QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE?"

Transcription

1 QUELLE VISION ONT LES TPE-PME DE L ECONOMIE CIRCULAIRE? Découvrez les résultats de l enquête de l observatoire FUSION!

2 L Observatoire FUSION, au service de l économie circulaire Le projet FUSION regroupe 9 partenaires issus de 4 régions transfrontalières. Les partenaires participants au programme sont le Kent Country Council (KCC), Business Support Kent (BSK), l Université du Kent, Centre for Sustainable Design (Cfsd), WSX Enterprise pour la région du Kent (Angleterre), VOKA pour la Belgique (Flandres), Dnamo pour les Pays-Bas et le Cd2e et la CCI Grand Lille pour la Région Nord-Pas de Calais. Tout l enjeu du programme est de repenser les méthodes d accompagnement traditionnelles, dans un contexte où les entreprises sont confrontées à la raréfaction des ressources et à des pressions (économiques, sociétales..) grandissantes, qui les obligent à réduire toujours plus leur impact environnemental. FUSION a pour ambition d assurer la transition des entreprises vers de nouveaux modèles qui seront autant de nouveaux leviers de développement, qui permettront aux entreprises de se pérenniser en restant compétitives dans le nouveau contexte économique. Pour les partenaires de FUSION, l économie circulaire donne un cadre de référence aux changements économiques, culturels et comportementaux nécessaires pour soutenir l accompagnement des entreprises dans un contexte de raréfaction des ressources. L Observatoire FUSION a pour objectif de favoriser les échanges d idées et d informations pratiques autour de l économie circulaire et des financements aujourd hui disponibles. Le dialogue se fait entre les décideurs politiques (locaux, nationaux et européens) et les TPE-PME afin de dessiner les contours des politiques régionales post 2014 en la matière. A l issue du programme, l équipe projet aura mis au point une série d outils pratiques dédiés aux créateurs d entreprises et aux TPE-PME pour les aider et les soutenir dans leur croissance à court, moyen et long terme (à horizon ans). Qu est-ce que l économie circulaire? On peut définir l économie circulaire de la façon suivante : Une utilisation efficace et modérée des ressources naturelles renouvelables ; Une production propre ; Une consommation moins hostile à l égard de l environnement ; L éco-conception et la mise en place d une ACV ; La valorisation des déchets comme des ressources ; Le traitement des déchets. L objectif premier est de réduire les flux entrants et sortants. NB: cette liste n'est pas exhaustive

3 Contexte L enquête a été menée dans 3 pays, France (Zone Nord-est), Belgique et Angleterre (zone Sud-est). Les cibles de l enquête sont les TPE-PME, à l exception des entreprises Belges, majoritairement des grands groupes. Au total, 52 entreprises françaises, 35 entreprises Belges et 144 entreprises anglaises ont répondu à cette enquête dédiée à l économie circulaire. Les 286 entreprises qui ont répondu au questionnaire FUSION sont des entreprises accompagnées par les différents partenaires du projet et qui ont déjà manifesté un intérêt sur le sujet ou qui ont déjà mis en place des actions qui entrent dans le cadre de démarches d économie circulaire. L ensemble des informations dévoilées ici ont été collectées via des enquêtes en ligne ou téléphoniques, par échanges d , ou encore lors de rencontres en face-à-face ou lors des nombreux évènements organisés par les différents partenaires. Nous pouvions anticiper le fait que le degré de connaissance que les entreprises ont de l économie circulaire serait relativement plus élevé que celui d un citoyen lambda. Les entreprises interrogées proviennent de secteurs d activité très variés, avec une représentation importante des entreprises issues de l industrie et du secteur de la construction, et avec une forte représentation du secteur des énergies renouvelables. Un certain nombre d éco-entreprises de la région Nord-Pas-de-Calais ont également été interrogées. Que signifie pour vous l économie circulaire? 48.5% n ont jamais entendu le terme 25.3% ne sont pas sûrs de savoir ce que signifie le terme 17% ont quelques éléments de compréhension 9.2% comprennent le terme d économie circulaire et envisage de mettre en œuvre une telle démarche Taille de l'entreprise en fonction du nombre de salarié 0-10 personnes personnes personnes personnes 63,5% 48,5% 51,5% 25,3% 17,0% 19,2% 9,2% 1,9% 15,4% 12,1% 12,1% 24,2% 51,4% 31,9% 14,6% 2,1% Tous France Belgique Royaume-Uni

4 Comment évaluez-vous le degré de sensibilisation du personnel de votre entreprise concernant les bénéfices induits par l'économie circulaire? FUSION a cherché à en savoir un peu plus sur ce que les salariés des entreprises interrogées pensent de l économie circulaire. Alors qu il apparaît très clairement qu une même proportion de salariés n a jamais entendu parler d économie circulaire ou n en a pas compris le sens, on remarque qu il y indéniablement un niveau d information descendant/en cascade entre les équipes. Un nombre considérable de chefs d entreprises a le sentiment que leurs salariés ont une compréhension à minima du terme et de sa pertinence pour l entreprise. Vous sentez-vous concernés par la mise en œuvre d actions qui entrent dans le cadre d une démarche d économie circulaire? Seule une faible proportion d entreprises a répondu ne pas être en mesure de faire le lien entre leurs activités et l économie circulaire. A contrario, une majorité d entreprises, et ce dans les trois pays interrogés, ont répondu mettre systématiquement en œuvre des démarches de recyclage et de réemploi. Les réponses des entreprises interrogées montrent que la valorisation des déchets en priorité comme des ressources est une démarche adoptée par certaines entreprises, notamment au niveau des entreprises belges (ceci peut s expliquer par le fait que les entreprises belges interrogées sont majoritairement de grandes entreprises). Les réponses obtenues montrent également que les démarches de recyclage et de réemploi sont deux tendances de fond, particulièrement au Royaume-Uni. Dans quelle mesure votre entreprise s'inscrit-elle dans une démarche d'économie circulaire? Un peu de recyclage Valorise les déchets en priorité comme des ressources Recycle et répare dans la mesure du possible Regarde l'ensemble du processus 63,4% de l'entreprise 34,0% 48,9% 41,7% 6,4% 10,6% 16,7% 22,2% 19,4% 13,0% 8,9% 14,6% France Belgique Royaume-Uni

5 Quel terme utiliseriez-vous afin de décrire le vocabulaire utilisé pour définir le concept d'économie circulaire? 27.5% compréhensible 25.2% confus 16.1% qui a du sens 15.4% inspirant 9.8% accessible Alors que de nombreuses entreprises ont confirmé n avoir pas entendu parler du terme auparavant ou avoir seulement une vague idée de sa définition, le concept d économie circulaire est selon eux plutôt compréhensible et aisément accessible pour les entreprises. C est par ailleurs un terme jugé porteur de sens et pour beaucoup inspirant, autant d atouts pour communiquer efficacement autour de démarches d économie circulaire. Quel secteur d activité est le mieux à même de tirer profit d une démarche d économie circulaire? D après les réponses obtenues, les trois secteurs clés à même de tirer profit d une démarche d économie circulaire sont l industrie, le bâtiment et la gestion des déchets/recyclage. Les entreprises interrogées indiquent toutefois que d autres secteurs pourraient bénéficier de démarches d économie circulaire, à l instar du domaine de la conception, des énergies renouvelables ou encore le domaine de la gestion de l eau. 22,9% Quel secteur d'activité est le mieux à même de tirer profit d'une démarche d'économie circulaire? (Tout pays confondu) 19,0% 14,6% 9,4% 8,2% 6,7% 6,0% 4,3% 3,1% 2,9% 2,4% 0,5% Si on fait un tour d horizon des réponses obtenues par pays, on constate que : pour les entreprises françaises, le secteur de la conception n est pas un secteur qui pourra tirer parti de la mise en œuvre de démarches d économie circulaire ; quant aux entreprises belges, à la différence des entreprises françaises et anglaises, elles ne perçoivent pas comment le secteur de la gestion de l eau pourrait tirer profit de telles démarches.

6 Quels matériaux entrants considérez-vous comme offrant les meilleures opportunités d un point de vue d une démarche d économie circulaire? 11,2% Matériaux entrants considérés comme offrant les meilleurs opportunités d'un point de vue d'une démarche d'économie circulaire 8,0% 1,2% 6,3% 4,6% 11,5% 10,7% 8,3% 11,3% 14,3% 10,3% 2,4% Sans grande surprise, ce sont les emballages et les déchets électroniques, qui, aux yeux des entreprises offrent les meilleures opportunités d un point de vue de démarches d économie circulaire. En effet, il s agit de matériaux bien maîtrisés par les entreprises et qui font partis du processus de recyclage depuis plusieurs décennies. A noter également qu un grand nombre d entreprises ont conscience des enjeux qui se jouent autour des terres rares et voient l économie circulaire comme une opportunité face à ces défis. Quelles sont les barrières à la mise en œuvre d une démarche d économie circulaire au sein de votre entreprise? Identifier des opportunités de collaboration 10.1% La réglementation 12.4% Mettre en œuvre les principes au sein de l entreprise 14.2% Manque de temps 20.8% Manque de compétences 6.2% Une demande clients absente 11.1% Avoir la créativité nécessaire pour diffuser la bonne vision 5.1% Ne pas savoir où trouver la bonne information 8.6%

7 Comment la notion d économie circulaire pourrait-elle être mieux adaptée à votre entreprise? Au vu des réponses, il apparaît très clairement que les entreprises souhaitent percevoir les bénéfices économiques de l économie circulaire mais elles souhaitent que cela leur soit démontré. Selon les entreprises interrogées, la mise en œuvre d une démarche d économie circulaire est possible dans la mesure où il existe des incitations pour accompagner le changement. En outre, les entreprises interrogées souhaitent en savoir davantage sur les financements disponibles pour mettre en œuvre ce type de démarche. Les entreprises interrogées souhaitent également rendre l économie circulaire plus intelligible pour leurs clients. Comment la notion d'économie circulaire pourrait-elle être mieux adaptée à votre entreprise? Comprendre comment financer ce nouveau modèle 15% Casser le jargon et développer un argumentaire simplifié pour les entreprises et leurs clients 11% Nouvelles stratégies marketing pour les produits ou services 8% Conseils sur les étapes à suivre pour une meilleure efficacité des ressources 13% Quantifier les bénéfices économiques 23% Mettre en avant les leviers commerciaux 4% Montrer à quel niveau cela fonctionne dans les entreprises 9% Créer des incitations à adopter cette démarche pour les petites entreprises 17% Quels outils pratiques pourraient faciliter la mise en œuvre de l économie circulaire dans votre entreprise? Les entreprises interrogées ont formulé des réponses en fonction de leur secteur d activité, de leur degré d engagement dans la démarche et du niveau de connaissance du dirigeant. Ce qui ressort comme étant les outils les plus efficaces pour les entreprises: Se débarrasser du jargon Etre accompagné par des experts Obtenir le soutien des entreprises du déchet Fiches pratiques sur le réemploi et le recyclage Les outils qui ont semblé les moins pertinents aux yeux des entreprises sont les études de cas, les conférences en ligne ou encore l apprentissage par des pairs.

8 PARTENAIRES FUSION : Utilisation des données : Merci de bien vouloir faire mention du projet FUSION et du programme Interreg IV A des 2 mers pour toute utilisation ou publication des données et éléments contenus dans ce rapport. Pour plus d informations concernant l Observatoire FUSION et les résultats de ces recherches, merci de contacter : Christian Traisnel, Directeur du cd2e Alexia Pestre, Responsable Développement Tel : (0) Pour plus d information sur le projet FUSION, consultez le site du cd2e à l adresse suivante Inscrivez-vous au blog de l Observatoire FUSION (en anglais) pour obtenir des informations complémentaires sur les TPE-PME et l économie circulaire Projet financé par l Union Européenne A travers le programme Interreg IV A des 2 mers Programme transfrontalier

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Les opportunités 2014/2020 des programmes INTERREG pour les acteurs du Nord Pas de Calais Les 1ères rencontres de la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Séminaire sur la Coopération Territoriale

Plus en détail

BECOME inclue stratégie, innovation et marketing pour générer le développement des entreprises.

BECOME inclue stratégie, innovation et marketing pour générer le développement des entreprises. BECOME est une action collective complète et globale qui aide les entreprises de Poitou-Charentes à créer et commercialiser de nouveaux produits et services à forte valeur ajoutée écologique et économique.

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

CONSTRUIRE UNE QUESTION ET ELABORER UN QUESTIONNAIRE?

CONSTRUIRE UNE QUESTION ET ELABORER UN QUESTIONNAIRE? Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 3 www.optigede.ademe.fr CONSTRUIRE UNE ET ELABORER UN NAIRE? Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités locales

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

Le Kent : la région idéale pour faire des affaires

Le Kent : la région idéale pour faire des affaires Le Kent : la région idéale pour faire des affaires Le Kent est le tremplin idéal pour nouer des liens commerciaux avec le Royaume-Uni. Le Kent, un comté situé non loin de Londres, est aussi la région d

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 PLAN DE COMMUNICATION APRÉS-LIFE Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 Sensibilisation au recyclage des produits usagés SECTION I: APERCU DU PROJET LE PROJET Le projet COLLECT+ est mené par l un des leaders

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs

Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Analyse du Cycle de Vie Le composite conforté par les résultats de la première étude comparative sur les compteurs Cycleco, bureau d études indépendant spécialisé en analyse du cycle de vie et en éco-conception,

Plus en détail

Europe et Régions pour l éco-innovation et les éco-entreprises. Synthèse générale, Conclusions, Propositions et recommandations

Europe et Régions pour l éco-innovation et les éco-entreprises. Synthèse générale, Conclusions, Propositions et recommandations Europe et Régions pour l éco-innovation et les éco-entreprises Synthèse générale, Conclusions, Propositions et recommandations Europe et Régions pour l éco-innovation et les éco-entreprises Notre étude,

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction

Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction Dans ce guide, vous trouverez 4 étapes qui vous permettront de réaliser, pas à pas, votre enquête de satisfaction. Ce guide : Contient

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

COMPLETE RECYCLING OF CONCRETE. Socio economic and environmental analysis

COMPLETE RECYCLING OF CONCRETE. Socio economic and environmental analysis DIFFERENT INDUSTRIAL WAYS OF PRODUCTION OF NATURAL AND RECYCLED AGGREGATES IN NORTH-PAS DE CALAIS REGION. Socio economic and environmental analysis Prof. F. Buyle-Bodin (1), Prof. O. Blanpain (2) and Prof.

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

Investir, Épargner et Produire durablement :

Investir, Épargner et Produire durablement : Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent le défi Repères pour l action LES CAHIERS DE L OBSERVATOIRE N 7 Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent

Plus en détail

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles.

Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Contributions françaises à la problématique internationale de la protection sociale des travailleurs informels et de leurs familles. Un groupe de travail se réunit sous la Présidence de Pierre BURBAN au

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

GALLILEO. Business Consulting. Etude stratégique marketing sur les produits feuillus. Assemblée Générale du 19 décembre 2013 DECEMBRE 2013

GALLILEO. Business Consulting. Etude stratégique marketing sur les produits feuillus. Assemblée Générale du 19 décembre 2013 DECEMBRE 2013 GALLILEO Business Consulting DECEMBRE 2013 Etude stratégique marketing sur les produits feuillus Assemblée Générale du 19 décembre 2013 Avec le soutien de : GALLILEO BUSINESS CONSULTING 29 rue Jean-Jacques

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

Evaluation Agi Son 2005. Agi son 2005. Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées

Evaluation Agi Son 2005. Agi son 2005. Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées Agi son Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées 1 Introduction p. 3 Méthode p.4 1. Le public p.5 A. Caractéristique des personnes interrogées

Plus en détail

Baromètre UDA-CSA de la communication d entreprise - 2007 - Edition 6

Baromètre UDA-CSA de la communication d entreprise - 2007 - Edition 6 Baromètre UDA-CSA de la communication d entreprise - 2007 - Edition 6 Tous droits réservés Union des annonceurs. Toute reprise, même partielle, doit être accompagnée de la mention "Baromètre UDA-CSA sur

Plus en détail

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015 Le nouvel acheteur de solutions informatiques mars 2015 Aujourd hui, le nouvel acheteur de technologies est Le directeur commercial Les acheteurs de technologies sont majoritairement des responsables commerciaux

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 La Direction Régionale de l ADEME lance en 2015 un nouvel appel à projets concernant l économie circulaire portant sur différents volets thématiques

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE Collège Denecourt de Bois Le Roi 3 ème STAGE DE DÉCOUVERTE D UN MILIEU PROFESSIONNEL (SÉQUENCES D OBSERVATION) RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE La règle

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Mémoire. CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile.

Mémoire. CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles Mémoire Présenté par l Association des recycleurs de pièces d autos et de camions du Québec

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris UNE PHOTOGRAPHIE DE L APPRENTISSAGE EN FRANCE EN 2013 À l occasion de la rentrée des jeunes en apprentissage Résultats et analyse du BAROMÈTRE DE LA VIE DE

Plus en détail

Recommandations pour développer une communauté locale participative Recueil de bonnes pratiques Sens et Autonomie (France) CIGL Esch-Sur-Alzette, Kalendula (Luxembourg) CRIE d Anlier (Belgique) Le contenu

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges Corporate Creative Strategies (www.ccstrategies.be), une agence belge de communication spécialisée en communication corporate, a

Plus en détail

L assurance qualité N 4. Décembre 2014

L assurance qualité N 4. Décembre 2014 N 4 L assurance qualité Décembre 2014 L es investissements dans les systèmes et services d orientation tout au long de la vie (OTLV) doivent démontrer le bénéfice pour les individus, les communautés et

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

PRESENTATION DE L ASSOCIATION

PRESENTATION DE L ASSOCIATION PRESENTATION DE L ASSOCIATION «Pour que l Esprit de Service soit la signature de l Excellence de Service à la française» Association Esprit de Service France L association Esprit de Service France L association

Plus en détail

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008.

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008. BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008 SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL Pourquoi agir Pour les acheteurs publics et privés, les attentes en matière d hygiène

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile. challenges

L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile. challenges L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile challenges L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! Pour les moyennes et grandes entreprises, avoir un accès rapide, sécurisé et

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Etudes de marché. Approche méthodologique & cas pratiques. 25 janvier 2011. Yves DE FINA

Etudes de marché. Approche méthodologique & cas pratiques. 25 janvier 2011. Yves DE FINA Etudes de marché Approche méthodologique & cas pratiques 25 janvier 2011 Yves DE FINA Qu est-ce qu une étude de marché? Un étude de marché consiste en : la recherche, la collecte, l analyse, la synthèse,

Plus en détail

Influencer Les Mass Affluents Développer des relations sur les médias sociaux

Influencer Les Mass Affluents Développer des relations sur les médias sociaux Influencer Les Mass Affluents Développer des relations sur les médias sociaux 1 Les Mass Affluents sont très actifs sur les médias sociaux 2 Parmi les Mass Affluents utilisant les médias sociaux : 85 %

Plus en détail

Méthodologie du mémoire

Méthodologie du mémoire Méthodologiedumémoire UFRCultureetcommunication LicenceInformationetcommunication Lesenjeuxdumémoire Un enjeu pédagogique: la préprofessionnalisation suppose de la part de l étudiant des facultésd adaptationenmilieuprofessionnel,etuncertainreculquidoitluipermettre,audelà

Plus en détail

Les acteurs de la carte d'achat

Les acteurs de la carte d'achat CHAPITRE 3 Les acteurs de la carte d'achat Pour mettre en œuvre une exécution des marchés publics par carte d achat, l acheteur et le gestionnaire public vont devoir s adresser à un fournisseur de services

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel.

Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de l entreprise ainsi qu un avantage concurentiel. un rapport des services d analyse de harvard business review L agilité de l entreprise dans le Cloud Une nouvelle enquête montre un lien entre l utilisation du Cloud Computing et une agilité accrue de

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE

PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE PRATIQUES ET USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES PME ET TPE ETUDE RHÔNE Septembre 2015 CCI LYON - DIRECTION DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TERRITORIAL Page 1 I CCI DDIT Page 2 I CCI DDIT ommaire Avant-propos page

Plus en détail

Renforcer la mobilisation du droit commun

Renforcer la mobilisation du droit commun Dossier ressources Comprendre le droit commun pour le renforcer dans les quartiers Dans son article 1 er, la loi pour la ville et la cohésion urbaine précise : «La politique de la ville mobilise et adapte,

Plus en détail

Synthèse du questionnaire en ligne

Synthèse du questionnaire en ligne èmes Rencontres Régionales pour la Biodiversité VENDREDI SEPTEMBRE 0 Université de Caen Basse-Normandie Amphithéâtre Oresme Vers un observatoire régional de la biodiversité en Basse-Normandie Synthèse

Plus en détail

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S sur L AVANT-PROJET DE PLAN D ACTION EN MATIERE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES EN BELGIQUE *** 2 Dans sa lettre du 10 juillet

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

LABEL MARSEILLE-PROVENCE, CAPITALE DU DON

LABEL MARSEILLE-PROVENCE, CAPITALE DU DON LABEL MARSEILLE-PROVENCE, CAPITALE DU DON 1 Edito Pour la 6ème édition du colloque Médias Santé en 2014, autour d un thème majeur de communication de santé publique «Du don d organes au don de sang, tous

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Les ateliers prospectifs s organisent autour de 2 cycles de réunions.

Les ateliers prospectifs s organisent autour de 2 cycles de réunions. En 2014, la formation professionnelle initiale accueille près de 82 000 apprenants sur l ensemble du territoire régional. Ce sont autant de parcours que la Région vise à soutenir en inscrivant les trajectoires

Plus en détail

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché Section Belgique/Communauté

Plus en détail

ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE

ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE ATOUT FRANCE AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE LA FRANCE PRESENTATION DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION DE LA MARQUE QUALITE TOURISME RAPPEL DU CONTEXTE Souhait de prise de parole sur la Marque Qualité

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013 Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable Matinfo3 CNRS - 2013 Questionnaire pour les postes fixes et portables : Questionnaire DD Dans le présent document,

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable?

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Lean Management : une stratégie de long terme Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Au cours de ces deux dernières années, les grandes entreprises du monde

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

QHSE HARMONISe energie

QHSE HARMONISe energie QHSE HARMONISe energie ormation accréditée PAr la conférence FDES grandes ÉCOLES. contexte et Objectifs du mastère spécialisé Fort de plus de vingt ans d existence et d expérience, le Mastère Spécialisé

Plus en détail

Des compétences numériques à la littératie numérique

Des compétences numériques à la littératie numérique Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2014 10, juin 2014 www.ftu.be/ep Des compétences numériques à la littératie numérique Quels enjeux derrière l évolution de ces

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Le rôle sociétal du café en entreprise

Le rôle sociétal du café en entreprise Le rôle sociétal du café en entreprise Fort de son expertise café, Nespresso Business Solutions a conduit avec l organisme IFOP une étude sur la place et le rôle du café en entreprise, et en dévoile les

Plus en détail

Comment toucher les décideurs

Comment toucher les décideurs Comment toucher les décideurs Étude commanditée par Pitney Bowes sur l évolution du rôle du courrier dans le marketing mix des entreprises du domaine Business to Business (B2B) en Europe et aux États-Unis

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

Le mécénat des PME et PMI dans le secteur de l environnement

Le mécénat des PME et PMI dans le secteur de l environnement Le mécénat des PME et PMI dans le secteur de l environnement Premiers éléments pour une approche territoriale www.cnarenvironnement.org CNAR-Environnement - 2 Sommaire Introduction 5 I. Où en est le mécénat

Plus en détail

L Enseignement religieux au Luxembourg. Sondage TNS-ILRES Juillet 08 N 11

L Enseignement religieux au Luxembourg. Sondage TNS-ILRES Juillet 08 N 11 L Enseignement religieux au Luxembourg Sondage TNS-ILRES Juillet 08 11 5 av. Marie Thérèse L-2132 Luxembourg tél.: 44743-501 sesopi-ci@sesopi-ci.lu www.sesopi-ci.lu 978-2-9599806-3-3 Documentation Etude

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE UN ACTEUR CULTUREL IMPORTANT SUR VOTRE TERRITOIRE, UN PARTENAIRE POUR LES ENTREPRISES, DES ESPACES CONVIVIAUX À LOUER, DES SOIRÉES SPECTACLES LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE CONTACTS

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

Auditions: les associations, experts et professionnels entendus

Auditions: les associations, experts et professionnels entendus Pourquoi une loi? Améliorer le quotidien des consommateurs Mettre fin à un vide juridique Dénoncer une aberration écologique Initier une prise de conscience médiatique Auditions: les associations, experts

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail