CONNAITRE POUR CONSERVER : LE PATRIMOINE NATUREL CACHÉ DES COMORES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONNAITRE POUR CONSERVER : LE PATRIMOINE NATUREL CACHÉ DES COMORES"

Transcription

1 Biodiversité des îles de l Océan Indien CONNAITRE POUR CONSERVER : LE PATRIMOINE NATUREL CACHÉ DES COMORES Benoît Fontaine Yahaya Ibrahim 14 décembre 2011 UMR 5202 CNRS, MNHN (SE) UMS 2700 CNRS, MNHN (SE) UMR 5173 CNRS, MNHN (EGB) Université des Comores CNDRS Conservatoire Botanique National de Mascarin Réunion Direction de l Agriculture et de la Forêt de Mayotte Université Cheikh Anta Diop Dakar (Sénégal) Et diverses associations comoriennes

2 Des îles dégradées

3

4

5

6

7

8 Une biodiversité méconnue

9 Questions posées : Que reste-t-il vraiment de la biodiversité indigène des Comores? Quelle est la pertinence des aires protégées existantes ou envisagées? Où faut-il focaliser les actions de conservation et quelles sont les priorités de conservation d'espèces pour un maximum d efficacité dans un contexte de ressources humaines et financières limitées? Quatre groupes cibles : Mollusques terrestres Orthoptères Arachnides Plantes vasculaires

10 Calendrier Publication de l appel d offre : janvier 2007 Convention signée, budget installé : 15 mai 2008 Novembre 2008 : plantes, araignées, mollusques Novembre 2009 : plantes, araignées, mollusques Juillet 2010: orthoptères Mars 2011 : plantes, mollusques Novembre 2011: orthoptères

11 Grande Comore : Mont Karthala ; Massif de la Grille ; Principaux sites étudiés Anjouan : Crête centrale des massifs du Nrtringui et de Moya ; Mohéli : Forêt de la crête centrale du Chalet Saint-Antoine au Mlédjélé ; Forêt sèche au sud-est de l île, entre Hamavouna et Itsamia. Egalement zones de friches et de végétation secondarisée dans les trois îles

12

13 Araignées Entre 100 et 150 espèces aux Comores, réparties dans 19 familles, dont deux nouvelles pour l archipel Deinopidae

14 Orthoptères espèces par île Au moins 50% d endémisme insulaire Au moins la moitié sont nouvelles New genus Comorophisis (2 new species) New genus Comorocolya (3 new species)

15 Espèces des lavatubes

16

17 Mollusques : Pas de données nouvelles depuis la fin du XIXe siècle (2002 : mission MNHN à Mayotte) Davantage de mollusques terrestres éteints que de vertébrés terrestres éteints Des extinctions à Maurice et à la Réunion, 30% des espèces de Rodrigues, plus de 60% des espèces de Polynésie française sont éteintes

18

19

20 Streptaxidae

21

22 Mollusques des Comores : un cas à part parmi les îles tropicales 184 espèces collectées Plus de 50 espèces nouvelles pour la science 11 introduites, 26 cryptogènes, au moins 68% endémiques des Comores Plusieurs dizaines d espèces par hectare en forêt primaire Jusqu à 30 espèces par station Des espèces autochtones et endémiques dans les friches et jardins La malacofaune terrestre des Comores (Mayotte comprise) n a apparemment pas subi d extinction

23

24 Plantes vasculaires Une flore peu connue avec une littérature très pauvre Comparaison du nombre cumulé de spécimens récoltés et d'espèces dentifiées depuis 1840 à Mayotte Grande Comore Anjouan Mohéli Sp connues Sp attendues

25 Tambourissa spp.

26 Vanilla humblotii

27 Plantes des Comores : une situation assez sombre 1030 espèces collectées Au moins cinq espèces nouvelles pour la science Plus de 14% des espèces sont endémiques des Comores 34 espèces considérées comme disparues (non récoltées depuis 100 ans) Hormis dans une zone de forêt sèche à Mohéli, les seuls sites encore riches en espèces patrimoniales sont situés dans les zones d altitude

28 Résultats : priorités pour la conservation Urgence absolue : Massif de la Grille (Grande Comore) Forêt de Moya et site de Patsi (Anjouan) Forêt d Itsamia (Mohéli) Urgence : Massif du Karthala (Grande Comore) Massif du Ntringui (Anjouan) Crêtes du Mlédjélé (Mohéli)

29 En guise de conclusion Volonté politique Pas d obstacle institutionnel ou légal Besoins d éducation environnementale de la population dès le primaire Besoins de sensibilisation des cadres (coopération avec l Université des Comores et le CNDRS) Mais les problèmes de conservation de la biodiversité dépassent très largement la sphère de la recherche : pauvreté, pression démographique, corruption

30 MERCI DE VOTRE ATTENTION

UNION DES COMORES ATELIER REGIONAL BIODIVERSITE ET ESPECES MARINES ENVAHISSANTES EXOGENES DANS L OCEAN INDIEN OCCIDENTAL JUILLET 2015, MAURICE

UNION DES COMORES ATELIER REGIONAL BIODIVERSITE ET ESPECES MARINES ENVAHISSANTES EXOGENES DANS L OCEAN INDIEN OCCIDENTAL JUILLET 2015, MAURICE UNION DES COMORES ATELIER REGIONAL BIODIVERSITE ET ESPECES MARINES ENVAHISSANTES EXOGENES DANS L OCEAN INDIEN OCCIDENTAL 28-30 JUILLET 2015, MAURICE Présence d Espèces Marines Envahissantes (EME) Risques

Plus en détail

Monsieur le ministre de l Environnement et du développement durable de la République de Maurice, Honorable Deva Virahsawmy,

Monsieur le ministre de l Environnement et du développement durable de la République de Maurice, Honorable Deva Virahsawmy, Journée mondiale de l environnement Signature de la Convention de financement du projet «Energies renouvelables» Discours de Jean Claude de l Estrac, Secrétaire général de la COI Ebène, 5 juin 2013 Monsieur

Plus en détail

Revue de presse Biodiversité Du 25 au 31 juillet 2015

Revue de presse Biodiversité Du 25 au 31 juillet 2015 Revue de presse Biodiversité Du 25 au 31 juillet 2015 Les articles contenus dans ce document n engagent que les auteurs et les sources dont ils émanent. Ils ne reflètent en aucun cas une position officielle

Plus en détail

Etat de la diversité biologique en Algérie

Etat de la diversité biologique en Algérie Ministère de l Aml Aménagement Du Territoire et de l Environnementl Colloque International sur l Efficacitl Efficacité des Evaluations Saida LAOUAR Environnementales dans l Atteinte l des Objectifs du

Plus en détail

- 6 - BIODIVERSITÉ et CADRE de VIE

- 6 - BIODIVERSITÉ et CADRE de VIE - 6 - BIODIVERSITÉ et CADRE de VIE Soutenir la création d un réseau d espaces naturels protégés à vocation éducative et touristique. Promouvoir la connaissance des richesses naturelles de l île et les

Plus en détail

Situation des espèces exotiques envahissantes en Nouvelle-Calédonie

Situation des espèces exotiques envahissantes en Nouvelle-Calédonie Situation des espèces exotiques envahissantes en Nouvelle-Calédonie Atelier de travail EEE sur les espèces envahissantes dans les collectivités françaises du pacifique - UICN Anne-Claire Goarant, service

Plus en détail

Composante spatiale du système d'information pour l'inventaire et le suivi de la biodiversité

Composante spatiale du système d'information pour l'inventaire et le suivi de la biodiversité Guillaume GRECH Frédéric VEST UMS Inventaire et suivi de la biodiversité Département Ecologie et Gestion de la Biodiversité Muséum national D'Histoire naturelle UMS Inventaire et suivi de la biodiversité

Plus en détail

14 OCTOBRE 2014 LA COOPÉRATION AVEC LES COMORES. Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : Fax :

14 OCTOBRE 2014 LA COOPÉRATION AVEC LES COMORES. Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : Fax : 14 OCTOBRE 2014 MARDI H É M I C Y C L E LA COOPÉRATION AVEC LES COMORES RÉCEPTION DE LA DÉLÉGATION DE L ARCHIPEL DES COMORES Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax

Plus en détail

QU EST-CE-QUE LA BIODIVERSITE?

QU EST-CE-QUE LA BIODIVERSITE? QU EST-CE-QUE LA BIODIVERSITE? BIOLOGIQUE «BIOS» «VIE» «DIVERSITE» C est la diversité du vivant Ce mot a été créé en 1992 lors du sommet de la terre à Rio de Janeiro UNE DIVERSITE DES ECOSYSTEMES UN CHAMP

Plus en détail

SAINTE-MARIE UN HAVRE DE PAIX EN OCÉAN INDIEN

SAINTE-MARIE UN HAVRE DE PAIX EN OCÉAN INDIEN SAINTE-MARIE UN HAVRE DE PAIX EN OCÉAN INDIEN L Ile Sainte Marie L île Sainte Marie, située au large de la côte orientale de Madagascar, à 35 Km de Soanierana-Ivongo, est l une des plus belles destinations

Plus en détail

La biodiversité des récifs coralliens - Statut actuel et enjeux pour le futur Joachim Claudet

La biodiversité des récifs coralliens - Statut actuel et enjeux pour le futur Joachim Claudet La biodiversité des récifs coralliens - Statut actuel et enjeux pour le futur Joachim Claudet http://joachim.claudet.free.fr/ CRIOBE USR 3278 CNRS-EPHE http://www.criobe.pf/ Recherches CNRS en outre-mer

Plus en détail

Conférence de presse organisée jeudi 26 juin 2014 à 11h au Conservatoire botanique national de Brest, 52 allée du Bot Brest

Conférence de presse organisée jeudi 26 juin 2014 à 11h au Conservatoire botanique national de Brest, 52 allée du Bot Brest Dossier de presse 26/06/2014 CONTACT PRESSE CHARLOTTE DISSEZ Chargée de communication Conservatoire botanique national de Brest c.dissez@cbnbrest.com 06 26 10 81 81 Au secours du Genévrier d Ekman et de

Plus en détail

PROJET CŒUR DE FORET MADAGASCAR

PROJET CŒUR DE FORET MADAGASCAR PROJET CŒUR DE FORET MADAGASCAR Rapport juin 2011 Reboisement des hauts plateaux malgaches associé à la mise en place d une production d huiles essentielles et d une activité éco-touristique SOMMAIRE 1.

Plus en détail

C O N N A ^I T R E C O N S E R V E R A S S I S T E R S E N S I B I L I S E R. Le Conservatoire botanique national du Massif central

C O N N A ^I T R E C O N S E R V E R A S S I S T E R S E N S I B I L I S E R. Le Conservatoire botanique national du Massif central C O N N A ^I T R E C O N S E R V E R A S S I S T E R S E N S I B I L I S E R 2013 Le Conservatoire botanique national du Massif central 11 Conservatoires botaniques nationaux agréés par le Ministère de

Plus en détail

Atlas de la conservation des arbres soumis à l exploitation en Afrique Centrale (Cameroun, Congo, République centrafricaine)

Atlas de la conservation des arbres soumis à l exploitation en Afrique Centrale (Cameroun, Congo, République centrafricaine) Atlas de la conservation des arbres soumis à l exploitation en Afrique Centrale (Cameroun, Congo, République centrafricaine) Projet SEP 321 CIRAD IRD MNHN Herbier National du Cameroun Herbier National

Plus en détail

Contexte politique de la pauvreté et conservation en RDC dans quelle mesure sont la Conservation des grands singes et la lutte contre la pauvreté

Contexte politique de la pauvreté et conservation en RDC dans quelle mesure sont la Conservation des grands singes et la lutte contre la pauvreté Contexte politique de la pauvreté et conservation en RDC dans quelle mesure sont la Conservation des grands singes et la lutte contre la pauvreté liée à la politique officielle de la conservation et du

Plus en détail

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES ÉCOSYSTÈMES INSULAIRES TROPICAUX : APPLICATIONS POUR LA RÉHABILITATION DES ÎLES TROPICALES FRANÇAISES DE L OUEST DE L OCÉAN INDIEN Pr. Matthieu Le Corre

Plus en détail

Conservatoire Botanique National de Brest

Conservatoire Botanique National de Brest Conservatoire Botanique National de Brest Le vendredi 11 janvier, nous sommes allés au Conservatoire Botanique de Brest. Toute la visite a été faite par un guide. Nous avons pu voyager aux quatre coins

Plus en détail

ETUDE DES IMPACTS ECOLOGIQUES ET PAYSAGERS DES COUPES

ETUDE DES IMPACTS ECOLOGIQUES ET PAYSAGERS DES COUPES ETUDE DES IMPACTS ECOLOGIQUES ET PAYSAGERS DES COUPES FORESTIERES LIEES AU FONCTIONNEMENT DU RADAR METEO- FRANCE DE SEMBADEL MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 27 DU DECRET N 2016-360 DU 25 MARS 2016

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Amélioration de la connaissance de la répartition de trois espèces de libellules et définition d enjeux prioritaires sur le territoire du Parc naturel régional Livradois-Forez (Haute-Loire, Puy-de-Dôme)

Plus en détail

Opération expérimentale d offre de compensation

Opération expérimentale d offre de compensation Opération expérimentale d offre de compensation Site de la Combe Madame 6 juin 2013 1. Eléments de contexte 2. Description du site de Combe Madame 3. Présentation de l opération expérimentale Contexte

Plus en détail

PLAN NATIONAL DU TOURISME ET AIRES PROTEGEES MADAGASCAR

PLAN NATIONAL DU TOURISME ET AIRES PROTEGEES MADAGASCAR PLAN NATIONAL DU TOURISME ET AIRES PROTEGEES MADAGASCAR Présenté par : Marcel RAKOTOSEHENO Economiste Planificateur Rappel : MADAGASCAR INTRODUCTION Située à 400km de la côte est de l Afrique; Séparée

Plus en détail

Axe 2 «Découverte des richesses naturelles de La Réunion»

Axe 2 «Découverte des richesses naturelles de La Réunion» Projet Développement durable 2013-2014 Axe 2 «Découverte des richesses naturelles de La Réunion» Collège Amiral Bouvet Saint Benoit L objectif est de sensibiliser les collégiens, éco-citoyens de demain,

Plus en détail

alimentaire à Madagascar

alimentaire à Madagascar Biodiversité et sécurité alimentaire à Madagascar Dr Joelisoa Ratsirarson et Jeannin Ranaivonasy (Division Ecologie et Biodiversité - Département des Eaux et Forêts ESSA) Maurice 29 juin 2009 Plan Contexte

Plus en détail

L inscription du récif corallien de Nouvelle-Calédonie au Patrimoine Mondial de l UNESCO

L inscription du récif corallien de Nouvelle-Calédonie au Patrimoine Mondial de l UNESCO L inscription du récif corallien de Nouvelle-Calédonie au Patrimoine Mondial de l UNESCO Les critères de l inscription La Valeur Universelle Exceptionnelle (vii) : Phénomènes naturels remarquables ou beauté

Plus en détail

2. "TEMOIGNAGES" : RETOUR SUR LES EVENEMENTS - 2 JUILLET JUILLET FEVRIER FEVRIER AVRIL AVRIL

2. TEMOIGNAGES : RETOUR SUR LES EVENEMENTS - 2 JUILLET JUILLET FEVRIER FEVRIER AVRIL AVRIL Retour sur des événements clés pour comprendre la situation aux Comores et les péripéties du colonel Bacar 1975 1976 Les référendums 1. "TEMOIGNAGES" DU 17 AOUT 2007... 2 2. "TEMOIGNAGES" : RETOUR SUR

Plus en détail

Livret des animations proposées par l association GEPOMAY

Livret des animations proposées par l association GEPOMAY Livret des animations proposées par l association GEPOMAY GEPOMAY Mai 2015 I. Présentation de l association Depuis 2010, le GEPOMAY œuvre à Mayotte pour la protection des oiseaux et la préservation de

Plus en détail

Un outil d aménagement du territoire pour la conservation de la biodiversité Comité Mahorais Trame Verte et Bleue 14 octobre 2014

Un outil d aménagement du territoire pour la conservation de la biodiversité Comité Mahorais Trame Verte et Bleue 14 octobre 2014 Un outil d aménagement du territoire pour la conservation de la biodiversité Comité Mahorais Trame Verte et Bleue 14 octobre 2014 Schéma Régional de Cohérence Ecologique de Mayotte 1 1 Ordre du jour Schéma

Plus en détail

«L Agriculture Durable dans l Océan Indien : approches, méthodes» FARRE Réunion (Willy Suzanne/Kenny Le Roux)

«L Agriculture Durable dans l Océan Indien : approches, méthodes» FARRE Réunion (Willy Suzanne/Kenny Le Roux) «L Agriculture Durable dans l Océan Indien : approches, méthodes» FARRE Réunion (Willy Suzanne/Kenny Le Roux) Les actions de FARRE Réunion dans le cadre du eprpv Séminaire : «Ges.on des déchets et Agriculture

Plus en détail

Jardins botaniques Musée de l Histoire du fer Muséum-Aquarium

Jardins botaniques Musée de l Histoire du fer Muséum-Aquarium Jardins botaniques Musée de l Histoire du fer Muséum-Aquarium Le jardin botanique Jean-Marie Pelt est l un des plus grands et des plus riches jardins botaniques de France. Conservation du patrimoine végétal,

Plus en détail

La Flore de l Île Bonaventure: un outil pour l aménagement du territoire

La Flore de l Île Bonaventure: un outil pour l aménagement du territoire La Flore de l Île Bonaventure: un outil pour l aménagement du territoire Présenté par Marilou Bourdages Directeur: Claude Lavoie Chaire multifacultaire de recherche et d intervention sur la Gaspésie et

Plus en détail

Utilité des SIG dans l évaluation environnementale Cas de la réserve des Monts Nimba Guinée

Utilité des SIG dans l évaluation environnementale Cas de la réserve des Monts Nimba Guinée Utilité des SIG dans l évaluation environnementale Cas de la réserve des Monts Nimba Guinée Claude Codjia Nina Oanca Jean Philippe Waaub GEIGER, département de géographie UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL

Plus en détail

«Aires volcaniques et forestières de la Martinique» au Patrimoine Mondial de l UNESCO

«Aires volcaniques et forestières de la Martinique» au Patrimoine Mondial de l UNESCO «Aires volcaniques et forestières de la Martinique» au Patrimoine Mondial de l UNESCO Vendredi 9 octobre 2015, 9h00 Conseil de la Culture de l Education et de l Environnement de la Martinique, CCEE Hôtel

Plus en détail

CALENDRIER DE VERSEMENT DES SUBVENTIONS

CALENDRIER DE VERSEMENT DES SUBVENTIONS Calendrier A - 2014-2015 Du 31 mars au 13 avril 2014 18 avril 2014 24 avril 2014 2 mai 2014 Du 14 avril au 27 avril 2014 2 mai 2014 8 mai 2014 2 mai 2014 Du 28 avril au 11 mai 2014 16 mai 2014 22 mai 2014

Plus en détail

Présenté par Faten Mezni

Présenté par Faten Mezni L'expérience du CIHEAM Institut Agronomique Mediterranéen de Chania (Grèce) dans le domaine de la germination et de la conservation des espèces autochtones Présenté par Faten Mezni Cadre général Un stage

Plus en détail

PROJET REGIONAL DE SANTE

PROJET REGIONAL DE SANTE PROJET REGIONAL DE SANTE 2012-2016 Programme de Coopération Régionale en Santé dans la zone sud-ouest de l Océan Indien Chantal de Singly, Directrice générale de l ARS Océan Indien Séminaire des Directeurs

Plus en détail

Un point sur la biodiversité. Béatrice Venard Animatrice - formatrice mathématiques sciences développement durable

Un point sur la biodiversité. Béatrice Venard Animatrice - formatrice mathématiques sciences développement durable Un point sur la biodiversité Béatrice Venard Animatrice - formatrice mathématiques sciences développement durable L origine du mot biodiversité Biological Diversity Terme récent (1988) popularisé en 1992

Plus en détail

Journée d'échanges sur les espèces invasives

Journée d'échanges sur les espèces invasives CBN de Brest (J. WAYMEL) CBN de Brest (J. WAYMEL) 08/06/2014 Journée d'échanges sur les espèces invasives Juliette Waymel. Antenne de Basse-Normandie Organisation régionale sur la problématique des invasives

Plus en détail

Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière

Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière Donatien N ZALA Directeur Général de l économie forestière

Plus en détail

DECLARATION DE MADAME LA MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT, DES EAUX ET FORETS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE

DECLARATION DE MADAME LA MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT, DES EAUX ET FORETS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE République de Guinée Travail, Justice, Solidarité DECLARATION DE MADAME LA MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT, DES EAUX ET FORETS DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE Au débat de haut niveau de la Onzième Session du Forum

Plus en détail

Assemblée générale 2008

Assemblée générale 2008 Assemblée générale 2008 Activités ordinaires d animations naturalistes - 34 sorties en nature - 7 conférences mensuelles - 3 ateliers en salle - 2 visites à notre musée de Rueil-Malmaison Activités extraordinaires

Plus en détail

PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU COMORES

PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU COMORES PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU COMORES AHMED KOUDRA Abdérémane Consultant Conseiller du Maire de Moroni Lome (TOGO) 16-18 janvier 2013 Plan de l exposé 1. Introduction 2. Contexte 3. Généralités 4. Etat

Plus en détail

Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique?

Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique? Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique? Vendredi 16 octobre 2015 Philippe Gourdain SPN-MNHN : gourdain@mnhn.fr 1 Le Service du Patrimoine Naturel (SPN) du Muséum

Plus en détail

CHAMSSIDINE Houlam Président de Mayotte Nature Environnement

CHAMSSIDINE Houlam Président de Mayotte Nature Environnement CHAMSSIDINE Houlam Président de Mayotte Nature Environnement 1 Les enjeux liés Titre à la santé 1 environnementale à Mayotte Quelles actions collectives? 2 Plan 1. Présentation de la fédération M.N.E-

Plus en détail

«Les actions communautaires de gestion durable des ressources naturelles, face au changement climatique : cas de la région sud-ouest de Madagascar»

«Les actions communautaires de gestion durable des ressources naturelles, face au changement climatique : cas de la région sud-ouest de Madagascar» «Les actions communautaires de gestion durable des ressources naturelles, face au changement climatique : cas de la région sud-ouest de Madagascar» Par Tiana Eva RAZAFINDRAKOTO Plan de présentation Les

Plus en détail

L AFD ET L UNION DES COMORES

L AFD ET L UNION DES COMORES L AFD ET L UNION DES COMORES AFD Un partenariat de longue date au service du développement L Union des Comores est composée de trois îles (Grande Comore, Mohéli et Anjouan), la quatrième île de l ar chipel

Plus en détail

bryologie PARIS (GRANDE GALERIE DE L ÉVOLUTION) POURQUOI UN TEL ÉVÈNEMENT SUR LA BRYOLOGIE? QUEL CONTENU? QUELS OBJECTIFS? QUEL(S) PUBLIC(S)?

bryologie PARIS (GRANDE GALERIE DE L ÉVOLUTION) POURQUOI UN TEL ÉVÈNEMENT SUR LA BRYOLOGIE? QUEL CONTENU? QUELS OBJECTIFS? QUEL(S) PUBLIC(S)? L e Service du Patrimoine Naturel du MNHN (SPNMNHN) et la Fédération s Conservatoires botaniques nationaux (FCBN) organisent ces «premières rencontres», sous l impulsion du l Écologie (MÉDDTL), du 14 au

Plus en détail

Les Comores, la France viole les résolutions de l ONU et le droit international. Amis anticolonialistes,

Les Comores, la France viole les résolutions de l ONU et le droit international. Amis anticolonialistes, Les Comores, la France viole les résolutions de l ONU et le droit international Amis anticolonialistes, Le gouvernement français est un ardent défenseur des résolutions de l ONU. Que ce soit lors de la

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. Référence & Nom du Projet : MG «Programme Holistique de Conservation des Forêts à Madagascar (PHCF)»

TERMES DE REFERENCE. Référence & Nom du Projet : MG «Programme Holistique de Conservation des Forêts à Madagascar (PHCF)» WWF Madagascar/ West Indian Ocean Programme Office B.P. 738 (101) Antananarivo Madagascar Tel: +261 20 22 348 85 +261 20 22 304 20 +261 34 49 888 05/06 +261 34 49 888 03/04 Fax: +261 20 22 348 88 wwfrep@wanadoo.mg

Plus en détail

Les aires protégées en Haïti

Les aires protégées en Haïti Les aires protégées en Haïti Florence Sergile, Agronome-conservationniste IFAS Global, University of Florida Journée mondiale de l environnement 2015 2015 7 Milliards de rêves, une seule planète! Pourquoi

Plus en détail

Niveau de connaissance disponible pour des diagnostics du patrimoine naturel en Bretagne

Niveau de connaissance disponible pour des diagnostics du patrimoine naturel en Bretagne INDICATEUR Niveau de connaissance disponible pour des diagnostics du patrimoine naturel en Bretagne Contexte Les acteurs régionaux concernés par le patrimoine naturel, en particulier les institutionnels,

Plus en détail

Présentation Sommaire du Document de Référence du Dialogue: Généralités sur la RDC et le Principe de Consentement Libre Informé et Préalable (CLIP)

Présentation Sommaire du Document de Référence du Dialogue: Généralités sur la RDC et le Principe de Consentement Libre Informé et Préalable (CLIP) Présentation Sommaire du Document de Référence du Dialogue: Généralités sur la RDC et le Principe de Consentement Libre Informé et Préalable (CLIP) Par John Nelson, Coordinateur Régional Afrique, FPP &

Plus en détail

Un archipel de l Océan Indien 11 Décembre 2004 Daniel SAVIGNEAU / Amicale Philatélique du XII ème

Un archipel de l Océan Indien 11 Décembre 2004 Daniel SAVIGNEAU / Amicale Philatélique du XII ème L archipel des COMORES Possession française 1861--1975 1861 11 Décembre 2004 Daniel SAVIGNEAU / Amicale Philatélique du XII ème Un archipel de l Océan Indien 11 Décembre 2004 Daniel SAVIGNEAU / Amicale

Plus en détail

Parc Naturel Transfrontalier du Hainaut

Parc Naturel Transfrontalier du Hainaut Recueil d expériences sur la «Prise en compte de la trame verte et bleue dans les territoires de projet» Action portée dans le cadre du Réseau Rural français (www.reseaurural.fr) et financée par le Ministère

Plus en détail

La clé de nos métiers

La clé de nos métiers LE CONSERVATOIRE BOTANIQUE DE MASCARIN FÊTE SES 30 ANS 1 La clé de nos métiers 1 Du 13 au 18 septembre 2016 Liane de clé - Hugonia serrata Lam. 2 Édito En septembre 1986 naissait, sous l impulsion de botanistes,

Plus en détail

Connaître et comprendre les usages locaux des sentiers en territoire littoral

Connaître et comprendre les usages locaux des sentiers en territoire littoral Connaître et comprendre les usages locaux des sentiers en territoire littoral UNE ANALYSE ETHNOGRAPHIQUE SUR LE LITTORAL MEDITERRANEEN HÉLÈNE MELIN SOCIO-ANTHROPOLOGUE UNIVERSITÉ LILLE 1 - CLERSE OHM LITTORAL

Plus en détail

Des insectes pour sauver le potager et les Beaux Arts

Des insectes pour sauver le potager et les Beaux Arts Des insectes pour sauver le potager et les Beaux Arts L étude de la dynamique des populations des insectes n est pas seulement une science abstraite. Au contraire, elle dispose d un grand potentiel pour

Plus en détail

Céline Dubreuil

Céline Dubreuil Céline Dubreuil cdubreuil@biotope.fr Cohérence végétale ZAC Seguin Rives de Seine Plan de l intervention La ZAC Seguin Rives de Seine : un espace relai pour certaines espèces Stratégie végétale et éléments

Plus en détail

Présentation des interventions de l AFD dans le secteur Santé aux Comores

Présentation des interventions de l AFD dans le secteur Santé aux Comores Présentation des interventions de l AFD dans le secteur Santé aux Comores Séminaire des directeurs AFD de l Océan Indien Saint Denis, le 6 octobre 2012 1 Sommaire 1 le dispositif AFD Paris 2 l AFD en Union

Plus en détail

Agriculture et dérèglement climatique: impacts sur la biodiversité entomologique et la productivité des agroécosystèmes horticoles.

Agriculture et dérèglement climatique: impacts sur la biodiversité entomologique et la productivité des agroécosystèmes horticoles. Agriculture et dérèglement climatique: impacts sur la biodiversité entomologique et la productivité des agroécosystèmes horticoles. Karamoko DIARRA, Professeur, UCAD Équipe production et protection intégrées

Plus en détail

Projet de recherche en études littéraires

Projet de recherche en études littéraires Projet de recherche en études littéraires Patrimoine littéraire francophone I - Historique projet de recherche 2012-2016 Depuis la création du CUFR en 2012, l un des grands axes de recherche fut l étude

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR L APPLICATION DU PROGRAMME DE TRAVAIL SUR LES AIRES PROTEGEES DE LA CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE

PLAN D ACTION POUR L APPLICATION DU PROGRAMME DE TRAVAIL SUR LES AIRES PROTEGEES DE LA CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE PLAN D ACTION POUR L APPLICATION DU PROGRAMME DE TRAVAIL SUR LES AIRES PROTEGEES DE LA CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE (MADAGASCAR) Soumis au Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique

Plus en détail

2ème colloque scientifique de la Société Française de Télédétection Hyperspectrale (SFTH) ONERA Toulouse, les 18 et 19 juin 2012

2ème colloque scientifique de la Société Française de Télédétection Hyperspectrale (SFTH) ONERA Toulouse, les 18 et 19 juin 2012 2ème colloque scientifique de la Société Française de Télédétection Hyperspectrale (SFTH) ONERA Toulouse, les 18 et 19 juin 2012 Cartographie par télédétection de la végétation envahissante des zones humides

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement

UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement ------------------ Agence National de l Aviation Civil et de la Meteorologie ---------------------- PRESENTATION DES COMORES Consultation Regionale Sur

Plus en détail

PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE

PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE PRESENTATION DU CLIMAT AUX COMORES FARID HASSANE AGENCE NATIONAL DE L AVIATION CIVILE ET DE LA METEOROLOGIE Direction de la Météorologie UNION DES COMORES Situation générale de l Union des Comores Situé

Plus en détail

7ème Colloque International sur les Plantes Aromatiques et Médicinales des régions d Outre-mer 1er BILAN

7ème Colloque International sur les Plantes Aromatiques et Médicinales des régions d Outre-mer 1er BILAN 7 ème Colloque International sur les Plantes Aromatiques et Médicinales des régions d outre-mer Tradition, santé, atouts économiques 6, 7, 8, 9 Novembre 2012 Ile de La Réunion 1 er BILAN Une participation

Plus en détail

Enjeux de développement durable en Méditerranée

Enjeux de développement durable en Méditerranée Enjeux de développement durable en Méditerranée Les perspectives du Plan Bleu à 2025 1. Le Plan Bleu et son rapport 2005 2. Perspectives d évolution en Méditerranée à l horizon 2025 3. Enjeux de développement

Plus en détail

Préserver l environnement (le 7 ième objectif du millénaire)

Préserver l environnement (le 7 ième objectif du millénaire) Préserver l environnement (le 7 ième objectif du millénaire) Fait par : Kathia Giroux, Camille Aubé, Roxanne Lemieux, Daniella Lessard et Britanie Leute Trois huit Un sommet objectifs jours Une organisme

Plus en détail

A L ECHELLE NATIONALE

A L ECHELLE NATIONALE PARTICIPATION DE LA TUNISIE DANS L ELABORATION DE L AGENDA POST 2015 - ODD A L ECHELLE NATIONALE La consultation Nationale sur «LA TUNISIE QUE NOUS VOULONS» Dans le cadre du processus de réflexion sur

Plus en détail

Atlas des papillons de jour et zygènes de Midi-Pyrénées Bilan

Atlas des papillons de jour et zygènes de Midi-Pyrénées Bilan Atlas des papillons de jour et zygènes de Midi-Pyrénées Bilan 2008-2012 David Demergès Audrey Poujol Contexte Pourquoi un atlas des papillons de jour? Nombreux besoins quête d information des naturalistes

Plus en détail

Journée Scientifique et Technique janvier 2013 L ANALYSE STRATÉGIQUE DE GUYANE

Journée Scientifique et Technique janvier 2013 L ANALYSE STRATÉGIQUE DE GUYANE Journée Scientifique et Technique janvier 2013 L ANALYSE STRATÉGIQUE DE GUYANE 1 Objectifs Synthèse des informations existantes sur le milieu marin de Guyane patrimoine naturel et culturel, les usages

Plus en détail

Centre de la vie sauvage Réserve écologique. Colombie

Centre de la vie sauvage Réserve écologique. Colombie Centre de la vie sauvage Réserve écologique Colombie Un lieu unique et emblématique Sierra Nevada de Santa Marta La Colombie détient 10% du capital de la biodiversité mondiale 1815 espèces d oiseaux, 735

Plus en détail

LES DÉFIS ENVIRONNEMENTAUX:

LES DÉFIS ENVIRONNEMENTAUX: Association des Étudiant-es de l Université du 3 e Âge de Québec (AÉUTAQ) LES DÉFIS ENVIRONNEMENTAUX: la planète bleue et verte tourne-t-elle au noir? Louise Filion - Juin 2010 La biosphère à la convergence

Plus en détail

Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC. Les Réserves

Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC. Les Réserves Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC Les Réserves Naturelles Marines et Littorales 1 ère partie Que ce soit en milieu terrestre ou marin, les réserves naturelles ont pour mission principale la préservation

Plus en détail

Gestion et acquisition de données sur les plantes envahissantes : L exemple de la cellule de veille «Espèces envahissantes»

Gestion et acquisition de données sur les plantes envahissantes : L exemple de la cellule de veille «Espèces envahissantes» Atelier de travail sur les espèces exotiques envahissantes UICN - Mayotte 23-26 janvier Gestion et acquisition de données sur les plantes envahissantes : L exemple de la cellule de veille «Espèces envahissantes»

Plus en détail

Label Eve Le label historique pour les Espaces Végétaux Ecologiques

Label Eve Le label historique pour les Espaces Végétaux Ecologiques Journée Développement Durable IDVerde Label Eve Le label historique pour les Espaces Végétaux Ecologiques Contenu Connaissez-vous Ecocert? Gestion écologique des territoires Le référentiel Eve Intérêts

Plus en détail

ÉTUDE PRÉLIMINAIRE DE LA DYNAMIQUE DE VÉGÉTATION SOUS FILAO (CASUARINA EQUISETIFOLIA) À LA GRANDE GLORIEUSE (ÎLES ÉPARSES)

ÉTUDE PRÉLIMINAIRE DE LA DYNAMIQUE DE VÉGÉTATION SOUS FILAO (CASUARINA EQUISETIFOLIA) À LA GRANDE GLORIEUSE (ÎLES ÉPARSES) ÉTUDE PRÉLIMINAIRE DE LA DYNAMIQUE DE VÉGÉTATION SOUS FILAO (CASUARINA EQUISETIFOLIA) À LA GRANDE GLORIEUSE (ÎLES ÉPARSES) Mathis TROLLAT (BTS GPN ; LEGTA Saint-Paul) Encadrement par Jean HIVERT (CBN-CPIE

Plus en détail

Biodiversité forestière: un facteur d'adaptation au changement climatique

Biodiversité forestière: un facteur d'adaptation au changement climatique Biodiversité forestière: un facteur d'adaptation au changement climatique Judy Loo Compréhension et gestion de biodiversité Rome, Italy Journée de la Forêt en Afrique centrale 2009 10 novembre 2009, Palais

Plus en détail

Quelle mesure de la nature en ville? Benoit GOURGAND Cerema Direction technique territoires et ville

Quelle mesure de la nature en ville? Benoit GOURGAND Cerema Direction technique territoires et ville Quelle mesure de la nature en ville? Benoit GOURGAND Cerema Direction technique territoires et ville CNIS, Commission Environnement et développement durable / 24 juin 2015 L origine Plan Restaurer et valoriser

Plus en détail

Étude de la carte de Fort de France

Étude de la carte de Fort de France Étude de la carte de Fort de France Top 25 n 4501 MT 1. L espace rural de la Martinique 2. Fort de France une ville sous les tropiques Lætitia Perrier Bruslé Préparation à l oral du CAPES Concours 2009

Plus en détail

Cartes inédites d Adanson sur le Sénégal

Cartes inédites d Adanson sur le Sénégal /p. 93/ Cartes inédites d Adanson sur le Sénégal par Charles Becker (CNRS) BECKER Charles, 1981, «Cartes inédites d Adanson sur le Sénégal» Notes Africaines, 172 : 93-100. Nous remercions l'institut Fondamental

Plus en détail

Colorie les territoires de la France d outre-mer selon la légende proposée.

Colorie les territoires de la France d outre-mer selon la légende proposée. Quand on parle de la France, on pense d abord à la métropole située à l ouest de l Europe, où se trouve la capitale, Paris. Mais la France est aussi composée de nombreux territoires répartis à travers

Plus en détail

Projet LIFE + HERBAGES

Projet LIFE + HERBAGES Projet LIFE + HERBAGES Actions prioritaires pour les pelouses et prairies en Lorraine et Ardenne méridionale Projet LIFE Herbages Journée des Gestionnaires LLN - 15 mars 2014 1 Projet LIFE+ Herbages Bénéficiaire

Plus en détail

Un plan d actions Biodiversité, pour la période , a été formalisé et adopté à l unanimité en Conseil municipal en novembre 2013.

Un plan d actions Biodiversité, pour la période , a été formalisé et adopté à l unanimité en Conseil municipal en novembre 2013. Un plan d actions Biodiversité, pour la période 2013-2017, a été formalisé et adopté à l unanimité en Conseil municipal en novembre 2013. Typologie d'actions dans les grandes lignes - Recherches bibliographiques.

Plus en détail

ATELIER D ECHANEGES SUR LES EMEs ETAT DE LIEU POUR MADAGASCAR

ATELIER D ECHANEGES SUR LES EMEs ETAT DE LIEU POUR MADAGASCAR ATELIER D ECHANEGES SUR LES EMEs ETAT DE LIEU POUR MADAGASCAR Présenté par : Jacquis RASOANAINA MEEMF / Directeur des Aires Marines Protégées PFN Convention de Nairobi INTRODUCTION Après les études, recherches

Plus en détail

Les Réserves Biologiques de l Agence Var / Alpes-Maritimes

Les Réserves Biologiques de l Agence Var / Alpes-Maritimes Les Réserves Biologiques de l Agence Var / Alpes-Maritimes Réunion de présentation en Mairie des Adrets de l Esterel 26 Novembre 2013 LES RÉSERVES BIOLOGIQUES des espaces naturels remarquables en forêt

Plus en détail

Réunion d information et de sensibilisation. Association «Grand raid de Camargue» 5 décembre 2016

Réunion d information et de sensibilisation. Association «Grand raid de Camargue» 5 décembre 2016 Réunion d information et de sensibilisation Association «Grand raid de Camargue» 5 décembre 2016 Préservation de la biodiversité en Camargue 1. Outils de préservation des espaces naturels Réserve naturelle

Plus en détail

Écoles vertes pour des Îles en santé!

Écoles vertes pour des Îles en santé! Écoles vertes pour des Îles en santé! Rapport final 2011 2012 rédigé par Carole Leblanc Responsable du programme éducatif Attention FragÎles, juillet 2012 Activités d exploration sur l environnement des

Plus en détail

Référentiels et guides pour l étude de la flore et de la végétation du nord de la France

Référentiels et guides pour l étude de la flore et de la végétation du nord de la France Référentiels et guides pour l étude de la flore et de la végétation du nord de la France Thierry CORNIER, Centre régional de phytosociologie agréé Conservatoire botanique national de Bailleul www.cbnbl.org

Plus en détail

La flore Yvelinoise Diversité, intérêt, menaces, apports pour la TVB

La flore Yvelinoise Diversité, intérêt, menaces, apports pour la TVB La flore Yvelinoise Diversité, intérêt, menaces, apports pour la TVB 28 Février 2013 WEGNEZ Jérôme CBNBP/MNHN Conservatoire botanique national du Bassin parisien Une structure au cœur du développement

Plus en détail

Dossier pédagogique Année

Dossier pédagogique Année Dossier pédagogique Année 2014-2015 Nous vous soumettons ce dossier pédagogique afin de vous faire découvrir l offre de visite accompagnée pour les scolaires. Le Grand Site de France est situé sur un territoire

Plus en détail

Compte rendu de la Réunion plénière «Livre rouge des habitats et espèces menacés en région Centre»

Compte rendu de la Réunion plénière «Livre rouge des habitats et espèces menacés en région Centre» Compte rendu de la Réunion plénière «Livre rouge des habitats et espèces menacés en région Centre» Samedi 21 janvier 2012 Muséum d Orléans Objectifs de la réunion : - Relancer le projet pour une publication

Plus en détail

Fiche-action n N1. «Réhabilitation du sentier didactique du Signal de Bernex».

Fiche-action n N1. «Réhabilitation du sentier didactique du Signal de Bernex». Fiche-action n N1 Atelier du futur n 3 «Nature, paysage, agriculture» «Réhabilitation du sentier didactique du Signal de Bernex». Situation et justification : Initié en 2000 par des agriculteurs bernésiens,

Plus en détail

LA VALORISATION ANTHROPIQUE DU TERRITOIRE

LA VALORISATION ANTHROPIQUE DU TERRITOIRE ATLAS L DES PAY PA PAYSAGES YSAGES DE l archipel GUADELOUPE GUADELO L UPE LA GUADELOUPE : UNE PALETTE DE PLANTES VENUES D AILLEURS une extraordinaire biodiversité parfois venue d ailleurs La Guadeloupe

Plus en détail

Mayotte Comores : migrations et coopération. Malika MOISSI Wadjiha IBRAHIMA Orianne ETANCELIN

Mayotte Comores : migrations et coopération. Malika MOISSI Wadjiha IBRAHIMA Orianne ETANCELIN Mayotte Comores : migrations et coopération Malika MOISSI Wadjiha IBRAHIMA Orianne ETANCELIN PLAN 1 / Approche géographique de l archipel des Comores 2/ Départementalisation et rupéisation : ouverture

Plus en détail

CONCOURS PRIX DU MEILLEUR COMITE D HYGIENE ET DE SECURITE DU TRAVAIL. Ce document est la propriété de la Caisse de Sécurité Sociale du Sénégal.

CONCOURS PRIX DU MEILLEUR COMITE D HYGIENE ET DE SECURITE DU TRAVAIL. Ce document est la propriété de la Caisse de Sécurité Sociale du Sénégal. 1 CONCOURS PRIX DU MEILLEUR COMITE D HYGIENE ET DE SECURITE DU TRAVAIL 2 ème EDITION ANNEE 2016 2 I. INFORMATIONS GENERALES L amélioration des conditions de travail au sein des entreprises est une des

Plus en détail

Du trottoir au territoire : quelle biodiversité, quelle gestion?

Du trottoir au territoire : quelle biodiversité, quelle gestion? Du trottoir au territoire : quelle biodiversité, quelle gestion? Veille nationale sur les recherches de Plante & Cité et de ses partenaires, mutualisation des ressources Damien Provendier, Chargé de mission

Plus en détail

Résumé d évaluation. Territoire géographique: Algérie, Egypte, Libye, Maroc et Tunisie, région WESCANA

Résumé d évaluation. Territoire géographique: Algérie, Egypte, Libye, Maroc et Tunisie, région WESCANA Résumé d évaluation Titre, auteur et date du rapport d évaluation: Programme d évaluation de la biodiversité d Afrique du Nord, phase III: évaluation interne, par Meg Gawler, juin 2003 Nom du projet, du

Plus en détail

Centre d Etudes, de Recherches et de Formation Forestières (CERF) Institut Royal de Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB)

Centre d Etudes, de Recherches et de Formation Forestières (CERF) Institut Royal de Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) Centre d Etudes, de Recherches et de Formation Forestières (CERF) Institut Royal de Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) Plan Pourquoi avons-nous élaboré ce projet? Résultats attendus Méthodologie Acteurs

Plus en détail

Processus de mise en œuvre Du PAN au du Congo

Processus de mise en œuvre Du PAN au du Congo MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION Processus de mise en œuvre Du PAN au du Congo Bujumbura, 14-17 juin 2011 Présenté par Pierre BATOUNGADIO Point Focal

Plus en détail