Table des matières. Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5"

Transcription

1 N 9 Juin 214 Ce tableau de bord rassemble un certain nombre d indicateurs régionaux phares relatifs à l économie et à l emploi, dans une vision volontairement large. Il est un outil d aide à l élaboration de l avis du CESER, présentant les tendances observées en Champagne-Ardenne. Les données y figurant ont pour source Pôle emploi, l Urssaf, l Insee, la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi (DIRECCTE), la Banque de France, EDF, la Région Champagne-Ardenne, la Mutualité Sociale Agricole (MSA), le Régime Social des Indépendants (RSI), la Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt (DRAAF), l Agence de l Environnement et de la Maitrise de l Énergie (ADEME), la Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement (DREAL), la Direction Générale de la Compétitivité, de l'industrie et des Services (DGCIS), la Chambre Nationale des Professions Libérales (CNPL) Table des matières Chiffres clés en Champagne-Ardenne... 1 Point démographique... 2 A. Économie... 5 Données économiques régionales... 5 Tissu économique... 8 B. Structure de l emploi Emploi salarié Emploi non salarié C. Chômage et demande d emploi Chômage Marché du travail D. Données sociales E. Données environnementales F. Focus : les professions libérales en Champagne-Ardenne Lexique du tableau de bord Lexique du focus... 41

2 Chiffres clés en Champagne-Ardenne Population régionale : Ardennes Aube Marne Haute- Marne Champagne- Ardenne France 1999 (1) (p) (p) évolution (en nombre) évolution (en %) -2,96 4,5,19-7,89 -,73 9,2 p : données provisoires. (1) : données du recensement 1999 rétropolées au 1er janvier. Source : Insee, état civil (données domiciliées), estimations de population. Au 1er janvier 213 PIB régionaux (212): PIB régional = 37,11 Mrd soit +1,% (France de province : +1,5%). PIB par habitant = (+1,5%), (France de province : : +,96%). PIB par emploi = (+2,25 %), (France de province : : +1,52%). (Source : Insee, comptes régionaux base 25) Établissements (employeurs/hors exploitations agricoles) : au 4T213 (-1,3% depuis le 4T212). Salariés : Salariés (hors agriculture et intérim) en région = au 4T213 (-1,69% sur un an), Ardennes = (-1,46% sur un an), Marne = (-1,52% sur un an), Aube = (-2,8% sur un an), Haute-Marne = (-1,94% sur un an). Travailleurs intérimaires = au 4T213 (+5,71% sur un an). Salaire moyen régional (hors intérim) = 2 91 bruts au 4T213 (2 26 au 4T212). Nombre de travailleurs indépendants = au 4T213 (+,4 % sur un an) dont professionnels libéraux (+2,2% sur un an). Nombre de demandeurs d emploi en fin de mois (DEFM) en décembre 213 (en données CVS) : Catégorie A = DEFM (+4,5% sur un an), Catégories ABC = DEFM (+5,4% sur un an), Catégories ABCDE = DEFM (+6,5% sur un an). (Source : fichiers DARES-Pôle Emploi traitement CVS : DIRECCTE-SESE) Demande d emploi sexuée, par âge et selon la durée (catégorie A) en décembre 213 (en données CVS) : femmes (+5,6% sur un an) et hommes (+3,6% sur un an), de - 25 ans (-1,3% sur un an) (17,6% des DEFM A) et de 5 ans et + (+11,4% sur un an) (soit 23% des DEFM A), DEFM A de longue durée (+15,8% sur un an), dont DEFM de très longue durée (+21,7%) (Source : fichiers DARES-Pôle Emploi traitement CVS : DIRECCTE-SESE) Taux de chômage au 3T213 : National =9,8% (évolution nulle sur un an), Ardennes = 12% (-,3 point sur un an), Aube = 11,5% (+,2 point sur un an), Région = 1,4% (-,2 point sur un an), Marne = 9,5% (-,1 point sur un an), Haute-Marne = 9,2% (-,5 point sur un an) (Source : Insee/DIRECCTE Champagne-Ardenne, taux de chômage localisés) Allocataires du RSA (hors MSA) : allocataires à septembre 213 (8 = 13 75, 1 =1 714, 51 = , 52 = 5 58). (Source : CNAF, fichier FILEAS-BENETRIM) 1 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

3 Point démographique Population : Au 1 er janvier 213, la population totale de Champagne-Ardenne est estimée à habitants (données provisoires). La région aurait donc perdu environ 9 8 habitants depuis le recensement de 1999, soit un peu moins de1% de sa population. L Aube gagnerait habitants sur la même période, soit une évolution de +4,5%. Le nombre d habitants dans la Marne augmenterait légèrement (+1 51 habitants, soit une évolution de +,2 %). Les Ardennes et la Haute-Marne perdraient respectivement et habitants soit une diminution de 2,9% et de 7,8%, entre 1999 et 213. La Haute-Marne est le département connaissant la plus forte variation négative (-,6 %) de population entre 26 et 213 en France métropolitaine. Les Ardennes (-,2%) se placent quatrième des plus fortes variations négatives de population sur la même période. Répartition de la population selon l'âge 9,4% 14,8% France 26,91% 24,65% 24,6% 9,34% 15,5% Champagne-Ardenne 27,13% 23,84% 24,19% 11,43% 17,25% Haute-Marne 27,92% 21,43% 21,98% 8,5% 14,68% Marne 26,69% 25,66% 24,47% 9,96% 16,16% Aube 26,61% 22,96% 24,3% 9,5% 15,31% Ardennes 28,8% 22,65% 24,91%,% 5,% 1,% 15,% 2,% 25,% 3,% de 75 ans ou plus de 6 à 74 ans de 4 à 59 ans de 2 à 39 ans moins de 2 ans Toujours selon les données estimées au 1 er janvier 213, la part des 6 ans et plus est plus élevée en Champagne-Ardenne que celle observée au niveau national. À l exception de la Marne, ce constat se vérifie dans chacun des départements de la région. Cette différence entre le niveau régional et le niveau national se retrouve également dans la moindre proportion de jeunes en région en 213 : les «moins de 2 ans» représentent 24,2% de la population champardennaise contre 24,6% au niveau national. La plus faible part «des moins de 2 ans» et des «2 à 39 ans» s observe tout particulièrement en Haute- Marne. En effet, les écarts entre les parts constatées en Haute-Marne et celles constatées en région sont supérieurs à 2 points. La diminution des «moins de 59 ans» et l augmentation des «plus de 6 ans» est constante depuis 28. Le solde des entrées et des sorties (ou solde migratoire) est négatif depuis plusieurs décennies en Champagne-Ardenne et dans chacun de ses départements. On notera toutefois que le taux de variation, bien que négatif, s améliore dans les Ardennes (-.8% entre 1975 et 1982 et -.4% entre 26 et 213). Dans l Aube, le taux de variation a été positif entre 1999 et 26 et est égal à % entre 26 et 213. (Source : Insee, état civil (données domiciliées), estimations de population) 3,% 25,% 2,% 15,% 1,% 5,%,% Évolution de la répartition de la population champardennaise selon l'âge 27,9% 27,76% 27,57% 27,33% 27,23% 27,13% 25,34% 25,4% 24,77% 24,55% 24,19% 24,74% 24,62% 24,48% 24,32% 24,24% Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 2 13,31% 13,77% 14,21% 14,67% 15,9% 24,19% 23,84% 15,5% 8,7% 8,81% 8,97% 9,12% 9,24% 9,34% (Source : Insee, état civil (données domiciliées), estimations de population),4,2, -,2 -,4 -,6 -,8-1,,1,1,1,, ,1 -,3 -,4 -,6 -,8 Taux de variation annuel moyen dû au solde migratoire -,3 -,3 -,5 -,7 -,8 -,1 -,3 -,4 -,6,3,2 -,3 -,3 -,4 -,5 -,7 -,7 -,4 -,4 -,6 moins de 2 ans de 2 à 39 ans de 4 à 59 ans de 6 à 74 ans de 75 ans ou plus France métropolitaine Aube Champagne-Ardenne Marne Ardennes Haute-Marne (Source : Insee, recensements de la population 1975 à1999, état civil (données domiciliées), estimations de population )

4 Indicateurs démographiques : Malgré la baisse de population, le solde naturel reste positif en Champagne-Ardenne en 212 : personnes (toutefois, ce solde est nettement inférieur à celui de 211). La région enregistre, en effet, 35 naissances de moins qu en 211 (-1,9%) (contre un recul de,3% en France) et 582 décès en plus (+4,7%) (contre +4,5% en France). C est le solde le plus bas depuis Solde naturel en Champagne-Ardenne unité : nombre En 212, le solde naturel est positif et en baisse dans tous les départements de Champagne-Ardenne à l exception de la Haute-Marne, où il redevient négatif après être passé en positif en 211. On constate, plus de naissances et de décès dans les Ardennes (solde naturel : -72 entre 211 et 212), moins de naissances et plus de décès dans l Aube (-176), dans la Marne (-447) et en Haute-Marne (-192). (Source : INSEE, État civil, naissances domiciliées en 212 et décès domiciliés en 212) Naissances et décès en Champagne-Ardenne (unité : nombre) Champagne-Ardenne En 212, l espérance de vie à la naissance en Champagne-Ardenne reste inférieure à la moyenne nationale, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. L espérance de vie des femmes (83,8 ans) diminue légèrement entre 211 et 212 mais reste supérieure à celles observées en 25 et 29, années les plus faibles. L espérance de vie des hommes s établit à 77,2 ans (identique à 211) Les habitants des Ardennes ont l espérance de vie la plus faible de la région pour les hommes (76,3 ans) comme pour les femmes (82,4 ans). L indicateur conjoncturel de fécondité (ou indice de fécondité) en Champagne-Ardenne est de 1,96 enfant par femme en 212 (2,1 en France métropolitaine). Il se situe donc en deçà du seuil de renouvellement générationnel, fixé à 2,1 enfants par femme. L Aube (2,7) et les Ardennes (2,5) affichent les taux de fécondité les plus élevés de la région. (Source : INSEE, État civil, naissances domiciliées en 212 et décès domiciliés en 212) 86, 84, Espérance de vie à la naissance au 1er janvier ,8 83,8 82, Femmes (National) 8, 78, 76, 78,5 77,2 Femmes (Champagne-Ardenne) Hommes (National) Hommes (Champagne-Ardenne) 74, 72, (Source : Insee, état civil (données domiciliées), estimations de population) 3 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

5 Ménages et nuptialité : Entre 1999 et 21, le nombre de ménages s accroît de 8% en Champagne-Ardenne. On note une évolution dans leur composition avec notamment une augmentation de près de 5 points du nombre de ménages d une personne dans le nombre total de ménages. La part des ménages d une personne est donc de 34,3% soit seulement,3 point de plus que la moyenne constatée en France métropolitaine. En parallèle, le nombre de ménages avec famille(s) diminue et la structure de cette catégorie se modifie. En effet, les couples sans enfant (27,6% des ménages) et les familles monoparentales (8% des ménages) augmentent respectivement de 14% et 16% et les couples avec enfant(s) (26,4% des ménages) sont en diminution de 14%. Il faut préciser que la Champagne-Ardenne se situe, pour chacune de ces données, à un niveau égal ou très proche de celui de la France métropolitaine. (Sources : Insee, RP1999 et RP21 exploitations principales) 1, 9, 8, 7, 6, 5, Personnes de 15 ans ou plus vivant seules selon l âge (population des ménages) 3,8 3,8 3,8 3,7 28,2 25,5 26,4 25, 27,7 Ménages selon la structure familiale par département 28, 26,7 29,7 Autres formes de ménages Couples avec enfants Couples sans enfant Les Ardennes ont une part plus faible de personnes seules (32%) et un nombre de couples avec enfants plus élevé (28,2%) que les trois autres départements, la région et la France métropolitaine. La Marne, en revanche, affiche une part de personnes seules supérieure d un point à la moyenne régionale et une part des couples sans enfant inférieure d un point à celle au niveau régional. En Haute-Marne, la part des couples sans enfant est au contraire supérieure de 2 points à celle de la région. Les couples avec enfant(s) sont moins nombreux en Haute-Marne et dans l Aube qu en région et leur part s élève à 25% et 25,5%. 4, 8,3 8,4 7,8 7,2 3, 2, 32, 34,4 35,3 34,4 1,, Ardennes Aube Marne Haute-Marne (Source : Insee, RP21 exploitation complémentaire) Familles monoparentales Personnes seules Après une diminution de 1% sur la période , le nombre de mariages connaît une hausse de 2,4% entre 21 et 211(contre -6% en France). En 211, 5 98 mariages ont été célébrés en Champagne- Ardenne ( en France). Parallèlement, le nombre de PACS connaît une forte augmentation sur la période (+34%). Il a, cependant, fortement chuté entre 21 et 211 (- 31,8%) (contre -29,9 % au niveau national). Toujours entre 27 et 211, le nombre de divorces diminue de 4%, mais il reste stable entre 21 et 211 avec une légère baisse de -,2% (contre -,8% sur le plan national) Évolution des mariages, pacs et divorces en Champagne-Ardenne Mariages Pactes civils de solidarité (Pacs) Divorces (Sources : Insee, estimations de population - statistiques de l'état civil; ministère de la justice et des libertés, Répertoire général civil) Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 4

6 A. Économie Données économiques régionales PIB : Avec 37,1 milliards d euros en 212, le PIB champardennais se redresse par rapport à 211. Il enregistre une progression de 1,% entre 211 et 212 (contre 1,5 % pour la France métropolitaine). Les données provisoires de l INSEE sur les comptes régionaux des ménages indiquent que, en 212, la région se situe en 17 ème position des régions de France métropolitaine. Elle se situe en 5 ème position des régions métropolitaines pour ce qui est du PIB/habitant et occupe la 4 ème place au titre du PIB/emploi. Production dans l industrie : (en soldes d opinions) PIB de la Champagne-Ardenne (en base 25) (semi-déf) 212 (p) PIB par habitant (en ) PIB par emploi (en ) PIB en volume (en M ) (Source : Insee, comptes régionaux base 25) En 212, l activité industrielle avait stagné et une très légère inversion de la courbe pouvait s observer sur le dernier trimestre de l exercice. Après avoir à nouveau stagné au début de l année 213, le solde d opinions positives s améliore au dernier trimestre. Cette légère amélioration, depuis l automne 213, s observe également au niveau des carnets de commandes et s accompagne d une augmentation de l utilisation des capacités de production. L évolution moyenne du chiffre d affaires du secteur industriel est de -2,7% en 213 par rapport à 212. Tous les grands secteurs de l industrie subissent cette même tendance à l exception des industries alimentaires dont le chiffre d affaires augmente de 1,5%. Une reprise de l activité est anticipée dans tous les secteurs d activité industriels pour l année 214. Les prévisions sont de 1,9% d augmentation du chiffre d affaires pour l ensemble de l industrie. Pour les secteurs du champagne et de la métallurgie et fabrications de produits métalliques, qui occupent une place prépondérante dans l industrie et l économie champardennaise, les prévisions de chiffre d affaires pour 214 sont plutôt favorables. En revanche, les anticipations pour le secteur de la fonderie demeurent globalement négatives. (Source : Banque de France - Les entreprises en Champagne-Ardenne Bilan Perspectives 214) * * variation par rapport au mois précédent (Source : Banque de France - Les entreprises en Champagne-Ardenne Bilan Perspectives 214) (Source : Banque de France - Les entreprises en Champagne-Ardenne Bilan Perspectives 214) 5 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

7 Bâtiment & Travaux Publics (en soldes d opinions) Dans le secteur du bâtiment, la production totale (ventes réalisées et opérations en cours) a connu une légère diminution en 213. Cependant, si le gros-œuvre enregistre un recul de plus de 3%, la production totale dans le second œuvre a légèrement augmenté. Les prévisions pour 214 sont davantage favorables : la production repartirait à la hausse tout comme les investissements et le recul des effectifs se poursuivrait mais dans une moindre mesure. Pour le secteur des travaux publics, l analyse est différente dans la mesure où, à l exception des investissements, la production totale et les effectifs n ont que peu varié en 213. Les prévisions pour 214 sont négatives, particulièrement en matière d investissements. (Source : Banque de France - Les entreprises en Champagne-Ardenne Bilan Perspectives 214) Transport routier de marchandises d opinions) (en soldes (Source : Banque de France - Les entreprises en Champagne-Ardenne Bilan Perspectives 214) En 213, le chiffre d affaires, les effectifs et les investissements sont en diminution. Ces résultats s expliquent notamment par une hausse des coûts (salariaux, maintenance, péages ) subie par les entreprises. Ce contexte délicat a participé à la baisse des effectifs malgré un accroissement conséquent de la part de l intérim. Il a également eu pour conséquence de fortement limiter les investissements. (Source : Banque de France - Les entreprises en Champagne-Ardenne Bilan Perspectives 214) (Source : Banque de France - Les entreprises en Champagne-Ardenne Bilan Perspectives 214) Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 6

8 Activité des services marchands 1 : (en soldes d opinions) Si, sous l effet d une demande peu active, l activité dans les services marchands a très peu évolué au cours de l année passée, une amélioration de l activité est envisagée pour 214 et une légère augmentation s est d ores et déjà fait sentir en février 214. (Source : Banque de France - Tendances régionales - Région Champagne-Ardenne - Mars 214 / La conjoncture en Champagne-Ardenne, enquêtes mensuelles - février 214) * * variation par rapport au mois précédent. Indices du logement : (Source : Banque de France - Tendances régionales - Région Champagne-Ardenne - Mars 214 / La conjoncture en Champagne-Ardenne, enquêtes mensuelles - février 214) Selon les données de janvier 213 à janvier 214, 518 logements ont été autorisés 2, ce qui représente une baisse de plus de 26% par rapport à la période janvier 212-janvier 213. Le nombre de logements commencés s élève à 3 64 soit près de 2% de baisse par rapport à la période janvier 212-janvier 213. Comme en 213, la Champagne-Ardenne est à la 2 ème place des régions de France métropolitaine tant en nombre qu en surface en m² de logments autorisés et de logements commencés. La Haute-Marne et la Marne connaissent les plus fortes variations négatives entre 213 et 214 en matière de logements autorisés. Les Ardennes et l Aube voient, quant à elles, une forte diminution des logements commencés entre 213 et 214. (Source : DREAL Champagne-Ardenne, Observation et Statistiques, Février 214) 1 Hébergement, transports et entreposage, agences de travail temporaire, nettoyage courant des bâtiments, ingénierie et études techniques, réparation d automobiles et de motocycles 2 Les logements autorisés ou autorisations de construction sont définis comme suit sur le site de la DREAL : «Décision administrative prise par une autorité publique compétente à cet égard, et ayant pour objet d autoriser la construction d un logement ou d un local non résidentiel. Une telle autorisation peut concerner l édification d une ou plusieurs constructions nouvelles, ou la modification d une ou plusieurs constructions existantes.» 7 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

9 Tissu économique Établissements employeurs 3 Au 4T213, la Champagne-Ardenne compte établissements employeurs, soit une diminution de 1,3% sur un an (-392 établissements), contre une diminution de 2% entre le 4T211 et le 4T212. C est le secteur de la construction (3 91 établissements), qui enregistre la plus forte baisse entre le 4T212 et le 4T213 : -3,5%, soit -135 établissements. Le commerce compte 7 17 établissements au 4T213. Il enregistre une diminution d environ 1% (-68 établissements). Les services ( établissements) enregistrent une diminution de,6% (-92 établissements). L industrie (3 348 établissements) poursuit sa baisse : -2,45%, -84 établissements. Enfin, l intérim, seul secteur en hausse sur la période précédente, est en diminution de près de 3% entre le 4T212 et le 4T213. Entre le 4T212 et le 4T213, toutes les catégories diminuent : - les établissements de moins de 1 salariés affichent un recul de 291 établissements (-1,2%), - les établissements de 1 à 49 salariés, un recul de 71 établissements (-1,5%), - les établissements de 5 à 99 salariés, un recul de 21 établissements (-3,2%), - les établissements de 1 à 499 salariés, un recul de 5 établissements (-1,2%), - les établissements de plus de 5 salariés, un recul de 4 établissements (-14,3%). Entre le 4T212 et le 4T213, l ensemble des départements enregistre une diminution du nombre d établissements employeurs. La Haute-Marne, 3 91 établissements, connaît le plus fort recul (-2,38%), suivie de l Aube, 6899 établissements, (-1,6%) puis des Ardennes, établissements, (-1%) et de la Marne, établissements (moins de 1% de diminution). 2,% 1,%,% -1,% -2,% -3,% -4,% -5,% Évolution du nombre d'établissements employeurs par secteur,58% 1,8% -1,17% -1,31% -2,9% -1,38% -,95% -3,8% -1,91% 1,66% 4T21-4T211 4T211-4T212 4T212-4T ,63% -2,45% -3,47% -,94% -2,94% Évolution du nombre d'établissements selon la taille T212 2T212 3T212 4T212 1T213 2T213 3T213 4T213 1,%,5%,% -,5% -1,% -1,5% -2,% -2,5% -3,%,53% -,38%,57% -,41% -2,32% -1,75% -1,29% -2,54% -1,4% -1,63% -,97% -2,38% Services Industrie Construction Commerce Interim moins de 1 de 1 à 49 de 5 à 99 de 1 à et plus Évolution du nombre d'établissements employeurs par département 4T21-4T211 4T211-4T212 4T212-4T213 1% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% Évolution de la part des établissements employeurs par département Ardennes Aube Marne Haute-Marne Haute-Marne Marne Aube Ardennes 2% 1% % T21 4T211 4T212 4T213 3 Établissements comptant au moins un salarié (hors exploitations agricoles). Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 8

10 Créations d entreprises : En 213, la région enregistre créations d entreprises dont sous le régime de l autoentreprise (AE), soit 54% de l ensemble (61,3% en 212). La part des AE dans chacun des départements champardennais est de 5% dans les Ardennes, 56,6% dans l Aube, 54,7% dans la Marne et 53,8% en Haute- Marne. Le nombre total de créations en Champagne-Ardenne est en légère augmentation (+,8%) contrairement au nombre total de créations en France métropolitaine qui recule d environ 2,2% en 212 et 213. La région se place à la 4 ème place des régions de France en matière de taux d évolution positive du nombre de créations d entreprises. En 213, les créations en Champagne-Ardenne représentent 1,4% des créations nationales. En 213, le nombre total de créations d entreprises diminue en Haute-Marne et dans l Aube : -2,7% et -6,2% (contre +4,3% et +1,7% entre 211 et 212) Les Ardennes enregistrent la plus forte augmentation : +9,9% (contre -6,8% entre 211 et 212) et la Marne enregistre une évolution de +1,5% (contre -4% entre 211 et 212). Entre 212 et 213, en Champagne-Ardenne, le nombre de créations sous le régime AE enregistre une baisse de 11,3% (contre + 1,9% en 212) (-1,3% au niveau métropolitain en 213). En 213, les créations d AE représentent 1,5% des créations d AE au niveau national. (Source : Insee, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements) / Insee conjoncture Champagne-Ardenne N 5 - janvier 214) (Source : Insee, REE (Sirene)) Créations d'entreprises par département Champagne-Ardenne Marne Aube Ardennes Haute-Marne Créations d'établissements par activité principale (%) Pour tous les départements, les créations d AE sont en diminution : -1,4% dans les Ardennes, -14,3% dans l Aube, -7,5% dans la Marne et -2% en Haute-Marne. En revanche, les créations hors AE sont en hausse dans les quatre départements : +42% dans les Ardennes, +3,2% en Haute-Marne, +14,9% dans la Marne et +7,1% dans l Aube. 23,9 23,1 6,1 31,6 15,4 Industrie Construction Commerces, Transports, Hébergement et Restauration Services aux entreprises Entre 212 et 213, le nombre de créations diminue de 6,1% dans le secteur des services aux entreprises. Il reste stable dans le secteur de la construction (-,1%) et il augmente pour toutes les autres activités : «industrie» : +2,6%, «commerces, transports, hébergement et restauration» : +3,9%, «services aux particuliers» : +4,2%. (Source : Insee, REE (Sirene)) Services aux particuliers 9 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

11 Défaillances d entreprises : (données brutes en date de publication) En 213, le nombre de défaillances d entreprises champardennaises s élève à 1 18, soit une augmentation de 4,5% par rapport à l année précédente. Si le nombre de défaillances poursuit son augmentation, le taux est nettement inférieur à celui de 212 : 12%. Au 4T213 et en France métropolitaine, le nombre de défaillances est de Les Ardennes (-16%), l Aube (%) et la Haute-Marne (+1%) voient leurs nombres de défaillances d entreprises diminuer ou se stabiliser en 213. En revanche, la Marne connaît une importante hausse du nombre de défaillances (+19%). (Source : Fiben, banque de France / Insee) Défaillances d'entreprises par département En 212, le secteur «commerce-transportshébergement et restauration» est le plus touché par les défaillances (43) suivi par le secteur de la construction (259) et celui des services aux entreprises (152). Les secteurs de l industrie et de l enseignement, santé, action sociale et service aux ménages affichent le nombre de défaillances le moins élevé soit respectivement : 97 et (Source : Fiben, banque de France / Insee) Marne Aube Ardennes Haute-Marne Défaillances d'entreprises en 212 (hors agriculture) Industrie Construction Commerce-transportshébergement et restauration 43 Services aux entreprises Enseignement, santé, action sociale et service aux ménages Sociétés à capitaux étrangers : Le nombre de sociétés à capitaux étrangers a très légèrement augmenté en 213 : 317 (314 en 212). La Marne en concentre le plus grand nombre : 134, les Ardennes, 64, l Aube, 64 et la Haute-Marne, 55. Elles emploient salariés (contre en 212) : dans la Marne (41%), dans les Ardennes (17%), dans l Aube (26%) et en Haute-Marne (16%). (Source : Fiben, banque de France / Insee) Répartition des sociétés à capitaux étrangers en région en 213 (Source : CADev, Les sociétés à capitaux étrangers par département, février 214) Répartition des effectifs des sociétés à capitaux étrangers en région en 213 (Source : CADev, Les sociétés à capitaux étrangers par département, février 214) Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 1

12 B. Structure de l emploi Emploi salarié Emploi (hors intérim) :,5% Évolution des effectifs salariés par département Avec salariés au 4T213, l emploi salarié accentue un recul déjà constaté sur les années précédentes : -1,77% (contre -1,4% entre le 4T211 et le 4T212) soit emplois salariés (hors MSA). L Aube ( salariés) enregistre la baisse la plus importante (-2,8%, ) suivie de la Haute-Marne ( salariés), -1,94%, soit -758 salariés, de la Marne ( salariés), -1,52%, soit salariés et des Ardennes (54 17 salariés), -1,46%, soit salariés. Au 4T213, c est le secteur de l industrie qui affiche le recul le plus fort (-3,7%, -2 92), suivi de la construction (-3,3%, - 926), du commerce (-1,2%, - 651), et enfin des services (-,6%, - 886). Secteur Agricole (Source MSA) En 212, on recense emplois salariés dans le secteur agricole en Champagne-Ardenne (-5% par rapport à 212), dont 13% sont en CDI à temps plein. La Marne en compte ( en 211) dont CDI temps plein, l Aube ( en 211) (dont CDI temps plein), les Ardennes (5 249 en 211) (dont CDI temps plein) et la Haute-Marne (4 993 en 211) (dont CDI temps plein). Intérim : Après une diminution de -14,14% entre le 4T211 et le 4T212, le nombre d intérimaires (11 981) enregistre une augmentation de 5,71% (+647 salariés) entre le 4T212 et le 4T213. L emploi intérimaire représente 3,8% de l ensemble de l emploi salarié en région au 4T213 (contre 3,6% au 4T212). Entre le 4T212 et le 4T213, l augmentation des effectifs intérimaires est générale : Haute- Marne (+11,31%), Ardennes (+1,54%), Marne (+4,16%) et Aube (+1,68%).,% -,5% -1,% -1,5% -2,% -2,5% 4T21-4T211 4T211-4T212 4T212-4T213 -,14% -,24% -,24% -,38%,5% -1,85% -1,12% -1,2% -2,1% -1,4% 1,%,5%,% -,5% -1,% -1,5% -2,% -2,5% -3,% -3,5% -4,%,5% -1,3%,5% -1,5% -,4% -2,3% -3,6% -1,4% -1,9% -,6% -2,8% -3,7% -1,52% -1,94% 4T21-4T211 4T211-4T212 4T212-4T213-3,3% -1,77% Évolution des effectifs salariés par secteur 15,% 1,% 5,%,% -5,% -1,% -15,% -2,% -25,% -3,% -1,95% Évolution des effectifs intérimaires 11,98% -3,31% -1,43% -4,42% -2,91% -7,1% -9,68% -27,45% -14,14% 1,54% 1,68% 4,16% -1,2% 11,31% 4T21-4T211 4T211-4T212 4T212-4T213 5,71% Ardennes Aube Marne Haute-Marne Région Services Industrie Construction Commerce Ardennes Aube Marne Haute-Marne Région 11 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

13 Masse salariale : Au 4T213, la masse salariale champardennaise est de 2,1 milliards d euros, soit une augmentation de,2% par rapport au 4T212 (contre % entre 211 et 212 et +2,6% entre 21 et 211). Au 4T213, les services (865 M ) représentent 41% de la masse salariale, l industrie (633 M ), 3%, le commerce (35 M ), 17%, la construction (169 M ), 8% et l intérim (8 M ), 4%. Répartition de la masse salariale par secteur (en %) 4 17 Services Industrie 41 8 Construction Commerce Interim 3 Entre le 4T212 et le 4T213, les montants des masses salariales de l industrie, de la construction et des activités «autre» diminuent respectivement de -1,46%, -,28% et -1,13%. Les services et le commerce progressent de moins de 1%. La masse salariale de l intérim connaît une forte hausse de 9,68% après avoir décru de 13,5% sur la période précédente. Les Ardennes et la Haute-Marne connaissent une évolution positive de leurs masses salariales après avoir connu une diminution de plus de 1% sur la période précédente. Elles concentrent respectivement 17,7% et 12,4% de la masse salariale régionale. 2,% 15,% 1,% 5,%,% -5,% -1,% -15,% Évolution des masses salariales par secteur 16,27% 2,86% 1,89% 2,44% 9,36% 5,72% 2,83% 1,65% 9,68% 1,29%,61%,53% 4T21-4T211 4T211-4T212 4T212-4T213 -,44% -2,43% -1,13% -,28% -1,46% -13,5% Services Autre Industrie Construction Commerce Interim L Aube subit une diminution moins élevée (-,36%) de sa masse salariale que sur la période précédente (-,43%). Le département concentre 22% de la masse salariale champardennaise Masse salariale au 4T213 Services Industrie Construction La masse salariale marnaise poursuit son augmentation mais dans une moindre mesure (+,46% contre +1,5% sur la période précédente). La Marne concentre 47,5% de la masse salariale champardennaise Ardennes Aube Marne Haute-Marne Commerce Interim 3,5% Évolution des masses salariales par département 3,% 2,5% 2,% 1,5% 1,%,5%,% -,5% -1,% -1,5% 2,95% 2,98% 2,58% 2,63% 2,12% 1,5%,46%,2%,12%,34%,2% -,36% 4T21-4T211 4T211-4T212 4T212-4T213 -,43% -1,19% -1,25% Ardennes Aube Marne Haute-Marne Région Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 12

14 Salaire moyen par tête (SMPT) brut 4 : Le SMPT régional s élève à 2 91 au 4T213 (2 545 au niveau national). Le SMPT régional augmente donc de 35 entre le 4T212 et le 4T213, soit une évolution inférieure à celle de l année précédente (+5 entre le 4T211 et le 4T212). Le SMPT national augmente, quant à lui de 43 contre +48 entre le 4T211 et le 4T212. Au 4T213, l industrie affiche les SMPT les plus élevés pour les quatre départements. A l exception du secteur de l intérim, la Marne affiche les SMPT les plus élevés dans les différents secteurs d activité. SMPT au 4T Services Industrie Construction Commerce Interim Ardennes Aube Marne Haute-Marne Emploi non salarié Travailleurs indépendants (dont professions libérales) : 25 Évolution du nombre de travailleurs indépendants On compte travailleurs indépendants (TI) en Champagne-Ardenne au 4T213, en augmentation de,4% entre le 4T212 et le 4T213 (+2,4% sur la période précédente), soit 181 TI supplémentaires. Cette progression est uniquement le fait des TI seuls (+3,9%, ) puisque les effectifs de TI employeurs reculent de 18,4% ( TI employeurs). Tous les départements enregistrent une hausse des TI sans salarié et une baisse des TI employeurs. L Aube affiche la plus forte augmentation des TI seuls : 5,2% et la plus forte baisse des TI employeurs : -25,2%. Les Ardennes enregistrent une progression des TI seuls de 2,7% et une diminution de 6,3% des TI employeurs. La Marne affiche une progression de 4,3% des TI seuls et une diminution de 24,2% des TI employeurs. Enfin la Haute-Marne connaît une hausse de 1,9% des TI seuls et une baisse de 7,1% des TI employeurs. Secteur Agricole (Source MSA) En 212, le secteur agricole compte chefs d exploitations ou co-exploitants (conjoints et aides familiaux), contre en 211. Par département la répartition est la suivante : Ardennes : 5 29 (dont chefs d exploitations) (5 378 en 211), Aube : 7 91 (dont chefs d exploitations) (8 54 en 211), Marne : (dont chefs d exploitations) (17 14 en 211) et Haute-Marne : (dont 2 72 chefs d exploitations) (4 295 en 211) Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Tr Ardennes Aube Marne Haute-Marne Évolution du nombre de travailleurs indépendants en Champagne-Ardenne ETI Employeur ETI Seul ETI Seul ETI Employeur 4 Cet indicateur rapporte l évolution de la masse salariale totale au nombre de salariés. 13 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

15 Effectifs des indépendants 5 (hors professions libérales) : Selon les données du Régime Social des Indépendants (RSI), au 31 décembre 213, la Champagne-Ardenne compte indépendants répartis à parité entre «artisans» et «commerçants/industriels». La part des femmes dans l effectif total des indépendants est égale à un peu moins de 3% et celle des hommes avoisinne donc les 7%. La part de chaque sexe dans l effectif total est similaire pour les quatre départements. 3,1 Répartition, par activité, des assurés en activité (en %) 3, 23,3 1,4 (Source : RSI Champagne-Ardenne) 75 ans et + 5,5 1,7 1,9 28,2 1, 21,9 Industrie Répartition des indépendants par âge et par sexe Construction Commerce de détail et de gros Services aux particuliers (dont hébergement et restauration) Transports Activités financières et immobilières Activités informatiques Services aux entreprises Éducation, santé et action sociale Autres secteurs Les tranches d âge dont les effectifs sont les plus importants sont, pour les hommes comme pour les femmes, les «45 à 54 ans» et les «35 à 44 ans». En 213, la répartition par âge des indépendants est comparable à celle de 212. Inscriptions nouvelles : (Source : RSI Champagne-Ardenne) De 65 à 74 ans De 55 à 64 ans De 45 à 54 ans De 35 à 44 ans De 25 à 34 ans De 15 à 24 ans Hommes Femmes Contrairement à 212, les premières inscriptions sont en diminution en 213. En effet, leur nombre est en recul de 1,6% (-87) (contre +12,6 %, +595 immatriculations en 212). Les nouvelles inscriptions chutent plus particulièrement en Haute-Marne où elles baissent de 9,5%. Seule l Aube voit son nombre d indépendants progresser (+5,1%) Évolution des immatriculations des indépendants Ardennes Aube Marne Hte Marne Les nouvelles inscriptions se concentrent pour : - 3% dans «Commerce ; réparations automobile et d'articles domestiques» qui comprend le commerce et l entretien des véhicules automobiles, le commerce de détail d habillement, le commerce sur éventaires et marchés ou le commerce de détail en magasin spécialisé etc. - 21,5% dans «Construction» qui regroupe, par exemple, les travaux de maçonnerie générale, la peinture, le terrassement et la démolition ou la plâtrerie - 15% dans «Services collectifs, sociaux et personnels» qui rassemble, entre autres, les soins de beauté, la coiffure, les activités artitistiques ou la blanchisserieteinturerie de détail On observe que 42% des nouvelles immatriculations sont localisées dans la Marne et que seulement 12% sont situées en Haute-Marne. Les Ardennes et l Aube représentent chacun 23% des nouvelles inscriptions. 1 (Source : RSI Champagne-Ardenne) 1,1 1,1,5 1,8 1,7 1,6 8, 14,8,6 (Source : RSI Champagne-Ardenne) Répartition des nouvelles inscriptions par activité (en %) (NAF 23) 29,7 8,6 21,5 Agriculture, chasse, sylviculture Industrie manufacturière Construction Commerce ; réparations automobile et d'articles domestiques Hôtels et restaurants Transports et communications Activités financières Immobilier, location et services aux entreprises Administration publique Éducation Santé et action sociale Services collectifs, sociaux et personnels 5 «Sont rattachés au RSI, les entrepreneurs individuels et certains dirigeants de société exerçant une activité artisanale, commerciale et industrielle pour l'ensemble des cotisations et contributions sociales ainsi que les professionnels libéraux au titre de l'assurance maladie-maternité.» (Site internet du Régime Social des Indépendants (RSI)) Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 14

16 Revenus moyens des indépendants 5 : En 212, les activités financières, de l industrie manufacturière et du domaine du transport et des communications sont les activités indépendantes les plus rémunératrices en moyenne, pour les hommes, en Champagne-Ardenne (plus de 1 8 /mois en moyenne). Toujours en 212, pour les femmes ce sont les activités du domaine du transport et des communications, des industries extractives et du secteur de l éducation qui sont les plus rémunératrices en moyenne (environ 1 3 / mois en moyenne). Revenus moyens des indépendants par sexe et par secteur d'activité (NAF 23) Activités financières Industrie manufacturière Transports et communications Santé et action sociale Education Immobilier, location et services aux entreprises Industries extractives Construction Production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau Hôtels et restaurants Commerce ; réparations automobile et d'articles domestiques Agriculture, chasse, sylviculture Services collectifs, sociaux et personnels Administration publique Hommes Femmes Les activités les moins rémunératrices en moyenne sont : - pour les hommes : les activités de l administration publique, du secteur des services collectifs, sociaux et personnels et celles du domaines de l agriculture, de la chasse et de la sylviculture (moins de 19 /mois en moyenne). - pour les femmes : les activités de l administration publique, de production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau et celles de l immobilier, de la location et des services aux entreprises (moins de 53 /mois en moyenne). (Source : RSI Champagne-Ardenne) 15 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

17 C. Chômage et demande d emploi Chômage Taux de chômage : 13,% Taux de chômage au 4 ème trimestre 213 en Champagne-Ardenne (données CVS) 12,% 11,% ARDENNES AUBE 1,% REGION 9,% 8,% France métropolitaine MARNE HTE-MARNE 7,% 6,% 1 T 2 3 T 2 1 T 21 3 T 21 1 T 22 3 T 22 1 T 23 3 T 23 1 T 24 3 T 24 1 T 25 3 T 25 1 T 26 3 T 26 1 T 27 3 T 27 1 T 28 3 T 28 1 T 29 3 T 29 1 T 21 3 T 21 1 T T T T T T 213 (Source : Insee / DIRECCTE Champagne-Ardenne, Taux de chômage localisés) Selon les chiffres de l INSEE, au 4T213, le taux de chômage régional s établit à 1,4% (1,6% au 4T212) de la population active en Champagne-Ardenne (contre 9,8% en France métropolitaine) et atteint son plus faible niveau depuis plusieurs trimestres. En un an, le taux de chômage régional a donc décru de,2 point (contre une évolution nulle en France métropolitaine). La diminution du taux de chômage se retrouve dans trois des quatre départements champardennais. Ainsi, au 4T213, les Ardennes enregistrent un taux de chômage de 12%, soit une baisse de,3 point depuis le 4T212, la Marne, 9,5% (soit -,1 point) et la Haute-Marne, 9,2% (soit -,5 point). L Aube, seul département de la région à subir une hausse (+,2 point), affiche un taux de chômage de 11,5%. Au 4T213, la Champagne-Ardenne se situe en 6 ème position du classement des régions au taux de chômage le plus élevé (ex aequo avec la Lorraine). Les Ardennes se situent à la 11 ème place des départements de France métropolitaine au taux de chômage le plus élevé (1 ème au 4T212). La Haute-Marne et les Ardennes font partie des cinq départements de France métropolitaine qui connaissent la plus forte diminution de leurs taux de chômage entre le 4T212 et le 4T213. Au 4T213, la zone d emploi (ZE) de Charleville- Mézières conserve le taux de chômage le plus élevé de la région (12,6%) et connaît une diminution de,4 point de son taux de chômage entre le 4T212 et le 4T213. Sur cette même période et à l exception de la ZE de Troyes (11,4%, +,2 point), toutes les ZE de la région voient leurs taux de chômage diminuer : entre -,2 pour les ZE de Châlons-en-Champagne (8,7%) et d Épernay (7,3%) et -,5 point pour la ZE de Chaumont-Langres (7,4%). Taux de chômage localisés au 4 ème trimestre 213 (données corrigées des variations saisonnières) (Source : Insee / SESE-DIRECCTE Champagne-Ardenne / GEOFLA/IGN, Taux de chômage localisés) Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 16

18 Demande d emploi : La demande d emploi s accroît en 213. Entre décembre 212 et décembre 213, la hausse de la demande d emploi au sein des catégories ABCDE (+6,5%, DEFM) et ABC (+5,4%, DEFM), est inférieure à celle enregistrée entre décembre 211 et décembre 212 (+9,1% et +1,1 %). La catégorie A enregistre l augmentation la plus faible contrairement à la période précédente : +4,5 % (contre +13,7 % entre décembre 211 et décembre 212), soit 3 1 demandeurs d emploi supplémentaires pour un total de DEFM DEFM en Champagne-Ardenne (données CVS) (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE SESE) ABCDE ABC A La Marne concentre le plus de DEFM A et enregistre un nombre de 1 35 DEFM A supplémentaires, soit une augmentation de 4,7%. L Aube connaît l évolution la plus forte : +9,1% (+13,7% sur la période précédente) soit 1 52 DEFM A supplémentaires. Les Ardennes affichent une augmentation de 395 DEFM A, soit la plus faible hausse de la région : +2,5% (+12% sur la période précédente). Enfin, la Haute-Marne est le seul département à connaître une diminution des DEFM A : -12 DEFM soit -1,2% (+17% et sur la période précédente / la plus forte augmentation des quatre départements) déc.-12 DEFM A par département (données CVS) janv.-13 févr.-13 mars-13 avr.-13 mai-13 juin-13 juil.-13 août-13 sept.-13 oct.-13 nov.-13 déc.-13 Marne Aube Ardennes Haute-Marne Pour la France métropolitaine, le nombre de DEFM pour chaque catégorie (A, ABC et ABCDE) augmente également sur un an dans des proportions supérieures ou égales à la Champagne-Ardenne (+5,6%, +6% et +6,2%). Demande d emploi sexuée : En 213, le nombre d hommes demandeurs d emploi de catégorie A a poursuivi sa hausse : +3,6% (+16% en 212) et s établit ainsi à DEFM (1 3 DEFM supplémentaires). Contrairement à 212, avec +5,6%, le nombre de femmes demandeuses d emploi connaît une hausse plus soutenue que celle des hommes. En revanche, la progression est nettement moins forte qu en 212 (+11 %). En un an, l effectif féminin augmente de 1 8 et s établit à DEFM A. L Aube concentre les évolutions les plus fortes : +12,7% pour les femmes et +5,7% pour les hommes. Les évolutions les plus faibles se retrouvent en Haute- Marne : -,5% pour les femmes et -2,3% pour les hommes. (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE SESE) DEFM A selon le sexe (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE SESE) Hommes Femmes 17 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

19 Demande d emploi des jeunes : Avec un total de DEFM A de moins de 25 ans en décembre 213, la demande d emploi des jeunes a diminué de 1,3% depuis décembre 212. Cette diminution est consécutive a une forte hausse de 14% sur la période précédente (décembre 211-décembre 212). Les DEFM de moins de 25 ans représentent 17,6% de l effectif total des demandeurs d emploi de catégorie A, soit une part inférieure d un point à celle de 212 et inférieure à celles de 211 (18,6%) et 21 (19,1%). Seule l Aube connaît une augmentation des DEFM A de moins de 25 ans : +4,4% soit +132 inscrits. C est la Haute-Marne qui connaît la plus forte diminution (-1%, -165 inscrits) après avoir connu la plus forte augmentation (+17,3%) suivie de la Marne : -1,8% (-95 inscrits) et des Ardennes : -1% (-33 inscrits). DEFM (A) de moins de 25 ans, de très longue durée En décembre 213, la région compte 493 jeunes de moins de 25 ans demandeurs d emploi depuis plus de deux ans. Entre décembre 212 et décembre 213, l effectif connaît une hausse de 4,9% (+23), après une hausse de 23 % (+88) entre décembre 211 et décembre 212. Demande d emploi des 5 ans et plus : Le nombre de DEFM A de 5 ans et plus poursuit son augmentation en 213 : +11,4% après +19,1% en 212. La région compte ainsi DEFM A de 5 ans et plus en décembre 213 (soit inscrits supplémentaires). L augmentation est la plus forte dans l Aube : +12,2% (+455), suivie de la Marne : +11,3% (+64), des Ardennes : +11% (+412) et de la Haute-Marne : +1,5% (+2). Le poids des DEFM de 5 ans et plus, dans l ensemble des DEFM A, continue de s alourdir et est égal à 23% en 213 (contre 21% en 212, 2% en 211, 19% en 21 et 16% en 28). La même tendance s observe au niveau national : le poids des 5 ans et plus dans les DEFM A et égal à 22,5% en décembre 213. DEFM (A) de 5 ans et plus, de très longue durée Selon les chiffres de Pôle Emploi, la région recense DEFM A âgés de plus de 5 ans, demandeurs d emploi de plus de deux ans à décembre 213, soit une hausse de +26% entre décembre 212 et décembre 213 (+1 23 DEFM A), après +3,5% entre décembre 211 et décembre 212. Juin 214 CESER Champagne-Ardenne déc.-9 févr.-1 avr.-1 juin-1 DEFM A de moins de 25 ans (données CVS) août-1 oct.-1 (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE SESE) déc.-9 févr.-1 avr.-1 juin-1 août-1 oct.-1 déc.-1 févr.-11 déc.-1 avr.-11 févr.-11 avr.-11 juin-11 août-11 oct.-11 déc.-11 févr.-12 avr.-12 juin-12 DEFM A de moins de 25 ans (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE SESE) déc.-9 févr.-1 avr.-1 juin-1 août-1 oct.-1 juin-11 déc.-1 août-11 oct.-11 déc.-11 févr.-12 avr.-12 juin-12 août-12 oct.-12 déc.-12 févr.-13 DEFM A de 5 ans et plus (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE SESE) févr.-11 avr.-11 juin-11 août-11 oct.-11 Part des différentes tranches d'âge dans la DEFM A 1% 9% % 7% 6% 5% % 3% 2% 1% % (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE SESE) déc.-11 févr.-12 avr.-12 juin-12 août-12 août-12 avr.-13 oct.-12 juin-13 oct.-12 déc.-12 août-13 déc.-12 févr.-13 oct.-13 févr.-13 avr.-13 déc.-13 avr.-13 juin-13 juin-13 août-13 août-13 oct.-13 Marne Aube déc.-13 Ardennes Haute-Marne oct ans et + 25 à 49 ans déc.-13 Moins 25 ans

20 Demandeurs d emploi selon la durée : Le nombre de DEFM au chômage depuis moins d un an diminue : en janvier 213 contre en décembre 213 (soit ). Le nombre de demandeurs d emploi de longue durée (un an ou plus) est, quant à lui, en augmentation entre janvier et décembre 213 : en janvier et en décembre DEFM (ABC) selon la durée d'inscription janv.-13 févr.-13 mars-13 avr.-13 mai-13 juin-13 juil.-13 août-13 sept.-13 oct.-13 nov.-13 déc.-13 Moins d'un an Plus d'un an Concernant les DEFM A inscrits depuis plus d un an, entre janvier 213 et décembre 213, l Aube connaît la progression la plus forte : +16% (+968 DEFM A), suivie de la Marne : +11% ( DEFM A), de la Haute- Marne : +7% (+226 DEFM A) et des Ardennes : +6% (+383 DEFM A). (Source : SIAD-Bristol-Pôle Emploi / Service Statistiques Études Évaluation, Pôle Emploi Champagne-Ardenne) 14 Nombre de DEFM catégorie A inscrits depuis plus d'un an En janvier 214, la région compte DEFM ABC de très longue durée (TLD) (plus de deux ans), soit une hausse de 17% entre janvier 213 et janvier 214. Hausse qui équivaut à DEFM ABC TLD supplémentaires. Entre janvier 213 et janvier 214, l Aube (5 697 DEFM ABC TLD) affiche la progression la plus forte (+22,7%, +155). Elle est suivie de la Marne (1 176 DEFM ABC TLD, +18%, ), de la Haute-Marne (3 52 DEFM ABC TLD, +16,7%, +436) et des Ardennes (6 147 DEFM ABC TLD, +11,2%, +62). Niveau de qualification des DEFM Au 31 décembre 213, la répartition des DEFM A selon l'ancienneté d'inscription et le niveau de qualification se caractérise par une proportion plus grande d employés et d employés qualifiés dans les deux catégories : moins d un an et plus d un an. Toutefois, leurs parts sont légèrement inférieures parmi les DEFM A de plus d un an et la part des ouvriers spécialisés et des ouvriers qualifiés augmente janv.-13 févr.-13 mars-13 avr.-13 mai-13 juin-13 juil.-13 août-13 sept.-13 oct.-13 nov.-13 déc.-13 Marne Ardennes Aube Haute-Marne (Source : SIAD-Bristol-Pôle Emploi / Service Statistiques Études Évaluation, Pôle Emploi Champagne-Ardenne) 1% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% % Répartition des DEFM catégorie A selon l'ancienneté d'inscription et le niveau de qualification (en %) 3,68 3,27 1,86 3,67 3,1 1,6 37,78 3,14 12,78 35,53 3,64 14,66 21,66 2,62 9,51 12,3 5,82 5,36 Moins d'un an Plus d'un an cadre agent de maîtrise technicien employé qualifié ouvrier qualifié (OP3 et OP4) ouvrier qualifié (OP1 et OP2) employé non qualifié ouvrier spécialisé manœuvre (Source : SIAD-Bristol-Pôle Emploi / Service Statistiques Études Évaluation, Pôle Emploi Champagne-Ardenne) 19 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

21 Entrées et sorties (catégories ABC) En décembre 213, les entrées à Pôle Emploi (1 2) sont supérieures aux sorties (9 536) Flux d'entrées et de sorties des DEFM ABC en Champagne-Ardenne Entrées Le nombre d entrées à Pôle Emploi en décembre 213 est en diminution par rapport à décembre 212 (-3,7%). Les «premières entrées» enregistrent un accroissement de 42,7%. C est d ailleurs le seul motif d entrée à Pôle Emploi qui enregistre une hausse. Pour tous les autres motifs, on constate une diminution voire même une très forte diminution : -32,3% pour les «licenciements économiques» et -23,5% pour les «fins de mission d intérim». Le motif le plus important d entrée dans le chômage est, après les «autres cas», (4 296) «fins de CDD» (2 394). Sorties En décembre 213, les sorties sont en augmentation de 4,1% (+377) par rapport à décembre 212. La plus forte progression entre décembre 212 et décembre 213 concerne les «radiations administratives» qui augmente de 57,6% (+465). Le motif de sortie qui connaît la 2 ème plus forte augmentation est «reprises d emploi déclarées» : +19,8% (+35). Après le motif «autres cas», c est celui «arrêt de recherche» qui subit la plus forte diminution soit -9,8% (-74). Les «cessations d inscription pour défaut» demeurent le premier motif de sortie de Pôle Emploi, il est suivi par «reprises d emploi déclarées» et «radiations administratives» (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE - SESE) Entrées à Pôle Emploi en décembre 213 selon le motif (ABC) (données CVS) (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE - SESE) Fins de CDD Fins de mission d'intérim Licenciements économiques (1) Autres licenciements Démissions Premières entrées Reprises d'activité Autres cas Sorties de Pôle Emploi selon le motif (ABC)(données CVS) 6 déc.-13 (Source : fichiers DARES - Pôle emploi traitement CVS : DIRECCTE - SESE) 6 Reprises d'emploi déclarées Entrées en stage Arrêts de recherche Cessations d'inscription pour défaut Radiations administratives Autres cas Entrées Sorties 6 Selon les informations disponibles sur le site internet de Pôle Emploi : - les cessations d inscription pour défaut (d actualisation) «correspondent aux cas où le demandeur d emploi n a pas actualisé sa déclaration de situation mensuelle.» - et les radiations administratives «peuvent intervenir lorsque le demandeur d emploi ne répond pas à une convocation, lorsqu il fait une fausse déclaration ou lorsqu il refuse une offre d emploi (le motif d offre raisonnable d emploi a été ajouté en octobre 28), une formation, une visite médicale, un contrat d apprentissage ou de professionnalisation, un contrat aidé, une action d insertion. La suspension qui en découle peut aller de 15 jours à 12 mois suivant la cause.» Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 2

22 Activité réduite Flux mensuels des heures autorisées et des heures indemnisées Heures autorisées depuis janvier Heures autorisées Heures indemnisées (Source : DIRECCTE Champagne-Ardenne, Note de conjoncture Champagne-Ardenne, décembre 213) En 213, l activité réduite a considérablement augmenté par rapport à 212 (année au cours de laquelle il y avait déjà eu une forte augmentation par rapport à 211). L activité réduite a concerné salariés de 512 établissements (12 salariés et 45 établissements en 212, 734 salariés et 48 établissements en 211, 4 salariés et 118 établissements en 21), principalement issus de l industrie (87,9%) (dont la métallurgie, 24%) et, à bien moindre échelle, des services (4,8%). Ainsi, en 213, l activité réduite a représenté heures autorisées (dont 23% ont été utilisées), contre heures autorisées en 212 (dont 26% utilisées) et (dont 25% utilisées) en 211. (Source : DIRECCTE Champagne-Ardenne, Note de conjoncture Champagne-Ardenne, décembre 213) Licenciements économiques et ruptures conventionnelles (Source : DIRECCTE Champagne-Ardenne, Note de conjoncture Champagne-Ardenne, décembre 213) (Source : DIRECCTE Champagne-Ardenne, Note de conjoncture Champagne-Ardenne, décembre 213) On recense licenciements économiques sur l année 213 (contre en 212), soit une hausse de 687 licenciements par rapport à 212 (+25,5%). A l échelle régionale, ces licenciements économiques interviennent, pour une part importante, dans le secteur de la construction spécialisée (18%). Le nombre de ruptures conventionnelles (4 591) diminue de,7% par rapport à 212 (4 624), soit -33 ruptures conventionnelles. 21 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

23 Marché du travail Offres enregistrées par Pôle Emploi 7 : Au mois de janvier 214, Pôle Emploi a enregistré offres d emploi, contre en janvier 213. Toujours à la même date, on recense offres durables contre 1 77 en janvier 213. En 213, les offres durables (21 527) ont représenté 36% de l ensemble des offres (59 946). Au mois de janvier 214, la Marne comptabilise offres d emploi déposées à Pôle Emploi (contre en janvier 213), l Aube 921 (contre 1 77 en janvier 213), les Ardennes 78 (contre 638 en janvier 213) et la Haute-Marne 413 (contre 442 en janvier 213). Déclarations uniques d embauche (DUE) : Offres d'emploi collectées par Pôle Emploi Emploi occasionnel Emploi temporaire Emploi durable (Source : SIAD-Bristol-Pôle Emploi / Service Statistiques Études Évaluation, Pôle Emploi Champagne-Ardenne) 18 Évolution des DUE (hors intérim) par département DUE hors intérim : déclarations uniques d embauche ont été formulées en Champagne-Ardenne en 213, soit une hausse de 4% par rapport à Marne Aube Ardennes Haute-Marne L Aube et la Marne connaissent des évolutions de +5,3% et +6,2% des DUE. En revanche, la Haute-Marne enregistre une diminution de 1,9% en 213 et les Ardennes enregistrent également une diminution mais de moindre ampleur : -,4%. Après une baisse en 212, les DUE dans l industrie enregistrent une hausse de 3,2% en 213. Les DUE dans le BTP, quant à elles, poursuivent leur décroissance avec -6,7% sur la même période. Enfin, le commerce et les services progressent de +3,5% et +5,2%. 4 2 janv- 12 mars- 12 mai- 12 juil-12 sept- 12 nov- 12 janv- 13 mars mai- 13 juil-13 sept- 13 nov- 13 Nombre de DUE (hors intérim) par type de contrat CDD courts CDD longs CDI En 213, le secteur des services représente près de 78% des DUE. La part de l industrie reste stable et avoisine les 6 %, le BTP perd,4 point pour représenter 3,5% des DUE et le commerce perd,1 point et atteint 12,5% des DUE. La part, dans les DUE, des CDI (38 441) et des CDD longs (6 863) recule au profit de celle des CDD courts (198 82) qui s établit à 66,7% en 213 contre 65% en 212. Les CDD courts augmentent de 7,5 % sur un an, soit une hausse supérieure à 212. Mais les CDD longs diminuent de 1 % et les CDI de 2,6 % janv- 12 mars- 12 Évolution des DUE (hors intérim) par secteur mai- 12 juil-12 sept- 12 nov- 12 janv- 13 mars- 13 mai- 13 juil-13 sept- 13 nov- 13 Services Commerce Industrie BTP 7 Cf. lexique Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 22

24 DUE en intérim : Avec DUE en 213, l intérim affiche une hausse de 3% sur un an. On constate pour chaque département les évolutions suivantes : Ardennes : +5 %, Haute-Marne : +4,7%, Marne : +2,9% et Aube : +1,8% La Marne représente près de 55% des DUE en intérim 1 en 213, l Aube près de 19%, les Ardennes environ 5 14%, et la Haute-Marne plus de 12%. Évolution des DUE en intérim Haute-Marne Marne Aube Ardennes 23 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

25 D. Données sociales Surendettement : Après une diminution entre 211 et 212, au 31 décembre 213, 6 16 dossiers de surendettement ont été déposés en Champagne-Ardenne, soit 134 dossiers de plus qu en 212. Les dossiers recevables sont aussi en augmentation, avec 254 dossiers de plus Le surendettement en Champagne-Ardenne Dossiers déposés Dossiers recevables Allocataires du RSA 9 (hors MSA): En septembre 213, la Champagne-Ardenne compte allocataires du RSA (41 95 en septembre 212 et en décembre 212) soit allocataires supplémentaires. La région enregistre donc une hausse de 8% (+7,4% en France) en un an. L évolution trimestrielle (entre juin et septembre 213) est de +,6% (légèrement inférieure à l évolution nationale), après avoir été de -,2% entre juin et septembre 212. (Source : Chiffres Banque de France de Champagne-Ardenne) 8 Allocataires du RSA en Champagne-Ardenne juin-9 août-9 oct.-9 déc.-9 févr.-1 avr.-1 juin-1 août-1 oct.-1 déc.-1 févr.-11 avr.-11 juin-11 août-11 oct.-11 déc.-11 févr.-12 avr.-12 juin-12 août-12 oct.-12 déc.-12 févr.-13 avr.-13 juin-13 août-13 (Source : CNAF, fichier FILEAS - BENETRIM) RSA total RSA socle Tous les départements connaissent une augmentation du nombre d allocataires entre septembre 212 et septembre 213. La Marne (+9,5%, allocataires), la Haute-Marne (+9,4%, +479 allocataires), l Aube (+7,6%, +753 allocataires) et les Ardennes (+6,1%, +748 allocataires). Le nombre des allocataires du RSA socle (+2 82 allocataires) augmente de 1,4% entre septembre 212 et septembre 213 en région (contre +8,5% en France). Le nombre d allocataires du RSA activité seul augmente de +2,3% au niveau régional entre septembre 212 et septembre 213 et croît dans tous les départements (entre +,5% dans les Ardennes et +7,6% en Haute- Marne) mars-12 juin-12 sept.-12 déc.-12 mars-13 juin-13 sept-13 mars-12 juin-12 sept.-12 déc.-12 mars-13 juin-13 sept-13 mars-12 juin-12 sept.-12 déc.-12 mars-13 juin-13 sept-13 mars-12 juin-12 sept.-12 déc.-12 mars-13 juin-13 sept-13 (Source : CNAF, fichier FILEAS - BENETRIM) Allocataires du RSA par département Évolution du nombre de bénéficiaires du RSA en Champagne-Ardenne RSA socle seul RSA activité seul RSA socle + activité Secteur agricole (source : MSA) En 212, la MSA recensait allocataires du RSA, soit une augmentation de 9,3% (+122 allocataires) par rapport à 211. La répartition, par département, des allocataires était la suivante : Haute-Marne : 248, Aube : 446, Marne : 399, et Ardennes, sept.-1 nov.-1 janv.-11 mars-11 mai-11 juil.-11 sept.-11 (Source : CNAF, fichier FILEAS - BENETRIM) nov.-11 janv.-12 mars-12 mai-12 juil.-12 sept.-12 nov.-12 janv.-13 mars-13 mai-13 juil.-13 sept.-13 RSA RSA socle seul RSA activité seul 8 NB : les différences entre les dossiers déposés et dossiers recevables s expliquent par un «effet stock». 9 Cf. lexique Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 24

26 Demandeurs d emploi allocataires du RSA : Au 31 décembre 213, la Champagne-Ardenne compte DEFM ABC allocataires du RSA, soit 1 76 DEFM de plus. Sur l année, la région a donc connu une évolution de +8% des DEFM ABC ayant un droit payable au RSA DEFM ABC ayant un droit payable au RSA Entre le 1 er janvier et le 31 décembre 213, la Marne compte 615 DEFM ABC allocataires du RSA de plus, soit un total de DEFM ABC avec une évolution de +9%. L Aube voit ses effectifs augmenter de +8,7% (+491) et s établir à La Haute-Marne enregistre une augmentation de +7,9% (+179) et compte DEFM ABC allocataires. Les Ardennes connaissent une évolution plus modeste, avec une hausse de seulement +4,4% (+22, DEFM ABC allocataires) (Source : SIAD-Bristol-Pôle Emploi / Service Statistiques Études Évaluation, Pôle Emploi Champagne-Ardenne DEFM ABC ayant un droit payable au RSA par département Marne Aube Ardennes Haute-Marne (Source : SIAD-Bristol-Pôle Emploi / Service Statistiques Études Évaluation, Pôle Emploi Champagne-Ardenne 25 Juin 214 CESER Champagne-Ardenne

27 E. Données environnementales La qualité des milieux L artificialisation des terres La région possède la deuxième densité résidentielle nette la plus faible de France : habitants/km² de surface artificialisée (moyenne nationale : hab/km²). Entre 2 et 26, 2 39 ha ont été artificialisés en région, à raison d une moyenne d évolution de,5% par an (contre,3% sur la période précédente 199-2). Pourtant, sur la même période, l indicateur de densité a diminué de 46 hab./km² pendant qu il augmentait de 27 hab./km² au niveau national. On estime que 42 ha de terres agricoles ont été consommés annuellement sur la période 2-26 au profit des surfaces artificialisées contre 291 sur la période antérieure. Au contraire, la perte de ressources sylvicoles et naturelles s atténue, passant de 5 à 32 ha par an en moyenne. L accroissement des surfaces artificialisées est dû à 44,3% aux «zones d activités industrielles ou commerciales et réseaux de communications» et 19,6% aux zones urbanisées (contrairement au niveau national, où les zones urbanisées contribuent le plus à l artificialisation). Les zones naturelles La Champagne-Ardenne compte 814 ZNIEFF 1 (type I et II) couvrant 19,5% du territoire (contre 23,6% à l échelle de la France métropolitaine). Trois parcs naturels régionaux (Montagne de Reims, Forêt d Orient et Ardennes) existent en région, ainsi que quatre réserves naturelles régionales et six réserves naturelles nationales. Par ailleurs, un parc naturel national «entre Champagne et Bourgogne» est en projet. Le réseau Natura 2 11 est constitué de 86 sites classés au titre de la directive «Habitats» et de 15 sites classés zone de protection spéciale au titre de la directive «Oiseaux». Une grande partie de l Arc humide 11 est classée «zone Ramsar 11». (Source : Insee Champagne-Ardenne, Les indicateurs du développement durable en Champagne Ardenne, Insee dossier n 34, octobre 211) Zones environnementales en Champagne-Ardenne (Source : Insee Champagne-Ardenne, Les indicateurs du développement durable en Champagne Ardenne, Insee dossier n 34, octobre 211) (Source : Insee Champagne-Ardenne, Les indicateurs du développement durable en Champagne Ardenne, Insee dossier n 34, octobre 211) 1 Zones Naturelles d Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique. 11 Cf. lexique Juin 214 CESER Champagne-Ardenne 26

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015 DIECCTE DR Pôle emploi Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en janvier 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A, B, C (en cvs) 24

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe en février 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe en février 2015 DIECCTE DR Pôle emploi et Îles du Nord Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en février 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A,

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012 Dares Analyses juin 2013 N 037 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi, chômage, population active : bilan de l année Avec la contraction de l

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148» «Extrait du cahier de l OPEQ n 148» LE CONTEXTE ECONOMIQUE DU PRF 2006-2007 PREQUALIFICATION, QUALIFICATION, ACCES A L EMPLOI En 2007, l emploi salarié privé en région tend à la hausse sur l ensemble des

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES

ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES ZOOM TERRITORIAL BASSIN D'EMPLOI DE RENNES Juillet 2015 Avertissements Impact de la meilleure complétude des données administratives : À compter de juin 2015, Pôle emploi accède à des données administratives

Plus en détail

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*?

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*? Le, locomotive de la région ALCA*? * Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine Sources : Insee Pôle emploi-dares (STMT) Urssaf-Acoss A l échelle de la France métropolitaine, la region ALCA représente : 10,6

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique N 25 mai 2011 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 MAYENNE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE

2014-2015 AUBE CCI CHAMPAGNE ARDENNE 2014-2015 CCI CHAMPAGNE ARDENNE TERRITOIRE ET POPULATION Aube Superficie totale : 6 004 km², soit 23,4 % de l espace régional Superficie agricole utilisée : 372 211 ha Superficie bois et forêts : 148 821

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

Évolution du tissu artisanal en Bretagne

Évolution du tissu artisanal en Bretagne du tissu artisanal en Bretagne Alors que le nombre d entreprises artisanales bretonnes a baissé depuis 1990, 28 000 emplois salariés supplémentaires ont été créés dans le secteur en 14 ans. La taille des

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont N 4

Baromètre local de conjoncture des arrondissements de Bar-sur-Aube et Chaumont  N 4 N 4 Chiffres clés de l arrondissement de Source INSEE RGP 1999 Estimation CCI de Troyes et de l Aube Bar sur Aube Population 2007 : 29 427 hab. 9,8 % de la population auboise Superficie : 1 193 km2 Densité

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS EN 2013 : LEUR NOMBRE CONTINUE DE PROGRESSER MAIS LEUR CHIFFRE D AFFAIRES MOYEN DIMINUE

LES AUTO-ENTREPRENEURS EN 2013 : LEUR NOMBRE CONTINUE DE PROGRESSER MAIS LEUR CHIFFRE D AFFAIRES MOYEN DIMINUE Fin, on dénombre 911 000 autoentrepreneurs (AE). Ils représentent 51 % de l ensemble des travailleurs indépendants (hors secteur agricole) immatriculés depuis la création du dispositif le 1 er janvier

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015 Le point sur ( ) SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2015 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

En 2030, 430 720 personnes résideraient dans le pays, soit 11,7% des bretons

En 2030, 430 720 personnes résideraient dans le pays, soit 11,7% des bretons de Brest En 2008, 12,3% des bretons résident dans le pays +0,4% de la population par an entre 1999 et 2008 contre +0,9% pour la région Evolution de la population de 1968 à 2008 (base 100 en 1968) Population

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées

Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015. Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Contrat de plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées Mai 2011 Contrat de plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais Éditorial...5 I. État et évolution de l artisanat du Nord-Pas de Calais... 7 1. 46 341

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2014 Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes

Plus en détail

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Des tendances d évolution différenciées pour les femmes

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime autoentrepreneur. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2015

Le régime. L activité déclarée sous le régime autoentrepreneur. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2015 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2015 L activité déclarée sous le régime autoentrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE

L INSERTION PROFESSIONNELLE «Extrait du cahier de l OPEQ n 214» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES 2010-2011 (confirmation de projet, pré-qualification, qualification) LA FILIERE INDUSTRIE Ce qu il faut retenir :

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014

AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014 AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014 Orientations Budgétaires 2015 ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2015 AVIS SUR LE RAPPORT GÉNÉRAL DU PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL Président : Patrick TASSIN Séance

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Suggestion d ordre du jour de Janvier

Suggestion d ordre du jour de Janvier Suggestion d ordre du jour de Janvier Entreprise de moins de 300 salariés * Commandes, situation financière et exécution des programmes de production Information trimestrielle portant sur : - l évolution

Plus en détail

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION

TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION G R E F TABLEAU DE BORD EMPLOI FORMATION PAYS DE RENNES Contrat de Projets ÉDITION 2013 PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Etat-Région G R E F A D émographie le plus peuplé de. A l inverse de la région, une

Plus en détail

Dares Analyses. Les bas salaires en France entre 1995 et 2011

Dares Analyses. Les bas salaires en France entre 1995 et 2011 Dares Analyses OCTObre 2012 N 068 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les bas salaires en France entre 1995 et 2011 En 2011, sur 22,3 millions de

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard CA du Grand PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 10 Tél. : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 59 http://www.insee.fr Territoire Cartographie de la zone 13 communes, 4 chefs-lieux

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Indicateurs mars 2013 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Les tensions sur le marché du travail au 4 E 2012 Au 4 e 2012, l indicateur de tension

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

DOSSIER PRE-INSTRUCTION

DOSSIER PRE-INSTRUCTION DOSSIER PRE-INSTRUCTION ACCES HEBERGEMENT EN RESIDENCE SOCIALE NOTICE Le dossier de pré-instruction doit obligatoirement être rempli par un travailleur social. Il est indispensable que le demandeur entreprenne

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES Mise à jour 2014 ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES L ACCOS a recensé 30 463 établissements employant 343 976 salariés en Seine-et-Marne fin 2013, soit sur un an, une légère hausse de + 0.12 % du nombre

Plus en détail

Dossier d information. DROITS RECHARGEABLES Elargissement de l accès au droit d option pour prendre en compte les difficultés d application

Dossier d information. DROITS RECHARGEABLES Elargissement de l accès au droit d option pour prendre en compte les difficultés d application DROITS RECHARGEABLES Elargissement de l accès au droit d option pour prendre en compte les difficultés d application MARS 2015 DROITS RECHARGEABLES Mars 2015 SOMMAIRE Une application problématique dans

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 1 Intervenante: Marion BRIOUDES Centre de Formalités

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013)

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) I. Calcul de l effectif Salariés pris en compte dans l effectif Est considérée comme salariée, toute personne ayant reçu une rémunération,

Plus en détail

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS 1 LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS Seuls les locataires définis comme «nouveaux locataires» sont éligibles à ces offres. Notion de «nouveau locataire»

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE Préambule Considérant la situation économique et, notamment, l impact de celle ci sur le marché de l emploi et le

Plus en détail

L évolution des formes

L évolution des formes L évolution des formes d emploi 5 décembre 2014 Conseil d orientation pour l emploi Plan de la présenta-on I. Les formes d emploi: un paysage en évolution et de plus en plus complexe II. Les causes de

Plus en détail

ACCRE et auto-entrepreneur

ACCRE et auto-entrepreneur ACCRE et auto-entrepreneur Il n y a pas incompatibilité entre ACCRE et régime de l autoentrepreneur, mais succession dans le temps de l effet des mesures. L ACCRE consiste en une exonération des charges

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

NOUVELLE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE

NOUVELLE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE IMPACT de la NOUVELLE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE MAI 2014 Page 1 sur 26 1. Impact global Issues de l accord signé en mars 2014 et valables pour 2 ans, les nouvelles règles d Assurance chômage ont été

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Promotion 29/2 Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Management des relations commerciales Objectifs de cette licence professionnelle : D'une part, former des étudiants destinés à intégrer le

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON

SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON ACO S S STA T SITUATIONS CONTRASTÉES POUR LES ENTREPRISES LORS DU PASSAGE AUX ALLÉGEMENTS DE LA LOI FILLON N - JANVIER 5 Le 1er juillet 3, une réduction unique des cotisations patronales de Sécurité sociale

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail