la transfusion 1- Consultation médicale : attention à la fenêtre sérologique, exclusion des personnes à risques 2- Formulaire post-don 3- Qualification du don : - don laissé à température ambiante - déleucocytation 4- Respect de la chaîne du froid 5- Surveillance du receveur pendant la transfusion 6- Surveillance biologique du receveur 7- Hémovigilance : enquête receveur donneurs enquête donneur receveurs 14

8 Fabrication des médicaments dérivés du sang (MDS) Monopole du LFB : Laboratoire Français de Biotechnologie 1- Mise en quarantaine du PFC dans des congélateurs, en attendant le retour des informations de l hémovigilance 2- Recherche des virus HIV, HBV, HCV et parvovirus par biologie moléculaire 3- Mélange des PFC, puis application de plusieurs techniques - de séparation des protéines - d inactivation virale 15 Les médicaments dérivés du sang 1- Chirurgie - Réanimation : - Albumine - colle biologique 2- Immunologie - Immunoglobulines IV polyvalentes - Immunoglobulines spécifiques (anti-d, anti tétanique, etc ) 3- Coagulation - Facteur VIII, Facteur IX, Facteur Willebrand, PPSB - Antithrombine, Protéine C, etc... 16

9 Les données indispensables pour chaque PSL 1- Le code produit : 5 chiffres CGR Concentré de Plaquette Plasma Frais 2- Le N de don à 11 caractères 3- Le groupe ABO-Rhésus 4- Les dates et heure de péremption /_/_/ /_/_/ /_/_/_/_/_/_/ /_/ SP An N 6 chiffres Clé 17 Les Produits Sanguins Labiles disponibles PSL homologues 1- Concentrés de Globules Rouges Homologues CGR Don de sang total d Erythraphérèse 2- Concentrés de Plaquettes : CPA (Concentrés de Plaquettes d Aphérèse) MCP (Mélange de Concentrés de Plaquettes) 3- Plasma Frais Congelé (PFC) PFC Sécurisé PFC Viro-atténué ou Solvant-Détergent 18

10 19 Les Indications des Produits Sanguins Labiles Concentrés de Globules Rouges 1- Anémie aiguë : en chirurgie par exemple (conférence de Consensus ANAES déc 1993) Deux seuils d Hb à retenir en fonction de l âge et de l état clinique : Hb < 7g/dl = sujet jeune ; Hb < 10g/dl = sujet âgé, atcd ischémiques) 2- Anémie chronique (Hb < 8g/dl ; Hb < 10g/dl chez l insuffisant cardiaque) : transfusion sans urgence - sans traitement possible -mal tolérée - anémie ferriprive avant une anesthésie générale urgente 20

11 Les Indications des Produits Sanguins Labiles Concentrés de Plaquettes 1- Thrombopénie centrale 2- Thrombopathie Plasma Frais décongelé 1- Hémorragie aiguë 2- CIVD 3- Déficit isolé en F. plasmatiques 21 22

12 23 24

13 Les effets indésirables des PSL Les CGR Homologues (42 j à 4 C) Immunisation anti-érythrocytaire : RAI positives : 2 conséquences 1- Risque d incident transfusionnel ou d inefficacité transfusionnelle lors d une transfusion ultérieure 2- Pour la femme jeune : risque de MHNN Les Concentrés de Plaquettes (5 j à 20 C.) 1- Immunisation anti-hla : 2 conséquences Inefficacité transfusionnelle ultérieure Réaction Frisson-hyperthermie 2- Les réactions «allergiques» (libération de cytokines) 25 Les effets indésirables des PSL Le Plasma Frais Décongelé (6 h à 4 C.) 1- Phénomènes allergiques (rechercher déficit IgA) 2- Surcharge volémique (échanges plasmatiques) Les PSL Homologues 1- Contamination bactérienne (Plaquettes +++) 2- Contamination virale (virus connu ou non connu) 3- Contamination parasitaire 26

14 Disponibilité des PSL : Répartition des Groupes ABO-Rh A : 47 % O : 43 % B : 7 % AB: 3 % La particularité du système ABO : Coexistence des antigènes et des anticorps Pour chaque groupe ABO : 85 % de Rhésus positif, 15 % de Rhésus négatif 27 Accident Transfusionnel immédiat Lié au système ABO : car les anticorps existent avant toute transfusion La première règle : respect du système ABO 28

15 Groupe ABO Groupe ABO Antigène (membrane du GR) Anticorps naturels (plasma ou sérum) : IgM constants Hémolysines : Ac hémolysants : IgG saisonniers A Ag A IgM anti B IgG anti B B Ag B IgM anti A IgG anti A AB Ag A et Ag B Absence d anticorps O pas d antigène IgM anti A + IgM anti B Absence d anticorps IgG anti A et/ou IgG anti B 29 La circulaire du 15 décembre 2003 Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l acte transfusionnel 30

16 Le Processus de Transfusion Sanguine L infirmier : Les 5 Étapes Disposer des résultats des examens pré transfusionnels réglementaires Transmettre la prescription médicale et les résultats des examens pré transfusionnels et/ou les prélèvements nécessaires au dépôt ou à l EFS Réceptionner les produits sanguins labiles dans le service et les conserver le cas échéant Préparer, réaliser et surveiller l acte transfusionnel Assurer la traçabilité et la gestion des informations 31 L accréditation COFRAC ou «accréditation des laboratoires» C est une démarche obligatoire d ici 2013 grâce à laquelle un laboratoire se donne les moyens de prouver qu il fournit un travail de qualité. Qualité prouvée 32

17 Le biologiste est ainsi responsable Des conditions de prélèvement De l acheminement vers le secteur biologique compétent (même à l extérieur du site) De l enregistrement, du contrôle et de la préparation du prélèvement 33 Qualité prouvée? Pour assurer la qualité d un résultat, le biologiste doit maîtriser l ensemble du processus du prélèvement au rendu du résultat au prescripteur en passant par : le transport, l enregistrement, la préparation, la réalisation de l analyse selon une méthodologie précise, la validation technique, biologique tenant compte des besoins du prescripteur selon la clinique du patient. 34

18 Le Site Louis-Mourier Constitué d un seul laboratoire avec - une équipe d IDE respectant les consignes de prélèvement édictées par le responsable du laboratoire - une équipe de personnel tri-réception - une équipe de techniciens de laboratoire - une équipe constituée des biologistes médicaux et médecins qualifiés en anatomopathologie 35 BONAPARTE Napoléon 36

19 BONAPARTE Napoléon 124 Place des Invalides PARIS 37 38

20 Les principales modifications 1- Procédure de transfusion en urgence vitale En l absence de tout document prétransfusionnel : CGR O : Rhésus positif < 50 ans : Rhésus négatif Si document prétransfusionnel non vérifié : CGR O phénotypés RH-KEL 1 2- Validité de la recherche d anticorps irréguliers (RAI) avant transfusion Demande d extension de la validité de la RAI à 21 jours facilitée, sous la responsabilité du prescripteur mentionnée sur l ordonnance de PSL 3-Qualifications Disparition qualification CMV Négatif 4-Situations particulières Gériatrie Drépanocytose 39 Information importante Sur les feuilles de demandes : sont obligatoires : 1- Le nom du prescripteur 2- Les noms et prénom du préleveur 3- la date du prélèvement 4- l heure du prélèvement A partir de juin : en cas d oubli : Le prélèvement est mis à l écart pour être traité après les demandes conformes une demande de régularisation est effectuée par le laboratoire en cas de non régularisation : le prélèvement est détruit. Attention s il s agit d un examen externalisé 40

21 Le prélèvement Une carte de groupe = 2 actes de prélèvements distincts 41 1 acte de prélèvement = (réglementaire) Dans la salle de soins : Préparation du matériel : tubes, etc (catalogue des analyses ou examen) Choix de la planche d étiquette Dans la chambre du malade Identification active du patient Prélèvements dans l ordre recommandé Heure de prélèvement sur les étiquettes Etiquetage des prélèvements avec des étiquettes Compléter la feuille de demande : identité préleveur et heure de prélèvement. 42

22 Identification active Le patient est conscient : lui faire épeler son nom (de naissance), etc Le patient n est pas conscient : vérifier bracelet d identité 43 Identité conforme Journal Officiel République Française (Juillet 2014) : Système informatique hospitalier : sont obligatoires Nom de naissance, prénom, date de naissance et sexe Facultatif : nom d usage (ou marital) Carte de groupe : éditable uniquement si le nom de naissance est connu Orbis : a remplacé Gilda pour gérer les identités : nom de naissance + nom d usage obligatoires Les problèmes d identité DOIVENT être dépistés lors du prélèvement par les IDE 44

23 Etiquetage des prélèvements Dans la chambre du malade Après avoir complété sur l étiquette : heure de prélèvement 45 Groupage sanguin Deux actes de prélèvements différents : pourquoi? - 2 procédures d identification active : meilleur dépistage des usurpations d identité, surtout si deux personnes différentes - confirmation du groupe sanguin : 1 déter : on transfuse en O, 2 déter, on transfuse en ABO compatible 46

24 Le degré d urgence UVI : sans délai ( éventuellement pas de groupe, pas de phénotype, pas de RAI) UV : délai de 30 mn environ (transfusion respectant le phénotype voire le groupe ABO) Urgence simple : délai de 2 heures Implications en terme de responsabilités : dans l UVI et l UV, la transfusion se fait sans le résultat de la RAI transfusion sous la responsabilité du prescripteur 47 Critères de validité d une carte de groupe sanguin avant la délivrance de PSL Présence du nom de naissance (= nom de jeune fille), sexe, date de naissance Deux déterminations de groupe effectuées à l hôpital Louis-Mourier Carte de receveur effectuée dans un laboratoire extérieur plus 1 détermination de groupe à Louis-Mourier Carte signée par un biologiste 48

25 Surveillance de la transfusion Il faut noter à partir du PSL sur la feuille de surveillance 1- la date de péremption 2- le numéro à 11 caractères 3- le code produit 49 Que faire pendant les 15 mn au cours desquelles il est nécessaire de rester auprès du malade? Pourquoi le faire : la plupart des accidents graves surviennent pendant ce laps de temps Ce temps peut être mis à profit pour compléter la feuille de surveillance transfusionnelle compléter la feuille de traçabilité jaune nettoyer l espace où a été fait le contrôle ABO donner des explications au malade sur les signes cliniques qu il doit signaler surveiller l état clinique du patient 50

26 Sécurité Transfusionnelle (2): Surveillance pendant la transfusion Selon prescription médicale sur le dossier de soins Rester auprès du patient pendant les 15 premières minutes et pendant ce temps, commencer à : Noter les caractéristiques des PSL et les constantes du patient dans le dossier transfusionnel Remplir la fiche de traçabilité 51 Peut-on transfuser un patient avec de la fièvre? Il est conseillé d attendre que le patient redevienne apyrétique car si le patient est fébrile, il sera difficile pour le médecin d interpréter une augmentation de la température Si l état du patient ne permet pas d attendre, on doit le transfuser 52

27 Sécurité Transfusionnelle (3): Surveillance après la transfusion Envoyer la traçabilité des PSL transfusés (IDE) Information post-transfusionnelle (Médecin) Bilan biologique post-transfusionnel 3 mois après la transfusion conseillé : RAI ( VIH + VHC ne sont plus recommandés) (Médecin) Contre-indication définitive au don du sang 53 Traçabilité : rôle de l IDE 2 documents à remplir de manière obligatoire La feuille de surveillance ou Fiche Transfusionnelle La feuille de traçabilité Reste dans le dossier transfusionnel rouge ( dossier de soins) Retourne au dépôt de sang 54

Les différents produits sanguins et leurs principales indications

Les différents produits sanguins et leurs principales indications Les différents produits sanguins et leurs principales indications Dr Frédéric JOYE Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance (CSTH) Produits Sanguins thérapeutiques Produits sanguins thérapeutiques

Plus en détail

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Faculté de Médecine d Alger Direction de la Pédagogie Formation Médicale Continue SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Pr M. Ramaoun Service d hématologie / CTS CHU Béni Méssous

Plus en détail

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N de l acte Dr. Anne MERCADIER Site de la Pitié-Salpétrière 2013 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière

Plus en détail

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Acte transfusionnel Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Textes réglementaires Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative

Plus en détail

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du

Plus en détail

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 1 RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 2011-2014 2 MISE EN SITUATION Vous êtes IDE dans un service de soins intensifs de cardiologie.

Plus en détail

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions.

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions. DU Cas Concret Cas Clinique n 1 Dr Anne Mercadier EFS Ile de France 1 2 Cas 1 - Description Patient sexe féminin né en 1949 Antécédents : 3 grossesses, sans antécédent transfusionnel connu. Hospitalisée

Plus en détail

Législation de la transfusion sanguine

Législation de la transfusion sanguine Session Anesthésie Transfusion Législation de la transfusion sanguine Pascale Mizon Lille CHRU Diapositive 1 Actualités Réglementaires Diapositive 2 Nombreux textes réglementaires Constante évolution Loi

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang SANG et TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang Les produits sanguins labiles Les concentrés de globules rouges (CGR) Les concentrés de plaquettes (CPA, CPS) Les plasmas frais congelés

Plus en détail

L acte transfusionnel

L acte transfusionnel L acte transfusionnel Françoise VALLA IDE E.I.H.H. CH Valence 2 ème journée régionale d Hémovigilance Lyon, le 19 Juin 2014 1 Objectifs pédagogiques Sécuriser l acte transfusionnel. Respecter les étapes

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit le questionnaire

Plus en détail

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule PROCEDURE DE Page n 1 sur 6.! CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Dr Salima MARTINEZ Dr Mady CALOT Toulouse

Plus en détail

Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé

Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé Environ 5500 produits sanguins labiles (PSL) transfusés pour près de 1500 patients/an, déjà plusieurs évaluations

Plus en détail

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004 Hémovigilance Q. Verwacht Ph. Baele Avril 2004 HEMOVIGILANCE Système de surveillance et d alerte depuis la collecte du sang jusqu au suivi du patient transfusé MISSIONS Collecter les effets inattendus

Plus en détail

INDICATIONS DE LA TRANSFUSION SANGUINE

INDICATIONS DE LA TRANSFUSION SANGUINE INDICATIONS DE LA TRANSFUSION SANGUINE Atelier sur l utilisation rationnelle du sang Présentation: Dr Edgard LAFIA, PASTAM Plan de présentation Introduction Présentation des produits sanguins Indications

Plus en détail

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE Malgré les moyens mis en œuvre pour épargner les pertes sanguines, la réalisation d une intervention chirurgicale nécessite parfois la transfusion de produits

Plus en détail

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Anomalie à l ETS - 1 Un seul choix est possible identification donneur prélèvement sang total prélèvement

Plus en détail

Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le

Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le 8 octobre 1990 Le Ministre de la Santé publique et

Plus en détail

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté Laurent Bardiaux Site de Besançon 1 LB 26/04/05 ❶ Rappels réglementaires ❷ Place de l urgence transfusionnelle dans l activité

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

Situation - Enjeux - Perspectives

Situation - Enjeux - Perspectives Etablissement Français du Sang -Alsace La transfusion sanguine au service des malades Situation - Enjeux - Perspectives XVII réunion régionale d hémovigilance- Strasbourg 4 décembre 212 Etablissement Français

Plus en détail

SECURITE EN TRANSFUSION

SECURITE EN TRANSFUSION SECURITE EN TRANSFUSION = sécurité des produits, sécurité des pratiques transfusionnelles, hémovigilance (né de l'affaire du «sang contaminé). Transfusion : en 2005 = environ 2 580 000 poches. I/ Risques

Plus en détail

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE Antigènes et anticorps du système ABO Système de groupe sanguin RH Groupes Antigènes (sur globule rouge) Anticorps (dans sérum/ plasma) Antigène D présent : Rh positif (85 %) / RH1 Antigène D absent :

Plus en détail

Ce que je ne savais pas (ou mal) quand j étais à votre place et qu on apprend à l Hémovigilance

Ce que je ne savais pas (ou mal) quand j étais à votre place et qu on apprend à l Hémovigilance Ce que je ne savais pas (ou mal) quand j étais à votre place et qu on apprend à l Hémovigilance - Nouvelles ordonnances EFS 2014 - Transfusions de CGR : Recommandations novembre 2014 publiées en février

Plus en détail

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS Fiche d auto-contrôle N 1 : PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS VERIFICATION IDENTITE RENSEIGNEMENTS PRIS SUR ANTECEDENTS TRANSFUSIONNELS (transfusion récente? injection de gamma-anti-d.) ETIQUETAGE DES TUBES

Plus en détail

4 types de plasma thérapeutique homologue

4 types de plasma thérapeutique homologue 4 types de plasma thérapeutique homologue PFC traité par solvant-détergent PFC-SD (200 ml) PFC traité par amotosalen PFC-IA (200 à 300 ml) PFC sécurisé par quarantaine (> 60 jours) PFC-Se (200 à 850 ml)

Plus en détail

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine Tout savoir sur la transfusion sanguine POUR MIEUX COMPRENDRE LA TRANSFUSION Il se peut que votre état de santé nécessite une transfusion de sang. La transfusion n est pas un geste anodin même si tout

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE PLAN Principes généraux transfusionnels L acte transfusionnel en 10 points. Particularités de l urgence transfusionnelle

Plus en détail

L ACTE TRANSFUSIONNEL

L ACTE TRANSFUSIONNEL PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 NOM FONCTION DATE CRÉATION Dr Monique Correspondante d Hémovigilance 2 avril 2005 MAIGNAN du Chu de Toulouse REDACTION Dr Marie-Pierre Correspondante d Hémovigilance 29/03/2010

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

La transfusion : un acte infirmier à haut risque

La transfusion : un acte infirmier à haut risque La transfusion : un acte infirmier à haut risque Véronique DENEYS Transfusion veronique.deneys@uclouvain.be 2 La sécurité et l efficacité de la transfusion dépendent de deux facteurs clés : 1. Un approvisionnement

Plus en détail

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Transfusion sanguine en pédiatrie Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Pourquoi? Quand? o Chirurgies à risque, Estimation des pertes, seuils transfusionnels, degré d urgence Combien? o Quantification

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

SECURITE TRA NSFUSION NELLE :

SECURITE TRA NSFUSION NELLE : SECURITE TRA NSFUSION NELLE : PLACE DE L'IMMU NO- HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE (IHE) I/ IHE et sécurité transfusionnelle La chaîne transfusionnelle Les différents produits sanguins labiles (PSL) et leurs

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse L acte transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté DRASS - ES - EFS Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps antigène : substance capable de provoquer une réponse immunitaire anticorps : globuline plasmatique qui réagit spécifiquement avec un antigène Les groupes

Plus en détail

Point sur les pratiques en immuno-hématologie

Point sur les pratiques en immuno-hématologie Point sur les pratiques en immuno-hématologie Claire Krausé Etablissement Français du Sang 5 ème journée de TRANSFUSION PRATIQUE SFVTT - Institut Mutualiste Montsouris - 06 Octobre 2011 Réglementaire et

Plus en détail

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin?

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin? 1. Citer la fonction essentielle des globules rouges 2. Citer la fonction essentielle des plaquettes 3. Chez l homme, le taux d hémoglobine normal est situé entre g/dl et 4. Chez la femme, le taux d hémoglobine

Plus en détail

Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique

Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique Hélène MARIE Puéricultrice Onco Hématologie Pédiatrique CHU Caen Normandie 1 Effets de la chimiothérapie Baisse importante - Des globules blancs - Des globules

Plus en détail

Transfusion de plaquettes

Transfusion de plaquettes Transfusion de plaquettes Caractéristiques des produits Indications Surveillance Cas cliniques DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE THROMBOSE ET HEMOSTASE CLINIQUE (26/01/2015) Dr Michel RABA Etablissement de

Plus en détail

Transfusion la nuit à l HIA Robert Picqué

Transfusion la nuit à l HIA Robert Picqué Transfusion la nuit à l HIA Robert Picqué Evaluation des Pratiques E. Biance, D. Le Mer, J. Navarre, R. Bercion, A. Gentile, L. Bigois PROBLEMATIQUE Transfusion Vigilance accrue + disponibilité des personnels

Plus en détail

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE 2014-2015 Université Paris Est Créteil et Etablissement Français du Sang, Ile-de-France Responsables : Pr Philippe Bierling, Dr Marie-Dominique

Plus en détail

Bilan 2007 à patients sur Hazebrouck 8 patients à 10 kms 54 patients entre 10 et 15 kms 17 patients au delà de 15 kms

Bilan 2007 à patients sur Hazebrouck 8 patients à 10 kms 54 patients entre 10 et 15 kms 17 patients au delà de 15 kms Activité transfusionnelle de l HAD Flandre Lys de 2007 à 2012 Dr E.Baheu Médecin coordonnateur de l HAD Flandre Lys Journées de Rencontres régionales HAD et EPHAD Lille, mars 2013 1 HAD publique de 30

Plus en détail

BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES

BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES Jeudi 20 mai 2010 BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES Docteur Françoise VIRY-BABEL Coordonnateur Régional d Hémovigilance Cellule Régionale d Hémovigilance de Lorraine - Dr F. Viry-Babel 20/10/2010 La

Plus en détail

Les produits sanguins labiles homologues et leur alternatives

Les produits sanguins labiles homologues et leur alternatives Les produits sanguins labiles homologues et leur alternatives Dr Anne FRANCOIS : Responsable processus Distribuer/Délivrer EFS Ile de France Responsable du site HEGP Paris XV Les PSL Un PSL doit est autorisé,

Plus en détail

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE ONNE PRATIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits indications, alternatives Produits et examens immuno-hématologiques Novembre 2014 TRANSFORMATIONS APPLICALES

Plus en détail

CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM

CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM V ème journée de transfusion pratique - Institut Montsouris - 06 octobre 2011 Prélèvement pour groupage sanguin Présenté par le Dr. Anne DAMAIS-CEPITELLI

Plus en détail

Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000

Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000 Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000 (loi du 1er juillet 1998) Opérateur unique de la transfusion sanguine 18 établissements régionaux r (14 en métropole m et 4 dans les DOM) :

Plus en détail

PLASMA FRAIS CONGELÉ DÉPLÉTÉ EN LEUCOCYTES, DE SANG COMPLET, POUR AUTOTRANSFUSION

PLASMA FRAIS CONGELÉ DÉPLÉTÉ EN LEUCOCYTES, DE SANG COMPLET, POUR AUTOTRANSFUSION Prescriptions Transfusion CRS Suisse T-CH CRS Chapitre 18 C) : Spécifications : Plasma RÉFÉRENCES 1 - Guide pour la préparation, l utilisation et l assurance de qualité des composants sanguins - Conseil

Plus en détail

PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D

PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D Konate S.; Sekongo Y.M. ; Abisse A.; Kouamenan S.; Yao K.D.; Kabore S.; N Guessan Centre National de Transfusion

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Hamdi BOUBAKER Généralités C est un traitement qui consiste à injecter le sang ou plutôt l un de ses constituants provenant de sujets sains appelés Donneurs à des malades qui

Plus en détail

LE DON DE SANG EN UNITE

LE DON DE SANG EN UNITE LE DON DE SANG EN UNITE ECN 2013 EVDG - 05.12.2014 MC Stéphane BOUZARD 1 Plan INTRODUCTION 1. LE CTSA POURQUOI? Parce que seul le CTSA peut assurer le soutien des forces projetées 2. LE CTSA COMMENT? Par

Plus en détail

Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation

Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation A.Baret, AL.Botte, M.Kroll, V.Cerciat, S.Robert, C.Berthomé, Dr. A.Quinart, Dr.Neau-Cransac, Pr.Midy, Pr.Saric, Pr.Starzk

Plus en détail

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier

TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier Dr Nathalie Guinard CH St Malo Hémovigilante et responsable du dépôt d de délivranced Problématiques : - Préserver CGR O - / O + - Bonnes pratiques transfusionnelles

Plus en détail

Collecte de produits sanguins : répondre aux besoins. Dr Alexandre FAKHREDDINE EFS Site de Montpellier

Collecte de produits sanguins : répondre aux besoins. Dr Alexandre FAKHREDDINE EFS Site de Montpellier Collecte de produits sanguins : répondre aux besoins Dr Alexandre FAKHREDDINE EFS Site de Montpellier Collecte de produits sanguins : Répondre aux besoins 1 Les besoins 2 Y répondre 3 Les contraintes liées

Plus en détail

Présentation Dr Olivier GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS

Présentation Dr Olivier GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS 1 QUI? Les médecins Les IDE sur prescription médicale Les sages femmes sur prescription médicale 2 QUOI? 3 PRODUITS SANGUINS LABILES

Plus en détail

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois REHAL, Actualités et Perspectives, Xème journée 22 novembre 2012 Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois Dr Sophie PUJOL, Dr Isabelle ROGER Unité de

Plus en détail

Transfusion en néonatalogie

Transfusion en néonatalogie Transfusion en néonatalogie Dr Dominique MATHIEU-DAUDÉ Établissement Français du Sang Pyrénées-Méditerranée 1 Particularité du nouveau-né (< 3 mois) Groupage sanguin ABO Rh-D (provisoire). uniquement épreuve

Plus en détail

LE SUIVI DU PATIENT TRANSFUSE

LE SUIVI DU PATIENT TRANSFUSE SESSION POUR LES GENERALISTES 833 LE SUIVI DU PATIENT TRANSFUSE C. Claquin. Département d Anesthésie-Réanimation de Bicêtre, Hôpital de Bicêtre, 78 rue du Général Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre. INTRODUCTION

Plus en détail

Chapitre 18 C: Spécifications: Plasma

Chapitre 18 C: Spécifications: Plasma Chapitre 18 C: Spécifications : Plasma RÉFÉRENCES 1 - Guide pour la préparation, l utilisation et l assurance de qualité des composants sanguins - Conseil de l Europe - version en vigueur 2 - European

Plus en détail

bilan sérologique pré transfusionnel (Anesthésie, Chirurgie, et Maternité) Nom : Service : Signature : Fonction :

bilan sérologique pré transfusionnel (Anesthésie, Chirurgie, et Maternité) Nom : Service : Signature : Fonction : Sécurité transfusionnelle au niveau d un Etablissement de Soins Sur prescription médicale prélever en deux temps, en deux points de ponction et par deux opérateurs différents la première puis la seconde

Plus en détail

HEMATOLOGIE. Principes de base des examens indispensables à la transfusion. DU M Pellerin F Babou D Risserjanvier 1

HEMATOLOGIE. Principes de base des examens indispensables à la transfusion. DU M Pellerin F Babou D Risserjanvier 1 REGLES EN IMMUNO HEMATOLOGIE Principes de base des examens indispensables à la transfusion 1 Rappels Antigène iè (Ag) : Substance capable d induire d i la formation d anticorps et de se combiner spécifiquement

Plus en détail

DON DU SANG EN LORRAINE (LC)

DON DU SANG EN LORRAINE (LC) LORRAINE-CHAMPAGNE DON DU SANG EN LORRAINE (LC) EPIDEMIOLOGIE ET HEMOVIGILANCE Dr Xavier TINARD (Directeur Adjoint EFS LC, Correspondant d Hémovigilance EFS LC) XVème Réunion Régionale d Hémovigilance

Plus en détail

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Allogreffes de CSH et transfusion Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Recommandations HAS novembre 2014 PSL irradiés: à partir de 7 jours avant un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques. Si greffe:

Plus en détail

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 LORRAINE-CHAMPAGNE HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 Dr Christine André-Botté 13 octobre 2015 ES LBM EFS Groupe sanguin et RAI pour transfuser suivre une grossesse (pour

Plus en détail

Les groupes sanguins

Les groupes sanguins TOUT SAVOIR SUR LE SANG Chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont effectués en France, ils permettent de soigner un million de malades par an. Les produits sanguins sont utilisés pour répondre

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Marie DAUTEL Hématologie biologique Laboratoire du CH de Cholet ACNBH Agrément FMC N 100 168 41 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse, 24-28 septembre 2012 DECLARATION D INTERET

Plus en détail

Questions réponses sur la pratique transfusionnelle

Questions réponses sur la pratique transfusionnelle Questions réponses sur la pratique transfusionnelle 4 ème journée de transfusion pratique de la SFVTT Jeudi 15 Octobre 2009 Institut Montsouris CA de la SFVTT 1 GROUPAGE SANGUIN En urgence, puis-je prélever

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

Journée régionale d hémovigilance normande

Journée régionale d hémovigilance normande Journée régionale d hémovigilance normande 1 ACTIVITE HEMOVIGILANCE REGIONALE Isabelle HERVE : CRHST Normandie 2 La transfusion en Normandie pour 214 : 1 sites EFS ( 6 PRL+DEL / 2 PRL /2 DEL) 13 542 prélèvements

Plus en détail

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Les Groupes Erytrocytaires La transfusion IFSI La croix rouge Mai 2011 Dr karim Boudjedir INTRODUCTION Qu est qu un groupe sanguin? Qu est qu un groupe érythrocytaire? Combien sont-ils actuellement? Qu

Plus en détail

TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS. Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens

TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS. Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens TRANSFUSIONS TOUS TERRAINS Docteur MONTPELLIER Président du CSTH Pôle anesthésie CHRU Amiens Un peu de législation ne fait jamais de mal Circulaire du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l actel

Plus en détail

Les produits sanguins labiles. Etablissement Français du Sang CentreAtlantique

Les produits sanguins labiles. Etablissement Français du Sang CentreAtlantique Les produits sanguins labiles Etablissement Français du Sang CentreAtlantique ORDONNANCE DE PRODUITS SANGUINS LABILES CENTRE HOSPITALIER XXX Numéro d ordonnance : PRESCRIPTEUR Service (UF) :...... Nom

Plus en détail

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les règles régissant le don du sang et de ses composants.

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les règles régissant le don du sang et de ses composants. Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les règles régissant le don du sang et de ses composants. Le Ministre de la Santé et de la Population ; - Vu la loi n 85-05 du 16 Février 1985, relative à la protection et

Plus en détail

Sommaire. efs.sante.fr

Sommaire. efs.sante.fr Sommaire efs.sante.fr Texte actuel figurant sur la FD Difficulté de lecture des codes à barres Concaténés Programmation du logiciel, des douchettes, Qualité d impression Une région ou plusieurs? efs.sante.fr

Plus en détail

LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE

LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE I F P M 3ème année 18 janvier 2011 Docteur Silvana LEO-KODELI CHR d Orléans RAPPELS PSL types, conservation, indications, Notions d immuno-hématologie

Plus en détail

Résumé du rapport annuel d hémovigilance 2010

Résumé du rapport annuel d hémovigilance 2010 Résumé du rapport annuel d hémovigilance 2010 Le rapport annuel TRIP 2010 sur les résultats de l hémovigilance aux Pays Bas paraît sous la responsabilité du comité de la Fondation TRIP (Transfusion Reactions

Plus en détail

Année DF, NSE, CP, FR, GD

Année DF, NSE, CP, FR, GD Année 2010-2011 DF, NSE, CP, FR, GD Où sont localisés les antigènes du système ABO? Que définissent-ils dans le système ABO? Les antigènes du système ABO : Détectés au niveau de la membrane cellulaire

Plus en détail

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion TRANSFUSION IFSI SETE Promotion 2011-2014 Un peu d histoire d : 1492 : le pape Innocent VIII subit le premier traitement de cellules vivantes en buvant le sang de trois garçons de dix ans trois fois par

Plus en détail

28 Juillet Médecins, biologistes, Sages-Femmes, IDE, Techniciens de Laboratoire.

28 Juillet Médecins, biologistes, Sages-Femmes, IDE, Techniciens de Laboratoire. OBJET : Ce document décrit les modalités de la validité de la carte de Groupe sanguin ainsi que ses possibilités d utilisation dans le cadre des procédures de délivrance sécurisée par le logiciel CURSUS

Plus en détail

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Anomalie à l ETS Anomalie à l ETS Identification donneur sélection homonyme à l accueil collecte sélection homonyme

Plus en détail

Produits sanguins. Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière

Produits sanguins. Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière Produits sanguins Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière Danièle SONDAG-THULL Service d Immuno-Hématologie - CHU B-35 - Liège 02/06/2004 CHU/DS/produits sanguins

Plus en détail

Un lundi matin au laboratoire d Immunohématologie de l EFS :

Un lundi matin au laboratoire d Immunohématologie de l EFS : Défaillances en chaîne ayant conduit à la transfusion de deux concentrés globulaires incompatibles Dr Dominique Cottier Dr MF Leconte des Floris EFS BFC - Novembre 2015 Un lundi matin au laboratoire d

Plus en détail

La transfusion sanguine clinique

La transfusion sanguine clinique B T S La transfusion sanguine clinique Le rôle du service de transfusion de sang Expérience dans la gestion directe de l'ensemble de la chaîne transfusionnelle par le service de transfusion dans une région

Plus en détail

Hémovigilance. La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien. Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne

Hémovigilance. La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien. Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne DRASS Auvergne Hémovigilance EFS Auvergne-loire La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne Historique de l organisation transfusionnelle

Plus en détail

Journée régionale d hémovigilance

Journée régionale d hémovigilance 1 Journée régionale d hémovigilance Nouvelle organisation de la délivrance / dispensation du plasma SD Dominique DARDELLE responsable du secteur médicament PUI Hôpital Foch - Suresnes Quelques éléments

Plus en détail

GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG

GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG M. JEANNE* *Etablissement Français du Sang Aquitaine-Limousin, place Amélie Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France Tél : 05.56.90.75.57

Plus en détail

Immuno-hématologie complexe. Conduite transfusionnelle

Immuno-hématologie complexe. Conduite transfusionnelle Immuno-hématologie complexe Conduite transfusionnelle Mme A.S. née le 01/01/76, 7 ème mois de grossesse Bilan immuno-hématologique : RAI POSITIVE Sujet déjà connu au CNRGS pour son phénotype/génotype EXCEPTIONNEL

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE

ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE HEMOVIGILANCE DU 2013 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière 1 ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE L hémovigilance se

Plus en détail

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang?

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang? Présentation Le sang La transfusion sanguine Le sang et le Les étapes du don Pourquoi donner son sang? don de sang Qui a besoin de sang? 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs de sang

Plus en détail

FORMATION RÉGIONALE DES IDE EXERÇANT DANS LES SITES D URGENCE

FORMATION RÉGIONALE DES IDE EXERÇANT DANS LES SITES D URGENCE 2013 FORMATION RÉGIONALE DES IDE EXERÇANT DANS LES SITES D URGENCE TRANSFUSION EN URGENCE Respect des Bonnes Pratiques Transfusionnelles 6 étapes 2 Prescription médicale Prélèvement du groupe ABO + RAI

Plus en détail

La Réaction Fébrile Non Hémolytique (RFNH)

La Réaction Fébrile Non Hémolytique (RFNH) Fiches techniques des Effets Indésirables Receveurs La Réaction Fébrile Non Hémolytique (RFNH) Qu est ce qu une réaction fébrile non hémolytique et quels en sont les mécanismes physiopathologiques 2 Quand

Plus en détail

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang.

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang. Etablissement Français du Sang AUVERGNE-LOIRE LE LIEN ENTRE LA GENEROSITE DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG

Plus en détail

Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance. Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance

Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance. Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance La maîtrise de l identification l du patient est un facteur clé de la sécurité

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits du sang

Plus en détail

Une erreur de prélèvement de groupe sanguin: cas pratique Dr Danielle Baudoin hémovigilance

Une erreur de prélèvement de groupe sanguin: cas pratique Dr Danielle Baudoin hémovigilance Une erreur de prélèvement de groupe sanguin: cas pratique 1 Circulaire 15 décembre 2003 Depuis 1965, le groupe sanguin ABO et Rhésus D doit être fait deux fois pour être considéré comme définitif: le second

Plus en détail

Le diaporama ci-après vous apportera les réponses

Le diaporama ci-après vous apportera les réponses La SFVTT a interrogé l EFS Siège sur les plasmas produits sanguins labiles au sujet de : - l approvisionnement du Plasma en France - le point sur le VHE - le rôle de la déleucocytation des PSL - les caractéristiques

Plus en détail