Les représentations sociales des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les représentations sociales des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée"

Transcription

1 Les représentations sociales des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée Elisabeth Godbout Doctorante en service social Université Laval Colloque Autour de l enfant: parents, intervenant-e-s, institutions Lausanne, 14 novembre 2013

2 La garde des enfants à travers le temps Avant le 19e siècle Toute puissance paternelle Âge tendre et faute conjugale 1970 Arrivée des sciences sociales le parent psychologique 1990 Enfants comme sujets de droit Fin 19edébut 20e apparition du MIE 1960 Âge tendre commence à s'effriter 1980 requalification des pères vers un partage du temps parental 2000 Coparentalité Garde partagée

3 Enjeux interdisciplinaires, sociaux et scientifiques autour du MIE Un concept issu du droit Critique de la subjectivité, de l indétermination et de l ambiguïté de ce principe: laissé à la discrétion des magistrats, teinté de valeurs, manque d uniformité dans son application, alimente des débats idéologiques, etc. (Krauss & Sales, 2000) Validité des évaluations de garde n a pas été démontrée (Emery et al., 2005; O Donohue et al., 2009; O Donohue & Bradley, 1999, Tippins & Wittman, 2005).

4 Que sait-on des pratiques des experts et des juges? Recension: une vingtaine d études sur les pratiques des juges et des experts en matière de garde. Chez les juges: préférence envers la mère? Les études sont divisées

5 Synthèse de l appréciation des critères par les experts Éléments les plus importants Éléments les moins importants Habiletés parentales Lien d attachement parent-enfant Santé mentale des parents Abus de substance des parents Dénigrement/aliénation parentale Préférence envers la mère Statut conjugal des parents Sexe de l enfant Préférences du jeune enfant Orientation sexuelle des parents Encourager les contacts avec l autre parent Ackerman & Ackerman, 1997; Bow & Quinell, 2001; Keilin & Bloom, 1986; Jameson et al., 1997; LaFortune & Carpenter, 1998

6 Limites des recherches sur les pratiques des experts et des juges Attitudes et pratiques auto-rapportées; Questionnaires envoyés par la poste: taux de réponse bas; «Chaque chose étant égale par ailleurs»; Recherches descriptives, petits échantillons, peu généralisables.

7 Question de recherche Dans un contexte de séparation hautement conflictuelle : quelles sont les représentations sociales des juges et des experts concernant le principe de meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée?

8 Méthodologie Recherche qualitative Entretiens semi-dirigés (durée moy.: 1h40) Association libre, identification d enjeux et prise de position dans certains débats (garde partagée, aliénation parentale, recomposition familiale, absence prolongée d un parent, violence conjugale, etc.), exemples de leur pratique (dernier dossier), étude d un cas fictif. Stratégies d analyse: analyse de contenu thématique (analyse qualitative comparative, analyse à l aide des catégories conceptualisantes).

9 Échantillon (N=27) Échantillon par contraste 11 juges de la Cour supérieure (6 femmes, 5 hommes) 16 experts: 9 t. s. (6 femmes, 3 hommes) 7 psychologues (5 femmes, 2 hommes) Niveaux d expérience variés (pratique antérieure et année de nomination pour les juges et nombre d années en expertise et nb de dossiers pour les experts)

10 Des résultats préliminaires Analyse de la première partie des entrevues avec les juges et les experts

11 Les séparations hautement conflictuelles Les enfants comme otages du conflit (n=20) Colère, ressentiment, agressivité (n=19) Problèmes de communication (n=14) S inscrivent dans le temps (n=14) Épaisseur du dossier et surutilisation des services (n=13) Allégations exagérées ou fausses (n=10): «De scénarios catastrophiques [ ] puis dans un contexte où papa était pas dangereux avant, papa devient dangereux. Les messieurs qui sont un petit peu dépressifs après la séparation, on ne veut pas les laisser partir avec les enfants. C est une construction sur des scénarios qui ne sont pas la réalité. Alors ça, il faut défaire ça dans nos rapports, c est ça un peu mon rôle. (ts5)»

12 Sens donné au MIE Ses besoins psychologiques: Continuité Préserver ce qui répond aux besoins de l enfant dans son environnement actuel. Continuer à avoir accès à ses deux parents (n=5) Protection Contrer les risques de la séparation hautement conflictuelle. Tenir les enfants éloignés du conflit (n=7)

13 Est-ce difficile de statuer/faire des recommandations dans le MIE? Non (n=12) C est l application qui est difficile (n=7) «Mais moi, je ne trouve pas difficile de définir l'intérêt de l'enfant. Très souvent, il est évident là, l'intérêt de l'enfant ressort et on voit le chemin qu'il faudrait prendre pour le favoriser. C'est pas tellement de déterminer quelle est la bonne décision pour l'enfant, par rapport à son besoin, c'est plutôt le contexte, où il est très difficile d'imposer la bonne décision, ou de faire cheminer les gens vers la bonne décision. (ju3)» Oui (n=9) «Il n y a pas de recette magique. Pour un juge, en tout cas, pour ma part, c'est beaucoup quelque chose qui découle un peu de mon expérience, du vécu, comme père de famille, et beaucoup plus que de l'expérience qu'on peut avoir à la Cour. (ju8)»

14 Oui et non (n=6) «[ ] on a une expertise à faire, c est un bébé de six mois, le père est toxico, il reste dans une pièce et demie dans un sous-sol de maison [ ] mais le juge veut quand même avoir notre perception pour voir [ ] qu est-ce qu on pourrait faire comme recommandations, etcetera, etcetera, ça, dans ma tête à moi, l expertise était pas commencée puis je savais ce que je recommandais. (ts4)»

15 Quelques débats 1) la garde des bébés 2) la stabilité de l enfant vs. le maintien des liens avec les deux parents 3) la possibilité d une garde partagée lorsqu il y a des conflits et que la communication est absente ou mauvaise entre les parents

16 1) La garde des bébés Positions plus extrêmes: la garde partagée est parfois appropriée (n=3) ou toujours inappropriée (n=4) «Moi, je crois à la capacité d'attachement chez les jeunes enfants à plus d'une figure, pour moi c'est très clair, et l'attachement ne se fait certainement pas en voyant un parent trois heures. Je crois que nos enfants vont à la garderie à partir de six mois [ ], il y a des enfants qui dorment chez leur grand-mère dix jours. Donc, si on peut tout faire ça, on peut aussi permettre à un enfant de dormir chez l'autre parent, parce que je trouve ça extrêmement important. [ ] Je sais aussi qu'il y a des parents qui parfois, au début de la séparation, vont permettre au parent de venir voir l'enfant chez l'autre parent. Pour moi, c'est l'antithèse de construire un lien d'attachement. [ ] Alors, je pense qu'en matière de séparation, il faut que les liens d'attachement, ils devraient normalement être débutés, doivent continuer de se construire dans deux univers séparés. (psy6)» «Bien moi, je vais vous dire, en bas de six ans, j'ai de la difficulté. Personnellement. Je trouve ça jeune, trop jeune [la garde partagée]. (ju9)»

17 Une position de compromis : des accès fréquents et plus courts qui augmentent avec le temps (n=13) La mère peut être vue comme la figure parentale principale (n=3) ou pas nécessairement (n=4) «[ ] pour des raisons personnelles, je pense qu'un jeune bébé, très jeune enfant, je pense qu'il a besoin de sa mère. Alors, le lien d'attachement, je pense, mère, enfant, est important. Pour les très, très jeunes, bon. Il y a de la jurisprudence qui existe, qui dit qu'un enfant, à partir d'un an, peut vivre dans un contexte de garde partagée. Dans mon esprit à moi, je respecte ça, je l'applique, mais j'y vais beaucoup plus de façon progressive. (ju8)» «[ ] pour moi l enfant devrait être avec le parent qui est le mieux capable de répondre à ces besoins à la base, que ça soit la mère ou le père point. Je pense pas que la mère est nécessairement tout le temps plus apte que le père mais je pense que ce qui est important pour moi quand plus l enfant est jeune c est que plus il y a des contacts fréquents et rapprochés avec l autre parent. (psy7)»

18 2) Stabilité vs. maintien des liens La stabilité est entendue comme la stabilité de l environnement (n=4) «Quand les gens viennent de se séparer, ça fait trois semaines, qu'ils sont devant nous, on appelle ça une ordonnance de sauvegarde, bien, je vais aller au plus vite puis au plus vite, bien «ok, monsieur vous avez quitté, madame vous avez quitté, vous voulez quand même la garde, bien moi mon objectif là, c'est qu'on va le laisser dans la maison, là, on va garder sa chambre, on va faire ça». Alors stabilité, beaucoup, beaucoup, mais si je peux rallier stabilité avec maintien des deux, je le fais. (ju5)»

19 «La maison des enfants, c est le parent» : la stabilité est entendue comme la stabilité des liens (n=8) Exemple de la pratique de ts5: Deux enfants de deux et trois ans; Mère quitte son conjoint et déménage à deux heures de route; Mère demande la garde et autorise une fin de semaine sur deux au père; Recommandation: garde partagée une semaine/une semaine.

20 Sur quoi cette recommandation repose-t-elle? «Ces enfants-là, leur père, c est la fin du monde [ ]. C est un papa extraordinaire, c est une maman extraordinaire.» «Parce que madame elle, elle a décidé qu en plus de quitter monsieur, elle quittait le territoire, puis oui elle a le droit selon la Charte des droits et libertés de la personne, mais est-ce que t as le droit, en tant que parent, de priver les enfants de leur père?» «En tout cas, avec lui [le père], ça n a pas marché, il avait les moyens de suivre.»

21 3) La GP lorsqu il y a des conflits et que la communication est mauvaise ou inexistante Le manque de communication et les conflits peuvent être contournés et il ne s agit pas de raisons suffisantes pour éviter une garde partagée (n=17) «Si d autres critères nous incitent à penser que la garde partagée serait bonne pour un enfant, indépendamment de la qualité de la communication, on va aller avec une garde partagée. Parce qu à ce moment-là, on se réfère plus à la qualité du lien entre les parents que ceux de l enfant, avec chacun de ses parents. (ts1)» Stratégie fréquemment mise en place pour tenter d éviter une garde partagée est de saboter la communication et d alimenter le conflit (n=6). «[...] mais il y a des mamans que pour elles, l'enfant, c'est leur propriété, et elles ont compris que s'il y avait pas de communication, il y aurait pas de garde partagée. Alors ça, je fais la nuance. (ju5)»

22 Une garde partagée n est pas toujours appropriée lorsqu il y a des conflits (n=3) «[ ] Mais si la garde partagée s exerce dans l ostracisme par exemple, «t as pas le droit d appeler ta mère», ou comme j ai vu, «t appelle ta mère devant moi», ou la mère dit «tu n appelleras pas ton père pendant que t es avec moi, il a assez de t avoir une semaine sur deux, puis moi je voulais t avoir à temps plein». Alors, quel message on envoie? Et quel type de relation [ ] Comment cet enfant va être? [ ] parce que j ai certains de mes collègues qui disent «peu importe que ce soit nocif ou pas, que ce soit conflictuel ou pas, on y va pour une garde partagée». [ ] l enfant va bénéficier de ses deux parents, peu importe quoi. Moi, je ne suis pas tout-à-fait d accord, puis ça dépend encore là des situations.»(psy4)

23 Discussion Séparation HC: un terme fourre-tout Le MIE: les besoins psychologiques de l enfant, particulièrement en contexte de séparation. Le besoin dominant: l accès aux deux parents et maximisation des contacts. Le principe de l égalité des parents, vecteur de conflits? «Oui, parce que quand on se sépare de notre conjoint, je pense qu'on prend pour acquis que tout ce temps-là, ou l'investissement qu'on avait face aux enfants, il va durer puis on va continuer à le combler, or, il va falloir le redéfinir. Alors là, on arrive dans un niveau de souffrance qui était imprévu chez le parent qui a pris la décision [de se séparer], souvent. (psy6)»

24 Quelques limites du devis utilisé Points de vue de deux acteurs; Petit échantillon non représentatif, mais atteinte de la saturation des données; Échantillon de volontaires: plusieurs juges sont très mobilisés et impliqués dans le développement de ce champ de pratique; Des liens de cause à effet ne peuvent être établis entre les RS et les décisions ou recommandations concernant la garde.

25 Pour la suite Contraster les discours selon l insertion sociale (ex. homme vs. femme, expert vs. juge, etc.); Comparaisons avec l analyse de la jurisprudence; Un regard sur le système; Recommandations pour la pratique.

26 Merci de votre attention! Questions et commentaires

La représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée

La représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée La représentation sociale des juges et des experts concernant le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée Elisabeth Godbout, t.s. Doctorante en service social Université Laval Webinaire

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

Samedi 25 Avril : journée mondiale pour la sauvegarde du lien parental

Samedi 25 Avril : journée mondiale pour la sauvegarde du lien parental Journée mondiale de la sauvegarde du lien parental 25 avril 2015 POUR INFO Samedi 25 Avril : journée mondiale pour la sauvegarde du lien parental http://blog.easy2family.com/journee-mondiale-pour-la-sauvegarde-du-lien-parental/

Plus en détail

"Couples séparés mais toujours parents"

Couples séparés mais toujours parents "Couples séparés mais toujours parents" Compte rendu Rencontre à thème Le 31 Janvier 2012 Matin Intervenante : Katell Jouffe, psychologue à l'hôpital de jour pour enfants autistes et psychotiques et médiatrice

Plus en détail

Attachement et services de garde,

Attachement et services de garde, Attachement et services de garde, l accompagnement des moments de réunion parent-enfant dans un contexte de défavorisation et de vulnérabilité Diane Dubeau, Ph.D. Université du Québec en Outaouais Catherine

Plus en détail

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Martine Danjou et Chantal Roy 31 octobre 2012 Colloque de l AQRP PARENTS- ESPOIR Soutenir

Plus en détail

«Le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée : enjeux, contexte et pratiques»

«Le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée : enjeux, contexte et pratiques» Article «Le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée : enjeux, contexte et pratiques» Élisabeth Godbout, Claudine Parent et Marie-Christine Saint-Jacques Enfances, Familles, Générations,

Plus en détail

Le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée : enjeux, contexte et pratiques

Le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée : enjeux, contexte et pratiques No 20, 2014, p. 168-188 efg.inrs.ca Le meilleur intérêt de l enfant dont la garde est contestée : enjeux, contexte et pratiques Élisabeth Godbout Doctorante, École de service social Université Laval (Canada)

Plus en détail

Déroulement de l activité

Déroulement de l activité Enseignement des habiletés sociales au primaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 42 : Accepter des conséquences Chantal Thivierge Fiche de planification Habileté sociale : ACCEPTER

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

Les dettes transmises sexuellement : de la solidarité conjugale à la solidarité juridique

Les dettes transmises sexuellement : de la solidarité conjugale à la solidarité juridique Les dettes transmises sexuellement : de la solidarité conjugale à la solidarité juridique Université féministe d été, Québec, juin 2008 Louise Langevin Titulaire Chaire d étude Claire Bonenfant sur la

Plus en détail

51 e Congrès national des Experts-comptables de justice

51 e Congrès national des Experts-comptables de justice 51 e Congrès national des Experts-comptables de justice 21 septembre 2012 Les conditions d une synthèse entre le modèle comptable européen et les normes IFRS --------------- Intervention de Jérôme Haas,

Plus en détail

L ENFANT ET LE DIVORCE Conseils aux parents et à l entourage

L ENFANT ET LE DIVORCE Conseils aux parents et à l entourage LES ACCOMPAGNEMENTS PROPOSÉS As trame propose différentes formes de soutien aux familles concernées par un divorce, une séparation parentale ou une recomposition familiale. Pour les enfants et les adolescents

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Les relations avec les familles. Une double référence : confiance et professionnalisme

Les relations avec les familles. Une double référence : confiance et professionnalisme Les relations avec les familles Une double référence : confiance et professionnalisme Confiance O La confiance ne se donne pas, elle s établit avec le temps. O Les actions, les moyens, le suivi constituent

Plus en détail

Divorce et séparation en situation conflictuelle. offert par

Divorce et séparation en situation conflictuelle. offert par Divorce et séparation en situation conflictuelle offert par IMPORTANT Tous les renseignements juridiques contenus dans cette présentation sont offerts à titre d information générale. Ils ne peuvent en

Plus en détail

Colloque du mardi 30 septembre 2014

Colloque du mardi 30 septembre 2014 Colloque du mardi 30 septembre 2014 Accueil par Mme LE PIOUFF. Présentation des intervenants : - Mme TRIBBIA, chargée de mission à l ARACT Lorraine - Mme LAVOIVRE, psychologue du travail au CDG 54 - Mme

Plus en détail

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien www.drsaintlaurent.com RENSEIGNEMENTS CONFIDENTIELS SUR LE CLIENT Veuillez répondre de façon détaillée aux questions suivantes. N hésitez pas à m informer

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE DES SOIGNANTS EN EHPAD

LA FORMATION CONTINUE DES SOIGNANTS EN EHPAD LA FORMATION CONTINUE DES SOIGNANTS EN EHPAD Renato SAIU (2009). En ligne sur detour.unice.fr Master 2 de psychologie clinique et gérontologique Résumé : La formation professionnelle du personnel en EHPAD

Plus en détail

Ministère du Travail, de l emploi et du dialogue social. Conseil d Orientation sur les Conditions de Travail

Ministère du Travail, de l emploi et du dialogue social. Conseil d Orientation sur les Conditions de Travail ANNEXE Ministère du Travail, de l emploi et du dialogue social Conseil d Orientation sur les Conditions de Travail Commission des Pathologies Professionnelles Groupe de travail sur les pathologies psychiques

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL Contenu VOUS TROUVEREZ DANS CE DOCUMENT Contexte Personnel visé Admissibilité au programme Orientation du programme Compétences clés de gestion

Plus en détail

Harcèlement psychologique

Harcèlement psychologique Harcèlement psychologique Bienvenue dans la section sur le harcèlement psychologique. Vous trouverez dans cette section toute l information requise pour répondre à vos questions. Du nouveau! Du nouveau!

Plus en détail

Père, mère et enfant Le défi de faire rouler un triangle!

Père, mère et enfant Le défi de faire rouler un triangle! Père, mère et enfant Le défi de faire rouler un triangle! Diane Dubeau La coparentalité, au cœur de ce défi Université du Québec en Outaouais Département de psychoéducation et psychologie 8 ème SuPÈRE

Plus en détail

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6 Lignes directrices Pour l expertise en matière de garde d enfants et des droits d accès février 2oo6 INTRODUCTION................. 3 PRÉAMBULE.................. 3 I. AMORCE DU PROCESSUS........... 4 A.

Plus en détail

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 (Message : MO répond à des besoins concrets que le réseau seul ne peut combler : un toit, un support à la reconstruction MO est une ressource complémentaire

Plus en détail

Grille d autoévaluation

Grille d autoévaluation Introduction Grille d autoévaluation de la qualité des pratiques de soutien à la parentalité en hébergement social Cette grille d auto-évaluation s inscrit dans la démarche d évaluation interne préconisée

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue

Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue Enjeux des parents d aujourd hui... Maman travaille Papa s implique Internet et accès à l information Conciliation

Plus en détail

Sous la coordination de : Chargée de recherche : Angèle César

Sous la coordination de : Chargée de recherche : Angèle César Évaluation de l instauration de l hébergement égalitaire dans le cadre d un divorce ou d une séparation Sous la coordination de : Marie-Thérèse Casman Chargée de recherche : Angèle César Introduction Contexte

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

Association l Enfant Bleu Enfance Maltraitée

Association l Enfant Bleu Enfance Maltraitée L Enfant bleu, Enfance Maltraitée 18 avenue des Mazades 31200 Toulouse Tél : 05.61.53.21.10 lenfantbleutoulouse@wanadoo.fr www.lenfantbleutoulouse.fr SIRET : 441 506 722 000 2 APE : 853 K N Déclaration

Plus en détail

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom :

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom : R Projet d écoute Texte ludique : Fais ton ménage! FLA 10-2 Cahier de l élève Nom : Fais ton ménage! DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras un extrait intitulé : Les petits pouvoirs de Suzanne Lebeau. L extrait

Plus en détail

LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL AU QUÉBEC

LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL AU QUÉBEC LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL AU QUÉBEC Par: Jean-Pierre Brun, professeur Éric Plante, Professionnel de recherche Sondage par: Léger Marketing Mars 2004 DÉFINITION DU HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

Plus en détail

Remerciements : Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004

Remerciements : Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004 Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004 Marie-Ève Clément Département de psychoéducation et de psychologie Université du Québec

Plus en détail

Plan de présentation

Plan de présentation L influence du réseau social sur la de substances psychoactives chez une clientèle présentant des troubles concomitants Didier Acier, Ph.D. Psychologue chercheur Centre Dollard-Cormier Institut universitaire

Plus en détail

Enquête Collectif InterAssociatif autour de la NaissancE (2012) «Sortie de maternité et bien-être des femmes»

Enquête Collectif InterAssociatif autour de la NaissancE (2012) «Sortie de maternité et bien-être des femmes» Enquête Union Nationale des Associaitions Familiales (2010) «Regard des femmes sur leur maternité» Enquête Collectif InterAssociatif autour de la NaissancE (2012) «Sortie de maternité et bien-être des

Plus en détail

Construction d un outil d évaluation du degré de complexité des dossiers en réadaptation langage. Clendenning, Beauregard et Rioux

Construction d un outil d évaluation du degré de complexité des dossiers en réadaptation langage. Clendenning, Beauregard et Rioux Construction d un outil d évaluation du degré de complexité des dossiers en réadaptation langage Clendenning, Beauregard et Rioux Qui sommes-nous? Audrey Clendenning, clinicienne et chercheure principale,

Plus en détail

Entre Toit et moi pas de place pour la rue

Entre Toit et moi pas de place pour la rue Entre Toit et moi pas de place pour la rue Clés en main Présentation organisme Origine du projet Entre Toit et moi; pas de place pour la rue But : Favoriser le maintien en logement Objectifs Population

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Enquête réalisée auprès de 25 futurs-papas sur les thèmes suivants:

Enquête réalisée auprès de 25 futurs-papas sur les thèmes suivants: Résultats et réflexions autour de l enquête «Le devenir-père» Enquête menée auprès des futurs-papas de la région nantaise de novembre 2012 à mars 2013. Projet mené par les sages-femmes de PMI du CG44 Mémoire

Plus en détail

RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions

RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions C. Benoist, Chef du personnel FAI D. Pouchard, Chargé de Mission Afpa Transitions Les étapes de la mise en œuvre de la

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin

RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin Tu peux directement compléter le formulaire à l écran ou le faire imprimer et le compléter manuellement. Le candidat ou la candidate

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

COMMENT ANTICIPER LES PROBLEMES JURIDIQUES APRES UNE PROCEDURE DE DIVORCE?

COMMENT ANTICIPER LES PROBLEMES JURIDIQUES APRES UNE PROCEDURE DE DIVORCE? COMMENT ANTICIPER LES PROBLEMES JURIDIQUES APRES UNE PROCEDURE DE DIVORCE? Entretien avec Maitre Catherine Braun Septembre 2014 Ombeline Becker (OB) Bonjour, je suis Ombeline Becker, ressource n.1 des

Plus en détail

Brochure d information. Santé psychologique. Chacun son rôle pour un retour au travail réussi

Brochure d information. Santé psychologique. Chacun son rôle pour un retour au travail réussi Brochure d information Santé psychologique Chacun son rôle pour un retour au travail réussi CHACUN SON RÔLE POUR UN RETOUR AU TRAVAIL RÉUSSI LE RÔLE DU COMITÉ Le comité de santé et de sécurité peut organiser

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Retranscription des scénettes réalisées. Communauté de pratiques et de savoirs tenue le 20 février 2015

Retranscription des scénettes réalisées. Communauté de pratiques et de savoirs tenue le 20 février 2015 1 Retranscription des scénettes réalisées Communauté de pratiques et de savoirs tenue le 20 février 2015 Première scénette mettant en scène Pauline Marois, Raymond Villeneuve Raymond :Bonjour Madame Marois,

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

Etendue des violences domestiques à Genève. Premier bilan exhaustif et perspectives

Etendue des violences domestiques à Genève. Premier bilan exhaustif et perspectives Etendue des violences domestiques à Genève Premier bilan exhaustif et perspectives 20.09.2013 - Page 1 Introduction Etablir des données chiffrées exhaustives: une nécessité pour lutter efficacement et

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

L école face aux conflits parentaux. Service social en faveur des élèves - DSDEN des Alpes-Maritimes

L école face aux conflits parentaux. Service social en faveur des élèves - DSDEN des Alpes-Maritimes 1 L école face aux conflits parentaux 2 La coéducation : une complémentarité entre l école et les familles En entrant à l école, l enfant devient un élève ; son père et sa mère deviennent des parents d

Plus en détail

Où avez-vous entendu parler de la Maison de la Famille Joli-Cœur :

Où avez-vous entendu parler de la Maison de la Famille Joli-Cœur : FORMULAIRE D INSCRIPTION ATELIERS PARENTS/ENFANTS ATELIER Où avez-vous entendu parler de la Maison de la Famille Joli-Cœur : Nom du parent : Date de naissance du parent : Nom de l enfant : Date de naissance

Plus en détail

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003)

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) INTERVENTION DE MARIE CHOQUET Le suicide est la 2 ième cause de mortalité des 16/25 ans. On compte

Plus en détail

LA MÉDIATION FAMILIALE À

LA MÉDIATION FAMILIALE À LA MÉDIATION FAMILIALE À DISTANCE : UNE PRATIQUE EN ÉMERGENCE ET DES DÉFIS POUR LES MÉDIATEURS Marie-Christine Saint-Jacques, T.S., Ph.D. Judith Petitpas, Daniel Turcotte, Sylvie Drapeau, Claudine Parent

Plus en détail

Pour ne plus vivre sur la planète taire. par Jacques Salomé

Pour ne plus vivre sur la planète taire. par Jacques Salomé Pour ne plus vivre sur la planète taire. par Jacques Salomé J'ai divisé mon propos en trois parties 1 Dans un premier temps: Je présente un état de lieux en matière de communication et surtout d incommunication

Plus en détail

EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014

EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014 EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014 16 élèves (sur 27 au total) ont répondu au questionnaire à la fin du stage mathc2+. Voici quelques éléments qui sont ressortis de ce questionnaire (j ai laissé

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

La page des ce1/ce2. Noé

La page des ce1/ce2. Noé La page des ce1/ce2 Pendant notre voyage à Paris, le vendredi matin, après le petit déjeuner, on a pris le car pour aller visiter le sacré cœur. Une fois arrivés devant, avec notre accompagnatrice Odile,

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

INTERRUPTIONS VOLONTAIRES DE GROSSESSE ET VIOLENCES : ETUDE QUALITATIVE AUPRES DE MEDECINS GENERALISTES D ILE-DE-FRANCE

INTERRUPTIONS VOLONTAIRES DE GROSSESSE ET VIOLENCES : ETUDE QUALITATIVE AUPRES DE MEDECINS GENERALISTES D ILE-DE-FRANCE INTERRUPTIONS VOLONTAIRES DE GROSSESSE ET VIOLENCES : ETUDE QUALITATIVE AUPRES DE MEDECINS GENERALISTES D ILE-DE-FRANCE Présentation journée recherche SFTG du 09/02/2013 par Mélanie PELIZZARI Directeur

Plus en détail

Comment agir pour améliorer la QVT?

Comment agir pour améliorer la QVT? Présentation des résultats du baromètre qualité de vie au travail dans l ESS lors du colloque de l Udess 05 le 14/09/15 à Gap. Les évolutions de l'environnement socio-économique et les transformations

Plus en détail

POL3140 Psychologie politique. Cours 5: La personnalité du citoyen

POL3140 Psychologie politique. Cours 5: La personnalité du citoyen POL3140 Psychologie politique Cours 5: La personnalité du citoyen Votre personnalité? http://openpolitics.ca/tikipage.php?pagename=quiz-home Programme Définition Trois approches Une illustration: l autoritarisme

Plus en détail

Tu as des droits.. Document original d Annie Simard TES

Tu as des droits.. Document original d Annie Simard TES Pourquoi dire non? Savoir dire non est indispensable pour me protéger, poser mes limites face aux autres et éviter de me laisser envahir par des demandes abusives. Quand les autres envahissent mon territoire

Plus en détail

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte Paroles et gestes au quotidien Intervenante : Marilyne TEXIER : Educatrice de jeune enfant. Formatrice à L Ecole des Parents 74 + Médiatrice familiale.

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation

Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation Informations aux parents Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation Recherche-action sous la direction du Professeur Willy Lahaye Chercheurs responsables : Bruno Humbeeck, Frédéric

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Enfants au cœur des séparations parentales conflictuelles. pour mieux préserver l intérêt des enfants

Enfants au cœur des séparations parentales conflictuelles. pour mieux préserver l intérêt des enfants Enfants au cœur des séparations parentales conflictuelles 30 RECOMMANDATIONS pour mieux préserver l intérêt des enfants I) Informer les parents sur l exercice de l autorité parentale conjointe et sur les

Plus en détail

Bell. Collège Lionel Groulx MESSAGERIE VOCALE MÉRIDIAN COMPOSITION DIRECTE

Bell. Collège Lionel Groulx MESSAGERIE VOCALE MÉRIDIAN COMPOSITION DIRECTE Collège Lionel Groulx 450 430 3120 MESSAGERIE VOCALE MÉRIDIAN COMPOSITION DIRECTE MESSAGERIE VOCALE MÉRIDIAN La Messagerie vocale est un outil de travail visant à : 1. Améliorer le service de nos interlocuteurs

Plus en détail

Le savoir-faire et le savoirêtre des infirmières en intervention de liaison dans un contexte de dépendance

Le savoir-faire et le savoirêtre des infirmières en intervention de liaison dans un contexte de dépendance Le savoir-faire et le savoirêtre des infirmières en intervention de liaison dans un contexte de dépendance Par Isabelle Taquet, inf. Emmanuelle Lepire, inf. B.Sc 1 Le cadre légal de la profession «Chaque

Plus en détail

LA NUIT DU PASSAGE DÉMARCHE

LA NUIT DU PASSAGE DÉMARCHE LA NUIT DU PASSAGE DÉMARCHE 1. Revenir sur la dernière catéchèse... 2. -Raconter une expérience de«passage» : -Exemple: déménagement, maladie, deuil, naissance. Insister sur ce que vous avez perdu ou laissé,

Plus en détail

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Anaïs ROCCI 6T bureau de recherche Colloque «Bougeons autrement», 30/11/2011 CNFPT, Région Haute-Normandie

Plus en détail

Micheline revit et essaie de réapprendre à sourire.

Micheline revit et essaie de réapprendre à sourire. Région Son mari la faisait dormir dans la grange: "si les gendarmes n'étaient pas venus, je ne serais pas là aujourd'hui" [+vidéo] Recluse dans sa ferme de Couture, Micheline en était réduite à dormir

Plus en détail

L accompagnement à 360 avec Rhesoe!

L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L Accompagnement professionnel Groupe d échange et de développement des Talents Prévention et gestion des risques psychosociaux L Accompagnement au recrutement Communication

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL Page: 1 de: 5 1. PRÉAMBULE La présente politique s'inspire des articles 10 et 10.1 de la Charte des droits et libertés de la personne qui interdit toute forme de harcèlement, tant social que sexuel. Elle

Plus en détail

Le Codéveloppement pas n importe comment!

Le Codéveloppement pas n importe comment! La Lettre du CoDévelloppement Lettre d'information Du Centre Européen du Codéveloppement professionnel et managérial www.cecodev.fr Le Codéveloppement pas n importe comment! Les dangers du succès Le Codéveloppement

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Violence conjugale vécue par les aînées 1

Violence conjugale vécue par les aînées 1 Violence conjugale vécue par les aînées 1 7 À ce jour, l intervention en matière de violence La violence psychologique, conjugale auprès des femmes aînées a été peu abordée. «Ça fait son chemin et ça On

Plus en détail

www.cyberactionjeunesse.ca

www.cyberactionjeunesse.ca www.cyberactionjeunesse.ca CyberAction Jeunesse Canada 2011 Présentation de l organisme Projet pilote Prévention (approche en amont) Mission Objectif CyberAction Jeunesse Canada 2011 Plan de la présentation

Plus en détail

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques Dépistage VIH Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE Quelques données épidémiologiques Selon l Institut de Veille Sanitaire (InVS) 1, en 2007 cinq millions de

Plus en détail

Faire face à l impuissance:

Faire face à l impuissance: Faire face à l impuissance: une personne âgée avec un trouble de personnalité limite Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés

Plus en détail

Théorie et pratique: le savoirsavoir-faire de l intervenant LECTURE DE LA LOGIQUE AFFECTIVE : UN OUTIL DE PERFECTIONNEMENT

Théorie et pratique: le savoirsavoir-faire de l intervenant LECTURE DE LA LOGIQUE AFFECTIVE : UN OUTIL DE PERFECTIONNEMENT Théorie et pratique: le savoirsavoir-faire de l intervenant LECTURE DE LA LOGIQUE AFFECTIVE : UN OUTIL DE PERFECTIONNEMENT ELLIE SAINT-AMOUR, T.S., M.A. THÉRAPEUTE CLINICIENNE Thérapeute clinicienne en

Plus en détail

Dossier 3 ligne du temps :

Dossier 3 ligne du temps : Dossier 3 ligne du temps : Le Québec est-il une société démocratique? Comparaison des sociétés québécoises de 1905 et de 1980 (troisième cycle du primaire). Table des matières : Notes aux enseignants :

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Enfants & divorce. Tendance à la pacification des divorces.

Enfants & divorce. Tendance à la pacification des divorces. Tendance à la pacification des divorces. Mais en cas de conflit, la violence est beaucoup plus importante avec deux points de conflit : les enfants l aspect financier Un divorce est la seconde cause de

Plus en détail

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010 Bilan de l'étude du CRAIM sur les meilleures pratiques observées pour la concertation locale en gestion des risques industriels majeurs - L'expérience des CMMI. Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président

Plus en détail

A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Guy Morel 1

A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Guy Morel 1 A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Morel 1 Une fois de plus, le secrétaire n a pas su organiser le travail de secrétariat. Et on a un rapport

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle :

Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : Colloque en assurance collective Les pratiques de conciliation travail et vie personnelle : un outil pour atténuer la détresse psychologique Maude Boulet, Ph.D. Analyste en statistique du travail Institut

Plus en détail

Opinion des élèves au sujet des absences à l école

Opinion des élèves au sujet des absences à l école Opinion des élèves au sujet des absences à l école Garçon Fille Date Âge Encercle ce qui correspond à ton niveau scolaire. Sec. régulier 1 re sec. 2 e sec. 3 e sec. 4 e sec. 5 e sec. Sec. adapté : CMA

Plus en détail

PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL

PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL PRESENTATION DU SERVICE Chef de service : Frédéric Beyssac Tel : 06 32 12 32 28 Accueil de 12 enfants et/ou adolescents (+ suivi du service de placement

Plus en détail

Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité

Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité Un service de garde de qualité est un service qui est capable de reconnaître les besoins des enfants et d y répondre.

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Ouverture du colloque «Observance, autonomie, responsabilité» Lundi 1 er juin 2015 Seul le prononcé

Plus en détail

Méthodologie de l exposé

Méthodologie de l exposé CHAPITRE 1 Méthodologie de l exposé >1. Préparation de l exposé L exposé est un moment fort de l épreuve d admission au concours d entrée en institut de formation d aides-soignants ou d auxiliaires de

Plus en détail

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS GUIDE D EXPLORATION POUR LE PARENT BIOLOGIQUE Adoption Vivere inc. 15, rue Principale Nord, Montcerf-Lytton (Qc) J0W 1N0 Sans frais :

Plus en détail