Les moteurs électriques industriels sont responsables pour

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les moteurs électriques industriels sont responsables pour"

Transcription

1 1 Dimenionnement d un moteur ynchrone à aimant permanent démarrant ur le réeau pour pompe immergée Juliette Soulard, Sébatien Cadeau-Belliard*, Katrin Wand* Electrical Machine and Power Electronic Royal Intitute of Technology, Stockholm Suède * ITT Flygt Solna, Suède Réumé-- Pour améliorer le rendement de pompe immergée, la olution décrite dan cet article et de remplacer le rotor du moteur aynchrone actuellement utilié par un rotor avec cage d écureuil et aimant permanent enterré pour obtenir un moteur ynchrone à aimant démarrant ur le réeau (LSPM). La procédure de dimenionnement du rotor du moteur ynchrone et préentée pour de aimant placé en U et en V. Le régime permanent et tranitoire ont enuite étudié par l utiliation du calcul par élément fini et de modèle analytique. Une étude comparative de différent rotor obtenu permet de choiir la meilleure olution. Mot clé moteur ynchrone à aimant permanent, dimenionnement, démarrage. I. INTRODUCTION Le moteur électrique indutriel ont reponable pour une large part de la conommation totale d électricité dan le monde. Chaque année, d énorme économie pourraient être faite i le rendement était un facteur déterminant dan le dimenionnement de entraînement électrique. Aux Etat- Uni, le tandard NEMA définiant le rendement minimaux de moteur électrique d emploi général entre 1 et 2 HP ont vu le jour en En Europe, une claification par rendement (troi clae) a été établie pour le moteur aynchrone de 2 et 4 pôle alimenté en 4V, 5 Hz entre 1.1kW et 9kW. N étant que label pour le moment, il et probable que cette claification devienne d ici quelque année un tandard tout comme aux Etat-Uni. Si ce tandard ou clae ne appliquent pour l intant qu aux moteur d emploi général, il et préviible que la enibiliation de utiliateur aux conidération énergétique créera une demande imilaire pour le application telle que le pompe immergée où le moteur et intégré au ytème. Pour ce type d application, où le volume du moteur électrique et limité, améliorer le rendement du moteur aynchrone au-delà d une certaine valeur peut avérer fort coûteux voire impoible. D autre olution doivent donc être conidérée comme introduire la poibilité de vitee variable avec la néceité d introduire de l électronique de puiance ou opter pour un autre type de moteur. C et cette deuxième olution qui et conidérée dan cet article. En introduiant de aimant permanent enterré ou la cage d écureuil, on obtient un rotor hybride qui fonctionne en aynchrone lor du démarrage. Le aimant permanent aurent la ynchroniation et le moteur fonctionne alor comme un moteur ynchrone claique en régime permanent [1]. Aini, le perte rototrique inhérente au fonctionnement aynchrone diparaient et donc le rendement et amélioré. Dan [2], on trouvera la decription de différent travaux mené ur ce type de moteur triphaé entre 1955 et le début de année 9. II. DIMENSIONNEMENT DES LSPM A. Démarrage et ynchroniation de LSPM Le dimenionnement de ce type de rotor hybride et délicat. Si le performance en régime permanent définient le volume d aimant néceaire, c et le régime tranitoire qui poe le contrainte pour le dimenionnement de la cage d écureuil, le couple frein de aimant étant à ajouter au couple de charge de type frottement fluide [1]. La figure 1 donne l allure de différent couple en fonction de la vitee. L expreion du couple de frein de aimant en fonction de paramètre électrique équivalent du LSPM et : pR (1 ) R X (1 ) E + q T frein =. (1) 2ω ( 1 ) 2 2 ( R X X (1 ) ) 2 + Ce couple et proportionnel au carré de la tenion à vide. Si on introduit trop d aimant dan le rotor, on rique donc de rencontrer de problème de démarrage à bae vitee. q d

2 2 couple (N.m) 1 8 Taync+Tfrein Aprè avoir fourni le donnée concernant le tator et la puiance nominale déirée, l utiliateur doit choiir il déire avoir ou chaque pôle troi aimant ou deux aimant de même dimenion, ceux-ci étant repectivement placé en U (figure 3) ou en V (figure 6) ou la cage d écureuil Tayn Tcharge Tfrein vitee electrique (rad/) Figure 1 : Différent couple en tranitoire quai-tatique Il et également poible de rencontrer de problème de ynchroniation avec une forte inertie, peu d aimant et/ou une réitance rotorique trop élevée [3]. De l avi de auteur, la recherche d un bon rendement qui impoe un certain volume d aimant garantit un comportement atifaiant en ynchroniation. Il faut donc urtout vérifier que le démarrage à bae vitee e déroule correctement. La figure 2 préente le courbe vitee/temp pour le troi ca de figure poible. vitee electrique (rad/) ynchroniation non-ynchroniation couple frein de aimant trop eleve temp () Figure 2 : Comportement poible en tranitoire de LSPM. A partir de ce conidération, une procédure analytique de dimenionnement a été développée. Son application au dimenionnement d un prototype de 7.5 kw, 4 pôle préentant de performance intéreante nou a encouragé à continuer le développement de la procédure [4]. B. Procédure de dimenionnement Pour de raion économique, il et conidéré que tator et bobinage du LSPM à dimenionner ont identique à ceux du moteur aynchrone de même puiance, intégré actuellement dan le pompe. Cela permet de paer d un moteur aynchrone à un LSPM uniquement en changeant le rotor. Figure 3 : Géométrie d un LSPM 4 pôle avec aimant en U. A partir de la valeur de la réitance rotorique normaliée Rr* ouhaitée aini que du nombre de barre (choii en fonction du nombre d encoche tatorique pour minimier le ocillation lor du démarrage), la cage d écureuil et dimenionnée. Le aimant ont alor poitionné de orte qu il oient vi-à-vi d une barre pour aurer une aturation du fer entre aimant et barre an laquelle aucune magnétiation de l entrefer n apparaît. L ouverture polaire et choiie la plu proche poible de 12 électrique afin de limiter la préence d une harmonique de rang troi dan la tenion à vide. Le dimenion de aimant (longueur et épaieur) ont calculée analytiquement pour obtenir la tenion à vide choiie [5]. Cette procédure analytique a été implémentée ou Matlab. Le programme étant totalement analytique, a vitee d exécution et trè rapide. Un ou-programme permet de deiner un pôle de la géométrie obtenue. Cela permet donc d étudier l influence de degré de liberté laié à l utiliateur ur la poibilité d obtenir une géométrie contructible et enuite ur le volume d aimant. L etimation de performance néceite encore pour le moment l utiliation d un logiciel de imulation par élément fini. En effet, la aturation entre aimant et barre du rotor rend difficile l établiement de formule analytique fiable pour l obtention de inductance dan le axe direct et en quadrature. Une foi le valeur de inductance connue, le performance en régime permanent peuvent être calculée de façon analytique en utiliant un modèle dq claique. La géométrie préentant le meilleur compromi en fonction de contrainte de coût, de fabrication doit alor être imulée en tranitoire (un modèle dq incorporant la cage permet de réalier le imulation analytiquement) pour vérifier que l accrochage ur le réeau ne poe pa de problème.

3 3 III. DIMENSIONNEMENT D UN LSPM 5KW, 12 POLES La procédure précédemment décrite a été utiliée pour réalier le dimenionnement d un LSPM de 5kW préentant douze pôle. Pour cette étude, il a été choii de maximier le rendement tout en minimiant le volume d aimant. Pour de aimant en U, i l induction dan l entrefer requie n et pa trop élevée, deux olution exitent pour le couple (épaieur, longueur) de aimant. Cependant, pour le cahier de charge donné, on a contaté qu il n y avait pa aez de place pour troi aimant identique i l on ouhaite une tenion à vide normaliée E* upérieure à.35 pu. Cette limitation étant incompatible avec un rendement élevé, la procédure de dimenionnement a donc été étendue aux aimant placé en V. Pour de aimant en V, on a pu contaté dan un premier temp qu il était poible d obtenir une tenion à vide inférieure ou égale à 1. De plu, pour une tenion à vide donnée, de nombreue olution exitent en fonction de l angle d ouverture du V choii. Sur la figure 4, deux de verion poible ont préentée pour E*=.95 et Rr*=.9..8 Le géométrie 1, 2 et 3 de la table 1 ont alor été électionnée pour évaluer leur performance repective. Le géométrie 1 et 2 diffèrent par la tenion à vide choiie. Le géométrie 1 et 3 ont la même tenion à vide mai la géométrie 3 accepte une induction dan le dent rotorique inférieure ce qui implique de barre rotorique plu profonde. Paramètre Géom. 1 Géom. 2 Géom. 3 E* (pu) Angle d ouverture du V ( ) Longueur de aimant (mm) , Épaieur de aimant (mm) Induction dent rotor (T) Longueur de barre rotorique (mm) Table 1: Paramètre de differente géométrie IV. SIMULATIONS ET PERFORMANCES DES GEOMETRIES ETUDIEES Chacune de troi géométrie a été analyée par la méthode de élément fini. Dan un premier temp, on a vérifié la valeur de l induction dan l entrefer crée par le aimant par un calcul en magnétotatique. Une première différence et apparue avec la valeur prédite par la procédure de dimenionnement de par la modéliation implifiée de zone de aturation par une formulation analytique. La figure 5 donne l allure de l induction dan l entrefer en fonction de la poition pour une géométrie tet Figure 4 : Rotor avec aimant en V pour E*=.95 et Rr*=.9. Une étude paramétrique a donc été réaliée pour établir l influence de l angle d ouverture du V, β mo. Pour le ca où E*=.95 pu, on a contaté que pour un β mo upérieur à 64.7, il n y a pa aez de place pour le aimant pour obtenir E*=.95. Pour un angle inférieur à 6.2, l épaieur de aimant et inférieure à 4 mm ce qui conduirait à de aimant difficile à manipuler lor du placement de ceux-ci dan le encoche du rotor. Pour β mo entre 6.2 et 64.7, le volume d aimant croît avec l angle. Pour de raion économique, on a donc intérêt à choiir l angle qui correpond aux aimant le plu fin poible oit 6.2. Figure 5 : Induction dan l entrefer obtenue pour une géométrie tet. Une imulation à vitee de ynchronime a donné la tenion à vide et une etimation de flux de fuite tatorique. A partir de ce réultat, un facteur correcteur peut alor être introduit dan la procédure de dimenionnement pour prendre en compte ce deux caue de réduction de la tenion à vide.

4 geom 1 geom 3-1 Figure 6 : Exemple de LSPM 12 pôle imulée par élément fini (un tier de moteur et imulé de par le type de bobinage). Le valeur de inductance dan le axe direct et en quadrature ont alor été obtenue en impoant un courant donné à vitee contante. Le inductance dépendant du courant impoé, il et préférable d impoer un courant proche de condition nominale dan chacun de axe. A partir de inductance et autre paramètre électrique équivalent, le performance ont pu être calculée analytiquement. Pour etimer le perte fer, un modèle implifié baé ur l induction dan l entrefer à vide a été utilié. La table 2 regroupe le performance pour le troi géométrie étudiée temp () Figure 7 : Simulation de l accrochage ur le réeau de géométrie 1, 2 et 3. On peut contater que le deux moteur ont un comportement dynamique atifaiant et que la ynchroniation ne poe pa de problème. Le ca préenté et la combinaion de condition initiale jugée la plu défavorable : le moteur démarre en en invere dan un premier temp du fait de aimant. La valeur intantanée maximale du courant appelé au démarrage et de l ordre de 8 foi la valeur du courant nominal (figure 8). 9 8 courant (A) Géom. 1 Géom. 2 Géom. 3 Erreur induction entrefer 7.2 % 6.3 % 6.7 % geom1 geom3 Erreur tenion à vide 13.2 % 11.7 % 13.1 % 4 Xd ( Ω ) Xq ( Ω ) Perte fer (W) Rendement maximum 91.3 % 9.7 % 91.3 % Puiance correpondante 5.5 kw 5.8 kw 5.5 kw Facteur de puiance correpondant Table II: Performance de differente géométrie Le paramètre équivalent électrique ont enuite été introduit dan un modèle dq pour imuler le tranitoire mécanique de géométrie 1 et 3 [3]. La figure 7 préente le réultat obtenu pour le deux géométrie avec un couple de charge proportionnel au carré de la vitee correpondant à une puiance de 5kW à la vitee de ynchronime temp () Figure 8 : Courant de ligne appelé lor de l accrochage. Une comparaion entre le troi géométrie étudiée permet de tirer le concluion uivante. Le rendement et d autant meilleur que la tenion à vide et élevée. Cependant cela e paie par un volume d aimant plu grand. Si l on compare le géométrie 1 et 3 en régime permanent, la différence n et pa notable. En revanche, en dynamique, la géométrie 1 préente un comportement dynamique un peu meilleur du fait de la valeur plu faible de la réactance rotorique (barre plu courte).

5 5 V. COMPARAISON AVEC LE MOTEUR ASYNCHRONE D ORIGINE Il et intéreant de comparer le performance prédite pour le LSPM dimenionné avec celle du moteur aynchrone qu il doit remplacer. La table 3 regroupe le donnée pour le deux type de moteur, la géométrie 1 étant choiie comme préentant le meilleure performance de LSPM étudié. Paramètre Moteur aynchrone LSPM Puiance 5kW 5kW [3] J. Soulard and H.-P. Nee, Study of the Synchronization of Line-Start Permanent Magnet Synchronou Motor, Proceeding of the IEEE Indutry Application Society Annual Meeting, Roma, Italy, octobre 2. [4] L. Lefevre, J. Soulard and H.-P. Nee, Deign procedure for Line-Start Permanent Magnet Motor, Proceeding of the IEEE Nordic Workhop on Power and Indutrial Electronic, Aalborg, Denmark, juin 2. [5] P. Thelin, HP Nee, Analytical Calculation of the Airgap Flux Denity of PM Motor with Buried Magnet, Proceeding of the ICEM 98, Itanbul, Turkey, eptembre 1998, vol 2, pp Rendement 72.4 % 91.3 % Facteur de puiance.65.9 Courant efficace 15.3 A 9.4 A Table II: Comparaion entre LSPM et moteur aynchrone Le donnée pour le moteur aynchrone proviennent de meure alor que celle du LSPM ont etimée à partir de modèle relativement imple. Cependant, il apparaît clairement que le remplacement du rotor aynchrone par un rotor à cage et aimant peut apporter une nette amélioration de performance et ceci non eulement en terme de rendement mai également au niveau du facteur de puiance. VI. CONCLUSIONS Une méthode de dimenionnement de moteur ynchrone à aimant permanent démarrant ur le réeau a été préentée et appliquée pour une pompe immergée de 5 kw, 12 pôle. Le différent rotor poible ont été comparé en terme de performance en régime permanent en aidant de imulation par élément fini pour obtenir le paramètre électrique équivalent. Le géométrie jugée intéreante (meilleur rendement) ont été imulée analytiquement en tranitoire et préentent un comportement atifaiant. La comparaion avec le performance du moteur aynchrone exitant donne un net avantage au LSPM en terme de rendement et de facteur de puiance. Un prototype devrait permettre d ici peu de valider le réultat obtenu pour cette puiance et ce nombre de pôle. REMERCIEMENTS Ce travail a été réalié à ITT Flygt en collaboration avec l Ecole Royale Polytechnique dan le cadre du Centre d Excellence en Génie Electrique. Flux2D, le logiciel de Cedrat a été utilié pour le imulation par élément fini. RÉFÉRENCES [1] T.Miller, Synchronization of line-tart permanent-magnet AC motor, IEEE Tran., vol.pas-13, Juillet 1984, pp [2] E. Hamdi, A. Mubarak Deign of Line-Start Permanent-Magnet Synchronou Motor A Review, Revue Electromotion, n 2, 1995, pp

Amélioration de la commande directe du couple

Amélioration de la commande directe du couple Chapitre III Amélioration de la commande directe du couple Introduction Améliorer le performance de la DTC claique revient urtout à maîtrier la variation de la fréquence de commutation et réduire le ondulation

Plus en détail

Chapitre Contrôleur proportionnel (P)

Chapitre Contrôleur proportionnel (P) Chapitre 7 Contrôleur On a vu dan le chapitre précédent le différent type de ytème aini que le paramètre qui le définient. Souvent, pour de ytème ou étude, il y a quelque paramètre dont on déire améliorer,

Plus en détail

Emmanuel HOANG, Gilles FELD Ecole Normale Supérieure de Cachan, département E.E.A. ;

Emmanuel HOANG, Gilles FELD Ecole Normale Supérieure de Cachan, département E.E.A. ; Etude du couple dan le machine ynchrone. Où ont le champ tournant? Emmanuel HOANG, Gille FELD Ecole Normale Supérieure de Cachan, département E.E.A. hoang@atie.en-cachan.fr ; feld@eea.en-cachan.fr Réumé

Plus en détail

Contribution au Contrôle par Modèle de Référence (RMC) d'une Machine Synchrone à Aimants Permanents

Contribution au Contrôle par Modèle de Référence (RMC) d'une Machine Synchrone à Aimants Permanents 4th International Conerence on Computer Integrated Manuacturing CIP 7 4 November 7 Contribution au Contrôle par Modèle de Réérence (RMC d'une Machine Synchrone à Aimant Permanent M. Larbi Univerité de

Plus en détail

Chapitre 4. Cours de physique appliquée -I- PRESENTATION Utilisation Constitution Conventions

Chapitre 4. Cours de physique appliquée -I- PRESENTATION Utilisation Constitution Conventions Cour de phyique appliquée Chapitre 4 LE TRANFORMATER MONOPHAE -- PREENTATON -- tiliation - obtention de trè bae tenion - iolation galvanique de deux circuit - production de fort courant ou faible tenion

Plus en détail

Commande par mode de glissement pour robot mobile autonome

Commande par mode de glissement pour robot mobile autonome Commande par mode de gliement pour robot mobile autonome Par Stanilaw TARASIEWICZ Profeeur Titulaire à l Univerité Laval Reponable du Laboratoire d Automatique Complexe et de Mécatronique (LACM) Stanilaw.Taraiewicz@gmc.ulaval.ca

Plus en détail

synchrone à réluctance variable

synchrone à réluctance variable République Algérienne Démocratique et Populaire Minitère de l Eneignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Univerité de Batna Faculté de Science de l Ingénieur Département d Electrotechnique MEMOIRE

Plus en détail

A l origine des dates, le condensateur est totalement décharger, on ferme l interrupteur K et on mesure pour différentes date la tension Uc

A l origine des dates, le condensateur est totalement décharger, on ferme l interrupteur K et on mesure pour différentes date la tension Uc Série phyique : condenateur Exercice N 1 On charge un condenateur a l aide d un générateur de courant débitant un courant d intenité I = 0,01 ma. A l origine de date, le condenateur et totalement décharger,

Plus en détail

Machines asynchrones : éléments de correction

Machines asynchrones : éléments de correction Machine aynchrone : élément de correction I.Préentation... 1.Contitution et principe de fonctionnement....moteur ou génératrice... 3.Le gliement... II.Le chéma équivalent... 1.Mie en place pour une phae....simplification

Plus en détail

Synthèse des systèmes séquentiels synchrones

Synthèse des systèmes séquentiels synchrones Chapitre 9 Synthèe de ytème équentiel ynchrone Ce chapitre et conacré à la préentation de la méthode d'huffman-mealy pour la ynthèe de ytème équentiel ynchrone. Cette méthode permet de paer du cahier de

Plus en détail

Il existe plusieurs coefficients qui permettent de mieux évaluer une distribution. Nous en examinons les principaux dans les lignes qui suivent.

Il existe plusieurs coefficients qui permettent de mieux évaluer une distribution. Nous en examinons les principaux dans les lignes qui suivent. Le coefficient Il exite pluieur coefficient qui permettent de mieux évaluer une ditribution. Nou en examinon le principaux dan le ligne qui uivent. Le coefficient de variation (CV) Le coefficient de variation

Plus en détail

Les redresseurs. I. Le redressement non commandé.

Les redresseurs. I. Le redressement non commandé. Le redreeur Nou avon vu que, la plupart du temp, l'énergie électrique était fournie par le réeau, et donc par l'intermédiaire d'une tenion inuoïdale. Or, dan de nombreue application (une bonne partie de

Plus en détail

Extraction des routes à partir d images LANDSAT ETM+ par contour actif

Extraction des routes à partir d images LANDSAT ETM+ par contour actif SETIT 007 4 th International Conference: Science of Electronic, Technologie of Information and Telecommunication March 5-9, 007 TUNISIA Extraction de route à partir d image LANDSAT ETM+ par contour actif

Plus en détail

Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg. Electronique C.Ling

Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg. Electronique C.Ling IV.) la technologie électronique numérique. 4.) Introduction: Deux technologie électronique cohabitent : l'analogique et le numérique ou technologie digitale. Le numérique et plu récent, on développement

Plus en détail

TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES

TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES Préentation du Banc de câblage: Zone de câblage: La barrette du haut et numérotée : Le ligne de câblage 1 à 4 ont relié au +5V interne 56 à 59, relié au GND (0V)

Plus en détail

Etude d éoliennes à vitesse variable basées sur des machines asynchrones (MAS-MADA)

Etude d éoliennes à vitesse variable basées sur des machines asynchrones (MAS-MADA) Etude d éolienne à vitee variable baée ur de machine aynchrone (MAS-MADA) Equipe : Converion et qualité de l énergie M. Machmoum,, F. Poitier, L. Moreau et M.E. Zaïm,, R. Le Doeuff LARGE-GE44, GE44, Bd

Plus en détail

Contrôle Direct du Couple d'une Machine Asynchrone

Contrôle Direct du Couple d'une Machine Asynchrone République Algérienne Démocratique et Populaire Minitère de l eneignement Supérieur La Recherche cientifique Univerité d EL-Oued Faculté de Science et de la Technologie Mémoire de Fin d'etude En vue de

Plus en détail

ÉDUCATION, FORMATION ET CROISSANCE

ÉDUCATION, FORMATION ET CROISSANCE ÉDUCATION, FORMATION ET CROISSANCE CORRECTION DU PARTIEL Le 16 juillet 2017 à 0:35 Soient kt) le tock de capital phyique d une économie à l intant t, Lt) la population qui croît au taux contant n > 0,

Plus en détail

EFFET DE L'ECOULEMENT DE LA NAPPE SUR LA PERFORMANCE THERMIQUE DES PAROIS MOULÉES GÉOTHERMIQUES

EFFET DE L'ECOULEMENT DE LA NAPPE SUR LA PERFORMANCE THERMIQUE DES PAROIS MOULÉES GÉOTHERMIQUES EFFET DE L'ECOULEMENT DE LA NAPPE SUR LA PERFORMANCE THERMIQUE DES PAROIS MOULÉES GÉOTHERMIQUES ACCOUNTING FOR THE UNDEGROUND WATER FLOW ON THE THERMAL PERFORMANCE OF GEOTHERMAL DIAPHWAGM WALLS Dina RAMMAL

Plus en détail

MACHINES à INDUCTION. Gérard-André CAPOLINO. Machines à induction

MACHINES à INDUCTION. Gérard-André CAPOLINO. Machines à induction MACHINES à INDUCTION Gérard-André CAPOLINO 1 Généralités La machine à induction est utilisée en moteur ou en générateur Toutefois, l utilisation en moteur est plus fréquente. C est le moteur le plus utilisé

Plus en détail

[ ] [ ] Krigeage dual. Avantages et désavantages du krigeage dual. k F. = f. = f. k f. avec

[ ] [ ] Krigeage dual. Avantages et désavantages du krigeage dual. k F. = f. = f. k f. avec rigeage dual et rigeage avec dérive externe rigeage dual Il et intéreant de reormuler le rigeage ou une orme diérente que l on appelle rigeage dual. Conidéron le ytème de rigeage habituel ou orme matricielle

Plus en détail

Chapitre IV: Transformateur monophasé

Chapitre IV: Transformateur monophasé . réentation : Un tranformateur et un convertieur tatique, alternatif/alternatif, de l énergie électrique. l permet d adapter une ource à une charge. l et contitué de deux bobinage enroulé ur le même circuit

Plus en détail

Chapitre 10 : La mécanique ondulatoire

Chapitre 10 : La mécanique ondulatoire Chapitre : La mécaniue ondulatoire Exercice E. On peut aocier le expreion claiue du module de la uantité de mouvement et de l énergie cinétiue au moyen de l expreion Puiue la longueur d onde de Broglie

Plus en détail

PARAMÈTRES STATISTIQUES DE BASE

PARAMÈTRES STATISTIQUES DE BASE PARAMÈTRES STATISTIQUES DE BASE En analye chimique comme dan beaucoup d autre cience, le méthode tatitique ont incontournable. Le tracé de chaque droite d étalonnage en contitue une application de tou

Plus en détail

Surveillance de câbles. Principes techniques de base et exemples. ESN Bahngeräte GmbH

Surveillance de câbles. Principes techniques de base et exemples. ESN Bahngeräte GmbH 4402990358742002564069801245703106897025025410256975410210003069763456619874526003803063049662112023800544029903587420025640698012457031068970250254102569754102100030697634566198745260038030630496621120238005440299035874200256406980124570310689702502541

Plus en détail

CHAPITRE 11 CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS

CHAPITRE 11 CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS CHAITRE 11 CORRECTION DES SYSTEMES ASSERVIS Le ytème peuvent préenter une préciion inuffiante, de l intabilité, un temp de répone trop lent, un dépaement trop important, de vibration, une grande enibilité

Plus en détail

ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone

ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone Poste 1 Etude 2D axisymétrique à une bobine 22 May, 2015 Sommaire Contexte du Projet Présentation de la machine synchrone à aimants permanents Présentation du Poste

Plus en détail

Contrôle de tension Monophasée ( V): Sous-tension Surtension Mode fenêtre (sous-tension + surtension) Mémorisation défaut programmable

Contrôle de tension Monophasée ( V): Sous-tension Surtension Mode fenêtre (sous-tension + surtension) Mémorisation défaut programmable Série 70 - Relai de contrôle tenion SRI 70 Caractéritique 70.11 70.31 Relai de contrôle de tenion pour réeaux monophaé et triphaé Modèle multifonction qui permettent le contrôle de ou-tenion et de urtenion,

Plus en détail

Nouvelle Technique de Commande non Linéaire d un Convertisseur cc/cc pour Applications Photovoltaïques

Nouvelle Technique de Commande non Linéaire d un Convertisseur cc/cc pour Applications Photovoltaïques Re. Energ. Ren. Vol. (998) 65-77 Nouelle Technique de Commande non Linéaire d un Conertieur cc/cc pour Application Photooltaïque M. Drif *, A. Malek * et F. Krim ** * Laboratoire Photooltaïque, Centre

Plus en détail

Contrôle continu : Test N 2

Contrôle continu : Test N 2 Nom : rénom : N SCIER : Section : Contrôle continu : Tet N 2 1. EXERCICE «ORIENTATION ET LEVER OLAIRE» (27 / 70 pt) On déire contrôler l implantation d un bâtiment carré. our cela on effectue un lever

Plus en détail

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine ynchrone autopilotée. NOGAREDE, D. HARRIEY, Y. LEFEVRE, F. PIGACHE ertrand.nogarede@laplace.univ-tle.fr INPT/ENEEIHT, 2 rue Camichel,

Plus en détail

Suite de cours 11. Figure III.16. Schéma de principe avec couplage direct. est bloqué, le condensateur C se charge par R

Suite de cours 11. Figure III.16. Schéma de principe avec couplage direct. est bloqué, le condensateur C se charge par R Suite de cour cour e chéma de commande, comme le ignaux fourni ont trè varié et dépendent du type de convertieur. Il ont claé uivant: - la forme du courant: commande en courant continu ou par impulion;

Plus en détail

1 Première étape : le cas des processus simples, bornés

1 Première étape : le cas des processus simples, bornés Univerité Deni Diderot Pari 7 Martingale onentielle Rappelon le cadre de l exercice, et on objectif. Dan la uite, B t ) t déigne un mouvement brownien relativement à une filtration F t ) t. Par ailleur,

Plus en détail

LE MOTEUR ASYNCHRONE

LE MOTEUR ASYNCHRONE 1. Introduction Un système automatisé domestique ou industriel pouvant être relié au réseau électrique sera donc alimenté par l énergie électrique alternative fournie par EDF. Dans ce cas, l actionneur

Plus en détail

BARRES. Barres en cuivre et aluminium

BARRES. Barres en cuivre et aluminium On utilie actuellement deux métaux comme conducteur dan le tableaux électrique: le cuivre et l'aluminium. En particulier, i on veut déterminer une ditribution de puiance à l'intérieur d'un tableau électrique,

Plus en détail

Bobinage distribué et Bobinage concentrique. Note d application. Bobinage distribué et Bobinage concentrique

Bobinage distribué et Bobinage concentrique. Note d application. Bobinage distribué et Bobinage concentrique Note d application Bobinage distribué et Bobinage concentrique Mohamed EL MAMOUNI & Lahoucine MEROUHAHEL Projet P11A08 : Simulation et détermination des paramètres de fabrication optimaux d'une génératrice

Plus en détail

Moteur synchrone autopiloté Moteur brushless

Moteur synchrone autopiloté Moteur brushless Moteur synchrone autopiloté Moteur brushless Moteur synchrone autopiloté Moteur brushless Moteur synchrone autopiloté OBJECTIFS Moteur brushless Identifier une machine synchrone Définir son principe de

Plus en détail

Simulation des propriétés thermodynamiques du fluide R134a

Simulation des propriétés thermodynamiques du fluide R134a Revue de Energie Renouvelable Vol. 10 N 1 (007) 101 108 Simulation de propriété thermodynamique du fluide R1a D. Diaf et A. Malek Diviion Energie Solaire Photovoltaïque Centre de Développement de Energie

Plus en détail

Réalisation d un grand aimant permanent pour l étude spectrographique des rayons β

Réalisation d un grand aimant permanent pour l étude spectrographique des rayons β Réaliation d un grand aimant permanent pour l étude pectrographique de rayon β J. Surugue To cite thi verion: J. Surugue. Réaliation d un grand aimant permanent pour l étude pectrographique de rayon β.

Plus en détail

Visualisation à l ordinateur des tensions d un convertisseur analogique-numérique et d un convertisseur numérique-analogique

Visualisation à l ordinateur des tensions d un convertisseur analogique-numérique et d un convertisseur numérique-analogique BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 1445 Viualiation à l ordinateur de tenion d un convertieur analogique-numérique et d un convertieur numérique-analogique par Deni GAUTHIER Lycée Bernard Paliy - 47000

Plus en détail

Calcul de la taille d un échantillon

Calcul de la taille d un échantillon Calcul de la taille d un échantillon Pr. A. ILIADIS LaboratoiredePharmacocinétique U.F.R. de Pharmacie, Univerité de la Méditerranée iliadi@pharmacie.univ-mr.fr http://pharmapk.pharmacie.univ-mr.fr/ Réumé

Plus en détail

Technique de Correction du Facteur de Puissance (PFC) dans les convertisseurs AC-DC monophasé : Application boost PFC

Technique de Correction du Facteur de Puissance (PFC) dans les convertisseurs AC-DC monophasé : Application boost PFC Technique e Correction u Facteur e Puiance (PFC) an le convertieur AC-DC monophaé : Application boot PFC *Z.Dey, *M K Fellah, *A.Benaia * ntelligent Control an Electrical Power Sytem aboratory CEPS Djillali

Plus en détail

4 Machines simples. 4.1 Poulies. 3BC - LRSL Mécanique 18

4 Machines simples. 4.1 Poulies. 3BC - LRSL Mécanique 18 3BC - LRSL Mécanique 18 4 Macine imple Une macine imple et un dipoitif mécanique qui ert à implifier l accompliement d un travail pyique, par exemple le levage d une carge. Elle et contituée d élément

Plus en détail

3.2.1 Transformateurs et modulateurs d énergie associés. Déterminer le nombre de pôles du moteur sachant que la fréquence du réseau est f = 50 Hz.

3.2.1 Transformateurs et modulateurs d énergie associés. Déterminer le nombre de pôles du moteur sachant que la fréquence du réseau est f = 50 Hz. Exercice MAS01 : moteur asynchrone Un moteur asynchrone tourne à 965 tr/min avec un glissement de 3,5 %. Déterminer le nombre de pôles du moteur sachant que la fréquence du réseau est f = 50 Hz. Exercice

Plus en détail

Découvrez la réponse à cette question dans ce chapitre.

Découvrez la réponse à cette question dans ce chapitre. Erwan, d une mae de 65 kg, fait un aut de bungee. Il tombe de 0 m avant que la corde du bungee commence à étirer. Quel era l étirement maximal de la corde i cette dernière agit comme un reort d une contante

Plus en détail

Principes de la conversion d énergie

Principes de la conversion d énergie CHAPITRE 4 Principes de la conversion d énergie Gérard-André CAPOLIO Conversion d'énergie 1 Machines tournantes Construction de base Les principales parties d une machine tournante sont: Corps de la machine:

Plus en détail

8. Prévision des houles de tempêtes

8. Prévision des houles de tempêtes Le état de mer naturel 08 - Préviion de houle de tempête 8. Préviion de houle de tempête 8.1. Méthodologie Il n'exite pa de méthode théorique trè atifaiante pour prédire le état de mer et le houle de tempête

Plus en détail

Chapitre 7 : Moteur asynchrone

Chapitre 7 : Moteur asynchrone Chapitre 7 : Moteur asynchrone Introduction I / constitution du moteur asynchrone triphasé. 1. Stator ou inducteur 2. rotor ou induit a) rotor à cage d écureuil b) rotor bobiné 3. Symboles 4. plaque signalétique

Plus en détail

Filtres Actifs. Caractéristiques

Filtres Actifs. Caractéristiques Filtre Actif Caractéritique générale é Caractéritique générale Définition C et un réeau électronique qui modifie l amplitude et la phae d un ignal d entrée ou d excitation x(t) pour produire un ignal de

Plus en détail

Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06

Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06 CROISSANCE (CORRECTION DE LA FICHE DE TD N 2) Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06 EXERCICE 1 (1) Nou avon déjà montré dan la fiche de travaux dirigé n 1 que la dynamique du tock de capital par tête

Plus en détail

UNIVERSITE E SIDI BEL ABBES 2010 / 2011 FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT D ELECTROTECHNIQUE Dr. BENDAOUD. TD de Machines Asynchrones

UNIVERSITE E SIDI BEL ABBES 2010 / 2011 FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT D ELECTROTECHNIQUE Dr. BENDAOUD. TD de Machines Asynchrones UNIVERSITE E SIDI BEL ABBES 2010 / 2011 FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT D ELECTROTECHNIQUE Dr. BENDAOUD TD de Machines Asynchrones Exercice N 1 : Un moteur asynchrone tourne à 965 tr/min

Plus en détail

TPn 2 : Pertes de charges dans une conduite de petit diamètre

TPn 2 : Pertes de charges dans une conduite de petit diamètre Cyril COUERC /03/006 Fabien FONTN Compte Rendu T Mécanique de Fluide : Tn : erte de care dan une conduite de petit diamètre IU Génie Mécanique 005/006 Univerité de ordeaux Science et Tecnoloie ae ur 5

Plus en détail

Mots Clés : pluie de projet, assainissement pluvial, courbes I.D.F, hydrogramme de ruissellement, Annaba.

Mots Clés : pluie de projet, assainissement pluvial, courbes I.D.F, hydrogramme de ruissellement, Annaba. Revue cientifique emetrielle et technique------le Journal de l Eau et de l Environnement 30 CONTRIBUTION A L ETUDE DU DIMENSIONNEMENT DES OUVRAGES D ASSAINISSEMENT PLUVIAL : LES METHODES DES HYDROGRAMMES

Plus en détail

VI.1 Présentation de Machine Synchrone (MS)

VI.1 Présentation de Machine Synchrone (MS) Chapitre IV Modélisation et Simulation des Machines Synchrones 9 VI. Présentation de Machine Synchrone (MS) La machine synchrone, appelée ALTERNATEUR si elle fonctionne en génératrice, fournit un courant

Plus en détail

Moquettes tissées pour les mosquées Tissages axminster ou TISSAGE wilton - dossier jute ou polypro velours 80% laine et 20% nylon ou 100% LAINE

Moquettes tissées pour les mosquées Tissages axminster ou TISSAGE wilton - dossier jute ou polypro velours 80% laine et 20% nylon ou 100% LAINE Moquette tiée pour le moquée Tiage axminter ou TISSAGE wilton - doier jute ou polypro velour 80% laine et 20% nylon ou 100% LAINE Viitez notre ite pécialié : http://www.moquette-moquee.com/ Et aui : http://www.moquette-a3c.fr/moquette

Plus en détail

Travaux Dirigés d électronique de puissance et d électrotechnique

Travaux Dirigés d électronique de puissance et d électrotechnique Travaux Dirigés d électronique de puissance et d électrotechnique Exercice 1: redresseur triphasé non commandé On étudie les montages suivants, alimentés par un système de tensions triphasé équilibré.

Plus en détail

Chapitre 44. Seuil de rentabilité Marge 44contributive

Chapitre 44. Seuil de rentabilité Marge 44contributive Chapitre 44 Seuil de rentabilité Marge 44contributive Chapitre 44 Table de matière Objectif évaluateur... 2 1. Définition... 3 1.1. Seuil de rentabilité ou chiffre d affaire au point mort... 3 1.2. Marge

Plus en détail

Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire

Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire II. Conversion de puissance mécanique en puissance électrique 1. Retour sur les rails de Laplace ( générateur ) Les rails de Laplace vus dan des chapitres

Plus en détail

LES MOTEURS SPECIAUX 1-Les moteurs universels : Constitution : Principe de fonctionnement : Utilisation :

LES MOTEURS SPECIAUX 1-Les moteurs universels : Constitution : Principe de fonctionnement : Utilisation : LES MOTEURS SPECIAUX 1-Les moteurs universels : Le moteur universel est un moteur de constitution identique à celle d un moteur à courant continu à excitation série. Il tient son nom di fait qu il peut

Plus en détail

PSIM / TP2 Réseau triphasé et moteur asynchrone

PSIM / TP2 Réseau triphasé et moteur asynchrone Gérard Ollé L.T. Déodat de Séverac 31076 TOULOUSE Cx L.T Déodat TS1 ET PSIM / TP2 Réseau triphasé et moteur asynchrone Essais de système On utilise le logiciel de simulation de circuits électriques PSIM

Plus en détail

RÉSISTANCES DES RENFORCEMENTS MÉTALLIQUES DES REMBLAIS RENFORCÉS EN FONCTION DE LEUR FORME

RÉSISTANCES DES RENFORCEMENTS MÉTALLIQUES DES REMBLAIS RENFORCÉS EN FONCTION DE LEUR FORME RÉSISTANCES DES RENFORCEMENTS MÉTALLIQUES DES REMBLAIS RENFORCÉS EN FONCTION DE LEUR FORME RESISTANCES OF METALLIC REINFORCEMENTS FOR REINFORCED FILLS AS A FUNCTION OF THEIR SHAPE Michali CHIKARAS 1, Benoit

Plus en détail

mathématiques - S3 probabilités et statistiques : corrigé département Mesures Physiques - IUT1 - Grenoble dénombrement et probabilités élémentaires

mathématiques - S3 probabilités et statistiques : corrigé département Mesures Physiques - IUT1 - Grenoble dénombrement et probabilités élémentaires mathématique - S3 probabilité et tatitique : corrigé département Meure Phyique - IUT1 - Grenoble dénombrement et probabilité élémentaire 1. Le reponable de l entretien d un immeuble doit remplacer deux

Plus en détail

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité SYPOSIU DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 4) : EF-EPF-GE 04, 8-0 JUILLET 04, ENS CACHAN, FRANCE Paramètre clé pour la conception d une machine pentaphaée à aimant à double polarité Huein ZAHR,, Franck SCUILLER,

Plus en détail

Réduire la facture énergétique

Réduire la facture énergétique Réduire la facture énergétique 1950 TWh Consommation d électricité en Europe 2006 1100 TWh 139 TWh Industries et services Moteurs électriques potentiels d économie en 2020 Sources : EuP Directive, Eurostat,

Plus en détail

Enseignement. Stéphane Mathé et Jean-Noël Foussard. Principe. La constante de solubilité. La solubilité dans l eau pure. Les travaux pratiques.

Enseignement. Stéphane Mathé et Jean-Noël Foussard. Principe. La constante de solubilité. La solubilité dans l eau pure. Les travaux pratiques. Étude de la olubilité de l acide benzoïque dan l eau en fonction de la température et de la alinité Introduction expérimentale du coefficient d activité et de la relation de Van t Hoff Stéphane Mathé et

Plus en détail

KAIROS Station de base / Relais. Infrastructure professionnelle pour réseaux radio en technologie DMR (Digital Mobile Radio)

KAIROS Station de base / Relais. Infrastructure professionnelle pour réseaux radio en technologie DMR (Digital Mobile Radio) IROS Station de bae / Relai Infratructure profeionnelle pour réeaux radio en technologie (Digital Mobile Radio) Caractéritique clé DOUBLE MODALITÉ Il exécute de façon automatique la commutation entre modulation

Plus en détail

Devoir n 3 - Le 19 septembre - 4H

Devoir n 3 - Le 19 septembre - 4H Phyique PC Dupuy de Lôme 2016-2017 Devoir Devoir n 3 - Le 19 eptembre - 4H Le calculatrice ont interdite. **** N.B. : Le candidat attachera la plu grande importance à la clarté, à la préciion et à la conciion

Plus en détail

Systèmes linéaires asservis : analyse de la stabilité

Systèmes linéaires asservis : analyse de la stabilité 1 UV Cour 4 Sytème linéaire aervi : analye de la tabilité ASI 3 Contenu! Introduction " Élément d'une tructure d'aerviement! Sytème en boucle fermée "Fonction de tranfert en boucle ouverte notion de chaîne

Plus en détail

Chapitre XXI : Equilibres de Solubilité/précipitation

Chapitre XXI : Equilibres de Solubilité/précipitation Chapitre XXI : Equilibre de Solubilité/précipitation Plan : ********************** I- Généralité 1- Solubilité et contante de olubilité a- Définition b- Mie en olution aqueue d un oluté moléculaire an

Plus en détail

ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone

ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone Poste 1b Etude d une configuration à circuit magnétique 22 May, 2015 Sommaire Présentation du Poste 1b Présentation du modèle 2D axisymétrique Simulations - Tensions

Plus en détail

Étude de la MACHINE A COURANT CONTINU

Étude de la MACHINE A COURANT CONTINU Étude de la MACHINE A COURANT CONTINU Plan de la présentation Introduction Constitution d une MCC Le Stator Le Collecteur Le Rotor Modèles et caractéristiques d une MCC Caractéristique Couple / Vitesse

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

mblock programmation avancée

mblock programmation avancée mblock programmation avancée 1 Limite du uivi de ligne claique Le programme uiveur de ligne tel que préenté dan le document uivi de ligne préente quelque limitation. En effet il d S1 et impoible dan le

Plus en détail

TP 5 : le transformateur monophasé

TP 5 : le transformateur monophasé TP : Le tranformateur monophaé I. But du TP : Étude d un tranformateur monophaé. II. Rappel théorique TP 5 : le tranformateur monophaé II.1. Préentation Le tranformateur et contitué d une carcae métallique

Plus en détail

LE MOTEUR ASYNCHRONE

LE MOTEUR ASYNCHRONE LE MOTEUR ASYNCHRONE I Principe de conversion de l énergie électrique en énergie mécanique : Phénomène physique : Un conducteur libre, fermant un circuit électrique, placé dans un champ magnétique, est

Plus en détail

. Comparaison d un résultat de mesure à un étalon. Validation de l exactitude d une méthode de mesure. Validation d un équipement.

. Comparaison d un résultat de mesure à un étalon. Validation de l exactitude d une méthode de mesure. Validation d un équipement. 48 III LES TESTS D EGALITE. Comparaion 'un paramètre e poition à une valeur fixe a) But u tet On veut comparer un paramètre e poition, généralement une moyenne e n meure à une valeur fixe M. Cette valeur

Plus en détail

Variable Nom Unité Formule E Force électromotrice (fem) Volt (V) K Constante définie lors de la fabrication de la machine

Variable Nom Unité Formule E Force électromotrice (fem) Volt (V) K Constante définie lors de la fabrication de la machine I- Généralités Le point commun des méthodes de production d électricité par éolienne, centrale hydraulique ou centrale nucléaire est la transformation (ou conversion) mécanique/électrique. Elle est présente

Plus en détail

Electrotechnique Niveau DEVOIRS SURVEILLES & EXAMENS ELECTROTECHNIQUE. Profil : Maintenance Industrielle. Niveau - 3.

Electrotechnique Niveau DEVOIRS SURVEILLES & EXAMENS ELECTROTECHNIQUE. Profil : Maintenance Industrielle. Niveau - 3. Electrotechnique Niveau 3 00-0 MNSTERE DE L'ENSEGNEMENT SERER ET DE LA RECHERCHE SCENTFQE ET TECHNOLOGQE NSTTT SERER DES ETDES TECHNOLOGQES DE NABEL DEVORS SRVELLES & EXAMENS ELECTROTECHNQE rofil : Maintenance

Plus en détail

Moteur asynchrone triphasé

Moteur asynchrone triphasé triphasé 1. Constitution et principe de fonctionnement 1.1. Stator = inducteur Il est constitué de trois enroulements (bobines) parcourus par des courants alternatifs triphasés et possède p paires de pôles.

Plus en détail

Chapitre VIII-4. Equilibres de solubilité et de précipitation

Chapitre VIII-4. Equilibres de solubilité et de précipitation Chapitre VIII-4 Plan : I- Généralité...2 - Solubilité et contante de olubilité...2 a- Définition...2 b- Mie en olution aqueue d un olide moléculaire an réaction chimique...2 c- Mie en olution aqueue d

Plus en détail

1. Quel type de modulation a produit ce signal? 2. Quelle est la séquence de bits qu il représente? Exercice 2 (Modulation) Soit le signal suivant :

1. Quel type de modulation a produit ce signal? 2. Quelle est la séquence de bits qu il représente? Exercice 2 (Modulation) Soit le signal suivant : Univerité Kadi Merbah Ouargla Département d Informatique et de Technologie de l Information 1 ère mater informatique RCS et Fondamentale Module PCSD/Tec_IP Mar 2014 TD1 Couche Phyique Exercice 1 (Vitee

Plus en détail

mindy Mindy, armoires de commande : des plus simples A0 et A1, aux plus complexes et innovantes A824 et A924. Coffret antichoc avec porte réversible

mindy Mindy, armoires de commande : des plus simples A0 et A1, aux plus complexes et innovantes A824 et A924. Coffret antichoc avec porte réversible Mindy, armoire de commande : de plu imple A0 et A, aux plu complexe et innovante A8 et A9. Coffret antichoc avec porte réverible La ligne d armoire de commande Nice comprend de modèle pour tou le type

Plus en détail

Laboratoire génie électrique 4Stech Série d exercices N 9 Moteurs asynchrones triphasés Page 1/5

Laboratoire génie électrique 4Stech Série d exercices N 9 Moteurs asynchrones triphasés Page 1/5 Laboratoire génie électrique 4Stech Série d exercices N 9 oteurs asynchrones triphasés Page / Exercice : Un moteur asynchrone triphasé hexapolaire (6 pôles) à rotor à cage d écureuil a les caractéristiques

Plus en détail

GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES

GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES 1. Constitution 1-1. Rotor = inducteur Il est constitué d un enroulement parcouru par un courant d excitation Ie continu créant un champ magnétique 2p polaire. Il

Plus en détail

2 Mouvement rectiligne uniforme

2 Mouvement rectiligne uniforme 2_et_3-cinematique.nb 22 2 Mouvement rectiligne uniforme 2. Définition ü Grandeur contante, grandeur uniforme Une grandeur f et qualifiée de contante lorque, conidérée comme fonction du temp, elle ne varie

Plus en détail

Système avancé de gestion

Système avancé de gestion Technologie LAtmanagement Sytème avancé de getion de la charge Développement et réaliation d un démontrateur La plupart de ytème opérationnel de getion de la charge ont implement de télécommande heure

Plus en détail

Chapitre 10 : La mécanique ondulatoire

Chapitre 10 : La mécanique ondulatoire Capitre : a mécaniue ondulatoire Eercice E. On peut aocier le epreion claiue du module de la uantité de mouvement et de l énergie cinétiue au moyen de l epreion p m. Puiue la longueur d onde de Broglie

Plus en détail

AUTOMATIQUE CONTINUE exercices

AUTOMATIQUE CONTINUE exercices AUTOMATIQUE CONTINUE exercice Exercice n fonction de tranfert Calculer la fonction de tranfert S( ) H du circuit ci deou. E( ) R R e(t) C (t) Exercice n Calculer la fonction de tranfert ( ) fonction de

Plus en détail

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu 1. Principe de la conversion électromécanique de puissance 1.1. Porteurs de charge d un circuit mobile dans un champ magnétique : bilan de puissance

Plus en détail

MODELISATION D UNE MACHINE A COURANT CONTINU

MODELISATION D UNE MACHINE A COURANT CONTINU 1. Introduction MODELISATION D UNE MACHINE A COURANT CONTINU COURS Une machine à courant continu est une machine électrique. Il s'agit d'un convertisseur électromécanique permettant la conversion bidirectionnelle

Plus en détail

Electronique d Instrumentation I

Electronique d Instrumentation I TP Electronique d Intrumentation I (SP3 0809) 2/15 Sommaire Travaux Pratique aktham.afour@ujfgrenoble.fr Electronique d Intrumentation I TP1: aractériation de l ampliop réel gain et bande paante en BF

Plus en détail

Jean-Louis CAYATTE Chapitre 13 Marché du travail avec salaire fixé par l État

Jean-Louis CAYATTE  Chapitre 13 Marché du travail avec salaire fixé par l État Jean-Loui CAYATTE jlcayatte@free.fr http://jlcayatte.free.fr/ Chapitre 13 Marché du travail avec alaire fixé par l État Dan ce chapitre, nou déterminon l équilibre du marché du travail en uppoant que le

Plus en détail

8. Tenue à la mer des talus en enrochements

8. Tenue à la mer des talus en enrochements 8. Tenue à la mer de talu en enrochement 8.1. Introduction Le talu en enrochement prennent une place de plu en plu importante dan la contruction de ouvrage maritime défenif. Cela tient à pluieur raion

Plus en détail

Performance. Série S601 Série S451. Endurance. Eclairage chirurgical. e a n. t e r i c l. t o i r e s S.

Performance. Série S601 Série S451. Endurance. Eclairage chirurgical.  e a n. t e r i c l. t o i r e s S. www.tericlean-medical.com Série S601 Série S451 Endurance Performance S e Bureau et uine : Zone d activité N 02, Lot N 125 CW33, El Kerma Daïra : E Senia, Wilaya d oran - Algérie. www.tericlean-medical.com

Plus en détail

1 Commande par onduleur d un moteur asynchrone triphasé

1 Commande par onduleur d un moteur asynchrone triphasé UNIVERSITÉ DE CAEN BASSE-NORMANDIE ANNÉE 2009/2010 U.F.R. de Sciences 23 Mars 2010 Master Professionnel AEII Electronique de puissance Terminal, durée 2h00 Document autorisé : une feuille A4 recto-verso

Plus en détail

PLAN DE COURS. Modélisation Eléments Finis de Systèmes Electromagnétiques Basse Fréquence

PLAN DE COURS. Modélisation Eléments Finis de Systèmes Electromagnétiques Basse Fréquence Responsables de cours : Francis Piriou Abdelmounaïm Tounzi PLAN DE COURS Modélisation Eléments Finis de Systèmes Electromagnétiques Basse Fréquence Descriptif du cours Le cours se divise en deux parties

Plus en détail

Division : 2 ème Année BTS Electrotechnique Thème support : Energie renouvelable (Génératrice asynchrone)

Division : 2 ème Année BTS Electrotechnique Thème support : Energie renouvelable (Génératrice asynchrone) Division : ème Année BTS Electrotechnique Thème support : Energie renouvelable (Génératrice asynchrone) ériode de l année : Cette activité se déroule en fin de ème semestre. ré-requis : Contenus d enseignement

Plus en détail

La machine à courant continu

La machine à courant continu La machine à courant continu 1 Généralités Historique : 1ere machine industrielle de l histoire Utilisation principalement en moteur de toute puissance (Commande et Vitesse variable simple). => tendance

Plus en détail

Les moteurs asynchrones

Les moteurs asynchrones Les moteurs asynchrones I)- GENERALITES Le moteur asynchrone représente 80% des moteurs utilisés industriellement, étant donné leur simplicité de construction et leur facilité de démarrage. D'autre part

Plus en détail

Le Moteur Asynchrone

Le Moteur Asynchrone Le Moteur Asynchrone Table des matières 1. Introduction...2 2. Principe de fonctionnement...2 2.1. principe du moteur synchrone...2 2.2. Principe du moteur asynchrone...2 2.3. Énonce du principe...3 2.4.

Plus en détail