CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITE ET L EMPLOI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITE ET L EMPLOI"

Transcription

1 N 25 FISCAL n 4 - SOCIAL N 12 En ligne sur le site / extranet le 22 janvier 2013 ISSN CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITE ET L EMPLOI L essentiel : La loi de finances rectificative pour 2012 a créé un crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE). Le CICE s élève à 4 % du montant des rémunérations n excédant pas 2,5 fois le SMIC versées en 2013 et à 6 % de celles versées à compter de Ce crédit d impôt sera imputable sur l impôt sur le revenu ou sur l impôt sur les sociétés dû par l entreprise au titre de l année au cours de laquelle les rémunérations ont été versées. Dans l hypothèse où le crédit d impôt excédera l impôt dû, l excédent de crédit constituera une créance sur l Etat qui pourra être utilisée pour le paiement de l impôt dû au titre des trois années suivantes et remboursée pour la fraction non utilisée à l expiration de cette période. Pour certaines entreprises et notamment pour les PME au sens du droit communautaire, la créance pourra faire l objet d un remboursement immédiat. L administration fiscale a mis en ligne une fiche sur le CICE accompagnée d un simulateur accessible à l adresse mail suivante : Contacts : TEXTES DE REFERENCE : Article 66 de la loi de finances rectificative pour 2012 n du 29 décembre 2012 (JO du 30 décembre 2012)

2 OBJECTIFS GENERAUX DU CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITITIVE ET L EMPLOI Aux termes de l article 244 quater C du Code général des impôts, le Crédit d impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) a pour objet le financement de l amélioration de la compétitivité des entreprises à travers notamment des efforts en matière d investissement, de recherche, d innovation, de formation, de recrutement, de prospection de nouveaux marchés, de transition écologique et énergétique et de reconstitution de leur fonds de roulement. Le crédit d impôt ne peut ni financer une hausse de la part des bénéfices distribués, ni augmenter les rémunérations des personnes exerçant des fonctions de direction dans l entreprise. 1) Entreprises bénéficiaires du CICE Les entreprises bénéficiaires du CICE sont l ensemble des entreprises employant des salariés, imposées à l impôt sur les sociétés ou à l impôt sur le revenu d après leur bénéfice réel. En sont donc exclues les entreprises relevant d un régime micro-bic ou micro-bnc. Le dispositif s applique quel que soit le mode d exploitation des entreprises éligibles (entreprise individuelle, société de personnes, sociétés de capitaux ) et quelle que soit la nature de leur activité (commerciale, industrielle, artisanale, agricole ou libérale). Il est précisé par ailleurs que le dispositif est également applicable : - Aux entreprises bénéficiant d un régime d exonération temporaire de leur bénéfice en vertu de certains dispositifs d aménagement du territoire (zones franches urbaines, zones de revitalisation rurale ) ou d encouragement à la création et à l innovation (entreprises nouvelles, jeunes entreprises innovantes) ; - Aux organismes visés à l article 207 du Code général des impôts, partiellement soumis à l impôt sur les sociétés tels que les coopératives et leurs unions ou leurs organismes HLM. Dans un premier temps, ces organismes pourront bénéficier du crédit d impôt à raison des rémunérations versées à leurs salariés affectés aux activités imposables. Dans un deuxième temps, après accord de la Commission européenne, le bénéfice du crédit d impôt pourra être étendu aux salariés affectés à des activités exonérées. 2) Base de calcul du CICE La base de calcul du CICE est constituée des rémunérations versées par les entreprises à leurs salariés au cours d une année civile. Sont prises en compte les rémunérations, telles qu elles sont définies pour le calcul des cotisations sociales à l article L du Code de la sécurité sociale n excédant pas 2,5 fois le SMIC calculé sur la base de la durée légale de travail, augmentée le cas échéant des heures complémentaires ou supplémentaires de travail, sans prises en compte des majorations auxquelles elles donnent lieu. 2

3 En d autres termes, le plafond de 2,5 SMIC sera apprécié sans tenir compte des heures complémentaires ou supplémentaires éventuellement réalisées mais la rémunération de celles-ci, hors majorations, sera en revanche pris en compte dans l assiette du CICE. Ces règles sont très proches de celles relatives à la réduction générale des cotisations patronales de sécurité sociale dite «Fillon». Seront ainsi retenus pour la détermination de l assiette du CICE : - Les salaires de base ; - Les indemnités de congés payés ; - Les retenues pour cotisations ouvrières ; - Les indemnités ; - Les primes (notamment primes de bilan, primes de vacances, primes de fin d année, treizième mois ) ; - Les gratifications et tous autres avantages en argent ; - Les avantages en nature. En revanche et dès lors qu elles échappent aux cotisations de sécurité sociale, les sommes versées au titre de l intéressement et de la participation des salariés aux résultats de l entreprise ne sont pas prises en compte dans l assiette du CICE. Il en est de même des versements effectués par l entreprise sur un plan d épargne entreprise ou interentreprises ou sur un plan d épargne pour la retraite collectif. Il est ajouté que : - Pour les salariés qui ne sont pas employés à temps plein ou qui ne sont pas employés sur toute l année, le SMIC pris en compte est celui qui correspond à la durée de travail prévue au contrat au titre de la période où les salariés sont présents dans l entreprise ; - Les rémunérations éligibles au crédit d impôt doivent être des dépenses déductibles du résultat imposable à l impôt sur les sociétés, ou à l impôt sur le revenu dans les conditions de droit commun et avoir été régulièrement déclarées aux organismes de sécurité sociale. A titre illustratif, sur la base d un SMIC mensuel de 1.430,22 brut au 1 er janvier 2013, la limite de prise en compte des rémunérations pour le calcul du crédit d impôt serait de ,50. 3) Détermination du CICE Le crédit d impôt est calculé annuellement sur les rémunérations telles que définies ci-avant versées au cours de l année civile y compris pour les entreprises dont l exercice ne coïncide pas avec l année civile. Le taux du crédit d impôt est fixé à : - 4 % au titre des rémunérations versées en 2013 ; - 6 % au titre des rémunérations versées au cours des années suivantes. 3

4 4) Comptabilisation du CICE Les modalités de comptabilisation du CICE devront être précisées par l Autorité des normes comptables (ANC). Cela étant, selon les indications publiées sur le site du Ministère de l Economie et des Finances, le CICE ne constituerait pas un produit imposable à l impôt sur les sociétés et ne serait pas pris en compte pour le calcul de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). Par ailleurs, il ressort de l article 244 quater C du Code général des impôts relatif au CICE que les entreprises devront utiliser le crédit d impôt pour financer l amélioration de leur compétitivité en consentant des efforts notamment en matière d investissement, de recherche, d innovation, de formation et de recrutement. A cet égard, il est prévu que l entreprise retrace dans ses comptes annuels l utilisation du crédit d impôt conformément à ces objectifs. Sur les modalités d application de cette disposition, et dans le silence de la loi, il appartiendra à l ANC de se prononcer sur ce point. 5) Utilisation du CICE Le CICE est imputé sur l impôt dû par l entreprise au titre de l année au cours de laquelle les rémunérations prises en compte ont été versées. Dans l hypothèse où le crédit d impôt excède l impôt dû, l excédent de crédit constitue une créance sur l Etat qui peut être utilisée pour le paiement de l impôt dû au titre des trois années suivantes et remboursée pour la fraction non utilisée à l expiration de cette période. Pour les sociétés membres d un groupe fiscal, la société mère est substituée aux sociétés du groupe pour l imputation sur l IS dont elle est redevable, des crédits d impôt que chaque société du groupe aura déterminé dans les conditions de droit commun. Par exception, pour certaines entreprises, la créance sur l Etat peut faire l objet d un remboursement immédiat. Il en est ainsi pour : - Les PME au sens du droit communautaire (soit pour les entreprises autonomes, les entreprises employant moins de 250 salariés et dont le chiffre d affaires annuel n excède pas 50 millions ou dont le total du bilan n excède pas 43 millions ) ; - Les entreprises nouvelles répondant à certaines conditions ; - Les jeunes entreprises innovantes définies à l article 44 sexies- O A du Code général des impôts ; - Les entreprises faisant l objet d une procédure de conciliation, de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judicaire. La créance sur l Etat est en principe inaliénable et incessible mais pourra toutefois faire l objet auprès d un établissement de crédit d une cession ou d un nantissement de créances par bordereau Dailly dans les conditions prévues aux articles L à L du Code monétaire et financier. 4

5 En outre et selon les indications données par le Ministère de l Economie et des Finances sur son site, la créance «en germe», c'est-à-dire calculée l année même du versement des rémunérations sur lesquelles est assis le crédit d impôt et avant la liquidation de l impot en N + 1, pourra également être cédée à un établissement de crédit. Une fois la créance future cédée, l entreprise cédante ne pourra plus imputer sur son impôt que la partie de la créance non cédée. Il ne peut y avoir qu une cession par année civile. Autrement dit, l entreprise ne peut pas découper sa créance future, en procédant à plusieurs cessions partielles au titre d une même année. Ce préfinancement du CICE sera adossé à un dispositif de garantie partielle d OSEO / Banque Publique d Investissement pour certaines PME. Il reviendra à l établissement de crédit de solliciter cette garantie, sans que l entreprise ait à effectuer elle-même de démarche particulière. Par exemple, si une entreprise cède en juillet 2013 une créance future représentative du CICE estimé pour l année 2013 à à une banque et que le montant réel de son crédit d impôt, reporté sur sa déclaration d impôt sur les sociétés en mars 2014, est de , l entreprise pourra imputer sur son IS, de crédit d impôt. 6) Obligations déclaratives liées au CICE Les obligations déclaratives incombant aux entreprises souhaitant bénéficier du CICE sont renvoyées à un décret à paraître. Toutefois, il est fort probable que la même solution que pour les autres réductions et crédits d impôt soit retenue et que les entreprises aient à souscrire une déclaration spéciale permettant de calculer le montant du crédit d impôt. Cette déclaration spéciale devrait alors être déposée : - Pour les entreprises assujetties à l impôt sur les sociétés au moment du dépôt de leur relevé de solde n 2572, soit le 15 du quatrième mois suivant la clôture de l exercice (par exemple le 15 avril N + 1 pour un exercice clos au 31 décembre N) ; - Pour les entreprises à l impôt sur le revenu au moment du dépôt de leur «liasse fiscale», soit le premier jour ouvré suivant le 1 er mai. Le montant du crédit d impôt serait par la suite reporté sur la déclaration de revenus n 2042, déposée généralement en mai-juin de chaque année. Pour les sociétés membres d un groupe, l obligation déclarative incomberait à la société mère pour le compte de ses filiales. 7) Contrôle du CICE Le contrôle du crédit d impôt relève des prérogatives de l administration fiscale et peut faire l objet d une reprise jusqu à la fin de la troisième année suivant celle du dépôt de la déclaration spéciale prévue pour le calcul du crédit d impôt. Il est par ailleurs prévu que les organismes chargés du recouvrement des cotisations de sécurité sociale sont habilités à recevoir, dans le cadre des contrôles qu ils effectuent, les données relatives aux rémunérations donnant lieu au crédit d impôt. Ces éléments relatifs au calcul du crédit d impôt sont transmis à l administration fiscale. 5

6 Par ailleurs, en vue d apprécier le respect des critères posés par la loi concernant l objet du crédit d impôt de financer l amélioration de la compétitivité des entreprises, il est envisagé : - La mise en place d un comité de suivi national rattaché au Premier ministre et des comités de suivi régionaux chargés de veiller au suivi de la mise en œuvre et à l évaluation du crédit d impôt ;. - Une loi future pour fixer, après concertation avec les organisations professionnelles et syndicales représentatives au niveau national, les conditions d information des institutions représentatives du personnel ainsi que les modalités de contrôle par les partenaires sociaux de l utilisation du crédit d impôt. 6

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE)

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) L objet du CICE et le suivi de son utilisation Le CICE a pour objet le financement de l amélioration de la compétitivité des entreprises

Plus en détail

4 % pour les rémunérations versées au titre de 2013 (1 ère année d application) 6 % pour les rémunérations versées les années suivantes.

4 % pour les rémunérations versées au titre de 2013 (1 ère année d application) 6 % pour les rémunérations versées les années suivantes. FISCALITE F é v r i e r 2 0 1 3 LE CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVTE ET L EMPLOI (CICE) Depuis le 1 er janvier 2013, les entreprises qui emploient des salariés et sont imposées à l'impôt sur les sociétés

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Pacte national pour la croissance,

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 11 mars 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Pacte national pour la croissance,

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI CICE - 1-7 avril 2014 Présentation du CICE 3 e Loi de finances rectificative pour 2012 (art.66) o Création du CICE Site dédié au Pacte national pour la

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE)

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Direction départementale des finances publiques de Seine-et-Marne Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/8480-pgp.html Melun, le 24 septembre

Plus en détail

Crédit d'impôt compétitivité et emploi - (CICE)

Crédit d'impôt compétitivité et emploi - (CICE) Mis à jour le 26.04.2013 Crédit d'impôt compétitivité et emploi - (CICE) 242 Chemin des Fontaines 83470 SAINT MAXIMIN Tél. : 04 94 69 68 50 Fax. : 04 94 69 31 69 Email : bc@ballatore-chabert.com Parc d

Plus en détail

CICE Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi

CICE Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi INFORMATIONS LÉGALES Mars 2013 Adp Micromégas vous accompagne CICE Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi 1 HR. Payroll. Benefits. Ce que dit la loi Qu est-ce que le crédit d impôt pour la

Plus en détail

Entreprises concernées

Entreprises concernées La loi de finances rectificative pour 2012 instaure dans son article 66 un Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l emploi, dit CICE, basé sur les rémunérations versées aux salariés. L administration

Plus en détail

Organismes sans but lucratif. Le crédit d'impôt de taxe sur les salaires

Organismes sans but lucratif. Le crédit d'impôt de taxe sur les salaires Organismes sans but lucratif Le crédit d'impôt de taxe sur les salaires Janvier 2017 Introdution 03 01 Quels sont les organismes concernés par le CITS? 04 02 Calcul du crédit d'impôt de taxe sur les salaires

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE

PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Nantes, le 4 mai 013 Madame, Monsieur, La première mesure gouvernementale prise dans le cadre du «Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi» est le Crédit

Plus en détail

Crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Cice. Mode d emploi

Crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Cice. Mode d emploi Crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Cice Mode d emploi Introduction : Création du Cice Mesure phare du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi du 6 novembre 2012 :

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 03/04/13 N Affaires sociales : 15.13 N Fiscal : 03.13 LE CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVITE

Plus en détail

CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI : MODE D EMPLOI

CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI : MODE D EMPLOI L essentiel : N 44 - FISCAL N 7 SOCIAL N 21 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19 mars 2013 ISSN 1769-4000 CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI : MODE D EMPLOI Après avoir soumis

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI CICE - 1-3 avril 2013 Sommaire o Présentation du CICE o Entreprises concernées o Dépenses éligibles au CICE o Assiette du CICE o Détermination du CICE o

Plus en détail

Le nouveau crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE)

Le nouveau crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) Le nouveau crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) SOMMAIRE 1 Champ d application... 3 1.1 Entreprises concernées... 3 1.2 Salariés concernés... 4 2 Détermination du crédit d impôt... 4

Plus en détail

(Durée : 4 heures - Coefficient : 7)

(Durée : 4 heures - Coefficient : 7) CONCOURS EXTERNE POUR LE RECRUTEMENT DE TRADUCTEURS SESSION 2017 COMBINAISON LINGUISTIQUE Langue A : anglais Langue B : français Langue C : allemand, espagnol, italien ou russe EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

Plus en détail

Note d info n 52. Pôle social & GRH. 22 février 2013 NOUVELLES GRILLES SALARIALES & ACTUALITES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES SOMMAIRE

Note d info n 52. Pôle social & GRH. 22 février 2013 NOUVELLES GRILLES SALARIALES & ACTUALITES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES SOMMAIRE Note d info n 52 Pôle social & GRH 22 février 2013 NOUVELLES GRILLES SALARIALES & ACTUALITES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES SOMMAIRE Nouvelles grilles salariales... p 2 CICE... p 2 Contrat de génération...

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-RICI-10-150-40-20160406 DGFIP BIC - Réductions et crédits d'impôt -

Plus en détail

Sommaire. 1 Le contrat de génération... 1

Sommaire. 1 Le contrat de génération... 1 informations sociales avril mai juin 03 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement de leur

Plus en détail

NOTE. Impact du nouveau CITS (crédit d impôt de taxe sur les salaires) pour le secteur des Ogec

NOTE. Impact du nouveau CITS (crédit d impôt de taxe sur les salaires) pour le secteur des Ogec NOTE Impact du nouveau CITS (crédit d impôt de taxe sur les salaires) pour le secteur des Ogec Sommaire : I. Fonctionnement de la taxe sur les salaires p. 2 II. Abattement de taxe sur les salaires p. 2

Plus en détail

LOI SUR LES REVENUS DU TRAVAIL : VOLET EPARGNE SALARIALE

LOI SUR LES REVENUS DU TRAVAIL : VOLET EPARGNE SALARIALE N 20 - SOCIAL n 14 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 janvier 2009 ISSN 1769-4000 L essentiel LOI SUR LES REVENUS DU TRAVAIL : VOLET EPARGNE SALARIALE La loi sur les revenus du travail comporte

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL 15 OCTOBRE 2014

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL 15 OCTOBRE 2014 CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) COMITE DIRECTEUR CONFEDERAL 15 OCTOBRE 2014 RAPPEL DES GRANDES LIGNES DU CICE Entrée en vigueur le 1er janv. 2013, le CICE a pour objet «l amélioration

Plus en détail

4. Obligations déclaratives et comptabilisation du CICE

4. Obligations déclaratives et comptabilisation du CICE QUESTION- DU 6 JUIN 2013 4. Obligations déclaratives et comptabilisation du CICE Quelles sont les modalités déclaratives du CICE auprès de l administration fiscale? Ces modalités doivent être précisées

Plus en détail

REDUCTION D ISF EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT DANS LES PME

REDUCTION D ISF EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT DANS LES PME N 63 FISCAL n 9 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 mai 2008 ISSN 1769-4000 REDUCTION D ISF EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT DANS LES PME L essentiel : La loi du 21 août 2007 en faveur du travail,

Plus en détail

Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017

Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017 Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017 Participation des employeurs à l effort de construction Sommaire 2 SOMMAIRE : Présentation 3 Modalités de l investissement 4-5 Comptabilisation

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010 FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances I Les chèques vacances A- Rappel des nouvelles règles 1) La loi du 22 juillet 2009 a supprimé la condition

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 13/12/2010 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2010-111 OBJET : Exonération applicable dans les zones de restructuration de la défense

Plus en détail

Le crédit d impôt compétitivité et emploi (CICE)

Le crédit d impôt compétitivité et emploi (CICE) Le crédit d impôt compétitivité et emploi (CICE) 1 SOMMAIRE 1 Champ d application... 3 1.1 Entreprises concernées... 3 1.2 Salariés concernés... 3 2 Détermination du crédit d impôt... 5 2.1 Rémunérations

Plus en détail

LOI EN FAVEUR DES PME

LOI EN FAVEUR DES PME N 109 - FISCAL N 10 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 septembre 2005 LOI EN FAVEUR DES PME La loi du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises contient plusieurs mesures

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 P-2-04 N 69 du 19 AVRIL 2004 TAXE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES METIERS DE LA REPARATION DE L AUTOMOBILE, DU

Plus en détail

Le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi - CICE -

Le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi - CICE - Le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi - CICE - Loi de finances rectificative du 29/12/2012 Instruction fiscale BOI-BIC-RICI-10-150 Extrait de l'introduction de l'instruction fiscale : L article

Plus en détail

Petit-déjeuner du Club des Entrepreneurs de Clichy-sous-Bois - Montfermeil. Jeudi 12 février 2015

Petit-déjeuner du Club des Entrepreneurs de Clichy-sous-Bois - Montfermeil. Jeudi 12 février 2015 Petit-déjeuner du Club des Entrepreneurs de Clichy-sous-Bois - Montfermeil Jeudi 12 février 2015 Périmètre de la ZFU Territoire Entrepreneurs LE REGIME D EXONERATIONS ZFU AVANT LE 1 ER JANVIER 2015 Rappel

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 4 Janvier 2016 INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES NOTE D INFORMATION I II III IV V VI PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AUGMENTATION DU SMIC COTISATIONS

Plus en détail

TEXTES APPLICABLES. Textes codifiés ENTREPRISES ASSUJETTIES. Généralités Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation

TEXTES APPLICABLES. Textes codifiés ENTREPRISES ASSUJETTIES. Généralités Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation I MAJ.05-2016 SOMMAIRE A - PARTICIPATION TEXTES APPLICABLES Textes codifiés A10 A10 ENTREPRISES ASSUJETTIES Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation A20 A20 A21 MODE

Plus en détail

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010 La Contribution Economique Territoriale Réunion d information 29 mars 2010 Bref rappel historique Applicable depuis le 1 er janvier 1976, la taxe professionnelle est venue se substituer à la patente. Son

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000043 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.10.04;1.029.4 Montreuil, le 03/04/2012 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale?

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? Le 8 octobre 2013 Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? 1. Fiscalité des entreprises Le Projet de Loi de Finances 2014 («PLF 2014»), présenté lors du Conseil des ministres du

Plus en détail

29/01/2017 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK CRÉDIT D'IMPÔT COMPÉTITIVITÉ EMPLOI TÉLÉCHARGEABLE SUR

29/01/2017 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK CRÉDIT D'IMPÔT COMPÉTITIVITÉ EMPLOI TÉLÉCHARGEABLE SUR 29/01/2017 7.0 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK CRÉDIT D'IMPÔT COMPÉTITIVITÉ EMPLOI TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.FR/ Pack Crédit d'impôt Compétitivité Emploi Vous disposez à titre d'exemple

Plus en détail

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE)

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Janvier 2013 1 1. Impôt sur le revenu 2. Imposition des dividendes 3. Plus-values de cession de valeurs mobilières 4. Plus-values immobilières 5. Cession d usufruit temporaire 6. Impôt de Solidarité sur

Plus en détail

Conférence CICE Paris 8 ème Hôtel Napoléon. 8 avril 2013

Conférence CICE Paris 8 ème Hôtel Napoléon. 8 avril 2013 Conférence CICE Paris 8 ème Hôtel Napoléon 8 avril 2013 Agenda Le CICE dans les grandes lignes 2 Comment évaluer le CICE 3 Modalités pratiques/exemple d organisation 5 Conséquences fiscales 13 Retour d

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 18/03/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-039 OBJET : Loi n 2008-111 du 8 février 2008 pour le pouvoir d'achat TEXTE A ANNOTER

Plus en détail

Etude sur la fiscalité du secteur associatif Mars 2015 Page 1 sur 14

Etude sur la fiscalité du secteur associatif Mars 2015 Page 1 sur 14 Etude sur la fiscalité du secteur associatif Mars 2015 Page 1 sur 14 SOMMAIRE SYNTHESE ET CONCLUSIONS DE L ETUDE... P.3 I. Rappel de la méthodologie utilisée... p.3 II. Constats... p.4 III. Conclusions/préconisations...

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Ø Pacte national pour la

Plus en détail

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 22 JANVIER Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012.

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 22 JANVIER Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012. Point de vue d experts LETTRE SOCIALE N 22 JANVIER 2012 Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012. Nous vous commentons ses principales mesures : - La

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 L-2-01 N 117 du 29 JUIN 2001 4 F.E. / 16 INSTRUCTION DU 20 JUIN 2001 TAXES DIVERSES DUES PAR LES ENTREPRISES. PRELEVEMENT EXCEPTIONNEL SUR LA

Plus en détail

CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR DES ENTREPRISES

CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR DES ENTREPRISES N 118 FISCAL N 12 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 septembre 2005 CRÉDITS D IMPÔT EN FAVEUR DES ENTREPRISES A côté du crédit d impôt recherche déjà ancien mais dont le dispositif a été

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 10 JUILLET A CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 10 JUILLET A CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 10 JUILLET 2009 4 A-11-09 CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT (C.G.I., art. 244 quater T, 199 ter R, 220 Y, 223 O) NOR : ECE L 09 10053

Plus en détail

TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL

TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL Paramétrage : Comment paramétrer la fiche salariée pour obtenir un bon calcul Date de création : décembre 2015 Référence : REINTEGRATION 2015 Auteur : Service

Plus en détail

LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF

LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF Adoptée le 21 août 2003, la loi Fillon donne naissance à une nouvelle formule d épargne retraite d entreprise : le Plan d Épargne Retraite Collectif (PERCO). Ouvert

Plus en détail

Etienne Henry. LE CICE : Mode d emploi. Président de l Ordre des experts-comptables - Région Alsace 03/05/2013

Etienne Henry. LE CICE : Mode d emploi. Président de l Ordre des experts-comptables - Région Alsace 03/05/2013 LE CICE : Mode d emploi Réunions d information lundi 29 avril 2013 à Schiltigheim mardi 30 avril 2013 à Sausheim 2 Etienne Henry Président de l Ordre des experts-comptables - Région Alsace 1 3 Michel Deville

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 29/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE Référence de classement : 1. 010.04; 1.010.10;

Plus en détail

MODALITES D ACQUISITION DES CHÈQUES-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DE MOINS DE 50 SALARIES

MODALITES D ACQUISITION DES CHÈQUES-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DE MOINS DE 50 SALARIES MODALITES D ACQUISITION DES CHÈQUES-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DE MOINS DE 50 SALARIES Les Chèques-Vacances, institués par l ordonnance n 82-283 du 26 mars 1982, sont des titres, de 10 et 20 euros,

Plus en détail

Comment utiliser le CICE

Comment utiliser le CICE Le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) est un dispositif fiscal visant à encourager les entreprises à investir, à innover et à embaucher. Représentant jusqu'à 6 % de la masse salariale,

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP

ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP N 110 - SOCIAL n 29 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP L essentiel L accord

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES PARTICULIERS IR ISF PLUS-VALUES IMPOT SUR LE REVENU : CALCUL inchangé

Plus en détail

Fiche technique particularités fiscales en Corse

Fiche technique particularités fiscales en Corse Fiche technique particularités fiscales en Corse Cette fiche de présentation et chacune des fiches techniques qui suivent ont été élaborées par la Direction des Services Fiscaux de Corse-du-sud pour être

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Pacte national pour la croissance,

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-RICI-10-150-30-10-20160601 DGFIP BIC - Réductions et crédits d'impôt

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

Chapitre 1 LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS DE FINANCEMENT NON DILUTIF

Chapitre 1 LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS DE FINANCEMENT NON DILUTIF Chapitre 1 LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS DE FINANCEMENT NON DILUTIF Sous-titre Le CICE : le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi Objectif Le CICE est un avantage fiscal qui concerne les entreprises

Plus en détail

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 Réforme du régime social et fiscal des «heures supplémentaires» La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du tr avail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (loi «TEPA») comprend,

Plus en détail

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES SOCIAL N 10 SOCIAL N 5 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 27 janvier 2004 QUESTIONS SOCIALES DIVERSES I ORDONNANCE DE SIMPLIFICATION DES FORMALITES A LA CHARGE DES TRES PETITES ENTREPRISES

Plus en détail

La cotisation foncière des entreprises (CFE)

La cotisation foncière des entreprises (CFE) Les impôts directs avec vote de taux La cotisation foncière des entreprises (CFE) Référence Internet 1686.033 Saisissez la Référence Internet 1686.033 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 P-3-04 N 69 du 19 AVRIL 2004 TAXE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES METIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

NOTE SUR LES COTISATIONS SOCIALES 2015

NOTE SUR LES COTISATIONS SOCIALES 2015 Cabinet Pybourdin Brûlé & Associés Société d Expertise Comptable inscrite au Tableau de l Ordre des Experts Comptables de Paris 7, rue Delerue 92120 MONTROUGE - : 01.42.53.59.59 Fax : 01.42.53.87.34 Mail

Plus en détail

Le régime des cotisations

Le régime des cotisations Le régime des cotisations 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 25 janvier 2016 Sommaire La contribution sociale

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 24/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE Référence de classement : 1.010.221 SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE POLE ENTREPRISES

Plus en détail

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb

Le Petit. Paie. Les pratiques clés en 21 fiches. Jean-Pierre Taïeb Le Petit 2015 Paie Les pratiques clés en 21 fiches Jean-Pierre Taïeb le Petit paie Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ACOSS : Agence centrale des organismes de Sécurité sociale AGFF : Association

Plus en détail

CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU VERSEMENT TRANSPORT

CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU VERSEMENT TRANSPORT N 55 - SOCIAL n 26 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 avril 2013. ISSN 1769-4000 CIRCULAIRE ACOSS DU 28 MARS 2013 SUR LA MAJORATION DU TAUX DES CONTRIBUTIONS DUES AU TITRE DU FNAL ET DU

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG et la CRDS sur les salaires A JOUR AU 1 er janvier 2009 La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE (EIRL)

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE (EIRL) N 37 - MARCHES n 14 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 18 février 2011 ISSN 1769-4000 L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE (EIRL) L essentiel La loi sur l Entrepreneur Individuel

Plus en détail

CICE : la profession se mobilise!

CICE : la profession se mobilise! DOSSIER CICE : la profession se mobilise! CICE trésorerie préfinancement Banque publique d investissement PME emploi impôts entreprises argent croissance TPE comptes annuels CRÉDIT IMPÔTS argent CICE EMPLOI

Plus en détail

LOI N DU 22 JUILLET 2009 PORTANT LOI DE FINANCES COMPLEMENTAIRE POUR L ANNEE 2009

LOI N DU 22 JUILLET 2009 PORTANT LOI DE FINANCES COMPLEMENTAIRE POUR L ANNEE 2009 LOI N 09-01 DU 22 JUILLET 2009 PORTANT LOI DE FINANCES COMPLEMENTAIRE POUR L ANNEE 2009 DISPOSITIONS FISCALES IMPOTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILEES : Art.6 - Il est créé au sein du code des impôts directs

Plus en détail

LES MESURES EN FAVEUR DE LA RELANCE DE L ALTERNANCE

LES MESURES EN FAVEUR DE LA RELANCE DE L ALTERNANCE N 90 - FORMATION n 12 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 07 juin 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LES MESURES EN FAVEUR DE LA RELANCE DE L ALTERNANCE Le Président de la République a annoncé,

Plus en détail

En 2014, investir dans les PME ETI dans le cadre d un PEA

En 2014, investir dans les PME ETI dans le cadre d un PEA Le PEA PME-ETI En 2014, investir dans les PME ETI dans le cadre d un PEA EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est une nouvelle enveloppe

Plus en détail

Quelle fiscalité pour les entreprises en 2017? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises

Quelle fiscalité pour les entreprises en 2017? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises Quelle fiscalité pour les entreprises en 2017? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises Les versements de l entreprise Un taux de forfait social différencié Participation - Intéressement - Abondement

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 B-3-09 N 30 du 20 MARS 2009 EXONERATION DES PLUS-VALUES REALISEES LORS DU DEPART A LA RETRAITE - AMENAGEMENTS DU DISPOSITIF PREVU

Plus en détail

Les exonérations fiscales

Les exonérations fiscales Conditions générales applicables exonérations aux fiscales... Les exonérations fiscales Le dispositif Zone Franche Urbaine (ZFU) concerne les entreprises...artisanales, commerciales, industrielles, de

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2016-2017 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2016-2017 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

Quelle fiscalité pour les entreprises en 2016? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises

Quelle fiscalité pour les entreprises en 2016? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises Quelle fiscalité pour les entreprises en 2016? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises Les évolutions fiscales de la loi Macron La loi «Macron» pour la croissance, l activité et l égalité des

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

DISPENSE DE DECLARATION

DISPENSE DE DECLARATION DISPENSE DE DECLARATION 09/01/2017 DI 01 Paie des personnels du secteur public PAIE DES PERSONNELS DU SECTEUR PUBLIC (Dispense N 01 ) La dispense de déclaration n 1 (abroge et remplace l ancienne norme

Plus en détail

LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE VOTE PAR LE PARLEMENT

LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE VOTE PAR LE PARLEMENT 7 décembre 2006 N 1 ACTUALITES SOCIALES LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE VOTE PAR LE PARLEMENT Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2007 a été voté par le Parlement le 30

Plus en détail

Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité

Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité Mesures fiscales du pacte de responsabilité et de solidarité 1 Réduction exceptionnelle d IR en faveur des ménages modestes... 2 2 Allègement de la C3S... 3 3 Prorogation d un an de la contribution exceptionnelle

Plus en détail

Changements législatifs au 1er Avril 2013

Changements législatifs au 1er Avril 2013 Changements législatifs au 1er Avril 2013 Le nouveau seuil de la GMP a été fixé pour l'année 2013. Il s'agit du seul changement à effectuer dans votre paramétrage ; en effet les Congés Spectacles maintiennent

Plus en détail

L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES

L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES L ALLÈGEMENT DE CHARGES SOCIALES SUR LES BAS ET MOYENS SALAIRES 1. Employeurs visés Peuvent bénéficier de l allègement de charges sociales, dite «réduction Fillon», tous les employeurs à l exception des

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 10/02/03 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2003-035 OBJET : Loi n 2003-47 du 17 janvier 2003 relative aux salaires, au temps de travail et au

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

CONSIDÉRER L'ENVIRONNEMENT FISCAL FRANÇAIS LIVRE BLANC POUR LES ENTREPRENEURS

CONSIDÉRER L'ENVIRONNEMENT FISCAL FRANÇAIS LIVRE BLANC POUR LES ENTREPRENEURS CONSIDÉRER L'ENVIRONNEMENT FISCAL FRANÇAIS LIVRE BLANC POUR LES ENTREPRENEURS SOMMAIRE Les aspects fiscaux de l implantation...3 Les impôts considérés...4 La filiale ou la succursale étrangère...7 2 LES

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 DECEMBRE B-17-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 DECEMBRE B-17-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 DECEMBRE 2011 5 B-17-11 IMPOT SUR LE REVENU. PLAFONNEMENT DES REDUCTIONS D IMPOT AU TITRE DES INVESTISSEMENTS REALISES OUTRE-MER. COMMENTAIRE

Plus en détail

Contact : Karine DUFOUR - Mail : - Tél. :

Contact : Karine DUFOUR - Mail : - Tél. : N 131 - SOCIAL n 65 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 09 septembre 2009 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : MODIFICATIONS APPORTEES PAR LA LOI SUR LE TOURISME La loi sur le tourisme

Plus en détail

Chiffres usuels Les modifications pour 2012

Chiffres usuels Les modifications pour 2012 Chiffres usuels Les modifications pour 2012 SMIC et minimum garanti Le SMIC passe de 9,19 /heure au 1 er décembre 2011, à 9,22 au 1 er janvier 2012, soit un montant mensuel brut base 151,67 de 1398,40

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année Ce qui change au 1 er janvier 2016

Taux des charges sociales sur les salaires Année Ce qui change au 1 er janvier 2016 les infos DAS - n 012 18 janvier 2016 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2016 Ce qui change au 1 er janvier 2016 Cotisation patronale d assurance maladie - hausse Assurance vieillesse - hausse

Plus en détail

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle?

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? ACTIVITE PARTIELLE 2016_DJEF_05 Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? L entreprise doit être contrainte de suspendre temporairement son activité ou de réduire les heures de travail

Plus en détail