Portrait statistique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portrait statistique"

Transcription

1 Portrait statistiqu Population du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust

2 Christian Paquin Juin 2015

3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION PRÉSENTATION Trritoir Méthodologi Faits saillants d l nsmbl du portrait PORTRAIT SOCIODÉMOGRAPHIQUE...9 En brf Répartition t évolution d la population Répartition slon l âg Répartition slon l sx Évolution d la population ntr 2006 t Portrait ds ménags privés...1 En brf Vivr sul slon l sx Prsonns âgés d 65 ans t plus vivant n ménag privé La taill ds ménags État matrimonial...1 En brf L union libr État matrimonial slon l sx Portrait d la famill...1 En brf La structur d la famill Ls famills avc nfants Composition ds famills L profil linguistiqu...1 En brf Ls langus matrnlls slon l sx Ls langus ls plus souvnt parlés à la maison La connaissanc du français t d l anglais L immigration...41 En brf La citoynnté L statut d immigration L liu d naissanc Ls nouvaux immigrants La périod d immigration Ls minorités visibls L appartnanc rligius...52 i

4 En brf PORTRAIT SOCIOÉCONOMIQUE Scolarité Un plus haut nivau d scolarité L liu ds étuds L domain d étuds La défavorisation scolair Dévloppmnt ds nfants à la matrnll...65 En brf L marché du travail L activité L mploi L chômag L tmps travaillé L mod d transport pour s rndr au travail Ls catégoris profssionnlls Ls industris L rvnu...1 En brf Sourcs d rvnu Sourcs d rvnu ds particulirs L rvnu moyn ds particulirs avant impôts Rvnu moyn ds particulirs après impôts L rvnu médian ds particulirs L rvnu ds famills économiqus L rvnu ds prsonns vivant hors famill économiqu L rvnu ds ménags L rvnu d mploi Répartition du rvnu ds particulirs par décil, L logmnt...1 En brf L mod d occupation L état du logmnt La périod d construction Ls typs d construction Ls condominiums L nombr d piècs t la taill d un logmnt L logmnt convnabl L coût ds logmnts Ls logmnts subvntionnés La mobilité...1 En brf La mobilité sur un anné ii

5 3.5.2 La mobilité sur cinq ans Criminalité La défavorisation L concpt d défavorisation Défavorisation comparativmnt à Montréal Défavorisation comparativmnt à l nsmbl d l arrondissmnt du Sud-Oust CONCLUSION LEXIQUE ANNEXE iii

6 LISTE DES CARTES Cart 1 - Trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust... 3 Cart 2 - Proportion d prsonns vivant suls, arrondissmnt du Sud-Oust, Cart 3 - Proportion d famills monoparntals parmi touts ls famills avc nfants, Cart 4 - Proportion d immigrants, Cart 5 - Proportion d prsonns sans diplôm Cart 6 - Taux d mploi, arrondissmnt du Sud-Oust, Cart 7 - Rvnu moyn avant impôts ds particulirs, Cart 8 - Proportion d ménags locatairs, Cart 9- Proportion d logmnts qui rquièrnt ds réparations majurs, Cart 10 -Proportion d ménags locatairs consacrant 30 % ou plus du rvnu total aux coûts d habitation, LISTE DES TABLEAUX Tablau 1 Répartition t évolution d la population, Tablau 2 Population slon l âg t l sx, arrondissmnt du Sud-Oust, Tablau 3 Proportion d prsonns slon l group d'âg, Tablau 4 Variation du nombr d prsonns vivant n ménag privé slon l group d âg, Tablau 5 Prsonns vivant n ménag privé slon lur situation familial, Tablau 6 Prsonns âgés d 65 ans t plus vivant n ménag privé, Tablau 7 Taill ds ménags privés, Tablau 8 Population total d 15 ans t plus slon l état matrimonial légal, Tablau 9 Famills d rcnsmnt slon lur structur, Tablau 10 Famills d rcnsmnt avc nfants slon lur structur, Tablau 11 Composition ds famills, arrondissmnt du Sud-Oust, Tablau 12 Enfants qui vivnt avc lurs parnts, iv

7 Tablau 13 Langu matrnll, Tablau 14 Principals langus matrnlls, Tablau 15 Principals langus ls plus souvnt parlés à la maison, Tablau 16 Connaissanc ds langus officills, Tablau 17 Résidnts slon la citoynnté, Tablau 18 Population slon l statut d immigration, Tablau 19 Immigrants slon l liu d naissanc, Tablau 20 Nouvaux immigrants slon l liu d naissanc, Tablau 21 Population immigrant slon la périod d immigration, Tablau 22 Population total slon l statut ds générations, Tablau 23 Population total ds immigrants dans ls ménags privés slon l âg à l immigration, Tablau 24 Répartition ds minorités visibls, Tablau 25 Population slon la rligion, Tablau 26 - Prsonns âgés d 15 ans t plus slon l plus haut crtificat, diplôm ou grad, Tablau 27 - Prsonns âgés d 25 à 64 ans slon l plus haut crtificat, diplôm ou grad, Tablau 28 - Population total d 15 ans t plus avc titrs scolairs du nivau postscondair slon l liu ds étuds, Tablau 29 - Prsonns âgés d 15 ans t plus avc titrs scolairs du nivau postscondair slon l principal domain d étuds, Tablau 30 - Classification ds écols publiqus du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust slon l indic d dévaforisation du Comité d gstion d la tax scolair d l îl d Montréal, inscriptions au 18 novmbr 2009 t au 14 novmbr Tablau 31 - List ds écols primairs qui changnt d catégori ntr 2009 t Tablau 32 - Nombr t proportion d nfants vulnérabls slon ls indicaturs d dévloppmnt pour l arrondissmnt du Sud-Oust ss t ss voisinags Tablau 33 - Prsonns activs t taux d activité dans la population âgé d 15 ans t plus slon l sx, v

8 Tablau 34 - Prsonns mployés t taux d mploi dans la population âgé d 15 ans t plus slon l sx, Tablau 35 - Prsonns n chômag t taux d chômag dans la population âgé d 15 ans t plus slon l sx, Tablau 36 - Population activ total âgé d 15 ans t plus slon ls smains travaillés à plin tmps ou à tmps partil n Tablau 37 - Population activ total âgé d 15 ans t plus slon ls smains travaillés à plin tmps ou à tmps partil n 2010 slon l sx Tablau 38 - Prsonns âgés d 15 ans t plus qui ont travaillé n 2010 slon l nombr d smains travaillés Tablau 39 - Prsonns âgés d 15 ans t plus qui ont travaillé n 2010 slon l nombr d smains travaillés t l sx Tablau 40 - Population activ occupé total d 15 ans t plus slon crtains mods d transport, Tablau 41 - Population activ occupé total d 15 ans t plus slon crtains mods d transport t l sx, Tablau 42 - Population activ âgé d 15 ans t plus slon ls catégoris profssionnlls, Tablau 43 - Population activ âgé d 15 ans t plus slon ls industris, Tablau 44 - Principals sourcs d rvnu ds particulirs slon l sx, Tablau 45 - Rvnu total moyn avant impôts ds particulirs d 15 ans t plus, Tablau 46 - Variation du rvnu total moyn avant impôts ds particulirs, Tablau 47 - Rvnu total moyn après impôts ds particulirs d 15 ans t plus, Tablau 48 - Disparités d rvnu moyn après impôts ds particulirs, Tablau 49 - Rvnu total médian après impôts ds particulirs d 15 ans t plus, Tablau 50 - Rvnu moyn après impôts ds famills économiqus slon l typ d famill, Tablau 51 - Rvnu médian après impôts ds famills économiqus slon l typ d famill, vi

9 Tablau 52 - Rvnu total moyn après impôts ds particulirs d 15 ans t plus vivant hors famill économiqu, Tablau 53 - Rvnu médian après impôts ds particulirs d 15 ans t plus vivant hors famill économiqu, Tablau 54 - Rvnu total moyn t médian après impôts ds ménags slon la composition du ménag, Tablau 55 - Rvnu moyn d mploi tout l anné à plin tmps slon l sx, Tablau 56 - Population total par décil d rvnu après impôts rajustés, Tablau 57 - Prsonns ayant un faibl rvnu fondé sur la msur d faibl rvnu après impôts, Tablau 58 - Logmnts privés slon l typ d occupation, Tablau 59 - Logmnts privés slon l ntrtin, Tablau 60 - Logmnts privés slon la périod d construction, Tablau 61 - Logmnt slon l typ d construction, Tablau 62 - Logmnts occupés slon qu ils font parti d un nsmbl d logmnts n condominium, Tablau 63 - Nombr total d logmnts privés occupés slon l nombr d piècs, Tablau 64 - Nombr total d logmnts privés occupés slon l nombr d chambrs à couchr, Tablau 65 - Nombr total d ménags privés slon la taill convnabl du logmnt, Tablau 66 - Coûts ds logmnts privés pour ls ménags locatairs, Tablau 67 - Coûts ds logmnts privés pour ls ménags propriétairs, Tablau 68 - Ménags locatairs dans un logmnt subvntionné, Tablau 69 - Pourcntag d la population âgé d 1 an t plus slon la mobilité ntr 2010 t Tablau 70 - Pourcntag d la population âgé d 5 ans t plus slon la mobilité ntr 2006 t Tablau 71 - Nombr d crims t taux par habitants, Tablau 72 - Indicaturs d défavorisation d l'arrondissmnt du Sud-Oust par rapport à Montréal, vii

10 Tablau 73 - Indicaturs d défavorisation d l'arrondissmnt Sud-Oust par rapport à l'nsmbl d l'arrondissmnt, LISTE DES GRAPHIQUES Graphiqu 1 Variation du nombr d prsonns, Graphiqu 2 - Proportion d prsonns slon l group d âg, Graphiqu 3 - Proportion d prsonns slon l sx t l âg, arrondissmnt du Sud-Oust, Graphiqu 4 - Variation du nombr d prsonns slon l group d âg, Graphiqu 5 - Proportion d prsonns suls, Graphiqu 6 - Proportion d prsonns vivant suls slon l sx, Graphiqu 7 - Proportion d prsonns suls âgés d 65 ans t plus, Graphiqu 8 - Proportion d prsonns âgés d 65 ans t plus qui vivnt suls slon l sx, Graphiqu 9 - Ménags slon la taill, Graphiqu 10 - Proportion d prsonns séparés, divorcés ou vuvs, Graphiqu 11 - État matrimonial ds prsonns âgés d 15 ans t plus slon l sx, arrondissmnt du Sud-Oust, Graphiqu 12 - Proportion d famills monoparntals parmi touts ls famills avc nfants, Graphiqu 13 - Variation du nombr d famills monoparntals, Graphiqu 14 - Proportion d allophons, Graphiqu 15 - Proportion d allophons slon l sx, Graphiqu 16 - Proportion d prsonns qui maîtrisnt l français t l anglais slon l sx, Graphiqu 17 - Proportion d immigrants, Graphiqu 18 - Variation du nombr d immigrants, Graphiqu 19 - Proportion d prsonns appartnant à un minorité visibl, Graphiqu 20 - Variation du nombr d prsonns appartnant à un minorité visibl, viii

11 Graphiqu 21 - Répartition du sntimnt d appartnanc rligius, Graphiqu 22 - Proportion d prsonns âgés d 15 ans t plus sans diplôm, Graphiqu 23 - Variation du nombr d prsonns âgés d 15 ans t plus slon l plus haut diplôm obtnu, Graphiqu 24 - Taux d activité, Graphiqu 25 - Variation du taux d activité, Graphiqu 26 - Taux d mploi, Graphiqu 27 - Variation du taux d mploi, Graphiqu 28 - Prsonns qui ont travaillé n 2010 slon l nombr d smains travaillés t l sx, arrondissmnt du Sud-Oust, Graphiqu 29 - Prsonns n mploi d 15 ans t plus slon crtains mods d transport t l sx, arrondissmnt du Sud-Oust, Graphiqu 30 - Variation d la population activ total âgé d 15 ans t plus slon crtains industris, arrondissmnt du Sud-Oust, Graphiqu 31 - Variation du rvnu total moyn avant impôts ds particulirs, Graphiqu 32 - Proportion du rvnu rtnu n impôts, Graphiqu 33 - Répartition du rvnu moyn après impôts ds particulirs, Graphiqu 34 - Rvnu médian après impôts ds famills économiqus slon l typ d famill, Graphiqu 35 - Rvnu médian après impôts ds prsonns vivant hors famill économiqu slon l sx, Graphiqu 36 - Population total par décil d rvnu après impôts rajustés, Graphiqu 37 - Proportion d prsonns vivant avc un faibl rvnu après impôts n Graphiqu 38 Proportion d ménags locatairs, Graphiqu 39 - Variation du nombr d logmnts slon l typ d ntrtin nécssair, Graphiqu 40 - Proportion d logmnts faisant parti d un nsmbl d logmnts n condominium, Graphiqu 41 - Pourcntag ds prsonns âgés d 5 ans t plus qui n habitaint pas l mêm logmnt n ix

12 Graphiqu 42 - Taux d criminalité slon l typ d crim, Graphiqu 43 - Variation du taux d criminalité slon l typ d crim, x

13 INTRODUCTION Un portrait populationnl st souvnt l prmir outil dont s dot un organisation afin d planifir l dévloppmnt d ss srvics. Ls actions t ls intrvntions d chacun visnt parfois ds groups d prsonns très précis, par xmpl ls prsonns âgés, ls prsonns ayant ds problèms d santé mntal ou ls juns. Si l histoir prsonnll d chaqu individu st souvnt bin connu ds intrvnants, son nvironnmnt socioéconomiqu l st moins. L portrait d la population du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust n a pas la prétntion d présntr dans lurs moindrs détails ls aspcts d la vi social, culturll t communautair d c trritoir montréalais. Il propos plutôt d fair découvrir ls multipls factts d ctt communauté principalmnt à partir ds donnés du rcnsmnt t d l Enquêt national auprès ds ménags ffctués n 2011, mais aussi d clls d l Enquêt québécois sur l dévloppmnt ds nfants à la matrnll 2012 t d qulqus autrs sourcs. L portrait présnt un dscription statistiqu d la population résidnt du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust slon différnts paramètrs : âg, sx, famill, ménag, scolarité, mploi, rvnus, langu, immigration, logmnt, défavorisation ds écols t criminalité. La prsonn âgé qu l on crois au marché d alimntation, ls nfants qui déambulnt dans la ru avant d ntrr dans un écol ou la prsonn schizophrèn qui vit sul dans son appartmnt méritnt d êtr miux compriss n étant situés dans lur miliu d vi. Drrièr chaqu chiffr s cachnt ds visags. Il vous appartint d ls découvrir t d lur donnr lur plin signification. Qu c portrait puiss srvir au procssus d la planification d la politiqu d dévloppmnt social d l arrondissmnt du Sud-Oust 1

14 1. PRÉSENTATION 1.1 TERRITOIRE L étud port sur la population du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust. C trritoir st découpé n différnts ntités géographiqus dont il sra qustion dans c portrait : voisinags, scturs d rcnsmnt t airs d diffusion. L arrondissmnt du Sud-Oust st constitué d six voisinags. Cux-ci corrspondnt aux voisinags détrminés par la Dirction d la santé publiqu d Montréal. Ils formnt ds quartirs rlativmnt plus homogèns qu ls arrondissmnts. L xcption concrn l voisinag d Griffintown. Ls limits d c voisinag n corrspondnt pas à clls du voisinag ds Récollts d la Santé publiqu d Montréal car cs drnièrs sont détrminés n fonction ds limits trritorials ds CSSS. Pour l arrondissmnt cs limits sont la ru Guy à l oust, la ru Notr-Dam au nord, l canal Lachin au sud t l autorout Bonavntur à l st, L sctur d rcnsmnt t l air d diffusion sont ds ntités géographiqus pour lsqulls touts ls donnés du rcnsmnt t d l Enquêt national auprès ds ménags sont diffusés. Ls scturs d rcnsmnt comptnt habitullmnt un population d à habitants alors qu ls airs d diffusion n rgroupnt d 400 à 700. L trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust st constitué d 24 scturs d rcnsmnt habités t d 123 airs d diffusion. Ls carts utilisés dans l documnt ont été produits à partir ds donnés par air d diffusion, alors qu ls tablaux présntnt généralmnt ds informations sur ls voisinags t l arrondissmnt n comparaison avc la vill Montréal t l Québc. 2

15 Cart 1 - Trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust 3

16 1.2 MÉTHODOLOGIE La majorité ds donnés utilisés dans c documnt provinnnt ds rcnsmnts d 2006 t 2011 ainsi qu d l Enquêt national auprès ds ménags d 2011, élaborés par Statistiqu Canada. Ls banqus d donnés sont habitullmnt produits n fonction d airs géographiqus prédétrminés, comm ls airs d diffusions, ls scturs d rcnsmnt, ls municipalités, ls provincs ou ls comtés fédéraux. Ells n l sont pas pour ls voisinags ou ls arrondissmnts. En c qui concrn ls autrs trritoirs géographiqus il faut ls géocodr En fait, l opération d géocodag srt à crér un nouvll air géographiqu. Un autr façon d crér un air géographiqu qui n xist pas pour Statistiqu Canada st d additionnr ls scturs d rcnsmnt ou ls airs d diffusion situés dans l air géographiqu qu nous voulons crér. Ctt drnièr méthod, qui n prmt pas un aussi grand précision, a été utilisé pour l trritoir d Griffintown à l xcption ds donnés concrnant l rvnu. Dans c cas, cs donnés étaint disponibls qu pour un sul air d diffusion qui comprnd quand mêm 87 % d Griffintown. L géocodag nous prmt d connaîtr précisémnt ls donnés concrnant l trritoir d l arrondissmnt. Il st important d précisr qu mêm n disposant d composants aussi circonscrits qu ls voisinags, il s pourrait qu il xist ds variations importants à l intériur d cux-ci. Important mis n gard : Statistiqu Canada rcommand fortmnt d prndr n considération ls différncs ntr ls méthods d nquêt ds rcnsmnts d 2006 t 2011 t clls d l Enquêt national auprès ds ménags. En 2006 t pour ls annés précédnts, Statistiqu Canada produisait ls donnés du rcnsmnt à partir d dux rcnsmnts courammnt applés l rcnsmnt court t l rcnsmnt long. L rcnsmnt court concrn ssntillmnt ls qustions touchant l sx, l âg, la langu, l état matrimonial t la composition du ménag. Ls autrs qustions, clls portant sur la famill, la scolarité, l travail, l rvnu, l immigration, la rligion, la mobilité t l logmnt, s trouvaint dans l rcnsmnt long. À la suit d l abolition du rcnsmnt long par l gouvrnmnt fédéral, Statistiqu Canada a rpris la plupart ds qustions pour crér l Enquêt national auprès ds ménags, t crtains qustions comm la composition familial t la langu parlé ont été transférés dans l rcnsmnt court d Par aillurs, la méthodologi d nquêt st différnt pour l rcnsmnt t pour l Enquêt. Étant donné qu il st obligatoir d répondr aux rcnsmnts, l taux 4

17 d répons s situ autour d 97 %. D autr part, l qustionnair long ds rcnsmnts d d 2006 a été nvoyé à 20 % ds ménags. En c qui concrn l Enquêt national auprès ds ménags, Statistiqu Canada a fait parvnir l qustionnair à 30 % ds ménags dans l but d compnsr la prt potntill du nombr d répondants. D autr part, un crtain nombr d prsonns n ont pas répondu à touts ls qustions. Statistiqu Canada a calculé un indic qu on appll l taux global d non-répons (TGN). Plus l TGN st faibl, plus la donné st valid. Aussi, plus la population visé st grand, moins la marg d rrur st important. On parl habitullmnt d un population infériur à prsonns. On considèr qu un taux d 25 % ou moins st rlativmnt précis. Par aillurs, Statistiqu Canada n publi pas ls donnés pour ls scturs d rcnsmnt qui ont un TGN d 50 % ou plus. L TGN st d 22,6 % pour l arrondissmnt du Sud-Oust t d 20,9 % pour Montréal. Il vari d 20,5 % dans Saint-Hnri à 23,1 % dans Point Saint-Charls. Nous n avons pas l taux pour Griffintown mais il doit êtr autour d 40 %. Pour contrr cs imprécisions, Statistiqu Canada a dévloppé ds méthods statistiqus d imputation afin d produir ds donnés plus conforms à la réalité. Par conséqunt, étant donné cs différncs, ls comparaisons ntr ls annés présntés dans l documnt doivnt êtr utilisés avc prudnc. 5

18 1.3 FAITS SAILLANTS DE L ENSEMBLE DU PORTRAIT Ls faits saillants présntés ci-dssous sont cux d l nsmbl du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust. Il st à notr qu il put y avoir d grands distinctions ntr ls voisinags. Ls élémnts rmarquabls pour ls voisinags sont notés tout au long du portrait. Ls prsonns L nombr d résidnts du trritoir du Sud-Oust a augmnté d 2,4 % dpuis 2006 t s situ maintnant à Contrairmnt à Montréal, la population âgé d 65 ans t plus a diminué d 1,4 % dpuis Ell compt égalmnt pour un plus faibl proportion d la population avc 12,4 % pour l Sud-Oust, comparativmnt à 15,2 % pour Montréal. L nombr d juns âgés d moins d 15 ans st d n C group d la population a connu un rmarquabl diminution (7,6 %), comparativmnt à un légèr augmntation pour Montréal (1,4 %). Ls ménags prsonns vivnt suls, soit 23,1 % d la population. L nombr d prsonns vivant suls a augmnté d façon important dans ls drnièrs annés : d 17,4 % dpuis Parallèlmnt, plus d quatr ménags (45,4 %) sur dix sont composés d un sul prsonn, comparativmnt à un proportion d 40,7 % à Montréal. Ls famills On compt famills d rcnsmnt, c qui comprnd ls coupls (marié ou non, avc nfants ou non) t ls prsonns suls vivant avc un ou plusiurs nfants. D c nombr, famills ont ds nfants, un diminution d 6,1 % dpuis ,2 % ds famills avc nfants sont monoparntals, comparativmnt à 34,7 % pour Montréal. Lur nombr a toutfois diminué d 9 % ntr 2006 t ,5 % ds nfants qui habitnt avc lurs parnts sont âgés d moins d 6 ans; un proportion supériur à cll d Montréal où 25,5 % d cs nfants sont âgés d moins d 6 ans. La langu, l immigration t la rligion Ls prsonns dont la langu matrnll n st ni l anglais ni l français (ls allophons) constitunt 22,9 % d la population t lur nombr st n augmntation d 5,6 % dpuis Il xist un crtain divrsité linguistiqu dans l trritoir du Sud-Oust. Ls francophons formnt la majorité d la population, soit 55,5 %, comparativmnt à 6

19 50,3 % à Montréal. Comm à Montréal, lur nombr a légèrmnt diminué (-2,1 %) dpuis Ls immigrants t ls résidnts non prmannts comptnt rspctivmnt pour 23,9 % t 1,9 % d la population du Sud-Oust. Ls principaux pays d naissanc ds immigrants sont la Chin, l Bangladsh t la Franc. Il st à notr qu un Montréalais originair du Bangladsh sur six (16,9 %) habit l trritoir du Sud-Oust. La scolarité t l mploi 24,3 % d la population âgé d 15 ans t plus n a pas d diplôms d étuds scondairs, comparativmnt à 20 % pour Montréal, alors qu 31,4 % d la population détint un diplôm univrsitair. L taux d mploi st d 56,1 %, comparativmnt à 56,9 % à Montréal. Cci constitu un augmntation d 2,2 % dpuis 2006, contrairmnt à un diminution d 1,4 % pour Montréal durant la mêm périod. Pour ls travaillurs ls déplacmnts n transport n commun t actifs (à pid t à bicycltt) sont plus prisés comm mods d transport dans l Sud-Oust qu pour l nsmbl d Montréal. La proportion st d 56,3 %, comparativmnt à 47,9 % à Montréal. L nombr d résidnts dont l mploi s situ dans l industri d la fabrication a diminué d 31,4 % dpuis L rvnu L rvnu total moyn avant impôts ds résidnts du trritoir âgés d 15 ans t plus s élèv à $ par anné, moins élvé qu clui d Montréal ( $). Après avoir payé ls impôts, près du tirs ds résidnts (32,7 %) vivnt avc un faibl rvnu, comparativmnt à 26,4 % à Montréal. L logmnt t la mobilité En 2011, il y a logmnts privés occupés sur l trritoir; il s agit d un augmntation d logmnts (+ 7,7 %) dpuis Durant la mêm périod, logmnts occupés ont été construits; la différnc avc la donné précédnt put s xpliqur par l taux d occupation plus faibl ds logmnts xistants. Près ds dux tirs (68,5 %) ds logmnts sont occupés par ds ménags locatairs. L nombr d ménags propriétairs a augmnté d 21,1 % dpuis 2006 t clui ds ménags locatairs d 2,5 %. Plus du tirs (35,3 %) ds ménags locatairs consacrnt 30 % ou plus du rvnu total du ménag aux coûts d habitation. Un logmnt sur dix (9,8 %) nécssit ds réparations majurs. 7

20 Ls voisinags d Ptit-Bourgogn (56,3 %) t d Point-Saint-Charls (32,1 %) occupnt l prmir t l quatrièm rang du plus haut pourcntag d logmnts subvntionnés parmi ls 111 voisinags d Montréal. En c qui concrn l nsmbl du Sud-Oust, ctt proportion (22,4 %) occup l prmir rang parmi ls 19 arrondissmnts d Montréal. Près d la moitié (48,8 %) d la population n habitait pas l mêm logmnt il y a cinq ans. 8

21 2. PORTRAIT SOCIODÉMOGRAPHIQUE 2.1 RÉPARTITION ET ÉVOLUTION DE LA POPULATION En brf L nombr d résidnts du trritoir du Sud-Oust a augmnté d 2,4 % dpuis 2006 t s situ maintnant à Contrairmnt à Montréal, la population âgé d 65 ans t plus a diminué d 1,4 % dpuis Ell compt égalmnt pour un plus faibl proportion d la population avc 12,4 % pour l Sud-Oust, comparativmnt à 15,2 % pour Montréal. L nombr d juns âgés d moins d 15 ans st d n C group d la population a connu un rmarquabl diminution (7,6 %), comparativmnt à un légèr augmntation pour Montréal (1,4 %). En 2011, la population du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust st d prsonns, soit prsonns d plus qu n En fait, la population a connu un augmntation d 2,4 %, comparativmnt à un croissanc d 1,8 % pour l nsmbl d la vill d Montréal t d 4,7 % pour l Québc. Il s agit d la sixièm plus important augmntation parmi ls 19 arrondissmnts d Montréal. La population d l arrondissmnt compt pour 4,3 % d la population montréalais. Parmi ls six voisinags du trritoir, il y n a trois qui voint l nombr d résidnts diminur (Ptit-Bourgogn, Vill-Émard t Point-Saint-Charls) t trois autrs dont l nombr augmnt (Griffintown, Saint-Hnri t Côt-Saint-Paul). L augmntation du nombr d résidnts st d loin plus important dans Griffintown, qui affich un croissanc d 206 % dpuis Cci s xpliqu par l nombr d nouvlls constructions d habitation dans c sctur. Saint-Hnri, quant à lui, affich la duxièm plus important croissanc, soit 6,7 % dpuis Notons qu ls graphiqus qui illustrnt la variation du nombr d prsonns dpuis 2006 n affichnt pas la donné pour l voisinag d Griffintown car la fort proportion d la variation (autour d 200 %) n donnrait pas un just imagdsdifférncs ntrlsautrstrritoirs.) 9

22 Tablau 1 Répartition t évolution d la population, Répartition t évolution d la population, Trritoir Taux d'accroissmnt (%) nb nb Griffintow n ,0 Saint-Hnri ,7 Ptit-Bourgogn ,8 Point-Saint-Charls ,7 Côt-Saint-Paul ,5 Vill-Émard ,3 L Sud-Oust ,4 Montréal (V) 1,8 Québc 4,7 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t 2011 Graphiqu 1 Variation du nombr d prsonns, ,0 Variation du nombr d prsonns, ,0 6,7 6,0 P o u r c n t a g 5,0 4,0 3,0 2,0 1,0 0,0 1,5 2,4 1,8 4,7 1,0 0,7 2,0 3,0 1,8 2,3 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t Répartition slon l âg Ls prsonns âgés d 65 ans t plus constitunt 12,4 % d la population, comparativmnt à 15,2 % à Montréal t à 15,9 % au Québc. Ls prsonns d 75 ans 10

23 t plus comptnt pour 6 % d la population du trritoir du Sud-Oust, comparativmnt à 7,7 % à Montréal t à 7,1 % au Québc. La proportion d prsonns âgés d 65 ans t plus vari d 2, % dans Griffintown à 15,9 % à Vill-Émard. Ls prsonns âgés d moins d 15 ans comptnt pour 13,4 % d la population du Sud- Oust, comparativmnt à 15 % à Montréal t à 15,9 % au Québc. Dans l nsmbl du Sud-Oust, la proportion d prsonns âgés d moins d 15 ans vari d 2,6 % dans Griffintown à 17,3 % dans Ptit-Bourgogn. L trritoir du Sud-Oust s distingu d l nsmbl d la population d Montréal par un plus important group d juns adults âgés d 20 à 34 ans. Cux-ci comptnt pour 28 % d la population, comparativmnt à 24,2 % à Montréal. En fait, ctt supériorité numériqu s rtrouv principalmnt dans ls voisinags d Saint-Hnri, où c group d juns adults compt pour 36,4 % d la population t d Griffintown (70,9 %). Tablau 2 Population slon l âg t l sx, arrondissmnt du Sud-Oust, 2011 Population slon l'âg t l sx, arrondissmnt du Sud-Oust, 2011 Group d'âg Montréal Québc Nbr % Nbr % % Homms Fmms % % 0 à 4 ans , ,5 11,6 5,8 5,2 5,8 5,6 5 à 9 ans , ,2-11,7 4,2 4,2 4,7 5,1 10 à 14 ans , ,1-22,0 4,3 4,0 4,6 5,3 15 à 19 ans , ,1-5,5 5,1 5,0 5,3 6,2 20 à 24 ans , ,6-0,2 7,5 7,8 7,3 6,2 25 à 29 ans , ,6 19,8 11,0 10,2 8,5 6,2 30 à 34 ans , ,7 21,0 10,1 9,4 8,5 6,7 35 à 39 ans , ,4-0,8 7,6 7,3 7,4 6,3 40 à 44 ans , ,8-11,6 7,3 6,4 7,0 6,6 45 à 49 ans , ,1-8,9 7,4 6,9 7,2 7,9 50 à 54 ans , ,3 4,3 7,5 7,1 7,1 8,2 55 à 59 ans , ,5 8,9 6,5 6,4 6,2 7,3 60 à 64 ans , ,5 26,4 5,5 5,5 5,4 6,5 65 à 69 ans , ,6 3,4 3,4 3,9 4,1 5,1 70 à 74 ans , ,8-10,1 2,5 3,1 3,4 3,7 75 à 79 ans , ,5-5,6 2,0 3,0 3,0 2,9 80 à 84 ans , ,9-5,5 1,4 2,4 2,4 2,2 85 ans t plus 990 1, ,6 17,7 0,9 2,4 2,2 1,9 Moins d 15 ans , ,8-7,6 14,3 13,4 15,0 15,9 15 à 64 ans , ,7 4,9 75,6 71,9 69,8 68,2 65 ans t plus , ,4-1,7 10,1 14,7 15,2 15,9 75 ans t plus , ,0-0,2 4,2 7,7 7,7 7,1 Total , ,0 2,4 100,0 100,0 100,0 100,0 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t

24 Tablau 3 Proportion d prsonns slon l group d'âg, 2011 Proportion d prsonns slon l group d'âg, 2011 Moins d 15 ans 16 à 64 ans 65 ans t plus 75 ans t plus % % % % Griffintow n 2,6 95,4 2,0 0,7 Saint-Hnri 11,8 77,9 10,3 5,2 Ptit-Bourgogn 17,3 71,2 11,5 5,3 Point-Saint-Charls 14,8 75,0 10,1 4,1 Côt-Saint-Paul 13,7 71,2 15,2 7,3 Vill-Émard 13,9 70,2 15,9 8,3 L Sud-Oust 13,8 73,7 12,4 6,0 Montréal (V) 15,0 69,8 15,2 7,7 Québc 15,9 68,2 15,9 7,1 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2011 Graphiqu 2 - Proportion d prsonns slon l group d âg, ,0 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0,0 0 à 4 ans 5 à 9 ans 10 à 14 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 34 ans 35 à 39 ans 40 à 44 ans 45 à 49 ans 50 à 54 ans 55 à 59 ans 60 à 64 ans 65 à 69 ans 70 à 74 ans 75 à 79 ans 80 à 84 ans 85 ans t plus L Sud-Oust Montréal (V) Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t

25 2.1.2 Répartition slon l sx Ls homms formnt 47,8 % d la population total tandis qu ls fmms n rprésntnt 52,2 %, soit un différnc d 4,5 points d pourcntag à l avantag ds fmms. Ctt différnc st d 3 points à Montréal t d 1,9 point au Québc. En général, au Québc, c st à partir d 60 ans t mêm d 65 ans qu s install un différnc dans la répartition slon l sx t qu ls fmms dvinnnt proportionnllmnt plus nombruss. C constat s appliqu aussi pour la population du trritoir du Sud-Oust. Comm l indiqu l graphiqu suivant, ls différncs commncnt à s manifstr d manièr marqué t continu à partir du group ds prsonns âgés d 65 à 69 ans. En général, la probabilité d naîtr d sx masculin st d 51 % t l group ds homms âgés d 0 à 4 ans st d 52 %. À partir du group ds prsonns âgés d 65 à 69 ans, l écart st d 8,3 points d pourcntag. Ct écart s crus à 47 points d pourcntag ntr ls homms t ls fmms âgés d 85 ans t plus. En fait, la proportion st d 73,5 % d fmms t d 26,5 % d homms. L spéranc d vi à la naissanc plus important ds fmms xpliqu ctt situation Graphiqu 3 - Proportion d prsonns slon l sx t l âg, arrondissmnt du Sud-Oust, ,0 70,0 60,0 50,0 40,0 30,0 20,0 10,0 0,0 0 à 4 ans 5 à 9 ans 10 à 14 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 34 ans 35 à 39 ans 40 à 44 ans 45 à 49 ans 50 à 54 ans 55 à 59 ans 60 à 64 ans 65 à 69 ans 70 à 74 ans 75 à 79 ans 80 à 84 ans 85 ans t plus Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2011 Homms Fmms 13

26 2.2 ÉVOLUTION DE LA POPULATION ENTRE 2006 ET 2011 Dpuis 2006, la population du trritoir d l arrondissmnt a connu un augmntation d 2,4 %. Ctt augmntation vari toutfois d un group d âg à un autr. Prnons ls dux groups d âg qui composnt l ratio d dépndanc démographiqu (ls prsonns âgés d moins d 15 ans t ls prsonns âgés d 65 ans t plus). L graphiqu suivant nous indiqu qu l nombr d juns âgés d moins d 15 ans a augmnté d 1,4 % à Montréal, mais qu il a connu un diminution d 7,6 % dans l trritoir d l arrondissmnt. Ctt diminution s vérifi dans l nsmbl du trritoir. Ctt diminution aurait pu êtr ncor plus important si l nombr d nfants âgés d moins d 5 ans n avait pas connu un croissanc si important dpuis 2006, soit d 11,6 %. En fait, l group ds juns âgés d 5 à 14 ans a diminué d 17,1 %. Par aillurs, si l Québc connaît un viillissmnt important d sa population, c n st pas l cas pour la population du trritoir d l arrondissmnt. Dpuis 2006, l nombr d prsonns âgés d 65 ans t plus a augmnté d 1,8 % à Montréal t d 16,4 % au Québc, alors qu il a diminué d 1,7 % dans l trritoir du Sud-Oust. Ls prsonns d c group d âg voit lur nombr augmntr uniqumnt dans Saint-Hnri t Ptit- Bourgogn. Graphiqu 4 - Variation du nombr d prsonns slon l group d âg, ,0 4,9 4,0 3,4 2,0 1,4 1,8 1,8 2,4 1,8 P o u r c n t a g 0,0-2,0-4,0-6,0-1,7-0,2-8,0-10,0-7,6 Moins d 15 ans 16 à 64 ans 65 ans t plus 75 ans t plus Total L Sud-Oust Montréal (V) Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t

27 Tablau 4 Variation du nombr d prsonns vivant n ménag privé slon l group d âg, Variation du nombr d prsonns slon l group d'âg, Moins d 15 ans 16 à 64 ans 65 ans t plus 75 ans t plus Total % % % % Griffintow n 300,0 149,6-14,3-60,0 206,0 Saint-Hnri -7,9 9,7 3,5 6,4 6,7 Ptit-Bourgogn -15,3-0,1 14,9 11,5-1,8 Point-Saint-Charls -14,0 2,6-4,8-4,2-0,7 Côt-Saint-Paul -0,4 3,1-3,6-5,8 1,5 Vill-Émard -1,6-1,0-7,9-0,4-2,3 L Sud-Oust -7,6 4,9-1,7-0,2 2,4 Montréal (V) 1,4 1,8 1,8 3,4 1,8 Q uébc 0,5 3,3 16,4 13,3 4,7 % Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t

28 2.3 PORTRAIT DES MÉNAGES PRIVÉS En brf prsonns vivnt suls, soit 23,1 % d la population. Plus d quatr (45,4 %) prsonns âgés d 65 ans t plus sur dix vivnt suls. Un ménag privé put êtr composé d un ou d plusiurs prsonns occupant l mêm logmnt, indépndammnt ds lins qui ls rlint. Ells puvnt vivr n famill, avc d autrs prsonns avc ou sans lin familial ou suls. Il y a ménags privés dans l arrondissmnt pour un moynn d dux prsonns par ménag. La grand majorité ds résidnts, 67 %, vivnt n famill, soit n coupl avc ou sans nfant, soit n tant qu famill monoparntal. Ls prsonns vivant suls constitunt 23,1 % d la population total du trritoir, comparativmnt à 19,2 % à Montréal. On not un important augmntation d 17,4 % d lur nombr dpuis Ctt augmntation s obsrv dans ls voisinags à ds dgrés divrs mais tous n connaissnt un. À Montréal, l augmntation st d 5,1 % dpuis La plac ds colocatairs non apparntés st plus marqué dans l voisinag d Saint- Hnri (11,2 %) t Griffintown (12,8 %) qu à Montréal (5,2 %). Cs colocatairs sont ds prsonns qui vivnt avc d autrs prsonns qui n ont pas d lin d parnté ntr lls t qui n vivnt pas n coupl. C st aussi dans cs voisinags qu on trouv ls dux plus forts proportions d prsonns vivant suls. La proportion d prsonns vivant suls constitu un ds indicaturs d défavorisation social (voir sous l concpt d défavorisation). Ct indicatur plac l trritoir du Sud-Oust dans un position d défavorisation plus important qu cll d l nsmbl d Montréal. Aucun d nos six voisinags n détint un proportion d prsonns suls infériur à cll d Montréal (19,2 %). 16

29 Tablau 5 Prsonns vivant n ménag privé slon lur situation familial, 2011 Prsonns vivant n ménag privé slon lur situation familial, 2011 Trritoir Prsonns vivant Prsonns vivant hors famill Total dans ls famills avc parnt (s) avc non-parnt (s) suls nb % nb % nb % nb % nb Griffintow n ,7 15 1, , , Saint-Hnri , , , , Ptit-Bourgogn , , , , Point-Saint-Charls , , , , Côt-Saint-Paul , , , , Vill-Émard , , , , L Sud-Oust , , , , Variation ,0-15,9 18,3 17,4 2,7 Montréal (V) 72,4 2,7 5,7 19,2 Québc 80,7 1,9 3,2 14,2 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t 2011 Graphiqu 5 - Proportion d prsonns suls, ,0 50,0 49,2 P o u r c n t a g 40,0 30,0 20,0 26,3 20,8 23,2 21,8 19,7 23,1 19,2 14,2 10,0 0,0 Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt

30 Cart 2 - Proportion d prsonns vivant suls, arrondissmnt du Sud-Oust, 2011 Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt

31 2.3.1 Vivr sul slon l sx Ls donnés présntés précédmmnt ont démontré qu 23,1 % ds résidnts du trritoir du Sud-Oust vivnt suls. La répartition homms-fmms d cs donnés révèl qu 23,2% ds homms t 23% ds fmms vivnt suls. Il n y a donc pas d grand différnc ntr ls dux. Graphiqu 6 - Proportion d prsonns vivant suls slon l sx, ,0 50,0 53,1 43,2 P o u r c n t a g 40,0 30,0 20,0 27,1 25,5 24,8 23,4 20,8 20,8 21,6 20,1 21,3 18,0 23,223,0 19,9 18,4 14,9 13,4 10,0 0,0 Bourgogn Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt 2011 Griffintown Saint-Hnri Ptit- Point-Saint- Charls Côt-Saint-Paul Vill-Émard L Sud-Oust Montréal (V) Québc Homms Fmms Prsonns âgés d 65 ans t plus vivant n ménag privé Il y a prsonns âgés d 65 ans t plus qui vivnt n ménag privé. Ctt donné xclut ls prsonns qui vivnt dans un ménag collctif, par xmpl dans un cntr d hébrgmnt. L nombr d cs prsonns a légèrmnt diminué, d 0,7 % dpuis 2006, alors qu à Montréal la diminution st d 0,3 % dpuis Au Québc, l viillissmnt d la population s st davantag accru: l nombr d prsonns âgés d 65 ans t plus vivant n ménag privé a augmnté d 15,5 % dpuis Parmi ls prsonns âgés d 65 ans t plus vivant n ménag privé, 45,4 % vivnt suls, comparativmnt à 37,2 % à Montréal. La proportion d prsonns âgés suls vari d 33,3 % dans Griffintown à 52,7 % dans l voisinag d Saint-Hnri. La variation du nombr d prsonns âgés d 65 ans t plus vivant suls ntr 2006 t 2011 va d un diminution d 6,6 % dans Vill-Émard à un augmntation d 31,4 % dans l voisinag d Saint-Hnri. Soulignons un baiss important du nombr d prsonns âgés d 65 ans t plus qui vivnt avc ds prsonns apparntés (- 26,5 %). 19

32 Comparativmnt à Montréal (27 %), ls prsonns âgés d 65 ans t plus constitunt 23,3 % d touts ls prsonns du trritoir du Sud-Oust qui vivnt suls. Tablau 6 Prsonns âgés d 65 ans t plus vivant n ménag privé, 2011 Prsonns âgés d 65 ans t plus vivant n ménag privé slon lur situation familial, 2011 Trritoir Prsonns vivant Prsonns vivant hors famill Total dans ls famills avc parnt (s) avc non-parnt (s) suls nb % nb % nb % nb % nb Griffintow n 10 33,3 0 0,0 5 16, ,3 30 Saint-Hnri ,1 65 4,4 60 4, , Ptit-Bourgogn ,2 40 3,9 25 2, , Point-Saint-Charls ,2 60 4,6 50 3, , Côt-Saint-Paul ,8 90 3,6 70 2, , Vill-Émard , ,2 55 2, , L Sud-Oust , , , , Variation ,3-26,5 44,4 7,5-0,7 Montréal (V) 55,5 4,8 2,5 37,2 Québc 63,4 4,0 2,2 30,4 Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t 2011 Graphiqu 7 - Proportion d prsonns suls âgés d 65 ans t plus, ,0 52,7 51,5 50,0 46,4 43,8 45,4 P o u r c n t a g 40,0 30,0 20,0 33,3 38,7 37,2 30,4 10,0 0,0 Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt 2011 L nombr d prsonns vivant suls slon l sx st très différnt suivant l âg ds individus. Ls homms âgés d 65 ans t plus du trritoir du Sud-Oust vivnt suls dans un proportion d 33,6 %, comparativmnt à 53,4 % ds fmms du mêm group 20

33 d âg. L taux d mortalité plus élvé chz ls homms xpliqu n grand parti ctt différnc. Graphiqu 8 - Proportion d prsonns âgés d 65 ans t plus qui vivnt suls slon l sx, ,0 60,0 59,0 58,8 51,7 54,5 53,4 P o u r c n t a g 50,0 40,0 30,0 20,0 25,0 43,0 40,5 40,2 28,1 25,2 47,3 33,6 24,7 46,1 19,8 39,1 10,0 0,0 0,0 Griffintown Saint-Hnri Ptit-Bourgogn Point-Saint- Charls Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt 2011 Côt-Saint-Paul Vill-Émard L Sud-Oust Montréal (V) Québc Homms Fmms La taill ds ménags Ls ménags formés d un sul prsonn rprésntnt 45,4 % ds ménags contr 40,7 % pour Montréal, un augmntation important d 17,4 % dpuis À Montréal, on constat un augmntation d 5,2 %. Ls ménags composés d six prsonns ou plus n constitunt maintnant qu 1,5 % d l nsmbl ds ménags t lur nombr continu à diminur, mais il dmur qu à Ptit- Bourgogn, l pourcntag st d 3,6 % t rprésnt 160 ménags. En fait, l nombr moyn d prsonns par ménag a continué à décroîtr dans ls cinq drnièrs annés, avc un diminution d 4,6 %, comparativmnt à un diminution d 0,5 % à Montréal. 21

34 Tablau 7 Taill ds ménags privés, 2011 Taill ds ménags privés, 2011 Trritoir 1 prsonn 2 prsonns 3 prsonns 4-5 prsonns 6 prsonns ou plus nb % nb % nb % nb % nb % Griffintow n , ,9 40 3,6 15 1,4 0 0,0 Saint-Hnri , , , , ,2 Ptit-Bourgogn , , , , ,6 Point-Saint-Charls , , , , ,6 Côt-Saint-Paul , , , ,1 95 1,1 Vill-Émard , , , ,3 85 1,3 L Sud-Oust , , , , ,5 Variation ,4 5,7-3,8-6,3-4,4 Montréal (V) 40,7 30,3 13,5 13,7 1,8 Québc 32,2 34,8 14,6 16,6 1,8 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t 2011 Graphiqu 9 - Ménags slon la taill, ,0 P o u r c n t a g 45,0 40,0 35,0 30,0 25,0 20,0 15,0 10,0 45,4 40,7 31,0 30,3 12,2 9,9 32,2 34,8 16,6 13,5 14,6 13,7 5,0 1,5 1,8 1,8 0,0 L Sud-Oust Montréal (V) Québc 1 prs. 2 prs. 3 prs. 4-5 prs. 6 prs. ou + Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt

35 2.4 ÉTAT MATRIMONIAL En brf Ls prsonns divorcés, séparés ou vuvs comptnt pour 16,6 % ds prsonns âgés d 15 ans t plus. Ctt donné st considéré comm un indicatur d défavorisation social. 17 % ds prsonns vivnt n union libr. Parmi ls indicaturs d défavorisation social (voir sous l concpt d défavorisation), l fait d êtr séparé, divorcé ou vuf accroît la probabilité d un plus grand utilisation ds srvics d santé t ds srvics sociaux. La proportion d prsonns dont l statut matrimonial st séparé, divorcé ou vuf vari d 4,7 % dans l Griffintown à 17,8 % dans Vill-Émard. Statistiqu Canada ayant modifié la manièr d codifir ctt variabl, il st impossibl d établir un comparaison avc ls annés précédnts. Tablau 8 Population total d 15 ans t plus slon l état matrimonial légal, 2011 Population total d 15 ans t plus slon l'état matrimonial légal, 2011 Marié() ou vivant avc un() Non marié() t n vivant pas partnair n union libr avc un() partnair n union libr Trritoir Marié() Vivant n Célibatair Séparé() Divorcé() Vuf ou vuv union libr % % % % % Griffintow n 12,1 21,5 60,6 0,7 3,7 0,3 Saint-Hnri 18,9 20,1 45,3 2,3 8,4 5,1 Ptit-Bourgogn 28,0 12,3 42,4 3,1 9,8 4,5 Point-Saint-Charls 22,3 17,7 43,7 2,0 9,5 4,8 Côt-Saint-Paul 28,7 17,6 36,2 2,5 8,4 6,6 Vill-Émard 31,9 15,0 35,4 2,4 8,4 7,0 L Sud-Oust 25,4 17,0 41,0 2,4 8,7 5,5 Montréal (V) 33,7 13,8 36,5 2,2 8,0 5,9 Québc 35,4 20,9 29,2 1,6 7,0 5,8 Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt

36 Graphiqu 10 - Proportion d prsonns séparés, divorcés ou vuvs, ,0 18,0 16,0 15,7 17,4 16,3 17,5 17,8 16,6 16,1 14,4 P o u r c n t a g 14,0 12,0 10,0 8,0 6,0 4,7 4,0 2,0 0,0 Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt L union libr Lors d la publication d cs donnés, ls médias ont largmnt fait état d la distinction québécois n c qui rgard l union libr. En fft, la proportion d prsonns n union libr st baucoup plus important au Québc qu dans l rst du Canada. Il smbl qu ct état d fait touch davantag ls prsonns d origin francophon t établis d longu dat au Québc. C mod d vi st pu commun parmi la population immigrant; c constat xpliqurait la proportion plus important d prsonns n union libr dans l trritoir du Sud-Oust, à l xcption d Ptit-Bourgogn (12,3 %) qui a un plus fort proportion d immigrants. 17 % ds prsonns âgés d 15 ans t plus vivnt n union libr, comparativmnt à 13,8 % à Montréal t 20,9 % au Québc. C st dans l voisinag d Ptit-Bourgogn qu s trouv la sul proportion d prsonns vivant n union libr qui soit infériur à cll d Montréal, soit 12,3 %. 24

37 2.4.2 État matrimonial slon l sx Ls donnés sur l état matrimonial slon l sx démontrnt qu la proportion d homms célibatairs qui n ont jamais été mariés t qui n vivnt pas n union libr st plus important (45,3 %) qu pour ls fmms (36,8 %). Par aillurs, la proportion d vuvs (8,8 %) st plus important qu cll ds vufs (2,2 %). L décès d l époux survint habitullmnt avant clui d l épous. Graphiqu 11 - État matrimonial ds prsonns âgés d 15 ans t plus slon l sx, arrondissmnt du Sud-Oust, ,0 45,0 45,3 40,0 36,8 P o u r c n t a g 35,0 30,0 25,0 20,0 15,0 10,0 26,0 24,8 18,0 16,2 6,7 10,7 8,8 5,0 1,9 2,9 2,2 0,0 Marié() Vivant n union libr Célibatair Séparé() Divorcé() Vuf(v) Homms Fmms Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt

38 2.5 PORTRAIT DE LA FAMILLE En brf On compt famills d rcnsmnt slon la définition d Statistiqu Canada. On compt famills avc nfants. 44,2 % ds famills avc nfants sont monoparntals t lur nombr a diminué d 9 % dpuis ls cinq drnièrs annés. 26,5 % ds nfants qui habitnt avc lurs parnts sont âgés d moins d 6 ans. 54,2 % ds famills ont un sul nfant à la maison La structur d la famill Slon Statistiqu Canada, un famill put êtr constitué d un coupl marié ou vivant n union libr, avc ou sans nfant, ainsi qu d un adult avc nfants (famill monoparntal). À partir du rcnsmnt d 2001, tous ls nfants sont comptabilisés, incluant cux qui ont déjà été mariés t qui rtournnt vivr chz lurs parnts, pu import lur âg. Par aillurs, ls conjoints d mêm sx sont inclus dans la définition d la famill. Ls famills composés d un coupl marié comptnt pour 43,4 % d la population du trritoir du Sud-Oust. Ctt proportion st très faibl comparativmnt à Montréal (54,9 %). Il n y a aucun voisinag avc un proportion d coupls mariés supériur à cll d Montréal. Par aillurs, la Ptit-Bourgogn (22,2 %) st l sul voisinag dont la proportion d coupls vivant n union libr st infériur à cll d Montréal (23,5 %). C st dans l voisinag d Griffintown qu l on rtrouv la plus important proportion d c typ d famill, soit 59,6 %. D plus, la sul augmntation s situ dans c typ d famill, car ll a connu un croissanc d 10,2 % dpuis 2006, comparativmnt à un baiss d 4 % ds coupls mariés dpuis On constat qu ls famills monoparntals comptnt pour 26,1 % d touts ls famills avc ou sans nfant. C nombr st n régrssion d 9 % dpuis

39 Tablau 9 Famills d rcnsmnt slon lur structur, 2011 Famills d rcnsmnt slon lur structur, 2011 Trritoir Famills comptant un coupl Famills monoparntals Total marié n union libr nb % nb % nb % nb Griffintown 85 32, ,6 20 7,7 260 Saint-Hnri , , , Ptit-Bourgogn , , , Point-Saint-Charls , , , Côt-Saint-Paul , , , Vill-Émard , , , L Sud-Oust , , , Variation ,0 10,2-9,0-1,6 Montréal (V) 54,9 23,5 21,6 Québc 51,9 31,5 16,6 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t

40 2.5.2 Ls famills avc nfants L trritoir du Sud-Oust accuill famills avc nfants. Ls constats suivants décrivnt l portrait d cs famills. L nombr d famills avc nfant(s) a diminué d 6,1 % dpuis L nombr d nfants a diminué d 5 % dpuis Ls famills monoparntals du trritoir comptnt pour 44,2 % d touts ls famills avc nfants, comparativmnt à 34,7 % à Montréal; lur nombr a diminué d 9 % dpuis ds famills monoparntals ont un fmm comm chf d famill, soit 83,9 %. Ctt proportion st d 82 % à Montréal t d 76 % au Québc. Ls famills composés d un coupl vivant n union libr constitunt 17,7 % d l nsmbl ds famills avc nfants, comparativmnt à 14,5 % pour Montréal. 54,2 % ds famills du trritoir du Sud-Oust ont un sul nfant. À Montréal, ctt proportion st d 50 %. Ls famills composés d au moins trois nfants comptnt pour 15 % ds famills, comparativmnt à 14,9 % à Montréal. Tablau 10 Famills d rcnsmnt avc nfants slon lur structur, 2011 Famills d rcnsmnt avc nfants slon lur structur, 2011 Trritoir Famills comptant un coupl Famills monoparntals Total marié n union libr nb % nb % nb % nb Griffintow n 25 50,0 5 10, ,0 50 Saint-Hnri , , , Ptit-Bourgogn , , , Point-Saint-Charls , , , Côt-Saint-Paul , , , Vill-Émard , , , L Sud-Oust , , , Variation ,8 1,1-9,0-6,1 Montréal (V) 50,8 14,5 34,7 Québc 43,0 28,3 28,7 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t

41 Graphiqu 12 - Proportion d famills monoparntals parmi touts ls famills avc nfants, ,0 P o u r c n t a g 50,0 40,0 30,0 20,0 40,0 50,1 44,8 48,8 40,6 38,6 44,2 34,7 28,7 10,0 0,0 Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt

42 Cart 3 - Proportion d famills monoparntals parmi touts ls famills avc nfants, 2011 Sourc : Statistiqu Canada, Rcnsmnt

43 On constat un tndanc généralisé dans la variation du nombr d famills monoparntals pour l nsmbl ds voisinags. À Montréal, on assist dpuis 2006 à un crtain stabilité puisqu lur nombr a diminué d 1 % dpuis En c qui rgard l trritoir du Sud-Oust, la diminution st davantag accntué, car l nombr d famills monoparntals a diminué d 9 % dpuis La situation vari d un diminution d 4,2 % à Côt Saint-Paul à un diminution d 12,6 % à Point Saint-Charls. Graphiqu 13 - Variation du nombr d famills monoparntals, ,0 4,0 3,6 2,0 P o u r c n t a g 0,0 2,0 4,0 6,0 8,0 4,2 1,0 10,0 8,9 9,5 9,0 12,0 14,0 11,3 12,6 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnts 2006 t

44 2.5.3 Composition ds famills L nombr d famills avc un sul nfant a diminué d 9,8 % dpuis 2006 au profit ds famills avc dux nfants (+ 1,3 %). Clls avc trois nfants ou plus ont diminué d 6,7 %. Plus d la moitié (54,2 %) ds famills du trritoir du Sud-Oust ont un sul nfant. À Montréal, ctt proportion st d 50 % t au Québc, d 48,4 %. Ls famills monoparntals ont plus souvnt un sul nfant (62,4 %) qu ls famills composés d un coupl marié (45,9 %). On constat qu 34,3 % ds coupls vivant n union libr ont au moins un nfant à la maison, comparativmnt à 51,8 % ds coupls mariés. Tablau 11 Composition ds famills, arrondissmnt du Sud-Oust, 2011 Composition ds famills, Arrondissmnt du Sud-Oust, 2011 Caractéristiqus Marié Union libr Monoparntals Total Nombr total d famills Sans nfant , , ,0 Avc nfants , , , ,0 Famill slon l nombr d'nfants nb % nb % nb % nb % , , , , , , , ,9 3 t plus , , , ,0 Famills avc nfant(s) , , , ,0 Sourcs : Statistiqu Canada, Rcnsmnt 2011 Rapplons qu tous ls nfants sont compris, mêm cux qui ont déjà été mariés t qui rtournnt vivr chz lurs parnts, pu import lur âg. L nombr d nfants qui habitnt avc lurs parnts a diminué d 5 % dpuis 2006, comparativmnt à un augmntation d 1,1 % à Montréal. Au Québc, l augmntation a été d 1,3 %. Parmi ls nfants qui habitnt avc lurs parnts, plus d un nfant sur quatr (26,5 %) st âgé d moins d 6 ans, comparativmnt à 25,5 % à Montréal t à 23,6 % au Québc. Il s agit d un augmntation d 6,6 % dpuis À l opposé, ls nfants âgés d 25 ans t plus comptnt pour 12,2 % d tous ls nfants vivant à la maison, comparativmnt à 13,3 % à Montréal t à 10 % au Québc. Lur nombr a augmnté d 4 % dpuis L nsmbl ds nfants minurs form 68,8 % d tous ls nfants qui habitnt avc lurs parnts, comparativmnt à 67,3 % à Montréal t à 69,4 % au Québc. 32

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004 t évolution ds PEA bancairs au quatrièm trimstr Sur la bas ds résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Parmi les ménages allocataires des. Formes de pauvreté en Bretagne. Conditions de vie

Parmi les ménages allocataires des. Formes de pauvreté en Bretagne. Conditions de vie Forms d pauvrté n Brtagn Au sin d un population à bas rvnus résidant majoritairmnt n miliu urbain, cinq catégoris d allocatairs s dégagnt, qu ils xcnt un mploi, qu ils pçoivnt un minimum social, qu ils

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003 t évolution ds PEA bancairs au duxièm trimstr 23 D après ls résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE?

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE? Ls NEET Où la Franc s situ-t-ll par rapport aux autrs pays d l Union uropénn t d l OCDE? En 2013, la Franc métropolitain compt 13,8 % d NEET parmi ls juns âgés d 15 à 29 ans, alors qu la part d NEET d

Plus en détail

S A I N T L O U I S AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Saint Louis

S A I N T L O U I S AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Saint Louis S A I N T L O U I S REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Pupl Un But Un Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

6. Echanges et taux de change

6. Echanges et taux de change 6. Echangs t taux d chang Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitr 29 6.1. Flux d bins t srvics 6.1.1.Facturs influnçant ls XN préférncs ds consommaturs pour ls bins intériurs ou étrangrs prix ds

Plus en détail

À LA UNE. Chiffres clés / édition 2014 ENTREPRISES entreprises/établissements en activité

À LA UNE. Chiffres clés / édition 2014 ENTREPRISES entreprises/établissements en activité À LA UNE Chiffrs clés / édition 2014 Dpuis 2008, la CCI d Morlaix publi ls chiffrs clés ds EPCI. La drnièr édition vint d paraîtr. Ell mt n avant ls principaux chiffrs sur Morlaix Communauté, la Communauté

Plus en détail

À LA UNE entreprises et salariés ENTREPRISES entreprises/établissements en activité

À LA UNE entreprises et salariés ENTREPRISES entreprises/établissements en activité À LA UNE 1 000 ntrpriss t 11 100 salariés C'st l "poids économiqu" ds 84 zons d'activités (ZA) présnts sur l Pays d Morlaix*. Cs "pôls d'activités, qui accuillnt sulmnt 20 % ds ntrpriss n activité, concntrnt

Plus en détail

INSEE AQUITAINE. Urban, un cœur d agglomération bordelaise en mutation INSEE LE QUATRE PAGES JUIN N o 201

INSEE AQUITAINE. Urban, un cœur d agglomération bordelaise en mutation INSEE LE QUATRE PAGES JUIN N o 201 Urban, un cœur d agglomération bordlais n mutation LE QUATRE PAGES Accompagnr la rdynamisation ds quartirs au cœur d l agglomération bordlais, tl était l objctif du programm uropén Urban/Unicités/Bordaux-Cnon-Floirac

Plus en détail

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances.

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances. B60 MAJ.06-2015 path%/1/0 path%/1/1/0 path%/1/2/3 path%/1/2/4 path%/1/3/4 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/1/3 path%/1/1/4 path%/1/2/1 path%/1/2/2 path%/1/3/1 path%/1/3/2 path%/1/3/3 path%/1/3/5 path%/1/3/6

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 OBJET : Modalités d organisation d l nsignmnt scondair spécialisé n altrnanc. La collaboration t la coopération avc un CEFA Résaux : CF Nivaux t srvics : Scondair (Spéc)

Plus en détail

Portrait statistique de la population du territoire du Centre de santé et de services sociaux du Cœur-de-l Île

Portrait statistique de la population du territoire du Centre de santé et de services sociaux du Cœur-de-l Île Portrait statistique de la population du territoire du Centre de santé et de services sociaux du Cœur-de-l Île Décembre 2013 Recherche et rédaction : Mise en page : Édition : Christian Paquin, organisateur

Plus en détail

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat Un xtnsion plin d tndrss par Antoin Bauza & Corntin Lbrat CHIBIS_rgls_09032015.indd 1 13/03/2015 15:44:50 P L t M REPRODUCTION DES PANDAS La saison ds accouplmnts ds pandas s étal d mars à mai. En captivité

Plus en détail

8 clones de Cabernet Sauvignon en comparaison

8 clones de Cabernet Sauvignon en comparaison Pag : 1/5 En 1999, la découvrt d la présnc d l Enroulmnt typ 2 dans ls clons d Cabrnt Sauvignon ls plus utilisés dans l Bordlais rmt n caus lur utilisation à moyn trm. Conscint d l nju, la Chambr d Agricultur

Plus en détail

Les entreprises et le recrutement en Belgique en 2000

Les entreprises et le recrutement en Belgique en 2000 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN Communiqué d prss Bruxlls, l 22 novmbr 2001 Ls ntrpriss t l rcrutmnt n Blgiqu n 2000 Jron Dlmott, Grt Van Hootgm & Johan Djonckhr Etud réalisé à la dmand d l UPEDI, Fédération

Plus en détail

3.1 La valeur actualisée des profits anticipés

3.1 La valeur actualisée des profits anticipés Univrsité Paris Oust Nantrr La Défns Anné univrsitair 25-26 Licns Economi-Gstion Grands Fonctions Macroéconomiqus Ensignants : Alain Ayong L Kama, Draman Coulibaly, Patricia Crifo, Elna Dimitrscu, Michl

Plus en détail

Où veulent acheter les Français?

Où veulent acheter les Français? Où vulnt achtr ls Français? Etud d l attractivité ds régions, ds départmnts t ds métropols régionals lors ds intntions d achat d un résidnc principal 1 Méthodologi t objctifs Méthodologi L étud a été réalisé

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Microprogramme en bioéthique

Microprogramme en bioéthique SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Microprogramm n bioéthiqu ÉCOLE DE SANTÉ PUBLIQUE DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE Sommair t particularités NUMÉRO 2-495-6-0 Admission à l'automn Chminmnt

Plus en détail

Les personnes dépendantes en France : Evolution et prise en charge

Les personnes dépendantes en France : Evolution et prise en charge XXVèm Congrès intrnational d la population d l UIES Tours 18-24 juillt 25 Ls prsonns dépndants n Franc : Evolution t pris n charg Michl DUEE - Cyril REBILLARD * Sophi ENNEC ** Séanc 13 : L avnir ds prsonns

Plus en détail

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places)

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places) La résidnc «La Filostt» st un liu d vi accuilnt, sécurisant t raffiné. Résidnc pour Prsonns Agés Un équip d soignants attntifs t disponibls accompagn ls résidants. Un cuisin soigné t équilibré ravit l

Plus en détail

PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011

PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011 PROJET COMPLÉMENTAIRE MAKING THE CHOICE OF LEARNING FRENCH (DÉCIDER D APPRENDRE LE FRANÇAIS) 2009-2010 - 2010-2011 Projt financé dans l cadr d l Entnt Canada - Nouvau-Brunswick rlativ à l nsignmnt n français

Plus en détail

notice ET DES HABITATS

notice ET DES HABITATS RNVO RÉFÉRENTIEL DES NOMS DE LA VÉGÉTATION notic ET DES HABITATS d utilisation c n a r F la d t s d l'ou Vous trouvrz dans ctt notic ls élémnts sur la nouvll intrfac d consultation t ls nouvlls fonctionnalités

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 22 juin 2015 Corrigé Baccalauréat S Antills-Guyan juin 05 Corrigé A. P. M. E. P. EXERCICE Commun à tous ls candidats 6 POINTS. On put calculr par xmpl ls ordonnés ds points d absciss d cs différnts courbs : f ()=ln =0< g 0,05

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE 013 HIFFRES LÉS ds ntrpriss d insrtion AUVERGNE % 5% L économiqu au srvic d l mploi Pour assurr lur mission d insrtion dans un nvironnmnt concurrntil difficil, ls ntrpriss d insrtion d la région ont mobilisé

Plus en détail

.., signal (X(t),t R), ex: sinusoïde. .., tout signal est une somme de sinusoïdes. .., filtre passe-bas idéal et filtre à moyenne mobile

.., signal (X(t),t R), ex: sinusoïde. .., tout signal est une somme de sinusoïdes. .., filtre passe-bas idéal et filtre à moyenne mobile Information, Calcul t Communication Lçon 2.2: Echantillonnag d signaux (2èm parti) Information, Calcul t Communication O. Lévêqu Faculté Informatiqu t Communications Modul 2 : Information t Communication

Plus en détail

Fonctions Numériques, fonctions usuelles.

Fonctions Numériques, fonctions usuelles. Fonctions Numériqus, fonctions usulls.. Fonction constant : Soit b un rél fié. Définition : La fonction constant st la fonction qui à tout rél associ l rél b. la fonction constant st donc la fonction f

Plus en détail

Physique Générale IV, solution série 3

Physique Générale IV, solution série 3 Phsiqu Général IV, solution séri 3 Ercic Du virations d mêm fréqunc, slon du as t prpndiculairs, avc un différnc d phas / : (t) = a sin (ωt) M(t) (t) = sin (ωt + /) = cos (ωt) où a t sont ls amplituds

Plus en détail

Atomic Absorption. Spectroscopy

Atomic Absorption. Spectroscopy Chimi Analytiqu Atomic Absorption Spctroscopy Crost Elliott - Frnandz Samul - Tissot Guillaum (Group 2) Univrsité d Gnèv, Scincs II 17 Janvir 29 Résumé L but du laboratoir consist dans un prmir tmps à

Plus en détail

IMPÉDANCES D ENTRÉE ET DE SORTIE

IMPÉDANCES D ENTRÉE ET DE SORTIE MPÉDNCE D ENTÉE ET DE OTE. DÉFNTON On s plac n régim sinusoïdal forcé. oit Q un quadripôl. Nous allons modélisr c quadripôl n utilisant ls impédancs d ntré t d sorti. quadripôl Q V V. Point d vu du génératur

Plus en détail

Portrait sociodémographique de la population. Territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Portrait sociodémographique de la population. Territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Portrait sociodémographique de la population Territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Octobre 2008 Portrait sociodémographique de la population Territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

DEMANDE D EMPLOI. Robert Paquette Autobus et Fils inc. Date : 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffeur scolaire. Laveur Mécanicien Autre : 2.

DEMANDE D EMPLOI. Robert Paquette Autobus et Fils inc. Date : 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffeur scolaire. Laveur Mécanicien Autre : 2. DEMANDE D EMPLOI Dat : _ 1. Emploi(s) postulé(s) Chauffur scolair Chauffur d brlin Tmps plin Chauffur d vill Tmps partil Lavur Mécanicin Autr : 2. Idntification Nom : Prénom : _ Adrss : Dat d naissanc

Plus en détail

Grille-horaire de l enseignement primaire ordinaire organisé par la Communauté française.

Grille-horaire de l enseignement primaire ordinaire organisé par la Communauté française. CIRCULAIRE n 3646 DU 01/07/2011 OBJET : Grill-horair d l nsignmnt primair ordinair organisé par la Communauté français. Résaux : Communauté français Nivaux t srvics : Fondamntal (primair ordinair) Périod

Plus en détail

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine. du Travail Social.

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine.  du Travail Social. 51% 63% 2èm anné 59% 71% 73% 2èm anné 69% 81% 3èm anné 70% 78% 98% L salair ds apprntis st xonéré ds cotisations patronals, n totalité pour ls ntrpriss d moins d 11 salariés, partillmnt pour ls ntrpriss

Plus en détail

Situations d apprentissage. d évaluation. Intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS)

Situations d apprentissage. d évaluation. Intégration linguistique, scolaire et sociale (ILSS) Situations d apprntissag t d évaluation Intégration linguistiqu, scolair t social (ILSS) CONCEPTION ET RÉDACTION Schila Bric, Commission scolair d la Point-d-l Îl Ann-Mari Brodur, Commission scolair Mari-Victorin

Plus en détail

En 2006 «Cigale» a accueilli 66 nouveaux clients. Ils ont fait appel à nos services selon la répartition suivante :

En 2006 «Cigale» a accueilli 66 nouveaux clients. Ils ont fait appel à nos services selon la répartition suivante : Rapport annul 2006 1) Statistiqus En 2006 «Cigal» a accuilli 66 nouvaux clints. Ils ont fait appl à nos srvics slon la répartition suivant : Consultation : 20 Consultation anonym par Intrnt : 16 Suivi

Plus en détail

SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE. IYA Mohammed. Sodecoton, Cameroon

SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE. IYA Mohammed. Sodecoton, Cameroon SYSTEMES DE PRODUCTION DES SEMENCES DE COTON EN AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE IYA Mohammd Sodcoton, Camroon 1 INTRODUCTION La smnc constitu un élémnt ssntil pour la réussit d la production cotonnièr

Plus en détail

Témoignage d entreprise

Témoignage d entreprise 5 Témoignag d ntrpris Danil Ouaknin / APR2 APR2, ntrpris adapté* t spécialisé dans la gstion d fin d vi ds DEEE profssionnls, conjugu avc succès ls différnts factts du dévloppmnt durabl. Présntation d

Plus en détail

Baccalauréat en psychologie et sociologie

Baccalauréat en psychologie et sociologie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat n psychologi t sociologi FACULTÉ DES ARTS ET DES SCIENCES DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE DÉPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-257-1-0

Plus en détail

Plan d études: Mathématiques 2e année

Plan d études: Mathématiques 2e année Modul 1 : J class t j fais ds suits Plan d étuds: Mathématiqus 2 anné E3 classr ds figurs à dux t à trois dimnsions, t érigr ds constructions t construir ds suits avc clls-ci C2 montrr qu il comprnd qu

Plus en détail

Chapitre II : Atomes polyélectroniques et Classification Périodique

Chapitre II : Atomes polyélectroniques et Classification Périodique Chapitr II : Atoms polyélctroniqus t Classification Périodiqu Plan : ********************** IV- EVOLUTION DES PROPRIETES PHYSIQUES DES ELEMENTS DANS LA CLASSIFICATION PERIODIQUE... 3 - Enrgi d... 3 a-

Plus en détail

diabète Portrait sociodémographique de la population Territoire du CSSS du Sud-Ouest Verdun Mai 2009

diabète Portrait sociodémographique de la population Territoire du CSSS du Sud-Ouest Verdun Mai 2009 diabète Territoire du CSSS du Sud-Ouest Verdun Mai 2009 Portrait sociodémographique de la population Observer Comprendre Habiliter Diffuser Dans le cadre de sa mission, le CSSS du Sud-Ouest-Verdun a une

Plus en détail

Le français intensif : introduction

Le français intensif : introduction L français intnsif : introduction http://www.utpjournals.prss/doi/pdf/10.3138/cmlr.60.3.251 - Tusday, Jun 28, 2016 1:14:05 PM - IP Addrss:178.63.86.160 Claud Grmain Joan Nttn En guis d introduction à c

Plus en détail

L entreprise est pour moi la suite logique de mes études. Nous accumulons des connaissances, nous

L entreprise est pour moi la suite logique de mes études. Nous accumulons des connaissances, nous JEU Témoignag L ntrpris st pour moi la suit logiqu d ms étuds. Nous accumulons ds connaissancs, nous apprnons un métir qui trouv nfin son application concrèt. L ntrpris, c st l ntré dans la vi activ, la

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non!

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non! Réunion Publiqu à Grnobl 29 sptmbr 2015 RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'st non! avc Roland Hubrt, scrétair général du SNES 1/24 1. Introduction : Ls grands princips d la réform 2. Ctt réform n'améliorra

Plus en détail

poursuivent leur développement à Paris

poursuivent leur développement à Paris Ls résaux commrciaux poursuivnt lur dévloppmnt à Paris not n 108 août 2016 Ls résaux commrciaux rassmblnt 14 500 établissmnts installés l long ds vois parisinns, sur un nsmbl d 62 000 locaux rcnsés par

Plus en détail

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire»

Université Paris Sorbonne (Paris IV) Master Histoire, parcours «Recherche et Agrégation d Histoire» Univrsité Paris orbonn (Paris IV) Mastr Histoir, cours «Rchrch t Agrégation d Histoir» 1 Intitulé d l UE Hurs Cof / Cof / 2 Intitulé d l UE Hurs UE1 Fondamntaux variabl 2/10 UE1 Fondamntaux variabl 1/5

Plus en détail

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Etud d opportunité t création d CQP OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll du Négoc t prstations d srvics dans ls domains médico-tchniqus Appl à propositions

Plus en détail

LES ERREURS DE MESURE

LES ERREURS DE MESURE Chapitr 2 LES ERREURS DE MESURE OBJECTIFS Général Fair acquérir à l apprnant ls notions d rrur t d incrtitud. Spécifiqus Connaîtr ls différnts typs d rrurs t d incrtituds, ainsi qu lurs méthods d calcul.

Plus en détail

1.1. Historique 2/12/ e PARTIE Chapitre 7 : Comptabilité nationale. 1. Définitions et méthodes

1.1. Historique 2/12/ e PARTIE Chapitre 7 : Comptabilité nationale. 1. Définitions et méthodes t 2 PARTIE Chapitr 7 : Comptabilité national 1. Définitions t méthods Modèl comptabl d un économi : il n y a pas d rlation d comportmnt, pas d intraction Lins ntr ds agrégats macroéconomiqus, n trm d FLUX

Plus en détail

ATR : le cahier des charges

ATR : le cahier des charges ATR : l cahir ds chargs On ntnd par Tourism Rsponsabl, un tourism visant à : Encouragr l dévloppmnt d un tourism qualitatif pour un découvrt authntiqu ds régions d accuil t d lur cultur ; Villr à c qu

Plus en détail

N 5. Juillet Indicateurs du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale en Corse

N 5. Juillet Indicateurs du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale en Corse N 5 Juillt 2016 Indicaturs du plan pluriannul contr la pauvrté t pour l inclusion social n Cors Coordination Dirction régional d l Ins Cors Partnariat Plat-form régional d'obsrvation sanitair t social

Plus en détail

Polynésie 2012 BAC S Correction

Polynésie 2012 BAC S Correction Polynési 1 BAC S Corrction 1 / 6 Exrcic 1 1. a. L point B appartint à la courb Γ donc f() c'st-à-dir a + b Par conséqunt a + b 1 t donc a + b L point C appartint à la courb Γ donc f(5) 5 c st-à-dir 5 +

Plus en détail

La M é t é o r o l o g i e 8 série - n 10 - j u i n

La M é t é o r o l o g i e 8 série - n 10 - j u i n 89 La M é t é o r o l o g i 8 séri - n 10 - j u i n 1 9 9 5 L panach du volcan Sakurashima (Japon), Échll approximativ après réduction du d o c u m n t original : 1 / 7 5 0 0 0. Copyright CNES 1986, distribution

Plus en détail

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7 L É N I G M A T I Q U E Esprit Saint L Esprit Saint nous fait vivr 2 m FASCICULE Ens ign EDR-084-S5BR ISBN 978-2-89581-833-5 r t n i lig ux 5 anné Tabl ds matièrs L Club d touts ls coulurs... 5 En march!...

Plus en détail

Correction du devoir sur les situations de conjectures

Correction du devoir sur les situations de conjectures Corrction du dvoir sur ls situations d conjcturs no 1. n étant un nombr ntir... a. n + 1 b. n - 1 c. n d. n + 1. (n + 1) f. 5n + (5n + 5) g. 4 possibilités : i. n + 1 t n + 11 ii. n - 1 t n + 9 iii. n

Plus en détail

«Les valeurs des cégépiens et la réussite scolaire : portrait des valeurs et repères pour l intervention»

«Les valeurs des cégépiens et la réussite scolaire : portrait des valeurs et repères pour l intervention» Articl «Ls valurs ds cégépins t la réussit scolair : portrait ds valurs t rpèrs pour l intrvntion» Jacqus Roy Srvic social, vol. 52, n 1, 2006, p. 31-46. Pour citr ct articl, utilisr l'adrss suivant :

Plus en détail

11. Automates finis. Langages réguliers. Automates finis. Automate fini. Un automate fini A est la donnée d un quintuplet (S, Q, d, q 0, F) tel que :

11. Automates finis. Langages réguliers. Automates finis. Automate fini. Un automate fini A est la donnée d un quintuplet (S, Q, d, q 0, F) tel que : Langags régulirs Ls langags régulirs sont ls langags ls plus simpls. Ils sont néanmoins très utilisés n informatiqu.. utomats finis Ils sont obtnus à partir ds langags finis n ffctuant la frmtur par ls

Plus en détail

Théorie des machines thermiques

Théorie des machines thermiques héori ds machins thrmiqus I 7 éfrigératur trithrm, d'après concours Icar 997 ) Définir la notion d machin thrmiqu dans l langag d la thrmodynamiqu ) applr sans démonstration l théorèm d arnot régissant

Plus en détail

TES- Correction BAC Blanc Février Mathématiques

TES- Correction BAC Blanc Février Mathématiques TES- Corrction BAC Blanc Févrir 0 - Mathématiqus EXERCICE 5 points Commun à tous ls candidats Un ntrpris pint ds jouts. Pour cla, ll utilis dux machins M t M. La machin M pint un quart d la production.

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2016 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur DÉCEMBRE 2016 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

TD3- Analyse Factorielle des Correspondances

TD3- Analyse Factorielle des Correspondances M1 AGP, EFP t SLEB TD d Analys d donnés Kadar Abdi TD3- Analys Factorill ds Corrspondancs Exrcic 1 : Donnés Conjoint Ls donnés sont à téléchargr sur votr ENT : l fichir xcl : Donnés.conjoints xls L tablau

Plus en détail

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : "Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné"

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné raitmnt du Signal - ravaux Dirigés - Sujt n 3 : "Echantillonnag, ransormé d Fourir d un signal échantillonné" Exrcic : Sur-échantillonnag L objcti d ct xrcic st d mttr n évidnc l intérêt qu il put y avoir

Plus en détail

L économie, pourquoi?

L économie, pourquoi? L économi, c st quoi? Satisfair ds bsoins illimités Sous contrain d rssourcs limités Assurr l pouvoir d achat ds ménags n présrvant la compétitivité d l économi Acquérir ds bins t srvics Sous la contrain

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

Questionnaire préalable. Génosociogramme

Questionnaire préalable. Génosociogramme Qustionnair préalabl. Génosociogramm M.Massid //0 Avz-vous déjà fait un génosociogramm Oui Non A qulls dats : Problématiqu qu vous souhaitz travaillr : Vous Nom usul :. Prénom : Nom d naissanc (si différnt)

Plus en détail

Physique - électricité : TC1

Physique - électricité : TC1 Ministèr d l Ensignmnt Supériur, d la chrch Scintifiqu t d la Tchnologi Univrsité Virtull d Tunis Physiqu - élctricité : T Ls condnsaturs oncptur du cours: Jilani Lamloumi t Monjia Bn Braik Attntion! produit

Plus en détail

ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY

ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY ANALYSE MATHEMATIQUE DU DOMAINE OSCILLANT DE LA REACTION BRAY-LIEBHAFSKY Rodica Vilcu *, A. Dobrscu abstract: Ctt publication st consacré à l établissmnt d un modèl adéquat du domain oscillant d la réaction

Plus en détail

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans Févrir 2008 Vacancs d hivr pour ls 6-16 ans 6 à 8 ans Jarsy p. 3 9 à 11 ans Pralognanla-Vanois p. 4 12 à 13 ans Lurisia p. 5 14 à 16 ans Artésina p. 6 Modalités d inscriptions p. 7 artir à la découvrt

Plus en détail

PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME Secteur de la station de métro Cartier. Codification administrative

PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME Secteur de la station de métro Cartier. Codification administrative 1 Ta b l d s m a t i è r s 1.0 INTRODUCTION................................ 3 1.1 L trritoir d application 3 2.0 PROBLÉMATIQUE D AMÉNAGEMENT.............. 4 2.1 Fonction résidntill 4 2.2 Fonction commrcial

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac, d alcool t d drogus chz ls juns. Nous t rmrcions

Plus en détail

De plus en plus de conjoints d agriculteurs travaillent hors de l exploitation

De plus en plus de conjoints d agriculteurs travaillent hors de l exploitation D plus n plus d conjoints d agriculturs travaillnt hors d l xploitation Nathali Dlam, Gérard Thomas* Parmi ls agriculturs profssionnls, la proportion d foyrs disposant d rvnus d activité non agricol s

Plus en détail

Baccalauréat S Polynésie juin 2012

Baccalauréat S Polynésie juin 2012 Baccalauréat S Polynési juin 1 EXERCICE 1 L plan st rapporté à un rpèr orthonormal On considèr ls points B 1 ; 1 t C 5 ; O ; i ; j. 5 t la droit D d équation y = x. On not f la fonction défini sur R dont

Plus en détail

Données chiffrées en gynécologie obstétrique et gynécologie médicale

Données chiffrées en gynécologie obstétrique et gynécologie médicale Donnés chiffrés n gynécologi obstétriqu t gynécologi médical Effctifs totaux n gynécologi obstétriqu t gynécologi médical au 1r janvir 2014 Sourc : ASIP-Santé RPPS, Traitmnt DREES TOTAL Franc ntièr Nomb

Plus en détail

Les pathologies prises en charge à l hôpital une spécialisation marquée entre établissements relevant du secteur public et du secteur privé

Les pathologies prises en charge à l hôpital une spécialisation marquée entre établissements relevant du secteur public et du secteur privé En 1997, ls établissmnts rlvant du sctur hospitalir ont pris n charg 61 % ds séjours n soins d court duré (médcin, chirurgi, obstétriqu), l rst ayant été assuré par ls établissmnts du sctur privé. Ls pathologis

Plus en détail

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes.

LOI EXPONENTIELLE EXERCICES. La durée T, en minutes, d une conversation téléphonique suit une loi exponentielle de moyenne 4 minutes. EXERIES 3 La duré T, n minuts, d un convrsation téléphoniqu suit un loi xponntill d moynn 4 minuts. ) alculr P(T>5) ) alculr P( < T < 8). Pour un variabl T, xprimé n minuts, qui rprésnt un duré d vi t

Plus en détail

Numéro 10 I Décem. des Fêtes!

Numéro 10 I Décem. des Fêtes! br 2011 Numéro 10 I Décm diplômés Srvics aux s n o t i a h u o s Nous vous d o i r é p l b un agréa ds Fêts! Voux ds Fêts 2011 d José Arsnault Bonjour, Nous profitons d c momnt d fin d anné pour nous adrssr

Plus en détail

Fabrique, importe ou vend des produits dangereux. Achète, utilise ou fabrique lui-même des produits dangereux

Fabrique, importe ou vend des produits dangereux. Achète, utilise ou fabrique lui-même des produits dangereux SIMDUT systèm d information sur ls matièrs dangruss utilisés au travail L SIMDUT 2015 st un systèm fixant ls xigncs rlativs à la transmission ds informations sur ls produits dangrux utilisés au travail.

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

Profil de la population du territoire Côte-des-Neiges/Snowdon

Profil de la population du territoire Côte-des-Neiges/Snowdon Profil de la population du territoire Côte-des-Neiges/Snowdon 12 août 2008 Par Christian Paquin Agent de planification, programmation Direction de la santé publique Remerciements : Mise en page et graphisme

Plus en détail

Baccalauréat en audiologie

Baccalauréat en audiologie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat n audiologi FACULTÉ DE MÉDECINE ÉCOLE D'ORTHOPHONIE ET D'AUDIOLOGIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-751-1-0 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 3 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été adapté avc la prmission du ministèr d l'éducation

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE L ACTIVITE EN 2008 DES UNITES D ACCUEIL ET DE SOINS DES PATIENTS SOURDS EN LANGUE DES SIGNES (LS)

ETAT DES LIEUX DE L ACTIVITE EN 2008 DES UNITES D ACCUEIL ET DE SOINS DES PATIENTS SOURDS EN LANGUE DES SIGNES (LS) Rapport d synthès ETAT DES LIEUX DE L ACTIVITE EN 2008 DES UNITES D ACCUEIL ET DE SOINS DES PATIENTS SOURDS EN LANGUE DES SIGNES (LS) D Août 2009 Dirction d l Hospitalisation t d l Organisation ds Soins

Plus en détail

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations L.E.G.T.A. L Chsnoy TB2 21-211 D. Blottièr Mathématiqus Corrction du dvoir d vacancs Ls suits dans plusiurs situations Exrcic 1 : Un pas vrs ls fractals On considèr un carré F 1 d côté d longuur 1. Au

Plus en détail

air p (t) T ext = 2 C V = m 3 h = 10 m l = 30 m

air p (t) T ext = 2 C V = m 3 h = 10 m l = 30 m Problèm : Stockag intr saisonnir d chalur. (Thèm : équation différntill du 1 r ordr, résolution xact t avc GoGbra) L résau d chalur d la vill d Marstal au Danmark utilis 33 000 m² d capturs solairs thrmiqus

Plus en détail

Céline Arnold, Michèle Lelièvre*

Céline Arnold, Michèle Lelièvre* Dossir L nivau d vi ds prsonns âgés d 1996 à 2009 : un progrssion moynn n lign avc cll ds prsonns d âg actif, mais ds situations individulls t générationnlls plus contrastés Célin Arnold, Michèl Llièvr*

Plus en détail

ÉTUDE D UN TRANSFORMATEUR

ÉTUDE D UN TRANSFORMATEUR A 05 PHYS. I ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans

Février Vacances d hiver. pour les 6-16 ans Févrir 2009 Vacancs d hivr pour ls 6-16 ans 6 à 8 ans Ristolas p. 3 9 à 11 ans Pralognanla-Vanois p. 4 12 à 13 ans Lurisia p. 5 14 à 16 ans Clavièr p. 6 Modalités d inscriptions p. 7 u srvic ds famills

Plus en détail

PORTRAIT SOCIODÉMOGRAPHIQUE DE LA POPULATION. Territoire de l'arrondissement de Côte-des-Neiges Notre-Dame-de-Grâce

PORTRAIT SOCIODÉMOGRAPHIQUE DE LA POPULATION. Territoire de l'arrondissement de Côte-des-Neiges Notre-Dame-de-Grâce PORTRAIT SOCIODÉMOGRAPHIQUE DE LA POPULATION Territoire de l'arrondissement de Côte-des-Neiges Notre-Dame-de-Grâce 6 novembre 2009 Par Christian Paquin Mise en page et graphisme : Source statistique :

Plus en détail

CAHIER D ATTRIBUTION DES ÉQUIVALENCES POUR DES ACQUIS SCOLAIRES OBTENUS AU CANADA, À L EXTÉRIEUR DU QUÉBEC

CAHIER D ATTRIBUTION DES ÉQUIVALENCES POUR DES ACQUIS SCOLAIRES OBTENUS AU CANADA, À L EXTÉRIEUR DU QUÉBEC CAHIER D ATTRIBUTION DES ÉQUIVALENCES POUR DES ACQUIS SCOLAIRES OBTENUS AU CANADA, À L EXTÉRIEUR DU QUÉBEC DOCUMENT 1999 Dirction d la sanction ds étuds Gouvrnmnt du Québc Ministèr d l'éducation, 1 9 9

Plus en détail

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013

Mathématiques Bac Blanc TES du jeudi 28 mars 2013 Mathématiqus Bac Blanc TES du judi 8 mars 03 (3 hurs) Ls calculatrics sont autorisés (mais aucun formulair prsonnl). La qualité d la rédaction, la clarté d la copi t la précision ds raisonnmnts ntrront

Plus en détail

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES

CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES CI 3 CIN : ÉTUDE DU COMPORTEMENT CINÉMATIQUE DES SYSTÈMES CHAPITRE 4 ÉTUDE DES CHAÎNES FERMÉES : DÉTERMINATION DES LOIS ENTRÉE SORTIE Trainr Solo Sport [1] Modèl CAO d un motur d modélism [2] Modélisation

Plus en détail

ÉCOLE DU VERSANT NOTRE-DAME-DE-FOY Québec Commission scolaire des Découvreurs

ÉCOLE DU VERSANT NOTRE-DAME-DE-FOY Québec Commission scolaire des Découvreurs PLAN DE DÉPLACEMENT ÉCOLE DU VERSANT NOTRE-DAME-DE-FOY Québc Commission scolair ds Découvrurs Dans l cadr d Mon écol à pid, à vélo! Un programm d animation t d mobilisation pour l transport actif chz ls

Plus en détail

Action. logement. collective prêts Loisirs. Ensemble

Action. logement. collective prêts Loisirs. Ensemble Fédération Solidairs Financs L journal d tous ls agnts ds ministèrs économiqus t financirs été 2015 Action social c n a f n t i t P s r è i c n a n i f s aid logmnt rstauration collctiv prêts Loisirs r

Plus en détail

Une inscription territoriale diffuse pour la centrale nucléaire de Fessenheim

Une inscription territoriale diffuse pour la centrale nucléaire de Fessenheim N 2 Juillt 2014 Un inscription trritorial diffus pour la cntral nucléair d Fssnhim P rès d dux mill mplois, dircts souvnt très qualifiés, indircts ou induits, dépndnt d la cntral nucléair d Fssnhim. La

Plus en détail