Coordinateur Roland Calderon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coordinateur Roland Calderon"

Transcription

1 SVT-3 e -/Sciences de la Vie et de la Terre-/ erre-/-programme 2008 LIVRE DU PROFESSEUR Coordinateur Roland Calderon Les auteurs Vincent Béranger Professeur à Paris Louis-Marie Couteleau Professeur à Paris Mathieu Goirand Professeur à Marseille Nathalie Ray-Icard Professeur à Noyon Kristof Seys Professeur à Paris Roger Stamégna Professeur à Velaux Benjamin Tello Professeur à Marseille

2 Conception de la couverture : Christian Dubuis Santini Agence Mercure Mise en page et schémas : SG Production «Le photocopillage, c'est l'usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs. Largement répandu dans les établissements d'enseignement, le photocopillage menace l'avenir du livre, car il met en danger son équilibre économique. Il prive les auteurs d'une juste rémunération. En dehors de l'usage privé du copiste, toute reproduction totale ou partielle de cet ouvrage est interdite.» «La loi du 11 mars 1957 n'autorisant, au terme des alinéas 2 et 3 de l'article 41, d'une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, «toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite.» (alinéa 1 er de l'article 40) - «Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.» Les Éditions Didier, Paris 2008 ISBN Imprimé en France Achevé d imprimer en août 2008 par Jouve - Dépôt légal : 6318/01

3 SOMMAIRE Partie 1 GÉNÉTIQUE CHAPITRE 1 L HÉRÉDITÉ HUMAINE... 5 CHAPITRE 2 LES CHROMOSOMES, SUPPORTS DE L HÉRÉDITÉ CHAPITRE 3 INFORMATION GÉNÉTIQUE ET DIVISION CELLULAIRE CHAPITRE 4 ORIGINE DE LA DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS Partie 2 ÉVOLUTION CHAPITRE 5 AU COURS DU TEMPS, DES PEUPLEMENTS QUI CHANGENT CHAPITRE 6 L ÉVOLUTION DES ÊTRES VIVANTS CHAPITRE 7 ÉVOLUTION BIOLOGIQUE ET ENVIRONNEMENT Partie 3 IMMUNOLOGIE CHAPITRE 8 LE RISQUE INFECTIEUX CHAPITRE 9 DÉFENSE DE L ORGANISME ET SYSTÈME IMMUNITAIRE CHAPITRE 10 DES DÉRÈGLEMENTS DU SYSTÈME IMMUNITAIRE Partie 4 RESPONSABILITÉ HUMAINE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET D ENVIRONNEMENT Objectifs et organisation Les ressources du site didiersvt.com Sommaire 3

4

5 CHAPITRE 1 L HÉRÉDITÉ HUMAINE Dans ce premier chapitre, l étude de l hérédité humaine doit permettre aux élèves d établir des constats pour définir les caractères héréditaires et établir des liens entre caractères héréditaires, chromosomes et ADN. Les connaissances dégagées au cours des quatre activités du chapitre vont servir de bases à toute cette première partie et, en particulier, dans la construction du premier niveau d explication concernant «l unité de l espèce humaine», «l unicité de chaque être humain» et par conséquent la diversité des individus. Les documents présentés en ouverture de ce chapitre vont permettre d engager le dialogue avec les élèves et entre eux, et d aborder ainsi certaines de leurs représentations concernant l espèce humaine, ses caractéristiques, la diversité des individus, etc. Il faut avoir à l esprit que les constats établis ici seront intégrés dans le premier niveau d explication des mécanismes de l évolution. Chapitre 1 L hérédité humaine 5

6 QUE DOIVENT SAVOIR LES ÉLÈVES AVANT D ABORDER CE CHAPITRE? Les classes précédentes auront permis d établir des connaissances utiles à la progression comme celles relatives à «la cellule, unité du vivant» et celles présentant la reproduction sexuée comme le phénomène biologique à l origine d un nouvel individu. Il est important de faire le point sur la maîtrise de cette connaissance avant d aborder ce tout premier chapitre. LE PROGRAMME OFFICIEL (Extrait du B.O. n 6 (vol 2) du 19 avril 2007, hors-série) Le programme présente les références au socle commun de connaissances et de compétences en caractères droits. Le reste du programme est en italique. Connaissances Chaque individu présente les caractères de l espèce avec des variations qui lui sont propres. Les caractères qui se retrouvent dans les générations successives sont des caractères héréditaires. Les facteurs environnementaux peuvent modifier certains caractères. Ces modifications ne sont pas héréditaires. Les chromosomes présents dans le noyau sont le support du programme génétique. Capacités déclinées dans une situation d apprentissage Pratiquer une démarche scientifique : observer, questionner afin de distinguer un caractère de l espèce humaine et ses variations individuelles. Exploiter des textes, schémas, photographies afin de définir un caractère héréditaire, de mettre en évidence les variations liées à l environnement. [Compétence 5] Pratiquer une démarche scientifique : observer, questionner, argumenter afin de localiser le programme génétique. Exemples d activités Observation à partir de différents supports des caractères présentés par un individu (caractères spécifiques et variations individuelles). Étude d un arbre généalogique permettant l identification de la nature héréditaire d un caractère. Exploitation de résultats d expériences de transfert de noyaux cellulaires. Observation microscopique de cellules montrant des chromosomes. Un «complément» au programme, publié le 30 mai 2008, est consultable sur le site ÉduSCOL à l adresse : LES THÈMES DE CONVERGENCE Ce chapitre peut être intégré au thème de convergence 5 «santé» à partir d observations sur l impact de l environnement sur certains caractères. Ces transformations qui affectent un individu ne sont pas héréditaires. Cette partie du programme prépare les élèves à traiter la partie : «responsabilité humaine en matière de santé et d environnement». LA PROGRESSION DANS LE CHAPITRE Au cours de ces activités, les auteurs ont voulu placer les élèves dans une situation de prise d informations, que celles-ci soient données à l élève ou qu elles soient construites par lui. 6

7 Introduction et activité 1 : s informer/découvrir (50 minutes) La première activité est une activité de prise d informations directement liée au dialogue né de l analyse des documents des pages 6 et 7. Des documents scientifiques permettent de cerner les caractères de l espèce humaine, en osant les comparer aux caractères des grands singes pour, peut-être, s en distinguer définitivement. Après avoir caractérisé l espèce humaine, les élèves auront à identifier les variations observées chez des individus, première étape de la construction des notions d unité de l espèce et de diversité des individus. Activité 2 : s informer/découvrir (50 minutes) Les documents sont informatifs et les élèves doivent s approprier deux connaissances pour découvrir l origine des caractères d un individu : les caractères de l espèce sont héréditaires : ici on s appuie sur le caractère «couleur des cheveux» dont la transmission est visualisée dans un arbre généalogique ; des caractères peuvent être modifiés par l environnement, ces modifications ne sont pas héréditaires. Les auteurs ont choisi la variation de la concentration en mélanine après exposition au soleil. Les informations acquises, ici, sur l action des rayons du soleil sur la peau doivent être capitalisées et reliées à la partie «responsabilité humaine en matière de santé et d environnement». Activité 3 : raisonner et construire des connaissances (50 minutes) La connaissance qui est construite au cours de cette activité est : «l information héréditaire est contenue dans le noyau». Les documents présentent les étapes d une expérimentation sur des acétabulaires. Il faut que les élèves analysent les deux expériences proposées, guidés par les questions de la page 13. Ce travail peut être réalisé simultanément par deux groupes d élèves. Puis les résultats sont mis en commun. Activité 4 : s informer/découvrir (50 minutes) Cette activité allie dans la démarche deux modalités de prise d informations pour découvrir le support de l information héréditaire : à partir de données scientifiques sur l histoire de la découverte de l ADN et sur les caractéristiques de cette molécule constitutive des chromosomes ; en réalisant une manipulation permettant aux élèves d obtenir, en classe, de l ADN extrait d un tissu végétal. L ATELIER B2i Cette activité permet à l élève de construire ou de renforcer : une compétence informatique : «utiliser quelques outils d édition et de mise en forme dans un document numérique (C.3)» ; une compétence liée au programme de SVT : «suivre la transmission d un caractère héréditaire». L élève n est pas évalué sur sa compétence à construire un arbre généalogique (ce n est pas le programme) mais sur compétence à réaliser un document numérique en suivant des consignes d utilisation d outils spécifiques. Le site : propose les ressources pour réaliser cette production que l élève pourra évaluer en se référant au document de positionnement «élève» du BO du 16 novembre Chapitre 1 L hérédité humaine 7

8 activité 1 Les caractères de l espèce humaine Objectifs visés Cette activité a pour but de replacer l Homme au sein monde vivant en énumérant les caractères propres à l espèce et leurs variations possibles. Connaissances construites Chaque individu présente des caractères de l espèce avec des variations qui lui sont propres. Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, les élèves prennent conscience et respectent la diversité des individus qui les entourent. Les capacités et les compétences déclinées au cours de cette activité S informer pour rechercher les caractères propres à l espèce humaine (documents a et b). Comparer des données chiffrées de biométrie et des photographies pour identifier les variations possibles des caractères de l espèce humaine (documents c et d). Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à accumuler des arguments permettant de réfuter des idéologies racistes (documents a, b, c et d). 8

9 Réponses aux questions posées 1 : Les caractères propres à l espèce humaine sont : la bipédie complète et permanente, le langage articulé et élaboré, un cerveau développé et permettant des opérations complexes. 2 : La taille, la couleur de la peau et des poils et la masse sont très variables chez l Homme. 3 : Tous les hommes possèdent en commun la bipédie, un langage articulé, un cerveau développé ; ce sont les caractères de l espèce. Des variations individuelles de certains caractères, comme la taille, la teinte de la peau, expliquent les différences observées au sein de la population humaine. Matériel et mise en œuvre Cette activité est organisée en deux blocs : étude des caractères propres à l espèce humaine ; étude des variations individuelles au sein de l espèce humaine. Pour le premier bloc, il est possible de faire appel aux connaissances des élèves mais aussi à l étude des individus de la classe. Le premier document (a) permet de réfléchir au choix de l image d un humain «type», l utilisation de ce document historique peut permettre d ouvrir un débat sur le choix de cette image par la Nasa. En effet l homme et la femme de la plaque sur la sonde sont une synthèse des principaux types d humain. Le deuxième document (b) est un extrait d un entretien entre deux scientifiques, il permet de préciser les caractères propres à l espèce par la comparaison avec les grands singes. Le deuxième bloc permet de mettre en évidence toutes les variations des caractères de l espèce à travers une série de photos (c) ; dans ce cas, il est aussi possible de faire appel au vécu des élèves. Des données de biométrie (d) invitent à discuter avec les élèves de la grande diversité des êtres humains et à argumenter en faveur du respect et de la tolérance (compétences 5 et 6 du socle commun). Ressources (bibliomédiagraphie) Des ouvrages généraux pour le professeur et pour les élèves (pour le CDI) P. Picq et Y. Coppens, Aux origines de l humanité, Fayard, 2001 Des sites internet Sur la sonde Pionner : Sur les entretiens entre F. Raynal, P. Picq et Y. Coppens : /anthropologie_14466/les-grands-singes-sontporteurs-une-partie-nos-origines-entretien-avec-yvescoppens-pascal-picq-no _36915.html Des vidéogrammes J.-J. Auclair, J.-N. Cloarec, J.-C. Proust, A. Videaud, Unité et diversité des êtres humains. Notion de génétique humaine, Jeulin Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom. Chapitre 1 L hérédité humaine 9

10 activité 2 L origine des caractères d un individu Objectifs visés Cette activité permet aux élèves de comprendre l origine des caractères de chaque individu ainsi que leurs modifications possibles. Connaissances construites Les caractères qui se retrouvent dans des générations successives sont des caractères héréditaires. Les facteurs environnementaux peuvent modifier certains caractères. Ces modifications ne sont pas héréditaires. Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à l éducation à la santé. Les capacités et les compétences déclinées au cours de cette activité Raisonner pour proposer une hypothèse explicative au problème de l origine des caractères (documents a et b). Raisonner pour faire un lien entre un caractère et sa variation possible au cours de la vie (documents c et d). Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à mettre en œuvre la capacité d exploiter des documents pour mettre en évidence l importance de l environnement sur les variations de certains caractères. Elle contribue aussi à la réflexion sur les risques pour la santé liés à l exposition au soleil (documents c et d). 10

11 Réponses aux questions posées 1 : Le caractère «cheveux roux» de Sabine a pour origine sa mère Agnès. Elle-même avait hérité de son père ce caractère particulier. 2 : Plus l exposition au soleil est prolongée, plus la couleur de la peau est foncée. Cette couleur s éclaircit quelques jours après la fin de l exposition au soleil. 3 : Le bronzage n est pas héréditaire car il est lié au temps d exposition au soleil. Nous naissons avec un type de peau particulier, et c est cette caractéristique qui est transmise et non pas les variations liées aux facteurs de l environnement. 4 : L étude des arbres généalogiques montre que certains caractères se retrouvent chez plusieurs individus d une même famille. L origine des caractères d un individu se situe donc chez les ancêtres, il y a transmission de caractères au fil des générations. Les caractères de l espèce et leurs variations individuelles sont héréditaires. On peut cependant observer des variations de certains caractères au cours de la vie, la concentration en mélanine dans l épiderme, par exemple, varie en fonction de l exposition au soleil. Des facteurs environnementaux influent donc sur certains caractères, ces modifications de caractères ne sont pas instantanées, elles sont réversibles et non héréditaires. Matériel et mise en œuvre Cette activité est organisée en deux blocs : l étude des caractères individuels transmis de génération en génération ; l étude des caractères modifiés par les facteurs de l environnement. Il s agit dans ce cas de montrer la double origine des caractères exprimés par les individus. Le premier bloc de documents permet à travers une photo (document a) et un arbre généalogique (document b) de montrer la filiation d un caractère particulier, le caractère «roux», sur trois générations. Il donne aussi les codes de construction d un arbre généalogique qui seront repris dans les exercices et dans l activité B2i proposée en fin de chapitre. Le deuxième bloc apporte une grande quantité de documents informatifs. Ceux-ci permettent aux élèves de prendre conscience de l impact de l environnement sur l expression des caractères mais aussi sur les risques sanitaires liés au soleil (compétence 6 du cycle commun). Le document c présente la coupe schématique de la peau et localise le lieu de synthèse de la mélanine, le tableau (document d) présente la classification des principaux phototypes et les risques sanitaires associés. Le texte (document e) sensibilise les élèves à la fonction de la mélanine et surtout à l importance d une protection adaptée malgré la présence de mélanine. L ensemble des documents de ce bloc a été construit à partir du site gouvernemental de sensibilisation aux risques liés à l exposition au soleil. Ressources (bibliomédiagraphie) Des ouvrages généraux pour le professeur J.-L. Rossignol, Abrégé de génétique, Masson, 1996 Des ouvrages généraux pour les élèves (pour le CDI) Sciences et vie junior, hors série, n 70 (octobre 2007) R. Poitrenaud, A. Delobbe, G. Delobbe, Les enjeux de la génétique, Pemf, 2002 T. Petit, C. de Tanger, Esther a les yeux verts, Jamais trop tard Eds, 2007 Des sites internet Sur les risques sanitaires et le soleil : risques.htm Des vidéogrammes J.-N. Cloarec, J.-C. Proust, A. Videaud, Information génétique I, Jeulin Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom. Chapitre 1 L hérédité humaine 11

12 activité 3 Le lieu de stockage de l information héréditaire Objectifs visés Cette activité permet aux élèves de découvrir la localisation du support des informations héréditaires. Connaissances construites Les informations héréditaires sont localisées dans le noyau. Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à la présentation claire des différentes étapes de la démarche scientifique (observer, questionner, argumenter pour relier noyau et information héréditaire). Les capacités et les compétences déclinées au cours de cette activité Identifier un problème scientifique (document a). Identifier et éprouver une hypothèse pour résoudre le problème posé (documents b et c). Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à pratiquer une démarche scientifique pour localiser le programme génétique (documents a, b et c). 12

13 Réponses aux questions posées 1 : Les scientifiques recherchent le lieu de stockage de l information héréditaire. 2 : Le stockage de l information héréditaire se situe dans le noyau de la cellule. 3 : Dans l expérience 1, on observe l importance du noyau dans la régénération de la cellule de l acétabulaire. Dans l expérience 2, on vérifie l importance du noyau dans la transmission des caractéristiques de l acétabulaire et donc le stockage de cette information dans le noyau. 4 : Les expériences réalisées au laboratoire sur les acétabulaires permettent de localiser le lieu où sont stockées les informations héréditaires : elles sont situées dans le noyau des cellules. Matériel et mise en œuvre Cette activité est construite pour présenter aux élèves les différentes étapes de la démarche scientifique : la problématisation ; la recherche d une hypothèse ; la validation de l hypothèse par l expérimentation ; la réponse provisoire au problème. À travers cette série d expériences historiques (Joachim Hammerling, 1930) les élèves découvrent toutes les étapes de la démarche scientifique en localisant dans le noyau le lieu de stockage de l information héréditaire. Le choix de cette expérience sur les végétaux alors que le chapitre traite de l Homme doit permettre aux élèves de généraliser les découvertes sur l ensemble du monde vivant et montre les limites de l expérimentation. C est l occasion de discuter de l éthique de l expérimentation sur toutes les espèces vivantes (compétence 7). Il est possible de transférer ces découvertes à partir des expériences sur le transfert du noyau chez les amibes (voir les sites Internet présentés ci-dessous). Le document a est une photo, elle est associée à une petite fiche de présentation de l algue. Le document suivant montre l importance du noyau dans la régénération des parties sectionnées et le dernier document valide l hypothèse de la localisation de l information héréditaire dans le noyau. Ressources (bibliomédiagraphie) Voir page 11 Des sites internet Sur l expérience de transferts de noyaux sur l acétabulaire : Pour aller plus loin : sur l expérience de transferts de noyaux sur l amibe : amibe/exo_amibes.htm sur le transfert de noyau et le clonage (inrp) : ReconstitutionEmbryons.htm Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom. Chapitre 1 L hérédité humaine 13

14 activité 4 Le support de l information héréditaire dans le noyau Objectifs visés Cette activité permet aux élèves de découvrir le support des informations héréditaires, les chromosomes constitués d ADN, ainsi que de suivre un protocole d extraction de l ADN. Connaissances construites Le support des informations héréditaires sont les chromosomes présents dans le noyau. Chaque chromosome est constitué d ADN. L ADN est une molécule qui se pelotonne lors de la division cellulaire, ce qui rend visibles les chromosomes. Les capacités et les compétences déclinées au cours de cette activité S informer de la constitution du noyau et du support de l information génétique (document a). Comparer le contenu du noyau d une cellule qui ne se divise pas et d une cellule qui se divise (document b). Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à mettre en œuvre la capacité de manipuler et de respecter les consignes d une fiche technique (document c). Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à la connaissance des caractéristiques du vivant. 14

15 Réponses aux questions posées 1 : Le support des informations à l origine des caractères des individus est l ADN de l ensemble des chromosomes d une cellule. 2 : L étape 1 entraîne la dissociation des cellules du tissu végétal. L étape 2 entraîne la rupture de la membrane plasmique des cellules. L étape 3 permet la récupération uniquement de l ADN. Les étapes 4 et 5 permettent la précipitation de l ADN et l étape 6 permet la coloration spécifique de l ADN par le réactif de Feulgen. 3 : Dans une cellule qui ne se divise pas, la molécule d ADN est très légèrement pelotonnée et les chromosomes ne sont pas distinguables, alors que dans une cellule qui se divise, la molécule d ADN est pelotonnée et les chromosomes deviennent distinguables. 4 : Le support des informations déterminant les caractères héréditaires est l ADN qui forme des chromosomes. La molécule d ADN d un chromosome est invisible lorsque la cellule ne se divise pas. Au moment de la division cellulaire, elle se pelotonne donc le chromosome devient visible. Matériel et mise en œuvre L exemple de l oignon et la coloration de Feulgen ont été choisis pour l ensemble des observations de cette activité. Réalisation de la coloration au réactif de Feulgen des racines d oignon La coloration des cellules de racine d oignon peut être réalisée à la main, par le professeur ou par les élèves. La coloration de Feulgen nécessite cependant la manipulation d acide chlorhydrique, qui ne peut être réalisée par les élèves. Il faut donc privilégier le vert de méthyle si la manipulation doit être entièrement réalisée par les élèves. 1) Placer les apex racinaires d oignon dans un tamis. 2) Placer le tamis dans un verre de montre contenant de l acide chlorhydrique 1M à 60 C pendant 12 minutes. 3) Transférer le tamis dans un verre de montre vide et rincer les apex racinaires avec de l eau distillée. 4) Transférer le tamis dans un verre de montre contenant de la fuschine (ou du réactif de Schiff) pendant 15 minutes. 5) Placer les apex racinaires entre une lame et une lamelle dans de l acide éthanoïque à 45 %, écraser légèrement les apex racinaires avec le plat du pouce et observer au microscope. L extraction d ADN est une manipulation longue mais simple. Elle peut être réalisée avec de nombreux tissus végétaux (pomme, banane, chou-fleur, kiwi ) ou animaux (foie ). Pour être spécifique, la coloration de Feulgen nécessite une hydrolyse à 60 C en présence d acide chlorhydrique 1M. Pour que le protocole soit réalisable par les élèves, cette étape a été omise dans le manuel : la coloration obtenue avec le réactif de Schiff seul n est donc en réalité pas spécifique de l ADN. Ressources (bibliomédiagraphie) Voir page 11 Des sites internet Sur l extraction d ADN : Sur le principe de la coloration de Feulgen : feulgen.html Des vidéogrammes J.-N. Cloarec, J.-C. Proust, A. Videaud, Information génétique I, Jeulin : chromosomes et information génétique, extraction d ADN. ADN, molécule informative, Jeulin (extrait de Information génétique I, Jeulin) : extraction d ADN. Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom. Chapitre 1 L hérédité humaine 15

16 exercices je vérifie mes connaissances 1 QCM 1 a ; 2 b et c ; 3 a et b. 2 Vocabulaire et rédaction a Chaque individu possède les caractères de l espèce et les variations individuelles qui lui sont propres. b Les caractères d un individu sont transmis de façon héréditaire et peuvent êtres modifiés par les facteurs de l environnement. c L ADN est le constituant principal des chromosomes situés dans le noyau de chaque cellule. 3 Définitions a 1 ; b 3 ; c 2. 4 Un dessin cellule en division chromosome cytoplasme membrane plasmique noyau j applique mes connaissances exercice guidé 5 La maladie des princes 1 Alexis Romanov est l arrière petit-fils de Victoria par sa mère. 2 L origine de la maladie d Alexis est sa famille maternelle. 3 Seuls les hommes de cette famille semblent être atteints d hémophilie, sur les 46 individus présentés, on compte 10 hommes atteints et aucune femme. Hypothèse : la maladie peut être transmise par les femmes sans qu elles n en souffrent. 4 Oui la maladie d Henri de Prusse confirme notre réponse, car il est aussi un arrière petit-fils de Victoria par sa mère. La maladie est donc transmise par les femmes et a pour origine la reine Victoria. 6 La brachydactylie 1 À chaque génération de cette famille, il y a des individus atteints de brachydactylie. 2 La brachydactylie est une maladie héréditaire car elle est transmise de génération en génération. 16

17 7 Une équipe nationale de rugby bien diversifiée 1 Tous les joueurs sont bipèdes, leurs crânes sont développés et leurs visages à face plate sont organisés de la même manière. 2 Dans cette équipe de rugby, les tailles varient, les couleurs de peau et de poil sont différentes et la forme des visages est variable (forme du nez, des lèvres, du menton...). 3 Les compétences physiques de chaque individu sont en partie héréditaires et en partie acquises. En effet, chaque individu est né avec une corpulence, une taille et une masse musculaire particulières : ces aptitudes sont héréditaires. Cependant c est par l entraînement que les aptitudes seront développées et pourront mener au niveau requis pour appartenir à l équipe nationale. 8 L albinisme 1 Le grand-père et la tante de Madeleine sont atteints d albinisme, cette maladie est transmise de génération en génération, elle est donc héréditaire. 2 Le soleil n a pas d influence sur la coloration de sa peau car Madeleine ne peut produire de la mélanine. Cependant le soleil garde ses effets néfastes, par l intermédiaire des UV, sur les cellules de la peau qui n est pas protégée par la mélanine. La peau de Madeleine est donc très sensible au soleil, une protection totale est indispensable. 10 Le bronzage 1 La production de mélanine est à l origine de la teinte de la peau, elle est donc un caractère individuel hérité. 2 La disparité de bronzage s explique par des disparités d exposition au soleil liées au port de sandalettes ajourées aux pieds, et donc par la disparité de production de mélanine. 3 Le soleil, facteur de l environnement, influence la production de mélanine et donc modifie la teinte de la peau. 11 Transfert de noyau chez le xénope 1 John Gurdon a obtenu un ovule de xénope à noyau de xénope albinos en transplantant un noyau de xénope albinos dans un ovule énucléé de xénope vert. Cet ovule ré-nucléé a évolué en têtard de xénope albinos puis en xénope albinos adulte. 2 C est le noyau qui porte les informations héréditaires du xénope albinos. Le transfert du noyau de xénope albinos a donc contrôlé le développement en xénope albinos de cet ovule prélevé chez un xénope vert. 3 Ce noyau ne provient pas d une cellule sexuelle, il provient d une cellule de l intestin d un têtard albinos. 9 Du football en altitude 1 Lorsque l on s entraîne en altitude, le manque de dioxygène dans l air provoque l augmentation de la concentration en hématies dans le sang (plus de 10 %). L augmentation du nombre de globules rouges favorise l acheminement de dioxygène aux muscles et donc améliore les capacités musculaires. 2 L acclimatation n est pas héréditaire car elle ne dépend que de la concentration en dioxygène dans l air. Elle varie beaucoup au cours de la vie en fonction d un facteur environnemental particulier : la concentration en dioxygène de l air. Chapitre 1 L hérédité humaine 17

18

19 CHAPITRE 2 LES CHROMOSOMES, SUPPORTS DE L HÉRÉDITÉ L objectif de ce chapitre est de découvrir le lien entre les chromosomes et l information génétique, et donc les liens entre les chromosomes, l unité et la diversité des êtres humains. L étude de caryotypes humains ainsi que des paires de chromosomes homologues permet d expliquer l unité des êtres humains : ils ont tous les mêmes chromosomes portant les mêmes gènes qui portent une information génétique donnée. L étude des différentes versions d un gène permet d expliquer la diversité des êtres humains : pour chaque gène, il existe des allèles différents qui portent des informations génétiques différentes. Les documents présentés en ouverture de ce chapitre sont des indices et des bases pour engager un dialogue avec les élèves sur le lien entre chromosomes et génétique. Chapitre 2 Les chromosomes, supports de l hérédité 19

20 QUE DOIVENT SAVOIR LES ÉLÈVES AVANT D ABORDER CE CHAPITRE? Dans le chapitre précédent, les élèves ont découvert que certains caractères sont héréditaires et que l expression de ces caractères est dirigée par des informations héréditaires portées par les chromosomes et plus particulièrement par l ADN qui les constitue. Ces connaissances sont essentielles pour la progression dans ce chapitre. LE PROGRAMME OFFICIEL (Extrait du B.O. n 6 (vol 2) du 19 avril 2007, hors-série) Le programme présente les références au socle commun de connaissances et de compétences en caractères droits. Le reste du programme est en italique. Connaissances Chaque cellule d un individu de l espèce humaine possède 23 paires de chromosomes, l une d elles présente des caractéristiques différentes selon le sexe. Un nombre anormal de chromosomes empêche le développement de l embryon ou entraîne des caractères différents chez l individu concerné. Capacités déclinées dans une situation d apprentissage Exemples d activités Étude de caryotype permettant la mise en relation de la nature des chromosomes sexuels avec le sexe d un individu. Étude de caryotype permettant la mise en relation des caractères différents d un individu avec un caryotype présentant des anomalies chromosomiques. Chaque chromosome contient de nombreux gènes. Chaque gène est porteur d une information génétique. Les gènes déterminent les caractères héréditaires. Un gène occupe la même position sur chacun des chromosomes d une paire. Il peut présenter des versions différentes appelées allèles. La molécule d ADN présente des différences selon les allèles. Exploiter une photographie de caryotypes afin d argumenter un lien entre caractères et chromosomes. Pratiquer une démarche scientifique : observer, questionner, argumenter pour relier les gènes et les caractères héréditaires. Étude de cas cliniques (myopathie, nanisme, mucoviscidose, présence anormale ou absence du gène SRY ou TDF ) permettant la mise en relation de l information génétique et du caractère correspondant. Étude de documents (concernant les groupes sanguins du système ABO) pour mettre en évidence l existence d allèles. Les cellules possèdent, pour un même gène, soit deux fois le même allèle, soit deux allèles différents. Dans ce dernier cas, les deux allèles peuvent s exprimer, ou l un peut s exprimer et pas l autre. Un «complément» au programme, publié le 30 mai 2008, est consultable sur le site ÉduSCOL à l adresse : 20

Coordinateur Roland Calderon

Coordinateur Roland Calderon SVT-3 e -/Sciences de la Vie et de la Terre-/ erre-/-programme 2008 LIVRE DU PROFESSEUR Coordinateur Roland Calderon Les auteurs Vincent Béranger Professeur à Paris Louis-Marie Couteleau Professeur à Paris

Plus en détail

1 les caractères des êtres humains.

1 les caractères des êtres humains. Quelques rappels des classes précédentes ACTIVITÉ livre pages 8 et 9 : apprendre le bilan de la page 9 Les êtres vivants sont répartis en espèces. Chaque être vivant est formé de cellules. schéma d une

Plus en détail

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences?

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences? Chez l espèce humaine, comme chez toute espèce, il existe des ressemblances et des différences entre les individus, y compris à l intérieur d une même famille. Comment expliquer nos ressemblances et nos

Plus en détail

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS Rappels : - organisation du corps humain - La fécondation L HEREDITE ET SON SUPPORT Chaque individu possède des ressemblances et des différences même au sein d une

Plus en détail

Information génétique

Information génétique chapitre 3 Information génétique et division cellulaire L étude de la division cellulaire est abordée pour découvrir comment est transmise et conservée l information génétique portée par les chromosomes.

Plus en détail

I Les caractères de l'individu :

I Les caractères de l'individu : Partie 1, Chapitre 1 LES CARACTÈRES DE L'INDIVIDU ET LEUR TRANSMISSION Rappels : Un être vivant : c'est un être qui naît, grandit, mange, rejete des déchets, se reproduit et meurt. Il est constitué de

Plus en détail

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères.

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Certains caractères sont communs à tous les individus de notre espèce et permettent de nous distinguer des

Plus en détail

Extrait cours svt 3e. semaine 3

Extrait cours svt 3e. semaine 3 Extrait cours svt 3e semaine 3 Chapitre 1 : Tous parents, tous différents Le titre du chapitre est «tous pareils, tous différents». Le même chapitre, repris plus en détails en Terminale est «tous parents,

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 3 ème 1 er trimestre Cours Pi Etablissement privé hors contrat d enseignement à distance SARL au capital de 17 531,86 euros - RCS PARIS B 391 712 122 - APE 8559B siège

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

INFORMATION CHAPITRE 3 GÉNÉTIQUE CE QUE JE SAIS...

INFORMATION CHAPITRE 3 GÉNÉTIQUE CE QUE JE SAIS... GÉNÉTIQUE CHAPITRE 3 INFORMATION Fœtus de trois mois (il mesure environ 10 cm). La division cellulaire est indispensable au développement embryonnaire mais aussi à la croissance de l enfant, de l'adolescent

Plus en détail

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau.

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau. Chapitre 2 : localisation et organisation de l information génétique Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation.

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 2 : Variabilité Génétique et Mutation de l ADN TP-3-: Réparation de l ADN, mutations et polyallélisme Les mutations de l ADN

Plus en détail

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique.

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Titre de la leçon? Les mutations

Titre de la leçon? Les mutations Titre de la leçon? Les mutations I. La drépanocytose Globules rouges d un sujet normal Globules rouges d un sujet atteint de drépanocytose Circulation des globules rouges dans les capillaires (sujet atteint

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

La génétique : Science qui étudie les caractères héréditaires des individus, leur transmission au fil des générations et leurs variations.

La génétique : Science qui étudie les caractères héréditaires des individus, leur transmission au fil des générations et leurs variations. Reprendre l essentiel pour bien réussir son année en S.V.T. La génétique : Science qui étudie les caractères héréditaires des individus, leur transmission au fil des générations et leurs variations. En

Plus en détail

1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique

1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique Chapitre 1 Génétique et évolution 1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique La reproduction sexuée permet, chez les espèces qui la pratiquent, d obtenir une variété de descendants qui seront

Plus en détail

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier Partie 3 : génétique Chapitre 1 : la transmission d un caractère au cours de la reproduction sexuée Rappel : la reproduction sexuée comprend 2 phénomènes fondamentaux successifs : La méiose lors de la

Plus en détail

PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique

PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique Rappel : Nous héritons notre programme génétique de nos parents. Pourtant, il existe des différences

Plus en détail

ORIGINE DE LA DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS

ORIGINE DE LA DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS CHAPITRE 4 ORIGINE DE LA DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS Ce chapitre clôt la première partie du programme «Diversité et unité des êtres humains». Il est l aboutissement de la démarche entreprise depuis la

Plus en détail

Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire. N Document et origine. Documents proposés

Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire. N Document et origine. Documents proposés Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire Consigne : utiliser les documents suivants pour construire une situation déclenchante, élaborer une consigne et des fiches d aide, dans le but de faire

Plus en détail

Anomalies chromosomiques

Anomalies chromosomiques 12 Où puis-je avoir plus d information sur les anomalies chromosomiques? Anomalies chromosomiques Ceci est un guide succinct sur les anomalies chromosomiques. Pour de plus amples informations vous pouvez

Plus en détail

Capacités et attitudes Activités Compétences Tâche complexe Extraire et organiser des Informations

Capacités et attitudes Activités Compétences Tâche complexe Extraire et organiser des Informations Constat : la méiose produit des gamètes génétiquement différents qui parfois comportent des anomalies qui peuvent empêcher l embryon de se développer ou de se développer normalement et entraîner alors

Plus en détail

Chapitre 1 : proches mais différents

Chapitre 1 : proches mais différents Chapitre 1 : proches mais différents Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf Sommaire Nous sommes en train d étudier le support des informations génétiques 1 au sein de nos cellules. Rapidement après sa formation, la cellule-œuf commence à se multiplier (vu en classe de 4 e ).

Plus en détail

Comment se comporte un chromosome avant et pendant la division cellulaire?

Comment se comporte un chromosome avant et pendant la division cellulaire? SCIENCES > Le chromosome simple, non pelotonné : un ruban sur lequel est collé un petit morceau de scotch pour marquer l'emplacement du point d'attache des deux futurs filaments. Le chromosome copié :

Plus en détail

Activités élèves CHAPITRE 1: CARACTÈRES DES INDIVI- I/ Les caractères des individus. 4 : Les spermatozoïdes et les ovules sont des cellules fabriquées

Activités élèves CHAPITRE 1: CARACTÈRES DES INDIVI- I/ Les caractères des individus. 4 : Les spermatozoïdes et les ovules sont des cellules fabriquées Partie 2: (14h30) Diversité et unité des êtres humains Rappels: 6 : notion d espèce: une espèce est un groupe d êtres vivants qui se ressemblent et peuvent se reproduire entre eux et dont les descendants

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Exercices de génétique classique partie II

Exercices de génétique classique partie II Exercices de génétique classique partie II 1. L idiotie phénylpyruvique est une maladie héréditaire dont sont atteints plusieurs membres d une famille, dont voici l arbre généalogique : 3 4 5 6 7 8 9 10

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Ressources. Production attendue

Ressources. Production attendue Thème du programme : la tectonique des plaques histoire d un modèle Etape 1 : Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème proposer une démarche d investigation Contre arguments de la théorie

Plus en détail

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Introduction : Tous les individus d une même espèce sont caractérisés par un ensemble de gènes qui sont transmis de génération

Plus en détail

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline N 327 TITRE DE L ACTIVITÉ : Le futur bébé dans le ventre maternel DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline - Sciences expérimentales : le fonctionnement du corps humain - Maîtrise de la langue

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3.

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 1. AP SVT On cherche à comprendre le mode de transmission de deux caractères chez la Drosophile, organisme diploïde. Effectuez une analyse génétique pour expliquer les résultats des croisements

Plus en détail

Dr BOGGIO La génétique 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO La génétique 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 1 Dr BOGGIO La génétique 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 14 Les chromosomes sont constitués d ADN. Les gènes sont des segments d ADN. Ils renferment

Plus en détail

Délétion 1P36 3.3 ~ Trisomie 9P46. Présentation de la Maladie

Délétion 1P36 3.3 ~ Trisomie 9P46. Présentation de la Maladie Délétion 1P36 3.3 ~ Trisomie 9P46 Présentation de la Maladie deux cellules sexuelles parentales ou gamètes spermatozoïde ovocyte zygote (œuf). Chaque cellule possède un noyau, qui contient l'ensemble du

Plus en détail

Séquence 2. Comment l information héréditaire est-elle «portée» par les chromosomes? L unité de base de l information héréditaire

Séquence 2. Comment l information héréditaire est-elle «portée» par les chromosomes? L unité de base de l information héréditaire Sommaire Séquence 2 Nous avons découvert dans la séquence précédente que les informations héréditaires des individus sont présentes dans le noyau de leurs cellules. Ce sont les chromosomes contenus dans

Plus en détail

CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEXUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU)

CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEXUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU) CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU) Comment expliquer que des enfants issus des mêmes parents soient différents? (Comment expliquer

Plus en détail

Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement.

Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement. Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement. Les gènes gouvernent la synthèse des protéines qui participent à la réalisation du phénotype mais d'autres éléments, comme

Plus en détail

INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE

INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE Partie 1, Chapitre 4 INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE Constat : à l'exception des jumeaux, chaque individu est unique. Ses caractères héréditaires dependent des info génétiques (allèles) portées

Plus en détail

SBI3U Épreuve Génétique Nom:

SBI3U Épreuve Génétique Nom: SBI3U Épreuve Génétique Nom: PARTIE A (15) (Connaissances et compréhension) Inscrire la bonne réponse sur la carte SCANTRON 1. Une femme porteuse du gène d hémophilie et un homme hémophile sont croisés.

Plus en détail

1A 01 Brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Ex 2.1 SUJET 1

1A 01 Brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Ex 2.1 SUJET 1 SUJET 1 On réalise deux croisements expérimentaux chez la drosophile afin d étudier le devenir de deux caractères : la couleur du corps et l aspect des ailes au cours de la reproduction sexuée La longueur

Plus en détail

TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE

TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE FICHE PROFESSEUR classe : 3 ème durée : 1 heure 30 la situation-problème Toutes les cellules de l organisme possèdent

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

Partie A : Unité et diversité des êtres humains. Chapitre 1 : Caractères* de l individu et programme génétique*

Partie A : Unité et diversité des êtres humains. Chapitre 1 : Caractères* de l individu et programme génétique* RAPPELS DE QUELQUES DONNEES CONNUES Une cellule est composée d un (1) noyau et de (2) cytoplasme entourés par une (3) membrane La fécondation est l union des noyaux des deux cellules sexuelles (appelées

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2015. ÉPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2015. ÉPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Générale REPÈRE 15DNBGENSVTMEAG1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2015 ÉPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe

Plus en détail

I. Les gènes : unités d information (L information génétique) 1) Recherche des unités d informations

I. Les gènes : unités d information (L information génétique) 1) Recherche des unités d informations CHPITRE 3 3.C3 LES GENES ET L INFRMTIN GENETIQUE Programme génétique = information de l'ensemble des caractères d'un individu Information génétique = information contenue dans un gène Constat : Nous avons

Plus en détail

Chapitre 1 : Tous différents et tous parents! INTRODUCTION Comment expliquer ces ressemblances et différences dans l espèce humaine?

Chapitre 1 : Tous différents et tous parents! INTRODUCTION Comment expliquer ces ressemblances et différences dans l espèce humaine? 1 ère partie : Unité et diversité des êtres humains Chapitre 1 : Tous différents et tous parents! INTRODUCTION Comment expliquer ces ressemblances et différences dans l espèce humaine? I Les caractères

Plus en détail

Chapitre 17 Les changements chromosomiques à grande échelle

Chapitre 17 Les changements chromosomiques à grande échelle Chapitre 17 Les changements chromosomiques à grande échelle Une translocation réciproque démontrée par une technique appelée coloration des chromosomes Les mutations chromosomiques Les mutations chromosomiques

Plus en détail

Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres.

Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres. Nom : Date : Prénom : Classe : 3 ème SVT : Génétique 20 Attention à ne pas mettre d abréviations, faire des phrases et rédiger avec soin. Chaque exercice est indépendant des autres. 1. QCM : Choisir la

Plus en détail

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : L ADN, molécule support de l information génétique classe : 2 nde durée : 60 minutes Capacités Connaissances

Plus en détail

Chromosome et caryotype

Chromosome et caryotype Chromosome et caryotype Définition et généralités L étude du caryotype «classique» humain est l étude des chromosomes à un stade maximum de condensation (chromosomes mitotiques en métaphase). Caryotype

Plus en détail

Partie I : Comment expliquer l'unité. et la diversité des humains?

Partie I : Comment expliquer l'unité. et la diversité des humains? Partie I : Comment expliquer l'unité et la diversité des humains? Définitions* : Une espèce est l ensemble des individus qui se ressemblent et qui peuvent se reproduire entre eux. bipède : c est marcher

Plus en détail

Généticien (nne) : 2) Quels sont les types des protéines qui correspondent aux énoncés du tableau suivant?

Généticien (nne) : 2) Quels sont les types des protéines qui correspondent aux énoncés du tableau suivant? Généticien (nne) : Groupe : EXERCICES GÉNÉTIQUE LES PROTÉINES ET L ADN 1) Les gènes portent de l information. De quelle sorte d information s agit-il? Cette information représente la séquence des acides

Plus en détail

IV- L informationn contenue dans les chromosomes

IV- L informationn contenue dans les chromosomes IV- L informationn contenue dans les chromosomes Problème : Comment chromosomes? est organisée l information génétique sur les la structure d un chromosome : Les chromosomes sont formés par l enroulement

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Les chromosomes du document B sont : X & X ils appartiennent à un femme Ra : /1

Les chromosomes du document B sont : X & X ils appartiennent à un femme Ra : /1 Nom : Prénom : Classe : Date : Contrôle de Sciences de la Vie et de la Terre Unité et diversité du vivant Note de l élève : Moyenne classe : Note la plus haute : Note la plus basse : Evaluation des compétences

Plus en détail

Translocations chromosomiques

Translocations chromosomiques 12 Translocations chromosomiques Adapté des brochures élaborés par l Hôpital Guy et l Hôpital St Thomas à Londres et adapté aux critères de qualité du London IDEAS Genetic Knowledge Park. Traduction française

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre 3 e

Sciences de la vie et de la Terre 3 e Sciences de la vie et de la Terre 3 e Livret de c s Rédaction Serge Reynoardi Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants

Plus en détail

d Internet à la couette

d Internet à la couette maxx d Internet à la couette Une méthode infaillible pour rencontrer et séduire les femmes sur Internet D Internet à la couette par Maxx Magnard-Vuibert - mars 2009-5, allée de la 2 e DB - 75015 Paris

Plus en détail

EXERCICES D APPLICATION

EXERCICES D APPLICATION EXERCCES D APPLCATON Exercice 1 : Couleur des yeux L'arbre généalogique suivant présente la transmission du caractère couleur des yeux au sein d'une famille. V Femme aux yeux marrons Homme aux yeux marrons

Plus en détail

BAC S SVT METROPOLE 2009

BAC S SVT METROPOLE 2009 BAC S SVT METROPOLE 2009 Q1 : Restitution des connaissances (8 points). PARENTÉ DES ÊTRES VIVANTS ACTUELS ET FOSSILES - PHYLOGENÈSE - ÉVOLUTION Toutes les espèces vivantes actuelles et toutes les espèces

Plus en détail

Bac terminale SVT - écrit

Bac terminale SVT - écrit Bac terminale SVT - écrit Texte officiel Durée : 3 h 30 Notée sur 16 points «Cette épreuve a pour objectif de valider la maîtrise des compétences acquises dans le cadre du programme de la classe de terminale.

Plus en détail

Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né

Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né Que se passe-t-il pour que ce nouveau-né puisse voir le jour? rencontre de l ovule et du spermatozoïde,

Plus en détail

POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE

POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE PISTES D EXPLOITATION PEDAGOGIQUE DES EXPEDITIONS MOZAMBIQUE MADAGASCAR 2009-2010 POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE Les pistes détaillées dans ce document s appuie essentiellement sur les programmes scolaires

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes.

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes. Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Exercice I: L albinisme et ses causes. Examen de Mi-d'année Points: 20 pts. Durée: 180 min. (4.5 pts.) L albinisme résulte d un manque général de la pigmentation

Plus en détail

Chapitre 2 La diversification du vivant

Chapitre 2 La diversification du vivant Chapitre 2 La diversification du vivant 1 Introduction Méiose et fécondation : sources de diversité Mutations germinales : processus fondamental de diversification génétique, générateur de biodiversité

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

Chapitre 1 La méiose

Chapitre 1 La méiose Chapitre 1 La méiose Marie-Roberte Guichaoua La méiose est un phénomène unique de division cellulaire, propre à la gamétogenèse, au cours de laquelle elle joue un rôle capital en assurant la réduction

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

1ere S THEME 1A CHAPITRE N 2: VARIABILITE GENETIQUE ET MUTATION DE L ADN

1ere S THEME 1A CHAPITRE N 2: VARIABILITE GENETIQUE ET MUTATION DE L ADN 1ere S THEME 1A CHAPITRE N 2: VARIABILITE GENETIQUE ET MUTATION DE L ADN Introduction Toutes ces coccinelles appartiennent au même genre cependant elles présentent toutes des différences. Ces différences

Plus en détail

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier?

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier? TP Etude du sang Sur la scène de crime, nous avons retrouvé différents échantillons de sang (sur la victime, à côté d elle, sur la lame de scie, dans des tubes à essai). On se propose de déterminer la

Plus en détail

Chap.2 : Les chromosomes et l information génétique

Chap.2 : Les chromosomes et l information génétique Chap.2 : Les chromosomes et l information génétique Les acquis : Chaque individu présente les caractères de l'espèce avec des variations qui lui sont propres. C'est le résultat de l'expression de son programme

Plus en détail

REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. (3 ème Leçon)

REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. (3 ème Leçon) REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS (3 ème Leçon) Pré-re qu is L accès aux notions essentielles de génétique a été préparé à l école primaire et dans les classes précédentes (espèces, fécondation

Plus en détail

Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal

Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal Véronique Satre, Charles Coutton, Gaëlle Vieville, Françoise Devillard et Florence Amblard Maladies génétiques Anomalies chromosomiques Cytogénétique

Plus en détail

Pistes pédagogiques «Transmission de la vie chez les humains»

Pistes pédagogiques «Transmission de la vie chez les humains» Objectifs : Pistes pédagogiques «Transmission de la vie chez les humains» Niveaux : Cycle 3 (CE2 - CM1 - CM2) Domaine : Sciences expérimentales Objectif de l application: Découvrir les principes de la

Plus en détail

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Notre organisme est en relation avec le milieu extérieur par l intermédiaire des organes sensoriels. Ce sont des organes qui contiennent des cellules spécialisées

Plus en détail

Fiche sujet candidat 1/2

Fiche sujet candidat 1/2 Fiche sujet candidat 1/2 Mise en situation et recherche à mener Dans le cytoplasme, la synthèse de protéine constitue l expression de l information génétique contenue dans l ADN. Pour aboutir à cette synthèse

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358)

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) CHAPITRE 811 STE Questions 1 à 17, A, B. Verdict 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) 1. Observez les deux cellules ci-contre. a) Sous quelle forme apparaît l ADN dans

Plus en détail

La maladie d Alzheimer

La maladie d Alzheimer La maladie d Alzheimer Titre: Alzheimer, diagnostiquer et annoncer la maladie Public : neurologues de niveau A2 Durée : 2 heures Objectif général : établir un diagnostic de la maladie d Alzheimer Mots-clés

Plus en détail

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde.

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde. Simuler des expériences aléatoires avec une calculatrice Niveau Seconde. Situation étudiée Différentes selon les séances : Séance 1 : Jeu de pile ou face, tirages de boule dans une urne avec des proportions

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session 2012 - Emirats Arabes Unis STABILITÉ ET VARIABILITÉ DES GÉNOMES ET ÉVOLUTION

Bac S - Sujet de SVT - Session 2012 - Emirats Arabes Unis STABILITÉ ET VARIABILITÉ DES GÉNOMES ET ÉVOLUTION Bac S - Sujet de SVT - Session 2012 - Emirats Arabes Unis 1ère PARTIE : Restitution des connaissances (8 points). STABILITÉ ET VARIABILITÉ DES GÉNOMES ET ÉVOLUTION Après avoir défini en introduction la

Plus en détail

Qu est-ce qu un test génétique?

Qu est-ce qu un test génétique? 8 Vous pouvez rechercher les laboratoires de diagnostic dans votre pays par nom de maladie ou de gène à l'adresse suivante: Qu est-ce qu un test génétique? http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/clinicallabs.php?lng=fr

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale REPÈRE 13DNBGENSVTAN1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre composition. L usage

Plus en détail

CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT

CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT Introduction Tous les individus de la même espèce possèdent le même patrimoine génétique, cependant chaque individu est

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation.

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation. Je veux : Faire acquérir une connaissance : «les chromosomes sont constitués d A.D.N.» Développer des capacités : «Je ne sais pas lesquelles mais j ai envie de faire un TP, chose peu courante en 3 ème.»

Plus en détail

Composante 3 Composante 3B La culture scientifique et technologique SCIENCES ET VIE DE LA TERRE

Composante 3 Composante 3B La culture scientifique et technologique SCIENCES ET VIE DE LA TERRE La maîtrise des principaux éléments de culture scientifique et technologique s acquiert : d une part en mobilisant les connaissances des différents champs du socle commun de connaissances et de compétences

Plus en détail

Partie A : Unité et diversité des êtres humains. Chapitre 1 : Tous semblables, tous différents.

Partie A : Unité et diversité des êtres humains. Chapitre 1 : Tous semblables, tous différents. Partie A : Unité et diversité des êtres humains. Chapitre 1 : Tous semblables, tous différents. A la fin du chapitre je suis capable de Fiche contrat n 1 1) dire pourquoi l espèce humaine est particulière

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter!

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter! TITRE IMAGE 3D classe : quatrième durée : deux heures la situation-problème La 3D mania continue! Avec Avatar et Shrek le cinéma s en était donné à cœur joie. Maintenant, c est au tour des magazines. Un

Plus en détail

Variabilité génétique et stabilité des espèces

Variabilité génétique et stabilité des espèces TP-TD 2 Variabilité génétique et stabilité des espèces Objectif et Compétences Faire preuve d'esprit logique et critique Analyser des documents Interpréter des observations Travail à faire : Sur une feuille

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Exercice 4 : Transmission des groupes sanguins (différentes aides sont disponibles)

Exercice 4 : Transmission des groupes sanguins (différentes aides sont disponibles) Exercice 4 : Transmission des groupes sanguins (différentes aides sont disponibles) Zoé, en pleine crise d adolescence, est persuadée qu elle a été adoptée, elle se sent tellement différente de ses parents.

Plus en détail