Anne VERDURE-MARY DRAME ET PENSÉE. La place du théâtre dans l œuvre de Gabriel Marcel PARIS HONORÉ CHAMPION ÉDITEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anne VERDURE-MARY DRAME ET PENSÉE. La place du théâtre dans l œuvre de Gabriel Marcel PARIS HONORÉ CHAMPION ÉDITEUR"

Transcription

1 Anne VERDURE-MARY DRAME ET PENSÉE La place du théâtre dans l œuvre de Gabriel Marcel PARIS HONORÉ CHAMPION ÉDITEUR 2015

2 TABLE DES MATIÈRES Remerciements...7 Avertissement...8 Introduction... 9 PREMIÈRE PARTIE. UN THÉÂTRE AUX PRISES AVEC LA PHILOSOPHIE Chapitre I. La vocation théâtrale de Gabriel Marcel I. Un cheminement vers le théâtre A. L enfance B. La découverte de la philosophie C. La passion constante du théâtre II. Les années décisives A. Une période essentielle : la guerre de B. Des tentatives pour être reconnu C. La conversion III. Les débuts du philosophe et le semi-échec du dramaturge A. Le succès du Journal métaphysique B. Le manque de reconnaissance dans le monde du théâtre C. L intrication du théâtre et de la philosophie dans l œuvre marcellienne Chapitre II. La dramaturgie : conception théorique de Gabriel Marcel I. La préface au Seuil invisible : un programme dramatique A. L amitié avec Henri Franck et la recherche d une nouvelle voie dramatique B. Le tragique de pensée II. Un théâtre à thèse? III. Un théâtre psychologique A. Un théâtre bourgeois contre un théâtre historique? B. L importance de la psychologie IV. La construction dramatique A. La tradition aristotélicienne... 52

3 504 TABLE DES MATIÈRES B. La conception théorique et critique marcellienne de la construction dramatique L importance de la construction dramatique Le respect apparent des trois temps de la construction dramatique classique V. Le tragique A. Les influences biographiques B. L élaboration du tragique de pensée C. Qu est-ce que le tragique? La distinction entre tragique et pathétique L unité du sujet Le tragique comme valeur Le tragique au théâtre Chapitre III. La réalisation dramatique I. Théâtre à thèse? Théâtre psychologique? A. Un théâtre à thèse? L engagement dans le discours du théâtre? Un théâtre à résonances morales B. Un théâtre de l intériorité Des personnages situés L importance de la donnée psychologique Un théâtre psychologique à part? II. La dramaturgie dans l œuvre de Gabriel Marcel A. La situation initiale B. Le conflit Le conflit dans les pièces marcelliennes La mort et la maladie comme moteurs de l action C. Le dénouement Une contradiction fondamentale L organisation du dénouement marcellien : entre lumière et obscurité a. Les pièces lumineuses b. Les pièces sombres D. Le primat de l existence III. Le tragique dans l œuvre marcellienne A. Le dénouement, signe du tragique B. Le paradoxe du tragique non dénoué Chapitre IV. Les manuscrits, traces de la création à l œuvre I. Présentation des manuscrits de la BnF A. Le fonds Gabriel Marcel B. Le fonds Henry Marcel II. Le processus d écriture de Gabriel Marcel A. La dramatisation B. Le dénouement

4 TABLE DES MATIÈRES Une écriture à tâtons L incertitude du dénouement C. Écriture à processus ou écriture à programme? D. Une écriture à signification rétrospective DEUXIÈME PARTIE. EN CHEMIN, VERS L ONTOLOGIE? DES NOTIONS DRAMATIQUES AU CŒUR DE L ŒUVRE PHILOSOPHIQUE Chapitre I. Présence et mystère I. La présence A. La présence à autrui B. La présence à soi-même C. La présence créatrice D. La présence à Dieu E. La présence théâtrale F. La présence de l être mort G. Le drame comme épreuve de la présence II. Le mystère A. Qu est-ce que le mystère? B. La maladie et la mort comme mystère dans le théâtre de Gabriel Marcel C. Le mystère comme plénitude D. Le mystère au théâtre E. Le refus de la causalité Chapitre II. L incarnation, l acte et la situation I. L incarnation A. L incarnation dans l œuvre philosophique de Gabriel Marcel B. L incarnation au théâtre C. Le positionnement de l auteur par rapport à ses personnages Le sacrifice du dramaturge L effacement du dramaturge derrière ses personnages Le rapport du spectateur au personnage La création des personnages a. Les théories marcelliennes b. La genèse des personnages : l importance de l identité Les raisons du primat du personnage a. La caractérisation du personnage dans le théâtre bourgeois b. Les raisons philosophiques c. Le personnage comme préalable à l action d. L incarnation au cœur de la religion chrétienne

5 506 TABLE DES MATIÈRES II. L action A. L action dans la pensée marcellienne et ses répercussions sur le plan dramatique L acte et la personne dans la philosophie marcellienne a. La priorité du personnage sur l action b. Tentative de définition de l acte c. L acte lié à la personne L action comme conséquence de la volonté L action comme changement intérieur a. Une action charnelle b. Une action intériorisée c. L action dans le dialogue B. L action au théâtre L action au théâtre dans la tradition classique L action dans le théâtre de Gabriel Marcel III. La notion de situation A. D où vient la notion de situation? B. Qu est-ce que la situation pour Gabriel Marcel? C. La situation au théâtre Chapitre III. Le théâtre comme lieu de la quête ontologique et de l espérance I. Philosophie et drame : un même cheminement A. La philosophie comme recherche B. Le drame comme métaphore de l existence humaine II. Être et avoir A. La place de l être dans la philosophie marcellienne B. La visée du théâtre : de l avoir à l être C. Le théâtre de Gabriel Marcel : une fêlure dans l être III. L ontologie dans la structure des drames A. La plénitude comme inachèvement B. Le thème de l entrevision Le parallèle entre théâtre et philosophie dans la recherche ontologique L idée profonde et l entrevision : une métaphore de la quête ontologique C. L espérance, aboutissement de la visée ontologique La portée dramatique de l espérance L intersubjectivité, condition nécessaire de l espérance L espérance comme pensée ouverte

6 TABLE DES MATIÈRES 507 Chapitre IV. Le théâtre comme mise à l épreuve de la philosophie I. Le théâtre comme tremplin pour la philosophie A.Théâtre et philosophie : deux versants d une même pensée B. Des traces de la philosophie dans les manuscrits de théâtre?. 272 C. Le théâtre comme laboratoire de la philosophie? La philosophie au sein des drames Le théâtre en avance sur la philosophie? D. La genèse de L Iconoclaste et l évolution de l idée de mystère II. Théâtre et philosophie : un rapport complexe et mouvant A. Les divers types de manuscrits Les manuscrits de philosophie Les manuscrits de théâtre L exception : quelques manuscrits mêlant philosophie et théâtre a. La publication du Journal métaphysique b. Les manuscrits du Journal métaphysique B. Le journal, forme fixe au sein des manuscrits III. Évolution comparée du théâtre et de la philosophie A. Premier type de création dramatique : la méthode inductive B. Deuxième type de création dramatique : la méthode déductive C. Les pièces mixtes D. L interaction du théâtre et de la philosophie E. L inachèvement au sein de l œuvre marcellienne TROISIÈME PARTIE. LE THÉÂTRE COMME MÉDIATION VERS AUTRUI Chapitre I. L ouverture sur l espérance et la religion I. L espérance comme ouverture sur autrui et l au-delà A. L espérance, expérience de communion et d itinérance B. La structure ouverte comme une promesse d au-delà Une «forme-sens» Le refus d une mort définitive II. Théâtre et religion A. L importance de l au-delà B. Dénouement et religion : esquisse d une comparaison entre Gabriel Marcel et Paul Claudel C. Une conception de la création dramatique influencée par la religion III. Le dénouement comme appel A. La pensée interrogative B. L appel lancé au spectateur C. Le refus de l absurde

7 508 TABLE DES MATIÈRES Chapitre II. Le dialogue I. L importance du dialogue dans l œuvre marcellienne A. L héritage socratique B. Le poids de l enfance C. Le dialogue au sein de l œuvre marcellienne Le dialogue en philosophie Le dialogue au théâtre II. Les différentes valeurs du dialogue : ontologique, éthique, religieux A. La quête ontologique : naissance de la réflexion sur le moi et le toi chez Gabriel Marcel Le moi et le toi : un parallèle avec la philosophie de Martin Buber Autrui comme une étape vers le moi B. La valeur éthique du théâtre La question éthique au sein des drames marcelliens La supériorité du théâtre sur le plan du questionnement éthique C. La valeur religieuse du dialogue Le dialogue et Dieu : les pensées de Gabriel Marcel et d Emmanuel Lévinas La priorité du théâtre sur la pensée III. Le point de vue : polyphonique ou non? Chapitre III. La communion dans la pensée marcellienne I. L orphisme A. Le mythe d Orphée et Eurydice : la présence dans l absence. 355 B. L orphisme comme métamorphose C. La figure d Orphée musicien dans le théâtre marcellien II. L intersubjectivité A. L importance de l intersubjectivité dans l œuvre marcellienne Les diverses formes de l intersubjectivité L intersubjectivité au sein du sujet B. L intersubjectivité au théâtre Le thème de l intersubjectivité dans les drames marcelliens Le théâtre comme lieu privilégié de l intersubjectivité III. Le Corps mystique A. L affirmation du Corps mystique dans Le Monde cassé B. La communion finale C. Le rôle des spectateurs

8 TABLE DES MATIÈRES 509 Chapitre IV. Les trois modes de communion : théâtre, musique, prière I. La visée spirituelle du théâtre A. Le style : un désir de sobriété B. Le nécessaire lien à autrui du dramaturge La communion avec autrui La construction du je et du moi a. Les différentes parties du je b. Le théâtre comme élargissement du je II. La musique comme élan vers un au-delà A. L importance de la musique dans l évolution de Gabriel Marcel B. La création musicale : une visée ontologique parallèle au théâtre? C. La musique : un chemin vers la conversion D. La musique comme communion La communion avec les autres La communion entre les différents moi E. La musique comme forme de prière III. Le recueillement et la prière : des formes d intersubjectivité supérieures au théâtre et à la musique A. Qu est-ce que le recueillement? B. Le recueillement dans les contextes dramatique et musical C. Le métadrame Conclusion Bibliographie Sommaire Partie I. Sources I. Sources manuscrites II. Sources imprimées Partie II. Bibliographie I. Ouvrages généraux sur le contexte littéraire et culturel II. Ouvrages sur le théâtre III. Ouvrages philosophiques IV. Bibliographie sur les manuscrits et la critique génétique V. Études sur le théâtre et la philosophie de Gabriel Marcel Annexes Annexe 1. Biographie Annexe 2. Résumé des pièces Index des noms propres Table des matières

L UNIVERS BIBLIQUE CATHOLIQUE AU SIÈCLE DE LOUIS XIV La Bible de Port-Royal

L UNIVERS BIBLIQUE CATHOLIQUE AU SIÈCLE DE LOUIS XIV La Bible de Port-Royal Bernard CHÉDOZEAU L UNIVERS BIBLIQUE CATHOLIQUE AU SIÈCLE DE LOUIS XIV La Bible de Port-Royal Volume 1 Les Préfaces de l Ancien Testament Une théologie scripturaire (1672-1693) Les Préfaces du Nouveau

Plus en détail

Table. INTRODUCTION L'origine de l'écriture 6 Le lien entre écrit et image 8 I QUEL EST L'ART CHINOIS? 11

Table. INTRODUCTION L'origine de l'écriture 6 Le lien entre écrit et image 8 I QUEL EST L'ART CHINOIS? 11 Table INTRODUCTION i L'origine de l'écriture 6 Le lien entre écrit et image 8 I QUEL EST L'ART CHINOIS? 11 Qu'entend-on par art en Chine? 11 Quelle esthétique? 11 Le terme d'art existe-t-il? 12 La calligraphie,

Plus en détail

La formation en philosophie

La formation en philosophie La formation en philosophie au Cégep de Sainte-Foy ( supplément aux plans de cours) Département de philosophie Cégep de Sainte-Foy Janvier 2006-2- Ces quelques pages contiennent l information nécessaire

Plus en détail

Collège Privé La Xavière Vénissieux

Collège Privé La Xavière Vénissieux INTRODUCTION L Histoire des Arts L Histoire des Arts est un enseignement obligatoire de culture artistique de la 6 ème à la 3 ème. Il concerne toutes les matières et apporte à l élève une culture tout

Plus en détail

L'éthique en droit des affaires

L'éthique en droit des affaires UNIVERSITE MONTPELLIER I CENTRE DU DROIT DE LA CONSOMMATION ET DU MARCHE MASTER II DROIT DE LA CONSOMMATION ET DE LA CONCURRENCE L'éthique en droit des affaires Par Valentine Guillemin Sous la direction

Plus en détail

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS page 11 4 LES ÂGES DE LA VIE HUMAINE

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS page 11 4 LES ÂGES DE LA VIE HUMAINE 4 LES ÂGES DE LA VIE HUMAINE SOMMAIRE AVANT-PROPOS page 11 1. LA BIOGRAPHIE, CHEMIN D HUMANISATION page 12 Réussir sa vie, 12 / La responsabilité de sa biographie, 14 / Le concept de Moi, 15 / Un journal

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES. Sommaire Liste des abréviations Préface Introduction générale... 21

TABLES DES MATIÈRES. Sommaire Liste des abréviations Préface Introduction générale... 21 TABLES DES MATIÈRES Sommaire... 11 Liste des abréviations... 13 Préface... 17 Introduction générale... 21 PREMIÈRE PARTIE LE DÉPASSEMENT DES CONCEPTS D USAGER ET DE CONSOMMATEUR : L EXISTENCE D UN CONCEPT

Plus en détail

Introduction au métier de régisseur son ou régisseur lumière de spectacle vivant.

Introduction au métier de régisseur son ou régisseur lumière de spectacle vivant. Introduction au métier de régisseur son ou régisseur lumière de spectacle vivant. Le spectacle vivant est l aboutissement d un processus de création artistique (modèle) sous forme de représentation devant

Plus en détail

L'oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d'un entretien d'une dizaine de minutes avec le jury

L'oral se déroule en deux temps : un exposé (5 minutes) suivi d'un entretien d'une dizaine de minutes avec le jury PENDANT L ÉPREUVE Le jury choisit, parmi la liste proposée par le candidat, l'objet d'étude sur lequel porte son exposé. Un tirage au sort de l un des objets d étude préparé par l élève est effectué. L'oral

Plus en détail

Robert Tirvaudey. La Généalogie de l angoisse chez Sartre

Robert Tirvaudey. La Généalogie de l angoisse chez Sartre Robert Tirvaudey La Généalogie de l angoisse chez Sartre 2 2 Nous le savons, la réception de la philosophie sartrienne s est faite sous l égide de l angoisse. Il faut rappeler que l angoisse a été perçue

Plus en détail

La comparaison du système dramatique de Corneille et de Racine

La comparaison du système dramatique de Corneille et de Racine La comparaison du système dramatique de Corneille et de Racine les documents Corneille: trois Discours et les Examens (1660). Racine : la Préface de «Bérénice» et «Bajazet» les règles les unités les gênent

Plus en détail

1 - LE CONTEXTE HISTORIQUE

1 - LE CONTEXTE HISTORIQUE SOMMAIRE 1 - REPÈRES....................................... 9 1 - LE CONTEXTE HISTORIQUE............... 9 Le Roi-Soleil................................. 9 L absolutisme royal (1661-1713)............ 10

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. abréviations introduction première partie GÉNÉALOGIE D UN «MATÉRIALISME SPIRITUALISTE»

TABLE DES MATIÈRES. abréviations introduction première partie GÉNÉALOGIE D UN «MATÉRIALISME SPIRITUALISTE» TABLE DES MATIÈRES abréviations... 7 introduction... 9 première partie GÉNÉALOGIE D UN «MATÉRIALISME SPIRITUALISTE» LES TEXTES DE JEUNESSE OU LE TOURNIQUET DES «IMPERTINENCES» les totalités impossibles

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral

FRANÇAIS. Premier cycle. Écriture et instruments de la communication. Compréhension et production de l écrit. Compréhension et production de l oral Compréhension et production de l écrit Compréhension et production de l oral Accès à la littérature Fonctionnement de la langue Approches interlinguistiques Écriture et instruments de la communication

Plus en détail

Stage : Les Techniques du Théâtre de l Opprimé

Stage : Les Techniques du Théâtre de l Opprimé 78/80 rue du Charolais 75012 Paris contact@theatredelopprime.com www.theatredelopprime.com Stage : Les Techniques du Théâtre de l Opprimé Agrément de formation : n 117 52 05 27 75 Identification du stage

Plus en détail

Introduction : Le petit prince et Antoine de Saint-Exupéry

Introduction : Le petit prince et Antoine de Saint-Exupéry Introduction : Le petit prince et Antoine de Saint-Exupéry Utilisant ton livre (Notice Biographique pp. ix à xiv), répond aux questions suivantes. Il ne faut pas écrire en phrases complètes. 1. Où et quand

Plus en détail

Françoise Rougeul Comprendre la crise d adolescence

Françoise Rougeul Comprendre la crise d adolescence Françoise Rougeul Comprendre la crise d adolescence Groupe Eyrolles, 2006, ISBN 2-7081-3714-X Table des matières Remerciements................................................... 5 Sommaire.......................................................

Plus en détail

Découvrir, comprendre, approfondir

Découvrir, comprendre, approfondir 2010-2011 Philosophie Fait religieux Judaïsme Christianisme Islam Religions africaines Découvrir, comprendre, approfondir Bouddhisme Développement durable & religions Art contemporain & spiritualité Bienvenue

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 7 Préface 9 Introduction 15. Partie 1 Vers la constitution d une profession ( )

Table des matières. Remerciements 7 Préface 9 Introduction 15. Partie 1 Vers la constitution d une profession ( ) Table des matières Remerciements 7 Préface 9 Introduction 15 Partie 1 Vers la constitution d une profession (1890-1942) Chapitre 1 De la définition de la fonction aux premiers recrutements 27 1. Qu est-ce

Plus en détail

La dualité dans Les Fleurs du Mal

La dualité dans Les Fleurs du Mal L Université Azad Islamique Unité de Sciences et de Recherches Mémoire pour l obtention de la Maîtrise en Langue et Littérature Françaises La dualité dans Les Fleurs du Mal Sous la direction de : Madame

Plus en détail

École polyvalente Saint-Jérôme

École polyvalente Saint-Jérôme École polyvalente Saint-Jérôme GUIDE DE CHOIX DE COURS Année scolaire 2016-2017 1 er cycle du secondaire Secondaire 2 général Secondaire 2 général - programme régional soccer Service de l organisation

Plus en détail

Cours no 12. La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique

Cours no 12. La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique Cours no 12 La bureaucratie et la technocratie: L impact et l influence de ces modes de gestion dans l administration publique Plan du cours Bureaucratie et technocratie : Définition Similitudes et différences

Plus en détail

Niveau : 3ème Année Secondaire Filières scientifiques : Sciences expérimentales, Maths, Techniques mathématiques, Gestion - Economie

Niveau : 3ème Année Secondaire Filières scientifiques : Sciences expérimentales, Maths, Techniques mathématiques, Gestion - Economie PROGRESSIONS ANNUELLES Niveau : 3ème Année Secondaire Filières scientifiques : Sciences expérimentales, Maths, Techniques mathématiques, Gestion - Economie Volume horaire annuel : 81h (38 semaines). Volume

Plus en détail

Analyser un film. La Nature de l œuvre : Quoi, quand et où? Type de film, nationalité, réalisateur, date

Analyser un film. La Nature de l œuvre : Quoi, quand et où? Type de film, nationalité, réalisateur, date Analyser un film Introduction : présentation du film La Nature de l œuvre : Quoi, quand et où? Type de film, nationalité, réalisateur, date Contexte de production : Public visé, contexte historique, financement,

Plus en détail

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Basé sur les directives concernant l examen professionnel de courtière / courtier en immeubles

Plus en détail

L approche pédagogique Reggio Emilia. Au quotidien

L approche pédagogique Reggio Emilia. Au quotidien L approche pédagogique Reggio Emilia Au quotidien «Les enfants sont des êtres forts, riches et compétents. Tous ont la capacité, le potentiel, la curiosité et le désir de construire leur apprentissage

Plus en détail

Le théâtre de l absurde : un «anti-théâtre»? M. Danset, Les Francs-Bourgeois, mars 2011.

Le théâtre de l absurde : un «anti-théâtre»? M. Danset, Les Francs-Bourgeois, mars 2011. Le théâtre de l absurde : un «anti-théâtre»? M. Danset, Les Francs-Bourgeois, mars 2011. Préambule : le français, une langue étrangère pour des écrivains exilés Samuel Beckett, né en Irlande, à Dublin,

Plus en détail

l artthérapie Le grand livre de Angela EVERS L auteure dresse avec talent le portrait de la profession. Riche. Artension Nouvelle édition

l artthérapie Le grand livre de Angela EVERS L auteure dresse avec talent le portrait de la profession. Riche. Artension Nouvelle édition Nouvelle édition Angela EVERS Le grand livre de l artthérapie L auteure dresse avec talent le portrait de la profession. Riche. Artension, 2010, 2013 ISBN : 978-2-212-55489-2 SOMMAIRE Préface... XIII Introduction

Plus en détail

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur

Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur Texte de Rousseau. Thème : Le devoir et le bonheur PLAN Introduction 1 C est la faiblesse de l homme qui le rend sociable, donc humain A C est en vertu de son insuffisance et infirmité, que l homme s attache

Plus en détail

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir.

La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. C O R R I G É Éléments d analyse NOTIONS EN JEU La liberté; l État; la société; autrui. THÈSE ADVERSE La liberté de pensée est indépendante de la liberté d agir. PROCÉDÉ D ARGUMENTATION L auteur s appuie

Plus en détail

Introduction 1. Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique. Droit a la vie et peine de 13

Introduction 1. Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique. Droit a la vie et peine de 13 Introduction 1 Premiere Partie : Les droits de l'homme en pratique Droit a la vie et peine de 13 Chapitre 1 : Droit a la vie et peine de mort aux 15 1.1. Les principales bases constitutionnelles 15 1.2.

Plus en détail

LA COMPAGNIE LAURAMAAR

LA COMPAGNIE LAURAMAAR LA COMPAGNIE LAURAMAAR présente Les 29 et 30 avril 2005 Les 5 et 6 mai 2005 «Mais qui oserait me condamner dans ce monde sans juge où personne n est innocent» Cie Lauramaar, 45, Montée des Forts, 69 300

Plus en détail

Les peuples d Ajatado

Les peuples d Ajatado Roberto Pazzi Les peuples d Ajatado (entre Accra et Lagos) inter-national 3 : L expansion au xvie siècle et la première mission chrétienne en 1660 LA DANSE TRADITIONNELLE JUIVE ASHKÉNAZE LA DANSE TRADITIONNELLE

Plus en détail

L enfant et son Ombre :

L enfant et son Ombre : L enfant et son Ombre : Pédagogie du théâtre d ombre pour l enfant 1 ) Une petite histoire De toutes les formes de spectacle vivant, le théâtre d ombre est sans aucun doute l une des plus anciennes. Et

Plus en détail

CAPES interne d histoire et de géographie

CAPES interne d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs Table des matières Liste des encadrés Liste des études de cas Crédits Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs XI XI XII XIII XVII XXI Partie 1 Comprendre le marketing et

Plus en détail

Choix de projets sur la Renaissance faisant appel aux Intelligences multiples Histoire 214

Choix de projets sur la Renaissance faisant appel aux Intelligences multiples Histoire 214 Choix de projets sur la Renaissance faisant appel aux Intelligences multiples Histoire 214 Élaboré par Yves Allaire, enseignant École de l Horizon CS des Affluents 2002-2003 Adresse Internet : http://www.csaffluents.qc.ca/im/

Plus en détail

à pleine Voix Simhananda Inspirée des enseignements de

à pleine Voix Simhananda Inspirée des enseignements de Voie La Voix à pleine Inspirée des enseignements de Simhananda Table des matières Préface 7 Chapitre 1 Osons aimer en dépit de toute contradiction adverse 11 Chapitre 2 Osons vivre la vérité au-delà du

Plus en détail

Sciences et technologie au cycle 3

Sciences et technologie au cycle 3 PNF du 10-12-15 Lycée Jean ZAY Paris - Accompagnement des nouveaux programmes en sciences et technologie cycle 2, 3, 4 Sciences et technologie au cycle 3 Les programmes Un double défi interdisciplinaire

Plus en détail

Distribuer à chaque enfant un petit résumé de la vie d un saint. Chaque enfant raconte la vie du saint dont il a reçu la fiche.

Distribuer à chaque enfant un petit résumé de la vie d un saint. Chaque enfant raconte la vie du saint dont il a reçu la fiche. 1 La vie des saints Distribuer à chaque enfant un petit résumé de la vie d un saint. (Si possible leur prénom!) Exemple : fiches «prénoms» dans les revues «Grain de Soleil» Chaque enfant raconte la vie

Plus en détail

Comment l imaginaire des films de science-fiction influence-t-elle la science?

Comment l imaginaire des films de science-fiction influence-t-elle la science? Projet scientifique e 2 année du PPCS 2014-2015 Comment l imaginaire des films de science-fiction influence-t-elle la science? Dossier de conception Nom: Foyer : Titre du projet : Le cinéma Enseignant

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Avertissement Introduction première partie PARATOPIE DES MÉMOIRES

TABLE DES MATIÈRES. Avertissement Introduction première partie PARATOPIE DES MÉMOIRES TABLE DES MATIÈRES Avertissement... 7 Introduction... 9 première partie PARATOPIE DES MÉMOIRES L ethos aristocratique... 27 Généalogies et relations de protocole : fondements de l ethos aristocratique

Plus en détail

PRIMAIRE. 3e cycle, 6e année. Planification des activités. Vie affective et amoureuse

PRIMAIRE. 3e cycle, 6e année. Planification des activités. Vie affective et amoureuse DES OUTILS DE PROMOTION ET DE PRÉVENTION EN MATIÈRE DE SEXUALITÉ JEUNESSE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN FRANÇAIS Vie affective et amoureuse Planification des activités PRIMAIRE 3e cycle,

Plus en détail

Visite officielle du Premier ministre en Roumanie Inauguration du lycée français Anna de Noailles. Discours du Premier ministre

Visite officielle du Premier ministre en Roumanie Inauguration du lycée français Anna de Noailles. Discours du Premier ministre Visite officielle du Premier ministre en Roumanie Inauguration du lycée français Anna de Noailles Discours du Premier ministre Monsieur le Premier ministre, Mesdames et Messieurs les ministres, Mesdames

Plus en détail

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky

Le concept d étayage. J. Bruner relisant Vygotsky Le concept d étayage J. Bruner relisant Vygotsky 1 Le développement de l enfant: savoir faire, savoir dire J. S. Bruner (1983), Le développement de l enfant: Savoir faire, savoir dire, Paris, Puf. C est

Plus en détail

Théorie du récit et analyse de textes (printemps 2008) la théorie du récit ou la poétique du récit

Théorie du récit et analyse de textes (printemps 2008) la théorie du récit ou la poétique du récit Théorie du récit et analyse de textes (printemps 2008) la théorie du récit ou la poétique du récit Théorie du récit et analyse de textes Rra211a, Rra311f 6 crédits = 6 op cours magistral et contrôle de

Plus en détail

Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale. Chapitre 1 : Principes du management actuel

Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale. Chapitre 1 : Principes du management actuel Table des matières du tome 1 : la Compétence Managériale Chapitre 1 : Principes du management actuel L'impératif de la compétitivité Qu est-ce que le facteur humain? Le rôle du Manager : concevoir et animer

Plus en détail

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013

- S. AKIR Préparation CRPE Session 2014 Français CRPE. L Analyse de textes. Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 Méthodologie 1/6 Fiche établie d après l e-learning ForPorf CRPE Master Juin 2013 L Analyse suppose de rendre compte de l ensemble du corpus proposé de façon argumentée en référence aux textes et documents

Plus en détail

Des recherches documentaires pour préparer une rédaction

Des recherches documentaires pour préparer une rédaction F 16 Annexe Français, Béatrice Muller et Corinne Neuhart Des recherches documentaires pour préparer une rédaction Nombre d élèves dyslexiques appréhendent le travail en expression écrite. En mettant en

Plus en détail

Auteur : Isabelle Jonas - Agrégation (AESS) PHYSIQUE ULB - Mai 2010 Contact : Introduction à l évolution de l Univers

Auteur : Isabelle Jonas - Agrégation (AESS) PHYSIQUE ULB - Mai 2010 Contact : Introduction à l évolution de l Univers Introduction à l évolution de l Univers 1 Plan I. Qu est-ce que l Univers? II. III. IV. Historique de la cosmologie Les grandes étapes de l évolution de L Univers L avenir de l Univers V. Annexes 2 Plan

Plus en détail

Table des matières PARTIE I TITRE I. Le renforcement de l obligation précontractuelle d information... 34

Table des matières PARTIE I TITRE I. Le renforcement de l obligation précontractuelle d information... 34 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 Préface... 11 Introduction... 13 PARTIE I L émergence d un formalisme contractuel de droit commun TITRE I L organisation légale du processus contractuel par

Plus en détail

HUMANITES CLASSIQUES ET CONTEMPORAINES (H2C)

HUMANITES CLASSIQUES ET CONTEMPORAINES (H2C) PRESENTATION DU PARCOURS HUMANITES CLASSIQUES ET CONTEMPORAINES (H2C) La licence «Humanités Contemporaines», parcours «Humanités Classiques et Contemporaines» est une formation généraliste, avec cependant

Plus en détail

Etudes & Recherches. Perspectives Secteur : scolarité en LSF

Etudes & Recherches. Perspectives Secteur : scolarité en LSF Etudes & Recherches Perspectives 2004 Secteur : scolarité en LSF Activités d IRIS Caractéristiques Formation à la LSF Education bilingue Scolarité en LSF SAVS Multimédia CID Administration Activités d

Plus en détail

Parcours-type de formation en sciences des religions - intervention et SASEC

Parcours-type de formation en sciences des religions - intervention et SASEC Parcours-type de formation en sciences des religions - intervention et SASEC Votre feuille de route pour vos études Faculté de théologie et de sciences des religions 2 Sommaire Introduction... 3 Vous êtes

Plus en détail

«LE SECRET DE BIEN LIRE»

«LE SECRET DE BIEN LIRE» Aude VOLPILHAC «LE SECRET DE BIEN LIRE» Lecture et herméneutique de soi en France au XVII e siècle PARIS HONORÉ CHAMPION ÉDITEUR 2015 www.honorechampion.com TABLE DES MATIÈRES Introduction... 15 A. Lectures

Plus en détail

Book. Reference. La maltraitance en institution: les représentations comme moyen de prévention. MASSE, Manon, et al.

Book. Reference. La maltraitance en institution: les représentations comme moyen de prévention. MASSE, Manon, et al. Book La maltraitance en institution: les représentations comme moyen de prévention MASSE, Manon, et al. Abstract Les institutions médico-sociales ou socio-éducatives ont pour mission l'accompagnement et

Plus en détail

Géométrie plane : les niveaux de géométrie

Géométrie plane : les niveaux de géométrie Géométrie plane : les niveaux de géométrie Quelques «règles» trouvées dans des manuels de collège «Une constatation ou des mesures sur un dessin ne suffisent pas pour prouver qu un énoncé de géométrie

Plus en détail

LICENCE INFORMATION ET COMMUNICATION

LICENCE INFORMATION ET COMMUNICATION LICENCE INFORMATION ET COMMUNICATION - Culture et Médias www.univ-littoral.fr ART, LETTRES & LANGUES OBJECTIFS DE LA FORMATION La licence IC-Culture et Médias vise à former les futurs acteurs de la société

Plus en détail

Claude Darche Le tarot divinatoire

Claude Darche Le tarot divinatoire Claude Darche Groupe Eyrolles 2009 ISBN : 978-2-212-54406-0 Groupe Eyrolles Table des matières Sommaire..................................................... 7 Avant-propos...................................................

Plus en détail

Le fil rouge Web social et évaluation de l information par les usagers Qu est-ce qui change, à travers : les modèles d autorité les représentations, l

Le fil rouge Web social et évaluation de l information par les usagers Qu est-ce qui change, à travers : les modèles d autorité les représentations, l Journée d étude Médiadix / Urfist Paris 10 décembre 2010 Le web 2.0 : nouveaux services ou effet de mode? L évaluation de l'information à l'heure du web 2 : entre changement et continuité Alexandre Serres,

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Patrick d Humières Coordination de Sarah Vignoles Le développement durable Le management de l entreprise responsable, 2005 ISBN : 2-7081-3290-3 REMERCIEMENTS... VII UN MANUEL À DISPOSITION DE TOUS LES

Plus en détail

Méthode de dissertation

Méthode de dissertation Sommaire 1 Travail préparatoire 2 Chercher les concepts Distinction mot, concept, réalité, jugement et raisonnement Vous serez juger sur : Votre capacité à définir clairement les concepts qui sont derrière

Plus en détail

INDEXATION SYSTEMATIQUE DEWEY. Formation au métier de bibliothécaire JUIN 2005. Documentation de base

INDEXATION SYSTEMATIQUE DEWEY. Formation au métier de bibliothécaire JUIN 2005. Documentation de base INDEXATION SYSTEMATIQUE DEWEY Formation au métier de bibliothécaire JUIN 2005 Documentation de base INDEXATION SYSTEMATIQUE DEWEY A. GENERALITES Définition de l indexation «L indexation est l opération

Plus en détail

SEMINAIRES TALENTS & TRAJECTOIRES

SEMINAIRES TALENTS & TRAJECTOIRES SEMINAIRES TALENTS & TRAJECTOIRES 24-25 - 26 FEVRIER 2016 DOMAINE DE LA CASTILLE Route de la Farlède à La Crau 83210 SOLLIES VILLE à 13 Kms de Toulon, 8 de Hyères et 3 kms de la Farlède A QUI S ADRESSE

Plus en détail

Corrélation avec le programme d études

Corrélation avec le programme d études Corrélation avec le programme d études et Le patrimoine et la citoyenneté canadienne : 4 e année Racines lointaines : les civilisations anciennes et médiévales DUVAL HOUSE P U B L I S H I N G LES ÉDITIONS

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 LA FORMATION DU CONTRAT D EXPLOITATION DE DROIT D AUTEUR CHAPITRE 1 LES CONDITIONS DE FOND TENANT AU DROIT CÉDÉ (OBJET)

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 LA FORMATION DU CONTRAT D EXPLOITATION DE DROIT D AUTEUR CHAPITRE 1 LES CONDITIONS DE FOND TENANT AU DROIT CÉDÉ (OBJET) TABLE DES MATIÈRES AVERTISSEMENT... 5 PRÉFACE... 7 AVANT-PROPOS... 9 INTRODUCTION... 11 PARTIE 1 LA FORMATION DU CONTRAT D EXPLOITATION DE DROIT D AUTEUR CHAPITRE 1 LES CONDITIONS DE FOND TENANT AU DROIT

Plus en détail

SEQUENCE D OBSERVATION EN ENTREPRISE - Classes de 3 ème

SEQUENCE D OBSERVATION EN ENTREPRISE - Classes de 3 ème SEQUENCE D OBSERVATION EN ENTREPRISE - Classes de 3 ème But : Le séjour en entreprise que vous allez effectuer est une période de découverte et d observation du monde du travail, vu de l intérieur. Comment

Plus en détail

RHÉTORIQUE DE LA SINCÉRITÉ La poésie moderne en quête d un langage vrai

RHÉTORIQUE DE LA SINCÉRITÉ La poésie moderne en quête d un langage vrai Nicholas MANNING RHÉTORIQUE DE LA SINCÉRITÉ La poésie moderne en quête d un langage vrai PARIS HONORÉ CHAMPION ÉDITEUR 2013 www.honorechampion.com TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 7 INTRODUCTION... 13

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE INTRODUCTION La sociolinguistique est l une des sciences du langage, William Labov, l un des pères fondateurs de la discipline considère «qu il s agit là

Plus en détail

Testament spirituel de Julien Green

Testament spirituel de Julien Green Guy Brunelle S.C. Testament spirituel de Julien Green dans En avant par-dessus les tombes (Journal 1996-1997) et Le Grand Large du soir (Journal 1997-1998) 2008 1 PRÉSENTATION En juillet 1998, il y a maintenant

Plus en détail

JOUER POUR APPRENDRE Synthèse du cadrage général

JOUER POUR APPRENDRE Synthèse du cadrage général JOUER POUR APPRENDRE Synthèse du cadrage général Ce document à une vocation de synthèse. Néanmoins, la ressource d'accompagnement «Jouer pour apprendre-cadrage général» fournit plus de précisions. Nous

Plus en détail

Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ

Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ Nom CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL CDCF PJ I. INTRODUCTION II. DÉFINITIONS - EXEMPLES DE CdCF 1. Notion de Cahier des charges 2. Cahier des charges fonctionnel CdCF 3. Exemples de CdCF III. DEMARCHE D

Plus en détail

Sources documentaires et outils de recherche

Sources documentaires et outils de recherche DU Assistant des bibliothèques et de la documentation 2016-2017 Sources documentaires et outils de recherche 1ère partie PLAN 1ère partie : Les sources d information : 1/ Définition, place, importance,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE L EMM LONGPONT : DECOUVRIR, PARTAGER, CREER, ET VIVRE ENSEMBLE LA MUSIQUE.

PROJET PEDAGOGIQUE DE L EMM LONGPONT : DECOUVRIR, PARTAGER, CREER, ET VIVRE ENSEMBLE LA MUSIQUE. PROJET PEDAGOGIQUE DE L EMM LONGPONT : DECOUVRIR, PARTAGER, CREER, ET VIVRE ENSEMBLE LA MUSIQUE. PRESENTATION DE L EMM LONGPONT L Ecole Municipale de Musique (EMM) LONGPONT est située au cœur de la commune

Plus en détail

LA RUCHE THÉÂTRE AMATEUR DU TKM

LA RUCHE THÉÂTRE AMATEUR DU TKM L ECOLE DE LA RUCHE Organisation générale Durée des études 3 à 6 ans (chaque degré étant renouvelable une fois) Degrés d études Initial, moyen, supérieur. Age d admission Dès 16 ans (fin de l école obligatoire)

Plus en détail

Droit. de la propriété intellectuelle. TAFFOREAU Cédric MONNERIE. 3 e édition

Droit. de la propriété intellectuelle. TAFFOREAU Cédric MONNERIE. 3 e édition TAFFOREAU Cédric MONNERIE Droit de la propriété intellectuelle Propriété littéraire et artistique Propriété industrielle Droit international 3 e édition Avec la collaboration de Anaïs BENFEDDA Sommaire

Plus en détail

Votre famille va adorer sa nouvelle maison

Votre famille va adorer sa nouvelle maison Votre famille va adorer sa nouvelle maison Une expertise reconnue sur le littoral Sur les secteurs de Calais, Dunkerque, Saint-Omer et Berck-sur-Mer, ECC est un constructeur incontournable, acteur majeur

Plus en détail

Travail écrit pour l'obtention de la reconnaissance d'entraîneur J+S Volleyball et du diplôme d'entraîneur A Swiss Volley

Travail écrit pour l'obtention de la reconnaissance d'entraîneur J+S Volleyball et du diplôme d'entraîneur A Swiss Volley Travail écrit pour l'obtention de la reconnaissance d'entraîneur J+S Volleyball et du diplôme d'entraîneur A Swiss Volley Le travail écrit constitue une partie des tâches à accomplir pour l obtention du

Plus en détail

Proposition de séquence (10 (13 séances ; heures)

Proposition de séquence (10 (13 séances ; heures) Proposition de séquence (10 (13 séances ; 10 13 heures) Hosties noires de L. S. Senghor : de la mémoire au pardon Préalable : les élèves auront lu le recueil Hosties noires accompagné d un glossaire leur

Plus en détail

Table des matières. Préface, par Jean Florence 11 Avant-propos, par Michel Cazenave 15. Introduction, p. 17

Table des matières. Préface, par Jean Florence 11 Avant-propos, par Michel Cazenave 15. Introduction, p. 17 Table des matières Préface, par Jean Florence 11 Avant-propos, par Michel Cazenave 15 Introduction, p. 17 Première partie LES BASES D'UNE AUTRE APPROCHE DE LA SCHIZOPHRÉNIE, p. 19 Chapitre 1. La découverte

Plus en détail

ENTRETIENS PÉRIODIQUES D ACCOMPAGNEMENT ET DE SOUTIEN A L INTENTION DES AGENTS PASTORAUX (PRÊTRES, DIACRES ET AGENTS PASTORAUX LAÏCS) PREAMBULE

ENTRETIENS PÉRIODIQUES D ACCOMPAGNEMENT ET DE SOUTIEN A L INTENTION DES AGENTS PASTORAUX (PRÊTRES, DIACRES ET AGENTS PASTORAUX LAÏCS) PREAMBULE DIOCESE DE SION Partie francophone ENTRETIENS PÉRIODIQUES D ACCOMPAGNEMENT ET DE SOUTIEN A L INTENTION DES AGENTS PASTORAUX (PRÊTRES, DIACRES ET AGENTS PASTORAUX LAÏCS) PREAMBULE 1. Objectifs et finalités

Plus en détail

Gestion Appliquée Comptabilité de gestion : analyse et maîtrise des coûts 2e édition. table des matières

Gestion Appliquée Comptabilité de gestion : analyse et maîtrise des coûts 2e édition. table des matières table des matières Introduction 11 1 La societe Dianis 17 L entreprise et ses acteurs 17 Objectifs et possibilités analytiques 19 Données comptables 21 Achats de matières et de fournitures 21 Services

Plus en détail

Planification annuelle PÉI 1 re secondaire

Planification annuelle PÉI 1 re secondaire IDRA1 IDRA2 IDRA3 Planification annuelle PÉI 1 re secondaire 1 re étape : 20% - Briser la glace Jeux, exercices, improvisation. - Création et interprétation d une lecture publique En équipe, créer un texte

Plus en détail

T ABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE : CONTEXTE ET EFFETS DES POLITIQUES

T ABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE : CONTEXTE ET EFFETS DES POLITIQUES T ABLE DES MATIÈRES Table des matières Sommaire....................................................... 7 PREMIÈRE PARTIE : CONTEXTE ET EFFETS DES POLITIQUES INTRODUCTION Politiques et outils de «l école

Plus en détail

PAS DE citoyenneté sans culture!

PAS DE citoyenneté sans culture! PAS DE citoyenneté sans culture! VENDREDI 27 NOV 2015 LES CHAMPS LIBRES RENNES 2 es RENCONTRES PHILOSOPHIQUES DE LA CULTURE Rencontres organisées par l Observatoire des politiques culturelles, Les Champs

Plus en détail

Découvre le trésor d aimer et d être aimée

Découvre le trésor d aimer et d être aimée Découvre le trésor d aimer et d être aimée «Si on me l avait dit à 15 ans, ma vie aurait été complètement transformée» Cette phrase prononcée par des jeunes de 25 ans mais aussi par des personnes de 50

Plus en détail

SIMVVO-CONSERVATOIRE DU VEXIN CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT INTERCOMMUNAL REGLEMENT DES ETUDES

SIMVVO-CONSERVATOIRE DU VEXIN CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT INTERCOMMUNAL REGLEMENT DES ETUDES SIMVVO-CONSERVATOIRE DU VEXIN CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT INTERCOMMUNAL REGLEMENT DES ETUDES 1 2 SOMMAIRE 1 DISPOSITIONS GENERALES (Musique et Art dramatique) 1.1 Principe et organisation des études 1.2

Plus en détail

Histoire de la société française dans l entredeux-guerres

Histoire de la société française dans l entredeux-guerres L1 AES Histoire sociale contemporaine - 20h Cours de Madame Laetitia Guerlain - PLAN DU COURS - Histoire de la société française dans l entredeux-guerres (1919-1939) Bibliographie - ANTONETTI (G.), Histoire

Plus en détail

Le but de l outil Présentation de l outil

Le but de l outil Présentation de l outil Outil - Photolangage PRÉSENTATION PRESENTATIE PRESENTATION LE PROJET HET PROJECT THE PROJECT TABLEAU DE BORD DASHBOARD Le but de l outil Présentation de l outil Sources Forces Faiblesses RAPPORT FINAL

Plus en détail

Conférence nationale sur le système éducatif haïtien 1

Conférence nationale sur le système éducatif haïtien 1 Conférence nationale sur le système éducatif haïtien 1 Konbit edikasyon '2012 Document préliminaire Version du 11 Juillet 2011 1 Cette conférence est initiée par le Groupe de réflexion et d action pour

Plus en détail

WINCENTY LASZEWSKI LES MIRACLES DE MARIE DANS LA VIE DE JEAN-PAUL II

WINCENTY LASZEWSKI LES MIRACLES DE MARIE DANS LA VIE DE JEAN-PAUL II WINCENTY LASZEWSKI LES MIRACLES DE MARIE DANS LA VIE DE JEAN-PAUL II Éditions des Béatitudes Introduction à l édition française V ous qui êtes francophone, savez-vous que la France est le pays marial le

Plus en détail

Sommaire des Formations

Sommaire des Formations Sommaire des Formations LANGUE ET CULTURE Niveau A0-A1 01 : Initiation au français (Oral / Ecrit) Niveau A1 02 : Français pour débutants (Oral / Ecrit) Niveau A2 03 : C est correct je que je dis? (Oral)

Plus en détail

PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011

PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 INTRODUCTION (2 heures) PARTIE 1 1914/1945 : GUERRES-DEMOCRATIE-TOTALITARISMES (20 heures + 3) Hist 1. La 1 ère Guerre Mondiale et ses conséquences

Plus en détail

Principes GÉnÉraux La maitrise de l oral implique un travail sur différents axes (vocabulaire, syntaxe, prosodie, posture, structuration du récit )

Principes GÉnÉraux La maitrise de l oral implique un travail sur différents axes (vocabulaire, syntaxe, prosodie, posture, structuration du récit ) Oral cycle 2 Principes GÉnÉraux La maitrise de l oral implique un travail sur différents axes (vocabulaire, syntaxe, prosodie, posture, structuration du récit ) MAIS aussi Avoir confiance en soi Maitriser

Plus en détail

"Sciences de gestion" CHARTE DES ETUDES DOCTORALES

Sciences de gestion CHARTE DES ETUDES DOCTORALES UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION ECOLE SUPERIEURE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET COMMERCIALES ECOLE DOCTORALE des "Sciences de gestion" CHARTE DES ETUDES DOCTORALES Charte de thèse entre

Plus en détail

MODELE POUR LE RAPPORT DE STAGE 3eme

MODELE POUR LE RAPPORT DE STAGE 3eme MODELE POUR LE RAPPORT DE STAGE 3eme Les consignes et le plan ci-dessous doivent être obligatoirement respectés - Il faut reprendre les titres avec leur numérotation et leur mise en forme (gras, majuscule,

Plus en détail

SOMMAIRE. Approche théorique de la circulation en entreprise

SOMMAIRE. Approche théorique de la circulation en entreprise INTRODUCTION Considérée comme une activité auxiliaire difficilement maîtrisable Manque d organisation de la circulation dans beaucoup d entreprise 120 000 accidents du travail / an 18 % de l ensemble des

Plus en détail

Plan de cours PHI-3505 : Théories de l interprétation Hiver 2009

Plan de cours PHI-3505 : Théories de l interprétation Hiver 2009 Plan de cours PHI-3505 : Théories de l interprétation Hiver 2009 Chargé de cours : Marc-Antoine Vallée Local : A-1760 Horaire : lundi 9h30-12h30 Courriel : vallee.marc-antoine@uqam.ca Disponibilité : sur

Plus en détail