BRGM. Contrôle de la qualité des eaux souterraines SOCIETE DEVILLE. en 1992 à la décharge Parc Montcy J.P. DROESCH. à Charleville-Mézières (Ardennes)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BRGM. Contrôle de la qualité des eaux souterraines SOCIETE DEVILLE. en 1992 à la décharge Parc Montcy J.P. DROESCH. à Charleville-Mézières (Ardennes)"

Transcription

1 BRGM LINT>I»ISE AU SHVICI DI LA Tf SOCIETE DEVILLE Contrôle de la qualité des eaux souterraines en 1992 à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (Ardennes) J.P. DROESCH Mots clés : Eau Env Décharge Alluvions Schistes N" de la carte à 1/50000 concernée : 69 R CHA 4S 93 Février 1993 BRGM CHAMPAGNEARDENNE Pôle Technologique Henri Forman 1 2, rue Clément Ader B P. n" Reims cedex Tel. : (33) Télécop.eur : (

2 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (081 SOCIETE DEVILLE CONTROLE DE LA QUALITE DES EAUX SOUTERRAINES EN 1992 A LA DECHARGE PARC MONTCY A CHARLEVILLEMEZIERES (Ardennes) RESUME Dans le cadre de la mise en Cnformité de la décharge "Parc Montcy" utilisée par la Société DEVILLE et suite à l'étude hydrogéologique du site réalisée en mars 1992 (Cf. rapport BRGM n CHA 4S 92), l'agence de REIMS du BRGM a effectué en automne 1992 un contrôle de la qualité physicochimique de l'eau de la nappe circulant sous les dépôts de la décharge. Par rapport à mars 1992, les caractéristiques de l'eau captée dans le piézomètre PI ont peu varié (minéralisation moyenne, dureté élevée, caractère bicarbonaté calcique marqué, absence d'éléments à des teneurs anormales) et les caractéristiques de l'eau captée dans le piézomètre P2 se sont améliorées (baisse de la minéralisation de 15 %, de la dureté, de la teneur en sulfates de 28 % et en sodium de 40 %). La fermeture de la décharge impose son interdiction à tous dépôts susceptibles d'altérer la qualité des eaux souterraines. Pour limiter l'infiltration de l'eau à travers les dépôts, le site devra être pentu vers la voie ferrée, être recouvert d'une couche de limons argileux compactés puis d'une couche de terre végétale. Du pré et des arbustes pourront être apportés. La poursuite temporaire de l'usage de la décharge nécessitera un contrôle de la qualité des eaux à l'automne 1993 par l'intermédiaire des ouvrages PI et P2. Rapport BRGIVI R CHA 4S 93

3 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (08) TABLE DES MATIERES RESUME Pages INTRODUCTION 1 1 RAPPELS SUR LA SITUATION GENERALE DE LA DECHARGE 2 2 TRAVAUX REALISES ET RESULTATS 5 CONCLUSION 8 LISTE DES FIGURES, TABLEAU, ANNEXE Figure 1 Situation géographique de la décharge Echelle 1/ Figure 2 Position des piézomètres de contrôle Echelle 1/ Tableau 1 Récapitulatif des analyses physicochimiques 7 Annexe 1 Bordereaux des analyses physicochimiques réalisées en octobre et novembre Rapport BRGM R CHA 4S 93

4 SITUATION DE L'ETUDE BRGM CHAMPAGNE ARDENNE

5 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (08) INTRODUCTION La Société DEVILLE utilise un site de stockage de déchets de fonderie, route d'aiglemont à CHARLEVILLEMEZIERES. Dans le cadre de la mise en conformité du site (arrêté préfectoral relatif à l'activité des dépôts) et suite à l'étude hydrogéologique réalisée en mars 1992 (rapport BRGM N" R CHA 4S 92), l'agence de REIMS du BRGM a procédé au contrôle de la qualité des eaux souterraines captées par les piézomètres PI et P2, à l'automne Rapport BRGM R CHA 4S 93 Page 1

6 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (08) 1 RAPPELS SUR LA SITUATION GENERALE DE LA DECHARGE La décharge est située sur le territoire de la Ville CHARLEVILLEMEZIERES en rive droite de la Meuse, entre la D58 et la voie ferrée CHARLEVILLEGIVET (figure 1). 11 s'agit des parcelles 26 et 27, section BK du plan cadastral, baptisées "Parc Montcy" par la Société DEVILLE. La décharge est longue d'environ 300 mètres et présente une largeur moyenne de 30 mètres. Les déchets admis sur la décharge sont les suivants (éléments communiqués par la Société DEVILLE) : sables usés de moulage (déchets constitués de silice, de noir minéral et d'argile), réfractaires des cubilots et des poches utilisées pour les coulées, laitiers et pots des fins de fusion. L'épaisseur des dépôts est de l'ordre de 2,50 mètres. Les piézomètres de contrôle de la qualité physicochimique des eaux souterraines réalisés le 20 mars 1992 permettent de capter une nappe d'eau qui circule : dans les schistes de Joigny (piézomètre PI), dans des sables limoneux puis graveleux = alluvions récentes de la Meuse (piézomètre P2), La position de ces deux ouvrages est rappelée sur la figure 2. Il n'existe pas de captage pour l'alimentation en eau potable à proximité du site. Le plus proche est celui de MontcyNotreDame, situé à environ 1 km au Nord de la décharge sur l'autre rive de la Meuse (rive gauche). Rapport BRGM R CHA Page 2

7 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (08) Figure 1 Société DEVILLE SITUATION GEOGRAPHIQUE DE LA DECHARGE "PARC MONTCY" ECHELLE : 1/ Extrait de la carte topographique IGN à 1/ : 3009 Ouest Rapport BRGM R CHA 4S 93 Page 3

8 Société DEVILLE I s i POSITION DES PIEZOMETRES PARC MONTCY ECHELLE : 1/1000 Co i c (t) M N"».<;oi

9 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (08) 2 TRAVAUX REALISES ET RESULTATS Les deux piézomètres de contrôle ont fait l'objet d'une visite à l'automne 1992 dans le but de réaliser un prélèvement d'eau par pompage. Chaque échantillon a été soumis à l'analyse physicochimique. Le tableau 1 reprend les données obtenues dans chaque ouvrage depuis mars PIEZOMETRE PI La visite a eu lieu le 22 octobre Le pompage de prélèvement a été mené débit de 1700 litres/heure pendant 30 minutes. au L'interprétation de l'évolution des niveaux d'eau mesurés pendant le pompage de prélèvement a permis d'estimer la transmissivité des terrains aquifères à environ 5,5.10* m^/s, soit du même ordre qu'en mars 1992 (4.5.10^ mvs). L'analyse physicochimique effectuée sur les échantillons d'eau prélevée a été réduite par rapport à la précédente en raison de l'absence de nombreux éléments dosés dans l'eau en mars Par rapport à mars 1992, les caractéristiques de l'eau captée par l'ouvrage PI ont peu changé : eau assez minéralisée (conductivité = 775 /is/cm), eau très dure (44,7 F), l'agressivité ayant légèrement baissé (C02 agressif = 15,6 ), le caractère bicarbonaté calcique de l'eau est toujours très marqué. La teneur en chlorures a légèrement augmenté (51,2, soit + 7 %) alors que les teneurs en magnésium, sodium, potassium, sulfates et nitrates ont légèrement baissé. Aucun des éléments dosés ne présente une teneur anormale ; il n'y a ni hydrocarbures ni phénols dans l'eau de la nappe. 2.2 PIEZOMETRE P2 La visite a eu lieu le 30 novembre 1992, l'ouvrage n'ayant pas été retrouvé le 22 octobre. Le pompage de prélèvement a été mené au débit de 320 litres/heure pendant 90 minutes. Rapport BRGM R CHA 4S 93 Page 5

10 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (08) L'interprétation de l'évolution des niveaux d'eau mesurés pendant le pompage de prélèvement a permis d'estimer la transmissivité des terrains aquifères à environ 1,4.10^ mvs, soit du même ordre qu'en mars 1992 (1.10^ mvs). L'analyse physicochimique effectuée sur les échantillons d'eau prélevée est identique à celle de mars Par rapport à mars 1992, les caractéristiques de l'eau captée par l'ouvrage P2 ont plus évolué que celles établies en PI : bien que toujours forte, la minéralisation de l'eau a baissé de 15 % (conductivité = 1025 /is/cm), la dureté reste importante mais a légèrement baissé (64,8 F), la teneur en sulfates a fortement baissé ( 28%) et se trouve maintenant proche de la limite imposée pour les eaux potables (281 contre 250 ), la teneur en sodium a fortement baissé ( 40 %) et est plus comparable aux teneurs relevées en PI, le caractère bicarbonaté calcique de l'eau est encore plus marqué qu'en PI. La teneur en nitrates a assez fortement augmenté (+ 35 %) alors que les teneurs en magnésium, potassium, chorures, ammonium et nitrites ont baissé. Les teneurs en aluminium, en fer et en manganèse, plus élevées qu'en mars 1992 (sans être excessives) peuvent être dues à une filtration incomplète de l'eau prélevée comportant encore de fines particules argileuses. Les métaux dosés ont alors été ceux qui sont fixés sur ces particules. On note l'apparition de fluor (70 /xg/1) et l'absence d'hydrocarbures et de phénols. Rapport BRGM R CHA 4S 93 Page 6

11 IQ 5j to 8 i Co Cû Co 5= (O RECAPITULATIF DES ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES Indice de classement national 691 X X78 Désignation PI P2 Date Caractéristiques physiques ph Conduct. //S/cm TH C02 lib mg/i Cations majeurs Ca Mg Na K Anions majeurs mg/i HC Cl N Indice de classement national 691 X X78 Désignation PI P2 Date Elém NH4 < N02 < <0.01 ents mineurs UQl\ Fer Mn F Eléments traces AI 319 Cu Zn Cn Cd Pb Autres dosages ;/g/i Hydro carbures Phénols g» Q..** I i 3 Q). S: S I cs" 5: co H (D fi) C IQ 5j to 8 i Co Cû Co 5= (O RECAPITULATIF DES ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES Indice de classement national 691 X X78 Désignation PI P2 Date Caractéristiques physiques ph Conduct. //S/cm TH C02 lib mg/i Cations majeurs Ca Mg Na K Anions majeurs mg/i HC Cl N Indice de classement national 691 X X78 Désignation PI P2 Date Elém NH4 < N02 < <0.01 ents mineurs UQl\ Fer Mn F Eléments traces AI 319 Cu Zn Cn Cd Pb Autres dosages ;/g/i Hydro carbures Phénols g» Q..** I i 3 Q). S: S I cs" 5: co H (D fi) C

12 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (08) CONCLUSION Les prélèvements d'eau de nappe effectués par l'agence de REIMS du BRGM dans les piézomètres de contrôle PI et P2 à la décharge "Parc Montcy" pour le compte de la Société DEVILLE ont révélé : une conservation de la qualité physicochimique de l'eau dans l'environnement de l'ouvrage PI (minéralisation moyenne, dureté élevée, caractère bicarbonaté calcique marqué, absence d'éléments à des teneurs anormales), une amélioration de la qualité physicochimique de l'eau dans l'environnement de l'ouvrage P2 (baisse de la minéralisation, de la dureté, des teneurs en sulfates et en sodium pour les principaux paramètres). Contrôles ultérieurs Si la Société DEVILLE souhaite poursuivre temporairement l'usage de la décharge, un contrôle identique s'avérera nécessaire à l'automne 1993 pour s'assurer du maintien de la qualité physicochimique actuelle de l'eau de la nappe. Dans le cas contraire, le site doit être interdit au dépôt de toutes substances susceptibles d'altérer la qualité des eaux souterraines. Afin de réduire l'infiltration des eaux à travers les dépôts, les aménagements suivants pourront être réalisés : 1 Profilage des dépôts avec une pente de l'ordre de 3 % dirigée vers la voie ferrée. 2 Apport et compactage d'une couche de limons argileux (épaisseur 30 cm environ). 3 Apport d'une couche de terre végétale, semis de pré et plantation d'arbustes. Rapport BRGM R CHA 4S 93 Page 8

13 Société DEVILLE Prélèvements à la décharge Parc Montcy è CharlevilleMézières (08) Annexe 1 Bordereaux des analyses physicochimiques réalisées en octobre et novembre1992 Rapport BRGM R CHA 4S 93

14 VILLE DE REIMS LABORATOIRE MUNICIPAL ET REGIONAL 59, Bd Dauphinot, REIMS TEL: Agréé par le Ministère de la Santa pour le contrôle sanitaire des EAUX Bulletin d'analyse n* ANALYSE D'UN ECHANTILLON D'EAU COMMUNE : CHARLEVILLE MEZIERES Origine : Entreprise DEVILLE PI Prélevé et remis le 2 décembre 1992 pour le compte de : B R G M 12 rue Clément Ader REIMS Température C 1 Conductivité à 20''C 775 /js/c ph Turbidité Couleur 6,95 0,18 incolore N.T.U. 1 Dureté totale (T.H.) 1 Alcalinité (TA.C.) 1 COg libre calculé 44,7 35,5 77 f "f Hydrogène sulfuré néant 1 CO2 agressif calculé à loc 15,6 méq/i 1 méq/l Calcium Magnésium Ca2* Mg^"*" 169 5,8 8,45 0,48 ( Bicarbonates HCO3' 1 Chlorures CI" ,2 7,1 1,44 Sodium Potassium Na"*" K"*" 42,4 1,8 1,84 0,05 1 Sulfates 1 Nitrates SO42 NOj" 80 39, ,64 BIUN IONIQUE : 10, ,84 Hydrocarbures dissous Indice phénol < 10 < 10 jug/i A/g/i REIMS, le 11 Janvier^ Le Directeur du

15 1 Alcalinité VILLE DE REIMS LABORATOIRE MUNICIPAL ET REGIONAL 59, Bd Dauphinot, REIMS TEL: Agréé par le Ministère de la Santé pour le contrôle sanitaire des EAUX Bulletin d'analyse n* ANALYSE D'UN ECHANTILLON D'EAU COMMUNE : CHARLEVILLE MEZIERES Origine : Entreprise DEVILLE P2 Prélevé et remis le 2 décembre 1992 pour le compte de : B.R.G.M. 12 rue Clément Ader REIMS Température C Conductivité à 20'C /is/cm ph Turbidité 6,71 0,98 N.T.U. dépôt jaunâtre Dureté totale (T.H.) (T.A.C.) 64,8 47,4 f f Couleur Hydrogène sulfuré Incolore néant CO2 libre calculé CO2 agressif calculé à 10'C méq/l méq/i Calcium Ca^^ Magnésium Sodium Mg^"*" Na"*" Potassium K+ BILAN IONIQUE : ,9 73, ,3 Bicarbonates HCO3' 578 9,48 0,9 3,18 0,11 Chlorures Sulfates Nitrates CI" S0<2 NO3" 15, ,44 5, ,32 Oxygène cédé par KMn04, en 10 mn à chaud, milieu acide Ammonium (NH4''") Nitrites (NOj") Silice ionique (SiOg) Résidus sec à 180'C Phosphore total (P2O5) Hydrocarbures dissous Indice phénol 2,24 0,05 < 0, < 150 < 10 < 10 ijgn Aluminium Cadmium Cuivre Cyanures libres Fer total Fluor Manganèse Plomb Zinc 319 < 1 < 100 < < 5 < 50 ^g/i Aig/i /jg/i REIMS, le 11 je Le Directeur du fuj i«2>^m^ iratoke»^ "^ ''^rjcipà, "" ^5\l^'^'

LE MINISTRE DE l AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE l ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE LE MINISTRE DE LA SANTE

LE MINISTRE DE l AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE l ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE LE MINISTRE DE LA SANTE BURKINA FASO ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE Arrêté Conjoint N../MARHASA/MS portant définition des normes de potabilité de l eau destinée à la consommation humaine. Vu la constitution ; LE MINISTRE DE

Plus en détail

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Présenté à l Association des riverains du lac Tee Par : Daniel Blanchette Eric Rosa Vincent Cloutier

Plus en détail

Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010

Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010 Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010 Paramètre Méthode Unités Limite de quantification COFRAC D R Acide isocyanurique en labo : Mélamine mg/l 10 mg/l Acide isocyanurique in situ : Mélamine mg/l

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

Énergie solaire pour l'alimentation en eau d'une école rurale

Énergie solaire pour l'alimentation en eau d'une école rurale Énergie solaire pour l'alimentation en eau d'une école rurale Association Energies Renouvelables, Développement Durable et Solidarités Création : 12 novembre 2010 Siège : Université Chouaïb Doukkali (UCD),

Plus en détail

ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine

ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine DGS/SD7A/30-07-2003 ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine METHODES Paramètres microbiologiques Coliformes totaux et Escherichia coli Bactéries sulfito-réductrices,

Plus en détail

FOR réception de demande d analyse d eau

FOR réception de demande d analyse d eau Page : 1 de 5 1. Objet Ce formulaire reprend les renseignements à recueillir et à fournir au client lors de la demande d un prélèvement et d une analyse d eau (potabilité et/ou détermination de l origine

Plus en détail

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière,

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, Arrêté interministériel du 22 Dhou El Hidja 1426 correspondant au 22 janvier 2006 fixant les proportions d'éléments contenus dans les eaux minérales naturelles et les eaux de source ainsi que les conditions

Plus en détail

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE)

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE) Programme d approvisionnement en eau Canada-Québec Initiative des producteurs agricoles pour l acquisition de connaissances sur les eaux souterraines et les eaux de surface Cynthia Carrier, géographe Nathalie

Plus en détail

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique LES IONS : Mise en évidence de l état ionique I - Rappel de la structure d une molécule ( exemple : l eau ) La molécule d eau est formée Représentation de la molécule : Formule brute :... Formule développée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif au programme de prélèvements et d analyses du contrôle sanitaire pour les eaux fournies

Plus en détail

ETUDE HYDROGEOLOGIQUE EN VUE DE L'IMPLANTATION D'UN FORAGE INDUSTRIEL A NAZELLES-NEGRON (37) par J. AURIOL et Cl. MARTINS R GEN 4S/91 MAI 1991

ETUDE HYDROGEOLOGIQUE EN VUE DE L'IMPLANTATION D'UN FORAGE INDUSTRIEL A NAZELLES-NEGRON (37) par J. AURIOL et Cl. MARTINS R GEN 4S/91 MAI 1991 ETUDE HYDROGEOLOGIQUE EN VUE DE L'IMPLANTATION D'UN FORAGE INDUSTRIEL A NAZELLESNEGRON (37) par J. AURIOL et Cl. MARTINS R 32717 GEN 4S/91 MAI 1991 BRGMCENTRE Avenue de Concyr BP 6009 45060 ORLEANS CEDEX

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

+ - Brille. Règle en aluminium. Règle en bois. Ne brille pas. Clou en fer. Brille. Mine de crayon (graphite) Brille. Ne brille pas.

+ - Brille. Règle en aluminium. Règle en bois. Ne brille pas. Clou en fer. Brille. Mine de crayon (graphite) Brille. Ne brille pas. + - Objet testé Règle en aluminium État de la lampe Brille Règle en bois Clou en fer Mine de crayon (graphite) Ne brille pas Brille Brille Objet à tester Plastiques Ne brille pas Il existe deux types de

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

Chapitre 3 Conduction électrique des solutions acqueuses

Chapitre 3 Conduction électrique des solutions acqueuses Chapitre 3 Conduction électrique des solutions acqueuses OBJECTIFS Montrer que certaines solutions aqueuses conduisent le courant électrique. Interpréter la conduction du courant par certaines solutions

Plus en détail

Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD04414

Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD04414 Bulletin des échantillons: BD04409 - BD04414 Référence du Laboratoire: 2016-07-27-008-EP Adresse destinataire Requérant: M Jean BONERT Reçu le: 27/07/2016 Début de l'analyse: 27/07/2016 Objet de l'analyse:

Plus en détail

Actualisation de la synthèse hydrogéologique du Gers

Actualisation de la synthèse hydrogéologique du Gers Programme ONGERE Module A Mise à jour le 10 janvier 2012 Actualisation de la synthèse hydrogéologique du Gers Action 6 : Contexte hydrothermal Le département du Gers compte 3 stations thermales en activité

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. ADMINISTRATION TERRITORIALE DE SANTE Monsieur Boris DUMAS Boulevard port en Bessin BP SAINT PIERRE ET MIQUELON

RAPPORT D'ANALYSE. ADMINISTRATION TERRITORIALE DE SANTE Monsieur Boris DUMAS Boulevard port en Bessin BP SAINT PIERRE ET MIQUELON ADMINISTRATION TERRITORIALE DE SANTE Monsieur Boris DUMAS Boulevard port en Bessin BP 4333 97500 SAINT PIERRE ET MIQUELON RAPPORT D'ANALYSE N de rapport d'analyse : AR-14-IC-001419-01 Version du : 15/01/2014

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel session 2011 Ce fichier nu m é r i q u e ne peut être repr o d u i t, représe

Plus en détail

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome Santé Chimie 1 ère leçon De l atome à l élément chimique L atome est le constituant fondamental de la matière, c est la «brique» de base de la matière solide, liquide ou gazeuse. A partir d atomes, peuvent

Plus en détail

AGRONOMIE ANALYSES ET PRESTATIONS

AGRONOMIE ANALYSES ET PRESTATIONS AGRONOMIE ANALYSES ET PRESTATIONS Laboratoire agréé par le Ministère français de l Agriculture - agrément T1 1 AGRONOMIE 2013 Logistique : Forfait de prélèvement d échantillon sur site Forfait de prise

Plus en détail

Explication d un bulletin d analyse de l eau potable. Généralités

Explication d un bulletin d analyse de l eau potable. Généralités Microbiologie caractéristiques blocs Explication d un bulletin d analyse de l eau potable Généralités Une analyse d eau potable est divisée en différents groupes de paramètres. Chaque groupe est composé

Plus en détail

Buts du projet : Observer différentes réactions chimiques. Décrire et comparer les différentes réactions chimiques

Buts du projet : Observer différentes réactions chimiques. Décrire et comparer les différentes réactions chimiques Buts du projet : Observer différentes réactions chimiques. Décrire et comparer les différentes réactions chimiques 1. Descriptions physiques qualitatives des réactifs. Les réactifs sont les substances

Plus en détail

BRGM DDAF DE L'AUBE REALISATION D'UN TEST MICROMOULINET (AUBE) ET D'UN DOUBLE POMPAGE A CHANNES I. SIMON. Septembre 1992 BRGM - CHAMPAGNE-ARDENNE

BRGM DDAF DE L'AUBE REALISATION D'UN TEST MICROMOULINET (AUBE) ET D'UN DOUBLE POMPAGE A CHANNES I. SIMON. Septembre 1992 BRGM - CHAMPAGNE-ARDENNE BRGM l'cntiipiiisi *U Sf «VICE DE la TE»E DDAF DE L'AUBE REALISATION D'UN TEST MICROMOULINET ET D'UN DOUBLE POMPAGE A CHANNES (AUBE) I. SIMON Mots clés : Eau - AEP - Micromoulinet Chimie N» de la carte

Plus en détail

Changements chimiques de la matière. Par. Jenesaispas Quoifaire. Laboratoire présenté à M. Claude Richard. Cours de Sciences de la nature 9C

Changements chimiques de la matière. Par. Jenesaispas Quoifaire. Laboratoire présenté à M. Claude Richard. Cours de Sciences de la nature 9C Changements chimiques de la matière Par Jenesaispas Quoifaire Laboratoire présenté à M. Claude Richard Cours de Sciences de la nature 9C École secondaire du Sommet Le 24 septembre 2012 Ce que je dois retrouver

Plus en détail

COHÉRENCE VERTICALE SVT-SOCLE COMMUN/PSE EN BAC PRO

COHÉRENCE VERTICALE SVT-SOCLE COMMUN/PSE EN BAC PRO COHÉRENCE VERTICALE SVT-SOCLE COMMUN/PSE EN BAC PRO PROGRAMME PSE EN BAC PRO : MODULE D ÉTUDE : 6 GESTION DES RESSOURCES NATURELLES ET DEVELOPPEMENT DURABLE connaissances 6.1 Maîtriser sa consommation

Plus en détail

La qualité chimique de l eau

La qualité chimique de l eau Environnement L eau de votre puits La qualité chimique de l eau 3 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent faire pour assurer la salubrité de l eau et protéger ainsi

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

Lut try le 17 nov. 2011

Lut try le 17 nov. 2011 Lut try le 17 nov. 2011 Qualité d eau pour le remplissage de circuits I Page 1 I Sommaire Pourquoi traiter l eau des circuits Ce qui a changé ces dernières années Les moyens de traitement possibles Les

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

Chapitre 7 : Qualité des sols et de l eau (p. 113)

Chapitre 7 : Qualité des sols et de l eau (p. 113) THÈME 2 : NOURRIR L HUMANITÉ Chapitre 7 : Qualité des sols et de l eau (p. 113) Savoir-faire : Exploiter des documents et mettre en œuvre un protocole pour comprendre les interactions entre le sol et une

Plus en détail

Pont Sainte Maxence. Paprec Nord Agence de Pont Ste Maxence Monsieur Frédéric MENARD 1227 Rue Pasteur PONT SAINTE MAXENCE. Page 1 de 5.

Pont Sainte Maxence. Paprec Nord Agence de Pont Ste Maxence Monsieur Frédéric MENARD 1227 Rue Pasteur PONT SAINTE MAXENCE. Page 1 de 5. Laboratoire WESSLING, 3 Avenue de Norvège, ZA de Courtaboeuf, 91140 Villebon-Sur-Yvette Paprec Nord Agence de Pont Ste Maxence Monsieur Frédéric MENARD 1227 Rue Pasteur 60700 PONT SAINTE MAXENCE Interlocuteur:

Plus en détail

Direction Exploitation Eau

Direction Exploitation Eau MISSION Direction Exploitation Eau Département Qualité Eau Gestion de la qualité des Eaux : Ressources Installations de traitement Réseaux de distribution jusqu au robinet du consommateur De 67 centres

Plus en détail

Agence Nationale des ressources hydrauliques Département Informatique

Agence Nationale des ressources hydrauliques Département Informatique Agence Nationale des ressources hydrauliques Département Informatique MISSIONS DE L AGENCE L agence nationale des ressources hydrauliques est un établissement public à caractère re administratif, à vocation

Plus en détail

Analyse de quelques polluants de l eau de la Seine De Poses à l Estuaire

Analyse de quelques polluants de l eau de la Seine De Poses à l Estuaire AUDREN Claire NGUYEN Diep MRIE4-2005 Analyse de quelques polluants de l eau de la Seine De Poses à l Estuaire Laboratoire de chimie analytique Plan I. Objectifs III. Prélèvement et Echantillonnage III.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Arrêté du 20 juin 2007 relatif à la constitution du dossier de demande d autorisation d exploiter une eau

Plus en détail

EXERCICES_CHIMIE «SOLUBILITE_PRECIPITATION»

EXERCICES_CHIMIE «SOLUBILITE_PRECIPITATION» 1/ Soient les précipités suivants : AgCl ; PbI 2 ; Ca 3 (PO 4 ) 2 et Ce 3 (AsO 4 ) 4 Obtenus à partir des cations Ag + ; Pb 2+ ; Ca 2+ ; et Ce 4+ - écrire l équation de la dissolution de ces précipités

Plus en détail

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes.

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes. Eaux potables et de baignade Page 6 Liste de prix des eaux potables et de baignade Eurofins Scientific AG Parkstrasse 0 CH-502 Schönenwerd Tel. +4 (0) 62 858 7 00 Fax +4 (0) 62 858 7 09 E-mail info@eurofins.ch

Plus en détail

Les ions en solution

Les ions en solution Les ions en solution Exercice N 1 :a) A l'aide des indications du boîtier de papier ph, indiquer les valeurs de ph des différentes solutions et la nature de ces solutions (acide, base ou neutre). 7 8 6

Plus en détail

Contenu. Compétences

Contenu. Compétences Séance 1 Correction Contenu Le sol, milieu d échanges de matière. Compétences Exploitation de documents et mise en œuvre d un protocole sur les échanges sol / ions. Exercice I Le sol : milieu d échanges

Plus en détail

Le SEQ Eau. I Principes du SEQ-Eau. Eau. Indice 100. et classe d aptitude à la biologie

Le SEQ Eau. I Principes du SEQ-Eau. Eau. Indice 100. et classe d aptitude à la biologie Le SEQ Eau I Principes du SEQ-Eau Eau Le système d'évaluation de la qualité de l'eau des cours d'eau, SEQ-Eau, est fondé sur la notion d'altération. Les paramètres de même nature ou de même effet sur l

Plus en détail

[Tapez un texte] Technologie en pâtisserie Denis hauchard CFA Avignon [Tapez un texte] L eau

[Tapez un texte] Technologie en pâtisserie Denis hauchard CFA Avignon [Tapez un texte] L eau L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE

FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE FICHE MAÎTRE D'OUVRAGE Syndicat LATRESNE Le département de la Gironde se caractérise par la présence d importantes réserves en eaux souterraines. Il fait aussi partie des départements où les nappes profondes

Plus en détail

- LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié

- LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié RESEAU DEPARTEMENTAL 2012 Mesure de la qualité des eaux superficielles - LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié N E W CLAMECY COSNE SUR LOIRE S LA LOIRE CHATEAU CHINON NEVERS Linéaire

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

1 Questions de type examen

1 Questions de type examen 1 Questions de type examen Choix multiple Choisis la réponse qui complète le mieux l énoncé ou qui répond le mieux à la question. Tableau 1.1 Espèces Les isotopes de l hydrogène Nombre de masse Nombre

Plus en détail

Les ions en solution Notion de ph :

Les ions en solution Notion de ph : Les ions en solution Notion de ph : Exercice N 1 : Le ph d un produit nettoyant est 9. Le produit est-il neutre, acide ou basique. Exercice N 2 : a) Quel est le ph de l eau pure? b) Compléter par les nombres

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 0

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 0 Convention N 3039 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-6283 rév. 0 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Chimie Les symboles atomiques

Chimie Les symboles atomiques Chimie Les symboles atomiques Aluminium Al Chlore Cl Magnésium Mg Rubidium Rb Antimoine Sb Chrome Cr Manganèse Mn Sélénium Se Argent Ag Cobalt Co Mercure Hg Silicium Si Argon Ar Cuivre Cu Molybdène M Sodium

Plus en détail

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2 NOM : Date : TP 1 : IDENTIFICATION DES IONS La législation impose que la composition des eaux en bouteilles soit affichée sur leur étiquette. Plusieurs ions sont généralement mentionnés, dans des quantités

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés

Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés Caractérisation du comportement environnemental de bétons recyclés Différences observables entre le comportement à la lixiviation d un béton témoin et d in béton recyclé Colloque RECYBETON Emmanuel VERNUS

Plus en détail

Eaux souterraines. Captages AEP. Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN

Eaux souterraines. Captages AEP. Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN Eaux souterraines Captages AEP Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon Eaux souterraines

Plus en détail

Commune de Develier Monsieur Johann Stalder Rue de l'eglise Develier. Rapport d'essais d'échantillon n 16L71. Analyses effectuées

Commune de Develier Monsieur Johann Stalder Rue de l'eglise Develier. Rapport d'essais d'échantillon n 16L71. Analyses effectuées Delémont, le 6 juillet 2016 2175 Nbre de flacons: 2 Source Golatte ph Conductivité (25 C) Turbidité 90 Absorption UV 254 DOC Oxydabilité Alcalinité Dureté totale NF T 90-008 13.06.16 NF EN 27888 13.06.16

Plus en détail

Comprendre l analyse d eau d un puits

Comprendre l analyse d eau d un puits LABO DE 25 Rue Ramuntcho 17300 ROCHEFORT 05 46 99 90 80 Comprendre l analyse d eau d un puits 1. Les paramètres physico-chimiques. Le ph Le potentiel Hydrogène, plus communément appelé ph, est un paramètre

Plus en détail

Carola bleue. ph 6,3 7,4 7,2 6,6 7

Carola bleue. ph 6,3 7,4 7,2 6,6 7 Thème : Nourrir l humanité Séquence 2 La qualité de l eau et l analyse Contenu : composition chimique d une eau de consommation Compétences : analyse qualitative d une eau I Les différentes eaux L eau

Plus en détail

Trousses chimiques d analyse

Trousses chimiques d analyse Table des matières Introduction Tableau comparatif Trousses chimiques monoparamètres Trousses chimiques multiparamètres Page A2 A4 A6 A20 A1 monoparamètres Analyses simples et économiques Les trousses

Plus en détail

Les atomes. Toute matière est formée à partir de particules infiniment petites, LES ATOMES.

Les atomes. Toute matière est formée à partir de particules infiniment petites, LES ATOMES. Les atomes Toute matière est formée à partir de particules infiniment petites, LES ATOMES. Il y a onze milliards de milliards d atomes de fer dans un mg de fer!! Tous les corps qui nous entourent et même

Plus en détail

A R R Ê T É. Vu code de l'environnement et notamment les articles L et suivants et L ;

A R R Ê T É. Vu code de l'environnement et notamment les articles L et suivants et L ; DIRECTION DES COLLECTIVITES LOCALES ET DE L'ENVIRONNEMENT Bureau des affaires foncières et de l'urbanisme Arrêté D3/2008 n 422 SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA REGION DE COUTURES

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 280-TEST NBN EN ISO/IEC 17025:2005 Version/Versie/Version/Fassung

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION NOMS et Prénoms : T.P Chimie N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION Classe : 1L OBJECTIFS Comparer le goût de différentes eaux. Mesurer le ph de différentes eaux. Rechercher la présence des ions calcium dans différentes

Plus en détail

Flaconnages Description, prélèvement et délais de mise en analyse

Flaconnages Description, prélèvement et délais de mise en analyse Date de mise à jour : 18/03/2016 1 ILDP001 125 ml MERCURE Conservation : +5 C ± 3 C Verre blanc Délais : 1 mois stabilisé Stabilisation au laboratoire à réception par 5 ml HCL, 2 Eaux douces ml d un mélange

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE Boissons, eaux,

OFFRE DE SERVICE Boissons, eaux, OFFRE DE SERVICE Boissons, eaux, EURL WANYLAB Laboratoire de contrôle de la qualité et de conformité Autorisé par Décision du Ministère du Commerce N 52/2011 du 12/09/2011. Tel/Fax : 021 36 32 78/ 0550

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur l eau potable, l eau de source et l eau minérale

Ordonnance du DFI sur l eau potable, l eau de source et l eau minérale Ordonnance du DFI sur l eau potable, l eau de source et l eau minérale du 23 novembre 2005 Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 4, al. 2, 26, al. 2 et 5, et 27, al. 3, de l ordonnance

Plus en détail

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE Examen de maturité 2013 AIDEMÉMOIRE DE CHIMIE Acides et bases (calculés à partir des pk a ) ph d un acide fort : ph d un acide faible : ph = log C a ph = ½ pk a ½ log C a ph d une base forte : ph = 14

Plus en détail

Applications pour Réactifs Lovibond

Applications pour Réactifs Lovibond Applications pour Réactifs Lovibond Paramètre Réactif Application Acide cyanurique Alcalinité-M Alcalinité-P CyA-TEST ALKA-M-PHOTOMETER ALKA-P-PHOTOMETER Aluminium ALUMINIUM No. 1 ALUMINIUM No. 2 Aluminium

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION 1L TP COURS Partie 2 N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION A. LES DIFFERENTS TYPES D EAUX Existetil plusieurs types d eaux de consommation? Activité documentaire ( à faire à la maison et à rendre la semaine prochaine)

Plus en détail

HAUTE-VIENNEE. Année 2015

HAUTE-VIENNEE. Année 2015 Station de SAINT-BRICE SUR VIENNE HAUTE-VIENNEE SYNTHESE DU REGISTRE Année 2015 SAUR, Service Traitement des boues VALBÉ, Grand Ouest Parc Tertiaire Laroiseau, 21 rue Anita Conti, CS 80 190, 56 005 VANNES

Plus en détail

5. QUALITÉ DES EAUX PISCICOLES

5. QUALITÉ DES EAUX PISCICOLES 5. QUALITÉ DES EAUX PISCICOLES 1.Introduction Les organismes aquatiques dépendent de la qualité de leur milieu ambiant. Celle-ci est non seulement conditionnée par des paramètres abiotiques (ph, salinité,

Plus en détail

Autocontrôle dans les réseaux d'eau potable

Autocontrôle dans les réseaux d'eau potable Autocontrôle dans les réseaux d'eau potable Introduction La nouvelle version de la loi sur les denrées alimentaires (LDA) et son ordonnance d'application (ODA) sont entrées en vigueur le 1 er juillet 1995.

Plus en détail

Nom :.. Prénom :.. Classe :. Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope

Nom :.. Prénom :.. Classe :. Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope Nom :.. Prénom :.. Classe :. Activité ⑨ Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope 1- Les constituants de l atome Un atome

Plus en détail

EVALUATION DE LA STABILITE DE LA COMPOSITION DES EAUX MINERALES NATURELLES

EVALUATION DE LA STABILITE DE LA COMPOSITION DES EAUX MINERALES NATURELLES DEMANDE D'APPUI SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE POUR L'ELABORATION D'UN PROJET DE DECRET RELATIF A L'EXPLOITATION DES EAUX MINERALES NATURELLES EVALUATION DE LA STABILITE DE LA COMPOSITION DES EAUX MINERALES

Plus en détail

Objet soumis Caractéristique Principe de mesure Référentiel Délai de fin d'analyses. Échantillonnage instantané (prise d'un échantillon unique)

Objet soumis Caractéristique Principe de mesure Référentiel Délai de fin d'analyses. Échantillonnage instantané (prise d'un échantillon unique) REALISATION D'ECHANTILLONNAGE «ACCREDITE» PROPOSEE PAR LE LDA 48 ENVIRONNEMENT / QUALITE DE L'EAU / Échantillonnage - Prélèvement (Échantillonnages d'eaux en vue d's microbiologique et s physico-chimiques)

Plus en détail

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation.

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Article 1 er.- En application des dispositions de l article 1 er du décret exécutif n 92-65

Plus en détail

Comment être sûr de disposer de résultats d analyse fiables, précis et rapides

Comment être sûr de disposer de résultats d analyse fiables, précis et rapides Les règles pour la qualité de vos analyses de sol Comment être sûr de disposer de résultats d analyse fiables, précis et rapides CLIQUEZ ICI pour entrer Comment bien choisir son laboratoire pour les analyses

Plus en détail

QUALITE DE L'EAU DISTRIBUEE A TOURS EN 2016

QUALITE DE L'EAU DISTRIBUEE A TOURS EN 2016 DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES Service Eau Potable Téléphone : 02 47 51 72 24 02 47 51 68 21 Courriel : labo.ia@ville-tours.fr Dossier suivi par Bérénice LOUET QUALITE DE L'EAU DISTRIBUEE A

Plus en détail

Nom : Groupe : Tous les atomes tendent vers la stabilité (Répondre à la règle de l octet).

Nom : Groupe : Tous les atomes tendent vers la stabilité (Répondre à la règle de l octet). Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS MATÉRIEL, ST-STE, 4 e secondaire LES TRANSFORMATIONS CHIMIQUES LA NATURE DES LIAISONS Une liaison chimique correspond au transfert ou au partage d électrons entre

Plus en détail

Etat de fertilité des sols forestiers: Enseignements du suivi pédologique de l Inventaire permanent des ressources ligneuses

Etat de fertilité des sols forestiers: Enseignements du suivi pédologique de l Inventaire permanent des ressources ligneuses Les bioénergies ont-elles un impact sur les sols? Etat de fertilité des sols forestiers: Enseignements du suivi pédologique de l Inventaire permanent des ressources ligneuses G. Colinet Les bioénergies

Plus en détail

BRGM L'ENTIIPIISI AU StltVICE DI IA Tüll

BRGM L'ENTIIPIISI AU StltVICE DI IA Tüll BRGM L'ENTIIPIISI AU StltVICE DI IA Tüll Société ROQUETTE Epandages de VILLERS-BRETONNEUX (Somme) Réalisation d'un piézomètre de contrôle NOTE PIC 91/16 mai 1991 BRGM - PICARDIE 12, rv* l«tcouv«- 60000

Plus en détail

LAMA LAboratoire des Moyens Analytique DAKAR. Analyse d eau. Dosage de la silice par colorimétrie au Technicon

LAMA LAboratoire des Moyens Analytique DAKAR. Analyse d eau. Dosage de la silice par colorimétrie au Technicon Institut de Recherche pour le Développement LAMA LAboratoire des Moyens Analytique DAKAR Analyse d eau Dosage de la silice par colorimétrie au Technicon Numéro interne : PRLE-01 La silice réagit en milieu

Plus en détail

Ancien site industriel Pechiney Noguères. S3PI du bassin de Lacq, 5 octobre 2012

Ancien site industriel Pechiney Noguères. S3PI du bassin de Lacq, 5 octobre 2012 Ancien site industriel Pechiney Noguères S3PI du bassin de Lacq, 5 octobre 2012 Vue globale du site et rappel historique ancienne Décharges récente 1960 à 1982 : exploitation de la décharge ancienne 1982

Plus en détail

On retiendra que : Au cours de leur croissance, les plantes prélèvent dans l air et dans le sol les différents éléments qui les composent.

On retiendra que : Au cours de leur croissance, les plantes prélèvent dans l air et dans le sol les différents éléments qui les composent. Chapitre 10 LES SOLS : MILIEU D ECHANGES DE MATIERES Nourrir l humanité I- Composition et besoins d une plante 1- Composition d une plante COMPOSITION DE LA MATIERE SECHE Eléments plastiques C : 42% Ca

Plus en détail

Analyse des eaux usées dans les stations d épuration. Demande chimique en oxygène (DCO) par titration Anions et cations par chromatographie ionique

Analyse des eaux usées dans les stations d épuration. Demande chimique en oxygène (DCO) par titration Anions et cations par chromatographie ionique Analyse des eaux usées dans les stations d épuration Demande chimique en oxygène (DCO) par titration Anions et cations par chromatographie ionique 02 Metrohm... est le leader mondial en titration est la

Plus en détail

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan C - Qualité des sols et de l eau Bilan 1 CAH, Solution du sol et nutrition minérale végétale Le sol est un système complexe formé : D'une fraction solide minérale faite de fragments de roche issus du sous-sol

Plus en détail

Assurance de la Qualité des Résultats d Analyses (AQRA) (Le concept des 4 piliers)

Assurance de la Qualité des Résultats d Analyses (AQRA) (Le concept des 4 piliers) Assurance de la Qualité des Résultats d Analyses (AQRA) (Le concept des 4 piliers) En règle générale, les résultats d analyses ne doivent jamais être considérés comme totalement justes, car ils peuvent

Plus en détail

1 sur 6 01/03/ :52

1 sur 6 01/03/ :52 Ministère de l'écologie, du Développement Durable et de l'énergie Lutte contre les pollutions Sites et Sols Pollués Basol Recherche Base de données BASOL sur les sites et sols pollués (ou potentiellement

Plus en détail

Les engrais et amendements

Les engrais et amendements Les engrais et amendements Le sol est un milieu vivant où vivent de nombreux organismes (champignons, insectes, vers de terre) qui assurent la fertilité du sol LA majorité d'entre eux vivent dans les premiers

Plus en détail

Examen : Baccalauréat Professionnel Brevet d Etudes Professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle

Examen : Baccalauréat Professionnel Brevet d Etudes Professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Examen : Baccalauréat Professionnel Brevet d Etudes Professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Groupement : C - Spécialité : Esthétique cosmétique parfumerie Épreuve : Sciences physiques et chimiques

Plus en détail

2de_Univers : TESTS D'IONS

2de_Univers : TESTS D'IONS 2de_Univers : TESTS D'IONS M.HENRY Buts : _ Comprendre la notion de tests d'ions à travers l'étude sur l'oxalate d'ammonium et le chlorure de baryum. _ Découvrir l'existence et l'importance de tests négatifs.

Plus en détail

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison?

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison? CME 5.3 Pourquoi adoucir l eau? Monsieur EAUCLAIR emménage dans une nouvelle région. Il constate que sa cafetière s est entartrée au bout de deux mois. Un de ses amis lui dit que : «ton eau n est pas claire

Plus en détail

i) Quelle forme géométrique possède ce cristal?...

i) Quelle forme géométrique possède ce cristal?... Concentration & solutions électrolytiques Situation déclenchante Comment obtenir une solution électrolytique? Ex : cristal de chlorure de sodium et de fluorure de calcium. i) Quelle forme géométrique possède

Plus en détail

Rapport relatif aux échantillonnages complémentaires des éléments majeurs

Rapport relatif aux échantillonnages complémentaires des éléments majeurs Geo³- Hydrogéologie - Département ArGEnCo (Architecture, Géologie, Environnement et Constructions) Université de Liège Département de Géologie Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur Cellule

Plus en détail

Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau?

Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau? Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau? L'eau devrait pouvoir couvrir les besoins des 6 milliards d'êtres humains sur terre. Mais bien que l'eau soit une ressource abondante, sa disponibilité varie

Plus en détail

cours 18 septembre 2015

cours 18 septembre 2015 cours Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 18 septembre 2015 1 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016)

Plus en détail

Les composés chimiques exercices

Les composés chimiques exercices Les composés chimiques exercices 1. Complète les phrases suivantes : a) Une substance dont tous les atomes sont identiques est appelée un b) Une substance composée d'atomes différents liés ensemble suite

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE B16/R10507/0413. SIEP SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'EAU POTABLE DU SANTERRE A l'attention de Madame Petit 1 rue d'assel BP 20022

RAPPORT D ANALYSE B16/R10507/0413. SIEP SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'EAU POTABLE DU SANTERRE A l'attention de Madame Petit 1 rue d'assel BP 20022 CERECO SAS Tel 03 27 21 71 71 e-mail: laboratoirecereco@wanadoofr web: wwwcerecofr SIEP SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'EAU POTABLE DU SANTERRE A l'attention de Madame Petit 1 rue d'assel BP 20022 F-80170 ROSIERES

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ RAPPORT D'ANALYSE Page 1/5 N Ech Matrice Référence échantillon Observations 001 Sol S1-0-0,5 m 002 Sol S2-0-0,5 m (116) 003 Sol S3-0-0,5

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 118-TEST Version/Versie/Version/Fassung 8 Date d'émission

Plus en détail

12/ AV. FONTAINE ARGENT - 25000 BESANÇON - Téléphone (81)88.03.11 19 BIS, RUE F. CHOPIN 25 000 - BESANCON TÉL. : (81) 80.61.

12/ AV. FONTAINE ARGENT - 25000 BESANÇON - Téléphone (81)88.03.11 19 BIS, RUE F. CHOPIN 25 000 - BESANCON TÉL. : (81) 80.61. SOCIETE M. CHATELAIN 19 BIS, RUE F. CHOPIN 25 000 - BESANCON TÉL. : (81) 80.61.11 FORAGES DE RECHERCHE D'EAU POUR L'ALIMENTATION D'UNE POMPE A CHALEUR EAU-EAU AUX SALINES ROYALES D'ARC-ET-SENANS (25) SUIVI

Plus en détail