Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le"

Transcription

1 Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le 8 octobre 1990 Le Ministre de la Santé publique et de l action sociale, Vu la Constitution, notamment en ses articles 37 et 65 ; Vu le décret n du 12 mai 1979 portant organisation du Ministère de la Santé, modifié par le décret n du 27 mars 1990 ; Vu le décret n du 27 mars 1990 portant nomination des Ministres ; Vu le décret n du 27 mars 1990 portant répartition des services de l État et du contrôle Des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés d économie mixte entre la Présidence de la République et les Ministères ; Vu l arrêté n du 7 novembre 1979 portant organisation de la Direction de l Approvisionnement médico-pharmaceutique et de l équipement technique ; Arrête : Article premier. Le sang humain, son plasma et leurs dérivés, dont la liste est fixée à l article 2 du présent arrêté, ne peuvent être prélevés et transfusés que sous contrôle médical et à des fins strictement thérapeutiques médico-chirurgicales. Toutefois, ces dispositions ne sont pas applicables aux sérums antimicrobiens ou antitoxiques, d origine humaine. Art. 2. La liste des produits sanguins d origine humaine à usage thérapeutique prévue à l article premier est fixée comme suit : Le sang total frais ou conservé, le sang déleucocyté, le concentré leucocytaire, le concentré érythrocytaire, le concentré plaquettaire, le plasma frais congelé, le cryoprécipité, le concentré de facteurs de coagulation, les gamma-globulines spécifiques et polyvalentes. Art. 3. Le sang humain, son plasma et leurs dérivés ne peuvent être prélevés et transfusés que par un médecin ou sous sa direction et sa responsabilité. Art. 4.- La préparation de sang humain, de son plasma et de leurs dérivés, ne peut être effectuée que par un médecin ou par un pharmacien ou sous leur direction et leur responsabilité uniquement dans les établissements du Ministère de la Santé publique et de l action sociale ou agréés par lui. Art. 5. La conservation du sang humain, de son plasma et de leurs dérivés ne peut être faite que par les établissements autorisés à préparer ces produits ou par les établissements agréés par le Ministère de la Santé publique et de l action sociale. Art. 6. Les établissements manipulant du sang à des fins de transfusion doivent

2 posséder un réfrigérateur capable de conserver une température régulière entre 4 C et 8 C et servant uniquement à cette fin. La durée de vie du sang conservé est de 21 jours dans des récipients ACD ou CPD et de 35 jours dans des récipients CPD-Adénine. Les instructions contenues sur le sang du donneur doivent être obligatoirement respectées. Art. 7. Un certain nombre de contrôles doivent être effectués au niveau de chaque centre, de chaque banque de sang et de chaque poste de prélèvement. Il s agit : a) Groupes sanguins ABO, en utilisant les techniques de groupage de cellules et de sérum. Deux techniciens devront obligatoirement effectuer le test de façon indépendante. b) Groupe Rhésus selon la technique de Diamond à l anti-d albumineux. La technique d antiglobuline doit être appliquée aux dons de sang de rhésus négatif pour déceler le D faible ; c) Le dépistage des hémolysines Anti A et Anti B chez les donneurs du groupe O. Le sang comportant des hémolysines ne peut être transfusé qu aux receveurs du groupe O. d) Le dépistage des Anti-VIH, HBs ag et de la syphilis par les techniques appropriées. e) Le dépistage de toute autre maladie jugée indispensable. f) Le dépistage du paludisme et de la microfilariose est facultatif. Art. 8. Le don du sang doit être volontaire et gratuit. Si la préparation du sang en vue d une transfusion a occasionné des frais, l utilisateur peut être amené à s acquitter d un prix de cession. Art. 9. Le donneur ne peut pas être empêché de donner son sang pour des raisons idéologiques, sociales, religieuses en raison du principe général de nondiscrimination. Art. 10. L anonymat entre le donneur et le receveur doit être respecté, sauf en cas de nécessité. Art. 11. Avant prélèvement, le donneur doit remplir un formulaire faisant état de son identité et de son état de santé présent et passé, subir un examen clinique et sa pression sanguine devra être notée. L hémoglobine et/ou l hématocrite devront être déterminées selon une technique sûre et fiable avant ou après prélèvement. L hypotension et l hypertension sont des contre-indications au prélèvement sanguin. Des taux d hémoglobine inférieure à 125 g/l pour la femme et 135 g/l pour l homme constituent également une contre-indication au don de sang. Art. 12. Le médecin doit veiller à assurer au donneur une information sur les risques possibles liés au prélèvement, notamment à la suite d un contrôle médical portant sur l aptitude du don de sang.

3 Art. 13. Tout adulte, en bonne santé, âgé de 18 à 60 ans, peut faire don de son sang. Les personnes pesant 50 kg et plus peuvent donner 450 ml de sang. Les donneurs pesant entre 43,5 kg et 50 kg peuvent faire un don de 250 ml. Les prélèvements peuvent s effectuer à des intervalles d au moins trois mois. Dans des cas particuliers, ceux-ci pourront avoir lieu tous les deux mois. Art. 14. Des récipients jetables stériles devront être utilisés pour le prélèvement. Des procédures strictes d asepsie devront être appliquées pendant le prélèvement. Art. 15. Avant toute transfusion de sang ou de ses dérivés, une prescription écrite signée par le médecin ou produite sous sa responsabilité doit spécifier l identité du receveur, le diagnostic et le taux d hémoglobine du malade ainsi que la nature et la quantité du produit à administrer. Art. 16. Avant toute administration de sang, on vérifiera que le sang et ses dérivés sont correctement identifiés, qu ils semblent normaux à l examen et que leur date de péremption n est pas dépassée. L identité du receveur doit être vérifiée. Art. 17. Toute transfusion de globules rouges nécessitera des tests préliminaires du groupe sanguin du receveur, ainsi que des épreuves de compatibilité au laboratoire entre le sang du donneur et celui du receveur. Trois de ces méthodes choisies seront utilisées. a) Épreuve de compatibilité sur lame. b) Épreuve de compatibilité dans un sérum physiologique à la température ambiante. c) Épreuve de compatibilité à l albumine à 37 C. d) Épreuve de compatibilité grâce au test indirect d antiglobuline humaine. e) Épreuve de compatibilité par enzyme. f) Pour des malades qui ont reçu plusieurs transfusions, on sera tenu d effectuer un dépistage des anticorps irréguliers. Art. 18. On vérifie obligatoirement les groupes sanguins du donneur et du receveur grâce au groupage des globules rouges ou à défaut faire un cross-matching immédiatement avant la transfusion. Les substituts volémiques du plasma (crystalloïdes et colloïdes) devront êtres prévus pour restaurer le volume sanguin avant la transfusion. Art. 19. Les malades sous transfusion sanguine doivent être sous surveillance continue pendant les 15 premières minutes et, par la suite, toutes les 30 minutes jusqu à la fin de l opération et, enfin, 24 heures après la dernière transfusion. Art. 20. Toute réaction anormale notée chez le malade devra conduire à une cessation immédiate de la transfusion. L information sera immédiatement transmise au médecin responsable et au préposé, au centre ou à la banque de sang pour toute intervention et enquête nécessaires.

4 Art. 21. Le pouls (P), la tension artérielle (TA), la température (T), et la fréquence respiratoire (FR) devront être pris et notés avant, pendant et après la transfusion, conformément au tableau de contrôle de transfusion en annexe. Le début et la fin de chaque transfusion devront être notés sur le tableau. Celui-ci devra être envoyé au centre ou à la banque de sang 24 heures après la transfusion. Art. 22. Chaque centre de transfusion sanguine et chaque banque de sang devront avoir des registres actualisés pour : a) les donneurs ; b) les receveurs ; c) les groupes sanguins ; d) le contrôle de la qualité des procédures et de l équipement ; e) les épreuves de compatibilité. Art. 23. La Chaîne de Froid doit être maintenue tout au long du transport du sang et de ses dérivés et dans les services hospitaliers. La garantie de la qualité extérieure doit être effectuée de façon périodique, par le CNTS et le STS du Ministère de la Santé publique et de l action sociale. Art. 24. Le Directeur du Centre national de transfusion sanguine est chargé de l exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal Officiel. CNTS : Centre national de transfusion sanguine STS : Service de transfusion sanguine Assane Diop Service de Transfusion Sanguine Formulaire de contrôle de transfusion sanguine 1. Malade : Hôpital n : Nom Prénom(s) Autre service Sexe : F M Lit Salle. 2. Médecin responsable de la transfusion : (Nom n téléphone) 3. Personne ayant commencé la transfusion : Nom Signature Date 4. Identification de la poche n :. Groupe sanguin :. Compatible avec :.. Date d expiration :. spécifier si dérivé identifications. 5. Paramètres de contrôle : Activité Durée réelle T FR P TA Malade calme/agité

5 Début de la transfusion Contrôle après 15mn " " 45mn " " 75mn " " 105mn " à la fin de la transfusion " 24 heures après 6. Description précise des observations anormales et mesures prises : Rapporté par : Signature Date :

La transfusion : un acte infirmier à haut risque

La transfusion : un acte infirmier à haut risque La transfusion : un acte infirmier à haut risque Véronique DENEYS Transfusion veronique.deneys@uclouvain.be 2 La sécurité et l efficacité de la transfusion dépendent de deux facteurs clés : 1. Un approvisionnement

Plus en détail

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Faculté de Médecine d Alger Direction de la Pédagogie Formation Médicale Continue SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Pr M. Ramaoun Service d hématologie / CTS CHU Béni Méssous

Plus en détail

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine Tout savoir sur la transfusion sanguine POUR MIEUX COMPRENDRE LA TRANSFUSION Il se peut que votre état de santé nécessite une transfusion de sang. La transfusion n est pas un geste anodin même si tout

Plus en détail

transfusionnelle transfusionnelle Exemple de formulaire rempli concernant les indicateurs de sécurité

transfusionnelle transfusionnelle Exemple de formulaire rempli concernant les indicateurs de sécurité Indicateurs 2010 de la sécurité Base mondiale de données sur la sécurité Exemple de formulaire rempli concernant les indicateurs de sécurité L équipe OMS de la sécurité apprécie votre aimable coopération

Plus en détail

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 1 RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 2011-2014 2 MISE EN SITUATION Vous êtes IDE dans un service de soins intensifs de cardiologie.

Plus en détail

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du

Plus en détail

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS Fiche d auto-contrôle N 1 : PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS VERIFICATION IDENTITE RENSEIGNEMENTS PRIS SUR ANTECEDENTS TRANSFUSIONNELS (transfusion récente? injection de gamma-anti-d.) ETIQUETAGE DES TUBES

Plus en détail

L acte transfusionnel

L acte transfusionnel L acte transfusionnel Françoise VALLA IDE E.I.H.H. CH Valence 2 ème journée régionale d Hémovigilance Lyon, le 19 Juin 2014 1 Objectifs pédagogiques Sécuriser l acte transfusionnel. Respecter les étapes

Plus en détail

L ACTE TRANSFUSIONNEL

L ACTE TRANSFUSIONNEL PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 NOM FONCTION DATE CRÉATION Dr Monique Correspondante d Hémovigilance 2 avril 2005 MAIGNAN du Chu de Toulouse REDACTION Dr Marie-Pierre Correspondante d Hémovigilance 29/03/2010

Plus en détail

Les différents produits sanguins et leurs principales indications

Les différents produits sanguins et leurs principales indications Les différents produits sanguins et leurs principales indications Dr Frédéric JOYE Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance (CSTH) Produits Sanguins thérapeutiques Produits sanguins thérapeutiques

Plus en détail

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique Le Ministre de la Santé et de la Population ; - Vu la loi n 85-05 du 16 Février 1985, relative à la

Plus en détail

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 12 Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central 1- principe de soin 2- Objectif Acte thérapeutique qui consiste

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 19 juillet 2005 modifiant l arrêté du 29 avril 2003 fixant la liste et les caractéristiques des produits

Plus en détail

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE Malgré les moyens mis en œuvre pour épargner les pertes sanguines, la réalisation d une intervention chirurgicale nécessite parfois la transfusion de produits

Plus en détail

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule PROCEDURE DE Page n 1 sur 6.! CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Dr Salima MARTINEZ Dr Mady CALOT Toulouse

Plus en détail

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit le questionnaire

Plus en détail

Les groupes sanguins

Les groupes sanguins TOUT SAVOIR SUR LE SANG Chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont effectués en France, ils permettent de soigner un million de malades par an. Les produits sanguins sont utilisés pour répondre

Plus en détail

- Vu la loi n du 16 Février 1985 relative à la protection et à la promotion de la santé modifiée et complétée,notamment son article 158 ;

- Vu la loi n du 16 Février 1985 relative à la protection et à la promotion de la santé modifiée et complétée,notamment son article 158 ; Arrêté du 24 Mai 1998 fixant la liste des Matériels et Consommables nécessaires pour le fonctionnement des Structures chargées de la Transfusion Sanguine. Le Ministre de la Santé et de la Population ;

Plus en détail

Introduction à la transfusion

Introduction à la transfusion Introduction à la transfusion 1 Que savez-vous de la transfusion? 1- Les produits 2- Les consignes de sécurité 3- Les responsabilités 2 Le plus important Le bon produit Ordonnance Réception du colis Au

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D

PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D PERCEPTION ETHIQUE, DEONTOLOGIQUE ET JURIDIQUE DE LA TRANSFUSION SANGUINE EN COTE D IVOIRE. D Konate S.; Sekongo Y.M. ; Abisse A.; Kouamenan S.; Yao K.D.; Kabore S.; N Guessan Centre National de Transfusion

Plus en détail

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions.

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions. DU Cas Concret Cas Clinique n 1 Dr Anne Mercadier EFS Ile de France 1 2 Cas 1 - Description Patient sexe féminin né en 1949 Antécédents : 3 grossesses, sans antécédent transfusionnel connu. Hospitalisée

Plus en détail

Chapitre 18 A) : Spécifications : Sang complet et concentrés érythrocytaires

Chapitre 18 A) : Spécifications : Sang complet et concentrés érythrocytaires Prescriptions Transfusion CRS Suisse T-CH CRS Chapitre 18 A) : Spécifications : Sang complet et concentrés érythrocytaires RÉFÉRENCES 1 - Guide pour la préparation, l utilisation et l assurance de qualité

Plus en détail

CONVENTION DE CESSION DE PRODUITS ISSUS DU SANG

CONVENTION DE CESSION DE PRODUITS ISSUS DU SANG CONVENTION DE CESSION DE PRODUITS ISSUS DU SANG OU DE SES COMPOSANTS A BUT NON THERAPEUTIQUE Entre d une part, l Établissement Français du Sang, site des Pays de Loire représenté par le directeur de l

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté Laurent Bardiaux Site de Besançon 1 LB 26/04/05 ❶ Rappels réglementaires ❷ Place de l urgence transfusionnelle dans l activité

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

Année DF, NSE, CP, FR, GD

Année DF, NSE, CP, FR, GD Année 2010-2011 DF, NSE, CP, FR, GD Où sont localisés les antigènes du système ABO? Que définissent-ils dans le système ABO? Les antigènes du système ABO : Détectés au niveau de la membrane cellulaire

Plus en détail

Chapitre 18 C: Spécifications: Plasma

Chapitre 18 C: Spécifications: Plasma Chapitre 18 C: Spécifications : Plasma RÉFÉRENCES 1 - Guide pour la préparation, l utilisation et l assurance de qualité des composants sanguins - Conseil de l Europe - version en vigueur 2 - European

Plus en détail

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Anomalie à l ETS - 1 Un seul choix est possible identification donneur prélèvement sang total prélèvement

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DE LA VILLE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DE LA VILLE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DE LA VILLE Arrêté du 8 décembre 1994 fixant les clauses obligatoires de la convention entre un établissement de santé et un établissement de transfusion

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Hamdi BOUBAKER Généralités C est un traitement qui consiste à injecter le sang ou plutôt l un de ses constituants provenant de sujets sains appelés Donneurs à des malades qui

Plus en détail

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Acte transfusionnel Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Textes réglementaires Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative

Plus en détail

CODE D'ETHIQUE EN MATIERE DE TRANSFUSION

CODE D'ETHIQUE EN MATIERE DE TRANSFUSION Ordre des médecins - Conseil national Code d'éthique en matière de transfusion Doc: a029031 Bulletin: 29 p. 88 Date: 01/01/1981 Origine: CN Thèmes: Ethique médicale Transfusion sanguine CODE D'ETHIQUE

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits du sang

Plus en détail

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004 Hémovigilance Q. Verwacht Ph. Baele Avril 2004 HEMOVIGILANCE Système de surveillance et d alerte depuis la collecte du sang jusqu au suivi du patient transfusé MISSIONS Collecter les effets inattendus

Plus en détail

SECURITE EN TRANSFUSION

SECURITE EN TRANSFUSION SECURITE EN TRANSFUSION = sécurité des produits, sécurité des pratiques transfusionnelles, hémovigilance (né de l'affaire du «sang contaminé). Transfusion : en 2005 = environ 2 580 000 poches. I/ Risques

Plus en détail

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang?

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang? Présentation Le sang La transfusion sanguine Le sang et le Les étapes du don Pourquoi donner son sang? don de sang Qui a besoin de sang? 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs de sang

Plus en détail

Informations sur les produits sanguins et dérivés. Version #1 : Mars 2007 Version #3 : Février 2013 BROCHURE HÉMATO-1

Informations sur les produits sanguins et dérivés. Version #1 : Mars 2007 Version #3 : Février 2013 BROCHURE HÉMATO-1 Informations sur les produits sanguins et dérivés Version #1 : Mars 2007 Version #3 : Février 2013 BROCHURE HÉMATO-1 Bonjour, - 1 - Votre condition de santé nécessite l administration de produits sanguins

Plus en détail

Point sur les pratiques en immuno-hématologie

Point sur les pratiques en immuno-hématologie Point sur les pratiques en immuno-hématologie Claire Krausé Etablissement Français du Sang 5 ème journée de TRANSFUSION PRATIQUE SFVTT - Institut Mutualiste Montsouris - 06 Octobre 2011 Réglementaire et

Plus en détail

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE ONNE PRATIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits indications, alternatives Produits et examens immuno-hématologiques Novembre 2014 TRANSFORMATIONS APPLICALES

Plus en détail

DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN

DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN INTRODUCTION Détermination du groupe sanguin ABO-Rh : examen essentiel à la sécurité transfusionnelle La réalisation exige le respect de

Plus en détail

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Transfusion sanguine en pédiatrie Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Pourquoi? Quand? o Chirurgies à risque, Estimation des pertes, seuils transfusionnels, degré d urgence Combien? o Quantification

Plus en détail

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats La Transfusion en France 3 millions de produits sanguins transfusés chaque année À 500 000 receveurs 1,5 millions de donneurs

Plus en détail

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N de l acte Dr. Anne MERCADIER Site de la Pitié-Salpétrière 2013 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière

Plus en détail

Transfusion sanguine

Transfusion sanguine Transfusion sanguine Vérifier l ordonnance médicale au dossier Vérifier si le client a déjà reçu des produits sanguins( culot globulaire, plaquette, lasma, albumine ou immunoglobuline) Demander s il a

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Marie DAUTEL Hématologie biologique Laboratoire du CH de Cholet ACNBH Agrément FMC N 100 168 41 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse, 24-28 septembre 2012 DECLARATION D INTERET

Plus en détail

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est Les Groupes Sanguins Érythrocytaires Dr. Jean-Pierre RAIDOT EFS Grand-Est Mars 2017 Rappels immunologiques 1. «L identité biologique du SOI» : Composé de molécules spécifiques Génétiquement déterminées

Plus en détail

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING SYSTEME ABO Dr Marie-José STELLING LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE Groupage ABO (test( érythrocytaire et test sérique) Typisation Rhésus Détection des anticorps irréguliers Spécificité des anticorps

Plus en détail

RESOLUTION (68) 32. (adoptée par les Délégués des Ministres le 31 octobre 1968) ETABLISSEMENT D'UNE BANQUE EUROPEENNE

RESOLUTION (68) 32. (adoptée par les Délégués des Ministres le 31 octobre 1968) ETABLISSEMENT D'UNE BANQUE EUROPEENNE RESOLUTION (68) 32 (adoptée par les Délégués des Ministres le 31 octobre 1968) ETABLISSEMENT D'UNE BANQUE EUROPEENNE DE SANG CONGELE DE TYPES RARES A AMSTERDAM Le Comité des Ministres, Considérant que

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE PLAN Principes généraux transfusionnels L acte transfusionnel en 10 points. Particularités de l urgence transfusionnelle

Plus en détail

UMT - Documents clients externes de l'umt

UMT - Documents clients externes de l'umt Demande d analyses Pré-analytique : Sous la responsabilité du client (identification des patients, ordre des prélèvements, etc.). Le prélèvement des échantillons pour les analyses immunohématologiques

Plus en détail

QUI DONNE SON SANG A DU CŒUR.

QUI DONNE SON SANG A DU CŒUR. Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Le sang et ses composants. Le sang est un tissu fluide qui circule dans les vaisseaux sanguins, il représente 8% du poids corporel

Plus en détail

/43 Corrigé Carambolage sur la route!

/43 Corrigé Carambolage sur la route! Noms: /43 Corrigé Carambolage sur la route! Un carambolage monstre sur la route! Un incendie s est déclaré et l explosion d un réservoir d essence a fait plusieurs personnes blessées Les secours sont sur

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse L acte transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté DRASS - ES - EFS Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

MTC-PON-132-MTC-PON-132 Administration de immunoglobulines spécifiques et non spécifiques par voie intramusculaire

MTC-PON-132-MTC-PON-132 Administration de immunoglobulines spécifiques et non spécifiques par voie intramusculaire Page 1 sur 9 MTC-PON-132-MTC-PON-132 Administration de immunoglobulines spécifiques et non spécifiques par voie intramusculaire Version Créé/Révisé/Approuvé par Date d'entrée en vigeur 1 ISABELLE MARTIN/MADELEINE

Plus en détail

Je sais pourquoi je donne mon sang

Je sais pourquoi je donne mon sang Je sais pourquoi je donne mon sang Le site du Docteur Olivier HENOCH Adresse du site : www.docvadis.fr/olivier-henoch Validé par le Comité Scientifique Médecine générale Le don du sang est un geste qui

Plus en détail

ScanGel NEUTRAL Cartes Cartes

ScanGel NEUTRAL Cartes Cartes ScanGel NEUTRAL 86429 48 Cartes 86430 1080 Cartes GEL NEUTRE Epreuve sérique ABO, recherche d anticorps irréguliers, compatibilité IVD Tous les produits fabriqués et commercialisés par la société Bio-Rad

Plus en détail

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS LES GROUPES SANGUINS Le sang est considéré comme étant un tissu liquide qui a une composition cellulaire identique d un individu à un autre, pour laquelle existe une variabilité des divers éléments du

Plus en détail

Législation de la transfusion sanguine

Législation de la transfusion sanguine Session Anesthésie Transfusion Législation de la transfusion sanguine Pascale Mizon Lille CHRU Diapositive 1 Actualités Réglementaires Diapositive 2 Nombreux textes réglementaires Constante évolution Loi

Plus en détail

PROTOCOLE DE CONTROLE PONCTUEL DU MARCHE : DEPISTAGE DES ANTICORPS DIRIGES CONTRE LE VHC

PROTOCOLE DE CONTROLE PONCTUEL DU MARCHE : DEPISTAGE DES ANTICORPS DIRIGES CONTRE LE VHC PROTOCOLE DE CONTROLE PONCTUEL DU MARCHE : DEPISTAGE DES ANTICORPS DIRIGES CONTRE LE VHC 1. Objectif : Le but de cette étude est de contrôler la sensibilité et la spécificité du test de dépistage rapide

Plus en détail

FORMULAIRE D INVESTIGATION MAPI (Uniquement en cas de MAPI graves Décès / Incapacité permanente / Hospitalisation / Grappe)

FORMULAIRE D INVESTIGATION MAPI (Uniquement en cas de MAPI graves Décès / Incapacité permanente / Hospitalisation / Grappe) FORMULAIRE D INVESTIGATION MAPI (Uniquement en cas de MAPI graves Décès / Incapacité permanente / Hospitalisation / Grappe) Section A - Information de base Province/Etat District N d identification de

Plus en détail

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS)

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Transfusion recommandations Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Détermination groupe sanguin ABO Principe du groupage repose sur 2 épreuves : Globulaire qui détermine

Plus en détail

Formation à la gestion de la qualité destinée aux services de transfusion sanguine

Formation à la gestion de la qualité destinée aux services de transfusion sanguine WHO/EHT/10.03 Formation à la gestion de la qualité destinée aux services de transfusion sanguine Modules 13 15 Organisation mondiale de la Santé 2010 Tous droits réservés. Il est possible de se procurer

Plus en détail

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier)

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier) IMMUNOLOGIE Exercice 1 On caractérise le système O par la présence ou l absence d à la surface des hématies. Dans le plasma, on note la présence ou l absence d.. Compléter le tableau suivant : A B O Exercice

Plus en détail

LE TEST ULTIME. REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM

LE TEST ULTIME. REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM LE TEST ULTIME REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM Pré test : QUELQUES ERREURS Comptez les 4 erreurs 3 erreurs LE TEST ULTIME RAPPELS: REGLEMENTATION REALISATION REGLEMENTATION 1er texte: 15 Décembre

Plus en détail

Votre kit de communication pour la Journée Mondiale des Donneurs de Sang 2013

Votre kit de communication pour la Journée Mondiale des Donneurs de Sang 2013 Votre kit de communication pour la Journée Mondiale des Donneurs de Sang 2013 Ce kit vous permet de relayer de l information pédagogique sur l événement incontournable de notre établissement : La Journée

Plus en détail

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin?

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin? 1. Citer la fonction essentielle des globules rouges 2. Citer la fonction essentielle des plaquettes 3. Chez l homme, le taux d hémoglobine normal est situé entre g/dl et 4. Chez la femme, le taux d hémoglobine

Plus en détail

Invitation au don de sang de cordon. de sang de cordon

Invitation au don de sang de cordon. de sang de cordon le don Invitation au don de sang de cordon de sang de cordon Pourquoi le don de sang de cordon? Chaque année en France, plus de 2.000 patients développent une maladie grave de la moelle osseuse (leucémie,

Plus en détail

L identitovigilance dans le processus transfusionnel

L identitovigilance dans le processus transfusionnel L identitovigilance dans le processus transfusionnel Dr Marie-France ANGELINI TIBERT Coordonnateur régional d hémovigilance Réunion - Mayotte Glossaire des sigles utilisés EI : Évènement Indésirable EIR

Plus en détail

Les groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang )

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang ) TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE DE LA CIVD OBSTETRICALE ( produits sanguins labiles et médicaments dérivés du sang ) VALERIE ALOPH DESC DE REANIMATION (juin 2007 ) BORDEAUX Modifications de l hémostase pendant

Plus en détail

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations)

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Date de création du document 2009-2010 QCM QUESTION 1/15 : La déclaration d'une mauvaise tolérance à une transfusion doit être

Plus en détail

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang.

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang. Etablissement Français du Sang AUVERGNE-LOIRE LE LIEN ENTRE LA GENEROSITE DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG

Plus en détail

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE Antigènes et anticorps du système ABO Système de groupe sanguin RH Groupes Antigènes (sur globule rouge) Anticorps (dans sérum/ plasma) Antigène D présent : Rh positif (85 %) / RH1 Antigène D absent :

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang SANG et TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang Les produits sanguins labiles Les concentrés de globules rouges (CGR) Les concentrés de plaquettes (CPA, CPS) Les plasmas frais congelés

Plus en détail

Réalisation d'un prélèvement biologique

Réalisation d'un prélèvement biologique HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un prélèvement biologique Code : PRA-MO-PRLTBIOLO Version n 04 Date d'application : 10/10/2016 Page : 1 / 5 VERSION

Plus en détail

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES Faits sur Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA (55% du sang) La partie liquide, jaunâtre du sang qui contient des électrolytes, nutriments et vitamines, hormones, facteurs de coagulation, et des

Plus en détail

Bulletin officiel n 4323 du 10 rabii II 1416 (6 septembre 1995)

Bulletin officiel n 4323 du 10 rabii II 1416 (6 septembre 1995) Bulletin officiel n 4323 du 10 rabii II 1416 (6 septembre 1995) Dahir n 1-95-133 du 19 safar 1416 (18 juillet 1995) portant promulgation de la loi n 03-94 relative au don, au prélèvement et à l'utilisation

Plus en détail

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE 2014-2015 Université Paris Est Créteil et Etablissement Français du Sang, Ile-de-France Responsables : Pr Philippe Bierling, Dr Marie-Dominique

Plus en détail

Partie 2: La transfusion sanguine en milieu précaire.

Partie 2: La transfusion sanguine en milieu précaire. Partie 2: La transfusion sanguine en milieu précaire. Médecin sans frontières intervient dans 1/3 des cas en situation d urgence et dans 2/3 des cas en situation non urgente. De manière «chronique» MSF

Plus en détail

Le Service du Sang de la Croix-Rouge de Belgique + Collectes de sang dans les PAED

Le Service du Sang de la Croix-Rouge de Belgique + Collectes de sang dans les PAED Le Service du Sang de la Croix-Rouge de Belgique + Collectes de sang dans les PAED Missions Contribuer à couvrir les besoins en sang et en dérivés sanguins en assurant le prélèvement, la préparation et

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs des Date : Caisses Primaires d'assurance Maladie 11/05/92 Caisses Générales

Plus en détail

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Allogreffes de CSH et transfusion Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Recommandations HAS novembre 2014 PSL irradiés: à partir de 7 jours avant un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques. Si greffe:

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Challenge inter-professionnels du don de sang. ème

DOSSIER DE PRESSE.  Challenge inter-professionnels du don de sang. ème DOSSIER DE PRESSE ème L EFS lance la 2 édition des Trophées de la Vie Challenge inter-professionnels du don de sang Priscilla AGOSTINI www.lestropheesdelavie.org Mobilisez-vous pour le don du sang. Les

Plus en détail

PRINCIPAUX POINTS DE L ARRETE DU 24 AVRIL 2002

PRINCIPAUX POINTS DE L ARRETE DU 24 AVRIL 2002 B O N N E S P R A T I Q U E S D E T R A N S P O R T D E S P R O D U I T S S A N G U I N S L A B I L E S PRINCIPAUX POINTS DE L ARRETE DU 24 AVRIL 2002 Dr P. FRESSY Coordonnateur Régional d Hémovigilance

Plus en détail

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion TRANSFUSION IFSI SETE Promotion 2011-2014 Un peu d histoire d : 1492 : le pape Innocent VIII subit le premier traitement de cellules vivantes en buvant le sang de trois garçons de dix ans trois fois par

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

Ensemble des thèmes traités dans la brochure. Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve.

Ensemble des thèmes traités dans la brochure. Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve. Instructions aux professeurs Domaine : Ensemble des thèmes traités dans la brochure Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve. Matériel : Feuilles de travail Solution Travail

Plus en détail

Produits sanguins. Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière

Produits sanguins. Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière Produits sanguins Préparation, conservation, traçabilité, gestion de banque de sang hospitalière Danièle SONDAG-THULL Service d Immuno-Hématologie - CHU B-35 - Liège 02/06/2004 CHU/DS/produits sanguins

Plus en détail

Comment se passe un don de sang?

Comment se passe un don de sang? Comment se passe un don de sang? Où que vous donniez, les différentes étapes pour donner votre sang sont identiques. De votre arrivée à votre départ, cela prendra environ 45 minutes. 1ère étape : l inscription

Plus en détail

Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Rappels immunologiques. Les groupes sanguins

Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Rappels immunologiques. Les groupes sanguins Les groupes sanguins Rappels immunologiques Les systèmes de groupes sanguins Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l

Plus en détail

Journée régionale d hémovigilance

Journée régionale d hémovigilance 1 Journée régionale d hémovigilance Nouvelle organisation de la délivrance / dispensation du plasma SD Dominique DARDELLE responsable du secteur médicament PUI Hôpital Foch - Suresnes Quelques éléments

Plus en détail

NOR : Arrête : Article 1er

NOR : Arrête : Article 1er RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé ARRETE du (version du 8/7/16) relatif à la formation des infirmiers et du personnel relevant de structures de soins ou de prévention

Plus en détail

FOCUS PRATIQUE. Soirée de suivi 13 octobre 2015 (Paris)

FOCUS PRATIQUE. Soirée de suivi 13 octobre 2015 (Paris) FOCUS PRATIQUE Soirée de suivi 13 octobre 2015 (Paris) DÉTERMINATION DU GROUPE SANGUIN AVANT UNE IVG MÉDICAMENTEUSE Pourquoi : Prévention de l allo-immunisation RhD foeto-maternelle Epidémiologie : 1,3

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE. Centre Hospitalier de Charleville- Mézières / Unité Hémovigilance

AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE. Centre Hospitalier de Charleville- Mézières / Unité Hémovigilance AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE 1 CADRE LEGISLATIF : 1-1 Exigences liées à l acte transfusionnel 1-2 Exigences professionnelles 1-3 Exigences en matière de qualité 2 METHODOLOGIE RETENUE : L audit

Plus en détail

Présentation. Le don de moelle osseuse. Le contexte. Quels donneurs? Quelles étapes pour s inscrire? Pour quels malades?

Présentation. Le don de moelle osseuse. Le contexte. Quels donneurs? Quelles étapes pour s inscrire? Pour quels malades? Présentation Le contexte Quels donneurs? Le don de moelle osseuse Quelles étapes pour s inscrire? Pour quels malades? Le don : comment s effectue t-il? Après le prélèvement 01/04/2014 Union Nationale des

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail