Leucémie lymphoïde chronique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Leucémie lymphoïde chronique"

Transcription

1 Leucémie lymphoïde chronique 25% des leucémies de l adulte 25% des lymphomes de l adulte Âge médiane (USA): 71 ans Survie 5 ans 88%

2 Leucémie lymphoïde chronique Score de Matutes modifié Faible taux Ig de membranne CD5+, CD23+ CD79b-, FMC7- Cytologie: petit lymphocyte mature <10% prolymphocytes/atypiques LLC classique (4/5) diagnostic douteux (<4) 10%>prolymphocytes<55% LLC mixte(4/5) diagnostic douteux(<4) autres aspects morphologiques LLC atypique diagnostic improbable

3 Leucémie lymphoïde chronique Bilan Clinique : signes généraux, syndrome tumoral Biologique: hémogramme, réticulocytes, EPP, Coombs Radiologique : thorax, échographie abdominale? Nouveaux tests biologiques Thymidine Kinase, p27, CD38, ZAP 70 mutations des gènes Ig cytogénétique : del(11q) et del(17p) défavorable /del(13q)

4 Leucémie lymphoïde chronique Critère de définition %LLC survie Stade A Hb>100 gr/l, pl> /l 63% >10 ans** bon pronostic <3 aires ganglionnaires Stade B Hb>100 gr/l, pl> /l 30% 7 ans*** intermédiaire >3 aires ganglionnaires Stade C Hb<100 gr/l et/ou pl< /l 7% 5 ans*** Aires ganglionnaires: cervicale, axillaire, inguinale, foie, rate **survie à 10 ans : 51% ***médiane établie dans étude LLC 90

5 Leucémie lymphoïde chronique survie en fonction du stade (Binet) O/E= évènements observés/attendus Catovsky D, Lancet. 2007;370:

6 Leucémie lymphoïde chronique Principes de traitement Pas de traitement dans les stades A en dehors d essais thérapeutiques restriction aux stades B et C pas de guérison de la maladie avec les traitements actuels Monochimiothérapies classiques et anciennes Chlorambucil (CLB) : réponse 70%, durée de 12 à 24 mois continu (0,1 mg/kg/j) discontinu (0,3 à 0,4 mg/kg/j tous les 28 j) Cyclophosphamide pas de supériorité / CLB Corticoïdes : favorise les infections, efficacité non démontrée

7 Leucémie lymphoïde chronique Combinaisons avec Fludarabine Association FC ou R-FC RC, mais bénéfice de survie globale? Coombs positif: CI relative Nouvelles associations+++ En rechute déjà GA101: Gazyva BTK, PI3 delta

8 Addition of rituximab to FC Progression-free survival in Binet stage B and C chronic lymphocytic leukaemia M Hallek, et al, lancet, Volume 376, Issue 9747, 2010,

9 OS groupes cytogénétiques FC R-FC M Hallek, et al, lancet, Volume 376, Issue 9747, 2010,

10 Treatment algorithm for CLL patients in frontline (A) and second-line (B) indications. Déjà différent Hallek M Blood 2013;122: by American Society of Hematology

11 Leucémie lymphoïde chronique une explosion de nouvelles drogues GA101: Obinituzumab (Gazyvaro ) ABT263: Navitoclax CAL101: Idelalisib(Zydelig ) PCI-32765: ibrutinib

12 Targeting of BCR signaling as a therapeutic strategy in CLL. Red symbols and letters indicate new therapeutics as discussed in the text. Hallek M Blood 2013;122: by American Society of Hematology

13 Idelalisib Quelque soit le statut P53 Susan M. O'Brien et al. Blood 2015;126:

14 Ibrutinib combined with bendamustine-rituximab compared with, bendamustine-rituximab for previously treated CLL Figure 2. (A) Progression-free survival, as assessed by the IRC, and (B) overall survivalirc=independent review committee. HR=hazard ratio. NR=not reached. Asher Chanan-Khan et al, Lancet Oncol, Volume 17, Issue 2, 2016,

15 LLC: sujets âgés

16 An approach to selecting first-line therapy for CLL patients age 70 years. Shanafelt T Hematology 2013;2013: by American Society of Hematology

17 Leucémie lymphoïde chronique Reprise évolutive le traitement dépend de l âge, du délai entre les traitements, de l OMS et des choix du patient Les complications de la LLC Infectieuses Hypogammaglobulinémie liées aux traitements vaccins à germes vivants atténués? Seconds cancers Immunologiques AHAI et thrombopénies : même prise en charge que les formes idiopathiques Erythroblastopénies : corticoïdes, cyclosporine

18 Future treatment concept with novel agents. Hallek M Blood 2013;122: by American Society of Hematology

19 Patiente de 62 ans : hyper lymphocytose à l hémogramme. GB : /l HB : 110 gr/l VGM : 92 m3 Plaquettes : /l PNN : 40% Lymphocytes : 50% Monocytes : 5% Eosinophiles : 3% Basophiles : 2% Cas clinique 2 L examen clinique est normal 19

20 Cas clinique 2 Quel est l examen diagnostic à pratiquer? Quels sont les examens du bilan à demander? Quelle est votre attitude thérapeutique? 20

21 Cas clinique 2 12 mois plus tard: adénopathies cervicales, axillaires et inguinales de 1 cm de diamètre. GB : /l HB : 97 gr/l VGM : 92 m3 Plaquettes : /l PNN : 30% Lymphocytes : 60% Monocytes : 5% Eosinophiles : 3% Basophiles : 2% 21

22 Cas clinique 2 Quel est le stade de la maladie? Le test de coombs est positif ++, Réticulocytes : / mm 3, Haptoglobine, bilirubinémie: normales. Quel est votre traitement? 22

LLC. Leucémie Lymphoïde Chronique

LLC. Leucémie Lymphoïde Chronique LLC Leucémie Lymphoïde Chronique Définition La Leucémie Lymphoïde Chronique est une hémopathie chronique, définie par l accumulation dans le sang de lymphocytes Le taux de lymphocytes doit être supérieur

Plus en détail

Une nouvelle vision de la leucémie lymphoïde chronique

Une nouvelle vision de la leucémie lymphoïde chronique Une nouvelle vision de la leucémie lymphoïde chronique Pr André Bosly Service d hématologie Cliniques universitaires UCL de Mont-Godinne La LLC Nouvelles Notions B CD38 + Manteau Zone claire CD38 - B B

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013 Leucémie lymphoïde chronique Introduction Définition: Prolifération lymphoïde monoclonale, responsable d'une infiltration médullaire, sanguine, parfois ganglionnaire, constituée de lymphocytes matures

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique (LLC)

Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Sommaire : 1 - Diagnostic positif 2 - Diagnostic différentiel 3 - Pronostic et évolution 5 - Complications 6 Notions de Traitement Module 10 item 163 Objectif ECN : Diagnostiquer

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique/lymphome lymphocytique

Leucémie lymphoïde chronique/lymphome lymphocytique Auteurs : X. Troussard, E. Cornet, M. Maynadié, A. Monnereau Leucémie lymphoïde chronique/ lymphome lymphocytique Codes morphologiques Période utilisable CIM-O3 : 9670/3, 9823/3 1989-2010 Description et

Plus en détail

SESSION CAS PRATIQUES Bienvenue!

SESSION CAS PRATIQUES Bienvenue! CONGRES SESSION CAS PRATIQUES Bienvenue! Organisé par/ Organised by www.jib-sdbio.fr Session Cas Pratiques jeudi 5 novembre 2009 1 ère partie : Onco- hématologie Modérateur Christine ARNOULET Cas clinique

Plus en détail

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Date de création du document 2009-2010 Table des matières I ENC :... 2 II Diagnostic positif...5 II.1 Les circonstances de découverte... 5 II.2 Les éléments

Plus en détail

LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015

LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015 LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé Capacité de gérontologie 20142015 Mr. C. 87 ans, hospitalisé pour : chute pneumopathie Mr. C. 87 ans, hospitalisé pour : chute pneumopathie Quels examens demandez

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par Marion Alcantara, Centre Henri Becquerel, Rouen

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par Marion Alcantara, Centre Henri Becquerel, Rouen ETUDES DE PHASE III EVALUANT L EFFICACITÉ ET LA TOLÉRANCE D IDELALISIB (GS-1101) EN ASSOCIATION À OFATUMUMAB OU À BENDAMUSTINE + RITUXIMAB CHEZ DES PATIENTS PRÉSENTANT UNE LLC EN RECHUTE/RÉFRACTAIRE D

Plus en détail

Vincent Ribrag DU hématologie 2016

Vincent Ribrag DU hématologie 2016 Lymphomes folliculaires Les lymphomes folliculaires (FL pour follicular lymphoma) représentent 20 à 25 % de l ensemble des lymphomes. Les FL sont composés de cellules centrofolliculaires du centre germinatif

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique

Leucémie lymphoïde chronique 22 Leucémie lymphoïde chronique Avec 2 171 nouveaux cas estimés en 2000, la leucémie lymphoïde chronique (LLC) représente 35 % de l ensemble des leucémies et 0,8 % de l ensemble des cancers. Cette maladie

Plus en détail

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Date de création du document 2009-2010 ENC : OBJECTIFS Diagnostiquer une leucémie lymphoïde chronique. INTRODUCTION La Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) est

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique (LLC) chez le sujet agé

Leucémie lymphoïde chronique (LLC) chez le sujet agé Leucémie lymphoïde chronique (LLC) chez le sujet agé Plan de la présentation Diagnostic et épidémiologie Biologie: Facteurs pronostiques: lesquels, quand les proposer? Traitements: Protocoles nouvelles

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Aurélie Marion Domenech cours du 28/03 Module 3 cancéro LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Suite du cours III - BILAN DE LA MALADIE A - BILAN D'EXTENSION 1) recherche d'adp profondes - adénopathie symétrique,

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique : facteurs pronostiques

Leucémie lymphoïde chronique : facteurs pronostiques CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE REIMS Leucémie lymphoïde chronique : facteurs pronostiques Alain DELMER Hématologie Clinique CHU de Reims DES hémato 25 sept. 2015 LLC classification de Binet définition

Plus en détail

RITUXAN MC Leucémie lymphoïde chronique à cellules B (LLC-B)

RITUXAN MC Leucémie lymphoïde chronique à cellules B (LLC-B) RITUXAN MC Leucémie lymphoïde chronique à cellules B (LLC-B) FÉVRIER 2012 Marque de commerce : Rituxan Dénomination commune : Rituximab Fabricant : Roche Forme : Solution pour perfusion intraveineuse Teneur

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE GENERALITES Définition Syndrome lymphoprolifératif Prolifération monoclonale maligne de lymphocytes B matures Infiltration médullaire, gg et sanguine Evolution lente Etiologie

Plus en détail

Annales Hématologie (Cas cliniques) :

Annales Hématologie (Cas cliniques) : 2011-2012 1 ère session : Question 1 (16pts/40) : Annales Hématologie (Cas cliniques) : Monsieurs K., 72 ans, est adressé en consultation d hématologie par son médecin traitant pour adénopathies cervicales,

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique

Leucémie lymphoïde chronique Leucémie lymphoïde chronique Syndrôme lymphoprolifératif (SLP) caractérisé par une prolifération monoclonale chronique de lymphocytes B, matures morphologiquement mais immatures d un point de vue immunologique.

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOÏDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOÏDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOÏDE CHRONIQUE RESUME DES POINTS FORTS - Néoplasie B mature - Diagnostic sur immunophénotype sur sang - Stades cliniques - Nouveaux facteurs pronostiques - Orientations thérapeutiques AUTEUR

Plus en détail

Journées de l AIH 25 Septembre Cas clinique : LLC Dr Stéphane Lepretre

Journées de l AIH 25 Septembre Cas clinique : LLC Dr Stéphane Lepretre Journées de l AIH 25 Septembre 2011 Cas clinique : LLC Dr Stéphane Lepretre CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie Mme Alène Tuzumab, 66 ans, vous est adressée pour

Plus en détail

Leucémie Lymphoïde Chronique Actualités thérapeutiques Dr M. TOUATI Service d Hématologie Clinique et de Thérapie Cellulaire CHU de Limoges

Leucémie Lymphoïde Chronique Actualités thérapeutiques Dr M. TOUATI Service d Hématologie Clinique et de Thérapie Cellulaire CHU de Limoges Leucémie Lymphoïde Chronique Actualités thérapeutiques Dr M. TOUATI Service d Hématologie Clinique et de Thérapie Cellulaire CHU de Limoges Alger, le 2 mai 2016 Définition Lymphocytose B monoclonale isolée

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique : traitement de 1 ère ligne

Leucémie lymphoïde chronique : traitement de 1 ère ligne CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE REIMS Leucémie lymphoïde chronique : traitement de 1 ère ligne Alain DELMER Hématologie Clinique CHU de Reims DES hémato 25 sept. 2015 La leucémie lymphoïde chronique

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE DEFINITION I - FORME TYPIQUE A - Circonstances révélatrices B - Signes cliniques C - Signes biologiques II - FORMES CLINIQUES A - f. cytologiques B - f. myélo-sanguines C -

Plus en détail

Lymphome lymphoplasmocytaire/macroglobulinémie de Waldenström

Lymphome lymphoplasmocytaire/macroglobulinémie de Waldenström Auteurs : X. Troussard, E. Cornet, M. Maynadié, A. Monnereau macroglobulinémie de Waldenström Codes morphologiques Période utilisable 9761/3, 9671/3 1995-2010 Description et fréquence de la localisation

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 27 janvier 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 27 janvier 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 27 janvier 2010 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 (CIP 560 600-3) MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 (CIP 560 602-6) ROCHE rituximab

Plus en détail

Leucémie Lymphoïde Chronique

Leucémie Lymphoïde Chronique Leucémie Lymphoïde Chronique Docteur Brigitte Duclos Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Définition La leucémie lymphoïde chronique est une néoplasie du système lymphoïde caractérisée par la prolifération

Plus en détail

D après la communication de Goede V

D après la communication de Goede V RÉSULTATS D UNE ÉTUDE DE PHASE III COMPARANT CHLORAMBUCIL SEUL A OBINUTUZUMAB PLUS CHLORAMBUCIL OU RITUXIMAB PLUS CHLORAMBUCIL CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS DE LLC ET PRÉSENTANT DES COMORBIDITÉS D après la

Plus en détail

LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé

LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé Pr Eric DECONINCK INSERM U-645 Université de Franche-Comté / IFR 133 Service d hématologie CHU BESANÇON DEFINITION Hémopathie maligne: cancer du système hématopoïétique,

Plus en détail

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules LMNH = proliférations malignes du tissu lymphoïde, pouvant disséminer dans le sang. Observation à tout âge avec un pic vers 55-60 ans, plus souvent

Plus en détail

Dossier anatomo-clinique A2

Dossier anatomo-clinique A2 Dossier anatomo-clinique A2 Dr Copie-Bergman, Dr Moroch Département de Pathologie Dr Isabelle Gaillard, Unité Hémopathies Lymphoïdes Hôpital Henri Mondor Faculté de Médecine Paris 12 Université Paris Est

Plus en détail

REFERENTIEL REGIONAL ONCO-LR Comité Onco-Hématologie

REFERENTIEL REGIONAL ONCO-LR Comité Onco-Hématologie REFERENTIEL REGIONAL ONCO-LR Comité Onco-Hématologie Leucemie Lymphoïde Chronique B Groupe de travail : Dr Burcheri, Dr Donadio, Dr Garrido, Dr Legouffe, Dr Quinquenet, Dr Quittet, Dr Rolland, Dr Saad,

Plus en détail

REFERENTIEL HODGKIN O. REMAN 2012

REFERENTIEL HODGKIN O. REMAN 2012 REFERENTIEL HODGKIN O. REMAN 2012 DIAGNOSTIC La ponction ganglionnaire permet d'évoquer le diagnostic mais il doit être confimé par une biopsie ganglionnaire ou par une ponction-biopsie sous scanner d'une

Plus en détail

LLC et syndrome de RICHTER. DES HEMATOLOGIE 25 septembre 2015 PARIS AS MICHALLET (CLCC Centre Léon Bérard, Lyon)

LLC et syndrome de RICHTER. DES HEMATOLOGIE 25 septembre 2015 PARIS AS MICHALLET (CLCC Centre Léon Bérard, Lyon) LLC et syndrome de RICHTER DES HEMATOLOGIE 25 septembre 2015 PARIS AS MICHALLET (CLCC Centre Léon Bérard, Lyon) Introduction Entité Rare Prévalence du syndrome de Richter (2-8%) Durée médiane entre diagnostic

Plus en détail

REFERENTIEL MALADIE DE WALDENSTROM. J.P. Vilque S. Chantepie 01/06/2013

REFERENTIEL MALADIE DE WALDENSTROM. J.P. Vilque S. Chantepie 01/06/2013 REFERENTIEL MALADIE DE WALDENSTROM J.P. Vilque S. Chantepie 01/06/2013 Définitions Rare syndrome lymphoprolifératif caractérisé par une infiltration médullaire de lymphoplasmocytes et une gammapathie monoclonale

Plus en détail

Recommandations 2012 de la SFH pour le diagnostic, le traitement et le suivi de la leucémie lymphoïde chronique

Recommandations 2012 de la SFH pour le diagnostic, le traitement et le suivi de la leucémie lymphoïde chronique Recommendations Hématologie 2013 ; 19 (supplément 1) : 4-9 Recommandations 2012 de la SFH pour le diagnostic, le traitement et le suivi de la leucémie lymphoïde chronique Copyright 2017 John Libbey Eurotext.

Plus en détail

Leucémies lymphoïdes chroniques

Leucémies lymphoïdes chroniques I-10-Q163 I-00-Q000 Leucémies lymphoïdes chroniques D r Philippe Gen, D r Laurent Sutton Service d Hématologie, hôpital Victor-Dupouy, 95100 Argenteuil laurent.sutton@ch-argenteuil.fr La leucémie lymphoïde

Plus en détail

Allogreffe de CSH géno-identiques chez des patients de moins de 18 ans présentant une leucémie aiguë myéloblastique (LAM)

Allogreffe de CSH géno-identiques chez des patients de moins de 18 ans présentant une leucémie aiguë myéloblastique (LAM) Allogreffe de CSH géno-identiques chez des patients de moins de 18 ans présentant une leucémie aiguë myéloblastique (LAM) M. Benakli, R. Ahmed Nacer, A. Talbi, M.Baazizi, N. Rahmoune, R. Belhadj, F. Mehdid,

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE. V. Leblond

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE. V. Leblond LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE V. Leblond >50 ans = 90% = 2 3 à 5 cas/100.000 par an 20 à 30 X plus en Europe, USA, Australie qu en Chine, Japon, Inde EPIDEMIOLOGIE LLC : incidence en fonction de l âge Surveillance,

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique

Leucémie lymphoïde chronique Leucémie lymphoïde chronique Table des matières Introduction 3 - Antécédents et mode de vie 4 - Exercice 5 - Traitement à l'entrée 6 - Exercice : Objectifs thérapeutiques 7 - Exercice 8 - A l'arrivée dans

Plus en détail

Influence de la masse antigénique et du polymorphisme FCGR3A-158V/F sur la pharmacocinétique du rituximab dans la leucémie lymphoïde chronique

Influence de la masse antigénique et du polymorphisme FCGR3A-158V/F sur la pharmacocinétique du rituximab dans la leucémie lymphoïde chronique Influence de la masse antigénique et du polymorphisme FCGR3A-58V/F sur la pharmacocinétique du rituximab dans la leucémie lymphoïde chronique Mira Tout CNRS UMR 7292 Génétique, Immunothérapie, Chimie et

Plus en détail

Leucémies aiguës (162) Docteur Frédéric GARBAN Novembre 2002 (Mise à jour Janvier 2005)

Leucémies aiguës (162) Docteur Frédéric GARBAN Novembre 2002 (Mise à jour Janvier 2005) Leucémies aiguës (162) Docteur Frédéric GARBAN Novembre 2002 (Mise à jour Janvier 2005) Pré-Requis : Hématopoïèse Mode d'action et toxicité de la chimiothérapie Résumé : Les leucémies aiguës sont des affections

Plus en détail

lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie

lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie Caractérisation des syndromes lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie en flux. F.Harieche, N.Abdennebi, F.Boukhemia, A.Talbi, S.Akhrouf, S.Abderrahmani, F.Boumansour, H.Bouarab,

Plus en détail

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal.

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Dossier 1 Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Hémogramme : Hémoglobine : 12,4 g/dl VGM : 93 μm 3 CCMH : 33 % Réticulocytes

Plus en détail

Biopsie ganglionnaire chirurgicale: LMNH diffus grandes cellules B

Biopsie ganglionnaire chirurgicale: LMNH diffus grandes cellules B QUIZZ LMNH ALGERIE Mlle L, 37 ans sans antécédents en dehors d une appendicectomie dans l enfance présente des adénopathies sus-claviculaires bilatérales fermes, indolores, apparues rapidement en 2 semaines

Plus en détail

Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B. Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro

Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B. Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro 1 Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro CONTEXTE La leucémie prolymphocytaire B (LPL B) est une pathologie rare,

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE. Année 2007 N 3 THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE DES DE MEDECINE GENERALE.

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE. Année 2007 N 3 THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE DES DE MEDECINE GENERALE. UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2007 N 3 THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE DES DE MEDECINE GENERALE Par François Retailleau Né le 20/09/1976 Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

ANEMIES HEMOLYTIQUES AUTO-IMMUNES Prise en charge en 2011

ANEMIES HEMOLYTIQUES AUTO-IMMUNES Prise en charge en 2011 ANEMIES HEMOLYTIQUES AUTO-IMMUNES Prise en charge en 2011 RECOMMANDATIONS RHECOM AG Cherbourg, 28/05/2011 Dr S. CHEZE cheze-s@chu-caen.fr Service Hématologie Clinique - CHU Caen Centre national de référence

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique : diagnostic, épidémio, MBL, autres SLPC B

Leucémie lymphoïde chronique : diagnostic, épidémio, MBL, autres SLPC B CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE REIMS Leucémie lymphoïde chronique : diagnostic, épidémio, MBL, autres SLPC B Alain DELMER Hématologie Clinique CHU de Reims DES hémato 25 sept. 2015 leucémie lymphoïde

Plus en détail

HEMATOLOGIE ONCO-HEMATOLOGIE

HEMATOLOGIE ONCO-HEMATOLOGIE Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM 200 QUESTIONS ISOLEES QCM EN HEMATOLOGIE ONCO-HEMATOLOGIE

Plus en détail

UNIVERSITE DE REIMS FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2011 N THESE DOCTORAT EN MEDECINE. (Diplôme d Etat) PAR

UNIVERSITE DE REIMS FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2011 N THESE DOCTORAT EN MEDECINE. (Diplôme d Etat) PAR 1 UNIVERSITE DE REIMS FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2011 N THESE DE DOCTORAT EN MEDECINE (Diplôme d Etat) PAR QUINQUENEL Anne Née le 24 septembre 1981 à Reims Présentée et soutenue publiquement le 14 octobre

Plus en détail

Les lymphomes osseux. Soirée AIH. Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon

Les lymphomes osseux. Soirée AIH. Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon Les lymphomes osseux Soirée AIH Dr Hervé Ghesquières Centre Léon Bérard, Lyon Une définition difficile Localisations osseuses secondaires d un lymphome Lymphome osseux primitif Réticulosarcome de Parker

Plus en détail

Une leucemie lymphoïde chronique

Une leucemie lymphoïde chronique Reperes Comment Chronic lymphoid leukemia Sous la direction d Albert Najman doi: 10.1684/hma.2013.0854 Bruno Cazin Service des maladies du sang, CHRU de Lille, H^opital Huriez, Lille

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 6 octobre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 6 octobre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 6 octobre 2010 ARZERRA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/3 (CIP 577 117-9) B/10 (CIP 577 118-5) GLAXOSMITHKLINE Ofatumumab Code ATC: L01XC10 Liste I Médicament

Plus en détail

ROBIN 10 ans mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1

ROBIN 10 ans mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1 ROBIN 10 ans 14-15 mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1 ANTECEDENTS Né à terme 2003: Adénoidectomie avec paracentèse (bilan préoperatoire normal) sans complication Absence d antécédents familiaux

Plus en détail

Hémopathies malignes du sujet âgé

Hémopathies malignes du sujet âgé Hémopathies malignes du sujet âgé Docteur Cécile Moluçon Chabrot Les Régionales de Cancérologie 10 Février 2012 1 - Généralités Hémopathies plus fréquentes chez les SA Lymphomes non Hodgkiniens LLC SMP

Plus en détail

SYNDROME MYELOPROLIFERATIFS 2010

SYNDROME MYELOPROLIFERATIFS 2010 SYNDROME MYELOPROLIFERATIFS 2010 Syndromes myeloproliferatifs Introduction Les SMP Sont des hémopathies myéloïdes chroniques caractérisées par une prolifération portant sur l une ou plusieurs lignées myéloïdes

Plus en détail

ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES

ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES N. BOUDJERRA 6 ème Forum National de l Omnipraticien 7 et 8 Avril 2010 INTRODUCTION Anémie : modification hématologique la plus fréquente rencontrée en pratique clinique.

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité Les syndromes lymphoprolifératifs chroniques Néoplasies B matures Néoplasies T matures Syndromes lymphoprolifératifs des immunodéprimés :

Plus en détail

ARZERRA MC Leucémie lymphoïde chronique

ARZERRA MC Leucémie lymphoïde chronique ARZERRA MC Leucémie lymphoïde chronique OCTOBRE 2015 Marque de commerce : Arzerra Dénomination commune : Ofatumumab Fabricant : Novartis Forme : Solution pour perfusion intraveineuse Teneur : 20 mg/ml

Plus en détail

Je m'informe sur les leucémies aiguës

Je m'informe sur les leucémies aiguës Je m'informe sur les leucémies aiguës Le cabinet du Docteur Jean-Marie CHOQUET Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-marie-choquet Validé par le Comité Scientifique Hématologie Les leucémies aigües sont

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 19 mai Deuxième homologation de GAZYVARO en Suisse

Communiqué de presse. Bâle, le 19 mai Deuxième homologation de GAZYVARO en Suisse Communiqué de presse Bâle, le 19 mai 2016 GAZYVARO (obinutuzumab), médicament de Roche, est homologué en Suisse pour le traitement de patients atteints de lymphome folliculaire précédemment traité Deuxième

Plus en détail

Généralités HEMATOLOGIE. Cellules sanguines. Pierre FAURIE

Généralités HEMATOLOGIE. Cellules sanguines. Pierre FAURIE Généralités HEMATOLOGIE Pierre FAURIE Hématologie: étude des maladies du sang, et, par extension, des maladies de la moelle osseuse et des organes hématopoïétiques secondaires (rate, ganglions) Cellules

Plus en détail

Avertissements. Références

Avertissements. Références Avertissements Il est particulièrement utile de prendre connaissance de la partie Matériel et méthode avant la lecture des résultats. En effet, cette étude présente de nombreuses particularités par rapport

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE V. Leblond >50 ans = 90% = 2 3 à 5 cas/100.000 par an 20 à 30 X plus en Europe, USA, Australie qu en Chine, Japon, Inde 1 EPIDEMIOLOGIE LLC : incidence en fonction de l âge

Plus en détail

Gazyvaro de Roche homologué en Europe pour les patients atteints de la forme la plus courante de leucémie

Gazyvaro de Roche homologué en Europe pour les patients atteints de la forme la plus courante de leucémie Communiqué de presse Bâle, le 29 juillet 2014 Gazyvaro de Roche homologué en Europe pour les patients atteints de la forme la plus courante de leucémie Gazyvaro, premier anticorps monoclonal anti-cd20

Plus en détail

Place de l intensification thérapeutique dans les lymphomes

Place de l intensification thérapeutique dans les lymphomes Place de l intensification thérapeutique dans les lymphomes Dr Julien LAZAROVICI Service d Hématologie Département de Médecine Oncologique Principes Concept d effet dose des chimiothérapies chimio sensibilité

Plus en détail

Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes

Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Définition Lymphome Malin (LM) Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Les LM correspondent à des tumeurs du système immunitaire B ou T Immunologie, cytogénétique et

Plus en détail

CAS CLINIQUES. Monsieur Jean Paul V

CAS CLINIQUES. Monsieur Jean Paul V CAS CLINIQUES DIU 2012 Monsieur Jean Paul V 82 ans,. hypertendu équilibré sous béta-bloquant. Adénome prostatique à opérer. Examen normal 1 2 QUEL EST LE STADE DE CETTE LLC? Monsieur Jean Paul V NFS =

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES 1 Les syndromes lymphoprolifératifs chroniques Néoplasies B matures Néoplasies

Plus en détail

MALADIE DE WALDENSTRÖM

MALADIE DE WALDENSTRÖM MALADIE DE WALDENSTRÖM DEFINITION I - DIAGNOSTIC CLINIQUE A - Signes Hematologiques B - Syndrome d' Hyperviscosite Sanguine C - Autres II - DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE III- DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL IV - EVOLUTION

Plus en détail

Frottis de moelle. Dysmégacaryopoïèse

Frottis de moelle. Dysmégacaryopoïèse Frottis de moelle Dysmégacaryopoïèse Frottis de moelle Dysérythropoïèse Frottis de moelle Dysgranulopoïèse Les myélodysplasies Pr Xavier Troussard Myélodysplasies définition atteinte clonale des précurseurs

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE DEFINITION I - FORME TYPIQUE A - Circonstances révélatrices B - Signes cliniques C - Signes biologiques II - FORMES CLINIQUES A - f. cytologiques B - f. myélo-sanguines C -

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 juillet 2012 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 (CIP 560 600-3) MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 (CIP 560 602-6) ROCHE rituximab

Plus en détail

anémie hémolytique auto-immune

anémie hémolytique auto-immune CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE REIMS anémie hémolytique auto-immune &leucémie lymphoïde chronique Alain DELMER Service d Hématologie Clinique Hôpital Robert Debré -CHU de Reims DES hémato Paris 19

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60)

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) Les Ateliers Lymphomes et LLC 22 24 octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) 5 ème session : Leucémie Lymphoïde Chronique Modérée par Hervé GHESQUIERES Programme de la session 5 ème session :

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 16 juin 2016

Communiqué de presse. Bâle, le 16 juin 2016 Communiqué de presse Bâle, le 16 juin 2016 Homologation européenne de Gazyvaro, médicament de Roche, en association avec la bendamustine pour le traitement de patients atteints de lymphome folliculaire

Plus en détail

Évaluation finale par Tep des lymphomes. Le point de vue de l hématologue

Évaluation finale par Tep des lymphomes. Le point de vue de l hématologue Évaluation finale par Tep des lymphomes Le point de vue de l hématologue Consensus internationaux Critères de Cheson 2007 Délai nécessaire entre fin de traitement et TEP Évaluation visuelle suffisante

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 (CIP : 560 600-3) MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 (CIP : 560 602-6) Laboratoire

Plus en détail

LLC Sujet âgé. Actualités thérapeutiques

LLC Sujet âgé. Actualités thérapeutiques LLC Sujet âgé Actualités thérapeutiques Aucune particularité liée à l âge Diagnostic simple: cytologie + immunophénotypage des lymphocytes du sang Staging clinico-biologique: classification de Binet (pronostic

Plus en détail

leucémie lymphoïde chronique / cas clinique

leucémie lymphoïde chronique / cas clinique CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE REIMS UNIVERSITAIRE DE REIMS leucémie lymphoïde chronique / cas clinique Alain DELMER Hématologie Clinique CHU de Reims Journées AIH Lille 23-25 septembre

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique biclonale ou biphénotypique? Une réponse par le traitement

Leucémie lymphoïde chronique biclonale ou biphénotypique? Une réponse par le traitement Ann Biol Clin 2011 ; 69 (3) : 325-30 Leucémie lymphoïde chronique biclonale ou biphénotypique? Une réponse par le traitement doi:10.1684/abc.2011.0575 Biclonal or biphenotypic Chronic Lymphotic Leukemia?

Plus en détail

Myélome multiple. (maladie de Kahler)

Myélome multiple. (maladie de Kahler) Myélome multiple! (maladie de Kahler) Clone plasmocytaire malin Myélome multiple Plan - Définition - Physiopathologie - Diagnostic - Manifestations cliniques et biologiques - Pronostic et traitement Myélome

Plus en détail

SYNDROME HEMOLYTIQUE. A.Quessar. Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca. Année Universitaire

SYNDROME HEMOLYTIQUE. A.Quessar. Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca. Année Universitaire SYNDROME HEMOLYTIQUE Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca Année Universitaire 2014-2015 A.Quessar DEFINITION Le syndrome hémolytique réuni des signes cliniques

Plus en détail

LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques

LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques LMNH de l enfant Aspect histologique diffus Haut grade de malignité Présentation souvent extra ganglionnaire LMNH de l enfant Classification

Plus en détail

EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007*

EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007* EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007* CONDUITE A TENIR DEVANT UNE ADENOPATHIE Pr. E. Pujade-Lauraine Chef de service d Hématologie (Hôpital Hôtel Dieu Paris) Séance du 5 juin 2003

Plus en détail

Classification des Leucémies. Pr Marc Maynadié Registre des Hémopathies Malignes de Côte d Or EA4184, Université de Bourgogne-Franche-Comté

Classification des Leucémies. Pr Marc Maynadié Registre des Hémopathies Malignes de Côte d Or EA4184, Université de Bourgogne-Franche-Comté Classification des Leucémies Pr Marc Maynadié Registre des Hémopathies Malignes de Côte d Or EA4184, Université de Bourgogne-Franche-Comté 1847 : R. Virchows 1976 : Classification Franco Americano Britanique

Plus en détail

Radiothérapie des lymphomes de Hodgkin. Dr Théo Girinsky Mélanie Deberne

Radiothérapie des lymphomes de Hodgkin. Dr Théo Girinsky Mélanie Deberne Radiothérapie des lymphomes de Hodgkin Dr Théo Girinsky Mélanie Deberne CAS CLINIQUE Mr B., 32 ans, pas d ATCD. Toux sèche persistante depuis 1 an RT: gros médiastin Examen clinique: OMS 0, pas d amaigrissement

Plus en détail

Hématologie et sujet âgé : les enjeux

Hématologie et sujet âgé : les enjeux Hématologie et sujet âgé : les enjeux DIU 2011 Sujet âgé? Point de vue des gériatres: Caractéristiques sujet âgé * Modifications physiologiques liées au vieillissement -état de base / stress * Polypathologie;

Plus en détail

L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar. Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna

L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar. Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna Lymphomes Prolifération maligne monoclonale de cellules lymphoïdes, se développant initialement au

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Les MICI de l enfant. Dr C.Borderon CHU Clermont-Ferrand

Les MICI de l enfant. Dr C.Borderon CHU Clermont-Ferrand Les MICI de l enfant Dr C.Borderon CHU Clermont-Ferrand Introduction Maladie de Crohn (MC) Principale préoccupation chez l enfant Retentissement sur croissance et développement pubertaire Leur surveillance

Plus en détail

Place de l intensification thérapeutique dans les lymphomes

Place de l intensification thérapeutique dans les lymphomes Place de l intensification thérapeutique dans les lymphomes Dr Julien LAZAROVICI Service d Hématologie Département de Médecine Oncologique Principes «Autogreffe»( allogreffe) Concept d effet dose des chimiothérapies

Plus en détail

- L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs

- L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs Cours d Hématologie 2014-2015, 3 ème Année Prof. A.Quessar - L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs CS pluripotente.................. Ly B et T Ly NK PN basophile

Plus en détail

Les globules blancs dans tout. leurs états

Les globules blancs dans tout. leurs états Les globules blancs dans tout LES BLANCS DANS TOUT LEURS ETATS leurs états Olivier Gisserot Oncologie-hématologie HIA Sainte Anne Toulon, le 11 avril 2006 Hémogramme normal Leucocytes : 4 à 10000 Formule

Plus en détail

ADENOPATHIES GENERALISES

ADENOPATHIES GENERALISES «DOCTEUR J AI LES BOULES» Colloque de présentation de cas SMPR 17.02.2016 Adénopathies (ADP) cervicales et inguinales depuis 1 mois Asthénie, sans symptômes B Arthralgies A vu son médecin traitant t 3

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 30 mai 2015

Communiqué de presse. Bâle, le 30 mai 2015 Communiqué de presse Bâle, le 30 mai 2015 Gazyva/Gazyvaro, médicament de Roche, a permis de prolonger la période sans aggravation de la maladie chez des patients atteints de lymphome non hodgkinien indolent

Plus en détail

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 UE11.3 HEM 10 nov 2015 1 UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 CG/ TB 10 nov 2015 DC2 révision Chez une femme de 59 ans, une échographie abdominale a été réalisée devant des douleurs abdominales intermittentes

Plus en détail