Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour"

Transcription

1 Sommaire ASSURANCE... 1 Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour... 1 Module 2 : L épargne / Durée : 1,5 jour... 2 Module 3 : La retraite / Durée : 1,5 jours... 5 Module 4 : Les contrats Madelin / Durée 1,5 jours... 8 Module 5 : Le contrat emprunteur / Durée 1,5 jours Module 6 : Les bases de l'assurance dommage / / Durée 1 jour Module 7 : L'assurance habitation / Durée 1 jour ACTUARIAT Module 1 : Les bases de l actuariat en prévoyance / Durée 1,5 jours Module 2 : Analyse de marge, états de contrôles (épargne retraite) LE DIGITAL EN ASSURANCE Module 1 : Connaissance du digital / Application en epargne / Durée : 1,5 jour Module 2 : Connaissance du digital / Application MRH / Durée : 1,5 jour Module 3 : Les objets connectés et la santé / Durée : 1,5 jour LE BIG DATA EN ASSURANCE Module : Big Data sensibilisation... 23

2 ASSURANCE Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour Partie 1 : Les fondamentaux de l'assurance Présentation du marché de l assurance Définition du contrat d assurance Définition de l assurance de personnes Définition de l assurance dommage Séquence 1 : Le marché de l assurance Séquence 2 : L organisation d un contrat Séquence 3 : La classification des produits d assurance Séquence 4 : Les fondamentaux de l assurance vie Séquence 5 : Les fondamentaux de l assurance dommage Partie 2 : Les acteurs du marché de l'assurance l organisation d une compagnie les acteurs d une compagnie le système de vente des produits d assurance Séquence 1 : Les différents acteurs Séquence 2 : Les forces de ventes d une compagnie Séquence 3 : Les réseaux de distribution Partie 3 : Les bases de L assurance de personnes Les branches en assurance Différentes opérations sur les contrats Différents contrats retraite Différents contrats d épargne Séquence 1 : Définition du domaine assurance de personnes Séquence 2 : Les différentes branches Séquence 3 : Les opérations sur les contrats Séquence 4 : Les contrats d épargne Séquence 5 : Les contrats retraites w w w. t e a m 2 i. f r Page 1

3 Partie 4 : Les bases de l assurance dommage les principes fondamentaux de l assurance dommage les différents produits ou contrats en dommage Vous apprendrez les différentes branches en dommage (marché des particuliers ou marché des professionnels) Séquence 1 : Définition Séquence 2 : Les différentes branches Séquence 3 : Les contrats en assurance dommage Partie 5 : Les principes de base d un contrat de prévoyance la définition du risque en assurance les principales couvertures de prévoyance (décès, incapacité, invalidité ) Séquence 1 : Notion de risque en assurance Séquence 2 : Les risques en prévoyance Séquence 3 : Présentation des couvertures de prévoyance Module 2 : L épargne / Durée : 1,5 jour Partie 1 : La place des contrats d'épargne en assurance Les avantages d un contrat d épargne Fonctionnement d un contrat d épargne L évolution des contrats d épargne Séquence 1 : Les contrats d épargne dans l univers assurantiel Séquence 2 : Le principe d un contrat d épargne Séquence 3 : Les chiffres clefs w w w. t e a m 2 i. f r Page 2

4 Partie 2 : Les différents contrats d épargne Les caractéristiques d un contrat d épargne mono support Les caractéristiques d un contrat d épargne multi support Les caractéristiques des bons de capitalisation Les caractéristiques de l épargne handicap Les caractéristiques des contrats DSK (Dominique strauss-kahn) Séquence 1 : Les différents contrats Séquence 2 : Focus sur les contrats mono et multi-supports Séquence 3 : Focus sur l épargne handicap Partie 3 : Les opérations sur les contrats Les différentes opérations réalisables sur les contrats d épargne Notion d avances Notion de rachat Notion d opération d arbitrage Séquence 1 : Les versements libres et complémentaires Séquence 2 : L arbitrage Séquence 3 : Les avances Séquence 4 : Le rachat Partie 4 : Les garanties complémentaires garantie plancher. garantie cliquet. garantie indexée. garantie invalidité. garantie exonération. Séquence 1 : Principe des garanties complémentaires Séquence 2 : Les garanties complémentaires typées décès Séquence 3 : Les garanties complémentaires typées prévoyance w w w. t e a m 2 i. f r Page 3

5 Partie 5 : Les bases de la gestion financière les bases de la gestion financière la fiscalité des plus values gestion profilée gestion libre ou sous mandat Séquence 1 : principe de la gestion financière Séquence 2 : Principe de la gestion profilée Séquence 3 : Principe de la gestion libre et de la gestion sous mandat Séquence 4 : définition des plus values Séquence 5 : La fiscalité des plus values Partie 6 : La rentabilité d un contrat d assurance Les critères de rentabilité : o La valeur actuelle nette o Le taux de rendement interne o La pay back period Séquence 1 : Principe Séquence 2 : La valeur actuelle nette Séquence 3 : Le taux de rendement interne Séquence 4 : La pay back period Séquence 5 : Tableau de synthèse Partie 7 : Le principe des intérêts en épargne Calculer le montant de vos intérêts sur vos contrats d épargne Notion d intérêt simple Notion d intérêt composé Séquence 1 : Présentation de la capitalisation et de l actualisation Séquence 2 : Présentation du calcul des intérêts sur des produits d épargne Séquence 3 : Application sur le livret A w w w. t e a m 2 i. f r Page 4

6 Module 3 : La retraite / Durée : 1,5 jours Partie 1 : Le marché de la retraite Présentation du système de retraite en France Définition du régime par répartition Définition du régime par capitalisation Principe de la protection sociale Séquence 1 : Les chiffres clefs Séquence 2 : Présentation des systèmes par répartition et capitalisation Séquence 3 : Présentation de la pyramide de la protection sociale Partie 2 : Les différents régimes de retraite L architecture du régime de retraite français La définition de l AGIRC La définition de l ARRCO Principe des régimes à cotisations définies Principe des régimes à prestations définies Séquence 1 : Présentation du régime de base Séquence 2 : Présentation du régime complémentaire Séquence 3 : Présentation du régime sur-complémentaire Partie 3 : Les régimes spéciaux Présentation des régimes spéciaux : principe et mode de calcul de la retraite Présentation des régimes alignés : principe et mode de calcul de la retraite Présentation des régimes intégrés ou adossés : principe et mode de calcul de la retraite Séquence 1 : Les régimes spéciaux et les régimes non salariés Séquence 2 : Les régimes alignés Séquence 3 : Les régimes intégrés ou adossés w w w. t e a m 2 i. f r Page 5

7 Partie 4 : Les contrats de la fonction publique Présentation du régime PREFON (contrat de retraite complémentaire réservé aux agents de la fonction publique) Les caractéristiques du régime PREFON (contrat de retraite complémentaire réservé aux agents de la fonction publique) La fiscalité du régime PREFON (contrat de retraite complémentaire réservé aux agents de la fonction publique) Séquence 1 : Généralité et affiliation aux régimes Séquence 2 : Caractéristiques Séquence 3 : fiscalité Partie 5 : Le principe de revalorisation des rentes Principe de la revalorisation des rentes Notion de taux de revalorisation, taux technique Principe de la revalorisation des rentes dans le secteur publique Principe de la revalorisation des rentes dans le secteur privé Séquence 1 : Principe général Séquence 2 : Principe propre à la fonction publique Séquence 3 : Application pratique Partie 6 : Le PERP Principes généraux Fonctionnement du produit Fiscalité du produit Séquence 1 : Principes généraux Séquence 2 : Fonctionnement du produit Séquence 3 : Fiscalité w w w. t e a m 2 i. f r Page 6

8 Partie 7 : L article 83 Principes généraux Fonctionnement du produit Fiscalité du produit Séquence 1 : Principes généraux Séquence 2 : Fonctionnement du produit Séquence 3 : Fiscalité Partie 8 : Le perco Principes généraux Fonctionnement du produit Fiscalité du produit Séquence 1 : Principes généraux Séquence 2 : Fonctionnement du produit Séquence 3 : Fiscalité w w w. t e a m 2 i. f r Page 7

9 Module 4 : Les contrats Madelin / Durée 1,5 jours Partie 1 : Le marché de la retraite Présentation du marché de la retraite en France Présentation des systèmes par répartition et capitalisation Présentation de la pyramide de la protection sociale Séquence 1 : Les chiffres clefs Séquence 2 : Présentation des systèmes par répartition et capitalisation Séquence 3 : Présentation de la pyramide de la protection sociale Partie 2 : Présentation des différents régimes de retraite Définition du régime de base Définition du régime complémentaire Définition du régime sur complémentaire Séquence 1 : Présentation du régime de base Séquence 2 : Présentation du régime complémentaire Séquence 3 : Présentation du régime sur complémentaire Partie 3 : Les fondamentaux du contrat Madelin Définition du contrat Madelin Quel est l intérêt de souscrire à un contrat Madelin Qui peut souscrire à un contrat Madelin Séquence 1 : Principe Séquence 2 : Les besoins couvert par le Madelin Séquence 3 : Les conditions d éligibilités w w w. t e a m 2 i. f r Page 8

10 Partie 4 : La déductibilité Présentation des différentes cotisations (bases, complémentaires, supplémentaires) Présentation de la déductibilité fiscale Séquence 1 : Les différents types de cotisation Séquence 2 : La déductibilité fiscale Séquence 3 : Application pratique Partie 5 : Le Madelin retraite Présentation du contrat Madelin retraite Les avantages d un Madelin retraite Les inconvénients d un Madelin retraite Séquence 1 : Principe Séquence 2 : Les avantages Séquence 3 : Les inconvénients Partie 6 : Le Madelin prévoyance Présentation du contrat Madelin prévoyance Les avantages d un Madelin prévoyance Les inconvénients d un Madelin prévoyance Séquence 1 : Principe Séquence 2 : Les avantages Séquence 3 : Les inconvénients w w w. t e a m 2 i. f r Page 9

11 Module 5 : Le contrat emprunteur / Durée 1,5 jours Partie 1 : Le marché de l assurance des professionnelles ou collectives les caractéristiques des contrats collectifs la définition des contrats emprunteurs, retraite, santé collective les chiffres clefs du secteur d activité. Séquence 1 : Présentation générale Séquence 2 : Les chiffres clefs des contrats à adhésions facultatives Séquence 3 : Les chiffres clefs des contrats à adhésions obligatoires Partie 2 : Présentation général du contrat emprunteur Séquence 1 : Les objectifs du contrat emprunteur Séquence 2 : Réglementation et tarification Séquence 3 : Conditions d admissions Le fonctionnement des contrats emprunteurs Savoir tarifer un contrat emprunteur Connaitre les conditions d admissions aux contrats emprunteurs Partie 3 : Calcul d un échéancier lors d un prêt immobilier Calculer votre propre échéancier lors de la souscription d un prêt Vous maitriserez le calcul des intérêts Connaitre le principe du capital restant dû Séquence 1 : Définition Séquence 2 : Construction d un échéancier Séquence 3 : Les types de remboursements d un prêt immobilier w w w. t e a m 2 i. f r Page 10

12 Partie 4 : Etude de la garantie perte d'emploi Définition de la garantie perte d emploi Les conditions d applications de la garantie perte d emploi Les conditions d accès à cette garantie Le coût de la garantie perte d emploi Séquence 1 : principe Séquence 2 : Conditions d accès Séquence 3 : Durée et coût de la garantie Partie 5 : Les opérations sur les contrats emprunteurs Opération sur les versements libres et complémentaires Opération sur le rachat Opération sur les transformations du capital en rente Séquence 1 : Les versements libres et complémentaires Séquence 3 : Le rachat Séquence 4 : Transformation du capital en rente Partie 6 : Présentation des lois Evin et Veil Les caractéristiques de la loi Evin Les caractéristiques de la loi Veil Les critères d applications de ces deux lois Séquence 1 : Contexte et objectif de la loi Séquence 2 : Champs d application Séquence 3 : Les critères des régimes à adhésion obligatoire w w w. t e a m 2 i. f r Page 11

13 Partie 7 : Les impacts des lois Evin et Veil Les impacts des lois Evin et Veil lors de la souscription Les impacts des lois Evin et Veil en cas de sortie Les impacts des lois Evin et Veil en cas de non renouvellement du contrat Séquence 1 : Impact des lois lors de la souscription Séquence 2 : impact des lois en cas de sortie individuelle du groupe Séquence 3 : Impact des lois en cas de non renouvellement du contrat Partie 8 : La convention AERAS Principe de la convention AERAS Les effets de la convention AERAS Le droit des usagers face aux organismes de crédit le principe de l écrêtement. Séquence 1 : Présentation et cadre de la convention Séquence 2 : Le droit des organismes de crédit face aux prêts Séquence 3 : Principe de l écrêtement Partie 9 : La tarification des contrats emprunteur Les principes Les paramètres de tarifications Calcul du cout des garanties Séquence 1 : Les principes Séquence 2 : Les paramètres de tarifications Séquence 3 : Calcul du cout des garanties w w w. t e a m 2 i. f r Page 12

14 Module 6 : Les bases de l'assurance dommage / / Durée 1 jour Partie 1 : Les branches de l assurance dommage Définition de l assurance IARD ou assurance dommage Définition de l assurance de bien et de chose Définition de l assurance de responsabilité Séquence 1 : Généralité Séquence 2 : Généralité sur l assurance de bien et de chose Séquence 3 : Généralité sur l assurance de responsabilité Partie 2 : Les acteurs de l assurance dommage L évolution du marché en assurance dommage Les apporteurs d affaires en assurance dommage Définition des apporteurs d affaires Séquence 1 : Les chiffres clefs Séquence 2 : Les principaux acteurs Séquence 3 : Les intermédiaires ou apporteurs Partie 3 : Les produits de l assurance dommage Les différents produits en assurance dommage Les types de produits en assurance dommage (individuels, groupe ouvert, flotte) L organisation d un produit en assurance dommage Séquence 1 : La gamme de produit Séquence 2 : Les types de produit Séquence 3 : L organisation du produit w w w. t e a m 2 i. f r Page 13

15 Partie 4 : L organisation d une compagnie d assurance Présentation d une compagnie d assurance Rôle de la direction commerciale Rôle des gestionnaires Séquence 1 : Organigramme d une compagnie Séquence 2 : La direction commerciale Séquence 3 : Les départements de gestion Partie 5 : La gestion de la souscription en assurance dommage Comment est géré votre contrat Rôle de la direction commerciale Qu elles sont les opérations que vous pouvez réaliser sur votre contrat Séquence 1 : Les missions du gestionnaire souscription Séquence 2 : La création du contrat Séquence 3 : La gestion des opérations post souscription Partie 6 : La gestion des sinistres niveau I Définition d un sinistre Comment sont gérés vos sinistres Les évènements relatifs aux sinistres : o Enregistrement o Visualisation o Paiement des prestations Séquence 1 : Les missions du gestionnaire sinistre Séquence 2 : La gestion des sinistres Séquence 3 : Les évènements relatifs aux sinistres w w w. t e a m 2 i. f r Page 14

16 Partie 7 : L organisation d un contrat en assurance dommage Définition du risque en assurance Définition des garanties Définition de la tarification Séquence 1 : L organisation du contrat Séquence 2 : Les garanties en dommage Séquence 3 : Les principes de tarification Partie 8 : Le cycle de vie d'un contrat en assurance dommage Principale notion en assurance (date d effet du contrat, fractionnement, prime) Définition de la proposition du contrat Définition du contrat Séquence 1 : Quelques définitions Séquence 2 : De la proposition au contrat Séquence 3 : La gestion Partie 9 : La gestion des sinistres niveau II Organisation d un sinistre en dommage (ouverture, clôture, instruction, règlement). Les étapes à respecter auprès de votre compagnie afin d être indemnisé sur un sinistre. Le principe des conventions en assurance dommage Séquence 1 : Principe Séquence 2 : Le cycle de vie du sinistre Séquence 3 : Les principales conventions w w w. t e a m 2 i. f r Page 15

17 Module 7 : L'assurance habitation / Durée 1 jour Partie 1 : Présentation d un produit MRH (Multirisque Habitation) Définition de la MRH (Multirisque habitation) Quels sont les documents transmis par votre assureur Quelles sont les garanties présentes au contrat Séquence 1 : Principe de la MRH Séquence 2 : Les différents documents relatifs au contrat Séquence 3 : Les garanties du contrat Partie 2 : Principe d un sinistre MRH (Multirisque Habitation) Comment réagir lors d un sinistre MRH (Multi risque habitation) Qui contacter en cas de sinistre Quelles sont les démarches à accomplir Séquence 1 : Les questions à se poser en cas de sinistre Séquence 2 : Les phases d indemnisations après un sinistre Séquence 3 : Comment vous serez indemnisé? Partie 3 : Le dommage Définition sur la garantie dommage (Il s agit de garantir en cas de sinistre un certain montant d indemnisation) Définition du dommage direct Définition du dommage indirect Séquence 1 : Principes Séquence 2 : Le dommage direct Séquence 3 : Le dommage indirect w w w. t e a m 2 i. f r Page 16

18 Partie 4 : Le risque vol, vandalisme Définition sur la garantie risque vol et vandalisme Présentation des garanties de bases (Effraction, Usage de fausses clefs.) Présentation des extensions de garantie (Escalade, Introduction clandestine) Séquence 1 : Principes Séquence 2 : Les garanties de bases et les extensions de garantie Séquence 3 : La déclaration de sinistre à l assurance Partie 5 : Le risque incendie Définition sur la garantie incendie Présentation des couvertures et exclusions de garanties Quelle déclaration faire à votre assureur Séquence 1 : Principe Séquence 2 : Les couvertures et les exclusions Séquence 3 : La déclaration de sinistre à l assurance Partie 6 : La responsabilité civile Définition de la responsabilité civile Présentation de la responsabilité contractuelle et délictuelle Comment s articule la RC (Responsabilité civile) dans le cadre d un contrat MRH Séquence 1 : Généralité Séquence 2 : La responsabilité civile Séquence 3 : La responsabilité civile au sein des contrats d habitation w w w. t e a m 2 i. f r Page 17

19 Partie 7 : La garantie dégât des eaux Définition sur la garantie dégât des eaux Présentation des dommages inclus dans la garantie Comment réaliser une déclaration de sinistre à votre assureur Séquence 1 : Principe Séquence 2 : Les dommages rentrant dans la garantie Séquence 3 : La déclaration de sinistre à l assureur Partie 8 : La convention cidre Définition de la convention La mise en œuvre Principe d indemnisation Séquence 1 : L application de la convention Séquence 2 : La mise en œuvre Séquence 3 : Principe d indemnisation Partie 9 : La convention cide-cop Définition de la convention La mise en œuvre Principe d indemnisation Séquence 1 : L application de la convention Séquence 2 : La mise en œuvre Séquence 3 : Principe d indemnisation w w w. t e a m 2 i. f r Page 18

20 ACTUARIAT Module 1 : Les bases de l actuariat en prévoyance / Durée 1,5 jours Partie 1 : Les principes de base d un contrat de prévoyance la définition du risque en assurance les principales couvertures de prévoyance (décès, incapacité, invalidité ) Séquence 1 : Notion de risque en assurance Séquence 2 : Les risques en prévoyance Séquence 3 : Présentation des couvertures de prévoyance Partie 2 : Les bases de la tarification d un contrat Notion de taux techniques Notion de table de mortalité (table prospective, table rétrospective) Notion de probabilité de décès. Séquence 1 : Principe Séquence 2 : Définition du taux technique Séquence 3 : Définition des tables de mortalité Partie 3 : Les principes de la rémunération d un contrat d assurance Notions de bases rentrant dans la rémunération de votre contrat d assurance Notion de taux techniques Notion de taux de participation aux bénéfices Notion de taux minimum garanti (T.M.G) Séquence 1 : Notion de taux en assurance Séquence 2 : La participation aux bénéfices Séquence 3 : Synthèse w w w. t e a m 2 i. f r Page 19

21 Partie 4 : Les principes de la tarification d une prime d assurance Notions de bases rentrant dans la tarification d une prime Notion de prime pure Notion de chargements Notion de prime commerciale Séquence 1 : Définition de la prime pure Séquence 2 : Définition des chargements Séquence 3 : Définition de la prime commerciale w w w. t e a m 2 i. f r Page 20

22 Module 2 : Analyse de marge, états de contrôles (épargne retraite) Partie 1 : Analyser les marges Les bases sur l analyse de marge Identifier les différents types de marges Savoir calculer les marges sur des produits simples d assurance vie Séquence 1 : Les bases sur l analyse de marge Séquence 2 : Identifier les différents types de marges Séquence 3 : Savoir calculer les marges sur des produits simples d assurance vie Partie 2 : Les impacts de solvabilité 2 dans le cadre de l analyse de marge Introduction Présentation des contrôles Séquence 1 : Introduction Séquence 2 : Présentation des contrôles Partie 3 : Distinguer les critères de mesure de la rentabilité Connaître les différents critères Apprécier les avantages et faiblesses des différents critères Séquence 1 : Connaître les différents critères Séquence 2 : Apprécier les avantages et faiblesses des différents critères Partie 4 : Savoir réaliser les projections financières Connaître les étapes pour réaliser les projections de comptes de résultats Cas pratique simplifié Séquence 1 : Connaître les étapes pour réaliser les projections de comptes de résultats Séquence 2 : Cas pratique simplifié w w w. t e a m 2 i. f r Page 21

23 LE DIGITAL EN ASSURANCE Module 1 : Connaissance du digital / Application en epargne / Durée : 1,5 jour - La connaissance des offres de Digital, - Les architectures de l environnement du Digital, - L intégration des contraintes légales et règlementaires, - La démarche de mise en œuvre et de transition du Digital. - Les fondamentaux de l assurance - Les produits en assurances de personnes - Les produits d épargne et leurs garanties complémentaires - La consultation d un compte épargne version «APP» Module 2 : Connaissance du digital / Application MRH / Durée : 1,5 jour Module 3 : Les objets connectés et la santé / Durée : 1,5 jour w w w. t e a m 2 i. f r Page 22

24 LE BIG DATA EN ASSURANCE Module : Big Data sensibilisation w w w. t e a m 2 i. f r Page 23

CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE. 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers

CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE. 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers Notre offre Depuis de nombreuses années, nos formateurs développent des solutions parfaitement adaptées à nos clients

Plus en détail

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 2014-2015 LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 ASSURANCES DE PERSONNES Les bases de l assurance collective et de la loi Madelin 3 Les régimes obligatoires de protection sociale 4 Santé

Plus en détail

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise Ne négligez surtout pas les assurances de votre entreprise Animé par : Valérie Cadiou, Responsable Commerciale GROUPAMA et Maître Emmanuel Ergan Cabinet LEPORZOU DAVID ERGAN Un diagnostic assurance indispensable

Plus en détail

RETRAITE INDÉPENDANTS ÉPARGNE MALAKOFF MÉDÉRIC POUR LES PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS

RETRAITE INDÉPENDANTS ÉPARGNE MALAKOFF MÉDÉRIC POUR LES PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS RETRAITE INDÉPENDANTS L OFFRE ÉPARGNE MALAKOFF MÉDÉRIC POUR LES PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS AVEC RETRAITE INDÉPENDANTS, CONSTITUEZ VOTRE COMPLÉMENT RETRAITE DÈS AUJOURD HUI La constitution d un complément

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Swiss Relais Maintien des revenus

Swiss Relais Maintien des revenus Parce que vos ressources ne doivent pas dépendre de votre santé Swiss Relais Maintien des revenus Réservé aux professionnels indépendants Si chaque profession bénéficie des indemnités d un régime obligatoire,

Plus en détail

Sérénivie. Le relais de votre protection sociale. Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat

Sérénivie. Le relais de votre protection sociale. Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat Quelques chiffres clés Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat Glossaire Annexe Sérénivie Le relais de votre protection sociale Aujourd hui, vous bénéficiez d une

Plus en détail

Contrats «Loi Madelin» article 154 bis du CGI

Contrats «Loi Madelin» article 154 bis du CGI LA RETRAITE suite Contrats «Loi Madelin» article 154 bis du CGI Objectif Plafonds Ces contrats d assurance de groupe permettent aux indépendants non agricoles et leur conjoint collaborateur de se constituer

Plus en détail

Programme de la certification «Conseil en Protection Sociale Certifié CGPC»

Programme de la certification «Conseil en Protection Sociale Certifié CGPC» Programme de la certification «Conseil en Protection Sociale Certifié CGPC» Le programme de cette épreuve est un sous-ensemble de l examen de certification CGPC/CFP. 1 / 5 BLOC 1 - PRÉVOYANCE RETRAITE

Plus en détail

Bilan Protection Sociale et Rémunération

Bilan Protection Sociale et Rémunération Bilan Protection Sociale et Rémunération A l attention de : Monsieur GM CIPAV 60 Date : 13 novembre 2006 Votre conseil : GM CIPAV 60 Interlocuteur : Monsieur GM CIPAV 60 CONFIDENTIEL Objectif du bilan

Plus en détail

> Des frais de gestion réduits

> Des frais de gestion réduits Un nouveau regard sur l assurance vie avec e-cie vie, groupe Generali La performance en ligne de mire Parce que vous faire bénéficier des meilleurs prix participe à la performance de votre contrat, e-novline

Plus en détail

TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé

TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé TARIFICATION EN ASSURANCE COMPLEMENTAIRE SANTE: il était une fois, un statisticien, un actuaire, un économiste de la santé Plan de l intervention 1 2 3 Généralités sur le fonctionnement de l assurance

Plus en détail

Le métier d actuaire IARD

Le métier d actuaire IARD JJ Mois Année Le métier d actuaire IARD Journées Actuarielles de Strasbourg 6-7 octobre 2010 PLAN Présentation de l assurance non vie Le rôle de l actuaire IARD La tarification des contrats L évaluation

Plus en détail

Programme de la Certification «Conseil en Protection Sociale Certifié CGPC»

Programme de la Certification «Conseil en Protection Sociale Certifié CGPC» Programme de la Certification «Conseil en Protection Sociale Certifié CGPC» Le programme de cette épreuve est un sous-ensemble de l examen de certification CGPC/CFP. Cette certification a pour objectif

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

Qui sommes-nous? Société familiale d assurance créée en 1923. Indépendance financière. Maîtrise de l intégralité des activités de notre métier

Qui sommes-nous? Société familiale d assurance créée en 1923. Indépendance financière. Maîtrise de l intégralité des activités de notre métier Qui sommes-nous? Siège ESCA à Strasbourg Société familiale d assurance créée en 1923 Indépendance financière Maîtrise de l intégralité des activités de notre métier Conception Distribution Gestion «D un

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

Avis du Comité consultatif du secteur financier pour renforcer la transparence

Avis du Comité consultatif du secteur financier pour renforcer la transparence 26 mars 2013 Avis du Comité consultatif du secteur financier pour renforcer la transparence et la qualité des comparateurs d assurances complémentaires santé sur Internet Le 10 mai 2012, le Comité consultatif

Plus en détail

Un mécanisme exclusif et avantageux

Un mécanisme exclusif et avantageux Un mécanisme exclusif et avantageux Pendant les 8 premières années Pendant les huit premières années de votre contrat, la participation aux bénéfices est constituée : au titre du support en euros : des

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Octavie. Contrat d assurance vie

Octavie. Contrat d assurance vie Octavie Contrat d assurance vie Octavie, est un contrat d assurance vie multisupport et multigestionnaire qui vous permet de bénéficier d un mécanisme de participation aux bénéfices différée. Pendant les

Plus en détail

Prévoyance des expertsexperts-comptables

Prévoyance des expertsexperts-comptables Prévoyance des expertsexperts-comptables Faire les bons choix Objectifs de l intervention Répondre aux questions des experts-comptables relevant de la Cavec Au titre de la prévoyance, est-il préférable

Plus en détail

particuliers professionnels entreprises y penser... pour ne plus y penser

particuliers professionnels entreprises y penser... pour ne plus y penser particuliers professionnels entreprises y penser... pour ne plus y penser Sécurité ou performance : pourquoi choisir? Constituez votre retraite selon vos envies C est un fait : les ressources des régimes

Plus en détail

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008 Bilan Protection Sociale & Rémunération Etude réalisée pour Monsieur DUPONT Le 25/04/2008 Contact : Madame MARTIN Casagande & Associés, Membre de PRAGMA 1 LES OBJECTIFS DE L ETUDE Votre système de rémunération

Plus en détail

Fructi-Sélection Vie EN BREF

Fructi-Sélection Vie EN BREF Fructi-Sélection Vie Constituez ou cherchez à valoriser un capital en investissant à votre rythme tout en bénéficiant du cadre fiscal spécifique(1) de l assurance vie. EN BREF Fructi-Sélection Vie est

Plus en détail

Assurance Vie. Présenté par: Anass Ait El bid & El Younani Abdelmajid

Assurance Vie. Présenté par: Anass Ait El bid & El Younani Abdelmajid Assurance Vie Présenté par: Anass Ait El bid & El Younani Abdelmajid Plan I. Introduction II. III. IV. 1. Definition Les types de l assurance vie 1. L assurance en cas de vie 2. L assurance en cas de décès

Plus en détail

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA La réforme FILLON et la retraite complémentaire 2 La réforme Fillon

Plus en détail

Comment assurer son entreprise : Droits et obligations. Animé par : Maître Emmanuel ERGAN, Avocat Monsieur Yves BRILLET, Groupama

Comment assurer son entreprise : Droits et obligations. Animé par : Maître Emmanuel ERGAN, Avocat Monsieur Yves BRILLET, Groupama Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Comment assurer son entreprise : Droits et obligations Animé par : Maître Emmanuel ERGAN,

Plus en détail

Bienvenue dans votre agence!

Bienvenue dans votre agence! Bienvenue dans votre agence! Pour bien commencer, présentons-nous! Nom, Deuxième prénom niveau Entreprise Secteur d activité Nb de salariés Vos attentes? Radiance Groupe Humanis est la Mutuelle du Groupe

Plus en détail

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I)

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Il s agit d un régime de retraite collectif par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de tout ou partie

Plus en détail

NOS PARCOURS REGLEMENTAIRES Capacité Professionnelle Assurances Niveaux 1, 2 et 3 37 Parcours réglementaire IOBSP Niveaux 1, 2 et 3 38

NOS PARCOURS REGLEMENTAIRES Capacité Professionnelle Assurances Niveaux 1, 2 et 3 37 Parcours réglementaire IOBSP Niveaux 1, 2 et 3 38 2014-2015 SOMMAIRE Page 2 A la découverte de l assurance 3 Les bases techniques et juridiques du contrat d assurance 4 Les composantes du patrimoine 5 Les régimes matrimoniaux 6 La succession 7 8 Les fondamentaux

Plus en détail

ASSURANCE DE PRÊT CHANGEZ D ASSURANCE DE PRÊT ET RÉALISEZ JUSQU À 50% D ÉCONOMIES!

ASSURANCE DE PRÊT CHANGEZ D ASSURANCE DE PRÊT ET RÉALISEZ JUSQU À 50% D ÉCONOMIES! ASSURANCE DE PRÊT CHANGEZ D ASSURANCE DE PRÊT ET RÉALISEZ JUSQU À 50% D ÉCONOMIES! www.april.fr BIEN CONNAÎTRE VOS DROITS La protection du consommateur en matière de crédit est régie par le Code de la

Plus en détail

VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ

VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ 1 CRÉER REPRENDRE 50 à 1 le : Jeudi 9 avril Jeudi 4 juin Jeudi 9 juillet Jeudi 8 octobre Jeudi 12 novembre Savoir construire votre étude de marché Identifier les sources d information

Plus en détail

PROXIMITÉ, PERFORMANCE, INNOVATION, une nouvelle voie pour votre patrimoine

PROXIMITÉ, PERFORMANCE, INNOVATION, une nouvelle voie pour votre patrimoine PROXIMITÉ, PERFORMANCE, INNOVATION, une nouvelle voie pour votre patrimoine En chiffres + Un seuil de souscription de 1500 euros seulement ou de 150 euros si vous optez pour les Versements Libres Programmés

Plus en détail

LES ASSURANCES DE L ENTREPRISE

LES ASSURANCES DE L ENTREPRISE LES ASSURANCES DE L ENTREPRISE Formation en 12 jours Présentation de l entreprise Besoins d assurance de l entreprise 4 jours 8 jours Stage de 10 personnes maximum Objectifs de la formation Permettre aux

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

Régime de prévoyance. CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014

Régime de prévoyance. CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014 Régime de prévoyance CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Quelques rappels sur le contrat prévoyance 3. Mise en place du régime 4. Gestion du contrat par la

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES Malakoff Médéric et l APRP (Association pour la Promotion de la Retraite et de la Prévoyance fondée par les experts-comptables),

Plus en détail

APS. Année 2013. Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE

APS. Année 2013. Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE APS Année 2013 Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE 1 CONTEXTE Dans l Entreprise, le rôle de l Expert-Comptable est primordial car il est souvent le seul interlocuteur du Chef

Plus en détail

Remarques : ce tableau sera progressivement enrichi des offres des assureurs

Remarques : ce tableau sera progressivement enrichi des offres des assureurs Principales caractéristiques des contrats Madelin Prévoyance : - Tarification - Prestations (forfaitaires/indemnitaires) - Calcul de la rente invalidité partielle Remarques : ce tableau sera progressivement

Plus en détail

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Santé Prévoyance Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille TRAVAILLEURS NON SALARIÉS REUNICA.COM Santé Avec Réunica

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

Plan Gérants Majoritaires. La Retraite. La prévoyance et la retraite. des Gérants Majoritaires

Plan Gérants Majoritaires. La Retraite. La prévoyance et la retraite. des Gérants Majoritaires Plan Gérants Majoritaires La Retraite La prévoyance et la retraite des Gérants Majoritaires Les garanties prévoyance du Plan Gérants Majoritaires vous permettent de protéger votre famille en cas de décès,

Plus en détail

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille Santé Prévoyance Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille SPÉCIAL AUTO ENTREPRENEURS REUNICA.COM Santé Avec Réunica

Plus en détail

réunion d information retraite

réunion d information retraite Retraite Retraite Complémentaire réunion d information retraite Faire le point sur la retraite complémentaire Dans le cadre du suivi de vos contrats de retraite complémentaire, nous vous proposons d organiser

Plus en détail

Devenez expert DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE INTERMÉDIAIRE EN ASSURANCE, IARD

Devenez expert DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE INTERMÉDIAIRE EN ASSURANCE, IARD Devenez expert DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE INTERMÉDIAIRE 3 FORMULES 20 15 à 20 heures de formation elearning pour découvrir et maîtriser tous les aspects théoriques d une nouvelle fonction. 20 3 COACHING

Plus en détail

Publicité. Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise

Publicité. Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise Publicité Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise édito Une maladie, un accident? Quelles seraient les conséquences financières de tels évènements pour votre entreprise?

Plus en détail

Présentation du métier d actuaire vie

Présentation du métier d actuaire vie 06 Octobre 2010 Frédéric Daeffler 14/10/2010 Agenda Assurance vie : Produits concernés Actuaire produit : Tarification et conception d un produit Actuaire financier : Pilotage des résultats, Gestion actif-passif,

Plus en détail

Pour préserver votre niveau de vie et celui de vos proches

Pour préserver votre niveau de vie et celui de vos proches PROFESSIONNELS Atoll Prévoyance Pour préserver votre niveau de vie et celui de vos proches Atoll Prévoyance professions libérales Votre solution en cas d arrêt de travail, d invalidité, de décès Atoll

Plus en détail

LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES. Une affaire de Spécialistes!

LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES. Une affaire de Spécialistes! LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES Une affaire de Spécialistes! 1 Le point sur les assurances L assurance des biens de l entreprise L assurance de Responsabilité

Plus en détail

Comment gérer ses assurances

Comment gérer ses assurances Comment gérer ses assurances Rencontre de l Incubateur au TechnoArk de Sierre Le 15 mai 2008 Inge Meyer-Weckel Experte en assurance sociale Conseil neutre en prévoyance et assurances Aweckel Sàrl à Sion

Plus en détail

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 novembre 2012. PROPOSITION DE LOI relative à la création d un

Plus en détail

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial?

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Invité expert : Alexis de Rozières, co-fondateur de 163x, plateforme dédiée au Perp pour les CGPI filiale de Debory Eres ASSURANCE RETRAITE A

Plus en détail

PHILOS OPHIA. Assurez en toute sérénité le départ de vos salariés

PHILOS OPHIA. Assurez en toute sérénité le départ de vos salariés PHILOS OPHIA Assurez en toute sérénité le départ de vos salariés PHILOS OPHIA Transformer une obligation légale en un excellent outil de fidélisation de vos salariés et bénéficier d avantages fiscaux conséquents

Plus en détail

Formations Assurances

Formations Assurances Formations Assurances Spécialiste de la formation en assurances et de la formation à distance, KALEA Formation met à votre disposition une large gamme de modules de formation couvrant l'ensemble des thématiques

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

Arélia Multisupport. Une meilleure retraite demain, dès aujourd hui! Fiscalité Madelin

Arélia Multisupport. Une meilleure retraite demain, dès aujourd hui! Fiscalité Madelin Arélia Multisupport Une meilleure retraite demain, dès aujourd hui! Fiscalité Madelin Pourquoi renforcer dès aujourd hui votre futur niveau de vie? LES TNS (1) PARTICULIÈREMENT CONCERNÉS Face au désengagement

Plus en détail

FORMATION IOBSP Niveau 1

FORMATION IOBSP Niveau 1 GROUPE VALORIALE VALORIALE FORMATION FORMATION IOBSP Niveau 1 Catalogue des formations valable jusqu au 31/12/13 VALORIALE 2012-2013 Objectifs de la formation Répondre aux obligations légales issues du

Plus en détail

Generali vie est la filiale spécialisée dans la distribution de produits de retraite et de placements par un réseau d agents et de courtiers.

Generali vie est la filiale spécialisée dans la distribution de produits de retraite et de placements par un réseau d agents et de courtiers. Avec Scénario Retraite, vous bénéficiez de la solidité financière du 1 er assureur vie européen : le groupe Generali. Créé en 1831, le groupe Generali représente 191 sociétés implantées dans 69 pays, soit

Plus en détail

Club Protection Sociale : La portabilité des droits issue de l ANI du 11/01/2008

Club Protection Sociale : La portabilité des droits issue de l ANI du 11/01/2008 Club Protection Sociale : La portabilité des droits issue de l ANI du 11/01/2008 M. Yves TRUPIN Associé WINTER & Associés 2 juillet 2009 1/19 Club Protection Sociale SOMMAIRE Portabilité des droits Santé

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

AGEA 2010. Préparez votre dossier assurance

AGEA 2010. Préparez votre dossier assurance AGEA 2010 Préparez votre dossier assurance Préambule Dans le cas d une création ou d une reprise d entreprise, plusieurs questions doivent être posées : Comment bien assurer mes biens professionnels? Que

Plus en détail

COMMENT S ASSURER SANS SE SUR ASSURER

COMMENT S ASSURER SANS SE SUR ASSURER COMMENT S ASSURER SANS SE SUR ASSURER Section des agricultrices 6 Mars 2012 DEFINITION L assurance est une opération par laquelle une partie (l Assureur) s engage, moyennant une rémunération (prime ou

Plus en détail

MODÈLE DE FICHE STANDARDISÉE D INFORMATION. Assurance emprunteur des prêts immobiliers (Ce document n a pas de valeur contractuelle)

MODÈLE DE FICHE STANDARDISÉE D INFORMATION. Assurance emprunteur des prêts immobiliers (Ce document n a pas de valeur contractuelle) MODÈLE DE FICHE STANDARDISÉE D INFORMATION Assurance emprunteur des prêts immobiliers (Ce document n a pas de valeur contractuelle) 1. Le distributeur Nom :.. Dénomination sociale : Adresse :.. Tél....

Plus en détail

Chiffres clés du marché français

Chiffres clés du marché français Chiffres clés du marché français Version présentée lors de la conférence de presse du 27 janvier 2011 Conférence de presse du 27 janvier 2011 1 L environnement économique et financier Une croissance modérée

Plus en détail

BIEN S ASSURER, UN ACTE

BIEN S ASSURER, UN ACTE BIEN S ASSURER, UN ACTE INDISPENSABLE Centre de Documentation et d Information sur l Assurance LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES Une affaire de spécialistes!

Plus en détail

Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs

Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs Risques professionnels pour l entrepreneur : Comment les assurer? Michel BOYER Boyer & Morvilliers Assureurs Sommaire : L Assurance : indispensable à la vie de l entreprise Un monde de risques Etre bien

Plus en détail

CRPI Assurances. Conseils. Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS

CRPI Assurances. Conseils. Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS CRPI Assurances Conseils Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS SOMMAIRE Présentation du cabinet CRPI Nos techniques d animation Nos Formations Descriptif de nos formations Formations

Plus en détail

PROJET D ACCORD PORTANT MISE EN PLACE D UN REGIME DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE «GROS RISQUE» (INCAPACITE, INVALIDITE, DECES) AU NIVEAU DU GROUPE

PROJET D ACCORD PORTANT MISE EN PLACE D UN REGIME DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE «GROS RISQUE» (INCAPACITE, INVALIDITE, DECES) AU NIVEAU DU GROUPE PROJET D ACCORD PORTANT MISE EN PLACE D UN REGIME DE PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE «GROS RISQUE» (INCAPACITE, INVALIDITE, DECES) AU NIVEAU DU GROUPE Comité de Groupe du 10 décembre 2014 Le projet Protection

Plus en détail

Entrepreneur du paysage. non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance

Entrepreneur du paysage. non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance Entrepreneur du paysage non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance Entrepreneur du paysage non salariés (TNS), une protection sociale optimale Mutex vous propose, en partenariat

Plus en détail

Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré

Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré Travailleur non salarié vous protégez votre famille, votre revenu, votre avenir. Pourquoi ne pas aller plus loin et bénéficier, vous aussi de l

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE

QUESTIONNAIRE RC PROFESSIONNELLE DES INTERMÉDIAIRES D ASSURANCE Le proposant 1. Nom de l assuré : 2. Adresse : Code postal : Ville : 3. Date de création : 4. La société a-t-elle changé de nom ou de région au cours des 6 dernières années? Oui Non Si oui, merci de préciser

Plus en détail

FANAF 2011 - DAKAR GESTION DES ACTIFS DE SOCIETES D ASSURANCE ET OPTIMISATION DE LEUR RENDEMENT. - Principe d allocation de Portefeuille

FANAF 2011 - DAKAR GESTION DES ACTIFS DE SOCIETES D ASSURANCE ET OPTIMISATION DE LEUR RENDEMENT. - Principe d allocation de Portefeuille FANAF 2011 - DAKAR GESTION DES ACTIFS DE SOCIETES D ASSURANCE ET OPTIMISATION DE LEUR RENDEMENT - Principe d allocation de Portefeuille - Innovation par les produits multi supports CISSE ABDOU CISCO CONSULTING

Plus en détail

et tarification 2008

et tarification 2008 Conditions de souscription et tarification 2008 Page 1 sur 6 SOUSCRIPTEUR : Le Syndic ou l'administrateur de Biens professionnel pour le compte des différents Syndicats de Copropriété Le protocole concerne

Plus en détail

expertise complète pour vos projets

expertise complète pour vos projets Choisissez une expertise complète pour vos projets d entrepreneur > Une vision globale pour bien assurer >toute l entreprise et la vie privée. > ASSURANCES DE PERSONNES ASSURANCES DES BIENS Obligations

Plus en détail

Mars 2014 BROCHURE! Epargne Booster 8,4% DELL, US STEEL, RALLYE Nom technique : FTD USD Mai 2014

Mars 2014 BROCHURE! Epargne Booster 8,4% DELL, US STEEL, RALLYE Nom technique : FTD USD Mai 2014 Mars 2014 BROCHURE! Epargne Booster 8,4% DELL, US STEEL, RALLYE Nom technique : FTD USD Mai 2014 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Comprendre les Credit Linked Notes ou Obligations Synthétiques Vous souhaitez

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012 1/ La contribution patronale de la garantie frais de santé est imposable sur le revenu à effet rétroactif au 1 er Janvier 2013 dès le 1 er, plus : - 0.5% de la prévoyance patronale de l ETAM ; - 0.12%

Plus en détail

Le Statut du Consultant

Le Statut du Consultant Le Statut du Consultant CENTRALE CONSULTANTS Mardi 20 Octobre 2009 Sylvie OUANICHE et Jacques BALMAÑA AG2R LA MONDIALE Maître Pierre SAUREL Thémistocle Avocats AG2R LA MONDIALE Né de l union d un groupe

Plus en détail

Prestations d assurances de flottes automobiles. Présentation de l offre

Prestations d assurances de flottes automobiles. Présentation de l offre Prestations d assurances de flottes automobiles Présentation de l offre SOMMAIRE I. Contexte et Entités concernées II. III. Présentation des attributaires du marché L offre : un contrat modulable, des

Plus en détail

particuliers professionnels entreprises y penser... pour ne plus y penser

particuliers professionnels entreprises y penser... pour ne plus y penser particuliers professionnels entreprises y penser... pour ne plus y penser Sécurité ou performance : pourquoi choisir? Constituez votre retraite selon vos envies C est un fait : les ressources des régimes

Plus en détail

Arrêt de travail. Choisissez le meilleur bouquet de garanties!

Arrêt de travail. Choisissez le meilleur bouquet de garanties! Arrêt de travail. Choisissez le meilleur bouquet de garanties! Jusqu à 7 jours d IJ en plus * Prévoyance Evolution Une couverture optimale en cas d arrêt de travail, pour vous et pour votre entreprise.

Plus en détail

Sommaire. Introduction...13. Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21

Sommaire. Introduction...13. Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21 Sommaire Introduction...13 Qu est-ce que le droit à la protection sociale?...13 Qu est-ce que le risque social?...14 Comment la Sécurité sociale est-elle née?...14 Quels sont les différents modèles de

Plus en détail

PROGRAMME MINIMAL DE FORMATION NIVEAU I

PROGRAMME MINIMAL DE FORMATION NIVEAU I PROGRAMME MINIMAL DE FORMATION NIVEAU I En application de l article R 512-9-1 du code des assurances, le candidat stagiaire devra avoir suivi, durant la période de 150H, une formation lui permettant d

Plus en détail

Centre de Gestion du Finistère

Centre de Gestion du Finistère Centre de Gestion du Finistère PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE 9 et 10 octobre 2012 SOMMAIRE 1 - Introduction 2 Présentation du groupement conjoint 3 Qu est ce que la prévoyance 4 Garanties proposées

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable Intervenants Philippe SORIA Direction Technique GAN ASSURANCE VIE Gilles GOURMAND Expert-Comptable SOMMAIRE 1- Intérêt d une opération de changement de statut 2- Faisabilité 3- Régime social du dirigeant

Plus en détail

Aviso Ré. Introduction à la réassurance. Technique de réassurance. Programme. Pour progresser : modules T2 et T3

Aviso Ré. Introduction à la réassurance. Technique de réassurance. Programme. Pour progresser : modules T2 et T3 T 1 Découvrir les différents rôles joués par la et son impact sur le développement de l'assurance Comprendre l'impact de la sur la gestion des assureurs Débutants en, toutes fonctions Cadres opérationnels

Plus en détail

Cardif Garantie Emprunteur Demande d adhésion

Cardif Garantie Emprunteur Demande d adhésion Cardif Garantie Emprunteur Demande d adhésion Convention d assurance collective n 2214 à adhésion facultative souscrite par l Union Française d Épargne et de Prévoyance (UFEP) auprès de CARDIF Assurance

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS SOLUTIONS PARTENAIRES

CHIFFRES CLÉS SOLUTIONS PARTENAIRES CHIFFRES CLÉS + de 15 ans d existence 3 compagnies d assurance Créée en 2000, l UNEP (Union Nationale d Epargne et de Prévoyance) est une association d épargnants qui offre à ses adhérents une gamme complète

Plus en détail

Dossier : - La loi Madelin

Dossier : - La loi Madelin Dossier : - La loi Madelin Ceci est un document à caractère publicitaire. Les informations sont fournies à titre indicatif en fonction de la réglementation en vigueur au moment de sa rédaction. Avant toute

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE - OBJET : Contrat Epargne Handicap Base juridique Art.199 septies I 2 du code général des impôts

Plus en détail

Les orientations nationales complémentaires : valorisation des passifs

Les orientations nationales complémentaires : valorisation des passifs Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles Les orientations nationales complémentaires : valorisation des passifs Régis WEISSLINGER Séminaire SEPIA 10 juin 2008 Page n 1 Sommaire Introduction

Plus en détail

PARTIE 1. Phénoménologie

PARTIE 1. Phénoménologie TABLE DES MATIÈRES Du même auteur........................................ Table des matières....................................... Abréviations........................................... Sigles.................................................

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

Prenez le temps d anticiper

Prenez le temps d anticiper Prenez le temps d anticiper L IFC : UNE OBLIGATION LÉGALE Selon l article 122-14-13 du code du travail, lors du départ à la retraite d un de vos salariés, vous devez lui verser une indemnité exclusivement

Plus en détail