VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation"

Transcription

1 VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5

2 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une hypoventilation alvéolaire chronique (PaO 2 < 70 mmhg et PaCO 2 > 45 mmhg), chez des patients obèses, en état stable, et indemnes d affection respiratoire associée. Mécanismes : - augmentation du travail respiratoire - altération de la commande ventilatoire centrale avec diminution des réponses ventilatoires à l hypercapnie et à l hypoxie - troubles respiratoires nocturnes

3 SOH: indication fréquente de VNI Registre national suédois de 1526 patients adultes traités par ventilation à domicile (VNI dans 91 % des cas) SOH: indication la plus fréquente (28 % des cas) de ventilation à domicile (Laub, Respir Med, 2007) Très probable augmentation des indications de VNI pour SOH dans les années àvenir: prévalence croissante de l obésité (14,5 % de la population adulte en France en 2009) détection plus fréquente du SOH (SAS obstrutif, chirurgie de l obésité)

4 SOH: indication fréquente de VNI Etude effectuée dans le réseau ANTADIR 1141 patients ayant un SAS obstructif nécessitant une ventilation nocturne Prévalence de l hypercapnie diurne: 10 % si obésité modérée ou sévère 24 % si obésité massive Indications potentielles fréquentes de VNI Laaban, Chest, 2005

5 Troubles respiratoires nocturnes dans le SOH SAS obstructif : - très fréquent (dans 90 % des SOH) et souvent sévère

6

7

8 Troubles respiratoires nocturnes dans le SOH SAS obstructif : très fréquent (dans 90 % des SOH) et souvent sévère Hypoventilation nocturne non apnéique - en sommeil paradoxal - mécanismes: - diminution physiologique de l activité des muscles intercostaux et respiratoires accessoires en sommeil paradoxal - dysfonction diaphragmatique liée à l obésité, aggravée par le décubitus - Fréquente (dans environ 40 % des SOH)

9 Tracé de SaO 2 dans une hypoventilation alvéolaire non apnéique: désaturations progressives et non cycliques

10 Troubles respiratoires nocturnes dans le SOH SAS obstructif isolé +++ Association d un SAS obstructif (en sommeil lent) et d épisodes d hypoventilation nocturne non apnéique (en sommeil paradoxal) +++ Episodes d hypoventilation nocturne non apnéique sans SAS obstructif (très rare)

11 Traitement du SOH Objectifs du traitement du SOH: régression de l hypoventilation alvéolaire diurne correction des troubles respiratoires nocturnes Chez les patients ayant un SOH, la correction des troubles respiratoires nocturnes entraîne très souvent une régression de l hypoventilation alvéolaire diurne

12 SOH: de la physiopathologie au traitement Hypoxémie nocturne secondaire àdes apnées et à des hypopnées obstrutives régressive sous PPC Hypoxémie nocturne secondaire àdes hypoventilations non apnéiques persistante sous PPC régressive sous VNI àdouble niveau de pression ou volumétrique

13 SOH: de la physiopathologie au traitement Si régression de l hypercapnie diurne après traitement d un SAS obstructif sévère par la PPC: rôle essentiel des apnées et des hypopnées obstructives dans les mécanismes de l hypercapnie diurne Si persistance de l hypercapnie diurne malgré le traitement efficace d un SAS obstructif par la PPC rôle essentiel de l obésité dans les mécanismes de l hypercapnie diurne: épisodes d hypoventilation nocturne non apnéique altérations de la mécanique ventilatoire

14 Traitement du SOH par la PPC en première intention

15 Causes de l absence de régression de l hypercapnie diurne après traitement d un SAS obstructif par la PPC Persistance d apnées et d hypopnées obstructives Durée d utilisation de la PPC insuffisante Pathologie respiratoire méconnue (BPCO) Pathologie neuro musculaire (dysfonction diaphragmatique) Alcalose métabolique secondaire àun traitement diurétique Hypothyroïdie sévère méconnue Traitement par des morphiniques à doses élevées Conséquences directes de l obésité épisodes d hypoventilation nocturne non apnéique altérations de la mécanique ventilatoire

16 Eléments prédictifs de l absence d efficacité de la PPC dans le SOH IMC très élevé Trouble ventilatoire restrictif sévère Hypoxémie nocturne majeure Hypoventilations nocturnes non apnéiques fréquentes et sévères SAS obstructif peu sévère Hypoventilation alvéolaire diurne sévère

17 Etude randomisée: PPC vs VNI dans le SOH Critères d exclusion: - hypercapnie diurne importante (PaC0 2 > 55 mmhg) - désaturation nocturne persistant sous PPC - hypercapnie nocturne significative sous PPC PPC (n=18) VNI (n=18) P IMC (kg/m 2 ) NS PaCO 2 diurne (mmhg) NS SaO 2 diurne (%) NS IAH (SL) NS IAH (SP) NS Epworth NS %TST SaO 2 < 80 % NS Piper, Thorax 2008

18 Etude randomisée: PPC vs VNI dans le SOH Résultats après 3 mois de traitement par PPC ou VNI PPC (n=18) VNI (n=18) p PaCO 2 diurne (mmhg) 5,8 6,9 NS SaO 2 diurne (%) NS Poids (kg) 4,9 5,6 NS Observance (h/nuit) 5,8 6,1 NS Epworth 6 9 NS Piper, Thorax 2008

19 Traitement du SOH par la VNI en première intention SOH avec PaCO 2 diurne > mmhg SOH sans SAS obstructif SOH avec un SAS obstructif modéré et des hypoventilations nocturnes non apnéiques fréquentes et sévères SOH en décompensation aiguë ou subaiguë

20 Traitement du SOH par la VNI après échec de la PPC Persistance d une hypoxémie nocturne sous PPC malgré la disparition des apnées et des hypopnées obstructives àla phase d institution de la PPC Persistance d une hypercapnie diurne après 2 à3 mois de PPC en l absence des causes d échec

21 Remplacement de la VNI par la PPC

22 Remplacement de la VNI par la PPC A la sortie de l hôpital (n=54) Suivi à mois (n=54) VNI DNP 91 % 56 % PPC 5 % 30 % VNI VC 4 % 5 % O 2 associé 87 % 57 % arrêt VNI ou PPC ( poids) 0 9 % Étude rétrospective, 54 pat avec OHS, PaO 2 < 60 mmhg, PaCO 2 > 50 mmhg, 34 en IRA, 20 en état stable, SAS: 87 % des pat Pérez de Llano, Chest, 2005

23 Traitement d un OHS en insuffisance respiratoire aiguë sans signes de sévérité

24 Bilan à réaliser avant de traiter un SOH (en dehors des insuffisances respiratoires aiguës ou subaiguës révélatrices du SOH) Polygraphie ventilatoire nocturne ou polysomnographie Épreuves fonctionnelles respiratoires importance du TVR lié à l obésité BPCO? Radiographie thoracique Bilan biologique (NFS, TSH, glycémie) ECG Echographie cardiaque HTAP fréquente dysfonction VG fréquente (obésité, diabète, HTA)

25 Evaluation de l efficacité de la VNI Oxymétrie nocturne Gaz du sang artériel diurnes PCO 2 transcutanée nocturne Polygraphie ventilatoire nocturne sous VNI ou polysomnographie sous VNI àla phase d initiation de la VNI: seulement si VNI inefficace ou mal tolérée systématiquement après 1 à3 mois de VNI

26 Réglage des paramètres de la VNI Ajustement des niveaux de pression expiratoire positive (PEP) et d aide inspiratoire (AI): de façon indépendante et progressive Importance +++ de la courbe d oxymétrie nocturne àla phase d initiation de la VNI augmenter la PEP si pics brefs et répétés de désaturation (apnées et hypopnées obstructives) augmenter l AI si désaturations progressives et prolongées ( hypoventilations non apnéiques)

27 Réglage des paramètres de la VNI Augmenter progressivement l AI pour obtenir une SaO 2 > 90 % pendant la nuit Ne pas utiliser une pression inspiratoire positive (PIP) supérieure à20 25 mmhg Si persistance d une hypoxémie nocturne malgré une PIP élevée: adjonction d une oxygénothérapie Si persistance d une hypercapnie diurne: augmenter l AI Intérêt de l aide inspiratoire variable avec volume courant garanti? effet essentiel: diminution plus importante de l hypercapnie nocturne (Storre, Chest, 2005)

28 Echecs de la VNI à double niveau de pression dans le SOH Rares Si mauvaise tolérance de la VNI: faire une polygraphie ventilatoire nocturne pour rechercher: un asynchronisme patient ventilateur fuites buccales efforts inspiratoires inefficaces des épisodes de respiration périodique et d apnées centrales secondaires à une AI trop élevée entraînant une hypocapnie une fermeture réflexe de la glotte secondaire àune AI trop élevée Eliminer une autre cause d hypercapnie Eliminer une observance insuffisante Indication de VNI en mode volumétrique

29 Effets bénéfiques de la VNI dans le SOH Régression de l hypoxémie nocturne Régression de l hypoventilation alvéolaire diurne Disparition ou diminution de la somnolence diurne Amélioration de la qualité de vie Diminution de la fréquence des hospitalisations Diminution des dépenses de santé Diminution de la mortalité à long terme

30 OHS traité par VNI: pronostic à long terme Cohorte suisse, 211 pat, VNI pour IRC hypercapnique, OHS: 1/3 des pat Janssens, Chest, 2003

SAOS et Hypoventilation

SAOS et Hypoventilation SAOS et Hypoventilation Symposium Philips JPRS Septembre 2011 Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille SAOS et Hypoventilation 1- Hypoventilation : Définition

Plus en détail

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque

Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier de Compiègne France Congrès de pathologie thoracique Dalat Vietnam

Plus en détail

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE L obésité: un nouveau facteur de risque de l asthme? Le syndrome obésité-hypoventilation ou le syndrome de Pickwick revisté Le syndrome d apnée du sommeil et obésité

Plus en détail

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al,

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Le syndrome obésité hypoventilation (SOH) Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans (1955-1956) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Burwell et al. Est considéré

Plus en détail

Retentissement pulmonaire de l obésité

Retentissement pulmonaire de l obésité Retentissement pulmonaire de l obésité Dr Laure Belmont Service de Pneumologie Centre hospitalier d Argenteuil 16eme journée des formations de associations du val d Oise 08 février 2015 Poumons et obésité?

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 «Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 Flenley 1985 Association d une BPCO et d un syndrome d apnées obstructives du sommeil Plan BPCO définition Hypoxémie nocturne et BPCO Overlap syndrome: population

Plus en détail

Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille

Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille Techniques ventilatoires de l enfant obèse dans le SOH et le SAOS Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille 6 ème journée RespiRare,

Plus en détail

Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences. Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin

Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences. Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin Pathologies respiratoires du sommeil Syndrome d apnées-hypopnées obstructives du

Plus en détail

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Dr Jesus Gonzalez-Bermejo UARD (Unité d Appareillage Respiratoire de Domicile) Service de Pneumologie et de Réanimation Groupe Hospitalier

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

Sommeil et Insuffisance Respiratoire. Ari Chaouat CHU de Nancy

Sommeil et Insuffisance Respiratoire. Ari Chaouat CHU de Nancy Sommeil et Insuffisance Respiratoire Ari Chaouat CHU de Nancy Obliga'on de déclara'on des liens d intérêts prévu à l ar'cle L4113-13 du Code de la Santé Publique Dr Ari Chaouat Période 2008-2011 Coordonnateur

Plus en détail

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 PATHOLOGIES DU SOMMEIL Les insomnies Les troubles respiratoires au cours du sommeil : Syndrome d Apnées

Plus en détail

Résultats 06/05/2011. Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES W.ZAHDA, A.BOUDRIOUA, O.DJIMLI, A.MOUMENI. Introduction : Matériel et méthode :

Résultats 06/05/2011. Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES W.ZAHDA, A.BOUDRIOUA, O.DJIMLI, A.MOUMENI. Introduction : Matériel et méthode : Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES INTERNATIONALES DE PNEUMO- PHTISIOLOGIE 4-5 MAI 2011. PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DU SYNDROMES D APNÉES DU SOMMEIL À PROPOS DE 30 CAS CONFIRMÉS

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil

Syndrome d Apnée du Sommeil Syndrome d Apnée du Sommeil Un facteur de risque cardio vasculaire Florence L HOSTIS Infirmière CH Douai SAS Le Syndrome d Apnées du Sommeil (SAS) touche entre 2 et 5% de la population soit 1 à 3 millions

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Insuffisance Respiratoire Chronique UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Plan L insuffisance respiratoire chronique : qu est ce que c est? Quelques rappels de physiologie

Plus en détail

BPCO. EPU du 15/09/2004

BPCO. EPU du 15/09/2004 La BPCO EPU du 15/09/2004 Définition La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique qui est lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

Les exacerbations de BPCO

Les exacerbations de BPCO Les exacerbations de BPCO Université de Batna Dr Djenfi Pr Djebbar 2015 INTRODUCTION Une des principales complications de la BPCO qui survient dans tous stades de gravité. C est une cause majeure de morbi-mortalité

Plus en détail

FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation)

FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation) FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation) Module 2 : Les insuffisances respiratoires L oxygénothérapie à domicile (12 h 00 de

Plus en détail

Syndrome Obésité Hypoventilation (SOH)

Syndrome Obésité Hypoventilation (SOH) Syndrome Obésité Hypoventilation (SOH) Patrick Lévy, Jean-Louis Pépin Laboratoire EA 3745, INSERM ERI 17 Faculté de Médecine, Université Joseph Fourier CHU Grenoble, France Le syndrome obésité hypoventilation

Plus en détail

13/11/2015. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie

13/11/2015. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie EXPERTS : S.LAUNOIS, N.MESLIER ANIMATEUR:

Plus en détail

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique. Renaud Tamisier, Patrick Lévy L Jean Philippe Baguet

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique. Renaud Tamisier, Patrick Lévy L Jean Philippe Baguet Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique Sandrine Launois,, Jean Louis Pépin, P Renaud Tamisier, Patrick Lévy L et Jean Philippe Baguet Pôle RééR ééducation et Physiologie,

Plus en détail

Pathologie neuro-musculaire et restrictive au cours du sommeil. Romain Kessler Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Pathologie neuro-musculaire et restrictive au cours du sommeil. Romain Kessler Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Pathologie neuro-musculaire et restrictive au cours du sommeil Romain Kessler Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Sommaire Définitions Physiopathologie Manifestations cliniques Moyens d exploration Complications

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques

VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques Frédéric Gagnadoux Département de Pneumologie INSERM U694 CHU d Angers Mr H H 62 ans ATCD et FdR: Notion d asthme dans l enfance IMC 42 kg/m 2; TT=130 cm, TH=121

Plus en détail

Les syndromes d apnées centrales du sommeil

Les syndromes d apnées centrales du sommeil ATELIER 4 INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE, VNI, SAS CENTRAL Les syndromes d apnées centrales du sommeil Définition et mécanismes Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Hôpital Privé la

Plus en détail

Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques

Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques Réanimation médicale Service de Réanimation médicale Hôpital de Hautepierre Max GUILLOT 2013 Plan Quelques rappels de physiologie Quelques trucs sur

Plus en détail

Cas cliniques pratiques dans le syndrome d apnées du sommeil. Expert N. RAYMOND (Bordeaux) Animateur C.ZANETTI (Lens) ATELIER

Cas cliniques pratiques dans le syndrome d apnées du sommeil. Expert N. RAYMOND (Bordeaux) Animateur C.ZANETTI (Lens) ATELIER Cas cliniques pratiques dans le syndrome d apnées du sommeil Expert N. RAYMOND (Bordeaux) Animateur C.ZANETTI (Lens) ATELIER J ai actuellement, ou j ai eu au cours des trois dernières années, une affiliation

Plus en détail

VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques. Frédéric Gagnadoux Département de Pneumologie INSERM U694 CHU d Angers

VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques. Frédéric Gagnadoux Département de Pneumologie INSERM U694 CHU d Angers VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques Frédéric Gagnadoux Département de Pneumologie INSERM U694 CHU d Angers Mr H H 62 ans ATCD et FdR: Notion d asthme dans l enfance IMC 42 kg/m 2; TT=130 cm, TH=121

Plus en détail

Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil

Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil B. Navailles, P. Brogniart Hôpital de Valence L. Baratier, P. Mousselon Laboratoires Narval J.C. Pignat, G. Landry Hôpital de la Croix-Rousse

Plus en détail

Chirurgie Bariatrique: Quelle Evaluation pré opératoire? M.KHALLOUKI FMPM

Chirurgie Bariatrique: Quelle Evaluation pré opératoire? M.KHALLOUKI FMPM Chirurgie Bariatrique: Quelle Evaluation pré opératoire? M.KHALLOUKI FMPM mdkhallouki@gmail.com Que faire devant malade qui se présente en consultation en vue d un traitement chirurgical de l obésité?

Plus en détail

Obésité et Hypercapnie: Une Association de Malfaiteurs. Dr. Dan Adler Service de Pneumologie et Laboratoire du Sommeil, HUG, Genève

Obésité et Hypercapnie: Une Association de Malfaiteurs. Dr. Dan Adler Service de Pneumologie et Laboratoire du Sommeil, HUG, Genève Obésité et Hypercapnie: Une Association de Malfaiteurs Dr. Dan Adler Service de Pneumologie et Laboratoire du Sommeil, HUG, Genève Plan Obésité et Système respiratoire SAHOS SOH Le Problème de l Obesité

Plus en détail

Traitement du syndrome d apnées du sommeil (SAOS) par pression positive continue (PPC)

Traitement du syndrome d apnées du sommeil (SAOS) par pression positive continue (PPC) Traitement du syndrome d apnées du sommeil (SAOS) par pression positive continue (PPC) Dany Baud CHS pneumologie Chevilly Larue Hanoi Novembre 2008 1 SAOS une cascade pathologique Pendant le sommeil (relâchement

Plus en détail

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR Le SAOS et Anesthésie Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR EPIDEMIOLOGIE Après 50 ans, 4% hommes et 2% femmes diagnostiqués 60-90% patients obèses atteints d un SAOS Constante

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique Pr A.DJEBBAR F.CHAOUKI Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L appareil respiratoire : Un échangeur O² CO²

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2.

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2. Insuffisance respiratoire chronique Cas clinique 2. Monsieur D, 60 ans, vous est adressé pour dyspnée se majorant depuis 1 an. L interrogatoire retrouve un tabagisme actif évalué à 30 paquets année, une

Plus en détail

*La fumée du tabac augmente les ronflements. *Le tabagisme, associé à une inflammation des. *Le tabagisme, associé au ronflement, est un

*La fumée du tabac augmente les ronflements. *Le tabagisme, associé à une inflammation des. *Le tabagisme, associé au ronflement, est un *La fumée du tabac augmente les ronflements *Le tabagisme, associé à une inflammation des voies respiratoires et un œdème, entraîne une diminution de leurs tailles. *Le tabagisme, associé au ronflement,

Plus en détail

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT REVUE DE LA LITTERATURE 2010 DR V HOUDOUIN HÔPITAL ROBERT DEBRÉ Buts: -Prévalence de l hypova -Critères cliniques et fonctionnelles d hypova -Evolution à un an avec et

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA L IRA est un syndrome lié à l impossibilité pour le système ventilatoire de maintenir des échanges gazeux à un niveau compatible avec la survie autonome de l organisme,

Plus en détail

Les Pièges de la polygraphie. Expert N RAYMOND (BORDEAUX) Animateur C VIDAL (TOURS) ATELIER 8

Les Pièges de la polygraphie. Expert N RAYMOND (BORDEAUX) Animateur C VIDAL (TOURS) ATELIER 8 Les Pièges de la polygraphie Expert N RAYMOND (BORDEAUX) Animateur C VIDAL (TOURS) ATELIER 8 J ai actuellement, ou j ai eu au cours des trois dernières années, une affiliation ou des intérêts financiers

Plus en détail

Le sommeil et ses troubles chez les patients EVC/EPR. Unité EVC/EPR Clinique CHAMP NOTRE DAME TAVERNY

Le sommeil et ses troubles chez les patients EVC/EPR. Unité EVC/EPR Clinique CHAMP NOTRE DAME TAVERNY Le sommeil et ses troubles chez les patients EVC/EPR Unité EVC/EPR Clinique CHAMP NOTRE DAME TAVERNY INTRODUCTION Améliorer la «qualité de vie» des patients EVC/EPR, améliorer leur confort, nécessite que

Plus en détail

M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous

M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous Le GPAO est une maladie cécitante classée en 2ème position par l OMS, après la DMLA dans les pays développés, après la cataracte dans les pays moins développés, cela

Plus en détail

Objectifs de l observation 1. Analyses de cas cliniques : modalités pratiques de la VNI 04/07/2014

Objectifs de l observation 1. Analyses de cas cliniques : modalités pratiques de la VNI 04/07/2014 Analyses de cas cliniques : modalités pratiques de la VNI F.Viau Département de Pneumologie Centre Hospitalier de Bligny 91640 Briis sous Forges Ateliers d Arcachon Mai 2014 FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE

Plus en détail

Gaz du sang : interprétation des analyses

Gaz du sang : interprétation des analyses Gaz du sang : interprétation des analyses Conditions d interprétation Pour évaluer correctement une anomalie des gaz du sang, il faut connaître : 1. Gazométrie artérielle : ph, PaO 2, PaCO 2. HCO 3-, BE

Plus en détail

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs Définition -La VAD correspond à l utilisation intermittente (au moins 3h/24h), ou

Plus en détail

Le point sur les apnées du sommeil. Sofomec 1er février 2007

Le point sur les apnées du sommeil. Sofomec 1er février 2007 Le point sur les apnées du sommeil Sofomec 1er février 2007 Diagnostic du SAOS Oxymétrie nocturne. se de 31 à 98%, spe de 41 à 100%. (Chest 2001; 120 : 625-33) Mesure de l onde de pouls (Tonométrie) PSG

Plus en détail

A BOUT DE SOUFFLE. Société de Médecine de Franche-Comté V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon

A BOUT DE SOUFFLE. Société de Médecine de Franche-Comté V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon A BOUT DE SOUFFLE Société de Médecine de Franche-Comté 16.12.2010 V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon Maladies neuromusculaires : définition Atteintes de l unité motrice, primitives,

Plus en détail

18/11/2014. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie

18/11/2014. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie EXPERTS : S.LAUNOIS, N.MESLIER ANIMATEUR:

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT. Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10

COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT. Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10 COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10 Répercussions des apnées obstructives du sommeil Augmentation ou persistance de l effort respiratoire Réduction ou arret des flux respiratoires

Plus en détail

Syndrome d apnées centrales et ventilation non invasive

Syndrome d apnées centrales et ventilation non invasive Syndrome d apnées centrales et ventilation non invasive Valérie Hammerer Page 1 Définitions Apnée: arrêt de la ventilation > 10s Apnées centrale: sans effort respiratoire Syndrome d apnée IAH>5/h Syndrome

Plus en détail

Les insuffisances respiratoires. Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques.

Les insuffisances respiratoires. Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques. Les insuffisances respiratoires Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques. A- Insuffisance respiratoire chronique (IRC) : 1. Définition : Stade ultime d une affection respiratoire

Plus en détail

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Pr Franck Verschuren Service des Urgences Cliniques Saint-Luc 02/ 764 1636 ou 1613 Cours Kiné 1035 Franck.verschuren@clin.ucl.ac.be Gaz du sang Saturomètre

Plus en détail

Rappels de physiologie respiratoire

Rappels de physiologie respiratoire ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Rappels de physiologie respiratoire Sandrine Launois, CHU de Grenoble Nicole Meslier, CHU d'angers Jean-Louis Racineux, CHU d'angers Ateliers d Arcachon

Plus en détail

Apports de la PCO 2 transcutanée lors de troubles respiratoires chez l adulte. Prof. Jean-Paul Janssens Genève, Suisse Lyon, Mars 2012

Apports de la PCO 2 transcutanée lors de troubles respiratoires chez l adulte. Prof. Jean-Paul Janssens Genève, Suisse Lyon, Mars 2012 Apports de la PCO 2 transcutanée lors de troubles respiratoires chez l adulte Prof. Jean-Paul Janssens Genève, Suisse Lyon, Mars 2012 Défaillance de la pompe ventilatoire PaCO 2 (mm Hg) - 60 40 20 V CO2

Plus en détail

Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie

Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie http://www.splf.org/s/spip.php?article1445 Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie Mr X, 55 ans Tabagisme à 40 paquet-années, encore actif, et HTA Symptomatologie de bronchite chronique

Plus en détail

La sclérose Latérale amyotrophique et la respiration. F Baharloo CHR Citadelle

La sclérose Latérale amyotrophique et la respiration. F Baharloo CHR Citadelle La sclérose Latérale amyotrophique et la respiration F Baharloo CHR Citadelle titres Définition maladies neuromusc Mécanismes d insuffisance respi. Mécanismes dans neuro musc. Hypoventilation. Autres problèmes

Plus en détail

Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité. Prévalence et diagnostic différentiel

Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité. Prévalence et diagnostic différentiel Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité Prévalence et diagnostic différentiel Dr Raphael Heinzer Service de pneumologie du CHUV Centre d investigation et de recherche sur le sommeil

Plus en détail

Syndrome d Apnées Obstructives du Sommeil

Syndrome d Apnées Obstructives du Sommeil Syndrome d Apnées Obstructives du Sommeil A propos d un Cas Clinique Quelques définitions Survenue répétitives d apnées obstructives et d hypopnées au cours du sommeil. Apnée = arrêt du flux aérien sur

Plus en détail

Principales causes de fragmentation du sommeil?

Principales causes de fragmentation du sommeil? Détection non-électroencéphalographique des micro-éveils Ateliers Sommeil de Paris 15 Juin 2012 N. Meslier Centre de Médecine du Sommeil CHU Angers Principales causes de fragmentation du sommeil? 1 Micro-éveils

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

Indications des appareillages respiratoires de domicile.

Indications des appareillages respiratoires de domicile. Indications des appareillages respiratoires de domicile. Du relaxateur de pression au ventilateur. Dr Jésus Gonzalez Bermejo Pneumologie et réanimation médicale UARD : Unité d appareillage Respiratoire

Plus en détail

Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose. Olivier Jonquet

Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose. Olivier Jonquet Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose Olivier Jonquet Assistance respiratoire à domicile Maladie de fond Décompensation aigue Réanimation Etat stable EFR/GdSg/Oxymétrie Schéma

Plus en détail

III. Le SAOS de l enfant

III. Le SAOS de l enfant III. Le SAOS de l enfant SAOS = Obstruction partielle/totale des VAS pendant le sommeil seuil des RE corticaux Hypoxémie, hypercapnie Résistance inspi (++REM) 1. Velopharyngé/ adenoidien 3. Base de langue

Plus en détail

Item 108 TROUBLES DU SOMMEIL DE L ADULTE

Item 108 TROUBLES DU SOMMEIL DE L ADULTE Item 108 TROUBLES DU SOMMEIL DE L ADULTE Objectifs d enseignements tels que définis dans le programme de l ECN : Diagnostiquer les troubles du sommeil de l adulte Argumenter l attitude thérapeutique et

Plus en détail

Population à risque et Aptitude à la conduite

Population à risque et Aptitude à la conduite Population à risque et Aptitude à la conduite Virginie BAYON et Damien LEGER Centre du Sommeil et de La Vigilance. HOTEL DIEU APHP Faculté Paris Descartes www-je-dors-trop.fr Quelques chiffres 5000 personnes

Plus en détail

Observatoire sommeil de la Fédération de Pneumologie : Des résultats scientifiques à la pratique clinique

Observatoire sommeil de la Fédération de Pneumologie : Des résultats scientifiques à la pratique clinique Observatoire sommeil de la Fédération de Pneumologie : Des résultats scientifiques à la pratique clinique Jean-Louis PEPIN Nathalie ARNOL, Sonia DIAS-DOMINGOS, Marie-Laure MARTY, Jean-Francois TIMSIT Annabelle

Plus en détail

L ORTHESE D AVANCEE MANDIBULAIRE DANS LE TRAITEMENT DU RONFLEMENT ET DES APNEES G BESNAINOU ORL PARIS 17 MARS 2008

L ORTHESE D AVANCEE MANDIBULAIRE DANS LE TRAITEMENT DU RONFLEMENT ET DES APNEES G BESNAINOU ORL PARIS 17 MARS 2008 L ORTHESE D AVANCEE MANDIBULAIRE DANS LE TRAITEMENT DU RONFLEMENT ET DES APNEES G BESNAINOU ORL PARIS 17 MARS 2008 Troubles respiratoires du sommeil Définitions Ronflements: Bruit provoqué au passage de

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Laurence Kessler Service d endocrinologie, diabète et maladies métaboliques Hôpitaux universitaires Strasbourg Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG

Plus en détail

Complications respiratoires de l obésité infantile

Complications respiratoires de l obésité infantile Complications respiratoires de l obésité infantile 2ème journée de PNEUMO-ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE de MIDI-PYRENEES Jeudi 10 Septembre 2015 Dr Sylvain Blanchon Unité de pneumo-allergologie pédiatrique.

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages François CHABOT Maladies Respiratoires et Réanimation Respiratoire CHU de Nancy 15 octobre 2011 Ventilation non invasive Ventilation en pression négative

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE. Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin

APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE. Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin Appareillage VNI au domicile État des lieux Pourquoi Pour qui Par qui Comment Critéres d efficacité Education

Plus en détail

Pathologies respiratoires obstructives

Pathologies respiratoires obstructives DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Les Apnées du sommeil. Du diagnostic au traitement

Les Apnées du sommeil. Du diagnostic au traitement Les Apnées du sommeil Du diagnostic au traitement Apnée Arrêt respiratoire Durant Au moins dix secondes Apnées Centrales Pas de mouvements musculaires Oubli de respirer Apnées Obstructives Mouvements musculaires

Plus en détail

Traitement d un cas de Cheyne Stokes et hypoventilation en REM. Dr Grégoire Gex Colloque Médecine du Sommeil 29 février 2012

Traitement d un cas de Cheyne Stokes et hypoventilation en REM. Dr Grégoire Gex Colloque Médecine du Sommeil 29 février 2012 Traitement d un cas de Cheyne Stokes et hypoventilation en REM Dr Grégoire Gex Colloque Médecine du Sommeil 29 février 2012 Antécédent personnels 76 ans Insuffisance cardiaque à fraction d'éjection conservée

Plus en détail

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil?

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Lorsque vous êtes atteint de SAHOS (syndrome d apnées hypopnées obstructives du sommeil), votre sommeil est caractérisé par des pauses respiratoires répétées

Plus en détail

Sommeil, syndrome d apnées du sommeil

Sommeil, syndrome d apnées du sommeil Sommeil, syndrome d apnées du sommeil et altitude Patrick LEVY Laboratoire du Sommeil, Laboratoire HP2, Inserm ERI 17 GRENOBLE Mise à jour juin 2010 APNEES OBSTRUCTIVES AU COURS DU SOMMEIL Respiration

Plus en détail

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE Page 1 sur 6 INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE 1. RAPPEL PHYSIOLOLOGIQUE La fonction respiratoire, de même que la fonction digestive, sont indispensables à la vie : elles fournissent aux cellules une

Plus en détail

Syndrome d apnées sommeil

Syndrome d apnées sommeil Syndrome d apnées obstructives du sommeil FMC 17/03/2011 Dr RAY Patrice CHU Nîmes Mr Paul, 55 ans, vient vous voir pour un problème de ronflement gênant sa femme. Il n a pas d atcd connu, en dehors d un

Plus en détail

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO

Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Effet de la réhabilitation respiratoire chez les patients porteur de BPCO Journée nationale de rééducation fonctionnelle Tlemcen le 22-23/09/2012 Faculté de médecine Tlemcen Pr M. Benmansour BPCO «Broncho

Plus en détail

SYNDROME D'APNEES DU SOMMEIL DU SUJET AGE. Capacité de Gérontologie - Année 2011/ Pr Vincent Jounieaux

SYNDROME D'APNEES DU SOMMEIL DU SUJET AGE. Capacité de Gérontologie - Année 2011/ Pr Vincent Jounieaux SYNDROME D'APNEES DU SOMMEIL DU SUJET AGE DEFINITIONS Apnée = arrêt du flux aérien a nasobuccal 10 secondes. Hypopnée = réduction r 50 % des flux aériens a nasobuccaux. Apnée e obstructive = par obstacle

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

SAHOS: quel bénéfice pour quelle observance de la PPC?

SAHOS: quel bénéfice pour quelle observance de la PPC? SAHOS: quel bénéfice pour quelle observance de la PPC? Frédéric Gagnadoux Centre de Médecine du Sommeil Département de Pneumologie CHU d Angers SAHOS: quel bénéfice pour quelle observance de la PPC? Quelle

Plus en détail

(BPCO) DIU Pathologie du sommeil Janvier 2008

(BPCO) DIU Pathologie du sommeil Janvier 2008 Pathologies bronchopulmonaires et sommeil (BPCO) DIU Pathologie du sommeil Janvier 2008 Hypoxémie liée au sommeil ou désaturation nocturne Trask et Cree N Eng J Med 1962 Définitions de la désaturation

Plus en détail

RESPIRATION EN PLONGEE

RESPIRATION EN PLONGEE RESPIRATION EN PLONGEE PLAN Dr B LEMMENS 1. PHYSIOLOGIE NORMOBARIQUE 2. MODIFICATION EN HYPERBARIE 3. CONSEQUENCES SUR LE PLONGEUR PHYSIOLOGIE EN NORMOBARIE L INSPIRATION Phénomène actif par contraction

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

Les syndromes d apnées centrales du sommeil. Du diagnostic au traitement

Les syndromes d apnées centrales du sommeil. Du diagnostic au traitement Les syndromes d apnées centrales du sommeil Du diagnostic au traitement Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille La Rochelle SAV 2014 Les Syndromes d Apnées Centrales

Plus en détail

Les nouveaux critères AASM 2012 de scorage polysomnographique. Grégoire Gex Colloque PSG 23 janvier 2013

Les nouveaux critères AASM 2012 de scorage polysomnographique. Grégoire Gex Colloque PSG 23 janvier 2013 Les nouveaux critères AASM 2012 de scorage polysomnographique Grégoire Gex Colloque PSG 23 janvier 2013 Historique des recommandations de l AASM 1999 Consensus de Chicago 2007 Manuel de scoring de l AASM

Plus en détail

L APNÉE DU SOMMEIL SIGNES D APPEL QUAND ET COMMENT TRAITER. Dr Maud Gaillot-Drevon 17 Décembre 2015

L APNÉE DU SOMMEIL SIGNES D APPEL QUAND ET COMMENT TRAITER. Dr Maud Gaillot-Drevon 17 Décembre 2015 L APNÉE DU SOMMEIL SIGNES D APPEL QUAND ET COMMENT TRAITER Dr Maud Gaillot-Drevon 17 Décembre 2015 PHYSIOPATHOLOGIE Arrêt partiel (hypopnée) ou total (apnée) de la respiration pendant au moins 10 secondes

Plus en détail

Reconnaissance des évènements respiratoires

Reconnaissance des évènements respiratoires Reconnaissance des évènements respiratoires Jean Louis RACINEUX, CHU d Angers ASP 3 Février 2012 Recommandations de la SPLF (2, 3, 7, 8, 9) Rev Mal Respir 2009;26:1-33 Apnée obstructive: Arrêt du débit

Plus en détail

LES ANOMALIES RESPIRATOIRES «PHARYNGEES»DU SOMMEIL. T.PETITJEAN LTRS - HÔPITAL DE LA CROIX-ROUSSE CHU du Nord

LES ANOMALIES RESPIRATOIRES «PHARYNGEES»DU SOMMEIL. T.PETITJEAN LTRS - HÔPITAL DE LA CROIX-ROUSSE CHU du Nord LES ANOMALIES RESPIRATOIRES «PHARYNGEES»DU SOMMEIL T.PETITJEAN LTRS - HÔPITAL DE LA CROIX-ROUSSE CHU du Nord 21/10/2014 LA VENTILATION NORMALE PENDANT LE SOMMEIL Endormissement : instabilité régulière

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

Les EFR pour l ECN. Réponses aux 15 questions. Pr Charles-Hugo Marquette

Les EFR pour l ECN. Réponses aux 15 questions. Pr Charles-Hugo Marquette Les EFR pour l ECN Réponses aux 15 questions Pr Charles-Hugo Marquette Cas n 1 : Patiente au tabagisme cumulé à 40 paquets-années. Décrivez le trouble ventilatoire? Cas n 1 Compte tenu du contexte et des

Plus en détail

Kinésithérapie respiratoire et maladies neuromusculaires. Quoi de neuf dans la prise en charge et l aide au désencombrement?

Kinésithérapie respiratoire et maladies neuromusculaires. Quoi de neuf dans la prise en charge et l aide au désencombrement? Kinésithérapie respiratoire et maladies neuromusculaires Quoi de neuf dans la prise en charge et l aide au désencombrement? Les signes cliniques de l hypoventilation alvéolaire Exploration du sommeil Dr

Plus en détail

ANESTHESIE ET OBESITE

ANESTHESIE ET OBESITE ANESTHESIE ET OBESITE TROIS CIRCONSTANCES : - CHIRURGIE BARIATRIQUE - CHIRURGIE PROGRAMMEE AUTRE - CHIRURGIE EN URGENCE ANESTHESIE ET OBESITE EVALUATION DES RISQUES CHIRURGIE BARIATRIQUE ET RISQUE ANESTHESIQUE

Plus en détail

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES Définition de l insuffisance respiratoire Incapacité du poumon à assurer une Hématose normale Ceci conduit à une hypoxie, avec comme traduction une dyspnée initialement

Plus en détail