RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES"

Transcription

1 Hygiène Industrielle - Santé au Travail RISQUES PROFESSIONNELS Ingénieurs en Sécurité Industrielle RISQUES MÉCANIQUES I - OÙ SONT PRÉSENTS LES RISQUES MÉCANIQUES?... 1 II - QUELS SONT LES RISQUES?... 2 III - QUAND APPARAISSENT LES RISQUES?... 3 IV - LES DIFFÉRENTS MOYENS DE PROTECTION Protection par éloignement Protection par équipements sensibles à la pression Protection pour la détection des personnes Protection par suppression du risque Mesures compensatoires...8 V - RECOMMANDATIONS... 9 Ce document comporte 10 pages SE HYG - - Rév. 3 09/08/2005

2 1 I - OÙ SONT PRÉSENTS LES RISQUES MÉCANIQUES? Toutes les machines utilisant et/ou libérant de l'énergie présentent des risques lors de leur utilisation. Les machines mises en cause appartiennent aussi bien aux unités / ateliers de fabrication, qu'aux ateliers de finition et d'entretien d'usines. On trouve ainsi : Les machines tournantes véhiculant : les gaz (soufflantes, compresseurs, aéroréfrigérants) les liquides (pompes) les solides (broyeurs, séchoirs, granulateurs, fours rotatifs, filières, vis de finition polymères, centrifugeuses, ) Moteur électrique Réducteur Mélangeur D SEC 1401 A Mélangeur présentant plusieurs risques mécaniques Les machines outils

3 2 Les machines de transport mobiles (chariots élévateurs, voitures, camions, appareils de levage, ) fixes (élévateurs, bandes transporteuses, chemins de transport à rouleaux, vis sans fin) D MEQ 1587 A Chariot élévateur Bande transporteuse Les portes et portillons II - QUELS SONT LES RISQUES? Les machines peuvent engendrer les risques suivants : risque électrique risque thermique risque incendie / explosion risque engendré par le bruit risque engendré par les vibrations risque engendré par les rayonnements risque engendré par les matériaux et produits risque engendré par non respect des principes ergonomiques risque engendré par non respect des règles d usage risques mécaniques Seuls les risques mécaniques sont abordés dans le document.

4 3 Ces risques mécaniques proviennent principalement : du mouvement (souvent rapide pour les machines en rotation), de l'inertie (mouvements rapides et/ou masses importantes), de la quantité d'énergie "stockée" (par exemple ressort bandé, gaz et liquide sous pression, énergie potentielle) de leur forme (éléments coupants, arêtes vives) de leur résistance mécanique (rupture, éclatement) Il peut en découler des effets néfastes pour l'être humain : écrasement coupure (papiers liés aux photocopieuses), sectionnement, perforation, abrasion Risque d'écrasement Risque d'abrasion D MEQ 1588 A happement, enroulement chocs éjection de fluide sous pression projection de pièces, éclats (missiles) III - QUAND APPARAISSENT CES RISQUES? Hormis pendant les phases d'arrêt complet, ces machines peuvent être dangereuses, aussi bien pendant : les phases d'opération stables que pendant les phases d'opérations transitoires (arrêt, démarrage, changement de qualité et/ou d'appareillage)

5 4 IV - LES DIFFÉRENTS MOYENS DE PROTECTION 1 - PROTECTION PAR ÉLOIGNEMENT (distance de sécurité) Barrière maintenant un écart minimal entre le personnel et le point dangereux : protection fixe ou mobile, avec verrouillage ou interverrouillage (capot, couvercle, écran, porte, enceinte, ) Carter fixe de protection d'engrenages Protection fixe en tunnel sur bande transporteuse Enceinte de protection autour d'une enrouleuse avec portillon d'accès (opérations de réglage et de maintenance) D MEQ 1589 A

6 5 D SEC 3053 A Protection des aéroréfrigérants D SEC 3054 A Protection des accouplements de pompes

7 6 Des dispositifs de verrouillage ou d'interverrouillage, des contacteurs de fin de course empêchent l'ouverture d'un protecteur mobile ou d'une porte d'accès et/ou arrêtent la machine. ISOLATION DES CIRCUITS HYDRAULIQUES & PNEUMATIQUES En service clés prisonnières Hors service clés libres Serrure porte d'accès Porte d'accès Les 2 clés libérées permettent d'ouvrir l'accès en toute sécurité D SEC 1233 B Système de verrouillage d'une porte d'accès Bande transporteuse avec contacteur de jeu de course sur trappe pour prise d'échantillon

8 7 2 - PROTECTION PAR ÉQUIPEMENTS SENSIBLES À LA PRESSION Ces dispositifs se présentent sous différentes formes. Ils sont généralement constitués d'un élément actionneur (tapis, planchers, barres, câbles, ) agissant sur un ou plusieurs détecteurs de position reliés au circuit d'arrêt de la machine. CORRECT! 2 INTERRUPTEURS DE FIN DE COURSE INCORRECT! 1 SEUL INTERRUPTEUR DE FIN DE COURSE D SEC 1265 A Protection par dispositif à câble Protection par bordure sensible Protection par tapis sensible et commande par pédale

9 8 3 - PROTECTION POUR LA DÉTECTION DES PERSONNES (contrôle d'accès périphérique, surveillance surfacique) Équipements de protection optoélectroniques (barrières immatérielles, cellules mono- ou multifaisceaux). Balayage des zones (laser) : définition de la zone ou des zones surveillées par programmation avec alarme (aire de détection 1) ou arrêt d'urgence (aire de détection 2). Aire de détection 1 Aire de détection 2 Cellule Rayon laser Barrières immatérielles multifaisceaux sur 3 côtés de la machine Barrière immatérielle par balayage D SEC 1405 A 4 - PROTECTION PAR SUPPRESSION DU RISQUE (mise ou maintien de la machine en sécurité) Bouton coup de poing. Consignation électrique. Consignation mécanique. 5 - MESURES COMPENSATOIRES Signalisation : marquage au sol des zones de circulation chariots élévateurs/piétons. Procédures d'arrêt, de démarrage, de changement de mode, d'entretien. Formation du personnel : conduite chariot élévateur. Analyses de risque des tâches courantes.

10 9 D SEC 1411 A Procédure pour empêcher la fermeture d'un portillon (contacteur de fin de course n'interdisant plus dans ce cas le redémarrage de la machine) V - RECOMMANDATIONS Toujours respecter une protection machine. Vérifications périodiques des équipements et/ou instruments composants les chaînes de sécurité critiques. Ne pas bipasser une sécurité sauf dérogation particulière (analyse de risque préalable, autorisation des services Sécurité et Production, ). Entretenir régulièrement les zones à risque (nettoyage des bandes, dépoussiérage, graissage, vérification de l'éclairage). Bon sens : une bande transporteuse ne doit pas servir au transport de personnel! ne pas marcher sur une bande transporteuse ou des rouleaux pour gagner quelques mètres!

Sécurité des machines

Sécurité des machines Sécurité des machines But : réduire les causes d accident du travail Contrainte : assurer la sécurité tout en maintenant la disponibilité des équipements Sécurité des machines : les étapes => risques d

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Presses plieuses

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Presses plieuses Identification de l équipement : Complété par : Date : Presses plieuses G A PRESSE PLIEUSE MÉCANIQUE À EMBRAYAGE À FRICTION : le mouvement du tablier est assuré par le volant d entraînement il est possible

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS)

DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS) DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS) Entreprise: *** Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Situation de travail : Machine *** Responsables : * Ingénieur

Plus en détail

SCHEMATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE

SCHEMATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE SCHEATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUATIQUE SCHEATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUATIQUE 1- Présentation En hydraulique et en pneumatique, on utilise un fluide liquide ou gazeux pour transporter l énergie. On a

Plus en détail

COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Descriptifs Dimensions Câblage Montage

COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Descriptifs Dimensions Câblage Montage COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Descriptifs Dimensions Câblage Montage Tête à broche (Référence = AUTO) : DIMENSIONS Tête à poignée (Référence = AM) : DIMENSIONS Broche (Référence

Plus en détail

Monte-voitures. Elecar. Des solutions là où les autres n arrivent pas

Monte-voitures. Elecar. Des solutions là où les autres n arrivent pas Monte-voitures Elecar Des solutions là où les autres n arrivent pas Elecar La plateforme monte-voitures modèle ELECAR, est un elevateur conçu pour le transport vertical de véhicules (de tourisme) avec

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. Définitions Selon le code du travail : «Une machine est un ensemble de pièces ou d'organes liés entre eux dont au moins un est mobile et le cas échéant,

Plus en détail

G RILLE. en santé et en sécurité du travail D AUTODIAGNOSTIC. Ferrailleur hydraulique. (presse de type iron worker) Risques mécaniques (suite)

G RILLE. en santé et en sécurité du travail D AUTODIAGNOSTIC. Ferrailleur hydraulique. (presse de type iron worker) Risques mécaniques (suite) Identification de l équipement : Facteur de risque : cycle répété ou démarrage intempestif Facteur de risque : exposition aux lubrifiants 왘 Installer un dispostif anti-répétition. Ce dispositif assure

Plus en détail

Liste de contrôle: Réception d équipements de travail

Liste de contrôle: Réception d équipements de travail On ne peut se fier qu'à soi-même Le marquage CE et la déclaration de conformité ne garantissent en rien qu une machine ou une installation est effectivement conforme aux règles de sécurité. En tant qu'employeur,

Plus en détail

BEP des métiers de l Electrotechnique. Epreuve EP1

BEP des métiers de l Electrotechnique. Epreuve EP1 BEP des métiers de l Electrotechnique Epreuve EP1 Garage automobile de Saint-Junien (87) DOSSIER ECHNIQUE Composition du dossier technique : Schéma unifilaire des circuits terminaux (D 2/6) Plan de la

Plus en détail

Définition. Lampe à incandescence. Le vérin

Définition. Lampe à incandescence. Le vérin Définition Un actionneur est un système qui convertit une énergie d entrée sous une certaine forme en une énergie utilisable sous une autre forme. Il est donc possible de le modéliser ainsi. Une ampoule,

Plus en détail

Les constituants des chaînes fonctionnelles

Les constituants des chaînes fonctionnelles Les constituants des chaînes fonctionnelles On travaille sur des systèmes complexes, dans les champ de l automatique et de la mécanique Seule l approche fonctionnelle permet de les aborder Matière d œuvre

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR. Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail :

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR. Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail : UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. DÅfinitions Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail : Å Une machine est un ensemble de piçces ou d'organes

Plus en détail

GALAXY - VM solutions pour la location

GALAXY - VM solutions pour la location GALAXY - VM solutions pour la location Visa présente une nouvelle gamme de groupes électrogènes destinée à l usage mobile conçue grâce à notre expérience spécifique acquise en trente années d activités,

Plus en détail

ATTENTION INTRODUCTION

ATTENTION INTRODUCTION ATTENTION 1. Ce système de démarrage à distance doit être installé sur voitures automatiques uniquement. 2. Les télécommandes à distances doivent être protégées des coups et de l eau. 3. Mis à part pour

Plus en détail

Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante

Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante Réparation des Equipements Electroménagers Formation Qualifiante L Ouvrier Qualifié en Réparation des Equipements Electroménagers est chargé d intervenir sur les appareils tels que : lave-linge, lave-vaisselle,

Plus en détail

Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation

Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation Maniement aisé de charges lourdes un excédent de productivité Le maniement et l assemblage manuel de charges lourdes offrent un grand potentiel

Plus en détail

Parties opératives pneumatiques

Parties opératives pneumatiques Parties opératives pneumatiques Chaîne d énergie Les vérins pneumatiques Les distributeurs Circuits pneumatiques ALIMENTER Ordres Chaîned DISTRIBUER CONVERTIR 'énergie Chaîne d énergie Sructure d un système

Plus en détail

1- Rappel : Circuit de commande, circuit de puissance.

1- Rappel : Circuit de commande, circuit de puissance. PSI Révision sur les circuits pneumatiques et hydrauliques 1- Rappel : Circuit de commande, circuit de puissance. Dans la chaîne d information où l énergie utilisée doit être faible (flux d information)

Plus en détail

Interrupteurs de position de sécurité. Présentation. Présentation. Des produits adaptés à un environnement normatif

Interrupteurs de position de sécurité. Présentation. Présentation. Des produits adaptés à un environnement normatif F30 Interrupteurs de position de sécurité Présentation Interrupteur à clef-languette XCS-PA Extrait des normes EN 9- et EN 1088 Catégorie des circuits de commande Sécurité des personnes Sécurité de fonctionnement

Plus en détail

Schémas électrique et pneumatique

Schémas électrique et pneumatique Annexe 08 - Schémas électrique et pneumatique Page 1/8 Schémas électrique et pneumatique 1) RAPPEL : ÉNERGIE DE COMMANDE ET DE PUISSANCE... 1 2) TECHNOLOGIE «TOUT PNEUMATIQUE» : C EST A DIRE COMMANDE PNEUMATIQUE

Plus en détail

Interrupteurs de sécurité extrème haut

Interrupteurs de sécurité extrème haut 6.2 LES GUIDES Ces derniers permettent de maintenir la cabine dans une position rigoureusement verticale pendant son déplacement dans la gaine. Ils se présentent sous l'aspect de profils rabotés ou étirés

Plus en détail

CN1-4 (Noir) : Connecter ce fil sur une masse. Une mauvaise masse sur ce fil provoquera de futurs disfonctionnements.

CN1-4 (Noir) : Connecter ce fil sur une masse. Une mauvaise masse sur ce fil provoquera de futurs disfonctionnements. CN1 CN2 CN3 Sonde de température Détecteur de chocs Sorties auxiliaires Antenne R.P.S. CN1 CN1-1 (Blanc) : connecter ce fil sur le pré-contact (si le véhicule n'en dispose pas, ne pas le connecter) CN1-2

Plus en détail

BIPARK 26. Z.C Le Kenyah Nord 56400 PLOUGOUMELEN Tel : 02.97.24.48.98 ou 06.09.30.44.81 Fax : 02.97.24.01.56 Email : euroouest@orange.

BIPARK 26. Z.C Le Kenyah Nord 56400 PLOUGOUMELEN Tel : 02.97.24.48.98 ou 06.09.30.44.81 Fax : 02.97.24.01.56 Email : euroouest@orange. BIPARK 26 La plateforme du système Bipark 26, de taille compacte et au revêtement lisse, permet au conducteur de garer sa voiture en toute simplicité, sans aucune vibration. La plateforme de levage a une

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE MultiPark Duolift Champ d application Dans des complexes résidentiels et dans des complexes d affaires, chez des loueurs de véhicules ou chez des concessionnaires automobiles.

Plus en détail

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin).

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin). TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT D AIR Tâche T3.3 : câblage et raccordement électrique des appareils. Compétence C1.2 : s informer, décider, traiter. Thème :S2 : communication technique. Séquence

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE

ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE DEVOIR LIBRE I INTRODUCTION : 1) Citer la fonction globale des systèmes suivants : Scooter : Marteau : Grille pain : Téléphone portable : Agrafeuse : 2) De quelle famille font partie les systèmes suivants? DM Etude

Plus en détail

ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES

ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES EH ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES PROÉLÉVATION 41 rue du 11 Novembre 1918 94700 MAISONS ALFORT Tél. 01 48 98 30 85 Fax. 01 48 98 31 62 e mail. contact@proelevation.fr www.proelevation.fr Pour Hidral, la sécurité

Plus en détail

Participez aux ateliers de prévention de l UPA

Participez aux ateliers de prévention de l UPA , pièces se tiendront au cours EN Chaque année, des producteurs agricoles sont blessés par les pièces des machines agricoles. Tracteurs, moissonneuses-batteuses, presses à foin sont autant de machines

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

Sécurité des machines: Des règlements et des normes complémentaires

Sécurité des machines: Des règlements et des normes complémentaires Sécurité des machines: Des règlements et des normes complémentaires Forum Santé et sécurité du travail Centre des congrès de Québec 24 avril 2013 par Patricia Vega, ing. 1 Objectif et plan de la présentation

Plus en détail

5, D. Détecteurs de sécurité photoélectriques Pédale de commande

5, D. Détecteurs de sécurité photoélectriques Pédale de commande PRESSE PLIEUSE HYDRAULIQUE : le mouvement du coulisseau est assuré par des cylindres hydrauliques. 3 2 C A B 1 5, D Éléments de la presse plieuse hydraulique 1 Bâti Dispositifs de sécurité 2 Coulisseau

Plus en détail

Cadenassage. Université McGill. Gestion et développement des installations Services universitaires

Cadenassage. Université McGill. Gestion et développement des installations Services universitaires Cadenassage Université McGill Gestion et développement des installations Services universitaires 1010, rue Sherbrooke Ouest, 10 e étage Montréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jour : septembre 2012 OBJECTIFS

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE QUINQUENNAL ASCENSEUR

CONTRÔLE TECHNIQUE QUINQUENNAL ASCENSEUR Agence Équipements Yvelines / Val d'oise Agence Équipements Yvelines / Val d'oise 1 avenue du Parc - Montigny le Bretonneux CS 20732 78182 SAINT QUENTIN EN YVELINES CEDE Tél : 01 30 12 87 54 Fax : 01 30

Plus en détail

GAMME AMGARD AUTOLOK AUTOLOK

GAMME AMGARD AUTOLOK AUTOLOK GAMME AMGARD Photos non contractuelles Autolok Le dispositifs d interverrouillage a été conçus pour protéger les machines ayant des conditions complémentaires d accès (inertie, température, pression ou

Plus en détail

SCHÉMATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE

SCHÉMATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE SCHÉATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUATIQUE Schématisation hydraulique et pneumatique 1. Rôle de la schématisation Dans de nombreux systèmes automatisés, des vérins pneumatiques à double effet sont utilisés

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Lycée des métiers Louis Blériot, Marignane. Travaux Pratiques. Amélioration du monte charge du tunnel Prado Carénages Part 1. Repère : TP2.

Lycée des métiers Louis Blériot, Marignane. Travaux Pratiques. Amélioration du monte charge du tunnel Prado Carénages Part 1. Repère : TP2. Lycée des métiers Louis Blériot, Marignane Travaux Pratiques Nom : ELEC TEAM Repère : TP2.1 Amélioration du monte charge du tunnel Prado Carénages Part 1 Le Tunnel Prado Carénage, d une longueur de 2,5

Plus en détail

Equipements de travail et machines

Equipements de travail et machines GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 19 août 2002 ITM-CL 61.2 Equipements de travail et machines Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 7 pages Sommaire Article Page

Plus en détail

Moteur pour volets roulants RolTop

Moteur pour volets roulants RolTop FR Moteur pour volets roulants RolTop Conservez ces instructions! Après avoir installé le moteur, veuillez accrocher les présentes présentes instructions de montage au câble à l attention de l électricien.

Plus en détail

(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS]

(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS] Dans le cadre du présent document, les machines d essai MTS (Systèmes d Essai) se classent dans les catégories ci-dessous : 1. Produit Standard (liste non exhaustive) a. Batis de charge Servo-hydrauliques

Plus en détail

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes vs guider Guide d aide à l évaluation des risques pr la santé et la sécurité des personnes n ATELIER Rédacteur :... Personnes associées :... Date initiale :... Date de mise à jr :... Unité de travail :...

Plus en détail

PREP LINE Food Slicer

PREP LINE Food Slicer PREP LINE Food Slicer FR NL DE R www.groupeseb.com a b g h f j c d e 1 1 2 3 4 5 2 6 7 8 9 10 3 CONSIGNES DE SÉCURITÉ IMPORTANTES Lisez attentivement toutes les instructions et consignes avant la première

Plus en détail

L automate programmable industriel A.P.I

L automate programmable industriel A.P.I L automate programmable industriel A.P.I Introduction : Dans les chapitres précédents, nous avons vu des schémas de commande parfois très compliqués: c est de la logique câblée. Avantages: Coût économique

Plus en détail

Recommandations importantes pour la sécurité

Recommandations importantes pour la sécurité Manuel d utilisation du kit «TOP DRIVE SYSTEM» Version AC Réf. 583301 Recommandations importantes pour la sécurité ATTENTION : pour éviter tout risque de choc électrique ou électrocution Ne démontez pas

Plus en détail

1. Appliquer les règles d hygiène, de sécurité et d environnement (HSE) 2. Repérer les moyens mis à sa disposition pour réaliser son activité

1. Appliquer les règles d hygiène, de sécurité et d environnement (HSE) 2. Repérer les moyens mis à sa disposition pour réaliser son activité 1. Appliquer les règles d hygiène, de sécurité et d environnement (HSE) 2. Repérer les moyens mis à sa disposition pour réaliser son activité 3. Préparer un poste de travail 4. Réaliser les opérations

Plus en détail

omécanicien de Maintenance Industrielle

omécanicien de Maintenance Industrielle AT1_SQ7_Circuit hydraulique Electromécani omécanicien cien(ne) de Maintenance Industrielle Notice Technique : Circuit hydraulique Centre de formation de : Foulayronnes Gagnez en compétences EMI-AFPA Foulayronnes

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

AUTOMOTRICE VERTICALE AVEC UNE VIS BELMIX MVS

AUTOMOTRICE VERTICALE AVEC UNE VIS BELMIX MVS AUTOMOTRICE VERTICALE AVEC UNE VIS BELMIX MVS AUTOMOTRICE VERTICALE AVEC UNE VIS MVS BELMIX Les années d expériences de TATOMA sur le développement et la fabrication de mélangeuses automotrices garantissent

Plus en détail

MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION. MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires

MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION. MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires 1 NOTRE METIER MAINTENANCE & SERVICES Maintenir et améliorer

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

Atelier A : Polyprod. APO03 : Changement de format. APO03 : Changement de format Page 1

Atelier A : Polyprod. APO03 : Changement de format. APO03 : Changement de format Page 1 Atelier A : Polyprod APO03 : Changement de format APO03 : Changement de format Page 1 Buts de l exercice : La ligne ermaflex est prévue pour travailler avec plusieurs types de contenants différents. La

Plus en détail

LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6

LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6 LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6 I DESCRIPTION - Le circuit est composé d'une batterie, d'un contacteur général (allumage / démarrage ) et d'un démarreur. + contact + batterie + allumage - masse + AVC

Plus en détail

Choix d'un vérin. Critères de choix : Calculs des efforts de poussée et de rentrée du vérin :

Choix d'un vérin. Critères de choix : Calculs des efforts de poussée et de rentrée du vérin : Nom.. Prénom.. Pneumatique Thème Technologie schéma 1 TECHNOLOGIE PNEUMATIQUE Du latin pneuma : souffle - esprit La pneumatique est la technologie de contrôle des gaz sous pression pour générer des forces

Plus en détail

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN UNITÉ CLIMATISÉE HORIZONTALE EHW 518, 725, 830, 1036, 1042, 1250, 1657, 2069, 2476, 3097, 35110 SOMMAIRE Consignes de Sécurité... 3 Réception de l

Plus en détail

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous Nous savons qu'un système d'alarme permet de protéger une habitation en détectant et en signalant une ouverture de porte, de fenêtre ou un mouvement dans une pièce. Mais comment détecter et existe il un

Plus en détail

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes ANNEXE III Tableau de correspondance entre les articles R.4215-3 à R.4215-13 exprimant les principes généraux qui s appliquent à la conception et à la réalisation des installations électriques et les parties,

Plus en détail

Porte à haute performance Albany RR300 Plus Alu. ASSA ABLOY Entrance Systems

Porte à haute performance Albany RR300 Plus Alu. ASSA ABLOY Entrance Systems Porte à haute performance Albany RR300 Plus Alu ASSA ABLOY Entrance Systems Albany RR300 Plus Alu Porte à grande vitesse, légère et compacte pour usage interne Équipement supplémentaire disponible pour

Plus en détail

ÉTUDE DES DÉPLACEMENTS DU MONTE-CHARGE MC20

ÉTUDE DES DÉPLACEMENTS DU MONTE-CHARGE MC20 ÉTUDE DES DÉPLACEMENTS DU MONTE-CHARGE MC20 Dossier C Ce dossier contient les documents suivants : - Présentation :... pages C2 à C3. - Rappels :... page C4. - Travail demandé :... page C5. C1 Présentation

Plus en détail

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE Référence : 2.2.4.7. Durée : 3 jours Objectifs : Public : 6 personnes Pré-requis : Etre âgé de 18 ans Etre reconnu apte médicalement Moyens pédagogiques : Salle de cours Vidéoprojecteur Animation : Formateur

Plus en détail

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies Sécurité des machines CE neuves Grille de détection d anomalies ED 4450 Document uniquement téléchargeable sur www.inrs.fr Afin de ne pas exposer les opérateurs à des risques d accident ou de maladie professionnelle,

Plus en détail

RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES

RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES RAPPORTS PROCES VERBAUX REGISTRES DOCUMENTS OBLIGATOIRES Document unique d'évaluation des risques professionnels Règlement intérieur de la commission hygiène et sécurité Procès verbaux des commissions

Plus en détail

Formation Machines Tournantes Licence Professionnelle et CQPM

Formation Machines Tournantes Licence Professionnelle et CQPM METHODES AMDEC AMDEC simplifié, maintenance / conception / recherche Durée 1,5 jours. HAZOP - optimisation d un process ; - étude de faisabilité d un process. Durée 1,5 jours. ANALYSE Analyse de problème

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES VII PREACTIONNEURS PNEUMATIQUES ET ELECTRO-PNEUMATIQUES : 7 Généralités : Un préactionneur électro-pneumatique ou pneumatique, appelé encore distributeur, commande l établissement et l interruption de

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

Serrures et alarme ANTIVOL DE DIRECTION

Serrures et alarme ANTIVOL DE DIRECTION Serrures et alarme ANTIVOL DE DIRECTION H3522 Pour débloquer la direction Insérer COMPLETEMENT la clef et faire tourner le contacteur à clef en position "I". Une légère oscillation du volant au cours de

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

La sécurité. ascenseurs

La sécurité. ascenseurs La sécurité dans les ascenseurs Les Risques Le dispositif législatif liste 17 risques!!! La loi Urbanisme et Habitat: les 17 risques 1) Verrouillage des portes palières non sûr 2) Utilisation mal intentionnée

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DIVERS

RENSEIGNEMENTS DIVERS NOTICE DE SECURITE Références: A joindre obligatoirement à tout dossier de permis de construire ou déclaration de travaux exemptés de permis de construire relatifs à un établissement recevant du public

Plus en détail

Porte de Garage. Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010. Notice d utilisation

Porte de Garage. Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010. Notice d utilisation Porte de Garage Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010 Notice d utilisation Schéma d une porte de garage avec commande radio Cette

Plus en détail

Pannes. Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4

Pannes. Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4 Pannes Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4 --- Maintenance Pannes Généralités 2/6 Dans le cadre de la maintenance préventive des installations frigorifiques le technicien

Plus en détail

Travailler avec un élévateur à nacelle automoteur (IS-005) (en ce compris: Travailler avec un élévateur à ciseaux (AV-003)) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un élévateur à nacelle automoteur (IS-005) (en ce compris: Travailler avec un élévateur à ciseaux (AV-003)) Version CT-Q 2011-06-09 Version CT-Q 0-06-09 Groupe cible Les travailleurs qui se déplacent sur un terrain d exploitation, dans des installations, entrepôts, magasins, et effectuent des travaux en hauteur à l aide d un élévateur

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

RÉPARATION ET ENTRETIEN D APPAREILS DOMESTIQUES MODULE 9

RÉPARATION ET ENTRETIEN D APPAREILS DOMESTIQUES MODULE 9 RÉPARATION ET ENTRETIEN D APPAREILS DOMESTIQUES MODULE 9 Les précisions d éléments de contenu A. Diagnostiquer la panne. Énumération des différents appareils électroménagers : réfrigérateur; laveuse; climatiseur;

Plus en détail

Inventaire des dangers : Gants de pompiers

Inventaire des dangers : Gants de pompiers Inventaire des dangers : Gants de pompiers 1. Réflexions - caractéristiques: Norme de référence : EN 659 Gants de protection pour sapeurs-pompiers Possibilités d avoir des gants avec longues ou courtes

Plus en détail

Préconisations et bonnes pratiques en criblage

Préconisations et bonnes pratiques en criblage Préconisations et bonnes pratiques en criblage Ce dossier consacré au criblage est le fruit des travaux du sous-groupe Installations de la commission Poussières minérales de la Société de l industrie minérale.

Plus en détail

Principe de la variation de portée d une grue portuaire

Principe de la variation de portée d une grue portuaire 30t La variation de l angle -α- formé par la flèche et l horizontale engendre la variation de portée du crochet de levage. L angle -α- varie de 20 à 80 soit environ 60. La flèche de 30tonnes est mue au

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 7523H-French_Manuals 11/19/13 8:40 AM Page 1 Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 Manuel d instruction Nous vous félicitons d avoir choisi ce niveau laser magnétique Torpedo. Nous vous suggérons

Plus en détail

Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A

Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A Keysight Technologies Inspection par thermographie IR de système électro-technique, avec le détecteur Infra-rouge U5855A U5855A Note d application Pour nous contacter : Tel. : 01 39 67 67 67 67 Fax. :

Plus en détail

CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION. ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF

CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION. ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF Présentation du système : Centrale Alarme Incendie Alarme

Plus en détail

Document à l attention des conducteurs

Document à l attention des conducteurs Document à l attention des conducteurs DIRECTIVES SECURITE MACHINES Norme Européenne EN 12 100 2 :2003 Consignes générales de sécurité Pour : - La conduite, - L utilisation, - L entretien et la maintenance,

Plus en détail

Une fermeture guillotine à l extrémité du conduit avec un asservissement à la détection incendie.

Une fermeture guillotine à l extrémité du conduit avec un asservissement à la détection incendie. Introduction - Les dévaloirs, désignés comme «Installations de déversement» dans l AEAI, sont soumis aux prescriptions indiquées dans les «Directives et Aides de travail» applicables de l AEAI. - La présente

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Sécurité des escaliers mécaniques et trottoirs roulants

Sécurité des escaliers mécaniques et trottoirs roulants Sécurité des escaliers mécaniques et trottoirs roulants Recommandations européennes relatives aux améliorations à apporter en matière de sécurité aux escaliers mécaniques et trottoirs roulants en service

Plus en détail

La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux

La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux Présente une nouvelle technologie La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux IAA Industries pharmaceutiques et cosmétiques

Plus en détail

Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE

Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE Sandra GIL Philippe KESSLER Diagrammes SysML Ouvre Portail Solaire Page 1 Diagramme de contexte Système : Ouvre portail solaire Utilisateur piéton Installateur Environnement

Plus en détail

SYSTEMES INFORMATISES POUR LE CONTROLE D EPAISSEUR DU FILM ET LA CERTIFICATION DE LA QUALITE DU PRODUIT

SYSTEMES INFORMATISES POUR LE CONTROLE D EPAISSEUR DU FILM ET LA CERTIFICATION DE LA QUALITE DU PRODUIT SYSTEMES INFORMATISES POUR LE CONTROLE D EPAISSEUR DU FILM ET LA CERTIFICATION DE LA QUALITE DU PRODUIT EASY CONTROL Plus... easy quality Les installations pour la production de film en bulle comme de

Plus en détail

MODULE APPLICATION POMPE

MODULE APPLICATION POMPE 4377 fr - 2010.09 / b Alimentation du moteur Alimentation réseau Cette notice doit être transmise à l utilisateur final Mano-contacts basse/haute pression P Débit d'eau Vanne de contrôle Entrée de

Plus en détail

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :...

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :... technologie S4 LES ACTIVITÉS DE SERVICE S4-4 La santé et la sécurité au travail 1/8 COURS N 3 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans Objectifs : A laide des outils de manutention et de la connaissance de ces outils,

Plus en détail

VERROUILLAGES HT B. Objectifs

VERROUILLAGES HT B. Objectifs VERROUILLGES Les systèmes d'interverrouillage de sécurité mettent en oeuvre plusieurs serrures afin d'obliger toute personne qui intervient sur une installation électrique dangereuse à respecter scrupuleusement

Plus en détail

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours ADDITIF Juin 2012 REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours Harmonisation de la qualité des câbles d une installation Propriétés

Plus en détail

Guide du monteur Thermostats

Guide du monteur Thermostats Refrigeration and Air Conditioning Controls Guide du monteur R E F R I G E R A T I O N A N D A I R C O N D I T I O N I N G Contenu Page Montage... 3 Thermostat KP avec sonde d ambiance... 4 Thermostat

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

Gestion automatisée de l ouverture d une porte de garage

Gestion automatisée de l ouverture d une porte de garage TSET Projet 00-00 Temps alloué h Lycée Louis Armand Gestion automatisée de l ouverture d une porte de garage Objectifs : Afin de vous préparer à l Epreuve Professionnelle de Synthèse, nous vous proposons

Plus en détail

GI.BI.DI. BENELUX NV. Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos

GI.BI.DI. BENELUX NV. Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos Installateur: (Nom, adresse, téléphone) GUIDE UNAC N. 4 POUR LA MOTORISATION DE PORTES SECTIONNELLES POUR GARAGES CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE

Plus en détail

UNITE DE FABRICATION PAR VIBROPRESSE FIXE POUR LA PRODUCTION DES ELEMENTS EN BETON VIBRES

UNITE DE FABRICATION PAR VIBROPRESSE FIXE POUR LA PRODUCTION DES ELEMENTS EN BETON VIBRES MODELE C 110 COMPLETE CAPACITE : ENV. 450 PARPAINGS 20x20x40 cm PAR HEURE alimentateur des C110 extracteur des élévateur des planches vides planches avec planches produits panneau des commandes 1 N. 1

Plus en détail