Bonnes pratiques en matière d eau

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bonnes pratiques en matière d eau"

Transcription

1 Salon ENVIROSUD 7 mars 2008 Bonnes pratiques en matière d eau 1. le comptage 2. le diagnostic des réseaux d eau 3. les actions individuelles d économie d eau 4. les aides de l Agence au 9ème programme SDC - service «eau potable» - S. Agut

2 Rôle d un compteur C est un instrument de mesure homologué répondant à des normes qui doit : indiquer avec précision le volume d eau qui le traverse résister aux pressions et variations de pression (16 bars en général) perturber le moins possible l écoulement de l eau (perte de charge) être fiable le plus longtemps possible avec le minimum d entretien

3 Répartition des compteurs sur le réseau d eau A compteur production (prélèvement) B compteur sortie usine (général) C compteur distribution (sectorisation) D compteur de facturation (divisionnaire) E compteurs individuels (abonnés) F compteur vente en gros (exportation)

4 Le comptage de l eau prélevée dans le milieu naturel (compteurs de production) Situation en 2006 dans le bassin Adour-Garonne avec compteurs (mesure) sans compteur (forfait) total Nb collectivités redevables % % 1624 Volumes annuels (en M m3) 731 (97 %) 21 (3 %) 752 Ces collectivités se répartissent en communes et 549 syndicats totalisant points de prélèvement soumis à redevance

5 La réhabilitation des réseaux d Eau Potable Diagnostic des réseaux d alimentation en eau potable Le diagnostic de réseau s articule autour de plusieurs modules : un audit du patrimoine une sectorisation une modélisation une recherche de fuites

6 Plans et fonctionnement La connaissance du patrimoine Production et consommation Option La sectorisation du réseau Option La recherche des fuites La modélisation La pré localisation La localisation et la réparation des fuites Analyse de la situation future Le suivi du réseau Programme d'actions

7 La réhabilitation des réseaux d Eau Potable L audit du patrimoine Il permet de connaître précisément l état et le fonctionnement de l ensemble du patrimoine de la collectivité, de la ressource à la distribution. Il doit également présenter un bilan besoins-ressources à l horizon 10 ans Il est indispensable pour une optimisation de la gestion des équipements de la collectivité.

8 La réhabilitation des réseaux d Eau Potable La sectorisation Elle consiste à décomposer un réseau en un ou plusieurs niveaux de sous réseaux homogènes pour lesquels les volumes mis en distribution sont mesurés de façon permanente par des débitmètres enregistreurs. Outil de gestion du patrimoine au quotidien

9 La réhabilitation des réseaux d Eau Potable La modélisation C est une représentation numérique virtuelle du réseau de distribution d eau potable permettant de simuler : son fonctionnement dans son état actuel l impact des modifications des infrastructures existantes ou des conditions d exploitation Elle permet de valider les données de l audit

10 La réhabilitation des réseaux d Eau Potable La recherche de fuites Investigations de terrain visant à localiser avec précision les fuites sur des secteurs localisés en vue de leur réparation grâce à la sectorisation Étape primordiale avant toute intervention de réhabilitation

11 Principales causes de gaspillage et de perte d eau 8 1 absence de compteur ou compteur défectueux 2 débordements ou fuite du réservoir (étanchéité défectueuse) 3 fuites sur conduites (joints, casses, corrosion, ) 4 fuite ou ouverture intempestive de vannes de vidange, de ventouses 5 ouverture intempestive de bornes incendie de défaut d'étanchéité 6 chasses automatiques déréglées ou superflues 7 gaspillages aux bornes fontaines et dans la lutte contre le gel 8 fuites sur branchements 9 fuites chez l'usager 10 gaspillage dans les distributions sans compteur 11 branchements clandestins 12 compteurs défectueux ou détériorés

12 Localisation des fuites

13 Localisation des fuites

14 Quantification des fuites

15 La réhabilitation des réseaux d Eau Potable L étude diagnostique va permettre de définir une politique d intervention technique et financière à 5 ou 10 ans - connaissance du réseau : sectorisation - diminution des fuites et des pertes : programme hiérarchisé de renouvellement ou réhabilitation de réseaux Priorités d action, objectifs chiffrés à atteindre et indicateurs de suivi - optimisation des usages de l eau : économies d eau et micro-substitution MAIS : réalisme économique!

16 La réhabilitation des réseaux d Eau Potable Les techniques actuelles de nettoyage et de réhabilitation peuvent, dans certains cas, être une bonne alternative au renouvellement pur et simple La réhabilitation réalisée dans de bonnes conditions techniques doit conduire à réduire les pertes d eau et donc à améliorer le rendement des réseaux

17 Nombre des fuites 10% 5% Pertes selon leurs origines suivant la répartition la plus généralement observée (en % du volume) 35% 50% canalisation fontainerie branchement chasse ouverte Distribution des pertes d'eau 20% des fuites causent 80% de pertes 20% / 80% Dimension des fuites (m3/h)

18 Les actions individuelles Les établissements publics les lycées, écoles, collèges, cités universitaires sont les priorités en terme d économie d eau

19 Les actions individuelles Les particuliers contrôler sa consommation réparer les fuites installer des équipements hydroéconomes limiter l utilisation de l eau potable Répartition des usages domestiques «eau potable» pour les particuliers wc 20% linge 12% vaisselle 10% boisson alimentation 7% arrosage / lavage voitures 6% bains / douches 40% nettoyage locaux 5%

20 WC 2 à 3 fois/pers/jour Lave Linge 4 lavages/semaine Baignoire, douche et lavabo Cuisine et lavevaisselle Jardin 100 m2 de pelouse Fuites TOTAL Famille GASPI Réservoir de 10 L 25 m3 soit 100 Modèle ancien 100 L par lavage 20 m3 soit 80 Douche : 45 L / U Bain 150 L / Lavabo : 20 L par jour 75 m3 soit 300 Modèle ancien 80 L / jour 25 m3 soit 100 Arrosage à l'eau potable 5 m3 soit 20 Fuite non réparée (environ 20 % de la consommation familiale) 5 m3 soit m3 par an soit 620 Famille ECO Réservoir 3/6 L deux boutons ou plaquettes WC ou sacs WC 15 m3 soit 60 Modèle récent économique 50 L par lavage 10 m3 soit 40 Douche économe : 35 L / jour Bain : 150 L par semaine Lavabo : 10 L par jour 55 m3 soit 220 Mousseurs et lave-vaisselle économique : 20 L / jour 15 m3 soit 60 Optimisation de l'arrosage et récupérateur eau de pluie 0 m3 d'eau potable, 50 pour le dispositif, qui permet de récupérer 3 m3/an Pas de fuite (suivi du compteur et réparation des fuites) 0 95 m3 par an soit 380

21 Les aides financières de l Agence 9ème programme Opérations aidées a) diagnostic de réseaux avec équipements et prestations nécessaires à leur bon déroulement (plan et modélisation des réseaux, dispositifs de comptage des volumes et des débits, vannes de sectionnements, ) b) recherche des fuites sur le réseau faisant suite au diagnostic c) dispositifs de contrôle de débit pour les volumes prélevés dans le milieu naturel

22 Les aides financières de l Agence 9ème programme Opérations aidées d) dispositifs de suivi des fuites permettant de conserver et de valoriser les acquis du diagnostic e) création et/ou interconnexion de ressources de substitution ou de complément dans les zones où les aquifères sont vulnérables et/ou déficitaires (exemple : éocène) ou lorsque la réglementation limite le débit de la ressource utilisée ou lors de manque d eau dû à un événement climatique exceptionnel (arrêté préfectoral de restriction d eau) f) opérations innovantes (récupération des eaux pluviales et/ou des eaux usées pour un usage n exigeant pas d eau potable )

23 Les aides financières de l Agence 9ème programme Conditions particulières d éligibilité des opérations a) les collectivités sollicitant l aide de l Agence devront justifier d un prix minimum de l eau vendue aux particuliers de 0,5 HT/m3 pour le service «eau potable» ou s engager à atteindre ce prix dans un délai de 2 ans b) les travaux de création et/ou d interconnexion de ressources de substitution ou de complément ou les actions ponctuelles liées à un manque d eau dû à un événement climatique exceptionnel ne sont aidés que si le rendement primaire du réseau est supérieur à 70% pour les collectivités rurales et supérieur à 80% pour les collectivités urbaines

24 Les aides financières de l Agence 9ème programme Conditions particulières d éligibilité des opérations c) les dispositifs de suivi des débits permettant de conserver et de valoriser les acquis du diagnostic ne sont aidables que si ce dernier a été réalisé depuis moins de 2 ans d) les opérations innovantes doivent faire l objet d une analyse technique préalable permettant de mettre en évidence l intérêt du projet (aspects environnementaux, ratio coût/efficacité, ) en particulier les opérations de récupération des eaux pluviales et/ou des eaux traitées ne sont aidables que dans les zones déficitaires et sur avis favorable de la DDASS concernée. Par ailleurs, ces opérations ne sont prises en compte que si le temps de retour de l investissement est supérieur à 5 ans et le volume annuel économisé supérieur à m3

25 Les aides financières de l Agence 9ème programme Aides financières en subventions cas général : 30 % en subvention cas des diagnostics et recherches de fuites: 50 % en subvention cas des opérations innovantes : 50 % en subvention

Appel à projets 2017

Appel à projets 2017 Appel à projets 2017 Réduction des fuites dans les réseaux d eau potable Agence de l Eau Artois Picardie RÉGLEMENT Date de lancement de l appel à projets : 15 Novembre 2016 Date limite de réception des

Plus en détail

Réunion des villes et territoires durables de Midi-Pyrénées. Programme d éd

Réunion des villes et territoires durables de Midi-Pyrénées. Programme d éd Réunion des villes et territoires durables de Midi-Pyrénées Mercredi 12 septembre 2007 Programme d éd économies d eau d dans les nappes profondes de Gironde 1 SAGE NAPPES PROFONDES DE GIRONDE Adopté en

Plus en détail

Groupe 1: GESTION DE L'EAU

Groupe 1: GESTION DE L'EAU Groupe 1: GESTION DE L'EAU Relevé de conclusions de la Séance 3 du 28 janvier 2009 1. Introduction M. Régis TEHET, Président du Groupe "Gestion de l'eau" du Grenelle Local de l'environnement remercie les

Plus en détail

Rapport annuel. SIAEP de Parçay les Pins et Breil

Rapport annuel. SIAEP de Parçay les Pins et Breil Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2010 présenté conformément à l article L.2224-5 du code général des collectivités territoriales. Copyright 1996-2010

Plus en détail

Décrets n 2002-335 du 14 Février 2002

Décrets n 2002-335 du 14 Février 2002 Décrets n 2002-335 du 14 Février 2002 Décret n 2002-335 du 14 Février 2002, fixant le seuil duquel la consommation des eaux est soumise à un diagnostic technique, périodique et obligatoire des équipements,

Plus en détail

Projet MAC Eau Maîtriser les consommations en eau

Projet MAC Eau Maîtriser les consommations en eau Dossier de presse Projet MAC Eau Maîtriser les consommations en eau Conférence de presse le mardi 1 er Octobre 2013 à 11 heures Dans les Salons de l Hôtel du Département Bordeaux rue corps Franc Pommiers

Plus en détail

Des gestes. eau préservée. à volonté, pour une. Ils y sont arrivés... Pourquoi pas vous?

Des gestes. eau préservée. à volonté, pour une. Ils y sont arrivés... Pourquoi pas vous? Des gestes à volonté, pour une eau préservée Ils y sont arrivés... Pourquoi pas vous? L eau à Rennes, toute une histoire! Retenue de Rophémel Captage et aqueduc des drains de Rennes I Usine de traitement

Plus en détail

RESSOURCE EN EAU. CATEGORIE constructions neuves. ETUDES DE CAS Plateforme technique de l Arbois

RESSOURCE EN EAU. CATEGORIE constructions neuves. ETUDES DE CAS Plateforme technique de l Arbois RESSOURCE EN EAU RESSOURCE EN EAU CATEGORIE constructions neuves Aujourd hui un français consomme en moyenne 130 L d eau par jour, tout usage confondu. Sur cette eau seul 7% destiné à l alimentation nécessite

Plus en détail

Réunion d information à destination des Maires Nevers - Palais Ducal. 28 mai 2010

Réunion d information à destination des Maires Nevers - Palais Ducal. 28 mai 2010 Réunion d information à destination des Maires Nevers - Palais Ducal SOMMAIRE Historique et territoire du S.I.A.E.P.A. de Pannecière. Caractéristiques générales. Objectifs de l étude diagnostique. Contenu

Plus en détail

Rencontre n 2 : La recherche de fuites

Rencontre n 2 : La recherche de fuites Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 2 : La recherche de fuites 22 Mars 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre 1 Accueil et tour de table de présentation des différents

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016 Plan d action réseau d eau potable

APPEL A PROJETS 2016 Plan d action réseau d eau potable APPEL A PROJETS 2016 Plan d action réseau d eau potable LA LUTTE CONTRE LES FUITES DANS LES RESEAUX D EAU POTABLE Date limite d envoi des projets finalisés : 31/10/2016 midi Sous format papier et sous

Plus en détail

L EAU DANS L HABITAT. Table ronde avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

L EAU DANS L HABITAT. Table ronde avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment L EAU DANS L HABITAT Table ronde avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Les consommations d eau dans l habitat 125 litres / personne / jour soit 42 m 3 / personne / an (340 jours) 95 litres

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ANNEE 2013

RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ANNEE 2013 RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ANNEE 2013 ( Référence : décret n 95-635 du 6 mai 1995 et son annexe 1) 1. INDICATEURS TECHNIQUES 2. 1.1 DESCRIPTION

Plus en détail

pour dépenser moins L eau

pour dépenser moins L eau Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO Avec le soutien du projet européen LIFE+, le Conseil départemental de l Essonne, mobilisé pour la préservation du climat et la prévention de la précarité, a conçu

Plus en détail

Information. Formulaire 5.5 «Installations d eau / d eaux usées»

Information. Formulaire 5.5 «Installations d eau / d eaux usées» Direction des travaux publics, des transports et de l énergie du canton de Berne Office des eaux et des déchets Reiterstrasse 30 Berne N ISBC 8/8./9. 3 juin 03 Pour tout renseignement: stefan.hasler@bve.be.ch

Plus en détail

Eric POITAU Directeur Celest O sarl Ingénieur Arts & Métiers Concessionnaire Skywater. Mobile :

Eric POITAU Directeur Celest O sarl Ingénieur Arts & Métiers Concessionnaire Skywater. Mobile : Eric POITAU Directeur Celest O sarl Ingénieur Arts & Métiers Concessionnaire Skywater Mobile : 06.80.93.76.95 eric.poitau@skywater.fr 1 Sommaire Introduction et vision stratégique Usages et concept de

Plus en détail

Le coût de l eau en Midi-Pyrénées

Le coût de l eau en Midi-Pyrénées Le coût de l eau Le coût de l eau en Midi-Pyrénées Département Prix 2008 09 -Ariège 2,82 12 -Aveyron 3,30 31 - Haute-Garonne 3,01 32 -Gers 3,48 46 -Lot 3,85 65 - Hautes-Pyrénées 3,19 81 -Tarn 2,74 82 -

Plus en détail

Etude patrimoniale des réseaux d eau potable : A la croisée des chemins!

Etude patrimoniale des réseaux d eau potable : A la croisée des chemins! Etude patrimoniale des réseaux d eau potable : A la croisée des chemins! Intervention du Syndicat départemental de l eau de la Manche (SDeau50) Bruno CARBONNEL GESTION PATRIMONIALE DES RESEAUX Office International

Plus en détail

EAU ASSAINISSEMENT NOUVEAUX TARIFS APPLICABLES A COMPTER DE LEUR PASSAGE AU CONTROLE DE LEGALITE

EAU ASSAINISSEMENT NOUVEAUX TARIFS APPLICABLES A COMPTER DE LEUR PASSAGE AU CONTROLE DE LEGALITE EAU ASSAINISSEMENT NOUVEAUX TARIFS APPLICABLES A COMPTER DE LEUR PASSAGE AU CONTROLE DE LEGALITE Vu le Code Général des Collectivités Territoriales Vu le Code de la Santé Publique Vu le Code de l Environnement

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE D'ADDUCTION D EAU POTABLE DE ST CLAUDE DE DIRAY

SYNDICAT MIXTE D'ADDUCTION D EAU POTABLE DE ST CLAUDE DE DIRAY SYNDICAT MIXTE D'ADDUCTION D EAU POTABLE DE ST CLAUDE DE DIRAY RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC (Application du décret n 95-635 du 06.05.1995) ALIMENTATION EN EAU POTABLE EXERCICE

Plus en détail

EXERCICE PREFET DU CALVADOS DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER

EXERCICE PREFET DU CALVADOS DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER PREFET DU CALVADOS DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Copyright 1996-21 Diadème Ingénierie et Ministère de l Agriculture et de la Pêche DDTM du Calvados Document établi le 19 décembre

Plus en détail

économiser Guide pratique

économiser Guide pratique économiser Guide pratique l Eau Vous habitez un logement de la SEMIR. La SEMIR est l outil de la Ville de Rambouillet pour répondre aux besoins de son territoire. Son rôle dépasse la simple volonté de

Plus en détail

2 L eau a un prix. 2.1 De la ressource à l abonné

2 L eau a un prix. 2.1 De la ressource à l abonné 2. L eau a un prix 2 L eau a un prix 2.1 De la ressource à l abonné De la ressource à l abonné Que fait-on de l'eau du robinet? - En moyenne 137 litres / jour / personne - L eau du robinet permet tous

Plus en détail

Préserver et/ou améliorer la qualité des milieux dans le cadre des dispositifs d'assainissement.

Préserver et/ou améliorer la qualité des milieux dans le cadre des dispositifs d'assainissement. Assainissement Collectivité / organisme public Accompagner les collectivités pour leurs projets d études et d aménagements dans le domaine de l assainissement. Attention : Compte tenu de la loi N 2015-991

Plus en détail

Etat des réseaux dans le grand Ouest : Un patrimoine à entretenir

Etat des réseaux dans le grand Ouest : Un patrimoine à entretenir Etat des réseaux dans le grand Ouest : Un patrimoine à entretenir Intervention du mercredi 25 janvier 2017 Olivier Brunner Agence de l Eau Loire Bretagne Mon intervention Quelques chiffres Quelques chiffres

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES. FerCher Pays Florentais. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d eau potable

COMMUNAUTE DE COMMUNES. FerCher Pays Florentais. Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d eau potable COMMUNAUTE DE COMMUNES FerCher Pays Florentais Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d eau potable ANNÉE 2011 Sommaire - Accueil des abonnés page 3 - Le service de l eau page 3 - Les

Plus en détail

Politique de l eau du Conseil général de l Essonne. Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015

Politique de l eau du Conseil général de l Essonne. Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015 Politique de l eau du Conseil général de l Essonne Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015 Éléments de présentation du contexte départemental : le paysage des collectivités et du «prix» de

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE D'ADDUCTION D EAU POTABLE DE ST CLAUDE DE DIRAY

SYNDICAT MIXTE D'ADDUCTION D EAU POTABLE DE ST CLAUDE DE DIRAY SYNDICAT MIXTE D'ADDUCTION D EAU POTABLE DE ST CLAUDE DE DIRAY RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC (Application du décret n 95-635 du 06.05.1995) ALIMENTATION EN EAU POTABLE EXERCICE

Plus en détail

KITS ECONOMIES D'EAU UN CHOIX DURABLE POUR LA CORREZE

KITS ECONOMIES D'EAU UN CHOIX DURABLE POUR LA CORREZE KITS ECONOMIES D'EAU UN CHOIX DURABLE POUR LA CORREZE Une préoccupation départementale d Préserver nos ressources en eau qui sont étroitement liées aux variations climatiques annuelles et donc très s vulnérables

Plus en détail

L EAU NON POTABLE. Service Technique de l Eau et de l Assainissement

L EAU NON POTABLE. Service Technique de l Eau et de l Assainissement L EAU NON POTABLE Service Technique de l Eau et de l Assainissement Évolution de la mise en distribution 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006

Plus en détail

RENCONTRES TECHNIQUES DÉPARTEMENTALES

RENCONTRES TECHNIQUES DÉPARTEMENTALES RENCONTRES TECHNIQUES DÉPARTEMENTALES Les outils d aide à la gestion de l eau potable LES RÉSEAUX D EAU POTABLE - les chiffres clés en Seine-et-Marne - Olivier CAUDY Chef du Service de l Eau Potable et

Plus en détail

L Agenda 21, qu est-ce que c est?

L Agenda 21, qu est-ce que c est? AGENDA 21 L Agenda 21, qu est-ce que c est? AGENDA : vient du latin agenda, gérondif du verbe agere («faire», «agir»). Littéralement agenda signifie «les choses à faire», «ce qui doit être fait». Donc,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE Volumes mis en distribution Ressource Principale

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHÉRENTS POUR L ANNÉE 2011 ADOPTÉES PAR LE COMITÉ SYNDICAL DU 6 JANVIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHÉRENTS POUR L ANNÉE 2011 ADOPTÉES PAR LE COMITÉ SYNDICAL DU 6 JANVIER ANNEXE COMPÉTENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHÉRENTS POUR L ANNÉE 2011 ADOPTÉES PAR LE COMITÉ SYNDICAL DU 6 JANVIER 2011 Page 1 / 11 11/01/2011 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

Règlement d aides du Conseil général en matière d alimentation en eau potable 1

Règlement d aides du Conseil général en matière d alimentation en eau potable 1 22/10/2010 Règlement d aides du Conseil général en matière d alimentation en eau potable 1 1 Principes de financement : Le Département aide financièrement la réalisation des opérations dans le domaine

Plus en détail

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE LE BARCARÈS L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques

Plus en détail

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX (SONEDE) GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE Présentée par : Mohamed Ali Khouaja (Président Directeur

Plus en détail

Service public d eau potable de ESTERNAY. Synthèse Rapport annuel du délégataire 2013

Service public d eau potable de ESTERNAY. Synthèse Rapport annuel du délégataire 2013 Service public d eau potable de ESTERNAY Synthèse Rapport annuel du délégataire 2013 L essentiel Présentation générale Délégataire : VEOLIA EAU - Compagnie Générale des Eaux Périmètre du service : ESTERNAY

Plus en détail

Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service Public de l eau. Exercice 2014

Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service Public de l eau. Exercice 2014 SERVICE PUBLIC D ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA VILLE DE FECAMP Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service Public de l eau Exercice 2014 Présenté conformément à l article L.2224-5 du Code Général

Plus en détail

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable. exercice 2014

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable. exercice 2014 Syndicat Intercommunal d Adduction d Eau Potable HERBAULT - FRANCAY Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l eau potable exercice 2014 Rapport relatif au prix et à la qualité du

Plus en détail

Faites des économies et maîtrisez votre consommation d eau

Faites des économies et maîtrisez votre consommation d eau l Eau, votre service public Faites des économies et maîtrisez votre consommation d eau EN SAVOIR + CONSEIL www.sdea.fr Créez votre Espace Client et effectuez toutes vos démarches en 1 clic! Crédit photos

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service

Plus en détail

Une solution pertinente et valorisante dans la gestion des eaux pluviales.

Une solution pertinente et valorisante dans la gestion des eaux pluviales. Eaux pluviales : récupérer, dépolluer pour mieux gérer La cuve double fonction eau de pluie : Une solution pertinente et valorisante dans la gestion des eaux pluviales. 1. La récupération d eau de pluie

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS ANNEE 2015

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS ANNEE 2015 Page 1 sur 9 DEPARTEMENT DE LA HAUTE VIENNE COMMUNE DE RILHAC-RANCON REGIE DE L EAU Assistance technique Ville de Limoges RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS ANNEE 2015 Destinataires

Plus en détail

SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT COMMUNE DE GERMINY RAPPORT ANNUEL SUR LE SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2009

SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT COMMUNE DE GERMINY RAPPORT ANNUEL SUR LE SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2009 SERVICE EAU ET ASSAINISSEMENT COMMUNE DE GERMINY RAPPORT ANNUEL SUR LE SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2009 1/13 Rapport annuel du service AEP et assainissement 25juin2010

Plus en détail

Guide pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation

Guide pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation Guide pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation Service de l eau Introduction Cette brochure est destinée aux propriétaires et aux mandataires qui entreprennent une nouvelle

Plus en détail

Maitrise des prélèvements/ réduction des fuites les différents textes

Maitrise des prélèvements/ réduction des fuites les différents textes Règlementation sur les fuites, guides et outils pour les collectivités 1. Réduction des fuites et maitrise des prélèvements 2. Instruction redevance prélèvement du 16 juin 2015 3. Outils «règlementaires»

Plus en détail

Le défi de l eau. Réflexion sur des pratiques quotidiennes. Contenu de l outil

Le défi de l eau. Réflexion sur des pratiques quotidiennes. Contenu de l outil Le défi de l eau Réflexion sur des pratiques quotidiennes Contenu de l outil un tableau à compléter sur les utilisations domestiques de l eau - des suggestions pour compléter le tableau précédent - 2 tableaux

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT CHRISTOPHE

COMMUNE DE SAINT CHRISTOPHE COMMUNE DE SAINT CHRISTOPHE RAPPORT ANNUEL DE L EXERCICE SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d eau potable pour l exercice

Plus en détail

LES AIDES FINANCIÈRES

LES AIDES FINANCIÈRES ÉQUIPEMENTS GOLFIQUES OPÉRATION COLLECTIVE AGENCE DE L EAU LOIRE-BRETAGNE FFGOLF LES AIDES FINANCIÈRES Cap sur la gestion durable de la ressource en eau! Allier préservation de la ressource en eau et haute

Plus en détail

REDEVANCE POUR PRÉLÈVEMENT D EAU

REDEVANCE POUR PRÉLÈVEMENT D EAU PROGRMME D CTION 2013-2018 REDEVNCE POUR PRÉLÈVEMENT D EU (hors hydroélectricité - prélèvement effectué de 2013 à 2018) L agence de l eau perçoit une redevance pour prélèvement d eau afin d inciter les

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : L EAU

Formation Bâtiment Durable : L EAU Formation Bâtiment Durable : L EAU Bruxelles Environnement Utilisation rationnelle de l eau Benoît THIELEMANS ARCHITECTE Objectif(s) de la présentation Minimiser la consommation d eau Optimiser la conception

Plus en détail

COMMUNE DE TALMONTIERS

COMMUNE DE TALMONTIERS COMMUNE DE TALMONTIERS Raccordement au réseau d assainissement collectif 28 rue du Pont d Arcole 60000 Beauvais Tel 03.44.02.21.93 Télécopie 03.44.02.55.78 courriel : calpact.beauvais@wanadoo.fr Site internet

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme. Modification

Plan Local d Urbanisme. Modification La Montagne Plan Local d Urbanisme Modification 7 - Annexes 7.2 Réseau d eau potable 7-2-1 Notice du réseau d eau potable Pôle Sud-Ouest Révision du 23 octobre 2006 Modification du 9 avril 2010 LA MONTAGNE

Plus en détail

1 Appréhender le circuit de l eau en ville : de la production d eau potable à

1 Appréhender le circuit de l eau en ville : de la production d eau potable à Cycle 3 Cycle de l eau en ville Usages et consommations d eau Comportements éco-citoyens Animation vis-à-vis de l eau Durée : 3 heures Lieu : en classe Mots-clés : Station de production d eau potable,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Mairie de Saint-Dié-des-Vosges Direction des Services Techniques 1 rue Carbonnar B.P. 275 88107 SAINT-DIÉ-DES-VOSGES RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT 2011 Table

Plus en détail

RECUPERATION ET UTILISATION DE L EAU DE PLUIE

RECUPERATION ET UTILISATION DE L EAU DE PLUIE RECUPERATION ET UTILISATION DE L EAU DE PLUIE REGLEMENTATION et RISQUES SANITAIRES Ecole Nationale Supérieure d Architecture de Paris la Villette Collectif Démarche Durable 6 Février 2009 Pierre CHANTREL

Plus en détail

Optimisation des indicateurs de performance des réseaux d eau potable

Optimisation des indicateurs de performance des réseaux d eau potable Optimisation des indicateurs de performance des réseaux d eau potable Jean-Louis BERNER Journée Technique de l Eau Mamirolle Jeudi 2 avril 2015 Plan de l exposé 1. Contexte réglementaire et enjeux 2. Pertes

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2011 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Département de la Haute Savoie. Commune de La Clusaz. Information et Transparence dans la Gestion des Services Publics de l Eau et de l Assainissement

Département de la Haute Savoie. Commune de La Clusaz. Information et Transparence dans la Gestion des Services Publics de l Eau et de l Assainissement Département de la Haute Savoie Commune de La Clusaz Information et Transparence dans la Gestion des Services Publics de l Eau et de l Assainissement RAPPO RT AN N UEL 2013 Rapport relatif au prix et à

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT CRITERES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT CRITERES AN N E X E ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT CRITERES I - ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1) Nature des opérations concernées - Protection de la ressource - Amélioration de la qualité de l eau

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. sur le prix et la qualité des. Services Publics. de l eau potable. et de. l assainissement. Année 2015

RAPPORT ANNUEL. sur le prix et la qualité des. Services Publics. de l eau potable. et de. l assainissement. Année 2015 SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE ET DE L'ASSAINISSEMENT COMMUNE DE SAINT PIERRE D ALLEVARD RAPPORT ANNUEL sur le prix et la qualité des Services Publics de l eau potable et de l assainissement Année 2015

Plus en détail

Communauté de communes de la vallée d Abondance (2CVA)

Communauté de communes de la vallée d Abondance (2CVA) Communauté de communes de la vallée d Abondance (2CVA) Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non collectif Exercice 2014 Rapport annuel relatif au prix et à la

Plus en détail

Commune de MARLIOZ ---- L alimentation en eau potable de la commune de Marlioz : Diagnostic et actions engagées. Réunion publique du 11/12/2014

Commune de MARLIOZ ---- L alimentation en eau potable de la commune de Marlioz : Diagnostic et actions engagées. Réunion publique du 11/12/2014 Commune de MARLIOZ ---- L alimentation en eau potable de la commune de Marlioz : Diagnostic et actions engagées Réunion publique du 11/12/2014 PLAN DE LA PRESENTATION 1. PRÉSENTATION DU SYSTÈME D ALIMENTATION

Plus en détail

REUNION D INFORMATION

REUNION D INFORMATION REUNION D INFORMATION ASSAINISSEMENT COLLECTIF? ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? LOUBENS LAURAGAIS le 26/03/2015 SOMMAIRE Pourquoi vous réunir? Pourquoi assainir? Quelques chiffres : Schéma directeur - Assainissement

Plus en détail

Bilan des diagnostics d économies d eau sur les bâtiments publics de 12 communes du bassin versant Ellé-Isole-Laïta

Bilan des diagnostics d économies d eau sur les bâtiments publics de 12 communes du bassin versant Ellé-Isole-Laïta Bilan des diagnostics d économies d eau sur les bâtiments publics de 12 communes du bassin versant Ellé-Isole-Laïta L'objectif principal du SAGE Ellé-Isole-Laïta est de mettre en place une gestion raisonnée

Plus en détail

Le suivi des installations d eau potable

Le suivi des installations d eau potable Le suivi des installations d eau potable Journée d échanges et d information du 8 novembre 2011 Direction de l Economie & du Développement Durable Service De l Eau 1 Le suivi des différents ouvrages L

Plus en détail

Service de l eau potable

Service de l eau potable Préfecture du Territoire de Belfort D.D.T. 90 Observatoire de l eau et de l assainissement VADE MECUM des indicateurs de contexte et de performance Service de l eau potable Les indicateurs à saisir sur

Plus en détail

Enquête auprès des usagers sur les services publics d'eau et d'assainissement

Enquête auprès des usagers sur les services publics d'eau et d'assainissement Enquête auprès des usagers sur les services publics d'eau et d'assainissement L'agglomération de Laval a lancé une étude sur l évolution des compétences relatives à l'eau potable et à l'assainissement.

Plus en détail

Syndicat d eau Belle et Boutonne

Syndicat d eau Belle et Boutonne Syndicat d eau Belle et Boutonne Année 2010 1 SOMMAIRE Sommaire CARACTERISATION TECHNIQUE DU SERVICE... 3 1) Organisation administrative du service... 3 2) Estimation de la population desservie... 3 3)

Plus en détail

Gestion patrimoniale des réseaux d eau potable sur le bassin Loire Bretagne

Gestion patrimoniale des réseaux d eau potable sur le bassin Loire Bretagne Gestion patrimoniale des réseaux d eau potable sur le bassin Loire Bretagne Intervention du vendredi 9 septembre 2016 Olivier Brunner Agence de l Eau Loire Bretagne Mon intervention Quelques chiffres Etat

Plus en détail

S.I.A.E.P BALGAU-FESSENHEIM-NAMBSHEIM RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE POUR L'EXERCICE 2011

S.I.A.E.P BALGAU-FESSENHEIM-NAMBSHEIM RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE POUR L'EXERCICE 2011 S.I.A.E.P BALGAU-FESSENHEIM-NAMBSHEIM RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE POUR L'EXERCICE 2011 SOMMAIRE 1. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DU SERVICE... 7 A. PRESENTATION DU

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TETES GÉNÉRAU MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du 7

Plus en détail

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, Êtes-vous bien raccordé au réseau d assainissement?

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, Êtes-vous bien raccordé au réseau d assainissement? PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEUR, Êtes-vous bien raccordé au réseau d assainissement? www.plainecommune.fr Raccorder les installations privatives d assainissement au réseau public Pourquoi raccorder votre

Plus en détail

Syndicat Intercommunal des Eaux du Bassin de l'adour Gersois

Syndicat Intercommunal des Eaux du Bassin de l'adour Gersois Syndicat Intercommunal des Eaux du Bassin de l'adour Gersois Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non collectif Exercice 2012 Rapport annuel relatif au prix et

Plus en détail

R é g i o n a l e P o u r l E n v i r o n n e m e n t M i d i - P y r é n é e s. L environnement, nous sommes tous acteurs

R é g i o n a l e P o u r l E n v i r o n n e m e n t M i d i - P y r é n é e s. L environnement, nous sommes tous acteurs Test d un plan d utilisation rationnelle de l eau en vallée d Agout Comité de pilotage Labruguière -15 février 2008 Test d un plan d utilisation rationnelle de l eau en vallée d Agout Contexte: Directive

Plus en détail

SERVICE DES EAUX DE MONTBRISON

SERVICE DES EAUX DE MONTBRISON F Rapport annuel SERVICE DES EAUX DE MONTBRISON Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2014 présenté conformément à l article L.2224-5 du code général des

Plus en détail

ANNEXE SANITAIRE DU PLAN LOCAL D URBANISME ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNE DE SAINT-GENIS-POUILLY

ANNEXE SANITAIRE DU PLAN LOCAL D URBANISME ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNE DE SAINT-GENIS-POUILLY Commune de Saint-Genis-Pouilly Mairie BP110 01638 SAINT-GENIS-POUILLY CEDEX Tel : 04.50.20.52.50 Fax : 04.50.42.05.04 ANNEXE SANITAIRE DU PLAN LOCAL D URBANISME ALIMENTATION EN EAU POTABLE COMMUNE DE SAINT-GENIS-POUILLY

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PERPIGNAN Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service d'eau potable

Plus en détail

Fonds Départemental pour l Environnement (FDE)

Fonds Départemental pour l Environnement (FDE) Fonds Départemental pour l Environnement (FDE) RÈGLEMENT I Nature des projets Le fonds départemental pour l environnement (FDE) concerne les projets d équipements relatifs à l amélioration des services

Plus en détail

Les sources de pollution de l Orge

Les sources de pollution de l Orge V o y a g e N 6 7 7 1GOUTEDO& LES POLLUTIONS Entre les résidus que j'entraîne en ruisselant sur la route et les eaux usées qui arrivent par erreur dans le collecteur des eaux pluviales, j'arrive souvent

Plus en détail

REDEVANCE POUR PRÉLÈVEMENT D EAU

REDEVANCE POUR PRÉLÈVEMENT D EAU PROGRMME D CTION 2013-2018 REDEVNCE POUR PRÉLÈVEMENT D EU (hors hydroélectricité - prélèvement effectué de 2013 à 2018) L agence de l eau perçoit une redevance pour prélèvement d eau afin d inciter les

Plus en détail

Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service Public de l eau. Exercice 2009

Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service Public de l eau. Exercice 2009 SERVICE PUBLIC D ADDUCTION D EAU POTABLE Rapport relatif au Prix et à la Qualité du Service Public de l eau Exercice 2009 Présenté conformément à l article L.2224-5 du Code Général des Collectivités Territoriales

Plus en détail

G14 L'eau dans notre environnement. Réponse séance 2

G14 L'eau dans notre environnement. Réponse séance 2 G14 L'eau dans notre environnement Séance 1 : L'eau autour de nous L'eau en Europe Les principaux fleuves en France Notre fleuve L'oison Trace écrite séance 1 Réponse séance 1 Séance 3 : L'eau est une

Plus en détail

eau et assainissement

eau et assainissement 67 eau et assainissement De la gestion de l eau potable à l assainissement des eaux usées et pluviales, le Grand Avignon veille au bon fonctionnement de l ensemble du cycle. Offrir une eau potable de qualité,

Plus en détail

REGLEMENT ADOPTE PAR DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 mars 2012

REGLEMENT ADOPTE PAR DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 mars 2012 REGLEMENT ADOPTE PAR DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 mars 2012 ARTICLE 1 BENEFICIAIRES Tout propriétaire d une habitation ou d un local professionnel raccordables au réseau communal a droit à souscrire

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES AU SEUIL MINIMAL D IMMOBILISATIONS EN RÉFECTION D INFRASTRUCTURES

INFORMATIONS RELATIVES AU SEUIL MINIMAL D IMMOBILISATIONS EN RÉFECTION D INFRASTRUCTURES INFORMATIONS RELATIVES AU SEUIL MINIMAL D IMMOBILISATIONS EN RÉFECTION D INFRASTRUCTURES Le présent bulletin d information vise à préciser les modalités d application du seuil minimal d immobilisations

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES AU SEUIL MINIMAL D IMMOBILISATIONS EN RÉFECTION D INFRASTRUCTURES

INFORMATIONS RELATIVES AU SEUIL MINIMAL D IMMOBILISATIONS EN RÉFECTION D INFRASTRUCTURES INFORMATIONS RELATIVES AU SEUIL MINIMAL D IMMOBILISATIONS EN RÉFECTION D INFRASTRUCTURES Le présent bulletin d information vise à préciser les modalités d application du seuil minimal d immobilisations

Plus en détail

Demande d ouverture de branchement. N et rue : Appartement n : Code postal : Commune :

Demande d ouverture de branchement. N et rue : Appartement n : Code postal : Commune : A-Propriété concernée par la demande Demande d ouverture de branchement V.08-2015 (Obligatoire pour la pose d un compteur suite à la réalisation d un branchement neuf, ou suite à l ouverture d un branchement

Plus en détail

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Les Agences de l Eau Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Six agences Artois Picardie, Loire Bretagne, Seine Normandie, Rhin Meuse, Adour Garonne, Rhône

Plus en détail

MESURES DE PREVENTION CONTRE LA SECHERESSE DOSSIER DE PRESSE

MESURES DE PREVENTION CONTRE LA SECHERESSE DOSSIER DE PRESSE MESURES DE PREVENTION CONTRE LA SECHERESSE DOSSIER DE PRESSE Août 2016 1 OBJECTIF DES MESURES L objectif général de la démarche est de gérer des situations de déficit sur le plan des ressources en eau

Plus en détail

SOMMAIRE REGLEMENT DES ZONES D ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF (AUTONOME)

SOMMAIRE REGLEMENT DES ZONES D ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF (AUTONOME) SOMMAIRE REGLEMENT DES ZONES D ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF (AUTONOME) Chapitre 1 : Les eaux domestiques... 2 Généralités Obligation d assainissement...2 Article 1 : Définition des eaux usées domestiques...2

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Maître d ouvrage : Commune de Neuville aux Bois 8 rue Felix Desnoyers NEUVILLE AUX BOIS

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Maître d ouvrage : Commune de Neuville aux Bois 8 rue Felix Desnoyers NEUVILLE AUX BOIS Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître d ouvrage : Commune de Neuville aux Bois 8 rue Felix Desnoyers 45170 NEUVILLE AUX BOIS Objet de la consultation : Diagnostic du réseau d alimentation

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015/2016 : REUTILISONS L EAU USEE TRAITEE!

APPEL A PROJETS 2015/2016 : REUTILISONS L EAU USEE TRAITEE! APPEL A PROJETS 2015/2016 : REUTILISONS L EAU USEE TRAITEE! RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projets : 23 octobre 2015 Date limite d envoi des dossiers de demandes d aide : 2 septembre 2016 sous

Plus en détail

Proposition d une démarche AEU (Analyse Environnementale sur l'urbanisme) dans le cadre de l'élaboration du futur PLU

Proposition d une démarche AEU (Analyse Environnementale sur l'urbanisme) dans le cadre de l'élaboration du futur PLU Proposition d une démarche AEU (Analyse Environnementale sur l'urbanisme) dans le cadre de l'élaboration du futur PLU Octobre 2003 Qu est-ce-qu une AEU? - une démarche proposée par l ADEME ADEME, visant

Plus en détail

«Comment faire des économies d eau dans les bâtiments publics?»

«Comment faire des économies d eau dans les bâtiments publics?» & Présentent dans le cadre des Rencontres Techniques CEP du 19 Mai 2015 : «Comment faire des économies d eau dans les bâtiments publics?» Bertrand NERRIERE 13/05/2015 1 Préambule : petit rappel sur L EAU,

Plus en détail

L agence de l eau Adour-Garonne et ses moyens d action

L agence de l eau Adour-Garonne et ses moyens d action L agence de l eau Adour-Garonne et ses moyens d action 1- Agence de l eau, c est quoi? Un établissement public au service d un développement qui préserve les ressources en eau et les écosystèmes aquatiques

Plus en détail

Mission de Roannaise de l Eau

Mission de Roannaise de l Eau Mission de Roannaise de l Eau «Répondre aux besoins en eau des populations et des acteurs économiques en assurant la préservation des ressources et la gestion du cycle de l eau, dans une perspective de

Plus en détail