Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité"

Transcription

1 Innovation pour le Bien vieillir Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité Dr. Achille TCHALLA, MCU-PH, Gériatrie et Biologie du Vieillissement, Service de Médecine Gériatrique du Pr DANTOINE, CHU de Limoges. XI ème Journée Départementale de la Gérontologie, 07/10/ 2015

2 2

3 Effectifs par Bassin de Vie Plus de 65 ans Plus de 75 ans

4 Contexte et Justification dépendance Problématique de la dépendance (2005), +50% (2040) (Insee, 2009) Prise en charge publique 1 % du PIB (2005) 1,5 % PIB (2025) (Cour des comptes 2005) Déficit de la sécurité sociale 4

5 Contexte et Justification Flux des PA aux urgences 25% des passages/jour 89 % proviennent du département haute vienne 37 % sont hors secteur chu 43 % admission de jeudi et vendredi 19% dimanche et jours féries 75% des admissions jours (8/20h) 6% des admissions (0h/8h)

6 Contexte et Justification Prise en charge des PA aux urgences 86 % passages en circuit hospitalisation 70% de PA sont hospitalisées Durée moyenne de passage est qui s allonge 42% des PA>75 ans aurait pu être prise en charge en dehors des SAU

7 Limites de la prise en charge 1. Pas d anticipation des admissions aux urgences 2. Pas d Intervention sur secteurs soins externes 3. Pas d évaluation gériatrique systématique avant RAD et hospitalisation en chirurgie 4. Absence de prise en charge complète et globale 5. Visibilité sur le parcours de la PA 6. Absence de formation gériatrique des équipes SAU 7. Avis uniquement consultatif des gériatres aux urgences

8 3 GRANDES INITIATIVES Création d une Unité de Prévention, de Suivi et d Analyse du Vieillissement (UPSAV) Création d une Plateforme de Régulation téléphonique Création d une unité de Médecine d Urgence de la Personne Agée (MUPA)

9 RETOUR A DOMICILE + Actions de Prévention

10 Plateforme de Régulation téléphonique: Opérationnelle Tel:

11 Médecine d Urgence de la Personne Agée (MUPA)

12 Fondements 1. Développer et améliorer la prise en charge globale du sujet âgé aux urgences en lien direct avec toute la structuration existante (UPSAV, CS ext et MG ) 2. Recentrer les urgentistes sur la prise en charge de l urgence vitale 3. Prescription médicale gériatrique initiale dès l entrée au CHU

13 MUPA Retombées attendues Elaboration et lisibilité du parcours de santé des personnes âgées Mieux fluidifier le passage des PA aux urgences Mieux accompagner les PA en amont des urgences Amélioration de la qualité de vie des personnes âgées Promotion du Bien vieillir chez soi

14 2 Gériatres au quotidien ( 3 ETP affectés) MUPA Ressources Humaines 3 infirmières gériatriques au quotidien (pour 4 ETP affectés) Personnel non médical : 0,50 ETP d assistante sociale. 0,50 ETP de secrétaire médicale

15 Principales évaluations de la MUPA 1. Evaluation gérontologique globale concise 2. Repérage des personnes âgées fragiles 3. Bilan d autonomie fonctionnelle 4. Evaluation de l observance médicamenteuse 5. Repérage du risque de chute

16 MUPA Evaluations médicales Evaluation Gériatrique Globale Médicale organique concise Psychique et cognitive rapide Socio-environnementale rapide Interdisciplinarité Appel médecin traitant si besoin Sollicitation Assistante sociale si besoin (demande SSR, Hébergement transitoire ) Intégration de l évaluation IDE dans la décision médicale Saisie informatique des évaluations

17 MUPA Evaluations médicales 100% FONCTION Équilibre Seuil de décompensation Pathologie aiguë Vieillissement naturel Réserve Fonctionnelle Déséquilibre 16 ans 100 ans (AGE) Prévention de la perte d autonomie = optimisation des réserves fonctionnelles

18 MUPA Evaluations infirmières Evaluation gérontologique Dépistage des fragilités Evaluation de l autonomie fonctionnelle Gestion des orientations Organisation du Retour à domicile Organisation des hospitalisations intra et extra CHU Soins d hygiène et prévention d escarres Actes techniques (BU/ECBU, bladder scan, déperfusion, pose des voies veineuses ) Saisie informatique des évaluations

19 MUPA Evaluations infirmières PARTICIPER organisation de la sortie CONSEILLER, FORMER, INFORMER, participer à la diffusion des bonnes pratiques gériatriques ORIENTER, COLLABORER avec la filière de soins gérontologique, CAPA, hôpitaux périphériques DISPENSER évaluation gérontologique et soins techniques CONTRIBUER élaboration du projet de soins et de vie 1) Evaluer l autonomie 2) Evaluer l état de santé 3) Dépister les critères de fragilités 4) Rassembler les éléments socio-environnementaux 5) Favoriser le RAD 6) Prévention des risques liés à l hospitalisation

20 MUPA OUTILS DE L ÉVALUATION GÉRIATRIQUE AUX URGENCES la fragilité L Identification of Senior At Risk (ISAR) La grille SEGA qui a été validée pour une utilisation dans les services d urgences (Billebaut 2008) l autonomie fonctionnelle avec Le score ADL la thymie: Mini GDS à 4 items l observance médicamenteuse Morisky green

21 MUPA Indicateurs d activités Capacité de PEC des PA 1. Nombre de patients vus =2250 en 9 Mois 2. % PA admises aux urgences= ¾ des PA Diminution de 3 H35 du temps de passage (entre Janvier et Septembre 2015) Efficacité de PEC des PA 1. Taux de Retour à domicile =35.4% 2. Taux de Ré-hospitalisation à 48-72h= 1.25% 3. Taux de Ré-hospitalisation à J30=2.8%

22 Comparaison MUPA Indicateurs d activités: Nombre de patients et Taux de retour à Domicile P < 0,0001 Pourcentage de RAD P < 0, EMG MUPA 0 EMG MUPA

23 Indicateurs MUPA Temps écoulé entre l arrivée et la première évaluation médicale 70 Minutes P = 0, Avant MUPA Avec MUPA

24 Indicateurs MUPA Temps écoulé entre la 1ère évaluation médicale et la demande de transfert Heures P = 0, Avant MUPA Avec MUPA

25 Indicateurs MUPA Temps écoulé entre l acceptation de la demande et 1,6 Heures 1,4 1,2 1 0,8 0,6 0,4 0,2 P = 0,021 sortie des urgences 0 Avant MUPA Avec MUPA

26 Le repérage de la fragilité chez la personne âgée aux urgences

27 MUPA La fragilité de la personne âgée La fragilité est un syndrome clinique multidimensionnel et peut être latente ou patente. La personne fragile est une personne présentant un état instable conduisant à un risque de décompensation somatique, psychique ou social, provoqué par une agression même minime. Etat potentiellement réversible s il est identifié et si des actions adaptées sont mises en place.» Robustesse Fragilité Dépendance Malnutrition Chute Sédentarité Iatrogénie Perte neuronale Changement social (veuvage, placement, )

28 MUPA Rôle de la MUPA dans le repérage de la fragilité Evaluer l autonomie fonctionnelle antérieure de la personne âgée, Evaluer l état de santé du moment, Repérer les critères de fragilité, Repérer la vulnérabilité sociale et anticipe sur le devenir de la personne âgée avec l assistante sociale, Aider à l orientation du patient dans la filière gériatrique.

29 MUPA Actions de suivi Lien avec l UPSAV pour: Evaluation gériatrique globale de la PA dans son lieu de vie habituel Evaluation de l environnement Recommander l utilisation de nouvelles technologies Domotiques et téléassistances / Télémédecine

30 MUPA Autres activités: Hôpital de Jour gériatrique. Nb= 215 Unité de recours des oins gériatriques (URSG) pour les résidents en EHPAD. Nb= 190 Unité de Recours Cognitivo-Comportementales (URCC) pour les troubles du comportement: Nb= 24 Consultation externe (suivi des actions correctrices de fragilité ): Nb= 350 (+ UPSAV) Orientation vers l UHTU (Unité d Hébergement Transitoire d Urgences). Nb = 21

31 Valorisation scientifique Communication affichée CIMA SFGG IDE GSA Médecin Communication orale SFGG Forum national de l Urgence 3 Thèses de Médecine encours Communication dans revue internationale (encours) Plos One JAGS Protocoles: i-ger study PHRIP (IDE) Autre: Contribution Icare

32 «Vieillir est ennuyeux, mais c est le seul moyen qu on ai trouvé de vivre longtemps» CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE Merci de votre attention!

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux CCECQA du 24 juin 2016 Pr Nathalie SALLES, Dr Marie-Neige VIDEAU Domicile EHPAD Dispositifs PAERPA Bordeaux Permanence téléphonique Télémédecine

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU)

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) SIGLE Pôle Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) 10 ème Journée Départementale de la Gérontologie 14 novembre 2014 Feytiat (87) Philippe VERGER Directeur de la politique gérontologique CHU de

Plus en détail

L admission des personnes de plus de 60 ans aux urgences en Haute-Vienne

L admission des personnes de plus de 60 ans aux urgences en Haute-Vienne L admission des personnes de plus de 60 ans aux urgences en Haute-Vienne Dr PETITCOLIN Pierre-Bernard M. FAYE Momar M. FAUGERAS Gilles 27 Septembre 2012 Plan Présentation Contexte La filière gériatrique

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail

Fragilité en gériatrie

Fragilité en gériatrie Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance 1 Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité

Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité Evaluation de l impact d un dispositif de Télémédecine (DTM) sur la prévention des hospitalisations aux urgences des résidents d EHPAD âgés

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand La Filière Gérontologique du grand Clermont Etat des lieux Le

Plus en détail

6 e JOURNEES DES EQUIPES MOBILES DE GERIATRIE Corum de Montpellier les 10 et 11 avril 2014 Compte rendu (partiel)

6 e JOURNEES DES EQUIPES MOBILES DE GERIATRIE Corum de Montpellier les 10 et 11 avril 2014 Compte rendu (partiel) 6 e JOURNEES DES EQUIPES MOBILES DE GERIATRIE Corum de Montpellier les 10 et 11 avril 2014 Compte rendu (partiel) 7 e réunion commune du collectif des EMG d IDF et des EMG de la région Nord Introduction

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

La gériatrie de liaison au CHU DINANT-GODINNE. CHU DINANT GODINNE SITE GODINNE

La gériatrie de liaison au CHU DINANT-GODINNE. CHU DINANT GODINNE SITE GODINNE La gériatrie de liaison au CHU DINANT-GODINNE. CHU DINANT GODINNE SITE GODINNE 2 Données Démographiques : CHU Dinant Godinne UCL Namur Titre de votre présentation - Oct 2013 Par rapport à 2000, il y aura

Plus en détail

PLACE DE L INFIRMIERE DANS l E.G.S. Le rôle de l infirmière clinicienne

PLACE DE L INFIRMIERE DANS l E.G.S. Le rôle de l infirmière clinicienne PLACE DE L INFIRMIERE DANS l E.G.S. Le rôle de l infirmière clinicienne PRESENTATION DE LA STRUCTURE -Cadre réglementaire - Missions de l Equipe Mobile Gériatrique Le cadre réglementaire Circulaire DHOS

Plus en détail

FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Territoire de parcours de vie et de santé d EVREUX -GISORS Momar FAYE Coordonnateur de la Filière de Soins Gériatriques 1 Le territoire de parcours d Evreux Gisors : une seule

Plus en détail

Le service d accueil des Urgences (SAU) :

Le service d accueil des Urgences (SAU) : Le service d accueil des Urgences (SAU) : L exemple du SAU du GHI Le Raincy-Montfermeil 7/5/2015 1 Les ressources sanitaires du territoire SAU Service d Accueil des Urgences REMARQUE : Il existe 1 SAU

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

Rôle des EMG dans le dépistage des PAERPA. Dr. Frédéric BLOCH (Paris)

Rôle des EMG dans le dépistage des PAERPA. Dr. Frédéric BLOCH (Paris) Rôle des EMG dans le dépistage des PAERPA Dr. Frédéric BLOCH (Paris) Introduction Premier constat: dispositif de soins = inadapté aux besoins des patients âgées (PA) 1/3 des séjours hospitaliers concerne

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon CHD site LRY 618 lits et places MCO 372 médecine, 169 chir, 77 gynécoobstétrique Mission de recours

Plus en détail

Prise en charge oncogériatrique en EHPAD

Prise en charge oncogériatrique en EHPAD Prise en charge oncogériatrique en EHPAD 20 juin 2008 Olivier Guérin Pôle de gérontologie CHU de Nice Espérance de vie à la naissance, espérance de vie globale : Sont-ils si âgés que cela? Espérance de

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

Guide opérationnel La filière de soins gériatriques du Limousin

Guide opérationnel La filière de soins gériatriques du Limousin Guide opérationnel La filière de soins gériatriques du Limousin Juillet 2012 Nous remercions vivement le Professeur DANTOINE, gériatre au CHU de Limoges, et M. VERGER, directeur de la politique gérontologique

Plus en détail

Comment dépister d le patient fragile? Dr Corina Duja RDV des Urgences 26 mai 2011

Comment dépister d le patient fragile? Dr Corina Duja RDV des Urgences 26 mai 2011 Comment dépister d le patient fragile? Dr Corina Duja RDV des Urgences 26 mai 2011 Dépistage de la personne âgée aux Urgences Très s simple Age de plus de 75 ans (toutes les personnes nées n avant 1936)

Plus en détail

Repérage des Fragilités et Prévention de la Dépendance chez les Personnes Agées en lien avec la Médecine Générale

Repérage des Fragilités et Prévention de la Dépendance chez les Personnes Agées en lien avec la Médecine Générale Repérage des Fragilités et Prévention de la Dépendance chez les Personnes Agées en lien avec la Médecine Générale Avec le vieillissement, apparaissent des fragilités et des pathologies chroniques pouvant

Plus en détail

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits Gérontologie B - Médecine gériatrique Aigüe, SSR et EHPAD Pôle gérontologie - gériatrie Hôpital Félix Maréchal - EHPAD Saint-Jean - EHPAD Le Parc - Hôpital de Mercy - Chef de service Dr Noël BLETTNER -

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de personnes de 60 ans et plus. Projection INSEE audoise

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Semaine bleue Auxerre 2013 LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES DEFINITION Ensemble des structures juxtaposées, coordonnées autour de la personne âgée, assurant «un continuum de prise en charge, sans rupture,

Plus en détail

L évaluation gérontologique standardisée

L évaluation gérontologique standardisée L évaluation gérontologique standardisée Le pivot de la démarche gérontologique Pr BELMIN La démarche médicale classique Symptômes Signes Ex. complémentaires Diagnostic Traitement L Evaluation Gérontologique

Plus en détail

L hôpital, un acteur pour le bien être?

L hôpital, un acteur pour le bien être? L hôpital, un acteur pour le bien être? «en perte d autonomie» Louvain, 27/03/2014 Marie de Saint Hubert gériatre Dias et travail réalisés avec le soutien de l équipe interdisciplinaire de gériatrie :

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

EMPG. Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez

EMPG. Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez EMPG Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez Qu est-ce que le PAERPA? Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie (Paerpa).

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2014-2018 Machecoul Challans St Gilles Croix de Vie Les orientations du projet médical : Organiser et adapter le parcours de soins aux besoins de la personne âgée Améliorer la programmation

Plus en détail

PROJET DE SERVICE DE L EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CHICAS SITE DE GAP SEPTEMBRE 2015

PROJET DE SERVICE DE L EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CHICAS SITE DE GAP SEPTEMBRE 2015 PROJET DE SERVICE DE L EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CHICAS SITE DE GAP SEPTEMBRE 2015 Introduction : Les EMG existent depuis le début les années 1990; elles se sont développées à la suite de la circulaire

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Parcours de soins de la personne âgée

Parcours de soins de la personne âgée Parcours de soins de la personne âgée Filière Gérontologique Territoriale Vichy Dr Régine MOUSSIER- DUBOST Pôle Réadaptation & Gériatrie Centre Hospitalier Jacques LACARIN SGCA 31 mai 2013 Un territoire

Plus en détail

L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées

L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées L APHJPA Association pour la Promotion des Hôpitaux de Jour pour Personnes Agées Association loi 1908 150 HJ gériatriques recensés > 1000 places > 35 000 patients /an Lieux de soins, de recherche et de

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées Mai 2015 Dr SERAMY Nicolas, médecin coordinateur Mme TRISTANT

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014

PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE. Janvier 2014 PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE INITIÉE EN PAYS DE LA LOIRE Janvier 2014 Sommaire 1. Le territoire de La Mayenne retenu pour le prototype 2. Le schéma global du prototype «Parcours des aînés» 3. La coordination

Plus en détail

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes Introduction Bénéfice pour les HdJ du développement important des AcJ (Plans

Plus en détail

Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille. 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord

Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille. 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord L Idée part d un constat Fractures de fragilité osseuse = Enjeu

Plus en détail

Accessibilité à la Filière Gériatrique

Accessibilité à la Filière Gériatrique Accessibilité à la Filière Gériatrique Groupe de Travail A Réunion 20 juin 2014 Filière de soins et accessibilité Groupe de travail Composition: médecin généraliste, médecin gériatre clinique privé, GCS

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE Tranier Alexandrine Réunion d information infirmières et aides soignants 12 septembre 2016 Sommaire Rationnel de l étude Méthodologie

Plus en détail

LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée

LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée #FASN LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée Animé par Yvon Marie-Sainte, directeur du GCSSIS de Martinique et Cécile Lagardère, Care Insight Jean-Luc Dr FANON,

Plus en détail

Fragilité de la personne âgée

Fragilité de la personne âgée Fragilité de la personne âgée Dr S AUFAURE Première journée de la filière gériatrique Date18/12/2014 Centre Hospitalier Marc Jacquet de Melun 2, rue Fréteau de Pény 77011 Melun Cedex 01 64 71 60 00 www.ch-melun.fr

Plus en détail

ACCUEUIL SAU. Dominique Pateron SAU Saint-Antoine Université Paris VI

ACCUEUIL SAU. Dominique Pateron SAU Saint-Antoine Université Paris VI ACCUEUIL SAU Dominique Pateron SAU Saint-Antoine Université Paris VI TEXTES LEGAUX Décret 2006-576 Décret 2006-577 Ciculaire DHOS/O1/2007/65 Décret 1995-647 EXERCICE DE LA MEDECINE D URGENCE Régulation

Plus en détail

#FASN LAB. La télémédecine dans le secteur médico-social. Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor

#FASN LAB. La télémédecine dans le secteur médico-social. Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor #FASN LAB La télémédecine dans le secteur médico-social Modération : Dr Pierre Espinoza, Coordonnateur TELEHPAD, Mutualité des Côtes d'armor Anne-Alexandra Babu Evelyne Dufour-Fremin Chef de projet, GCS

Plus en détail

Le défi de l éducation thérapeutique

Le défi de l éducation thérapeutique Le défi de l éducation thérapeutique "Pour que la chute ne soit plus une fatalité liée à l âge" Docteur J. BULTEL / Docteur E. KHEIRDDINE Service SSR CHES site de Vernon. Septembre 2015 OBJECTIF DE L ETP

Plus en détail

Fragilité de la personne âgée en soins primaires ambulatoires

Fragilité de la personne âgée en soins primaires ambulatoires Fragilité de la personne âgée en soins primaires ambulatoires Pertinence de l évaluation subjective de la fragilité par le médecin généraliste chez la personne âgée de 70 ans ou plus Thèse de Benoît CANNARD

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE : le projet en quelques mots La CTA : Coordination Territoriale d Appui Les dispositifs supplémentaires Pilulier électronique Activité Physique Adaptée Interventions d

Plus en détail

Thèse de médecine générale

Thèse de médecine générale Thèse de médecine générale Pour l obtention du Diplôme d Etudes Spécialisées de médecine générale. Sous la direction du Dr Eliane ABRAHAM Le 18 septembre 2015 Claire BERTRAND «Parcours de santé et coordination

Plus en détail

Gestion des flux de patients aux urgences Gestion des flux d aval

Gestion des flux de patients aux urgences Gestion des flux d aval 1 Gestion des flux de patients aux urgences Gestion des flux d aval Mylène Etchart (cadre de santé), Jacques Levraut (praticien hospitalier) 1. Présentation du problème Les Services d Accueil des Urgences

Plus en détail

Les urgences en EHPAD

Les urgences en EHPAD Les urgences en EHPAD Vues par l équipe de l EHPAD et le médecin Co Dr Françoise Guillemette 23/06/15 Adef Résidences www.adef-residences.com 2 LA VRAIE QUESTION EST : Qu est qu une urgence en EHPAD?????????????

Plus en détail

PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE

PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE Médecin Chef du pôle : Docteur Albert BOXUS CENTRE HOSPITALIER LEON-JEAN GREGORY

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

Diffusion de la grille SEGA-A

Diffusion de la grille SEGA-A Diffusion de la grille SEGA-A dans les réseaux de santé Personnes Agées Grille SEGA : naissance et vécu > Short Emergency Geriatric Assesment / Sommaire Evaluation du Profil Gériatrique à l Admission >Outilélaboréparuneéquipebelge:SchoevaerdtsD.etal

Plus en détail

Simplifions les relations ville-hôpital un hôpital au service des professionnels de son territoire

Simplifions les relations ville-hôpital un hôpital au service des professionnels de son territoire Simplifions les relations ville-hôpital un hôpital au service des professionnels de son territoire Isabelle Burkhard- Directrice générale Dr Laurence Luquel- Médecin-chef Michelle Clerget-Coordonnatrice

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT

HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT ORIGINALITES D UNE PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE Docteur Agnès MICHON 12 décembre 2016 Vivre ensemble l autisme CRA Limousin

Plus en détail

Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre?

Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre? V e n d r e d i 1 8 o c to b r e 2013 Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre? Dr Gilles Albrand Co-coordonnateur UCOG-IR Rhône-Auvergne-Guyane Groupement de la

Plus en détail

Prise en charge des personnes âgées

Prise en charge des personnes âgées Prise en charge des personnes âgées Dr Michel Varroud-Vial Novembre 2016 Les hôpitaux de proximité contribuent à l amélioration du parcours du patient, notamment des personnes âgées Ils coopèrent pour

Plus en détail

XXIIe congrès AFICV Paris 2012

XXIIe congrès AFICV Paris 2012 XXIIe congrès AFICV Paris 2012 PROJET D ACCUEIL ET DE SORTIE DU PATIENT EN CHIRURGIE VASCULAIRE : une démarche qualité DUDORET ELISE infirmière CAQUELARD MARC aide soignant CHU DE ROUEN - PR PLISSONNIER

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE RÉGIONAL DE L AVC - OCEAN INDIEN -

COMITÉ TECHNIQUE RÉGIONAL DE L AVC - OCEAN INDIEN - Les éléments repris dans cette présentation sont issus d un atelier ouvert à l ensemble des acteurs intéressés; ils ne constituent pas un engagement d inscription par l ARS Océan Indien au futur PRS. COMITÉ

Plus en détail

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi»

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» Une maison de retraite à domicile Une FILière gériatrique pour l Accompagnement A domicile, car il est plus agréable de vivre chez SOI. Coordination des différents acteurs

Plus en détail

Prévention de la dépendance

Prévention de la dépendance Prévention de la dépendance Dr Stéphane Gérard Gérontopôle de Toulouse Bibliographie sur la dépendance après une hospitalisation Avec la transition démographique, un nombre de plus en plus important de

Plus en détail

Traumatismes gériatriques

Traumatismes gériatriques Traumatismes gériatriques Dr Brigitte Comte Journées en traumatologie Hôpital Edouard Herriot 11 Octobre 2007 Quelques chiffres en 2007 5 000 décès/an par accident de la route 300 000 nouveaux cancers

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013

La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013 La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013 Estel QUERAL ARS Centre 2 La GDR GDR : «Ensemble des actions mises en œuvre

Plus en détail

Définitions de la vulnérabilité. La notion de capacités de réserve. Fragilité et vulnérabilité de la personne âgée

Définitions de la vulnérabilité. La notion de capacités de réserve. Fragilité et vulnérabilité de la personne âgée Capacité de Gérontologie - 2014 Définitions de la vulnérabilité Fragilité et vulnérabilité de la personne âgée Joël Belmin Service de gériatrie Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry-sur-Seine,

Plus en détail

Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique

Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique Risque d infection associée aux soins et prévention chez le patient gériatrique Dr M-C LAURAIN Praticien Hospitalier 17 juin 2016 I -Données démographiques Il y a de plus en plus de personnes âgées Année

Plus en détail

1 ère Journée ALIÉNOR

1 ère Journée ALIÉNOR 1 ère Journée ALIÉNOR 1 ère Rencontre des CMRR et des consultations mémoire de la Région ALPC Vendredi 11 mars 2016 à Limoges Pr Philippe Couratier, Coordonateur CMRR Limousin. J ALIENOR 2016, Limoges

Plus en détail

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR 1 A S S O C I A T I O N H O S P I T A L I E R E S A I N T - J O S E P H ( 4 3 ) : C E N T R E

Plus en détail

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce?

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce? JOURNEE DU 23 SEPTEMBRE 2015 CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL AMCOOR HAUTE BRETAGNE LIVRE BLANC DU MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD Vingt médecins coordonnateurs se sont réunis le 23 septembre à Saint Jacut

Plus en détail

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins?

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? 12 mai 2016 Dominique BARFUSS, Cadre supérieur de santé du pôle appareil digestif, endocrinologie et nutrition Sylvie

Plus en détail

Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium

Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium Centre Ressources Francilien du Traumatisme Crânien 8, rue Maria Hélèna Vieira da Silva / Pavillon Leriche - 75014 PARIS PRATIQUE

Plus en détail

PARIS HEALTHCARE WEEK

PARIS HEALTHCARE WEEK PARIS HEALTHCARE WEEK 17 MAI 2017 Agora : «Au secours! Mon patient est en HAD!» Dispenser des soins complexes au domicile : quelle coopération entre les infirmiers libéraux et les établissements d hospitalisation

Plus en détail

Les réseaux de santé gériatriques

Les réseaux de santé gériatriques Les réseaux de santé gériatriques en région Nord-Pas-de-Calais : mode d emploi Expertise gériatrique au domicile Sorties d hospitalisation complexes Personnes âgées Fragilité médicale Travail en lien et

Plus en détail

Plateforme Gérontologique Grassoise Madame BRUNEAU Roselyne Infirmière Dr DUCHAINE Dorothée 22/05/2012

Plateforme Gérontologique Grassoise Madame BRUNEAU Roselyne Infirmière Dr DUCHAINE Dorothée 22/05/2012 Plateforme Gérontologique Grassoise Madame BRUNEAU Roselyne Infirmière Dr DUCHAINE Dorothée 22/05/2012 la PLATEFORME GERONTOLOGIQUE GRASSOISE (PF) Création en 2004 Association sur le même site d un CLIC

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

Dr. Ingrid FROGER Dr. Denis MARMONTEL

Dr. Ingrid FROGER Dr. Denis MARMONTEL Prévention de la déshydratation des personnes âgées dans le cadre du Plan Bleu et difficultés d application des recommandations pour le médecin coordonnateur en EHPAD Proposition d une procédure de détermination

Plus en détail

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Définition des Soins de Support Oncologiques Ensemble des

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital, patients, santé,

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

CENTRE DE SOUTIEN SANTÉ SOCIAL : Une plateforme de coordination des soins et services. Pr C. Pradier Mr M. Guennoun Pr C. Pradier, Mr M.

CENTRE DE SOUTIEN SANTÉ SOCIAL : Une plateforme de coordination des soins et services. Pr C. Pradier Mr M. Guennoun Pr C. Pradier, Mr M. CENTRE DE SOUTIEN SANTÉ SOCIAL : Une plateforme de coordination des soins et services pour les malades chroniques Pr C. Pradier Mr M. Guennoun Pr C. Pradier, Mr M. Guennoun Besoins des patients (Alpes-Maritimes)

Plus en détail

De la fragilité de la personne âgée à l évaluation gérontologique

De la fragilité de la personne âgée à l évaluation gérontologique De la fragilité de la personne âgée à l évaluation gérontologique Mardi 12 octobre 2010 Mme Marie-Christine GOUSSEAU Mme Isabelle THAREAU CEAS - Approche psycho-sociale 1 La fragilité est devenu, ces dernières

Plus en détail

COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES

COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES COLLOQUE PLURIPROFESSIONNEL COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES -DOSSIER DE PRESSE- ÉVÈNEMENT Colloque Pluriprofessionnel : «Coordination et travail en réseau autour des

Plus en détail

Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur

Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur Dr Benoît HUE Pharmacien clinicien en chirurgie digestive 6 ème journée du CLuD 7 avril 2016 Pharmacien à l hôpital : rôle et missions

Plus en détail

RESEAUX ET PMSA, POUR QUOI?

RESEAUX ET PMSA, POUR QUOI? Outil «PMSA - RESEAUX» Outil sur la prescription médicamenteuse chez le sujet âgé à destination des réseaux de santé Personnes Agées pour l alerte, le recueil et le partage d informations RESEAUX ET PMSA,

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail