Exploration de l Agnosie Visuelle. Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exploration de l Agnosie Visuelle. Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne"

Transcription

1 Exploration de l Agnosie Visuelle Dr Catherine Belin Service de Neurologie CHU Avicenne

2 Modèle d Humphreys & Riddoch, 1987) Objet Traitement des traits géométriques locaux 2D1/2 Description objet dépendante du point de vue Connaissance de la forme de objet Connaissances sémantiques de objet Traitement de la forme globale Description épisodique et abstraite de objet 3D

3 ÉTAPE PERCEPTIVE Humphreys et Riddoch ont divisé l étape de traitement perceptif en 3 : 1 - les processus perceptifs précoces Extraction des composants élémentaires de la forme : bords, coins, courbes. forme globale composants locaux

4 2 - les processus perceptifs intermédiaires mécanismes de «jugement». => théorie de la forme. intégration en une seule représentation d ensemble. intervention des caractéristiques de profondeur et d orientation des surfaces de l objet. => description complète de la forme de l objet, demeurant «dépendante du point de vue». 3 - les traitements perceptifs tardifs et accès aux représentations structurales stockées Représentation volumétrique de l objet.

5 Agnosies Visuelles Aperceptives Agnosie des Formes altération du traitement perceptif global copie = 0 appariement de formes identiques = 0 Agnosie Intégrative Agnosie de Transformation

6 Modèle d Humphreys & Riddoch, 1987) Objet Traitement des traits géométriques locaux Description objet dépendante du point de vue Connaissance de la forme de objet Connaissances sémantiques de objet Traitement de la forme globale Description épisodique et abstraite de objet

7 Agnosies Visuelles Aperceptives Agnosie des Formes Agnosie Intégrative altération de l élaboration de la forme globale copie = juxtaposition de détails Agnosie de Transformation

8 Modèle d Humphreys & Riddoch, 1987) Objet Traitement des traits géométriques locaux Description objet dépendante du point de vue Connaissance de la forme de objet Connaissances sémantiques de objet Traitement de la forme globale Description épisodique et abstraite de objet

9 Agnosies Visuelles Aperceptives Agnosie des Formes Agnosie Intégrative Agnosie de Transformation altération entre la représentation 2D1/2 et 3D défaut d identification des objets présentés en vue non-canonique

10 Modèle d Humphreys & Riddoch, 1987) Objet Traitement des traits géométriques locaux 2D1/2 Description objet dépendante du point de vue Connaissance de la forme de objet Connaissances sémantiques de objet Traitement de la forme globale Description épisodique et abstraite de objet 3D

11 Agnosies visuelles associatives Altération du stock mnésique des formes copie = + troubles dessins spontanés de mémoire décision objet / non-objet = 0 description verbale des objets = 0 Agnosie d Accès Sémantique

12 Modèle d Humphreys & Riddoch, 1987) Objet Traitement des traits géométriques locaux Description objet dépendante du point de vue Connaissance de la forme de objet Connaissances sémantiques de objet Traitement de la forme globale Description épisodique et abstraite de objet

13 Agnosies visuelles associatives Altération du stock mnésique des formes Agnosie d Accès Sémantique dysconnexion entre stock sémantique et traitement perceptif copie = + appariement vues différentes = + catégorisation sémantique = appariement mot-image = -

14 Modèle d Humphreys & Riddoch, 1987) Objet Traitement des traits géométriques locaux Description objet dépendante du point de vue Connaissance de la forme de objet Connaissances sémantiques de objet Traitement de la forme globale Description épisodique et abstraite de objet

15 AGNOSIES des COULEURS : Wilbrand, tr. de la reconnaissance des couleurs. difficultés dans l identification verbale, dans les épreuves de catégorisation non verbale, (coloriage de dessins ). achromatopsie :- incapacité acquise de la perception des couleurs. Voit tout en gris. - prosopagnosie associée ou non. - lésions uni ou bilatérales. anomie des couleurs : - incapacité isolée de dénommer ou de désigner des couleurs. - parfois lésion corps calleux.

16

17 A la recherche d un trouble agnosique. En référence à un modèle cognitif - Modèle de Riddoch & Humphreys (1987)

18 Evaluation des Processus Perceptifs Processus Perceptifs Précoces informations locales informations globales comparaison de formes simples différentes par une seule caractéristique détection de cible parmi distracteurs Processus Perceptifs Intermédiaires discrimination figure/fond test de Thurstone stimuli hiérarchisés Processus Perceptifs Tardifs appariement 2D1/2 ---> 3D Objets vs Non-Objets Accès aux connaissances sémantiques

19 Processus Perceptifs Précoces Test de Détection de Formes (Warrington & James, 1991)

20 Processus Perceptifs Précoces Epreuve de Efron (1968)

21 Processus Perceptifs Précoces BORB, (Riddoch & Humphreys, 1993)

22 Processus Perceptifs Précoces BORB, (Riddoch & Humphreys, 1993)

23 Processus Perceptifs Précoces BORB, (Riddoch & Humphreys, 1993)

24 Processus Perceptifs Précoces Cible présente Caractéristique : orientation Cible absente

25 Processus Perceptifs Précoces Cible présente Cible absente 2 traits combinés : T ou T inversé Distracteurs homogènes

26 Processus Perceptifs Précoces Cible présente Cible absente 2 traits combinés : T ou T inversé Distracteurs hétérogènes

27

28 Processus Perceptifs Intermédiaires Test de Thurstone

29

30 Processus Perceptifs Intermédiaires Epreuves 1 et 2 du PEGV

31

32 Processus Perceptifs Intermédiaires AAAAA AAAAA AAAAA AAAAA AAAAA FFFFFF F FFF F FFFFFF Stimuli Hiérachisés

33 Processus Perceptifs Tardifs - BORB - Appariement de vues non prototypiques

34 Processus Perceptifs Tardifs - BORB - Objets versus Non-Objets

35 Processus Perceptifs Tardifs - Connaissance de la Forme

36 Processus Perceptifs Tardifs - Connaissance de la Forme : Test des Têtes (Riddoch, 1990)

37 Processus Perceptifs Tardifs - Connaissance de la Forme : Complétion de Dessins

38 Processus Perceptifs Tardifs - Connaissance de la Forme : Epreuve testant les connaissances sur les Attributs visuels des objets : Quelle est la forme des oreilles d'un ours? Comment sont disposés les feux tricolores de circulation?

39 Processus Perceptifs Tardifs - Connaissance de la Forme : Connaissances sur lesattributs visuels des objets Quelle est la forme des oreilles d'un ours? Comment sont disposés les feux tricolores de circulation? Description Verbale d Objets absents

40 Lapin : C'est petit...oh! non! pas forcement... c'est... la seule chose c'est que j'en ai mangé hier mais je ne l'ai pas vu avant. Rien ne vient. Je ne vois pas quoi dire. Un lapin de Garenne. Pipe : sert à fumer du tabac. D'ailleurs l'homme a été de plus en plus intelligent pour créer des formes et des dessins de pipe. La pipe était d'abord constituée de son corps là où on mettait le tabac et la partie qu'on met dans la bouche étant plus éloignée pour pas qu'on se brûle. Les arabes ont élaboré un système de pipe plus ou moins avec de l'eau permettant de ne pas chauffer. C'est le principe du Narguile

41 Accès aux Connaissances Sémantiques Palm Tree Test : dessins

42 Accès aux Connaissances Sémantiques Palm Tree Test : Mots PYRAMIDE PALMIER SAPIN

43 Test d Appariement Catégoriel du P.E.G.V., 1992.

44 Accès aux Connaissances Sémantiques Epreuve de dénomination à partir des attributs fonctionnels des objets : - tubercule alimentaire dont la culture fut généralisé par Mr Parmentier au XVIIIème siècle (pomme de terre) - mannequin placé dans les champs pour effrayer les oiseaux (épouvantail)

45 Prosopagnosies

46 Prosopagnosie Trouble de la reconnaissance visuelle des visages Forme la plus sévère : Trouble de la reconnaissance du propre visage du patient Déficit limité au visage : Reconnaissance par la voix, la démarche...

47 Visage Description 2D1/2 1 Description des expressions Prosopagnosie 2 Unité de reconnaissance Faciale 3 Identité des Personnes Système Cognitif Nom des Personnes Modèle de Bruce & Young (1986)

48 Etude Clinique des prosopagnosies Superposable à celle des Agnosies Visuelles P. aperceptive P. associative : trouble de l accès au traitement sémantique P. sémantique

49 Evaluation de la Prosopagnosie Niveau PERCEPTIF : - décision de visages - test de figures de Mooney ( 1960) - identification de l âge, du sexe, des émotions - appariement de visages FAMILIARITE : catégoriser photos visages connus et inconnus. Niveau SEMANTIQUE : - catégorisation - évocation d infos à partir photos et noms

50

MODULE NECO Pr Nicole Fiori

MODULE NECO Pr Nicole Fiori Université Paris-Descartes M1 PROFESSIONNEL NEUROPSYCHOLOGIE MODULE NECO Pr Nicole Fiori TROUBLES PERCEPTIFS Voir : Sieroff E. (2004). La Neuropsychologie. Armand Colin, collection «Cursus». http://fiori.perso.univ-paris5.fr/cours

Plus en détail

Les troubles neuro-visuels. Pascale Pradat-Diehl Service de MPR Hôpital de la Salpêtrière UPMC ER6

Les troubles neuro-visuels. Pascale Pradat-Diehl Service de MPR Hôpital de la Salpêtrière UPMC ER6 Les troubles neuro-visuels Pascale Pradat-Diehl Service de MPR Hôpital de la Salpêtrière UPMC ER6 pascale.pradat@psl.aphp.fr CRFTC Formation 13 Mars 2012 1. Troubles de l oculo-motricité 2. Lésion des

Plus en détail

Maladie de Huntington et troubles cognitifs. S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007

Maladie de Huntington et troubles cognitifs. S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007 Maladie de Huntington et troubles cognitifs S. BIOUX, neuropsychologue 2 Février 2007 Troubles cognitifs Légers ou inexistants au début Peuvent précéder troubles moteurs Progressent jusqu à démence Perturbations

Plus en détail

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales

La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales. Les épreuves verbales 4 indices plus spécifiques La Weschler Intelligence Scale for Children-IV Présentation Générale «L examen de débrouillage» dans le repérage des troubles d apprentissage Indice de raisonnement verbal Similitudes

Plus en détail

Mémoire sémantique Rééducation

Mémoire sémantique Rééducation Mémoire sémantique Rééducation C. Amossé, orthophoniste Réunion CHU psy-ortho 12/12/2008 Démence sémantique 1 Ce qui est atteint sens des mots en dénomination et en compréhension Ce qui est préservé phonologie

Plus en détail

EN VISIONNANT CES IMAGES VOUS VOUS ENGAGEZ A NE PAS LES UTILISER A D AUTRES FINS QUE VOTRE FORMATION PERSONNELLE 19/01/2011. Troubles neuro visuels

EN VISIONNANT CES IMAGES VOUS VOUS ENGAGEZ A NE PAS LES UTILISER A D AUTRES FINS QUE VOTRE FORMATION PERSONNELLE 19/01/2011. Troubles neuro visuels EN VISIONNANT CES IMAGES VOUS VOUS ENGAGEZ A NE PAS LES Troubles neuro visuels UTILISER A D AUTRES FINS QUE VOTRE FORMATION PERSONNELLE Cortex visuel secondaire Dans les lobes pariétaux et temporaux se

Plus en détail

Olivier d Arripe neuropsychologue

Olivier d Arripe neuropsychologue Les séquelles cognitives consécutives aux atteintes cérébrales chez les patients alcoolo dépendants Qu est qu une fonction cognitive? Quel vécu au quotidien? Olivier d Arripe neuropsychologue Différents

Plus en détail

Conduite automobile et troubles cognitifs

Conduite automobile et troubles cognitifs Conduite automobile et troubles cognitifs Service de Rééducation des Fonctions Cognitives : Neuropsychologues : Cécile CHOISAT, Vanessa BULAIN Orthophonistes : Marion DESPAGNE, Cyrille PICARD,Gaëlle BENICHOU

Plus en détail

Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives

Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives DU de Neuropsychologie Paris VI 2006/2007 Évaluations neuropsychologiques dans le cadre des aphasies dégénératives Valérie Hahn Barma Neuropsychologue Centre de Neuropsychologie Hôpital de la Salpêtrière

Plus en détail

La reconnaissance visuelle des visages Cours 4

La reconnaissance visuelle des visages Cours 4 La reconnaissance visuelle des visages Cours 4 Sandrine Delord Un modèle de la reconnaissance de visage Bruce et Young, 1986 Burton, et al., 1990 1 3. La prosopagnosie Première description d un trouble

Plus en détail

MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06

MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 PREMIERE PARTIE : INTRODUCTION _ Place importante de l enseignement des méthodes dans la formation de la psychologie _ En tant que pratique professionnelle,

Plus en détail

Aphasie Progressive Primaire vs Démence Sémantique : une étude de cas. Aphasies dégénératives - CHUV I I Sylvie Antille

Aphasie Progressive Primaire vs Démence Sémantique : une étude de cas. Aphasies dégénératives - CHUV I I Sylvie Antille Aphasie Progressive Primaire vs Démence Sémantique : une étude de cas Aphasies dégénératives - CHUV I 20.03.09 I Sylvie Antille Plan 1 Aphasie Progressive Primaire Fluente vs Démence Sémantique 2 Cas:

Plus en détail

5/10/2010 PLAN. Orientation spatiale et lésions cérébrales. Syndrome de Balint-Holmes. Espace péri-personnel. Héminégligence.

5/10/2010 PLAN. Orientation spatiale et lésions cérébrales. Syndrome de Balint-Holmes. Espace péri-personnel. Héminégligence. PLAN Orientation spatiale et lésions cérébrales Virginie Descloux Cours: Neurobiologie de la représentation spatiale Lundi 0 mai 00 Différents espaces Péri-personnel (atteignable = espace préhension) Balint

Plus en détail

Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests. Licence 2

Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests. Licence 2 Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests Licence 2 CM 1 : 16 Septembre, 09:00-11:00 CM 2 : 30 Septembre, 09:00-11:00 CM 3 : 14 Octobre, 09:00-11:00 CM 4 : 4 Novembre, 09:00-11:00 CM 5 : 18

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Personnes âgées Garches: 1,2 et 3 avril 2009

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Personnes âgées Garches: 1,2 et 3 avril 2009 DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Personnes âgées Garches: 1,2 et 3 avril 2009 Coordonnateur : Coordonnateurs : Philippe AZOUVI et Jean-Michel MAZAUX

Plus en détail

Evaluation des fonctions exécutives : Plan

Evaluation des fonctions exécutives : Plan Plan I Principe de l évaluation cognitive (5 étapes) II Evaluation de l efficience intellectuelle (et processus dégénératif) III Evaluation du niveau pré-morbide IV Evaluation des capacités cognitives

Plus en détail

Evaluation de la Négligence Spatiale Unilatérale C H L O É D E S C A T

Evaluation de la Négligence Spatiale Unilatérale C H L O É D E S C A T Evaluation de la Négligence Spatiale Unilatérale C H L O É D E S C A T O R T H O P H O N I S T E S E R V I C E D E N E U R O L O G I E C H U D E C A E N De l'observation clinique aux tests standardisés

Plus en détail

Le syndrome de Benson. F Etcharry-Bouyx

Le syndrome de Benson. F Etcharry-Bouyx Le syndrome de Benson F Etcharry-Bouyx Atrophie corticale Postérieure n Benson, 1988 n Origine dégénérative n Cortex occipital avec extension L atrophie corticale postérieure = syndrome de Benson n Atrophie

Plus en détail

Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE -

Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE - Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE - juliebertrand21@gmail.com But : psychopathologie développementale? Méthodo? Questions scientifiques? Autisme Syndrome de Down (SD =T21) Syndrome de Williams (SW)

Plus en détail

IPSY DAY 1 er juin 2010

IPSY DAY 1 er juin 2010 IPSY DY 1 er juin 2010 Etude d un cas de prosopagnosie consécutive àune atteinte unilatérale droite: D un déficit spécifique à un trouble holistique de la perception des visages Thomas Busigny Université

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION. Quelles modifications de la cognition avec l âge?

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION. Quelles modifications de la cognition avec l âge? 1 LE VIEILLISSEMENT COGNITIF 2 Quelles modifications de la cognition avec l âge? Dr Caroline Roussel-Baclet Hôpital Sainte Périne, Paris 3 Vieillissement cognitif = «déclin de la performance à diverses

Plus en détail

Perturbations de la conscience de soi et de l identité personnelle dans la schizophrénie. Jean-Marie Danion

Perturbations de la conscience de soi et de l identité personnelle dans la schizophrénie. Jean-Marie Danion Perturbations de la conscience de soi et de l identité personnelle dans la schizophrénie Jean-Marie Danion Plan La schizophrénie Contexte scientifique Perturbations de l expérience de soi et schizophrénie

Plus en détail

Plan. I Définition II Cognition et douleur III Facteurs associés. Douleur et Cognition. Christine Moroni

Plan. I Définition II Cognition et douleur III Facteurs associés. Douleur et Cognition. Christine Moroni Plan Douleur et Cognition Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Douleur : expérience émotionnelle et sensorielle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite

Plus en détail

Repérage de la maladie d Alzheimer. Élaborer et valider des tests pour évaluer les troubles cognitifs chez les Amérindiens âgés de Guyane

Repérage de la maladie d Alzheimer. Élaborer et valider des tests pour évaluer les troubles cognitifs chez les Amérindiens âgés de Guyane Repérage de la maladie d Alzheimer Élaborer et valider des tests pour évaluer les troubles cognitifs chez les Amérindiens âgés de Guyane A.-M. ERGIS, F. GRENAND & C. BELIN OHM Oyapock : Séminaire de restitution

Plus en détail

Déficience intellectuelle: Introduction

Déficience intellectuelle: Introduction Déficience intellectuelle: Introduction Prof. Koviljka Barisnikov 21.02.2012 Rappel: La déficience intellectuelle Quelques synonymes : - Retard mental - La déficience mentale - Déficience intellectuelle

Plus en détail

La mémoire à long terme

La mémoire à long terme La mémoire à long terme 1 Différence entre mémoire sémantique et mémoire épisodique. La mémoire à long terme est composée de deux sous systèmes : Mémoire sémantique Mémoire épisodique La mémoire sémantique

Plus en détail

Clinique Psychologique de la maladie d Alzheimer

Clinique Psychologique de la maladie d Alzheimer Clinique Psychologique de la maladie d Alzheimer Il s agit d aborder les aspects spécifiques de la relation aux malades atteints de la maladie d Alzheimer. Il s agit d une formation courte (une journée),

Plus en détail

ETUDE CLINIQUE MICROFANC. 25 ans de l AFMF 17 Octobre Dr Sandrine PASSEMARD. Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC

ETUDE CLINIQUE MICROFANC. 25 ans de l AFMF 17 Octobre Dr Sandrine PASSEMARD. Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC ETUDE CLINIQUE MICROFANC 25 ans de l AFMF 17 Octobre 2015 Dr Sandrine PASSEMARD Pr SOCIE, Pr DALLE, Pr PEFFAULT de LATOUR, Dr LEBLANC QU Est-ce QUE MICROFANC? ETUDE CLINIQUE - PHRC FINANCEE PAR la DRCD

Plus en détail

AIRES FONCTIONNELLES

AIRES FONCTIONNELLES AIRES FONCTIONNELLES Sommaire : LOBES et AIRES LOBE FRONTAL : aires motrices LOBE TEMPORAL : aires auditives, aires olfactives LOBE OCCIPITAL : aires visuelles LOBE PARIÉTAL : aires tactiles, aires gustatives

Plus en détail

Troubles neurovisuels CVI

Troubles neurovisuels CVI Troubles neurovisuels CVI Dr D Fagnart Dr Ch.Kestens IRSA Bruxelles www.irsa.be dominique.fagnart@irsa-cds.be Montreal 30 10 2014 Anatomie Nerfs optiques: se croisent (tout ce qui est vu dans le CV gauche

Plus en détail

Prise en charge des patients atteints de Démence Type Alzheimer

Prise en charge des patients atteints de Démence Type Alzheimer Prise en charge des patients atteints de Démence Type Alzheimer Notes sur le cours de Mr Baudu Le 26/01/2010 Definition La démence est une perurbation acquise et d aggravation progressive des fonctions

Plus en détail

Alcoolo-dépendance et syndrome de Korsakoff: un continuum?

Alcoolo-dépendance et syndrome de Korsakoff: un continuum? Alcoolo-dépendance et syndrome de Korsakoff: un continuum? AL Pitel, H Beaunieux, AP Le Berre, L Ritz, S Segobin, C Boudehent, C Lannuzel, F Vabret, F Eustache pitel@cyceron.fr Le syndrome de Korsakoff

Plus en détail

Fiches pratiques «Profils» EVALUATION DU GRAPHISME

Fiches pratiques «Profils» EVALUATION DU GRAPHISME Fiches pratiques «Profils» EVALUATION DU GRAPHISME Troubles moteurs et/ou cognitifs pouvant fortement perturber l accès au graphisme : Atteinte motrice des membres supérieurs massive... Défaut de coordination

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF 1 LE VIEILLISSEMENT COGNITIF Dr Caroline Roussel-Baclet Hôpital Sainte Périne, Paris INTRODUCTION 2 Quelles modifications de la cognition avec l âge? INTRODUCTION 3 Vieillissement cognitif = «déclin de

Plus en détail

Répondre aux questions

Répondre aux questions Mise en situation Analyser l image Répondre aux questions Combien y a t-il d enfants sur l image? Combien y a t-il de bateaux, en tout, sur l image? Combien de bateaux ont été loués? Combien y a t-il de

Plus en détail

I. Processus cognitifs et traitement de l information

I. Processus cognitifs et traitement de l information I. Processus cognitifs et traitement de l information Processus cognitifs et traitement de l information Psychologie cognitive : s'intéresse principalement aux mécanismes d'acquisition, de traitement,

Plus en détail

Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie. Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille

Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie. Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille Principe de l évaluation en neuropsychologie clinique! Objectif

Plus en détail

Démence & maladie d Alzheimer

Démence & maladie d Alzheimer Démence & maladie d Alzheimer La démence La démence se présente en terme de perte : perte des facultés intellectuelles, perte d un savoir-faire, perte de l autonomie, perte de la conscience de ses troubles

Plus en détail

SURDITÉ PHONOLOGIQUE PERCEPTION DES VOYELLES FRANÇAISES PAR LES

SURDITÉ PHONOLOGIQUE PERCEPTION DES VOYELLES FRANÇAISES PAR LES SURDITÉ PHONOLOGIQUE PERCEPTION DES VOYELLES FRANÇAISES PAR LES HISPANOPHONES Résumé : L objet de cette étude est de présenter une expérience de perception catégorielle illustrant le phénomène connu sous

Plus en détail

Aspects cognitifs des TED

Aspects cognitifs des TED Aspects cognitifs des TED De nombreux chercheurs se sont penchés sur la question de la cognition chez les personnes autistes ou plus largement, atteintes de TED, et cela depuis longtemps. Cependant, une

Plus en détail

Troubles gestuels apraxiques de l adulte cérébrolésé. Apport des modèles

Troubles gestuels apraxiques de l adulte cérébrolésé. Apport des modèles Troubles gestuels apraxiques de l adulte cérébrolésé. Apport des modèles Pascale Pradat-Diehl Service de Médecine Physique et de Réadaptation Hôpital de la Salpêtrière. APHP Paris INSERM/UPMC 671 Définition

Plus en détail

Addiction et mémoire autobiographique. Pr Raymund Schwan Nancy

Addiction et mémoire autobiographique. Pr Raymund Schwan Nancy Addiction et mémoire autobiographique Pr Raymund Schwan Nancy MÉMOIRE ET ALCOOL Conséquences usage chronique : fonctions exécutives (inhibition, flexibilité mentale, la planification, la capacité d abstraction

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe Les Jeudis de l Europel - 15 janvier 2005 Troubles cognitifs chez la personne âgée en pratique quotidienne Quelles plaintes? Quels troubles? Quels tests? Dr Bernard CROISILE Laboratoire de Neuropsychologie

Plus en détail

Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives. Pr D. Hannequin 11/03/2016

Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives. Pr D. Hannequin 11/03/2016 Neurologie DCEM1 Fonctions Exécutives Pr D. Hannequin 11/03/2016 Cerveau : modules et des réseaux Fonctions exécutives Langage, calcul, praxies Orientation spatiale, dessin, habillage Fonctions exécutives

Plus en détail

Démence sémantique : critères diagnostiques

Démence sémantique : critères diagnostiques Démence sémantique : critères diagnostiques Mesulam MM (1982) Slowly progressive aphasia without generalized dementia. Ann Neurol,11: 592-8. S. Belliard, CMRR Rennes Inserm U1077 Snowden J, Goulding PJ,

Plus en détail

LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE

LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE N E U R O P S Y C H O L O G U E 1 SOMMAIRE 1) Introduction à la cognition et au fonctionnement cérébral 2) Un exemple du quotidien

Plus en détail

La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme

La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme La prise en charge orthophonique auprès des personnes avec autisme Sophie Lemarié Qui suis-je? 80 % en libéral / 20% à la fondation des amis de l atelier dans 2 unités d enseignement en Seine et Marne

Plus en détail

Troubles cognitifs consécutifs à un arrêt cardiaque extra-hospitalier

Troubles cognitifs consécutifs à un arrêt cardiaque extra-hospitalier Troubles cognitifs consécutifs à un arrêt cardiaque extra-hospitalier Évaluation dans un service de MPR à orientation neurologique Christine PICQ Pascale BRUGUIERE, Elsa CARON, Anne PESKINE, Pascale PRADAT-DIEHL

Plus en détail

UNE QUESTION DE SANTE PUBLIQUE

UNE QUESTION DE SANTE PUBLIQUE UNE QUESTION DE SANTE PUBLIQUE Les troubles des apprentissages du langage concernent 5% des enfants d une tranche d âge,1% sont atteints de troubles sévères Février 2000 : rapport Jean-Charles RINGARD

Plus en détail

Le syndrome d Asperger. Selon T. Attwood et L. Wing

Le syndrome d Asperger. Selon T. Attwood et L. Wing Le syndrome d Asperger Selon T. Attwood et L. Wing Syndrome d Asperger Du nom de Hans Asperger, médecin autrichien (1906-1980) qui publie, en 1944, soit un an après la publication princeps de Kanner, «Les

Plus en détail

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL Monique TOUZIN Orthophoniste, CHU Bicêtre Unité de rééducation et centre référent sur les troubles des apprentissages Coordinatrice

Plus en détail

Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE

Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE Dr N.GOLOVKINE CRA CHAMPAGNE ARDENNE 1944 : Hans Asperger : psychopathie autistique 1981 : Lorna Wing : le Syndrome d Asperger 1988 : First International Conference on Asperger Syndrom à Londres 1989 :

Plus en détail

CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES. Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue

CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES. Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue plan Théories de Psychologie Lobes et Fonctions du cerveau et SL Lobe Frontale L. Pariétal L. Occipital

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF

LE VIEILLISSEMENT COGNITIF 1 LE VIEILLISSEMENT COGNITIF Caroline Roussel-Baclet Hôpital Sainte Périne, Paris INTRODUCTION 2 Quelles modifications de la cognition avec l âge? 1 INTRODUCTION 3 Vieillissement cognitif = «déclin de

Plus en détail

LA COMMUNICATION QUELQUES CLÉS POUR COMMUNIQUER AVEC UNE PERSONNE ATTEINTE DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE DÉMENCE APPARENTÉE

LA COMMUNICATION QUELQUES CLÉS POUR COMMUNIQUER AVEC UNE PERSONNE ATTEINTE DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE DÉMENCE APPARENTÉE LA COMMUNICATION K QUELQUES CLÉS POUR COMMUNIQUER AVEC UNE PERSONNE ATTEINTE DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE DÉMENCE APPARENTÉE Charlotte Sarlet Pour La Ligue Alzheimer PLAN 1. Vous avez dit démence?

Plus en détail

Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE -

Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE - Julie Bertrand Bureau 215 du Pôle AAFE - juliebertrand21@gmail.com Avant : question en tout ou rien è il possède ou non le concept de soi. Réflexion sur ce concept : Définition? à l ensemble des perceptions

Plus en détail

Prise en charge orthophonique de la personne avec microdélétion 22q11 au fil des âges. Nicole Denni-Krichel Fédération Nationale des Orthophonistes

Prise en charge orthophonique de la personne avec microdélétion 22q11 au fil des âges. Nicole Denni-Krichel Fédération Nationale des Orthophonistes Prise en charge orthophonique de la personne avec microdélétion 22q11 au fil des âges Nicole Denni-Krichel Fédération Nationale des Orthophonistes DECRET DE COMPETENCES n 2002-721 du 2 mai 2002 relatif

Plus en détail

LES ACTIVITES SCIENTIFIQUES A LA MATERNELLE Expérimenter et raisonner en maternelle

LES ACTIVITES SCIENTIFIQUES A LA MATERNELLE Expérimenter et raisonner en maternelle LES ACTIVITES SCIENTIFIQUES A LA MATERNELLE Expérimenter et raisonner en maternelle INTRODUCTION : La construction de la pensée logique concrètement, explorer le monde/ structurer sa pensée, qu'est ce

Plus en détail

La Démence de Type Alzheimer. Aspects cliniques. Description selon le DSM IV. Aspects cliniques. Aspects cliniques

La Démence de Type Alzheimer. Aspects cliniques. Description selon le DSM IV. Aspects cliniques. Aspects cliniques Présentation d'un protocole de rééducation de l'équilibre auprès des personnes âgées et de son adaptation avec des patients atteints de Démence de Type Alzheimer Mathilde Lucas Sabrina Guitard La Démence

Plus en détail

Temps forts départementaux. Géométrie au cycle 3 Les savoirs, les activités et les difficultés de l élève

Temps forts départementaux. Géométrie au cycle 3 Les savoirs, les activités et les difficultés de l élève Temps forts départementaux Géométrie au cycle 3 Les savoirs, les activités et les difficultés de l élève Plan 1. Les buts de l enseignement de la géométrie 2. Activités de l élève 3. Les difficultés 4.

Plus en détail

Dijon 1-2 et 3 avril 2015

Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Dijon 1-2 et 3 avril 2015 Aurélie BRONNEC- PELTIER Orthophoniste 1) Trame générale du bilan orthophonique 2) Évaluation spécifique de la communication Les aspects sensoriels : auditif : Bilans déjà réalisés

Plus en détail

L attention : un processus familier

L attention : un processus familier Attention et vieillissement L attention : un processus familier Saisir les informations nécessaires Ne pas se laisser distraire Maintenir un haut niveau d alerte Ne pas «s endormir sur ses habitudes» Un

Plus en détail

Démarche diagnostique

Démarche diagnostique Démarche diagnostique Phénotype cognitif: localisation L expression cognitive est dépendante de la localisation des lésions. Le diagnostic dépendra lui: Du contexte; De l examen neurologique; Des examens

Plus en détail

Développement du langage et catégorisation

Développement du langage et catégorisation D après Développement du langage et catégorisation Le développement du langage Agnès Florin - Editions DUNOD Conférence : Le développement du lexique et l aide aux apprentissages d Agnès Florin Enseigner

Plus en détail

Le syndrome de Korsakoff : de nouvelles perspectives Roubaix, le 16 Juin 2011

Le syndrome de Korsakoff : de nouvelles perspectives Roubaix, le 16 Juin 2011 AssociationVISA Le syndrome de Korsakoff : de nouvelles perspectives Roubaix, le 16 Juin 2011 Le syndrome de Korsakoff : de nouvelles perspectives programme de la journée 14h30-15h00 LE SYNDROME DE KORSAKOFF

Plus en détail

Latéralisation. Aphasie de Broca. Aphasie de Wernicke. Aphasie de Wernicke. Aphasie de conduction. Aphasie de Wernicke

Latéralisation. Aphasie de Broca. Aphasie de Wernicke. Aphasie de Wernicke. Aphasie de conduction. Aphasie de Wernicke Langage et Cerveau I. Découverte des aires cérébrales du langage 1. La neuropsychologie: Etude des aphasies 2. L apport de l imagerie 3. Les données de la stimulation intra-cérébrale II. Bases physiologiques

Plus en détail

Brillance. Texture. Contraste. Mouvement. Taille. Couleur. PAYET Olivier

Brillance. Texture. Contraste. Mouvement. Taille. Couleur. PAYET Olivier Texture Brillance Mouvement Contraste Couleur Taille PAYET Olivier Intégration du message visuel Bottom-up Top-down - Apparaissent vers l'âge de 5-6 ans et diminue progressivement avec l'âge - Surviennent

Plus en détail

1. Apraxies non gestuelles 1. Apraxie constructive 2. Apraxie de l habillage 3. Apraxie bucco-faciale

1. Apraxies non gestuelles 1. Apraxie constructive 2. Apraxie de l habillage 3. Apraxie bucco-faciale 1 1. Introduction 2. Pathologies 1. Apraxies non gestuelles 1. Apraxie constructive 2. Apraxie de l habillage 3. Apraxie bucco-faciale 2. Apraxies gestuelles: 1. Apraxie idéomotrice 2. Apraxie idéatoire

Plus en détail

Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 2

Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 2 Vieillissement cognitif normal et pathologique: partie 2 Xavier Delbeuck Service Neurologie C CHRU Lille Rappel: vieillissement cognitif normal Les difficultés cognitives dans le vieillissement ont été

Plus en détail

UE 7 : Santé, Société, Humanité

UE 7 : Santé, Société, Humanité Sujet bonus de Psychologie n 1 UE 7 : Santé, Société, Humanité Documents et calculatrices interdits RECOMMANDATIONS IMPORTANTES AVANT DE COMMENCER L EPREUVE Vous avez à votre disposition un fascicule de

Plus en détail

CH. II Prédicteurs et précurseurs de l apprentissage de la lecture - orthographe

CH. II Prédicteurs et précurseurs de l apprentissage de la lecture - orthographe CH. II Prédicteurs et précurseurs de l apprentissage de la lecture - orthographe 1. Considérations théoriques et méthodologiques 2. Résultats généraux 3. La conscience phonologique 4. La connaissance des

Plus en détail

ISBN :

ISBN : Page 1 sur 5 Pour une pédagogie de la sollicitude de Nadia Rousseau, Éditions Septembre, ISBN : 978-2-923214-03-0 Information du livre : Compilation par Lynne Carter Catégories de difficultés : a) Lecture

Plus en détail

Les théories de l intelligence La mesure de l intelligence Les caractéristiques du Haut Potentiel L identification du Haut Potentiel

Les théories de l intelligence La mesure de l intelligence Les caractéristiques du Haut Potentiel L identification du Haut Potentiel Les théories de l intelligence La mesure de l intelligence Les caractéristiques du Haut Potentiel L identification du Haut Potentiel Plusieurs théories de l intelligence (pas de consensus sur ce qu est

Plus en détail

Objectifs de l étude. Contexte de l étude. EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle

Objectifs de l étude. Contexte de l étude. EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle EVALMATER proposition de premier bilan de santé réalisé en école maternelle J.Mancini*, C.Pech*, F.Brun*, F.George*, M.O Livet*, P. Verger**, V. Guagliardo**, E. Suzineau*** * Service de Neurologie Pédiatrique,

Plus en détail

Les mesures indirectes et implicites

Les mesures indirectes et implicites Les mesures indirectes et implicites Mesures indirectes ou mesures implicites? Critère de distinction : méthode mesures directes : reposent sur les rapports verbaux du sujet mesures indirectes : ne passent

Plus en détail

Troubles d apprentissage scolaire

Troubles d apprentissage scolaire Troubles d apprentissage scolaire DCEM, Module III Pr Vincent des Portes Neuropédiatre Faculté de médecine Lyon Sud Université Claude Bernard, Lyon I Inhibition Psychique : «mauvaise utilisation des moyens»

Plus en détail

Formation AESH 2016 /2017. Accompagnement à la scolarisation Troubles des fonctions motrices Handicap moteur Dyspraxies Visuo spatiales

Formation AESH 2016 /2017. Accompagnement à la scolarisation Troubles des fonctions motrices Handicap moteur Dyspraxies Visuo spatiales Formation AESH 2016 /2017 Accompagnement à la scolarisation Troubles des fonctions motrices Handicap moteur Dyspraxies Visuo spatiales Nos représentations sur les situations de handicap moteur et l'école

Plus en détail

Une approche intégrative des troubles de la cognition sociale

Une approche intégrative des troubles de la cognition sociale Une approche intégrative des troubles de la cognition sociale Dr Caroline Demily GénoPsy Bruxelles, 10 octobre 2015 Centre Hospitalier le Vinatier & CNRS UMR 5229 caroline.demily@ch-le-vinatier.fr Dépistage

Plus en détail

THESES Elements de méthode

THESES Elements de méthode THESES Elements de méthode Dr E Mariné-Barjoan DSP - Dr E Fontas DRCI Dr Le Duff DSP - CHU de Nice 1 Les étapes Introduction : Etat des lieux. Justificatif de l étude. Définir une question qui peut être

Plus en détail

Parcours: Psychologie Expérimentale et Cognitive

Parcours: Psychologie Expérimentale et Cognitive Parcours: Psychologie Expérimentale et Cognitive Responsables: Pr C. Lorenzi (tuteur; informations) M1+M2 Pr P. Cavanagh Adjoint pédagogique (TER M1): P. Mamassian (UE TER, soutenances) Parcours: Psychologie

Plus en détail

L attention : fonctionnement, évaluation, développement, implication dans les apprentissages. Troubles développementaux et dysfonctionnements (TDA/H)

L attention : fonctionnement, évaluation, développement, implication dans les apprentissages. Troubles développementaux et dysfonctionnements (TDA/H) L attention : fonctionnement, évaluation, développement, implication dans les apprentissages. Troubles développementaux et dysfonctionnements (TDA/H) L attention en psychologie cognitive : définition et

Plus en détail

SOMMAIRE. Sommaire REMERCIEMENTS...III SOMMAIRE... VI LISTE DES ANNEXES...X LISTE DES FIGURES...X LISTE DES TABLEAUX... XI INTRODUCTION GENERALE...

SOMMAIRE. Sommaire REMERCIEMENTS...III SOMMAIRE... VI LISTE DES ANNEXES...X LISTE DES FIGURES...X LISTE DES TABLEAUX... XI INTRODUCTION GENERALE... SOMMAIRE REMERCIEMENTS...III SOMMAIRE... VI LISTE DES ANNEXES...X LISTE DES FIGURES...X LISTE DES TABLEAUX... XI INTRODUCTION GENERALE... 14 CHAPITRE 1 DE L UTILISATION DE LA MUSIQUE EN MARKETING... 21

Plus en détail

Psychologie du développement : paradigmes expérimentaux I. la permanence de l objet

Psychologie du développement : paradigmes expérimentaux I. la permanence de l objet I. la permanence de l objet Quand un objet a disparu du champ de vision d un bébé, continu-t-il à exister? Théoricien de l intelligence du bébé par PIAGET. Définition : capacité de conférer aux choses

Plus en détail

C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin.

C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin. DYSPHASIE? 1 C est la récréation. Dans la cours de l école, ça court, ça crie, ça rit. Parfois, ça pleure. Enzo, 6 ans, est seul dans son coin. Il regarde les autres avec envie. Il aimerait bien jouer

Plus en détail

Les troubles du langage en GSM maternelle. Préparer le langage écrit

Les troubles du langage en GSM maternelle. Préparer le langage écrit Les troubles du langage en GSM maternelle Préparer le langage écrit Normalement à 5 ans et demi comprend toutes les consignes. fait des phrases avec un ordre respecté, les articles appropriés, les prépositions,

Plus en détail

Devenir des enfants traumatisés crâniens à long terme.a propos de 7 cas.

Devenir des enfants traumatisés crâniens à long terme.a propos de 7 cas. Devenir des enfants traumatisés crâniens à long terme.a propos de 7 cas. O.CHENAF, S. BOUAKKAZE, S.AKDADER, A.AHRAS SERVICE DE MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION EHS BENAKNOUN -ALGER INTRODUCTION : le traumatisme

Plus en détail

PSYCHOLOGIE LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES

PSYCHOLOGIE LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES 02/10/2013 Sommaire LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES... 2 1. Le cerveau humain... 2 1.1. Structure du cerveau... 2 1.2. Cortex cérébral... 2 2. Développement

Plus en détail

Les cadres conceptuels de la rééducation

Les cadres conceptuels de la rééducation Les cadres conceptuels de la rééducation P Pradat-Diehl Du de Rehabilitation neuropsychologique 2007 pascale.pradat@psl.aphp.fr Les différents cadres conceptuels La classification internationale du handicap

Plus en détail

Démarche diagnostique

Démarche diagnostique Démarche diagnostique Une démarche diagnostique Réflexion: Syndromique Topographique Lésionnelle/Non-lésionnelle Maladie d Alzheimer vs les autres Permet un classement dans la nosographie Les éléments

Plus en détail

Présentation du cas de Juliette. Suite de l anamnèse. En Décembre 2002

Présentation du cas de Juliette. Suite de l anamnèse. En Décembre 2002 Présentation du cas de Juliette INTERET D UNE PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE Annie Bachelard, Psychomotricienne et Martine Innocenti, orthophoniste à Pertuis Première consultation en février 2002.

Plus en détail

Traitement de l information et processus de mémorisation

Traitement de l information et processus de mémorisation Traitement de l information et processus de mémorisation Dans traitement de l information on entend ; mémorisation, raisonnement, conceptualisation, imagination. Le traitement de l info est connu sous

Plus en détail

Concepts et méthodes en psychologie cognitive

Concepts et méthodes en psychologie cognitive Concepts et méthodes en psychologie cognitive Carte de route Conceptes et méthodes Pause Représentations, mécanismes et algorithmes Pause Exercices Conceptes et méthodes Architecture de cognition Méthodes

Plus en détail

Les altérations catégorielles sélectives suite à une encéphalite herpétique. Dossier de Tutorat du stage Spécialisé 2010

Les altérations catégorielles sélectives suite à une encéphalite herpétique. Dossier de Tutorat du stage Spécialisé 2010 Bertille ANSEAUME 36040400 Master 2 Logopédie UCL/ULB Dossier de Tutorat du stage Spécialisé 2010 Tuteur académique : Gilles Vannuscorps Responsable de stage : Michel Frederix Les altérations catégorielles

Plus en détail

Evaluation neuropsychologique dans la Sclérose en plaques

Evaluation neuropsychologique dans la Sclérose en plaques Evaluation neuropsychologique dans la Sclérose en plaques Céline CHANIAL Neuropsychologue Service de Neurologie CHU Saint Etienne chanial.celine@gmail.com BCcogSEP Batterie Courte d évaluation des fonctions

Plus en détail

Apport de l étude des adultes aphasiques à la compréhension des liens cerveau-langage

Apport de l étude des adultes aphasiques à la compréhension des liens cerveau-langage Apport de l étude des adultes aphasiques à la compréhension des liens cerveau-langage Marianne LOUIS Orthophoniste, Docteur en Sciences du Langage Chargée de cours et de recherche Laboratoire Parole et

Plus en détail

Autisme et thérapie Selon l Intervention Phoniatrique Intégrée du Pr Massimo Borghese

Autisme et thérapie Selon l Intervention Phoniatrique Intégrée du Pr Massimo Borghese Autisme et thérapie Selon l Intervention Phoniatrique Intégrée du Pr Massimo Borghese Proposé par Lidia D Orlando, spécialisée en Intervention Phoniatrique Intégrée Audio-Psycho-Phonologie Autisme et Intervention

Plus en détail

MALADIE D ALZHEIMER. Mme le Dr Claude TOUZARD Service de Médecine Interne-Gériatrie CENTRE HOSPITALIER DE LAVAL

MALADIE D ALZHEIMER. Mme le Dr Claude TOUZARD Service de Médecine Interne-Gériatrie CENTRE HOSPITALIER DE LAVAL MALADIE D ALZHEIMER Mme le Dr Claude TOUZARD Service de Médecine Interne-Gériatrie CENTRE HOSPITALIER DE LAVAL BONCHAMP le 17 novembre 2010 ESPERANCE DE VIE EN 2009 FEMMES : 84,5 ans HOMMES : 77,8 ans

Plus en détail

PSYCHOLOGIE COGNITIVE

PSYCHOLOGIE COGNITIVE Département Universitaire des Soins Infirmiers Enseignement 1.1. Psychologie Cours n 2 S102PSYCHO02CA PSYCHOLOGIE COGNITIVE Catherine AGBOKOU Psychiatre Plan 1. Généralités 2. Processus attentionnels 2.1

Plus en détail

PERCEPTION/ATTENTION. Sophie Donnadieu

PERCEPTION/ATTENTION. Sophie Donnadieu PERCEPTION/ATTENTION Sophie Donnadieu INTRODUCTION GENERALE La psychologie cognitive étudie les grandes fonctions psychologiques de l être humain que sont la mémoire, le langage, l intelligence ou encore

Plus en détail

Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour. Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011

Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour. Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011 Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour Jean-Marc MICHEL Ariane DELEMASURE Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011 Syndromes corticaux focalisés progressifs Altération progressive sélective

Plus en détail